Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 Optimisation mécanique et optique des filtres Ha Partie 1 : Filtres mica-spaced Daystar ou SolarSpectrum 1

2 Filtre "étalon de Fabry-Perrot" --fenêtre fenêtreoptique, optique, --BF : BF :55àà10 10AA --polarisant polarisant --mica-spaced mica-spacedetalon etalon --polarisant polarisant --ITF ITF --RG RG fenêtre fenêtreoptique optique Cavité : Cavité : -- mica mica de de àà mm mm d'épaisseur d'épaisseur chez chez Daystar Daystar et et Solar Solar Spectrum Spectrum -- air : Coronado, Lunt air : Coronado, Lunt 2

3 Transmission d'un filtre F-P 3

4 Transmission d'un filtre F-P Profil Profil en en fonction fonction de de Lorentz : Lorentz : dépend dépend uniquement uniquement de de la la FWHM, FWHM, idem pour tous les étalons idem pour tous les étalons de de F-P F-P 4

5 Montage télécentrique 5

6 Télécentrique : influence du F/D Augmenter Augmenter F/D F/D Resserre Resserre le le cône cône de de lumière lumière Diminue Diminue la la FWHM FWHM Rapport Rapport F/D F/D >> conseillé conseillé 6

7 Un montage télécentrique de travers :-( Élargissement Élargissement FWHM! FWHM! Attention Attention àà la la rigidité rigidité du du PO PO et et des bagues des bagues Vérifier Vérifier la la collimation collimation du du filtre filtre (par (par auto-collimation) auto-collimation) 7

8 Vérification perpendicularité par auto-collimation 8

9 Montage avec Barlow : perte télécentricité : -( Élargissement Élargissement FWHM quand FWHM quand on on s'éloigne du centre du champ s'éloigne du centre du champ Et Et aussi aussi décalage décalage de de la la longueur longueur d'onde d'onde centrale centrale quand quand on on s'éloigne s'éloigne du du centre centre du du champ champ 9

10 1er Conclusions - Utiliser un montage télécentrique - Ne pas utiliser de Barlow, même si annoncée comme étant "télécentrique" - Vérifier la perpendicularité du filtre par rapport à l'axe optique - Utiliser un système de mise au point bien rigide et ne fléchissant pas 10

11 L'effet double stack : comment ça marche? Les Les pics pics de de transmission transmission ne ne sont sont pas pas décalés! décalés! sinon, sinon, la la transmission transmission serait serait extrêmement extrêmement faible faible FWHM == 063 FWHM DS 063 FWHM FWHM SS DS SS mais mais ce ce n'est n'est pas pas le le principal principal effet effet Principal Principal effet : effet : réduction réduction transmission hors transmission hors bande bande 11

12 L'effet double stack : comment ça marche? Largeur Largeur de de la la raie raie Ha Ha comprise comprise entre entre et et 11 AA (selon (selon comment comment on on la la mesure mesure ) ) 12

13 La transmission hors bande Contribution Contribution de de la la photosphère photosphère :: réduit contraste de réduit contraste de l'image l'image Ha, Ha, granulation faiblement visible granulation faiblement visible sous sous les structures Ha les structures Ha 13

14 La transmission hors bande 56% 56% de de la la lumière lumière transmise transmise est est hors hors bande bande 46% 46% de de la la lumière lumière transmise transmise est dans la bande est dans la bande de de 11 AA centrée centrée sur sur Ha Ha 14

15 Ajout d'un bloqueur 15 A sur un F-P 06A AA ++ BF BF A : A : % % de de la la lumière lumière transmise transmise est est dans dans la la bande bande de de 11 AA centrée sur Ha, au lieu de 46 % sans le bloqueur centrée sur Ha, au lieu de 46 % sans le bloqueur -- même même ratio ratio que que sur sur un un filtre filtre A A 15

16 Exemple en image Avec Avec filtre filtre bloqueur bloqueur Ha Ha Omega : Omega : FWHM : 45 A (ou 15 A???) FWHM : 45 A (ou 15 A???) 16

17 2e conclusion - La bande passante à 50% (FWHM) n'est pas l'unique indicateur permettant de caractériser le contraste apporté par un filtre Ha - Le blocage de la contribution de la photosphère en dehors de la bande Ha est au moins aussi important - Ceci explique le gain apporté par le "double stack" : les "ailes" de transmission sont plus raides - Ceci explique aussi les différences de résultats selon les bloqueurs - En imagerie : L'ajout d'un bloqueur étroit (FWHM 15 A) permet de retrouver une partie de l'effet "double stack" Principale difficulté : trouver un bon bloqueur 15 A à un prix accessible - En observation visuelle : Les comparaisons sont moins évidentes, car le contraste perçu dépend énormément du grossissement utilisé (turbulence) et de la luminosité des images 17

18 Merci de votre attention Des questions? 18

19 Seeing en fonction de la hauteur du télescope La La Palma : Palma : seing seing jour jour // nuit nuit en en fonction fonction hauteur hauteur 19

Tube optique Celestron EdgeHD

Tube optique Celestron EdgeHD Télescope à haute résolution pour l observation du soleil en bande Hα Avertissement : Le télescope HαT ne doit pas être utilisé pour l observation du soleil sans filtration complémentaire. Il appartient

Plus en détail

12. Cours d introduction à l observation astronomique

12. Cours d introduction à l observation astronomique 12. Cours d introduction à l observation astronomique 12.1 Télescope VMC 260: présentation 12.2 Monture CGE 12.3 Mise en station de la monture CGE 12.4 Le détecteur CCD 12.4.1 Introduction 12.4.2 Fonctionnement

Plus en détail

L observation du soleil en amateur

L observation du soleil en amateur L observation du soleil en amateur L observation de la surface solaire ne présente pas de difficulté technique majeure en respectant quelques règles élémentaires de sécurité et de protection oculaire.

Plus en détail

"La collimation est la première cause de mauvaises images dans les instruments amateurs" Walter Scott Houston

La collimation est la première cause de mauvaises images dans les instruments amateurs Walter Scott Houston "La collimation est la première cause de mauvaises images dans les instruments amateurs" Walter Scott Houston F.Defrenne Juin 2009 Qu est-ce que la collimation en fait? «Newton»? Mais mon télescope est

Plus en détail

Les secrets de l observation du Soleil en H-alpha

Les secrets de l observation du Soleil en H-alpha Les secrets de l observation du Soleil en H-alpha Depuis quelques années, les astronomes amateurs dont ceux de la brillante équipe qui anime nos Diurnes peuvent, comme des «pros», observer l Astre du jour

Plus en détail

La spectro, c'est facile

La spectro, c'est facile La spectro, c'est facile OHP Spectro Party Observatoire de Haute Provence 25-30 juillet 2014 François Cochard francois.cochard@shelyak.com La spectro, c'est facile à certaines conditions OHP Spectro Party

Plus en détail

L'astrophotographie au Cercle

L'astrophotographie au Cercle L'astrophotographie au Cercle Introduction générale à l'astrophotographie Le matériel Les différents domaines: imagerie sur trépied, du ciel profond... Réaliser des images sur trépied Réaliser des images

Plus en détail

Fiche guide Formation des images

Fiche guide Formation des images Fiche guide Formation des images Cette fiche guide «Formation des images» vous sera utile pour les TP O1 et O2. Elle contient l essentiel de ce que vous devez savoir et savoir-faire. Vous n y aurez pas

Plus en détail

L astrophotographie. L expérience d un amateur débutant... Vincent TARDIEU

L astrophotographie. L expérience d un amateur débutant... Vincent TARDIEU L astrophotographie L expérience d un amateur débutant... Vincent TARDIEU Pourquoi faire de la photo en astronomie? Pour partager ses observations Pour voir plus de détails Pour prolonger ses observations...

Plus en détail

Observatoire astronomique de la Pointe du diable

Observatoire astronomique de la Pointe du diable Observatoire astronomique de la Pointe du diable 2. Le coronographe de Lyot Le coronographe est un système optique assez complexe conçu pour observer les protubérances solaires en réalisant une sorte «d

Plus en détail

Ateliers Spectroscopie Astronomique

Ateliers Spectroscopie Astronomique Ateliers Spectroscopie Astronomique Olivier THIZY ProAm / WETAL Giron, novembre 2015 AGENDA Choix du Matériel Préparer Matériel Préparer ses cibles & faire les Acquisitions Réduire les données avec ISIS

Plus en détail

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PARTIE THEORIQUE A - RESEAUX 1 - Définition On appelle réseau plan le système constitué par un grand nombre de fentes fines, parallèles, égales

Plus en détail

SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie

SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie Des filtres interférentiels très complexes pour l'astronomie Mayence (Allemagne) & Clichy (France), 11 mars 2015 - SCHOTT se concentre actuellement

Plus en détail

Guide de sélection des fibres

Guide de sélection des fibres Introduction: Le but de ce guide de sélection est de vous fournir l aide nécessaire pour vous permettre de choisir la fibre la mieux adaptée à vos besoins (En fonction du type d équipement actif utilisé

Plus en détail

Glossaire technique Veditec

Glossaire technique Veditec Glossaire technique Veditec 3D/2D DNR (digital noise réduction) La technologie DNR est un système de réduction numérique de bruit ayant pour but de réduire le bruit sur l image. Elle permet d obtenir des

Plus en détail

AiryLab. 34 rue Jean Baptiste Malon, 04800 Gréoux les Bains. Rapport de mesure

AiryLab. 34 rue Jean Baptiste Malon, 04800 Gréoux les Bains. Rapport de mesure AiryLab. 34 rue Jean Baptiste Malon, 04800 Gréoux les Bains Rapport de mesure Référence : 2014-07001 FJ Référence 2014-07001 Client xxx Date 14/02/2014 Type d'optique Triplet ED Opérateur FJ Fabricant

Plus en détail

Utilisation des caméras thermiques dans la pratique

Utilisation des caméras thermiques dans la pratique Utilisation des caméras thermiques dans la pratique Considérations Générales Daniel Convers Agenda > Concepts de base des caméras thermiques > Portée et Mythes > Principes d'optimisation Concepts de base

Plus en détail

AiryLab. 12 impasse de la Cour, 83560 Vinon sur Verdon. Rapport de mesure

AiryLab. 12 impasse de la Cour, 83560 Vinon sur Verdon. Rapport de mesure AiryLab. 12 impasse de la Cour, 83560 Vinon sur Verdon Rapport de mesure Référence : 2010-44001 FJ Référence 2010-44001 Client Airylab Date 28/10/2010 Type d'optique Lunette 150/1200 Opérateur FJ Fabricant

Plus en détail

Utilisation du contrôle des aberrations chromatiques

Utilisation du contrôle des aberrations chromatiques Utilisation du contrôle des aberrations chromatiques Demande Je souhaite éliminer les effets de halo de couleur et d'aberration chromatique dans des images JPEG et TIFF. Réponse La fonction de Contrôle

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

LA MÉTROLOGIE LA MÉTROLOGIE. En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse :

LA MÉTROLOGIE LA MÉTROLOGIE. En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse : 1 DÉFINITION La métrologie est l'ensemble des moyens techniques utilisés pour le contrôle de pièces mécaniques. 2 LES CONTRÔLES En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse : - au

Plus en détail

LES DEFAUTS DES IMAGES OPTIQUES

LES DEFAUTS DES IMAGES OPTIQUES LES DEFAUTS DES IMAGES OPTIQUES Les instruments d optique (loupes, lunettes, télescopes, microscopes) servent à améliorer les performances de l œil humain. Dans la grande majorité des cas, un objet est

Plus en détail

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. OEIL et VISION Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char Le Système Visuel Confort Performance Agrément Le système visuel Muscle ciliaire Cornée Rétine Nerf optique

Plus en détail

MODE D EMPLOI TELESCOPES DOBSON CLASSIQUES

MODE D EMPLOI TELESCOPES DOBSON CLASSIQUES MODE D EMPLOI TELESCOPES DOBSON CLASSIQUES 150mm/1200mm 200mm/1200mm 254mm/1200mm 300mm/1500mm 241202V1-FR SOMMAIRE Monter votre télescope Dobson Liste des éléments Montage de la base Assemblage du tube

Plus en détail

Multivac Vision System (MVS) : Détection visuelle d objets et inspection qualité. * Le meilleur de l emballage

Multivac Vision System (MVS) : Détection visuelle d objets et inspection qualité. * Le meilleur de l emballage Multivac Vision System (MVS) : Détection visuelle d objets et inspection qualité * * Le meilleur de l emballage MVS Composants Domaines d application Données techniques Automatisation efficace de la production

Plus en détail

Observation de protubérances solaires et traitement des images

Observation de protubérances solaires et traitement des images Observation de protubérances solaires et traitement des images Philippe Deverchère Mai 2005 1 Introduction Cet article décrit pas à pas toutes les étapes nécessaires au traitement d une série de 100 images

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

DIXO 1000 EMAT - PIEZO

DIXO 1000 EMAT - PIEZO DIXO 1000 EMAT - PIEZO Système de contrôle par ultrasons haut de gamme, extrêmement compact : Dimensions : 224 188 37 mm ; Poids : 1,3 Kg ; 8 heures d autonomie de fonctionnement. Cet équipement a été

Plus en détail

MODE D EMPLOI TELESCOPES DOBSON FLEXTUBE

MODE D EMPLOI TELESCOPES DOBSON FLEXTUBE MODE D EMPLOI TELESCOPES DOBSON FLEXTUBE 200mm/1200mm (8 ) 254mm/1200mm (10 ) 305mm/1500mm (12 ) 355mm/1650mm (14 ) 400mm/1800mm (16 ) 021110V1-FR SOMMAIRE Monter votre télescope Dobson FlexTube Liste

Plus en détail

Équipement de sous-titrage :

Équipement de sous-titrage : Équipement de sous-titrage : La technologie de sous-titrage laser de Titra respecte l'environnement, étant sûre à 100% pour l'image ainsi que pour la bande son du film et ayant le meilleur des résultats

Plus en détail

PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014)

PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014) PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014) Nous allons passer en revue les traitements accessibles par le menu déroulant «Réglage». Nous retrouvons des traitements accessibles par les boutons de la

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Rayonnements dans l Univers

Rayonnements dans l Univers Rayonnements dans l Univers Niveau T ale S Objectif Utiliser le logiciel Aladin créé par l'observatoire de Strasbourg pour visualiser des objets astronomiques à partir d'observations terrestres et spatiales

Plus en détail

SIX OCULAIRES À GRAND CHAMP DE 10 MM AU BANC D ESSAI

SIX OCULAIRES À GRAND CHAMP DE 10 MM AU BANC D ESSAI TEST LIRE, VOIR Il y a du neuf du côté des oculaires. Televue, Takahashi et Celestron lancent chacun de nouvelles gammes. Et Nikon a fait son apparition sur ce marché. Toutes ces gammes comportent un 10

Plus en détail

Réglages de l'interféromètre de Michelson

Réglages de l'interféromètre de Michelson Objectifs I TP 2 : TP Cours Interféromètre de Michelson Faire un pré-réglage de l'interféromètre dans le but de rendre la séparatrice et la compensatrice ainsi que les miroirs grossièrement parallèles

Plus en détail

Guide d Utilisation. Série PM. Copyright 09/11 Motic Microscopes, European Division

Guide d Utilisation. Série PM. Copyright 09/11 Motic Microscopes, European Division Guide d Utilisation Série PM Copyright 09/11 Motic Microscopes, European Division 1. Oculaire 13. Tête 2. Tube oculaire 14. Lentille de Bertrand 3. Analyseur 15. Lames onde et 1/4 d onde 4. Revolver 16.

Plus en détail

concerne la version 4.30 d' Irfan View Pour mettre à jour votre version, télécharger et installer les éléments suivants: Réalisation de cet opuscule:

concerne la version 4.30 d' Irfan View Pour mettre à jour votre version, télécharger et installer les éléments suivants: Réalisation de cet opuscule: concerne la version 4.30 d' Irfan View Pour mettre à jour votre version, télécharger et installer les éléments suivants: le programme Irfan View http://www.irfanview.com/main_download_engl.htm choisir

Plus en détail

Assemblage des brutes en photo astronomique:

Assemblage des brutes en photo astronomique: Assemblage des brutes en photo astronomique: La capture des images avec une caméra CCD N&B et des filtres conduit à une série d'images prises à travers différents filtres optiques, mais qui ont tous l'aspect

Plus en détail

Lentilles minces convergentes

Lentilles minces convergentes Lentilles minces convergentes Lors de la rédaction, il est nécessaire de faire des schémas très soignés, au crayon, sur lesquels vous indiquerez avec précision les caractéristiques de la lentille, de l'objet

Plus en détail

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Travaux pratiques Série 1 Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Objectifs du TP : Revoir l utilisation d un goniomètre (réglages, lecture au vernier ). Revoir

Plus en détail

La Spectroscopie à la portée de tous!

La Spectroscopie à la portée de tous! La Spectroscopie à la portée de tous! Par Olivier GARDE Rencontres du Ciel et de l Espace Samedi 11 novembre 2006 Le principe Lunette ou télescope optique collimatrice Fente Objectif du détecteur CCD Webcam

Plus en détail

Conception de la serre, matériaux de couverture et écrans thermiques Michel LECOZ / Alain VITRE HORCONEX

Conception de la serre, matériaux de couverture et écrans thermiques Michel LECOZ / Alain VITRE HORCONEX Conception de la serre, matériaux de couverture et écrans thermiques Michel LECOZ / Alain VITRE HORCONEX Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1 Serre horticole : objectifs Transmettre

Plus en détail

Catalogue des prestations Laboratoire longueur, nano- et microtechnique

Catalogue des prestations Laboratoire longueur, nano- et microtechnique Institut fédéral de métrologie METAS CH-3003 Bern-Wabern, 25. juin 2015 Catalogue des prestations Laboratoire longueur, nano- et microtechnique Valable dès le: 01.01.2015 Le laboratoire de longueur étalonne

Plus en détail

LES TELESCOPES DOBSON TYPE OBSESSION

LES TELESCOPES DOBSON TYPE OBSESSION LES TELESCOPES DOBSON TYPE OBSESSION JP. Maratrey janvier 2003 Le télescope «Dobson», du nom de son inventeur, est un instrument à montage optique Newton : l image du miroir primaire parabolique est renvoyée

Plus en détail

La Vision Industrielle

La Vision Industrielle UE Imagerie Industrielle La Vision Industrielle Sylvie Treuillet Polytech Orléans - 45 65 Laboratoire Vision & Robotique Sylvie.Treuillet@univ-orleans.fr Depuis les années 80 Vocation : remplacer les contrôles

Plus en détail

Vidéo Haute définition pour Station Service

Vidéo Haute définition pour Station Service Vidéo Haute définition pour Station Service La technologie appelé HD-SDI (High-Definition Serial Digital Interface) permet d installer un réseau de vidéosurveillance avec une résolution max. de 1080 p.

Plus en détail

Vision industrielle Dispositif optique

Vision industrielle Dispositif optique Vision industrielle Dispositif optique Plan du cours L objectif La focale L ouverture La mise au point Qualité d image Choix de l objectif Cours de Vision Industrielle Nicolas Vandenbroucke 2 Constitution

Plus en détail

KEPLER TARIF 28/07/2015 Document non contractuel. Nos prix peuvent être modifiés sans préavis.

KEPLER TARIF 28/07/2015 Document non contractuel. Nos prix peuvent être modifiés sans préavis. OPTIQUE UNTERLINDEN 5 rue Jacques Daguerre 68000 Colmar (France) Tel: (33) 03 89 24 16 05 Fax: (33) 03 89 29 33 10 www.optique-unterlinden.com info@optique-unterlinden.com KEPLER TARIF 28/07/2015 Document

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

La webcam en astronomie : une révolution! (6)

La webcam en astronomie : une révolution! (6) La webcam en astronomie : une révolution! (6) L acquisition et le traitement des images solaires 1. L acquisition d images solaires à l aide d une webcam Comme nous l avons vu dans les numéros précédents

Plus en détail

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001

L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 L observation du Soleil Classe de 4 ème 5, professeur M. Debackère 19/04/2001 LES TACHES SOLAIRES En 1611, GALILEE et trois autres observateurs redécouvrent les taches solaires grâce à la lunette (elles

Plus en détail

Ciblez votre recherche à l aide de filtres pertinents affichés au centre de la page.

Ciblez votre recherche à l aide de filtres pertinents affichés au centre de la page. L objectif du présent document consiste à offrir une vue d ensemble des caractéristiques du nouveau site Web de Richelieu. Notre principale tâche au niveau de la conception du site visait à rendre les

Plus en détail

(E) EDP Sciences, Les Ulis DOI : 10. 1051/p4 : 20030643. Développement d'une source plasma-laser pour la lithographie. l'extrême ultraviolet.

(E) EDP Sciences, Les Ulis DOI : 10. 1051/p4 : 20030643. Développement d'une source plasma-laser pour la lithographie. l'extrême ultraviolet. (E) EDP Sciences, Les Ulis DOI : 10. 1051/p4 : 20030643 Développement d'une source plasma-laser pour la lithographie dans l'extrême ultraviolet G. Souillé, C. Lafon, R. Rosch, D. Babonneau, F. Garaude,

Plus en détail

TP 2 Organisation structurale de la rétine

TP 2 Organisation structurale de la rétine TP 2 Organisation structurale de la rétine Problème : Quelles sont les caractéristiques des différentes régions de la rétine? Activité 1 : Observation microscopique d une coupe de rétine 1- A partir du

Plus en détail

Guide d Utilisation. Série S-10/20. Copyright 06/03 Motic Microscopes, European Division.

Guide d Utilisation. Série S-10/20. Copyright 06/03 Motic Microscopes, European Division. Guide d Utilisation Série S-10/20 Copyright 06/03 Motic Microscopes, European Division. 1. Oculaires 2. Tubes porte-oculaires 10. Correcteur dioptrique 3.Logements des prismes 4. Tête 5. Objectifs 6. Eclairage

Plus en détail

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

Introduction aux aberrations optiques

Introduction aux aberrations optiques Introduction aux aberrations optiques 1 Aberrations Les aberrations sont les défauts d'un système optique simple qui font que l'image d'un point ou d'un objet étendu obtenu par l'intermédiaire de ce système

Plus en détail

LES AIDES VISUELLES. 1. Amélioration de la qualité de l'image rétinienne en conservant le grandissement habituel physiologique.

LES AIDES VISUELLES. 1. Amélioration de la qualité de l'image rétinienne en conservant le grandissement habituel physiologique. LES AIDES VISUELLES B. BARTHELEMY Maître de conférences associé Paris-XI, Centre Scientifique d Orsay, Optométrie CHU du Kremlin Bicêtre service Ophtalmologie du Professeur OFFRET Elles sont trop souvent

Plus en détail

fig 1 - télescope Schmitt-Cassegrain

fig 1 - télescope Schmitt-Cassegrain OPTIQUE GEOMETRIQUE 1 Pour former l'image de la réalité, on utilise un système optique, généralement constitué d'un objectif (système réfractant). Le système optique complet est plus complexe pour certaines

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

des parties communes H.27

des parties communes H.27 des parties communes H.27 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux portes situées dans ou donnant sur les parties communes, des articles R.111-18 à R.111-18-3 du

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

Astro Images Processing. Conférence AIP 2008 2009

Astro Images Processing. Conférence AIP 2008 2009 Astro Images Processing Conférence AIP 2008 2009 APPAREIL PHOTO NUMERIQUE ACQUISITION EN CIEL PROFOND Montage, images : Jérôme RUDELLE Une révolution.. au numérique De l'argentique Une évolution.. de l'astrophotographie

Plus en détail

Historique et Descriptif de GENIKON

Historique et Descriptif de GENIKON Historique et Descriptif de GENIKON Historique : Le développement du système GENIKON a débuté en 1999 en Italie. En effet la société Nikon Italie était depuis plus de 10 ans, leader sur le marché de la

Plus en détail

VISIBILITE DES VEHICULES D INTERVENTION

VISIBILITE DES VEHICULES D INTERVENTION VISIBILITE DES VEHICULES D INTERVENTION Part 1 : Quelles couleurs pour nos véhicules d interventions? L HISTOIRE DE COULEURS Normes Européennes: Les Normes Européennes préconisent pour les intervenants

Plus en détail

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Ce que vous savez déjà - Dans un milieu transparent et homogène (air de la salle de classe), la lumière se propage en

Plus en détail

UE3 Analyse des Images Optique : géométrie et formation d'image

UE3 Analyse des Images Optique : géométrie et formation d'image UE3 Analyse des Images Optique : géométrie et formation d'image Plan du cours 1 Optique géométrique principes, loi de Snell Descartes stigmatisme, image réelle et virtuelle 2 Formation d'une image formation

Plus en détail

Un instrument pour rendre le dépistage du cancer de la peau plus efficace et plus précis. HEINE DELTA 20 Plus Dermatoscope à LED

Un instrument pour rendre le dépistage du cancer de la peau plus efficace et plus précis. HEINE DELTA 20 Plus Dermatoscope à LED Un instrument pour rendre le dépistage du cancer de la peau plus efficace et plus précis. HEINE DELTA 20 Plus Dermatoscope à LED Il était considéré comme insurpassable. Maintenant nous l avons encore amélioré.

Plus en détail

Détection et analyse de faux documents

Détection et analyse de faux documents Détection et analyse de faux documents Les lampes U.V. Incontournable pour tous contrôles de documents d identité ou monétaires, les lampes U.V. permettent de vérifier la fluorescence du papier et la présence

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Roll-up gravo.one. Solution tout-en-un. www.gravosig.ch

Roll-up gravo.one. Solution tout-en-un. www.gravosig.ch Roll-up gravo.one Solution tout-en-un gravo.one, l outil idéal pour communiquer grâce à un affichage recto ou recto/verso. Son prix compétitif comprend la structure, le visuel et le sac de transport. Découvrez

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Caractérisation spectrale des lasers semiconducteurs par transposition de fréquence optique dans le domaine radio-fréquence

Caractérisation spectrale des lasers semiconducteurs par transposition de fréquence optique dans le domaine radio-fréquence Caractérisation spectrale des lasers semiconducteurs par transposition de fréquence optique dans le domaine radio-fréquence Pascal Dherbécourt, Olivier Latry, Eric Joubert, Mohamed Kétata IUT - Université

Plus en détail

Chapitre 4 : Lentilles convergentes

Chapitre 4 : Lentilles convergentes 2 e B et C 4 Lentilles convergentes 30 Chapitre 4 : Lentilles convergentes 1. Lentille convergente et divergente. Axe optique. Centre optique * Une lentille est constituée par un milieu transparent limité

Plus en détail

Bureau International des Poids et Mesures. Rapport BIPM-86/4 SUR LES LASERS A CONFIGURATION OPTIMALE. par P. Giacomo

Bureau International des Poids et Mesures. Rapport BIPM-86/4 SUR LES LASERS A CONFIGURATION OPTIMALE. par P. Giacomo Bureau International des Poids et Mesures Rapport BIPM-86/4 SUR LES LASERS A CONFIGURATION OPTIMALE par P. Giacomo Dàns plusieurs articles récents, MM. Le Floch, Lenormand et Le Naour (Rennes) (1) ont

Plus en détail

Série E Série Z. français

Série E Série Z. français Série E Série Z français La série E et Z Dans les domaines de la science et de l industrie, les microscopes stéréoscopiques trouvent leur application dans l observation, le contrôle, la production et la

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée L'oeil La lumière et l'oeil La lumière entre dans l'oeil à travers la pupille, une ouverture foncée au centre de l'oeil. L'iris, l'anneau coloré qui entoure la pupille est un ensemble de muscles qui contrôle

Plus en détail

PosCon 3D. La mesure de bords dans une nouvelle dimension.

PosCon 3D. La mesure de bords dans une nouvelle dimension. PosCon 3D La mesure de bords dans une nouvelle dimension. Une nouvelle dimension. PosCon 3D pour la mesure de position des bords d un objet, quelle que soit la distance. Très innovant, le détecteur de

Plus en détail

Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité

Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité Club OA du 1er juin 2010 Catherine Courtecuisse Jean-Marie Degaugue LRPC Lille Groupe Contrôles extérieurs et surveillance des OA Source présentation:

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

La Photodiode : du composant au capteur optique

La Photodiode : du composant au capteur optique La Photodiode : du composant au capteur optique Electronique pour le traitement de l information Travaux Pratiques Denis Brac & Eric Magnan G3B11 Nous attestons que ce travail est original, que nous citons

Plus en détail

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI PRÉSENTATION sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI Un bon éclairage est nécessaire pour créer des conditions visuelles optimums. En planifiant une installation d'éclairage un certain nombre de facteurs

Plus en détail

PC / TV. Technologie des. Écrans LCD-TFT

PC / TV. Technologie des. Écrans LCD-TFT PC / TV Technologie des Écrans LCD-TFT Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Présentation générale Cristaux liquides, principes physiques Lumière polarisée, transmission Rétro-éclairage

Plus en détail

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 Les couleurs : dans les objets ou dans nos têtes? A gauche : le dessin originel. Au milieu : ce dessin reproduit par un «daltonien»

Plus en détail

Quels contrôles de fonctionnalité après le nettoyage?

Quels contrôles de fonctionnalité après le nettoyage? Quels contrôles de fonctionnalité après le nettoyage? Studienmiddag 28 octobre 2010 Frédy Cavin Contrôles jusqu'à ce jour Contrôle visuel Propre Sec Fonctionnel Contrôle possible avec une loupe grossissante

Plus en détail

Pourquoi le rayonnement en météorologie?

Pourquoi le rayonnement en météorologie? Rayonnement Atmosphérique: Equation du Transfert Radiatif: modèles simplifiés 1 Pourquoi le rayonnement en météorologie? C est la seule source d énergie du système Terre-Atmosphère L atmosphère ne consomme

Plus en détail

NX-4085 FRANÇAIS. Mode d'emploi. Grande lunette astronomique 60/900 avec trépied

NX-4085 FRANÇAIS. Mode d'emploi. Grande lunette astronomique 60/900 avec trépied NX-4085 FRANÇAIS Mode d'emploi Grande lunette astronomique 60/900 avec trépied 2 NX-4085 FRANÇAIS Sommaire Votre nouvelle lunette astronomique... 4 Contenu... 4 Consignes préalables... 4 Consignes de sécurité...

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES - U. 3 OPTION MÉTIERS DU SON

SCIENCES PHYSIQUES - U. 3 OPTION MÉTIERS DU SON , BTS METIERS DE L'AUDIOVISUEL SCIENCES PHYSIQUES - U. 3 OPTION MÉTIERS DU SON SESSION 2012 Durée : 3 heures Coefficient: 2 Matériel autorisé: - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices

Plus en détail

LES ANTENNES. Une photo déjà vue retraitée par Olivier

LES ANTENNES. Une photo déjà vue retraitée par Olivier LES ANTENNES EDITORIAL N 2 Juillet 2011 La parole du Président: «le temps s'améliore et enfin les vacances attendues, arrivent. Pour vous éviter de bronzer idiot à la montagne ou en bord de mer, une mise

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

Sources - Techniques de projection - Lentilles

Sources - Techniques de projection - Lentilles TPC2 TP - Sciences Physiques Sources - Techniques de projection - Lentilles Objectifs généraux de formation Formation disciplinaire - Capacités exigibles Caractériser une source lumineuse par son spectre.

Plus en détail

Positionnement produit

Positionnement produit DCS-5605 Caméra réseau H.264 PTZ Cas de figure d'utilisation Surveillance de zones très fréquentées Garantie 2 ans Accroche marketing La caméra réseau DCS-5605 H.264 PTZ inclut des fonctions précises panoramique/inclinaison/zoom

Plus en détail

SIMESITEM 011 Le guide

SIMESITEM 011 Le guide Pleine page couleur 2e de couverture 1 400 euros HT 2 000 euros HT SIMESITEM 011 Le guide (page de titre) Pleine page couleur 3e de couverture (dernière page, justificatif) 1 400 euros HT 2 000 euros HT

Plus en détail

L OBSERVATION DE LA PLANETE VENUS EN AMATEUR. Christophe Pellier RENCONTRES DU CIEL ET DE L'ESPACE 2014

L OBSERVATION DE LA PLANETE VENUS EN AMATEUR. Christophe Pellier RENCONTRES DU CIEL ET DE L'ESPACE 2014 L OBSERVATION DE LA PLANETE VENUS EN AMATEUR Christophe Pellier RENCONTRES DU CIEL ET DE L'ESPACE 2014 I LA PLANETE VENUS, UNE PRESENTATION Vénus est une planète dite «intérieure» : elle présente des phases

Plus en détail

EXTERNAL SCREEN CLASSIC 5500 MÉTAL COLLECTION TISSUS INTELLIGENTS POUR PROTECTION SOLAIRE. www.sunscreen-mermet.com.

EXTERNAL SCREEN CLASSIC 5500 MÉTAL COLLECTION TISSUS INTELLIGENTS POUR PROTECTION SOLAIRE. www.sunscreen-mermet.com. EXTERNAL SCREEN CLASSIC COLLECTION 2015 2018 TISSUS INTELLIGENTS POUR PROTECTION SOLAIRE Largeur : 285 cm www.sunscreen-mermet.com CLASSIC LE SEUL TISSU SCREEN MÉTALLISÉ POUR APPLICATION EXTÉRIEURE ET

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1 1 Université Paris XI Centre d Orsay Master 1 de Physique Fondamentale Magistère de Physique Fondamentale 2 ième année Examen de Physique des Lasers Examen de 2 ieme cycle Première session 2011-2012 Épreuve

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE Licence de Physique 2000-2001 Université F. Rabelais UFR Sciences & Techniques P. Drevet 1 A1 - GONIOMETRE DE BABINET I. PRINCIPE

Plus en détail