Les Arts du cirque à l Ecole primaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Arts du cirque à l Ecole primaire"

Transcription

1 Les Arts du cirque à l Ecole primaire Des numéros au cirque contemporain Carole CARLUX, CPD EPS

2 Carole CARLUX, CPD EPS 2

3 Pourquoi «faire le cirque» à l école? Les arts du cirque à l école ouvrent les élèves sur une dimension peu pratiquée à l école : l extraordinaire, l art du dépassement où se mêlent l humour, la sensibilité, la magie, la virtuosité, les performances physiques. Le cirque fait rêver les petits et les grands ; on veut alors faire comme ces artistes. On peut alors avec les élèves construire «notre piste», nos accessoires, nos costumes, nos décors et même s initier au maquillage de scène pour manipuler des objets, les détourner de leur utilisation quotidienne et produire des formes corporelles inhabituelles. Cette activité physique permet d aborder la conception et la réalisation d actions artistiques, esthétiques et expressives, compétences travaillées également en danse. Mais, dés la fin du cycle 2 et surtout au cycle 3 cette approche de «l art chorégraphique» est considérée comme trop «féminin» par les élèves garçons, et les enseignants hommes. Or, la recherche de l exploit, qui est au cœur des arts du cirque, permet à la gente masculine d entrer sans difficulté dans cette activité physique et sportive pour aborder petit à petit la dimension esthétique, expressive et artistique. Cette recherche de l exploit nécessite d apprendre à gérer sa propre sécurité et celle des autres. Au niveau scolaire, cette recherche, individuelle, n est le plus souvent réalisable que par le concours des autres, (parades, aides ou valorisation d un numéro où le jeu d acteur peut permettre à l élève de s engager sans une mise en danger affective). Carole CARLUX, CPD EPS 3

4 Cirque traditionnel ou cirque contemporain? Faire du cirque à l école, en voilà une idée! Mais qu est-ce cela veut dire? Sur quoi repose cette «discipline du corps» qui joue avec des objets, de la musique, des partenaires et mêmes des animaux? En effet qui se souvient du petit chien qui saute à travers les cerceaux ou des chevaux sur lesquels un écuellier virevolte ou encore ce gros pachyderme d éléphant qui n écrase pas le dompteur fou couché sous sa grosse pâte? Aujourd hui coexistent deux formes de cirque, le cirque traditionnel et le cirque contemporain, ce dernier étant le renouveau des arts du cirque traditionnel. L aspect novateur du cirque contemporain réside dans les liens qui l unissent aux arts de la danse et/ou de la musique et/ou du théâtre et/ou des nouvelles technologies en imageries numériques, entre autre. Le spectacle développe alors une histoire jouée par différents personnages. Carole CARLUX, CPD EPS 4

5 Le cirque traditionnel Le cirque contemporain La scène est une piste de 13 m de diamètre qui se trouve au centre du chapiteau. Le spectacle est une suite de numéros sans rapport les uns avec les autres. L ordre est en fonction des contraintes techniques. Il y a l intervention d un Monsieur Loyal annonciateur des numéros et des artistes. Les artistes sont spécialistes d un ou de quelques engins ou techniques, (jongleurs, acrobates, équilibristes). Ils ne jouent pas un personnage. L émotion naît de l exploit, de la prouesse ou du danger, du rire. Les animaux sont très présents Il y a une parade finale, ou charivari. Préservation d une forme artistique donnée, héritage d un patrimoine culturel dont les valeurs sont la technicité, la pureté, l héroïsme, la hiérarchie. La musique, cuivre et percussion pour l essentiel, est en direct, sous le chapiteau avec un orchestre. La scène n est pas forcément une piste ronde du cirque. Elle peut être aussi frontale avec un écran, ou aérienne. Elle peut se trouver dans un théâtre, dans la rue, Le spectacle fait appel à un scénario, on met en scène une histoire. Dans un «tableau» plusieurs numéros peuvent apparaître ensemble. La polyvalence des artistes ou leur spécialisation est mise au service de ce scénario, ils jouent bien souvent un personnage. L émotion est souvent visuelle. Elle naît du jeu, de la chorégraphie, de l exploit, de l étonnement ou de la poésie. Il n y a pas ou peu d animaux. S ils sont présents ils sont souvent symbolisés par des objets, et ceci au service du propos théâtral, Arts de récupération et d innovation, métissage et mélanges des matériaux reposant sur d autres esthétiques et d autres valeurs : la critique, la dérision, la réflexion sur la société actuelle. La musique est présente ou pas sous différentes formes, et en différents lieux, (en solos ou à plusieurs, sur la piste ou dans les estrades ou dans les airs!). Carole CARLUX, CPD EPS 5

6 Education Physique et Sportive et arts du cirque Que faut il faire comme contenu d enseignement en EPS pour les élèves d aujourd hui? Du cirque traditionnel ou du cirque contemporain? Au-delà d un travail physique sur les équilibres, la jonglerie, et les acrobaties, il faut se demander comment entrer dans l activité circassienne. Justement si l on aborde le cirque contemporain, on accompagnera les séances d EPS par un travail pluridisciplinaire sur les arts du cirque. La dimension artistique sera complétée par un regard sur la part de la danse, des images, de la musique de la théâtralité qui accompagnent certains spectacles de cirque contemporain. Tout connaître est la meilleure des choses. Dans le département de la Dordogne, une salle conventionnée sur les arts du cirque contemporain «L AGORA» existe à Boulazac. Son directeur Frédéric DURNERIN y programme régulièrement chaque année des spectacles de cirque contemporain. Cette opportunité doit guider l esprit d ouverture de l enseignant. Travaillons donc et allons voir du cirque contemporain. Cela ne veut en aucun cas dire qu il faut renier le passé et méconnaître le cirque traditionnel. Mais un des objectifs majeurs de l école est «La réduction des inégalités d accès aux œuvres et aux pratiques artistiques», alors offrons aux élèves des œuvres artistiques circassiennes actuelles, contemporaines, encore quelquefois méconnues des parents. Carole CARLUX, CPD EPS 6

7 Les Arts du cirque contemporain Equilibres sur engins : fil tendu, fil souple, funambule, équilibre sur cycle, roue allemande Les Arts du cirque à l école Equilibres sur engins : monocycle, vélo, tricycle, boule d équilibre,. Les foulards peuvent être manipulés en équilibre statique sur la boule par exemple Se mettre pieds nus Carole CARLUX, CPD EPS 7

8 Les Arts du cirque contemporain Equilibres sur engins : fil tendu, fil souple, funambule, équilibre sur cycle, roue allemande Les Arts du cirque à l école Equilibres sur engins : roller bolla, acrobatics à 2 ou 4 roues, planche à roulettes et demies sphères d équilibre Roller bolla Travail avec parade possible. Instaurer des régles de sécurité pour le rôle des parades Demies sphères d équilibre Carole CARLUX, CPD EPS 8

9 Les Arts du cirque contemporain Equilibres sur engins : fil tendu, fil souple, funambule, équilibre sur cycle, roue allemande Les Arts du cirque à l école Equilibres sur engins : grande poutre et petite poutre, corde d équilibre, échasses, acrochaise Travail Les foulards peuvent être manipulés en équilibre statique sur les poutres ou la corde d équilibre. On exécute alors des équilibres dynamiques. Demies sphères d équilibre Lien adresse site Carole CARLUX, CPD EPS 9

10 Les Arts du cirque contemporain Propulsions, voltige : trampoline, bascule russe, hongroise, coréenne Les Arts du cirque à l école Gymnastiques aux agrès : saut de cheval en mousse, rouleau, cordes, espaliers Carole CARLUX, CPD EPS 10

11 LES ARTS DU CIRQUE à l ÉCOLE PRIMAIRE Les Arts du cirque contemporain Aériens : trapèze fixe ou ballant, corde, tissu, cadre aérien Acrobaties, équilibres : acrobaties au sol, équilibres, portées acrobatiques Les Arts du cirque à l école Gymnastique acrobatique : acrogym, pyramides humaines, gymnastiques aux agrés Dans des salles ou sous des chapiteaux aménagés pour des ateliers de pratiques, les élèves peuvent s initier au trapèze ou au tissu. Salle Ini Cirque à Chamiers (24) A 6, avec 2 pareurs Carole CARLUX, CPD EPS 11

12 Les Arts du cirque contemporain Jonglerie :Manipulation d objets Mât chinois Les Arts du cirque à l école Jonglerie : Balles, foulards, diabolos, assiettes, massues, La manipulation d objets peut être abordée après ou en parallèle d un perfectionnement du jonglage des foulards et des balles. Sous chapiteau Carole CARLUX, CPD EPS 12

13 Les Arts du cirque contemporain Art dramatique: la théâtralité du cirque Danse contemporaine: utilisation de la voix et des émotions Musique: omniprésente en toile de fond dans le cirque traditionnel, et de plus en plus active dans le cirque contemporain. Les Arts du cirque à l école Raconter une histoire, en s interrogeant sur les personnages, les formes, la chronologie des numéros, l espace pour faire rire La danse reste une activité physique sportives et artistique construisant le contenu d enseignement de l EPS. Illustrer les propositions circassiennes par des musiques issues de CD ou construites par les élèves (instrumentales et/ou vocales) Les arts visuels accompagnent le travail en EPS pour construire cette culture du cirque contemporain Exemple du côté burlesque avec la manipulation des tous les objets de jonglage en même temps. Carole CARLUX, CPD EPS 13

14 Quels objectifs peut atteindre l éducation physique et sportive à travers l enseignement des arts du cirque? Hors de l école les arts du cirque sont une activité de production et de reproduction de formes où la motricité est transcendée pour devenir communication et émotion. Le cirque contemporain emprunte à tous les arts du spectacle pour plus de créativité. Cette dimension s inscrit dans le cadre d une des compétences spécifiques de l EPS à l école primaire: «Concevoir et réaliser des actions à visée esthétique, artistique et expressive». «Sous peine de dénaturer les arts du cirque, la pratique scolaire doit intégrer cette dimension affective, à partir d une création de qualité, constituant à susciter une émotion tant chez l artiste qu auprès du public». De l initiative au perfectionnement Arts du cirque Alain FOUCHET revue EPS Carole CARLUX, CPD EPS 14

15 Quels objectifs peut atteindre l éducation physique et sportive à travers l enseignement des arts du cirque? LES ARTS DU CIRQUE à l ÉCOLE EN EPS c est aborder : - Des équilibres sur engins - De la gymnastique aux agrés - De la gymnastique acrobatique De la jonglerie Avec un travail technique, de création et artistique Travail TECHNIQUE Recherche de l exploit, «Faire de plus en plus dur et réussir» Jongler, s équilibrer seul ou à plusieurs, à l arrêt ou en déplacements, faire des acrobaties, monter des pyramides, Apprentissage technique du jonglage de foulards, de balles, de diabolos, d anneaux ; Apprentissage technique d équilibre sur boule, sur monocycle, sur chaise Apprentissage technique gymnique en acrosport avec répartition des rôles : porteur/pareur/ voltigeur. Travail de CRÉATION Travail d écriture, c'est à dire agencer les différentes productions corporelles, sonores, unités matérielles, pour «montrer» sur un espace scénique à des spectateurs. Faire un ou des numéros en combinant, en articulant les différentes techniques. Apprentissage de techniques chorégraphiques : Utilisation de l espace scénique ; Utilisation du monde sonore Travail ARTISTIQUE Offrir une autre vision du quotidien, un monde imaginaire, personnel. Apprentissage du «jeu d acteur», d interprétation où l artiste s engage sur le plan émotionnel. Carole CARLUX, CPD EPS 15

16 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire Par rapport au secondaire, la richesse du premier degré réside dans la possibilité de suivre l élève tout au long de l année scolaire, sur différentes disciplines d enseignement:, définies par des domaines - Langue française, Éducation littéraire et humaine - Éducation scientifique - Éducation artistique - Education Physique Sportive Et sur différentes compétences transversales - Maîtrise du langage et de la langue française - Éducation civique Qui mieux que personne est en mesure d assurer la cohérence des divers enseignements qu il met en œuvre dans sa classe. Cette proposition sous-tend l idée d une conception décloisonnée de l enseignement. Mais il s agit d exercer sciemment, chez l élève, cette fonction de relation et de contextualisation d une connaissance, c est ce que l on nomme «donner du sens aux apprentissages». abstraites ) La POLYVALENCE du maître se traduit donc par 3 grands objectifs d acquisition : - 1. Ce qui est spécifique à l éducation physique ; - 2. Ce qui relève des compétences transversales ; - 3. Ce qui relève des connexions possibles à établir avec d autres disciplines. Carole CARLUX, CPD EPS 16

17 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire Éducation Physique et Sportive La spécificité du maître est sa POLYVALENCE. Elle vise l acquisition de savoirs spécifiques en EPS: «Le développement des capacités et des ressources nécessaires aux conduites motrices, l accès au patrimoine culturel.pratiques sociales de référence». Construire 4 types de compétences spécifiques, significatives de ces expériences corporelles, réalisant des actions de plus en plus complexes et variées qui enrichissent ainsi leur répertoire moteur» Réaliser une performance mesurée Adapter ses déplacements à différents environnements S affronter individuellement ou collectivement Concevoir et réaliser des actions à visée artistique esthétique ou expressive Le développement de compétences transversales et les liens à établir avec d autres champs disciplinaires : «un support privilégié pour parler de sa pratique (nommer, exprimer, communiquer ) sans trop empiété sur le temps de l activité physique, et pour lire et écrire en classes des textes divers» «L éducation physique aide également à concrétiser certaines connaissances et notions plus abstraites...) Carole CARLUX, CPD EPS 17

18 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire L interdisciplinarité : «Ce qui a été appris sert à apprendre encore». «Les figures de la polyvalence» J.L.ALLAIN et C.FRIN, SCÉRÉN, CRDP, Pays de Loire, décembre 2003 L apprentissage proposé à l élève s appuie sur des savoirs construits antérieurement, ou qui sont en cours d acquisition. C est la notion de transfert horizontal ou vertical. Type 1 TRANSFERT VERTICAL Aller du simple au complexe OU inversement. Il traduit une situation ÉVOLUTIVE entre 2 niveaux d appropriation d un savoir. Il s agit de l aménagement d une situation d apprentissage conçue en vue de l acquisition d un savoir. Cette situation est complexifiée, ou simplifiée. On joue sur les variables pédagogiques Ex : en Acrosport réaliser la même pyramide à 2 Un porteur et un Voltigeur, mais avec le Voltigeur qui a des petites surfaces d appui, complexification par diminution des surfaces d appui, donc autre problème d équilibration. Type 2 Faire évoluer l apprentissage en combinant des savoirs déjà en place pour acquérir une nouvelle compétence dans l activité pratiquée. La situation initiale permet une continuité de l apprentissage en COMPLEXIFIANT la tâche et en conduisant l élève à RÉORGANISER, en reliant les savoirs dont il dispose. Apprentissage pour développer une conduite motrice: s équilibrer en tant que Voltigeur avec 3 attitudes différentes assis, à genoux et debout, sur un porteur à 4 pattes : à 4 pattes. Savoir, objet d apprentissage n 1: savoir répartir ses appuis sur les surfaces du porteur Savoir, objet d apprentissage n 2 : savoir coordonner ses actions pour enchaîner ses 3 pyramides sans redescendre du porteur. Règles d action : Anticiper dans l espace et le temps, la position et l équilibration des postures pour la fluidité de celles-ci. Carole CARLUX, CPD EPS 18

19 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire TRANSFERT HORIZONTAL Résoudre un problème de nature identique (ici s équilibrer sur un porteur à 4 pattes) dans une situation différente et voisine de celle qui a été utilisée pour l apprentissage. L élève doit percevoir les similitudes (répartir ses appuis sur les surfaces du porteur) avec les situations précédentes mais aussi comment être efficace dans cette situation N 3 : faire repérer des principes organisateurs de l action, les formaliser et les mettre en application. Dégager des règles, principes permettant de résoudre une situation nouvelle et de même nature, dans une perspective de généralisation. Inventer 3 pyramides différentes en changeant de rôles (un porteur à 4 pattes, 2 voltigeurs + un pareur Objet d Apprentissage : Formation d un principe d action N 3 : Réinvestissement : Pour s équilibrer à 2 sur 1 porteur à genou avec l aide d un Pareur il faut répartir nos masses et nos appuis dans le temps et l espace. Voltigeurs : S équilibrer, assis ou à genou ou debout. Disposer les 4 ou 3 ou 2.appuis des Voltigeurs sur des surfaces solides et sécuritaires du porteur Dissocier dans le temps ou non nos montées sur le Porteur Règles d action: Partager l espace du porteur pour répartir nos appuis et tenir équilibrer au moins 3 S entendre sur les postures choisies; S inscrire dans une chronologie temporelle de construction de la pyramide Accepter l entre- aide et le changement de rôles Changer de rôles Transfert horizontal : «repérer des similitudes entre des situations voisines» «Résoudre un problème de nature identique dans une situation différente et voisine de celle qui a été utilisée pour l apprentissage». Carole CARLUX, CPD EPS 19

20 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire Présentation schématique du transfert horizontal à partir de ces 3 jeux : Situation 1 1 porteur à 4 pattes + 1 Voltigeur Faire 3 pyramides Voltigeur : assis, à genou et debout Situation 2 Idem mais enchaîner les 3 pyramides Situation 3 Réinvestissement 2 Voltigeurs et 1 Porteur Faire rechercher des similitudes du point de vue des Voltigeurs : - répartition des appuis sur le porteur ; Faire rechercher des similitudes du point de vue du porteur : - acceptation des pyramides qui ne «blessent»pas le dos Faire rechercher des similitudes du point du Porteur, des Voltigeurs et du Pareur : - répartition dans le temps des mises en place de chacun : qui va où et quand? - coordonner les actions à 3 et changer de rôles Pour mettre en action de jeu ses camarades Rechercher dans un fichier une ou des pyramides Répondant aux mêmes règles d action dégagées en groupe classe Situation 4? Carole CARLUX, CPD EPS 20

21 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire La pluridisciplinarité: «Ce qui est fait permet d apprendre dans plusieurs domaines». C est l exploitation de centres d intérêts. Elle consiste à exploiter une activité pratiquée par les élèves et la mise en œuvre à travers plusieurs domaines disciplinaires, sans que ces apprentissages soient directement dépendants les uns des autres. Les domaines disciplinaires sont traités selon leur spécificité. On part d une discipline pour aller vers des apprentissages qui enrichissent, multiplient des contenus d enseignement en liaison avec le «thème» donné. Donc qui part d une activité pour aller vers des contenus dans d autres domaines d activité. Ex : Activités Acrosport - Activités Circassiennes Littérature Lecture sur l histoire des acrobates dans le monde circassien Géographie Où est née l acrobatie? Existe-t-il différentes formes d acrobaties de part le monde? Éducation Musicale La musique de cirque Carole CARLUX, CPD EPS 21

22 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire La transdisciplinarité: «Ce qui est appris s apprend dans plusieurs disciplines» Ici l objet d apprentissage est abordé par des entrées disciplinaires variées. INSTRUMENTALE Acquisition d une notion, d un concept. Dans les programmes: les compétencestransversales. COMPORTEMENTALE Manière de gérer une situation ou un apprentissage: attitude, méthode Donc ici le «mouvement» s effectue du contenu visé «l objet d apprentissage» vers les activités» les disciplines concernées. Les apprentissages notionnels : construire une notion à travers plusieurs disciplines dans lesquelles ceux-ci peuvent être abordés même s ils y sont définis avec une signification à chaque fois propre à la discipline considérée. BO: Notions organisatrices sur le TEMPS, l ESPACE, (l équilibre), la COMMUNICATION, la ou les RÉGLES qui tendent à structurer la représentation chez l apprenant. La TRANSDISCIPLINARITÉ: faire dialoguer 2 ou 3 disciplines dans le cadre d une unité d apprentissage autour d une même notion permet à l élève d en repérer plus facilement les principes organisateurs. Carole CARLUX, CPD EPS 22

23 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire TRANSVERSALITÉ INSTRUMENTALE Ex : au CYCLE 3 NOTIONS ESPACE/TEMPS S ÉQUILIBRER EPS Acrosport: pyramides humaines à 5/6 ENTREE DISCIPLINAIRE Education civique 1. Signification des contraintes justifiées par m action collective 2. les règles de la classe en Acrosport Sciences et technologies 1. Le corps humain et l éducation à la santé 2. Découverte du fonctionnement du corps en privilégiant les conditions de maintien du corps 3. Les mouvements corporels : fonctionnement des articulations et des muscles Arts Visuels Les représentations du corps dans les arts ACQUISITIONS - Positionner son corps dans une posture équilibrée et solide - Organiser un enchaînement d actions avec des changements de rôle en respectant l intégrité physique de chacun Éducation Musicale Phrase musicale et phrase corporelle Carole CARLUX, CPD EPS 23

24 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire «Ce qui est appris s apprend dans plusieurs disciplines» TRANSVERSALITÉ INSTRUMENTALE Elle concerne les apprentissages notionnels. Il s agit de construire une notion à travers 3 disciplines dans lesquelles celle-ci peut être abordée, même si elle est définie avec une signification à chaque fois propre à la discipline considérée. Le travail proposé est centré sur l étude des propriétés physiques et relationnelles du corps humain, (articulations, solidité, mis en mouvement). L alternance entre l activité Acrosport, les sciences ou l Éducation Civique, permet à l élève de comprendre le fonctionnement de son corps (squelette et muscles), pour gérer les lois de la pesanteur, afin de réaliser une ou plusieurs postures, individuelles ou collectives, et d adapter ses conduites motrices à lui même et au sein du groupe. De même cette alternance favorise l émergence de règles scientifiques sur la stabilité et la solidité du corps humain. Entrée Disciplinaire: EPS, Acrosport Compétences, Finalités, Savoirs Compétences de cycle 3: Compétences Spécifiques : Concevoir et réaliser des actions à visées artistiques, expressives ou esthétiques Compétences générales et connaissances : - Mesurer et apprécier les effets de l activité ; - Construire un projet d action. Finalité de l unité d apprentissage: Organiser des pyramides à 5 ou 6 pour soutenir ou être soutenu, sans nuire à la santé de ou des autres. Savoirs mis en jeu: Équilibration, alignement segmentaire, surface d appui possible au sol et sur le corps ; Maîtrise d une pyramide humaine dans l espace à plusieurs ; Prises d information kinesthésiques, tactiles et visuelles sur son corps et sur celui de l autre. Principe et Règles d action Principes: ARTISTIQUE : Production d une œuvre collective, présentée à un public averti. ESTHÉTIQUE : Construction d un code de lisibilité des difficultés réalisées correctement. Règles: Que faut -il faire pour être en posture stable, solide en tant que Porteur? Que faut -il faire pour être en posture stable et «légère» et non agressive en tant que Voltigeur? Notions: Porteur: Posture solide, c a d alignements des segments inférieurs et supérieurs ; Gainage du dos ; Grande surface d appui au sol des mains (le pouce avec les autres doigts). Voltigeur : Posture non agressive ; Recherche de surface d appuis sécuritaires sur le corps du porteur, (ceinture pelvienne et scapulaire) ; Ne pas créer d à coups (action réaction) pour défaire la pyramide. Répartir les masses corporelles pour s équilibrer, (tenir 3 et ne pas tomber) : s équilibrer. Carole CARLUX, CPD EPS 24

25 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire «Ce qui est appris s apprend dans plusieurs disciplines» TRANSVERSALITÉ INSTRUMENTALE Entrée Disciplinaire: Sciences Expérimentales et Technologie Compétences, Finalités, Savoirs Compétences de cycle 3 : Dans le domaine : le corps humain et l éducation à la santé : - Mettre en relation des données, en faire une représentation schématique et l interpréter ; - Mettre en relation des observations réalisées en classe et des savoirs que l on trouve dans une documentation; - Comprendre et retenir les principes élémentaires des fonctions de mouvements à partir de leurs manifestations chez l homme. Finalité de l unité d apprentissage: Établir à l aide du squelette les points forts (ceintures scapulaire et pelvienne) ; Établir à l aide du squelette les postures équilibrées et solides possibles du porteur ; Établir à l aide du squelette les postures équilibrées et solides possibles du voltigeur ; Établir à l aide du squelette les postures équilibrées et solides possibles du voltigeur sur le porteur; Savoirs mis en jeu : Alignement segmentaire, surface d appui possible au sol et sur le corps ; Connaissance du squelette, des os lourds et longs et des os légers et petits ; Connaissance de la musculature humaine Principe et Règles d action - quels sont les plus gros os du squelette? - Quels sont les plus petits os du squelette? - Y a t-il des parties du squelette plus fragile qu une autre? Et pourquoi? - Comment les muscles tiennent -ils, articulent-ils nos os? - Qu est-ce qui dans «le dos» est fragile, est solide? - Comment sont construites les articulations et comment rendre solide un segment (jambe et bras) pour soutenir le corps de l autre? Notions : Alignement des segments; Surfaces d appuis musculaires et osseuses; - Où situer sur le porteur les surfaces corporelles qui peuvent accueillirent de GRANDES surfaces d appui du voltigeur? - Où situer sur le porteur les surfaces corporelles qui peuvent accueillirent de petites surfaces d appui du voltigeur? - Définir pour chaque posture du porteur les surfaces d appuis possibles avec nomination de l ossature et des muscles qui permettent cette figure ; (cf. fiches : colorier les points d appuis du porteur ; nommer les os qui soutiennent la posture ; nommer les muscles qui soutiennent la posture ; colorier les surfaces de portance possibles, grandes et petites ; dessiner la posture possibles du voltigeur ; Carole CARLUX, CPD EPS 25

26 Pistes pédagogiques à partir de la polyvalence à l école primaire «Ce qui est appris s apprend dans plusieurs disciplines» TRANSVERSALITÉ INSTRUMENTALE Entrée Disciplinaire: Éducation civique Compétences, Finalités, Savoirs Compétences de cycle 3 : - Prendre part à l élaboration collective des règles de vie de la classe et de l école ; - Respecter ses camarades et accepter les différences ; - La responsabilité que nous avons à l égard de l autre Finalité de l unité d apprentissage: - Établir des pyramides à 5 ou 6 avec La répartition et les possibles changement de rôles, (Porteur, Voltigeur et Pareur) ; - Rédaction collective et application des règles d or qui construisent l activité acrosport ; - S intégrer dans un collectif en y trouvant son rôle Principe et Règles d action - Comment s organiser correctement pour réussir une prestation collective apprécier par des spectateurs? Notions : S équilibrer collectivement en répartition les rôles dans l espace et le temps. - Construire, reconnaître et appliquer les règles d or - Qui fait quoi dans le groupe : Porteur, Voltigeur, Pareur, et quand? - Comment s organiser pour : monter tenir et défaire des pyramides sans heurter la composition, (temps de latence, de rupture)? Savoirs mis en jeu : hconnaissances et prise en compte des possibilités individuelles du groupe ; hconnaissance et acceptation des contraintes justifiées du fonctionnement collectif ; hmises en œuvre des valeurs partagées. Carole CARLUX, CPD EPS 26

27 Pistes pédagogiques: l ACROCHAISE ou comment jouer à l acrobate sur une chaise! La Logique interne de l activité Acrochaise? Il s agit de rechercher et de produire des formes corporelles individuelles ou collectives réalisées en équilibre sur un support plus ou moins élevé,la ou les chaises, à visée spectaculaire, c'est-à-dire dans le but d être vues et / ou jugées selon un code construit et admis par le groupe. Pour les élèves de maternelle la logique de l activité reste la même, seul le prétexte à ce jeu est différent : ici les enfants de TPS et PS montent sur les chaises pour ne pas être mangés par le loup. De plus, il sera vu et non jugé par ses camarades. On établira alors avec eux un répertoire collectif des attitudes trouvées par chacun. Ce répertoire sera alors décrit et écrit (dictée à l adulte) en attitudes re-connues et répertoriées : assises, debout, accroupies, etc. Cette entrée dans l activité par l imaginaire, surtout chez les TPS et PS, est indispensable pour faire adhérer tous les élèves au jeu. Ce jeu du loup par exemple est le moteur des actions motrices produites librement par les élèves et source de richesse dans leur production motrice. Pour tous les cycles, mais surtout pour le cycle 2 et 3, lorsque les élèves ont construit et installé un répertoire de réponses motrices maîtrisées, on peut introduire la composante esthétique mais difficilement expressive) dans la prestation individuelle ou collective. Ce type de situation met en jeu des problèmes posés lorsqu il s agit de soumettre un enchaînement d actions au regard et à l appréciation d autrui. Cette relation à autrui est déterminante pour organiser l action. Elle implique l acquisition de critères de réussite objectifs : un code de d attitudes, de figures, de pyramides dites esthétiquement correctes! Carole CARLUX, CPD EPS 27

28 Pistes pédagogiques: l ACROCHAISE ou comment jouer à l acrobate sur une chaise! Enseigner l EPS à l école maternelle à travers l activité Acrochaise, c est apprendre à: Maîtriser la prise de risque pour oser réaliser en sécurité, c'est-à-dire aider l élève à acquérir une perception et une utilisation sécuritaire de l aménagement du milieu : En maîtrisant son corps en équilibre, maintien d une attitude en équilibre statique, ce qui demande un contrôle de son tonus musculaire qui met en jeu entre autre, la concentration de l apprenant sur ce qu il a à réaliser, et notamment sur le choix de l emplacement de ses appuis, pour qu ils soient les plus stables possibles ; «comment je m aide de mes mains pour maintenir mon équilibre?» «je peux tenir 3 secondes pour faire la photo?» En construisant de nouvelles prises d informations visuelles et proprioceptives pour maîtriser le rapport poids du corps / pesanteur sur une chaise, en perdant les informations de la pression des pieds au sol ; «où je pose mes pieds autre part que par terre?» «je peux être en équilibre autrement que debout sur mes deux pieds?» En reconnaissant en mémorisant des réponses motrices pour la réaliser un enchaînement de plusieurs attitudes (statues) ; «comment on fait mes camarades?» «est-ce que je peux choisir 3 photos et réaliser les attitudes sans me tromper?» (avec retour à la doc ou sans retour pendant l exécution) En construisant et en respectant les règles d or de l activité Acrochaise, (MS et GS de maternelle) Piloter son corps dans l espace par l activité perceptive, c'est-à-dire aider l élève à s informer pour construire des repères spatiaux, temporels, chronologiques, signifiants pour: Construire son schéma corporel au niveau proprioceptif par une connaissance de ses limites et de ses possibilités motrices au travers de perceptions que l on reçoit de son corps, et des contacts avec l environnement ; «je pose mon ou mes pieds sur et ma ou mes mains sur» «Mon ventre est en appui sur la chaise» Construire des repères spatiaux par la lecture de représentation en 2 ou 3 dimensions et par un travail sur l analyse topologique de l aménagement du lieu de pratique ; «comment est mise la chaise au sol?» «comment sont mises les 2 chaises au sol?» Carole CARLUX, CPD EPS 28

Un module d apprentissage ACROSPORT en CM2 à l école Jacques Prévert

Un module d apprentissage ACROSPORT en CM2 à l école Jacques Prévert Un module d apprentissage ACROSPORT en CM2 à l école Jacques Prévert Une expérience pédagogique à Boissy Saint-Léger (année 2007/2008) Collavet Isabelle CPD EPS - Inspection Académique du Val-de-Marne

Plus en détail

Les activités de cirque à l école primaire

Les activités de cirque à l école primaire Les activités de cirque à l école primaire Équipe EPS de la Charente Maritime Le Bihan Serge PIUMF à La Rochelle Proust François CPD-EPS 17 1 1. Définition...2 2. Les enjeux...3 3. Problèmes fondamentaux...3

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

Acrosport au CP / CE1

Acrosport au CP / CE1 Equipe départementale EPS en collaboration avec les professeurs d EPS du site d Angers de l IUFM Septembre 2008 Un module d apprentissage en Acrosport au CP / CE1 Pour prendre en compte et respecter le

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE 65 Cycle 1 Les programmes de l école Compétences de l élève Les activités - adapter ses déplacements à

Plus en détail

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! #

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! # ,!! #! #! % & () + ! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!!#!#!!!. %&%& ( )! +, %. / 0 12 12 %& # ( &!(!& (! & (!(! ( ) +,!. + )(, & (!(! /0.!# 1! # %& # %& ( & ) # % #!#!!!! & & & /0.!# 1! # %& (

Plus en détail

GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence

GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence ROULER Après la phase de découverte pendant laquelle on laisse les enfants tester librement, mettre en place un ou plusieurs parcours de motricité autour de verbes

Plus en détail

Introduction. Ce document vous présente une activité gymnique d expression : l acrosport, est un des moyens d acquérir la compétence :

Introduction. Ce document vous présente une activité gymnique d expression : l acrosport, est un des moyens d acquérir la compétence : Introduction Les activités d EPS se prévoient dans le temps (de la semaine, du trimestre, de l année, de la scolarité), en les articulant de manière à proposer aux élèves, en fonction des ressources locales,

Plus en détail

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques Cette séquence permet l acquisition des compétences nécessaires à la construction des connaissances : - Connaître et enrichir le lexique de base de l action «se déplacer» : marcher, ramper, courir, grimper-escalader,

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

UNE SEMAINE AU CIRQUE

UNE SEMAINE AU CIRQUE Pour tous vos Établissements scolaires, Centres de Loisirs regroupements pédagogiques, Centres Aérés, M.J.C... Vous propose de vivre UNE SEMAINE AU CIRQUE UNE SEMAINE COMPLETE EN CONTACT AVEC LA VIE DU

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

Pourquoi le cirque à l école?

Pourquoi le cirque à l école? Depuis plusieurs années, l école de Cirque «Aux Agrès du Vent» travaille en partenariat avec les écoles maternelles et primaires, contribuant à l épanouissement, à la sensibilité et à l éveil de la curiosité

Plus en détail

Programme de l école maternelle

Programme de l école maternelle Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Attendus par domaine et sous-domaine d apprentissage DSDEN 91- Mission Ecole maternelle- Page 1

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

ACROSPORT CYCLE III Animation pédagogique Circonscription de l'éducation Nationale d'avion - Juin 2008

ACROSPORT CYCLE III Animation pédagogique Circonscription de l'éducation Nationale d'avion - Juin 2008 ACROSPORT CYCLE III Animation pédagogique Circonscription de l'éducation Nationale d'avion - Juin 2008 Groupe de travail composé de : Mlle DUBOIS Cécile Enseignante à l'école Aragon Triolet d'avion Mme

Plus en détail

Gymnastique au sol. Cycle 2. Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences générales. Compétences spécifiques

Gymnastique au sol. Cycle 2. Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences générales. Compétences spécifiques 1 Gymnastique au sol Cycle 2 Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2 -- concevoir et réaliser des actions à visées artistiques, esthétiques Situations proposées en fonction des

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

ENSEIGNER LES ARTS DU CIRQUE: Equilibres et contrepoids. au cycle 2, cycle3

ENSEIGNER LES ARTS DU CIRQUE: Equilibres et contrepoids. au cycle 2, cycle3 ENSEIGNER LES ARTS DU CIRQUE: Equilibres et contrepoids au cycle 2, cycle3 EN PRENANT APPUI SUR LE REGISTRE DU CIRQUE CONTEMPORAIN EN S INSCRIVANT DANS UNE DEMARCHE CREATIVE Pistes pédagogiques : équilibres/poids/contrepoids

Plus en détail

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance :

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance : Ecole Maternelle Livret d évaluation Nom :. Prénom :.. Date de naissance : Toute Petite section Petite section Moyenne section Grande section Année :. /. Année :. /. Année :. /. Année :. /. Barème retenu

Plus en détail

Stage départemental EPS en maternelle Février 2011

Stage départemental EPS en maternelle Février 2011 Stage départemental EPS en maternelle Février 2011 BEHAGUE Régine ROST Sylvie Conseillères Pédagogiques EPS Document réalisé à partir du dossier de William BEHAGUE et Christian GRAWEY dans les circonscriptions

Plus en détail

Otarie. Titre Mimer un animal : l otarie. Domaine Agir et s exprimer avec son corps.

Otarie. Titre Mimer un animal : l otarie. Domaine Agir et s exprimer avec son corps. Otarie Titre Mimer un animal : l otarie. Domaine Agir et s exprimer avec son corps. Objectifs Développer l imagination et un geste maîtrisé. Oser s exprimer gestuellement devant les autres. Accepter le

Plus en détail

REALISER DES ACTIONS A VISEE ARTISTIQUE, ESTHETIQUE OU EXPRESSIVE

REALISER DES ACTIONS A VISEE ARTISTIQUE, ESTHETIQUE OU EXPRESSIVE Compétences spécifiques : - exprimer corporellement des images, des personnages, des sentiments, des états. - Communiquer aux autres des sentiments ou des émotions. - S exprimer de façon libre ou en suivant

Plus en détail

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER 1 In Apprendre en éducation physique Tome 2, Collectif

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

CYCLE 2 Compétences EPS et activité gymnique

CYCLE 2 Compétences EPS et activité gymnique CYCLE 2 Compétences EPS et activité gymnique nov. 1999 actualisé Prog 2002 cpc-eps de Lyon Part-Dieu R.Reynaud en référence aux travaux de l équipe départementale PROGRAMMES DE L ÉCOLE PRIMAIRE CYCLE DES

Plus en détail

ROULER A L ECOLE MATERNELLE

ROULER A L ECOLE MATERNELLE Construire une Unité d Apprentissage en EPS ROULER A L ECOLE MATERNELLE Dossier réalisé par l équipe des CPC EPS des circonscriptions de Châlons-en-Champagne Anne GANTELET, Bernard FLORION et Pascal LOCUTY

Plus en détail

Roller cycle 3 Yvon LOUYER Frédéric BODIN Hélène LE NOST 2003-3004. Rouler sur ses deux pieds au cycle 3

Roller cycle 3 Yvon LOUYER Frédéric BODIN Hélène LE NOST 2003-3004. Rouler sur ses deux pieds au cycle 3 Roller cycle 3 Yvon LOUYER Frédéric BODIN Hélène LE NOST 2003-3004 Rouler sur ses deux pieds au cycle 3 1 Compétences spécifiques 1. Adapter ses déplacements à différents environnements : Dans des formes

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

Développer les apprentissages des élèves en ACROSPORT

Développer les apprentissages des élèves en ACROSPORT Compte-rendu de stage FPC 2013-2014 : Développer les apprentissages des élèves en ACROSPORT Construire, mettre en œuvre et évaluer des cycles d enseignement d acrosport au regard des nouveaux programmes.

Plus en détail

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire Département de l économie et du sport Service de l éducation physique et du sport Département de la formation, de la jeunesse et de la culture

Plus en détail

Dossier Enseignant Rollers, patinage à roulettes

Dossier Enseignant Rollers, patinage à roulettes Dossier Enseignant Rollers, patinage à roulettes Livret de compétences EPS Fin de cycle 3 1 Cycle des approfondissements Compétence 2 Adapter ses déplacements à différents types d environnements Compétences

Plus en détail

Projet pédagogique / CHAPIDOCK

Projet pédagogique / CHAPIDOCK Projet pédagogique / CHAPIDOCK 60 quai du Président Wilson - Nantes Contact : Lézards Animés 02 40 29 31 39 / 06 32 70 85 31 Chapidock.com L école de cirque L ASSOCIATION LEZARDS ANIMES PRINCIPES FONDAMENTAUX

Plus en détail

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN PROGRAMMES COLLEGE BO spécial n 6 du 28 août 2008) FIN OBJ CP CMS PROGRA L EPS a pour finalité de former un citoyen, cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

Sommaire. Présentation de l'école de Cirque Va et Vient. Le projet éducatif. Les moyens matériels. Les objectifs pédagogiques. Les pratiques amateurs

Sommaire. Présentation de l'école de Cirque Va et Vient. Le projet éducatif. Les moyens matériels. Les objectifs pédagogiques. Les pratiques amateurs Sommaire Présentation de l'école de Cirque Va et Vient Le projet éducatif Les moyens matériels Les objectifs pédagogiques Les pratiques amateurs Les interventions en milieu scolaire et centres de loisirs

Plus en détail

ACROSPORT NIVEAU 1. Connaissances Attitudes Capacités. Performance - Cotation des figures selon un code de difficulté

ACROSPORT NIVEAU 1. Connaissances Attitudes Capacités. Performance - Cotation des figures selon un code de difficulté ACROSPORT NIVEAU 1 Compétences attendues : concevoir et présenter un enchainement de 4 figures acrobatiques, montées et démontées de façon sécurisée, choisies en référence à un code commun, reliées par

Plus en détail

MS 1/9. Bilan périodique T1 T2 T3. S approprier le langage. Comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente.

MS 1/9. Bilan périodique T1 T2 T3. S approprier le langage. Comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente. MS 1/9 Bilan périodique S approprier le langage Comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente. Savoir participer à une conversation. Savoir répondre à des questions. Utiliser des mots courants.

Plus en détail

La danse : un moyen d illustrer le processus de création Un travail de composition en exploitant un éventail de combinaisons

La danse : un moyen d illustrer le processus de création Un travail de composition en exploitant un éventail de combinaisons La danse : un moyen d illustrer le processus de création Un travail de composition en exploitant un éventail de combinaisons Le processus de création est une activité intellectuelle complexe qui nécessite

Plus en détail

Le cahier de découverte

Le cahier de découverte Le cahier de découverte A quoi sert ce cahier? donner aux enfants des repères sur les découvertes et les apprentissages menés en classe afin de les aider à mieux consolider leurs connaissances ; permettre

Plus en détail

Progression en éducation musicale au cycle 1

Progression en éducation musicale au cycle 1 Progression en éducation musicale au cycle 1 BO n 3 du 19 juin 2008 : «à la fin de l'école maternelle, l'enfant est capable de: Avoir mémorisé et savoir interpréter des chants, des comptines... Ecouter

Plus en détail

ENTREE DANS L ACTIVITE

ENTREE DANS L ACTIVITE ENTREE DANS L ACTIVITE En classe : la patinoire, le patineur, les patins Activités langagières à partir des photos (voir transparent joint) L équipement du patineur :pull, gants chaussettes à prévoir Patins

Plus en détail

Gregory MONIN. Académie de Grenoble ARTS DU CIRQUE. Collège

Gregory MONIN. Académie de Grenoble ARTS DU CIRQUE. Collège Académie de Grenoble ARTS DU CIRQUE Collège - Préambule - Historique Les arts du cirque remettent en cause la notion même de compétition. On pourra parler de numéro plus ou moins aboutis Mais l essentiel

Plus en détail

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 POURCHET Julian Conseiller Pédagogique EPS Circonscription Aubergenville UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 Année 2014-2015 INTRODUCTION Aujourd hui, couplées aux outils audiovisuels,

Plus en détail

Dossier Enseignant. Roller.. Patinage à roulettes.

Dossier Enseignant. Roller.. Patinage à roulettes. Dossier Enseignant. Roller.. Patinage à roulettes. Livret de compétences EPS Cycle 3 1 Cycle des approfondissements Compétence 2 Adapter ses déplacements à différents types d environnements APS de référence

Plus en détail

Union Française des Œuvres Laïques d'éducation Physique 18 rue Béranger - 72018 Le Mans cedex 2 Tel. : 02 43 39 27 23 - Fax.

Union Française des Œuvres Laïques d'éducation Physique 18 rue Béranger - 72018 Le Mans cedex 2 Tel. : 02 43 39 27 23 - Fax. Union Française des Œuvres Laïques d'éducation Physique 18 rue Béranger - 72018 Le Mans cedex 2 Tel. : 02 43 39 27 23 - Fax. : 02 43 39 27 26 ufolep72@laligue.org - www.fal72.org/ufolep72 1 PRESENTATION

Plus en détail

Echauffement traditionnel :

Echauffement traditionnel : Echauffement traditionnel : Parcourir le tapis : Debout : Tout le monde se déplace en courant sur le tapis ; au signal : Rester en «statue» Se mettre par 2, par 3, par 4 Tout le monde sur «Paul»! Si le

Plus en détail

RÉCRÉ A SPORTS. Stéphanie RIOTTE 06 83 83 21 34 Mail : stephanie.riotte@free.fr Blog : gymrythmique64.wordpress.com

RÉCRÉ A SPORTS. Stéphanie RIOTTE 06 83 83 21 34 Mail : stephanie.riotte@free.fr Blog : gymrythmique64.wordpress.com RÉCRÉ A SPORTS Stéphanie RIOTTE 06 83 83 21 34 Mail : stephanie.riotte@free.fr Blog : gymrythmique64.wordpress.com RECREASPORTS : Siret n 522 341 544 00016 - RC Pro : Allianz Actif Pro n 45648037 LA GYMNASTIQUE

Plus en détail

Livret d'observations

Livret d'observations Livret d'observations Fin du cycle I - apprentissages premiers Nom : Prénom : Date de naissance : Entré(e) au Jardin d'enfants le : 21 rue Vauban- 67000 Strasbourg- tel/fax : 03.88.61.75.25 1 / 15 Présentation

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

Pierre Gastelais Février 2011 Les arts du cirque au collège et au lycée

Pierre Gastelais Février 2011 Les arts du cirque au collège et au lycée Les arts du cirque au collège et au lycée I. Qu est-ce que le cirque? Activité sociale spectaculaire dans laquelle des artistes réalisent entre autres des prouesses d équilibre, de manipulations d objets,

Plus en détail

Devenir attentif à travers les activités de détente corporelle pour mieux apprendre à l école.

Devenir attentif à travers les activités de détente corporelle pour mieux apprendre à l école. Devenir attentif à travers les activités de détente corporelle pour mieux apprendre à l école. OBJECTIF PRINCIPAL : Développer une attitude favorisant une attention a son corps, aux autres, aux apprentissages

Plus en détail

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours S approprier le langage - Cycle 1 Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours Compétence attendue à l issue de l école Programme 2008 Livret scolaire

Plus en détail

ARTS DU CIRQUE ACROSPORT - Module d apprentissage Cycle III

ARTS DU CIRQUE ACROSPORT - Module d apprentissage Cycle III ARTS DU CIRQUE ACROSPORT - Module d apprentissage Cycle III entrée dans l activité 1 à 2 séances situation de référence pour évaluer les besoins Objectifs d apprentissage situations d apprentissage 5 ou

Plus en détail

CYCLE 3 A C R O S P O R T. - Module d'apprentissage n 1 -

CYCLE 3 A C R O S P O R T. - Module d'apprentissage n 1 - COMPETENCE SPECIFIQUE " Concevoir et réaliser des actions à visée artistique, esthétique et/ou expressive " COMPETENCES TRANSVERSALES " Appliquer et construire des principes de vie collective " CYCLE 3

Plus en détail

Dans tous les sens. la formation

Dans tous les sens. la formation Dans tous les sens Association à but non-lucratif (loi 1901) Siret n : 484 240 338 00026 Agrément de la FFEC : n 09276 «Pratique amateur» Agrément jeunesse et éducation populaire : n 09-044-05 Etablissement

Plus en détail

Collège Emile Littré DOUCHY LES MINES. Journées APGA 2008. Jendraszek Carole- Decaens Benoît. Journées APGA 2008.

Collège Emile Littré DOUCHY LES MINES. Journées APGA 2008. Jendraszek Carole- Decaens Benoît. Journées APGA 2008. Collège Emile Littré DOUCHY LES MINES Journées APGA 2008 Propositions en gymnastique artistique 6 ème et en gymnastique acrobatique 5 ème. Code de pointage= référentiel à partir duquel l élève va situer

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que :

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que : LE PROGRAMME en EDUCATION PHYSIQUE à L ECOLE PRIMAIRE IO 2002 Les instructions officielles de 2002 ne présentent pas de point de rupture avec celles de 1995 mais sont cependant plus détaillées et précises

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

Jouer avec des cartons

Jouer avec des cartons Jouer avec des cartons Trois modules EPS pour TPS PS Stage accueil des moins de trois ans novembre 2013 Les situations proposées doivent servir de base à l élaboration des séances. Chaque séance comprendra

Plus en détail

ELEMENTAIRES. Vidéo-clip/Vidéo-danse. Objectif :

ELEMENTAIRES. Vidéo-clip/Vidéo-danse. Objectif : ELEMENTAIRES Vidéo-clip/Vidéo-danse Objectif : - Réaliser un clip vidéo chorégraphié à partir de thèmes prédéfinis ou d exemples de scènes cinématographiques choisis par les intervenants. - Apporter aux

Plus en détail

Projet Animation. Gymnastique acrobatique FFG Niveaux 1 à 10. -II- Projet animation Gymnastique Acrobatique 1

Projet Animation. Gymnastique acrobatique FFG Niveaux 1 à 10. -II- Projet animation Gymnastique Acrobatique 1 Projet Animation Union Sportive de l Enseignement du Premier degré Gymnastique acrobatique FFG Niveaux 1 à 10 -II- Projet animation Gymnastique Acrobatique 1 Echauffement général : la préparation physique

Plus en détail

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée Pour aborder ce travail, les élèves doivent avoir acquis au minimum le test N 3 départemental Possibilité de travailler

Plus en détail

ACTIVITE SUPPORT : les jeux d opposition

ACTIVITE SUPPORT : les jeux d opposition Compétence spécifique à l activité : être capable de : - s opposer individuellement à un adversaire dans un jeu de lutte : tirer, pousser, saisir, tomber avec, immobiliser - coopérer avec des partenaires

Plus en détail

le patin à glace projet pédagogique à l école

le patin à glace projet pédagogique à l école le patin à glace projet pédagogique à l école guide pédagogique Le projet pédagogique «le patinage à l école» est issu de la collaboration entre l équipe des Éducateurs Territoriaux des Activités Physiques

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Livret scolaire. Cours moyen 2

Livret scolaire. Cours moyen 2 Inspection de l Éducation nationale 21 ème circonscription 24 avenue Jeanne d'arc 92160 Antony Livret scolaire Cours moyen 2 Prénom : Nom : Date de naissance : Année scolaire Classe Enseignant(s) Ce livret

Plus en détail

Collège français d Ibiza 07800 IBIZA ILES BALEARES Espagne

Collège français d Ibiza 07800 IBIZA ILES BALEARES Espagne 1 Collège français d Ibiza 07800 IBIZA ILES BALEARES Espagne Madame, Monsieur, chers parents, Vous avez le projet d inscrire votre enfant au collège français d Ibiza et nous vous remercions de l intérêt

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations UNITÉ D'APPRENTISSAGE COURSE DE VITESSE ET D OBSTACLES - CYCLE 3 - OBJECTIFS Compétences des programmes : Réaliser une performance mesurée (en distance et en temps) dans des activités athlétiques : courir

Plus en détail

Cycle des apprentissages fondamentaux. Année scolaire 20 /20. Livret Scolaire. Nom de l enseignant :

Cycle des apprentissages fondamentaux. Année scolaire 20 /20. Livret Scolaire. Nom de l enseignant : Cycle des apprentissages fondamentaux Année scolaire 20 /20 Livret Scolaire CP Nom : Prénom : Né le : Nom de l enseignant : Ce livret, complété à partir d évaluations faites régulièrement, permet à l enfant

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE. Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN. Année 2008/2009

DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE. Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN. Année 2008/2009 DENECKER Rémi L3 STAPS ES HALTEROPHILIE Description du mouvement de l Épaulé-jeté. Mr WATRIN Année 2008/2009 Fonctionnement Le schéma permet de visualiser les étapes principales lors d un épaulé jeté et

Plus en détail

Adapter ses déplacements....activité de pilotage au cycle1. équipe de cycle maternelle Mourguet et cpc-eps Lyon Part-Dieu

Adapter ses déplacements....activité de pilotage au cycle1. équipe de cycle maternelle Mourguet et cpc-eps Lyon Part-Dieu Adapter ses déplacements...activité de pilotage au cycle1 équipe de cycle maternelle Mourguet et cpc-eps Lyon Part-Dieu PILOTAGE : maternelle MOURGUET Compétence spécifique 2: Adapter ses déplacements

Plus en détail

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL LYCEE J. FAVARD GUERET DEVELOPPE COUCHE Placement : Bas du dos collé au banc, pieds posés sur le banc, les yeux sous la barre Exécution : Contrôler la descente de la barre

Plus en détail

Progression en éducation musicale au cycle 3

Progression en éducation musicale au cycle 3 Progression en éducation musicale au cycle 3 BO n 3 du 19 juin 2008 : «à la fin du cycle 3, l'élève est capable de: Interpréter de mémoire une chanson ; participer avec exactitude à un jeu rythmique ;

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Éducation physique et sportive Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés

Plus en détail

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 Vers UNE PROGRAMMATION EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ECOLE PRIMAIRE DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 La programmation :

Plus en détail

Titre de la séquence : Danse contemporaine Nombre de séances prévues : 6 Séance 1

Titre de la séquence : Danse contemporaine Nombre de séances prévues : 6 Séance 1 Cycle 3 Niveau : CM Champ disciplinaire : EPS Titre de la séquence : Danse contemporaine Nombre de séances prévues : 6 Séance 1 Compétences disciplinaires pour la séquence : Concevoir et réaliser des actions

Plus en détail

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Lire, oui mais pourquoi? En professionnels de l éducation, nous sommes souvent à la recherche

Plus en détail

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage Apprentissage en graphisme Introduction Recherche Activités motrices

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

La consultation sur les nouveaux programmes de l école primaire

La consultation sur les nouveaux programmes de l école primaire La consultation sur les nouveaux programmes de l école primaire Cycle des approfondissements Éducation physique et sportive Document d application Projet proposé par le groupe d experts I. L enseignement

Plus en détail

PROJET MUS'ARTS : CERCLES ET CARRES PETITES SECTIONS A ET B ECOLE ALOYS KOBES

PROJET MUS'ARTS : CERCLES ET CARRES PETITES SECTIONS A ET B ECOLE ALOYS KOBES PROJET MUS'ARTS : CERCLES ET CARRES PETITES SECTIONS A ET B ECOLE ALOYS KOBES PROJET ARTS VISUELS ET FORMES GEOMETRIQUES MUS'ARTS : CERCLES ET CARRES Le projet interdisciplinaire Cercles et carrés permettra

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 1. La course d orientation A la manière de SOMMAIRE 2. Spécificité et traitement didactique de l activité 2.1.Définition Essence---

Plus en détail

ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE OBJECTIFS

ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE OBJECTIFS Cycle 3. ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE OBJECTIFS L'enseignement de l'éducation physique et sportive vise, au cycle 3 : le développement des capacités et des ressources nécessaires aux conduites motrices

Plus en détail

ACROSPORT A L'ECOLE DOCUMENT D'AIDE A LA MISE EN ŒUVRE L'ACTIVITE EN MATERNELLE ET EN ELEMENTAIRE

ACROSPORT A L'ECOLE DOCUMENT D'AIDE A LA MISE EN ŒUVRE L'ACTIVITE EN MATERNELLE ET EN ELEMENTAIRE 1 ACROSPORT A L'ECOLE DOCUMENT D'AIDE A LA MISE EN ŒUVRE L'ACTIVITE EN MATERNELLE ET EN ELEMENTAIRE 2 SOMMAIRE DU DOCUMENT ANALYSE DE L'ACTIVITE, pp. 3 à 4 SECURITE EN ACROSPORT Ŕ REGLES D'OR, pp. 5 à

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Projet d'animation Relaxation et expression corporelle

Projet d'animation Relaxation et expression corporelle Projet d'animation Relaxation et expression corporelle Par la pratique de posture et d expression corporelle simple, accompagner l enfant dans la connaissance de son corps et de sa respiration, en faisant

Plus en détail

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Le cahier de vie Fonctions et apprentissages Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Plan de l animation I Les origines du cahier de vie II Les fonctions III Les apprentissages IV Le cahier

Plus en détail

Document d application

Document d application Cycle des approfondissements Éducation physique et sportive Document d application Projet proposé par le groupe d experts I. Objectifs - Trois objectifs généraux : L enseignement de l éducation physique

Plus en détail

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section 1- L oral et l écrit La langue Orale La langue Ecrite Produire un texte 2- Agir dans le monde 3- Découvrir le monde Le monde des objets Le monde

Plus en détail

ENSEIGNER LE ROLLER AU CYCLE 2/3

ENSEIGNER LE ROLLER AU CYCLE 2/3 ENSEIGNER LE ROLLER AU CYCLE 2/3 Outils et contenus pour réaliser une séquence ENSEIGNER LE ROLLER à l école (C2/3) 1. Historique La véritable naissance du patin à roulettes date de 1870, mais il a fallu

Plus en détail

Proposition module maternelle : lancer

Proposition module maternelle : lancer Proposition module maternelle : lancer Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail