Le discours confus du gouvernement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le discours confus du gouvernement"

Transcription

1 Edition du Centre - ISSN IIII Le Bonjour du «Soir» Roule et écrase... Je n'aime pas ce gars qui sort d'une villa cossue, monte dans une bagnole à près d'un milliard, peste contre les enfants et madame qui ont mal garé leurs voitures, et qui, au premier débat sur le pays, vous balance : «Quel triste bilan pour le pays depuis 1962!» Comme si, avant 1962, il pouvait se rapprocher d'une villa ou utiliser un autre mode de transport que l'âne pelé de son grand-père! L'indépendance, si décriée aujourd hui, a donné à la majorité ce que leurs parents n'auraient jamais rêvé avoir! Interrogez les tombes, remuez la terre des douars perdus, allez simplement à La Casbah et fouillez la mémoire encore debout au fond des patios : elles vous diront les immenses privations, les inégalités, les injustices, l'esclavage, les enfumades, la torture, les massacres, les maladies, les épidémies, l'analphabétisme, les poux... Et tu as le culot de parler de bilan? Si les martyrs revenaient cette semaine, ce n'est pas le bilan de 53 années d'indépendance qu'ils trouveraient non conforme à leurs vœux, mais les tournants libéral, puis ultralibéral, qui ont redonné vie aux inégalités et injustices d'antan en installant une nouvelle oligarchie à la place des anciens colons, malgré des programmes sociaux rescapés de feu le socialisme. Alors roule et écrase. Tu auras tout le temps d'ouvrir ta gueule quand tu seras là-bas.tu auras tout le temps de cracher dans la soupe. Tu vois, moi, l'algérie indépendante m'a tout donné : sous la colonisation, je n'aurais jamais pu écrire dans un journal et vous aurez été majoritairement incapables de déchiffrer ce que j'aurais écrit. Je n'aurais jamais pu m'exprimer aussi librement : le mérite premier en revient à Ben Boulaïd, Abane, Didouche, Ben M'hidi, Hassiba et à tant d'autres... Sans eux et leur sacrifice, le gars qui roule vers l'aéroport ou son père, son grand-père aurait continué à porter les couffins de ces dames et aurait sauté de joie à l'annonce d'un poste de bonniche pour sa Fatma! Reportage l ANP Un nouveau commandant pour les Forces navales l Le général-major Lahouel vient d être nommé commandant des Forces navales de l Armée nationale populaire, avons-nous appris de source proche du ministère de la Défense nationale. Cette nomination, décidée à l occasion de la fête nationale de l Indépendance, vient ainsi pourvoir un poste demeuré vacant depuis le 17 février dernier avec le décès de son ancien titulaire, le défunt général-major Malek Necib. PAGE 3 l INSTITUTION D UNE CARTE-CARBURANT Le discours confus du gouvernement l Une carte plafonnant la consommation des carburants subventionnés sera-t-elle instituée? Le discours du gouvernement reste à ce jour assez élusif, assez confus, ambigu. l CELA EST DEVENU POSSIBLE GRÂCE AU PHÉNOMÈNE DE LA TRANSHUMANCE Sur la route du miel de jujubier PAGES 6 et 7 PAGE 5 Photos : Samir Sid LUNDI 6 JUILLET RAMADHAN N PRIX 15 DA - FAX : RÉDACTION : PUBLICITÉ : TÉL :

2 DIGOUTAGE Par Arris Touffan Corruption, morne concept J ai lu le message du 5 Juillet. Paroles : Abdelaziz Boutelika. Musique : Bouteflika Abdelaziz. Malgré le Ramadhan caniculaire, la pleine lune, le soleil de guingois, la mauvaise humeur, la mauvaise foi, la soif et la faim, et la souffrance, et tout ça, et le reste, je suis allé jusqu au bout de la dernière syllabe du dernier mot. Ouallah que c est vrai. J ai épluché le laïus à la virgule près, comme dirait l autre, et je me suis dit que si on peut écrire encore comme ça, c est que, en effet, il y a de l alacrité dans l air. Il y a même de l humour Implicite. Par accident, comme qui dirait. Quand le Président reconnaît que l Algérie est touchée par la corruption, on s aperçoit qu on bascule soudain dans la modernité définie, on le sait, par l usage de l euphémisme dans la parole publique. On a envie de sourire! Humour innocent. De la corruption, en Algérie? Allons! Abaden, jamais, never Pas même ce chouia de corruption qui permet aux services de sécurité de rester vigilants. C'est le paradis de l'intégrité et de l'intérêt patriotique, l'algérie. Faut le savoir peut-être! A. T. P ERISCOOP Lundi 6 juillet Page 2 Saâdani et les clefs Dans les milieux initiés du FLN, on sait pourquoi Ammar Saâdani a décidé d entamer des travaux de rénovation du siège du parti à Hydra. Ces derniers sont convaincus que le patron du FLN a procédé ainsi afin de récupérer les clefs des bureaux occupés par les membres du bureau politique. «A leur retour, une fois les travaux terminés, ils trouveront sur place les nouveaux membres de cette instance», affirment ces initiés. Des étudiants pilotent des bacheliers Deux étudiants ont décidé de donner un coup de pouce aux nouveaux bacheliers. Pour ce faire, ils ont pris l initiative de réaliser un ouvrage leur permettant de choisir leur université après les résultats du bac. Le livre est gratuit et téléchargeable sur le site éducatif Bravo pour la solidarité. Injustice dans les écoles préparatoires De l injustice. C est ce que ressentent les étudiants des écoles préparatoires en sciences économiques, commerciales et de gestion de Draria, Annaba, Oran, Constantine et Tlemcen. Avoisinant les 100% durant les dernières années, le taux de réussite au concours d accès aux écoles supérieures n a atteint cette année que 30%. Un échec. Ce que ces étudiants refusent d admettre, contestant les conditions de cet examen, voire le système des écoles préparatoires. Et ces étudiants de faire appel au ministre de l Enseignement supérieur pour intervenir en vue de mettre fin à cette injustice dont sont victimes des étudiants méritants. Le FLN chez l Internationale socialiste Le ministre des Affaires maghrébines et de l Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, et Yahia Hassani ont été désignés par Ammar Saâdani pour représenter le FLN à une réunion de l Internationale socialiste. Les deux hommes ont rallié New York, lieu de la rencontre, depuis hier dimanche, avonsnous appris de bonne source. Un jour, un sondage Pensez-vous qu après son message adressé à l occasion du 5 Juillet, la révision constitutionnelle puisse voir le jour avant la fin de l année en cours? OUI NON Sans opinion Pensez-vous qu un effort a été fait en matière de propreté dans la capitale? Oui : 22,68% Résultat sondage Non : 69,49% Sans opinion : 7,83%

3 Le Soir d Algérie Actualité Lundi 6 juillet PAGE 3 ANP Un nouveau commandant pour les Forces navales Le général-major Lahouel vient d être nommé commandant des Forces navales de l Armée nationale populaire, avonsnous appris de source proche du ministère de la Défense nationale. Cette nomination, décidée à l occasion de la fête nationale de l Indépendance, vient ainsi pourvoir un poste demeuré vacant depuis le 17 février dernier avec le décès de son ancien titulaire, le défunt général-major Malek Necib. Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Le corps des Forces navales algériennes a connu, en même temps, et à la même occasion de la célébration de la fête nationale du 5 Juillet, un autre important changement. Il s agit de la nomination d un nouveau chef d état-major des Forces navales, mission confiée désormais au général Ben Medah. Par ailleurs, le haut commandement de l Armée nationale populaire compte désormais deux nouveaux généraux de corps d armée, le grade le plus élevé dans la hiérarchie militaire algérienne. Il s agit du commandant de la Gendarmerie nationale, Ahmed Boustila et du chef de la 5 e Région militaire (le Constantinois), Benali Benali. Ils rejoignent ainsi le club Grades et médailles au MDN Dans un communiqué rendu public hier, il est indiqué «qu à l occasion de la célébration du 53 e anniversaire de la fête du recouvrement de la Souveraineté nationale et conformément aux dispositions des décrets présidentiels du 4 juillet 2015 portant promotion au grade de général de corps d armée et attribution de la médaille de bravoure, le général de corps d armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d état-major de l Armée nationale populaire a présidé, dans l après-midi du dimanche 5 juillet 2015, au siège du ministère de la Défense nationale, au nom de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, la cérémonie de promotion du général-major Ben Ali Ben Ali, commandant de la 5 e Région militaire et du général-major Ahmed Boustila, commandant de la Gendarmerie nationale au grade de général de corps d armée.au cours de cette cérémonie, il a été procédé à la remise de la médaille de bravoure à des officiers généraux et des officiers supérieurs du ministère de la Défense nationale. Il convient de signaler que cette médaille a été décernée à Monsieur le général de corps d armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d état-major de l Armée nationale populaire, le Général de corps d armée, chef du département Renseignement et Sécurité, le général de corps d armée Ben Ali Ben Ali, commandant de la 5 e Région militaire et le commandant Chaâlal Hamza des troupes spéciales. Cette médaille est également décernée aux éléments de l Armée nationale populaire, tous grades confondus, remplissant les conditions citées dans la loi du 21 juin 2015, portant création de la médaille de bravoure de l Armée nationale populaire. A cette occasion, le général de corps d armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d étatmajor de l Armée nationale populaire a prononcé une allocution dans laquelle il a adressé aux promus et décorés, un message de félicitations de Son Excellence, Monsieur le Président de la République ainsi que ses félicitations personnelles.» très fermé d officiers supérieurs élevés à ce prestigieux grade, à savoir le chef d état-major Ahmed Gaïd Salah et le patron des services, Mohamed Mediene, dit Toufik. Dans l histoire de l ANP, ils sont seulement cinq à y accéder. Outre les responsables précédemment cités, les défunts Mohamed Lamari et Benabes Gheziel, respectivement ancien chef d état-major de l ANP et ancien commandant de la Gendarmerie nationale avaient été promus à ce grade. Comme nous l annoncions dans l une de nos précédentes éditions donc, Boustila et Benali ont été retenus pour cette promotion, sur une liste restreinte proposée par Gaïd Salah et comprenant également les générauxmajors Ahcène Tafer, le commandant des Forces terrestres et le général-major Saïd Bey, le chef de la 2 e Région militaire. Le critère de l âge semble avoir été déterminant dans le choix des nouveaux généraux de corps d armée. L âge d abord, puis la fonction. Notamment s agissant du corps de la Gendarmerie nationale, aux effectifs. Dans la hiérarchie militaire, les chefs de région, ils sont six, occupent un ordre protocolaire de premier plan. Davantage encore, c est le commandant des Forces terrestres qui vient tout juste après le chef d état-major. C est d ailleurs presqu une règle : tous les chefs d état-major sont issus des Forces terrestres qui est le corps le plus important dans l armée. C est le cas de l actuel chef d état-major, le général de corps d armée Ahmed Gaïd Salah. C était également le cas du défunt général de corps d armée, Mohamed Lamari. C est dire que la non-promotion du général Ahcène Tafer au grade de général de corps d armée au même titre que Boustila et Benali est quelque peu surprenante. K. A. Changement à la gendarmerie Comme nous l annoncions il y a plusieurs semaines, le général Abdelaziz Chater a finalement été mis à la retraite. Le poste d inspecteur général qu il occupait précédemment sera dorénavant occupé par le général Ammar Bahlouli, qui quitte ainsi le commandement régional de la 5 e Région (Constantine). Par ailleurs, le commandement de la 1 re Région (Blida) de la Gendarmerie nationale a également changé de main puisque c est le Le général Ammar Bahlouli. général Abdelhafidh Abdaoui qui a été nommé à sa tête. Il remplace le général Aïssa Bidel admis à faire valoir ses droits à la retraite. Le général Abdaoui était auparavant commandant régional de la gendarmerie à Ouargla. CITÉE POUR LA SECONDE FOIS DANS LE DISCOURS OFFICIEL DU POUVOIR La méfiance de l opposition C est pour la seconde fois de suite que l opposition a droit de cité dans les messages présidentiels. Après celui «peu flatteur» qui lui a été réservé le 19 mars dernier à l occasion de la fête de la Victoire, l opposition a eu droit à des fleurs et des égards, avant-hier, dans le message présiden- anniversaire du recouvrement de tiel à l occasion du 53 e l indépendance nationale. M. Kebci - Alger (Le Soir) - Un «acquis» à «double tranchant» que l opposition ne semble pas apprécier, y décelant un argument de plus à leur constat de président «impotent» et de vacance du «pouvoir». «Le message de Bouteflika n est que mensonge», lance tout de go le chargé à la communication du RCD qui s interroge aussitôt : «Qui peut encore croire en un chef d État impotent qui passe de la menace à l encensement de l opposition dans deux discours qui lui sont attribués en l espace de quelques mois? Ceci relève du délire, le croire est félonie.» Pour Atmane Mazouz, cette attention du pouvoir à l égard de l opposition est due au fait que cette dernière «dérange par ses positions, par ses activités en communion. Comment accorder du crédit à cet intérêt pour l opposition avec deux positions diamétralement opposées en trois mois? Ce qui prouve toute l impotence du président et de sa capacité d analyse. C est une preuve de plus que la lutte des clans s attise et qu on veut gagner du temps». Du côté du MSP, on invite tout simplement le pouvoir à joindre l acte à la parole. Car selon son chargé à la communication, «trop de promesses similaires ont été faites par le passé, mais sans qu elles trouvent de concrétisation sur le terrain». C est à croire, ironise Zineddine Tebbal, que le pouvoir évolue ailleurs, loin du pays puisque la réalité est faite d un embargo presque systématique de l opposition de la part des médias publics en sus de l interdiction qui frappe ses activités. Et de s interroger : quel rôle veut-on faire jouer à l opposition?, estimant que ces volte-faces portent un sacré coup à la crédibilité du pouvoir. Quant au porte-parole du parti des Avant-gardes des libertés, cette attention à l apposition est un «non-événement». Ahmed-Adimi estime que c est juste «une toute petite phrase réservée à l opposition. On voudrait bien savoir qui sont ceux qui écrivent au nom du président et ce qu ils veulent : car une fois ils traitent l opposition de trahison et d adopter la politique de la terre brûlée, et une autre fois cette même opposition a un rôle à jouer. Qu ils s entendent d abord entre eux». Pour notre interlocuteur, «on ne peut pas construire un Etat moderne sans véritable démocratie. Il n y a que deux régimes de par le monde : dictatorial et démocratique et ce dernier a ses règles, ses normes et ses us». Pour sa part, Noureddine Bahbouh estime que «le pouvoir souffle le chaud et le froid». Car explique-t-il, «on encense l opposition seulement dans les discours car dans les faits, c est tout le contraire qui se passe avec des interdictions systématiques des manifestations publiques de l opposition». Le secrétaire général de l UFDS (Union des forces démocratiques et sociales) ne manquera pas de s interroger à son tour : «De quelle opposition veut le pouvoir, d une opposition qui lui jette des fleurs ou d une opposition véritable selon les normes universelles?» En tout état de cause, poursuivra-t-il, «ce message prouve que ses rédacteurs ne savent pas ce qu il faut faire dans la situation de crise actuelle empreinte de déliquescence des institutions de l Etat. Il prouve que le pouvoir est en crise. Un message destiné à la consommation externe puisque le pouvoir se rend compte que le peuple adopte de plus en plus les positions de l opposition». Et à Bahbouh de défier le pouvoir : «Chiche qu il ouvre un véritable débat, une vraie consultation politique au sujet des problèmes qu endure le pays». Dans son message avant-hier samedi, la veille de la célébration du 53 e anniversaire du recouvrement par le pays de son indépendance nationale, le président de la République a signifié toute sa considération envers la classe politique et l'opposition, soulignant que le peuple algérien a besoin de connaître les propositions alternatives prétendant améliorer son devenir. «En effet, le peuple algérien a besoin de connaître les propositions alternatives prétendant améliorer son devenir, et il saura ensuite choisir souverainement lors des rendez-vous électoraux de la République», a déclaré Abdelaziz Bouteflika. «C'est-là le message que j'adresse en ce jour de communion nationale, à la classe politique du pays et au premier chef, aux acteurs de l'opposition à laquelle j'exprime ma considération», a-t-il soutenu. Une opposition que le chef de l Etat juge «qu elle est dans son rôle, tout comme sera dans son rôle la majorité qui a porté mon programme durant la campagne électorale et à laquelle il revient de le promouvoir aujourd'hui dans le cadre du débat démocratique, pour semer l'espoir et pour soutenir l'effort». M. K.

4 Le Soir d Algérie Actualité Lundi 6 juillet PAGE 4 MÉTRO D ALGER Extension, gratuité et grande affluence La ligne 1 du métro s agrandit pour arriver jusqu à El- Harrach. Pour fêter l événement, la RATP offrait hier aux usagers du métro la possibilité de voyager gratuitement. La nouvelle a vite fait le tour et les Algérois se sont rués sur le métro, curieux de découvrir les nouvelles stations. Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Jour férié oblige, aux alentours de onze heures, les rues algéroises étaient quasiment désertes. Les températures caniculaires ont dissuadé beaucoup d Algérois de quitter leurs domiciles, donnant aux grandes artères des allures de villages abandonnés. Pourtant, dans les bouches de métro, l ambiance était tout autre. En cette fin de matinée du 5 juillet, l Entreprise du métro inaugurait un nouveau tronçon. Désormais, les usagers peuvent l emprunter de la Grande-Poste jusqu à El Harrach. Et pour fêter l événement, le transport était gratuit. Au niveau de la station Aïssat-Idir, les guichets étaient fermés. Point d agents chargés de la vente. L entreprise a pris le soin de placarder au niveau du distributeur de billets et des guichets un écriteau «transport gratuit». En famille ou entre amis, les Algérois ne se sont pas privés d emprunter le métro. Beaucoup d entre eux avouent n avoir absolument pas de destination précise mais sont là pour non seulement profiter de la gratuité mais surtout pour découvrir les nouvelles stations. La rame est quasiment pleine. Beaucoup de personnes sont debout. Il y fait très bon. Le métro s ébranle de la station Aïssat-Idir. Les passagers échangent peu. Certains lisent, d autres chuchotent au téléphone. La voix suave de l opératrice énumère le nom des stations dans lesquelles s arrête à chaque fois le métro. Sa dernière annonce sort les passagers de leur torpeur. Au niveau de Hai El-Badr, l opératrice invite gentiment les passagers à descendre car arrivés au terminus. L annonce étonne les passagers bien décidés à aller jusqu à El- Harrach. Il aura fallu l intervention d un monsieur qui visiblement fait la navette en métro depuis ce matin pour calmer les esprits. Il leur explique que le métro ira bien jusqu'à El-Harrach et que l Entreprise du métro n avait tout juste pas encore mis au point son système d annonce. Idem pour le panneau lumineux indiquant les stations. Lorsque le métro quitte Haï El-Badr, l excitation des voyageurs est à son comble. Ils commentent tout : la couleur bleue de la faïence de la station de Bachdjerrah, l existence de l ascenseur, l endroit où ils peuvent déboucher en quittant la station. La rame s anime : chacun y va de son explication. Un monsieur explique que le métro passe sous oued El-Harrach. Emerveillement des passagers. Il ajoute et même sous les rails du train. Incrédules, les passagers ne tarissent pas d éloges à l égard de cette réalisation. Les habitants d El-Harrach ne GHARDAÏA Une dizaine de blessés dans de nouvelles échauffourées Une dizaine de personnes ont été blessées dont deux grièvement, dans la nuit de samedi à dimanche à Ghardaïa, dans de nouveaux heurts entre des jeunes des quartiers de Kef Hamouda et Baba Saâd à Berriane, a-t-on appris hier auprès d une source hospitalière locale. Ces incidents ont éclaté dans la soirée de samedi et se sont poursuivis au petit matin, suite à des jets de pierres et de cocktails molotov sur des passants, et au caillassement de véhicules par des jeunes non identifiés, selon un élu local. Ces derniers s'en sont, par la suite, pris aux forces de maintien de l ordre, déployées à titre préventif dans les quartiers de L Etusa offrait, hier, le 5 juillet 2015 toute une journée gratuite sur toutes ses lignes, à l occasion de la 53 e fête nationale de l indépendance. A l occasion de cette fête et à la grande surprise et joie des usagers des transports urbains algérois, des bus flambant neufs ont été mis en circulation le jour même. Ces nouveaux bus sont bien plus spacieux que les anciens, climatisés et confortables. Ils sont aussi décorés du drapeau algérien peint et accroché sur Berriane, en lançant dans leur direction des projectiles dont des cocktails molotov, a indiqué la même source. Durant toute la nuit, les quartiers de Kef Hamouda et Baba Saâd ont été le théâtre de jets de pierres, contraignant les forces de l'ordre à riposter en usant de gaz lacrymogènes. Les heurts ont eu lieu entre jeunes, mais également avec les forces anti-émeutes qui ont recouru au gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes et contrôler la situation, a affirmé le même élu, faisant part d'un retour d'un calme «précaire» dans la région, hier. Des heurts ont été aussi enregistrés dans des quartiers de la vallée du M zab (Ghardaïa) où des groupes de jeunes non identifiés, munis de pierres et de cocktails molotov, ont «réanimé» les hostilités par des Les Algérois ne se sont pas privés d emprunter le métro. DURANT TOUTE LA JOURNÉE DU 5 JUILLET 2015 ces véhicules. La mise en service des bus à partir de la station du 1 er -Mai a été marquée par des klaxons et des applaudissements de quelques jeunes du quartier voulant mettre une bonne ambiance. La canicule et le Ramadhan n ont pas dissuadé les familles algériennes de sortir et investir en masse les nouveaux bus. «Cela me permet d aller voir toute ma famille et emmener mes enfants aux manèges à l aise surtout que c est un jour férié, sans penser aux dépenses de transport», nous confia un père de famille. Une maman accompagnée de ses enfants et petits cousins a annoncé qu elle allait faire la tournée jets de projectiles notamment dans les quartiers de Melika et Sidi Abaz, a-t-on constaté. Déployées en grand nombre, les forces de l ordre, appuyées par des unités de la Gendarmerie nationale, ont été mobilisées pour faire cesser ces incidents et sécuriser les habitants dans ces quartiers et mettre fin aux affrontements, marqués aussi par le caillassage de véhicules et de bus traversant les tronçons de route proches de ces quartiers. Des notables locaux de différentes composantes de la société ghardaouie ont exhorté les pouvoirs publics à mettre un terme à cette situation, appelant les habitants à la «vigilance et à la sagesse» pour éviter ces affrontements qui, selon eux, nuisent à la réputation de la région et ternissent son image. Photo : Samir Sid cachent pas leur fierté. Les stations sont plus belles que les premières, renchérit une dame, excitée à l idée de pouvoir enfin descendre sur Alger sans avoir à emprunter un bus bondé ou un taxi arrogant. Elle élabore déjà des projets : ce soir après le ftour, elle descendra sur Alger manger une glace avec ses enfants. Cette même quinquagénaire arborait fièrement un sac qui lui a été remis par les agents de la RATP. On venait de lui offrir un tee-shirt, une casquette et un stylo. Cela a suffi à la rendre heureuse. Elle a à peine jeté un œil sur les prospectus distribués par ces mêmes agents. La RATP y résume la gamme tarifaire et les règles d usage du métro, entre autres. Arrivés à El-Harrach, la majorité des passagers ne descendent pas. Ils repartent tous dans le sens inverse, profitant de la gratuité et de la fraîcheur du métro. Un agent de la RATP est formel : ce soir, ça sera pire, prédit-il. N. I. Les Algérois découvrent leurs nouveaux bus ELLES ASSURENT UNE PRISE EN CHARGE SPÉCIALISÉE d Alger avec les petits. «Je veux que les petits soient parmi les premiers à monter dans ces nouveaux bus», insista-t-elle. Enfin, un groupe de jeunes rigolaient entre eux en s offrant la joie de monter dans le bus sans payer et aller où bon leur semble, sans avoir peur du contrôleur. Les autres formes et moyens de transport de l Etusa, à savoir le métro, le téléphérique et le tramway étaient également concernés par cette «journée de voyage gratuit». Nadia Medjdoub Ouverture de quatre nouvelles polycliniques Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a inauguré hier quatre nouvelles polycliniques dans la capitale. 21 autres polycliniques seront lancées d ici la fin de l année dont cinq sont déjà en cours de réalisation et seront ouvertes d ici fin En plus des soins de base, elles assureront des consultations spécialisées. Le but étant de décharger les urgences hospitalières. Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Les urgences hospitalières étouffent. Pour baisser la pression sur ces structures, le ministre de la Santé a rappelé plus d une fois que «les services des urgences des établissements hospitaliers sont réservés, comme leur nom l indique, aux véritables urgences et ne doivent en aucun cas devenir des centres de consultation à froid ou de prise en charge de soins infirmiers pouvant être assurés dans des structures de proximité.» Boudiaf appelle les citoyens à se diriger pour leurs soins vers les structures de proximité pour ne pas encombrer les urgences hospitalières. Selon lui, 80% des cas qui se présentent aux urgences des hôpitaux ne sont pas des urgences nécessitant une prise en charge hospitalière et peuvent être assurés et pris en charge au niveau des polycliniques qui assurent toutes un service continu de 8h à 20h et pour celles assurant la garde, elles fonctionnent en H24. Désertées et souffrant d un manque de confiance, les structures de santé de proximité se développent et leur nombre augmente. Le ministre de la Santé compte faire un travail de sensibilisation et redorer le blason de ces structures. Il existe actuellement 84 polycliniques fonctionnant jusqu à 20h dont 34 assurant la garde en H24. Le ministre de la Santé a inauguré hier quatre nouvelles polycliniques dans les communes de Baraki, Badjarah, Beni-Messous et Bab El Oued. Le département de Boudiaf compte un programme de 21 nouvelles polycliniques à réaliser. Cinq sont en cours de réalisation et seront opérationnelles d ici la fin de l année et seize seront lancées vers la fin de l année en cours. En plus des soins de base, ces structures dispensent désormais des consultations spécialisées. Par ailleurs, pour assurer la sécurité dans les établissements de santé, Boudiaf a instruit les directeurs des hôpitaux à faire appel aux sociétés privées activant dans le domaine. S. A. TRAMWAY D ORAN Un début de grève suspendu Hier matin, une cinquantaine de travailleurs du tramway d Oran ont entamé un arrêt de travail affichant les mêmes revendications socio-professionnelles auxquelles se sont ajoutées celles de la réintégration des deux travailleurs licenciés. Alors que la direction du Tramway d Oran avait annoncé que la journée du 5 juillet sera gratuite pour les citoyens, certains étaient déçus par cette grève soudaine. Toutefois, après avoir bloqué l entrée du dépôt de Sidi-Maârouf où se situe la direction, il a été fait savoir aux grévistes qu ils risquent la suspension. Dès lors, ils ont décidé de reprendre le travail vers midi. Une AG devait avoir lieu hier soir pour définir la forme de contestation à entamer ultérieurement. A. B.

5 Le Soir d Algérie Actualité Lundi 6 juillet PAgE 5 INSTITUTION D UNE CARTE-CARBURANT Le discours confus du gouvernement Une carte plafonnant la consommation des carburants subventionnés sera-t-elle instituée? Le discours du gouvernement reste à ce jour assez élusif, assez confus, ambigu. Cherif Bennaceur - Alger (Le Soir) - La consommation de carburants en Algérie sera-t-elle plafonnée par une carte? Les automobilistes devront-ils payer leurs carburants aux prix actuels jusqu à un certain niveau et une fois ce plafond dépassé, payer l essence ou le gasoil à des prix plus élevés? Ou bien les usagers ne pourront-ils plus consommer qu un certain volume, un quota de carburants? Un questionnement qui semble trouver une solution dans le projet de loi de finances complémentaire pour En effet, un article propose l octroi d un volume plafond de consommation des carburants à prix soutenus. Il s agit d une dotation prédéterminée pour les propriétaires de véhicules, toutes catégories confondues, plafonnant la consommation du carburant soutenu, à travers l institution d une carte-carburant. Ainsi, les quantités de carburant dépassant le plafond des carburants soutenus seront écoulés à la pompe à un prix «substantiellement soutenu», soit élevé. Considérant que la généralisation du soutien du prix de l essence «ne s accommode plus avec la conjoncture actuelle, ce qui impose de mettre en place un instrument régulateur de consommation des carburants», les concepteurs de la LFC 2015 estiment que l institution de cette carte permettra de «consolider les efforts consentis par le gouvernement pour freiner la facture des importations ainsi que le gaspillage qui en découle et pour limiter la sortie de la devise qui devient de plus en plus une charge pesante sur le Trésor public». Or, le gouvernement manque de clarté à ce sujet. Ainsi, le ministre des Finances considérait récemment que le projet de LFC n était pas encore finalisé, «dans les labos». Abderrahmane Benkhalfa laissait entendre en fait que l institution d une telle carte-carburant n était qu au stade de projet, d une idée à maturer. Ce qui suppose que la mouture définitive de la LFC qui sera soumise à l aval de l exécutif, en Conseil du gouvernement et des ministres, pourrait contenir une version différente. De son côté, le ministre de l Energie éludera toute référence à une carte de plafonnement, à un quelconque quota, accentuant encore le doute. «C est vous (la presse) qui le dites», répondra Salah Khebri à une question sur l institution d une telle carte. Le ministre de l Energie assurera, ce faisant, que le gouvernement n envisage aucun rationnement mais uniquement la rationalisation de la consommation. Salah Khebri évoquera davantage une «étude» du gouvernement sur «les meilleurs moyens à mettre en place pour limiter le gaspillage et éviter la contrebande, sans toucher à l utilisation rationnelle des carburants par les citoyens». Ce que le Premier ministre confirmait avant-hier, sans néanmoins évoquer la mise en place d une carte. Ainsi, Abdelmalek Sellal indique que le gouvernement réfléchit à la rationalisation de la consommation de carburants. Relevant, à l instar du ministre de l Energie, l ampleur du gaspillage en interne et la contrebande, Abdelmalek Sellal considérera ainsi la nécessité que «les Algériens s entraident». Il appellera ainsi les usagers à participer à l allègement de la facture Perspective d une rationalisation de la consommation du carburant. publique, en acceptant donc de payer davantage ou de freiner leur consommation. Or, d un côté l exécutif ne précise pas le contenu des mesures de rationalisation escomptée et d autre part, la mise en place de la carte-carburant est déjà concrétisée. En effet, une entreprise privée, spécialisée dans la production et personnalisation de cartes à puce, a obtenu auprès de l entreprise Naftal un marché de fourniture. A ce titre, les stations-services de Naftal devront s équiper à terme, vers la mi-2016 peut-être, de terminaux de paiement par carte à puce du carburant. En lançant donc la réalisation de cartes-carburants, le gouvernement entérine donc une option sur laquelle son discours reste assez ambigu. Mais peut-être à dessein, dans un souci de recherche de la paix sociale. C. B. Photo : DR SELON LE FFS L'Algérie est plus que jamais à la croisée des chemins Sévère constat que celui qu établit le FFS de la situation du pays 53 ans après le recouvrement de son indépendance nationale. Pour le plus vieux parti d opposition, la célébration de cet événement aurait dû être un moment de communion autour d'un bilan collectif et d'un projet d'avenir commun. Un constat qui, selon un communiqué du parti signé de son Premier secrétaire national, vaut pour les institutions nationales les plus hautes de l'etat aussi bien que pour la plus petite commune du pays. Pour le FFS, on assiste à une «cacophonie» et à la dégénérescence institutionnelles. Ce n'est pas seulement le président de la République Le car-ferry Elyros affrété par l'entmv pour trois mois soit du 23 juin au 23 septembre prochain et battant pavillon grec a fait, hier, son entrée au port d Alger. En provenance de Marseille et à son bord près de deux cents passagers, le navire d une longueur de près de 200 mètres renforcera durant la période estivale la flotte de l ENTMV. C est un car-ferry moderne et répondant aux nomes de la navigation maritime, que les responsables de l Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs ont réceptionné, hier, au niveau du port d Alger. qui est «malade», «paralysé» et «inaudible» : c'est tout le pays. Et d étayer son constat par les «dysfonctionnements institutionnels trop nombreux» allant du «Conseil des ministres qui ne se réunit pratiquement jamais, au Parlement considéré comme une simple chambre d'enregistrement sans possibilité de constituer de commissions d'enquête sur les scandales financiers ou sur la situation au Sud ou à Ghardaïa». Le FFS évoque également «les mesures économiques prises dans un tel cadre institutionnel déliquescent, et dont la finalité, sous couvert de libéralisation du marché autant que sous couvert de protection de l'économie nationale, n'a cessé de servir A son bord, près de 200 personnes, le car-ferry est appelé à assurer des liaisons triangulaires, soit des rotations entre les ports d Oran, d Alicante et d Alger. Hier, à son entrée au port d Alger, le car-ferry Elyros a officiellement donné le coup d envoi de la grande saison des voyages de la période estivale. D ailleurs, joie et satisfaction se lisaient sur les visages des responsables de l ENTMV, qui comptent selon leurs dires «capitaliser au maximum cet affrètement». Pour le premier responsable de l entreprise, M. Ahcène Graïria, «avec cette affrètement, la flotte de notre entreprise fera face à l importante demande qui interviendra à la fin du mois de Ramadhan». D une capacité d accueil de passagers pour 771 lits et 600 fauteuils ainsi que 600 véhicules, le car-ferry Elyros est doté de structures modernes, ce «qui mettra les voyageurs dans les meilleures conditions de voyage». En somme, Le Elyros construit en 1998 au Japon et racheté par l'armateur des relais du clientélisme et de la corruption». «L'alacrité» qu'a pu louer un dirigeant étranger est seulement celle de l'argent de la rente qui coule hors de tout contrôle démocratique et celle des pans de souveraineté nationale qui glissent dans l'informel mafieux ou vers les ingérences extérieures pour une «recolonisation globalisée» à peine déguisée. L'Algérie qui a, estime encore le FFS, déjà payé un prix terrible à la violence et au terrorisme, «n'est ni à l'abri d'une rechute ni un exemple de victoire contre les facteurs de régression politique, de division sociale et de déroute économique». Et 53 ans après la proclamation de l'indépendance nationale, l'algérie est plus LE CAR-FERRY ELYROS FAIT ESCALE AU PORT D ALGER Pari gagné pour l ENTMV Anek Lines en 2007 avait subi des transformations majeures telles que les extérieurs. D ailleurs, avec cet «affrètement, les responsables de l ENTMV ont remporté leur pari à mettre à la disposition de leur clientèle les meilleures conditions de voyage». Pour rappel, le car-ferry en question était au centre d un litige au lendemain de son affrètement par la partie algérienne. Un problème de certification était à l origine de ce litige qui a été dénoué deux jours après son immobilisation au niveau du port de Marseille. A. Bettache que jamais à la croisée des chemins : «ou elle prendra le chemin de la construction d'un consensus national qui préserve les acquis historiques et jette les bases solides d'une volonté nationale souveraine pour faire face aux périls, ou elle s'effondrera dans le fracas des divisions mortifères qui ravagent aujourd'hui de nombreux Etats du monde». M. K. SIDI CHAÏB (SIDI-BEL-ABBÈS) Trois chasseurs blessés dans l explosion d une bombe La forêt de Sidi Chaïb dans la daïra de Marhoum au sud de la wilaya de Sidi- Bel-Abbès a été, tôt dans la matinée de dimanche dernier, secouée par l explosion d une bombe artisanale qui était dissimulée dans une sente alors que trois paisibles citoyens s adonnaient à uneò partie de chasse. Le puissant souffle de l engin les projeta à plusieurs mètres. Tous trois ont été blessés, cependant, deux d entre eux sont dans un état critique. Les victimes ont été acheminées vers l hôpital de Telagh. Aussitôt, les services de sécurité ont investi les lieux car c est sûrement l œuvre de terroristes qui est à l origine de ce drame. A. M.

6 Reportage Le Soir d Algérie Lundi 6 juillet Page 6 CELA EST DEVENU POSSIBLE GRÂCE Sur la route du miel de Aïn Laloui. Dimanche 21 juin Au niveau de la coopérative apicole, c est le jour J. Jour de la récolte du miel de jujubier. Un miel bio par excellence tant il est récolté à des centaines de kilomètres de là. Plus exactement à Benhar, commune de la daïra de Birine, dans la wilaya de Djelfa. Dans un endroit steppique, à l air et aux âmes purs. Belaïd Boussebaïne, le directeur de la coopérative apicole de Aïn Laloui, muni d une vareuse à voile au même titre que ses travailleurs, nous en offrit une pour nous épargner les piqures des abeilles. «En fait, ce que nous faisons est un vol. Nous allons voler du miel aux abeilles. Alors, ne crois-pas que les abeilles nous feront des cadeaux si on ne se couvre pas», nous dira-t-il. Belaïd suit ses travailleurs d une ruche à l autre tout en nous expliquant et nous montrant les cadres miellés cueillis au fur et à mesure, et récoltés dans une hausse vide. Les cadres qui contiennent du couvain sont automatiquement laissés dans la ruche pour permettre aux jeunes essaims de se reproduire et se renforcer Cela dit, avant de poursuivre l opération et vous expliquer le processus de récolte du miel de jujubier, nous allons vous transporter vers la région de Birine et vous expliquer le phénomène de transhumance apicole qui se fait depuis 2008 vers cette région, devenue depuis le royaume des abeilles par excellence. Voyage au royaume des jujubiers... et des abeilles Samedi 30 mai Notre véhicule roulait depuis quatre heures. Nous avons quitté Bouira à 7h. Nous avons suivi l itinéraire des ruches de Belaïd qui avaient quitté Bouira il y a de cela 10 jours pour élire domicile à Birine, une daïra située à 120 km au nord de Djelfa, dans le cadre d une transhumance apicole née il y a de cela plus de 6 ans. Le 20 mai, au crépuscule, les travailleurs de la coopérative apicole de Aïn Laloui étaient là à suivre les directives de leur directeur, Belaïd. Sitôt la nuit tombée, la première opération des travailleurs consistait à obstruer les ouvertures des ruches pour empêcher les abeilles de sortir. Moins d un quart heure plus tard, l opération d embarquement des ruches est lancée. Il fallait faire vite. Au total, 100 ruches allaient être installées sur le plateau du camion, qui démarra moins d une heure plus tard vers Birine. Quatre heures plus tard, et après avoir parcouru plus de 200 km, le camion arrivera à destination, à Benhar exactement, une commune de la daïra de Birine. Là sur la RN40B, retapée à neuf Un cadre mielle comple tement opercule. depuis peu, Mohamed, le jeune pastoureau qui sera pendant plus d un mois le gardien des ruches, accueillera ses hôtes. Puis en empruntant un sentier rocailleux dans cet endroit steppique, sur près de deux kilomètres plus loin, le déchargement des ruches pouvait commencer. Les dizaines de ruches sont installées à même le sol et elles seront là pendant tout un mois, avec comme seul gardien Mohamed qui veillera sur elles en leur apportant quotidiennement de l eau, indispensable en ces contrées désertiques. Pendant tout un mois, alors que les jujubiers qui s'étalent à perte de vue fleurissaient, les abeilles butineuses s affaireront à récoler le maximum de nectar depuis ces arbustes mellifères. Ce samedi, alors que notre véhicule s approchait de plus en plus de Birine, appelée depuis quelques années, le royaume des abeilles, Belaïd nous relata son histoire avec ces lieux qui s étalent à perte de vue. Des lieux qui inspirent une quiétude de l âme et de l'esprit, et qu'on retrouve chez les gens de ces contrées, les gens du Sud, des gens au cœur large et à l hospitalité légendaire jamais démentie. Et Mohamed qui nous accueillit à bras ouverts, qui s'est débattu comme un diable un ange dirions-nous plutôt pour nous offrir le gîte pour nous reposer et le repas généreux de midi, en fait partie. En fait, l histoire de Belaïd est intimement liée à celle de Djillali. Djillali, l homme par qui l aventure commença Les faits remontent à Djillali, apiculteur de Tizi Ouzou, est depuis plusieurs heures sur la RN8, à la recherche d un endroit Belaïd devant un jujubier a Birine. propice pour ses abeilles. Là-bas, chez lui, surtout depuis les années 2000, à cause de tous ces pesticides aspergés dans les champs, essor du PNDA oblige, conjugué aux caprices de la nature qui a fait du printemps, depuis les années 1990, une saison la plus courte ne dépassant pas un mois, les ruches disparaissent une à une, et les apiculteurs qui ont tiré la sonnette d alarme ne savaient plus comment s y prendre. Aussi, lorsqu un jour, un voyageur lui avait parlé de ces vastes étendues de jujubiers, plantes mellifères par excellence, dans la région de Birine, Djillali a longtemps hésité avant de se lancer dans cette aventure dont il ne savait pas l issue. Finalement, Djillali avait pris la direction de Djelfa en suivant la RN8 depuis Sour-El-Ghozlane jusqu à Aïn Lahdjal dans la wilaya de M sila, avant de tourner à droite pour emprunter la RN40, communément appelée la rocade, puis, quelque 40 km plus loin, prendre le virage à gauche en suivant la plaque indicatrice de la daïra de Birine sur la RN40B. Arrivé au centre-ville de Birine, les gens lui ont indiqué la direction à suivre pour retrouver les fameux jujubiers. Djillali ne savait pas que le destin allait le faire rencontrer avec celui qui fera de lui le précurseur du miel de jujubier devenu depuis la marque de fabrique de beaucoup d autres apiculteurs. Chemin faisant et tout en contemplant les vastes paysages garnis de jujubiers, Djillali s arrêta devant un paysan qui était là à faire du stop. C était ammi El Mekki. Djillali qui expliqua l objet de sa présence à son accompagnateur, en aura plus qu il n en faut. Mieux encore, ammi El Mekki qui lui indiquera que la région est sur plusieurs kilomètres, parsemée de jujubiers, apprendra à Djillali que le lieu n est plus Birine, bien qu il soit toujours dans la daïra de Birine, mais Benhar. Et mieux encore qu il habite dans les parages. A partir de cet instant, Djillali qui ne voulait pour rien au monde le perdre, l'accompagna au chef-lieu de la commune de Benhar avant de rentrer avec lui pour voir de près la vaste étendue des jujubiers dans laquelle El Mekki vit avec sa famille, ses frères et ses cousins. Quelques jours plus tard, une cinquantaine de ruches débarqueront depuis Tizi Ouzou vers ce lieu. Djillali ne savait pas qu il venait de signer le premier acte de naissance d'une transhumance apicole qui sera suivie quelques années plus tard par des dizaines d autres apiculteurs de plusieurs wilayas et de toutes les régions du pays. C est que Djillali, qui désespérait du sort de ses ruches, sera plus que surpris par la récolte plus qu exceptionnelle de cette année-là. Exceptionnelle, l année 2009 l était et le sera encore pendant les années suivantes. Et sûrement pour une autre année, car nous le saurons plus loin, pour cette année, un orage est passée la veille. Belaïd nous dira que lors Reportage réalisé par Yazid Yahiaoui de l année 2008, la saison était tellement bonne que le miel coulait depuis les ruches au bout d une vingtaine de jours. Benhar, royaume du jujubier En ce samedi 30 mai, à notre arrivée à Benhar, aux environs de 11h, nous fûmes accueillis par Mohamed, le gardien des lieux, le digne héritier du défunt ammi El Mekki qui laissera avant sa mort en 2013, une sorte de testament pour son fils, en lui conseillant de prendre soin de Djillali et ses amis. Et Belaïd en fait partie puisque, une année après sa première expérience, Djillali appellera Belaïd et lui parlera de la région. Et depuis, le miracle du bouche à oreille ayant fait son effet, la région est devenue, pour beaucoup d autres apiculteurs de toutes les régions d Algérie, la plaque tournante du miel de jujubier, un véritable royaume des abeilles. Belaïd, qui connaissait les caprices de la nature, alla directement vers un jujubier et regarda au sol où il remarqua une couche de fleurs fraîchement tombées. Ensuite il nous montra les abeilles éparses qui butinent çà et là. «Tu vois ces abeilles qui butinent. C est faible comme activité. Dans les grandes chaleurs, au niveau d un tel jujubier, tu te croiras dans une ruche. Et ce n est pas le cas pour le moment», nous expliquera Belaïd qui appela Mohamed pour parler du fameux orage de la veille. «Oui, il y a eu un violent orage hier, et plusieurs ruches de certains apiculteurs dont les couvercles n avaient pas été attachés, ont été renversées par les vents violents», dira Mohamed qui essaya de minimiser les dégâts mais Belaïd, en apiculteur avisé, ne cessait de remuer sa tête. «Non, l orage d hier est vraiment préjudiciable pour une meilleure récolte. C est vrai que la période de floraison est encore longue, mais si la fraîcheur persistera d ici quelques jours, la récolte sera mauvaise.» En s approchant davantage des petites fleurs, Belaïd nous invitera à voir de près le nectar qui est expulsé vers l'extérieur par la chaleur. «Tu vois ces gouttes sous forme de perles, dans les grandes chaleurs, toutes les fleurs en possèdent. C est le nectar et les abeilles butineuses n ont qu à l aspirer et le transporter vers la ruche. Mais quand la chaleur n est pas au rendez-vous, le nectar est au fond de la fleur et l abeille met plus de temps et d efforts pour en aspirer une petite quantité. Tu vois la différence et mon pessimisme face à cette fraîcheur et le fameux orage!»cela dit, Belaïd et Mohamed nous invitent à visiter les différents ruchers existants sur ce vaste territoire. Sur des dizaines d hectares, les ruches sont installées çà et là, autour des jujubiers qui ont formé au fil des années, pour ne pas dire des siècles, de petits monticules ; les sables mouvants s accrochant aux racines, au fil du temps, les jujubiers apparaissent comme de petites saillies visibles à perte de vue dans cette région à l air pur que n'altère aucune impureté ou autre pollution et dont le caractère bio de ses plantes, les jujubiers particulièrement, ne pourra jamais être démentie. Mohamed nous montra des ruchers appartenant à des apiculteurs venus de Tipasa, Blida, Boumerdès, Tizi-Ouzou, Sétif, Khenchela, et, bien sûr, de Bouira. Chaque apiculteur choisit un groupe de jujubiers et posera ses ruches tout autour. Après la pose de ces ruches, un bassin de fortune est creusé avant d y installer une bâche ou un couvert en plastique dur pour y verser de l eau. Dans ces bassins de fortune que Mohamed se charge de remplir régulièrement, on y met des branchages et des plaques en bois flottantes, afin que les abeilles qui s y posent ne soient pas noyées. Cela étant, il y a lieu de rappeler que dans cette région, des familles, qui y vivent depuis des siècles, possèdent des puits et cultivent la terre avec, certes, de petits rendements, mais la culture agropastorale y est très prisée.,

7 Reportage Le Soir d Algérie Lundi 6 juillet Page 7 AU PHÉNOMÈNE DE LA TRANSHUMANCE jujubier D ailleurs, Mohamed qui vit dans les lieux en compagnie de son frère et leur mère, ainsi que des cousins, vivent exclusivement de l élevage ovin. Cela dit et pour cette activité saisonnière qui ne dépasse pas un mois pendant l'année, Mohamed est rémunéré au forfait par chaque apiculteur. Lors de notre petite halte de midi, nous avons appris que l Etat a installé au niveau de chaque maison, un panneau solaire et que tous les habitants de la région, ont bénéficié de cette électricité gratuitement. Idem pour l eau du robinet qui coule à flots. «Même le transport scolaire est assuré», nous dira Mohamed qui n avait pas eu cette chance puisque, durant son enfance, il parcourait plus de 5 km quotidiennement pour rejoindre son école... Dans l après-midi, après une petite sieste, nous avons quitté les lieux et les abeilles mais en gardant les images de l innocence des lieux, et le large sourire de Mohamed qui devait donner le signal dès que la floraison des jujubiers sera terminée. Le 17 juin 2015, soit moins d un mois après leur voyage, les abeilles de Belaïd et de tous les autres apiculteurs ont fait le chemin du retour. «Cela se fait sur simple observation. Dès que la floraison du jujubier est terminée, il fallait faire vite.» Belaïd nous explique que lorsque la période du butinage est terminée, les abeilles pourront s attaquer à leur récolte en cas de disette. «Et puis, les abeilles, ayant suffisamment de miel dans leur ruche, elles l utiliseront pour se reproduire davantage en formant de nouveaux essaims avec de nouvelles reines, qui quitteront à leur tour la ruche...» Ainsi, une fois l alerte donnée par Mohamed, tous les apiculteurs s empressent à récupérer leurs ruchers. Pour Belaïd, cela s est passé le 17 juin Le camion avec trois ouvriers est envoyé dans l après-midi. Au crépuscule, après le retour de toutes les abeilles dans les ruches, les issues sont obstruées et l embarquement peut commencer. Les mêmes gestes d il y avait un mois seront exécutés. Le déchargement au niveau de la coopérative apicole de Aïn Laloui s est fait à 1h, le matin La récolte Ce dimanche 21 juin 2015, lors de notre arrivée sur les lieux à 11h, les travailleurs qui avaient entamé l opération de récolte du miel à 6h, étaient aux dernières ruches. Au total, 100 ruches ont été passées en revue. Belaïd nous explique que les ruches comportent de jeunes essaims et que, par conséquent, «il fallait veiller à ce que dans chaque ruche, on laisse certains cadres miellés pour permettre à la colonie de se multiplier et se fortifier». Saoud, en bon connaisseur, n avait pas besoin de remarques. Avec des mains alertes et des yeux d expert, il décidera de lui-même si tel cadre est bon à prendre ou non. Généralement, on laisse les cadres qui comportent du miel et du couvain. Les gestes sont exécutés avec une véritable hardiesse par Saoud qui est là dans cette coopérative depuis Avant que Saoud n inspecte les différents cadres et décider de celui ou ceux qui doivent être récoltés de ceux qui doivent être laissés pour la colonie, un autre travailleur qui tient dans sa main l enfumoir dans lequel on avait mis des morceaux de jute qui brûlent au ralenti et qui dégagent une odeur suffisamment repoussante pour les abeilles mais ni toxiques ni trop odorantes pour imprégner une certaine odeur au miel récolté, lance des bouffées de fumée dans la ruche pour assommer les abeilles et les rendre moins agressives. Puis Saoud qui, à l aide d un lève-cadre, sorte de spatule métallique avec laquelle il ouvrit auparavant le couvercle supérieur de la ruche, remue le cadre pour le détacher des autres, l inspecte et le soupèse et décide ou non de son retrait. Si tel est le cas, il exécute un geste brusque qui fait tomber les nuées d abeilles qui s y trouvent, avant de nettoyer le cadre à l aide d une brosse spéciale pour balayer celles qui s y accrochent encore. Le cadre miellé est remis à un autre travailleur qui s empresse de le mettre dans une hausse vide qui peut prendre jusqu à 10 cadres. Au total, quelque 200 cadres ont été récoltés ; soit une moyenne de deux cadres par ruche. Un chiffre qui fait sourire Belaïd qui ne s attendait pas à une telle récolte. «Au regard du climat qui a régné pendant le mois passé Le rucher de Belaid a Birine, sous la bonne surveillance de Mohamed. Saoud en compagnie des autres travailleurs, lors de la rećolte. Le miel verse dans le maturateur a tamis. avec des pics de fraîcheur et même de la pluie, je ne m attendais pas à ce rendement», dira-t-il. Cela étant, Belaïd nous explique que le cadre devait être totalement operculé pour parler de miel maturé. Après cette opération, les hausses pleines de cadres miellés sont acheminées vers l atelier d extraction du miel. Situé sur l étage supérieur en forme de soupente, l atelier d extraction du miel est composé de deux centrifugeuses électriques de 32 et 24 cadres, ainsi que d une centrifugeuse manuelle de quatre cadres, un plateau de désoperculation, des maturateurs munis de tamis, couvercles robinets en bas. Un peu en retrait, existe une gaufreuse à cire avec laquelle sont fabriquées les feuilles de cire qui sont installés sur les cadres, eux-mêmes fabriqués en bois au niveau d un autre atelier de menuiserie. Il faut dire que la coopérative apicole de Aïn Laloui ne vit pas exclusivement de la production et la vente du miel, mais plutôt de la vente de ruches pleines, qu elle produit par milliers sur commandes. Depuis les années 2000, et dans le cadre du PNDA, la coopérative apicole signe des conventions avec les services agricoles et ceux des forêts pour la livraison de centaines de ruches pleines. Parfois, ce sont de simples paysans qui viennent acheter des dizaines de ruches. Ainsi, au niveau de cette coopérative, outre l atelier d extraction du miel, il y a essentiellement l atelier de menuiserie pour la fabrication des ruches. Ces dernières sont remplies pendant toute la période allant de février à mai ; dans le cadre des essaimages artificiels que la coopérative maîtrise parfaitement. Outre les ruches fabriquées sur place, il y a également les feuilles de cire gaufrées qui sont fabriquées également sur place à l aide d une gaufreuse à cire. La cire est soit récupérée depuis les anciennes ruches, avant de la fondre, la filtrer et la remettre dans la gaufreuse, soit importée sous forme de pâte prête à l'emploi. Aussi, pour la production du miel et même si cela figure parmi les vocations de la coopérative, il reste que lors des saisons «sèches» où le printemps n est pas du tout propice pour une bonne production de miel, la coopérative survit grâce à cette activité qui reste, et de loin, plus rentable. Cela étant et pour revenir à notre atelier d extraction du miel, là aussi, une fois les housses acheminées sur place, les travailleurs prennent les cardes miellés et les installent sur un plateau aménagé à cet effet. Un autre travailleur et à l aide d un couteau spécial, désopercule les cellules de cire que les abeilles avaient operculées. Un troisième travailleur installe les cadres désoperculés dans la machine à extraire le miel appelé extracteur tangentiel. Pour l opération de ce dimanche, les travailleurs ont utilisé la machine manuelle à quatre cadres. D après Belaïd, la machine électrique à 24 ou 36 cadres est utilisée quand la production est très importante. Le temps d extraction dépend de la vitesse de rotation, de la température ambiante et de la viscosité du miel. Après une vingtaine de cadres traités, une quantité assez importante de miel est visible au fond de la centrifugeuse qui est dotée d un robinet à même le sol. Le miel est versé dans un récipient en inox et immédiatement transposé dans le grand maturateur à tamis pour séparer les impuretés composées essentiellement de cire et de restes d abeilles mortes. Au niveau du maturateur, le miel séjournera plusieurs jours pour assurer une très bonne décantation et là, la mise en pots du miel pourra commencer A votre santé! Y. Y. Photos : DR

8 Monde Le Soir d Algérie Lundi 6 juillet PAGE 8 Le pari gagné de Tsipras Le non au plan des créanciers semblait l emporter hier Dans le camp des opposants, Theodora, journaliste à la au référendum initié par le gouvernement grec d'alexis Tsipras, portant sur l'acceptation ou non par les électeurs retraite, «prie à genoux» pour que le oui l'emporte, lançant un de la dernière proposition de réformes formulée par les regard à l'église orthodoxe voisine d'où s'échappent des créanciers du pays (BCE, UE, FMI), selon deux sondages sortis des urnes. chants mélodieux. «Une fois Les résultats semblent néanmoins serrés. Un sondage de la on accepte les règles du club.» qu'on est entrés dans un club, chaîne Star donne au non une A Metaxourgio, un quartier fourchette entre 49% et 54% populaire et branché d'athènes, contre 46 à 51% au oui. La Christos Papadopoulos, ancien chaîne Mega donne entre fonctionnaire européen qui a 49,5% et 53,5% au non et entre vécu 30 ans à Bruxelles, n'a pas 46,5% et 50,5% pour le oui. Le de mots assez durs pour dénoncer le «chantage» du Premier gouvernement du Premier ministre de gauche radicale ministre Tsipras, «ce porc». Alexis Tsipras a prôné le non. «C'est inacceptable de jouer avec notre futur. Je voterai oui, avec rage», rugit-il. L'enjeu du scrutin et la conviction d'athanasios, salarié d'un fonds d'investissement à Alexis Tsipras. Paris, sont suffisamment forts pour l'avoir poussé à faire le voyage jusqu'à Athènes et le «Coincés entre le loup et le lion» Que les Grecs aient voté oui ou non à la proposition des créanciers du pays, c'est rarement le cœur léger et beaucoup avaient surtout l'impression de choisir entre se faire dévorer par le «loup» ou le «lion». Pour Dimitris Kavouklis, un commerçant de 42 ans, c'est «un choix entre deux solutions dures et mauvaises». Son fils dans les bras, devant un bureau de vote du quartier bourgeois de Kolonaki, il est bien décidé à «choisir la moins mauvaise solution et donc c'est clairement le oui». A voir les larmes que Nadia, une professeure d'anglais à la retraite, cache derrière d'épaisses lunettes de soleil, on comprend que le bulletin non qu'elle a mis dans l'urne à Poros, une île près d'athènes, ne la soulage guère : «On vote non, mais on a peur. Mais quand on vote oui, on a peur aussi. Des deux côtés on a peur», dit cette femme de 63 ans qui a «pleuré toute la journée». Le message de son non? «Eh bien ce sera terrible pendant deux ans mais après on recommencera du début, car avec le oui, ils nous prêteront de l'argent, mais pour que nous leur rendions! Et nous serons encore étranglés pendant 60 ans.» D'autres refusent d'avoir à cocher un camp contre un autre : Nikos Leivaditis, jeune militant communiste, compare le Premier ministre Alexis Tsipras et les créanciers du pays au «lion» et au «loup» : «Tu dois décider qui va te dévorer.» Devant une école du quartier de Pangrati, le stand de son parti (KKE) appelle à voter nul pour dire un triple «non à l'europe, aux mesures d'austérité de l'ue et du FMI et non aux propositions de Tsipras». Les indécis sont d'ailleurs légion à quelques mètres des urnes : «Je ne sais pas encore. Je vote non avec le cœur, oui avec la tête», dit sur l'île de Quelle image aurait utilisée aujourd hui le célèbre disciple de Keynes, pour qualifier l entreprise de dévastation méthodique et systématique, infligée à la Grèce depuis 2010, sous couvert de plan de sauvetage, par l armada liguée de la finance internationale, des multinationales, de la ploutocratie grecque et des institutions coalisées à leur service, Commission européenne (CE), Banque centrale européenne (BCE), FMI, gouvernements, experts et think tank de tout poil, sans oublier la toile mondiale des médias aux ordres. Sous l enseigne de l entreprise d assainissement financier et des «réformes structurelles», le système capitaliste global déroule implacablement sa mécanique funeste sur le cobaye grec. A ciel ouvert. Business as usual, comme ils aiment à le dire avec cynisme. En effet, un air de déjà entendu sinon de déjà vu ou presque, du côté de chez nous. En l espace de moins de cinq ans, la Grèce s est vu imposer par la fameuse troïka (CE, BCE, FMI) pas moins de huit plans d austérité successifs transformant l économie grecque «en équivalent financier de la bande de Ghaza», pour reprendre la formule saisissante d un blogueur irlandais. Parce qu il s agit bel et bien d armes de guerre sociale dont notre peuple n est pas à l abri, le lecteur algérien doit en prendre connaissance, même très succinctement, pour en imaginer la puissance destructrice. En voici les éléments essentiels, repris schématiquement d un grand quotidien parisien (2). HUIT PLANS D AUSTÉRITÉ - Premier plan d austérité automne 2009 Réduction de 10% des dépenses de fonctionnement de l'etat. Gel des recrutements et des salaires supérieurs à euros dans la fonction publique. Fiscalisation des primes des fonctionnaires. Réduction des conseils d'administration des entreprises publiques et de leurs salaires. Etablissement de l'impôt sur la succession et sur la grande fortune foncière. Privatisations de propriétés foncières GRÈCE Poros Nadia, vendeuse dans un supermarché, en désignant tristement son cœur, puis son front. Et à Pangrati, Katerina, 56 ans, qui a voté en janvier pour la formation de gauche radicale Syriza d'alexis Tsipras, hésite encore : «D habitude, je sais quoi voter, mais là, l'époque est très difficile, nous sommes anxieux, je ne sais pas.» La «joie» de Tsipras, la «rage» de Christos Mais ceux qui comme Michalis, un octogénaire, ont été les premiers à entrer dans les bureaux de vote, ouverts depuis 7h (4hGMT), sont sûrs de leur choix : «Je vote non parce que je pense que c'est mieux pour le pays», affirme-t-il à Kolonaki. Vangelis, instituteur au Pirée, et son ami Vassilis, salarié du fabricant d'électroménager AEG, sont deux trentenaires à l'allure cool, en short fluo et barbe de trois jours. «On vote non. Le risque de quitter l'euro est très faible. Et ce risque, on est prêts à le prendre». Eva, une pédiatre, refuse, dans un français parfait, de «dire amen aux banquiers et aux créanciers». - Deuxième plan d austérité mars 2010 Augmentation de deux points de la TVA ; Augmentation des taxes sur les alcools (+ 20%), le tabac (+ 63%), les carburants et les produits de luxe ; Gel des pensions de retraite des fonctionnaires et des salariés du privé ; Coupes de 60 % du 14e mois des salariés du public et de 30 % du 13e mois des employés dans le privé. - Troisième plan d austérité mai 2010 Age légal de départ à la retraite (de 60 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes) désormais lié à l'espérance de vie moyenne et durée de cotisations portée de 37 à 40 ans d'ici à Prolongation du gel des salaires dans le secteur public. Suppression des 13 e et 14 e mois de salaire des fonctionnaires gagnant plus de euros par mois. Réduction de 8% des indemnités des fonctionnaires. Suppression des 13 e et 14 e mois de pension pour les retraités. Nouvelle augmentation de deux points de la TVA, de 21 à 23 %. Augmentation de 10 % des taxes sur les carburants, l'alcool et le tabac. quartier contestataire d'exarchia où il vote : «On vote oui pour l'avenir de la Grèce, pour qu'elle reste dans la zone euro et dans l'union européenne.» «Evidemment que je ne suis pas pour les mesures d'austérité proposées par les créanciers, on ne vote pas oui avec un grand sourire aujourd'hui», dit-il. C'est pourtant détendu et souriant qu'alexis Tsipras est arrivé à son bureau de vote dimanche à Athènes, convaincu que ce référendum exceptionnel «est un jour de fête et de joie». Une guerre sociale maquillée en plan de sauvetage Commentant devant la Chambre des Lords, au début des années 1980, de l'etat. Par Abdelatif Rebah la politique de celle qu on avait surnommée la Dame de fer, M rs Margareth Thatcher, l économiste britannique d origine magyare Nicholas Kaldor eut ces propos cinglants : «Elle a fait de l économie britannique un désert et elle l a appelé stabilité» (1) (They create a desert and call it stability). Photos : DR Libéralisation des marchés des transports et de l'énergie. Possibilité pour les entreprises de licencier plus de 2 % des effectifs par mois, une mesure jusque-là interdite. - Quatrième plan d austérité juin 2011 Seuil général d'imposition abaissé à euros par an. Taxe professionnelle de 450 euros par an imposée aux auto-entrepreneurs. Hausses de la TVA et des taxes sur le fuel de chauffage. Durcissement des critères pour les allocations sociales, y compris de chômage, et réduction de certaines retraites complémentaires. Non-remplacement de 9 fonctionnaires sur 10. Possibilité de licencier des employés d'organismes publics supprimés ou fusionnés. Privatisations massives (ports et aéroports, la Poste, énergie, paris sportifs, banques). - Cinquième plan d austérité septembre 2011 Réduction de 20% des retraites supérieures à euros par mois fonctionnaires «mis en réserve».

9 Monde Le Soir d Algérie Lundi 6 juillet PAGE 9 Seuil de non-imposition abaissé de à euros annuels. Nouvelle taxe sur l'immobilier. Nouvelles privatisations. - Sixième plan d austérité février 2012 Baisse de 22 % du salaire minimum (ramené à 586 euros brut sur quatorze mois). Suppression de emplois dans la fonction publique. Nouvelle diminution des pensions de retraite et dans les salaires des fonctionnaires. Réduction du budget de la sécurité sociale et de l'armée. Privatisations de quatre entreprises d'etat. - Septième plan d austérité novembre 2012 Augmentation de l'âge de la retraite de 65 à 67 ans. Baisse de certaines pensions de retraite. Réduction des salaires du secteur public. Dérégulation des marchés du travail et des services. - Huitième plan d austérité janvier 2013 Hausse de l'imposition des professions libérales. Hausse de l'imposition pour les salariés gagnant plus de euros par an. Soumission des armateurs à l'impôt pour la première fois depuis Le coût social et humain des plans de sauvetage de la troïka Naturellement, les chiffres seuls ne peuvent pas rendre compte dans sa réalité crue de l étendue du désastre économique et social engendré par les thérapies de choc administrées conjointement par les «institutions» de Washington, Bruxelles et Berlin. Pourtant certaines statistiques, en dépit de leur froideur, parlent d elles-mêmes : «Le PIB s'est contracté d'un tiers. Ceux qui n'ont pas perdu leur travail gagnent 50% de moins. Trois millions de Grecs ne bénéficient d'aucune couverture sociale. Un quart de la population et plus de la moitié des jeunes sont au chômage, pour beaucoup depuis le début de la crise Dans le secteur public, postes ont été supprimés entre fin 2012 et début Dans le secteur de la santé, le budget a été amputé de près de 50%. Les soins de santé n étant plus remboursés par la sécurité sociale, les patients renoncent complètement à se soigner» Sans parler des coupes sombres dans les budgets de l éducation, les programmes de formation, de la recrudescence de fléaux tels que le sida, la réapparition du paludisme et des vagues de «retraités, commerçants ou chômeurs poussés au suicide par la politique de la troïka, suicides en quatre ans». (3) Comment en est-on arrivé là? La construction du cas grec ou l art de l embrouille Depuis 2010, la Grèce fait la une des médias aux ordres, du Nord comme ceux du Sud, de l Est comme ceux de l Ouest. Le chœur des bourreaux est assourdissant, relayé, amplifié, démultiplié aux quatre coins de la planète. Il diffuse, sans relâche, une infinité de variétés d une seule et même version du «cas grec». D un côté, des créanciers (sic!) stricts et qui certes, donnent de temps à autre de la voix mais qui savent aussi se montrer magnanimes et surtout patients. De l autre, un débiteur retors et irresponsable sorti droit d une fable de La Fontaine, Dans un bureau de vote d Athènes. genre la cigale et la fourmi, par exemple, et qui abuse de la générosité européenne. En réalité, en plongeant la Grèce dans la spirale infernale de l endettement, l Union européenne et le FMI se sont construit la relation créancier-débiteur appropriée pour mettre ce pays sous tutelle. Car c est de soumission qu il s agit. Dès lors que la Grèce avait endossé la camisole de l Union européenne, elle ne pouvait qu en endosser aussi les conséquences. Notamment des «propositions qu elle ne peut refuser». Elle devient justiciable des règles du jeu de l Union européenne et notamment de son «tribunal» financier» qui peut lui imputer, à «huis clos» pour ainsi dire, le crime de déficit budgétaire et d endettement public. L engrenage infernal de la soumission au diktat des banksters internationaux est installé. Le scénario du hold-up mis en place par les «usuriers des temps modernes» accepté, il faut alors emprunter à des taux d enfer pour payer la dette ; réduire ses déficits pour emprunter ; tailler dans les dépenses publiques pour réduire les déficits ; abaisser les salaires, les prestations sociales et «réformer» les retraites pour réduire les dépenses publiques. Et quand c est fini, ça recommence, comme le dit la vox populi. Autant de mesures qui appauvrissent les ménages, obscurcissent les perspectives économiques et incitent les agences de notation à dégrader les titres de la dette souveraine D abord présentée aux Etats, la facture adressée par les banques pour le prix de leur propre impéritie échoit alors à son destinataire final : les salariés. Tout ceci par un simple jeu d écritures car ce fameux argent des banques occidentales destiné à «aider» la Grèce leur revient directement à plus de 90% et parfois dès le lendemain, comme le signale pertinemment un député du Parti Syriza qui fait remarquer, en outre, que par les prêts accordés en Grèce en 2010, ce sont plutôt les banques françaises et allemandes qui ont été sauvées. (4) On comprend d autant mieux la supercherie que l Algérie, pour payer sa dette extérieure qui s élevait à 17 milliards de dollars en 1985, a payé, durant les huit années qui ont suivi, 61,1 milliards de dollars, soit trois fois et demi plus. Malgré cela, le montant total de sa dette a continué à croître, dépassant les 26 milliards au début de 1994 (5). Le prétexte de la dette a servi d instrument de démantèlement de tout l effort de développement national des décennies passées. Une leçon à méditer en Algérie, aussi La supercherie européenne Le peuple grec paye le coût des choix des partis «socialiste» et de la droite : coûts cumulés de l intégration à l Union européenne, de l adhésion à l Euroland, la zone Euro, des engagements militaires au sein de l OTAN. Les filets étaient tendus, prêts. La Grèce va profiter des avantages d une économie européenne puissante, proclamaient-ils, alors, à l unisson. L Europe ouvre aux firmes grecques un marché énorme. Quelle chance, disaient-ils, la plupart des pays de l Europe ne produisent pas la gamme avec laquelle la Grèce peut approvisionner l Europe. La Grèce pays à prépondérance agricole s était, alors, engagée à baisser de cinq fois sa production agricole pour s ajuster à la fameuse PAC (politique agricole commune). Les petites entreprises grecques se sont d un coup retrouvées exposées à la concurrence d entreprises multinationales, sur leur propre marché national désormais non protégé. Du fait de leur taille, elles n avaient aucune chance de se maintenir. Des branches importantes de l industrie ont été mises sur la voie du déclin après avoir fait les frais d une forte pression concurrentielle et subi des restructurations (ex. : textile, habillement, métallurgie, construction navale et fabrication d autres moyens de transport). Conséquence : augmentation rapide des importations depuis l UE et accroissement du déficit de la balance commerciale. La Politique agricole commune (PAC) a mené la balance des paiements agricoles de la Grèce d un surplus de 9 milliards de drachmes en 1980 à un déficit de 3 milliards d euros en 2010, faisant de ce pays un importateur de denrées alimentaires. Son tissu productif national ayant été affaibli et fragilisé, la Grèce va importer plus qu elle n exporte. Résultat : le déficit commercial de la Grèce se creuse structurellement ; il va contribuer au gonflement de sa dette extérieure publique et privée. Le coût du transfert de souveraineté : les politiques nationales sont guidées par Bruxelles Les Etats membres ne sont plus libres d agir dans des domaines-clés de la souveraineté tels que ceux de la monnaie, du budget, du taux d intérêt, de la fiscalité. Si un pays a besoin d'une politique monétaire plutôt restrictive (hausse des taux d'intérêt), afin de combattre l'inflation, ou inversement d'une politique monétaire expansive (baisse des taux d'intérêt) pour relancer la croissance et stopper la déflation, c'est totalement impossible car il y a une seule banque centrale, c'est la BCE. Les Etats ne peuvent pas emprunter auprès de la BCE, au nom de l orthodoxie monétaire qui prévaut dans la zone euro, ils doivent se financer sur les marchés financiers, à des taux incertains, ce qui va entraîner l augmentation du poids de la dette. En intégrant la zone Euro, l Etat grec s est dessaisi au profit des autorités de Bruxelles des instruments de politique économique : les instruments les plus puissants de la politique économique au soutien de l activité, en particulier la politique monétaire, la politique budgétaire, la politique des revenus, le contrôle des prix et le contrôle des changes. Il n est pas en mesure d opérer les ajustements que la conjoncture intérieure requiert. Ainsi, pour résorber ses déséquilibres, la Grèce ne peut plus dévaluer sa monnaie, elle est prisonnière de l euro. Une vraie camisole de force. Au boulet européen, il faut ajouter celui de l Alliance atlantique. Les dépenses militaires de la Grèce en 2009 s élevaient à 4% du PIB, comparées au 2,4% de la France et au 1,4% de l Allemagne. C est la résultante des dépenses massives dans les programmes d armement et les missions (ex. : Bosnie, Afghanistan) dans le cadre des plans de l Otan. Gros consommateur d armements, la Grèce achète 15% des ventes d armes allemandes. L intégration de la Grèce à l UE et à la zone euro dans le contexte du degré élevé d inégalité de développement que ce pays accuse par rapport aux autres Etats membres s apparente, en fait, à la soumission à une forme de relations de type néo-colonial dont l expression sont ces marques de «tiers mondisation» qui caractérisent aujourd hui ce pays. L annonce du référendum par le gouvernement Tsipras agite l armada de la guerre sociale mobilisée sous le drapeau de la troïka qui déploie tous les moyens pour maintenir la Grèce dans ce statut. L enjeu du référendum grec du 5 juillet 2015 n est pas, en effet, de négocier une amélioration de ce régime d exploitation mais sa suppression pure et simple. La portée du non du peuple grec dépasse largement, de ce fait, les frontières du pays hellène pour produire ses effets y compris dans notre pays. A. R. 1) Cf. Le Monde du 27 mai ) En savoir plus sur decodeurs/article/2015/06/30/crise-grecque- 8-plans-d-austerite-depuis gouvernements-2-plans-d 3) the-economic-consequences-of-mrs-thatcher-lo Source : 4) Stélios Kouloglou : la Troïka fomente un coup d Etat silencieux contre la Grèce 5) Cf. Ahmed Akkache, L Algérie devant la mondialisation, Editions IAIG, Alger, p.85.

10 Monde Le Soir d Algérie Lundi 6 juillet PAGE 10 DISCOURS À LA NATION DU PRÉSIDENT TUNISIEN L hommage de Caïd Essebsi à l Algérie «S il m arrivait d oublier, je n oublierais jamais la grande sœur l Algérie pour le soutien qu elle ne cesse de nous accorder depuis que nous sommes confrontés au terrorisme», a dit, samedi, le Président Caïd Essebsi. De Tunis, Kamel M Rabet Le chef de l Etat tunisien s adressait au peuple pour lui expliquer les raisons qui l avaient poussé, peu auparavant, à décréter, pour un mois, l état d urgence dans toutes les régions du pays. Nous sommes en guerre contre le terrorisme dont la menace s étend à tous les pays, a expliqué le chef de l Etat tunisien dans le but de mobiliser tout le peuple et l engager dans la lutte contre ce phénomène auquel la Tunisie n était pas habituée. Les défis sont multiples. Au plan sécuritaire, l Etat s est acquitté de son devoir et continuera à le faire. Cependant, a-til rappelé, la lutte contre l hydre terroriste exige des moyens matériels dont la Tunisie ne dispose pas. Dans ce contexte, il a évoqué le soutien que lui ont apporté certains pays pour parvenir à protéger une frontière longue de 5 00 kilomètres avec la Libye, pays où l Etat n existe pas. C est un pays où pullulent des groupes armés en conflit et «dominé par des acteurs régionaux et internationaux au service d agendas bien déterminés et propres à chaque acteur». Abordant les effets que pourrait avoir l instauration de l état d urgence, M. Caïd Essebsi a réaffirmé l attachement des dirigeants au respect des libertés, en particulier la liberté d expression et de presse, et au respect des droits de l Homme. Toutefois, il est indispensable, a- t-il dit, de prendre en considération les menaces terroristes qui pèsent sur la Tunisie lors de l exercice de ces libertés. Il a même prévenu que si l attentat de Sousse venait à connaître une récidive, ce serait la chute, voire la disparition de l Etat. L attentat terroriste de Sousse a, par ailleurs, laissé des séquelles. Au niveau administratif, des mesures disciplinaires ont été prises contre des cadres chargés de la sécurité régionale et du gouverneur (wali) qui a été, aussi, démis de ses fonctions. Aussi bien le ministre de l Intérieur que le chef du gouvernement avaient parlé de défaillances sécuritaires. Cependant, la purge s arrête-telle à ce niveau ou touchera-telle les principaux responsables de la sécurité dans le pays? Ainsi, se poursuivra-t-elle avec le limogeage du ministre de l Intérieur et du secrétaire d Etat à la sécurité? Depuis son indépendance en 1956, la Tunisie a vécu à deux reprises sous le régime de l état d urgence. En janvier 1978, suite aux émeutes de ce qui est appelé le «Jeudi noir», Bourguiba l avait décrété, pour Essebsi réaffirme son attachement au respect des libertés. deux mois, tout en emprisonnant toute la direction légitime de la centrale syndicale. La deuxième fois, c était en 2011 quand la Tunisie sortait de la «révolution» qui a précipité la fuite de Ben Ali. Le pays a vécu une période sombre marquée par de nombreux assassinats à ce jour non encore élucidés et n en fut délivré qu en mars L actuel état d urgence instauré, selon un mois, sera-t-il levé le 2 août? Selon l article 80 de la Constitution, l état d urgence est décrété par le président de la République en cas de péril imminent menaçant les institutions de la nation, la sécurité et l indépendance du pays et entravant le fonctionnement régulier des pouvoirs publics. K. M. Photo : DR

11 Régions Le Soir d Algérie Lundi 6 juillet PAGE 11 ACCIDENTS DE LA ROUTE NAÂMA 12 morts depuis le début du Ramadhan La Protection civile de la wilaya de Naâma, a indiqué que 12 personnes ont trouvé la mort dans plusieurs accidents de la route depuis le début du mois de Ramadhan. Le dernier accident qui a coûté la vie à un conducteur originaire de Béchar, s est produit vendredi dernier après une chute de son véhicule dans un ravin, dans un chemin vicinal reliant Moghrar à Aïn-Ouarka. Sans doute l effet du carème en serait la cause ainsi que de presque tous les accidents enrégistrés durant ce mois sacré. C est pour cette raison d ailleurs, que les éléments de la Sûreté nationale de la wilaya de Naâma offrent le ftour aux usagers de la route qui ne peuvent pas rentrer au moment d El-Adhan chez eux ; une opération «halte pour la rupture du jeûne», façon de se donner un peu de repos, casser en quelque sorte la fatigue et rompre le jeûne à l heure d El-Iftar ; une initiative saluée par l ensemble des automobilistes et qui permettrait à ces derniers de continuer en bonne forme leur chemin vers le nord ou vers le sud. B. Henine ANNABA Un mort et sept blessés avant le f tour Un terrible accident de la circulation ayant fait un mort et six blessés dont certains grièvement atteints s est produit samedi, quelques instants avant le f tour, sur la RN44 reliant Annaba à El Tarf, au niveau de la localité de Sidi-Salem. L accident est le fait du télescopage de cinq véhicules de tourisme qui roulaient à vive allure, selon des témoins oculaires. La puissance du choc a même été à l origine du renversement de deux voitures sur les cinq concernées par le télescopage. Pourtant, sur cette voie, la limitation de la vitesse est bien matérialisée à l aide de signalisation verticale et horizontale. Mais le non-respect du code de la route par certains et la lenteur de réaction que provoque généralement l état d abstinence durant le Ramadhan sont en grande partie responsables de ce sinistre corporel et matériel ayant malheureusement endeuillé une famille et laissé des séquelles à vie pour les blessés. Les agents de la Protection civile se sont rendus sur les lieux de l accident pour évacuer le décédé à la morgue et les blessés aux services des urgences de l hôpital Ibn-Rochd de Annaba. A. Bouacha Nous n avons pas de mots pour qualifier ce père de famille qui a laissé seuls ses deux enfants dans son véhicule garé en plein soleil, vitres fermées, pour aller faire ses courses au marché couvert des fruits et légumes. Il s en est fallu de peu en cette fin de semaine, sur le parking du marché couvert du centre-ville, pour que ces deux enfants connaissent un sort tragique après avoir Une adolescente âgée de 16 ans est décédée après son transfert au CHU Hassani-Abdelkader de Sidi-Bel-Abbès et ses parents ont déposé une plainte contre l EPH de Sidi- Djilali où elle était admise pour subir une intervention chirurgicale suite à un furoncle. Selon les informations recueillies, cette jeune adolescente qui venait de subir les épreuves du BEM, et qui d ailleurs a été reçue, a développé un furoncle qui la faisait atrocement souffrir ce qui a nécessité son admission au niveau de l EPH de Sidi-Djilali où une intervention chirurgicale a été décidée. Quelques instants après La rue Rakaba, située au niveau du chef-lieu de Relizane a connu, durant pratiquement une semaine, un retour en force du commerce informel. Des étals de fortune étaient en effet installés tout le long de cette rue passante, pénalisant de ce fait les riverains. L informel a eu le dessus, durant quelques jours, en revenant en force au niveau de la rue. En effet, tous les efforts fournis par les autorités pour l éradication de ce phénomène avaient donné l impression d être partis en fumée, du moins durant ces derniers jours. Tout au long de ladite rue plusieurs étals de fortune étaient dressés de chaque côté. Les jeunes chômeurs s étaient réapproprié cette rue, leur ancien fief, pour en faire de nouveau un petit souk. Ce phénomène et RELIZANE Devenue une habitude ancrée pour certains, voire un véritable métier pour d autres, la mendicité bat son plein à travers différents coins et artères de la ville de Tiaret. Généralement âgés et très souvent à visage couvert de peur d être identifiés, ces derniers - la majorité des femmes - optent pour des endroits de choix, essentiellement à grande affluence. On les trouve dans la plupart des cas devant MENDICITÉ, GARDIENS DE PARKING ET MARCHANDS AMBULANTS Des pratiques embarrassantes pour Tiaret En plus des mendiants et des gardiens de parking en nette prolifération, du moins durant la première quinzaine du mois sacré, d autres pratiques sont à montrer du doigt du fait de leur ampleur effrénée, mais surtout embarrassante à plus d un titre. Selon des sources locales, il était 23h quand tout ce qui fonctionne à l électricité s est arrêté. Tout le monde a pensé que la coupure n allait pas durer longtemps, que c était une coupure comme celles fréquentes dans la journée, mais l attente fut longue et MOSTAGANEM Chasse aux vendeurs à la sauvette son importante propagation ont pour principale cause le chômage : bête noire des jeunes Algériens. Avec un niveau d instruction moyen et sans qualifications professionnelles pour la plupart, ils sont rarement acceptés dans des entreprises privées ou publiques. Leur seule issue reste donc ces ventes à la sauvette qui semblent être «tolérées» par les autorités communales. «Le champ est de nouveau libre», nous dira Kaddour. Ce chômeur de 31 ans propose à la vente des articles pour femmes. Il nous explique que du boulot, il en a cherché et en cherche toujours, mais les réponses reçues à ses nombreuses demandes, nous explique-t-il, sont toujours négatives. Mais pour l instant, son petit commerce arrive à le faire vivre. Comme lui, il en existe beaucoup. Et tous affichaient leur soulagement et bonheur d avoir pu les marchés des fruits et légumes, les pâtisseries, les boulangeries. Même les mosquées ne sont pas épargnées par ce p h é n o m è n e. C e r t a i n e s femmes vont même y exhiber leurs progéniture, des nourrissons notamment, dans l espoir de gratter d éventuelles pièces. Si certains se voient contraints de recourir à ces pratiques par pure nécessité, infernale en cette nuit très chaude où le thermomètre caracolait au-dessus des 40 C. Toujours selon des sources locales, le courant n a été rétabli que le jeudi en milieu de matinée, ce qui n a pas été sans indisposer sévèrement la population, surtout COUPURES D ÉLECTRICITÉ À AÏN DEFLA les personnes fragiles, les enfants et les personnes âgées. Ceci sans compter les pertes de denrées alimentaires périssables et les médicaments qui ne peuvent souffrir d une rupture de la chaîne du froid. El Amra n a pas été la seule localité à pâtir des coupures d électricité puisque dans la journée, il y a eu des ruptures à Aïn Defla, au centre-ville, et à Khemis Miliana au niveau de Hay Salam, de 14h30 à 18 h, en pleine fournaise. Pourtant la SDO (Société de distribution de l ouest) a fait savoir que de grands investissements ont été consentis et que de nombreux transformateurs ont été installés un peu partout avec la promesse qu il n y aurait pas de délestage. Au niveau de la Direction des mines et de l industrie, on nous a fait savoir à propos de ces coupures que l unité de ce n est pas le cas en revanche pour d autres opportunistes sans scrupules. Au-delà de ce fléau devenu monnaie courante de nos jours, les citoyens, plus particulièrement les automobilistes, sont confrontés à d autres situations non moins gênantes. Il s agit en effet, de ces jeunes qui s autoproclament gardiens de parking, sans pour autant être inquiétés. Ils sévissent partout dans la ville contre 20 à 50 DA, mais ils ne sont jamais responsables en cas de vol ou de casse. Une situation pour le moins compromettante qui requiert bien une attention particulière de la part des parties concernées. Le regroupement occasionnel des marchands des fruits et légumes à chaque prière devant les mosquées est l autre point à ajouter au tableau de ces pratiques. Ces derniers profitent de la sortie des fidèles pour écouler leurs produits, sans se soucier des désagréments qu ils suscitent auprès des habitants des quartiers. La liste des comportements et autres actes condamnables décelés durant la première moitié de ce mois ne s arrête pas là si l on tient compte des vols à l arraché, commis contre des jeunes et des vieilles femmes, violence dans toutes ses formes. Mourad Benameur Délestages ou défaillances techniques? Les habitants d El Amra, au nord-ouest du chef-lieu de wilaya, Aïn Defla, ont passé la nuit de mercredi à jeudi dans le noir et dans la fournaise. Deux enfants laissés seuls dans une voiture à 39 été laissés un long moment dans une voiture garée en plein soleil, sans ventilation, sans possibilité de respirer un peu d air frais alors que la chaleur dans le véhicule se faisait suffocante et que la température avait atteint les 39 C. Ce sont des passants qui ont découvert les deux enfants en pleurs, suffocants et rougis à l intérieur du véhicule fermé à clef et qui ont alerté les secours. Un policier est intervenu pour les secourir de cette fournaise, évitant le pire aux deux malheureux bambins. Extraits à temps de la voiture, les deux enfants ont été placés à l ombre et rafraîchis avec une bouteille d eau. A son retour du marché, le père, visiblement inconscient du danger, a été invité par les policiers de les suivre pour être entendu sur son comportement irréfléchi. A. B. SIDI-BEL-ABBÈS Une adolescente décède au CHU, ses parents déposent plainte son admission au bloc, la jeune fille a sombré dans le coma avant même de subir l acte chirurgical. Son état s étant compliqué elle a été transférée vers le CHU, mais malheureusement, elle a rendu l âme. Les parents de la défunte ont déposé une plainte au niveau de la 6 e Sûreté en s appuyant sur le rapport du médecin légiste qui aurait dit que cette mort était non naturelle. Le procureur de la République a ordonné des prélèvements sur la dépouille de la jeune fille à des fins d analyses par un laboratoire d Alger pour déterminer les circonstances de cette mort. A. M. reprendre leur activité certes illégale, mais vitale pour eux. Lamine, un autre marchand abordé sur les lieux la semaine dernière nous avoue spontanément : «J ai passé des jours sans rien faire et cela m a totalement démoralisé. Le travail m a beaucoup manqué». Il est à noter que cet espace informel avait été interdit au commerce informel durant de longues semaines. Rappelons que les autorités communales avaient affiché leur intention claire et déterminée à éradiquer ces activités illicites avant de faire marche arrière face à la grogne des jeunes chômeurs. Ainsi les passants et les riverains avaient poussé un ouf de soulagement en retrouvant leur espace -pas pour longtemps- puisque l informel a très vite repris ses «droits». A. Rahmane transformation proche d El Amra a connu une surcharge et que pour sauvegarder les équipements, il était nécessaire d isoler certaines localités. Cependant peut-on parler de délestage quand la coupure dure plus de 10 h? C est ce que tout le monde se demande. Alors défaillances des équipements ou manque d entretien de ces équipements? Un citoyen nous dira, «si ces coupures persistent avec de telles fréquences, il faudra sans doute que chacun s équipe d un générateur électrique indépendant». On signalera par ailleurs que chaque fois qu un citoyen appelle les services de la SDO pour une éventuelle coupure, le réceptionniste lui exige de décliner son identité et son numéro de téléphone et l endroit où il se trouve, sinon aucune réponse ne lui est donnée. Karim O. KHEMIS MILIANA Le FFS dénonce l incurie des autorités locales Dans un communiqué, la Fédération du FFS, et notamment son bureau local, dénonce avec force la situation anarchique qui prévaut à Khemis Miliana, situation générée selon le communiqué par l incurie et le laisser-aller de la part des autorités locales. On dénonce l anarchie et la désorganisation des marchés locaux informels qui gangrènent tous les quartiers de la ville alors que «l Etat a investi des sommes colossales dans la réalisation de marchés de proximité et que ces marchés, une fois réalisés et achevés, n ont toujours pas été distribués». Le communiqué ajoute «pourtant ces locaux, achevés depuis des mois et qui ont coûté cher, tombent en décrépitude, sont laissés à l abandon et font l objet de dégradations et de vols de portes, de compteurs électriques» On rappelle aussi que les bénéficiaires n ont pas manqué, à plusieurs reprises, de manifester leur désaveu de cette «irresponsabilité» des responsables locaux, ce qui souvent a perturbé l ordre public sans que cette distribution ait eu lieu, la municipalité face aux doléances des bénéficiaires fait la sourde oreille, dit-on. Autre problème dénoncé dans ce communiqué est la non-distribution des aides à l habitat précaire, pourtant la liste des bénéficiaires a été établie depuis plus d une année. Aussi, dans ce communiqué dont une copie a été envoyée à la wilaya, l intervention du wali a été sollicitée, car il y a urgence affirme-t-on en précisant : «La commune de Khemis Miliana prie le chef de l exécutif de la wilaya de libérer la commune, prise en otage par ses responsables qui ont prouvé leur incapacité à gérer les affaires de la commune et d assumer les responsabilités qui leur ont été confiées et pire encore qui enfoncent la commune dans l instabilité». K. O.

12 Culture Le Soir d Algérie Lundi 6 juillet PAGE 12 LE COUP DE BILL ART DU SOIR La main dans la chkara Par Kader Bakou A l aube de l humanité, on pourait imaginer que pour se nourrir et rester en vie, l homme (et la femme), se débrouillait un peu comme les animaux, entre chasse et cueillette des fruits et plantes comestibles dans les forêts et les plaines. Le temps passe. L Homme découvre l agriculture. L évolution se poursuit. Les premières communautés «citadines» s établissent, généralements, près des rivières et autres points d eau. Tandis que certains font la guerre, d autres font le commerce. Les premières «lignes» de caravanes voient le jour. Les échanges commerciaux se font par troc, marchandise contre marchandise. L Homme qui avait déja découvert les métaux précieux a eu l idée d en faire une monnaie d échange. L or et l argent entrent dans les transactions commerciales à l échelle collective et individuelle. Plus tard, sont venus le drachme, le dirham, le douro et autres monnaies sonnantes et trébuchantes. Le métal c est quand même lourd! Imaginez des sacs entiers remplies de pièces d or et d argent! On n arrête pas l évolution, avec ou sans Darwin. Pourquoi ne pas simplifier? Faisons confiance aux institutions qui vont imprimer un papier spécial de valeur (symbolique) variable qui va remplacer l or et l argent stockés désormais dans les banques. Les choses évoluent encore. L Homme moderne pense à un autre genre de papier appelé le chèque qui dispense l Homme de trimbaler avec lui de grosses sommes d argent dit liquide. Là aussi le crédit est basé sur la confiance. Cette invention moderne appelée le chèque facilite bien de choses tout comme la carte de crédit d ailleurs. Le nec plus ultra de l évolution dans ce domaine est atteint par le commerce à travers la Toile. Mais il y a encore des «romantiques» nostalgiques de «la belle époque» et du «bon vieux temps» des chkara (sacs) débordants d argent et dont la seule vue fait chavirer les cœurs. Chez nous, les caciques font toujours de la résistance le téléphone cellulaire collé aux oreilles et l œil sur la chkara. K. B. En librairie Mohamed Larbi Hannachi signe son entrée en littérature en publiant un récit autobiographique édité à compte d auteur : Les Cigognes de Meskiana, une première œuvre qui contient des promesses. Aussitôt la lecture entamée, on commence déjà à apprécier la fraîcheur et la spontanéité qui se dégagent du texte. Au point d oublier les imperfections de l auto-édition. Parce que l auteur invite à un voyage mnémonique dans les merveilleux territoires de l enthousiasme juvénile. «L homme spontané voit la nature et l histoire avec les yeux de l enfance», disait l historien et philosophe Ernest Renan. La formule peut s appliquer à l ouvrage de Mohamed Larbi Hannachi. Par exemple, lorsqu il écrit : «Avec le recul du temps, je ressens à chaque évocation du passé défiler des moments magiques où je revois les cigognes de mon village voler dans son ciel, et les miens.» Les souvenirs sur lui-même, il les raconte avec des mots simples, justes, sans artifice. La meilleure façon aussi de montrer un peuple vivant, authentique et riche de ses valeurs humaines. «Le mois de juillet à Meskiana, malgré la chaleur torride du jour, se caractérisait par un air de fête permanente», garde-t-il de ses souvenirs d enfance. Et cette autre image que la fraîcheur de perception fait remonter en mémoire : «Au début de l année scolaire 1959, âgé de six ans, je m apprêtais à rejoindre l école des garçons de Meskiana. J étais tellement content de mon cartable tout neuf avec son ardoise, L son chiffon et ses crayons de couleur que j oubliais presque ma peur de me retrouver pour la première fois avec tous ces garçons apeurés de rejoindre l école.» Dans ce récit assez court, les événements vécus par le narrateur se succèdent dans l ordre chronologique, depuis sa venue au monde «un jeudi de l année 1953» jusqu à ses premiers pas à l université de Constantine, la ville où il étudiait dès le collège. Avant de raconter cette série d expériences vécues, l auteur prévient dans la préface que son ouvrage se veut d abord «un témoignage d une époque perçue par une deuxième génération née dans la tourmente des années de feu». Les Cigognes est écrit également en hommage à «une localité historique, Meskiana (...), un village microcosme d une société dont les valeurs de l époque sont celles de toute l Algérie qui a payé un lourd tribut pour son indépendance». Enfin, Mohamed Larbi LES CIGOGNES DE MESKIANA DE MOHAMED LARBI HANNACHI L Algérie au temps de l élégance morale et intellectuelle e comité des fêtes de cette ville, censé regrouper tous les responsables d association, fut interpellé par Monsieur le chef de daïra de Cherchell, un autre inconditionnel amoureux de la culture, de la musique et du patrimoine local qui avait permis vraisemblablement de faire ressaisir cette organisation en vue d améliorer ses prestations. Ainsi, c est sous la houlette de M. Bouabdellah, de M. Dahel, dit «Grobois», et de M me Tafida, tous membres du Comité des fêtes de la ville de Cherchell, qu ont été organisées récemment plusieurs soirées festives, et les mélomanes de Cherchell se sont délectés de voluptueuses soirées de chansons d'andalou, de haouzi et de qacidate chaâbi. Ce fut le maître et maestro du violon, Khaled Talbi, qui donna le la à ces soirées ainsi que l excellent violoniste Hassen Bouabdellah suivi des virtuoses du piano Salim Ameur et Hafid Amokrane, qui se sont évertués à assurer l'harmonie musicale des troupes en se relayant pour exécuter plusieurs répertoires du chaâbi, du haouzi et surtout de l andalou. Ce fut à ce titre que la majestueuse CHERCHELL Hannachi tient à exprimer sa reconnaissance à «tous les Algériens enseignants et autres qui ont pris à bras-lecorps l enseignement en Algérie qui a fonctionné merveilleusement bien à l indépendance, en conciliant une volonté inébranlable de réussite face aux défis du moment et en intégrant un enseignement privé de grande qualité à une éducation publique au top». Il raconte dans le livre comment luimême avait vécu cette «symbiose parfaite entre des institutions publiques et privées», notamment sa scolarité à Constantine où il était interne au «collège des Pères Blancs, école de la culture et de la tolérance». La migration des cigognes accompagne l enfance, à Meskiana, puis le reste à Constantine jusqu aux années fac. Cette histoire d une vie, c est un peu le rétroviseur d une «deuxième génération qui a la nostalgie de cette période où l Algérie était euphorique et heureuse». Il y a d abord Meskiana, Oued Melegue, beaucoup d images d enfance... La vie quotidienne dans «la vallée heureuse» était simple et heureuse malgré les affres de la guerre, Meskiana, la bourgade qui avait «abrité la capitale de l une des prestigieuses femmes algériennes, la Kahina». Là où «les hommes rudes ne connaissaient pas le mensonge et la malice, ils étaient pétris par les massifs des Aurès». Parmi les images fortes, celle du père du narrateur : arrêté par l armée française, torturé, il est «libéré en fin de compte dans un état piteux, le corps massacré». Il y a surtout énormément de bonheur, de découvertes, d émerveillements. La joie de voyager, de découvrir l Algérie (Tébessa, Annaba, Constantine, puis Alger, Oran...), le cinéma, la littérature, le théâtre, la musique. Et ce coup de foudre pour Constantine, la ville qui avait ce «quelque chose d indéfinissable qui la rendait attractive aux visiteurs avec qui elle scelle une relation qui ne s interrompt jamais». Tout en détaillant les années collège qui apportaient «les matériaux nécessaires pour bien grandir», Mohamed Larbi Hannachi remercie la ville des Ponts suspendus pour tout ce qu elle lui a donné : «Ces moments privilégiés ont marqué notre existence dans une Constantine lumineuse, pleine de vie, citadelle de la culture et du savoir-vivre dans le respect des uns et des autres». Hommage à la ville d adoption ; reconnaissance à tous ces hommes et ces femmes qui, à cette époque, faisaient preuve de générosité d âme et de noblesse de cœur. A Meskiana comme ailleurs, il y avait des êtres éduqués, amoureux de l art et de la beauté, élégants, ouverts sur les autres et le monde... C était du temps où l Algérie était réconciliée avec ellemême après le dur passage du colonialisme». Aujourd hui, écrit l auteur à la fin du récit, «la deuxième génération qui a réussi à aller plus loin que ses aînés dans l instruction et le savoir (...) se retrouve désarmée, faute de passage générationnel à temps, face à une régression fatale». Hocine Tamou Mohamed Larbi Hannachi, Les cigognes de Meskiana, édition à compte d auteur, 192 pages. La cantatrice Manal subjugue les mélomanes de l andalou soliste cantatrice, Manal Hadli, encadrée de son inimitable orchestre, s est évertuée à emballer le public noctambule, en majorité féminin, sur le rythme de Sidi Maâmar, où fusèrent des youyous stridents, sous la direction et l organisation de M me Tafida. La soliste cantatrice, Manal Hadli, une spécialiste du hawzi, aroubi et sanaa, a fait ses premières armes dans la prestigieuse formation de musique andalouse Al Rachidia, et reste connue chez les fans du hawzi et de l andalou, et elle s est produite à Blida, Alger, Tlemcen et Constantine à côté de l inimitable Daliah Chih, deux expertes de la troupe Al Rachidia. Cependant, la cantatrice Manal a su subjuguer de sa voix roucoulante langoureuse et voluptueuse les exigeantes dames mélomanes cherchelloises, qui ont veillé avec cette soprano au-delà de 2 heures du matin. La seconde soirée fut animée par cheikh Hamadi, un chantre du chaâbi, dont le répertoire a glané des centaines d amoureux du chaâbi, qui a fait veiller les Cherchellois. Ce fut plutôt la chaude complainte et la sensuelle voix de cheikh Hamadi, qui entonna plusieurs nesrafs, des medhs et enfin des khlass, qui subjugua et fit vibrer l assistance, notamment grâce à l orchestre composé de Berouane, Talbi, Hafid Amokrane, Othmane et Hamza, qui entonna avec cheikh Hamadi le couplet Hadhi Yemmak,qui a ému l assistance. Mais plusieurs mélomanes cherchellois se sont étonnés de l absence de cheikh Aïssou, un monument du chaâbi cherchellois, un confident des défunts Mohammed Cherchali et Maghraoui, de M hamed el Annabi, de cheikh Smaïl Hakem, de Abdeldjalil Ghobrini, une véritable armée de ténors de l andalou, du haouzi et du chaâbi, ainsi que de Nassim Sabah, El Kaissaria, Al Rachidia, de la fanfare et de la chorale des scouts, des graines d artistes qu on a tendance à oublier. Pour certains d entre eux, rien n est trop tard, car la saison estivale est là, mais selon ces derniers, «gare à ceux qui ramèneront des artistes extra-muros, à coup de centaines de millions, comme cela s est fait de par le passé. Les artistes locaux n exigent rien! Même pas un cachet de cinq millions de centimes par association», clame un de ces artistes. Houari Larbi SALLE AHMED-BEY DE CONSTANTINE Mercredi 8 juillet à 22h30 : Concerts de Hamidou, Lila Borsali, Kamel Bouda et Soraya Zebiri. THÉÂTRE RÉGIONAL DE SIDI-BEL- ABBÈS Lundi 6 juillet : Concert du quintette de jazz Ruta Pùrpura, dirigé par le Ramy Maalouf. SALLE IBN-KHALDOUN (ALGER- CENTRE) Mardi 7 juillet à 22h30 : Concert de Hasna Henni. CARREFOUR DES ARTISTES (LA PÊCHERIE, ALGER) Lundi 6 juillet à 22h30 : Concert de Abderrahmane Kobbi. ESPLANADE DE RIADH-EL-FETH (EL-MADANIA, ALGER) Lundi 6 juillet : Concert de Mourad Djaâfri. Animation : Hamid Achouri. THÉÂTRE RÉGIONAL KATEB- YACINE DE TIZI-OUZOU Lundi 6 juillet à 22h : Pièce Opération étrange de l association Aghbalou de Tizi Ouzou. THÉÂTRE NATIONAL ALGÉRIEN MAHIEDDINE-BACHTARZI (ALGER) Lundi 6 et mardi 7 juillet à 22h30 : Comédie musicale La Lampe et la Lumière du Théâtre régional de Béjaïa. Texte et mise en scène de Yousfi Abdelaziz. COMPLEXE CULTUREL ABDELWAHAB-SALIM (CHENOUA, TIPASA) Lundi 6 juillet à 22h30 : Concert de Lounis Aït Menguellet. PLACE EL-KELLASSIA (JIJEL) Lundi 6 juillet à 22h30 : Concert de Mohamed Souiki. SALLE EL-MOUGGAR (ALGER- CENTRE) Lundi 6 juillet à 22h30 : Concerts de Anouar Tssabast, Nawel Mebarki et Mohamed Bellil. ESPACE LES SABLETTES (LE CAROUBIER, ALGER) Lundi 6 juillet à 22h30 : Concerts du groupe Achaq Ellil et de Hasna Becharia. PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI- ZAKARIA (KOUBA, ALGER) Lundi 6 juillet : Concert de Lila Borsali. PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI- ZAKARIA (KOUBA, ALGER) Vendredi 10 juillet : Spectacle Algérie, ma liberté du Ballet national. Jusqu au 15 juillet : Exposition d artisanat d art et d objets de décoration. BIBLIOTHÈQUE MULTIMÉDIA ET JEUNESSE (38, RUE DIDOUCHE- MOURAD, ALGER) Lundi 6 juillet à 22h : Rencontre avec le poète et écrivain Abderrahmane Djelfaoui dans une intervention intitulée : «Résistance et écriture en prison». Atelier de montage de bijoux présenté par M me Fouzia Hasni. MUSÉE RÉGIONAL DES ARTS ET DES TRADITIONS POPULAIRES DE MÉDÉA Jusqu au 15 juillet : Exposition sur le voile traditionnel el-haïk. GALERIE DES ATELIERS BOUFFÉE D'ART (RÉSIDENCE SAHRAOUI, LES DEUX BASSINS, BEN AKNOUN, ALGER) Jusqu au 31 juillet : Exposition de l'art pictural auressien - en hommage aux deux artistes chaouis Tamine et Merzougui. Avec les artistes peintres : Lamine Azzouzi, Sofiane Dey, Mohamed Berkane et Houara Hocine. GALERIE AÏCHA-HADDAD (84, RUE DIDOUCHE-MOURAD, ALGER) Jusqu au 9 juillet : Exposition de photographies «Fantasia... authenticité et patrimoine». CENTRE CULTUREL MUSTAPHA- KATEB (PLACE AUDIN, ALGER) Jusqu au 14 juillet : Exposition collective d artisanat. INSTITUT FRANÇAIS D ALGER (ALGER-CENTRE) Jusqu au 7 juillet à 22h30 : Cinéma sous les étoiles dans les jardins de l Institut (entrée libre). Lundi 6 juillet : Film L italien d Olivier Baroux (France, Comédie, 102, 2010). Mardi 7 juillet : Film Mais où est donc passé la 7 e compagnie? de Robert Lamoureux (France, Comédie, 95, 1973). PARKING D ARDIS (PINS-MARITIMES, ALGER) Jusqu à la fin du mois de Ramadhan : Cirque Amar, tous les jours à 22h et à 0h10. Spectacle spécial dimanche et lundi à 0h10 (prix : 500 DA). MUSÉE NATIONAL D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN D ALGER (RUE LARBI-BEN -M HIDI) Jusqu au 9 juillet : Exposition «La saga de la création de la Cinémathèque algérienne» à l occasion du cinquantenaire de sa création. INSTITUT CULTUREL ITALIEN D ALGER (EL BIAR) Durant le mois d août : L Institut ouvre une session de cours intensifs en langue italienne niveau A1. Initiation tous les jours de 9h à 13h. Inscriptions en cours. Informations : CHAPITEAU DE L HÔTEL HILTON (PINS-MARITIMES, ALGER) Mardi 7 juillet : Concert de Mister You. Jeudi 9 juillet : Spectacle de Abdelkader Secteur. Points de vente : - Le desk de l'hôtel Hilton (12h à 18h) - Centre commercial et de loisirs de Bab- Ezzouar (14h30 à 18h) et (22h à 1h) - Grand chapiteau de l'hôtel Hilton (21h30 à 00:00) Info Line: /

13 Le Soir d Algérie Sports Lundi 6 juillet PAGE 13 L'USMA fête ses 78 ans! L USM Alger a fêté, hier, ses 78 ans, une date qui coïncide avec la célébration de l Indépendance de l Algérie. Le club de Soustara rappelle que l USMA a été créée un 5 juillet 1937, fondée par un groupe de patriotes sous le nom d Union Sportive Musulmane Algéroise. Après avoir participé au championnat de football sous l ère coloniale dans de différentes divisions, l USMA se targue d être la première équipe championne d Algérie post-indépendance 1962/1963 en battant en finale le MC Alger. Ah. A. CS CONSTANTINE Bencherifa ira au bout de son contrat Le défenseur Walid Bencherifa, qui était sur le point de quitter le CS Constantine, a finalement trouvé un terrain d'entente avec la direction du club de Ligue 1 algérienne pour aller au bout de son contrat qui expire en juin Bencherifa (26 ans) a précisé avoir reçu des garanties de la part des dirigeants constantinois pour répondre favorablement à ses doléances, d'où sa décision de poursuivre l'aventure avec le vieux club de «Cirta». Le latéral gauche des «Sanafir», arrivé au CSC l'été précédent en provenance de la JS Kabylie, sera toutefois soumis à une rude concurrence dans son poste après l'engagement de son ex-coéquipier au club kabyle, Zinédine Mekkaoui. NA HUSSEIN DEY Iaïche s'oppose à la libération de Benayad L'attaquant Mourad Benayad, mis sur la liste des libérés du NA Hussein Dey, a été repêché après l'intervention du nouvel entraîneur Abdelkader Iaïche, qui s'est opposé à la décision de la direction du club de Ligue 1. Les dirigeants du NAHD ont décidé auparavant de se séparer des services de leur jeune attaquant après l'engagement de Sofiane Choubani (ex-usm Bel-Abbès) jeudi passé. Benayad, arrivé au Nasria lors de l'été 2014 en provenance du WRB M'sila (DN amateur), allait s'ajouter à une longue liste de 12 joueurs que le NAHD a libérés au cours de cette intersaison. Les Sang et Or ont attendu la dernière journée du championnat de l'exercice précédent pour assurer leur maintien parmi l'élite, ce qui explique ce remue-ménage effectué par les dirigeants du club en vue de la prochaine édition du championnat dont le coup d'envoi sera donné le 14 août. FOOTBALL ES SÉTIF Hamar tient au recrutement de Djabou Le président de l'es Sétif (Ligue 1 algérienne de football), Hassan Hamar, a indiqué qu'il tenait toujours au recrutement du milieu international algérien du Club Africain (Tunisie) Abdelmoumen Djabou. «Djabou fait partie toujours de nos plans de recrutement durant cette intersaison, et contrairement à ce qui a été dit, nous comptons l'engager dès cet été surtout qu'il s'agit d'un enfant du club», a affirmé le président de l'entente au micro d'el Heddaf TV. Djabou (28 ans) avait quitté l'ess en 2012 pour s'engager avec le Club africain de Tunis. Son contrat avec le champion de Tunisie sortant vient d'expirer. L'international algérien devra néanmoins patienter jusqu'à novembre ou décembre prochains pour renouer avec la compétition, après avoir subi, début mai, une opération chirurgicale au niveau des ligaments croisés du genou. L'ESS, champion d'algérie en titre, a assuré jusque-là les services de cinq nouvelles recrues : Tobbal, Chenine, Hachi, Benlamri, et Kenniche en attendant l'attaquant de l'aso Chlef Zakaria Haddouche. «Haddouche signera à l'ess à l'issue du stage de la sélection olympique, j'ai trouvé un accord avec la direction de Chlef qui pourrait également nous céder l'attaquant Sokambi», a-t-il ajouté. Le premier responsable de l'équipe sétifienne a souligné que son équipe aura à engager un autre joueur «un milieu offensif ou un attaquant qui viendra boucler l'opération de recrutement». Par ailleurs, Hassan Hamar a affirmé que l'attaquant Ahmed Gasmi a été libéré par le club «en raison d'un différend financier relatif à la baisse de son salaire». Boukria se rapproche du MOB Le défenseur Lyes Boukria, dont le contrat n'a pas été prolongé à l'es Sétif championne d'algérie en titre, pourrait MC ALGER L Éthiopien Salaheddine doit négocier sa libération l L'attaquant international éthiopien du Ahly du Caire, Salaheddine Saïd, convoité par le MC Alger, n'est toujours pas libéré par son club égyptien qui l'a retenu dans la liste des joueurs concernés par le match face à Al-Misri, hier, dans le cadre de la mise à jour de la 33 e journée du championnat de première division locale de football. Salaheddine fait partie d'un groupe de 20 joueurs que l'entraîneur de la formation de la capitale cairote a choisi pour ce rendez-vous, selon la liste publiée par le site du journal El Youm Essabiî. Les dirigeants du MC Alger attendent l'arrivée du joueur éthiopien à Alger, ce mardi ou mercredi, pour signer son contrat avec les Vert et Rouge et rejoindre sa nouvelle équipe à Tlemcen (ouest d'algérie) où elle a entamé hier un stage de dix jours. Salaheddine n'a pas été convoqué pour les deux précédents matchs d'al-ahly en Coupe de la Confédération africaine et en championnat national. Le joueur de 26 ans, a inscrit quatre buts cette saison lors de ses rares apparitions avec Al-Ahly. Il s'est distingué avec la sélection de son pays à l'occasion du dernier match face au Lesotho disputé le 14 juin en marquant le but de la victoire (2-1) dans le cadre des qualifications de la Coupe d'afrique des nations CAN-2017 comptant pour le groupe J où figure notamment l'algérie. L'entraîneur adjoint du MCA, le Brésilien Valdo, a déclaré à la presse en marge de la reprise des entraînements de son équipe vendredi, qu'il appréciait les qualités du capitaine de la sélection éthiopienne, souhaitant la conclusion de la transaction dans les plus brefs délais. Pour sa L équipe en stage à Tlemcen Après avoir entamé la reprise à Alger, l équipe du MC Alger est depuis hier à pied d œuvre à Tlemcen pour un stage de préparation d une dizaine de jours. Le club algérois garde de bons souvenirs de son séjour tlemcénien pour avoir effectué un stage d une semaine la saison dernière qui leur avait permis de revenir au-devant de la scène sportive juste après. Meghni prend le temps de réfléchir Sollicité par le MC Alger et le CS Constantine, Mourad Meghni, l ex-international, qui était en Algérie la semaine dernière, est rentré chez lui en France pour prendre le temps de réfléchir. «Le MCA et le CSC s intéressent à moi, mais je n ai encore rien décidé. Je rentre chez moi pour prendre quelques jours pour réfléchir avec mon agent», a-t-il déclaré avant d embarquer pour Paris en précisant que ses problèmes de santé «sont un lointain souvenir». Ahmed Ammour part, le gardien de but Jonathan Matijas qui s'est engagé pour deux saisons, doit ramener sa lettre de libération de l'usm Bel- Abbès pour pouvoir jouer au MCA. MC EL-EULMA Chenihi vers le Club Africain La formation tunisienne du Club Africain aurait trouvé un accord avec le milieu international algérien du MC El-Eulma (Ligue 2) Brahim Chenihi pour un contrat de trois saisons, a annoncé samedi soir la radio tunisienne Sahara FM. Les responsables du Club Africain doivent désormais convaincre leurs homologues du MCEE qui tiennent pour le moment à leur joueur international. Outre Chenihi, dont la cote ne cesse de grimper après sa convocation chez les Verts, l'attaquant Walid Derrardja, meilleur buteur de la saison dernière (16 buts), est fortement convoité au pays et à l'étranger. Relégué en Ligue 2 mais néanmoins présent en phase de poules de la Ligue des champions d'afrique, le MCEE veut conserver son duo d attaquants. Le club de «Babiya» campe sur sa position malgré les nombreux intérêts. Le Club Africain recèle en son sein deux internationaux algériens en l'occurrence Abdelmoumen Djabou et Hicham Belkaroui. Photos : DR rejoindre le MO Béjaïa (Ligue 1 de football) en vue de la saison prochaine. Boukria a pratiquement tout conclu avec les dirigeants du MOB, vice-champion d'algérie et détenteur de la Coupe nationale. Il devrait parapher son contrat dans les prochaines heures, ajoute la même source. Le latéral gauche de 34 ans deviendrait alors la 10 e recrue des Crabes qui poursuivent leur stage d'aïn Draham en Tunisie. L'expérience du joueur acquise sur le plan africain grâce à ses participations dans les compétitions continentales avec l'ess, devrait être bénéfique pour les Béjaouis qui disputeront la Ligue des champions la saison prochaine pour la première fois de leur histoire. JS KABYLIE Ousseynou Ba et Idrissa Kouyaté à l essai En stage à Hammam- Bourguiba depuis pratiquement une semaine, la JS Kabylie n a pas encore clôturé son opération recrutement. Et pour cause, en plus de l émigré Salim Baghdad arrivé de France samedi soir, trois autres joueurs africains, à savoir le Sénégalais Ousseynou Ba, l Ivoirien Idrissa Kouyaté en plus du Ghanéen Lawrence Lartey sont attendus aujourd hui, pour effectuer des tests pour un probable recrutement. 11 libérés, 6 arrivées Avec la confirmation du départ de Benlamri, le nombre des libérés de la JS Kabylie s élève à 11 joueurs dont Mekkaoui, Kerrar, Meguehout, Benamara, Yedroudj Par ailleurs, le club kabyle n a enregistré que sept nouvelles recrues en attendant la signature de Baghdad et des Africains. «Cette année, on va monter une bonne équipe ( ) et on a nettoyé le club de la mauvaise graine», a déclaré Hannachi à Hammam-Bourguiba, allusion faite au départ de Benlamri. Gagaâ et Aïboud en équipe nationale olympique La JS Kabylie, qui poursuit sa préparation en Tunisie avec 23 éléments dont les nouvelles recrues et quelques jeunes promus du cru est, par ailleurs, amoindrie par l absence de deux éléments, à savoir les internationaux olympiques Gagaâ et Aïboud retenus en stage à Alger avec l EN olympique (U23) en prévision du match face à la Sierra Leone comptant pour le 3 e tour des qualifications au championnat d Afrique U23 et aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro Le match aller aura lieu le 19 juillet 2015 à 20h au stade Mustapha-Tchaker de Blida, alors que le match retour est également prévu à Blida le 25 juillet Ahmed Ammour

14 Le Soir d Algérie Sports Lundi 6 juillet PAGE 14 DETTES, COMPTES BLOQUÉS ET DÉPART MASSIF DE JOUEURS La JSM Tiaret dans la tourmente Avec 6,9 milliards de dettes du moins ce qui est mentionné sur les bilans des comptes bloqués, le départ massif de joueurs-clés vers d autres cieux et enfin l absence de prétendants pour la présidence ; la JSM Tiaret est dans une véritable tourmente. Aggravée par la pression des supporters visiblement inquiets, l inconfortable situation du club est loin de susciter les convoitises comme jadis. Le club phare de la ville est réduit à néant en l absence d une stratégie réfléchie pour laisser place à l improvisation. On ne peut s attendre à des miracles quand l arbitraire règne en maître. Ne dit-on pas : «lorsque le désordre est partout, la prospérité est nulle part»? Ceux qui ont eu à diriger le club se sont-ils interrogés sur les raisons de leur échec? Ont-ils l audace de reconnaître leurs limites? Et que nul ne vient évoquer le manque de finances pour se justifier, surtout lorsque l on sait que pour le compte de cette saison, la JSMT a eu droit à une subvention qui n a rien à envier à celle d un club évoluant en Ligue 1, l ASM Oran en l occurrence. Alors n est-il pas temps de tout revoir au sein de ce club meurtri par son propre environnement et cesser de crier à l accession quand on ne possède pas les moyens? Ne faut-il pas opter pour une vision plutôt objective et moins utopique? Ne doit-on pas éviter des dépenses inutiles en payant exagérément joueurs et entraîneurs par rapport à leurs maigres rendements? Autant de questions qui se posent dans pareilles circonstances pour dire que tout est à changer au niveau de ce club qui ne mérite point ce qui lui arrive par la faute des uns et des autres. Mourad Benameur FOOTBALL LE COUP D ENVOI DU TOURNOI A ÉTÉ DONNÉ HIER Les Lionceaux du Sebaou au Mondial de Paris l Sans trop faire de bruit, les gamins de l école de football des Lionceaux du Sebaou, domiciliée à Draâ-Ben-Khedda, moins de dix kilomètres à l ouest de Tizi-Ouzou, poursuivent leur long apprentissage avec cette fois une expérience qui sera sans doute des plus enrichissantes puisque les gamins du président Lounès Amrani se trouvent dans la capitale française pour prendre part à la Paris World Cup, une vraie petite Coupe du monde dont le coup d envoi a été donné hier, dimanche. Cette participation était inscrite depuis quelques mois déjà, selon Mohamed Bellahsene, le directeur sportif de l association, pour qui : «Une évaluation du travail technique accompli jusque-là ne peut être vraie sans se mesurer aux meilleurs de tous les horizons. Prendre part à des compétitions d une certaine envergure comme la Paris World Cup nous permet de nous évaluer de manière un peu plus précise que lors des participations à des tournois locaux, très classiques». Il faudrait peut-être mettre l accent sur le très précieux concours de l ex-international Moussa Saïb pour ce voyage parisien des Lionceaux qui, ainsi, pourraient se frotter à de sérieux concurrents parmi la multitude d équipes qui y prendront part telle la très reconnue académie de Liverpool, des clubs et écoles françaises à l instar du Paris FC, du Red Star ainsi que de nombreuses formations africaines dont nos voisins de l ES Sahel et de l AS Djerba et de plusieurs équipes ivoiriennes. C est une participation qui vient à point nommé pour la «catégorie vitrine» des lionceaux du Sebaou, sur la brèche de longs mois durant et qui, il faut le souligner, s est fait un nom parmi la multitude des écoles de formation dans les championnats et tournois aussi bien régionaux que nationaux auxquels elle prend part tout le long de la saison, selon le directeur sportif des Lionceaux. Les Riat, Boukerma, Sid-Ali, Zanoun, Amrani, Chebouti et autre Razi n ont pas manqué de se faire remarquer depuis un certain temps déjà au point d être convoités par les staffs techniques des jeunes catégories de trois ténors de la Précisions Ligue 1 Mobilis, alors cette virée parisienne vient comme une cerise sur le gâteau pour une bande de gamins au talent qui risque de surprendre pas mal de monde. Le programme des Lionceaux commencera ce lundi avec un premier match qui les verra affronter les lusophones de l US Créteil, en milieu de matinée. M. Azedine L article «La Fifa change le format des qualifications africaines» publié dans notre édition d hier (dimanche) en page 12 (sports) est signé par M. B. Photo : DR

15 Le Soir d Algérie Sports Lundi 6 juillet PAGE 15 ATHLÉTISME CANDIDATURE D ORAN À L ORGANISATION DES JEUX MÉDITERRANÉENS 2021 Le compte à rebours est lancé pour le choix définitif ATHLÉTISME : MEETING AREVA DE PARIS Makhloufi échoue au pied du podium Attendu par tout le monde sur la piste du stade de France sur m à l occasion du meeting Areva (IAAF Diamond League), Taoufik Makhloufi, champion olympique en titre de la discipline, n a malheureusement pas réussi à garder son rythme devant le retour fracassant du Kényan Kiplagat Selas et termine 4 e l Oran et Sfax (Tunisie), deux villes dont la candidature pour l organisation des Jeux méditerranéens de 2021 a été validée, ont, à partir d aujourd hui, 51 jours avant l annonce officielle prévue le 27 août à Pescara (Italie), où les comités olympiques des pays de la Méditerranée porteront enfin leur choix sur la ville organisatrice. Amel Bentolba - Oran (Le Soir) - L acceptation de candidature de la wilaya d Oran a été possible après une visite du comité olympique qui s est enquis de l aspect sécuritaire, de développement, d infrastructures de la capitale de l Ouest. Sur le plan social, économique, infrastructures, l organisation d un tel évènement devrait apporter beaucoup pour la ville d Oran et ses habitants. Les autorités locales espèrent décrocher cette organisation qui effacera la déception encore non digérée de la non-organisation de la CAN Le gouvernement algérien s étant impliqué en exprimant sa volonté à mettre tous les moyens à la disposition d Oran pour la réussite des jeux, d autres départements ministériels s impliquent pour donner toutes ses chances à avec 3: Grand favoris de cette épreuve, l Algérien, alors qu il était en tête à un tour du finish d une course très élevée, n a pu résister au retour du Kényan qui, d une accélération franche, l a balayé. Pour les observateurs, les efforts fournis mercredi dernier à Nancy sur m, où il avait enregistré la Oran, dira le wali d Oran, lors d une rencontre avec la presse. Pour un tel évènement sportif, Oran ne compte certainement pas se contenter de ses infrastructures sportives existantes tels le stade Ahmed-Zabana avec ses places, le Palais des sports avec une capacité de 5000 places, ses 13 terrains de sport en terre battue. D autres projets, dont certains sont déjà lancés, viendront appuyer ceux-là avec notamment le nouveau stade de places à Bir El-Djir, une salle omnisports de places, une piste d'athlétisme, un vélodrome, meilleure performance de l année et la 5 e meilleure performance de tous les temps de l épreuve, ont eu raison du champion olympique de m. Taoufik Makhloufi sera, par ailleurs, en lice le 17 juillet sur le m au meeting de Monaco avant les Championnats du monde de Pékin en août un complexe nautique, un club de tennis, un village olympique de chambres doté de terrains d'entraînement, un espace de sport en plein air, des courts de tennis, des salles de sports collectifs et d'espaces de détente et toutes les commodités pour une bonne récupération des athlètes. Un site internet et une page sur le réseau social Facebook ont été mis en ligne par les autorités de la wilaya, dédiés à la candidature de la ville d Oran aux Jeux méditerranéens de A. B. prochain où l Algérien compte réaliser une meilleure performance. Ahmed Ammour Classement du m 1 Kiplagat Selas (KEN) 3 : Souleiman (DJI) 3:30.17) 3 Kwemoi (KEN) 3: Makhloufi (ALG) 3:30.50 COPA AMERICA 2015 Le Chili réalise son rêve et renvoie l'argentine à ses cauchemars l Pour la première fois de son histoire, le Chili domine le football sud-américain après son sacre à domicile dans la Copa America 2015 devant l'argentine, qui a encore échoué en finale, samedi à Santiago. Après 99 années d'attente et quatre finales perdues, le Chili a enfin inscrit son nom au palmarès de la Copa America. Il lui a fallu passer par les tirs au but (0-0 après prolongations, 4 tab à 1) pour en arriver là, mais son sacre est logique, car la «Roja» a dominé son sujet depuis le début de «son» tournoi. Elle avait terminé à la première place de son groupe avec deux victoires et un nul, puis éliminé le tenant du titre, l'uruguay (1-0), avant de venir à bout en demi-finale du Pérou (2-1). La finale n'a guère tenu ses promesses avec une rencontre fermée à l'exception d'un premier quart d'heure enlevé, mais les 17 millions de Chiliens ne faisaient pas la fine bouche. En prenant à contrepied Sergio Romero, Alexis Sanchez a délivré son équipe, les spectateurs de l'estadio Nacional et tout un pays, et accessoirement prolongé le cauchemar de l'argentine qui, un an après la finale perdue du Mondial- 2014, attend toujours un premier trophée majeur depuis Oubliées les polémiques Vidal et Jara Sanchez, relativement discret depuis le début du tournoi, a fait oublier les polémiques Arturo Vidal et Gonzalo Jara: le premier avait été arrêté le 17 juin pour conduite en état d'ivresse après avoir détruit sa Ferrari dans les faubourgs de Santiago, le second était devenu en quelques minutes une célébrité mondiale pour son geste obscène un doigt dans les fesses à l'égard de l'uruguayen Edinson Cavani. «L'heure était venue pour cette génération de remporter un titre et de mettre fin à une histoire négative», a résumé le capitaine et gardien du Chili, Claudio Bravo. «C'est ma troisième défaite en finale de la Copa America (2004, 2007, 2015, NDLR et, je n'ai pas d'explications», lui a répondu, interdit, Javier Mascherano. Ce titre, le Chili l'a décroché grâce à sa solidarité et sa discipline qui ont permis d'étouffer Lionel Messi. Le capitaine argentin, étincelant lors de la demifinale contre le Paraguay (6-1), n'a pas eu un rendement similaire en finale. La décision de Jorge Sampaoli de titulariser Jean Beauséjour et d'aligner une défense à trois joueurs, y a été pour beaucoup. Dans un milieu de terrain très encombré, la «Pulga» n'a pas trouvé les espaces dont il raffole tant et s'est étiolé pour complètement disparaitre des radars en seconde période et en prolongations. La star du FC Barcelone a tiré à la 19 e minute le coup franc qui a débouché sur l'occasion la plus nette de la première période. Mais la tête de Sergio Agüero à bout portant a été détourné par Bravo. Avec deux, voire trois joueurs sur le dos et privé du soutien d'angel di Maria, sorti sur blessure dès la 29 e minute, Messi s'est contenté d'éclairs, mais sans jamais aller jusqu'au bout. Ratés de Higuain et Banega La solution a failli venir de Javier Pastore, dans l'ombre de son capitaine mais auteur d'une excellente Copa 2015 : dans le temps additionnel de la première période, il a adressé un centre en retrait pour son coéquipier du Paris SG Ezequiel Lavezzi, dont la reprise a été boxée par Bravo. Le Chili a pris l'ascendant physiquement en seconde période, mais sans concrétiser à l'image de cette reprise de volée de Sanchez sur une ouverture astucieuse de Charles Aranguiz à la 82 e minute. Romero semblait battu, mais le ballon manquait de peu le cadre. L'Argentine a bien failli réduire au silence l'estadio Nacional dans le temps additionnel sur une accélération de Messi qui a trouvé Lavezzi dont le centre fuyant repris par Higuain a échoué dans le petit filet (90+2). Durant la prolongation, Sanchez encore lui, sur un dégagement de Bravo, a pris de vitesse la défense argentine, mais son tir a fusé juste au-dessus de la transversale (105) Si Messi a réussi son tir au but, Higuain et Ever Banega, entrés en cours de match, ont manqué leur tentative. Fernandez, Vidal, Aranguiz et Sanchez, eux, ont fait mouche et fait chavirer tout un pays, champion d'amérique du Sud seulement pour un an, jusqu'à l'édition du centenaire en 2016 aux Etats-Unis. VOLLEY-BALL GRAND PRIX MONDIAL DAMES Défaite sur le fil de l Algérie devant le Mexique (2-3) l Les volleyeuses algériennes ont concédé samedi soir une défaite sur le fil pour le compte de la deuxième journée de la 2 e étape du tour préliminaire du Grand Prix mondial de volley-ball dames 2015 (groupe 3, poule Q) qui se déroule du 3 au 5 juillet à la salle Chahid Tahar-Belakhdar de Chéraga (Alger), en s inclinant au bout du tie-break face au Mexique (20-25, 25-22, 14-25, 25-21, 13-15). La sélection algérienne, vainqueur vendredi face à l Australie (3-2), a raté son entame de match face à l équipe du Mexique qui a su profiter des nombreuses erreurs commises par les Algériennes notamment au service et en défense. Les Mexicaines s adjugent le premier set (25-20). Dans le deuxième set, les Algériennes ont su se remotiver et revenir dans le match en développant un jeu plus fluide avec moins de fautes directes, elles arrachent cette manche sur le score de (25-22). Par la suite, la sélection algérienne est retombée dans ses travers notamment en défense donnant l occasion aux joueuses mexicaines de s illustrer, à l image d Andrea Rangel et Dulce Carranza qui ont permis à leur équipe de gagner le 3 e set avec onze points d écart (25-14). Motivées par leur entraîneur et le public venu les soutenir, les Algériennes menées par une Safia Boukhima des grands jours, ont réussi à remporter le 4 e set (25-21) qui leur permet de jouer un set décisif (tiebreak). Dans le tie-break, les Mexicaines ont été les premières à prendre les devants en menant (8-5) avant le temps mort technique, avant de voir les Algériennes revenir au score et même passer devant (11-10). Mais c est finalement les Mexicaines qui s imposent au bout du suspense (15-13) et décrochent leur première victoire au tournoi d Alger. Au classement du groupe 3, l Algérie compte désormais 6 points et se voit chiper la cinquième place au profit du Kenya (8 pts) qui s est imposé lors de cette journée face son homologue australienne sur le score de trois sets à zéro (25-20, 25-16, 25-15). L entraîneur de la sélection algérienne, l Italien François Salvagni, s est montré fier de ses joueuses qui ont montré beaucoup de courage et de combativité pour revenir à chaque fois au score. «C était un match difficile face à une bonne équipe du Mexique, nous avons réussi à revenir au score durant le tie-break mais nous avons manqué de souffle sur le finish. Je suis extrêmement fier de mes joueuses qui n ont pas cessé de se battre sur tous les points joués», a déclaré François Salvagni. De son côté, la capitaine de la sélection algérienne Fatma-Zohra Oukazi a estimé que la différence s est faite au niveau des fautes directes commises par son équipe, chose impardonnable à ce niveau de la compétition. L entraîneur de la sélection mexicaine, Jorge Miguel Azair a, quant à lui, estimé que cette rencontre a été disputée de bout en bout avec plusieurs renversements au courant du match. «Jouer face à l équipe locale est toujours difficile, aujourd hui mon équipe était motivée pour remporter les points de la victoire après la défaite de vendredi face au Kenya. Nous avons su profiter des erreurs de l Algérie en concrétisant nos points gagnants», a déclaré le coach mexicain. Hier en fin de soirée (22h10), lors de la troisième et dernière journée, l'algérie affrontait le Kenya, alors que le Mexique était opposé à l'australie en fin d après-midi. JOURNÉES NOCTURNES D ATHLÉTISME Souad Aït Salem obtient les minima du m des JA Souad Aït Salem, championne d Algérie du m, a réalisé vendredi soir à Alger, au complexe Olympique Mohamed-Boudiaf, les minima du m pour les Jeux africains, prévus du 4 au 19 septembre 2015 à Brazzaville. Handicapée par l absence de concurrents, Aït Salem, qui était presque seule sur cette épreuve, s est illustrée avec un chrono de 15:38.62 contre 15:52.00 exigés. L Algérienne a, par ailleurs, raté de peu les minima des Mondiaux de Pékin fixés à 15: Toutefois, Aït Salem tentera de réaliser les minima dans quelques jours sur le m lors d une compétition à l étranger. Souad Aït Salem, qui a déjà réalisé les minima du m des Jeux africains, ceux du marathon des JA et les Jeux olympiques, travaille d arrache-pied pour être du voyage à Pékin. Et pour y parvenir, Aït Salem ne lésine pas sur les efforts et s entraîne en nocturne en cette période de jeûne, au niveau du parking de la cité olympique d Alger dépourvu d éclairage. Ah. A.

16 Soir Corruption Le Soir d Algérie Lundi 6 juillet Page 16 Le Soir d Algérie - Espace «Corruption» - E.mail : 53 ANNÉES APRÈS L INDÉPENDANCE A quand un gouvernement modèle? Comment veiller à exemplarité de l Exécutif dans la lutte contre la corruption? Nous entendons par Exécutif le gouvernement issu des élections et ses démembrements. Cet article essaie d apporter des éléments de réponse. Pour ce faire, l Exécutif doit renforcer son autorité légale dans le respect des lois, assurer son contrôle sur la Fonction publique (en préservant l indépendance de cette dernière) et garantir une tonalité morale à la gestion de la chose publique. L idée de mettre en place des règles d éthique et de bonne conduite doit se traduire sur le terrain. La question de l immunité des membres de l Exécutif doit occuper une place importante dans la lutte contre la corruption, notamment ses aspects préventifs, d autant plus que l actualité est fournie en abus de toutes sortes qui discréditent l Etat et ses institutions. L Exécutif doit être imprégné de l obligation de rendre des comptes. Il a un rôle très important à jouer comme modèle d intégrité. Il doit manifester sans ambiguïté sa ferme volonté de fonctionner selon des normes et principes éthiques et avoir l autorité légale et morale ainsi que le poids politique de faire appliquer ces principes dans l ensemble de la Fonction publique. La nature des relations qu entretiennent l Exécutif et la Fonction publique doit être clairement définie et connue de tous, de manière à éviter les ingérences politiques dans le travail des fonctionnaires. Un ensemble de règles précises doit réglementer les conflits d intérêts, la pratique des cadeaux officiels, ainsi que le régime d immunités et de prérogatives dont bénéficient les membres de l Exécutif. On attend du gouvernement qu il exerce son autorité sur des bases saines, en adoptant des principes et des normes éthiques stricts et qu il réalise un contrôle sur la fonction publique chargée de la mise en œuvre de sa politique et de ses programmes. En s acquittant de ses multiples responsabilités, l Exécutif doit veiller : 1 - à faire preuve d une autorité sans ambiguïté et d une volonté politique ferme pour assurer une gestion intègre des affaires publiques ; 2 - à ce que ses propres actions soient légales, légitimes et absolument transparentes ; 3 - à l indépendance des tribunaux et à l application de leurs décisions ; 4 - à ce que les corps d inspection et de contrôle disposent des ressources et des pouvoirs leur permettant d accomplir leurs fonctions de manière indépendante, sans crainte ni complaisance. On ne soulignera jamais assez le rôle dirigeant de l Exécutif. Un Etat qui ne fonctionne pas, paralysé par une corruption généralisée Le chef de gouvernement dispose d un excellent accès aux médias et fait l objet d une large couverture médiatique. Il est de ce fait particulièrement bien placé pour faire passer des messages à la population. Par leur visibilité et la nature de leur fonction, il se trouve dans une position privilégiée pour jouer un rôle de modèle et doivent veiller à adopter une conduite exemplaire, propre à inspirer ses gouvernés. Les observateurs ne sont pas toujours conscients de l ampleur du défi auquel est confronté un chef de l Exécutif pour diriger un Etat qui ne fonctionne pas parce qu il est paralysé par une corruption généralisée. Il découvrira de multiples zones vulnérables, susceptibles d être touchées par la corruption ou d engendrer des conflits d intérêts et devra réformer de nombreux secteurs tels que les marchés publics et les processus de prise de décision. Dans un tel contexte, il est essentiel que le chef de gouvernement dispose de l autorité légale et du poids politique nécessaires pour conduire un programme de réformes crédible et efficace. Une fois élu, un chef de gouvernement devient le centre de l attention de la population et des médias, qui le jugent en fonction de sa propension à la dépense ou au copinage. La tonalité morale d un gouvernement se définit très rapidement et il est important qu il manifeste sans ambiguïté sa volonté d adopter un mode de fonctionnement conforme à l éthique. L une des méthodes possibles consiste à organiser un «séminaire éthique», dans le but de permettre aux membres du gouvernement de définir leurs propres normes éthiques et Baliser l immunité et délimiter les prérogatives de l Exécutif Un régime d immunités et de prérogatives est toujours nécessaire pour protéger le statut des hauts fonctionnaires de l Etat. Il serait inefficace qu un juge, par exemple, puisse être tenu personnellement responsable d une erreur commise de bonne foi au cours d un procès. Le véritable remède à ces situations réside dans le procès en appel et les prérogatives de clémence. Assurément, il est également contraire à l intérêt public que des hommes politiques de haut niveau soient pris dans des litiges mineurs de nature privée ou qu un chef d Etat soit interrogé dans le box des témoins à la suite d une plainte déposée par n importe quel individu. Dans un pays comme l Algérie où la tradition démocratique n est pas respectée, il peut être nécessaire d accorder aux parlementaires des immunités simplement pour leur permettre de faire leur travail face à une administration corrompue. Cependant, il est tout aussi important de définir d une manière aussi restrictive que possible le champ de ces immunités et prérogatives, qui dérogent au principe d égalité devant la loi et affaiblissent l autorité de l administration. Aucune immunité ou prérogative ne doit permettre à un corrompu de s abriter derrière elle pour échapper aux autorités chargées de faire appliquer la loi. Il faut par ailleurs qu elles cessent dès que le bénéficiaire quitte ses fonctions sauf, bien sûr, lorsqu elles concernent des actes officiels accomplis de bonne foi. Une immunité qui excède le terme DES MOTS POUR LE DIRE «... Il y a des corrompus parce qu il y a des corrupteurs» «Je crois qu on ne peut pas définitivement supprimer la corruption dans le monde et dans notre pays, tant qu à tous les niveaux, toutes les tâches de transformation de la société n auront pas toutes été accomplies, et même tant que notre environnement économique, politique, social n aura pas, lui aussi, tout modifié par des positions qui favorisent la lutte contre la corruption. Il y a des corrompus parce qu il y a des corrupteurs.» Thomas Sankara, ancien président du Burkina Faso, assassiné le 15 octobre 1987 du mandat ne sert les intérêts de personne si ce n est ceux des personnes corrompues. Des limites doivent être imposées à la durée des fonctions présidentielles et au nombre de mandats auxquels on peut prétendre. Il est donc parfaitement logique de penser que la certitude de perdre le pouvoir à l avenir rappelle au président en exercice qu il devra rendre des comptes à l expiration de son mandat. Pour le citer, il y a près de 2500 ans, le philosophe grec Aristote observait : «Il n est pas aisé pour un individu de faire beaucoup de mal lorsque la durée de son mandat est courte, par contre la longévité au pouvoir engendre la tyrannie.» D. H. Existe-t-il des procédures de surveillance de la fortune et du train de vie des personnes concernées (obligation de déclaration des avoirs par exemple)? Si cette obligation existe, les déclarations sont-elles vérifiées de manière systématique ou par échantillon choisi au hasard, puis soumises à des contrôles? Sont-elles remises à un organe indépendant ou mises à la disposition du public ou des médias? d adopter un code ministériel de bonne conduite. Cela n a jamais été fait en Algérie, alors que c est monnaie courante dans les pays démocratiques. Il est primordial que les membres de l Exécutif et de la Fonction publique aient une parfaite compréhension du concept de conflit d intérêts. Si tel n est pas le cas, les intérêts privés vont dominer les décisions publiques et leur conférer un caractère arbitraire et vénal, contraire à l intérêt général. Définir les relations de l exécutif avec la Fonction publique La nature des relations que les membres du gouvernement peuvent entretenir avec les fonctionnaires doit être clairement définie et connue de tous. Le rôle des fonctionnaires est de servir le public et non les intérêts politiciens du parti au pouvoir. L Exécutif est chargé de prendre les décisions politiques (guidé, il est vrai, par les avis des fonctionnaires) que les fonctionnaires ont la mission d exécuter. Le chef de l Exécutif est dans une position particulièrement vulnérable. Il est très facile à quelqu un de son entourage de téléphoner à un haut fonctionnaire pour lui dire : «Le Président souhaite que...» Le fonctionnaire se trouve alors dans une situation inconfortable, où il va essayer de vérifier l instruction en se mettant directement en rapport avec le Président ou ses collaborateurs (ce qu il est rarement en mesure de faire) ou risquer des sanctions s il ignore un ordre déguisé, le plus souvent illégal, presque toujours irrégulier. Une administration doit impérativement utiliser des canaux de communication clairs et non équivoques. Il appartient à l Exécutif de veiller à ce que toutes les directives soient données aux fonctionnaires par écrit. Le téléphone présente l avantage de la rapidité, mais ne laisse pas de traces, ce qui compromet le principe de responsabilité. En résumé, l intégrité et la bonne conduite d un Exécutif sont nécessaires à la prévention et la répression de la corruption. Mais sans une administration imprégnée des mêmes valeurs et fonctionnant dans leur respect, l action de l Exécutif restera limitée, voire vouée à l échec. Un gouvernement arrivé au pouvoir par les urnes sera très souvent amené à mettre en place des réformes de l administration et du droit administratif pour consacrer l Etat de droit et prévenir la corruption. Djilali Hadjadj Moraliser la gestion des cadeaux officiels À toutes les époques, les responsables publics ont eu pour coutume d échanger des cadeaux, certains purement symboliques, d autres d une valeur substantielle. L Exécutif doit faire preuve d un grand sens éthique en ce domaine, surtout lorsque des cadeaux trop somptueux ou un traitement trop généreux risquent d être perçus comme une tentative de corruption ou une manière de s attirer des faveurs. Les comportements indélicats, au sommet, peuvent faire école et se répandre facilement jusqu aux niveaux inférieurs de l administration. Il serait toutefois simpliste et irréaliste de décréter que les ministres ne doivent jamais recevoir de cadeaux. Il pourrait en effet être extrêmement embarrassant qu un responsable public refuse un cadeau offert par un gouvernement étranger ou par un wali lors d une visite ministérielle dite «d inspection et de travail». Parfois, ne serait-ce que pour des raisons de protocole, il est impossible à un ministre d éviter de recevoir un cadeau de valeur. Les vraies questions sont alors : que doit en faire le ministre? À qui le cadeau appartient-il? Nombre de pays dans le monde, la plupart des gouvernements ont des règles écrites qui fixent les avantages personnels qu un ministre peut ou non accepter. Il est temps de faire la même chose en Algérie. Transcrites plus simplement, ces règles ne laissent aucun doute sur le fait qu «aucun ministre ou fonctionnaire n est autorisé à accepter des cadeaux, un accueil ou des services qui le placeraient ou sembleraient le placer dans une position d obligé face au donateur». Ces mêmes principes s appliquent lorsque les cadeaux sont offerts aux membres de leur famille. Si les règles et règlements régissant la pratique des cadeaux officiels et les irrégularités qui s y rapportent n empêchent pas la corruption, ils peuvent en limiter les abus. D. H. QUELQUES INDICATEURS POUR ÉVALUER L EXÉCUTIF La politique est-elle élaborée en consultation régulière avec la société civile? Existe-t-il des règles précises s appliquant aux conflits d intérêts? Si oui, sont-elles généralement respectées? Y a-t-il des registres pour : a) les cadeaux, b) l hospitalité? Si oui, sont-ils tenus à jour? Le public, les médias et l opposition politique y ont-ils accès? Les représentants de l Exécutif sont-ils obligés (par la loi ou par l usage) de justifier leurs décisions? Existe-t-il des règles précises contre les ingérences politiques dans le travail quotidien de l administration, c est-à-dire des règles formelles exigeant la neutralité politique des fonctionnaires? Les procédures d aliénation des biens de l État sont-elles transparentes? Y a-t-il des ventes de biens publics qui donnent l impression de favoriser indûment ceux ayant des liens étroits avec le parti au pouvoir?

17 Le Soir d Algérie Lundi 6 juillet PAGE 17 magazine femme Le de la Page animée par Hayet Ben Bouchées parmentières Pour la viande : 350 g de bœuf haché, 1 œuf, 1 petit oignon haché finement, 1 c. à s. de chapelure, 1/2 bouquet de persil haché finement, 1/4 c. à c. carvi en poudre, 1/4 c. à s. coriandre en poudre, sel et poivre Pour la farce : 500 g de pommes de terre, 50 ml de crème fraîche, 4 portions de fromage crémeux, sel, poivre, une poignée de fromage râpé. Pour la sauce tomate : 3 belles tomates pelées, 1/2 c. à s. d huile, sel et poivre, 1 c. à c. de basilic et 4 gousses d'ail Poulet kedjenou Morceaux de poulet, 2 cuillerées à soupe d'huile, 2 petites aubergines, 3 grosses tomates, 1 gros oignon, 1 gousse d'ail, assaisonnement au choix : sel, poivre, piment, thym, laurier et gingembre Découper le poulet en morceaux. Mettre dans une cocotte et y verser 2 cuillerées à soupe d'huile. Ajouter les aubergines coupées en morceaux, les tomates et l'oignon émincés, l'ail pressé. Saler, poivrer, pimenter et aromatiser avec le thym, le laurier et un morceau de gingembre haché. Bien mélanger le tout. Refermer la cocotte et laisser cuire à feu doux pendant 20 minutes, puis remuer en faisant tournoyer la cocotte toutes les 10 minutes et ce, pendant environ 20 minutes. Photos : DR Dans un saladier mélanger la viande hachée avec l'oignon et le persil hachés, l'œuf et la chapelure, le sel et les épices. Former des boules, et creusez-les au centre. Déposez-les dans un plat allant au four sur la sauce tomate que vous aurez préparée à l'avance. Faire cuire les pommes de terre à l'eau bouillante, les écraser en purée, leur ajouter crème fraîche et fromage, saler et poivrer. Former des boules avec cette purée, placer au centre de la viande, utiliser une poche à douille. Saupoudrer de parmesan râpé. Faire cuire dans un four préchauffé à minutes. Servir bien chaud. Œufs mimosas au thon 6 œufs, 5 c. à s. de mayonnaise, 1 tête de laitue, 1 boîte de thon à l'huile, sel, poivre Faire durcir les œufs dans l eau bouillante pendant 12 minutes, les écailler, les couper en deux et les vider de leur jaune. Mettre les jaunes d'œufs dans un bol et les écraser avec une fourchette, ajouter la mayonnaise, le thon égoutté, sel et poivre, bien mélanger. Sur un plat de service, faire un lit de feuilles de salades lavées, disposer les moitiés d œufs durs puis les remplir avec la préparation. Carottes aux champignons 800 g de carottes fines, 400 g de champignons, 60 g de margarine ( ), 2 morceaux de sucre, 2 cuillères à café de bouillon de légumes, 1 cuillère à soupe de vinaigre, 2 branches de persil, 4 brins de cerfeuil, sel, poivre du moulin Dans une casserole, verser 50 cl d'eau et le bouillon de légumes, porter à frémissement. Laver et éplucher les champignons, les émincer et les faire tremper dans l'eau vinaigrée. Les égoutter et les faire suer à feu doux dans une poêle avec 30 g de margarine, saler, poivrer et laisser évaporer l'eau rendue par les champignons, arrêter la cuisson avant dessèchement. Éplucher les carottes, les rincer à l'eau fraîche et les couper en tronçons de 1 cm en biseau. Les placer dans une grande casserole avec le bouillon, le reste de margarine et le sucre. Poivrer et cuire à feu moyen jusqu'à presque évaporation du liquide (environ 30 minutes). Ajouter les champignons, 2 cuillères à soupe d'eau chaude et prolonger la cuisson à feu doux 5 minutes. Parsemer de persil haché au moment de servir Bouza aux noisettes Une boîte de lait concentré sucré, 250 g de noisettes, 1,2 l de lait et 3 bonnes c. de fécule de maïs Faire griller les noisettes, ensuite les réduire en purée. Mélanger avec le lait et la fécule. Mettre le liquide obtenu dans une casserole puis verser le lait concentré, bien mélanger, cuire à feu moyen jusqu'à ébullition. Mettre dans des petits ramequins ou bols. Décorer de noisettes. Pain de viande en croûte De la pâte feuilletée, un jaune d'œuf, 500 g de viande hachée, 5 c. à s. de chapelure, 3 œufs, 2 c. à c. d ail en poudre, 2 c. à c. de cumin, 2 bonnes c. à s. de persil haché, sel, poivre, 3 œufs durs Mettre la viande hachée dans un ravier, ajouter la chapelure, les 3 œufs, l'ail, le cumin et le persil haché, saler et poivrer puis bien mélanger. Façonnez la viande en forme de pain, creuser le centre pour mettre les 3 œufs durs puis enfermer les œufs dans la farce de viande. Etaler la pâte feuilletée à l aide d un couteau couper de fines lamelles et disposez-les sur le pain de viande. Badigeonner le pain de jaune d'œuf puis mettre à cuire dans un four préchauffé à 180 C pendant environ 45 à 50 minutes (surveiller la cuisson). Laisser refroidir un peu et couper le pain de viande en tranches, servir avec une rondelle de citron.

18 Le Soir Détente d Algérie Lundi MOTS FLÉCHÉS 6 juillet PAGE 18 Par Tayeb Bouamar Son nom Son prénom Fondit Erreur Arme Palmipède Poissons Ferment Prénom Consonne double Radium Saint Tellure Nabot Bondit Actinium Queue de souris Cachés Routes Jeune Fin de soirée Souverains Cible Voyelle double Givré Périmé Briller Vain Note Son pays Dans l espace Trompé Ripailles Louper Remerciées Arrivés Sali Passées Américium Article Arsenic Logement Germanium Singulier Palier Avis Monsieur Cravate anglaise Néon Peintre français Venge Carte Titre Y est né Erbium Difficile Plantes Station Obstinés Gallium Sain Via Pronom Tantale Roche Tamis Carte Cité Baguette Voyelle double Meurt Mois Pronom Presser Flaques Abrégé Note Romans Plus âgé Dirigés Assagi Gouvernements Son autre prénom ENUMÉRATION Ces colonnes abritent les noms de cinq œuvres de Stanislav Neumann. Une lettre ne peut être cochée qu une seule fois. Définition du mot restant = «Sa nationalité» D E S D E S E S P E E S E T C E L S E R E R D A L C O C H A N T S R E T U H E O R A O E U U I N F Q R G O P A U E E L A L E T L E S N U A S G R E R U O M A S E G L A M D E V E R E L S U O N I 1- CHANTS ROUGES 2- LA GLOIRE DE SATAN PARMI NOUS 3- LE RÊVE DE LA FOULE DES DÉSESPÉRÉS 4- LE CŒUR ET LES NUAGES 5- AMOUR MOT RESTANT = TCHÈQUE LETTRES DE : Naturalisme SOLUTIONS SOLUTIONS SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS GÉANTS R A S C A S S E - S U I S S E S E P U R A - E S T E R A - - T O M U R S - D - S O U S - B O U M O L E - M E L O - L - C A L I N N E - V E T I R A - S A N - S O T - L E - T S E - C E R N E - L E V E N T E E - B O N D I T - E R E V U E S - T E N T A S - R N - N - E R - P O R C I N - D O T M I E S - R E U N I E - C O N E O S E - V E R R E S - M A - G - N E - T E T I N E - G E - S E E T - E N T A M E - M E D I T E R - N A T U R E - S E N I L E - - C O U - E D - M A T E R A - D A R T - A S - L E U R R A - L E V I R A N - T I - T E E - D O M E S E C - F I G E E S - N O U E R N A T U R E S S - S I G N E S - T I - E N T E - S T E R E S - B A D I N A I - A C E R E E - B O N - E T - S D R O L E S - M O I T E S - P S E R R E S - C O R S E R - P U E B O I S - M A N G E S - F A I M O S E - S E L - N E - F A I T E U A - P I - C L E - N O I X - N T - P A T R I E - G O U T - S T E N T R E C O U P E E S - D E S MOTS FLÉCHÉS - N E H R U - A V O C A T - F I J E T E E - V V - D U - A M I N A R - P - R E I N E - G R A N D W O N - T A L O N - V O I L E E A N - B I S O N - M A U R E - - H - M A R E I T A - L A A V I S E R N E - C I L R O - S E S - A - A L 1- AUTEUR 2- CHEF DE FILE 3- PHILOSOPHE 4- AUTEUR 5- AUTEUR 6- AUTEUR L I C E - D E L I T - A V I S A A R E - F E T E R - E M I S - H L I - T E T E S - J T - S - P A - E T I R E S - P U A S - C A B T - E L A N - C R I N - S E R A P A R T I D U C O N G R E S - D LETTRES DE NAZISME M E I N K A M P F A R Y E N S N E O N A Z I S M E G O B I N E A U G E S T A P O M U S S O L I N I - - H I T L E R

19 Le Soir Détente d Algérie Lundi 6 juillet PAGE 19 MOTS FLÉCHÉS GÉANTS Par Tayeb Bouamar Sentiment Préposition Extrémités Ereinté Continent Dessins Exclames Oiseau Adorer Egarée Indien Sélénium Dans le ton Démonstratif (inv) Fin de soirées Rappel Accordas crédit Infinitif Duos Va en justice Déprimés Tellure Refuse Elites Repas Traits Dans le reste Ouvertures Réfutes Chatons Cacher Dirigeais Foot à Oran Chlore Institut Lisières Sied Lithium Peine Ex-OUA Prénom Osmium Etat américain Actrice française Perspective Plat (ph) Guide Etendue Article Accoucher Espèce animale Nerveux Forme de savoir Quémande Saines Comptoir Possessif Insectes Arbres Mammifère Dans la nuit Liaison Etang Possèdent Particule Douleur Possessif Fin de série Erbium Amas Eprouvée Roue Arme Flatteur Parent Molybdène Peuple Obus Couper Conjonction Ville espagnole A sommeil D Oran Ville d Espagne Demi Vante Bruit Pronom Préposition Jeu Riche Moi Humides Possessif Canine Poisson Couleurs Mollusque Entrava Broyés Arsenic Concept Intelligence Oiseaux Hésitations Arme (ph) Forme d être Alité Chlore Sombres Nababs Pronom Fleur Entières Appréciée Adverbe Article Préposition Exténué Extrait (ph) Bazar Sélénium Pronom Unis Poil Aimable Lent Note (inv) Article Piégée Cartouches légistes Relatif à la correspondance Catastrophiques Enlevés Air Creuse Crie Remonter Acteur français Voies Drame Préposition Possessif Possessif Bien portant Mois Colère Mois Conjonction Hutte Prénom Régale Expérience Dans l arène Substance Article Essai Cérium Agissent Roche Terbium Possessif Chars Céréale Sincèrement Camp

20 Le Soir Publicité d Algérie Lundi APPARTEMENTS Vends appartement F3 de 62 m2 au rdc en plein centre d Alger, au 03, rue lemercier, Alger, avec accessibilité à tous les services, stationnement, garantie, conviendrait parfaitement pour une activité professionnelle ou habitation, voisinage tranquille. Prix : ,00 DA négociable. - Contactez : Vds F2, acte, Zéralda F Vds F2, Bouzaréah, 50 m2 - A partir de 10 h: F Société de promotion immobilière commercialise des appartements de haut standing, de types F3, F4, F5, dans une résidence gardée, à Chéraga. N tél.: F488 Société de promotion immobilière commercialise des appartements de haut standing, de types F3, F4, F5, dans une résidence gardée, à Chéraga. N tél.: F488 LOCATIONS Annaba - A louer immeuble récent de 4 étages, actuellement occupé par l INSIM, situé sur le boulevard du 1 er -Novembre ou sont situés banques nationales et étrangères, assurances et palais des finances. libre à partir du 1 er juillet. Tél.: NS Particulier loue à Tigzirt-sur-Mer bungalows F3 meublés (pied dans l eau) durant les périodes suivantes : 1. Session de 14 jours du 19/07/15 au 01/08/ Session de 14 jours du 03/08/15 au 16/08/ Session de 14 jours du 18/08/15 au 31/08/ Du 02/09/15 au 30/09/2015 (en week-end, semaine, petits-séjours). Tél.: F1001/B13 VILLAS Vends carcasse à Bouzaréah, à proximité du lycée Petit-Bois, surface 590 m2, 7 niveaux. Tél.: NS Vends villa à Chebaïta-Mokhtar avec acte, à 20 minutes de Annaba, 02 magasins + F2 + 2 F4 + terrasse, donnant sur rue, occasion à saisir. Tél.: LOCAUX COMMERCIAUX Vends local, 130 m2, situé au 124, rue Didouche-Mourad, Alger. Téléphone : NS 6 juillet PAGE 21 LE SOIR DE L IMMOBILIER RECRUTE Lycée privé recrute pour la rentrée une surveillante générale. Le profil : surveillante générale à la retraite ou professeur à la retraite. Envoyer CV au N.S. Vous voulez réussir la tessdira de votre fille? Vous voulez que ce jour soit le plus beau jour de sa vie? Faites appel à une profession nelle au : NS réparation climatiseurs, machines à laver, frigidaire, à domicile. Tél.: NS loue licence taxi Alger F equipez votre maison le plus rapidement possible. Le But Electroménager, leader du Salon de coiffure situé à Dély-Ibrahim cherche coiffeuse qualifiée. Téléphoner au : NS Société spécialisée dans le traitement des eaux, sise à la zone d activités de Dar-el-Beïda, recrute une assistante commerciale, des représentants commerciaux et une chimiste. exigences des postes : - Diplômes universitaires. - Maîtrise de l outil informatique et du français. - expérience dans un poste similaire, et disponibilité immédiate. env. CV : F Les saveurs les plus délicates du Ramadhan sont à - Gâteaux (orientaux - occidentaux). - Pains et galettes. - Commandes spécifiques Cité du 11-Décembre-1960 n 54, Dély-Ibrahim, Alger AVIS DIVERS crédit en Algérie, vous propose : Meubles & electroménager le tout à Crédit sur 24 mois, livraison immédiate. Contactez-nous au F Meubles & électroménager! Tout crédit. - Enlèvement sans paiement mois crédit sans intérêts. - Livraison immédiate. - Expo : Ô MARKET/SOLI - 16, rue H-B- Bouali. - Tél.: /81 F456/B1 OFFRES D EMPLOI ets de contrôle technique sis à Bordj-el-Kiffan cherche contrôleur technique automobile F Tizi-ouzou école privée de formation professionnelle recrute directeur (directrice) des études ayant niveau universitaire et 05 années d expérience dans la formation. envoyer CV à l adresse suivantes : - Fax : ou appeler au n F1005/B13 Entreprise de bâtiment, cherche pour ces chantiers à Alger, une location longue durée de 2 grues à montage rapide (ENMTP ou équivalent). Longueur de flèche 18 m Début du contrat (1 re semaine de juin) Contact : N.S. RÉPARATION Vds local 315 m2, Ben-Aknoun, Alger F PROSPECTIONS Cherche F1, F2, F3, F4, F5 pour location et vente, Alger F Cherchons location villa A/piscine, apparts meublés, espace bureau 700 m2 sur Hydra, el-biar, B.-Aknoun, D.-Ibrahim, les Sources F Cherche pour étranger apprt, villa, locaux F SOS Un invalide 100 %, âgé de 49 ans, cloué au lit depuis 2010, marié et père de 3 petites filles, souffre de cancer de rectum à 4 cm de la M.A classé T3, problème digestif grave et rare, ayant subi 5 interventions sans succès et porte des couches et ceinture au ventre à vie et des douleurs immenses permanentes, et sa femme qui souffre d'une maladie chronique (asthme), demande à toute âme charitable une aide pour achat de couches et lingettes CYLKA - Soins à domicile Ambulance 24h/24 A votre disposition et assurés par une équipe médicale et para médicale qualifiée Consultation médicale Kiné Soins infirmiers, post-opératoires Prélèvements, analyses et résultats Conseil, orientation, accompagnement aux hôpitaux d Alger Garde-malades. Appelez-nous au : machines à laver, réfrigérateurs, climatiseurs, à domicile. Tél.: NS Réparation TV à domicile, toutes marques. Tél.: NS AVIS DE RECHERCHE M. Kriba Ali, domicilié aux eucalyptus, cité AADl, Bt n 6, appt n 11, daïra de Baraki, cherche demi-frère, né en France en 1951, de père algérien et de mère française. Nom du père Kriba Grine. Pour tout renseignement, veuillez contacter cette adresse. - Tél.: restaurant à Alger cherche cuisinier, aide-cuisinière. Tél.: SOIR DE LA FORMATION NS LES STAGES DE BEAUTÉ ACADEMIE : Formation esthétique septembre, formation coiffure septembre, beauté du regard 13 et 14 juillet, maquillage 1 er juillet, initiation et remise à niveau esthétique 1 er juillet. Tél.: F455 ForMATIoN MéDICAle ECG, ÉCHOCARDIOGRAPHIE. - Pour plus d information, veuillez nous contactez sur notre site web : - Mob.: Fax : F IMA forme en prise de vue, montage, site web, infographie, Java, C#, Delphi, Internet, bureautique, vidéosurveillance, électricité bâtiment, maintenance (photocopieurs, micros, smartphones, tablettes), électronique, installation des réseaux, routeurs, switch, Autocad, 3DSMax F363/B1 Malade cherche, très urgent, médicament : NORDILET 5 mg/1,5 ml. Tél.: SOS SOS SOS Enfant malade cherche des couches 3 e âge. Contacter tél.: Malade cherche couches pour adultes. Tél.: Urgent : petite fille de 6 ans, malade (tumeur du rein) cherche médicament : ACTIMONYCINE D, 5 mg, 1,1 cc - Contacter M. Mokhtari au :

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

Les aventures du Petit Prudent

Les aventures du Petit Prudent Les aventures du Petit Prudent Action Sécurité Routière le cadeau d'anniversaire Demain, c'est un grand jour. C'est l'anniversaire de la maman de Petit Prudent. Suivons-le dans ses aventures à vélo et

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Réunion : la Diagonale des Fous

Réunion : la Diagonale des Fous J ai besoin de courir. Depuis toujours. Mes parents disent que j ai su trotter avant de marcher. J ai maintenant 32 ans et je viens de réaliser un vieux rêve : terminer la Diagonale des Fous, une course

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France)

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) LES PERSONNES TRES AGEES EN SITUATION D ISOLEMENT Au préalable, quelle est la définition de «solitude» dans le petit Larousse

Plus en détail

POSITIONNEMENT DE SORTIE Page 1. Corrigé à titre indicatif. 1 ère PARTIE

POSITIONNEMENT DE SORTIE Page 1. Corrigé à titre indicatif. 1 ère PARTIE Page 1 1 ère PARTIE Vous avez vu une annonce pour une location d une semaine à la plage hors saison. Le mois d avril vous intéresse car vous avez 2 semaines de congé. Loc. vacances bon prix mars à mai.

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Pour te revoir. Zoé Sullivan. chapitre 20. image de couverture copyright Marin/Free digital photo.net

Pour te revoir. Zoé Sullivan. chapitre 20. image de couverture copyright Marin/Free digital photo.net Pour te revoir chapitre 20 Zoé Sullivan image de couverture copyright Marin/Free digital photo.net À lire très important Le simple fait de lire le présent livre vous donne le droit de l'offrir en cadeau

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement PREMIER MINISTRE Service Communication Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement Paris, jeudi 26

Plus en détail

...C est à cet instant que la terrible explosion se produisit. Le terroriste qui avait placé la bombe appartenait à une secte millénariste qui

...C est à cet instant que la terrible explosion se produisit. Le terroriste qui avait placé la bombe appartenait à une secte millénariste qui ...C est à cet instant que la terrible explosion se produisit. Le terroriste qui avait placé la bombe appartenait à une secte millénariste qui prêchait le retour au désert et considérait le moindre circuit

Plus en détail

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3 SOMMAIRE : Titre Usage Livret Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3 Dieu nous accueille Entrée Page 3 Nous sommes le corps du Christ Entrée Page 4 Si le Père vous appelle Entrée Page 4 Je

Plus en détail

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Anaïs ROCCI 6T bureau de recherche Colloque «Bougeons autrement», 30/11/2011 CNFPT, Région Haute-Normandie

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Explication de la démarche

Explication de la démarche Conférence de citoyens : La participation des habitants dans la politique de la ville Samedi 29 & dimanche 30 juin 2013 Mains d Œuvres Saint-Ouen Explication de la démarche SUR LE CONTENU Quel est l'objectif

Plus en détail

Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011 Handicap Voyages scolaires Refus de fourniture d un service Recommandations La haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité a été saisie

Plus en détail

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.»

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Septième Tradition «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Des alcooliques qui subviennent à leurs besoins? A-t-on jamais entendu

Plus en détail

Tu avais quel âge au moment de la guerre d'algérie? En as-tu des souvenirs? Je suis né en Algérie en 1950. J'ai donc grandi pendant cette guerre.

Tu avais quel âge au moment de la guerre d'algérie? En as-tu des souvenirs? Je suis né en Algérie en 1950. J'ai donc grandi pendant cette guerre. Tu avais quel âge au moment de la guerre d'algérie? En as-tu des souvenirs? Je suis né en Algérie en 1950. J'ai donc grandi pendant cette guerre. Elle s'est déroulée quand j'avais entre 4 et 11 ans. J'ai

Plus en détail

Les Français et les vacances en voiture

Les Français et les vacances en voiture Mai 2011 Référence Contact Damien Philippot Directeur de Clientèle au Département Opinion Damien.philippot@ifop.com Les Français et les vacances en voiture La méthodologie Etude réalisée pour : FORD Echantillon

Plus en détail

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie)

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Raconté par Lisa Ann Marsoli Illustrations de Mario Cortes, Valeria Turati et des Disney Storybook Artists Jean-Christophe a une chambre remplie

Plus en détail

8/10. Les parents au volant, des exemples pour leurs enfants? 45 % font de trajets de nuit. 33 % téléphonent au volant

8/10. Les parents au volant, des exemples pour leurs enfants? 45 % font de trajets de nuit. 33 % téléphonent au volant COMMUNIQUÉ DE PRESSE 18 décembre 2015 ÉTUDE FONDATION VINCI AUTOROUTES POUR UNE CONDUITE RESPONSABLE / IPSOS Les parents au volant, des exemples pour leurs enfants? À la veille des vacances de Noël, qui

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

6 4 scénarios à jouer. Attribuer un scénario par groupe. ider les enfants à préparer leur scénario (recherches, écritures de dialogue, costumes ).

6 4 scénarios à jouer. Attribuer un scénario par groupe. ider les enfants à préparer leur scénario (recherches, écritures de dialogue, costumes ). La voiture, au fil du temps A 6 4 scénarios à jouer vit cti é consignes Répartir les enfants en 4 groupes. o u til 1 Attribuer un scénario par groupe. A ider les enfants à préparer leur scénario (recherches,

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

La responsabilitié civile... vous connaissez?

La responsabilitié civile... vous connaissez? Fiche d activité FA La responsabilitié civile... vous connaissez? Lorsqu on parle d assurance habitation, le feu et le vol sont les deux sortes de sinistres qui viennent d abord à l esprit. Mais il y en

Plus en détail

Sommaire exécutif. Étude de marché pour une desserte aérienne Développement Chibougamau & Corporation de développement économique de Chapais

Sommaire exécutif. Étude de marché pour une desserte aérienne Développement Chibougamau & Corporation de développement économique de Chapais Sommaire exécutif Étude de marché pour une desserte aérienne Développement Chibougamau & Corporation de développement économique de Chapais Janvier 2013 1 Pour nous joindre : Explorer Solutions Nathalie

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie.

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Fatima ABADLIA Médecin conseil, Caisse Nationale des Assurances Sociales (CNAS) 1. Définition Est considéré comme accident

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Organisation et déroulement actualisé en 2014 Les cérémonies publiques sont organisées sur ordre du gouvernement. Le maire est responsable du déroulement

Plus en détail

Lundi 8 : Mardi 9 Mercredi 10 Jeudi 11

Lundi 8 : Mardi 9 Mercredi 10 Jeudi 11 Du 8 au 14 juillet, les participants du Sailing Voyage (15 jeunes boulonnais dont 4 d Haffreingue et 15 jeunes anglais vivant dans le district de Shepway) ont navigué pendant une semaine de Portsmouth

Plus en détail

Rapport bourse Explora

Rapport bourse Explora 05/09/2011 Rapport bourse Explora Stage de 3 mois au Brésil Raphaël BONSANG raphael.bonsang@ecl2012.ec-lyon.fr Ecole Centrale Lyon 1 Vie pratique - Logement : Lors de ma demande de stage, j ai demandé

Plus en détail

Administration de l aéroport international d Ottawa Assemblée publique annuelle le 9 mai 2013 Hilton Garden Inn, Ottawa

Administration de l aéroport international d Ottawa Assemblée publique annuelle le 9 mai 2013 Hilton Garden Inn, Ottawa Revue de 2012 le 9 mai 2013 Hilton Garden Inn, Ottawa Allocution de Gilles Lalonde Président du Conseil d administration VERSION NON DÉFINITIVE Bonjour, Bienvenue à l de l Administration de l aéroport

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Ronde de L Estourny, mode d emploi

Ronde de L Estourny, mode d emploi Ronde de L Estourny, mode d emploi Chers futurs participants, L AFA a le plaisir de vous annoncer que vous allez servir de cobayes! Nous avons besoin de mieux vous connaitre, vous et vos attentes. Ce rallye

Plus en détail

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni Austerlitz, Mercredi 26 Novembre Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil Bonjour, J ai trouvé un après-midi

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONCOURS INTERNATIONAL DE SCULPTURES SUR GLACE ET NEIGE

DOSSIER DE PRESSE CONCOURS INTERNATIONAL DE SCULPTURES SUR GLACE ET NEIGE DOSSIER DE PRESSE CONCOURS INTERNATIONAL DE SCULPTURES SUR GLACE ET NEIGE Du 13 au 16 janvier 2015 24ème Anniversaire du concours de Sculptures sur Glace et du 20 au 23 janvier 2015 32ème édition du Concours

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE L ALGÉRIE est définie dans sa Constitution comme une République démocratique et populaire. L

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Tu dois. Tu viens de faire une inférence

Tu dois. Tu viens de faire une inférence La réponse n est pas écrite Ce que tu cherches est invisible Découvrir les idées qui se cachent derrière la phrase en utilisant les indices du texte Tu dois et Utiliser les connaissances que tu as dans

Plus en détail

Exercice 2001 - Société d Economie Mixte Micropolis - Rapport des administrateurs au Conseil Municipal

Exercice 2001 - Société d Economie Mixte Micropolis - Rapport des administrateurs au Conseil Municipal BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 1355 Exercice 2001 - Société d Economie Mixte Micropolis - Rapport des administrateurs au Conseil Municipal M. LE MAIRE, Rapporteur : L article L 1524.5 (7 ème

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

L autorisation de circuler pourra être retirée ou suspendue lorsque :

L autorisation de circuler pourra être retirée ou suspendue lorsque : 0$,5,('(6$55(%285* 26$55(%285* $55(7( 5(*/(0(17$17/(67$;,66$55(%285* /(0$,5('(/$9,//('(6$55(%285* 98, l article L 181-39 du Code des Communes qui charge le maire de l exercice du pouvoir de police ; VU,

Plus en détail

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte Paroles et gestes au quotidien Intervenante : Marilyne TEXIER : Educatrice de jeune enfant. Formatrice à L Ecole des Parents 74 + Médiatrice familiale.

Plus en détail

FUITE DU GRAND-COURONNE...

FUITE DU GRAND-COURONNE... FUITE DU GRAND-COURONNE... SAYNETE DE THEATRE ELEVE DE 6/5 A DU COLLEGE HENRI MATISSE GRAND-COURONNE Les élèves ont écrit cette saynète avec l'aide de leurs professeurs, madame Lemonnier et madame Chaumette

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

Bâle 3: le retour du Régulateur

Bâle 3: le retour du Régulateur Bâle 3: le retour du Régulateur Au siège de la banque Universelle Hey c est quoi cette tête d enterrement? T as lu les journaux sur les nouvelles règles de Bâle 3? Le régulateur veut augmenter le capital

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

Mélissa Theuriau. Rendez-vous féerique en Tanzanie. Interview. propos recueillis par Alexandre Arditti

Mélissa Theuriau. Rendez-vous féerique en Tanzanie. Interview. propos recueillis par Alexandre Arditti propos recueillis par Alexandre Arditti ON A SUIVI RÉCEMMENT SES AVENTURES AFRICAINES AU PAYS DES GUERRIERS MAASAÏ AVEC SON COMPLICE FRÉDÉRIC LOPEZ, DANS LA TOUJOURS TRÈS POPULAIRE ÉMISSION RENDEZ-VOUS

Plus en détail

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches MD Patrimoines Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches Florence et Jean sont âgés de 57 ans; ils ont deux fils

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

VOUS VOYEZ, Le capitalisme ne s écroulera pas tout seul... Aidonsle! LE SABOTAGE C EST FACILE.

VOUS VOYEZ, Le capitalisme ne s écroulera pas tout seul... Aidonsle! LE SABOTAGE C EST FACILE. C e manuel fut, à la base, élaboré par la CIA pour soutenir les Contras, la guérilla anti-sandiiniste du Nicaragua. Ronald Reagan, ne pouvait tolérer qu une expérience communiste se déroule dans un pays

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Présentation du nouveau matériel roulant RegionAlps

Présentation du nouveau matériel roulant RegionAlps Présentation du nouveau matériel roulant RegionAlps DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse 2-3 De nouveaux trains, une nécessité 4 Un confort et une sécurité accrus 5-6 Augmentation du capital-actions

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

[moqueuse] Qu est-ce que tu racontes? Tu rouleras toute ta vie en bus. Par contre moi, je conduirai un 4x4 Prado La plus grosse voiture qui existe!!

[moqueuse] Qu est-ce que tu racontes? Tu rouleras toute ta vie en bus. Par contre moi, je conduirai un 4x4 Prado La plus grosse voiture qui existe!! Learning by Ear Environnement 06 voitures et vélos Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE MÉMOIRE DU FORUM JEUNESSE DE L ÎLE DE MONTRÉAL POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE PRÉSENTÉ AU MAIRE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA DÉMARCHE DE CONSULTATION SAINTE-CATHERINE OUEST S

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction

Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT

ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT Un rêve aventureux du détective Paul X UNE PIÈCE DE THÉÂTRE POUR LA JEUNESSE DE JEAN-PIERRE DURU PRÉSENTATION DE LA PIÈCE «ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT» Le détective privé

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

«Une visite à la Tour Eiffel» Pauline Turenne. Cahiers franco-canadiens de l'ouest, vol. 23, n 1-2, 2011, p. 137-140.

«Une visite à la Tour Eiffel» Pauline Turenne. Cahiers franco-canadiens de l'ouest, vol. 23, n 1-2, 2011, p. 137-140. «Une visite à la Tour Eiffel» Pauline Turenne Cahiers franco-canadiens de l'ouest, vol. 23, n 1-2, 2011, p. 137-140. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1017265ar

Plus en détail

BREVET DES COLLÈGES SÉRIE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE D ENTRAÎNEMENT ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BREVET DES COLLÈGES SÉRIE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE D ENTRAÎNEMENT ÉPREUVE DE FRANÇAIS ACADÉMIE DE STRASBOURG COLLÈGE FRANÇOIS TRUFFAUT CLASSE DE 3 e Entreprise BREVET DES COLLÈGES SÉRIE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE D ENTRAÎNEMENT ÉPREUVE DE FRANÇAIS TEXTE D ÉTUDE Alex, un adolescent sans histoire,

Plus en détail

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux.

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux. Récit 15 Dans une petite ville paisible d Allemagne, appelée Brestër, vivait un certain M. Choufleur. Une nuit alors qu il était profondément endormi, le téléphone sonna. - «Allo, suis-je bien chez M.

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport A Paris, mardi 04 mars 2014 [validé] Seul le prononcé fait foi Page 1

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours.

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours. Dis, maman Dis, maman, c'est quoi le printemps? Le printemps, mon enfant, c'est la saison des amours. Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique

Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique Maison de la chimie Paris 16 octobre 2015 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre Seul le prononcé fait foi Madame la ministre,

Plus en détail

Règlement de maison. La Résidence. Institution Sociale Vaudoise de l Armée du Salut

Règlement de maison. La Résidence. Institution Sociale Vaudoise de l Armée du Salut Règlement de maison Table des matières 1. Visites... 3 2. Vie communautaire... 3 3. Fumée dans le foyer... 4 4. Consommation, trafic de produits non autorisés et illictes... 4 5. Vie intime... 4 6. Absences...

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

Services de sécurité et d enquête. Conseils de sécurité pour les employés qui se présentent au travail ou en partent en dehors des heures de travail

Services de sécurité et d enquête. Conseils de sécurité pour les employés qui se présentent au travail ou en partent en dehors des heures de travail Services de sécurité et d enquête Conseils de sécurité pour les employés qui se présentent au travail ou en partent en dehors des heures de travail Conseils de sécurité pour les employés Dans le but de

Plus en détail