UN BRUIT QUI COURT A MONACO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UN BRUIT QUI COURT A MONACO"

Transcription

1 MARC HENRY SOLANGE UN BRUIT QUI COURT A MONACO D après une histoire vraie

2 Chapitre I New York, octobre 1989 Jean-Marc Fauré venait d arriver dans le bureau que son ami Paul Guez avait mis à sa disposition, au sein du building où siégeait sa société. Cela faisait quatre mois qu il se trouvait à New York. Il avait déjà signé avec le groupe NO un contrat qui déboucherait sur l ouverture de mille points de vente aux States. Fauré avait vendu son concept pour l ouverture de cette chaîne de magasins en franchising pour la somme de 10 millions de dollars qui avait été versée sur un compte séquestre de la City Bank. 7

3 Le déblocage devait s effectuer dans les semaines à venir et le contrat spécifiait que le Français devait ouvrir deux magasins pilotes à New York. Il avait rempli son contrat. Les deux boutiques avaient vu le jour. L une sur Broadway avenue et l autre sur la 5 th avenue, face à l Empire State Building. En plus de cette somme, il avait obtenu l exclusivité pour être le fournisseur, à hauteur de 70 % de l ensemble de cette chaîne de boutiques, pour une durée de cinq ans. Tout lui souriait depuis cinq ans, depuis qu il avait eu l idée d ouvrir en France, deux cent cinquante boutiques, franchisées, d accessoires de mode, sous l appellation «Un Bruit Qui Court». Son groupe français devait être introduit au second marché boursier de Lyon, dans les mois à venir. Un an auparavant, on lui avait décerné le grand prix de la réussite des entreprises françaises. Il lui avait été remis par Jean-Marie Cavada, présentateur vedette de l époque qui devint, des années plus tard, le président de France Télévisions. Quand Jean-Marc était arrivé, ce jour-là, à son bureau newyorkais, la secrétaire qui avait été mise à sa disposition, par son ami Paul, l avait informé qu il devait rappeler d urgence sa société en France. Il 8

4 regarda sa montre, il était 10 heures du matin, un rapide calcul de décalage horaire lui fit comprendre qu il était encore tout à fait possible de joindre ses bureaux de Saint-Laurent- Du-Var. Il attrapa le téléphone et appela, sur sa ligne directe, la secrétaire de direction : «- Allo! Bonjour Valérie, on m a prévenu que vous aviez essayé de me joindre, à plusieurs reprises, qu y a- t-il de si urgent? - Oui, Bonjour Jean-Marc, ici c est une catastrophe! - Que voulez-vous dire? - La Banque de Monaco a rejeté 8 millions de francs d échéances fournisseurs - Impossible! C est une erreur! - Depuis ce matin, ici, c est la panique, tous les fournisseurs appellent et nous nous n' avons aucune explication à leur donner. - Valérie, je contacte la banque et je vous rappelle, aussitôt après». C était comme si le ciel venait de lui tomber sur la tête 9

5 Il composa, immédiatement, le numéro de sa banque, à Monaco : «- Bonjour, Monsieur Fauré, à l appareil, pouvezvous me passer Monsieur Colcy, s il vous plaît? - Oui, je vous mets en ligne avec lui, tout de suite». Il venait de ressentir, au timbre de la voix de cette réceptionniste qu il n y avait plus la même chaleur, qu habituellement, lorsqu il avait, au téléphone, une personne de la BIM. «- Allo, Colcy, qu est-ce qu il se passe? - Je ne suis plus maître de la situation. - Comment cela, vous n êtes plus maître de la situation?». Colcy n eut pas le temps de répondre, on venait de lui arracher le téléphone des mains «- Bonjour, Monsieur Fauré, Monsieur Wills à l appareil, je suis l administrateur de la banque, Monsieur Colcy a été démis de ses fonctions de directeur général, je vous écoute. - Comme vous devez le savoir, je me trouve à New York, pour mon projet américain et mon assistante 10

6 vient de m apprendre que vous auriez rejeté 8 millions de francs d échéances, ce matin. - Oui, c est exact! - J avoue que je ne comprends pas. Jusqu à aujourd hui, j avais droit à une facilité de caisse de 100 millions et ce, depuis le début de notre collaboration, cela fait des années, à présent A ce jour, nos encours sont de l ordre de 40 millions, à peu près. - Nous ne pouvons plus vous suivre! - Qu est-ce que cela veut dire? - Je viens de vous répondre et c est sans appel!». L administrateur venait de raccrocher. Dans un premier temps, Jean-Marc avait pensé qu il était en train de faire un mauvais rêve et qu il allait se réveiller d un instant à l autre... Mais il dut se rendre à l évidence, il ne rêvait pas. C était comme si une bombe venait d exploser dans sa tête. Il ne comprenait pas ce qui avait pu se passer pour que la banque le lâche ainsi, alors qu il était parvenu au sommet de sa réussite commerciale et que son projet aux States, était sur le point de se concrétiser, avec le dépôt des 10 millions de dollars qui devaient être virés, 11

7 dans la semaine à venir sur le compte de son groupe, à la BIM de Monaco. Toutes sortes d hypothèses lui venaient à l esprit, mais il les rejetait les unes après les autres, elles n avaient aucun sens. Soudain, l une d entre elles fit «tilt» dans sa tête Quelques mois avant son projet américain, quand la prochaine introduction en bourse de son groupe avait fait les gros titres de la presse, Colcy, le directeur général de la BIM, lui avait rendu visite, accompagné de deux personnes mandatées par un gros groupe d investissement italien, lui-même filiale du groupe Panzani. Ces hommes d affaires s étaient montrés très intéressés pour entrer dans le capital du groupe Fauré, avant son introduction en bourse. Et cela, à hauteur de 60 % pour la somme de 160 millions de francs de l époque, payable, 50 % à la signature et les 80 millions restants, échelonnés sur six ans. Avec comme proposition qu il reste animateur de son groupe, durant ces six années, en conservant le même salaire de 1 million et demi annuels. Il avait refusé, immédiatement, cette offre, avec cette réponse définitive : 12

8 «Ce groupe c est mon bébé, c est moi qui l ai fait naître et il n est pas à vendre!» En partant, Colcy lui avait lâché cette phrase lourde de sous-entendus auxquels il n avait pas prêté attention, sur le moment : «Réfléchissez, quand même, il serait dommage que vous soyez obligé, un jour de le céder pour beaucoup moins cher» Quand ces paroles lui étaient revenues en mémoire, il comprit tout de suite que ce qui se passait en France, était le résultat de cette «menace» voilée, cette mise en garde que Colcy lui avait faite des mois auparavant. La banque, en rejetant la totalité de son échéance, venait de mettre son groupe en cessation de paiement, ce qui l obligeait, lui de par la loi, à se rendre, sans délai, au tribunal de commerce, pour dénoncer son état de cessation de paiement. La BIM étant le principal débiteur, vu cette facilité de caisse qu elle lui avait accordée, n avait plus qu à se présenter au tribunal pour «récupérer» le groupe Fauré, en épongeant le passif. Comme l actif était dix fois supérieur aux échéances impayées, ces banquiers réaliseraient «l affaire du 13

9 siècle» pour un prix dérisoire, sans compter ce que leur rapporterait l introduction en bourse Mais tout cela n était rien, ou pas grand-chose, par rapport à ce qui l attendait 14

10 Chapitre XV Le Grand Prix de la Réussite Ces deux événements avaient fait beaucoup parler de la société et lui avaient apporté une certaine notoriété. Nombre de nouveaux fournisseurs étaient entrés en contact avec lui, proposant des offres de collaboration, plus qu alléchantes. Sans oublier les banques qui, à présent, souhaitaient ouvrir leurs portes à UBC. Son initiative avait été payante, une fois de plus 119

11 Un jour, le groupe d assurances MAAF avait pris contact, avec lui. Son entreprise avait été retenue pour le grand prix de la réussite des entreprises françaises, pour l année Il avait été présélectionné, ainsi que neuf autres chefs d entreprises, français, pour participer à la finale, à l issue de laquelle, on remettrait le grand prix au vainqueur, lors d une soirée, animée par le présentateur vedette, du moment, Jean-Marie Cavada. Cette reconnaissance de son groupe était due à tout ce qui avait été relaté dans la presse, suite aux deux événements qu il avait créés, en fêtant la centième boutique (avec un peu d avance, il est vrai ). Les frais, occasionnés par ces fêtes, avaient été largement amortis par toute cette publicité et ce battage médiatique, faits autour de Fauré et de sa société. La finale de cette compétition avait eu lieu à Cahors où se trouvait le siège de la MAAF. Durant une journée entière, Cavada avait mené les débats afin de pousser, dans ses retranchements, chacun des participants. Il leur faisait exposer les preuves de leur réussite et, surtout, les moyens employés pour y parvenir. 120

12 Les éliminations successives s étaient opérées au cours de cette journée, devant un public de plus de sept cent personnes, pour la plupart des élèves des grandes écoles de commerce. Quand arriva le moment de la décision finale, il ne restait plus, en lice, que trois candidats, dont il faisait partie. Les deux autres étaient des dirigeants de sociétés, travaillant, l un dans l informatique, l autre dans le prêt- à-porter. Durant toute cette journée, Cavada, en bon professionnel de l audimat, avait joué, avec eux, au chat et à la souris Si les deux autres avaient paru impressionnés par le présentateur, ce n était pas son cas, à lui. A un moment, Cavada lui avait même demandé s il gérait vraiment une société de distribution d accessoires de mode ou s il ne s agissait pas, plutôt, d une boîte de communication, tant il avait été sidéré par son pouvoir de persuasion et son assurance A aucun moment, Jean-Marc n avait paru intimidé ou déstabilisé par cet animateur qui avait essayé de jouer avec leurs nerfs. Le jury était présidé par Monsieur Paul Dubrule, co-président fondateur du groupe Accord qui comportait notamment les chaînes d hôtels Novotel et 121

13 Sofitel et bien d autres, encore. Son groupe était côté en bourse, depuis des années. Le fait que le jury soit présidé par un tel homme d affaires, conférait une grande légitimité à cette compétition et une crédibilité incontestable au vainqueur. Et le vainqueur, ce fut lui! Le jury l avait placé ex aequo, avec un autre patron qui faisait fabriquer des pulls, en Europe de l Est. Cavada avait dû faire appel à l applaudimètre pour les départager. C est lui qui remporta la mise finale car, dans la salle, le public lui avait été acquis, dès ses premières prestations, impressionné par cet autodidacte qui avait réussi à créer une telle chaîne de magasins, en France et, surtout, en un temps record. Afflelou qui avait assisté à la demi-finale, l avait, lui-même, félicité pour la rapidité, avec laquelle il avait su faire décoller son entreprise. Jean-Marc, fidèle à son habitude, s était placé sur un pied d égalité avec ce chef d entreprise, connu de tous, pour ses apparitions, dans les pubs télévisées : «Il est fou, Afflelou!» Quand ce dernier lui avait demandé en combien de temps, il avait ouvert cent boutiques, Jean-Marc, 122

14 après avoir répondu «En deux ans», s était empressé de lui demander, en retour, quel délai, il lui avait fallu à lui, pour organiser ses cent premiers points de vente et Afflelou, piqué dans son amour-propre, avait dû se rendre à l évidence, il avait mis huit ans La salle avait applaudi, ovationné, même, ce jeune patron, qui, à ses yeux, était sorti victorieux de cette passe d armes, imprévue, avec l un des plus grands patrons d une chaîne de magasins en franchise Le regard que lui avait lancé Afflelou était éloquent : il n avait pas apprécié cette insolence, ce crime de lèse-majesté. Mais les HEC ou Sup de Co de la salle étaient enchantés et le manifestaient haut et fort Pour d autres, on aurait parlé d arrogance, de Jean-Marc, on disait, seulement, qu il était naturel et spontané. Toute la cérémonie avait été filmée pour être retransmise à la télévision, c est donc avec son trophée et la cassette de cette soirée, qu il repartit à ses affaires. La presse économique avait salué sa performance. 123

15 Il est amusant de préciser que, quand l affaire «Un bruit Qui Court» défraya la chronique judiciaire, des années plus tard, il avait été question de ce grand prix qui lui avait été remis par Cavada et qui servait, un peu, de faire-valoir et de caution morale à Fauré, lors de ses réunions avec les franchisés, Cavada avait cru bon de déposer une plainte contre lui, certainement pour se couvrir Ce genre d individu se montre très différent, dans ses rapports, avec les autres, selon qu ils sont riches et en bonne santé, ou pauvres et en prison. Leur veste est indéfiniment réversible La Cour d Aix-en-Provence où il avait déposé sa plainte, la rejeta. Cavada reçut une gifle, se frotta la joue, furieux, et repartit à ses émissions 124

16 Chapitre XVII Les bretelles de Charasse et le Solex de Coluche Pierre Alberti l avait convié à une émission de télévision qui se déroulerait en direct et serait animée par Jean-Pierre Foucault. Le thème de cette soirée était la vente aux enchères, au profit des Restos du Cœur, des dix derniers Solex, fabriqués, en France. Jean-Marc en avait parlé à tout son entourage, ainsi qu à sa famille et il comptait bien se distinguer, lors de cet événement, mais ne savait, pas encore, de quelle manière il le ferait Pour cette émission, programmée à 20 heures 30, étaient venus nombre d invités prestigieux, Claude 135

17 Berry, Dechavanne, la femme de Coluche, évidemment, la styliste Chantal Thomas et bien d autres Jean-Marc avait rejoint Pierre Alberti, à Paris. Dans l après-midi, ils avaient participé à la répétition de l émission et Pierre lui avait présenté Foucault, avec qui ils avaient un peu plaisanté. Les deux amis se sentaient très à l aise avec tous ces gens connus, comme s ils avaient passé leur vie dans ce milieu. Madame Fauré, sa mère, l avait appelé deux ou trois fois, déjà, sur son portable, pour qu il lui confirme l heure à laquelle l émission serait diffusée Elle voulait, absolument, voir son fils, à la télévision C était une vraie mère «pied noir» : son fils, selon elle, avait toujours raison et, bien sûr, tout ce qui avait pu lui arriver, dans sa jeunesse, n était pas de sa faute Alors, ce soir, elle allait savourer ce moment «de gloire», un peu comme une revanche, vis-à-vis de tous ceux qui avaient dit du mal de lui. L émission avait bien démarré et dès les premières mises à prix, les enchères s étaient envolées. Alberti leur avait trouvé une place de choix et ils se voyaient, souvent, sur l écran de contrôle. 136

18 Quand l émission toucha à sa fin, il ne restait qu un seul Solex à vendre et Pierre ne se doutait pas de ce que son ami comptait faire. Pour le dernier cyclomoteur, les enchères en étaient à francs et c était la styliste, Chantal Thomas qui venait de lever la main, la caméra fit un zoom sur le visage de ce quasi inconnu, au regard si expressif, au sourire enjôleur Madame Fauré, chez elle, devait être aux anges! Il s était jeté dans l arène, le combat se déroulait, à présent, entre la styliste et lui. Elle lui jeta un coup d œil agacé. Jean-Marc avait décidé, à cet instant, qu il remporterait la bataille! A ses côtés, Pierre ne bougeait pas un cil Dans sa tête, devaient défiler les images de leur première rencontre, dans un hôtel parisien, à l époque où il n avait encore que des projets, mais, déjà, le même aplomb, le même caractère fonceur et imprévisible Il avait fait du chemin, depuis! L enchère venait d atteindre francs et c était Chantal Thomas qui venait de la faire monter. Elle fixa son regard dans le sien, espérant ainsi qu il la laisserait l emporter. C était mal le connaitre Quand il livrait un combat, il ne lâchait jamais prise! 137

19 Il leva la main et laissa tomber tranquillement le chiffre symbolique : 1 million de francs. Cela n amusait plus la styliste, elle décida d en rester là Le commissaire-priseur avait laissé retomber son marteau. Le match était fini, il l avait remporté par K O Jean-Pierre Foucault s était approché de lui et lui tendait, maintenant le micro, afin qu il se présente, à l antenne. Il prit le micro et déclara : «Je suis le président de la chaine de magasins «Un Bruit Qui Court» et j espère faire mieux la prochaine fois Je suis particulièrement heureux que tout cet argent soit remis aux Restos du Cœur!» L animateur avait récupéré son micro, avouant, d un air embêté, qu il restait encore quinze minutes d antenne mais qu il n y avait plus rien à vendre. Jean-Marc avait remarqué que le Ministre du Budget, en la personne de Michel Charasse, portait des bretelles, avec incrustations de Pères Noël en plastique. A la droite de Jean-Marc, avait pris place un chef d entreprise d une société immobilière francohollandaise, qui était venu avec eux, ils se 138

20 connaissaient pour avoir dîné, ensemble, chez Alberti. Il se pencha vers son voisin et lui proposa : «Je vais tenter un coup Je vous demande de remporter les enchères que je vais déclencher, quel que soit le montant. Je vous rembourserai.» L homme d affaires resta dubitatif, se demandant ce que l ami d Alberti pouvait bien encore manigancer, pour se faire remarquer Il eut très vite la réponse car, déjà, Jean-Marc avait interpellé Foucault : «J ai une idée, puisque que tous les Solex ont été vendus, je propose que l on mette aux enchères, les bretelles de Monsieur le Ministre du Budget!» La salle, enthousiaste et hilare avait longuement applaudi et l animateur lui avait fait signe de le rejoindre, auprès du ministre. Comme coup médiatique, on ne pouvait faire mieux! Son visage envahissait l écran, tandis qu il s approchait de Charasse qui, beau joueur, lui tendait déjà ses bretelles Le commissaire-priseur lança une mise à prix et les enchères grimpèrent rapidement, bientôt, elles atteignirent la somme de francs. Il regarda, alors son «complice» du groupe franco-hollandais qui leva la main : « !» Personne ne surenchérit 139

21 Le dernier quart d heure d antenne, avait été, grâce à lui, utilisé, avec brio, et Jean-Pierre Foucault soulagé, le remercia, chaudement, pour cette idée incongrue, certes, mais géniale de vendre les bretelles d un ministre, pour une œuvre caritative! Madame Fauré se réjouit, ce soir-là, à la pensée que tant de spectateurs aient pu voir son fils «auréolé de gloire» Plus de vingt ans après, il est probable que tout le monde a oublié les solex, mais chacun se rappelle encore, les bretelles de Charasse! L émission finie, Nathalie Baye, qui faisait partie des invités, était venue le féliciter de son audace et de son humour, il semblait clair que ce jeune quadra, plein de fougue, ne lui déplaisait pas Et, de fait, le courant était bien passé, entre eux deux Des tas de journalistes avaient fait des clichés de l événement et la semaine suivante, on parla beaucoup, dans la presse people, de ce chef d entreprise qui s était permis d enlever les bretelles du ministre, pour les vendre 140

22 Chapitres New York, octobre 1989 page 7 Les beaux mecs page 15 Des projets plein la tête page 19 Une rencontre décisive page 25 Rencontre avec le milliardaire bûcheron page 35 Toute une équipe au travail page 43 Le tueur page 49 New York, automne 1989 page 57 Lyon, l 'hôtel Mercure 1985 page 65 New York, noël 1989 page 77 De Lyon à Saint Laurent du Var page 85 La banque de tous les malheurs page 95 Le conseil de guerre page 105 La centième page 111 Le grand prix de la réussite page 119

23 New York...destination Barcelone page 125 Les bretelles de Charasseet le solex de Coluchepage page 135 Des Canaries à Genève page 145 Le suicide de Ferry page 159 La fripe page 161 Première rencontre : avec Murciano page La grève de la faim page 185 La cavale au Maroc page 197 La cavale en France page 215 La fin d'un mythe page 227 Epilogue page 231

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

Le loup qui voyageait dans le temps

Le loup qui voyageait dans le temps Ce jour-là, Loup farfouillait dans son grenier. Il y trouvait toujours des choses extraordinaires. Comme ce vieux livre avec sa couverture dorée. Loup s empara du livre et lut le résumé : «Cher lecteur,

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 LE BRAQUEUR DU Crédit Lyonnais C est un matin comme tous les jours pierrent après un petit déjeuner vite pris part pour le journal où il travaille et comme

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Aussitôt dit, aussitôt fait! - En avant pour le concert de la star Jérémy... COOL!

Aussitôt dit, aussitôt fait! - En avant pour le concert de la star Jérémy... COOL! Il était une fois un ours blanc qui s appelait Rocky. Ses parents lui avaient donné ce nom parce qu ils aimaient le rock and roll. Durant toute son enfance et toute son adolescence, il écoutait cette musique

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Incivilites aux téléphone

Incivilites aux téléphone VOD 28 Clips 1 à 7 Incivilites aux téléphone Distribué par asb publishing Distribué par www.formavision.com 1 F28.01 Incivilités au téléphone erreur La conseillère laisse ses émotions prendre le contrôle

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication LA BRÈVE HISTOIRE DE MA VIE La brève histoire de ma vie 4 Stephen Hawking LA BRÈVE HISTOIRE DE MA VIE Traduit de l anglais par Laurent Bury Flammarion Copyright 2013 by Stephen W. Hawking Tous droits réservés

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Réunion : la Diagonale des Fous

Réunion : la Diagonale des Fous J ai besoin de courir. Depuis toujours. Mes parents disent que j ai su trotter avant de marcher. J ai maintenant 32 ans et je viens de réaliser un vieux rêve : terminer la Diagonale des Fous, une course

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

LEAVING CERT FRENCH WRITTEN EXP. Suite à votre annonce parue dans le journal de, j ai l honneur de poser ma candidature au poste de

LEAVING CERT FRENCH WRITTEN EXP. Suite à votre annonce parue dans le journal de, j ai l honneur de poser ma candidature au poste de LEAVING CERT FRENCH WRITTEN EXP PAUL STENSON FORMAL LETTERS 2 Applying for a job Suite à votre annonce parue dans le journal de, j ai l honneur de poser ma candidature au poste de Ayant lu votre annonce

Plus en détail

GILBERT «Etre à l antenne le samedi et le dimanche, c est tout aussi valorisant que la semaine»

GILBERT «Etre à l antenne le samedi et le dimanche, c est tout aussi valorisant que la semaine» Bruno Gilbert évoque la radio comme une histoire d'amour. 40 ans de passion, d'amour. L'animateur de la matinale du week-end sur NOSTALGIE a accepté notre invitation pour parler de son métier, de ses souvenirs

Plus en détail

CORRIGÉ ET BARÈME. 1 Compréhension de l oral 25 points

CORRIGÉ ET BARÈME. 1 Compréhension de l oral 25 points CORRIGÉ ET BARÈME 1 Compréhension de l oral 25 points EXERCICE 1 8 points 1. Pour chercher du travail, Judith : 1 point visite des hôtels. X regarde des annonces dans le journal. envoie des lettres de

Plus en détail

EBOOK «Les Clés pour Gagner en Bourse» Paris, 17 janvier 2011

EBOOK «Les Clés pour Gagner en Bourse» Paris, 17 janvier 2011 EBOOK «Les Clés pour Gagner en Bourse» Paris, 17 janvier 2011 Présenté par : Romain DELACRETAZ Directeur de l Institut de la Bourse AVERTISSEMENT Cet ebook a un objectif seulement éducatif. Il a pour but

Plus en détail

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise?

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? Entretien avec Dominique Mathot, ingénieure chez IBM France - Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? - J exerce un métier d architecte en systèmes d

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Le marteau et l enclume

Le marteau et l enclume Sophie Ricoul Le marteau et l enclume Chroniques d une accidentée de la route 2 2 Les aires d accueils pour les gens du voyage ou Le marteau et l enclume Gérer des aires d accueils pour les gens du voyage

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

Est-ce que le Père Noël existe vraiment?

Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Le 24 décembre de l an 3000, le Père Noël livrait ses cadeaux de son domicile. Les lutins et les rennes n avaient plus beaucoup de travail depuis que Mère Noël

Plus en détail

Bonsoir, Olivier SCHRAMECK, je vous en prie PIERRE LESCURE Bonsoir, Monsieur le Président.

Bonsoir, Olivier SCHRAMECK, je vous en prie PIERRE LESCURE Bonsoir, Monsieur le Président. FRANCE 5 C A VOUS Le 17/12/2015 19:03:57 Invité : Olivier SCHRAMECK, président CSA On va accueillir à présent un homme rare à la télévision, même s il y fait la pluie et le beau temps, c est le patron

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Bon,,, tassez-vous les p tits enfants, là

Bon,,, tassez-vous les p tits enfants, là Bon,,, tassez-vous les p tits enfants, là Comme ça,,, Tancrède, t as vu Placide prendre les gros chars (train) pour Québec? Ouais mon ami, cé ben ça, pas plus tard qu à matin. J ai pour mon dire que, si

Plus en détail

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux.

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux. Récit 15 Dans une petite ville paisible d Allemagne, appelée Brestër, vivait un certain M. Choufleur. Une nuit alors qu il était profondément endormi, le téléphone sonna. - «Allo, suis-je bien chez M.

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE C H I E N S D A S S I S T A N C E F I D E S LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE r Mirjam Spinnler et Bayou Cher Bayou Que ferais-je sans toi? Avec toi, ma vie est plus simple, plus pittoresque

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text A : B : A : B : A : B : Luc, ça va te manquer le lycée? Oh oui, surtout mes camarades de

Plus en détail

Qu est ce qu une proposition?

Qu est ce qu une proposition? 1. J ai faim, donc je mange.. propositions 2. Il possède une villa qu'il a héritée de son père... propositions 3. Mon ami m'a dit qu'il avait été surpris quand il a appris la nouvelle... propositions 4.

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997 CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC Annexe A CFTM-TV (TVA) au sujet de J.E. (Croisade pour un presbytère) (CBSC Decision 97/98-0555) Transcription partielle du

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Compréhension orale - 40 minutes

Compréhension orale - 40 minutes Compréhension orale - 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions. SECTION A 8 questions Associer des illustrations à des messages oraux. SECTION B 26 questions

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Expédition au Startup Weekend Le Havre (1 ère édition)

Expédition au Startup Weekend Le Havre (1 ère édition) Expédition au Startup Weekend Le Havre (1 ère édition) Introduction Je suis Simon RUBUANO, étudiant en seconde année d Analyste Développeur à l EIN, l Ecole Supérieure d'informatique de Normandie. Je ne

Plus en détail

Je réalise le suivi, la prospection ou le contact par téléphone

Je réalise le suivi, la prospection ou le contact par téléphone Je réalise le suivi, la prospection ou le contact par téléphone Correspondance avec le BEP MRCU : - A2T3C1 Mener l échange téléphonique - A2T3C2 Relever les conclusions du contact et les transmettre -

Plus en détail

ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT

ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT Un rêve aventureux du détective Paul X UNE PIÈCE DE THÉÂTRE POUR LA JEUNESSE DE JEAN-PIERRE DURU PRÉSENTATION DE LA PIÈCE «ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT» Le détective privé

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

Expérience à l internationale

Expérience à l internationale Expérience à l internationale Semestre Erasmus Période effectuée de Février à Juin 2011 EET-UPC (Escola d Enginyeria de Terrassa Universitat Politecnica de Catalunya) Année : 2010/2011 Mélissa MELGIRE

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Le chef de gare entre en scène : Considérations cinématographiques

Le chef de gare entre en scène : Considérations cinématographiques Séquence 18 - Sketch 1/5 Les points d interrogation, points, sketches à imprimer, sketchs à imprimer, sketch à imprimer, sketches gratuits, sketchs gratuits, sketch métier, sketch à jouer, sketch fle,

Plus en détail

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО, МЛАДЕЖТА И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО, МЛАДЕЖТА И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО, МЛАДЕЖТА И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС I. COMPREHENSION ORALE Texte 1 questions (1 min). Pendant

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

м ж б български; т турски; р ромски; д друг

м ж б български; т турски; р ромски; д друг МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО, МЛАДЕЖТА И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА ОБРАЗОВАНИЕТО в клас трите имена м ж б български; т турски; р ромски; д друг пол (език, на който най-често

Plus en détail

Master Poly Trader. Manuel d utilisateur. Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami

Master Poly Trader. Manuel d utilisateur. Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami Master Poly Trader Manuel d utilisateur Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami MasterPoly Trader est un logiciel réalisé dans le cadre d un projet de génie logiciel.

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

Test à envoyer par e-mail à l adresse suivante pedagogie@lyon-bleu.fr

Test à envoyer par e-mail à l adresse suivante pedagogie@lyon-bleu.fr Voici les conditions idéales pour faire le test : 60 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûr(e). Ne devinez pas. pas de dictionnaire, ni de livre de grammaire, ni d'aide extérieure

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

«Café rédaco» Premier café

«Café rédaco» Premier café «Café rédaco» Premier café Lorna Applegate n avait pas beaucoup dormi cette nuit, ni les autres d ailleurs. Depuis près de trois mois la jeune femme réfléchissait sur une série de décisions et de projets

Plus en détail

RAPPORT DE SEJOUR A ROME EN ITALIE

RAPPORT DE SEJOUR A ROME EN ITALIE RAPPORT DE SEJOUR A ROME EN ITALIE A) Vie pratique Logements J ai tout d abord réservé un logement sur Internet, via le site «Easystanza» : http://www.easystanza.it, site conseillé par une amie étant partie

Plus en détail

Patrick Fischer et les «boursicoteurs» de TTC

Patrick Fischer et les «boursicoteurs» de TTC < 28 octobre 2008 > Patrick Fischer et les «boursicoteurs» de TTC Reçu de Patrick Fischer un courriel qu il m autorise à mettre en ligne, un commentaire de mes remarques en partie négatives sur le concours

Plus en détail

Minute. Manager. Le nouveau. ken blanchard spencer johnson. Le best-seller mondial du management, 20 millions d exemplaires vendus

Minute. Manager. Le nouveau. ken blanchard spencer johnson. Le best-seller mondial du management, 20 millions d exemplaires vendus Le best-seller mondial du management, 20 millions d exemplaires vendus Le nouveau Manager Minute Réussir vite et mieux dans un monde en pleine mutation ken blanchard spencer johnson Le nouveau Manager

Plus en détail

Tout savoir sur les Droits de Revente

Tout savoir sur les Droits de Revente Tout Savoir sur Les Droits de Revente Écrit par Cédric Vimeux proposé par autonomie-financiere.com Licence À LIRE TRÈS IMPORTANT Le simple fait de lire ou juste de posséder ce présent livre vous donne

Plus en détail

Oui, un centre commercial, moi je trouve ca bien pratique. Et j aime bien regarder les vitrines de toutes les boutiques.

Oui, un centre commercial, moi je trouve ca bien pratique. Et j aime bien regarder les vitrines de toutes les boutiques. LA VIE QUOTIEDIENNE AU MAGASIN TPVQ2 La presentatrice: Salut a tous. Bienvenue dans ce centre commercial de Nancy. En France a Nancy ou dans d autres villes on trouve beaucoup de centres comme celui-ci.

Plus en détail

Unité 6. Séjour en France

Unité 6. Séjour en France Nom Unité 6 Séjour en France PARTIE 1 Le français pratique A Activité 1 Hôtellerie: l installation Complétez les phrases à l aide des symboles 1 L hôtel a 2 L hôtel a 3 L hôtel a 4 Les chambres ont 5 Les

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Le commissaire s approche du sac de sport contenant le

Le commissaire s approche du sac de sport contenant le CHAPITRE 1 Un million d euros dans un sac Le commissaire s approche du sac de sport contenant le million, et demande au garçon de décliner son identité. Jérôme Forestier. Jérôme Forestier Il y a un rapport

Plus en détail

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet Marie-Anne Frison-Roche L engagée. Mercredi 29 octobre, avant une session extraordinaire des Grandes Questions du Droit, Marie-Anne Frison-Roche a accordé un entretien de près d un quart d heure au Parvenu,

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Document réalisé par Yannick Maffone BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT. Compétences Professionnelles

Document réalisé par Yannick Maffone BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT. Compétences Professionnelles BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT Compétences Professionnelles 1 I. Compétences du secrétariat SOMMAIRE GENERAL 1. Communication 1.1. Accueil internes externes 1.2. Communication écrite interne externe

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Contrat à Las Vegas. A vous de jouer! Écrit et édité par Marie, Mélanie, Alexandre, Dany, Dylan, Matthias, Pierre, Rafaï et Steven.

Contrat à Las Vegas. A vous de jouer! Écrit et édité par Marie, Mélanie, Alexandre, Dany, Dylan, Matthias, Pierre, Rafaï et Steven. A vous de jouer! Écrit et édité par Marie, Mélanie, Alexandre, Dany, Dylan, Matthias, Pierre, Rafaï et Steven. Editions Végas Etats-Unis. «Non, on ne part pas pour travailler mais pour se reposer. Nous

Plus en détail

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni Austerlitz, Mercredi 26 Novembre Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil Bonjour, J ai trouvé un après-midi

Plus en détail

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder La Longévité réussie En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder le 03.10.2007. L ami Milan L ami Milan, L ami béni, L ami de mille ans.

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

DIMANCHE 16 DECEMBRE 14h

DIMANCHE 16 DECEMBRE 14h DIMANCHE 16 DECEMBRE 14h MAUBEUGE / TOURCOING Et «Bis répétita!» Quatre heures à peine après la belle victoire remportée par leurs «compères» les cadets 2 le matin même à Aulnoye, voilà que les cadets

Plus en détail

Il me battait. Janick Bodnar

Il me battait. Janick Bodnar Il me battait. De Janick Bodnar 1 CETTE HISTOIRE EST UNE VRAIE VIE DE CALVAIRE, D ENFER. J ai attendu des années avant de pouvoir parler, de l écrire sur une feuille de papier pour vous la faire partager.

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Bruno Pompili Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Nous avions cru que c était vrai, et que les sculptures de Jean-Pierre Duprey étaient définitivement perdues. Un

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail