analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française"

Transcription

1 analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent 1 Exemple en acrosport & boxe française 1

2 Acrosport Fiche originales fiche ressources acro N3.doc fiche ressources acro N4.doc fiche ressources acro N5.doc Présentation synthétique ACROSPORT- Compétences attendues N doc ACROSPORT - Connaissances N doc ACROSPORT - Capacités N doc ACROSPORT - Attitudes N doc 2

3 Boxe française Fiche originales BOXE FRANCAISE - Analyses des 3 fiches en LP CM.doc Présentation synthétique BOXE FRANCAISE - Compétences attendues N doc BOXE FRANCAISE - Connaissances N doc BOXE FRANCAISE - Capacités N doc BOXE FRANCAISE - Attitudes N doc 3

4 2 Présentation de la certification Points communs & spécificités CAP,BEP,BAC PRO 4

5 Certification Bulletin Officiel n 31 du 27/08/09 Le texte s applique en 2011 pour CAP & BEP en 2012 pour BAC PRO 5

6 Terminologie UNITE DE FORMATION ou MODULE DE FORMATION: cycle d apprentissage UNITE DE CERTIFICATION : 1 épreuve pour l examen ENSEMBLE CERTIFICATIF : les 3 épreuves pour l examen UNITE CAPITALISABLE : la note obtenue à la fin d une unité de formation lors de la première année est conservée pour l examen. L unité de formation devient ainsi une unité de certification. L élève n a plus que 2 épreuves à passer lors de la 2ème année. 6

7 Points communs CAP, BEP, BACPRO 3 unités de formation (ou module ou cycle) si possible par an (au moins 2) 10h effectives par module Pour l examen, un ensemble certificatif de 3 épreuves de 3 compétences propres différentes Le candidat choisit cet ensemble certificatif parmi les unités de formation offertes au cours des 2 dernières années 2 des épreuves au moins sont choisies sur la liste nationale, la troisième peut être issue d une liste académique 7

8 Points communs CAP, BEP, BACPRO Une note obtenue en fin de module de formation peut être retenue dès le premier cycle d apprentissage (une unité de formation devient unité de certification dès lors que la note est prise en compte dans l ensemble certificatif : l unité est alors «capitalisée») L évaluation est individuelle, que la prestation soit individuelle ou collective Un projet annuel de protocole d évaluation précise les ensembles d épreuves proposés aux élèves et le calendrier des contrôles 8

9 Spécificité CAP BEP Acquisition de compétences de niveau 3 (niveau 4 visé) Lors du choix de l ensemble certificatif, le candidat doit prendre au moins 1 unité de formation issue de la première année 3 unités sont capitalisables (si c est le cas, aucune unité validée pour le BEP-CAP lors de la 2 e année) 9

10 Spécificité BAC PRO Acquisition de compétences de niveau 4 (niveau 5 visé) Lors du choix de l ensemble certificatif, le candidat peut prendre au plus 1 unité de formation issue de la première 1 unité capitalisable possible 10

11 3 Exemple Handball_Bac_Pro.doc 11

12

13 Légende Acrosport Ce qui est commun aux 3 niveaux (texte blanc sur fond bleu) Ce qui est commun aux niveaux 3 et 4 (texte noir sur fond vert) Ce qui est commun aux niveaux 4 et 5 (texte noir sur fond jaune) Ce qui est spécifique à chaque niveau (texte blanc sur fond rouge)

14 ACROSPORT Compétences attendues de Niveau 3: composer une chorégraphie gymnique constituée au minimum de quatre figures différentes et d'éléments de liaison pour la réaliser collectivement en assurant la stabilité des figures et la sécurité lors des phases de montage démontage. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur. Les formations sollicitent des effectifs différents d'élèves (duo, trio...). Juger consiste à identifier les différents types de figures et valider les critères de stabilité et de sécurité. Connaissances Capacités Attitudes Sur APSA - les principes de sécurité active : les placements, les zones de contact, l alignement, le verrouillage des prises. (pour la stabilité, le montage et le démontage) - les principes de validation des figures statiques : maintien 3, stabilité, correction - les figures sur des bases larges et basses et les axes de complexification - les différents niveaux de difficultés (A, B, C) - le code de référence - les liaisons et les déplacements d une figure à une autre - les relations avec les éléments gymniques de la gymnastique sportive Sur sa propre activité - la prise de conscience des postures et positions - la construction de repères visuels, kinesthésiques et auditifs de coordination et de synchronisation de l ensemble (repères par rapport à son partenaire) - l identification de ses ressources / celles du groupe Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, parade, matériel ) - les règles de communication (verbales) Savoir faire en action dans la pratique effective - s échauffer de manière générale et spécifique - réaliser et créer des duos, trios, quatuors statiques - assurer des modes de liaison différents entre les figures et les éléments - construire l équilibre et le maintien d une posture solide et tonique : gainage (rétroversion du bassin), bras et jambes tendus, alignement segmentaire, appuis sur épaules, bassin..., augmenter les surfaces d appui, charges soulevées avec les cuisses, le dos plat, compensation des masses.. - coordonner les actions motrices (porteur/voltigeur) - planifier les montages et démontages (monter dans l axe, sans précipitation et sans multiplication des appuis, le centre d abord ) - anticiper la répartition des différents rôles (placement de P, appuis de V, saisie de l aide..) - se repérer par rapport à l environnement et ses partenaires : regard devant ou sur le voltigeur Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et les autres - observer et juger la stabilité et la sécurité des figures - utiliser le code de difficulté pour apprendre et créer (rendre plus complexe) - analyser sa prestation - savoir se placer pour une parade et connaître les points précis de saisie Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - assumer différents rôles - s impliquer dans un projet de groupe - écouter et prendre en compte l avis de ses partenaires - apporter ses idées au groupe - dominer ses émotions et accepter d être vu dans des situations inhabituelles Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - respecter et entretenir une confiance mutuelle (acceptation de l aide et du toucher, la prise de risque ) - échanger et travailler avec tous ses partenaires - encourager ses partenaires (faire avec eux) - coopérer pour construire (planification) - répéter autrement et avec d autres Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - s impliquer dans toutes les fonctions (acteur, aide, chorégraphe, spectateur ) : soutenir, aider, parer, entraider, placer, corriger, s adapter, réagir - prendre conscience du danger (hauteur, contacts ) et redoubler de vigilance (aide ) - soigner sa présentation - se préparer au stress du passage devant un public

15 ACROSPORT Compétences attendues de Niveau 4: composer une chorégraphie gymnique, structurée à l'aide d'un support sonore, constituée au minimum de quatre figures différentes et d'éléments de liaison. Elle est réalisée collectivement dans un espace orienté devant un groupe d'élèves en s'attachant à favoriser la fluidité lors des phases de montage démontage et des éléments de liaison. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur dans des formations différentes (duo, trio...). Les éléments de liaison permettent de positionner les figures dans des espaces différents. Juger consiste à apprécier l'orientation et l'occupation de l'espace et la prise en compte du support sonore, ainsi que la fluidité de la réalisation. Connaissances Capacités Attitudes Savoir faire en action dans la pratique effective - s échauffer seul et avec ses partenaires - réaliser et créer des duos, trios, quatuors statiques et dynamiques - rechercher la continuité des porters dans l enchaînement des montages et démontages - maîtriser l équilibre dans des postures variées et dynamiques : construire la verticale renversée (blocage ceinture scapulaire, bassin au-dessus des épaules ), augmenter le volume et la hauteur de la figure (monter à la verticale des appuis du porteur ), réduire le nombre et la surface d appui (CG au-dessus de la base de sustentation ) - synchroniser les actions porteur/voltigeur : prolonger l attitude de renvoi, contact assuré jusqu à la réception - utiliser les variables de temps (synchronisé, décalé.), d espace (directions, étages, symétrie ), de formation (ligne, séparé, groupe ) Sur APSA - les principes de sécurité active : figures statiques et dynamiques (équilibre et stabilité des appuis, contrôle visuel, dissociation des actions ) - les principes de validation des figures dynamiques : amplitude, correction, réception - des figures statiques sur des bases instables, étroites et hautes et des figures dynamiques simples (franchissement, accompagnées) - les différents de difficulté (B, C,D) - le code de référence - les règles techniques de la composition chorégraphique (relations entre les figures, les éléments gymniques et les liaisons, fluidité des enchaînements) - les règles de la composition scénique (orientation et occupation de l espace, variété des rythmes, variété et précision des formes du corps) Sur sa propre activité - la perception de la tonicité du corps (blocagegainage) et des postures d équilibre - le développement des signaux proprioceptifs et kinesthésiques - l identification de son niveau relatif de maîtrise Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, espace d intervention ) - le code de communication (physique et verbal) Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et pour les autres - apprécier et juger la fluidité des enchaînements (figures, éléments, liaisons) - exploiter le code de difficulté pour créer des figures plus virtuoses et plus esthétiques - réguler ses efforts en fonction de ses partenaires - analyser sa prestation et situer son rôle dans le groupe - anticiper et adapter l aide et la parade Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - se responsabiliser dans différents rôles - construire un projet de groupe - évoluer en fonction des critiques des partenaires - appliquer et respecter le code de communication - se donner à voir et s impliquer dans un véritable spectacle Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - s accorder une confiance réciproque par rapport à la prise de risque - accepter la distribution des rôles - entraîner ses partenaires (faire ensemble) - coopérer pour produire (répartition) - répéter souvent Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - être concerné à chaque instant dans son activité et celle de ses partenaires : prévenir, automatiser, observer, organiser - maîtriser la prise de risque (vigilance constante et choix des figures) - accepter de jouer des rôles différents - rester concentré du début à la fin de la présentation

16 ACROSPORT Compétences attendues de Niveau 5: composer une chorégraphie gymnique mise en valeur par le support sonore, constituée au minimum, de cinq figures différentes, statiques et dynamiques. Elle est réalisée collectivement et permet de créer des effets chorégraphiques en utilisant des modalités variées (simultané, cascade ). Les figures sollicitent des formations différentes d élèves (duo, trio...) dont une concerne l ensemble des membres du groupe. Juger consiste à apprécier la diversité et l originalité des éléments ainsi que la qualité d exécution au service des effets chorégraphiques. Connaissances Capacités Attitudes Savoir faire en action dans la pratique effective - organiser une logique d échauffement et d entraînement - combiner et styliser des figures statiques et dynamiques (déjà codifiées ou crées) - mettre en valeur les prestations acrobatiques par des propositions chorégraphiques artistiques - dynamiser la figure et la liaison : créer et utiliser des blocages successifs pour tourner et voler, se renverser, placement correct des chaînes motrices, ajustement de la longueur des leviers, attitude préparatoire et dynamique, éprouver des temps forts et faibles, localiser et contrôler les points de chute ) - synchroniser les actions porteur/voltigeur - moduler son placement en fonction du trajet et des déplacements du partenaire - utiliser les variables de temps (synchronisé, décalé, alterné ), d espace (directions, hauteur, étages, symétrie ), d énergie, de formation (ligne, séparé, groupe ) Sur APSA - les principes de sécurité active : figures statiques et dynamiques (création, orientation et ajustement des trajectoires, transmission des forces ) - les principes de validation des figures statiques et dynamiques et des éléments gymniques - des figures statiques intégrant des postures difficiles (renversement, souplesse ) et des figures dynamiques (franchissement, voltigeur accompagné, projeté, rattrapé) - les différents de difficulté (C, D, E) - le code de référence - les règles techniques de la composition chorégraphique (relations entre les figures, les éléments gymniques et les liaisons, fluidité des enchaînements) - les règles de la composition scénique (orientation et occupation de l espace, variété des rythmes et des relations entre les partenaires, variété et précision des formes du corps) et utilisation de la musique Sur sa propre activité - la perception de la tonicité du corps (blocagegainage) et des postures dans les différentes phases (aériennes, d équilibre ) - l utilisation des signaux proprioceptifs et kinesthésiques (repères par rapport à l environnement) - l identification de son niveau relatif de maîtrise Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, espace d intervention ) - le code de communication - les compétences spécifiques des partenaires Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et pour les autres - apprécier et juger la fluidité des enchaînements (figures, éléments, liaisons) et les choix chorégraphiques - dépasser le code de difficulté pour créer des figures plus originales - réguler ses efforts et ses choix en fonction de ses partenaires - analyser sa prestation et situer son rôle dans le groupe - prévoir des réchappes, le porteur devient la seule aide du voltigeur Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - se responsabiliser dans différents rôles - affiner un projet de groupe - organiser une présentation - rechercher les critiques des partenaires pour progresser - chercher à innover Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - s accorder une confiance réciproque par rapport à la prise de risque et les diverses propositions collectives - accepter la distribution des rôles - entraîner et solliciter ses partenaires (faire avec et pour les autres) - coopérer pour présenter (précision) - répéter pour épurer et perfectionner Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - savoir prendre du recul et se mettre en arrière plan pour observer, proposer et aider : solliciter, enrichir, évaluer, diriger, mettre en scène - maîtriser la prise de risque individuelle et collective (vigilance constante et choix des figures) - accepter de jouer des rôles différents et de solliciter des gestes dans des registres nouveaux (danse, arts du cirque ) - interpréter son rôle dans le spectacle

17 ACROSPORT Compétences attendues de Niveau 3: composer une chorégraphie gymnique constituée au minimum de quatre figures différentes et d'éléments de liaison pour la réaliser collectivement en assurant la stabilité des figures et la sécurité lors des phases de montage démontage. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur. Les formations sollicitent des effectifs différents d'élèves (duo, trio...). Juger consiste à identifier les différents types de figures et valider les critères de stabilité et de sécurité. Compétences attendues de Niveau 4: composer une chorégraphie gymnique, structurée à l'aide d'un support sonore, constituée au minimum de quatre figures différentes et d'éléments de liaison. Elle est réalisée collectivement dans un espace orienté devant un groupe d'élèves en s'attachant à favoriser la fluidité lors des phases de montage démontage et des éléments de liaison. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur dans des formations différentes (duo, trio...). Les éléments de liaison permettent de positionner les figures dans des espaces différents Juger consiste à apprécier l'orientation et l'occupation de l'espace et la prise en compte du support sonore, ainsi que la fluidité de la réalisation. Compétences attendues de Niveau 5: composer une chorégraphie gymnique mise en valeur par le support sonore, constituée au minimum, de cinq figures différentes, statiques et dynamiques. Elle est réalisée collectivement et permet de créer des effets chorégraphiques en utilisant des modalités variées (simultané, cascade ). Les figures sollicitent des formations différentes d élèves (duo, trio...) dont une concerne l ensemble des membres du groupe. Juger consiste à apprécier la diversité et l originalité des éléments ainsi que la qualité d exécution au service des effets chorégraphiques.

18 ACROSPORT Connaissances - Niveau 3 Connaissances - Niveau 4 Connaissances - Niveau 5 Sur APSA Sur APSA - les principes de sécurité active : les placements, les zones de contact, l alignement, le verrouillage des prises. (pour la stabilité, le montage et le démontage) - les principes de sécurité active : figures statiques et dynamiques (équilibre et stabilité des appuis, contrôle visuel, dissociation des actions ) - les principes de validation des figures statiques : maintien 3, stabilité, correction - les principes de validation des figures dynamiques : amplitude, correction, réception - les figures sur des bases larges et basses et les axes de complexification - des figures statiques sur des bases instables, étroites et hautes et des figures dynamiques simples (franchissement, accompagnées) - les différents niveaux de difficultés (A, B, C) - le code de référence - les liaisons et les déplacements d une figure à une autre - les relations avec les éléments gymniques de la gymnastique sportive - les différents de difficulté (B, C,D) - le code de référence - les règles techniques de la composition chorégraphique (relations entre les figures, les éléments gymniques et les liaisons, fluidité des enchaînements) - les règles de la composition scénique (orientation et occupation de l espace, variété des rythmes, variété et précision des formes du corps) Sur APSA - les principes de sécurité active : figures statiques et dynamiques (création, orientation et ajustement des trajectoires, transmission des forces ) - les principes de validation des figures statiques et dynamiques et des éléments gymniques - des figures statiques intégrant des postures difficiles (renversement, souplesse ) et des figures dynamiques (franchissement, voltigeur accompagné, projeté, rattrapé) - les différents de difficulté (C, D, E) - le code de référence - les règles techniques de la composition chorégraphique (relations entre les figures, les éléments gymniques et les liaisons, fluidité des enchaînements) - les règles de la composition scénique (orientation et occupation de l espace, variété des rythmes et des relations entre les partenaires, variété et précision des formes du corps) et utilisation de la musique Sur sa propre activité - la prise de conscience des postures et positions - la construction de repères visuels, kinesthésiques et auditifs de coordination et de synchronisation de l ensemble (repères par rapport à son partenaire) - l identification de ses ressources / celles du groupe Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, parade, matériel ) - les règles de communication (verbales) Sur sa propre activité - la perception de la tonicité du corps (blocagegainage) et des postures d équilibre - le développement des signaux proprioceptifs et kinesthésiques - l identification de son niveau relatif de maîtrise Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, espace d intervention ) - le code de communication (physique et verbal) Sur sa propre activité - la perception de la tonicité du corps (blocagegainage) et des postures dans les différentes phases (aériennes, d équilibre ) - l utilisation des signaux proprioceptifs et kinesthésiques (repères par rapport à l environnement) - l identification de son niveau relatif de maîtrise Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, espace d intervention ) - le code de communication - les compétences spécifiques des partenaires

19 ACROSPORT Capacités Niveau 3 Capacités Niveau 4 Capacités Niveau 5 Savoir faire en action dans la pratique effective - s échauffer de manière générale et spécifique - réaliser et créer des duos, trios, quatuors statiques - assurer des modes de liaison différents entre les figures et les éléments - construire l équilibre et le maintien d une posture solide et tonique : gainage (rétroversion du bassin), bras et jambes tendus, alignement segmentaire, appuis sur épaules, bassin..., augmenter les surfaces d appui, charges soulevées avec les cuisses, le dos plat, compensation des masses.. - coordonner les actions motrices (porteur/voltigeur) - planifier les montages et démontages (monter dans l axe, sans précipitation et sans multiplication des appuis, le centre d abord ) - anticiper la répartition des différents rôles (placement de P, appuis de V, saisie de l aide..) - se repérer par rapport à l environnement et ses partenaires : regard devant ou sur le voltigeur Savoir faire en action dans la pratique effective - s échauffer seul et avec ses partenaires - réaliser et créer des duos, trios, quatuors statiques et dynamiques - rechercher la continuité des porters dans l enchaînement des montages et démontages - maîtriser l équilibre dans des postures variées et dynamiques : construire la verticale renversée (blocage ceinture scapulaire, bassin au-dessus des épaules ), augmenter le volume et la hauteur de la figure (monter à la verticale des appuis du porteur ), réduire le nombre et la surface d appui (CG au-dessus de la base de sustentation ) - synchroniser les actions porteur/voltigeur : prolonger l attitude de renvoi, contact assuré jusqu à la réception - utiliser les variables de temps (synchronisé, décalé.), d espace (directions, étages, symétrie ), de formation (ligne, séparé, groupe ) Savoir faire en action dans la pratique effective - organiser une logique d échauffement et d entraînement - combiner et styliser des figures statiques et dynamiques (déjà codifiées ou crées) - mettre en valeur les prestations acrobatiques par des propositions chorégraphiques artistiques - dynamiser la figure et la liaison: créer et utiliser des blocages successifs pour tourner et voler, se renverser, placement correct des chaînes motrices, ajustement de la longueur des leviers, attitude préparatoire et dynamique, éprouver des temps forts et faibles, localiser et contrôler les points de chute ) - synchroniser les actions porteur/voltigeur - moduler son placement en fonction du trajet et des déplacements du partenaire - utiliser les variables de temps (synchronisé, décalé, alterné ), d espace (directions, hauteur, étages, symétrie ), d énergie, de formation (ligne, séparé, groupe ) Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et les autres - observer et juger la stabilité et la sécurité des figures - utiliser le code de difficulté pour apprendre et créer (rendre plus complexe) - analyser sa prestation - savoir se placer pour une parade et connaître les points précis de saisie Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et pour les autres - apprécier et juger la fluidité des enchaînements (figures, éléments, liaisons) - exploiter le code de difficulté pour créer des figures plus virtuoses et plus esthétiques - réguler ses efforts en fonction de ses partenaires - analyser sa prestation et situer son rôle dans le groupe - anticiper et adapter l aide et la parade Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et pour les autres - apprécier et juger la fluidité des enchaînements (figures, éléments, liaisons) et les choix chorégraphiques - dépasser le code de difficulté pour créer des figures plus originales - réguler ses efforts et ses choix en fonction de ses partenaires - analyser sa prestation et situer son rôle dans le groupe - prévoir des réchappes, le porteur devient la seule aide du voltigeur

20 ACROSPORT Attitudes Niveau 3 Attitudes Niveau 4 Attitudes Niveau 5 Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - assumer différents rôles - s impliquer dans un projet de groupe - écouter et prendre en compte l avis de ses partenaires - apporter ses idées au groupe - dominer ses émotions et accepter d être vu dans des situations inhabituelles Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - se responsabiliser dans différents rôles - construire un projet de groupe - évoluer en fonction des critiques des partenaires - appliquer et respecter le code de communication - se donner à voir et s impliquer dans un véritable spectacle Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - se responsabiliser dans différents rôles - affiner un projet de groupe - organiser une présentation - rechercher les critiques des partenaires pour progresser - chercher à innover Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - respecter et entretenir une confiance mutuelle (acceptation de l aide et du toucher, la prise de risque ) - échanger et travailler avec tous ses partenaires - encourager ses partenaires (faire avec eux) coopérer pour construire (planification) répéter autrement et avec d autres Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - s accorder une confiance réciproque par rapport à la prise de risque - accepter la distribution des rôles - entraîner ses partenaires (faire ensemble) - coopérer pour produire (répartition) - répéter souvent Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - s accorder une confiance réciproque par rapport à la prise de risque et les diverses propositions collectives - accepter la distribution des rôles - entraîner et solliciter ses partenaires (faire avec et pour les autres) - coopérer pour présenter (précision) - répéter pour épurer et perfectionner Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - s impliquer dans toutes les fonctions (acteur, aide, chorégraphe, spectateur ) : soutenir, aider, parer, entraider, placer, corriger, s adapter, réagir - prendre conscience du danger (hauteur, contacts ) et redoubler de vigilance (aide ) - soigner sa présentation - se préparer au stress du passage devant un public Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - être concerné à chaque instant dans son activité et celle de ses partenaires : prévenir, automatiser, observer, organiser - maîtriser la prise de risque (vigilance constante et choix des figures) - accepter de jouer des rôles différents - rester concentré du début à la fin de la présentation Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - savoir prendre du recul et se mettre en arrière plan pour observer, proposer et aider : solliciter, enrichir, évaluer, diriger, mettre en scène - maîtriser la prise de risque individuelle et collective (vigilance constante et choix des figures) - accepter de jouer des rôles différents et de solliciter des gestes dans des registres nouveaux (danse, arts du cirque ) - interpréter son rôle dans le spectacle

21 Légende Boxe française Ce qui est commun aux 3 niveaux (texte blanc sur fond bleu foncé) Ce qui est commun aux niveaux 4 et 5 (texte noir sur fond turquoise) Ce qui est évolutif au niveau moteur (texte blanc sur fond rouge) Ce qui est évolutif au niveau des rôles sociaux (texte blanc sur fond rose)

22 Éléments pour résumer et qualifier le niveau 3 en Savate boxe française : «Construire une pratique en situation d opposition sécuritaire (avec ou sans rôles déterminés) ; priorité à la formation de l attaquant et de l arbitre (rôle social) pour y parvenir» cf le DAC Compétence attendue de Niveau 3 : Intégrer les principes d affrontement en préservant son intégrité physique et celle d autrui, par l acquisition de techniques spécifiques et en acceptant d entrer dans une logique d assaut codifié. Connaissances Capacités Attitudes Sur APSA - Les différentes formes de rencontres en savate boxe française : assaut et combat. - La définition d une situation d opposition interindividuelle - Les armes et des cibles autorisées pour agir - Les bases mécaniques appliquées à une pratique en assaut dans laquelle les acquisitions motrices seront valorisées sans en rechercher les effets : - principe fonctionnel d une touche : distance, équilibre, impact retenu - Les relations sociales de la savate boxe française : - un but contradictoire entre les protagonistes - une veille active permanente de l arbitre - Une sélection des droits et des devoirs du tireur pour une pratique sécuritaire Sur sa propre activité - Le contrôle des masses corporelles engagées dans l action - La distance maximale à l adversaire permettant de toucher exclusivement avec l extrémité des segments, pieds ou poings - La justesse et la précision de vocabulaire pour désigner des sensations (touche/frappe), des émotions et des opérations éprouvées pendant une interaction individuelle d opposition (feeling, pression, ) Sur les autres - La distance segmentaire maximale à laquelle l adversaire peut toucher en utilisant ses pieds, ses poings Savoir faire en action dans la pratique effective - Applique une consigne spécifiant le rôle à jouer, les cibles et les armes autorisées pendant un temps défini d opposition. - Déclenche des touches à distance sur un adversaire mobile - Contrôle la puissance et la trajectoire des coups en situation d opposition à rôle déterminé Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et les autres - Comme pratiquant : - observe et pèse les conséquences de ses actes - décompte le score de son adversaire en annonçant les touches effectivement reçues au cours d une reprise - Comme arbitre : - repère et sanctionne par des «remarque» et «avertissement» en cours d opposition : la puissance d un coup, une trajectoire verticale montante ou descendante, l utilisation d armes autres que les extrémités segmentaires codifiées - fait usage des commandements essentiels pour le déroulement d une confrontation : «Saluez», «En garde», «Aller», «Stop» Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) Comme pratiquant - S engage loyalement - Maîtrise ses émotions Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - Considère l adversaire, l arbitre comme une condition de sa propre pratique - Salue son adversaire en début et fin d assaut - Tolère l erreur de l adversaire, de l arbitre Dispositions, (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - Comme pratiquant : - respecte les commandements de l arbitre - consent le face à face un contre un jusqu au bout d une reprise ou d un tournoi - Comme arbitre : - se reconnaît garant des intégrités physiques et morales des protagonistes Version - 26/11/2009

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table EPS ADAPTEE Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table Modalité de pratique : 1 CYCLE de 7 séances de 2h00. Les élèves inaptes sont intégrés au groupe classe ou groupe adapté Situation support caractéristique

Plus en détail

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON BENJAMINS IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU N TACHE SITUATION N 1 Objectif Avancer pour conserver-progresser ou pour déséquilibrer But Marquer Règles Interdit de défendre dans la zone défensive tant que le ballon

Plus en détail

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS LES CONTENUS ET LES OPTIONS DU JOUEUR DE HANDBALL MOINS DE 12 ANS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS Les contenus Quels sont les contenus dans le cadre la formation du joueur? o EN ATTAQUE Mo oins de 12 a

Plus en détail

Attaquer un pressing tout terrain G LELARGE, CTF OISE BASKETBALL

Attaquer un pressing tout terrain G LELARGE, CTF OISE BASKETBALL Attaquer un pressing tout terrain Préambule Avant de parler d organisation offensive, il est essentiel d analyser le système défensif proposé. Cette démarche doit permettre de : - Connaître les objectifs

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE SOMMAIRE ) INTRODUCTION ET DEFINITION. Les constituants du système de jeu et leur fonctionnement. La loi fonctionnelle du jeu de volley ball. Terminologie. )

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

Les activités de cirque à l école primaire

Les activités de cirque à l école primaire Les activités de cirque à l école primaire Équipe EPS de la Charente Maritime Le Bihan Serge PIUMF à La Rochelle Proust François CPD-EPS 17 1 1. Définition...2 2. Les enjeux...3 3. Problèmes fondamentaux...3

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE 1 «Coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires, en respectant des règles, en assurant des rôles différents

Plus en détail

FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1

FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1 FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1 Compétence attendue : Composer et présenter une chorégraphie collective structurée en jouant sur les composantes du mouvement, l espace, le temps

Plus en détail

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3 R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet basket-ball au CYCLE 3 - COMPETENCES EPS R.Reynaud-05/2003 CPC Lyon Part Dieu

Plus en détail

Cédric Cattenoy Sébastien thierry FOOTBALL. Une saison pour les U15. Planification et Séances. 27 rue Saint-André des Arts - 75006 PARIS

Cédric Cattenoy Sébastien thierry FOOTBALL. Une saison pour les U15. Planification et Séances. 27 rue Saint-André des Arts - 75006 PARIS FOOTBALL Une saison pour les U15 Planification et Séances Cédric Cattenoy Sébastien thierry 27 rue Saint-André des Arts - 75006 PARIS SOMMAIRE AVANT-PROPOS...5 LES CARACTÉRISTIQUES DE LA CATÉGORIE U15...6

Plus en détail

Former des sportifs citoyens

Former des sportifs citoyens Loire-Atlantique Former des sportifs citoyens - S e p t e m b r e 2 0 0 7 - Sommaire Introduction 1 ère partie : Document «S engager lucidement dans l action, mesurer et apprécier les effets de l activité».

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3 SOMMAIRE I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2 II - Composantes de l activité Page 3 III - incontournables de l activité Page 4 IV - Construire une unité d apprentissage au cycle 1 Page 5

Plus en détail

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun l EPS des programmes: Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée en lien avec les programmes Connaissances et capacités à valider pour l acquisition du socle commun Course

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

Fiches accompagnement

Fiches accompagnement Éducation physique et sportive École maternelle Cycle des apprentissages fondamentaux Cycle des approfondissements Projet proposé par le groupe d experts Fiches accompagnement Athlétisme - École maternelle,

Plus en détail

JEUX COLLECTIFS AVEC BALLON AU CYCLE 2

JEUX COLLECTIFS AVEC BALLON AU CYCLE 2 JEUX COLLECTIFS AVEC BALLON AU CYCLE 2 Document mis à jour rentrée 2010 Document Alain LARRIEU CPC EPS BAYONNE QUE DISENT LES PROGRAMMES 2008? L éducation physique vise le développement des capacités nécessaires

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive eduscol Ressources pour faire la classe au collège Éducation physique et sportive Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Programme 2008 du collège Décembre 2009 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/prog

Plus en détail

LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS

LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS 7 LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS Aleksandar Avakumović Conseils méthodologiques 1 e séance : apprentissage de la technique de dribble 2 e séance : technique de passe et tactiques

Plus en détail

PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE

PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE Enseignement commun Enseignement facultatif Enseignement d exploration de la classe de seconde Le programme

Plus en détail

1- LES FONDAMENTAUX DU JEU PAR LES COTES.

1- LES FONDAMENTAUX DU JEU PAR LES COTES. JEU PAR LES COTES Utilisation de la largeur. Fondamentaux tactiques >> Fondamentaux Offensifs >> Jeu par les côtés L e jeu actuel voit des équipes s affronter avec une grande densité de joueurs dans l

Plus en détail

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE 65 Cycle 1 Les programmes de l école Compétences de l élève Les activités - adapter ses déplacements à

Plus en détail

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Evaluation des aptitudes pour les catégories Moins de 14 ans Garçons Moins de 15 Filles et Moins de 18 ans Filles Guide de Procédure Saison 2015 2016

Plus en détail

EXEMPLES DE SYSTEMES DE JEU EN FUTSAL

EXEMPLES DE SYSTEMES DE JEU EN FUTSAL EXEMPLES DE SYSTEMES DE JEU EN FUTSAL - LE SYSTÈME DE BASE OU ++. Gardien de but.arrière gauche. Joueur centrale.joueur de pointe. Arrière droit - PRINCIPES GÉNÉRAUX EN DÉFENSE Placement défensif (++)

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 Les 4 tableaux format A4 suivants (l EPS 4 à 4!) sont le résultat d une tentative personnelle de présentation synthétique d utiles connaissances et considérations

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012

BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 BREVET FEDERAL ENTRAINEUR SENIOR 2011-2012 LA MELEE: REGLES ET MOYENS D ACTIONS Animée par Romain BLATTES 06.60.05.38.35 r.blattes@cmp-rugby.com CRT Midi-Pyrénées SOMMAIRE 1- Objectifs et principes généraux

Plus en détail

- Au contact gauche, le lanceur bascule sa ligne d épaules en abaissant et fixant son coude gauche à la hanche (1), il entame le face avant.

- Au contact gauche, le lanceur bascule sa ligne d épaules en abaissant et fixant son coude gauche à la hanche (1), il entame le face avant. Former un jeune lanceur de javelot : cultiver le paradoxe! Le lancer de javelot est tout à fait remarquable tant visuellement que par les données biomécaniques et balistiques. Rythme, explosivité et souplesse

Plus en détail

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances Compétence et activité Compétence spécifique : Coopérer et s opposer collectivement et/ou individuellement. Définition : S'investir dans une activité de corps à corps pour priver l'adversaire de sa liberté

Plus en détail

Les activités de lutte. à l école primaire. - Inspections de l Education Nationale de Vichy 1 et 2 -

Les activités de lutte. à l école primaire. - Inspections de l Education Nationale de Vichy 1 et 2 - -1- - Inspections de l Education Nationale de Vichy 1 et 2 - Les activités de lutte à l école primaire Document élaboré par émi HISTINEL et Thierry OLOMET, P EPS assin de Vichy -2- I / Les activités de

Plus en détail

Les règles du jeu sont adaptées pour permettre un jeu ludique et correspondant à leur capacité. Cela

Les règles du jeu sont adaptées pour permettre un jeu ludique et correspondant à leur capacité. Cela GUIDE pour les EDUCATEURS et DIRIGEANTS de la catégorie U11 Saison 2013/2014 Cellule du football réduit PRESENTATION SAISON 2013-2014 La Direction Technique Nationale conduit depuis plusieurs saisons des

Plus en détail

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que :

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que : LE PROGRAMME en EDUCATION PHYSIQUE à L ECOLE PRIMAIRE IO 2002 Les instructions officielles de 2002 ne présentent pas de point de rupture avec celles de 1995 mais sont cependant plus détaillées et précises

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

COMPETENCE DE NIVEAU N1

COMPETENCE DE NIVEAU N1 GROUPE DES ACTIVITES ATHLETIQUES DEMI FOND Réaliser une performance motrice maximale mesure à une échéance donnée COMPETENCE DE NIVEAU N1 Compétences attendues dans l APSA Réaliser la meilleure performance

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 Vers UNE PROGRAMMATION EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ECOLE PRIMAIRE DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 La programmation :

Plus en détail

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire Quel pas en avant est possible? Le premier progrès à réaliser pour que tous les élèves bénéficient de l enseignement de l EPS est d assurer

Plus en détail

-Détails du programme- 5 ème DAN

-Détails du programme- 5 ème DAN -Détails du programme- 5 ème DAN (Utilisation obligatoire d arme en bois, en caoutchouc ou en mousse) * Les armes et protections seront fournies par le candidat Tronc commun 5 ème DAN 1. UV1 Kihon, techniques

Plus en détail

ANALYSER DES TACHES MOTRICES SUR LE VERSANT INFORMATIONNEL. Aurore HUCHEZ FSSEP - Lille 2

ANALYSER DES TACHES MOTRICES SUR LE VERSANT INFORMATIONNEL. Aurore HUCHEZ FSSEP - Lille 2 ANALYSER DES TACHES MOTRICES SUR LE VERSANT INFORMATIONNEL Aurore HUCHEZ FSSEP - Lille 2 INTRODUCTION La notion de tâche motrice Activité déterminée et obligatoire Peut être imposée de l extérieur par

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» Logique : développer et perfectionner les qualités de propulsions selon les exigences d un ballet. Parcours de 50m. Support musical et chorégraphique de

Plus en détail

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence)

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence) OBESITE ET EPS DEFINITION L obésité se définit comme un excès de poids pouvant retentir sur la santé. La mesure générale acceptée de l obésité est l Indice de Masse Corporelle (IMC : poids en kg / taille

Plus en détail

Des compétences méthodologiques et sociales aux contenus d enseignement en EPS

Des compétences méthodologiques et sociales aux contenus d enseignement en EPS Des compétences méthodologiques et sociales aux contenus d enseignement en EPS Groupe ressources 2009-2010 Sommaire 1. Texte introductif 2. Démarche d enseignement 3. Articulation CMS1-CP et illustrations

Plus en détail

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER 1 In Apprendre en éducation physique Tome 2, Collectif

Plus en détail

Mémento REFERENTIEL POUR LES JUGES D EXPRESSION TECHNIQUE

Mémento REFERENTIEL POUR LES JUGES D EXPRESSION TECHNIQUE Mémento REFERENTIEL POUR LES JUGES D EXPRESSION TECHNIQUE Examen du 1er au 4e dan par Unités de Valeurs Capitalisables Examen du 5e et du 6e dan Prestation Technique Document de travail évolutif pour les

Plus en détail

Pagaie rouge. Lieu de pratique Plan d eau calme ou piscine comprenant un parcours sur deux buts (terrain 36 mètres par 20 mètres).

Pagaie rouge. Lieu de pratique Plan d eau calme ou piscine comprenant un parcours sur deux buts (terrain 36 mètres par 20 mètres). Compétences Compétences générales Naviguer avec vitesse et précision (performance) en s engageant et en prenant des informations pertinentes dans un contexte très complexe et incertain de déplacement,

Plus en détail

Les activités collectives à l école primaire

Les activités collectives à l école primaire Les activités collectives à l école primaire Équipe EPS de la Charente Maritime Ce document a été réalisé par l équipe EPS de la Charente Maritime. Ont collaboré à l élaboration de ce document : Bois Philippe

Plus en détail

Badminton Niveau 3. Public concerné : CAP 1 ère année et terminale Bac pro 3 ans 1 ère année

Badminton Niveau 3. Public concerné : CAP 1 ère année et terminale Bac pro 3 ans 1 ère année Badminton Niveau 3 Public concerné : CAP 1 ère année et terminale Bac pro 3 ans 1 ère année Groupement : 8, «activité d opposition duelle : sport de raquette» CP : 4, «Conduire et maîtriser un affrontement

Plus en détail

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING LES JONGLAGES Jambe TE (Pied de frappe) Pointe tendue présenter le coup du pied comme surface de contact Cheville ferme pied bloqué Frapper le ballon en

Plus en détail

Nicolas Pinel CPC EPS Lillebonne 1

Nicolas Pinel CPC EPS Lillebonne 1 MISE EN ŒUVRE DU TCHOUKBALL AU CYCLE 3 Nicolas Pinel CPC EPS Lillebonne 1 Généralités Le tchoukball est un sport collectif différent des autres (football, basket-ball, handball, ). La logique non violente

Plus en détail

PROBLEMATIQUE COMMENT METTRE EN PLACE ET FAIRE EVOLUER UN JEU COLLECTIF?

PROBLEMATIQUE COMMENT METTRE EN PLACE ET FAIRE EVOLUER UN JEU COLLECTIF? INTRODUCTION NOUS NE POUVIONS VOUS PARLER DE COLLECTIF SANS ÊTRE 2! Il n y a pas UNE vérité, mais des philosophies, des choix. Nous allons présenter des choix guidés par quelques années d expériences avec

Plus en détail

NIVEAU 1. 1- Constat 1-1 Niveau de représentation

NIVEAU 1. 1- Constat 1-1 Niveau de représentation NIVEAU 1 "Nous gagnons si nous empêchons la balle de tomber dans l'espace de terrain que je protège." L intention qui prime chez le débutant est de frapper la balle. 1-2 Caractérisation du jeu à ce niveau

Plus en détail

Jeux collectifs. Module pour la GS

Jeux collectifs. Module pour la GS 2008 Jeux collectifs Module pour la GS Module sur les jeux collectifs en grande section de maternelle inspiré d un travail réalisé à l occasion d un C.A.F.I.P.E.M.F. en mars 2008 07/03/2008 Table des matières

Plus en détail

Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr

Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr Répartition des enseignements art danse dans l académie Ci-dessous la liste des établissements proposant l

Plus en détail

LEXIQUE DU HANDBALL AIDE ALIGNEE ALIGNEMENT APLATIE APPEL DE BALLE APPUI ATTAQUE ATTAQUE DE BALLE ATTAQUE PLACEE

LEXIQUE DU HANDBALL AIDE ALIGNEE ALIGNEMENT APLATIE APPEL DE BALLE APPUI ATTAQUE ATTAQUE DE BALLE ATTAQUE PLACEE LEXIQUE DU HANDBALL A AIDE n.f. Intention défensive qui vise à soutenir l'action défensive du partenaire en difficulté face au PB Rq : Intention défensive fondamentale. ALIGNEE adj. Dispositif de défense

Plus en détail

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET» 3 sept 2009 PROGRAMME DEVELOPPEMENT La validation de l épreuve «Propulsion» implique la validation de deux parties d épreuve : propulsion «ballet» et propulsion «technique». La nageuse ayant validé une

Plus en détail

Document FPC EPS Tennis de Table «Mettre en œuvre un cycle d enseignement au niveau 2 collège et au niveau 1 en lycée»

Document FPC EPS Tennis de Table «Mettre en œuvre un cycle d enseignement au niveau 2 collège et au niveau 1 en lycée» Document FPC EPS Tennis de Table «Mettre en œuvre un cycle d enseignement au niveau 2 collège et au niveau 1 en lycée» Page 1 : Page 2 à 7 : Page 8 à 17 : Sommaire : Problématique du document ou objectifs

Plus en détail

Des jeux aux sports collectifs aux cycles 2 et 3

Des jeux aux sports collectifs aux cycles 2 et 3 Des jeux aux sports collectifs aux cycles et Des jeux pour permettre aux élèves de pratiquer, progresser, s évaluer...pour élaborer sa propre démarche pédagogique. 007 Des jeux aux sports collectifs aux

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

EXPRESSION CORPORELLE - EVALUATION CONTROLE ADAPTE

EXPRESSION CORPORELLE - EVALUATION CONTROLE ADAPTE EXPRESSION CORPORELLE - EVALUATION CONTROLE ADAPTE SITUATION DE REFERENCE Proposer une composition qui interprète de façon personnelle dans des registres variés : le mime, les arts du cirque, l expression

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

STAGE FPC. 18 et 19 DECEMBRE 2006 CORTE

STAGE FPC. 18 et 19 DECEMBRE 2006 CORTE STAGE FPC 18 et 19 DECEMBRE 2006 CORTE THEME : UN 1 er CYCLE DE JUDO Préambule I/Analyse de l activité II/ Chuter, faire chuter III/ Mise en œuvre d un enseignement du Judo au sol IV/ Mise en œuvre d un

Plus en détail

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 Rédaction Jean-Pierre GUICHARD Conseiller pédagogique en EPS Ministère

Plus en détail

Module d apprentissage Jeux collectifs Cycle 1. Des objectifs d apprentissage

Module d apprentissage Jeux collectifs Cycle 1. Des objectifs d apprentissage Module d apprentissage Jeux collectifs Cycle 1 Des jeux pour entrer dans l activité 1 séance par thème Une situation de référence Pour évaluer les besoins Des objectifs d apprentissage Des situations d

Plus en détail

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau 1 PREAMBULE Après la validation du Sauv Nage, le Pass Sports de l Eau de l Ecole de Natation Française (ENF) mis en place par le Conseil Interfédéral des Activités Aquatiques (CIAA) permet de découvrir

Plus en détail

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 Sommaire Définition Aide à la programmation en maternelle Mise en œuvre Schéma de navigation

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 POURCHET Julian Conseiller Pédagogique EPS Circonscription Aubergenville UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 Année 2014-2015 INTRODUCTION Aujourd hui, couplées aux outils audiovisuels,

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 LANCER EN ROTATION lancer d anneaux FONDAMENTAUX Tenir l engin en pronation (paume vers le bas) Lancer avec tout le corps Les lancers en rotation

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

le décor change mais les principes restent les mêmes.

le décor change mais les principes restent les mêmes. PRESENTATION Ce guide vous est proposé par la commission formation de la Fédération Européenne de Krav Maga. Il vous aidera à planifier vos cours ainsi que vos entraînements physiques simplement et en

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI OBJECTIF Développer la confiance en soi pour être plus à l aise dans sa vie personnelle et professionnelle. Adopter les comportements efficaces pour établir

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

DEPARTEMENT - FORMATION DE CADRES

DEPARTEMENT - FORMATION DE CADRES DEPARTEMENT - FORMATION DE CADRES STAGE ENTRAINEURS JEUNES du 22 au 27 février 2010 à SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE RESPONSABLE TECHNIQUE Mickaël BORREL ENCADREMENT Encadrement technique : Patrice LORENZI

Plus en détail

«Laissez-moi jouer en sécurité»

«Laissez-moi jouer en sécurité» 12 MISE EN PLACE DU CODE DU FAIR-PLAY Publicité pour le Code Tous les parents, les joueurs, les éducateurs et les arbitres doivent se familiariser avec les Règles du jeu et le Code du Fair-play avant le

Plus en détail

Document réalisé par :

Document réalisé par : Ce document permet de situer le niveau des élèves en fin de module d apprentissage. Il peut être aussi utilisé pendant les séances d apprentissage pour aider à mesurer les acquisitions. Il donne des indications

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER?

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? Pour préparer son corps à subir une activité physique importante sans se blesser (contracture, déchirure, claquage, entorse...). Les muscles et les tendons

Plus en détail

U N FORMAT PÉDAGOGIQUE ARTICULANT LES TR O I S CO M P O S A N T E S DE LA CO N D U I T E

U N FORMAT PÉDAGOGIQUE ARTICULANT LES TR O I S CO M P O S A N T E S DE LA CO N D U I T E Dossiers de l EPS de l Académie de Rennes N 1 - OCTOBRE 2009 U N FORMAT PÉDAGOGIQUE ARTICULANT LES TR O I S CO M P O S A N T E S DE LA CO N D U I T E M O T R I C E : PENSER, S INVESTIR ET RÉALISER Y O

Plus en détail

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES Équipe départementale EPS 1 degré du Puy de Dôme 1 GENERALITES Préambule Ce document a pour objet d

Plus en détail

Pass'compétition - WATER POLO

Pass'compétition - WATER POLO Pass'compétition - WATER POLO Validation du test : le test individuel de tirs en crise de temps plus la participation active à un match de mini polo (d'une durée de fois mn) doivent être réussis. Réaliser

Plus en détail

Stage FPC d ultimate 2012 Académie de Créteil. Cycle d'ultimate Pour un niveau 2

Stage FPC d ultimate 2012 Académie de Créteil. Cycle d'ultimate Pour un niveau 2 Stage FPC d ultimate 2012 Académie de Créteil Cycle d'ultimate Pour un niveau 2 Définition de l Ultimate L ultimate est un sport collectif où un nombre limité de joueurs (5 en intérieur, 7 en extérieur)

Plus en détail

SCOLARUGBY USEP / FFR 2009

SCOLARUGBY USEP / FFR 2009 SCLARUGBY USEP / FFR 2009 REGLES CM1/CM2 1 Joueurs Equipes de 7 à 9 joueurs 7 joueurs en jeu (mixtes) (remplacements illimités) 2 Terrains 22 x 15 m 25 x 18 m 3 Durée du jeu Matches de 2 x 4 ou 5 minutes

Plus en détail

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes 3 Vélo ergomètre Variables de charge Intensité Rythme lent à modéré Activité d endurance Durée 10 à 20 minutes Pas de pause Possible 3 à 4 fois par semaine EN GÉNÉRAL 3 10 à 20 minutes de vélo à vitesse

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Séquence pédagogique en Education Physique et Sportive

Séquence pédagogique en Education Physique et Sportive Bilan de l action E-COLLEGE (2002-2004) Académie Nancy-Metz Collège Paul Verlaine METZ Séquence pédagogique en Education Physique et Sportive La dimension pratique de l E.P.S. est essentielle. Il est difficilement

Plus en détail

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS PLAN de RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION Contrôle de la phase pendulaire Par Jos DECKERS 02 Sommaire LA RÉÉDUCATION Objectifs : Pour que le patient puisse utiliser correctement l articulation,

Plus en détail

Règles du Jeu et Code du Fair-Play

Règles du Jeu et Code du Fair-Play 12 MISE EN PLACE DU CODE DU FAIR-PLAY Publicité pour le Code Tous les parents, les joueurs, les éducateurs et les arbitres doivent se familiariser avec les Règles du jeu et le Code du Fair-play avant le

Plus en détail