FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1"

Transcription

1 FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1 Compétence attendue : Composer et présenter une chorégraphie collective structurée en jouant sur les composantes du mouvement, l espace, le temps et l énergie. Maîtriser ses émotions et accepter le regard des autres. Observer avec attention et apprécier avec respect les prestations. La danse est une activité de création, de communication de sens et d émotion. Il y a une complémentarité entre les rôles de danseur et de spectateur. du danseur : Les caractéristiques d un début, d un développement, et d une fin dans l exécution chorégraphique La relation entre formes corporelles et émotions. La latéralité, les plans, les orientations les nuances dans l amplitude et la vitesse Son rôle au sein d un groupe Ses possibilités expressives du Chorégraphe / aide : Principes et procédés de composition : Organisation des formes, des trajets entre les danseurs Orientation dans l espace scénique unisson, canon, cascade, répétition, questions -réponses. Connaissance du Spectateur / juge : Connaître différents styles de danse, différents mondes sonores et rythmiques Connaître les critères d appréciation simples liés à : l état de concentration des danseurs, la coordination des mouvements et des déplacements entre eux, un vocabulaire permettant de communiquer. Le danseur : Entre dans un projet de création à partir d un inducteur, traduit corporellement un état, une émotion, une action en utilisant les différents facteurs inhérents au mouvement pour transmettre une émotion, mémorise les différentes formes corporelles à reproduire Espace : Construit des trajets moteurs précis et s oriente dans l espace par rapport au spectateur et en fonction de ses partenaires Utilise les orientations variées : les directions, les niveaux, les plans, les volumes en contraste (avant/arrière, haut/bas, gauche/ droite) Entre en contact corporel simple avec ses partenaires ( mains, regard ) Temps : Explore le «vite» et le «lent» par contraste Evolue avec autrui au niveau temporel (à l unisson, en cascade, en canon) Agit en concordance avec les traits dominants du monde sonore. Energie : Joue avec différentes qualités de mouvement, utilise le saccadé, le continu du mouvement, le fort et le faible, des gestes explosifs. Le chorégraphe / l aide : Crée avec l aide de l enseignant observe, recueille de l information, s exprime, démontre, suggère. Le spectateur / juge : Analyse la prestation du groupe à partir de critères liés au respect des consignes, à la perception de «l état de danse» et l identification du thème choisi. Distingue les différents éléments de la chorégraphie Le danseur : Participe, ose, propose, fait des choix Tient un rôle et accepte de danser devant autrui Place son regard, se concentre, se met en «état de danse», Prend en compte ses partenaires et le public. Le chorégraphe / aide : Fait confiance à son imaginaire personnel Est à l écoute, prend en compte les idées de chacun. Argumente ses choix et ses orientations. Le spectateur / juge: Se rend disponible pour la prestation des autres. Observe de façon attentive et respectueuse. LIENS AVEC LE SOCLE : Participer à un dialogue, à un débat : Prendre en compte les propos des autres, expliquer son point de vue, rester dans le propos de l échange (pilier 1) Comprendre l importance du respect mutuel et accepter les différences, faire preuve d esprit critique, participer en équipe à la réalisation d une recherche Projet et de d une fiches production APSA, février (pilier 6) 2008 Prendre des initiatives, développer ses ressources (pilier 7)

2 FICHE ACTIVITÉ: Danse Programme EPS collège NIVEAU : 2 Compétence attendue : Composer et présenter une chorégraphie collective en choisissant des procédés de composition et des formes corporelles variées et originales en relation avec le projet expressif. Apprécier les prestations de façon argumentée, à partir de quelques indicateurs simples. du danseur : Prendre une option esthétique, adopter une manière personnelle de transformer le réel, identifier les contrastes de styles. Le travail d épure Les majorateurs du langage chorégraphique : la répétition, l accumulation, la transposition, l inversion du chorégraphe Architecture du propos : scénario, couplet refrain, variation sur thème Les éléments de relation entre les danseurs : Unisson, Désynchronisation ( le dialogue, le canon, le contrepoint, la cascade) organisation de l espace scénique : les formations, l occupation de l espace scénique) du spectateur ou du juge : Apprécier la prestation des danseurs (qualité et structure de la composition : savoir identifier les règles de composition ; qualité de l interprétation) Connaître et identifier différents styles de danse Etre sensible à la prestation des autres, repérer les choix, le thème, la composition, les critères d une appréciation argumentée. Du danseur : Espace : Joue sur l amplitude (grand petit), délocalise un même mouvement, utilise des formes corporelles (courbes, angulaires, arches, des ouvertures, des fermetures), des trajets segmentaires directs et indirects, les différents axes du corps avec des spirales Utilise toutes ses possibilités motrices pour faire varier l espace, construire des formes de mouvement Temps/ musique : Fait varier les durées du mouvement (lent/vite, accéléré/décéléré, immobilité, arrêt sur image) Repère les éléments significatifs du monde sonore et Joue avec en dialoguant, en étant en rupture, en opposition, en redondance ) Energie : Combine le continu, le saccadé, l explosif, l immobile, le fort, le léger. Utilise les temps forts pour donner de l énergie au mouvement La respiration accompagne parfois le geste Renforce ses appuis au sol et les transferts de poids de corps. Du chorégraphe Fait des choix et les communique efficacement en les argumentant au regard des contenus enseignés : (en matière de mouvements, déplacements, relations aux autres, calage) Du spectateur / juge Identifie les éléments qui témoignent de l'association formes corporelles / inducteur Reconnaît les procédés de composition utilisés Communique son point de vue Du danseur : fait des choix personn els, s engag e Est concentré sur ses sensations Est curieux et ouvert à de nouveaux styles de danse ou démarches de travail (improvisation, création par les contacts ) Evolue vers une véritable interprétation de sa danse («habite» sa danse) Du chorégraphe / Aide Fait des liens entre ses connaissances théoriques et son souci de rendre lisible son intention Fait valoir ses idées au sein d un groupe et respecter les opinions des autres Du spectateur/ juge Prend part à un échange suite à la présentation de chorégraphies (argumentation, écoute) Respecte, apprécie sans jugement de valeur Liens avec le socle : Maîtriser quelques éléments des langages artistiques, visuels et musicaux (pilier 5) Etre capable de jugement et d esprit critique (pilier 6) Savoir construire son opinion personnelle et pouvoir la remettre en question, la nuancer. (pilier Projet 6) de fiches APSA, février 2008 Prendre des initiatives (pilier 7)

3 FICHE ACTIVITÉ: Badminton Programme EPS collège NIVEAU : 1 Compétence attendue : En simple, rechercher le gain loyal d une rencontre en choisissant entre renvoi sécuritaire et recherche de rupture sur des volants favorables par l utilisation de frappes variées en longueur ou en largeur. Assurer le comptage des points et remplir une feuille d observation. Joueur L espace de jeu, les règles du jeu en simple, les termes spécifiques. Les modalités d installation des terrains. La prise de raquette Les caractéristiques du service règlementaires. Les paramètres de force et de direction comme composante de frappes, le fouetté La notion d espace libre et les principes de création. La posture et le placement par rapport au volant favorisant le renvoi frappe main haute. L orientation des épaules lors de la frappe. Aide : arbitre / observateur L utilisation des outils d observation : fiches Le comptage des points Joueur Servir règlementairement. Lire des trajectoires. Se placer dès que possible sous le volant pour frapper en étant équilibré. Etre en position dynamique. Coordonner se déplacer, se placer, frapper, se replacer. Faire déplacer l adversaire. Renvoyer haut et loin lorsque l on est en difficulté. Jouer court, long, à droite, à gauche. Aide : arbitre / observateur Compter les points de façon précise. Annoncer le score pendant le match entre chaque point. Communiquer des résultats et informations fiables. Joueur Respecter le matériel, l adversaire, l arbitre et accepter ses décisions Maîtriser ses émotions liées à la confrontation, persévérer malgré les difficultés imposées par l adversaire ou la situation. Différencier les situations d opposition et de coopération. Jouer avec une intention de mise en difficulté de l adversaire S appliquer pour renvoyer en situation défavorable et prendre des risques en position favorable. Aide : arbitre / observateur Etre attentif aux consignes et aux actions des camarades observés. Assurer les rôles proposés. liens avec le socle : connaître, comprendre et respecter les règles de la vie collective (pilier 6) comprendre l importance du respect mutuel et accepter les différences (pilier 6) développer ses ressources (pilier 7) prendre des initiatives (pilier 7)

4 FICHE ACTIVITÉ: Badminton Programme EPS collège NIVEAU : 2 Compétence attendue : Rechercher le gain d une rencontre en construisant le point, dès la mise en jeu et en jouant intentionnellement sur la continuité ou la rupture par l utilisation de coups et trajectoires variés. Gérer collectivement un tournoi et aider un partenaire à prendre en compte son jeu pour gagner la rencontre. Les choix opérés le sont en fonction des informations prises sur soi, sur l adversaire,sur le volant. Les évolutions d un rapport de force : les caractéristiques d une situation favorable, neutre, défavorable. Le replacement au centre du terrain permet d accéder avec un déplacement minimum à toutes les extrémités du terrain. Les différentes formes de frappes et l orientation de la raquette par rapport aux différents types de trajectoires. Le service comme possible mise en difficulté de l adversaire Les règles du jeu en double Aide : arbitre/ observateur Les règles et étapes d une démarche expérimentale : problème posé, hypothèse d action, essai, observation, bilan. Les problèmes posés par la défense de son camps dans le même temps que la construction intentionnelle de l attaque de la cible adverse. Servir court, tendu, long, près des lignes. varier la prise de raquette en fonction du type de frappe (main haute, main basse..) Assurer la continuité des actions de déplacements, placement, frappe et replacement. S équilibrer avant et pendant la frappe grâce au bras libre et s engager vers l avant lors de la frappe haute. Courir et s équilibrer en fente avant pour frapper les volants courts devant le filet. Obliger son adversaire à des déplacements dans tout son espace de jeu. Utiliser le déplacement pas chassés arrière et le saut ciseau lors de la frappe. Maîtriser le dégagé long, l amorti et le smash et les exploiter en fonction de la trajectoire du volant reçu. Identifier un point fort et un point faible chez son adversaire. Aide : arbitre/observateur Identifier un point fort et un point faible chez un joueur. Arbitrer, conseiller un camarade Communiquer des résultats et informations fiables et les interpréter. Organiser un tournoi et distribuer les rôles. Liens avec le socle : Rechercher, extraire, organiser l information utile (pilier 3) Comprendre l importance du respect mutuel et accepter les différences (pilier 6) Se concentrer sur le match et les actions à réaliser. Etre dans une logique d opposition utilisant toutes les variables connues. S organiser pour récupérer et se concentrer entre les points, gagnés ou perdus Exploiter au mieux ses points forts et les points faibles adverses. Appliquer le cérémonial des jeux de raquettes garant du fair-play : point remis en cas de doute, poignée de mains, «bien joué» après un joli coup de l adversaire.) Aide: arbitre/observateur Etre rigoureux dans l observation et l arbitrage des camarades. Avoir une attitude réflexive sur sa pratique et celles des autres. Assurer de façon autonome, les rôles et tâches proposés. Etre attentif au fonctionnement du dispositif et au déroulement des matchs.

5 FICHE ACTIVITÉ: NATATION de VITESSE Programme EPS collège NIVEAU : 1 Compétence attendue : A partir d un départ plongé ou dans l eau, réaliser la meilleure performance possible sur une distance de 25 mètres en crawl en adoptant l équilibre et les trajets moteurs les plus efficaces. Respecter les règles de sécurité et d hygiène. Assumer le rôle d observateur.. du nageur : L équilibre horizontal et le rôle joué par la tête dans cette équilibration horizontale La nécessité de l expiration aquatique Les bras comme instruments de propulsion L espace de nage (longueur d un bassin) et les règles mises en place pour le travail en couloir Le règlement relatif au crawl pour toucher le mur à l arrivée Le matériel utilisé et le nommer Les règles de sécurité et d hygiène spécifiques à l espace aquatique L espace aquatique pour installer et ranger les lignes d eau Nageur : Etre à plat sur l eau : basculer la tête, engager les épaules et aligner les différents segments corporels Elever le niveau de tonicité axiale du corps : gainage et tonicité générale Immerger les voies respiratoires le plus souvent possible et réaliser une expiration active dans l eau Se diriger à partir d informations visuelles sous marines Agrandir le trajet moteur des bras en agissant dans l espace en avant des épaules et dans l espace arrière Réaliser des mouvements proches de l axe du corps Nageur : Etre volontaire et exploiter au mieux ses possibilités Se concentrer avant le départ Etre attentif au maintien du dispositif et aux règles de sécurité Respecter les règles de sécurité et d hygiène Etre particulièrement attentif aux consignes Respecter les règles de sécurité et d hygiène Nager en ligne droite des aides/ observateurs : Les observables liés à l équilibre horizontal du nageur et au trajet moteur des bras L utilisation des outils d observation et/ou d évaluation : fiches, chronomètre Aides ou observateurs : - Chronométrer de façon assez fiable (signaux de déclenchement et d arrêt du chronomètre maîtrisés) - Communiquer des résultats et informations fiables : position de la tête/ à la surface, équilibre horizontal, nombre de coups de bras Aides ou observateurs : - Etre attentif aux consignes et aux actions des camarades observés. - Assurer les rôles proposés. Liens éventuels avec les thèmes de convergence : Thème de l énergie. Energie dans ses composantes mécaniques (flottabilité, résistance à l avancement, sens ds poussées ) et physiologiques ( gestion de ses ressources au regard des actions à entreprendre ). Thème concernant la sécurité. Adopter des comportements qui réduisent les risques pour soi et pour les autres.

6 FICHE ACTIVITÉ: NATATION de VITESSE Programme EPS collège NIVEAU : 2 Compétence attendue : A partir d un départ plongé ou dans l eau, réaliser la meilleure performance possible sur une distance de 50 mètres selon deux modes de nage ventral et dorsal, en optimisant le plongeon, le virage et le rapport amplitude fréquence. Assumer au sein d un groupe restreint les rôles de starter et chronométreur. du nageur : - L équilibre horizontal en position dorsale et le rôle joué par la tête - Les facteurs spatiaux de l efficacité propulsive : orientation des surfaces propulsives, formes et longueurs des trajets moteurs - Son niveau de pratique pour établir un projet d alternance de nage le plus adapté - Son projet de nage : ordre des nages - Le règlement relatif au départ en crawl ou en dos crawlé - Le règlement du virage en crawl ou en dos crawlé Nageur : - Maintenir une position de départ préparatoire à la poussée et communiquer la plus grande vitesse au corps pour glisser sous l eau - Réduire le temps de respiration aérienne en nage ventrale en minimisant la rotation des épaules - Agrandir le trajet moteur des bras et entretenir le maximum de pression sur les appuis le plus tôt possible et le plus longtemps possible - S approcher du mur sans ralentir et changer de sens rapidement, se donner le maximum de vitesse à partir du mur - Reprendre la nage au bon moment après le plongeon et le virage. Nageur : Etre volontaire et exploiter au mieux ses possibilités Se concentrer dans les actions à réaliser au départ, lors du virage et à l arrivée Etre combatif : vouloir nager vite et maintenir l effort dans des zones inconfortables Respecter les règles de sécurité et d hygiène Etre particulièrement attentif aux consignes Etre attentif au respect des règles de fonctionnement des aides/ observateurs : Les observables concernant l amplitude des trajets moteurs des bras L utilisation des outils d observation et/ou d évaluation : fiches, chronomètre Les aspects réglementaires des départs et virages en crawl et en dos crawlé Aides ou observateurs : - Donner un départ - Chronométrer de façon fiable (à 1/10 ème près). - Communiquer des résultats et informations fiables : équilibre horizontal, durée et rythme des inspirations, amplitude des trajets des bras Aides ou observateurs : - Etre attentif aux consignes et aux actions des camarades observés. - Assurer les rôles proposés. Liens éventuels avec les thèmes de convergence : Thème de l énergie. Energie dans ses composantes mécaniques (flottabilité, résistance à l avancement, sens ds poussées ) et physiologiques ( gestion de ses ressources au regard des actions à entreprendre ). Thème concernant la sécurité. Adopter des comportements qui réduisent les risques pour soi et pour les autres.

7 FICHE ACTIVITÉ : LUTTE Programme EPS collège NIVEAUX : 1 et 2 Compétence attendue Niveau 1 S engager loyalement dans un combat, en rechercher le gain par l utilisation de contrôles et formes d attaques en décalage. Assurer le comptage des points et le respect des règles de sécurité. : Combattant - Le matériel, les espaces, les placements et les règles utiles à la sécurité. -Connaître les principes d action réaction simple - La différence entre les saisies et les contrôles - Les principes d efficacité liés à la réalisation des décalages. - Quelques luttes folkloriques et traditionnelles Arbitre / observateur - Les principaux critères de réussite liés au savoir chuter et faire chuter sans risque, aux mises en danger et au tombé en combat - Un règlement simplifié (ex : «Lutte collège» règlement officiel en UNSS) donnant la cotation des points - S exprimer dans sa pratique avec les termes associés aux actions réalisées, obtenues ou reconnues pendant le combat. Combattant : - Construire des saisies sur l adverse. - Utiliser une poussée ou une tirade de l adversaire pour le contrôler, le retourner ou l immobiliser - Prendre un contrôle simple sur le corps adverse : - Peser et fixer ses appuis de l adversaire. - Réaliser un amené à terre à partir d un contrôle simple sur une action : de poussée vers l avant (décalage avant) de poussée latérale (décalage avant) utilisant un couple de rotation (décalage en rotation) - Construire un équilibre de couple permettant de s équilibrer pendant la chute - Maintenir sur le dos les omoplates de son adversaire pour le «tomber» - Se défendre en revenant à plat ventre ou surpassant son adversaire d une position de mise en danger ou de «tombé». - Savoir chuter et faire chuter sans risque. (préalable au combat debout) Arbitre/ observateur: - Réagir et stopper le combat lors de : sorties de zone, gestes et prises interdites. - Faire appliquer les règles relatives aux rituels, sanctions, arrêts, cotations et actions correspondantes durant un combat. - Observer et reconnaître les comportements adaptés au savoir chuter et faire chuter sans risque pour le chuteur et pour le projeteur Ressources principalement développées: - Bio affectives (accepter le contact, la confrontation, la chute, transformer les préjugés initiaux,..), - Bio informationnelles (repères visuelles et kinesthésiques, ) - Bio mécaniques (poids du corps, équilibre de couple simple, leviers, ) Compétence attendue Niveau 2 Rechercher le gain d un combat debout, en exploitant des opportunités et en utilisant des formes d attaques variées. Gérer collectivement un tournoi et observer un camarade pour le conseiller. Combattant : - Accepter d entrée en contact proche avec son adversaire et le tapis - Respecter les autres et leurs différences en luttant avec eux. - Maîtriser ses émotions et ses actions liées à la confrontation - Adopter une attitude combative et fair-play lors des combats - Etre attentif aux injonctions de l arbitre - Tolérer des appuis variés sur l autre et les déséquilibres liés à la chute Arbitre/observateur : - Assumer les rôles proposés - Etre vigilent sur les actions et prises dangereuses - Rester intègre par rapport aux combattants - S engager dans les rôles variés avec rigueur Combattant : - Les styles de lutte - Quelques luttes à thème - Les opportunités simples relatives à la prise d un contrôle et à la réalisation de formes de corps simple - Des contrôles simples debout et au sol - Des formes de corps amenant à terre l adversaire sans projection - Des finales - Son attaque favorite : «sa spéciale» Arbitre/ Observateur - les termes associés aux actions réalisées, obtenues ou reconnues : tombé, mise en danger, finale costale, contrôle, - les feuilles de match en poule et leur déroulement - Les temps de combat et l utilisation d un chronomètre - des comportements de passivité - Les fondamentaux du règlement lutte collège Combattant : - Rompre la distance en position de garde pour entrer en contact avec l adversaire - Contrôler en différenciant le placement des mains et des épaules sur le corps de l adversaire. - Utiliser les opportunités simples données par l adversaire pour réaliser un technique. - Exploiter des contrôles variés et des formes de corps simples différentes debout pour amener au sol son adversaire : le décalage avant, le décalage latéral, le décalage en rotation l arraché avec un genou au sol pour l attaquant le passage dessous avec les genoux au sol pour l attaquant. - Enchaîner des actions d attaques simples dans des directions et sens différents - Réaliser différentes finales - Se défendre en bloquant ou parant les attaques directes. - Au sol, se dégager d une position de mise en danger ou surpasser son adversaire en utilisant son déséquilibre Arbitre /observateur : - Arbitrer en associant des gestes simples aux actions et cotations vues lors d un combat. - Différencier celui qui fait l action, de celui qui la subit - Identifier un point faible ou un point fort de soi ou de son adversaire - Utiliser des critères objectifs pour communiquer et interpréter des résultats et informations sur ses prestations à un camarade - Organiser une série de combats et distribuer les rôles dans une poule. Ressources principalement développées: - Bio informationnelles (repères kinesthésiques, proprioceptives, sur l orientation dans l espace...), - Bio mécaniques (coordinations d actions, dissociations segmentaires ), Combattant : - Respecter l éthique et les rituels des sports de combat - Respecter ses différents adversaires malgré les différences morphologiques, sexuelles et de niveaux de pratique. - Respecter et écouter les décisions de l arbitre - Persévérer quelque soit le score et son adversaire - Accepter de faire des efforts intenses et rester lucide dans son engagement. - Différencier et accepter les rôles partenaires ou adversaire et les types d opposition Arbitre/observateur : - Assumer le rôle d arbitre - Se concentrer et rester attentif vis à vis des actions des camarades dans le combat au niveau de la sécurité, des points marqués. - Rester intègre et rigoureux dans ses jugements en tant qu arbitre et observateur - Adopter une attitude réflexive dans sa pratique et celles des autres - Coopérer dans les différents rôles

8 FICHE ACTIVITÉ : ESCALADE Programme EPS collège NIVEAUX : 1 et 2 Compétence attendue Niveau 1 Choisir et conduire un déplacement pour grimper, en moulinette, deux voies différentes à son meilleur niveau en privilégiant l action des membres inférieurs. Assurer un partenaire en toute sécurité. Grimpeur - Le matériel et son utilisation - Les consignes de sécurité - Le vocabulaire spécifique - La cotation des voies - le sens optimal d utilisation des prises - Le rapport entre son niveau et les difficultés des voies grimpées - les principes d appuis pieds solides et leur utilisation pour grimper et s économiser - Le rôle des jambes dans l équilibration et la propulsion. - Le placement idéal du bassin sur un déplacement d une main, ou d un pied. Assureur/ contre assureur/observateur - les règles de sécurité liées aux placements, aux responsabilités et gestes de l assureur et du contre assureur éventuel, - la méthode de l assurage en 5 temps et du fonctionnement des descendeurs (huit, tube ou plaquette). - Les zones à risque. - Le matériel spécifique et son utilisation en sachant s équiper Grimpeur - S équiper d un baudrier, l ajuster et vérifier les retours de sangles - Faire son nœud d encordement avec nœud d arrêt - Identifier la voie et le but à atteindre (sommets des 2 voies) et les conditions de sécurité. - Mettre en relation la cotation de voies et ses possibilités - Différencier la densité, l emplacement et la nature des prises et la forme générale de la voie - S écarter de la paroi pour observer et choisir les prises à utiliser pour grimper - Identifier et utiliser les prises dans leur sens optimal - Favoriser les prises de pieds dans l espace proche de progression avant celles des mains - Utiliser l avant du pied et les bords interne en priorité pour trouver des appuis solides - Transférer le bassin sur l'appui pied de la jambe qui pousse. - S équilibrer avant de déplacer une main - Utiliser des points de repos pour se relâcher - Descendre assis dans le baudrier les pieds au mur ou en des escaladant - Communiquer en grimpant avec ses assureurs en utilisant les termes spécifiques Assureur/ contre assureur/observateur - S équiper et s encorder - Maîtriser la technique du 5 temps en regardant et en écoutant le grimpeur - Parer un camarade en traversée ou en bloc - Construire les premières règles d action liées à l équilibre et à l action des jambes - Gérer le temps et l espace accordés au groupe. Ressources principalement développées : - Bio affectives (accepter la hauteur et la chute, confiance dans le matériel et le partenaire) - Bio informationnelles (identifier un espace d action de préhension plus large par exploration visuelle) - Bio mécaniques (coordonner les actions des membres, transférer le Cg sur des appuis solides, ) Grimpeur - Faire confiance en l assureur et au matériel. - Avoir conscience de ses moyens en choisissant des voies adaptées. - Se dominer dans les situations de hauteur et de vertige et rester serein et volontaire malgré les risques de chute. - Se préparer à l action, en se concentrant, en vérifiant son matériel et celui de ses partenaires. - S engager dans une voie avec calme, concentration avec lucidité dans la voie - Respecter l environnement et le matériel Assureur/ contre assureur/observateur - Rester concentré, confiant et serein dans ses tâches d assurage en contrôlant la tension de la corde - Respecter et faire respecter les consignes de sécurité - Se responsabiliser pour coordonner et assumer les rôles de la cordée et gérer le temps et l espace accordés en toute sécurité et équité - Coopérer pour assurer Compétences attendues Niveau 2 Choisir et conduire un déplacement pour grimper et enchaîner en moulinette deux voies «flash», proches de son meilleur niveau, en optimisant les prises de mains et de pieds et en combinant efficacement la poussée des jambes et la traction des bras. Assurer un partenaire en toute sécurité. Grimpeur/assureur/observateur - Des étirements spécifiques et des exercices spécifiques d échauffement - Les significations des cotations des voies, les noms des principales formes et reliefs - La différence entre des passages difficiles et faciles - Les critères pour reconnaître une PME (position de moindre effort) sur une voie - Ses possibilités par rapport aux cotations des voies - Des gestuelles typiques simples ou actions utilisées - Les liens entre la forme des prises et leur utilisation - De différentes poses de pieds possibles pour grimper : les carres internes, externe et pointes - Lover une corde - La différence entre SAE et milieu naturel Grimpeur - Concevoir un projet de grimpe de 2 voies en fonction de ses moyens et des critères de réussite retenus. - Réguler son projet entre la première et 2 ème Voie - Identifier et mémoriser les trajets, les PME utilisés par le grimpeur/ouvreur - Mettre en relation des volumes simples et des attitudes économiques - Mettre en relation la configuration de la prise avec le type de saisie et son sens d utilisation - Progresser économiquement et avec amplitude - Identifier et utiliser des prises dans un espace de plus en plus éloigné - Gérer l enchaînement des voies en soufflant et se relâchant durant le déplacement et entre les deux ascensions - Alterner des phases dynamiques de déplacements et des phases statiques d équilibration - Utiliser les prises utiles à la progression - Associer et coordonner plusieurs déplacements segmentaires - Créer des lignes d appui par des oppositions Assureur/Observateur - Suivre et réguler la tension de la corde par rapport aux variations de vitesse et direction du déplacement du grimpeur - Observer avec le grimpeur l ouvreur et l aider à déterminer son projet de grimpe - Observer un grimpeur avec des critères objectifs permettant de cibler quantitativement son efficacité. - Aider le grimpeur en indiquant les prises exploitables avec les pieds ou les mains dans son espace proche. Ressources principalement développées : - Bio informationnelles (identifier un espace de cheminement en anticipant sur quelques pas et les PME, ) - Bio mécaniques (Utiliser des lignes d appuis simples pour s équilibrer, l amplitude articulaire - Bio énergétiques (réguler son tonus, gérer sa récupération en action et sa respiration, ) Grimpeur - Faire confiance à l assureur et au matériel et se dominer - Etre attentif en observant l ouvreur de la voie - Rester rigoureux dans la rétention des observations d un grimpeur en action - Conserver sa lucidité par rapport à ses possibilités et gérer le couple risque/sécurité. - Ecouter et accepter les repères donnés par le contre -assureur pour grimper avec plus de fluidité - Persévérer dans l effort malgré l enchaînement des voies - Respecter l environnement et le matériel - Prendre conscience de ses points faibles et difficultés pour les surmonter Assureur/observateur - Rester attentif à la prestation et la fatigue du grimpeur - Coopérer avec le grimpeur en le conseillant sur les voies, les passages les prises avant et pendant l action. - S engager dans un climat de confiance.

9 FICHE ACTIVITÉ: Course de haies Programme EPS collège Compétence attendue NIVEAU 1 : A partir d un départ commandé, réaliser la meilleure performance possible dans une course de 30 à 50m, avec 3 à 5 haies basses, sans piétinement ni allongement, en enchaînant une course inter obstacles en 4 ou 5 appuis sur le parcours le plus adapté à ses possibilités. S échauffer à partir des principes de base et fonctionner dans un groupe de 4 à 6 élèves, en assurant, l installation et le maintien du dispositif sécurisé et les rôles d observateur et de chronométreur. du coureur : Position et pied avant au départ. Le nombre d appuis jusqu à la première haie. Sa jambe d attaque. Le nombre d appuis entre les haies (4 à 5) qui permet d être efficace. Attaquer loin de la haie pour ne pas sauter l obstacle et perdre du temps. Franchir vite l obstacle pour ne pas perdre de temps. Les signaux de départ. Son record sur les parcours de haies. Les règles de sécurité : ne pas franchir les haies à l envers, ne pas couper la course d un camarade, ne pas changer de couloir Principes de base de l échauffement : totalité, progressivité et alternance ainsi que les exercices permettant de préparer les muscles concernés. des aides : L espace athlétique pour pouvoir installer et ranger les haies. Les observables concernant la mise en action et la course inter obstacles L utilisation des outils d évaluation : chronomètre, balises, fiches Ressources sollicitées : Filière anaérobie alactique en puissance. Vitesse de réaction et vitesse gestuelle (efforts à 100 % et sollicitation neuromusculaire). Habiletés motrices : Coordonner l action des bras et des jambes pour un départ debout au signal. Attaquer loin de la haie, genou haut dans l axe. Courir sans blocage devant ou derrière les obstacles bas. Courir au plus proche de l axe de déplacement Effectuer dans un petit groupe et un espace donné, un échauffement général de 10 minutes Habiletés des aides : Chronométrer de façon assez fiable (signaux de déclenchement et d arrêt du chrono intégrés) Evaluer en km/h à partir de balises. Communiquer des résultats et informations fiables. Thèmes d étude proposés : Construction d un projet de course inter obstacles sans ajustement important, en 4 à 5 appuis. Construction d une mise en action sans ajustement important (ni piétinement, ni allongement). Construction d un franchissement avec une attaque loin de la haie. Fonctionnement efficace dans l espace athlétique haies pour pouvoir courir, donner des résultats, tenir des observations et respecter la sécurité. Explorer et repousser ses limites et exploiter au mieux ses possibilités. Se concentrer avant le départ Penser à l avance aux actions à déclencher au signal et à déclencher avant la haie. Etre attentif au maintien du dispositif, aux règles de sécurité, aux consignes et aux actions des camarades observés. Assurer dans le temps et l espace impartis les rôles proposés. Liens éventuels avec les thèmes de convergence : Thème de l énergie pour étudier les conditions pour courir vite malgré les obstacles. Thème concernant les statistiques pour comparer des relevés de performances, prendre des décisions et justifier des choix. Compétence attendue NIVEAU 2 : Réaliser une performance dans une course de 50 à 60m, avec 5 haies de 70 à 80cm de haut, en élevant le moins possible son centre de gravité et en réalisant 4 appuis dans l intervalle le plus adapté à ses possibilités. Assurer le recueil de données fiables, construire et apprécier l efficacité de ses actions à partir de son ressenti et des observations transmises. du coureur : Position et pied avant au départ pour impulser avec la bonne jambe d attaque. Le nombre d appuis jusqu à la 1 ère haie et celui de 4 appuis à réaliser entre les haies. L intervalle inter obstacles permettant de franchir en 4 appuis : choix de 6,5 à 8m Des intentions : attaquer loin de la haie, s engager dans la haie, franchir vite l obstacle, être haut sur ses appuis, conserver un rythme de course élevé, lier course franchissement course. Ramener le genou de la deuxième jambe, haut sur le côté puis vers l avant. Son record sur les parcours de haies des aides : Les règles et étapes d une démarche expérimentale : problème posé, hypothèse d action, essai, observation, bilan. Les problèmes posés par les obstacles plus hauts et l obligation des 4 appuis pour construire les règles d action permettant d aller vite. Les observables concernant le franchissement (élévation minimale du centre de gravité et retour de la 2 ème jambe) et la course inter obstacles (4 appuis). L utilisation précise du chronomètre. Thèmes d étude proposés : Construction d une course efficace et véloce en 4 appuis. Construction d un franchissement efficace de la haie en dissociant l action des deux jambes. Fonctionnement autonome et précis dans l espace haies pour assurer les rôles nécessaires à une démarche d investigation. Ressources sollicitées : Filière anaérobie alactique en puissance. Vitesse de réaction et vitesse gestuelle (efforts à 100 % et sollicitation neuromusculaire). Habiletés motrices : Attaquer loin de la haie, genou haut dans l axe, pour éviter une trop grande élévation de centre de gravité. Dissocier l action des deux jambes sur la haie pour favoriser le retour de la jambe d impulsion haut sur le côté. Coordonner l action des bras et des jambes pour rester équilibré sur la haie et dans la course. Maintenir une foulée efficace et régulière dans l intervalle en intégrant un rythme rapide. Habiletés des aides : Chronométrer de façon fiable (à 1/10 ème près). Communiquer des résultats et informations fiables et les interpréter Exploiter au mieux ses possibilités. Se concentrer sur les actions à réaliser à l impulsion, dans le franchissement et dans la course inter obstacles. Etre agressif sur la haie, volontaire dans la démarche. Réflexive sur sa pratique et celles des autres. Etre attentif au maintien du dispositif et aux règles de sécurité. Etre rigoureux dans l observation et le chronométrage des camarades. Assurer de façon autonome, dans le temps et l espace impartis les rôles et tâches proposés. Liens éventuels avec les thèmes de convergence : Thème de l énergie pour étudier les conditions pour courir vite malgré les obstacles. Thème concernant les statistiques pour comparer des relevés de performances, prendre des décisions et justifier des choix.

10 FICHE ACTIVITÉ: Demi-fond Programme EPS du collège Compétence attendue NIVEAU 1 : Réaliser la meilleure performance possible dans 2 courses, l une de 9 et l autre 3 minutes, avec 6 minutes de récupération, en utilisant des repères espace/temps fréquemment transmis et quelques repères sur soi. Etablir un projet de performance et le réussir à 1 Km/h près. Assurer la mise en place du matériel et le relevé des performances. du coureur : Ressources sollicitées : Liées aux intentions en course : Liées à l activité perceptive : Sollicitation de la filière aérobie en puissance et en capacité. Courir régulièrement pour courir Repères d espace : balises posées tous les 25m, 50m ou 100m. du coureur : vite et longtemps. Repères de temps : signaux sonores toutes les 30s à 1mn 30s. Utiliser une foulée de course de durée différente de la marche et de la Courir moins vite pour courir Repères liés à la ventilation : essoufflement, rythme rapide ou aisance respiratoire, foulée de course de vitesse : avec une faible suspension et une plus longtemps. renseignant sur la vitesse de course. amplitude limitée, une fréquence qui n est jamais maximale mais S informer en course sur les Approche concrète de la notion de vitesse et des relations entre efforts et rythmes adaptée aux allures visées. repères d espace et de temps cardiaque et respiratoire (compétence 3 du socle). Adopter un mode respiratoire personnel qui privilégie l expiration. transmis pour réguler son allure. Ecarts par rapport aux adversaires et partenaires. Maîtriser une allure à 1 km/h près. Liées aux valeurs et méthodes : Liées à ses ressources : Adapter sa foulée à celle des autres dans une course en peloton. Goût de l effort Sa VMA (vitesse maximale aérobie) identifiée par un test de terrain. Relâcher ses muscles et s étirer dans les temps de récupération. Envie d exploiter ses L exploitation de sa VMA sur 3 et sur 9 et les vitesses qui correspondent. Bâtir un plan de course sur une épreuve de 3, 6, 9 ou 12 minutes ressources. Les principes d efficacité en course de durée : courir régulièrement pour courir vite (3 à Apprécier à partir des résultats transmis, l efficacité de ses actions S engager dans un travail 12mn) ou courir moins vite pour courir longtemps (au delà de 12mn). Réaliser un échauffement général de 5 à 10 minutes, respectant les d équipe en assumant des rôles des aides : principes de totalité, progressivité et alternance, pour mettre en route simples et précis. Le potentiel de ses camarades. les fonctions cardio-respiratoires et retrouver sa foulée de demi-fond. Se montrer responsable des Les allures à respecter en fonction des plans de course liés à la distance et au potentiel du des aides : tâches simples confiées : coureur. Respecter les consignes données dans les différentes tâches, chronométrage, relevé Les différents parcours utilisés et l emplacement des balises. concernant l installation du matériel, l observation, le relevé des d informations, comptage de Les critères d évaluation retenus et le fonctionnement des outils proposés (tableurs, plans de course, chronos). performances. balises, échauffement Compétence attendue NIVEAU 2 : Réaliser la meilleure performance possible dans une série de 4 x 3 minutes, avec 1 minute 30 s de récupération, en utilisant des repères espace/temps et des repères sur soi. Etablir un projet de performance et le réussir à 0,5 Km/h près. Assumer au sein d un petit groupe et dans un temps donné, les rôles de coureur, observateur ou chronométreur. du coureur : Ressources sollicitées : Liées aux intentions de course : Sa V.M.A de façon très précise. Filière aérobie en puissance. Courir au plus près de son plan Au niveau de l activité perceptive : du coureur : de course. Des repères sur soi : permettant de se mettre immédiatement dans différentes allures et de les réguler tout au long du parcours Utiliser une foulée stabilisée et adaptée aux 4 allures de course envisagées : rythmée, régulière, économique avec une pression Traiter au mieux le seul repère de temps donné à chaque fraction Sensations respiratoires, comme des signaux macroscopiques renseignant sur les seuils à maîtrisée des appuis au sol. de 3 minutes. ne pas dépasser ; Adopter un rythme respiratoire maîtrisé, régulier et adapté aux besoins Etre attentif (à l écoute) aux Sensations musculaires et plantaires permettant d affiner les allures de course. de l organisme dans des efforts proches à très proches de sa V.M.A. repères sur soi révélateurs Du seul repère de temps donné (à 1mn 30s) à mettre en relation avec le nombre de balises Maîtriser des allures de courses à 0,5 km/h près. d allures (rythme respiratoires, franchies. Interpréter les résultats après chaque course pour adapter son projet. sensations musculaires) des aides : Savoir décontracter ses muscles et souffler dans les temps courts de Liées aux valeurs et méthodes : Les premiers principes méthodologiques d un entraînement à la P.M.A. (Volume de travail, récupération. Exploiter au mieux ses intensité, temps de pause nécessaires...). Réaliser un échauffement général et spécifique de 10 à 12 minutes, possibilités. La maîtrise d allure obtenue et les facultés de récupération pour construire un projet adapté et pour mettre à un niveau d efficience les fonctions cardio-respiratoires Se montrer réflexif sur sa réaliste. et retrouver sa foulée de demi-fond. pratique et celles des autres. Les marquages de la piste pour installer les balises et noter les distances réalisées. des aides : Etre attentif au maintien du L utilisation du chronomètre. Chronométrer de façon fiable (à 1/10 ème près). dispositif et aux règles de Les critères d évaluation de la performance et de la maîtrise. Communiquer et interpréter des informations fiables sécurité. Etre rigoureux dans l observation Le projet d entraînement ou de course du ou des partenaires pour les renseigner en cours de et le chronométrage des réalisation. camarades. Assurer de façon autonome, dans le temps et l espace impartis les rôles et tâches proposés.

11 A FICHE ACTIVITÉ : BASKET BALL Programme EPS collège NIVEAU : 1 Compétence attendue : Dans un jeu à effectif réduit, rechercher le gain du match par des choix pertinents d actions de passe ou dribble pour accéder régulièrement à la zone de marque et tirer en position favorable, face à une défense qui cherche à gêner la progression adverse dans le respect du non contact. S inscrire dans le cadre d un projet de jeu simple lié à la progression de la balle. Respecter les partenaires, les adversaires et les décisions de l arbitre. du joueur : - Des choix possibles en tant que PB, NPB, défenseur en fonction de sa position sur le terrain, de celle de ses partenaires et adversaires et de la cible - Reconnaître l avant et l arrière du jeu au regard de la position du porteur de balle - Reconnaître le couloir de jeu direct et de jeu indirect - Reconnaître une situation de tir en course poursuite - Distance de lancer maximale pour passe et tir - Règles essentielles : o o o o o la marque non-contact sur PB et NPB reprise de dribble, marcher, pivot limites du terrain remise en jeu après violation, faute et panier des aides/ observateurs : Les règles essentielles Gestes et vocabulaire de base de l arbitre Des observables concernant l atteinte de la zone de marque et des tirs en situation favorable PB lorsque le couloir de jeu direct est fermé : - varier le type et la longueur des passes pour mettre en sécurité le receveur - varier son d orientation par rapport à la cible (pivot) pour donner à un partenaire et assurer la continuité du jeu - se dégager du défenseur direct par le dribble et réaliser une passe vers l avant qui met en course - poursuite favorable le receveur - PB lorsque le couloir de jeu direct est libre : - utiliser le dribble pour conserver de l avance, l arrêter lors de l arrivée de défenseurs pour se stabiliser et tirer ou pour faire tirer un partenaire NPB attaquant : - sortir de l alignement avec le porteur pour lui offrir des solutions d échanges lointains mais possibles, de relais proche ou de soutien en fonction de ses attitudes et actions entreprises Défenseur : - se replacer entre le porteur et la cible dès la perte de balle pour fermer le couloir d accès au panier - intervenir sur les trajectoires possibles du passeur Maîtriser certaines coordinations motrices : passer, réceptionner, dribbler, à l arrêt, en déplacement, les enchaîner. Aides ou observateurs : Communiquer des résultats et informations fiables liées aux possessions et perte de balle et à l atteinte de la zone de marque - En tant que passeur reconnaître ses erreurs lors des échanges de balle ratés (pilier 6) - Accepter les décisions des arbitres même si elles sont défavorables à mon équipe, même si elles sont litigieuses voir contraires à mon jugement (pilier 6) - Accepter les aléas d un match à auto arbitrage et permettre la continuité du jeu malgré les décisions incertaines (pilier 6) - S investir dans la récupération de la balle, et la progression de celle-ci quelle que soit l évolution du score et quelles que soient les qualités techniques de mes partenaires (pilier 7) Aides ou observateurs : - Rechercher l objectivité et la fiabilité de relevés des données - Repérer les violations simples et fautes de contact Liens éventuels avec les thèmes de convergence : Thème de l énergie. Energie dans ses composantes mécaniques (flottabilité, résistance à l avancement ) et physiologiques ( gestion de ses ressources au regard des actions à entreprendre ). Thème concernant la sécurité. Adopter des comportements qui réduisent les risques pour soi et pour les autres.

12 A FICHE ACTIVITÉ : BASKET BALL Programme EPS collège NIVEAU : 2 Compétence attendue : Dans un jeu à effectif réduit, rechercher le gain du match en assurant des montées de balle rapides quand la situation est favorable ou en organisant une première circulation de la balle et des joueurs pour mettre un des attaquants en situation favorable de tir quand la défense est replacée. S inscrire dans le cadre d un projet de jeu simple lié aux tirs en situation favorable. Observer et coarbitrer. du joueur : - Différencier les situations d attaque : contre-attaque ou attaque placée - Différencier les couloirs de progression - Différencier un jeu à la périphérie et un jeu à l intérieur (couloir de jeu direct) - Différencier les rôles de joueur meneur, appui - Se situer dans un rôle lors de la contreattaque ou lors de l attaque placée : meneur, relais, tireur - Règles plus affinées de non contact et de violation (marcher) - Vocabulaire spécifique enrichi : rebond, tir en course ou en appui, passe et va des arbitres / observateurs : Des règles de non contact et marcher de façon plus précise Des observables concernant les situations de contre attaque ou d attaque placée et ceux relatifs aux tirs en situation favorable pour le porteur de balle, lors de la recherche d un jeu rapide -mettre en mouvement le receveur en lançant dans la course du réceptionneur ou poursuivre son action de progression si le couloir est libre - utiliser immédiatement l appui en avant du ballon ou différer ce lancer en avant si celui-ci est délicat par un dribble ou passe de contournement afin de se créer ou de créer un tir avec faible opposition - stopper la progression vers l avant au regard du repli de la défense adverse : couloir de jeu direct bloqué et échange vers l avant délicat pour les non porteurs attaquants, - occuper dès la récupération des espaces propices à la progression du ballon ( couloirs de jeu autour du porteur) - se réorganiser et circuler dans un dispositif simple de jeu placé si la défense se regroupe pour les non porteurs attaquants lors du jeu placé, - venir occuper comme joueur relais un poste clef à l intérieur de l espace de jeu pour faire tirer aisément soit le dernier passeur (passe et va) soit un autre partenaire pour les défenseurs - dès la perte du ballon bloquer la progression de celui-ci au niveau du porteur et au niveau des receveurs potentiels Arbitres ou observateurs : Communiquer des résultats et informations fiables liés aux tirs en situation favorable, aux types de défense adoptés Arbitrer à plusieurs une rencontre Liens éventuels avec les thèmes de convergence : Thème concernant les statistiques pour comparer des observations, prendre des décisions et justifier des choix. - Collaborer avec objectivité et indulgence au bon déroulement d une rencontre en situation d auto ou de coarbitrage (pilier 6) - Participer avec lucidité au sein de son équipe à l évaluation et la remise en cause d un projet de jeu collectif lié à l alternance entre jeu rapide et jeu placé - Accepter les remarques de tous (pilier 6) - Etre tolérant et lucide dans la mise en place du projet collectif au regard de la différenciation des niveaux techniques de chacun (pilier 6) Arbitres ou observateurs : - S investir avec méthode et rigueur dans l observation des prestations (résultats et actions) de ses partenaires (pilier 3 et 7) - Etre juste dans ses décisions d arbitre

13 FICHE ACTIVITÉ : Acrosport Programme EPS collège NIVEAUX : 1 et 2 Compétence attendue NIVEAU 1 : Concevoir et présenter un enchainement maitrisé d au moins 4 figures acrobatiques, montées et démontées de façon sécurisée, choisies en référence à un code commun, reliées par des éléments gymniques ou chorégraphiques. Passer dans deux au moins des trois rôles : voltigeur, porteur, aide. Apprécier les prestations des autres à partir de critères simples. REGLEMENTAIRES - les règles de composition de l enchaînement et de présentation devant un jury - les 3 temps d'une figure statique : montage, posture, démontage. - les termes spécifiques - le code de référence TECHNIQUE - les lois mécaniques de l équilibre SUR SOI - son niveau de maîtrise dans les différents rôles SECURITAIRES - les règles de sécurité liées au montage et démontage des pyramides, aux surfaces d évolution sécurisées, à la prise en compte des autres élèves - les principes de base de l échauffement ainsi que les exercices permettant de préparer les muscles concernés - Identifier et ressentir les conditions de l équilibre de la pyramide - Réaliser des postures gymniques de base et des éléments de liaison simples - Coordonner ses actions avec celles des autres - Mémoriser l installation et le démontage des pyramides et leur ordre de présentation PORTEUR - Elargir les bases de sustentation, placer son dos et ses appuis - Verrouiller ses ceintures pelvienne et scapulaire pour amortir le poids du voltigeur - Saisir précisément et utiliser en priorité les membres inférieurs pour soulever VOLTIGEUR - Reconnaitre les zones possibles d appui sur son partenaire - Conserver une tonicité permanente du corps - Réaliser des postures variées et inhabituelles avec amplitude, précision et respect de l alignement segmentaire - Monter et descendre sans précipitation - Anticiper sur les «réchappes» possibles, déterminer son espace de réception AIDE - Assurer l aide et la sécurité de ses partenaires en se plaçant au bon endroit et en anticipant les risques de chute JUGE - Apprécier collectivement la valeur des pyramides, leur exécution, la composition de l enchaînement Ressources sollicitées : Sensitives (visuelles et kinesthésiques) Cognitives (compréhension, création, concentration, mémorisation) Affectives (permettant d assumer sa silhouette, d accepter le contact) L élève : son projet, ses apprentissages - Identifier les consignes données ainsi que le but et les critères de réussite - Accepter et s investir dans tous les rôles - S engager lucidement et accepter de prendre des risques calculés - Se concentrer et doser son effort, maitriser ses émotions - Accepter d être vu et jugé L élève et le groupe - S inscrire dans un projet collectif (savoir écouter, proposer) - Analyser collectivement une figure avant de la réaliser - Respecter l autre dans les contacts, accepter les différences entre partenaires - S exprimer clairement en utilisant les termes appropriés - S entraider dans les apprentissages et persévérer pour réussir L élève et son environnement - Respecter les règles de sécurité liées à l acrosport - Participer à la mise en place et au rangement du matériel - Identifier et utiliser des espaces sécurisés Compétence attendue NIVEAU 2 : Concevoir et présenter un enchainement maitrisé d au moins 5 figures acrobatiques statiques et dynamiques, montées et démontées de façon active et sécurisée, où le voltigeur sera au moins une fois en situation de verticale renversée. Juger les prestations à partir d un code construit en commun. REGLEMENTAIRES - les règles de composition chorégraphique (espace, rythme, effets visuels) - les principes de complexification d une pyramide et les pénalités d exécution TECHNIQUE - les lois mécaniques de l équilibre dynamique SUR SOI - ses points forts et ses faiblesses - de soi pour percevoir la position de ses segments dans l espace lors de l exécution d une figure SECURITAIRES - un échauffement type et les principaux muscles et articulations sollicitées - les risques des différentes figures - Anticiper pour assurer la continuité du mouvement et s ajuster en permanence par rapport aux partenaires - Prendre des repères pour se corriger pendant l exécution - Maitriser l ATR - Maintenir le gainage dans une figure dynamique et aérienne - Donner du rythme à la composition en alternant les phases d action statiques et dynamiques - Produire des effets sur les juges par la virtuosité ou l originalité AIDE - Manipuler un voltigeur efficacement en respectant les points de saisie pour renforcer ou aider la réalisation d une action simple JUGE - Construire une classification des figures afin d apprécier leur difficulté - Justifier une note par rapport aux critères retenus Ressources sollicitées : Sensitives (visuelles et kinesthésiques) Cognitives (compréhension, création, concentration, mémorisation) Affectives (permettant d assumer sa silhouette, d accepter le contact) L élève : son projet, ses apprentissages - Utiliser les informations critiques objectives pour progresser - Respecter et entretenir une confiance mutuelle L élève et le groupe - Exploiter de façon optimale les capacités de chacun - Apporter aide et soutien à un partenaire en difficulté affective ou motrice - Partager les émotions ressenties L élève et son environnement - Organiser son espace sécurisé

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive eduscol Ressources pour faire la classe au collège Éducation physique et sportive Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Programme 2008 du collège Décembre 2009 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/prog

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD

EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD PRESENTATION DES MODALITES DE FONCTIONNEMENT Dans le cadre du Diplôme National du Brevet, à partir de la rentrée 2012, tous les élèves de troisième

Plus en détail

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations UNITÉ D'APPRENTISSAGE COURSE DE VITESSE ET D OBSTACLES - CYCLE 3 - OBJECTIFS Compétences des programmes : Réaliser une performance mesurée (en distance et en temps) dans des activités athlétiques : courir

Plus en détail

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun l EPS des programmes: Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée en lien avec les programmes Connaissances et capacités à valider pour l acquisition du socle commun Course

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN PROGRAMMES COLLEGE BO spécial n 6 du 28 août 2008) FIN OBJ CP CMS PROGRA L EPS a pour finalité de former un citoyen, cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement

Plus en détail

Athlétisme : Course de haies

Athlétisme : Course de haies www.contrepied.net 1 Athlétisme : Course de haies Y. Humbert, E. Le Levé, A. Roger Février 2009 1. Définition, enjeux et analyse des problèmes posés par l activité Le problème central posé par la course

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

COMPETENCE DE NIVEAU N1

COMPETENCE DE NIVEAU N1 GROUPE DES ACTIVITES ATHLETIQUES DEMI FOND Réaliser une performance motrice maximale mesure à une échéance donnée COMPETENCE DE NIVEAU N1 Compétences attendues dans l APSA Réaliser la meilleure performance

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Éducation physique et sportive Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Apprendre à s entraîner

Apprendre à s entraîner Apprendre à s entraîner Garçons 9-12 ans, Filles 8-11 ans Niveaux scolaires correspondant au stade S amuser grâce au sport du modèle DALT : garçons années 4-7, filles années 3-6 À noter : Étant la seule

Plus en détail

Contenus d entraînement

Contenus d entraînement Contenus d entraînement Une réflexion a été menée par la Commission Technique depuis août 2010 sur la formation du jeune joueur dans le Morbihan, et les règles aménagées à mettre en place afin de faire

Plus en détail

Le livret d EPS Brevets 6ème

Le livret d EPS Brevets 6ème Le livret d EPS Brevets 6ème Collège Victor Hugo Aulnay sous Bois Collège Victor Hugo, Aulnay sous-bois septembre 2014 1 L EPS en 6 ème au Collège Victor Hugo Durant sa scolarité, l enfant en 6ème va vivre

Plus en détail

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Analyse de l activité selon quatre poles : L activité Escalade : Logique interne C est une activité de déplacement quadrupédique dans un espace plus ou moins

Plus en détail

SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C 3 ) I. LA RONDE DES GENDARMES ET DES VOLEURS

SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C 3 ) I. LA RONDE DES GENDARMES ET DES VOLEURS SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C 3 ) I. LA RONDE DES GENDARMES ET DES VOLEURS But du jeu : chaque équipe de gendarmes doit toucher le maximum de voleurs. Organisation : deux cercles

Plus en détail

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! #

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! # ,!! #! #! % & () + ! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!!#!#!!!. %&%& ( )! +, %. / 0 12 12 %& # ( &!(!& (! & (!(! ( ) +,!. + )(, & (!(! /0.!# 1! # %& # %& ( & ) # % #!#!!!! & & & /0.!# 1! # %& (

Plus en détail

L ATHLETISME A L ECOLE. Cycle 3

L ATHLETISME A L ECOLE. Cycle 3 INSPECTION ACADEMIQUE COMITE DEPARTEMENTAL USEP DE MAINE ET LOIRE D ATHLETISME 49 L ATHLETISME A L ECOLE Cycle 3 SEPTEMBRE 2000 mise à jour décembre 2002 CYCLE 3 MODULE D APPRENTISSAGE EN EDUCATION PHYSIQUE

Plus en détail

analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française

analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent 1 Exemple en acrosport & boxe française 1 Acrosport Fiche originales fiche ressources acro N3.doc fiche ressources acro N4.doc fiche ressources

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Éducation physique et sportive Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés

Plus en détail

Protocole BAC EPS 2015-2016

Protocole BAC EPS 2015-2016 Protocole BAC EPS 2015-2016 1. L épreuve obligatoire d EPS en contrôle en cours de formation : Pour le BAC EPS 2015-2016, 5 «menus» sont proposés à nos élèves de Terminale. Les 5 professeurs se partagent

Plus en détail

QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE?

QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE? QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE? Qu est ce qu être compétent en course de haie? Franchir vite un obstacle «Il y a deux buts, passer le moins de temps possible en l air et le moins de temps possible

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

L athlétisme à l école

L athlétisme à l école Courir en élémentaire Equipe Départementale EPS de la Haute Garonne L athlétisme à l école Courir en élémentaire 2012 Equipe EPS 31 Document athlétisme 2012 Page 55 Courir vite - Cycle 2 Equipe Départementale

Plus en détail

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON BENJAMINS IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU N TACHE SITUATION N 1 Objectif Avancer pour conserver-progresser ou pour déséquilibrer But Marquer Règles Interdit de défendre dans la zone défensive tant que le ballon

Plus en détail

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites.

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites. 1 1) Introduction Ce document est avant tout un guide synthétique et opérationnel. Il a pour vocation d aider l enseignant et de lui donner les repères essentiels pour la mise en place d un cycle d endurance.

Plus en détail

Acrosport au CP / CE1

Acrosport au CP / CE1 Equipe départementale EPS en collaboration avec les professeurs d EPS du site d Angers de l IUFM Septembre 2008 Un module d apprentissage en Acrosport au CP / CE1 Pour prendre en compte et respecter le

Plus en détail

EPREUVE DU KIDS. Relais vitesse en «épingle» Course de relais en sprint en formule épingle

EPREUVE DU KIDS. Relais vitesse en «épingle» Course de relais en sprint en formule épingle EPREUVE DU KIDS Kids Relais vitesse en «épingle» Course de relais en sprint en formule épingle Qualité de vitesse prolongée Maitrise de la manipulation d un témoin Descriptif : - Deux couloirs par équipe

Plus en détail

Comment améliorer votre foulée

Comment améliorer votre foulée Comment améliorer votre foulée Dans son programme d entrainements spécialement conçue pour la femme, New Balance vous donne ce mois-ci quelques astuces pour améliorer votre foulée. Chapitre I - Les principes

Plus en détail

APPROCHE TRANSVERSALE DES SPORTS COLLECTIFS AU CYCLE 3 SOMMAIRE. 1. Définition page 2. 2. Les enjeux de l activité page 2

APPROCHE TRANSVERSALE DES SPORTS COLLECTIFS AU CYCLE 3 SOMMAIRE. 1. Définition page 2. 2. Les enjeux de l activité page 2 APPROCHE TRANSVERSALE DES SPORTS COLLECTIFS AU CYCLE 3 SOMMAIRE 1. Définition page 2 2. Les enjeux de l activité page 2 3. Les principes d action page 2 4. Les exigences de l activité page 3 5. Les niveaux

Plus en détail

Document d application

Document d application Cycle des apprentissages Éducation physique et sportive Document d application Projet proposé par le groupe d experts Objectifs 1.Trois objectifs généraux L enseignement de l éducation physique et sportive

Plus en détail

Stage du groupe de pilotage Tennis Les Pennes Mirabeau décembre 2012. Stage Tennis. Collège : de la continuité à la rupture

Stage du groupe de pilotage Tennis Les Pennes Mirabeau décembre 2012. Stage Tennis. Collège : de la continuité à la rupture Stage Tennis Collège : de la continuité à la rupture 1er jour : matin Thème : les situations d'échauffement (N1 et N2) avec les balles : -1 balle pour 2. Trottiner et se faire des passes libres.. Idem,

Plus en détail

Source : www.minsep.cm

Source : www.minsep.cm 1 2 3 PREAMBULE L Education Physique et Sportive (EPS) est une matière d enseignement qui vise à la transformation des ressources potentielles et disponibles de l apprenant pour l aider à agir et à progresser

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

Guide des activités sportives «originales» LE TCHOUK BALL

Guide des activités sportives «originales» LE TCHOUK BALL LE TCHOUK BALL L esprit : Un jeu collectif qui, de par ses règles, implique le respect de tout joueur, adverse ou coéquipier, quelque soit ses capacités physiques et/ou son sexe. Une équipe ne peut gagner

Plus en détail

FOOTBALL Cycle 3. Module d apprentissage. Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne

FOOTBALL Cycle 3. Module d apprentissage. Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne FOOTBALL Cycle 3 Module d apprentissage Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne DANS LES PROGRAMMES Les activités physiques, sportives et artistiques font vivre aux élèves des expériences corporelles particulières

Plus en détail

Jeux de coopération et socle commun aux cycles 2 et 3

Jeux de coopération et socle commun aux cycles 2 et 3 Direction des services départementaux de l Éducation nationale du Loir-et-Cher Animation Pédagogique Groupe Jeux de coopération et socle commun aux cycles 2 et 3 Année scolaire 2013-2014 Mercredi 29 janvier

Plus en détail

Stage de Préparation Physique Juillet 2012

Stage de Préparation Physique Juillet 2012 Stage de Préparation Physique Juillet 2012 1 Contenu La V.M.A.... 3 Sa définition... 3 Son calcul... 3 Son exploitation en intervalles... 3 Volume/intensité... 4 Que faire et à quel moment de la saison?...

Plus en détail

LE MINIBASKET À L ÉCOLE. Commission mixte CDVOBB / DSDEN 95 / USEP 95

LE MINIBASKET À L ÉCOLE. Commission mixte CDVOBB / DSDEN 95 / USEP 95 LE MINIBASKET À L ÉCOLE 1 SOMMAIRE - Présentation de la convention P 4 - L éducation physique et sportive et l enseignement du MiniBasket P 5 - Le MiniBasket dans les progressions des instructions officielles

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

Patrick Scozzari, CPC EPS Marseille 11

Patrick Scozzari, CPC EPS Marseille 11 Patrick Scozzari, CPC EPS Marseille 11 1 La course d endurance au Cycle 3. A/ Spécificité de l activité : De façon libre et spontanée, les enfants répètent des jeux dans lesquels le plaisir de la poursuite

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3 SOMMAIRE I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2 II - Composantes de l activité Page 3 III - incontournables de l activité Page 4 IV - Construire une unité d apprentissage au cycle 1 Page 5

Plus en détail

Echauffement traditionnel :

Echauffement traditionnel : Echauffement traditionnel : Parcourir le tapis : Debout : Tout le monde se déplace en courant sur le tapis ; au signal : Rester en «statue» Se mettre par 2, par 3, par 4 Tout le monde sur «Paul»! Si le

Plus en détail

Fiches pédagogiques. Kids Athletics

Fiches pédagogiques. Kids Athletics Fiches pédagogiques Kids Athletics Fiches pédagogiques Kids Athletics Edition 2006 Réalisé par un groupe d étude composé de: Charles Gozzoli (FRA) Jamel Simohamed (ALG) Abdel Malek El-Hebil (MAR) Guide

Plus en détail

DEFINITION. Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LE KARATE A L ECOLE

DEFINITION. Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LE KARATE A L ECOLE Ligue de Paris DEFINITION Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LES RÈGLES D OR Ne pas se faire mal Ne pas faire mal à l autre Ne pas se laisser faire mal LE KARATE A L ECOLE PRINCIPE

Plus en détail

Former des sportifs citoyens

Former des sportifs citoyens Loire-Atlantique Former des sportifs citoyens - S e p t e m b r e 2 0 0 7 - Sommaire Introduction 1 ère partie : Document «S engager lucidement dans l action, mesurer et apprécier les effets de l activité».

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

LA COURSE LONGUE CP CE1 CE2 CM1 CM2. - Courir sur un temps donné en ajustant sa vitesse pour ne pas être essoufflé.

LA COURSE LONGUE CP CE1 CE2 CM1 CM2. - Courir sur un temps donné en ajustant sa vitesse pour ne pas être essoufflé. LA COURSE LONGUE 1. LE POINT SUR L ACTIVITE COURSE LONGUE A. La course longue dans les programmes A la maternelle Par la pratique d activités physiques libres ou guidées dans des milieux variés, les enfants

Plus en détail

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET» 3 sept 2009 PROGRAMME DEVELOPPEMENT La validation de l épreuve «Propulsion» implique la validation de deux parties d épreuve : propulsion «ballet» et propulsion «technique». La nageuse ayant validé une

Plus en détail

ACROSPORT NIVEAU 1. Connaissances Attitudes Capacités. Performance - Cotation des figures selon un code de difficulté

ACROSPORT NIVEAU 1. Connaissances Attitudes Capacités. Performance - Cotation des figures selon un code de difficulté ACROSPORT NIVEAU 1 Compétences attendues : concevoir et présenter un enchainement de 4 figures acrobatiques, montées et démontées de façon sécurisée, choisies en référence à un code commun, reliées par

Plus en détail

L ATHLÉTISME A L ÉCOLE. Cycle 2

L ATHLÉTISME A L ÉCOLE. Cycle 2 INSPECTION ACADEMIQUE DE MAINE ET LOIRE L ATHLÉTISME A L ÉCOLE Cycle 2 Athlétisme au cycle 2 / Equipe EPS 49 / avril 05 Page 1 CYCLE 2 MODULE D APPRENTISSAGE EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Compétence

Plus en détail

Un module d apprentissage ACROSPORT en CM2 à l école Jacques Prévert

Un module d apprentissage ACROSPORT en CM2 à l école Jacques Prévert Un module d apprentissage ACROSPORT en CM2 à l école Jacques Prévert Une expérience pédagogique à Boissy Saint-Léger (année 2007/2008) Collavet Isabelle CPD EPS - Inspection Académique du Val-de-Marne

Plus en détail

Groupe de pilotage Compétence N 4. «Proposition de continuum de formation de la 6 ème à la terminale» Activité support : BADMINTON Tome 1 : le collège

Groupe de pilotage Compétence N 4. «Proposition de continuum de formation de la 6 ème à la terminale» Activité support : BADMINTON Tome 1 : le collège Groupe de pilotage Compétence N 4 «Proposition de continuum de formation de la 6 ème à la terminale» Activité support : BADMINTON Tome 1 : le collège Auteur : Hugues ROLAN Contribution(Hugues(ROLAN Page1

Plus en détail

L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques

L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques Connaissances et Performance Département des Sciences du Sport Laboratoire de Biomécanique et Physiologie L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques Jacques QUIEVRE Yann MORISSEAU 2007

Plus en détail

ATHLÉTISME cycle 2. Course longue : Etre capable de courir le plus longtemps possible sans s arrêter, en gérant son effort

ATHLÉTISME cycle 2. Course longue : Etre capable de courir le plus longtemps possible sans s arrêter, en gérant son effort Définition : Activité individuelle de performance mesurable (temps / espace) qui implique la réalisation d un geste adapté spécifique dans le respect des règles établies. généraux : Développer de façon

Plus en détail

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec LA PREFORMATION Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs Fédération de Soccer du Québec Denis SCHAEFFER Janvier 2010 1995 : ouverture du nouveau centre de formation du FC Metz une volonté: augmenter

Plus en détail

DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE. Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN. Année 2008/2009

DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE. Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN. Année 2008/2009 DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN Année 2008/2009 Fonctionnement Le schéma permet de visualiser les étapes principales lors d un épaulé jeté et

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA NATATION SCOLAIRE

LES ENJEUX DE LA NATATION SCOLAIRE NATATION SCOLAIRE 1. Les enjeux de la natation scolaire 2. Rappels institutionnels 3. Organisation générale 4. Transformer le terrien en nageur 5. Les étapes 6. Les repères 7. La séance de natation 8.

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

PLAISIR. Football. Compétence attendue (Niveau 2) :

PLAISIR. Football. Compétence attendue (Niveau 2) : Observables «ce que font les élèves» : d où l on part En tant que PB : - en conduite, le ballon est assez proche du pied. Le joueur est fléchi sur ses appuis. - soit il garde souvent le ballon, temporise

Plus en détail

Défenseur : ralentit la progression de la balle en gênant son adversaire direct (se place entre son adversaire direct et la cible), gêne le tir.

Défenseur : ralentit la progression de la balle en gênant son adversaire direct (se place entre son adversaire direct et la cible), gêne le tir. Compétences propres 4 - CP4 BASKET- BALL Niveau 4 : Pour gagner le match, mettre en œuvre une organisation offensive capable de faire évoluer le rapport de force en sa faveur par une occupation permanente

Plus en détail

Nouveau programme EPS collèges DEMI-FOND. rozenn.pencreach@live.fr marcel.lemire@ac-strasbourg.fr

Nouveau programme EPS collèges DEMI-FOND. rozenn.pencreach@live.fr marcel.lemire@ac-strasbourg.fr Nouveau programme EPS collèges DEMI-FOND rozenn.pencreach@live.fr marcel.lemire@ac-strasbourg.fr DEROULEMENT DU STAGE 1 ère journée - Présentation du stage - A propos des textes officiels - Séquence pratique

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

Rassemblement National des Enseignants Samedi 26 novembre à l OCC. Direction Technique Nationale

Rassemblement National des Enseignants Samedi 26 novembre à l OCC. Direction Technique Nationale Rassemblement National des Enseignants Samedi 26 novembre à l OCC Direction Technique Nationale Présentation de l intervention Présenter nos priorités de travail pour la formation des 11-14 ans. Echanger

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009

L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009 L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009 INTRODUCTION Savoir tirer au Basket-Ball se traduit par la notion d adresse et la mise en place

Plus en détail

PHYSIQUE de LA PRÉPARATION. joueurs de niveau intermédiaire. c ô t é t e r r a i np

PHYSIQUE de LA PRÉPARATION. joueurs de niveau intermédiaire. c ô t é t e r r a i np c ô t é t e r r a i np LA PRÉPARATION PHYSIQUE de joueurs de niveau intermédiaire Par Alain QUINTALLET Préparateur physique de l'équipe de France A masculine Et des stagiaires de l Ecole Française de Handball

Plus en détail

Les activités de cirque à l école primaire

Les activités de cirque à l école primaire Les activités de cirque à l école primaire Équipe EPS de la Charente Maritime Le Bihan Serge PIUMF à La Rochelle Proust François CPD-EPS 17 1 1. Définition...2 2. Les enjeux...3 3. Problèmes fondamentaux...3

Plus en détail

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE SOMMAIRE ) INTRODUCTION ET DEFINITION. Les constituants du système de jeu et leur fonctionnement. La loi fonctionnelle du jeu de volley ball. Terminologie. )

Plus en détail

Initier les jeunes à l entraînement S approprier les consignes Utiliser le calendrier des séances d entraînement Développer la vitesse Travailler la

Initier les jeunes à l entraînement S approprier les consignes Utiliser le calendrier des séances d entraînement Développer la vitesse Travailler la Être actif, Initier les jeunes à l entraînement S approprier les consignes Utiliser le calendrier des séances d entraînement Développer la vitesse Travailler la force et la coordination Développer l endurance

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours

Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours Pour cette journée de formation de formateurs, 11 stagiaires étaient présents. Tous ont fait part de leur grande satisfaction d accéder

Plus en détail

DOCUMENTATION PEDAGOGIQUE C3 LA CROSSE QUEBECOISE

DOCUMENTATION PEDAGOGIQUE C3 LA CROSSE QUEBECOISE DOCUMENTATION PEDAGOGIQUE C3 LA CROSSE QUEBECOISE PRÉSENTATION DE L ACTIVITÉ HISTOIRE : La crosse, d origine amérindienne, est pratiquée principalement aux Etats-Unis et au Canada. Au début, c était un

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DES SAUTS «Comprendre l Athlétisme, sa pratique et son enseignement» HUBICHE et PRADET (1993)

PRINCIPES GENERAUX DES SAUTS «Comprendre l Athlétisme, sa pratique et son enseignement» HUBICHE et PRADET (1993) PRINCIPES GENERAUX DES SAUTS «Comprendre l Athlétisme, sa pratique et son enseignement» HUBICHE et PRADET (1993) «Sauter consiste à se projeter dans l espace en vue de franchir un obstacle déterminant

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE VILLE DE SAINT-PAUL-LES-DAX

PISCINE MUNICIPALE VILLE DE SAINT-PAUL-LES-DAX PISCINE MUNICIPALE VILLE DE SAINT-PAUL-LES-DAX Unité d apprentissage : LE SAUVETAGE EN EAU PLATE Document élaboré par Geneviève Lux et l équipe des BEESAN du bassin de St Paul les Dax, avec le concours

Plus en détail

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée Pour aborder ce travail, les élèves doivent avoir acquis au minimum le test N 3 départemental Possibilité de travailler

Plus en détail

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX TEST NUMERO 1 (1/3) Nom : Test Luc LEGER Navette (20m) Objectifs : Mesure de la VMA (Vitesse maximal aérobie)

Plus en détail

Des compétences méthodologiques et sociales aux contenus d enseignement en EPS

Des compétences méthodologiques et sociales aux contenus d enseignement en EPS Des compétences méthodologiques et sociales aux contenus d enseignement en EPS Groupe ressources 2009-2010 Sommaire 1. Texte introductif 2. Démarche d enseignement 3. Articulation CMS1-CP et illustrations

Plus en détail

N1: Les joueurs NPB se concentrent autour du PB; Le PB dribble systématiquement; Les défenseurs courent derrière le PB

N1: Les joueurs NPB se concentrent autour du PB; Le PB dribble systématiquement; Les défenseurs courent derrière le PB QUESTIONS EXETNSION HB Marianne Barthelemy N1: Les joueurs NPB se concentrent autour du PB; Le PB dribble systématiquement; Les défenseurs courent derrière le PB N2: Les attaquants ne font pas progresser

Plus en détail

LES SAISONS DU PRIMAIRE MINI ATHLÉTISME LES SAISONS DU PRIMAIRE MINI ATHLÉTISME

LES SAISONS DU PRIMAIRE MINI ATHLÉTISME LES SAISONS DU PRIMAIRE MINI ATHLÉTISME LES SAISONS DU PRIMAIRE LES SAISONS DU PRIMAIRE 1 PRÉAMBULE Dans les pages qui suivent, vous trouverez 10 plans de séance destinés à planifier vos interventions en mini athlétisme. Ces séances s adressent

Plus en détail

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement NOM Compétitions Catégorie Date Classement Prénom Date de naissance Année Catégorie N de licence et Etablissement 2 3 Résultats (Niveau et Date) Meilleure performance Sorties (en milieu naturel) En moulinette

Plus en détail

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 LANCER EN ROTATION lancer d anneaux FONDAMENTAUX Tenir l engin en pronation (paume vers le bas) Lancer avec tout le corps Les lancers en rotation

Plus en détail

JEUX ATHLÉTIQUES CYCLE 2

JEUX ATHLÉTIQUES CYCLE 2 JEUX ATHLÉTIQUES CYCLE 2 Rencontres de circonscription Aspres-Perpignan 2011/2012 Vers les compétences du palier 1 : Compétence 6 et 7 : Avoir une bonne maîtrise de son corps, un comportement responsable

Plus en détail

ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE OBJECTIFS

ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE OBJECTIFS Cycle 3. ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE OBJECTIFS L'enseignement de l'éducation physique et sportive vise, au cycle 3 : le développement des capacités et des ressources nécessaires aux conduites motrices

Plus en détail

Séquence d apprentissage «Les 2 cibles» niveau débutants Sport collectif Cycle 2.

Séquence d apprentissage «Les 2 cibles» niveau débutants Sport collectif Cycle 2. Séquence d apprentissage «Les 2 cibles» niveau débutants Sport collectif Cycle 2. Situation de référence Le jeu des 2 cibles S1 Atteindre la cible Le jeu du 21. Le tir aux lapins. S2 Protéger la cible

Plus en détail

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table EPS ADAPTEE Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table Modalité de pratique : 1 CYCLE de 7 séances de 2h00. Les élèves inaptes sont intégrés au groupe classe ou groupe adapté Situation support caractéristique

Plus en détail

NIVEAU 1 COURSE DE VITESSE ÉLÉMENTS DE LA COMPÉTENCE ET SITUATIONS D'APPRENTISSAGE

NIVEAU 1 COURSE DE VITESSE ÉLÉMENTS DE LA COMPÉTENCE ET SITUATIONS D'APPRENTISSAGE C a p a c i t é s Motrices Méthodologiques Connaissances Attitudes NIVEAU 1 COURSE DE VITESSE ÉLÉMENTS DE LA COMPÉTENCE ET SITUATIONS D'APPRENTISSAGE Éléments de la compétence du niveau 1 Réagir vite à

Plus en détail

LES JEUX DE COMBAT DE PREHENSION

LES JEUX DE COMBAT DE PREHENSION NOTRE CHOIX : LES JEUX DE COMBAT DE PREHENSION Le domaine des oppositions inter individuelles envisage 2 types d actions sur l autre : - les touches (type escrime, boxe) - les préhensions (type lutte,

Plus en détail

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 3 LGT. Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières Elément fondamental de la fiche ressource

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 3 LGT. Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières Elément fondamental de la fiche ressource SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 3 LGT Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières Elément fondamental de la fiche ressource L1 Principes de sécurité échauffement /étirements Repères

Plus en détail

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL LYCEE J. FAVARD GUERET DEVELOPPE COUCHE Placement : Bas du dos collé au banc, pieds posés sur le banc, les yeux sous la barre Exécution : Contrôler la descente de la barre

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE BASKET-BALL

AIDE-MÉMOIRE BASKET-BALL AIDE-MÉMOIRE BASKET-BALL Formation 26 octobre 2009 Alexandre Poulin Technique de la passe La passe est un fondamental important. Beaucoup de revirements sont créés, en raison d un mauvais contrôle. Le

Plus en détail

REGLES. Laurence CECCHINI.Stage CP5 Natation en durée.2012 2

REGLES. Laurence CECCHINI.Stage CP5 Natation en durée.2012 2 Laurence CECCHINI.Stage CP5 Natation en durée.2012 1 REGLES Privilégier les entrées par l intensité. Définir des objectifs clairs et fixes. Varier les formes de travail. Travailler toutes les nages. Former

Plus en détail

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3 R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet basket-ball au CYCLE 3 - COMPETENCES EPS R.Reynaud-05/2003 CPC Lyon Part Dieu

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EXAMEN FACULTATIF PONCTUEL BACCALAUREATS GENERAUX ET TECHNOLOGIQUES. EPREUVE : ESCALADE Année scolaire 2012-2013 4 RUE G. ENESCO 94010 CRETEIL CEDEX Tél :

Plus en détail

Un cycle de 10 séances de basket en milieu scolaire Auteur : Vincent Chetail

Un cycle de 10 séances de basket en milieu scolaire Auteur : Vincent Chetail Un cycle de 10 séances de basket en milieu scolaire Auteur : Vincent Chetail Source : http://coachbob.free.fr Je vous présente dans ce document, les séances que j ai mises en places avec deux classes (CM1

Plus en détail

Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée

Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée Programmes EPS, Compétences attendues dans les APSA et socle commun de connaissances et de compétences Activité : ½ Fond Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une

Plus en détail