fonds adie rapport annuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "fonds adie rapport annuel"

Transcription

1 [ fonds adie rapport annuel 2011

2 préambule La création du Fonds Adie pour l entrepreneuriat populaire au printemps 2009 répondait à un double objectif, au terme de 20 années d existence de l activité de l Adie : la volonté de pérenniser l accompagnement des micro-entrepreneurs financés par l Adie, condition indispensable pour sécuriser la réussite des entreprises créées ; la nécessité de sensibiliser les décideurs, et au-delà l opinion publique, à l importance du développement de l entrepreneuriat populaire, vivier d activité économique et réserve d emplois encore insuffisamment pris en compte. Le Fonds Adie a pour objet de rechercher des financements privés sous forme de dons, legs, donations, en vue de conduire les deux volets de sa mission. Une dotation initiale de 1,5 millions d euros lui a été affectée lors de sa création en Le présent rapport d activité couvre l exercice Fonds Adie - rapport annuel 2011

3 sommaire Le contexte Le financement de la mission sociale La formation des bénévoles L accompagnement des créateurs d entreprise Les actions de collecte La campagne ISF La campagne de fin d année La campagne grands dons Fichier et gestion opérationnelle des dons Les principaux résultats de la collecte La visibilité du Fonds Adie 9 La politique d investissement du Fonds 10 Les comptes 10 La gouvernance 11 Les perspectives Les comptes et annexes financières 13 3

4 le contexte 2011 Après la période de mise en place et de rodage, le Fonds Adie a pu en 2011 développer ses actions de collecte et de financement des actions de l Adie. Un certain nombre d événements ont émaillé l année et nous ont conduits à réajuster au fur et à mesure le plan d action initialement prévu. Les faits marquants de cette année sont de plusieurs ordres : au niveau de la gouvernance, Maria Nowak, Présidente et Fondatrice de l Adie et du Fonds Adie, a quitté ses fonctions en mars. Son remplacement par Catherine Barbaroux s est effectué en toute confiance, dans la continuité des valeurs portées par le Fonds ; sur le plan législatif, le décret paru le 7 avril 2011 et ouvrant à l Adie le droit de collecter des fonds dans le cadre favorable de la loi TEPA (1), puis les modifications de la Loi de Finances annoncées en mai 2011 ont déclenché une série d actions de collecte en direction du public concerné ; d autres aléas sont venus s interposer dans le calendrier d action et conduit au report d un Gala initialement programmé en mai ; enfin, la crise financière sévissant en Europe a justifié la remise en question de la stratégie de placements des fonds collectés. Catherine barbaroux Présidente de l Adie et du Fonds Adie Diplômée de l Institut d Etudes Politiques de Paris en 1970, Catherine Barbaroux, après des débuts dans la recherche en sciences politiques, a intégré l Assemblée Nationale (1975) en tant que Secrétaire générale adjointe du groupe parlementaire PS-MRG. En 1981, elle rejoint le cabinet de Michel Crépeau, alors Ministre de l environnement. Elle restera également sa Directrice de Cabinet au Ministère du Commerce, de l Artisanat et du Tourisme (1983). Entre 1986 et 1993 elle occupe successivement les postes de Directrice des ressources humaines de Prisunic, puis de Directrice des ressources humaines et de la communication du groupe Printemps Redoute devenu PPR. En 1993, elle prend la direction d Entreprise et Personnel, un organisme d études et de conseil. Ses domaines d intervention portent principalement sur la stratégie générale des entreprises, le management et l organisation des ressources humaines. Elle sera nommée, fin 1999, Déléguée générale à l emploi et à la formation professionnelle au Ministère de l Emploi, du Travail et de la Solidarité par Martine Aubry. Elle occupera cette fonction jusqu en 2005 sous l autorité successive d Elisabeth Guigou, François Fillon, Jean - Louis Borloo. En mars 2005 elle rejoint le Conseil régional d Ile-de France. Elle en a été la Directrice Générale des Services jusqu en juillet Depuis mars 2010, elle siégeait au Conseil d Administration de l Adie ; association pionnière du microcrédit en France et en Europe, reconnue d utilité publique, qui aide les personnes exclues du marché du travail et du système bancaire classique à créer leur propre emploi grâce au microcrédit. Elle a succédé à Maria Nowak à la présidence de l Adie et du Fonds Adie, le 16 mars (1) Décret étendant à l Adie et au Réseau Entreprendre les dispositions de la Loi TEPA, c est-à-dire la possibilité pour les donateurs de déduire leurs dons de l ISF à hauteur de 75% 4 Fonds Adie - rapport annuel 2011

5 Le financement de la mission sociale Le Fonds Adie pour l entrepreneuriat populaire a pour objet principal de compléter et pérenniser le financement : des services d accompagnement de l Adie, c est à dire les conseils, formations et services proposés en complément de l octroi du microcrédit, des actions liées à la promotion de l entrepreneuriat populaire. Dans ce cadre, deux appels à projets ont permis de sélectionner les programmes soutenus par le Fonds Adie en La formation des bénévoles En juin, ont été débloqués pour financer la formation de bénévoles intervenant dans l accompagnement des micro entrepreneurs Adie. Cette somme a permis de déployer les programmes suivants : la formation des nouveaux bénévoles à l environnement de l entreprise individuelle Ce volet de formation passe par une découverte terrain des pratiques d accompagnement des micro-entrepreneurs (immersions, observation des pratiques) puis par une formation initiale complète. Cette formation s articule autour de trois thèmes : l environnement de la très petite entreprise (TPE), le public Adie et l offre d accompagnement, et les outils informatiques. 227 jours de formation initiale ont été délivrés à de nouveaux bénévoles. 80 bénévoles ont participé à des modules plus techniques. Eliane retraitée, bénévole à Saint-Nazaire J adore aider les autres en allant tirer le meilleur chez eux. Ayant toujours été très intéressée par la réinsertion et la création d entreprise, ce n est pas un hasard si Eliane est devenu bénévole à l Adie. Après avoir evercé des activités de consultante dans différentes banques, elle décide de rejoindre l Adie en mars 2011 : «Je souhaitais aider les autres tout en mettant mes compétences à leur profit, c est ainsi que j ai découvert l Adie». Elle est désormais conseillère accompagnement et anime des formations auprès de créateurs en début de parcours. Selon Eliane, il est important dans le bénévolat de s appuyer sur ce que l on fait de mieux et de rester soi-même. 5

6 2 modules de formation à l interculturalité (niveau I et niveau II) Ces formations ont pour objectif de mieux appréhender les impacts de la précarité sur les relations interpersonnelles et d améliorer, dans les pratiques quotidiennes, la communication et la compréhension entre les bénévoles et les micro-entrepreneurs qu ils accompagnent. Le niveau I s applique à analyser les comportements des personnes en situation de précarité : il permet aux bénévoles de surmonter les barrières relationnelles naturelles et de prendre du recul. Le niveau II va plus loin et traite des différences entre les cultures orales et celles de l écrit de manière à donner des «clés comportementales» face à certains porteurs de projet. Ce nouveau module a été lancé fin 2011 grâce au financement du Fonds Adie. 8 sessions se sont déroulées au cours du dernier trimestre 2011 regroupant ainsi 98 bénévoles. une formation «Prescrire le bon service au bon moment» Cette formation est centrée sur la découverte et l apprentissage des métiers les plus répandus chez nos micro-entrepreneurs avec un focus sur les particularités de chaque métier. Elle est d une durée de 2 jours, et a rassemblé 45 bénévoles au fil des 5 sessions organisées sur l année. Pauline Modiste J ai constaté avec joie que la formation correspondait parfaitement à mes attentes. Grâce aux conseils des équipes Adie, j ai enfin pu finaliser mon projet avant de me lancer. L accompagnement des créateurs d entreprise Le Fonds Adie a décidé d attribuer un budget de euros réparti à parts égales entre 5 projets, afin de financer directement l accompagnement des micro-entrepreneurs Adie dans le cadre des CSEP (Cercle de soutien à l entrepreneuriat populaire). Les CSEP ont été initiés par l Adie en 2010, pour favoriser les relations entre les entrepreneurs locaux et les micro-entrepreneurs. Sur la base d un cahier des charges, le Fonds Adie a sollicité les Directions régionales de l Adie en juillet Les projets devaient contribuer à : financer l accompagnement de micro-entrepreneurs dès fin 2011, favoriser les relations entre les entrepreneurs locaux et les microentrepreneurs au travers de CSEP lancés ou en projet dans leurs régions. Sept propositions ont été reçues et étudiées. Le Conseil d Administration du Fonds Adie du 14 septembre 2011 a sélectionné 5 projets : - Nantes - St Nazaire - Martinique - Marseille - Roubaix (sous condition) - Grenoble (sous condition) Roubaix ayant rempli les conditions préalables, à savoir l identification de bénévoles en charge de l animation et de la dynamisation du CSEP, ce sont quatre régions qui ont perçu la somme de euros. Au total, le Fonds Adie a attribué la somme de euros au financement des micro entrepreneurs. Ce volet de l action fait partie intégrante de la sensibilisation des milieux économiques en vue de promouvoir l entrepreneuriat populaire. Harold Concepteur en robotique Plusieurs mois après ma formation, j en retire un bilan très positif. L Adie m a aidé à construire mon budget prévisionnel, et m a fait découvrir de nouveaux outils de gestion. 6 Fonds Adie - rapport annuel 2011

7 Les actions de collecte Avec le temps, la réflexion s approfondit sur la stratégie des moyens à adopter en matière de collecte de fonds. Les outils se perfectionnent, la segmentation de nos publics s affine, et à chaque période de l année correspond désormais une action spécifique. Mais cette évolution logique, fondée sur les principes fondamentaux de la levée de fonds se trouve parfois bousculée par des événements (positifs ou négatifs), qui obligent à ajuster le plan d action. Le calendrier 2011 est une illustration de cette nécessaire adaptation à l actualité. La campagne ISF Le lancement d une telle campagne et son orchestration dans le temps ont tenu une place primordiale dans le programme de l année. Dès la parution du décret le 7 avril 2011 autorisant l Adie à recueillir des dons déductibles au titre de l ISF, une action de relations presse communiqué de presse + dossier documenté a été orchestrée. Dans la foulée, une nouvelle version du site Internet du Fonds Adie a été mise au point pour mettre en valeur cette campagne et en intégrer les impacts ; un publipostage a été effectué, en mai d abord, puis en août pour s adapter aux nouvelles dispositions fiscales et au report à fin septembre de la clôture de la campagne ISF. Parallèlement, le reçu fiscal Adie a été modifié pour intégrer les particularités liées aux déductions des dons à l ISF. Il convient de noter que le Fonds Adie, en charge des démarches de levée de fonds auprès des particuliers, a développé et animé cette campagne ISF au nom et pour le compte de l Adie. Les sommes collectées, soit plus de euros, ont été intégralement reversées à l association. La campagne de fin d année La campagne de fin d année du Fonds Adie s est organisée de la façon suivante : Publipostage : l envoi s est fait en novembre, période phare pour recueillir les dons. Les résultats ont été très satisfaisants concernant la fidélisation. En revanche, la prospection s avère décevante. ings de prospection en décembre 2011 A noter que le Fonds Adie a renouvelé en 2011 son action d enrichissement de sa base de données, au travers de sites internet partenaires, en invitant des sympathisants à recevoir des informations sur son action. Ce dispositif a été complété par des ings entre avril et septembre et par l animation d un réseau de partenaires. 7

8 La campagne grands dons L exercice écoulé a permis d avancer sur la définition d une stratégie et la mise en œuvre d un programme pour toucher les grands donateurs. Tout d abord ont été déterminées, en coordination avec l Adie, les deux priorités que cette campagne pluriannuelle vise à financer : le soutien aux jeunes micro entrepreneurs L exclusion économique des jeunes constitue indéniablement une situation d urgence, notamment dans certains quartiers où leur taux de chômage atteint 40%. Grâce à la mobilisation de philanthropes, le Fonds Adie se bat pour apporter à l Adie les financements nécessaires aux programmes «Adie CréaJeunes» et «Accompagnement Jeunes», c est-à-dire une palette complète de services et de formations pré et post création permettant ainsi de prodiguer un accompagnement complet et garant d une réinsertion réussie et pérenne de jeunes micro-entrepreneurs. la formation des bénévoles Dans la continuité des actions engagées en 2010, le Fonds Adie souhaite pérenniser les efforts de qualification des bénévoles accompagnateurs et garantir la «professionnalisation» de leur action auprès des créateurs d entreprise. Cet axe vise en particulier à anticiper le nécessaire recrutement, et par conséquent la formation, de 200 nouveaux volontaires par an sur les années à venir. Depuis octobre, des rendez-vous sont pris pour aller présenter l Adie et le Fonds Adie aux philanthropes sélectionnés. Les principaux résultats de la collecte Au total, la collecte s est élevée à euros, dont : euros perçus au titre de l ISF, et donc au nom et pour le compte de l Adie euros perçus par le Fonds Adie Conformément à la stratégie du Fonds Adie qui cible principalement les personnes physiques, les dons proviennent en majorité de particuliers : 95% du nombre des dons pour 70% du montant collecté. 2,5% Entreprises 13% Entreprises en nombre 1,5% Fondations 95,5% Particuliers en valeur 0,1% Associations 0,5% Associations 17% Fondations Fichier et gestion opérationnelle des dons Enfin, il est important de souligner qu un important travail a été effectué sur la qualité du fichier et la gestion opérationnelle des dons (recettage de la base de données) de manière à améliorer la qualité de la relation avec les donateurs et limiter autant que possible les envois de courriers en doublons, peu satisfaisants pour les destinataires et très coûteux pour le Fonds Adie. Mode de règlement des dons Les dons par chèque sont largement prédominants et représentent 61% des montants collectés. Cependant, les donateurs du Fonds Adie sont «en avance» sur les pratiques habituelles en termes d usage des cartes bancaires avec 9% des sommes collectées en ligne. modes de paiement 9% Carte Bleue 29% Virement 1% Prélèvement 61% Chèque 0,02% Espèces Eu égard à l importance de contacts personnalisés pour développer cette campagne, une première phase de sollicitation a été lancée en septembre, avec l appui des Administrateurs du Fonds Adie. 70% Particuliers 8 Fonds Adie - rapport annuel 2011

9 La visibilité du Fonds Adie Les partenaires prescripteurs Le Fonds Adie s appuie depuis sa création sur un réseau actif de partenaires qui lui permettent de développer sa visibilité et son développement. Parmi les nouveaux partenaires de l exercice 2011, il faut noter la signature d une importante convention de partenariat à l initiative du Fonds Adie : à l occasion du Congrès des Notaires de France qui se tenait à Cannes, le Conseil Supérieur du Notariat a signé le 6 juin 2011 un protocole avec l Adie. Aux termes de cet accord, l INES (Institut Notarial Entreprises et Sociétés) s investit bénévolement aux côtés de micro entrepreneurs Adie et des équipes d accompagnement. Il s agit d offrir un mécénat de compétence : consultations de nature juridique, formations au droit des sociétés, information sur la protection des micro entrepreneurs... Cette convention vise à renforcer également la visibilité de l Adie et du Fonds Adie auprès des notaires de France. la dernière étude d impact parue sur l action de l Adie ainsi que le rapport d activité pour le 1er exercice du Fonds dès sa parution ; diffusion d actualités relayant les actions de soutien au micro-entrepreneuriat et les évènements de l Adie. En outre, l envoi gratuit par de la Lettre d information du Fonds Adie permet de transmettre directement ces informations aux donateurs et sympathisants du Fonds Adie. Enfin, grâce au renforcement de l équipe du Fonds Adie, il est désormais possible d adresser ses questions à l adresse et d obtenir une réponse sous 48h dans la plupart des cas. Le renforcement de la crédibilité Le Fonds Adie se préoccupe d être présent dans un certain nombre d instances lui permettant à la fois de gagner en crédibilité et d effectuer un travail de veille sur les sujets touchant aux fondations et fonds. C est dans cette perspective qu il avait choisi en 2010 d adhérer au Centre Français des Fonds et Fondations. Suite à cette adhésion, Catherine Monnier, Déléguée générale du Fonds Adie, a été élue administratrice de cet organisme en mai Cette année le Fonds a également adhéré à l Association Française des Fondations (AFF). En fin d année, Catherine Barbaroux, Présidente de l Adie et du Fonds Adie, a été conviée à intervenir lors d une table-ronde organisée par le Comité stratégique des fonds de dotation (Ministère de l Economie) afin d établir un point d étape sur le développement des fonds de dotation. Cet événement traduit la reconnaissance dont bénéficie le Fonds Adie. La communication institutionnelle Une brochure présentant le Fonds a été remaniée pour intégrer des éléments récents de l activité de ce dernier. Elle existe en deux versions, une impression papier et une version numérique. Les relations et la communication avec les donateurs Ce volet de notre action est une priorité du Fonds Adie. Le Fonds Adie s appuie sur son site Web pour relayer ses informations importantes : mise à disposition de 9

10 La politique d investissement du Fonds Le Fonds Adie a constitué dès sa création un Comité d investissement rassemblant des experts financiers et des spécialistes en placements. Il s agit d un organe de conseil auprès du Conseil d administration du Fonds : il évalue la pertinence des placements réalisés et recommande une politique de placement responsable et sans risque. Cette instance s est réunie à quatre reprises en 2011, à un rythme plus élevé que prévu, pour réagir aux bouleversements dans la sphère financière qui ont émaillé cet exercice et organiser les réajustements rendus nécessaires par la crise. Il a ainsi été décidé à fin juillet de fermer le contrat de capitalisation Fortis/Ageas, partiellement investi en obligations d états européens. En remplacement, le Comité a proposé l ouverture de comptes à terme à la Banque Populaire. Ce qui a été entériné par le Conseil d administration et mis en oeuvre en août pour un montant total de euros. Les comptes Les dons perçus sur la période s élèvent à euros, dont euros perçus par le Fonds Adie. Le fonctionnement du Fonds est atypique. L Adie a alloué au Fonds une réserve d un montant de euros destinée à financer le démarrage de son activité. Toutes les charges du Fonds étaient prises en charge par l Adie à hauteur de ce montant. Cette réserve a été totalement consommée courant 2011 et le solde des dépenses de collecte et fonctionnement refacturé par l Adie au Fonds Adie a été de euros. La prise en charge par l Adie s élève donc à euros pour la période Détails en pages 13 à Fonds Adie - rapport annuel 2011

11 la gouvernance Le Fonds Adie s appuie sur 3 instances, dont les membres au 31/12/2011 étaient : Le Comité de Parrainage Le Comité d investissement Président : Muhammad YUNUS Fondateur de la Grameen Bank et Prix Nobel de la Paix Membres : Claude BÉBÉAR Président d Honneur d Axa Eric COISNE Président de Sellenium Jean-Claude DETILLEUX Président Directeur Général du Crédit Coopératif Pierre FONLUPT Président du directoire du Groupe Plus Xavier FONTANET - Président Directeur Général d Essilor Michel PÉBEREAU Président Directeur Général de BNP Paribas Franck RIBOUD Président Directeur Général de Danone Geoffroy ROUX DE BÉZIEUX Président Directeur Général de Virgin Mobile et Président de l Unédic Pierre SIMON Chambre de Commerce et d Industrie de Paris Président : Thierry BREVET, Fonds de dotation du Louvre Membres : Séverine TAPIÉ MULLIEZ, Créadev SA Nicolas VACHON, Président d ERES Le Conseil d Administration Présidente : Catherine Barbaroux Christophe AGNUS, éditeur, journaliste, entrepreneur François DEBIESSE, Directeur de BNP Paribas Wealth Management Emmanuel LANDAIS, Directeur général de l Adie Gonzague DE BLIGNIERES, Senior Partner et Président du Comité de Surveillance d Equistone Partners Europe SAS Eric COISNE, Président de Sellenium Philippe DETRIE, Président Directeur Général d Inergie Bili JEHANNO, Inspecteur Général Honoraire de la Banque de France Philippe LEMOINE, Président de Laser Cofinoga Bernard VIGNIER, Coordinateur national des bénévoles de l Adie 11

12 LES PERSPECTIVES 2012 L année 2012 s inscrit dans un contexte particulier, lié : aux évolutions du contexte fiscal (notamment pour l ISF), avec la baisse des taux d imposition en application du nouveau barème ; au contexte d incertitude engendré par les élections présidentielles, ce qui aura un impact sur les dons collectés. Sur le plan des missions sociales, le Fonds Adie prévoit : de continuer à déployer des programmes de formation de qualité en direction des bénévoles chargés de l accompagnement et ainsi former les 200 bénévoles supplémentaires appelés à rejoindre nos équipes en 2012 ; de soutenir la création de micro-entreprises par les jeunes et de soutenir l Adie dans son action dédiée à cette catégorie de population. En ce qui concerne la collecte, le Fonds Adie va capitaliser sur les actions menées en 2011, à savoir : renouveler et amplifier sa campagne de collecte au titre de l ISF. Un plan d action spécifique sera mis en œuvre en direction des personnes assujetties à cet impôt. Il visera non seulement les donateurs ISF 2011 du Fonds Adie, mais aussi une cible de prospects qualifiés, avec l objectif de compenser la baisse attendue des dons moyens par l arrivée de nouveaux donateurs. développer la collecte en nombre à travers des actions de fidélisation et de prospection Sur le plan de la visibilité du Fonds Adie : l Adie organise un colloque inversé en février L occasion pour le Fonds Adie de rassembler ses donateurs autour d un événement ou les créateurs d entreprise auront la parole pour évoquer, face à un parterre de leaders syndicaux et politiques, les difficultés auxquelles ils sont confrontés. une nouvelle version du site internet du Fonds Adie sera lancée au printemps Elle bénéficiera à la fois d une navigation améliorée et de contenus enrichis. les Lettres d information du Fonds Adie seront envoyées de façon plus fréquente Enfin, le Fonds Adie prévoit de déployer sa campagne «grands dons». 12 Fonds Adie - rapport annuel 2011

13 Les comptes et annexes financières Fonds de dotation Adie au 31 décembre 2011 ACTIF ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles Concessions, brevets et droits assimilés Immobilisations corporelles Autres immobilisations corporelles Immobilisations financières Autres titres immobilisés TOTAL I ACTIF CIRCULANT Créances Valeurs mobilières de placement Disponibilités Charges constatées d avance TOTAL II Charges à répartir sur plusieurs exercices (III) Primes de remboursement des obligations (IV) Ecarts de conversion actif (V) TOTAL VI (I+II) Brut , , , ,01 Exercice 2011 Exercice 2010 Amortissement/ Provisions Net Net , , , , , , , ,12 TOTAL GENERAL - ACTIF , , ,12 PASSIF Exercice 2011 Exercice 2010 FONDS Fonds propres Fonds associatifs sans droit de reprise - dont Fonds statutaire Réserves - dont réserve pour mission sociale - dont réserve libre Report à nouveau , , Résultat de l exercice , ,12 Autres fonds associatifs Fonds associatifs avec droit de reprise Résultat de l exercice TOTAL I PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES Provisions pour risques Provisions pour charges Provisions pour impôts TOTAL II DETTES Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit Emprunts et dettes financières divers Dettes fournisseurs et comptes rattachés Dettes fiscales et sociales Autres dettes Produits constatés d avance TOTAL III TOTAL V (I+I bis+ii+ii bis+iii+iv) ,24 14, ,77 119, ,94 43, , , , ,12 TOTAL GENERAL - PASSIF , ,12 13

14 COMPTE DE RESULTAT PRODUITS D EXPLOITATION Cotisations Dons Legs Subventions Autres produits Reprise sur provisions et amortissements, transferts de charges TOTAL I Produits d exploitation CHARGES D EXPLOITATION Autres achats et charges externes Impôts, taxes et versements assimilés Salaires et traitements Charges sociales Subventions accordées Dotations aux amortissements et aux provisions : Dotations aux amortissements sur immobilisations Dotations aux provisions sur immobilisations TOTAL II Charges d exploitation RESULTAT D EXPLOITATION (I+II) Quotes-parts de résultat sur opérations faites en commun : Excédent attribué ou déficit transféré (III) Déficit supporté ou excédent transféré (IV) Exercice , , , , ,06 Exercice , , , , ,77 PRODUITS FINANCIERS Produits financiers de participations Produits financiers sur livret Produits financiers sur valeur mobillière de placement et créance de l actif immobilisé Autres intérêts et produits assimilés Reprises sur provisions et transferts de charges TOTAL V Produits financiers Charges financières (IV) Dotations financières amortissements et provisions Intérêts et charges assimilées TOTAL VI Charges financières RESULTAT FINANCIER (V+VI) RESULTAT COURANT AVANT IMPOTS (I-II+III-IV+V-VI) Produits exceptionnels Produits exceptionnels sur opérations de gestion Produits exceptionnels sur opérations en capital Reprises sur provisions et transferts de charges TOTAL VII Produits exceptionnels Charges exceptionnelles Charges exceptionnelles sur opérations de gestion Charges exceptionnelles sur opérations en capital Dotations exceptionnelles amortissements et provisions TOTAL VIII Charges exceptionnelles RESULTAT EXCEPTIONNEL (VII-VIII) Participation des salariés aux résultats (IX) Impôts sur les bénéfices (IFA et IS) (X) TOTAL des Produits (I+III+V+VII) TOTAL des Charges (II+IV+VI+VIII+IX+X) + Report des ressources non utilisées des exercices antérieurs - Engagements à réaliser sur ressources affectées EXCEDENT OU DEFICIT 4 883, , ,84 14,84 14, , , , , , , , , , , , , , ,12 14 Fonds Adie - rapport annuel 2011

15 Compte d emploi annuel des ressources globalisé avec affectation des ressources collectées auprès du public par type d emplois pour l année MISSIONS SOCIALES 1.1. Réalisées en France - Actions réalisées directement - Versements à d autres organismes agissant en France 1.2. Réalisées à l étranger - Actions réalisées directement - Versements à un organisme central ou d autres organismes 2. FRAIS DE RECHERCHE DE FONDS 2.1. Frais d appel à la générosité du public 2.2. Frais de recherche des autres fonds privés 2.3. Charges liées à la recherche de subventions et autres concours publics 3. FRAIS DE FONCTIONNEMENT Emplois de 2011 compte de résultat (1) Affectation par emplois des ressources collectées auprès du public consommées sur 2011 (3) EMPLOIS RESSOURCES Report des ressources collectées auprès du public non affectées et non utilisées en début d exercice RESSOURCES COLLECTEES AUPRES DU PUBLIC 1.1. Dons et legs collectés - Dons manuels non affectés - Dons manuels affectés - Legs et autres libéralités non affectés - Legs et autres libéralités affectés 1.2. Autres produits liés à l appel à la générosité du public 2. AUTRES FONDS PRIVES 3. SUBVENTIONS ET AUTRES CONCOURS PUBLICS 4. AUTRES PRODUITS Ressources collectées sur 2011 compte de résultat (2) Suivi des ressources collectées auprès du public et utilisées sur 2011 (4) I - TOTAL DES EMPLOIS DE L EXERCICE INSCRITS AU COMPTE DE RESULTAT I - TOTAL DES RESSOURCES DE L EXERCICE INSCRITES AU COMPTE DE RESULTAT II - DOTATIONS AUX PROVISIONS II - REPRISES DES PROVISIONS III - ENGAGEMENTS A REALISER SUR RESSOURCES AFFECTEES III - REPORT DES RESSOURCES AFFECTEES NON UTILISEES DES EXERCICES ANTERIEURS IV VARIATION DES FONDS DEDIES COLLECTES AUPRES DU PUBLIC (cf. tableau des fonds dédiés) IV EXCEDENT DE RESSOURCES DE L EXERCICE V INSUFFISANCE DE RESSOURCES DE L EXERCICE V - TOTAL GENERAL VI - TOTAL GENERAL V Part des acquisitions d immobilisations brutes de l exercice financées par les ressources collectées auprès du public VI Neutralisation des dotations aux amortissements des immobilisations financées à compter de la première application du règlement par les ressources collectées auprès du public VII Total des emplois financés par les ressources collectées auprès du public Missions sociales Frais de recherche de fonds Frais de fonctionnement et autres charges Total VI Total des emplois financés par les ressources collectées auprès du public Solde des ressources collectées auprès du public non affectées et non utilisées en fin d exercice EVALUATION DES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE Bénévolat Prestations en nature Dons en nature (1) La colonne 1 correspond aux charges du compte de résultat classées par «Nature» (2) La colonne 2 correspond aux ressources collectées sur l année, donnée reprises du compte de résultat (3) La colonne 3 correspond à l affectation des ressources collectées auprès du public et utilisées sur l exercice par types d emplois (4) La colonne 4 correspond au suivi des ressources collectées auprès du public Total

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

Fonds Adie. Rapport annuel. 2012x. fonds adie. Alexia, 27 ans, artiste peintre. Giovanni, 47 ans, restaurant tahitien

Fonds Adie. Rapport annuel. 2012x. fonds adie. Alexia, 27 ans, artiste peintre. Giovanni, 47 ans, restaurant tahitien Alexia, 27 ans, artiste peintre Giovanni, 47 ans, restaurant tahitien Maurice-Genevoix, 34 ans, chauffeur routier fonds adie Fonds Adie Rapport annuel pour l entrepreneuriat populaire 2012x 2 Fonds Adie

Plus en détail

L Essentiel de l année 2012-2013

L Essentiel de l année 2012-2013 L Essentiel de l année 2012-2013 Le mot de la Présidente Chers Membres de «Toutes à l école», chères Administratrices, chers Amis, Je tiens à vous remercier pour votre présence à notre Assemblée Générale

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

Fonds Adie. annuel. 2013x. fonds adie. pour l entrepreneuriat populaire

Fonds Adie. annuel. 2013x. fonds adie. pour l entrepreneuriat populaire Fonds Adie Rapport annuel 2013x fonds adie pour l entrepreneuriat populaire Préambule L Adie, association pionnière du microcrédit en France et reconnue d utilité publique, aide les personnes à l écart

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi»

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Paris, 9 avril 2015 Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Le Fonds Adie : Le fonds de dotation de l'adie lance 3 fonds pour l emploi - Jeunes, Femmes, Microfranchise solidaire - pour un programme philanthropique

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES DES CHAMPS ELYSEES Place Troisdorf 91000 EVRY Comptes Annuels au : 31 décembre 2014 SIRET : 32631653600019 Action Expertise - SECE - Société d'expertise Comptable et de Conseils aux Entreprises 110, boulevard

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 Les comptes de l année 2014 sont présentés sous la même forme que ceux des années précédentes

Plus en détail

ASSOCIATION F.N.A.S.S.

ASSOCIATION F.N.A.S.S. Comptes annuels ASSOCIATION F.N.A.S.S. 12 RUE DE CAMBRAI - CS80011 59046 LILLE CÉDEX Exercice clos le 31 décembre 2013 SIRET : 783 713 688 00084 ASSOCIATION F.N.A.S.S. Exercice clos le 31 décembre 2013

Plus en détail

Dossier Financier 2015

Dossier Financier 2015 COMITE DEPARTEMENTAL HANDBALL YVELINES Dossier Financier 2015 La France, Une terre de handball Siège : 7 passage Paul Langevin, 78370 Plaisir Tél : 01 30 54 09 60 Fax : 01 34 81 19 52 Site internet : www.comite78-handball.org

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles Mairie de Saint-Julien-en-Genevois Nom et coordonnées de l association Fiche d identité de l association Nom de l'association Objet Adresse de

Plus en détail

Fonds Adie. Rapport annuel 2014. fonds adie. pour l entrepreneuriat populaire

Fonds Adie. Rapport annuel 2014. fonds adie. pour l entrepreneuriat populaire Fonds Adie Rapport annuel 2014 fonds adie pour l entrepreneuriat populaire Préambule En 2014, le Fonds Adie a confirmé sa pertinence et son utilité sociale. En apportant une contribution de plus en plus

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Association Docteur Souris

Association Docteur Souris Association Docteur Souris Rapport d Activité pour l Année 2014 Roger Abehassera 26 mai 2015 Préambule Ce rapport a plusieurs objectifs : o Diffuser le rapport moral du Président, o Présenter l activité

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

RCF LYON FOURVIERE 7 place Saint Irénée 69321 LYON CEDEX 05

RCF LYON FOURVIERE 7 place Saint Irénée 69321 LYON CEDEX 05 RCF LYON FOURVIERE 7 place Saint Irénée 69321 LYON CEDEX 5 COMPTES ANNUELS du 1/1/211 au 31/12/211 Sommaire Attestation de Présentation 2 Bilan association 4 ACTIF 4 Immobilisations incorporelles 4 Immobilisations

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE

RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE RAPPORT FINANCIER COMITE REGIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF MAISON DES SPORTS 44 RUE ROMAIN ROLLAND BP 90 312 44103 NANTES CEDEX 4 Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Les montants figurant sur ces documents

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

Votre livret fiscalité et générosité 2015

Votre livret fiscalité et générosité 2015 FDF-Prosp ISF2015-livret fiscalite125x197_11_fdf 19/03/15 17:26 Page1 SPÉCIAL ISF ET IMPÔT SUR LE REVENU Votre livret fiscalité et générosité 2015 Informations sur les réductions fiscales à l intérieur

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

Association. Dossier de demande de subvention

Association. Dossier de demande de subvention Association 2015 Dossier de demande de subvention Cadre réservé à l'administration THÉMATIQUE : Direction de la Vie Associative et des Quartiers Service Vie Associative / mjm_2014 ÉLU RÉFÉRENT : Dossier

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1ère demande Renouvellement 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION Nom de votre association :... Sigle:...

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT Saison 2015-2016

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT Saison 2015-2016 VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSES Service des Sports DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT Saison 2015-2016 À retourner 1 exemplaire au service : Hôtel de Ville Place Charles De Gaulle 94107 SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION. Fonds Régional d Appui à la Sensibilisation Européenne et à la Coopération européenne. Volet coopération européenne

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION. Fonds Régional d Appui à la Sensibilisation Européenne et à la Coopération européenne. Volet coopération européenne DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Fonds Régional d Appui à la Sensibilisation Européenne et à la Coopération européenne Volet coopération européenne Dénomination de la structure : Titre du projet : Date

Plus en détail

ASSOCIATION ÉNERGIE PARTAGÉE Assemblée Générale Ordinaire du 24 mai 2013 Rapport financier 2012

ASSOCIATION ÉNERGIE PARTAGÉE Assemblée Générale Ordinaire du 24 mai 2013 Rapport financier 2012 ASSOCIATION ÉNERGIE PARTAGÉE Assemblée Générale Ordinaire du 24 mai 2013 Rapport financier 2012 INTRODUCTION Le premier exercice comptable de l'association Énergie Partagée a couru de la création de association,

Plus en détail

Affectation pour 2010

Affectation pour 2010 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE CP 10-364 Soutien à l activité de microcredit pour la creation d entreprise en Ile-de-France Convention triennale 2008-2010 avec l ADIE Convention biennale 2009-2010 avec

Plus en détail

Rapport annuel 2011 Orientations 2012

Rapport annuel 2011 Orientations 2012 Rapport annuel 2011 Orientations 2012 L Institut pour le Développement des Générosités a été créé suite à la décision de l Assemblée générale extraordinaire de France générosités du mercredi 30 septembre

Plus en détail

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION Pour plus d informations, visitez www.marathonprobono.fr/campus-hec-2012 Préambule Ce contenu pédagogique est destiné aux responsables

Plus en détail

ASSURANCE PROSPECTION AVANCE PROSPECTION. Guide d utilisation

ASSURANCE PROSPECTION AVANCE PROSPECTION. Guide d utilisation ASSURANCE PROSPECTION AVANCE PROSPECTION Guide d utilisation / 2 SOMMAIRE ASSURANCE PROSPECTION... page 4 Bénéficiaires... page 5 Pays couverts... page 5 Fonctionnement, principes généraux... page 5 Durée

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional <%moiscx%>

Rapport pour la commission permanente du conseil régional <%moiscx%> Rapport pour la commission permanente du conseil régional Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA POLITIQUE REGIONALE POUR LES PERSONNES EN SITUION DE

Plus en détail

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés»

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» Alerte «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps

Plus en détail

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE SOMMAIRE I. PRÉSENTATION DU PORTEUR DE PROJET. PAGE 3 I.1- Présentation générale I.2- Situation familiale I.3- Scolarité et formation professionnelle II.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1303 du 3 septembre 2007 fixant les règles nationales d éligibilité

Plus en détail

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES Avec les entreprises, le Conseil Général fait bouger les Vosges! Création Développement Reprise d entreprise CONSEIL GENERAL DES VOSGES 1 8 rue

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable «Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde» Gandhi works et n n a lo y b a B n o ti a ci o ss a L Babyloan

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Le fonds de dotation, quelle utilité pour les associations et fondations faisant appel à la générosité du public? Paris, le 28 avril 2009

Le fonds de dotation, quelle utilité pour les associations et fondations faisant appel à la générosité du public? Paris, le 28 avril 2009 Le fonds de dotation, quelle utilité pour les associations et fondations faisant appel à la générosité du public? Paris, le 28 avril 2009 Introduction André HOCHBERG, Président de France générosités Restitution

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT POUR 2014 - CHARTRES DE BRETAGNE

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT POUR 2014 - CHARTRES DE BRETAGNE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT POUR 2014 - CHARTRES DE BRETAGNE Tout dossier incomplet vous sera automatiquement retourné. Nom de votre association : Votre dossier complet (dossier rempli et pièces

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Le réseau des CEL : 1er formateur national en langues Présentation générale Bretagne Basse Normandie Haute Normandie Picardie Nord Pas Calais

Le réseau des CEL : 1er formateur national en langues Présentation générale Bretagne Basse Normandie Haute Normandie Picardie Nord Pas Calais Le réseau des CEL :: 1 eerr fformatteur nattiionall en llangues Présenttattiion généralle Les CEL des CCI sont des départements linguistiques des centres de formation continue des Chambres de Commerce

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN REGIONAL EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 2 octobre 2013 Original: français TD/B/EX(58)/R.1 Conseil du commerce et du développement Cinquante-huitième

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LʼADIE RHONE-ALPES 2014 25 ANS ET TOUJOURS + INNOVANTE

RAPPORT ANNUEL DE LʼADIE RHONE-ALPES 2014 25 ANS ET TOUJOURS + INNOVANTE RAPPORT ANNUEL DE LʼADIE RHONE-ALPES 2014 25 ANS ET TOUJOURS + INNOVANTE Les 3 missions de l Adie TROIS MISSIONS QUI TRADUISENT LES VALEURS DE L ADIE FONDÉES SUR LA CONFIANCE DANS LES CAPACITÉS DE CHACUN

Plus en détail

Tableau de tri des archives des associations

Tableau de tri des archives des associations Tableau de tri des archives des associations *Durée d utilité l association : la durée de conservation de documents dans les locaux de l association avant sort final. La durée d utilité commence à la clôture

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité Le pôle accompagnement : L offre d accompagnement de l Adie est accessible aux créateurs pendant toute la durée de remboursement de leur prêt et à pour but de les aider à pérenniser et à développer leur

Plus en détail

Forum associatif Coulounieix Chamiers 7 septembre 2013 Aspects juridiques et droit des associations

Forum associatif Coulounieix Chamiers 7 septembre 2013 Aspects juridiques et droit des associations Forum associatif Coulounieix Chamiers 7 septembre 2013 Aspects juridiques et droit des associations Centre de Ressources et d Information des Bénévoles Ce que l on va aborder Propos introductifs : l esprit

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal RAPPELS : La comptabilité permet : - d enregistrer les entrées et sorties d argent - d informer les adhérents du club et ses partenaires (institutionnels et autres) - de contrôler et de prouver - de prévoir.

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

Dossier de Demande de subvention

Dossier de Demande de subvention Association Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d association Nom de l Association : service traitant la demande : SERVICE CULTUREL Année : 2016 Dossier de Demande de subvention Vous trouverez

Plus en détail

La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau

La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau 17 juin 2013 La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau La Banque de France s est fortement mobilisée au service de l économie et de la Nation dans le contexte de la crise financière.

Plus en détail

Assoc. LIGUE RHONE ALPES VOLLEY BALL

Assoc. LIGUE RHONE ALPES VOLLEY BALL 61, quai Riondet B.P 353 38204 VIENNE Cédex tél : 04 74 78 41 41 e-mail : dleconseil@orange.fr http://dlesur-expertise.expert-infos.com David LESUR Expert-Comptable Commissaire aux comptes 35 rue Docteur

Plus en détail

GUIDE DU MICROPORTEUR SUIVI BUDGETAIRE ET D ACTIVITE Mesure «appui aux microprojets» FSE 4-2.3

GUIDE DU MICROPORTEUR SUIVI BUDGETAIRE ET D ACTIVITE Mesure «appui aux microprojets» FSE 4-2.3 GUIDE DU MICROPORTEUR SUIVI BUDGETAIRE ET D ACTIVITE Mesure «appui aux microprojets» FSE 4-2.3 I. Contexte : Pourquoi, quand et comment réaliser le suivi budgétaire? II. Les modalités générales de prise

Plus en détail

APPEL À PROJETS FDVA NATIONAL

APPEL À PROJETS FDVA NATIONAL Ministère des sports, de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Fonds pour le développement de la vie

Plus en détail

SOCIETE FRANCOPHONE DU DIABETE. Rapport de gestion du Conseil d administration A l Assemblée Générale ordinaire du 24 mars 2015

SOCIETE FRANCOPHONE DU DIABETE. Rapport de gestion du Conseil d administration A l Assemblée Générale ordinaire du 24 mars 2015 SOCIETE FRANCOPHONE DU DIABETE Association loi 1901 Siège social : 79, rue de Tocqueville 75017 PARIS SIRET : 404995110 00032 Rapport de gestion du Conseil d administration A l Assemblée Générale ordinaire

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur,

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur, MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Direction du Trésor Direction de la Comptabilité publique Direction générale des collectivités

Plus en détail

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature LE LIEN VOUVANTAIS FIXATION DES TAUX D IMPOSITION 2015 Afin d aider la Collectivité à fixer le produit attendu au titre de la fiscalité directe locale et à voter les taux d imposition pour le budget primitifs

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

Règlement d attribution de PM up

Règlement d attribution de PM up Règlement d attribution de PM up Le Conseil régional d Ile-de-France a mis en place le programme PM up pour soutenir le développement des petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance

Plus en détail

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 13/11/14 1 Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 Les intervenants Séverine GERVAIS CCI Caen Normandie Boris FLECHE Fédération Française de la Franchise Yvon BEAUFILS Cabinet Tacher Isabelle ANDRIES-LAUDAT

Plus en détail

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF IMMOB. INCORPORELLES 0.00 Concessions, Brevets et Droits Similaires 5 352.10 20532000 LOGICIELS 5 352.10 Amortissements et Provisions Concessions,

Plus en détail

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Campagne DENIER 2015 Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Edition janvier 2015 Sommaire Page 3 - Denier de l Eglise Bilan 2014/Campagne 2015 Page 4 - Evolutions de la collecte du Denier

Plus en détail

DROIT FISCAL. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

DROIT FISCAL. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DROIT FISCAL DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1-1- Régime d imposition - Quel est le régime d imposition à la de la SA Habitat? La SA Habitat réalise des ventes (menuiseries) et des prestations

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes Ce Plan Comptable des Associations est extrait du Plan Comptable Général 1999 et il intègre les nouveaux comptes issus de l'arrêté du 8avril 1999

Plus en détail

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2010 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

Courtier en crédit immobilier DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Audrey Bizet, Hopscotch Tél. : 01 58 65 00 47 abizet@hopscotch.

Courtier en crédit immobilier DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Audrey Bizet, Hopscotch Tél. : 01 58 65 00 47 abizet@hopscotch. Courtier en crédit immobilier DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Audrey Bizet, Hopscotch Tél. : 01 58 65 00 47 abizet@hopscotch.fr SOMMAIRE Qui sommes-nous? L équipe dirigeante ACE en bref ACE, spécialiste

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 ASSOCIATION «GRANDE TRAVERSEE DES ALPES» Association Loi 1901 Siège social : 6 rue Clôt-Bey 38000 GRENOBLE Cedex Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 3 Avenue

Plus en détail