ORGANISER L'EPS A L'ECOLE PRIMAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ORGANISER L'EPS A L'ECOLE PRIMAIRE"

Transcription

1 ORGANISER L'E A L'ECOLE PRIMAIRE Cadre réglementaire et recommandations départementales Comme précisé dans les programmes scolaires de juin 2008, l'activité physique et les expériences corporelles contribuent au développement moteur, sensoriel, affectif et intellectuel de l enfant, A l école maternelle, l enfant découvre les possibilités de son corps par la pratique d activités physiques libres ou guidées, le respect de règles, l expression à visée artistique. A l école élémentaire, la pratique des activités est organisée en exploitant les ressources locales et en visant les quatre compétences : - réaliser une performance - adapter ses déplacements à différents types d environnement - coopérer et s opposer individuellement et collectivement - concevoir et réaliser des actions à visées expressives, artistiques, esthétiques. Les fonctions de l E à l école primaire ne peuvent être dissociées de la polyvalence du maître et de l apprentissage scolaire. Les enseignants de l école primaire, soucieux d apporter à leurs élèves une éducation équilibrée, élaborent une programmation en tenant compte des compétences spécifiques de l E et celles du socle commun prévues par ces instructions. Des unités d apprentissage sont alors élaborées permettant aux élèves, par le biais de leur contenu, d accéder à une éducation citoyenne. C est dans ce cadre, que les pratiques corporelles doivent exister et s organiser. Un certain nombre d interrogations se posent alors : quelles contraintes respecter? sur quelles ressources s appuyer? quelles activités pratiquer? à partir de quelles compétences? à quelle période? quel niveau atteindre à la fin de chaque cycle? quels objectifs viser? Autant de questions, bien éloignées du simple plaisir de faire pratiquer les élèves, qui laissent parfois l enseignant perplexe! Grâce à ce document, l équipe E1 aborde chronologiquement les étapes essentielles de l organisation de l E à l école primaire en proposant des solutions concrètes aux équipes pédagogiques. Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

2 1) Les préalables à respecter : a) l enseignant : L article L du code de l Education spécifie que l enseignement de l E est assuré dans les écoles maternelles et élémentaires par les enseignants du premier degré, réunis en équipe pédagogique. Le maître peut donc intervenir seul, à l école, quelle que soit l activité E. Néanmoins, dans le cadre des sorties scolaires : «Toutes les activités physiques et sportives, exceptées celles qui nécessitent un encadrement renforcé, peuvent être enseignées par le maître seul lorsqu il s agit de sortie régulière. Dans le cas d une sortie occasionnelle, un taux d encadrement spécifique s impose» b) les activités : Tous les élèves participent aux activités programmées par l enseignant sauf dans le cas d une contre-indication médicale. * Activités physiques et sportives qui ne doivent pas être pratiquées à l école primaire : le tir avec armes à feu, les sports aériens, les sports mécaniques, la musculation avec emploi de charges, l haltérophilie, la spéléologie (classe III et IV), la descente de canyon, le rafting et la nage en eau vive. *Activités physiques et sportives nécessitant un encadrement renforcé :sports de montagne, ski, escalade, alpinisme, activités aquatiques, subaquatiques, nautiques avec embarcation, tir à l arc, VTT, cyclisme sur route, sports équestres, sports de combat, hockey sur glace, spéléologie (classe I et II). c) les horaires : ECOLE HORAIRES OFFICIELS CE QUE NOUS RECOMMANDONS MATERNELLE Pas de contrainte officielle Chaque jour, 45 mn minimum ELEMENTAIRE 108 h annuelles Quatre séances par semaine A titre indicatif, la durée de la séance d E ne devrait pas être inférieure à 30 effectives, et la pratique de l E inférieure à 3h hebdomadaires. A l école élémentaire, les 3 heures hebdomadaires seront réparties au minimum sur 3 jours. Dans le cadre d une sortie scolaire, afin d éviter une perte de temps et une fatigue excessive pour les élèves, il est souhaitable que la durée du déplacement aller-retour ne soit pas supérieure au temps réel de l activité. d) les intervenants extérieurs : L article L du code de l Education spécifie également que, «un personnel agréé disposant d une qualification définie par l Etat, peut assister l équipe pédagogique, avec son accord et sous la responsabilité de celle-ci». C est donc à ce titre que les intervenants extérieurs peuvent être admis à assister, selon leur qualification, les enseignants. Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

3 Les intervenants bénévoles ou rémunérés, quel que soit le type d intervention, ponctuelle ou régulière, doivent être autorisés par le directeur d école et agréés par l Inspecteur d Académie. Les interventions ne peuvent débuter qu après réception de l agrément accordé par l Inspecteur d Académie. * l intervention : Sans constituer un frein à la pratique des activités physiques et sportives dans leur diversité, les quelques recommandations qui suivent n ont d autre vocation que de garantir la pertinence de ces interventions. - en maternelle : l agrément ne sera délivré que pour l encadrement d activités de type renforcé. Il est particulièrement recommandé, à ce niveau, de se limiter à la mise en œuvre d un projet spécifique par trimestre ( par exemple, 6 séances d activité»poney» au premier trimestre, 6 séances d escalade au second trimestre ) - en élémentaire : intervention possible, en fonction de la qualification de l intervenant. * le temps d intervention ; - en aucun cas, l intervenant ne pourra prendre en charge la totalité de l horaire de l E effective. * l organisation administrative : - un projet pédagogique, élaboré par le maître en liaison avec l intervenant extérieur, sera lié à la demande de cet I.E., selon trois cas : 1/ intervention simple, un intervenant extérieur pour une classe ; élaborer un projet pédagogique par classe et par activité. 2/ interventions multiples, un intervenant pour plusieurs classes; élaborer un projet pédagogique par classe, par activité et un emploi du temps de l intervenant dans l école. 3/ interventions multiples, un intervenant pour plusieurs écoles ; élaborer un projet pédagogique par classe, par activité, l emploi du temps par école et une fiche récapitulative d intervention annuelle sur plusieurs écoles. * l organisation pédagogique de la séance : - il est exclu d envisager une activité sans l implication active du maître. L intervenant extérieur ne peut en aucun cas se substituer au maître. - ces préalables impliquent la possibilité d organiser la classe selon les trois cas suivants ; le maître enseigne avec un intervenant extérieur agréé : il y a cointervention, chacun des adultes prend en charge un groupe d enfants pour faire pratiquer l une des activités de l E ( à proximité l un de l autre ), le maître enseigne avec plusieurs intervenants agréés, il a un groupe d enfants en charge : il y a co-intervention, chacun des adultes prend en Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

4 charge un groupe d enfants pour faire pratiquer l une des activités de l E ( à proximité les uns des autres ), le maître coordonne plusieurs intervenants agréés, il n a pas de groupe en charge. Il passe d atelier en atelier où se pratique l une des activités de l E ( chaque atelier à proximité les uns des autres ). Conformément à la circulaire sur la natation scolaire de juillet 2011, ce troisième cas ne pourra être celui d une organisation de la classe dans le cadre d une activité aquatique. En effet, cette circulaire précise bien le rôle de l enseignant : «l enseignement de la natation est assuré sous la responsabilité de l enseignant de la classe ou, à défaut, d un autre enseignant dans le cadre du service de l école. Celui-ci conduit la leçon dans le cadre d un projet pédagogique établi avec l appui des équipes de circonscription». e) sécurité et responsabilité pénale : Afin de limiter le risque lié à la responsabilité pénale des enseignants, le législateur est intervenu à deux reprises. D une part, la loi de mai 1996, prévoit «les fonctionnaires ne peuvent être condamnés pour des faits non intentionnels commis dans l exercice de leurs fonctions que s il est établi qu ils n ont pas accompli les diligences normales compte tenu de leurs compétences du pouvoir et des moyens dont ils disposaient ainsi que des difficultés propres aux missions que la loi leur confie». D autre part, la loi de juillet 2000 tend à préciser la définition des délits non intentionnels ; «les personnes sont responsables pénalement s il est établi qu elles ont, soit violé de façon manifestement délibérée une obligation particulière de sécurité prévue par la loi ou le règlement, soit commis une faute caractérisée et qui exposait autrui à un risque d une particulière gravité qu elles ne pouvaient ignorer». Désormais, pour condamner un agent, auteur indirect de faits ayant entraîné un dommage ( mort ou blessures ), le juge pénal est tenu de caractériser une faute d une certaine gravité soit qui expose autrui à un risque particulièrement grave et que cet agent ne pouvait ignorer, soit qui consiste en la violation manifestement délibérée d une obligation particulière de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, c est à dire par un décret ou un arrêté. Ainsi, les enseignants ont-ils une obligation de moyens et non de résultat. A ce titre, le maître doit organiser, en liaison avec les intervenants à l école et/ou les responsables du site (en cas de sortie scolaire), la sécurité des élèves, dans le sens le plus large du terme. Quel que soit le type de dispositif pédagogique adopté, il appartient à l enseignant, s il est à même de constater que les conditions de sécurité ne sont manifestement plus réunies, de suspendre ou d interrompre immédiatement l activité. L examen des premières décisions qui ont été rendues montre que les juges interprètent ces nouvelles dispositions de manière favorable à l encontre des élus et des fonctionnaires. Dans le cas ou le fonctionnaire est relaxé, la famille de la victime peut néanmoins obtenir réparation du préjudice subi. 2) Organiser c est programmer : Le directeur d école, dans le cadre du Projet d école engage l équipe pédagogique à élaborer, pendant les heures de concertation, au moment de la pré-rentrée ou autre, une «programmation de l E». Il faut donc : Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

5 recenser les ressources en installations, matériels, personnes, aborder, dans chacune des années des cycles, les quatre compétences (réaliser une performance mesurée, adapter ses déplacements à différents types d'environnements, s'affronter individuellement ou collectivement, concevoir et réaliser des actions à visée artistique, esthétique ou expressive). Chaque compétence est traitée au travers d'une ou plusieurs activités. Ainsi, la compétence "Réaliser une performance mesurée" peut être travaillée à travers les activités athlétiques, les activités de natation choisir les compétences transversales, générales et les connaissances adaptées aux besoins des élèves de l école, choisir, à partir des ressources et des compétences visées, les activités adéquates, établir un programme de l école, pour chaque cycle, pour chaque classe, illustrant le choix et la répartition des activités, en tenant compte de leur indispensable équilibre ( sur 3 ans ), des rencontres USEP Afficher ce document afin que les élèves, les enseignants, les parents puissent, en permanence, le consulter. 3) La démarche : prévoir le contenu de chaque unité d apprentissage retenue (objectifs, situations, évaluations). a) à la maternelle : C'est en s'exerçant librement, puis de façon plus guidée, que les enfants vont peu à peu construire les actions, les diversifier, les enrichir, commencer à les coordonner et les enchaîner entre elles. Elles ne sont pas élaborées pour elles-mêmes, mais au travers de la pratique des activités physiques qui leur donnent tout leur sens. b) à l école élémentaire : Les diverses activités physiques, sportives et artistiques proposées ne sont pas la simple transposition des pratiques sociales existantes. Elles doivent permettre aux élèves de vivre des "expériences corporelles" particulières, dont les intentions poursuivies, les sensations et les émotions éprouvées sont différentes selon les types de milieux et d'espaces dans lesquels elles sont pratiquées (Incertitude ou non, interaction des autres ou non...). En s'engageant dans des activités physiques, sportives et artistiques variées, ayant du sens (affectif, social) pour eux, les élèves peuvent construire quatre types de compétences spécifiques, significatives de ces expériences corporelles, réalisant et enchaînant des actions de plus en plus complexes et variées qui enrichissent ainsi leur répertoire moteur. c) élaborer une Unité d Apprentissage : La concrétisation de ces démarches se réalise à partir d unités d apprentissages. Celles-ci peuvent être constituées d un nombre de séances différent. Exemple: (SR) + S1+ S2 + S3 + S4 + S5 + (SR) => Cette Unité d Apprentissage se compose de 7 séances dont 5 séances encadrées par deux (SR). Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

6 La SR (situation de référence), est pour toute activité une situation globale conservant «l essentiel» de l activité et permettant d identifier les «acquis» des enfants (au plan du comportement moteur, de la stratégie ). Les besoins, ainsi repérés, sont travaillés lors des situations d apprentissage (S1, S2 ). La (SR) reprise, à l identique, en fin d unité d apprentissage, permet de constater les progrès réalisés, le niveau atteint et, ainsi de suite Chaque Unité d Apprentissage se compose d au moins 7 séances à raison d une séance par semaine, en continu. Ce minimum correspond à une période d un demi trimestre, repris par les exemples de programmation suivants. Cependant, de la maternelle au CM2, les Unités d Apprentissages s allongent jusqu à atteindre une quinzaine de séances afin de rendre la formation plus performante, sans pour autant devenir excessive. L association d école, USEP, à partir des projets de secteur, de partenariat et départementaux, devient, dans ce cadre, une aide fondamentale. En effet, ces différents projets offrent l occasion à l équipe pédagogique d insérer dans la programmation des Unités d Apprentissage permettant, à la fois, des temps de préparation et un aboutissement pour l activité choisie, sous la forme de rencontres inter-école, inter-classe De plus, ces rencontres permettent de confirmer la nécessaire cohérence entre les valeurs que l école entend faire acquérir aux élèves au travers des programmes et leur mise en œuvre dans le cadre associatif. Le code de l'éducation prévoit, pour chaque élève du premier degré, un livret scolaire, instrument de liaison entre les maîtres, ainsi qu'entre l'école et les parents. Il permet d'attester progressivement des compétences et connaissances acquises par chaque élève au cours de sa scolarité. Le livret scolaire suit l'élève jusqu'à la fin de sa scolarité primaire. Il est transmis à l'école d'accueil en cas de changement d'école. La partie qui intéresse l'e se trouve dans la circulaire n du , B.O.N 45 du : Palier 1 CE1 «Les compétences sociales et civiques» Avoir un comportement responsable oui non Respecter les autres et les règles de la vie collective Pratiquer un jeu ou un sport collectif en respectant les règles Appliquer les codes de la politesse dans ses relations avec ses camarades, avec les adultes à l'école et hors de l'école, avec le maître au sein de la classe Palier 2 CM2 «Les compétences sociales et civiques» Avoir un comportement responsable oui non Respecter les règles de la vie collective, notamment dans les pratiques sportives Respecter tous les autres, et notamment appliquer les principes de l'égalité des filles et des garçons Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

7 L'E se retrouve également dans bon nombre de compétences attribuées aux autres activités. Ce livret scolaire facilite aussi la continuité des apprentissages du primaire au collège. 4) La programmation E à l école primaire A) Exemple de programmation E en maternelle Agir et s exprimer avec son corps Par la pratique d activités physiques libres ou guidées Par la pratique d activités qui comportent des règles Par la pratique des activités d expression à visée artistique A la fin de l école maternelle, l enfant est capable de : - adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variés. - coopérer et s opposer individuellement ou collectivement ; accepter les contraintes collectives. - s exprimer sur un rythme musical ou non, avec un engin ou non ; exprimer des sentiments et des émotions par le geste et le déplacement. - se repérer et se déplacer dans l espace. - décrire ou représenter un parcours simple. Compétences à développer : Attitudes : -affirmer son autonomie dans l espace par rapport aux objets, aux personnes. -adapter son comportement dans une situation où il n est pas seul. -comprendre des jeux. -observer, verbaliser, dessiner. Concept espace-temps : -se situer dans un espace donné. -savoir parcourir un itinéraire simple. -se donner des repères et des codes. Méthodes : -identifier les observations données par ses sens. -comprendre et exécuter une consigne. Motrices : -s engager dans l action dans des situations qui ont un sens pour lui. -oser réaliser, en sécurité, des actions dans un environnement proche. -participer à des jeux simples. -utiliser un répertoire d actions élémentaires. -s exprimer avec son corps. Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

8 CHOIX DES COMPETENCES ET REPARTITION DES ACTIVITES POUR LA MATERNELLE (1, 1 MS, 1 GS, 1 séance par jour) Agir et s exprimer avec son corps Activité Jeu de Compétence à développer rentrée toussaint noël L M J V L M J V Pratique d activités physiques libres ou guidées adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variés. Courir Sauter Lancer grimper s orienter A définir pour chaque situation suivant le tableau ci-dessus Préparer la rencontre USEP Décrire et représenter un parcours simple. MS GS GS MS MS GS MS GS Coopérer et jeux d opposition s opposer individuellement ou jeux de tradition collectivement Accepter les contraintes collectives GS MS GS MS S exprimer sur un rythme musical ou non mime expression corporelle Exprimer des sentiments et des émotions MS GS MS GS Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

9 B) Exemple de programmation E au CP-CE1 Compétences Réaliser une performance. Adapter ses déplacements à différents types d environnement. Coopérer et s opposer individuellement et collectivement. Concevoir et réaliser des actions à visée expressive, artistique, esthétique. Compétences à développer Attitudes : -écouter le maître et les autres. -prendre la parole à bon escient. -émettre des suppositions. -faire des choix. Concept espace-temps : -réaliser des représentations simples de l espace familier, s y situer. -mémoriser un cheminement. Méthodes : -mener un travail à son terme. -lire un plan simple. -établir des relations entre la manière de faire et le résultat. -appréhender les notions de déplacement, de durée. Motrices : -agir en fonction d un risque reconnu. -tenir divers rôles dans une équipe. -explorer des milieux inhabituels. -respecter une consigne. Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

10 CHOIX DES COMPETENCES ET REPARTITION DES ACTIVITES POUR LE CP-CE1 (1CP, 1 CE1, 1 séance par jour) Compétence Activité Jeu de Compétence à développer rentrée toussaint noël L M J V L M J V Réaliser une performance Courir vite Lancer loin A définir pour CE1 chaque situation suivant le tableau CP ci-dessus CP CE1 Adapter ses déplacements à différents types d environnements poney orientation Agir en fonction d un risque reconnu CE1 CP CE1 CP Coopérer et s opposer individuellement et collectivement jeux opposition jeux de tradition Préparer la rencontre USEP CP CE1 CE1 CP Concevoir et réaliser des actions à visée expressive, artistique, esthétique mime expression corporelle danse folklorique Exprimer des sentiments et des émotions CE1 CP CE1 CP Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

11 C) Exemple de programmation E au CE2-CM1-CM2 Compétences Réaliser une performance mesurée en distance et en temps. Adapter ses déplacements à différents types d environnement. Coopérer ou s opposer individuellement et collectivement. Concevoir et réaliser des actions à visée expressive, artistique, esthétique. Compétences à développer Attitudes : -exercer des responsabilités personnelles. -identifier les problèmes de l environnement. -affirmer ses choix, les expliciter. -savoir repérer les éléments significatifs d une situation. -participer à des actions en respectant les règles. Concept espace-temps : -s organiser en fonction de l espace et du temps. -comparer la représentation à des échelles différentes. -mobiliser les connaissances de base mémorisées. Méthodes : -sélectionner des informations et les organiser. -communiquer ses démarches. Motrices : -anticiper sur les actions à réaliser. -utiliser ses savoirs de manière efficace dans les activités physiques d expression. -choisir des stratégies d action. -acquérir des savoirs. -s inscrire dans un projet individuel visant à la meilleure performance. -s inscrire dans un projet collectif et apprécier son niveau de pratique. -agir en fonction d un risque reconnu et apprécié. Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

12 CHOIX DES COMPETENCES ET REPARTITION DES ACTIVITES POUR LE CE2-CM1-CM2 (1 CE2, 1 CM1, 1 CM2, 1 séance par jour) Compétence Activité Jeu de Compétence à développer rentrée toussaint noël L M J V L M J V Réaliser une performance mesurée en distance et en temps Course d obstacles Saut en hauteur Lancer de javelot A définir pour CM1 CM2 chaque situation suivant le tableau ci-dessus CE2 CE2 CM2 CM1 Adapter ses déplacements à différents types d environnements Natation Orientation Préparer la rencontre USEP CM2 CM1 CE2 CM1 CE2 CM2 Coopérer ou s opposer individuellement et collectivement Tennis Rugby Respecter les règles et assurer des rôles différents CE2 CM2 CM1 CM2 CM1 CE2 Concevoir et réaliser des actions à visée expressive, artistique, esthétique Natation synchronisée Activité de cirque Exprimer des sentiments et des émotions CE2 CM2 CM1 CE2 GRS CM2 5) Conclusion : Ce travail d organisation, de l E dans votre école, sera également l occasion de réaliser un projet d équipe, de guider les éventuelles interventions extérieures vers les objectifs de l école primaire et ainsi de faire entrer de plein pied, votre établissement, dans le XXI siècle. Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

13 REFERENCES OFFICIELLES Code du sport : articles L 212-1, L 212-3, L Code de l éducation : articles L Circulaire n du relative à la participation d intervenants extérieurs aux activités d enseignement dans les écoles maternelles et élémentaires.(b.o. n 29 du ) Loi n du et loi du relatives au code pénal. Circulaire n du relative à l organisation des sorties scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires publiques.(b.o. hors série n 7 du ) Arrêté du : BO Hors série n 3 du fixant les programmes et les horaires de l école primaire. Circulaire n du relative à l enseignement de la Natation dans les établissements du premier et du Second degré. BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE CD-ROM de la circonscription de Céret : de la théorie à la pratique de l E à l école primaire. Exemples d Unités d Apprentissages et de situations exploitables directement sur le terrain. Jeux d oppositions. Activité rencontre. CRDP Montpellier. Lucien Marc et André Gelade. Le guide de l enseignant ; tome 1 et 2 : Revue E, 11 avenue du Tremblay Paris L éducation physique ; volume 1, 2 et 3,de J.R. Courtois : CRDP de Grenoble, 11 avenue Général Champon Grenoble Cédex. L Education Physique à l école primaire (cycles I, II, III ) ; 11 avenue du Tremblay Paris. L E à l école maternelle ; 11 avenue du Tremblay Paris. Articles de la Revue E1 ; 11 avenue du Tremblay Paris. Essais de Réponses du Ministère édités par la Revue E ; 11 avenue du Tremblay Paris DOCUMENTS DEPARTEMENTAUX La randonnée, la plongée, la baignade, le ski, L E et les Sorties Scolaires, le sentier sous-marin, les cartes d orientation Tous ces documents peuvent être consultés sur le site de l Inspection Académique : Pour tout autre renseignement ou tout renseignement complémentaire, contacter les conseillers pédagogiques en E, de circonscription ou départementaux. Equipe départementale E1 des Pyrénées Orientales Juin

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS Table des matières LES TEXTES DE REFERENCE... 3 POURQUOI UN GUIDE PRATIQUE?... 4 L INTERVENTION

Plus en détail

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 1 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL EN EPS 2OO9-2012 L Education Physique et Sportive est une discipline à part entière de l école maternelle et élémentaire. Elle

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES Équipe départementale EPS 1 degré du Puy de Dôme 1 GENERALITES Préambule Ce document a pour objet d

Plus en détail

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 Vers UNE PROGRAMMATION EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ECOLE PRIMAIRE DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 La programmation :

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

EPS à l École primaire

EPS à l École primaire Contribue à l épanouissement de l enfant Relève de la compétence des maîtres S envisage dans le cadre de projet pédagogique EPS à l École primaire Fait l objet une attention particulière Contribue à l

Plus en détail

Programmes et et programmation de. à l école primaire

Programmes et et programmation de. à l école primaire Programmes et et programmation de de l EPS à l école primaire D. Smadja,, IEN Maromme Animation pédagogique p cycle 2 février 2011 1-1- CONTENUS D ENSEIGNEMENTD Enjeux et finalités Compétences et activités

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES GENERAUX

BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES GENERAUX BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES GENERAUX Agir dans le monde ( collection fichier ressources) : L éducation physique en maternelle (code 173074) (Editions Nathan).Pour apprendre à agir

Plus en détail

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 Sommaire Définition Aide à la programmation en maternelle Mise en œuvre Schéma de navigation

Plus en détail

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que :

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que : LE PROGRAMME en EDUCATION PHYSIQUE à L ECOLE PRIMAIRE IO 2002 Les instructions officielles de 2002 ne présentent pas de point de rupture avec celles de 1995 mais sont cependant plus détaillées et précises

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

CYCLOTOURISME ET VTT EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES

CYCLOTOURISME ET VTT EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES CYCLOTOURISME ET VTT EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES Équipe départementale EPS 1 degré du Puy de Dôme Généralités Préambule Ce document a pour

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE Textes de référence : Circulaire n 2011-090 du 7 juillet 2011-BO n 28 du 14 juillet 2011 PEAMBULE : - La natation est partie intégrante de l enseignement de l EPS à l école

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 Les 4 tableaux format A4 suivants (l EPS 4 à 4!) sont le résultat d une tentative personnelle de présentation synthétique d utiles connaissances et considérations

Plus en détail

Responsabilité civile et pénale de l instituteur

Responsabilité civile et pénale de l instituteur Responsabilité civile et pénale de l instituteur 1 Responsabilité civile et pénale de l instituteur Le terme instituteur désigne toute personne mandatée ou agréée par l administration pour assurer un enseignement

Plus en détail

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations ACADEMIE DE LILLE INSPECTION ACADEMIQUE DU PAS-DE-CALAIS Division des écoles 20 bd de la Liberté 62021 Arras cedex DE1- Nadine Guyon Tél : 03 21 23 91 23 Fax : 03 21 23 82 27 e-mail : ce.i62dec1@ac-lille.fr

Plus en détail

AU SOMMAIRE DE CE GUIDE

AU SOMMAIRE DE CE GUIDE RÉFÉRENCES DES PRINCIPAUX TEXTES OFFICIELS ET RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES D AIDE A LA MISE EN ŒUVRE DE L ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ÉCOLE PRIMAIRE Conseillers techniques départementaux en EPS

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

!!" # $ % & ' ( ) # * ( + # # $ (, $ - (. / -- 0 # # 1-2 - # $ 3 - ( 4 *4-5. & ) * 5

!! # $ % & ' ( ) # * ( + # # $ (, $ - (. / -- 0 # # 1-2 - # $ 3 - ( 4 *4-5. & ) * 5 "$ %&' ( )* ( +$ (,$- (./-- 0 1-2- $ 3- ( 4*4-5.&)* 5 Un cadre légal : Les écoles primaires, à la différence des collèges et des lycées, ne sont pas des établissements publics autonomes, et ne bénéficient

Plus en détail

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire Quel pas en avant est possible? Le premier progrès à réaliser pour que tous les élèves bénéficient de l enseignement de l EPS est d assurer

Plus en détail

Comment organiser l enseignement de l E.P.S à l école?

Comment organiser l enseignement de l E.P.S à l école? Comment organiser l enseignement de l E.P.S à l école? Un document proposé par l Equipe Départementale EPS de l Hérault Inspection académique Académie de Montpellier CONTENU DU DOCUMENT Sommaire pages

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

ROULER A L ECOLE MATERNELLE

ROULER A L ECOLE MATERNELLE Construire une Unité d Apprentissage en EPS ROULER A L ECOLE MATERNELLE Dossier réalisé par l équipe des CPC EPS des circonscriptions de Châlons-en-Champagne Anne GANTELET, Bernard FLORION et Pascal LOCUTY

Plus en détail

Vers la course d orientation à l école : quelques aspects théoriques, institutionnels et pédagogiques

Vers la course d orientation à l école : quelques aspects théoriques, institutionnels et pédagogiques - 1 - Vers la course d orientation à l école : quelques aspects théoriques, institutionnels et pédagogiques - 2-1 Quelques éléments généraux sur la course d orientation La course d orientation, c est :

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Les intervenants extérieurs à l école primaire. Guide pratique 2009. Introduction :

Les intervenants extérieurs à l école primaire. Guide pratique 2009. Introduction : 1 Les intervenants extérieurs à l école primaire Guide pratique 2009 Introduction : Certaines activités, nécessitant un encadrement renforcé ou une compétence technique précise, ne sont rendues possibles

Plus en détail

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs 1 Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2 -- s'opposer individuellement avec les jeux d'oppositions duelles Compétences spécifiques liées à l'activité -- rencontrer un partenaire

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 Objectifs pédagogiques du PEDT Mettre l enfant au cœur du projet et favoriser son développement - Accorder une priorité au besoin de jouer, avec les

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN. Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER

PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN. Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER Il n est pas d usage de commencer les séances de natation avant la grande section. Néanmoins, dès la moyenne

Plus en détail

Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération...

Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération... Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération... Au Cycle 1, 2 et 3 David Leschi - Conseiller pédagogique EPS - Circonscription de Grasse Bibliographie : Essai de réponses -Jeux du patrimoine,

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

Le sport dans l institution scolaire : l enseignement de l EPS

Le sport dans l institution scolaire : l enseignement de l EPS Le sport dans l institution scolaire : l enseignement de l EPS Introduction L éducation physique et sportive (EPS) vise à la réussite de tous les élèves, aux différents niveaux de scolarité : elle contribue

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

L ESCALADE à L ECOLE

L ESCALADE à L ECOLE L ESCALADE à L ECOLE CPC LYON : R.Reynaud EDUCATEURS LYON : D.Kirsh - O.Teulade ANNEXES : ENCADREMENT et SECURITE circulaires ministérielles et académiques PRESENTATION R.Reynaud - déc 96 CPC - LYON 1

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

VIE ASSOCIATIVE ORGANISATION D ACTIVITES FACULTATIVES GESTION DE FONDS DANS LES ECOLES

VIE ASSOCIATIVE ORGANISATION D ACTIVITES FACULTATIVES GESTION DE FONDS DANS LES ECOLES Office central de la coopération à l école de Seine Saint Denis. 63 allée du colonel Fabien, 93320 Pavillons sous Bois Tel : 08.70.59.93.94 Tel/Fax : 01.48.50.27.10 Mail : ad93@occe.coop VIE ASSOCIATIVE

Plus en détail

Le Golf, à l école...

Le Golf, à l école... Le Golf, à l école... Limites et perspectives Orientations de la ff.golf dans le cadre de l intégration de la pratique du golf en milieu scolaire et universitaire Claude ANACKIEWICZ, CPC EPS Marvejols

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3 R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet basket-ball au CYCLE 3 - COMPETENCES EPS R.Reynaud-05/2003 CPC Lyon Part Dieu

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ET DES SORTIES SCOLAIRES DANS L ACADEMIE DE LA REUNION.

RECOMMANDATIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ET DES SORTIES SCOLAIRES DANS L ACADEMIE DE LA REUNION. EPS ET SECURITE RECOMMANDATIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ET DES SORTIES SCOLAIRES DANS L ACADEMIE DE LA REUNION. SOMMAIRE I/ Introduction- L objectif de ce document. p

Plus en détail

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée 1 La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée générale et technologique a entraîné une réécriture des programmes, et notamment ceux de l éducation physique et sportive.

Plus en détail

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Le 13 octobre 2010, Madame GOUTTENOIRE, Professeur à la faculté de Droit de Bordeaux 4, Directrice de l institut des Mineurs

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

CONTRAT EDUCATIF LOCAL

CONTRAT EDUCATIF LOCAL CONTRAT EDUCATIF LOCAL Année 2002-2003 CANDIDATURE ET PROJET D ACTIONS SUR LES TEMPS PERI ET EXTRA-SCOLAIRES sur la commune ou le groupement de communes de... Ce dossier comprend : Page 2 : Page 3 : Page

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE 3 ÈME PÉRIODE 2014/2015 Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE À LA DÉCOUVERTE DU FITNESS Favoriser le bien être de l enfant. Découvrir des techniques

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 2015-2016

REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 ! REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 201-2016 EFIW Campus International, BO Xue Lu, WEDZ Hanyang 43006 WUHAN CHINE 1. Présentation de l école 2. Fonctionnement

Plus en détail

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 Rédaction Jean-Pierre GUICHARD Conseiller pédagogique en EPS Ministère

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION JEUNE JUGE JEUNE ARBITRE. www.ugsel.org

LIVRET DE FORMATION JEUNE JUGE JEUNE ARBITRE. www.ugsel.org LIVRET DE FORMATION JEUNE JUGE JEUNE ARBITRE www.ugsel.org RÔLE DU LIVRET DE FORMATION MISSIONS DU JEUNE ARBITRE I JEUNE JUGE Ce livret guidera l élève engagé dans la formation. Aussi il témoigne de l

Plus en détail

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes?

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L enseignement de l Education Physique et Sportive (EPS) vise le développement des capacités

Plus en détail

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun l EPS des programmes: Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée en lien avec les programmes Connaissances et capacités à valider pour l acquisition du socle commun Course

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

Fiches accompagnement

Fiches accompagnement Éducation physique et sportive École maternelle Cycle des apprentissages fondamentaux Cycle des approfondissements Projet proposé par le groupe d experts Fiches accompagnement Athlétisme - École maternelle,

Plus en détail

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES 1- LA COMMISSION SPORTIVE Article 1.1 Rôle La Commission Sportive veille à la bonne mise en œuvre de la politique sportive du projet fédéral. A ce titre, elle est chargée

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI)

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI) Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de l enseignement Inspectorat de la scolarité obligatoire BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

LE COLLEGE FRANCOIS VILLON. 18 Rue COURENCQ 13011 MARSEILLE http://www.clg-villon.ac-aix-marseille.fr

LE COLLEGE FRANCOIS VILLON. 18 Rue COURENCQ 13011 MARSEILLE http://www.clg-villon.ac-aix-marseille.fr LE COLLEGE FRANCOIS VILLON 18 Rue COURENCQ 13011 MARSEILLE http://www.clg-villon.ac-aix-marseille.fr Un environnement agréable Le collège est tout proche du Bd St Marcel, au calme, à l écart de la circulation.

Plus en détail

Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs

Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs La responsabilité d une personne est toujours définie par le juge sur la base de faits précis et circonstanciés. Direction

Plus en détail

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Page 1 Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Sommaire 1. Cadre institutionnel

Plus en détail

Formation ALS AGEE 2014

Formation ALS AGEE 2014 Formation ALS AGEE 2014 Programme : Repérer les comportements à risques et veiller à l intégrité physique et psychologique des participants Assurer la protection des participants et des tiers 03/04/2014

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. septembre 2008 édité par le SNUipp-fsu. sorties scolaires sécurité responsabilité protection de l enfance

GUIDE PRATIQUE. septembre 2008 édité par le SNUipp-fsu. sorties scolaires sécurité responsabilité protection de l enfance GUIDE PRATIQUE septembre 2008 édité par le SNUipp-fsu sorties scolaires sécurité responsabilité protection de l enfance Vers plus de sérénité école, c est l initiative pédagogique, les classes découvertes,

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son Ecole privée Saint Joseph La butte 85700 Les Châtelliers Châteaumur ecolepriveelabutte@wanadoo.fr Chers Parents, Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE Montpellier - 13 novembre 2012 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques La nature de l activité L âge des participants à l activité Le lieu de l activité

Plus en détail

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Responsabilités et assurances dans le domaine du sport Présentation de la maïf La Maïf est le 1 er assurées. assureur des

Plus en détail

DEFINITIONS RESPONSABILITE

DEFINITIONS RESPONSABILITE DEFINITIONS Qu est ce que le temps périscolaire? Il est constitué des heures qui précèdent et suivent la classe durant lesquelles un encadrement est proposé aux enfants scolarisés : - la période d accueil

Plus en détail

Logo Nom Prénom Adresse Téléphone Mail

Logo Nom Prénom Adresse Téléphone Mail Logo Nom Prénom Adresse Téléphone Mail A, le novembre 2013 Madame, Monsieur Je vous contacte pour vous présenter mon activité qui pourrait s inscrire dans la nouvelle organisation du temps péri-scolaire

Plus en détail

FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE. hors R3

FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE. hors R3 FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE hors R3 Dispositifs avec candidature individuelle 7 DISPOSITIF : 09D0640014 - SCOLARISER UN ELEVE EN SITUATION DE HANDICAP EN MILIEU ORDINAIRE - BEARN Module : 1031

Plus en détail

Projet Pédagogique. Accueil Périscolaire. Service Enfance et Jeunesse. Mairie de Varces Allières et Risset. Décembre 2013

Projet Pédagogique. Accueil Périscolaire. Service Enfance et Jeunesse. Mairie de Varces Allières et Risset. Décembre 2013 Projet Pédagogique - Accueil Périscolaire Service Enfance et Jeunesse Mairie de Varces Allières et Risset - Décembre 2013 Page 1 SOMMAIRE 1. Le contexte varçois... 3 2. Des intentions pédagogiques portées

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE 1 SOMMAIRE I. NOTION DE RESPONSABILITES A. La responsabilité civile 1. La responsabilité civile délictuelle 2. La responsabilité civile contractuelle B. La responsabilité pénale

Plus en détail

Règlement intérieur de l école Ste Anne Année 2015/2016

Règlement intérieur de l école Ste Anne Année 2015/2016 Règlement intérieur de l école Ste Anne Année 2015/2016 Ces règles en vigueur à l école Ste Anne ont été établies dans l intérêt des élèves. Leur respect participera au bien-être et à la sécurité de chacun.

Plus en détail