R A P P O R T S O C I A L 2 014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "R A P P O R T S O C I A L 2 014"

Transcription

1 RAPPORT SOCIAL 2014

2 p. 2 L ÉDITORIAL DE SYLVIE FRANÇOIS p. 4 PACTE SOCIAL p. 6 FAITS MARQUANTS DE L ANNÉE 2014 EMPLOI p. 8 SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL p. 18 DIVERSITÉ ET ÉGALITÉ DES CHANCES p. 22 ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE p. 10 FORMATION p. 14 DONNÉES SOCIALES p. 26 DIALOGUE SOCIAL p. 28 Rapport social 2014 du Groupe La Poste 1

3 ÉDITORIAL CONFRONTÉE à de nouveaux challenges, La Poste change. Le plan stratégique «La Poste 2020 : Conquérir l avenir» organise le développement du Groupe et sa transformation en profondeur. Le pacte social, volet RH du plan stratégique, accompagne les postiers dans cette évolution. Bâti pour construire le futur de La Poste et l avenir des postiers, le pacte social s appuie sur trois piliers : la formation, l évolution professionnelle, la santé et la sécurité au travail. La signature, le 5 février 2015, de trois accords sociaux majoritaires, fruits d un important dialogue social engagé depuis mai 2014, donne des garanties et des moyens sans précédent pour permettre à chaque postier d être acteur et bénéficiaire de la transformation de La Poste. Avec l accord «Un avenir pour chaque postier», l évolution professionnelle trouve une nouvelle dynamique. Priorité est donnée à la mobilité interne et au développement de nouveaux parcours professionnels dans le Groupe, au sein des branches et entre les branches. Cette possibilité d évolution, offerte à tous, passe par un accès renforcé à la formation, avec l engagement «En bâtissant, tous ensemble, La Poste de demain, nous construisons Un avenir pour chaque postier.» Sylvie François Directrice générale adjointe, Directrice des Ressources Humaines du Groupe La Poste 2 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

4 que 100 % des postiers seront formés sur une période de deux ans, et la mise en œuvre de parcours qualifiants jusqu en Des procédures d accompagnement spécifiques sont organisées pour faciliter cette mobilité. La santé, la sécurité et l amélioration des conditions de travail constituent l autre priorité portée par cet accord dans la poursuite des démarches engagées avec l accord «Qualité de vie au travail», signé en janvier Des mesures concrètes sont mises en œuvre, en particulier dans le domaine de la prévention santé, de la pénibilité et des accidents du travail. Ces actions, qui bénéficieront aux postiers dès 2015, montrent la volonté de La Poste de s engager sur le chemin d importantes innovations sociales, dont les prémices sont visibles dans les résultats de l année Le contrat de génération, signé le 22 janvier 2014, a affirmé la volonté du Groupe de favoriser l insertion professionnelle des jeunes et le maintien des seniors dans l emploi. Les engagements, pris dans cet accord et dans l accord sur la qualité de vie au travail, sont tenus qu il s agisse du recrutement : personnes ont été recrutées en CDI entre 2012 et 2014, dont 7,5 % de personnes âgées de 45 ans et plus, et plus de 60 % de jeunes de moins de 30 ans ; de la formation : cette année encore, près de 80 % des postiers ont suivi au moins une formation ; ou de la prévention des risques professionnels, avec la diminution de 7 % de la fréquence des accidents du travail. «Les trois accords majoritaires, signés le 5 février 2015, donnent des garanties et des moyens sans précédent pour permettre à chaque postier d être acteur et bénéficiaire de la transformation de La Poste.» Rapport social 2014 du Groupe La Poste 3

5 LE PACTE SOCIAL UN AVENIR POUR CHAQUE POSTIER Parce que le monde évolue, La Poste doit changer, elle aussi : elle doit développer de nouvelles activités, conquérir de nouveaux territoires pour consolider son avenir. Le plan stratégique «La Poste 2020 : Conquérir l avenir» met en actions cette volonté de changement. Le pacte social, volet RH de ce plan stratégique, accompagne cette évolution, en faisant des postiers les acteurs et les bénéficiaires de cette transformation. Le pacte social, le projet de transformation sociale de La Poste Parcours de formation, évolution professionnelle, bonne gestion du changement, accompagnement RH, santé et qualité de vie au travail La Poste a souhaité mettre en œuvre toutes les mesures qui permettront aux postiers de construire leur avenir professionnel dans La Poste de demain. Grâce au pacte social, les collaborateurs auront plus de visibilité sur les nouveaux métiers et les compétences nécessaires ; ils se verront proposer des formations qui sécuriseront leur parcours professionnel en développant leur employabilité ; leur évolution professionnelle sera facilitée et accompagnée. Enfin, une constante recherche d amélioration de la santé et de la qualité de vie au travail bénéficiera à leur bien-être au quotidien. Trois axes forts soutiennent ce pacte, qui se développera sur toute la durée du plan stratégique. 4 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

6 Un programme de formation d une ampleur sans précédent Des moyens importants seront dédiés au développement des compétences de tous les postiers. Des parcours qualifiants, développés en lien avec les grands enjeux de La Poste, feront l objet d une certification interne pour garantir l employabilité des postiers. Mais les besoins de formation individuels seront aussi pris en compte. L offre de formation sera renforcée par des modules internes, des formations externes et l accès à la validation des acquis de l expérience (VAE) facilité et accompagné. Un vaste programme de formation au numérique de tous les postiers, allant du socle commun de connaissances indispensables jusqu à l expertise, en fonction des objectifs recherchés, sera déployé. Enfin, un grand programme de développement managérial permettra à chaque manager de développer ses compétences managériales et de disposer des moyens de porter les actions qui rendront possible la réussite du plan stratégique du Groupe. L évolution professionnelle, au cœur des politiques RH Pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de construire leur avenir professionnel, avec La Poste et dans La Poste de demain, la priorité sera donnée à la mobilité interne. Tout postier pourra réaliser son parcours d évolution professionnelle au sein de La Poste. Les perspectives de développement professionnel seront élargies pour chacun, car construites à l échelle du Groupe, et enrichies des nouvelles activités et nouveaux métiers de La Poste. Santé et qualité de vie au travail, deux priorités L accord «Qualité de vie au travail» de janvier 2013 (1) a fixé comme priorité la santé et la qualité de vie au travail des postiers. Le pacte social construit l avenir des postiers sur ces fondations, en concevant des programmes d actions concrètes en faveur de la santé et de la qualité de vie au travail, d une bonne gestion du changement (notamment par un accompagnement de proximité), et en luttant contre la pénibilité. Des investissements importants sont dédiés à la prévention en matière de santé, à la lutte contre les accidents du travail et l absentéisme. Un effort particulier se porte sur la réduction de la pénibilité, notamment grâce à des matériels plus ergonomiques. Une nouvelle formation des managers à la prévention des risques psychosociaux sera mise en œuvre. La fonction RH, indispensable au changement Formation des managers, simplification des process RH, modernisation du système d information des ressources humaines la fonction RH évolue elle aussi. Plus proche des postiers, notamment grâce à la montée en puissance des RH de proximité, elle sera aussi plus centrée sur leur développement, avec un accompagnement fort des parcours d évolution professionnelle. La transformation de La Poste sera soutenue par une filière RH formée pour être au plus près des besoins de l entreprise et des postiers. La création d une École RH est lancée. Elle sera destinée au développement des compétences et de pratiques homogènes au sein de toute la filière RH. (1) Accord «Qualité de vie au travail» signé le 21 janvier 2013 avec FO, la CFDT, la CFTC et la CGC-UNSA. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 5

7 FAITS MARQUANTS CONTRAT DE GÉNÉRATION Engagées en juillet 2013, les négociations pour la mise en œuvre du contrat de génération ont abouti le 22 janvier 2014 à la signature d un accord entre La Poste et FO, CFDT, CFTC et CGC-UNSA. Ce contrat répond à trois enjeux : l insertion durable dans l emploi des jeunes, le maintien dans l emploi et le recrutement des seniors ainsi que la transmission des savoirs et des compétences. Un recrutement dynamique personnes ont été recrutées en CDI entre 2012 et 2014, dont en L engagement pris par La Poste ( CDI) est donc atteint. Évolution professionnelle postiers ont participé à la seconde édition de la Semaine de l évolution professionnelle, qui a eu lieu du 13 au 17 octobre. Cet événement a été l occasion pour tous les postiers de s informer et d échanger sur les métiers, les parcours professionnels, la formation au cours des événements programmés dans le Groupe. ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES Les représentants nationaux et locaux dans les comités techniques, les commissions administratives paritaires et les commissions consultatives paritaires ont été élus, entre le 1 er et le 4 décembre 2014, par vote électronique, avec un taux de participation de 76 %. TÉLÉTRAVAIL Fin décembre, un millième télétravailleur s engage dans le télétravail. Cette démarche a été rendue possible par l accord sur le télétravail signé en juin 2013 avec les organisations syndicales CGT, FO, CFDT, CFTC et CGC-UNSA. Pacte social Les orientations du pacte social, volet RH du plan stratégique «La Poste 2020 : Conquérir l avenir», sont définies (septembre). Elles concernent principalement la santé, la qualité de vie au travail, la formation et l évolution professionnelle de tous les postiers. 6 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

8 Handicap Pour la seconde année consécutive, La Poste est partenaire de la Semaine de l emploi pour les personnes handicapées, qui s est déroulée du 17 au 21 novembre. Emplois d, avenir L objectif des emplois d avenir en activité au sein du Groupe fin 2014 est atteint (décembre). ACCORD LOGEMENT La Poste et l ensemble des organisations syndicales ont signé le 7 avril 2014 un accord visant à favoriser le logement des postières et des postiers. Chaque année, nouvelles familles de postiers pourront accéder à un logement social et postiers bénéficieront d aides diverses au logement. Institut du management Près de managers ont suivi, en 2014, la formation «La dimension humaine du management» dispensée par l Institut du management. MON AVENIR AVEC LA POSTE Consacré à l évolution professionnelle et conçu pour faciliter l accès des postiers à l information sur les métiers, les parcours professionnels, les postes à pourvoir, le site intranet Mon avenir avec La Poste» est mis en ligne le 22 mai. TROPHÉES HANDIFFÉRENCES Initiés par le Groupe pour sensibiliser les postiers au handicap et à l intégration des personnes en situation de handicap, ces trophées sont ouverts aux collaborateurs de La Poste et des filiales françaises du Groupe. Sept équipes de postiers ont été primées lors de ces trophées Handifférences, le 12 juin. Prévention Un nouveau dispositif concernant la prévention, la détection et le traitement des risques liés au harcèlement moral et au harcèlement sexuel a été mis en place par La Poste durant le mois d août. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 7

9 EMPLOI EMPLOI Dans un univers de plus en plus concurrentiel, La Poste continue à placer l emploi au centre de ses priorités. Entreprise responsable, fortement implantée sur le territoire national, elle sécurise les trajectoires professionnelles des postiers et veille au développement de leur employabilité : les jeunes comme les seniors, les diplômés comme les non-diplômés, les personnes en situation de handicap UNE DYNAMIQUE DE RECRUTEMENT DIVERSIFIÉE La Poste SA est le premier employeur en France après l État avec collaborateurs, et, dans un contexte difficile (diminution des volumes du courrier, baisse de fréquentation des bureaux de poste, concurrence sur le marché du colis, taux d intérêt bas), l emploi reste une priorité pour tous. Au total, recrutements ont été effectués pendant la période L engagement, qui prévoyait le recrutement de personnes en CDI au cours de ces trois ans, est atteint. La Poste attache une grande importance à la diversité des recrutements. L accord «Contrat de génération», signé le 22 janvier 2014, illustre cette politique : les principales mesures concernent l insertion des jeunes dans l emploi (recrutement de jeunes en CDI, emplois d avenir, contrats en alternance, stages conventionnés), le maintien dans l emploi, le recrutement des seniors et la transmission des savoirs et des compétences entre les générations jeunes ont bénéficié d un stage, d un contrat en alternance ou d un CDI faisant suite à un emploi d avenir. 8 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

10 51,8 % des postiers sont des femmes. Parce qu ils sont l avenir du Groupe, et celui du pays, parce qu ils ont parfois du mal à s insérer dans la vie professionnelle, les jeunes ont une place de choix à La Poste. Elle soutient leur insertion dans l emploi et favorise ainsi l inclusion sociale. Entreprise responsable, signataire de la Charte de l apprentissage (2005), et de la Charte de la diversité (2006), de l Engagement national pour l emploi des jeunes dans les quartiers (2008) et de la Charte Entreprises et Quartiers (2013), La Poste s engage pour les jeunes, et tient ses engagements : en 2014, contrats d alternance ou de professionnalisation ont été signés, plus de jeunes en emploi d avenir ont été recrutés et stagiaires accueillis. Du côté des seniors, le maintien dans l emploi est effectif, puisque le taux d emploi des postiers de plus de 55 ans est de 25,5 % au 31 décembre La part des recrutements des personnes de 45 ans et plus respecte les engagements pris par La Poste, avec 7,5 % du total des recrutements effectués en CDI en Respectueuse de la diversité, soucieuse d égalité, La Poste donne, dès l étape du recrutement, toutes ses chances à chaque candidat, en le sélectionnant sur ses seules compétences, qualifications, expériences et motivations. Une politique de recrutement porteuse des engagements du Groupe en matière de diversité. 25,5 % C est le taux d emploi des postiers de 55 ans et plus. 7,5 % des recrutements en CDI concernent des personnes âgées de 45 ans et plus personnes ont été recrutées en CDI. 316 personnes en situation de handicap recrutées en CDI en trois ans. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 9

11 ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE Enjeu majeur à La Poste, l évolution professionnelle est avant tout respectueuse des individus et de la diversité de leurs projets professionnels. Elle répond à une attente forte des postiers : garder une visibilité sur les parcours et les possibilités d évolution professionnelle au sein du Groupe. Et elle correspond aussi à une nécessité : accompagner la modernisation de l entreprise grâce à l adaptation des compétences dans un environnement en pleine mutation. Avec les négociations engagées dès mai 2014 dans le cadre du plan stratégique «La Poste 2020 : Conquérir l avenir», et plus précisément son volet RH, le pacte social, La Poste met en œuvre une nouvelle dynamique d évolution professionnelle. La possibilité d évoluer, au sein d un groupe en pleine transformation ou à l extérieur, est indispensable pour que chacun puisse développer ses compétences, exercer ses talents et améliorer son employabilité. C est aussi la garantie, pour chaque postier, de pouvoir construire son propre avenir. PRIORITÉ EST DONNÉE À LA MOBILITÉ INTERNE 403 postiers de la branche Services- Courrier-Colis sont devenus guichetiers. Des dispositifs passerelles, alternant périodes opérationnelles et périodes de formation, permettent aux postiers d évoluer : par exemple, grâce au dispositif «CAP guichetier», 403 collaborateurs de la branche Services- Courrier-Colis sont devenus guichetiers en 2014 dans le cadre de la mobilité au sein du Groupe. Le parcours qualifiant de la Banque des pros répond au nouveau besoin de conseillers 10 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

12 de clientèle professionnelle au sein de La Banque Postale. La Poste permet à ceux qui le souhaitent de se former aux nouveaux métiers émergents. Le déploiement d un référentiel propre au Groupe, qui classe toutes les fonctions exercées dans l entreprise en filières et familles professionnelles communes à l ensemble des activités de La Poste, est finalisé. Plus simple, ce référentiel commun confère une plus grande lisibilité aux parcours professionnels internes. 5,5 % des postiers ont bénéficié d une promotion. MON AVENIR AVEC LA POSTE Mis en ligne le 22 mai, le nouveau site intranet Mon avenir avec La Poste» est consacré à l évolution professionnelle. Conçu pour faciliter l accès à l information sur l évolution professionnelle, il est accessible à tous les postiers via Internet ou l intranet. De la construction à la mise en œuvre d un projet professionnel, toute l information nécessaire s y trouve rassemblée. Un accès à la Bourse d Emplois du Groupe, à la cartographie des métiers ou encore à celle des sites y est proposé. Sur les six mois de son fonctionnement en 2014, a reçu visites pages ont été vues, et offres d emploi ont été déposées sur la Bourse d Emplois du Groupe. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 11

13 ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE LA MOBILITÉ EXTERNE Elle s exerce en particulier vers les fonctions publiques d État, territoriale et hospitalière. Grâce à un partenariat de formation avec le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), les collaborateurs qui le souhaitent peuvent bénéficier d un parcours de formation spécifique. 172 d entre eux ont ainsi profité de cette mobilité vers les fonctions publiques. La création d entreprise fait l objet de mesures spécifiques d accompagnement, avec des formations, un aménagement de temps de travail, une aide financière, un suivi postcréation et un droit au retour : 132 postiers porteurs d un projet de création ou de reprise d activité ont fait aboutir leur projet. SEMAINE DE L ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE Pour la deuxième année consécutive, La Poste a organisé du 13 au 17 octobre une Semaine de l évolution professionnelle. Plus de manifestations sur tout le territoire ont permis à postiers de découvrir l ensemble des métiers, parcours d évolution et de formation au sein du Groupe. Des experts RH, des managers ont présenté les différents dispositifs d accompagnement. Avec 490 ateliers, 339 visites de sites, 59 conférences, 127 forums dans toutes les branches, ce temps fort leur a donné les moyens de réfléchir et de construire DE NOUVEAUX ESPACES DÉDIÉS À L ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE L Espace Conseil Carrière a été créé pour accompagner l évolution professionnelle des cadres de la branche Services-Courrier-Colis. Analyse des besoins, élaboration d un projet professionnel, identification des actions à mener, aide à la mise en œuvre, conseil l Espace propose des accompagnements individualisés. Dans ce cadre, les conseillers conçoivent des plans de développement, accompagnent la construction des projets, programment des entretiens, dans un travail tripartite mené avec le manager et le collaborateur. Près de cadres supérieurs et stratégiques ont bénéficié des prestations de l Espace Conseil Carrière depuis sa création, en Forte de son succès, cette structure dédiée à la gestion de carrière s est généralisée sur l ensemble du territoire en 2014, d autres expérimentations seront menées en 2015 au sein du Groupe. leur projet d évolution professionnelle collaborateurs ont participé à la Semaine de l évolution professionnelle en Ils étaient en Rapport social 2014 du Groupe La Poste

14 «Après avoir été directeur de Groupement Courrier, je me sentais à un carrefour professionnel : en quinze ans au Courrier, j avais l impression d avoir fait le tour de la question. J avais envie d évoluer. Fin 2012, un ami m a conseillé d appeler l Espace Conseil Carrière, nouvellement créé. J ai pris contact avec eux. La conseillère m a aidé à cerner mes envies, à revoir mon CV : j ai ciblé La Banque Postale, et répondu à des appels à candidature qu elle avait sélectionnés pour moi. J ai candidaté pour un poste de directeur de la production du centre financier d Orléans, et j ai été retenu. C était il y a moins de deux ans, et je suis ravi de ma nouvelle carrière : j ai réalisé 95 % de tout ce que je voulais mettre en place. L expérience acquise au Courrier m a servi à Orléans. Et on vient de me proposer la direction du centre financier de Limoges : j y pars prochainement! Ma conseillère m a beaucoup soutenu, elle m a redonné confiance à un moment où je me posais beaucoup de questions et où j aurais pu baisser les bras. Depuis, je les ai conseillés à plusieurs collègues» Gérard, directeur du centre financier de Limoges «Je suis entrée à La Poste en 2002, grâce à un CDD de quinze jours à Roubaix. J ai été factrice, agent de collecte et de remise puis j ai signé un CDI. Mais le grand tournant de ma carrière a lieu en Après un accident professionnel et une absence d un an, je dois changer de métier. Grâce au dispositif «CAP vers Guichetier», je deviens guichetière. Lorsque je souhaite revenir à Dijon, dans ma région d origine, je trouve une offre de poste grâce à la Bourse d Emplois. Des formations internes au centre financier me permettent de devenir chargée de clientèle, puis, en avril 2012, chargée de développement. En 2014, l occasion se présente de suivre une formation de conseillère bancaire en alternance, une semaine à l université du Réseau La Poste (Villeurbanne), une semaine sur le terrain. Débutée en avril 2014, cette formation s est terminée en novembre Aujourd hui, je suis conseillère bancaire à Verdun-sur-le-Doubs, à 60 km de Dijon. Lorsque je regarde mon évolution professionnelle, je suis fière du chemin parcouru en treize ans, et notamment au sein de La Banque Postale.» Laurence, conseillère bancaire à Verdun-sur-le-Doubs Rapport social 2014 du Groupe La Poste 13

15 FORMATION FORMATION Permettre à tous les collaborateurs de construire leur propre parcours professionnel tout en accompagnant le développement des compétences nécessaires à l évolution de l entreprise, c est le double enjeu de la formation. Après de bons résultats en 2013, la dynamique de formation se poursuit en Elle représente un investissement pour l avenir, un investissement dans les compétences, pour l employabilité des postiers et la performance de La Poste. LA FORMATION, INDISPENSABLE ALLIÉE DU CHANGEMENT La transformation de La Poste entraîne une évolution de ses métiers. L entreprise doit se donner les moyens de ces changements. En 2014, les efforts de formation se poursuivent : l objectif est de développer les compétences de tous les postiers, d accompagner l évolution des métiers. Pour faciliter l accès de tous à la formation, tous les canaux sont utilisés : webconférence, e-learning, formation présentielle, formation sur le lieu de travail Les initiatives sont nombreuses : la poursuite du développement des compétences bancaires des guichetiers avec l habilitation bancaire, qui leur permet de commercialiser de nouveaux produits ; un parcours qualifiant «CAP Guichetier» d une durée de 50 jours pour les facteurs volontaires qui souhaitent accéder à des fonctions de guichetier ; un plan d accompagnement personnalisé, pragmatique et différencié suivant les fonctions, pour les managers de La Banque Postale ; une formation «La dimension humaine du management» suivie par près de managers au sein de l Institut du management du Groupe. 230,17 M C est la dépense globale liée à la formation jours de formation pour l ensemble des collaborateurs en Rapport social 2014 du Groupe La Poste

16 80 % des postiers ont suivi au moins une formation en nouveaux managers du Groupe ont suivi la formation «La dimension humaine du management» proposée par l Institut du management. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 15

17 FORMATION Cette année encore, près de 80 % des postiers ont suivi au moins une formation. Avec jours de formation pour l ensemble de ses collaborateurs, soit 2,3 jours par personne, La Poste poursuit ses importants efforts et investissements dans le développement des compétences des postiers. LA BANQUE DES PROS Le Groupe La Poste a identifié de nouveaux relais de croissance qui permettent la création de nouveaux métiers, pour lesquels les collaborateurs doivent être formés. C est le cas avec la création à horizon 2020 de postes de Responsable de clientèle professionnelle (RC Pro) à La Banque Postale. Grâce à un parcours qualifiant de l École de la Banque et du Réseau, les 40 premiers Responsable de clientèle professionnelle (RC Pro) ont été préparés à leurs nouvelles fonctions, et sont opérationnels depuis début L ALTERNANCE, UN ENGAGEMENT CONCRET À DESTINATION DES JEUNES Engagée dans un processus d insertion des jeunes dans l emploi depuis de longues années, La Poste développe une politique d apprentissage par l alternance. Cette dernière constitue en effet un excellent moyen de les préparer à la vie professionnelle, de favoriser leur intégration dans le monde du travail tout en leur proposant une formation théorique dans des domaines variés : logistique, relation client, RH, qualité, management. Grâce à des cursus allant du CAP au master, l éventail des formations initiales est largement représenté. FACTEO, L ACCULTURATION NUMÉRIQUE DES FACTEURS En 2014, smartphones Facteo sont déployés et journées de formation réalisées. Au total, facteurs sont déjà initiés à Facteo, ce qui constitue un premier niveau d accès à la culture et à la maîtrise du numérique. Après une demi-journée de formation pour apprendre la manipulation du terminal, plus de 80 % des facteurs sont satisfaits de l outil et de l accompagnement associé, et 91 % des facteurs sont à l aise avec leur smartphone. Fin 2015, 100 % des facteurs seront équipés et formés! 100 % des facteurs équipés et formés à Facteo en Rapport social 2014 du Groupe La Poste

18 Mais l alternance apporte aussi à l entreprise un regard neuf, celui des jeunes qui découvrent un nouvel univers. Pour la période , La Poste s est engagée à signer au moins contrats en alternance (contrat d apprentissage ou contrat de professionnalisation). Cet objectif est largement atteint, puisque, sur cette période de trois ans, contrats ont été signés, dont en contrats en alternance signés sur la période «J ai suivi la formation La dimension humaine du management proposée par l Institut du management. C est une formation qui porte bien son nom, car un manager ne peut pas ignorer la dimension humaine : je suis convaincu que le bien-être au travail participe à l atteinte d une performance autant voire plus que la sollicitation managériale, les incentives ou les challenges. Pendant deux jours, nous avons travaillé sur les risques psychosociaux (RPS) et la conduite du changement. Outre la définition et le cadre juridique des RPS, nous avons évoqué l aspect humain, et réfléchi à comment ne pas rester dans l affirmation et l injonction. La conduite du changement, elle, suppose une remise en question quasi permanente : le manager doit rester attentif, ouvert, savoir se poser des questions. J ai particulièrement apprécié la confrontation de différents points de vue : ceux des intervenants et aussi ceux des participants à la formation. La multiplicité des regards fait la force de cette formation. Au final, cela nous a aidé à répondre à cette question fondamentale : Quel manager je veux, et je peux, être?» Jean-Louis, directeur de territoire référent, Direction exécutive Ile-de-France Rapport social 2014 du Groupe La Poste 17

19 SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL Indispensables au bien-être des postiers, la santé et la qualité de vie au travail ont fait l objet de l accord-cadre «Qualité de vie au travail» signé le 22 janvier Elles figurent au nombre des priorités pour toute l entreprise, avec plusieurs objectifs : lutter contre la pénibilité, prévenir les risques psychosociaux, gérer la conduite du changement et réussir l équilibre vie privée-vie professionnelle. Tout au long de l année, La Poste a poursuivi le déploiement des actions prévues dans cet accord et initié de nouvelles démarches. SANTÉ, SÉCURITÉ ET BIEN-ÊTRE AU CŒUR DU DISPOSITIF L amélioration des conditions de travail a fait l objet de la signature de deux accords : celle en 2013 de l accord «Qualité de vie au travail», et celle, en 2014, du Contrat de génération, qui renforce la protection des postiers exposés à des facteurs de pénibilité. Ces plans d actions sont la source de nombreuses mesures concrètes, mises en œuvre en 2014, au niveau aussi bien local que national, qui visent à préserver la santé et la sécurité de tous les collaborateurs. La prévention des risques professionnels et des accidents du travail figurent au cœur du dispositif «Sécurité au travail» de La Poste. Les accidents de manutention, de circulation, les chutes, les incivilités et les agressions constituent autant de risques contre lesquels La Poste met en place des actions de prévention. La prévention de la pénibilité, et en particulier la prévention des troubles musculo-squelettiques, fait l objet de nombreuses actions : l installation de nouveaux équipements de travail plus adaptés (tri à plat mobiles, chariots à fond mobile adapté à l activité des collaborateurs en bureau de poste ) permet de prévenir les facteurs de risques liés aux gestes quotidiens. - 7 % de baisse de la fréquence des accidents du travail en spécialistes de la prévention sont déployés dans l ensemble des services. 18 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

20 LA STRUCTURATION DES SERVICES SANTÉ Maillon indispensable d une politique de santé et de qualité de vie au travail efficace, les équipes médicales ont été renforcées : La Poste s appuie sur un réseau de 163 médecins du travail, 146 infirmières, et 106 collaborateurs chargés du secrétariat médical. Une structuration du métier d assistant de santé au travail (AST) est en cours, qui se finalisera en Un réseau qui permet à chaque collaborateur de l entreprise de bénéficier d une visite médicale tous les deux ans. Conçu pour et avec les facteurs, plus stable et plus maniable, le Staby diminue les risques d accident de la route. Véhicule entièrement électrique, il convient aux tournées en centre-ville comme en zones périurbaines ou rurales. Des actions de sensibilisation, comme le nouveau dispositif de formation «Agir sur le risque manutention manuelle et les postures pénibles», complètent ces mesures. S agissant des risques psychosociaux, leur prévention se structure autour de la formation des managers, l évaluation des risques de violence et de stress professionnel et la détection des risques liés au harcèlement et aux violences humaines. Ainsi, un nouveau dispositif concernant la prévention, la détection et le traitement des risques liés au harcèlement moral et au harcèlement sexuel a été déployé en Et plus de managers ont été formés à mieux évaluer et prévenir les risques psychosociaux. QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL ET DIALOGUE SOCIAL Après trois ans de fonctionnement, le bilan de la Commission nationale santé sécurité au travail (CNSST) s avère positif. Au niveau de La Poste et au niveau des branches, les réunions de la CNSST permettent de débattre et d orienter les projets et les actions dans tous les domaines de la santé au travail RH de proximité sont installés sur tout le territoire et leur formation est engagée. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 19

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale 2011 Le Crédit Agricole Franche-Comté, acteur majeur de l emploi local Présente sur l ensemble du territoire franc-comtois avec près

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE Considérant que l alternance est un moyen particulièrement adapté, à tous

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE. MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010

ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE. MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010 ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010 Entre les soussignés : La BANQUE POPULAIRE D ALSACE, Société Coopérative à Capital Variable, dont le

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle Repères revendicatifs Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle La CGT propose Un droit à l éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie. Ce droit

Plus en détail

Rapport social 2013 / 1

Rapport social 2013 / 1 Rapport social 2013 Rapport social Le développement professionnel des postiers au cœur des priorités / 6 Santé, sécurité et conditions de travail au premier plan / 13 Diversité et égalité des chances,

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale entreprises générales de france BTP Les engagements de l entreprise générale en matière sociale et sociétale 1 Sommaire Introduction............. page 3 Les engagements sociaux...................... pages

Plus en détail

Projet de cahier des charges

Projet de cahier des charges Projet de cahier des charges Appel à candidatures d organismes de formation portant sur la mise en œuvre des formations «La prévention des risques professionnels dans l économie sociale et solidaire :

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage Ressources humaines Joëlle Imbert Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage 6 Les indicateurs de performance des processus Généralisés à la fin des années 1980

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 FM 14/08/14 Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 Article L1153-5 L employeur prend toutes dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel, d

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

CHARTE EGALITE HOMME FEMME

CHARTE EGALITE HOMME FEMME CHARTE EGALITE HOMME FEMME Information : Afin de limiter les effets liés à l éloignement prolongé de la vie de l Entreprise et faciliter le retour dans son activité professionnelle, Whirlpool s engage

Plus en détail

NAO DCF 2015 : PROPOSITIONS DE LA DIRECTION

NAO DCF 2015 : PROPOSITIONS DE LA DIRECTION NAO DCF 2015 : PROPOSITIONS DE LA DIRECTION sur les CONDITIONS de TRAVAIL et AVANTAGES SOCIAUX Les dispositions suivantes seront poursuivies sur 2015 : Limitation du temps de travail sur les caisses SCO

Plus en détail

Annex 10. Insurance Europe ISSDC «qualification and lifelong learning» Bruxelles, le 14/06/2012.

Annex 10. Insurance Europe ISSDC «qualification and lifelong learning» Bruxelles, le 14/06/2012. Insurance Europe ISSDC «qualification and lifelong learning» Bruxelles, le 14/06/2012. 1 1 Contexte Une politique de l emploi de long terme dans le dialogue social : 1. Fusion Axa-UAP 1996-1999, Nouvelles

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail)

Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail) UCANSS Réunion paritaire du 23 avril 2013 Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail) 1 Entre, d une part, - l Union des caisses nationales de sécurité sociale,

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès?

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Cycle Innovation & Connaissance 81 petit déjeuner Stéphanie CHASSERIO, Professeure SKEMA

Plus en détail

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents.

Proservia se mobilise aux côtés de ses collaborateurs pour leur permettre de révéler leurs talents. PROSERVIA DOSSIER DE PRESSE MARS 2013 PRÉAMBULE Depuis sa création, Proservia démontre par ses actions que la mise en œuvre d une véritable gestion des Ressources Humaines au sein d une SSII est compatible

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG

ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG ENTRE LES SOUSSIGNES Électricité de Strasbourg, société anonyme au capital de

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

à l ICR Janvier 2009

à l ICR Janvier 2009 Politique sociale à l ICR Janvier 2009 Une politique s inscrivant dans la continuité Un PDE depuis 2005 Un projet social depuis 2006 Une tradition de négociation collective 3 accords d entreprise signés

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Note d application Politique salariale de l Encadrement 2010/2011

Note d application Politique salariale de l Encadrement 2010/2011 Note d application Politique salariale de l Encadrement 2010/2011 Les négociations menées avec les organisations syndicales représentatives de AVENANCE Entreprises, ont porté sur les éléments fixes et

Plus en détail

L action du Conseil général en faveur des jeunes. Conseil Cantonal d Etréchy

L action du Conseil général en faveur des jeunes. Conseil Cantonal d Etréchy L action du Conseil général en faveur des jeunes Conseil Cantonal d Etréchy Les engagements pour la jeunesse 3 missions majeures dans le cadre de la délibération adopté le 12 décembre 2011 : Inciter les

Plus en détail

ce que l UNSA a obtenu

ce que l UNSA a obtenu Agents contractuels de la Fonction publique : ce que l UNSA a obtenu UNSA Fonction publique 21 rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET cedex Tél. 01 48 18 88 29 - Fax. 01 48 18 88 95 uff@unsa.org - www.unsa-fp.org

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Pack d information courtier en formation

Pack d information courtier en formation Pack d information courtier en formation 1 EFFICOURS GLOBAL Réseau de courtier en formation Le réseau EFFICOURS vous permet de développer votre activité de conseiller en formation indépendant. Tel un franchisé,

Plus en détail

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique Le dispositif d évaluation dans la fonction publique page 1 PLAN Présentation du dispositif d évaluation Enjeux de l évaluation en matière de management et de GRH page 2 L entretien professionnel en pratique

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

Accord salarial 2008

Accord salarial 2008 Accord salarial 2008 PRÉAMBULE En application de l article L. 2241-1 du Code du travail et de l article 42 de la convention collective de la Banque, les partenaires sociaux se sont rencontrés à trois reprises,

Plus en détail

Notre capacité collective à nous adapter et à anticiper sera l une des clés de nos succès futurs.

Notre capacité collective à nous adapter et à anticiper sera l une des clés de nos succès futurs. Ensemble 2006 restera pour chacune et chacun d entre nous un moment exceptionnel dans l histoire d un parcours professionnel ; en effet, en moins d un an, nous avons donné naissance à cette grande banque

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI Le 7 septembre 2012 Contact : ministère du Travail, de l emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 SE FORMER une passerelle vers l emploi l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE AVENANT

Plus en détail

Les syndicats ci-après, affiliés aux organisations représentatives sur le plan national (art. L423-2 du Code du Travail) :

Les syndicats ci-après, affiliés aux organisations représentatives sur le plan national (art. L423-2 du Code du Travail) : AVENANT A L ACCORD DU 20/07/2000 CONCERNANT L AMENAGEMENT ET LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL RELATIF AU DISPOSITIF APPLIQUE AUX CADRES AU FORFAIT ET A CELUI CONCERNANT L UTILISATION DU COMPTE EPARGNE

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 1 Sommaire - Management des RH : orientations et principes - Management des RH : réalisations

Plus en détail

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance.

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. «A La Poste, j ai pu à la fois apprendre un métier et suivre une formation adaptée et rémunérée, au sein d un grand groupe.» HUGO -

Plus en détail

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 a rappelé le rôle de l apprentissage pour l intégration des jeunes

Plus en détail

DGT/DGCS-SDFE. Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés

DGT/DGCS-SDFE. Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés Embauche (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes pratiques en entreprise) Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL Préambule Les partenaires sociaux européens, UNICE, UEAPME et CEEP d une part, et CES (et le comité de liaison EUROCADRES/CEC) d

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Anne Kolasinski Coach de Vie certifiée Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Prendre vos fonctions Atteindre vos objectifs Améliorer vos performances Renforcer

Plus en détail

Bilan de la mise en œuvre de l obligation de négocier sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Bilan de la mise en œuvre de l obligation de négocier sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Bilan de la mise en œuvre de l obligation de négocier sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Bilan de l année 2008 -- Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS

ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS 1. Politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, et visibilité donnée aux postiers. La Poste a fait

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

ACCORD-CADRE DE COOPERATION

ACCORD-CADRE DE COOPERATION ACCORD-CADRE DE COOPERATION ENTRE Le Groupe AREVA 27-29 rue Le Peletier 75433 Paris cedex 09 Représenté par son Directeur des Ressources Humaines, Philippe VIVIEN Le ministère de l emploi, de la cohésion

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales La révision de la CCN 51 en 15 points Masse salariale constante Marges Evolution Négociations locales Adaptation Edito Les évolutions importantes des secteurs sanitaire, social et médico-social (adaptation

Plus en détail