R A P P O R T S O C I A L 2 014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "R A P P O R T S O C I A L 2 014"

Transcription

1 RAPPORT SOCIAL 2014

2 p. 2 L ÉDITORIAL DE SYLVIE FRANÇOIS p. 4 PACTE SOCIAL p. 6 FAITS MARQUANTS DE L ANNÉE 2014 EMPLOI p. 8 SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL p. 18 DIVERSITÉ ET ÉGALITÉ DES CHANCES p. 22 ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE p. 10 FORMATION p. 14 DONNÉES SOCIALES p. 26 DIALOGUE SOCIAL p. 28 Rapport social 2014 du Groupe La Poste 1

3 ÉDITORIAL CONFRONTÉE à de nouveaux challenges, La Poste change. Le plan stratégique «La Poste 2020 : Conquérir l avenir» organise le développement du Groupe et sa transformation en profondeur. Le pacte social, volet RH du plan stratégique, accompagne les postiers dans cette évolution. Bâti pour construire le futur de La Poste et l avenir des postiers, le pacte social s appuie sur trois piliers : la formation, l évolution professionnelle, la santé et la sécurité au travail. La signature, le 5 février 2015, de trois accords sociaux majoritaires, fruits d un important dialogue social engagé depuis mai 2014, donne des garanties et des moyens sans précédent pour permettre à chaque postier d être acteur et bénéficiaire de la transformation de La Poste. Avec l accord «Un avenir pour chaque postier», l évolution professionnelle trouve une nouvelle dynamique. Priorité est donnée à la mobilité interne et au développement de nouveaux parcours professionnels dans le Groupe, au sein des branches et entre les branches. Cette possibilité d évolution, offerte à tous, passe par un accès renforcé à la formation, avec l engagement «En bâtissant, tous ensemble, La Poste de demain, nous construisons Un avenir pour chaque postier.» Sylvie François Directrice générale adjointe, Directrice des Ressources Humaines du Groupe La Poste 2 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

4 que 100 % des postiers seront formés sur une période de deux ans, et la mise en œuvre de parcours qualifiants jusqu en Des procédures d accompagnement spécifiques sont organisées pour faciliter cette mobilité. La santé, la sécurité et l amélioration des conditions de travail constituent l autre priorité portée par cet accord dans la poursuite des démarches engagées avec l accord «Qualité de vie au travail», signé en janvier Des mesures concrètes sont mises en œuvre, en particulier dans le domaine de la prévention santé, de la pénibilité et des accidents du travail. Ces actions, qui bénéficieront aux postiers dès 2015, montrent la volonté de La Poste de s engager sur le chemin d importantes innovations sociales, dont les prémices sont visibles dans les résultats de l année Le contrat de génération, signé le 22 janvier 2014, a affirmé la volonté du Groupe de favoriser l insertion professionnelle des jeunes et le maintien des seniors dans l emploi. Les engagements, pris dans cet accord et dans l accord sur la qualité de vie au travail, sont tenus qu il s agisse du recrutement : personnes ont été recrutées en CDI entre 2012 et 2014, dont 7,5 % de personnes âgées de 45 ans et plus, et plus de 60 % de jeunes de moins de 30 ans ; de la formation : cette année encore, près de 80 % des postiers ont suivi au moins une formation ; ou de la prévention des risques professionnels, avec la diminution de 7 % de la fréquence des accidents du travail. «Les trois accords majoritaires, signés le 5 février 2015, donnent des garanties et des moyens sans précédent pour permettre à chaque postier d être acteur et bénéficiaire de la transformation de La Poste.» Rapport social 2014 du Groupe La Poste 3

5 LE PACTE SOCIAL UN AVENIR POUR CHAQUE POSTIER Parce que le monde évolue, La Poste doit changer, elle aussi : elle doit développer de nouvelles activités, conquérir de nouveaux territoires pour consolider son avenir. Le plan stratégique «La Poste 2020 : Conquérir l avenir» met en actions cette volonté de changement. Le pacte social, volet RH de ce plan stratégique, accompagne cette évolution, en faisant des postiers les acteurs et les bénéficiaires de cette transformation. Le pacte social, le projet de transformation sociale de La Poste Parcours de formation, évolution professionnelle, bonne gestion du changement, accompagnement RH, santé et qualité de vie au travail La Poste a souhaité mettre en œuvre toutes les mesures qui permettront aux postiers de construire leur avenir professionnel dans La Poste de demain. Grâce au pacte social, les collaborateurs auront plus de visibilité sur les nouveaux métiers et les compétences nécessaires ; ils se verront proposer des formations qui sécuriseront leur parcours professionnel en développant leur employabilité ; leur évolution professionnelle sera facilitée et accompagnée. Enfin, une constante recherche d amélioration de la santé et de la qualité de vie au travail bénéficiera à leur bien-être au quotidien. Trois axes forts soutiennent ce pacte, qui se développera sur toute la durée du plan stratégique. 4 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

6 Un programme de formation d une ampleur sans précédent Des moyens importants seront dédiés au développement des compétences de tous les postiers. Des parcours qualifiants, développés en lien avec les grands enjeux de La Poste, feront l objet d une certification interne pour garantir l employabilité des postiers. Mais les besoins de formation individuels seront aussi pris en compte. L offre de formation sera renforcée par des modules internes, des formations externes et l accès à la validation des acquis de l expérience (VAE) facilité et accompagné. Un vaste programme de formation au numérique de tous les postiers, allant du socle commun de connaissances indispensables jusqu à l expertise, en fonction des objectifs recherchés, sera déployé. Enfin, un grand programme de développement managérial permettra à chaque manager de développer ses compétences managériales et de disposer des moyens de porter les actions qui rendront possible la réussite du plan stratégique du Groupe. L évolution professionnelle, au cœur des politiques RH Pour permettre à tous ceux qui le souhaitent de construire leur avenir professionnel, avec La Poste et dans La Poste de demain, la priorité sera donnée à la mobilité interne. Tout postier pourra réaliser son parcours d évolution professionnelle au sein de La Poste. Les perspectives de développement professionnel seront élargies pour chacun, car construites à l échelle du Groupe, et enrichies des nouvelles activités et nouveaux métiers de La Poste. Santé et qualité de vie au travail, deux priorités L accord «Qualité de vie au travail» de janvier 2013 (1) a fixé comme priorité la santé et la qualité de vie au travail des postiers. Le pacte social construit l avenir des postiers sur ces fondations, en concevant des programmes d actions concrètes en faveur de la santé et de la qualité de vie au travail, d une bonne gestion du changement (notamment par un accompagnement de proximité), et en luttant contre la pénibilité. Des investissements importants sont dédiés à la prévention en matière de santé, à la lutte contre les accidents du travail et l absentéisme. Un effort particulier se porte sur la réduction de la pénibilité, notamment grâce à des matériels plus ergonomiques. Une nouvelle formation des managers à la prévention des risques psychosociaux sera mise en œuvre. La fonction RH, indispensable au changement Formation des managers, simplification des process RH, modernisation du système d information des ressources humaines la fonction RH évolue elle aussi. Plus proche des postiers, notamment grâce à la montée en puissance des RH de proximité, elle sera aussi plus centrée sur leur développement, avec un accompagnement fort des parcours d évolution professionnelle. La transformation de La Poste sera soutenue par une filière RH formée pour être au plus près des besoins de l entreprise et des postiers. La création d une École RH est lancée. Elle sera destinée au développement des compétences et de pratiques homogènes au sein de toute la filière RH. (1) Accord «Qualité de vie au travail» signé le 21 janvier 2013 avec FO, la CFDT, la CFTC et la CGC-UNSA. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 5

7 FAITS MARQUANTS CONTRAT DE GÉNÉRATION Engagées en juillet 2013, les négociations pour la mise en œuvre du contrat de génération ont abouti le 22 janvier 2014 à la signature d un accord entre La Poste et FO, CFDT, CFTC et CGC-UNSA. Ce contrat répond à trois enjeux : l insertion durable dans l emploi des jeunes, le maintien dans l emploi et le recrutement des seniors ainsi que la transmission des savoirs et des compétences. Un recrutement dynamique personnes ont été recrutées en CDI entre 2012 et 2014, dont en L engagement pris par La Poste ( CDI) est donc atteint. Évolution professionnelle postiers ont participé à la seconde édition de la Semaine de l évolution professionnelle, qui a eu lieu du 13 au 17 octobre. Cet événement a été l occasion pour tous les postiers de s informer et d échanger sur les métiers, les parcours professionnels, la formation au cours des événements programmés dans le Groupe. ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES Les représentants nationaux et locaux dans les comités techniques, les commissions administratives paritaires et les commissions consultatives paritaires ont été élus, entre le 1 er et le 4 décembre 2014, par vote électronique, avec un taux de participation de 76 %. TÉLÉTRAVAIL Fin décembre, un millième télétravailleur s engage dans le télétravail. Cette démarche a été rendue possible par l accord sur le télétravail signé en juin 2013 avec les organisations syndicales CGT, FO, CFDT, CFTC et CGC-UNSA. Pacte social Les orientations du pacte social, volet RH du plan stratégique «La Poste 2020 : Conquérir l avenir», sont définies (septembre). Elles concernent principalement la santé, la qualité de vie au travail, la formation et l évolution professionnelle de tous les postiers. 6 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

8 Handicap Pour la seconde année consécutive, La Poste est partenaire de la Semaine de l emploi pour les personnes handicapées, qui s est déroulée du 17 au 21 novembre. Emplois d, avenir L objectif des emplois d avenir en activité au sein du Groupe fin 2014 est atteint (décembre). ACCORD LOGEMENT La Poste et l ensemble des organisations syndicales ont signé le 7 avril 2014 un accord visant à favoriser le logement des postières et des postiers. Chaque année, nouvelles familles de postiers pourront accéder à un logement social et postiers bénéficieront d aides diverses au logement. Institut du management Près de managers ont suivi, en 2014, la formation «La dimension humaine du management» dispensée par l Institut du management. MON AVENIR AVEC LA POSTE Consacré à l évolution professionnelle et conçu pour faciliter l accès des postiers à l information sur les métiers, les parcours professionnels, les postes à pourvoir, le site intranet Mon avenir avec La Poste» est mis en ligne le 22 mai. TROPHÉES HANDIFFÉRENCES Initiés par le Groupe pour sensibiliser les postiers au handicap et à l intégration des personnes en situation de handicap, ces trophées sont ouverts aux collaborateurs de La Poste et des filiales françaises du Groupe. Sept équipes de postiers ont été primées lors de ces trophées Handifférences, le 12 juin. Prévention Un nouveau dispositif concernant la prévention, la détection et le traitement des risques liés au harcèlement moral et au harcèlement sexuel a été mis en place par La Poste durant le mois d août. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 7

9 EMPLOI EMPLOI Dans un univers de plus en plus concurrentiel, La Poste continue à placer l emploi au centre de ses priorités. Entreprise responsable, fortement implantée sur le territoire national, elle sécurise les trajectoires professionnelles des postiers et veille au développement de leur employabilité : les jeunes comme les seniors, les diplômés comme les non-diplômés, les personnes en situation de handicap UNE DYNAMIQUE DE RECRUTEMENT DIVERSIFIÉE La Poste SA est le premier employeur en France après l État avec collaborateurs, et, dans un contexte difficile (diminution des volumes du courrier, baisse de fréquentation des bureaux de poste, concurrence sur le marché du colis, taux d intérêt bas), l emploi reste une priorité pour tous. Au total, recrutements ont été effectués pendant la période L engagement, qui prévoyait le recrutement de personnes en CDI au cours de ces trois ans, est atteint. La Poste attache une grande importance à la diversité des recrutements. L accord «Contrat de génération», signé le 22 janvier 2014, illustre cette politique : les principales mesures concernent l insertion des jeunes dans l emploi (recrutement de jeunes en CDI, emplois d avenir, contrats en alternance, stages conventionnés), le maintien dans l emploi, le recrutement des seniors et la transmission des savoirs et des compétences entre les générations jeunes ont bénéficié d un stage, d un contrat en alternance ou d un CDI faisant suite à un emploi d avenir. 8 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

10 51,8 % des postiers sont des femmes. Parce qu ils sont l avenir du Groupe, et celui du pays, parce qu ils ont parfois du mal à s insérer dans la vie professionnelle, les jeunes ont une place de choix à La Poste. Elle soutient leur insertion dans l emploi et favorise ainsi l inclusion sociale. Entreprise responsable, signataire de la Charte de l apprentissage (2005), et de la Charte de la diversité (2006), de l Engagement national pour l emploi des jeunes dans les quartiers (2008) et de la Charte Entreprises et Quartiers (2013), La Poste s engage pour les jeunes, et tient ses engagements : en 2014, contrats d alternance ou de professionnalisation ont été signés, plus de jeunes en emploi d avenir ont été recrutés et stagiaires accueillis. Du côté des seniors, le maintien dans l emploi est effectif, puisque le taux d emploi des postiers de plus de 55 ans est de 25,5 % au 31 décembre La part des recrutements des personnes de 45 ans et plus respecte les engagements pris par La Poste, avec 7,5 % du total des recrutements effectués en CDI en Respectueuse de la diversité, soucieuse d égalité, La Poste donne, dès l étape du recrutement, toutes ses chances à chaque candidat, en le sélectionnant sur ses seules compétences, qualifications, expériences et motivations. Une politique de recrutement porteuse des engagements du Groupe en matière de diversité. 25,5 % C est le taux d emploi des postiers de 55 ans et plus. 7,5 % des recrutements en CDI concernent des personnes âgées de 45 ans et plus personnes ont été recrutées en CDI. 316 personnes en situation de handicap recrutées en CDI en trois ans. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 9

11 ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE Enjeu majeur à La Poste, l évolution professionnelle est avant tout respectueuse des individus et de la diversité de leurs projets professionnels. Elle répond à une attente forte des postiers : garder une visibilité sur les parcours et les possibilités d évolution professionnelle au sein du Groupe. Et elle correspond aussi à une nécessité : accompagner la modernisation de l entreprise grâce à l adaptation des compétences dans un environnement en pleine mutation. Avec les négociations engagées dès mai 2014 dans le cadre du plan stratégique «La Poste 2020 : Conquérir l avenir», et plus précisément son volet RH, le pacte social, La Poste met en œuvre une nouvelle dynamique d évolution professionnelle. La possibilité d évoluer, au sein d un groupe en pleine transformation ou à l extérieur, est indispensable pour que chacun puisse développer ses compétences, exercer ses talents et améliorer son employabilité. C est aussi la garantie, pour chaque postier, de pouvoir construire son propre avenir. PRIORITÉ EST DONNÉE À LA MOBILITÉ INTERNE 403 postiers de la branche Services- Courrier-Colis sont devenus guichetiers. Des dispositifs passerelles, alternant périodes opérationnelles et périodes de formation, permettent aux postiers d évoluer : par exemple, grâce au dispositif «CAP guichetier», 403 collaborateurs de la branche Services- Courrier-Colis sont devenus guichetiers en 2014 dans le cadre de la mobilité au sein du Groupe. Le parcours qualifiant de la Banque des pros répond au nouveau besoin de conseillers 10 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

12 de clientèle professionnelle au sein de La Banque Postale. La Poste permet à ceux qui le souhaitent de se former aux nouveaux métiers émergents. Le déploiement d un référentiel propre au Groupe, qui classe toutes les fonctions exercées dans l entreprise en filières et familles professionnelles communes à l ensemble des activités de La Poste, est finalisé. Plus simple, ce référentiel commun confère une plus grande lisibilité aux parcours professionnels internes. 5,5 % des postiers ont bénéficié d une promotion. MON AVENIR AVEC LA POSTE Mis en ligne le 22 mai, le nouveau site intranet Mon avenir avec La Poste» est consacré à l évolution professionnelle. Conçu pour faciliter l accès à l information sur l évolution professionnelle, il est accessible à tous les postiers via Internet ou l intranet. De la construction à la mise en œuvre d un projet professionnel, toute l information nécessaire s y trouve rassemblée. Un accès à la Bourse d Emplois du Groupe, à la cartographie des métiers ou encore à celle des sites y est proposé. Sur les six mois de son fonctionnement en 2014, a reçu visites pages ont été vues, et offres d emploi ont été déposées sur la Bourse d Emplois du Groupe. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 11

13 ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE LA MOBILITÉ EXTERNE Elle s exerce en particulier vers les fonctions publiques d État, territoriale et hospitalière. Grâce à un partenariat de formation avec le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), les collaborateurs qui le souhaitent peuvent bénéficier d un parcours de formation spécifique. 172 d entre eux ont ainsi profité de cette mobilité vers les fonctions publiques. La création d entreprise fait l objet de mesures spécifiques d accompagnement, avec des formations, un aménagement de temps de travail, une aide financière, un suivi postcréation et un droit au retour : 132 postiers porteurs d un projet de création ou de reprise d activité ont fait aboutir leur projet. SEMAINE DE L ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE Pour la deuxième année consécutive, La Poste a organisé du 13 au 17 octobre une Semaine de l évolution professionnelle. Plus de manifestations sur tout le territoire ont permis à postiers de découvrir l ensemble des métiers, parcours d évolution et de formation au sein du Groupe. Des experts RH, des managers ont présenté les différents dispositifs d accompagnement. Avec 490 ateliers, 339 visites de sites, 59 conférences, 127 forums dans toutes les branches, ce temps fort leur a donné les moyens de réfléchir et de construire DE NOUVEAUX ESPACES DÉDIÉS À L ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE L Espace Conseil Carrière a été créé pour accompagner l évolution professionnelle des cadres de la branche Services-Courrier-Colis. Analyse des besoins, élaboration d un projet professionnel, identification des actions à mener, aide à la mise en œuvre, conseil l Espace propose des accompagnements individualisés. Dans ce cadre, les conseillers conçoivent des plans de développement, accompagnent la construction des projets, programment des entretiens, dans un travail tripartite mené avec le manager et le collaborateur. Près de cadres supérieurs et stratégiques ont bénéficié des prestations de l Espace Conseil Carrière depuis sa création, en Forte de son succès, cette structure dédiée à la gestion de carrière s est généralisée sur l ensemble du territoire en 2014, d autres expérimentations seront menées en 2015 au sein du Groupe. leur projet d évolution professionnelle collaborateurs ont participé à la Semaine de l évolution professionnelle en Ils étaient en Rapport social 2014 du Groupe La Poste

14 «Après avoir été directeur de Groupement Courrier, je me sentais à un carrefour professionnel : en quinze ans au Courrier, j avais l impression d avoir fait le tour de la question. J avais envie d évoluer. Fin 2012, un ami m a conseillé d appeler l Espace Conseil Carrière, nouvellement créé. J ai pris contact avec eux. La conseillère m a aidé à cerner mes envies, à revoir mon CV : j ai ciblé La Banque Postale, et répondu à des appels à candidature qu elle avait sélectionnés pour moi. J ai candidaté pour un poste de directeur de la production du centre financier d Orléans, et j ai été retenu. C était il y a moins de deux ans, et je suis ravi de ma nouvelle carrière : j ai réalisé 95 % de tout ce que je voulais mettre en place. L expérience acquise au Courrier m a servi à Orléans. Et on vient de me proposer la direction du centre financier de Limoges : j y pars prochainement! Ma conseillère m a beaucoup soutenu, elle m a redonné confiance à un moment où je me posais beaucoup de questions et où j aurais pu baisser les bras. Depuis, je les ai conseillés à plusieurs collègues» Gérard, directeur du centre financier de Limoges «Je suis entrée à La Poste en 2002, grâce à un CDD de quinze jours à Roubaix. J ai été factrice, agent de collecte et de remise puis j ai signé un CDI. Mais le grand tournant de ma carrière a lieu en Après un accident professionnel et une absence d un an, je dois changer de métier. Grâce au dispositif «CAP vers Guichetier», je deviens guichetière. Lorsque je souhaite revenir à Dijon, dans ma région d origine, je trouve une offre de poste grâce à la Bourse d Emplois. Des formations internes au centre financier me permettent de devenir chargée de clientèle, puis, en avril 2012, chargée de développement. En 2014, l occasion se présente de suivre une formation de conseillère bancaire en alternance, une semaine à l université du Réseau La Poste (Villeurbanne), une semaine sur le terrain. Débutée en avril 2014, cette formation s est terminée en novembre Aujourd hui, je suis conseillère bancaire à Verdun-sur-le-Doubs, à 60 km de Dijon. Lorsque je regarde mon évolution professionnelle, je suis fière du chemin parcouru en treize ans, et notamment au sein de La Banque Postale.» Laurence, conseillère bancaire à Verdun-sur-le-Doubs Rapport social 2014 du Groupe La Poste 13

15 FORMATION FORMATION Permettre à tous les collaborateurs de construire leur propre parcours professionnel tout en accompagnant le développement des compétences nécessaires à l évolution de l entreprise, c est le double enjeu de la formation. Après de bons résultats en 2013, la dynamique de formation se poursuit en Elle représente un investissement pour l avenir, un investissement dans les compétences, pour l employabilité des postiers et la performance de La Poste. LA FORMATION, INDISPENSABLE ALLIÉE DU CHANGEMENT La transformation de La Poste entraîne une évolution de ses métiers. L entreprise doit se donner les moyens de ces changements. En 2014, les efforts de formation se poursuivent : l objectif est de développer les compétences de tous les postiers, d accompagner l évolution des métiers. Pour faciliter l accès de tous à la formation, tous les canaux sont utilisés : webconférence, e-learning, formation présentielle, formation sur le lieu de travail Les initiatives sont nombreuses : la poursuite du développement des compétences bancaires des guichetiers avec l habilitation bancaire, qui leur permet de commercialiser de nouveaux produits ; un parcours qualifiant «CAP Guichetier» d une durée de 50 jours pour les facteurs volontaires qui souhaitent accéder à des fonctions de guichetier ; un plan d accompagnement personnalisé, pragmatique et différencié suivant les fonctions, pour les managers de La Banque Postale ; une formation «La dimension humaine du management» suivie par près de managers au sein de l Institut du management du Groupe. 230,17 M C est la dépense globale liée à la formation jours de formation pour l ensemble des collaborateurs en Rapport social 2014 du Groupe La Poste

16 80 % des postiers ont suivi au moins une formation en nouveaux managers du Groupe ont suivi la formation «La dimension humaine du management» proposée par l Institut du management. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 15

17 FORMATION Cette année encore, près de 80 % des postiers ont suivi au moins une formation. Avec jours de formation pour l ensemble de ses collaborateurs, soit 2,3 jours par personne, La Poste poursuit ses importants efforts et investissements dans le développement des compétences des postiers. LA BANQUE DES PROS Le Groupe La Poste a identifié de nouveaux relais de croissance qui permettent la création de nouveaux métiers, pour lesquels les collaborateurs doivent être formés. C est le cas avec la création à horizon 2020 de postes de Responsable de clientèle professionnelle (RC Pro) à La Banque Postale. Grâce à un parcours qualifiant de l École de la Banque et du Réseau, les 40 premiers Responsable de clientèle professionnelle (RC Pro) ont été préparés à leurs nouvelles fonctions, et sont opérationnels depuis début L ALTERNANCE, UN ENGAGEMENT CONCRET À DESTINATION DES JEUNES Engagée dans un processus d insertion des jeunes dans l emploi depuis de longues années, La Poste développe une politique d apprentissage par l alternance. Cette dernière constitue en effet un excellent moyen de les préparer à la vie professionnelle, de favoriser leur intégration dans le monde du travail tout en leur proposant une formation théorique dans des domaines variés : logistique, relation client, RH, qualité, management. Grâce à des cursus allant du CAP au master, l éventail des formations initiales est largement représenté. FACTEO, L ACCULTURATION NUMÉRIQUE DES FACTEURS En 2014, smartphones Facteo sont déployés et journées de formation réalisées. Au total, facteurs sont déjà initiés à Facteo, ce qui constitue un premier niveau d accès à la culture et à la maîtrise du numérique. Après une demi-journée de formation pour apprendre la manipulation du terminal, plus de 80 % des facteurs sont satisfaits de l outil et de l accompagnement associé, et 91 % des facteurs sont à l aise avec leur smartphone. Fin 2015, 100 % des facteurs seront équipés et formés! 100 % des facteurs équipés et formés à Facteo en Rapport social 2014 du Groupe La Poste

18 Mais l alternance apporte aussi à l entreprise un regard neuf, celui des jeunes qui découvrent un nouvel univers. Pour la période , La Poste s est engagée à signer au moins contrats en alternance (contrat d apprentissage ou contrat de professionnalisation). Cet objectif est largement atteint, puisque, sur cette période de trois ans, contrats ont été signés, dont en contrats en alternance signés sur la période «J ai suivi la formation La dimension humaine du management proposée par l Institut du management. C est une formation qui porte bien son nom, car un manager ne peut pas ignorer la dimension humaine : je suis convaincu que le bien-être au travail participe à l atteinte d une performance autant voire plus que la sollicitation managériale, les incentives ou les challenges. Pendant deux jours, nous avons travaillé sur les risques psychosociaux (RPS) et la conduite du changement. Outre la définition et le cadre juridique des RPS, nous avons évoqué l aspect humain, et réfléchi à comment ne pas rester dans l affirmation et l injonction. La conduite du changement, elle, suppose une remise en question quasi permanente : le manager doit rester attentif, ouvert, savoir se poser des questions. J ai particulièrement apprécié la confrontation de différents points de vue : ceux des intervenants et aussi ceux des participants à la formation. La multiplicité des regards fait la force de cette formation. Au final, cela nous a aidé à répondre à cette question fondamentale : Quel manager je veux, et je peux, être?» Jean-Louis, directeur de territoire référent, Direction exécutive Ile-de-France Rapport social 2014 du Groupe La Poste 17

19 SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL Indispensables au bien-être des postiers, la santé et la qualité de vie au travail ont fait l objet de l accord-cadre «Qualité de vie au travail» signé le 22 janvier Elles figurent au nombre des priorités pour toute l entreprise, avec plusieurs objectifs : lutter contre la pénibilité, prévenir les risques psychosociaux, gérer la conduite du changement et réussir l équilibre vie privée-vie professionnelle. Tout au long de l année, La Poste a poursuivi le déploiement des actions prévues dans cet accord et initié de nouvelles démarches. SANTÉ, SÉCURITÉ ET BIEN-ÊTRE AU CŒUR DU DISPOSITIF L amélioration des conditions de travail a fait l objet de la signature de deux accords : celle en 2013 de l accord «Qualité de vie au travail», et celle, en 2014, du Contrat de génération, qui renforce la protection des postiers exposés à des facteurs de pénibilité. Ces plans d actions sont la source de nombreuses mesures concrètes, mises en œuvre en 2014, au niveau aussi bien local que national, qui visent à préserver la santé et la sécurité de tous les collaborateurs. La prévention des risques professionnels et des accidents du travail figurent au cœur du dispositif «Sécurité au travail» de La Poste. Les accidents de manutention, de circulation, les chutes, les incivilités et les agressions constituent autant de risques contre lesquels La Poste met en place des actions de prévention. La prévention de la pénibilité, et en particulier la prévention des troubles musculo-squelettiques, fait l objet de nombreuses actions : l installation de nouveaux équipements de travail plus adaptés (tri à plat mobiles, chariots à fond mobile adapté à l activité des collaborateurs en bureau de poste ) permet de prévenir les facteurs de risques liés aux gestes quotidiens. - 7 % de baisse de la fréquence des accidents du travail en spécialistes de la prévention sont déployés dans l ensemble des services. 18 Rapport social 2014 du Groupe La Poste

20 LA STRUCTURATION DES SERVICES SANTÉ Maillon indispensable d une politique de santé et de qualité de vie au travail efficace, les équipes médicales ont été renforcées : La Poste s appuie sur un réseau de 163 médecins du travail, 146 infirmières, et 106 collaborateurs chargés du secrétariat médical. Une structuration du métier d assistant de santé au travail (AST) est en cours, qui se finalisera en Un réseau qui permet à chaque collaborateur de l entreprise de bénéficier d une visite médicale tous les deux ans. Conçu pour et avec les facteurs, plus stable et plus maniable, le Staby diminue les risques d accident de la route. Véhicule entièrement électrique, il convient aux tournées en centre-ville comme en zones périurbaines ou rurales. Des actions de sensibilisation, comme le nouveau dispositif de formation «Agir sur le risque manutention manuelle et les postures pénibles», complètent ces mesures. S agissant des risques psychosociaux, leur prévention se structure autour de la formation des managers, l évaluation des risques de violence et de stress professionnel et la détection des risques liés au harcèlement et aux violences humaines. Ainsi, un nouveau dispositif concernant la prévention, la détection et le traitement des risques liés au harcèlement moral et au harcèlement sexuel a été déployé en Et plus de managers ont été formés à mieux évaluer et prévenir les risques psychosociaux. QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL ET DIALOGUE SOCIAL Après trois ans de fonctionnement, le bilan de la Commission nationale santé sécurité au travail (CNSST) s avère positif. Au niveau de La Poste et au niveau des branches, les réunions de la CNSST permettent de débattre et d orienter les projets et les actions dans tous les domaines de la santé au travail RH de proximité sont installés sur tout le territoire et leur formation est engagée. Rapport social 2014 du Groupe La Poste 19

Rapport social 2013 / 1

Rapport social 2013 / 1 Rapport social 2013 Rapport social Le développement professionnel des postiers au cœur des priorités / 6 Santé, sécurité et conditions de travail au premier plan / 13 Diversité et égalité des chances,

Plus en détail

ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS

ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS ORIENTATIONS ET PLANS D ACTION DE LA POSTE ACCOMPAGNEMENT HUMAIN DES CHANGEMENTS 1. Politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, et visibilité donnée aux postiers. La Poste a fait

Plus en détail

des essources umaines

des essources umaines chéma irecteur des essources umaines 2013-2014 www.cramif.fr Le mot du Directeur Général Huit mots-clés pour ouvrir les portes du nouveau SDRH 2013-2014 qui s inscrit dans la continuité du précédent,

Plus en détail

ACCORD DU 8 OCTOBRE 2013

ACCORD DU 8 OCTOBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796.

Plus en détail

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES La Direction de Distribution Casino France, représentée par M. Gérard MASSUS, Directeur des Ressources

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) ACCORD DU 9 DÉCEMBRE

Plus en détail

ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE

ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE Dans un contexte économique général difficile caractérisé, notamment, par une croissance faible, les entreprises de la restauration rapide sont confrontées à

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE. MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010

ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE. MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010 ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010 Entre les soussignés : La BANQUE POPULAIRE D ALSACE, Société Coopérative à Capital Variable, dont le

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2014. Version imprimable

BILAN SOCIAL 2014. Version imprimable BILAN SOCIAL Version imprimable Édito Édito Chiffres clés Emploi Rémunérations et charges accessoires Conditions d hygiène et de sécurité Autres conditions de travail Formation Relations Autres conditions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS DE PRODUCTION DES SOCIÉTÉS D

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - avril 2010. Label Diversité. CONTACT PRESSE Julien Duperray Tel : +33 1 34 96 11 47 julien.duperray@areva.com

DOSSIER DE PRESSE - avril 2010. Label Diversité. CONTACT PRESSE Julien Duperray Tel : +33 1 34 96 11 47 julien.duperray@areva.com DOSSIER DE PRESSE - avril 2010 Label Diversité CONTACT PRESSE Julien Duperray Tel : +33 1 34 96 11 47 julien.duperray@areva.com SOMMAIRE Annonce : AREVA obtient le Label Diversité AREVA, leader en solutions

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2014 SAFRAN

BILAN SOCIAL 2014 SAFRAN BILAN SOCIAL SAFRAN BILAN SOCIAL La loi n 77-769 du 12 juillet 1977 fait obligation aux entreprises, comptant des établissements de plus de 300 salariés, d élaborer chaque année un bilan social pour chaque

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Le bilan social 2011 de La Poste SA

Le bilan social 2011 de La Poste SA Le bilan social 2011 de La Poste SA 1 Emploi 2 1.1 Effectifs 10 1.2 Travailleurs extérieurs 11 1.3 Embauches 12 1.4 Départs 16 1.5 Promotions 17 1.6 Personnes handicapées 19 1.7 Absentéisme 2 Rémunérations

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE ACCORD

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE PREAMBULE L égalité professionnelle doit être un axe fort de la politique des ressources humaines au sein

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3110 Convention collective nationale IDCC : 2247. ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES

Plus en détail

Premiers éléments d analyse et exemples illustratifs d accords d entreprises et de plans d actions relatifs à l emploi des salariés âgés

Premiers éléments d analyse et exemples illustratifs d accords d entreprises et de plans d actions relatifs à l emploi des salariés âgés CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 mai 2010-9 h 30 «Emploi des seniors : évolutions récentes et bilan des accords» Document N 7 Document de travail, n engage pas le Conseil Premiers

Plus en détail

Accord sur le télétravail au sein de l UES CANAL+

Accord sur le télétravail au sein de l UES CANAL+ Accord sur le télétravail au sein de l UES CANAL+ Préambule Le présent accord s inscrit dans la lignée des différents engagements déjà pris par la Direction en matière de responsabilité sociale de l entreprise

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3062 Convention collective nationale IDCC : 2332. ENTREPRISES D ARCHITECTURE ACCORD DU 27 MARS 2014 RELATIF À

Plus en détail

ACCORD SUR LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES AU SEIN DU GROUPE AREVA EN EUROPE PREAMBULE... 2

ACCORD SUR LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES AU SEIN DU GROUPE AREVA EN EUROPE PREAMBULE... 2 ACCORD SUR LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES AU SEIN DU GROUPE AREVA EN EUROPE PREAMBULE... 2 TITRE 1 PREPARER LES SALARIÉS A ANTICIPER ET A GERER LEUR EVOLUTION DE CARRIERE... 4

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DON DE JOURS DE REPOS

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DON DE JOURS DE REPOS ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DON DE JOURS DE REPOS AUX PARENTS D UN ENFANT GRAVEMENT MALADE Préambule Lors de la négociation de l accord «Nouveau Contrat Social», les Organisations Syndicales ont fait

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle Repères revendicatifs Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle La CGT propose Un droit à l éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie. Ce droit

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER

BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER 2015 - SOMMAIRE 4- L'AIPALS, qui sommes-nous? 5- POURQUOI un baromètre annuel de la santé au travail dans l'aire urbaine de Montpellier?

Plus en détail

Information et consultation du CCE/CE sur le projet d'accord sur les parcours d'évolution professionnelle

Information et consultation du CCE/CE sur le projet d'accord sur les parcours d'évolution professionnelle Information et consultation du CCE/CE sur le projet d'accord sur les parcours d'évolution professionnelle au sein du Groupe Carrefour (Accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) et

Plus en détail

Accord égalité professionnelle femmes/hommes 2015/2017 - uestt Groupe Randstad France. accord égalité professionnelle femmes/hommes 2015/2017

Accord égalité professionnelle femmes/hommes 2015/2017 - uestt Groupe Randstad France. accord égalité professionnelle femmes/hommes 2015/2017 1 accord égalité professionnelle femmes/hommes 2015/2017 2 Accord égalité professionnelle femmes/hommes 2015/2017 - UESTT Groupe Randstad France synthèse des principaux et engagements préambule Ce troisième

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3309 Convention collective nationale IDCC : 2272. ASSAINISSEMENT ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE (1 re édition.

Plus en détail

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796.

Plus en détail

Accord relatif à l avenir de la fonction publique : La modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations

Accord relatif à l avenir de la fonction publique : La modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations Accord relatif à l avenir de la fonction publique : La modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations Le gouvernement et les signataires du présent accord souhaitent renforcer

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse

DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse POURQUOI? Favoriser la poursuite d études ou de formations dans le but d assurer l équilibre du sportif en activité

Plus en détail

Pacte social pour les industries de la métallurgie

Pacte social pour les industries de la métallurgie Paris le, 22 mai 2014 Contact : Dominique Gillier, Secrétaire général FGMM-CFDT 01 56 41 50 70 Pacte social pour les industries de la métallurgie Dans le cadre des engagements des branches pour la mise

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

CHARTE de développement durable

CHARTE de développement durable CHARTE de développement durable Nos engagements Politique des Ressources Humaines (GPEC) Depuis 2010, Umanis a nitié une politique de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). La GPEC

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3300 Convention collective nationale IDCC : 2128. MUTUALITÉ ACCORD DU 15 OCTOBRE

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale 2011 Le Crédit Agricole Franche-Comté, acteur majeur de l emploi local Présente sur l ensemble du territoire franc-comtois avec près

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE Considérant que l alternance est un moyen particulièrement adapté, à tous

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

Trophée contrat de génération

Trophée contrat de génération Trophée contrat de génération EDITION 2014 Entreprises de plus de 50 salariés -- 17 septembre 2014 -- Contact presse cab-ted-presse@cab.travail.gouv.fr Sommaire Qu est-ce que le contrat de génération?

Plus en détail

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 Eric WOERTH Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et André SANTINI Secrétaire d État chargé de la

Plus en détail

Ministère du travail (22 janvier 2013)

Ministère du travail (22 janvier 2013) Ministère du travail (22 janvier 2013) Les apports de l accord sur la sécurisation de l emploi Conformément aux engagements de la feuille de route sociale de juillet et en réponse au document d orientation

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL Préambule Les partenaires sociaux européens, UNICE, UEAPME et CEEP d une part, et CES (et le comité de liaison EUROCADRES/CEC) d

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national interprofessionnel GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Votre forte mobilisation en faveur des emplois d avenir, durant ces derniers mois, a porté ses fruits, le cap des 50 000

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail)

Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail) UCANSS Réunion paritaire du 23 avril 2013 Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail) 1 Entre, d une part, - l Union des caisses nationales de sécurité sociale,

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

ACCORD A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU PERSONNEL DES CABINETS D AVOCATS DU 20 FEVRIER 1979

ACCORD A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU PERSONNEL DES CABINETS D AVOCATS DU 20 FEVRIER 1979 ACCORD A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU PERSONNEL DES CABINETS D AVOCATS DU 20 FEVRIER 1979 EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ENTRE LES SOUSSIGNÉS : Le Confédération Nationale

Plus en détail

Réunion du CHSCT de NOD de la DR Haute Bretagne du 5 novembre 2015. Résolution du CHSCT

Réunion du CHSCT de NOD de la DR Haute Bretagne du 5 novembre 2015. Résolution du CHSCT Réunion du CHSCT de NOD de la DR Haute Bretagne du 5 novembre 2015 Résolution du CHSCT Les élu/es du CHSCT du NOD de la DR haute Bretagne, lors de la réunion ordinaire du CHSCT du 05 novembre 2015 sont

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

PREAMBULE. Cet accord renforce la mise en place d un ENTRETIEN DE SECONDE PARTIE DE CARRIERE (article 5.22).

PREAMBULE. Cet accord renforce la mise en place d un ENTRETIEN DE SECONDE PARTIE DE CARRIERE (article 5.22). GUIDE PRATIQUE DU COLLABORATEUR L entretien de 2 nde partie de carrière SOMMAIRE PREAMBULE... 3 1. ENJEU ET OBJECTIFS DE L'ENTRETIEN... 4 2. CONTENU DE L ENTRETIEN DE 2 NDE PARTIE DE CARRIERE... 4 3. MODALITES

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Restitution de l enquête Seniors UT 92

Restitution de l enquête Seniors UT 92 ARACT Île-de-France DIRECCTE Ile de France UT92 Restitution de l enquête Seniors UT 92 Note de synthèse Janvier 2013 Note de synthèse - Enquête Seniors UT 92 1. Rappel du contexte et de la commande : En

Plus en détail

Engagement national pour l insertion professionnelle des jeunes des quartiers

Engagement national pour l insertion professionnelle des jeunes des quartiers Engagement national pour l insertion professionnelle des jeunes des quartiers Entre Le Ministre de l économie, des finances et de l emploi Et Le Groupe Carrefour 1) Finalités de l accord Alors que les

Plus en détail

E n 2013, les unités territoriales de la Direction régionale

E n 2013, les unités territoriales de la Direction régionale DIRECCTE Analyses Pays de la Loire octobre 2014 La négociation collective d entreprise en 2013 dans les Pays de la Loire E n 2013, les unités territoriales de la Direction régionale des entreprises, de

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national FORMATION PROFESSIONNELLE EN AGRICULTURE (2 juin 2004) (Etendu par arrêté du 10 novembre

Plus en détail

Accord d intéressement. à La Poste 2012-2014

Accord d intéressement. à La Poste 2012-2014 Accord d intéressement à La Poste 2012-2014 SOMMAIRE I. LES FONDEMENTS DE L ACCORD D INTÉRESSEMENT 2012-2014 2 II. LES MODALITÉS DE VERSEMENT 14 III. LE TEXTE INTÉGRAL DE L ACCORD 18 Les informations contenues

Plus en détail

ACCORD DU 14 JANVIER 2009

ACCORD DU 14 JANVIER 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) ACCORD DU

Plus en détail

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Entre les soussignés La Caisse d'epargne Loire-Centre dont le siège social est situé à ORLEANS,

Plus en détail

LES MESURES SENIORS DISPOSITIONS DE L ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS DANS L IMPORT-EXPORT GUIDE PRATIQUE

LES MESURES SENIORS DISPOSITIONS DE L ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS DANS L IMPORT-EXPORT GUIDE PRATIQUE SIMPLIFIER LA FORMATION FACILITER L EMPLOI Convention Collective Nationale de l Import-Export (CCN N 3100) LES MESURES SENIORS DISPOSITIONS DE L ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS DANS L IMPORT-EXPORT

Plus en détail

ACCORD SUR LA NON DISCRIMINATION PAR L AGE ET L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BANQUE

ACCORD SUR LA NON DISCRIMINATION PAR L AGE ET L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BANQUE ACCORD SUR LA NON DISCRIMINATION PAR L AGE ET L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BANQUE Préambule La profession bancaire s est toujours attachée au respect et à l effectivité des principes de nondiscrimination

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Ucanss Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Potocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE DU 15 JUILLET 2009 RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES PREAMBULE GENERAL : Dans le contexte en profonde

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail

Charte pour la mobilité professionnelle Intra Groupe Arcade Pôle Hlm

Charte pour la mobilité professionnelle Intra Groupe Arcade Pôle Hlm Charte pour la mobilité professionnelle Intra Groupe Arcade Pôle Hlm 28 novembre 2014 V2 Page 1 PREAMBULE La mobilité professionnelle constitue un objectif stratégique pour le développement et la croissance

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 DIRECTION COHÉSION & RESSOURCES HUMAINES ÉQUIVALENCE QUADRI

BILAN SOCIAL 2013 DIRECTION COHÉSION & RESSOURCES HUMAINES ÉQUIVALENCE QUADRI SNCF SNC_11_0000_Logo2011 16/02/2011 24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87 Web : www.carrenoir.com Ce fichier est un document

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD D ENTREPRISE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ACCORD D ENTREPRISE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1 SOMMAIRE 1 DISPOSITION GENERALES... 4 1.1 Champ d application 1.2 Observatoire de l égalité professionnelle 1.3 Vers le

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF RELATIF AU CONTRAT DE GENERATIONS A LA POSTE

ACCORD COLLECTIF RELATIF AU CONTRAT DE GENERATIONS A LA POSTE ACCORD COLLECTIF RELATIF AU CONTRAT DE GENERATIONS A LA POSTE 1 PREAMBULE...3 I - DIAGNOSTIC INTER - GENERATIONNEL ET BILAN DU PLAN D ACTIONS «GESTION DES AGES» 2010-2012...3 II - TRANCHE D AGE DES BENEFICIAIRES

Plus en détail

2012 DONNÉES CHIFFRÉES

2012 DONNÉES CHIFFRÉES DRHG DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 2012 DONNÉES CHIFFRÉES BILAN SOCIAL A travers le Bilan Social, Société Générale partage les indicateurs sociaux reflétant la dimension sociale de l entreprise, sur

Plus en détail

ACCORD DU 23 NOVEMBRE 2009

ACCORD DU 23 NOVEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SERVICES INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX DES COMPAGNIES CONSULAIRES

Plus en détail

CHARTE DES STAGES ENTRE

CHARTE DES STAGES ENTRE Annexe I 1 CHARTE DES STAGES ENTRE La Région Rhône-Alpes, sise 1, esplanade François Mitterrand - CS 20033, 69269 Lyon Cedex 02 (Rhône), représentée par Monsieur Jean-Jack QUEYRANNE, Président du Conseil

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES ET A LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

ACCORD CADRE RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES ET A LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE ACCORD CADRE RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES ET A LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE PREAMBULE GENERAL Par cet accord-cadre, les partenaires sociaux souhaitent permettre

Plus en détail

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité?

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? ATELIER DE LA PROFESSION Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa

Plus en détail