DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION"

Transcription

1 DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Direction des Affaires Générales Pôle Pilotage Clermont-Ferrand cedex 1 Tel Fax Etat des présences : > Présidence (1) : Mathias BERNARD, Président. SEANCE DU 23 MAI 2014 > Membres avec voix délibérative (20) : Catherine AUXIETTE ; Mathias BERGANZA ; Patrick BIHOUES ; Olivier BODART ; Maëva BOUDA ; Françoise CAIRA ; Patrick CHAMBRES ; FABIEN CONORD ; Marilou DARRIUS ; Jean-Philippe DESIRONT ; Pascale DUCHE ; Sébastien DUCLOCHER ; Gérard DUHESME ; Christophe GOUINAUD ; Pauline MAXIMI ; Françoise PALADIAN ; Patrick RELIAT ; Laurence RODIER ; Denis SARGOS ; Odile SOULIER. > Procurations séance complète (4) : Pascale AURAIX-JONCHIERE à Françoise PALADIAN ; François DUMAS à Pascale DUCHE ; Arthur MASQUE à Pauline MAXIMI ; Farouk TOUMANI à Patrick CHAMBRES. > Membre de droit (1) : Mme le Recteur, Chancelier des Universités, représentée par Jérôme GUICHARD (DESR). > Membre sans voix délibérative (1) : Viviane ALARY, Vice-Présidente du CA. > Invités permanents (19) : Eric AGBESSI, Directeur de l UFR LACC ; Emmanuelle BABSKY, DGA DAF ; Gilles BOURDIER, Directeur de l UFR ST ; Hervé COMBAZ, DGS ; Eric DORE, Directeur de l UFR STAPS ; Khalil EL KHAMLICHI-DRISSI, Vice-Président délégué Valorisation ; Claude FORANO, Vice-Président Politique en Direction des Personnels ; Anne GARRAIT-BOURRIER, Vice-Présidente Relations Internationales ; Pierre HENRARD, Vice-Président Recherche ; Didier JOURDAN, Directeur de l ESPE ; Delphine MARTINOT, Directrice de l UFR Psychologie ; Bénédicte MATHIOS, Directrice de l UFR LLSH ; Céline NEBOUT, Animatrice vie institutionnelle ; Françoise PEYRARD, Vice- Présidente du CEVU ; Huguette RUBIO, Vice-Présidente Dialogue avec les Composantes. > Invités ponctuels (2) : Aurélien ALBALADEJO, DRH ; Yves MOULINAT, DRH. Acte n Nature de l acte : Restructuration des fonctions support «Finances» et «Logistique-Immobilier» Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 1 sur 2

2 Séance du Conseil d Administration du 23 mai A l ouverture de la séance, 25 personnes sur les 30 membres du conseil d administration sont présents ou représentés. Le quorum de 16 membres présents est donc atteint. VU l avis favorable du Comité Technique, séance du 22 mai Résultats du vote des membres présents ou représentés ayant voix délibérative au moment du vote : 25 votants dont pour : 20 contre : 0 abstentions : 5 Le conseil d'administration approuve le projet de création au 1 er septembre 2014 d un pôle «Recettes et contrats» d établissement et la création d une direction «Patrimoine-logistique», formée à partir de la direction du patrimoine immobilier et de la logistique et du service de gestion universitaire, organisée sur trois niveaux. Nombre de pièce jointe : 1 Note de présentation - 5 p. Clermont-Ferrand, le 3 juin Le Président, Mathias BERNARD Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 2 sur 2

3 CONSEIL D ADMINISTRATION Note de présentation Séance du 23 mai 2014 Point 5 5. Réorganisation des fonctions support Finances et Patrimoine-Immobilier Objet : structuration des fonctions finances et patrimoine logistique à partir du 1 er septembre 2014 La présente note vise à décrire de manière synthétique les restructurations des fonctions finances et patrimoine-logistique prévues en lien avec la démarche de cartographie des fonctions Silland, en insistant plus particulièrement sur les évolutions prévues à la rentrée Lors du comité technique du 24 avril dernier, les objectifs généraux du projet de structuration ont été présentés. Il s agit de préserver et d'améliorer le fonctionnement de l université, dans un triple objectif : la qualité du service rendu, les conditions de travail des agents, l optimisation des coûts. Chaque objectif revêt une importance équivalente. Toutefois, il importe de préciser que ce projet est mené dans un contexte de consolidation financière comportant une réduction des structures. C est pourquoi il doit être mené de manière cohérente avec la réflexion sur la réduction des activités. Il s articule également avec le projet de regroupement des deux universités et de la CUE à l horizon FONCTION FINANCES Calendrier: cette structuration s'étend sur les années La prochaine étape, au 1er septembre 2014, porte sur la création d'un pôle recettes et contrats à l'échelle de l'établissement. Voir fin de note. Constat synthétique Les caractéristiques essentielles de l organisation actuelle sont sa fragmentation et sa concentration sur des tâches d exécution. 90% des gestionnaires SIFAC sont en dehors de la DAF (112 contre 13). Ils saisissent des données sur plusieurs centaines de centres de coûts ; le budget est réparti sur 250 centres financiers. La DAF et l agent comptable ne peuvent pas s appuyer sur un réseau de référents, notamment pour la recherche, où les interlocuteurs sont trop nombreux. Le manque de cadres nuit au pilotage budgétaire, au pilotage des achats, à la programmation. Les données saisies sont hétérogènes, éparpillées, ce qui entrave toute analyse. La structuration est engagée depuis longtemps mais elle s est mise en place de manière progressive : SRED, DRP, pôle financier Carnot, pôle MSH, service facturier, pôle recettes et contrats. Note de présentation CA 23/05/2014 Université Blaise Pascal

4 La fonction se divise en plusieurs processus : 1) processus dépenses-bons de commande 2) processus missions 3) processus achats et marchés publics 4) processus recettes 5) processus conventions pluriannuelles 6) processus budget 7) processus analyse, programmation, enquêtes et statistiques Objectifs 1) en termes de qualité du service rendu : Les objectifs sont résumés dans le tableau suivant: Acteurs Besoins Impératifs Le pilotage (CA, président, DGS) - Connaître la situation financière globale - Disposer de toutes les données - Disposer de documents d analyse Exhaustivité, fiabilité Les acteurs des activités métier : enseignants et biatss qui ont des besoins de matériels et prestations Les porteurs de projets : enseignants et biatss qui répondent à des appels d offre ou souhaitent développer une activité Les responsables de structures - Commander aux fournisseurs - Connaître les crédits disponibles - Etablir un devis rapidement - Connaître la part de ressources dont ils pourront disposer - Connaître la situation financière de la structure - Connaitre tous les éléments financiers pour construire le budget - Accéder aux outils de reporting à tout moment Rapidité, fluidité, précision Rapidité, pérennité Rapidité, Exhaustivité, Fiabilité Contrôle de gestion - Disposer de toutes les données Exhaustivité, fiabilité Environnement socioéconomique - Entreprises fournisseurs : besoin d être payées rapidement - Entreprises clients : besoin de connaître nos tarifs, besoins de rapports financiers - Besoin d interlocuteurs identifiés Rapidité Lisibilité 2) en termes de conditions de travail des agents : - sécuriser l'environnement des agents financiers en les intégrant le plus possible à une équipe métier animée par un responsable métier et inscrite dans l'organisation de la fonction financière à l échelle de l'établissement, Note de présentation CA 23/05/2014 Université Blaise Pascal

5 - garantir l'évolution des compétences par l'animation métier et le développement du collectif: formation, information, communication, rencontres, - améliorer les possibilités de reconnaissance professionnelle par le développement de la mobilité fonctionnelle et le pilotage des promotions au sein de l'organisation - optimiser l'outil SIFAC, 3) en termes d'optimisation des coûts : - garantir la bonne utilisation des deniers publics et l'optimisation des moyens de l'université par la qualité des processus financiers et comptables et l amélioration du reporting et de l'aide à la décision, - mobiliser au mieux les ressources humaines par un pilotage d'ensemble à l'échelle de l'établissement et une mutualisation adéquate entre gestionnaires de terrain et DAF. Principes - Une direction des affaires financières (DAF) élargie, assurant ou pilotant étroitement la totalité des processus financiers et comptables : - transfert de processus complets à la DAF: missions, recettes, contrats - regroupement des gestionnaires en pôles pour favoriser les échanges, pallier les absences, permettre un encadrement - réseau resserré de référents financiers dans les services, laboratoires et composantes. - Des processus formalisés, maîtrisés et en amélioration continue : - contrôle interne comptable et financier - contrôleur interne dédié. - Des procédures garantissant l'information des usagers, notamment des structures et services non financiers, la réponse à leurs besoins et la réponse à leurs demandes : interlocuteurs identifiés, procédures de demandes, engagement de délai de réponse, animation du réseau des référents. Focus sur l année 2014 : création du pôle «recettes et contrats» et impact sur la DRP Au 1 er janvier 2014 a été mis en place le service facturier. Au 1 er septembre, il s agira de créer un pôle chargé de l ensemble des recettes et des contrats de l établissement, au sein de la Direction des affaires financières. En termes de qualité de service, les objectifs sont de : - enregistrer toutes les recettes dans un service unique pour les imputer correctement, en contrôler l affectation budgétaire et élaborer le budget en norme «GBCP» (nouveau cadre budgétaire et comptable en vigueur à partir du 1 er janvier 2016). - enregistrer toutes les conventions dans un service unique pour les imputer correctement et contrôler l équilibre des budgets annuel et pluriannuel. Cette évolution vise une professionnalisation progressive des agents concernés dans le domaine financier et un resserrement des liens avec l ensemble des gestionnaires financiers, dont les compétences se renforceront également progressivement. En effet, les gestionnaires des composantes, laboratoires et services interagiront de manière forte avec ce nouveau pôle et la dimension réseau sera renforcée. Le pôle recettes et contrats comportera 8 agents : - Pilotage du service : 1 agent de catégorie A - Recettes : 3 agents de catégorie B ou C - Conventions : 4 agents de catégorie B ou C Note de présentation CA 23/05/2014 Université Blaise Pascal

6 Du fait du morcellement actuel, la création de ce pôle correspond à un transfert d activités depuis de nombreuses structures vers la DAF. Ce transfert d activités s accompagne nécessairement d un transfert de moyens humains. L ensemble des structures verra donc son activité se recentrer un peu plus sur le cœur de métier : enseignement, recherche, Pour la Direction de la Recherche et des Partenariats (DRP), celle-ci verra son périmètre de missions évoluer et se recentrer sur les missions liées au pilotage de la recherche : 1) Aide au montage de projets (accompagnement scientifique, financier et juridique) 2) Budget recherche 3) Communication recherche 4) Système d information recherche Le renforcement de la DRP sur l aide au montage des projets de recherche est une attente forte des laboratoires. Le transfert de la gestion financière des conventions de recherche et de l émission des titres de recette au pôle «recettes et contrats» correspondra au transfert de 4 postes (1 poste de catégorie B, 3 postes de catégorie C). La DRP aura donc un potentiel de 8 postes à l issue de ce transfert, avec un pyramidage presque entièrement de catégorie A et B : - Directeur (A) - Directeur adjoint (A) - Pôle Valorisation, innovation, transfert (2 A) - Administration de la recherche, SI, communication (B) - Appui au montage de projets, valorisation, indicateurs (2 B) - Secrétariat, gestion financière (C) Les 4 autres postes nécessaires au pôle recettes et contrats correspondront à des redéploiements en provenance d autres structures. L appel à candidatures sera réalisé en juin dans le cadre du mouvement interne et portera sur les 8 postes. Les structures qui, outre la DRP, transféreront des postes seront identifiées à l issue de cet appel à candidatures. L objectif est d obtenir la meilleure adéquation possible entre le transfert de postes et le transfert de missions, en transférant essentiellement des postes fortement «financiers». Calendrier: au 1er septembre 2014 FONCTION PATRIMOINE - LOGISTIQUE Constat synthétique présenté au comité technique du 24 avril dernier : pour la maintenance immobilière : un niveau 1 présent dans les sites «monostructure» et fragile ailleurs (Cézeaux, Carnot) ; un niveau 2 robuste, mais un lien entre les deux à renforcer pour l'entretien des locaux : un fonctionnement individuel par secteurs avec des effectifs en tension. Ce fonctionnement a atteint ses limites dans la plupart des sites (Cézeaux, Carnot, Gergovia) pour la logistique (accueil, courrier, ouverture et fermeture des locaux, gardiennage, gestion des accès, manutention, mise en place d'événements, reprographie, gestion des salles ) : une bonne présence dans les composantes monostructures mais certains services non offerts dans les autres sites globalement un manque de mutualisation qui empêche de tirer le meilleur parti des ressources humaines disponibles (ex. pour des opérations de grande ampleur : journées portes ouvertes, opérations «coups» de poing en nettoyage ). Note de présentation CA 23/05/2014 Université Blaise Pascal

7 Objectifs 1) en termes de qualité du service rendu : - maintenance : assurer en tout point, selon une logique de proximité et de mutualisation, une présence en termes de maintenance préventive (veille, alerte) et une réactivité en termes de maintenance curative (réponse, planification, intervention) ; développer la compétence en maîtrise d'ouvrage - entretien : assurer en tout point, selon une logique de proximité et de mutualisation, une prestation adaptée au besoin en développant la notion de programme d'entretien, renforcer la continuité du service en cas d'absence; - logistique : offrir en tout point, selon une logique de proximité et de mutualisation, des services logistiques de qualité, notamment dans les sites multistructures, et, prioritairement offrir des services non offerts aujourd'hui : accueil, gestion des accès, manutention, mise en place d'événements, gestion des logements de fonction...; - transversal : piloter l'activité du service en associant les usagers, dans le cadre d'un comité d'usagers et en rendant compte de l'activité devant les instances statutaires ad hoc, a priori essentiellement le CHSCT ; formaliser les prestations offertes et les modalités pour y accéder, et les communiquer aux usagers. 2) en termes de conditions de travail des agents : - intégrer chaque agent à une équipe métier animée par un responsable métier - assurer un management métier de proximité facilitant l'exercice des missions - garantir l'évolution des compétences par l'animation métier et le développement du collectif : information, communication, rencontres, formation - améliorer les possibilités de reconnaissance professionnelle par le développement de la mobilité et le pilotage des promotions au sein de la direction. 3) en termes d'optimisation des coûts : - mettre en place une programmation dans tous les domaines, y compris dans le domaine de l'entretien (programme d'entretien), fondée au premier chef sur le besoin des usagers (par exemple, fréquence de nettoyage des locaux à usage tertiaire inférieure à la fréquence de nettoyage des locaux à usage scientifique) - améliorer l'utilisation des ressources par un pilotage d'ensemble à l'échelle de l'établissement et une mutualisation adéquate entre équipes de sites ou de secteurs différents. Principes - Une direction unique du patrimoine immobilier et de la logistique assurant les missions de maintenance immobilière, d'entretien et de logistique à l'échelle de l'université, hormis les sites distants des départements de l'allier, du Cantal, de la Haute- Loire, gérés par leur composante. Avec ces sites, le lien fonctionnel est préservé et développé (assistance, formation...) - Une organisation sur trois niveaux permettant à la fois un maillage de l'ensemble du territoire, un management de proximité, et une mutualisation des ressources, le niveau intermédiaire (coordinateur de site) étant le niveau de référence pour les usagers, quelle que soit la fonction concernée (maintenance immobilière, entretien, logistique) - Des procédures garantissant l'information des usagers, la réponse à leurs besoins et la réponse à leurs demandes : interlocuteurs identifiés, procédures de demandes d'intervention, engagement de délai de réponse, consultation formalisée des usagers (comité des usagers). Il est demandé au CA d approuver le projet de création au 1 er septembre 2014 d un pôle «Recettes et contrats» d établissement et la création d une direction «Patrimoine-logistique», formée à partir de la direction du patrimoine immobilier et de la logistique et du service de gestion universitaire, organisée sur trois niveaux. Note de présentation CA 23/05/2014 Université Blaise Pascal

8 DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Direction des Affaires Générales Pôle Pilotage Clermont-Ferrand cedex 1 Tel Fax Etat des présences : > Présidence (1) : Mathias BERNARD, Président. SEANCE DU 23 MAI 2014 > Membres avec voix délibérative (20) : Catherine AUXIETTE ; Mathias BERGANZA ; Patrick BIHOUES ; Olivier BODART ; Maëva BOUDA ; Françoise CAIRA ; Patrick CHAMBRES ; FABIEN CONORD ; Marilou DARRIUS ; Jean-Philippe DESIRONT ; Pascale DUCHE ; Sébastien DUCLOCHER ; Gérard DUHESME ; Christophe GOUINAUD ; Pauline MAXIMI ; Françoise PALADIAN ; Patrick RELIAT ; Laurence RODIER ; Denis SARGOS ; Odile SOULIER. > Procurations séance complète (4) : Pascale AURAIX-JONCHIERE à Françoise PALADIAN ; François DUMAS à Pascale DUCHE ; Arthur MASQUE à Pauline MAXIMI ; Farouk TOUMANI à Patrick CHAMBRES. > Membre de droit (1) : Mme le Recteur, Chancelier des Universités, représentée par Jérôme GUICHARD (DESR). > Membre sans voix délibérative (1) : Viviane ALARY, Vice-Présidente du CA. > Invités permanents (19) : Eric AGBESSI, Directeur de l UFR LACC ; Emmanuelle BABSKY, DGA DAF ; Gilles BOURDIER, Directeur de l UFR ST ; Hervé COMBAZ, DGS ; Eric DORE, Directeur de l UFR STAPS ; Khalil EL KHAMLICHI-DRISSI, Vice-Président délégué Valorisation ; Claude FORANO, Vice-Président Politique en Direction des Personnels ; Anne GARRAIT-BOURRIER, Vice-Présidente Relations Internationales ; Pierre HENRARD, Vice-Président Recherche ; Didier JOURDAN, Directeur de l ESPE ; Delphine MARTINOT, Directrice de l UFR Psychologie ; Bénédicte MATHIOS, Directrice de l UFR LLSH ; Céline NEBOUT, Animatrice vie institutionnelle ; Françoise PEYRARD, Vice- Présidente du CEVU ; Huguette RUBIO, Vice-Présidente Dialogue avec les Composantes. > Invités ponctuels (2) : Aurélien ALBALADEJO, DRH ; Yves MOULINAT, DRH. Acte n Nature de l acte : Définition des modalités d attribution (critères de choix des bénéficiaires et barème des attributions individuelles) de la nouvelle PEDR Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 1 sur 2

9 Séance du Conseil d Administration du 23 mai A l ouverture de la séance, 25 personnes sur les 30 membres du conseil d administration sont présents ou représentés. Le quorum de 16 membres présents est donc atteint. VU l avis favorable du Conseil Scientifique, séance du 14 mai VU l avis favorable du Comité Technique, séance du 22 mai Résultats du vote des membres présents ou représentés ayant voix délibérative au moment du vote : 22 votants dont pour : 11 contre : 2 abstentions : 9 Le conseil d'administration approuve maintien de la nouvelle PEDR au même montant annuel de brut, à l ensemble des Maîtres de Conférence (MCF) et des Professeurs des Universités (PR) ayant obtenu la note globale A de la nouvelle instance nationale, ainsi qu à ceux ayant obtenu la note globale B à condition, dans ce dernier cas, que les quatre notes intermédiaires comportent au moins deux A et aucun C (donc en ne retenant que les combinaisons ayant 3A et 1B ou 2A et 2B). Nombre de pièce jointe : 1 Note de présentation - 2 p. Clermont-Ferrand, le 3 juin Le Président, Mathias BERNARD Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 2 sur 2

10 CONSEIL D ADMINISTRATION Note de présentation Séance du 23 mai 2014 Point 6 6. Modalités d attribution de la nouvelle PEDR Succédant à l ancienne «Prime d Encadrement Doctorale et de Recherche» (PEDR), la «Prime d Excellence Scientifique» (PES) est attribuée depuis 2009 conformément au décret du 8 juillet L Université Blaise Pascal a fait le choix dès 2009 d une évaluation des dossiers par l instance nationale relevant du MESR. Puis, le Conseil Scientifique du 25 septembre 2012 et le Conseil d Administration du 28 septembre 2012 ont défini un montant unique de brut pour les candidats ayant obtenu une note globale A ou B de l instance nationale. Ceci conduit à une enveloppe globale moyenne de 960 k par an pour l Université Blaise Pascal. Un décret, actuellement en cours de finalisation, remplace l instance nationale relevant du MESR par les sections du CNU, et réintroduit le nom de PEDR. Le Conseil Scientifique du 29 janvier 2014 et le Conseil d Administration du 31 janvier 2014 ont confirmé le recours à cette nouvelle instance nationale pour l Université Blaise Pascal. Ce nouveau décret conduit les universités à se prononcer également sur les modalités d attributions, choix des bénéficiaires et montant des attributions individuelles. Les contraintes de soutenabilité budgétaire pour les prochaines années conduisent à proposer de limiter l enveloppe globale annuelle consacrée à cette prime de 10% par rapport à son niveau actuel. Pour atteindre cet objectif tout en gardant les principes généraux d attributions de cette prime, et compte tenu du caractère non rétroactif des mesures prises pour les attributions des années précédentes (PES attribuées en 2011, 2012 et 2013 qui demeurent donc inchangées), il est proposé d attribuer la nouvelle PEDR, maintenue au même montant annuel de brut, à l ensemble des Maîtres de Conférence (MCF) et des Professeurs des Universités (PR) ayant obtenu la note globale A de la nouvelle instance nationale, ainsi qu à ceux ayant obtenus la note globale B à condition, dans ce dernier cas, que les quatre notes intermédiaires comportent au moins deux A et aucun C (donc en ne retenant que les combinaisons ayant 3A et 1B ou 2A et 2B). Une simulation faite sur les cinq dernières années (2009 à 2013) montre que cette solution permet de réduire l enveloppe financière globale d une promotion de 30% environ, et donc d atteindre pour 2015 l objectif budgétaire d une réduction de l enveloppe globale de l ordre de 10%. Cette solution conduit à des taux de sélectivité moyens sur quatre ans de l ordre de 20% pour les MCF et de 45% pour les PR, comparés au schéma actuel de la PES qui donne en moyenne 29% pour les MCF et 62% pour les PR. Une proposition alternative, permettant de réaliser les mêmes contraintes budgétaires, serait de ne pas changer le périmètre des bénéficiaires, i.e. de conserver l attribution de la prime à l ensemble des candidats ayant obtenu la note globale A ou B, mais d en changer le montant pour le positionner au minimum permis par les textes actuels, soit brut annuel (ancien montant de la PEDR d avant 2009 qui était attribué aux MCF). Note de présentation CA 23/05/2014 Université Blaise Pascal

11 Aucune de ces mesures ne peut avoir un caractère rétroactif. Les personnes ayant obtenu la PES en 2011, 2012 et 2013 conservent donc leurs primes aux mêmes conditions pendant les quatre années dues, les mesures proposées ne s appliquant qu à partir de la campagne Le Conseil Scientifique du 14 mai a rendu un avis favorable (21 votants : 17 pour, 4 abstentions) pour l application de la première solution. Il est demandé au Conseil d Administration d approuver la première solution, soit le maintien de la nouvelle PEDR au même montant annuel de brut, à l ensemble des Maîtres de Conférence (MCF) et des Professeurs des Universités (PR) ayant obtenu la note globale A de la nouvelle instance nationale, ainsi qu à ceux ayant obtenus la note globale B à condition, dans ce dernier cas, que les quatre notes intermédiaires comportent au moins deux A et aucun C (donc en ne retenant que les combinaisons ayant 3A et 1B ou 2A et 2B). Note de présentation CA 23/05/2014 Université Blaise Pascal

12 DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Direction des Affaires Générales Pôle Pilotage Clermont-Ferrand cedex 1 Tel Fax Etat des présences : > Présidence (1) : Mathias BERNARD, Président. SEANCE DU 23 MAI 2014 > Membres avec voix délibérative (20) : Catherine AUXIETTE ; Mathias BERGANZA ; Patrick BIHOUES ; Olivier BODART ; Maëva BOUDA ; Françoise CAIRA ; Patrick CHAMBRES ; FABIEN CONORD ; Marilou DARRIUS ; Jean-Philippe DESIRONT ; Pascale DUCHE ; Sébastien DUCLOCHER ; Gérard DUHESME ; Christophe GOUINAUD ; Pauline MAXIMI ; Françoise PALADIAN ; Patrick RELIAT ; Laurence RODIER ; Denis SARGOS ; Odile SOULIER. > Procurations séance complète (4) : Pascale AURAIX-JONCHIERE à Françoise PALADIAN ; François DUMAS à Pascale DUCHE ; Arthur MASQUE à Pauline MAXIMI ; Farouk TOUMANI à Patrick CHAMBRES. > Membre de droit (1) : Mme le Recteur, Chancelier des Universités, représentée par Jérôme GUICHARD (DESR). > Membre sans voix délibérative (1) : Viviane ALARY, Vice-Présidente du CA. > Invités permanents (19) : Eric AGBESSI, Directeur de l UFR LACC ; Emmanuelle BABSKY, DGA DAF ; Gilles BOURDIER, Directeur de l UFR ST ; Hervé COMBAZ, DGS ; Eric DORE, Directeur de l UFR STAPS ; Khalil EL KHAMLICHI-DRISSI, Vice-Président délégué Valorisation ; Claude FORANO, Vice-Président Politique en Direction des Personnels ; Anne GARRAIT-BOURRIER, Vice-Présidente Relations Internationales ; Pierre HENRARD, Vice-Président Recherche ; Didier JOURDAN, Directeur de l ESPE ; Delphine MARTINOT, Directrice de l UFR Psychologie ; Bénédicte MATHIOS, Directrice de l UFR LLSH ; Céline NEBOUT, Animatrice vie institutionnelle ; Françoise PEYRARD, Vice- Présidente du CEVU ; Huguette RUBIO, Vice-Présidente Dialogue avec les Composantes. > Invités ponctuels (2) : Aurélien ALBALADEJO, DRH ; Yves MOULINAT, DRH. Acte n Nature de l acte : Révision des montants de PCA (Prime de Charge Administrative) Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 1 sur 2

13 Séance du Conseil d Administration du 23 mai A l ouverture de la séance, 25 personnes sur les 30 membres du conseil d administration sont présents ou représentés. Le quorum de 16 membres présents est donc atteint. VU l avis favorable du Comité Technique, séance du 22 mai Résultats du vote des membres présents ou représentés ayant voix délibérative au moment du vote : 22 votants dont pour : 15 contre : 0 abstentions : 7 Le conseil d administration approuve les montants révisés de PCA pour l'année Nombre de pièce jointe : 1 Tableau récapitulatif - 1 p. Clermont-Ferrand, le 3 juin Le Président, Mathias BERNARD Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 2 sur 2

14 Conseil d'administration du 23 mai Sujets opérationnels et techniques - ressources humaines PRIME DE CHARGES ADMINISTRATIVES (Décret n du 12 janvier 1990 modifié) Année Universitaire 2013/14 (CT du 22 mai 2014 et CA du 23 mai 2014) La prime de charges administratives est attribuée aux enseignants-chercheurs exerçant une responsabilité administrative ou une mission temporaire définie par l'établissement pour une année au moins. Cette prime est proratisable en cas de changement de titulaire en cours d'année. Les PCA sont mises en paiement après vérification d'éventuelles décharges et sous-services. Dans ces deux cas le droit à PCA est réduit à due concurrence de la décharge ou du sous-service. Pas d'attribution de PCA au Président d'université ni aux directeurs de l'iut, POLYTECH et ISIMA qui perçoivent la prime d'administration dont le montant est fixé par l'arrêté ministériel du 17 novembre Pas d'attribution de PCA au Directeur de l'espe. La PCA est cumulable à mi-montant avec la PES-PEDR. Cumul de deux PCA non autorisé, cumul PCA et PRP autorisé, cumul PCA et heures de référentiel autorisé. Une PCA peut être répartie entre un directeur de service commun et un directeur adjoint de service commun. Liste des fonctions ouvrant doit à une prime Note de présentation CA 23/05/2014 Montants 2013/2014 Montants 2013/2014 révisés Vice-Président statutaire 6 000, ,00 Vice-Président délégué 6 000, ,00 Chargé de mission - équipe présidentielle 2 500, ,00 Directeur d'ufr 6 000, ,00 Directeur adjoint de composante 2 200, ,00 Directeur de grand laboratoire : seuil du nombre de chercheurs et d'enseignants-chercheurs permanents >= , ,00 Directeur de laboratoire 1 900, ,00 Directeur de grand département : seuil du nombre de postes d'enseignants >= 15 ou seuil du nombre d'étudiants spécialistes > 250 Directeur de département : seuil du nombre de postes d'enseignants >= 5 ou seuil du nombre d'étudiants spécialistes > , , ,00 900,00 Directeur Maison des Sciences de l'homme / Directeur de l'opgc 2 800, ,00 Responsable Ecole Doctorale 1 900, ,00 Directeur de service commun: UBP START (ex CRMP), IREM et Fondation Perf Arbitrage 1 900, ,00 Directeur de service commun: SUAPS, SUC, Pôle TICE, SUEE, SCLV, formation permanente, SDE, Auvergne Valorisation 4 000, ,00 Chargé de mission formations internationales 1 500, ,00 Chargé de mission internationalisation de la recherche 1 500, ,00 Responsable PUBP 1 000,00 900,00 Il est demandé au CA d'approuver les montants révisés de PCA pour l'année , en lien avec le plan de consolidation financière.

15 DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Direction des Affaires Générales Pôle Pilotage Clermont-Ferrand cedex 1 Tel Fax Etat des présences : > Présidence (1) : Mathias BERNARD, Président. SEANCE DU 23 MAI 2014 > Membres avec voix délibérative (20) : Catherine AUXIETTE ; Mathias BERGANZA ; Patrick BIHOUES ; Olivier BODART ; Maëva BOUDA ; Françoise CAIRA ; Patrick CHAMBRES ; FABIEN CONORD ; Marilou DARRIUS ; Jean-Philippe DESIRONT ; Pascale DUCHE ; Sébastien DUCLOCHER ; Gérard DUHESME ; Christophe GOUINAUD ; Pauline MAXIMI ; Françoise PALADIAN ; Patrick RELIAT ; Laurence RODIER ; Denis SARGOS ; Odile SOULIER. > Procurations séance complète (4) : Pascale AURAIX-JONCHIERE à Françoise PALADIAN ; François DUMAS à Pascale DUCHE ; Arthur MASQUE à Pauline MAXIMI ; Farouk TOUMANI à Patrick CHAMBRES. > Membre de droit (1) : Mme le Recteur, Chancelier des Universités, représentée par Jérôme GUICHARD (DESR). > Membre sans voix délibérative (1) : Viviane ALARY, Vice-Présidente du CA. > Invités permanents (19) : Eric AGBESSI, Directeur de l UFR LACC ; Emmanuelle BABSKY, DGA DAF ; Gilles BOURDIER, Directeur de l UFR ST ; Hervé COMBAZ, DGS ; Eric DORE, Directeur de l UFR STAPS ; Khalil EL KHAMLICHI-DRISSI, Vice-Président délégué Valorisation ; Claude FORANO, Vice-Président Politique en Direction des Personnels ; Anne GARRAIT-BOURRIER, Vice-Présidente Relations Internationales ; Pierre HENRARD, Vice-Président Recherche ; Didier JOURDAN, Directeur de l ESPE ; Delphine MARTINOT, Directrice de l UFR Psychologie ; Bénédicte MATHIOS, Directrice de l UFR LLSH ; Céline NEBOUT, Animatrice vie institutionnelle ; Françoise PEYRARD, Vice- Présidente du CEVU ; Huguette RUBIO, Vice-Présidente Dialogue avec les Composantes. > Invités ponctuels (2) : Aurélien ALBALADEJO, DRH ; Yves MOULINAT, DRH. Acte n Nature de l acte : Autorisation donnée à l ordonnateur pour l engagement de certaines dépenses Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 1 sur 2

16 Séance du Conseil d Administration du 23 mai A l ouverture de la séance, 25 personnes sur les 30 membres du conseil d administration sont présents ou représentés. Le quorum de 16 membres présents est donc atteint. Résultats du vote des membres présents ou représentés ayant voix délibérative au moment du vote : 22 votants dont pour : 22 contre : 0 abstention : 0 Le conseil d administration approuve, en application de l article 194 du décret dit n du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique, les seuils suivants pour l engagement des dépenses suivantes par l ordonnateur, par délégation du CA : - acquisitions immobilières : seuil de 0, - autres contrats : supérieurs à HT. Nombre de pièce jointe : 1 Note de présentation - 1 p. Clermont-Ferrand, le 3 juin Le Président, Mathias BERNARD Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 2 sur 2

17 CONSEIL D ADMINISTRATION Note de présentation Séance du 23 mai 2014 Point 7 7. Sujets opérationnels et techniques > Affaires statutaires : autorisation donnée à l ordonnateur pour l engagement de certaines dépenses Le décret n du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique, dit «décret GBCP» modifie en profondeur les règles de la gestion et de la comptabilité des établissements publics, en vue de les rendre cohérentes avec les dispositions de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) du 1 er août Ce décret entre en vigueur par étapes et trouvera sa pleine application à partir du 1 er janvier Parmi les dispositions à prendre en compte dès à présent, figure l autorisation à donner par le CA en matière d engagement de certaines dépenses. L objectif de cette autorisation est de permettre un contrôle de l ordonnateur par l organe délibérant concernant l engagement de dépenses dépassant un certain montant. Il appartient au conseil d administration de fixer lui-même ce montant seuil. L article 194 du décret GBCP est formulé de la manière suivante : «L ordonnateur a seul qualité pour procéder à l engagement des dépenses. Toutefois, l autorisation préalable de l organe délibérant est requise : 1) en matière d acquisitions immobilières, au-delà d un seuil qu il fixe ; 2) pour les autres contrats, au-delà d un montant qu il détermine.» Les montants proposés sont les suivants : - Pour les acquisitions immobilières, compte tenu de leur enjeu stratégique en général important et de leur faible fréquence, le seuil est fixé à 0, ce qui signifie que toutes les acquisitions immobilières doivent faire l objet d une autorisation du conseil d administration, préalable à l engagement de la dépense ; - Pour les autres contrats, compte tenu des éléments suivants : o nécessité d assurer une fluidité de la gestion dans le cadre d une délégation de signature conforme à l autonomie des diverses structures de l université ; o nécessité de garantir le rôle stratégique du conseil d administration ; o la grande majorité des marchés de fournitures et de services se situe entre et ; o approbation déjà effective par le CA du programme pluriannuel d investissement (PPI), qui comporte les opérations d investissement immobiliers, concentrant les plus forts montants. L obligation imposée par le décret GBCP doit être principalement l occasion d étendre l autorisation du CA aux investissements de recherche, pédagogiques et fonctionnels traduisant un engagement particulièrement fort de l établissement tout entier. Le montant proposé est de HT. Il est demandé au Conseil d Administration, en application de l article 194 du décret dit «GBCP» du 7 novembre 2012, d approuver les seuils suivants : 1) acquisitions immobilières : seuil de 0, 2) autres contrats : supérieurs à HT. Note de présentation CA 23/05/2014 Université Blaise Pascal

18 DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Direction des Affaires Générales Pôle Pilotage Clermont-Ferrand cedex 1 Tel Fax Etat des présences : > Présidence (1) : Mathias BERNARD, Président. SEANCE DU 23 MAI 2014 > Membres avec voix délibérative (20) : Catherine AUXIETTE ; Mathias BERGANZA ; Patrick BIHOUES ; Olivier BODART ; Maëva BOUDA ; Françoise CAIRA ; Patrick CHAMBRES ; FABIEN CONORD ; Marilou DARRIUS ; Jean-Philippe DESIRONT ; Pascale DUCHE ; Sébastien DUCLOCHER ; Gérard DUHESME ; Christophe GOUINAUD ; Pauline MAXIMI ; Françoise PALADIAN ; Patrick RELIAT ; Laurence RODIER ; Denis SARGOS ; Odile SOULIER. > Procurations séance complète (4) : Pascale AURAIX-JONCHIERE à Françoise PALADIAN ; François DUMAS à Pascale DUCHE ; Arthur MASQUE à Pauline MAXIMI ; Farouk TOUMANI à Patrick CHAMBRES. > Membre de droit (1) : Mme le Recteur, Chancelier des Universités, représentée par Jérôme GUICHARD (DESR). > Membre sans voix délibérative (1) : Viviane ALARY, Vice-Présidente du CA. > Invités permanents (19) : Eric AGBESSI, Directeur de l UFR LACC ; Emmanuelle BABSKY, DGA DAF ; Gilles BOURDIER, Directeur de l UFR ST ; Hervé COMBAZ, DGS ; Eric DORE, Directeur de l UFR STAPS ; Khalil EL KHAMLICHI-DRISSI, Vice-Président délégué Valorisation ; Claude FORANO, Vice-Président Politique en Direction des Personnels ; Anne GARRAIT-BOURRIER, Vice-Présidente Relations Internationales ; Pierre HENRARD, Vice-Président Recherche ; Didier JOURDAN, Directeur de l ESPE ; Delphine MARTINOT, Directrice de l UFR Psychologie ; Bénédicte MATHIOS, Directrice de l UFR LLSH ; Céline NEBOUT, Animatrice vie institutionnelle ; Françoise PEYRARD, Vice- Présidente du CEVU ; Huguette RUBIO, Vice-Présidente Dialogue avec les Composantes. > Invités ponctuels (2) : Aurélien ALBALADEJO, DRH ; Yves MOULINAT, DRH. Acte n Nature de l acte : Reconduction pour 2014 du Prix Carnet de Voyage Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 1 sur 2

19 Séance du Conseil d Administration du 23 mai A l ouverture de la séance, 25 personnes sur les 30 membres du conseil d administration sont présents ou représentés. Le quorum de 16 membres présents est donc atteint. Résultats du vote des membres présents ou représentés ayant voix délibérative au moment du vote : 22 votants dont pour : 22 contre : 0 abstention : 0 Le conseil d administration approuve la reconduction de la dotation de 500 de l UBP au lauréat de l édition 2014 du prix universitaire international Carnet de Voyage. Clermont-Ferrand, le 3 juin Le Président, Mathias BERNARD Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 2 sur 2

20 DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Direction des Affaires Générales Pôle Pilotage Clermont-Ferrand cedex 1 Tel Fax Etat des présences : > Présidence (1) : Mathias BERNARD, Président. SEANCE DU 23 MAI 2014 > Membres avec voix délibérative (20) : Catherine AUXIETTE ; Mathias BERGANZA ; Patrick BIHOUES ; Olivier BODART ; Maëva BOUDA ; Françoise CAIRA ; Patrick CHAMBRES ; FABIEN CONORD ; Marilou DARRIUS ; Jean-Philippe DESIRONT ; Pascale DUCHE ; Sébastien DUCLOCHER ; Gérard DUHESME ; Christophe GOUINAUD ; Pauline MAXIMI ; Françoise PALADIAN ; Patrick RELIAT ; Laurence RODIER ; Denis SARGOS ; Odile SOULIER. > Procurations séance complète (4) : Pascale AURAIX-JONCHIERE à Françoise PALADIAN ; François DUMAS à Pascale DUCHE ; Arthur MASQUE à Pauline MAXIMI ; Farouk TOUMANI à Patrick CHAMBRES. > Membre de droit (1) : Mme le Recteur, Chancelier des Universités, représentée par Jérôme GUICHARD (DESR). > Membre sans voix délibérative (1) : Viviane ALARY, Vice-Présidente du CA. > Invités permanents (19) : Eric AGBESSI, Directeur de l UFR LACC ; Emmanuelle BABSKY, DGA DAF ; Gilles BOURDIER, Directeur de l UFR ST ; Hervé COMBAZ, DGS ; Eric DORE, Directeur de l UFR STAPS ; Khalil EL KHAMLICHI-DRISSI, Vice-Président délégué Valorisation ; Claude FORANO, Vice-Président Politique en Direction des Personnels ; Anne GARRAIT-BOURRIER, Vice-Présidente Relations Internationales ; Pierre HENRARD, Vice-Président Recherche ; Didier JOURDAN, Directeur de l ESPE ; Delphine MARTINOT, Directrice de l UFR Psychologie ; Bénédicte MATHIOS, Directrice de l UFR LLSH ; Céline NEBOUT, Animatrice vie institutionnelle ; Françoise PEYRARD, Vice- Présidente du CEVU ; Huguette RUBIO, Vice-Présidente Dialogue avec les Composantes. > Invités ponctuels (2) : Aurélien ALBALADEJO, DRH ; Yves MOULINAT, DRH. Acte n Nature de l acte : Souscription d une carte affaire dans le cadre des activités du PERF Arbitrage Délibération CA 23/05/2014 n Université Blaise Pascal Page 1 sur 2

DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Direction des Affaires Générales Pôle Pilotage 63006 Clermont-Ferrand cedex 1 Tel. 04 73 40 61 80 - Fax 04 73 40 64 31 Celine.NEBOUT@univ-bpclermont.fr www.univ-bpclermont.fr

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS STATUTS DU CENTRE DE GESTION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DES SAINTS PERES (CG-CUSP) VU le Code de l éducation VU le décret

Plus en détail

Références : Délibération du conseil d administration de l UPMC du 28/10/2013

Références : Délibération du conseil d administration de l UPMC du 28/10/2013 Paris, le 17 novembre 2014 Le Président de l université Pierre et Marie Curie à Mesdames, Messieurs les Enseignants-Chercheurs, Mesdames, Messieurs les Enseignants Objet : Campagne 2014 d attribution des

Plus en détail

Projet de note relative à la préparation de la mise en œuvre du décret GBCP au sein de l université Bordeaux Montaigne.

Projet de note relative à la préparation de la mise en œuvre du décret GBCP au sein de l université Bordeaux Montaigne. Projet de note relative à la préparation de la mise en œuvre du décret GBCP au sein de l université Bordeaux Montaigne. La refonte des règles relatives à la gestion budgétaire et comptable publique était

Plus en détail

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU :

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : DIRECTION DE L ECOLE D ARZEW : Un Chef de Département Pédagogique Gaz, Raffinage et Pétrochimie. DIRECTION ADMINISTRATION ET

Plus en détail

Vade-mecum sur les regroupements

Vade-mecum sur les regroupements Vade-mecum sur les regroupements Le nouvel article L718-2 du code de l éducation fixe l objectif que «Sur un territoire donné, qui peut être académique ou inter académique, sur la base d'un projet partagé,

Plus en détail

Logo UBP PROJET. Convention UdA / UBP Master «Mondes Contemporains»

Logo UBP PROJET. Convention UdA / UBP Master «Mondes Contemporains» Logo UBP PROJET Convention UdA / UBP Master «Mondes Contemporains» 1 CONVENTION DE GESTION DE LA SPECIALITE «MONDES CONTEMPORAINS» Entre : L ECOLE DE DROIT UNIVERSITE D AUVERGNE 41 boulevard François Mitterrand

Plus en détail

F I C H E D E P O S T E

F I C H E D E P O S T E DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnot - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 F I C H E D E P O S T E I D E N T I F I C A T I O N D U P O S T E N d e l e m p l o i : I n t i t u l é d u

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU GIP ALFA CENTRE

REGLEMENT INTERIEUR DU GIP ALFA CENTRE REGLEMENT INTERIEUR DU GIP ALFA CENTRE Préambule Le Conseil d administration établit un règlement intérieur relatif à l organisation et au fonctionnement des services du groupement ainsi qu à la gestion

Plus en détail

Statuts Association Pro Senectute Genève

Statuts Association Pro Senectute Genève . Statuts Association Pro Senectute Genève Préambule Le présent document, les termes employés pour désigner des personnes sont pris au sens générique ; ils ont à la fois valeur d un féminin et d un masculin.

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE MARNE-LA-VALLÉE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ANNÉE 2012 AVRIL À JUIN Page 1 sur 18 SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE DÉLIBÉRATIONS DU COMITÉ SYNDICAL Page 3 Comité

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité 1 / 22 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe des établissements d enseignement supérieur et de recherche et des

Plus en détail

STATUTS ET REGLEMENTS TITRE III REGLEMENT FINANCIER

STATUTS ET REGLEMENTS TITRE III REGLEMENT FINANCIER TITRE III REGLEMENT FINANCIER 59 Chapitre I : Les intervenants Article 1 : Le bureau Le bureau vote les budgets initiaux de fonctionnement et d investissements avant leur soumission à l accord du Comité

Plus en détail

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue Décembre 2011 Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la Recherche Inspection générale de l'éducation nationale Présentation des guides d audit et du processus d audit d

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

LA GESTION DE LA RECHERCHE : LE RECUEIL DES RÈGLES BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES APPLICABLES AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE PUBLIQUE

LA GESTION DE LA RECHERCHE : LE RECUEIL DES RÈGLES BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES APPLICABLES AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE PUBLIQUE LA GESTION DE LA RECHERCHE : LE RECUEIL DES RÈGLES BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES APPLICABLES AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE PUBLIQUE Journée d études association des agents comptables 15 NOVEMBRE 2012 Amue-2012

Plus en détail

STATUTS Révisés 23 mars 2012

STATUTS Révisés 23 mars 2012 Association Nationale des Equipes Contribuant à l Action Médico-Sociale Précoce STATUTS Révisés 23 mars 2012 TITRE I - DÉNOMINATION ET BUTS Article 1 - Dénomination Il a été créé le 2 août 1982, conformément

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Mairie de Trèves (Rhône) 450 route des Deux Vallées 69420 TREVES COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Le Conseil Municipal, dûment convoqué le 13 décembre 2013 s est réuni

Plus en détail

Madame, Monsieur, Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous le calendrier des opérations de fin d exercice de l année 2014.

Madame, Monsieur, Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous le calendrier des opérations de fin d exercice de l année 2014. Direction des Finances Agence Comptable Mesdames et Messieurs les Directeurs de composante et de service commun, les Directeurs d unités de recherche les Directeurs et Responsables de service les Responsables

Plus en détail

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA Association marocaine régie par le dahir du 15 novembre 1958 Siège : Casablanca,

Plus en détail

Société française d'économie rurale

Société française d'économie rurale Article 1 : L'association dite «Société Française d'économie Rurale}} est régie par la loi du 1er juillet 1901 et par les présents statuts. Article 2 : Le siége social de la SFERest au 19 avenue du Maine,

Plus en détail

PREFECTURE DE LA LOIRE

PREFECTURE DE LA LOIRE PREFECTURE DE LA LOIRE R E C U E I L D E S A C T E S A D M I N I S T R A T I F S N SPECIAL - 28 Date de parution : 8 juin 2010 1 SOMMAIRE DU RAA SPECIAL N 28 DU 4 juin 2010 DIRECTION INTERDÉPARTEMENTALE

Plus en détail

Statuts de Paris Region Entreprises

Statuts de Paris Region Entreprises Statuts de Paris Region Entreprises Article 1. Forme et dénomination TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Il est institué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront, une Association

Plus en détail

NOTE DE SERVICE SG/DAFL/SDLP/N2006-1510 Date: 02 février 2006

NOTE DE SERVICE SG/DAFL/SDLP/N2006-1510 Date: 02 février 2006 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction des Affaires Financières et de la Logistique Sous-direction de la Logistique et du Patrimoine Bureau des Moyens Logistiques Adresse : 78, rue de Varenne-75349

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

VADE-MECUM des vacations d enseignement. Université d Avignon et des Pays de Vaucluse

VADE-MECUM des vacations d enseignement. Université d Avignon et des Pays de Vaucluse VADE-MECUM des vacations d enseignement Université d Avignon et des Pays de Vaucluse DRH Bureau des heures complémentaires Novembre 2011 I Les conditions de recrutement 1 - Les catégories d intervenants

Plus en détail

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 Avancement du projet de création de l institut national de formation Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 2013-2014 2015 1 er janv. 2016 Etat des lieux Création de l institut Définition organisation

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

Résultats de l'enquête de besoins : «Une crèche halte-garderie pour les enfants des personnels et des étudiants des sites universitaires clermontois»

Résultats de l'enquête de besoins : «Une crèche halte-garderie pour les enfants des personnels et des étudiants des sites universitaires clermontois» Résultats de l'enquête de besoins : «Une crèche halte-garderie pour les enfants des personnels et des étudiants des sites universitaires clermontois» La question de la création d une crèche halte-garderie

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration

Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration joint au rapport de gestion rendant compte des conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil ainsi que des procédures de

Plus en détail

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur avril 2008 Les références européennes pour l auto-évaluation 1 Le processus de Bologne qui vise à créer un espace européen d enseignement

Plus en détail

DECISION N 401 DU 5 JUIN 2012 PORTANT ORGANISATION DE L ENIM Version consolidée au 1 er juillet 2014

DECISION N 401 DU 5 JUIN 2012 PORTANT ORGANISATION DE L ENIM Version consolidée au 1 er juillet 2014 SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES Département des Etudes Juridiques DECISION N 401 DU 5 JUIN 2012 PORTANT ORGANISATION DE L ENIM Version consolidée au 1 er juillet 2014 LE DIRECTEUR DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail

Questions diverses à l'ordre du jour du CT précédent (5 nov)

Questions diverses à l'ordre du jour du CT précédent (5 nov) Compte-rendu FSU du Comité technique du 5 décembre 2013 9 votants sur 10 prévus. Questions diverses à l'ordre du jour du CT précédent (5 nov) Prime informatique (PFI) pour les stagiaires Cette prime est

Plus en détail

Les autorisations d'absence

Les autorisations d'absence Les autorisations d'absence 1/18/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» Pôle "Valorisation de l'information juridique" 05 59 84 59 44 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr LES AUTORISATIONS

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur Contribution à la mission de contrôle du Sénat Avril 2010 Avant-propos La présente contribution est issue des travaux effectués par

Plus en détail

Statuts de l Association Impacts Environnement

Statuts de l Association Impacts Environnement Statuts de l Association Impacts Environnement Article 1 : Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901,

Plus en détail

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique Approuvés par le Conseil du Département de Master Informatique le 17 juin 2014 Approuvés par le Conseil

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE LA SEANCE

CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE LA SEANCE CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE LA SEANCE Du 20 mai 2008 Date de la convocation : le 13 mai 2008 Etaient présents : MM BARRAL ; MIRABEL ; MORIN ; Mme RIONDET ; MM CHOPPIN ; BUDYNEK ; FAUCON ; Mmes BARRAL

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault SOMMAIRE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault SOMMAIRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS et bulletin de liaison des maires 14 avril 2010 Spécial Za SOMMAIRE DÉLÉGATIONS DE SIGNATURES Décision N 2010-04 du 7 avril

Plus en détail

Entités de recherche. Décision & Information pour les Systèmes de Production DISP

Entités de recherche. Décision & Information pour les Systèmes de Production DISP Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Décision & Information pour les Systèmes de Production DISP sous tutelle des établissements et organismes : Institut National des Sciences Appliquées

Plus en détail

La Redevabilité dans le Management Universitaire Marocain: Cas des Présidents et des Chefs d Etablissements A. AGRAR ENCG/GREMS

La Redevabilité dans le Management Universitaire Marocain: Cas des Présidents et des Chefs d Etablissements A. AGRAR ENCG/GREMS La Redevabilité dans le Management Universitaire Marocain: A. AGRAR ENCG/G La référence centrale de la redevabilité Le principe de la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes (article

Plus en détail

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5 ASSISTANCE AU DEPOUILLEMENT DES OFFRES POUR UNE OPERATION DE TIERCE MAINTENANCE APPLICATIVE, EVOLUTION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DU SYSTEME D INFORMATION DE GESTION CAHIER DES CHARGES Version : 3.0 Date

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie Les sociétés de logement de service public gèrent un parc de

Plus en détail

DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION La Région a inscrit dans ses priorités le soutien aux associations de Provence-Alpes-Côte d'azur. Les différents volets d'interventions

Plus en détail

RESPONSABLE DU DEPARTEMENT ADMINISTRATIF ET FINANCIER

RESPONSABLE DU DEPARTEMENT ADMINISTRATIF ET FINANCIER RESPONSABLE DU DEPARTEMENT ADMINISTRATIF ET FINANCIER Rattaché à la Direction Générale de PORTNET S.A, le responsable du département administratif et financier a pour mission d assurer la bonne performance

Plus en détail

Statuts Ligue Française de Poker (L.F.P.)

Statuts Ligue Française de Poker (L.F.P.) Statuts Ligue Française de Poker (L.F.P.) TITRE I OBJET ET COMPOSITION Article 1 : OBJET Il est formé, conformément aux présents statuts, une Fédération, régie par la loi du premier juillet 1901 et le

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE Chris L an deux mille quatorze, le quatorze février, à dix-neuf heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Méréville s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, après convocation légale, sous la présidence

Plus en détail

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE Chapitre 1 - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

12-13/06/2013 C.COLIN / MA. BLOCH

12-13/06/2013 C.COLIN / MA. BLOCH Réunionn du Conseil Scientifique de l EHESP 11 juin 2013 Compte rendu synthétique et relevé de décisions Référence Révision Date d application Version CS _juin_2013 Validation Rédigé Date 11/06/2013 Prénom

Plus en détail

1. Contexte de l activité.

1. Contexte de l activité. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE TERMES DE REFERENCES relatifs AU DEUXIEME APPEL A PROPOSITIONS DANS LE CADRE DU PROGRAMME D'APPUI

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Le conseil d'administration de l'établissement public foncier de Poitou-Charentes,

Le conseil d'administration de l'établissement public foncier de Poitou-Charentes, Etablissement Public Foncier de Poitou-Charentes Conseil d'administration Séance du 1 octobre 2013 Délibération n CA-2013-34 Mise à jour du guide interne de la commande publique de l EPF PC Le conseil

Plus en détail

Conseil d administration. Du 1 Avril 2011

Conseil d administration. Du 1 Avril 2011 Conseil d administration Du 1 Avril 2011 Vérification du quorum Nombre de membres : 24 Nombre de présents : 13 Quorum atteint au 13 ème membre présent Quorum atteint : Oui Début du conseil d administration

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA)

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) APPEL A PROPOSITIONS Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) Région Provence Alpes Côte d Azur Région Rhône-Alpes Axe 3 «Développer la résilience des territoires et des populations

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 de l'université Lille 3 Juin 2009 Section des Unités

Plus en détail

INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF)

INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF) INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF) STATUTS I - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 L'association de solidarité internationale, INGENIEURS SANS FRONTIERES ("ISF" en sigle), fondée en janvier 1982,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Créée sur le bassin économique de la Loire, elle peut être amenée à se développer sur d autres territoires.

REGLEMENT INTERIEUR. Créée sur le bassin économique de la Loire, elle peut être amenée à se développer sur d autres territoires. REGLEMENT INTERIEUR Ce règlement intérieur a pour objet de préciser et d adapter les règles de fonctionnement des statuts de DESIGNERS+, association à but non lucratif régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) soutient le développement de formations délocalisées de niveau

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

COMPTE RENDU DU COMITE SYNDICAL SEANCE DU 19 MAI 2014

COMPTE RENDU DU COMITE SYNDICAL SEANCE DU 19 MAI 2014 COMPTE RENDU DU COMITE SYNDICAL SEANCE DU 19 MAI 2014 L an deux mil quatorze, le dix-neuf mai à dix-neuf heures, le Comité Syndical, dûment convoqué, s est réuni en séance ordinaire dans le lieu habituel

Plus en détail

Intitulé du poste : Chef du pôle prévention au bureau de la prévention, de la santé au travail, du service social et des travailleurs handicapés

Intitulé du poste : Chef du pôle prévention au bureau de la prévention, de la santé au travail, du service social et des travailleurs handicapés MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES Secrétariat général Direction des ressources humaines FICHE DE POSTE 2014 Intitulé

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 24 mai 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 18 sur 63 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 22 mai 2015

Plus en détail

LA STRATEGIE PATRIMONIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE

LA STRATEGIE PATRIMONIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE CETE MEDITERRANEE / COTITA JOURNEE TECHNIQUE DU 7 JUIN 2012 GESTION DE PATRIMOINE IMMOBILIER LA STRATEGIE PATRIMONIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE «Le schéma directeur d'implantation des services municipaux»

Plus en détail

Département de formation Licence de Sciences et Technologies Mention Sciences du Vivant

Département de formation Licence de Sciences et Technologies Mention Sciences du Vivant Département de formation Licence de Sciences et Technologies Mention Sciences du Vivant STATUTS DU DEPARTEMENT DE FORMATION DE LA LICENCE MENTION SCIENCES DE LA VIE Vu le Code de l Education Vu les statuts

Plus en détail

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère.

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ------------- DECRET N 2014-288 fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. LE PREMIER MINISTRE, CHEF

Plus en détail

RELEVE DE DELIBERATIONS DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 29 MAI 2015

RELEVE DE DELIBERATIONS DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 29 MAI 2015 Direction Générale des Services RELEVE DE DELIBERATIONS DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 29 MAI 2015 Le Conseil d Administration a été informé de l état d avancement des modalités de préparation de la mise

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés»

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» Alerte «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps

Plus en détail

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes.

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. Recommandations : 16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. 17- Assurer non seulement une meilleure lisibilité

Plus en détail

Enquête nationale sur la mise en place des Écoles supérieures du professorat et de l éducation

Enquête nationale sur la mise en place des Écoles supérieures du professorat et de l éducation Enquête nationale sur la mise en place des Écoles supérieures du professorat et de l éducation Enquête menée du 1 er décembre 2013 au 15 janvier 2014 par le Bureau de liaison du Les 30 écoles supérieures

Plus en détail

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016 Septembre 2015 Ville d EMBRUN - ASSOCIATIONS - DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ANNEE 2016 A REMETTRE EN MAIRIE AVANT LE 15 NOVEMBRE 2015 Composition du dossier : 1. Préambule page 2 2. Présentation

Plus en détail

COMPOSITION DU BUREAU

COMPOSITION DU BUREAU LA SOCIÉTÉ AMICALE LA SOCIÉTÉ AMICALE DES INGÉNIEURS DES PONTS ET CHAUSSÉES (SAIPC) a pour objet essentiel la mise en pratique de la solidarité des membres de l UnIPEF (association du corps des ingénieurs

Plus en détail

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (adopté par le Conseil d administration du 8 octobre 2014) * Chapitre 1. Dispositions électorales communes aux instances de gouvernance Article 1.

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP)

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) ANNEXE 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) La mise en accessibilité des Etablissements Recevant du Public (ERP) de l'état passe par le lancement de différentes actions,

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie

Licence Professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Licence Professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Gestion des ressources humaines Organisation : Institut Universitaire

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 MAI 2011

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 MAI 2011 DEPARTEMENT DE SEINE MARITIME MAIRIE DE SAINT PIERRE DE MANNEVILLE ARRONDISSEMENT DE ROUEN CANTON DE GRAND COURONNE CONVOCATION DU 9 MAI 2011 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 MAI 2011 Le 17 mai 2011,

Plus en détail

Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet

Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DU LYCEE FRANCAIS JACQUES PREVERT (APE-LFJP)

STATUTS DE L ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DU LYCEE FRANCAIS JACQUES PREVERT (APE-LFJP) Lycée Français Jacques Prévert Association des parents d élèves BP 99, Saly, Sénégal Tel : +221 33 957 08 53 STATUTS DE L ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DU LYCEE FRANCAIS JACQUES PREVERT (APE-LFJP) ARTICLE

Plus en détail

Licence Professionnelle Révision comptable

Licence Professionnelle Révision comptable Licence Professionnelle Révision comptable BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Assurance, Banque, Finance Organisation : Institut Universitaire Technologique Lieu de formation

Plus en détail

Le projet Chorus a été conçu pour doter. Chorus : résultats et perspectives

Le projet Chorus a été conçu pour doter. Chorus : résultats et perspectives Danièle LAJOUMARD Inspecteur Général des Finances Chorus : résultats et perspectives Le projet Chorus destiné à permettre la mise en œuvre intégrale de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF)

Plus en détail

Cependant, les étapes de préparation des budgets et leur analyse sont maintenues et continueront à être réalisées par le niveau régional.

Cependant, les étapes de préparation des budgets et leur analyse sont maintenues et continueront à être réalisées par le niveau régional. Annexe 4 : Règles de financement des structures de gestion en charge des programmes de dépistage organisé des cancers du sein et du colorectal pour l année 2007 A partir des remontées des budgets 2006,

Plus en détail

L entretien professionnel, retours d expériences

L entretien professionnel, retours d expériences L entretien professionnel, retours d expériences les incontournables et les facteurs de réussite Service conseil en organisation et ressources humaines L entretien professionnel Octobre 2012 Sommaire Préambule

Plus en détail

2014 - AT4- RESTAURATION ET HEBERGEMENT

2014 - AT4- RESTAURATION ET HEBERGEMENT 2014 - AT4- RESTAURATION ET HEBERGEMENT L article L4424-2 du code général des collectivités territoriales stipule que la collectivité territoriale de Corse assure l'accueil, la restauration, l'hébergement

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR : Décret du Modifiant le décret n 84-431 du 6 juin 1984 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs

Plus en détail

1 2 3 4 Aide à l animateur Les opérations de trésorerie sont définies comme «les mouvements de numéraire, de valeurs mobilisables, de comptes de dépôts et de comptes courants, ainsi que les opérations

Plus en détail