RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC."

Transcription

1 RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC. ARTICLE I OBJET DU RÉGIME 1) L objet du présent régime d options d achat d actions (le «régime») est de servir les intérêts de Ressources Métanor inc. (la «Société») en offrant à ses employés clés, dirigeants, administrateurs et consultants l occasion d acquérir des actions ordinaires du capital actions de la Société (les «actions ordinaires») par le biais de l octroi d options d achat d actions (les «options»), pour permettre de: a) les attirer, et les retenir, au sein de la Société; b) renforcer leur intérêt propre à l égard de la prospérité de la Société; c) faire coïncider leurs intérêts avec ceux des actionnaires de la Société; d) leur procurer un incitatif supplémentaire pour leurs efforts pour le compte de la Société. ARTICLE II INTERPRÉTATION ET GESTION DU RÉGIME 2) Le régime est géré par le conseil d administration de la Société (le «conseil»). Toutefois, le conseil a le droit de déléguer la gestion du régime, en totalité ou en partie, à un comité du conseil. Dans les présentes, le «conseil» désigne à la fois le conseil et ce comité selon le cas. 3) L interprétation, la constitution et l application par le conseil, du régime et de toute disposition qui s y rattache, sont définitives et lient tous les titulaires d options octroyées aux termes du régime, de même que toutes les personnes admissibles à y participer en vertu de ses dispositions. Aucun membre du conseil ne sera tenu responsable de toute mesure ou décision prise de bonne foi dans la gestion, l interprétation, la constitution ou l application des dispositions du régime. 4) Le régime est établi conformément aux politiques de la Bourse de Croissance TSX et aux lois applicables et par conséquent la Société peut le modifier, sans préavis et en tout temps pour que le régime demeure conforme. 5) Aux fins du régime, le terme «consultant» s entend, à l égard de la Société, d une personne physique ou d une société d experts conseils, autre qu un employé ou un administrateur :

2 a) dont les services ont été retenus pour qu elle fournisse de bonne foi à la Société des services conseils, des services techniques, des services de gestion ou d autres services continus, à l exception de ceux qui sont fournis dans le cadre d un placement; et b) qui fournit les services aux termes d un contrat écrit intervenu entre la Société et la personne physique ou la société d experts conseils; et c) qui, de l avis raisonnable de la Société, consacre ou consacrera beaucoup de temps et d attention aux activités de la Société; et d) dont la relation avec la Société permet d être bien renseigné au sujet des activités et des affaires de la Société. 6) Aux fins du régime, le terme «employé» s entend, selon le cas : a) d une personne physique qui est considérée comme un employé de la Société de ce dernier aux termes de la Loi de l impôt sur le revenu (Canada) (et à l endroit de qui les retenues au titre de l impôt sur le revenu, de l assuranceemploi et du Régime de pensions du Canada doivent être effectuées à la source); b) d une personne physique qui travaille à plein temps pour la Société, qui fournit des services habituellement fournis par un employé et qui est soumise au même contrôle et à la même supervision par la Société concernant les modalités et méthodes de travail qu un employé de la Société, mais à l endroit de qui les retenues d impôt ne sont pas effectuées à la source; et c) d une personne physique qui travaille pour la Société sur une base permanente pendant un nombre d heures minimal par semaine (le nombre d heures doit être indiqué dans les documents présentés), qui fournit des services habituellement fournis par un employé et qui est soumis au même contrôle et à la même supervision par la Société concernant les modalités et méthodes de travail qu un employé de la Société, mais à l endroit de qui les retenues d impôt ne sont pas effectuées à la source. 7) Aux fins du régime, le terme «initié» a le sens qui lui est attribué au paragraphe 89 de la Loi sur les valeurs mobilières (Québec) («LVM»), tel qu il peut être modifié de temps à autre, y compris les personnes ayant des liens avec un initié et les membres du même groupe que lui, selon la définition qui est donnée de ces termes dans la LVM 1. 1 Toute mention de la LVM fait aussi référence à la législation provinciale similaire applicable dans les autres juridictions.

3 8) Aux fins du régime le terme «dirigeant» a le sens qui lui est donné au paragraphe 5 de la LVM, tel que modifié de temps à autre, qui désigne comme tel le président ou le vice président du conseil d'administration, le chef de la direction, le chef de l'exploitation, le chef des finances, le président, le vice président, le secrétaire, le secrétaire adjoint, le trésorier, le trésorier adjoint, le directeur général d'un émetteur ou d'une personne inscrite, ou toute personne physique désignée en tant que tel par l'émetteur ou la personne inscrite ou exerçant des fonctions similaires que ce soit en tant qu employé ou consultant. 9) Aux fins du régime le terme «administrateur» a le sens qui lui est attribué au paragraphe 5 de la LVM, tel que modifié de temps à autre, et désigne comme tel un membre du conseil d'administration d'une personne morale ou une personne physique exerçant des fonctions similaires pour une autre personne. ARTICLE III OCTROI D OPTIONS 10) Le conseil peut, de temps à autre, désigner des employés, dirigeants, administrateurs et consultants de la Société à qui une ou des options peuvent être octroyées (les «titulaires d option»), pourvu que : a) le nombre total d actions ordinaires visées par les options octroyées aux titulaires d option n excède pas le nombre prévu à l article IV des présentes; b) le nombre total d actions ordinaires visées par les options octroyées à un titulaire d option donné, au cours d une période de 12 mois, n excède pas cinq pour cent (5 %) du total des actions ordinaires émises de la Société; c) le nombre d options attribuées à un même consultant au cours d une période de 12 mois, ne doit pas excéder 2 % des actions émises de l émetteur, ce nombre étant calculé à la date d attribution de l option au consultant; d) le nombre total d options attribuées à l ensemble des personnes dont les services sont retenus afin qu elles s occupent des relations avec les investisseurs ne doit pas excéder, au cours d une période de 12 mois donnée, 2 % des actions émises de l a Société, ce nombre étant calculé à la date d attribution de l option et ces options doivent être acquises sur une période de 12 mois, à raison de 25% par trimestre; e) l approbation des actionnaires désintéressés soit obtenue si cela donne lieu à : i. le nombre total d actions réservées aux fins d émission à l exercice des options attribuées aux initiés (en tant que groupe) est supérieur à 10% du nombre d actions émises; ou ii. l attribution d options aux initiés (en tant que groupe), dans une période de 12 mois donnée, d un nombre total d option supérieur à

4 10% des actions émises de la Société, ce nombre étant calculé à la date d attribution d une option à la personne. f) que l octroi soit dispensé des obligations de prospectus et autrement conforme à la LVM. 11) Des options ne peuvent être octroyées par la Société que sur décision du conseil. Aucune option ne peut être octroyée à quiconque n est pas un employé, dirigeant, administrateur ou consultant de la Société ou d une de ses filiales au moment de l octroi d une option aux termes du présent régime. 12) L octroi des options aux termes des présentes, de même que l obligation de la Société d émettre des actions ordinaires en vertu des présentes, sont assujettis à l obtention, par la Société, de l approbation de toute autorité compétente, laquelle approbation peut être exigée relativement à l octroi d options aux termes des présentes ou à l émission d actions ordinaires en vertu des présentes et, si nécessaire, à ce que la Société ait, de fait, inscrit les actions ordinaires à la cote d une bourse à laquelle les actions ordinaires peuvent alors être inscrites. La Société ne ménagera aucun effort en vue d obtenir toutes les approbations nécessaires pour donner effet au présent régime. ARTICLE IV ACTIONS VISÉES PAR LE RÉGIME 13) Le nombre total d actions ordinaires pouvant être émises en vertu de l exercice d options octroyées aux termes du régime ne saurait excéder un nombre d actions correspondant au plus à 10% du nombre d actions émises de la Société au moment de l attribution. 14) Lorsque des options sont annulées ou expirent avant d avoir été entièrement exercées, les actions ordinaires non achetées visées par ces options deviennent disponibles pour émission aux termes du régime et peuvent faire l objet de nouveaux octrois d options aux termes des dispositions des présentes. ARTICLE V PRIX D EXERCICE 15) Le prix d exercice de toute option est déterminé par le conseil au moment où l option est octroyée, mais ne doit pas être inférieur à la juste valeur de marché d une action ordinaire au moment de l octroi de l option d achat, à savoir : a) le cours de clôture des actions ordinaires affiché à la Bourse de Croissance TSX (ou, si les actions ordinaires ne sont pas inscrites à la cote de la Bourse de Croissance TSX, à la bourse à la cote de laquelle les actions ordinaires sont inscrites) le dernier jour de bourse précédant le jour où l option est octroyée;

5 b) si aucune vente d actions ordinaires n a été enregistrée à cette bourse ce jour là, le cours de clôture à cette bourse le dernier jour de bourse précédant le jour où l option est octroyée au cours duquel au moins une opération portant sur un lot régulier a été enregistrée; et c) si les actions ordinaires ne sont inscrites à la cote d aucune bourse, le prix déterminé par le conseil. 16) Le prix d exercice des options octroyées à des initiés ne peut être modifié qu avec l approbation des actionnaires désintéressés de la Société. ARTICLE VI CONDITIONS RÉGISSANT LES OPTIONS 17) L octroi d options doit faire l objet d une convention d options d achat d actions préparée conformément aux termes du présent régime et conformément à ce que le conseil peut de temps à autre déterminer, dans la mesure où la substance du texte qui suit y est incluse : a) Emploi et services : L octroi d une option à un employé, dirigeant, administrateur ou consultant ne saurait imposer à la Société une obligation de garder à son emploi le titulaire de l option ou de continuer à requérir des services de celui ci. De la même façon, la participation au régime ne constitue nullement une condition d emploi ou de maintien d emploi pour le titulaire de l option. b) Durée de l option : La période au cours de laquelle une option peut être exercée est précisée par le conseil au moment de son octroi et ne saurait excéder, sous réserve des dispositions du régime, dix (10) ans à compter de la date de l octroi. Toutefois, si la date d échéance des options tombe au cours d une période de restriction de négociation, imposée officiellement en vertu des politiques internes de la Société, la date d échéance sera reportée de dix (10) jours ouvrables à compter du dernier jour de la période de restriction. c) Exercice de l option i. Chaque option permet au titulaire d option d acheter, au prix d exercice, les actions ordinaires visées par l option, en totalité ou en partie, avant l expiration de celle ci prévue conformément aux présentes; ii. à moins que le conseil n en décide autrement, les options émises pour les administrateurs, dirigeants, employés et consultant (ne fournissant pas de services de relations aux investisseurs) ne pourront être exercées que conformément à l échéancier qui suit : a. 25% au moment de l octroi; b. 25% après une période de six (6) mois suivant l octroi;

6 c. 25% après une période de 12 mois suivant l octroi; d. 25% après une période de 18 mois suivant l octroi. iii. iv. sous réserve des dispositions du régime, une option octroyée aux termes du régime peut être exercée par la transmission d un avis écrit à la Société, à son siège social, par le titulaire de l option (ou ses héritiers ou légataires, ou le liquidateur de sa succession), lequel avis précisera le nombre d actions ordinaires visées par l option ainsi exercée et devra être accompagné du paiement en entier, au comptant ou par chèque certifié, du prix d achat total correspondant au nombre d actions ordinaires achetées dans le cadre de l exercice de l option. À l exercice d une option, la Société fera immédiatement en sorte que l agent de transfert de la Société transmette au titulaire un certificat d actions correspondant au nombre total d actions ordinaires achetées dans le cadre de l exercice de l option; si l exercice d une option aux termes des présentes donne lieu à un impôt ou à une obligation réglementaire d effectuer une retenue (y compris, mais sans s y limiter, les impôts sur le revenu et les retenues salariales aux fins de l impôt imposés par toute autorité compétente), la Société peut mettre en place des procédures appropriées afin de s assurer du respect des obligations en matière de retenues fiscales. Ces procédures peuvent inclure notamment l augmentation des retenues sur la rémunération habituelle d un titulaire d option, des versements en espèces par le titulaire d option ou la vente d une partie des actions ordinaires achetées dans le cadre de l exercice d une option, une telle vente pouvant être exigée et déclenchée par la Société. d) Incessibilité des droits rattachés aux options : Chaque option octroyée aux termes des présentes est personnelle au titulaire de l option et ne peut être cédée, transférée ou autrement aliénée par ce dernier sous peine de nullité, que ce soit volontairement ou par effet de la loi, sauf par testament ou conformément aux droits de succession applicables. De même, aucune option octroyée aux termes des présentes ne peut être donnée en gage, hypothéquée ou autrement grevée d une charge. e) Effet de la cessation d emploi, de la démission ou du décès du titulaire d option : i. Au moment où un titulaire d option cesse d être un employé ou un consultant de la Société, ce dernier peut exercer toute option lui ayant été octroyée, et qui peut être exercée, sous réserve des conditions imposées par le conseil, uniquement au cours de la période de quatre vingt dix (90) jours suivant la date à laquelle ce titulaire a cessé d être un employé ou un consultant;

7 ii. malgré le paragraphe qui précède, si le titulaire d option est un dirigeant ou administrateur de la Société, ce dernier peut exercer toute option lui ayant été octroyée et qui peut être exercée, sous réserve des conditions imposées par le conseil, uniquement au cours de la période de cent quatre vingts (180) jours suivant la date à laquelle ce titulaire a cessé d être un dirigeant ou un administrateur; iii. nonobstant les dispositions prévues, sous réserve des approbations réglementaires en vigueur, s il y a lieu, le conseil peut autoriser la Société à conclure avec un titulaire d option une entente comportant des modalités différentes en cas de cessation de l emploi du titulaire. Cependant, en aucun cas la Société ne pourra repousser la date d échéance de plus de 12 mois suivant la fin de l emploi ou des fonctions; iv. toutefois le titulaire peut uniquement exercer une option dont le droit était acquis au moment où le titulaire a cessé d être un employé, un dirigeant, un administrateur ou un consultant; v. nonobstant ce qui précède, dans le cas où il y a cessation de l emploi ou des services d un titulaire d option à la suite de la démission de celui ci, ou en raison d un congédiement pour cause, toutes les options de ce titulaire dont les droits ne sont pas acquis expirent et sont frappées de nullité dès le moment de la démission; vi. vii. si un titulaire d option décède alors qu il est un employé, un dirigeant, un administrateur ou un consultant de la Société, toute option octroyée à ce titulaire qui peut être exercée, sous réserve des conditions imposées par le conseil, peut effectivement être exercée par les héritiers ou légataires du titulaire ou par le liquidateur de sa succession. Une telle option, si les droits en étaient acquis au moment du décès du titulaire, peut uniquement être exercée jusqu à la plus proche des dates suivantes : i) la date fixée pour l expiration de l option, ou ii) 365 jours après le décès du titulaire d option. Toutes les options dont les droits ne sont pas acquis prennent fin immédiatement à la date du décès du titulaire d option; la date à laquelle un titulaire d option cesse d être un employé, un dirigeant, un administrateur ou un consultant de la Société est, suivant le cas et selon la plus proche des deux dates : a) le jour où l avis de cessation d emploi ou des services est remis au titulaire; ou b) le dernier jour d emploi effectif du titulaire. Cette date ne saurait tenir compte d aucun préavis prévu par la loi, raisonnable ou contractuel, ni d aucune période d emploi réputé ou de maintien du salaire; f) Droits en qualité d actionnaire : Le titulaire d une option (ou ses héritiers ou légataires, ou le liquidateur de sa succession) n a aucun droit quel qu il soit en

8 qualité d actionnaire à l égard des actions ordinaires visées par une option jusqu à ce que le titulaire ait exercé son option et acheté ces actions ordinaires conformément aux dispositions du régime. ARTICLE VII RAJUSTEMENT DES ACTIONS ORDINAIRES VISÉES PAR UNE OPTION 18) Advenant que les actions ordinaires fassent ultérieurement l objet d un changement ou d un échange pour un nombre ou un type différent d actions ou d autres titres de la Société ou d une autre société, ou advenant la restructuration, la fusion ou la consolidation de la Société, un reclassement, l établissement d un dividende payable en actions ou tout autre changement dans le capital actions de la Société, le conseil devra apporter des rajustements suivant ce qu il juge approprié au nombre et au type d actions ou d autres titres visés par toute option d achat octroyée ou pouvant être octroyée aux termes du régime, et de tels rajustements sont définitifs et exécutoires. ARTICLE VIII FUSION, OFFRE D ACHAT, LIQUIDATION OU DISSOLUTION 19) Nonobstant toute disposition contraire stipulée au présent régime ou dans toute résolution adoptée par le conseil à l égard du régime : a) advenant que la Société propose i) de se fusionner ou de se regrouper avec une autre société (autrement qu avec une filiale à 100 % de la Société), que ce soit au moyen d une fusion, d un arrangement ou autrement, ii) de vendre la totalité ou la quasi totalité des actifs de la Société ou iii) de liquider ou dissoudre ses activités, ou advenant qu une offre visant l achat de la totalité ou d une partie des actions ordinaires soit faite à l ensemble des porteurs d actions ordinaires, le conseil se réserve le droit, sur avis écrit à cet égard transmis à chaque titulaire d une option aux termes du présent régime, de permettre aux titulaires d option d exercer toutes les options qu ils détiennent, que les droits soient acquis ou non, au cours d une période de trente (30) jours suivant la date de cet avis et de décider que dès l expiration de cette période de trente (30) jours, toutes les options non exercées et tous les droits des titulaires d option à l égard des dites options prendront fin et n auront plus aucun effet quel qu il soit; b) le conseil peut, par résolution, devancer la date à laquelle les droits sur toute option peuvent être acquis et que cette option peut alors être exercée, de la manière énoncée dans une telle résolution. Advenant un tel devancement de date, le conseil ne saurait être tenu de devancer la date à laquelle toute option peut être exercée par tout autre titulaire d une option; et c) le conseil peut, par résolution, mais sous réserve des approbations réglementaires applicables, s il y a lieu, décider que l une ou l autre ou l ensemble des dispositions des présentes relatives à l incidence de la cessation d emploi ou de services d un titulaire d option ne s appliquera pas à celui ci.

9 ARTICLE IX MODIFICATION DU RÉGIME 20) Le conseil peut modifier, suspendre ou résilier le régime à tout moment, dans la mesure où une telle modification, suspension ou résiliation ne porte pas atteinte aux droits d un titulaire qui détient une option au moment de la modification, de la suspension ou de la résiliation, à moins que ce titulaire n y consente ou à moins que cela ne soit fait conformément aux dispositions du paragraphe 8 des présentes. 21) Le conseil peut, de temps à autre, par résolution et sans l approbation des actionnaires de la Société, apporter les modifications suivantes au régime ou à une option octroyée aux termes du régime: a) l ajout d une disposition au régime, la suppression d une disposition du régime ou encore une modification à cet égard qui est nécessaire afin de se conformer aux lois applicables ou aux exigences des organismes de réglementation en valeurs mobilières; b) une modification visant à corriger ou à rectifier une ambiguïté, une disposition inapplicable, une erreur ou une omission dans le régime ou une convention d option; c) une modification apportée à la catégorie de participants admissibles à la participation au régime; d) toute autre modification qui ne nécessite pas l approbation des actionnaires de la Société selon la LVM ou les politiques de la Bourse. ARTICLE X DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR DU RÉGIME Le présent régime a été adopté par le conseil le 26 avril 2013.

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT Champ d application de la politique Les options d achat d actions incitatives servent à récompenser les titulaires d option pour les services qu ils fourniront à l émetteur.

Plus en détail

COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS. 17 juin 1993

COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS. 17 juin 1993 COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS 17 juin 1993 Modifié le 20 octobre 2000, le 19 octobre 2001, le 18 octobre 2002, le 17 octobre 2003, le 13 octobre 2006, le 26 octobre 2007, le 29 octobre

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 Offres publiques.. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 OFFRES PUBLIQUES 6.8.1 Avis Aucune information. 6.8.2 Dispenses Compagnie de chemins de fer nationaux du Canada Vu la demande présentée par

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes APERÇU Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Groupe WSP Global Inc. (la «Société») offre aux porteurs admissibles

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

Société DH. Régime de réinvestissement des dividendes

Société DH. Régime de réinvestissement des dividendes Société DH Régime de réinvestissement des dividendes 1. Introduction Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Société DH (la «Société») offre aux porteurs admissibles d actions ordinaires

Plus en détail

Financière Sun Life inc.

Financière Sun Life inc. Financière Sun Life inc. Régime canadien de réinvestissement des dividendes et d achat d actions CIRCULAIRE D OFFRE MODIFIÉE ET MISE À JOUR Table des matières Dans la présente circulaire d offre... 1

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES Emploi et Économie GUIDE D ACCÈS AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES établi conformément aux articles s. 11.13 à 11.17 de la Loi de l impôt sur le revenu (Manitoba)

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES Sommaire...2 Questions et réponses...3 Aperçu...7 Définitions...7 Admissibilité au plan...8 Participation au plan...9 Actionnaires

Plus en détail

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... I APERÇU... 1 DÉFINITIONS... 1 ADMISSIBILITÉ... 2 ADHÉSION... 2 RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES... 3 ACTIONS... 4 FRAIS...

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes 19 mars 2014 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Table des matières Introduction... 2 Vue d ensemble... 3 Définitions... 3 Questions

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 1 de 7 POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 2 de 7 Table des matières 1. OBJET... 3 2. DÉFINITIONS... 3 3. OPÉRATIONS PAR UN INITIÉ SUR LES TITRES DE LA SOCIÉTÉ INTERDITES EN TOUT TEMPS...

Plus en détail

Politique relative aux transactions d initiés

Politique relative aux transactions d initiés Politique relative aux transactions d initiés FÉVRIER 2014 Table des matières 1. Introduction... 2 2. Restrictions visant les transactions d initiés... 2 a) Restrictions visant les transactions d initiés...

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Notice d offre Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Septembre 1999 Imprimé au Canada BCE Inc. Notice d offre Actions ordinaires Régime de réinvestissement

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE DE NORMANDIE SEINE

CREDIT AGRICOLE DE NORMANDIE SEINE CREDIT AGRICOLE DE NORMANDIE SEINE Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : Cité de l Agriculture - chemin de la Bretèque - 76230 BOIS-GUILLAUME Siret 433 786 738 00016 - APE

Plus en détail

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC.

VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. Numéro de compte de courtage : Nom du Rentier : AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE VALEURS MOBILIÈRES DESJARDINS INC. (FRR 0694) POUR

Plus en détail

Convention de partage de la prime Modèle

Convention de partage de la prime Modèle Convention de partage de la prime Modèle Les parties détiennent conjointement le contrat d assurance vie. Le titulaire du capital-décès (CD) (normalement, le capital assuré) paie «un montant raisonnable»

Plus en détail

A U D I K A G R O U P E

A U D I K A G R O U P E Page 1 sur 8 A U D I K A G R O U P E Société anonyme au capital de 283 500 Siège social : 58 avenue Hoche 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Ordre du jour de l assemblée générale ordinaire et

Plus en détail

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne PARTIE I OBJET ET INTERPRÉTATION 1.1 Objet de l entiercement 1.2 Interprétation 1.3 Les

Plus en détail

Régime d achat d actions à l intention des partenaires des réseaux de distribution

Régime d achat d actions à l intention des partenaires des réseaux de distribution Régime d achat d actions à l intention des partenaires des réseaux de distribution Groupe Industrielle Alliance www.inalco.com Table des matières Page 2 Introduction 1 Page 3 Avantages du régime 2 Page

Plus en détail

POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS

POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS Champ d application de la politique Il y a placement privé lorsqu un émetteur distribue des titres en contrepartie d espèces aux termes des dispenses de prospectus ou des

Plus en détail

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député Ministre des Finances

Plus en détail

RÉGLEMENTATION DES MEMBRES. avis

RÉGLEMENTATION DES MEMBRES. avis RÉGLEMENTATION DES MEMBRES INVESTMENT DEALERS ASSOCIATION OF CANADA avis ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS EN VALEURS MOBILIÈRES Personne-ressource : L. Piergeti : (416) 865-3026 lpiergeti@ida.ca RM

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Objet Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Le comité de rémunération est créé par le Conseil

Plus en détail

FORMULAIRE 1B DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE

FORMULAIRE 1B DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE Demande initiale Demande finale Date : (Instructions : Dans le cas d une demande d inscription

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

EN CONSÉQUENCE, Le préambule fait partie intégrante de la présente politique. CRÉDIT COMPENSATOIRE

EN CONSÉQUENCE, Le préambule fait partie intégrante de la présente politique. CRÉDIT COMPENSATOIRE POLITIQUE ÉTABLISSANT LES CRITÈRES DU CRÉDIT COMPENSATOIRE AUX PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES SITUÉS DANS LE PARC INDUSTRIEL RÉGIONAL ET ACQUIS DE LA MRC DE MASKINONGÉ QUI AGIT À TITRE DE RÉGIE EN VERTU DE

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ Loi sur les valeurs mobilières (chapitre V.1-1, a. 331.1 par. 1, 3, 6, 8, 11 et 34 ) 1. L article 1.1

Plus en détail

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS La présente politique fournit des lignes directrices aux administrateurs, aux dirigeants, aux employés et aux consultants de Groupe HNZ Inc.

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d'administration le 26 août 2014 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d'aider le Conseil d'administration à s'acquitter de ses

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Plus en détail

Inside Secure. (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 21)

Inside Secure. (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 21) Rapport des commissaires aux comptes sur l émission et l attribution réservée de bons de souscription d actions avec suppression du droit préférentiel de souscription (Assemblée générale du 26 juin 2014

Plus en détail

NOTE D INFORMATION EMISE A L OCCASION DU PROGRAMME DE RACHAT

NOTE D INFORMATION EMISE A L OCCASION DU PROGRAMME DE RACHAT SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 2.375.584 SIEGE SOCIAL : 92/98 BOULEVARD VICTOR HUGO 92115 CLICHY CEDEX RCS NANTERRE : 403 570 781 NOTE D INFORMATION EMISE A L OCCASION DU PROGRAMME DE RACHAT D ACTIONS PROPRES

Plus en détail

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. OBJET Le Comité de gouvernance et de rémunération (le «Comité») est un comité permanent du Conseil d administration de

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA Les présentes conditions s appliquent au programme de Récompenses MasterCard de La Banque Wal-Mart du Canada

Plus en détail

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation Norme canadienne 23-101 Règles de négociation PARTIE 1 DÉFINITION ET INTERPRÉTATION 1.1 Définition 1.2 Interprétation PARTIE 2 LE CHAMP D APPLICATION DE LA RÈGLE 2.1 Le champ d application de la règle

Plus en détail

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT 1. Parties La présente entente (ci-après «l Entente») est conclue entre le gouvernement

Plus en détail

Règlement sur la transformation de sociétés mutuelles (assurancevie),

Règlement sur la transformation de sociétés mutuelles (assurancevie), Règlement sur la transformation de sociétés mutuelles (assurancevie), pris par le gouverneur en conseil par le décret C.P. 1999-422, enregistré DORS/99-128 et publié dans la Gazette du Canada, Partie II,

Plus en détail

[TRADUCTION] [EN-TÊTE DE L AGENCE DU REVENU DU CANADA]

[TRADUCTION] [EN-TÊTE DE L AGENCE DU REVENU DU CANADA] [TRADUCTION] [EN-TÊTE DE L AGENCE DU REVENU DU CANADA] Votre dossier Notre dossier Wildeboer Dellelce LLP 365 Bay Street Suite 800 Wildeboer Dellelce Place Toronto (Ontario) M5H 2V1 2011-041735 Ryan Lay

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Régime de Réinvestissement des Distributions Le régime de réinvestissement des distributions de Cominar (le «Régime») permet aux porteurs de parts de Cominar d utiliser

Plus en détail

Règlement de l ARMC 81-501 Fonds d investissement

Règlement de l ARMC 81-501 Fonds d investissement Règlement de l ARMC 81-501 Fonds d investissement PARTIE 1 OPÉRATIONS INTÉRESSÉES 1. Définitions 2. Personne apparentée, intérêt appréciable, porteur de titres important 3. Propriété effective 4. Exclusion

Plus en détail

FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE VANGUARD RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DISTRIBUTIONS

FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE VANGUARD RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DISTRIBUTIONS MTL01: 2557258: v1 1. Introduction FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE VANGUARD RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DISTRIBUTIONS Chaque Fonds négocié en bourse Vanguard précisé à l occasion à l annexe A ci-jointe (chacun

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES

CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : 15-17, rue Paul Claudel - 381 GRENOBLE Siret 42 121 958 19 - APE 651 D Note d information émise à l occasion

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

PricewaterhouseCoopers Audit 63, rue de Villiers 61, rue Henri Régnault 92208 Neuilly-sur-Seine Cedex 92400 Courbevoie

PricewaterhouseCoopers Audit 63, rue de Villiers 61, rue Henri Régnault 92208 Neuilly-sur-Seine Cedex 92400 Courbevoie Rapport spécial des Commissaires aux Comptes sur l émission d actions de préférence avec maintien du droit préférentiel de souscription (Assemblée Générale Extraordinaire du 30 avril 2009 24 ème résolution)

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES

CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : 15-17, rue Paul Claudel 381 GRENOBLE Siret 42 121 958 19 - APE 651 D Note d information émise pour faire

Plus en détail

Contrats d assurance vie avec droits acquis

Contrats d assurance vie avec droits acquis Contrats d assurance vie avec droits acquis Introduction Le budget fédéral de novembre 1981 proposait des modifications fondamentales à l égard du traitement fiscal avantageux accordé aux contrats d assurance

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE

CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : 8, allée des collèges - 18000 BOURGES Siret 398 824 714 00016 - APE 651 D Note d information émise à l occasion

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE»)

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») La présente Charte du Comité des ressources humaines incorpore la Charte du comité de rémunération et la Charte du comité

Plus en détail

DECISION N 01/98 PROCEDURES D INTRODUCTION DE VALEURS MOBILIERES EN BOURSE ET DE DIFFUSION DE L INFORMATION

DECISION N 01/98 PROCEDURES D INTRODUCTION DE VALEURS MOBILIERES EN BOURSE ET DE DIFFUSION DE L INFORMATION DECISION N 01/98 PROCEDURES D INTRODUCTION DE VALEURS MOBILIERES EN BOURSE ET DE DIFFUSION DE L INFORMATION Le Président du Conseil d administration de la Société de Gestion de la Bourse des Valeurs (S.G.B.V.),

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

VALTECH SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 2 343 382,98 SIEGE SOCIAL : 103 RUE DE GRENELLE 75007 PARIS RCS PARIS 389 665 167

VALTECH SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 2 343 382,98 SIEGE SOCIAL : 103 RUE DE GRENELLE 75007 PARIS RCS PARIS 389 665 167 VALTECH SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 2 343 382,98 SIEGE SOCIAL : 103 RUE DE GRENELLE 75007 PARIS RCS PARIS 389 665 167 RAPPORT DU CONSEL D ADMINISTRATION A L ASSEMLEE GENRALE DU 26 JUILLET 2011 Mesdames,

Plus en détail

Banque Attijari de Tunisie -Attijari bank- 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis -

Banque Attijari de Tunisie -Attijari bank- 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis - Augmentation de capital VISAS du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur et

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

Rapport des commissaires aux comptes sur l autorisation d attribution d options de souscription ou d achat d actions

Rapport des commissaires aux comptes sur l autorisation d attribution d options de souscription ou d achat d actions Rapport des commissaires aux comptes sur l autorisation d attribution d options de souscription ou d achat d actions (Assemblée générale du 26 juin 2014 Résolution n 19) PricewaterhouseCoopers Audit 63

Plus en détail

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de rachat d actions

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de rachat d actions 1 CONSTRUCTIONS INDUSTRIELLES DE LA MEDITERRANEE (CNIM) Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 6 056 220 Euros Siège social : PARIS (75008) 35, rue de Bassano RCS PARIS 662

Plus en détail

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE PROJET GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE Juillet 2013 Guide sur l utilisation des véhicules de garantie Autorité de marchés financiers Page 1 Juillet 2013 Introduction Ce guide présente

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR

MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR AVEC LA COURONNE DU CHEF DE LA PROVINCE D ONTARIO, REPRÉSENTÉE

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE DE CENTRE LOIRE

CREDIT AGRICOLE DE CENTRE LOIRE CREDIT AGRICOLE DE CENTRE LOIRE Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : 8 Allée des Collèges 18 BOURGES Siret 398 824 714 - APE 651 D Note d information émise à l occasion de

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

Ordonnance de dispense. Aequitas Innovations Inc. (Aequitas) et La Neo Bourse Aequitas Inc. (Neo Bourse Aequitas)

Ordonnance de dispense. Aequitas Innovations Inc. (Aequitas) et La Neo Bourse Aequitas Inc. (Neo Bourse Aequitas) 2014 BCSECCOM 499 Ordonnance de dispense Aequitas Innovations Inc. (Aequitas) et La Neo Bourse Aequitas Inc. (Neo Bourse Aequitas) Paragraphe 33(1) de la Securities Act, RSBC 1996, ch.418 1 Historique

Plus en détail

Régime de réinvestissement des dividendes QUESTIONS ET RÉPONSES

Régime de réinvestissement des dividendes QUESTIONS ET RÉPONSES Régime de réinvestissement des dividendes QUESTIONS ET RÉPONSES La série de questions et de réponses qui suit sert à expliquer certaines caractéristiques clés du régime de réinvestissement des dividendes

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA)

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule La loi du 13 juillet 1992 a modifié la loi du 10 septembre 1947 portant statut

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

ATTRIBUTION GRATUITE D'ACTIONS ET ATTRIBUTION D'OPTIONS DE SOUSCRIPTION D'ACTIONS

ATTRIBUTION GRATUITE D'ACTIONS ET ATTRIBUTION D'OPTIONS DE SOUSCRIPTION D'ACTIONS 5 septembre 2012 ATTRIBUTION GRATUITE D'ACTIONS ET ATTRIBUTION D'OPTIONS DE SOUSCRIPTION D'ACTIONS DOCUMENT D'INFORMATION établi conformément aux articles 212-4, 5 et 212-5, 6 du Règlement Général de l'autorité

Plus en détail

PRISMAFLEX INTERNATIONAL

PRISMAFLEX INTERNATIONAL PRISMAFLEX INTERNATIONAL Société anonyme au capital de 2.374.758 Siège social à Haute Rivoire (69610), 309 Route de LYON CS 50001, Lieudit la Boury 345 166 425 RCS LYON ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3.1. RELEVANT DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE Approbation des comptes 2014 et affectation du résultat Par le vote

Plus en détail

Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE)

Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE) Communiqué du 6 octobre 2006 NE PAS DIFFUSER AUX ETATS UNIS, AU CANADA, EN AUSTRALIE, EN GRANDE BRETAGNE OU AU JAPON Emission par Solving International d obligations à option de conversion et/ou d échange

Plus en détail

Directives relatives aux opérations portant sur les titres de petites entreprises

Directives relatives aux opérations portant sur les titres de petites entreprises Directives relatives aux opérations portant sur les titres de petites entreprises Veuillez noter que si l une des conditions n est pas remplie, l opération ne pourra être traitée par B2B Banque Services

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1 1 1. OBJECTIF (1) La principale fonction du Comité de gestion du risque est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités visant à définir l intérêt de la Banque CIBC à l égard

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF PLACEMENTS AGF INC. ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF FRV DU FÉDÉRAL REERI DU FÉDÉRAL FRVR DU FÉDÉRAL REIR DU FÉDÉRAL Addenda relatif à l immobilisation des fonds Vous trouverez ci-joint

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE La Corporation de protection des investisseurs de l ACFM (la «CPI») protège les clients des membres (les «membres»)

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

BANQUE DE L HABITAT Siège Social : 18, Avenue Mohamed V 1080

BANQUE DE L HABITAT Siège Social : 18, Avenue Mohamed V 1080 AUGMENTATION DE CAPITAL BANQUE DE L HABITAT Siège Social : 18, Avenue Mohamed V 1080 Décisions à l origine de l émission L Assemblée Générale Extraordinaire de la Banque de l Habitat, tenue le 18 février

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ DE LA LOTERIE INTERPROVINCIALE INC. Règlements relatifs aux loteries et billets de loterie

LA SOCIÉTÉ DE LA LOTERIE INTERPROVINCIALE INC. Règlements relatifs aux loteries et billets de loterie 1. Dans ce règlement, DÉFINITIONS (a) «billet» signifie un billet, un certificat ou tout autre titre émis en vertu d une loterie et dont la vente est autorisée par la Société ou par un organisme de distribution

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE Q-17 LES ACTIONS SUBALTERNES

INSTRUCTION GÉNÉRALE Q-17 LES ACTIONS SUBALTERNES INSTRUCTION GÉNÉRALE Q-17 LES ACTIONS SUBALTERNES Titre premier Champ d'application et interprétation 1. L'action de participation est une action qui comporte le droit de participer, sans limite, au bénéfice

Plus en détail

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi;

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi; L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE AVENANT POUR UN FONDS DE REVENU VIAGER LOI SUR LES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DE RETRAITE DU QUÉBEC ET RÈGLEMENTS Y AFFÉRENT Police numéro : Titulaire/Rentier : La police

Plus en détail