Les Arts du cirque à l Ecole primaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Arts du cirque à l Ecole primaire"

Transcription

1 Les Arts du cirque à l Ecole primaire Des numéros au cirque contemporain Carole CARLUX, CPD EPS

2 Carole CARLUX, CPD EPS 2

3 Pourquoi «faire le cirque» à l école? Les arts du cirque à l école ouvrent les élèves sur une dimension peu pratiquée à l école : l extraordinaire, l art du dépassement où se mêlent l humour, la sensibilité, la magie, la virtuosité, les performances physiques. Le cirque fait rêver les petits et les grands ; on veut alors faire comme ces artistes. On peut alors avec les élèves construire «notre piste», nos accessoires, nos costumes, nos décors et même s initier au maquillage de scène pour manipuler des objets, les détourner de leur utilisation quotidienne et produire des formes corporelles inhabituelles. Cette activité physique permet d aborder la conception et la réalisation d actions artistiques, esthétiques et expressives, compétences travaillées également en danse. Mais, dés la fin du cycle 2 et surtout au cycle 3 cette approche de «l art chorégraphique» est considérée comme trop «féminin» par les élèves garçons, et les enseignants hommes. Or, la recherche de l exploit, qui est au cœur des arts du cirque, permet à la gente masculine d entrer sans difficulté dans cette activité physique et sportive pour aborder petit à petit la dimension esthétique, expressive et artistique. Cette recherche de l exploit nécessite d apprendre à gérer sa propre sécurité et celle des autres. Au niveau scolaire, cette recherche, individuelle, n est le plus souvent réalisable que par le concours des autres, (parades, aides ou valorisation d un numéro où le jeu d acteur peut permettre à l élève de s engager sans une mise en danger affective). Carole CARLUX, CPD EPS 3

4 Cirque traditionnel ou cirque contemporain? Faire du cirque à l école, en voilà une idée! Mais qu est-ce cela veut dire? Sur quoi repose cette «discipline du corps» qui joue avec des objets, de la musique, des partenaires et mêmes des animaux? En effet qui se souvient du petit chien qui saute à travers les cerceaux ou des chevaux sur lesquels un écuellier virevolte ou encore ce gros pachyderme d éléphant qui n écrase pas le dompteur fou couché sous sa grosse pâte? Aujourd hui coexistent deux formes de cirque, le cirque traditionnel et le cirque contemporain, ce dernier étant le renouveau des arts du cirque traditionnel. L aspect novateur du cirque contemporain réside dans les liens qui l unissent aux arts de la danse et/ou de la musique et/ou du théâtre et/ou des nouvelles technologies en imageries numériques, entre autre. Le spectacle développe alors une histoire jouée par différents personnages. Carole CARLUX, CPD EPS 4

5 Le cirque traditionnel Le cirque contemporain La scène est une piste de 13 m de diamètre qui se trouve au centre du chapiteau. Le spectacle est une suite de numéros sans rapport les uns avec les autres. L ordre est en fonction des contraintes techniques. Il y a l intervention d un Monsieur Loyal annonciateur des numéros et des artistes. Les artistes sont spécialistes d un ou de quelques engins ou techniques, (jongleurs, acrobates, équilibristes). Ils ne jouent pas un personnage. L émotion naît de l exploit, de la prouesse ou du danger, du rire. Les animaux sont très présents Il y a une parade finale, ou charivari. Préservation d une forme artistique donnée, héritage d un patrimoine culturel dont les valeurs sont la technicité, la pureté, l héroïsme, la hiérarchie. La musique, cuivre et percussion pour l essentiel, est en direct, sous le chapiteau avec un orchestre. La scène n est pas forcément une piste ronde du cirque. Elle peut être aussi frontale avec un écran, ou aérienne. Elle peut se trouver dans un théâtre, dans la rue, Le spectacle fait appel à un scénario, on met en scène une histoire. Dans un «tableau» plusieurs numéros peuvent apparaître ensemble. La polyvalence des artistes ou leur spécialisation est mise au service de ce scénario, ils jouent bien souvent un personnage. L émotion est souvent visuelle. Elle naît du jeu, de la chorégraphie, de l exploit, de l étonnement ou de la poésie. Il n y a pas ou peu d animaux. S ils sont présents ils sont souvent symbolisés par des objets, et ceci au service du propos théâtral, Arts de récupération et d innovation, métissage et mélanges des matériaux reposant sur d autres esthétiques et d autres valeurs : la critique, la dérision, la réflexion sur la société actuelle. La musique est présente ou pas sous différentes formes, et en différents lieux, (en solos ou à plusieurs, sur la piste ou dans les estrades ou dans les airs!). Carole CARLUX, CPD EPS 5

6 Education Physique et Sportive et arts du cirque Que faut il faire comme contenu d enseignement en EPS pour les élèves d aujourd hui? Du cirque traditionnel ou du cirque contemporain? Au-delà d un travail physique sur les équilibres, la jonglerie, et les acrobaties, il faut se demander comment entrer dans l activité circassienne. Justement si l on aborde le cirque contemporain, on accompagnera les séances d EPS par un travail pluridisciplinaire sur les arts du cirque. La dimension artistique sera complétée par un regard sur la part de la danse, des images, de la musique de la théâtralité qui accompagnent certains spectacles de cirque contemporain. Tout connaître est la meilleure des choses. Dans le département de la Dordogne, une salle conventionnée sur les arts du cirque contemporain «L AGORA» existe à Boulazac. Son directeur Frédéric DURNERIN y programme régulièrement chaque année des spectacles de cirque contemporain. Cette opportunité doit guider l esprit d ouverture de l enseignant. Travaillons donc et allons voir du cirque contemporain. Cela ne veut en aucun cas dire qu il faut renier le passé et méconnaître le cirque traditionnel. Mais un des objectifs majeurs de l école est «La réduction des inégalités d accès aux œuvres et aux pratiques artistiques», alors offrons aux élèves des œuvres artistiques circassiennes actuelles, contemporaines, encore quelquefois méconnues des parents. Carole CARLUX, CPD EPS 6

7 Les Arts du cirque contemporain Equilibres sur engins : fil tendu, fil souple, funambule, équilibre sur cycle, roue allemande Les Arts du cirque à l école Equilibres sur engins : monocycle, vélo, tricycle, boule d équilibre,. Les foulards peuvent être manipulés en équilibre statique sur la boule par exemple Se mettre pieds nus Carole CARLUX, CPD EPS 7

8 Les Arts du cirque contemporain Equilibres sur engins : fil tendu, fil souple, funambule, équilibre sur cycle, roue allemande Les Arts du cirque à l école Equilibres sur engins : roller bolla, acrobatics à 2 ou 4 roues, planche à roulettes et demies sphères d équilibre Roller bolla Travail avec parade possible. Instaurer des régles de sécurité pour le rôle des parades Demies sphères d équilibre Carole CARLUX, CPD EPS 8

9 Les Arts du cirque contemporain Equilibres sur engins : fil tendu, fil souple, funambule, équilibre sur cycle, roue allemande Les Arts du cirque à l école Equilibres sur engins : grande poutre et petite poutre, corde d équilibre, échasses, acrochaise Travail Les foulards peuvent être manipulés en équilibre statique sur les poutres ou la corde d équilibre. On exécute alors des équilibres dynamiques. Demies sphères d équilibre Lien adresse site Carole CARLUX, CPD EPS 9

10 Les Arts du cirque contemporain Propulsions, voltige : trampoline, bascule russe, hongroise, coréenne Les Arts du cirque à l école Gymnastiques aux agrès : saut de cheval en mousse, rouleau, cordes, espaliers Carole CARLUX, CPD EPS 10

11 LES ARTS DU CIRQUE à l ÉCOLE PRIMAIRE Les Arts du cirque contemporain Aériens : trapèze fixe ou ballant, corde, tissu, cadre aérien Acrobaties, équilibres : acrobaties au sol, équilibres, portées acrobatiques Les Arts du cirque à l école Gymnastique acrobatique : acrogym, pyramides humaines, gymnastiques aux agrés Dans des salles ou sous des chapiteaux aménagés pour des ateliers de pratiques, les élèves peuvent s initier au trapèze ou au tissu. Salle Ini Cirque à Chamiers (24) A 6, avec 2 pareurs Carole CARLUX, CPD EPS 11

12 Les Arts du cirque contemporain Jonglerie :Manipulation d objets Mât chinois Les Arts du cirque à l école Jonglerie : Balles, foulards, diabolos, assiettes, massues, La manipulation d objets peut être abordée après ou en parallèle d un perfectionnement du jonglage des foulards et des balles. Sous chapiteau Carole CARLUX, CPD EPS 12

13 Les Arts du cirque contemporain Art dramatique: la théâtralité du cirque Danse contemporaine: utilisation de la voix et des émotions Musique: omniprésente en toile de fond dans le cirque traditionnel, et de plus en plus active dans le cirque contemporain. Les Arts du cirque à l école Raconter une histoire, en s interrogeant sur les personnages, les formes, la chronologie des numéros, l espace pour faire rire La danse reste une activité physique sportives et artistique construisant le contenu d enseignement de l EPS. Illustrer les propositions circassiennes par des musiques issues de CD ou construites par les élèves (instrumentales et/ou vocales) Les arts visuels accompagnent le travail en EPS pour construire cette culture du cirque contemporain Exemple du côté burlesque avec la manipulation des tous les objets de jonglage en même temps. Carole CARLUX, CPD EPS 13

14 Quels objectifs peut atteindre l éducation physique et sportive à travers l enseignement des arts du cirque? Hors de l école les arts du cirque sont une activité de production et de reproduction de formes où la motricité est transcendée pour devenir communication et émotion. Le cirque contemporain emprunte à tous les arts du spectacle pour plus de créativité. Cette dimension s inscrit dans le cadre d une des compétences spécifiques de l EPS à l école primaire: «Concevoir et réaliser des actions à visée esthétique, artistique et expressive». «Sous peine de dénaturer les arts du cirque, la pratique scolaire doit intégrer cette dimension affective, à partir d une création de qualité, constituant à susciter une émotion tant chez l artiste qu auprès du public». De l initiative au perfectionnement Arts du cirque Alain FOUCHET revue EPS Carole CARLUX, CPD EPS 14

15 Quels objectifs peut atteindre l éducation physique et sportive à travers l enseignement des arts du cirque? LES ARTS DU CIRQUE à l ÉCOLE EN EPS c est aborder : - Des équilibres sur engins - De la gymnastique aux agrés - De la gymnastique acrobatique De la jonglerie Avec un travail technique, de création et artistique Travail TECHNIQUE Recherche de l exploit, «Faire de plus en plus dur et réussir» Jongler, s équilibrer seul ou à plusieurs, à l arrêt ou en déplacements, faire des acrobaties, monter des pyramides, Apprentissage technique du jonglage de foulards, de balles, de diabolos, d anneaux ; Apprentissage technique d équilibre sur boule, sur monocycle, sur chaise Apprentissage technique gymnique en acrosport avec répartition des rôles : porteur/pareur/ voltigeur. Travail de CRÉATION Travail d écriture, c'est à dire agencer les différentes productions corporelles, sonores, unités matérielles, pour «montrer» sur un espace scénique à des spectateurs. Faire un ou des numéros en combinant, en articulant les différentes techniques. Apprentissage de techniques chorégraphiques : Utilisation de l espace scénique ; Utilisation du monde sonore Travail ARTISTIQUE Offrir une autre vision du quotidien, un monde imaginaire, personnel. Apprentissage du «jeu d acteur», d interprétation où l artiste s engage sur le plan émotionnel. Carole CARLUX, CPD EPS 15

16 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire Par rapport au secondaire, la richesse du premier degré réside dans la possibilité de suivre l élève tout au long de l année scolaire, sur différentes disciplines d enseignement:, définies par des domaines - Langue française, Éducation littéraire et humaine - Éducation scientifique - Éducation artistique - Education Physique Sportive Et sur différentes compétences transversales - Maîtrise du langage et de la langue française - Éducation civique Qui mieux que personne est en mesure d assurer la cohérence des divers enseignements qu il met en œuvre dans sa classe. Cette proposition sous-tend l idée d une conception décloisonnée de l enseignement. Mais il s agit d exercer sciemment, chez l élève, cette fonction de relation et de contextualisation d une connaissance, c est ce que l on nomme «donner du sens aux apprentissages». abstraites ) La POLYVALENCE du maître se traduit donc par 3 grands objectifs d acquisition : - 1. Ce qui est spécifique à l éducation physique ; - 2. Ce qui relève des compétences transversales ; - 3. Ce qui relève des connexions possibles à établir avec d autres disciplines. Carole CARLUX, CPD EPS 16

17 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire Éducation Physique et Sportive La spécificité du maître est sa POLYVALENCE. Elle vise l acquisition de savoirs spécifiques en EPS: «Le développement des capacités et des ressources nécessaires aux conduites motrices, l accès au patrimoine culturel.pratiques sociales de référence». Construire 4 types de compétences spécifiques, significatives de ces expériences corporelles, réalisant des actions de plus en plus complexes et variées qui enrichissent ainsi leur répertoire moteur» Réaliser une performance mesurée Adapter ses déplacements à différents environnements S affronter individuellement ou collectivement Concevoir et réaliser des actions à visée artistique esthétique ou expressive Le développement de compétences transversales et les liens à établir avec d autres champs disciplinaires : «un support privilégié pour parler de sa pratique (nommer, exprimer, communiquer ) sans trop empiété sur le temps de l activité physique, et pour lire et écrire en classes des textes divers» «L éducation physique aide également à concrétiser certaines connaissances et notions plus abstraites...) Carole CARLUX, CPD EPS 17

18 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire L interdisciplinarité : «Ce qui a été appris sert à apprendre encore». «Les figures de la polyvalence» J.L.ALLAIN et C.FRIN, SCÉRÉN, CRDP, Pays de Loire, décembre 2003 L apprentissage proposé à l élève s appuie sur des savoirs construits antérieurement, ou qui sont en cours d acquisition. C est la notion de transfert horizontal ou vertical. Type 1 TRANSFERT VERTICAL Aller du simple au complexe OU inversement. Il traduit une situation ÉVOLUTIVE entre 2 niveaux d appropriation d un savoir. Il s agit de l aménagement d une situation d apprentissage conçue en vue de l acquisition d un savoir. Cette situation est complexifiée, ou simplifiée. On joue sur les variables pédagogiques Ex : en Acrosport réaliser la même pyramide à 2 Un porteur et un Voltigeur, mais avec le Voltigeur qui a des petites surfaces d appui, complexification par diminution des surfaces d appui, donc autre problème d équilibration. Type 2 Faire évoluer l apprentissage en combinant des savoirs déjà en place pour acquérir une nouvelle compétence dans l activité pratiquée. La situation initiale permet une continuité de l apprentissage en COMPLEXIFIANT la tâche et en conduisant l élève à RÉORGANISER, en reliant les savoirs dont il dispose. Apprentissage pour développer une conduite motrice: s équilibrer en tant que Voltigeur avec 3 attitudes différentes assis, à genoux et debout, sur un porteur à 4 pattes : à 4 pattes. Savoir, objet d apprentissage n 1: savoir répartir ses appuis sur les surfaces du porteur Savoir, objet d apprentissage n 2 : savoir coordonner ses actions pour enchaîner ses 3 pyramides sans redescendre du porteur. Règles d action : Anticiper dans l espace et le temps, la position et l équilibration des postures pour la fluidité de celles-ci. Carole CARLUX, CPD EPS 18

19 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire TRANSFERT HORIZONTAL Résoudre un problème de nature identique (ici s équilibrer sur un porteur à 4 pattes) dans une situation différente et voisine de celle qui a été utilisée pour l apprentissage. L élève doit percevoir les similitudes (répartir ses appuis sur les surfaces du porteur) avec les situations précédentes mais aussi comment être efficace dans cette situation N 3 : faire repérer des principes organisateurs de l action, les formaliser et les mettre en application. Dégager des règles, principes permettant de résoudre une situation nouvelle et de même nature, dans une perspective de généralisation. Inventer 3 pyramides différentes en changeant de rôles (un porteur à 4 pattes, 2 voltigeurs + un pareur Objet d Apprentissage : Formation d un principe d action N 3 : Réinvestissement : Pour s équilibrer à 2 sur 1 porteur à genou avec l aide d un Pareur il faut répartir nos masses et nos appuis dans le temps et l espace. Voltigeurs : S équilibrer, assis ou à genou ou debout. Disposer les 4 ou 3 ou 2.appuis des Voltigeurs sur des surfaces solides et sécuritaires du porteur Dissocier dans le temps ou non nos montées sur le Porteur Règles d action: Partager l espace du porteur pour répartir nos appuis et tenir équilibrer au moins 3 S entendre sur les postures choisies; S inscrire dans une chronologie temporelle de construction de la pyramide Accepter l entre- aide et le changement de rôles Changer de rôles Transfert horizontal : «repérer des similitudes entre des situations voisines» «Résoudre un problème de nature identique dans une situation différente et voisine de celle qui a été utilisée pour l apprentissage». Carole CARLUX, CPD EPS 19

20 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire Présentation schématique du transfert horizontal à partir de ces 3 jeux : Situation 1 1 porteur à 4 pattes + 1 Voltigeur Faire 3 pyramides Voltigeur : assis, à genou et debout Situation 2 Idem mais enchaîner les 3 pyramides Situation 3 Réinvestissement 2 Voltigeurs et 1 Porteur Faire rechercher des similitudes du point de vue des Voltigeurs : - répartition des appuis sur le porteur ; Faire rechercher des similitudes du point de vue du porteur : - acceptation des pyramides qui ne «blessent»pas le dos Faire rechercher des similitudes du point du Porteur, des Voltigeurs et du Pareur : - répartition dans le temps des mises en place de chacun : qui va où et quand? - coordonner les actions à 3 et changer de rôles Pour mettre en action de jeu ses camarades Rechercher dans un fichier une ou des pyramides Répondant aux mêmes règles d action dégagées en groupe classe Situation 4? Carole CARLUX, CPD EPS 20

21 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire La pluridisciplinarité: «Ce qui est fait permet d apprendre dans plusieurs domaines». C est l exploitation de centres d intérêts. Elle consiste à exploiter une activité pratiquée par les élèves et la mise en œuvre à travers plusieurs domaines disciplinaires, sans que ces apprentissages soient directement dépendants les uns des autres. Les domaines disciplinaires sont traités selon leur spécificité. On part d une discipline pour aller vers des apprentissages qui enrichissent, multiplient des contenus d enseignement en liaison avec le «thème» donné. Donc qui part d une activité pour aller vers des contenus dans d autres domaines d activité. Ex : Activités Acrosport - Activités Circassiennes Littérature Lecture sur l histoire des acrobates dans le monde circassien Géographie Où est née l acrobatie? Existe-t-il différentes formes d acrobaties de part le monde? Éducation Musicale La musique de cirque Carole CARLUX, CPD EPS 21

22 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire La transdisciplinarité: «Ce qui est appris s apprend dans plusieurs disciplines» Ici l objet d apprentissage est abordé par des entrées disciplinaires variées. INSTRUMENTALE Acquisition d une notion, d un concept. Dans les programmes: les compétencestransversales. COMPORTEMENTALE Manière de gérer une situation ou un apprentissage: attitude, méthode Donc ici le «mouvement» s effectue du contenu visé «l objet d apprentissage» vers les activités» les disciplines concernées. Les apprentissages notionnels : construire une notion à travers plusieurs disciplines dans lesquelles ceux-ci peuvent être abordés même s ils y sont définis avec une signification à chaque fois propre à la discipline considérée. BO: Notions organisatrices sur le TEMPS, l ESPACE, (l équilibre), la COMMUNICATION, la ou les RÉGLES qui tendent à structurer la représentation chez l apprenant. La TRANSDISCIPLINARITÉ: faire dialoguer 2 ou 3 disciplines dans le cadre d une unité d apprentissage autour d une même notion permet à l élève d en repérer plus facilement les principes organisateurs. Carole CARLUX, CPD EPS 22

23 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire TRANSVERSALITÉ INSTRUMENTALE Ex : au CYCLE 3 NOTIONS ESPACE/TEMPS S ÉQUILIBRER EPS Acrosport: pyramides humaines à 5/6 ENTREE DISCIPLINAIRE Education civique 1. Signification des contraintes justifiées par m action collective 2. les règles de la classe en Acrosport Sciences et technologies 1. Le corps humain et l éducation à la santé 2. Découverte du fonctionnement du corps en privilégiant les conditions de maintien du corps 3. Les mouvements corporels : fonctionnement des articulations et des muscles Arts Visuels Les représentations du corps dans les arts ACQUISITIONS - Positionner son corps dans une posture équilibrée et solide - Organiser un enchaînement d actions avec des changements de rôle en respectant l intégrité physique de chacun Éducation Musicale Phrase musicale et phrase corporelle Carole CARLUX, CPD EPS 23

24 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire «Ce qui est appris s apprend dans plusieurs disciplines» TRANSVERSALITÉ INSTRUMENTALE Elle concerne les apprentissages notionnels. Il s agit de construire une notion à travers 3 disciplines dans lesquelles celle-ci peut être abordée, même si elle est définie avec une signification à chaque fois propre à la discipline considérée. Le travail proposé est centré sur l étude des propriétés physiques et relationnelles du corps humain, (articulations, solidité, mis en mouvement). L alternance entre l activité Acrosport, les sciences ou l Éducation Civique, permet à l élève de comprendre le fonctionnement de son corps (squelette et muscles), pour gérer les lois de la pesanteur, afin de réaliser une ou plusieurs postures, individuelles ou collectives, et d adapter ses conduites motrices à lui même et au sein du groupe. De même cette alternance favorise l émergence de règles scientifiques sur la stabilité et la solidité du corps humain. Entrée Disciplinaire: EPS, Acrosport Compétences, Finalités, Savoirs Compétences de cycle 3: Compétences Spécifiques : Concevoir et réaliser des actions à visées artistiques, expressives ou esthétiques Compétences générales et connaissances : - Mesurer et apprécier les effets de l activité ; - Construire un projet d action. Finalité de l unité d apprentissage: Organiser des pyramides à 5 ou 6 pour soutenir ou être soutenu, sans nuire à la santé de ou des autres. Savoirs mis en jeu: Équilibration, alignement segmentaire, surface d appui possible au sol et sur le corps ; Maîtrise d une pyramide humaine dans l espace à plusieurs ; Prises d information kinesthésiques, tactiles et visuelles sur son corps et sur celui de l autre. Principe et Règles d action Principes: ARTISTIQUE : Production d une œuvre collective, présentée à un public averti. ESTHÉTIQUE : Construction d un code de lisibilité des difficultés réalisées correctement. Règles: Que faut -il faire pour être en posture stable, solide en tant que Porteur? Que faut -il faire pour être en posture stable et «légère» et non agressive en tant que Voltigeur? Notions: Porteur: Posture solide, c a d alignements des segments inférieurs et supérieurs ; Gainage du dos ; Grande surface d appui au sol des mains (le pouce avec les autres doigts). Voltigeur : Posture non agressive ; Recherche de surface d appuis sécuritaires sur le corps du porteur, (ceinture pelvienne et scapulaire) ; Ne pas créer d à coups (action réaction) pour défaire la pyramide. Répartir les masses corporelles pour s équilibrer, (tenir 3 et ne pas tomber) : s équilibrer. Carole CARLUX, CPD EPS 24

25 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire «Ce qui est appris s apprend dans plusieurs disciplines» TRANSVERSALITÉ INSTRUMENTALE Entrée Disciplinaire: Sciences Expérimentales et Technologie Compétences, Finalités, Savoirs Compétences de cycle 3 : Dans le domaine : le corps humain et l éducation à la santé : - Mettre en relation des données, en faire une représentation schématique et l interpréter ; - Mettre en relation des observations réalisées en classe et des savoirs que l on trouve dans une documentation; - Comprendre et retenir les principes élémentaires des fonctions de mouvements à partir de leurs manifestations chez l homme. Finalité de l unité d apprentissage: Établir à l aide du squelette les points forts (ceintures scapulaire et pelvienne) ; Établir à l aide du squelette les postures équilibrées et solides possibles du porteur ; Établir à l aide du squelette les postures équilibrées et solides possibles du voltigeur ; Établir à l aide du squelette les postures équilibrées et solides possibles du voltigeur sur le porteur; Savoirs mis en jeu : Alignement segmentaire, surface d appui possible au sol et sur le corps ; Connaissance du squelette, des os lourds et longs et des os légers et petits ; Connaissance de la musculature humaine Principe et Règles d action - quels sont les plus gros os du squelette? - Quels sont les plus petits os du squelette? - Y a t-il des parties du squelette plus fragile qu une autre? Et pourquoi? - Comment les muscles tiennent -ils, articulent-ils nos os? - Qu est-ce qui dans «le dos» est fragile, est solide? - Comment sont construites les articulations et comment rendre solide un segment (jambe et bras) pour soutenir le corps de l autre? Notions : Alignement des segments; Surfaces d appuis musculaires et osseuses; - Où situer sur le porteur les surfaces corporelles qui peuvent accueillirent de GRANDES surfaces d appui du voltigeur? - Où situer sur le porteur les surfaces corporelles qui peuvent accueillirent de petites surfaces d appui du voltigeur? - Définir pour chaque posture du porteur les surfaces d appuis possibles avec nomination de l ossature et des muscles qui permettent cette figure ; (cf. fiches : colorier les points d appuis du porteur ; nommer les os qui soutiennent la posture ; nommer les muscles qui soutiennent la posture ; colorier les surfaces de portance possibles, grandes et petites ; dessiner la posture possibles du voltigeur ; Carole CARLUX, CPD EPS 25

26 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire «Ce qui est appris s apprend dans plusieurs disciplines» TRANSVERSALITÉ INSTRUMENTALE Entrée Disciplinaire: Éducation civique Compétences, Finalités, Savoirs Compétences de cycle 3 : - Prendre part à l élaboration collective des règles de vie de la classe et de l école ; - Respecter ses camarades et accepter les différences ; - La responsabilité que nous avons à l égard de l autre Finalité de l unité d apprentissage: - Établir des pyramides à 5 ou 6 avec La répartition et les possibles changement de rôles, (Porteur, Voltigeur et Pareur) ; - Rédaction collective et application des règles d or qui construisent l activité acrosport ; - S intégrer dans un collectif en y trouvant son rôle Principe et Règles d action - Comment s organiser correctement pour réussir une prestation collective apprécier par des spectateurs? Notions : S équilibrer collectivement en répartition les rôles dans l espace et le temps. - Construire, reconnaître et appliquer les règles d or - Qui fait quoi dans le groupe : Porteur, Voltigeur, Pareur, et quand? - Comment s organiser pour : monter tenir et défaire des pyramides sans heurter la composition, (temps de latence, de rupture)? Savoirs mis en jeu : hconnaissances et prise en compte des possibilités individuelles du groupe ; hconnaissance et acceptation des contraintes justifiées du fonctionnement collectif ; hmises en œuvre des valeurs partagées. Carole CARLUX, CPD EPS 26

27 Pistes pédagogiques: l ACROCHAISE ou comment jouer à l acrobate sur une chaise! La Logique interne de l activité Acrochaise? Il s agit de rechercher et de produire des formes corporelles individuelles ou collectives réalisées en équilibre sur un support plus ou moins élevé,la ou les chaises, à visée spectaculaire, c'est-à-dire dans le but d être vues et / ou jugées selon un code construit et admis par le groupe. Pour les élèves de maternelle la logique de l activité reste la même, seul le prétexte à ce jeu est différent : ici les enfants de TPS et PS montent sur les chaises pour ne pas être mangés par le loup. De plus, il sera vu et non jugé par ses camarades. On établira alors avec eux un répertoire collectif des attitudes trouvées par chacun. Ce répertoire sera alors décrit et écrit (dictée à l adulte) en attitudes re-connues et répertoriées : assises, debout, accroupies, etc. Cette entrée dans l activité par l imaginaire, surtout chez les TPS et PS, est indispensable pour faire adhérer tous les élèves au jeu. Ce jeu du loup par exemple est le moteur des actions motrices produites librement par les élèves et source de richesse dans leur production motrice. Pour tous les cycles, mais surtout pour le cycle 2 et 3, lorsque les élèves ont construit et installé un répertoire de réponses motrices maîtrisées, on peut introduire la composante esthétique mais difficilement expressive) dans la prestation individuelle ou collective. Ce type de situation met en jeu des problèmes posés lorsqu il s agit de soumettre un enchaînement d actions au regard et à l appréciation d autrui. Cette relation à autrui est déterminante pour organiser l action. Elle implique l acquisition de critères de réussite objectifs : un code de d attitudes, de figures, de pyramides dites esthétiquement correctes! Carole CARLUX, CPD EPS 27

28 Pistes pédagogiques: l ACROCHAISE ou comment jouer à l acrobate sur une chaise! Enseigner l EPS à l école maternelle à travers l activité Acrochaise, c est apprendre à: Maîtriser la prise de risque pour oser réaliser en sécurité, c'est-à-dire aider l élève à acquérir une perception et une utilisation sécuritaire de l aménagement du milieu : En maîtrisant son corps en équilibre, maintien d une attitude en équilibre statique, ce qui demande un contrôle de son tonus musculaire qui met en jeu entre autre, la concentration de l apprenant sur ce qu il a à réaliser, et notamment sur le choix de l emplacement de ses appuis, pour qu ils soient les plus stables possibles ; «comment je m aide de mes mains pour maintenir mon équilibre?» «je peux tenir 3 secondes pour faire la photo?» En construisant de nouvelles prises d informations visuelles et proprioceptives pour maîtriser le rapport poids du corps / pesanteur sur une chaise, en perdant les informations de la pression des pieds au sol ; «où je pose mes pieds autre part que par terre?» «je peux être en équilibre autrement que debout sur mes deux pieds?» En reconnaissant en mémorisant des réponses motrices pour la réaliser un enchaînement de plusieurs attitudes (statues) ; «comment on fait mes camarades?» «est-ce que je peux choisir 3 photos et réaliser les attitudes sans me tromper?» (avec retour à la doc ou sans retour pendant l exécution) En construisant et en respectant les règles d or de l activité Acrochaise, (MS et GS de maternelle) Piloter son corps dans l espace par l activité perceptive, c'est-à-dire aider l élève à s informer pour construire des repères spatiaux, temporels, chronologiques, signifiants pour: Construire son schéma corporel au niveau proprioceptif par une connaissance de ses limites et de ses possibilités motrices au travers de perceptions que l on reçoit de son corps, et des contacts avec l environnement ; «je pose mon ou mes pieds sur et ma ou mes mains sur» «Mon ventre est en appui sur la chaise» Construire des repères spatiaux par la lecture de représentation en 2 ou 3 dimensions et par un travail sur l analyse topologique de l aménagement du lieu de pratique ; «comment est mise la chaise au sol?» «comment sont mises les 2 chaises au sol?» Carole CARLUX, CPD EPS 28

Les activités de cirque à l école primaire

Les activités de cirque à l école primaire Les activités de cirque à l école primaire Équipe EPS de la Charente Maritime Le Bihan Serge PIUMF à La Rochelle Proust François CPD-EPS 17 1 1. Définition...2 2. Les enjeux...3 3. Problèmes fondamentaux...3

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE 65 Cycle 1 Les programmes de l école Compétences de l élève Les activités - adapter ses déplacements à

Plus en détail

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques Cette séquence permet l acquisition des compétences nécessaires à la construction des connaissances : - Connaître et enrichir le lexique de base de l action «se déplacer» : marcher, ramper, courir, grimper-escalader,

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER 1 In Apprendre en éducation physique Tome 2, Collectif

Plus en détail

ROULER A L ECOLE MATERNELLE

ROULER A L ECOLE MATERNELLE Construire une Unité d Apprentissage en EPS ROULER A L ECOLE MATERNELLE Dossier réalisé par l équipe des CPC EPS des circonscriptions de Châlons-en-Champagne Anne GANTELET, Bernard FLORION et Pascal LOCUTY

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 POURCHET Julian Conseiller Pédagogique EPS Circonscription Aubergenville UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 Année 2014-2015 INTRODUCTION Aujourd hui, couplées aux outils audiovisuels,

Plus en détail

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée Pour aborder ce travail, les élèves doivent avoir acquis au minimum le test N 3 départemental Possibilité de travailler

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que :

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que : LE PROGRAMME en EDUCATION PHYSIQUE à L ECOLE PRIMAIRE IO 2002 Les instructions officielles de 2002 ne présentent pas de point de rupture avec celles de 1995 mais sont cependant plus détaillées et précises

Plus en détail

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 Vers UNE PROGRAMMATION EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ECOLE PRIMAIRE DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 La programmation :

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

«CIRQUE A L ECOLE» une approche corporelle

«CIRQUE A L ECOLE» une approche corporelle «CIRQUE A L ECOLE» une approche corporelle EQUIPE CPD CPCEPS ACADEMIE DE PARIS ANNEE 2010 2011 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Compétence 4 : «Réaliser des actions à visée artistique, esthétique ou expressive»

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION Equipe départementale EPS de Tarn et Garonne 1 Ce dossier pédagogique relatif à la natation à l'école primaire (du cycle 1 au cycle3 ) a pour objectifs: - de

Plus en détail

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire Quel pas en avant est possible? Le premier progrès à réaliser pour que tous les élèves bénéficient de l enseignement de l EPS est d assurer

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances Compétence et activité Compétence spécifique : Coopérer et s opposer collectivement et/ou individuellement. Définition : S'investir dans une activité de corps à corps pour priver l'adversaire de sa liberté

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Le contexte de mise en place

Le contexte de mise en place Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes?

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L enseignement de l Education Physique et Sportive (EPS) vise le développement des capacités

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 Les 4 tableaux format A4 suivants (l EPS 4 à 4!) sont le résultat d une tentative personnelle de présentation synthétique d utiles connaissances et considérations

Plus en détail

Gymnastique Rythmique HELP DESK

Gymnastique Rythmique HELP DESK Gymnastique Rythmique HELP DESK Ce «Help Desk» de Gymnastique Rythmique est conçu pour éclaircir et illustrer à l aide d exemples, les diverses normes du Code de Pointage de Gymnastique Rythmique. Le propos

Plus en détail

analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française

analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent 1 Exemple en acrosport & boxe française 1 Acrosport Fiche originales fiche ressources acro N3.doc fiche ressources acro N4.doc fiche ressources

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3 SOMMAIRE I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2 II - Composantes de l activité Page 3 III - incontournables de l activité Page 4 IV - Construire une unité d apprentissage au cycle 1 Page 5

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

Fiches accompagnement

Fiches accompagnement Éducation physique et sportive École maternelle Cycle des apprentissages fondamentaux Cycle des approfondissements Projet proposé par le groupe d experts Fiches accompagnement Athlétisme - École maternelle,

Plus en détail

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau 1 PREAMBULE Après la validation du Sauv Nage, le Pass Sports de l Eau de l Ecole de Natation Française (ENF) mis en place par le Conseil Interfédéral des Activités Aquatiques (CIAA) permet de découvrir

Plus en détail

Quelques règles de description des mouvements

Quelques règles de description des mouvements Introduction 1 9 Quelques règles de description des mouvements Dans ce livre, tout autant que de voix, il sera souvent question de mouvement. Nommer et décrire les mouvements est une tâche complexe, car

Plus en détail

Objectifs et logique du Page 3

Objectifs et logique du Page 3 Document conçu par l équipe des conseillers pédagogiques EPS du Haut-Rhin avec l aide précieuse de Thierry Lichtlé CTS Athlétisme et Isabelle Logeart professeur à l UFRSTAPS de Strasbourg Année scolaire

Plus en détail

Action ou Réalisation Investissement et Pensée

Action ou Réalisation Investissement et Pensée Déployer une activité dense et précise d aide aux apprentissages Eps Action ou Réalisation Investissement et Pensée Contexte d enseignement : du N1 au N4 tout public Rappels théoriques Selon Claude Volant,

Plus en détail

ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT

ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT Placer une gommette sous un banc. Départ allongé sur le ventre. But : Regarder la gommette en roulant. Lâcher un ballon sur le plan incliné. Glisser et rouler. But : Pour tourner en avant et rouler comme

Plus en détail

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS BEN JOMAA Hejer M-A ISSEP K-S LES FORMES D ORGANISATION EN EPS Plan: 1. Pourquoi utiliser les formes d organisation en EPS? 2.

Plus en détail

AVANT/APRES L ECOLE. Flamant rose. Conseil de la semaine 10/2008 Devoirs en mouvement. Minimum 3 min. Organisation. Objectif. Matériel.

AVANT/APRES L ECOLE. Flamant rose. Conseil de la semaine 10/2008 Devoirs en mouvement. Minimum 3 min. Organisation. Objectif. Matériel. Conseil de la semaine 10/2008 Devoirs en mouvement Flamant rose Devoir Une semaine durant, les élèves doivent se laver les dents en se tenant sur une seule jambe. Au début, ils peuvent poser la jambe de

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

Proposition module maternelle : courir

Proposition module maternelle : courir Proposition module maternelle : courir Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

Les engins roulants, Ecole Paul Salomon 1 / Hélène LEBON ET Madeleine RIVIERE, MS

Les engins roulants, Ecole Paul Salomon 1 / Hélène LEBON ET Madeleine RIVIERE, MS Fiche connaissances pour l enseignant Ce qu'il faut savoir. Pour comprendre ce que fait une voiture qui roule il faut comprendre ce qu'est une FORCE. On appelle «force» une action capable de fournir une

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi?

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Généralités : Pour exécuter un geste efficace, au «Imaginons un bateau à voile handball ou ailleurs, il faut d abord être qui prépare sa course : le bien placé,

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

La danse contemporaine à la maternelle

La danse contemporaine à la maternelle La danse contemporaine à la maternelle «Quand une image présente ne nous fait pas penser à des milliers d images absentes, il n y a pas d imagination» G.Bachelard Danse et Arts visuels-a partir de Matisse-Ecole

Plus en détail

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier En forme, en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier DEMANDEZ L O R I G I N A L www.thera-band.de Contenance Introduction...2 Le Stability-Trainer...3

Plus en détail

Les contes de la forêt derrière l école.

Les contes de la forêt derrière l école. Circonscription de Lamballe EPS cycle 1 Les contes de la forêt derrière l école. Une proposition de travail en EPS pour les enfants de petite et moyenne section, ayant comme thèmes Les déplacements, les

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» Logique : développer et perfectionner les qualités de propulsions selon les exigences d un ballet. Parcours de 50m. Support musical et chorégraphique de

Plus en détail

Apprendre et réussir

Apprendre et réussir Tome 1 : LA GYMNASTIQUE Comme moyen pour Apprendre et réussir Inspection Académique de l Essonne Document élaboré par l équipe CPC / CPD - EPS de l Essonne Edition 2002 SOMMAIRE Sommaire + Avant propos

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

Programmes et et programmation de. à l école primaire

Programmes et et programmation de. à l école primaire Programmes et et programmation de de l EPS à l école primaire D. Smadja,, IEN Maromme Animation pédagogique p cycle 2 février 2011 1-1- CONTENUS D ENSEIGNEMENTD Enjeux et finalités Compétences et activités

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

CONSCIENCE DU CORPS AIDE PERSONNALISEE. Aux cycles 2 et 3 1.EVEIL ET CONSCIENCE. Segmentaire Sensoriel Respiratoire 2.ENERGIE ET ECONOMIE

CONSCIENCE DU CORPS AIDE PERSONNALISEE. Aux cycles 2 et 3 1.EVEIL ET CONSCIENCE. Segmentaire Sensoriel Respiratoire 2.ENERGIE ET ECONOMIE 1.EVEIL ET CONSCIENCE CONSCIENCE DU CORPS AIDE PERSONNALISEE Aux cycles 2 et 3 Segmentaire Sensoriel Respiratoire 2.ENERGIE ET ECONOMIE Dans l Equilibre Dans la Posture Dans le Mouvement 3.TOUCHER- CONTACT

Plus en détail

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT LE STRETCHING 1 Maryse BECKERS LEDENT Maryse LEDENT est licenciée en éducation physique (ULg, prom. 1991). Elle occupe actuellement les fonctions d assistante dans le service de pédagogie des activités

Plus en détail

La paralysie cérébrale. 4 - La motricité et les déplacements. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents

La paralysie cérébrale. 4 - La motricité et les déplacements. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents La paralysie cérébrale 4 - La motricité et les déplacements livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie, 2008 En général Les enfants bougent

Plus en détail

PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN. Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER

PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN. Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER Il n est pas d usage de commencer les séances de natation avant la grande section. Néanmoins, dès la moyenne

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine

acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine Partie 1 - Équilibre sur les mains 1/ Préparation à l équilibre sur les mains 1 Exercices de posture 2 Exercice de tension du corps 3

Plus en détail

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 LANCER EN ROTATION lancer d anneaux FONDAMENTAUX Tenir l engin en pronation (paume vers le bas) Lancer avec tout le corps Les lancers en rotation

Plus en détail

Tux Paint. 1. Informations générales sur le logiciel. Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software

Tux Paint. 1. Informations générales sur le logiciel. Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software 1. Informations générales sur le logiciel Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software Version : 0.9.13 Licence : GPL Date de parution : octobre 2004 Environnement requis :

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1 Pourquoi? Pour enrichir l'imaginaire et la créativité C'est le moyen privilégié pour que l'enfant ne reste pas au niveau d'images mentales stéréotypées mais aille vers d'autres modes originaux de représentation.

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL Page 1 sur 12 OBJECTIF GÉNÉRAL : 1. AMÉLIORER LES HABILETÉS MOTRICES GLOBALES 1.1 L élève développera des stratégies pour coordonner ses mouvements. 1. Appliquer les recommandations

Plus en détail

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 1 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL EN EPS 2OO9-2012 L Education Physique et Sportive est une discipline à part entière de l école maternelle et élémentaire. Elle

Plus en détail

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES Équipe départementale EPS 1 degré du Puy de Dôme 1 GENERALITES Préambule Ce document a pour objet d

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

EPS à l École primaire

EPS à l École primaire Contribue à l épanouissement de l enfant Relève de la compétence des maîtres S envisage dans le cadre de projet pédagogique EPS à l École primaire Fait l objet une attention particulière Contribue à l

Plus en détail

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement, MELS, novembre 2011 Page 1 Document

Plus en détail

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 Sommaire Définition Aide à la programmation en maternelle Mise en œuvre Schéma de navigation

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 Objectifs pédagogiques du PEDT Mettre l enfant au cœur du projet et favoriser son développement - Accorder une priorité au besoin de jouer, avec les

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève.

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève. Usage de tablettes numériques à l'école Proposition de progression Niveau : GRANDE SECTION - MATERNELLE Année scolaire : 2014-2015 Projet général / Objectifs : ALBUMS ECHOS NUMERIQUES Afin de favoriser

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs 1 Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2 -- s'opposer individuellement avec les jeux d'oppositions duelles Compétences spécifiques liées à l'activité -- rencontrer un partenaire

Plus en détail

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES 2015 MATERNELLES CYCLE I / PS - MS ESSOURCES PÉDAGOGIQUES Introduction Je découvre par les sens MODULES À DÉCOUVRIR PENDANT LA VISITE La Cité des enfants de Vulcania est un lieu d éveil, de découvertes

Plus en détail

ACTIVITE SUPPORT : la danse

ACTIVITE SUPPORT : la danse Compétence spécifique de l activité : être capable de : - exprimer corporellement des images, des personnages, des sentiments, des états - communiquer aux autres des sentiments ou des émotions - s exprimer

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail