analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française"

Transcription

1 analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent 1 Exemple en acrosport & boxe française 1

2 Acrosport Fiche originales fiche ressources acro N3.doc fiche ressources acro N4.doc fiche ressources acro N5.doc Présentation synthétique ACROSPORT- Compétences attendues N doc ACROSPORT - Connaissances N doc ACROSPORT - Capacités N doc ACROSPORT - Attitudes N doc 2

3 Boxe française Fiche originales BOXE FRANCAISE - Analyses des 3 fiches en LP CM.doc Présentation synthétique BOXE FRANCAISE - Compétences attendues N doc BOXE FRANCAISE - Connaissances N doc BOXE FRANCAISE - Capacités N doc BOXE FRANCAISE - Attitudes N doc 3

4 2 Présentation de la certification Points communs & spécificités CAP,BEP,BAC PRO 4

5 Certification Bulletin Officiel n 31 du 27/08/09 Le texte s applique en 2011 pour CAP & BEP en 2012 pour BAC PRO 5

6 Terminologie UNITE DE FORMATION ou MODULE DE FORMATION: cycle d apprentissage UNITE DE CERTIFICATION : 1 épreuve pour l examen ENSEMBLE CERTIFICATIF : les 3 épreuves pour l examen UNITE CAPITALISABLE : la note obtenue à la fin d une unité de formation lors de la première année est conservée pour l examen. L unité de formation devient ainsi une unité de certification. L élève n a plus que 2 épreuves à passer lors de la 2ème année. 6

7 Points communs CAP, BEP, BACPRO 3 unités de formation (ou module ou cycle) si possible par an (au moins 2) 10h effectives par module Pour l examen, un ensemble certificatif de 3 épreuves de 3 compétences propres différentes Le candidat choisit cet ensemble certificatif parmi les unités de formation offertes au cours des 2 dernières années 2 des épreuves au moins sont choisies sur la liste nationale, la troisième peut être issue d une liste académique 7

8 Points communs CAP, BEP, BACPRO Une note obtenue en fin de module de formation peut être retenue dès le premier cycle d apprentissage (une unité de formation devient unité de certification dès lors que la note est prise en compte dans l ensemble certificatif : l unité est alors «capitalisée») L évaluation est individuelle, que la prestation soit individuelle ou collective Un projet annuel de protocole d évaluation précise les ensembles d épreuves proposés aux élèves et le calendrier des contrôles 8

9 Spécificité CAP BEP Acquisition de compétences de niveau 3 (niveau 4 visé) Lors du choix de l ensemble certificatif, le candidat doit prendre au moins 1 unité de formation issue de la première année 3 unités sont capitalisables (si c est le cas, aucune unité validée pour le BEP-CAP lors de la 2 e année) 9

10 Spécificité BAC PRO Acquisition de compétences de niveau 4 (niveau 5 visé) Lors du choix de l ensemble certificatif, le candidat peut prendre au plus 1 unité de formation issue de la première 1 unité capitalisable possible 10

11 3 Exemple Handball_Bac_Pro.doc 11

12

13 Légende Acrosport Ce qui est commun aux 3 niveaux (texte blanc sur fond bleu) Ce qui est commun aux niveaux 3 et 4 (texte noir sur fond vert) Ce qui est commun aux niveaux 4 et 5 (texte noir sur fond jaune) Ce qui est spécifique à chaque niveau (texte blanc sur fond rouge)

14 ACROSPORT Compétences attendues de Niveau 3: composer une chorégraphie gymnique constituée au minimum de quatre figures différentes et d'éléments de liaison pour la réaliser collectivement en assurant la stabilité des figures et la sécurité lors des phases de montage démontage. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur. Les formations sollicitent des effectifs différents d'élèves (duo, trio...). Juger consiste à identifier les différents types de figures et valider les critères de stabilité et de sécurité. Connaissances Capacités Attitudes Sur APSA - les principes de sécurité active : les placements, les zones de contact, l alignement, le verrouillage des prises. (pour la stabilité, le montage et le démontage) - les principes de validation des figures statiques : maintien 3, stabilité, correction - les figures sur des bases larges et basses et les axes de complexification - les différents niveaux de difficultés (A, B, C) - le code de référence - les liaisons et les déplacements d une figure à une autre - les relations avec les éléments gymniques de la gymnastique sportive Sur sa propre activité - la prise de conscience des postures et positions - la construction de repères visuels, kinesthésiques et auditifs de coordination et de synchronisation de l ensemble (repères par rapport à son partenaire) - l identification de ses ressources / celles du groupe Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, parade, matériel ) - les règles de communication (verbales) Savoir faire en action dans la pratique effective - s échauffer de manière générale et spécifique - réaliser et créer des duos, trios, quatuors statiques - assurer des modes de liaison différents entre les figures et les éléments - construire l équilibre et le maintien d une posture solide et tonique : gainage (rétroversion du bassin), bras et jambes tendus, alignement segmentaire, appuis sur épaules, bassin..., augmenter les surfaces d appui, charges soulevées avec les cuisses, le dos plat, compensation des masses.. - coordonner les actions motrices (porteur/voltigeur) - planifier les montages et démontages (monter dans l axe, sans précipitation et sans multiplication des appuis, le centre d abord ) - anticiper la répartition des différents rôles (placement de P, appuis de V, saisie de l aide..) - se repérer par rapport à l environnement et ses partenaires : regard devant ou sur le voltigeur Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et les autres - observer et juger la stabilité et la sécurité des figures - utiliser le code de difficulté pour apprendre et créer (rendre plus complexe) - analyser sa prestation - savoir se placer pour une parade et connaître les points précis de saisie Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - assumer différents rôles - s impliquer dans un projet de groupe - écouter et prendre en compte l avis de ses partenaires - apporter ses idées au groupe - dominer ses émotions et accepter d être vu dans des situations inhabituelles Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - respecter et entretenir une confiance mutuelle (acceptation de l aide et du toucher, la prise de risque ) - échanger et travailler avec tous ses partenaires - encourager ses partenaires (faire avec eux) - coopérer pour construire (planification) - répéter autrement et avec d autres Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - s impliquer dans toutes les fonctions (acteur, aide, chorégraphe, spectateur ) : soutenir, aider, parer, entraider, placer, corriger, s adapter, réagir - prendre conscience du danger (hauteur, contacts ) et redoubler de vigilance (aide ) - soigner sa présentation - se préparer au stress du passage devant un public

15 ACROSPORT Compétences attendues de Niveau 4: composer une chorégraphie gymnique, structurée à l'aide d'un support sonore, constituée au minimum de quatre figures différentes et d'éléments de liaison. Elle est réalisée collectivement dans un espace orienté devant un groupe d'élèves en s'attachant à favoriser la fluidité lors des phases de montage démontage et des éléments de liaison. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur dans des formations différentes (duo, trio...). Les éléments de liaison permettent de positionner les figures dans des espaces différents. Juger consiste à apprécier l'orientation et l'occupation de l'espace et la prise en compte du support sonore, ainsi que la fluidité de la réalisation. Connaissances Capacités Attitudes Savoir faire en action dans la pratique effective - s échauffer seul et avec ses partenaires - réaliser et créer des duos, trios, quatuors statiques et dynamiques - rechercher la continuité des porters dans l enchaînement des montages et démontages - maîtriser l équilibre dans des postures variées et dynamiques : construire la verticale renversée (blocage ceinture scapulaire, bassin au-dessus des épaules ), augmenter le volume et la hauteur de la figure (monter à la verticale des appuis du porteur ), réduire le nombre et la surface d appui (CG au-dessus de la base de sustentation ) - synchroniser les actions porteur/voltigeur : prolonger l attitude de renvoi, contact assuré jusqu à la réception - utiliser les variables de temps (synchronisé, décalé.), d espace (directions, étages, symétrie ), de formation (ligne, séparé, groupe ) Sur APSA - les principes de sécurité active : figures statiques et dynamiques (équilibre et stabilité des appuis, contrôle visuel, dissociation des actions ) - les principes de validation des figures dynamiques : amplitude, correction, réception - des figures statiques sur des bases instables, étroites et hautes et des figures dynamiques simples (franchissement, accompagnées) - les différents de difficulté (B, C,D) - le code de référence - les règles techniques de la composition chorégraphique (relations entre les figures, les éléments gymniques et les liaisons, fluidité des enchaînements) - les règles de la composition scénique (orientation et occupation de l espace, variété des rythmes, variété et précision des formes du corps) Sur sa propre activité - la perception de la tonicité du corps (blocagegainage) et des postures d équilibre - le développement des signaux proprioceptifs et kinesthésiques - l identification de son niveau relatif de maîtrise Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, espace d intervention ) - le code de communication (physique et verbal) Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et pour les autres - apprécier et juger la fluidité des enchaînements (figures, éléments, liaisons) - exploiter le code de difficulté pour créer des figures plus virtuoses et plus esthétiques - réguler ses efforts en fonction de ses partenaires - analyser sa prestation et situer son rôle dans le groupe - anticiper et adapter l aide et la parade Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - se responsabiliser dans différents rôles - construire un projet de groupe - évoluer en fonction des critiques des partenaires - appliquer et respecter le code de communication - se donner à voir et s impliquer dans un véritable spectacle Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - s accorder une confiance réciproque par rapport à la prise de risque - accepter la distribution des rôles - entraîner ses partenaires (faire ensemble) - coopérer pour produire (répartition) - répéter souvent Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - être concerné à chaque instant dans son activité et celle de ses partenaires : prévenir, automatiser, observer, organiser - maîtriser la prise de risque (vigilance constante et choix des figures) - accepter de jouer des rôles différents - rester concentré du début à la fin de la présentation

16 ACROSPORT Compétences attendues de Niveau 5: composer une chorégraphie gymnique mise en valeur par le support sonore, constituée au minimum, de cinq figures différentes, statiques et dynamiques. Elle est réalisée collectivement et permet de créer des effets chorégraphiques en utilisant des modalités variées (simultané, cascade ). Les figures sollicitent des formations différentes d élèves (duo, trio...) dont une concerne l ensemble des membres du groupe. Juger consiste à apprécier la diversité et l originalité des éléments ainsi que la qualité d exécution au service des effets chorégraphiques. Connaissances Capacités Attitudes Savoir faire en action dans la pratique effective - organiser une logique d échauffement et d entraînement - combiner et styliser des figures statiques et dynamiques (déjà codifiées ou crées) - mettre en valeur les prestations acrobatiques par des propositions chorégraphiques artistiques - dynamiser la figure et la liaison : créer et utiliser des blocages successifs pour tourner et voler, se renverser, placement correct des chaînes motrices, ajustement de la longueur des leviers, attitude préparatoire et dynamique, éprouver des temps forts et faibles, localiser et contrôler les points de chute ) - synchroniser les actions porteur/voltigeur - moduler son placement en fonction du trajet et des déplacements du partenaire - utiliser les variables de temps (synchronisé, décalé, alterné ), d espace (directions, hauteur, étages, symétrie ), d énergie, de formation (ligne, séparé, groupe ) Sur APSA - les principes de sécurité active : figures statiques et dynamiques (création, orientation et ajustement des trajectoires, transmission des forces ) - les principes de validation des figures statiques et dynamiques et des éléments gymniques - des figures statiques intégrant des postures difficiles (renversement, souplesse ) et des figures dynamiques (franchissement, voltigeur accompagné, projeté, rattrapé) - les différents de difficulté (C, D, E) - le code de référence - les règles techniques de la composition chorégraphique (relations entre les figures, les éléments gymniques et les liaisons, fluidité des enchaînements) - les règles de la composition scénique (orientation et occupation de l espace, variété des rythmes et des relations entre les partenaires, variété et précision des formes du corps) et utilisation de la musique Sur sa propre activité - la perception de la tonicité du corps (blocagegainage) et des postures dans les différentes phases (aériennes, d équilibre ) - l utilisation des signaux proprioceptifs et kinesthésiques (repères par rapport à l environnement) - l identification de son niveau relatif de maîtrise Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, espace d intervention ) - le code de communication - les compétences spécifiques des partenaires Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et pour les autres - apprécier et juger la fluidité des enchaînements (figures, éléments, liaisons) et les choix chorégraphiques - dépasser le code de difficulté pour créer des figures plus originales - réguler ses efforts et ses choix en fonction de ses partenaires - analyser sa prestation et situer son rôle dans le groupe - prévoir des réchappes, le porteur devient la seule aide du voltigeur Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - se responsabiliser dans différents rôles - affiner un projet de groupe - organiser une présentation - rechercher les critiques des partenaires pour progresser - chercher à innover Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - s accorder une confiance réciproque par rapport à la prise de risque et les diverses propositions collectives - accepter la distribution des rôles - entraîner et solliciter ses partenaires (faire avec et pour les autres) - coopérer pour présenter (précision) - répéter pour épurer et perfectionner Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - savoir prendre du recul et se mettre en arrière plan pour observer, proposer et aider : solliciter, enrichir, évaluer, diriger, mettre en scène - maîtriser la prise de risque individuelle et collective (vigilance constante et choix des figures) - accepter de jouer des rôles différents et de solliciter des gestes dans des registres nouveaux (danse, arts du cirque ) - interpréter son rôle dans le spectacle

17 ACROSPORT Compétences attendues de Niveau 3: composer une chorégraphie gymnique constituée au minimum de quatre figures différentes et d'éléments de liaison pour la réaliser collectivement en assurant la stabilité des figures et la sécurité lors des phases de montage démontage. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur. Les formations sollicitent des effectifs différents d'élèves (duo, trio...). Juger consiste à identifier les différents types de figures et valider les critères de stabilité et de sécurité. Compétences attendues de Niveau 4: composer une chorégraphie gymnique, structurée à l'aide d'un support sonore, constituée au minimum de quatre figures différentes et d'éléments de liaison. Elle est réalisée collectivement dans un espace orienté devant un groupe d'élèves en s'attachant à favoriser la fluidité lors des phases de montage démontage et des éléments de liaison. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur dans des formations différentes (duo, trio...). Les éléments de liaison permettent de positionner les figures dans des espaces différents Juger consiste à apprécier l'orientation et l'occupation de l'espace et la prise en compte du support sonore, ainsi que la fluidité de la réalisation. Compétences attendues de Niveau 5: composer une chorégraphie gymnique mise en valeur par le support sonore, constituée au minimum, de cinq figures différentes, statiques et dynamiques. Elle est réalisée collectivement et permet de créer des effets chorégraphiques en utilisant des modalités variées (simultané, cascade ). Les figures sollicitent des formations différentes d élèves (duo, trio...) dont une concerne l ensemble des membres du groupe. Juger consiste à apprécier la diversité et l originalité des éléments ainsi que la qualité d exécution au service des effets chorégraphiques.

18 ACROSPORT Connaissances - Niveau 3 Connaissances - Niveau 4 Connaissances - Niveau 5 Sur APSA Sur APSA - les principes de sécurité active : les placements, les zones de contact, l alignement, le verrouillage des prises. (pour la stabilité, le montage et le démontage) - les principes de sécurité active : figures statiques et dynamiques (équilibre et stabilité des appuis, contrôle visuel, dissociation des actions ) - les principes de validation des figures statiques : maintien 3, stabilité, correction - les principes de validation des figures dynamiques : amplitude, correction, réception - les figures sur des bases larges et basses et les axes de complexification - des figures statiques sur des bases instables, étroites et hautes et des figures dynamiques simples (franchissement, accompagnées) - les différents niveaux de difficultés (A, B, C) - le code de référence - les liaisons et les déplacements d une figure à une autre - les relations avec les éléments gymniques de la gymnastique sportive - les différents de difficulté (B, C,D) - le code de référence - les règles techniques de la composition chorégraphique (relations entre les figures, les éléments gymniques et les liaisons, fluidité des enchaînements) - les règles de la composition scénique (orientation et occupation de l espace, variété des rythmes, variété et précision des formes du corps) Sur APSA - les principes de sécurité active : figures statiques et dynamiques (création, orientation et ajustement des trajectoires, transmission des forces ) - les principes de validation des figures statiques et dynamiques et des éléments gymniques - des figures statiques intégrant des postures difficiles (renversement, souplesse ) et des figures dynamiques (franchissement, voltigeur accompagné, projeté, rattrapé) - les différents de difficulté (C, D, E) - le code de référence - les règles techniques de la composition chorégraphique (relations entre les figures, les éléments gymniques et les liaisons, fluidité des enchaînements) - les règles de la composition scénique (orientation et occupation de l espace, variété des rythmes et des relations entre les partenaires, variété et précision des formes du corps) et utilisation de la musique Sur sa propre activité - la prise de conscience des postures et positions - la construction de repères visuels, kinesthésiques et auditifs de coordination et de synchronisation de l ensemble (repères par rapport à son partenaire) - l identification de ses ressources / celles du groupe Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, parade, matériel ) - les règles de communication (verbales) Sur sa propre activité - la perception de la tonicité du corps (blocagegainage) et des postures d équilibre - le développement des signaux proprioceptifs et kinesthésiques - l identification de son niveau relatif de maîtrise Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, espace d intervention ) - le code de communication (physique et verbal) Sur sa propre activité - la perception de la tonicité du corps (blocagegainage) et des postures dans les différentes phases (aériennes, d équilibre ) - l utilisation des signaux proprioceptifs et kinesthésiques (repères par rapport à l environnement) - l identification de son niveau relatif de maîtrise Sur les autres - les règles de sécurité collectives (aide, espace d intervention ) - le code de communication - les compétences spécifiques des partenaires

19 ACROSPORT Capacités Niveau 3 Capacités Niveau 4 Capacités Niveau 5 Savoir faire en action dans la pratique effective - s échauffer de manière générale et spécifique - réaliser et créer des duos, trios, quatuors statiques - assurer des modes de liaison différents entre les figures et les éléments - construire l équilibre et le maintien d une posture solide et tonique : gainage (rétroversion du bassin), bras et jambes tendus, alignement segmentaire, appuis sur épaules, bassin..., augmenter les surfaces d appui, charges soulevées avec les cuisses, le dos plat, compensation des masses.. - coordonner les actions motrices (porteur/voltigeur) - planifier les montages et démontages (monter dans l axe, sans précipitation et sans multiplication des appuis, le centre d abord ) - anticiper la répartition des différents rôles (placement de P, appuis de V, saisie de l aide..) - se repérer par rapport à l environnement et ses partenaires : regard devant ou sur le voltigeur Savoir faire en action dans la pratique effective - s échauffer seul et avec ses partenaires - réaliser et créer des duos, trios, quatuors statiques et dynamiques - rechercher la continuité des porters dans l enchaînement des montages et démontages - maîtriser l équilibre dans des postures variées et dynamiques : construire la verticale renversée (blocage ceinture scapulaire, bassin au-dessus des épaules ), augmenter le volume et la hauteur de la figure (monter à la verticale des appuis du porteur ), réduire le nombre et la surface d appui (CG au-dessus de la base de sustentation ) - synchroniser les actions porteur/voltigeur : prolonger l attitude de renvoi, contact assuré jusqu à la réception - utiliser les variables de temps (synchronisé, décalé.), d espace (directions, étages, symétrie ), de formation (ligne, séparé, groupe ) Savoir faire en action dans la pratique effective - organiser une logique d échauffement et d entraînement - combiner et styliser des figures statiques et dynamiques (déjà codifiées ou crées) - mettre en valeur les prestations acrobatiques par des propositions chorégraphiques artistiques - dynamiser la figure et la liaison: créer et utiliser des blocages successifs pour tourner et voler, se renverser, placement correct des chaînes motrices, ajustement de la longueur des leviers, attitude préparatoire et dynamique, éprouver des temps forts et faibles, localiser et contrôler les points de chute ) - synchroniser les actions porteur/voltigeur - moduler son placement en fonction du trajet et des déplacements du partenaire - utiliser les variables de temps (synchronisé, décalé, alterné ), d espace (directions, hauteur, étages, symétrie ), d énergie, de formation (ligne, séparé, groupe ) Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et les autres - observer et juger la stabilité et la sécurité des figures - utiliser le code de difficulté pour apprendre et créer (rendre plus complexe) - analyser sa prestation - savoir se placer pour une parade et connaître les points précis de saisie Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et pour les autres - apprécier et juger la fluidité des enchaînements (figures, éléments, liaisons) - exploiter le code de difficulté pour créer des figures plus virtuoses et plus esthétiques - réguler ses efforts en fonction de ses partenaires - analyser sa prestation et situer son rôle dans le groupe - anticiper et adapter l aide et la parade Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et pour les autres - apprécier et juger la fluidité des enchaînements (figures, éléments, liaisons) et les choix chorégraphiques - dépasser le code de difficulté pour créer des figures plus originales - réguler ses efforts et ses choix en fonction de ses partenaires - analyser sa prestation et situer son rôle dans le groupe - prévoir des réchappes, le porteur devient la seule aide du voltigeur

20 ACROSPORT Attitudes Niveau 3 Attitudes Niveau 4 Attitudes Niveau 5 Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - assumer différents rôles - s impliquer dans un projet de groupe - écouter et prendre en compte l avis de ses partenaires - apporter ses idées au groupe - dominer ses émotions et accepter d être vu dans des situations inhabituelles Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - se responsabiliser dans différents rôles - construire un projet de groupe - évoluer en fonction des critiques des partenaires - appliquer et respecter le code de communication - se donner à voir et s impliquer dans un véritable spectacle Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) - se responsabiliser dans différents rôles - affiner un projet de groupe - organiser une présentation - rechercher les critiques des partenaires pour progresser - chercher à innover Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - respecter et entretenir une confiance mutuelle (acceptation de l aide et du toucher, la prise de risque ) - échanger et travailler avec tous ses partenaires - encourager ses partenaires (faire avec eux) coopérer pour construire (planification) répéter autrement et avec d autres Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - s accorder une confiance réciproque par rapport à la prise de risque - accepter la distribution des rôles - entraîner ses partenaires (faire ensemble) - coopérer pour produire (répartition) - répéter souvent Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - s accorder une confiance réciproque par rapport à la prise de risque et les diverses propositions collectives - accepter la distribution des rôles - entraîner et solliciter ses partenaires (faire avec et pour les autres) - coopérer pour présenter (précision) - répéter pour épurer et perfectionner Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - s impliquer dans toutes les fonctions (acteur, aide, chorégraphe, spectateur ) : soutenir, aider, parer, entraider, placer, corriger, s adapter, réagir - prendre conscience du danger (hauteur, contacts ) et redoubler de vigilance (aide ) - soigner sa présentation - se préparer au stress du passage devant un public Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - être concerné à chaque instant dans son activité et celle de ses partenaires : prévenir, automatiser, observer, organiser - maîtriser la prise de risque (vigilance constante et choix des figures) - accepter de jouer des rôles différents - rester concentré du début à la fin de la présentation Dispositions (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - savoir prendre du recul et se mettre en arrière plan pour observer, proposer et aider : solliciter, enrichir, évaluer, diriger, mettre en scène - maîtriser la prise de risque individuelle et collective (vigilance constante et choix des figures) - accepter de jouer des rôles différents et de solliciter des gestes dans des registres nouveaux (danse, arts du cirque ) - interpréter son rôle dans le spectacle

21 Légende Boxe française Ce qui est commun aux 3 niveaux (texte blanc sur fond bleu foncé) Ce qui est commun aux niveaux 4 et 5 (texte noir sur fond turquoise) Ce qui est évolutif au niveau moteur (texte blanc sur fond rouge) Ce qui est évolutif au niveau des rôles sociaux (texte blanc sur fond rose)

22 Éléments pour résumer et qualifier le niveau 3 en Savate boxe française : «Construire une pratique en situation d opposition sécuritaire (avec ou sans rôles déterminés) ; priorité à la formation de l attaquant et de l arbitre (rôle social) pour y parvenir» cf le DAC Compétence attendue de Niveau 3 : Intégrer les principes d affrontement en préservant son intégrité physique et celle d autrui, par l acquisition de techniques spécifiques et en acceptant d entrer dans une logique d assaut codifié. Connaissances Capacités Attitudes Sur APSA - Les différentes formes de rencontres en savate boxe française : assaut et combat. - La définition d une situation d opposition interindividuelle - Les armes et des cibles autorisées pour agir - Les bases mécaniques appliquées à une pratique en assaut dans laquelle les acquisitions motrices seront valorisées sans en rechercher les effets : - principe fonctionnel d une touche : distance, équilibre, impact retenu - Les relations sociales de la savate boxe française : - un but contradictoire entre les protagonistes - une veille active permanente de l arbitre - Une sélection des droits et des devoirs du tireur pour une pratique sécuritaire Sur sa propre activité - Le contrôle des masses corporelles engagées dans l action - La distance maximale à l adversaire permettant de toucher exclusivement avec l extrémité des segments, pieds ou poings - La justesse et la précision de vocabulaire pour désigner des sensations (touche/frappe), des émotions et des opérations éprouvées pendant une interaction individuelle d opposition (feeling, pression, ) Sur les autres - La distance segmentaire maximale à laquelle l adversaire peut toucher en utilisant ses pieds, ses poings Savoir faire en action dans la pratique effective - Applique une consigne spécifiant le rôle à jouer, les cibles et les armes autorisées pendant un temps défini d opposition. - Déclenche des touches à distance sur un adversaire mobile - Contrôle la puissance et la trajectoire des coups en situation d opposition à rôle déterminé Pour organiser le faire, l apprendre pour soi et les autres - Comme pratiquant : - observe et pèse les conséquences de ses actes - décompte le score de son adversaire en annonçant les touches effectivement reçues au cours d une reprise - Comme arbitre : - repère et sanctionne par des «remarque» et «avertissement» en cours d opposition : la puissance d un coup, une trajectoire verticale montante ou descendante, l utilisation d armes autres que les extrémités segmentaires codifiées - fait usage des commandements essentiels pour le déroulement d une confrontation : «Saluez», «En garde», «Aller», «Stop» Qualités (curiosité, esprit critique, persévérance, écoute) Comme pratiquant - S engage loyalement - Maîtrise ses émotions Valeurs (goût d effort, équité, tolérance, respect) - Considère l adversaire, l arbitre comme une condition de sa propre pratique - Salue son adversaire en début et fin d assaut - Tolère l erreur de l adversaire, de l arbitre Dispositions, (état de concentration, de vigilance, de disponibilité) - Comme pratiquant : - respecte les commandements de l arbitre - consent le face à face un contre un jusqu au bout d une reprise ou d un tournoi - Comme arbitre : - se reconnaît garant des intégrités physiques et morales des protagonistes Version - 26/11/2009

Défenseur : ralentit la progression de la balle en gênant son adversaire direct (se place entre son adversaire direct et la cible), gêne le tir.

Défenseur : ralentit la progression de la balle en gênant son adversaire direct (se place entre son adversaire direct et la cible), gêne le tir. Compétences propres 4 - CP4 BASKET- BALL Niveau 4 : Pour gagner le match, mettre en œuvre une organisation offensive capable de faire évoluer le rapport de force en sa faveur par une occupation permanente

Plus en détail

Contenus d entraînement

Contenus d entraînement Contenus d entraînement Une réflexion a été menée par la Commission Technique depuis août 2010 sur la formation du jeune joueur dans le Morbihan, et les règles aménagées à mettre en place afin de faire

Plus en détail

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table EPS ADAPTEE Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table Modalité de pratique : 1 CYCLE de 7 séances de 2h00. Les élèves inaptes sont intégrés au groupe classe ou groupe adapté Situation support caractéristique

Plus en détail

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON BENJAMINS IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU N TACHE SITUATION N 1 Objectif Avancer pour conserver-progresser ou pour déséquilibrer But Marquer Règles Interdit de défendre dans la zone défensive tant que le ballon

Plus en détail

Formation des entraîneurs niveau 2 fédéral spécifique moins de 16 ans

Formation des entraîneurs niveau 2 fédéral spécifique moins de 16 ans Formation des entraîneurs niveau 2 fédéral spécifique moins de 16 ans 1 Connaître le public : A / Les caractéristiques des joueurs moins de 16 ans : Période de turbulences (adolescence) que connaissent

Plus en détail

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS LES CONTENUS ET LES OPTIONS DU JOUEUR DE HANDBALL MOINS DE 12 ANS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS Les contenus Quels sont les contenus dans le cadre la formation du joueur? o EN ATTAQUE Mo oins de 12 a

Plus en détail

Développer les apprentissages des élèves en ACROSPORT

Développer les apprentissages des élèves en ACROSPORT Compte-rendu de stage FPC 2013-2014 : Développer les apprentissages des élèves en ACROSPORT Construire, mettre en œuvre et évaluer des cycles d enseignement d acrosport au regard des nouveaux programmes.

Plus en détail

FORMATION INITIALE DU JOUEUR

FORMATION INITIALE DU JOUEUR Colloque EHF - NICE - 8,9 et 10 octobre 2004 Convention RINCK FORMATION INITIALE DU JOUEUR Par M. Esposito Professeur UFRSTAPS Nice Membre groupe de pilotage 9/12 ans FFHB La séance présentée illustre

Plus en détail

ACROSPORT NIVEAU 1. Connaissances Attitudes Capacités. Performance - Cotation des figures selon un code de difficulté

ACROSPORT NIVEAU 1. Connaissances Attitudes Capacités. Performance - Cotation des figures selon un code de difficulté ACROSPORT NIVEAU 1 Compétences attendues : concevoir et présenter un enchainement de 4 figures acrobatiques, montées et démontées de façon sécurisée, choisies en référence à un code commun, reliées par

Plus en détail

ANNEXE REFERENTIELS NATIONAUX DE CERTIFICATION ET D EVALUATION DE L EPS AUX CAP, BEP ET BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

ANNEXE REFERENTIELS NATIONAUX DE CERTIFICATION ET D EVALUATION DE L EPS AUX CAP, BEP ET BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ANNEXE REFERENTIELS NATIONAUX DE CERTIFICATION ET D EVALUATION DE L EPS AUX CAP, BEP ET BACCALAUREAT PROFESSIONNEL - Acrosport - Arts du cirque - Badminton - Basket-ball - Course de demi-fond - Course

Plus en détail

MODES DE JEU ET CONTENUS

MODES DE JEU ET CONTENUS MODES DE JEU ET CONTENUS Moins de 9 Ans Moins de 11-12 Ans Moins de 13-14 Ans Ligue Provence-Alpes de HandBall 111 rue Jean Mermoz 13008 Marseille MODES DE JEU ET CONTENUS DES MOINS DE 9 ANS AUX MOINS

Plus en détail

DEFINITION. Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LE KARATE A L ECOLE

DEFINITION. Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LE KARATE A L ECOLE Ligue de Paris DEFINITION Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LES RÈGLES D OR Ne pas se faire mal Ne pas faire mal à l autre Ne pas se laisser faire mal LE KARATE A L ECOLE PRINCIPE

Plus en détail

Apprendre à s entraîner

Apprendre à s entraîner Apprendre à s entraîner Garçons 9-12 ans, Filles 8-11 ans Niveaux scolaires correspondant au stade S amuser grâce au sport du modèle DALT : garçons années 4-7, filles années 3-6 À noter : Étant la seule

Plus en détail

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! #

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! # ,!! #! #! % & () + ! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!!#!#!!!. %&%& ( )! +, %. / 0 12 12 %& # ( &!(!& (! & (!(! ( ) +,!. + )(, & (!(! /0.!# 1! # %& # %& ( & ) # % #!#!!!! & & & /0.!# 1! # %& (

Plus en détail

EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD

EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD PRESENTATION DES MODALITES DE FONCTIONNEMENT Dans le cadre du Diplôme National du Brevet, à partir de la rentrée 2012, tous les élèves de troisième

Plus en détail

Groupe de pilotage Compétence N 4. «Proposition de continuum de formation de la 6 ème à la terminale» Activité support : FOOTBALL Tome 2 : le Lycée

Groupe de pilotage Compétence N 4. «Proposition de continuum de formation de la 6 ème à la terminale» Activité support : FOOTBALL Tome 2 : le Lycée Groupe de pilotage Compétence N 4 «Proposition de continuum de formation de la 6 ème à la terminale» Activité support : FOOTBALL Tome 2 : le Lycée Auteurs : Joël Andreani, Olivier Labbé Page 1 Table des

Plus en détail

PROGRAMMES Proposition HANDBALL

PROGRAMMES Proposition HANDBALL PROGRAMMES Proposition HANDBALL B. Cremonesi P. Jeannin Merci à Max Esposito et Maurice Portes d avoir aimablement et largement participé à la réalisation de cette proposition Des compétences identiques

Plus en détail

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations UNITÉ D'APPRENTISSAGE COURSE DE VITESSE ET D OBSTACLES - CYCLE 3 - OBJECTIFS Compétences des programmes : Réaliser une performance mesurée (en distance et en temps) dans des activités athlétiques : courir

Plus en détail

Document réalisé par l équipe technique départementale 91

Document réalisé par l équipe technique départementale 91 Attaquer : c est utiliser au mieux son crédit d action selon les paramètres adversaires/but Défendre : c est «repousser», faire reculer l attaquant en réduisant son crédit d action et ou en le piégeant

Plus en détail

Athlétisme : Course de haies

Athlétisme : Course de haies www.contrepied.net 1 Athlétisme : Course de haies Y. Humbert, E. Le Levé, A. Roger Février 2009 1. Définition, enjeux et analyse des problèmes posés par l activité Le problème central posé par la course

Plus en détail

FOOTBALL Cycle 3. Module d apprentissage. Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne

FOOTBALL Cycle 3. Module d apprentissage. Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne FOOTBALL Cycle 3 Module d apprentissage Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne DANS LES PROGRAMMES Les activités physiques, sportives et artistiques font vivre aux élèves des expériences corporelles particulières

Plus en détail

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE SOMMAIRE ) INTRODUCTION ET DEFINITION. Les constituants du système de jeu et leur fonctionnement. La loi fonctionnelle du jeu de volley ball. Terminologie. )

Plus en détail

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN PROGRAMMES COLLEGE BO spécial n 6 du 28 août 2008) FIN OBJ CP CMS PROGRA L EPS a pour finalité de former un citoyen, cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement

Plus en détail

PLAISIR. Football. Compétence attendue (Niveau 2) :

PLAISIR. Football. Compétence attendue (Niveau 2) : Observables «ce que font les élèves» : d où l on part En tant que PB : - en conduite, le ballon est assez proche du pied. Le joueur est fléchi sur ses appuis. - soit il garde souvent le ballon, temporise

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec LA PREFORMATION Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs Fédération de Soccer du Québec Denis SCHAEFFER Janvier 2010 1995 : ouverture du nouveau centre de formation du FC Metz une volonté: augmenter

Plus en détail

PRINCIPES DE JEU OFFENSIF

PRINCIPES DE JEU OFFENSIF PRINCIPES DE JEU OFFENSIF PRINCIPES FONDAMENTAUX DU JEU Offensif - Equipe L équipe avec ballon Occuper, créer l espace - Circulation du ballon + occupation en largeur et profondeur Prendre un temps d avance

Plus en détail

Attaquer un pressing tout terrain G LELARGE, CTF OISE BASKETBALL

Attaquer un pressing tout terrain G LELARGE, CTF OISE BASKETBALL Attaquer un pressing tout terrain Préambule Avant de parler d organisation offensive, il est essentiel d analyser le système défensif proposé. Cette démarche doit permettre de : - Connaître les objectifs

Plus en détail

APPROCHE TRANSVERSALE DES SPORTS COLLECTIFS AU CYCLE 3 SOMMAIRE. 1. Définition page 2. 2. Les enjeux de l activité page 2

APPROCHE TRANSVERSALE DES SPORTS COLLECTIFS AU CYCLE 3 SOMMAIRE. 1. Définition page 2. 2. Les enjeux de l activité page 2 APPROCHE TRANSVERSALE DES SPORTS COLLECTIFS AU CYCLE 3 SOMMAIRE 1. Définition page 2 2. Les enjeux de l activité page 2 3. Les principes d action page 2 4. Les exigences de l activité page 3 5. Les niveaux

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

PROTOCOLE D EVALUATION BACCALAUREAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LYCEE DENIS DIDEROT NAIROBI - KENYA ANNEE SCOLAIRE 2012-2013

PROTOCOLE D EVALUATION BACCALAUREAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LYCEE DENIS DIDEROT NAIROBI - KENYA ANNEE SCOLAIRE 2012-2013 PROTOCOLE D EVALUATION BACCALAUREAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LYCEE DENIS DIDEROT NAIROBI KENYA ANNEE SCOLAIRE 20122013 1/23 Les activités retenues dans les 2 menus BAC sont : Les compétences méthodologiques

Plus en détail

Varier les modes de défense pour apprendre à attaquer

Varier les modes de défense pour apprendre à attaquer Varier les modes de défense pour apprendre à attaquer Pascale Jeannin, enseignante en STAPS Paris XIII et entraîneure au club d Ivry sur Seine, varie les dispositifs et systèmes défensifs, joue sur la

Plus en détail

Protocole BAC EPS 2015-2016

Protocole BAC EPS 2015-2016 Protocole BAC EPS 2015-2016 1. L épreuve obligatoire d EPS en contrôle en cours de formation : Pour le BAC EPS 2015-2016, 5 «menus» sont proposés à nos élèves de Terminale. Les 5 professeurs se partagent

Plus en détail

LA POSSESSION, LA RELANCE DU 1/3 DÉFENSIF ET LA FINITION STAGE ANNUEL DU 5 MAI 2012

LA POSSESSION, LA RELANCE DU 1/3 DÉFENSIF ET LA FINITION STAGE ANNUEL DU 5 MAI 2012 LA POSSESSION, LA RELANCE DU 1/3 DÉFENSIF ET LA FINITION STAGE ANNUEL DU 5 MAI 2012 INTRODUCTION PHILOSOPHIE DE JEU; S INSPIRER DES MEILLEURS, DONNER PLUS DE PLAISIR AU JEUNES (LE JEU AVANT L ENJEU) L

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE 1 «Coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires, en respectant des règles, en assurant des rôles différents

Plus en détail

Cédric Cattenoy Sébastien thierry FOOTBALL. Une saison pour les U15. Planification et Séances. 27 rue Saint-André des Arts - 75006 PARIS

Cédric Cattenoy Sébastien thierry FOOTBALL. Une saison pour les U15. Planification et Séances. 27 rue Saint-André des Arts - 75006 PARIS FOOTBALL Une saison pour les U15 Planification et Séances Cédric Cattenoy Sébastien thierry 27 rue Saint-André des Arts - 75006 PARIS SOMMAIRE AVANT-PROPOS...5 LES CARACTÉRISTIQUES DE LA CATÉGORIE U15...6

Plus en détail

ACTIVITE SUPPORT : les jeux d opposition

ACTIVITE SUPPORT : les jeux d opposition Compétence spécifique à l activité : être capable de : - s opposer individuellement à un adversaire dans un jeu de lutte : tirer, pousser, saisir, tomber avec, immobiliser - coopérer avec des partenaires

Plus en détail

ACROSPORT CYCLE III Animation pédagogique Circonscription de l'éducation Nationale d'avion - Juin 2008

ACROSPORT CYCLE III Animation pédagogique Circonscription de l'éducation Nationale d'avion - Juin 2008 ACROSPORT CYCLE III Animation pédagogique Circonscription de l'éducation Nationale d'avion - Juin 2008 Groupe de travail composé de : Mlle DUBOIS Cécile Enseignante à l'école Aragon Triolet d'avion Mme

Plus en détail

L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009

L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009 L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009 INTRODUCTION Savoir tirer au Basket-Ball se traduit par la notion d adresse et la mise en place

Plus en détail

Séquence d apprentissage «Les 2 cibles» niveau débutants Sport collectif Cycle 2.

Séquence d apprentissage «Les 2 cibles» niveau débutants Sport collectif Cycle 2. Séquence d apprentissage «Les 2 cibles» niveau débutants Sport collectif Cycle 2. Situation de référence Le jeu des 2 cibles S1 Atteindre la cible Le jeu du 21. Le tir aux lapins. S2 Protéger la cible

Plus en détail

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3 R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet basket-ball au CYCLE 3 - COMPETENCES EPS R.Reynaud-05/2003 CPC Lyon Part Dieu

Plus en détail

Les activités de cirque à l école primaire

Les activités de cirque à l école primaire Les activités de cirque à l école primaire Équipe EPS de la Charente Maritime Le Bihan Serge PIUMF à La Rochelle Proust François CPD-EPS 17 1 1. Définition...2 2. Les enjeux...3 3. Problèmes fondamentaux...3

Plus en détail

Collège Emile Littré DOUCHY LES MINES. Journées APGA 2008. Jendraszek Carole- Decaens Benoît. Journées APGA 2008.

Collège Emile Littré DOUCHY LES MINES. Journées APGA 2008. Jendraszek Carole- Decaens Benoît. Journées APGA 2008. Collège Emile Littré DOUCHY LES MINES Journées APGA 2008 Propositions en gymnastique artistique 6 ème et en gymnastique acrobatique 5 ème. Code de pointage= référentiel à partir duquel l élève va situer

Plus en détail

Acrosport au CP / CE1

Acrosport au CP / CE1 Equipe départementale EPS en collaboration avec les professeurs d EPS du site d Angers de l IUFM Septembre 2008 Un module d apprentissage en Acrosport au CP / CE1 Pour prendre en compte et respecter le

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

L athlétisme à l école

L athlétisme à l école Courir en élémentaire Equipe Départementale EPS de la Haute Garonne L athlétisme à l école Courir en élémentaire 2012 Equipe EPS 31 Document athlétisme 2012 Page 55 Courir vite - Cycle 2 Equipe Départementale

Plus en détail

DOCUMENTATION PEDAGOGIQUE C3 LA CROSSE QUEBECOISE

DOCUMENTATION PEDAGOGIQUE C3 LA CROSSE QUEBECOISE DOCUMENTATION PEDAGOGIQUE C3 LA CROSSE QUEBECOISE PRÉSENTATION DE L ACTIVITÉ HISTOIRE : La crosse, d origine amérindienne, est pratiquée principalement aux Etats-Unis et au Canada. Au début, c était un

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

* Si la défense adverse est en 3-3 ou en homme à homme (cas rare), ou bien s il est pris en individuel :

* Si la défense adverse est en 3-3 ou en homme à homme (cas rare), ou bien s il est pris en individuel : QUI EST-IL? Le demi-centre est avant tout l organisateur du jeu. C est lui qui dit à chacun où se positionner. Il est également un buteur essentiel de l équipe : il doit pouvoir marquer depuis l axe central!

Plus en détail

Les sports de raquette vus sous l angle de l évolution des rapports de forces.

Les sports de raquette vus sous l angle de l évolution des rapports de forces. Les sports de raquette vus sous l angle de l évolution des rapports de forces. Romain LEPRÉVOST Professeur EPS Collège Politzer Evreux Page 1/44 Sommaire 1. L évolution des rapports de forces...3 2. Description

Plus en détail

«Argumentaire» À propos d un type d affrontement

«Argumentaire» À propos d un type d affrontement Formation initiale «Argumentaire» À propos d un type d affrontement Nous vous proposons une situation extraite du livre «la formation initiale» (page 80-81) de Maurice Portes auquel cet article fait référence.

Plus en détail

Le passeur B fait une passe à terre au tireur A, qui court, et enchaîne réception + tir.

Le passeur B fait une passe à terre au tireur A, qui court, et enchaîne réception + tir. Exercice 1 : Perfectionner la visée en présence d'opposition Consignes : 2 colonnes de joueurs dont une avec ballon. A part en dribble, trois dribbles maximum ; Le défenseur B démarre sur le premier dribble

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3 SOMMAIRE I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2 II - Composantes de l activité Page 3 III - incontournables de l activité Page 4 IV - Construire une unité d apprentissage au cycle 1 Page 5

Plus en détail

INTRODUCTION construction d un jeu d attaque, construction d un jeu de défense.

INTRODUCTION construction d un jeu d attaque, construction d un jeu de défense. SOMMAIRE 1 - Introduction. 2 - Définition de l activité. 3 - Les règles d or. 4 -. 5 - La démarche. 6 - Le plan de la leçon. 7 - Les situations. 8 - L évaluation : * des comportements observables. * des

Plus en détail

Groupe de pilotage Compétence N 4. «Proposition de continuum de formation de la 6 ème à la terminale» Activité support : BADMINTON Tome 1 : le collège

Groupe de pilotage Compétence N 4. «Proposition de continuum de formation de la 6 ème à la terminale» Activité support : BADMINTON Tome 1 : le collège Groupe de pilotage Compétence N 4 «Proposition de continuum de formation de la 6 ème à la terminale» Activité support : BADMINTON Tome 1 : le collège Auteur : Hugues ROLAN Contribution(Hugues(ROLAN Page1

Plus en détail

SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C 3 ) I. LA RONDE DES GENDARMES ET DES VOLEURS

SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C 3 ) I. LA RONDE DES GENDARMES ET DES VOLEURS SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C 3 ) I. LA RONDE DES GENDARMES ET DES VOLEURS But du jeu : chaque équipe de gendarmes doit toucher le maximum de voleurs. Organisation : deux cercles

Plus en détail

FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1

FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1 FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1 Compétence attendue : Composer et présenter une chorégraphie collective structurée en jouant sur les composantes du mouvement, l espace, le temps

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE BASKET-BALL

AIDE-MÉMOIRE BASKET-BALL AIDE-MÉMOIRE BASKET-BALL Formation 26 octobre 2009 Alexandre Poulin Technique de la passe La passe est un fondamental important. Beaucoup de revirements sont créés, en raison d un mauvais contrôle. Le

Plus en détail

Amélioration du plan de circulation des opposants pour s intégrer plus efficacement dans le mouvement.

Amélioration du plan de circulation des opposants pour s intégrer plus efficacement dans le mouvement. 1 Amélioration du plan de circulation des opposants pour s intégrer plus efficacement dans le mouvement. CPS 2 Relire le préambule Amélioration du plan de circulation des opposants pour s intégrer plus

Plus en détail

Cours de base J+S Handball. Les fondamentaux d attaque

Cours de base J+S Handball. Les fondamentaux d attaque Cours de base J+S Handball Les fondamentaux d attaque Janvier 2014 Michaël Delric Introduction 2 3 Définition Pédagogie: Lier avec la fin MtB et repli. Déf des thèmes d attaque des séances à préparer?

Plus en détail

QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE?

QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE? QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE? Qu est ce qu être compétent en course de haie? Franchir vite un obstacle «Il y a deux buts, passer le moins de temps possible en l air et le moins de temps possible

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

Éducation physique et sportive

Éducation physique et sportive Éducation physique et sportive Préambule Le présent texte intègre les éléments relatifs à la loi n 2005-380 du 23 avril 2005, loi d orientation et de programme pour l avenir de l École, au socle commun

Plus en détail

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun l EPS des programmes: Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée en lien avec les programmes Connaissances et capacités à valider pour l acquisition du socle commun Course

Plus en détail

Un module d apprentissage ACROSPORT en CM2 à l école Jacques Prévert

Un module d apprentissage ACROSPORT en CM2 à l école Jacques Prévert Un module d apprentissage ACROSPORT en CM2 à l école Jacques Prévert Une expérience pédagogique à Boissy Saint-Léger (année 2007/2008) Collavet Isabelle CPD EPS - Inspection Académique du Val-de-Marne

Plus en détail

ENTREE DANS L ACTIVITE

ENTREE DANS L ACTIVITE ENTREE DANS L ACTIVITE En classe : la patinoire, le patineur, les patins Activités langagières à partir des photos (voir transparent joint) L équipement du patineur :pull, gants chaussettes à prévoir Patins

Plus en détail

LE MINIBASKET À L ÉCOLE. Commission mixte CDVOBB / DSDEN 95 / USEP 95

LE MINIBASKET À L ÉCOLE. Commission mixte CDVOBB / DSDEN 95 / USEP 95 LE MINIBASKET À L ÉCOLE 1 SOMMAIRE - Présentation de la convention P 4 - L éducation physique et sportive et l enseignement du MiniBasket P 5 - Le MiniBasket dans les progressions des instructions officielles

Plus en détail

Introduction. Ce document vous présente une activité gymnique d expression : l acrosport, est un des moyens d acquérir la compétence :

Introduction. Ce document vous présente une activité gymnique d expression : l acrosport, est un des moyens d acquérir la compétence : Introduction Les activités d EPS se prévoient dans le temps (de la semaine, du trimestre, de l année, de la scolarité), en les articulant de manière à proposer aux élèves, en fonction des ressources locales,

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

Perfectionnement du tir en course

Perfectionnement du tir en course Par asketoach http://www.ba asketcoach.com spects techniques spécifiques Une fois que les approches de la cible, de face, en dribble à 45 ou en ligne de fond, se concrétisant par un tir en course globalement

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

Former des sportifs citoyens

Former des sportifs citoyens Loire-Atlantique Former des sportifs citoyens - S e p t e m b r e 2 0 0 7 - Sommaire Introduction 1 ère partie : Document «S engager lucidement dans l action, mesurer et apprécier les effets de l activité».

Plus en détail

Travail analytique/dynamique de la mécanique de tir. Situations pédagogiques pour développer le tir

Travail analytique/dynamique de la mécanique de tir. Situations pédagogiques pour développer le tir Analyse de la mécanique de tir Travail analytique/dynamique de la mécanique de tir Situations pédagogiques pour développer le tir Le tir dans les phases de jeu Pourquoi ce livret? Le basket est un sport

Plus en détail

NOS PRINCIPES DEFENSIFS

NOS PRINCIPES DEFENSIFS NOS PRINCIPES DEFENSIFS Pression sur le Porteur de balle Défendre sur le ou les Non porteur(s) de ballon Défendre en bloc La ligne défensive Pression sur le Porteur de balle Dès la perte de balle, le joueur

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

Rassemblement National des Enseignants Samedi 26 novembre à l OCC. Direction Technique Nationale

Rassemblement National des Enseignants Samedi 26 novembre à l OCC. Direction Technique Nationale Rassemblement National des Enseignants Samedi 26 novembre à l OCC Direction Technique Nationale Présentation de l intervention Présenter nos priorités de travail pour la formation des 11-14 ans. Echanger

Plus en détail

Fiches accompagnement

Fiches accompagnement Éducation physique et sportive École maternelle Cycle des apprentissages fondamentaux Cycle des approfondissements Projet proposé par le groupe d experts Fiches accompagnement Athlétisme - École maternelle,

Plus en détail

5. LES SITUATIONS D APPRENTISSAGE ET LES POINTS CLÉS

5. LES SITUATIONS D APPRENTISSAGE ET LES POINTS CLÉS 5. LES SITUATIONS D APPRENTISSAGE ET LES POINTS CLÉS Ce chapitre reprend les objectifs tactiques du chapitre précédent, par secteur puis par niveau. Les secteurs du comportement et de l arbitrage ne font

Plus en détail

Qu est-ce que la tactique?

Qu est-ce que la tactique? Qu est-ce que la tactique? «L entraîneur est un éternel chercheur.» Aimé Jacquet, Sélectionneur de l équipe de France Championne du Monde en 1998 La tactique en soccer est définie comme la collaboration

Plus en détail

Activités physiques «Sport à l école» Unité d apprentissage Hockey sur gazon

Activités physiques «Sport à l école» Unité d apprentissage Hockey sur gazon Activités physiques «Sport à l école» Unité d apprentissage Hockey sur gazon PREAMBULE Ce document est destiné à apporter une aide aux enseignants dans le cadre du dispositif «sport à l école» mis en place

Plus en détail

Du coup de pied Au jeu au pied

Du coup de pied Au jeu au pied Du coup de pied Au jeu au pied 1 ère Assises du Rugby Catalan Millas - 8 JUIN 2013 Introduction EVOLUTION: Les coupes du Monde de 1999 à 2011. Arrivées de nouvelles techniques de frappe POUQUOI? Adaptation

Plus en détail

15 séances d initiation au Rugby

15 séances d initiation au Rugby 15 séances d initiation au Rugby Circonscription d Aire sur la Lys Conception : Jean-Marie Danel, Olivier Bultel, Patrick Pierron. - Février 2006 - Notre intention : «Nous avons cherché à mettre à la disposition

Plus en détail

DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE. Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN. Année 2008/2009

DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE. Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN. Année 2008/2009 DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN Année 2008/2009 Fonctionnement Le schéma permet de visualiser les étapes principales lors d un épaulé jeté et

Plus en détail

Source : www.minsep.cm

Source : www.minsep.cm 1 2 3 PREAMBULE L Education Physique et Sportive (EPS) est une matière d enseignement qui vise à la transformation des ressources potentielles et disponibles de l apprenant pour l aider à agir et à progresser

Plus en détail

JEUX ATHLÉTIQUES CYCLE 2

JEUX ATHLÉTIQUES CYCLE 2 JEUX ATHLÉTIQUES CYCLE 2 Rencontres de circonscription Aspres-Perpignan 2011/2012 Vers les compétences du palier 1 : Compétence 6 et 7 : Avoir une bonne maîtrise de son corps, un comportement responsable

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EXAMEN PONCTUEL TERMINAL DES BACCALAUREATS GENERAUX ET TECHNOLOGIQUES. BINÔME N 3 : DEMI FOND / BADMINTON EN SIMPLE Année scolaire 2013-2014 RECTORAT 4 RUE

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Éducation physique et sportive Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes du collège - Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Idées clés et sens Harmoniser l offre de formation au profit des usagers Construire

Plus en détail

ACROSPORT. Janvier 2013

ACROSPORT. Janvier 2013 Janvier 2013 ACROSPORT Animation : Eric Berthiller Documents d appui : Tony Froissart :.-Enseigner l acrosport.- Ed. les cahiers actio Eric Berthiller et JP Olinger:.-l activité gymnique du lycéen-.ed

Plus en détail

Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours

Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours Bilan de la journée de formation Formation CFA du 7 avril 2011 - Tours Pour cette journée de formation de formateurs, 11 stagiaires étaient présents. Tous ont fait part de leur grande satisfaction d accéder

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive eduscol Ressources pour faire la classe au collège Éducation physique et sportive Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Programme 2008 du collège Décembre 2009 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/prog

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

Éducation physique et sportive (Cycle 3)

Éducation physique et sportive (Cycle 3) Éducation physique et sportive (Cycle 3) L'éducation physique et sportive développe l'accès à un riche champ de pratiques, à forte implication culturelle et sociale, importantes dans le développement de

Plus en détail

Jouer Observer Réguler Démarche Animer Nourrir Evaluer

Jouer Observer Réguler Démarche Animer Nourrir Evaluer PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE DE RUGBY DE SAINT SIMON Jouer Observer Réguler Démarche Animer Nourrir Evaluer Projet pédagogique école de rugby Saint Simon - 1 - Pourquoi un projet pédagogique? Les éducateurs,

Plus en détail

Guide des activités sportives «originales» LE TCHOUK BALL

Guide des activités sportives «originales» LE TCHOUK BALL LE TCHOUK BALL L esprit : Un jeu collectif qui, de par ses règles, implique le respect de tout joueur, adverse ou coéquipier, quelque soit ses capacités physiques et/ou son sexe. Une équipe ne peut gagner

Plus en détail

Jeux de coopération et socle commun aux cycles 2 et 3

Jeux de coopération et socle commun aux cycles 2 et 3 Direction des services départementaux de l Éducation nationale du Loir-et-Cher Animation Pédagogique Groupe Jeux de coopération et socle commun aux cycles 2 et 3 Année scolaire 2013-2014 Mercredi 29 janvier

Plus en détail