Les corrigés des examens DPECF - DECF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les corrigés des examens DPECF - DECF"

Transcription

1 1 er centre de formation comptable via Internet. Les corrigés des examens DPECF DECF 24 48h après l examen sur L école en ligne qui en fait + pour votre réussite Préparation aux DPECF et DECF via Internet

2 SESSIO N 24 D.E.C.F GESTION FI NA NCIERE Durée de l'épreuve : 4 heures C oefficient : 1 Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome, sans imprimante et sans aucun moyen de transmission, à l'exclusion de tout autre élément matériel ou documentaire (Circulaire n du 16 novembre 1999; BOEN n 42). Document remis au candidat : Le sujet comporte 12 pages numérotées de 1 à 12. Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à votre disposition Le s ujet se présente sous la forme de 3 dossiers indépendants Page de garde page 1 DOSSIER 1 : Diagnos tic financ ier (1 points ) page 2 DOSSIER 2 : P rojet d investissement et de financement (5,5 points) page 3 DOSSIER 3 : Gestion du risque de change (4,5 points) page 4 Le sujet comporte les annexes suivantes : DOSSIER 1 : Annexe 1 : Informations économiques et commerciales et évolution des charges et des produits d exploitation page 5 Annexe 2 : Cycle commercial page 6 Annexe 3 : Tableau des flux de trés orerie de la société VERNET page 7 Annexe 4 : Bilan de la société VERNET au 31 décembre 23 page 8 Annexe 5 : Compte de résultat de la société VERNET au 31 décembre 23 page 9 Annexe 6 : Renseignements complémentaires page 1 Annexe A : Tableau des flux de trésorerie pour l exercice 23 page 12 DOSSIER 2 : Annexe 7 : Projet d investissement page 1 DOSSIER 4 : Annexe 8 : Modalités de règlement du fournisseur page 11 Annexe 9 : Couverture par contrat à terme ferme ou optionnel page 11 Annexe 1 : Couverture par warrants sur devises EUR/USD page 11 Les deux exemplaires fournis pour l'annexe A, à rendre, en un exemplaire, étant suffisants pour permettre la préparation et la présentation des réponses, il ne sera pas distribué d'exemplaires s upplémentaires. AVERTISSEMENT Si le texte du sujet, de ses questions ou de ses annexes, vous conduit à formuler une ou plusieurs hypothèses, il vous est demandé de la (ou les) mentionner explicitement dans votre copie. COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 1/26

3 SUJET Il vous est demandé d'apporter un s oin particulier à la présentation de votre copie. Toute information calculée devra être justifiée La s ociété MANATIS est un grand groupe français dont le secteur principal d'activité est la grande distribution. DOSSIER 1 : DIA GNOSTIC FINANCIER La société VERNET est une société anonyme fondée au début de l'aimée 2, filiale à 99 % de la société MANATIS. Son activité consiste en l'importation et la distribution de meubles en bois exotiques, d'objets décoratifs et de vaisselle. Ces marchandises, pour la plupart importées d'asie du SudEst, sont vendues dans les magasins «Maison exotique» qui appartiennent à la société VERNET. Ce secteur d'activité et la politique générale de l'entreprise VERNET ainsi que l'évolution des charges et des produits d'exploitation des quatre derniers exercices sont décrits dans l'annexe 1. Première partie : financement de l'activité commerciale Les magasins «Maison exotique» disposent d'un stock important de meubles pour pouvoir satisfaire les achats d'impulsion des clients. V ous êtes chargé(e) d'étudier les conséquences financières de la détention de ce stock et plus globalement du cycle commercial à partir des données de l'annexe 2. Travail à f aire 1) Indiquer l'intérêt de la méthode du besoin en f onds de roulement d'exploitation normatif. 2) Evaluer le be soin e n f onds de rouleme nt d'exploitation en jours de chiff re d'aff aires hors taxes en limitant l'étude au cycle commercial. 3) Commenter le résultat obtenu en indiquant comment le stock est financé et de façon plus générale, le s conséquence s f inancières du nivea u du be soin e n f onds de rouleme nt d'exploitation. Deuxième part ie : f lux de t résorerie et diagnost ic Afin d'établir un diagnostic, vous disposez, en plus des données de l'annexe 1, d'informations relatives : au tableau des flux de trésorerie de l'ordre des expertscomptables de la société VERNET depuis sa création (annexe 3) ; au bilan de l'exercice 23 de la société VERNET (annexe 4) ; au compte de résultat de l'exercice 23 de la société VERNET (annexe 5). aux renseignements complémentaires (annexe 6). Travail à f aire 1) Précise r le s similitudes et les dif f érences entre le tableau des f lux de trésore rie de l'ordre des expertscomptables et le tableau de financement du Plan comptable général. 2) Elabore r le tableau des f lux de trésorerie de l'ordre de s expe rtscomptables pour l'exercice 23 (annexe A à rendre avec la copie). COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 2/26

4 3) En une pa ge a u minimum, prése nter un dia gnostic de l'a ctivité et du f inance ment de l'entreprise VERNET depuis sa création. Ce t ravail devra en part iculie r f aire ressort ir : o l'évolution de la prof itabilité de l'exploitation (marge commerciale, valeur ajoutée, excédent brut d'exploitation, calculés en valeur absolue et en valeur relative) ; o la rentabilité économique et la rentabilité f inancière pour l'exercice 23 ; o les risques de déf aillance. NB : les hypot hèses et les calculs nécessai res pour ce t ravail seront présent és préalableme nt au diagnostic propreme nt dit. DOSSIER 2 : PROJET D'INVESTISSEMENT ET DE FINA NCEMENT La société MANATIS envisage pour la fin de l'exercice 24 des investissements qui concernent le développement d'une activité nouvelle (annexe 7). Travail à f aire 1) Déf inir le s notions de taux d'actualisation et de coût du capital. 2) I ndiquer pour quelles raisons et sous quelles conditions le coût du capital pe ut être utili sé comme taux d'a ctualisation de s f lux de trésorerie prévisionnels d' un inve stissement. 3) Eva lue r les f lux nets de tré sore rie gé né ré s pa r l'exploitation d'un magasin pour les années 25 à 29. 4) Ca lculer la vale ur actuelle nette de l'inve stisse ment da ns un ma gasin. 5) Calcule r le taux de rentabilité interne global (ou taux de rende me nt global) dans l'hypothèse d' un réinve stisseme nt des flux de trésorerie au taux de 1%. 6) Indiquer si le projet doit être retenu au regard de s critères utilisé s pa r l'e ntreprise. 7) Q ue ls sont le s a va nta ge s re che rchés par la société MA NA TI S dans le recours à l'emprunt obligataire (décrit dans l'annexe 7) pour compléter le financement par fonds propres? COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 3/26

5 DOSSIER 3 : GESTION DU RISQUE DE CHANGE La société VERNET a signé le 2 janvier 24 un contrat d'importation de matériels de manutention d'un montant total de 1 5 USD. Un acompte a été réglé à cette même date au fournisseur américain qui s'est engagé à livrer les marchandises le 13 septembre 24. La s ociété envisage une couverture du risque de change du montant payable à la livraison. A l'aide des annexes 8 et 9, vous êtes chargé(e) de cette étude. Première partie : couverture par contrat à terme ferme ou optionnel de devises Travail à f aire 1) Calculer le montant en euros de l'acompte réglé le 2 ja nvier 24. 2) Qualif ier la position de change de la société VERNET et préciser le risque qu'elle court. 3) En ca s de couverture par contrat à terme f erme, indiquer si la société VERNET doit acheter ou vendre à terme des devises. Quel est l'intérêt d'une telle couverture? 4) En ca s de couverture par achat d'une option: a. quel type d'option la société VERNET doitelle acheter? b. quel e st l'intérêt d'une telle couverture? c. calculer le montant de la prime à ve rser a u vende ur de l'option. 5) Expliquer ce qu'e st une option à l'europée nne. Deuxième part ie : couvert ure par des warrant s sur devises La banque de la société VERNET suggère au trésorier d'étudier le marc hé des warrants s ur devises afin d'optimiser la gestion des risques sur les opérations en dollars. Elle propose des call warrants et des put warrants EUR/USD. Vous disposez de l'annexe 1 pour traiter c ette partie. 1) Qui peut émettre des warra nts en France? Travail à f aire 2) Donner la déf inition de la parité et de la quotité. 3) Indique r le type de warrants (call ou put) et le sens de l'opération (achat ou vente) adaptés à la couverture du risque lié au contrat d'importation. 4) Explique r quels sont les droits attachés à la détention du call warrant EUR/USD prése nté en annexe 1 et indiquer le prix à payer pour acquérir ces droits compte tenu de la quotité. 5) D'une f açon gé nérale, expliquer comment l'intervention sur des wa rra nts EUR/USD permet de couv rir le risque de change couru par la société VERNET? COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 4/26

6 Annexe 1 Informations économiques et commerciales et évolution des charges et des produits d'exploitation 1) Informations sectorielles Le s ecteur de la vente de meubles a connu une c roissance modérée au cours des dix dernières années. Les fabric ants de meubles traditionnels ont vu leurs ventes diminuer, sans doute du fait de prix de vente très élevés. Les distributeurs de meubles en kit ont connu un vif succès au cours des deux décennies précédentes grâce à des prix très attractifs mais semblent aujourd'hui ne plus conquérir de nouvelles catégories de clientèle. Seuls quelques distributeurs de meubles fabriqués à partir de bois exotiques dans des pays à faible coût salarial ont connu une croissance importante de leur chiffre d'affaires. 2) Positionneme nt de l'entreprise VER NET Les magasins «M aison exotique» proposent aux c lients des articles de valeur unitaire élevée (les meubles) et des articles de faible valeur unitaire (tous les autres). Plus de la moitié des clients viennent au départ pour ac heter des meubles mais achètent également d'autres articles. Les magas ins «Art et bambou» qui constituent le conc urrent direct des magasins «Maison exotique», proposent le même type d'articles avec toutefois des meubles qui sont essentiellement disponibles sur catalogue, seuls les meubles de petite taille et tous les autres articles étant disponibles en magasin. 3) Politique de l'entreprise VERNET L'entreprise VERNET a c herché dès sa c réation au début de l'année 2 à ouvrir de nombreux magas ins «Maison exotique» (une quinzaine d'implantations en 2 et 21). Monsieur VERNET cherchait ainsi à augmenter son chiffre d'affaires afin de couvrir les importants frais engagés dans les déplacements en Asie du SudEst à la recherche de fournisseurs fiables (délais de livraison et qualité des produits). Devant les résultats peu satisfaisants de cette politique, Monsieur VERNET a décidé de l'infléchir en ne conservant que les magasins ayant une fréquentation suffisante pour couvrir leurs charges de structure spécifiques (loyer du magasin, charges de personnel essentiellement). 4) Finance ment de l'entreprise VER NET La société VERNET est une filiale de la société MANATIS qui est cotée en bourse depuis une quinzaine d'années. La société MANATIS a prêté à sa filiale en 21 une somme de 1. Aucun remboursement n'a été réalisé avant 24. 5) Evolution des cha rges et des produits d'exploitation (en k ) Ventes de marchandises (chiffre d'affaires) Achats de marchandises Variations du stock de marchandises (SI SF) Autres achats et charges externes Impôts, taxes et versements assimilés Charges de personnel Dotations aux amortissements Résultat d'exploitation COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 5/26

7 Annexe 2 Cycle comme rcial 1) A pprovisionneme nts de l'entreprise VER NET La plupart des marchandises sont ac hetées en Asie. Il s'agit de meubles, de tissus, de vaisselle et d'objets de décoration. Ces achats sont payés hors taxes aux fournisseurs asiatiques en dollars américains (USD). Ces marchandises ne sont pas forcément suivies, les magasins «Maison exotique» cherchant à attirer les clients en misant sur des produits très souvent renouvelés. Les autres références (1% du c hiffre d'affaires ) s ont en revanc he présentées en magasin mais disponibles uniquement sur commande. Ces marchandises sont achetées en France et livrées directement aux clients. Les magasins maintiennent ces références à leur catalogue pour conserver quelques clients avec lesquels ils réalisent un c hiffre d'affaires important. Marchandises Origine Devise de facturation Délai moyen de paiement Part du chiffre d'affaires Durée de stockage Meubles Asie USD 6 jours 4% 45 jours Tissus Asie USD 6 jours 3% 45 jours Vaisselle et décoration Asie USD 6 jours 2% 3 jours Autres France EUR 3 jours 1% jour 2) Ventes de l'entreprise VERNET Toutes les marchandises sont vendues avec une marge de 5 % sur les prix d'achat. Les ventes sont soumises à la T.V.A au taux normal (19,6 %). Les clients de l'entreprise VERNET peuvent être c lassés en deux catégories : les particuliers représentent 8 % du chiffre d'affaires et paient comptant en magasin ; les collec tivités (principalement des comités d'entreprise), avec lesquelles Monsieur VERNET cherche à développer sa clientèle, représentent 2 % du chiffre d'affaires et paient normalement à 6 jours. Remarque : l'analyse du besoin de financement lié à l'activité est limitée au cycle commercial. L'impact d'éventuelles dettes ou créances d'exploitation en dehors de celles dont il est question cidessus sera négligé. En particulier, les dettes et les créances sur l'etat au titre de la T.V.A seront ignorées ainsi que le problème de la T.V.A sur importation. COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 6/26

8 Annexe 3 ENTREPRISE : SOCIETE VER NET TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS CO MPTABLES (en k euros) Flux de trésorerie liés à l'activité RÉSULTAT D'EXPLOITATION Élimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité : Amortissements et provisions (1) Transferts de charges au compte de charges à répartir Résultat brut d'exploitation Moins variation du besoin en fonds de roulement d'exploitation Stocks Créances d'exploitation Dettes d'exploitation Flux net de trésorerie d'exploitation Autres encaissements et décaissements liés à l'activité : Charges financières Produits financiers Impôt sur les bénéfices, hors impôt sur les plusvalues de cession Charges et produits exceptionnels liés à l'activité Autres créances liées à l'activité Autres dettes liées à l'activité Flux net de trésorerie généré par l'activité Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement Acquisit ions d'immobilisations Cessions d'immobilisations nettes d'impôts (2) Réduction d'immobilisations financières Variation des dettes et des créances sur immobilisations Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement Flux de trésorerie liés aux opérations de financement Dividendes versés (3) Augmentations de capital Émissions d'emprunts (4) Remboursements d'emprunts Subventions d'investissements reçues Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement Variation de trésorerie Trésorerie d'ouverture Trésorerie de clôture (1) Auc une provision n' a été enre gistrée au cours des trois exercices 2, 21 et 22. Il en est de même pour l e xercice 23. (2) Les cessions concernent des immobilisations acquises 1 7 k et amorties de 5 k. (3) L'e ntreprise a systématiquement r eporté à nouv eau ses résultats de puis sa création. (4) dont 1 k d'avance en compte courant effectuée par MANATIS COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 7/26

9 ACTIF IMMOBILISE ACTIF CIRCULANT ANNEXE 4 BIL AN DE L'ENTREPRISE : SOCIETE VERNET au 31/12/3 en K ACTI F Brut Amort et provisions Net Net PASSIF (avant répartition) Capital souscrit non appelé TOTAL Capital dont versé Immobilisations incorporelles Primes d'émission, de fusion, d'apport Frais d'établissement Ecarts de réévaluation Frais de recherche et développement Ecart d'équivalence Concessions, brevets, licences, marques, procédés, logiciels, droits Réserves Fonds commercial (1) Réserve légale Autres immobilisations incorporelles Réserves statutaires ou contractuelles Immobilisations incorporelles en cours Réserves réglementées Avances et acomptes Autres Immobilisations corporelles Report à nouveau Terrains Résultat de l'exercice (bénéfice ou perte) Constructions Subventions d'investissement Installations techniques, matériel et outillage industriels Provisions réglementées Autres immobilisations corporelles TOTAL I Immobilisations corporelles en cours Autres Produit des émissions de titres participatifs Avances et acomptes fonds Avances conditionnées Immobilisations financières (2) propres TOTAL I bis Participations évaluées par équivalence Provisions Provisions pour risques Autres participations pour risques Provisions pour charges Créances rattachées à des participations et charges TOTAL II Titres immobilisés de l'activité de portefeuille Dettes financières Autres titres immobilisés Emprunts obligataires convertibles Prêts Autres emprunts obligataires Autres immobilisations fi nancières Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit (2) TOTAL I Emprunts et dettes financières divers (3) 1 1 Stocks et encours Avances et acomptes reçus sur commandes en cours Matières premières et autres approvis ionnements Dettes d'exploitation Encours de production (biens et services) Dettes fournisseurs et Comptes rattachés Produits intermédiaires et finis Dettes fiscales et sociales Marchandis es Autres dettes d'exploitation Avances et acomptes versés sur commandes Dettes diverses Créances d'exploitation (3) Dettes sur immobilisations et Comptes rattachés Créances Clients et Comptes rattachés Dettes fiscales (impôts sur les bénéfices) Autres créances d'exploitation Autres dettes diverses Créances diverses (3) Instruments de trésorerie Capital souscrit appelé, non versé Produits constatés d'avance Valeurs mobilières de placement TOTAL III Actions propres (1) Ecarts de conversion Passif Autres titres Instruments de trésorerie TOTAL GENERAL Disponibilités (1) Dont à plus d'un an Charges constatées d'avance (3) Dont à moins d'un an TOTAL II (A l'exception, pour l'application de (1), des avances Charges à répartir sur plusieurs exercices et acomptes reçus sur commandes en cours) Primes de remboursement des emprunts Ecarts de conversion Actif (2) Dont concours bancaires courants et soldes créditeurs de banques TOTAL GENERAL (3) Dont emprunts participatifs CAPITAUX PROPRES DETTES COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 8/26

10 ANNEXE 5 ENTREPRISE VERNET COMPTE D E RESULT AT DE L'EXERCICE 23 (en K ) CHARGES (hors taxes) PRODUITS (hors taxes) Totaux partiels Totaux partiels Totaux partiels Totaux partiels Charges d'exploitation Produits d'exploitation Coût d'achat des marchandises vendues dans l'exercice Ventes de marchandises Achats de marchandises Production vendue Variation des stocks de marchandises 413 Ventes Consommation de l'exercice en provenance des tiers Travaux Achats stockés d'approvisionnements 31 Prestations de services matières premières autres approvisionnements 31 Mon tant net du chiffre d'affaires Variation des stocks d'approvisionnements Dont à l'exportation Achats de soustraitance Achats non stockés de matières et de fournitures Production stockée Services extérieurs : 3 28 Encours de production de biens personnel extérieur Encours de production de services loyers en créditbail Produits autres 328 Production immobilisée Impôts, taxes et versements assimilés Sur rémunérations Subventions d'exploitation Autres 212 Reprises sur provisions (et amortissements) Charges de personnel Transferts de charges Salaires et traitements 1 98 Autres produits Charges sociales 635 Dotations aux amortissements et provisions 996 Sur immobilisations : dotations aux amortissements Sur immobilisations : dotations aux provisions Sur actif circulant : dotations aux provisions Pour risques et charges : dotations aux provisions Autres charges TOTAL TOTAL Quotesparts de résultat sur opérations faites en comm un Quotesparts de résultat sur opérations faites en comm un Charges financières Produits financiers Dotations aux amortissements et provisions De participations Intérêts et charges assimilées D'autres valeurs mobilières et créances de l'actif immobilisé Différences négatives de change 7 13 Autres intérêts et produits assimilés 5 Charges nettes sur cessions de valeurs mobilières de placement Reprises sur provisions et transferts de charges financières Différences positives de change Produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement TOTAL TOTAL 5 Charges exceptionnelles Produits exceptionnels Sur opérations de gestion 2 Sur opérations de gestion 11 Sur opérations en capital : Sur opérations en capital Valeurs comptables des éléments immobilisés et financiers cédés Produits des cessions d'éléments d'actif Autres Subventions d'investissements virées au résultat Autres Dotations aux amortissements et provisions : Reprises sur provisions et transferts de charges exceptionnelles dotations aux provisions réglementées dotations aux amortissements et autres provisions TOTAL 2 TOTAL 11 Participation des salariés aux résultats Impôts sur les bénéfices Solde créditeur = bénéfice 287 Solde débiteur = perte 1 TOTAL GENERAL TOTAL GENERAL COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 9/26

11 Annexe 6 Renseignements complémentaires (en k ) Les concours bancaires courant s et les soldes créditeurs de banques momentanés sont de : 31/12/23 31/12/ Les intérêts courus su r les emprunts sont de : Des remboursements d'emprunts ont eu lieu en 23 pour un montant de 94 Annexe 7 Projet d'investissement La s ociété MANATIS envisage de développer une activité nouvelle : la distribution d'articles de sport dans des magasins spécialisés. M algré la concurrence exercée par les enseignes existantes, de nombreuses villes moyennes possèdent des centres commerciaux sans magasin de sport spécialisé. U ne première étape dans le développement de cette activité pourrait consister en l'ouverture de trente magasins de moyenne surface. L'ouverture de chaque nouveau magas in entraîne une dépense d'investissement estimée à 25. L'excédent brut d'exploitation généré par chaque magas in est estimé à 75 en 25 puis devrait augmenter de 1% en 26 puis de 5% en 27 et se stabiliser ensuite. Les dotations aux amortissements fiscalement déductibles représentent 35 chaque année pour chaque magasin. La valeur vénale (égale à la valeur comptable) de chaque magasin à la fin de l'année 29 est estimée à 75. La s ociété est soumise à l'impôt sur les sociétés au taux de 33,1/3 %. La rentabilité attendue pour un investissement de ce type est de 12 %. Le taux de rendement d'un placement sans risque est de 5 % sur le marc hé financier. Le financement de l'investissement sera assuré par une augmentation de capital et une émission d'obligations à bons de souscription d'actions (OBSA ). L'emprunt, d'une durée de dix ans, sera remboursé in fine, le lu janvier 215. Le taux d'intérêt nominal est de 2,5 %. C haque obligation est assortie de dix bons de souscription d'actions. Un bon permet de souscrire une action au prix de 75 entre le 1/7/26 et le 3/6/27. Annexe 8 Modalit és de rè gleme nt du f ournisseur L'extrait du c ontrat du fournisseur américain précise : qu'un acompte en dollars (USD) égal à 25 % du montant total du contrat est perçu à la signature du contrat, qu'un paiement en dollars (USD) égal à 7 % du montant total du contrat est perçu à la livraison des marchandises, que le solde est réglé en dollars (USD ) 3 jours après la livrais on. COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 1/27

12 Annexe 9 Couvert ure par cont rat à t erme f erme ou opt ionnel Le 2 janvier 24, en réponse à sa demande, la s ociété VERNET reçoit de son agence bancaire les deux propositions suivantes : 1 Couverture par un contrat ferme Proposition pour un euro en devise : Date : 2 janvier 24 USD Cours au comptant (spot) 1,2587 Cours à terme : échéance 13 septembre 24 1, Couverture par achat d'une option émise par nos soins Option d'achat d'usd Option de vente d'usd Prix d'exercice 1,25 USD 1,27 USD Type A l'européenne Date d'échéance 13 septembre 24 Montant à couvrir Selon vos besoins Prime à payer ce jour 1,75 % du montant couvert Annexe 1 Couvert ure par wa rrant s sur devises EUR/USD Une recherche par échéance et par ris que a donné les deux warrants s uivants : Type Prix d'exercice Echéance Prime Parité (c) Quotité Call (a) 1,26 USD 13/9/4,34 1/1 5 Put (b) 1,24 USD 13/9/4,29 1/1 5 (a) U n Call warrant EUR/USD est un warrant de type Call EUR / Put USD (b) Un P ut warrant EUR/USD es t un warrant de type Put EUR / Call USD (c ) II faut 1 warrant pour une transaction de 1. COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 11/27

13 Annexe A (A rendre avec la copie) TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS CO MPTABLES (en k euros) Flux de trésorerie liés à l'activité RÉSULTAT D'EXPLOITATION Élimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité : Amortissements et provisions (1) Transferts de charges au compte de charges à répartir Résultat brut d'exploitation Moins variation du besoin en fonds de roulement d'exploitation Stocks Créances d'exploitation Dettes d'exploitation Flux net de trésorerie d'exploitation Autres encaissements et décaissements liés à l'activité : Charges financières Produits financiers Impôt sur les bénéfices, hors impôt sur les plusvalues de cession Charges et produits exceptionnels liés à l'activité Autres créances liées à l'activité Autres dettes liées à l'activité Flux net de trésorerie généré par l'activité Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement Acquisit ions d'immobilisations Cessions d'immobilisations nettes d'impôts (2) Réduction d'immobilisations financières Variation des dettes et des créances sur immobilisations Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement Flux de trésorerie liés aux opérations de financement Dividendes versés (3) Augmentations de capital Émissions d'emprunts (4) Remboursements d'emprunts Subventions d'investissements reçues Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement Variation de trésorerie Trésorerie d'ouverture Trésorerie de clôture (1) Auc une provision n' a été enre gistrée au cours des trois exercices 2, 21 et 22. Il en est de même pour l exercice 23. (2) Les cessions concernent des immobilisations acquises 1 7 k et amorties de 5 k. (3) L'e ntreprise a systématiquement r eporté à nouv eau ses résultats de puis sa création. (4) dont 1 k d'avance en compte courant effectuée par MANATIS COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 12/27

14 Proposition de correction DOSSIER 1 : DIA GNOSTIC FINA NCIER 1 ère partie Financement de l'activité commerciale 1) Indiquer l'intérêt de la méthode du besoin en f onds de rouleme nt d'exploitation normatif. Rappel du mode de calcul du B.F.R.E par la méthode traditionnelle A partir d un bilan fonctionnel, le B.F.R.E. se c alcule ainsi : Stocks + Créances d exploitation De ttes d ex ploitation. Les inconvénients de la méthode traditionnelle de calcul du B.F.R.E Cette méthode est statique et non dynamique. En effet, les calculs sont effectués à partir des soldes de fin de période des comptes intéressés d'un bilan. Donc ces informations ne sont pas très fiables si l on souhaite anticiper sur l exercice à venir! Conséquence Il est préférable de raisonner sur des montants moyens. En effet, même si cela n est pas parfait, ce sera plus représentatif de la réalité. L objectif du c alc ul du B.F.R.E normatif est de pallier, en partie, aux inconvénients indiqués cidessus. D'autre part le calcul du B.F.R normatif permet de calc uler fac ilement le B.F.R prévisionnel. En effet le B.F.R normatif est exprimé en jours de C.A.H.T, donc il est facile d'extrapoler en fonction de C.A.H.T prévisionnel. Toutefois, le B.F.R normatif permettra une prévision plus réaliste s'il est exprimé en variable et en fixe. Principe du B.F.R normatif Pour chaque composante du B.F.R.E, on va calculer un délai moyen et un coefficient de pondération moyen (appelé aussi : ratio de structure ou c oefficient de proportionnalité). Les pos tes d actif constitueront donc des emplois et les postes de passif, des ressources. D autre part, c haque emploi ou ressource sera égal au produit de son délai par son coefficient. 2) Evaluer le besoin en f onds de rouleme nt d'exploitation en jours de chiff re d'aff aires hors taxes Remarque préalable : l'énoncé précise que les dettes et les créances sur l'etat au titre de la T.V.A seront ignorées ainsi que le problème de la T.V.A sur importation. Nous supposons donc que l'énoncé sousentend qu'il ne faut pas tenir compte dans le B.F.R de l'emploi que constitue la T.V. A déductible et de la ressource que constitue la T.V.A collectée. Toutefois nous supposons parallèlement qu'il faut tenir compte de la T.V. A pour calculer les coefficients de pondération des postes "Clients" et "Fournisseurs". Elément Délais (I) Coefficients (II) Emplois I * II Ressources I * II Stocks de marchandises Meubles 45 2/3 (a) 3 Tissus 45 2/3 3 Vaisselle 3 2/3 2 Autres 2/3 Créances clients Particuliers,9568 (b) Collectivité 6, ,376 Total A 94,38 Fournisseurs Meubles 6,3189 (c) 19,13 Tissus 6, ,35 Vaisselle 6,1595 9,57 Autres 3,797 2,39 Total B 45,44 COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 13/27

15 (a) => L'énoncé précise que toutes les marchandises sont vendues avec une marge de 5% sur les prix d'achat. Rappel du mode de calcul du coefficient des marchandises si on raisonne à l'unité Coefficient = [ Coût d'achat H.T d'une marchandise vendue Prix de vente unitaire H.T ] => PV = PA +,5 PA => PV = 1,5 PA => Coefficient = Prix d'achat/1,5 prix d'achat => Coefficient = 1/1,5 = 2/3 Conséquence : l'énoncé précisant bien que TOUTES les marchandises sont vendues avec une marge de 5%, le coefficient est donc identique pour les 4 types de marchandises! Remarque : on pouvait aussi raisonner globalement mais dans ce cas les coefficients auraient été différents : Rappel du mode de calcul du coefficient des marchandises si on raisonne globalement Coefficient = Coût d'achat H.T des matières premières c on sommées C.A.H.T total => Coefficient des meubles = 2/3 *,4 1 =,2667 => Coefficient des tissus = 2/3 *,3 1 =,2 => Coefficient vaisselle = 2/3 *,2 1 =,1333 => Coefficient autres = 2/3 *,1 1 =,67 Conséquence : si on avait raisonné ainsi, les emplois auraient été respectivement de : => Meubles => 45 *,2667 = 12 => Tissus => 45 *,2 = 9 => Vaisselle => 3 *,1333 = 4 => Autres => *,67 = (b) => Coefficient des clients = C.A.T.T.C du client/c.a.h.t total => Coefficient des particuliers = (C.A.H.T *,8 * 1,196)/C.A.H.T =,8 * 1,196 =,9568 => Coefficient des collectivités = (C.A.H.T *,2 * 1,196)/C.A.H.T =,2 * 1,196 =,2396 Vérification :,9568 +,2396 = 1,196 (c) => Coefficient des fournisseurs = Achat T.T.C du fournisseur/c.a.h.t total Rappel de l'hypothèse de départ : l'énoncé précise que les dettes et les créances sur l'etat au titre de la T.V.A seront ignorées ainsi que le problème de la T.V.A sur importation. Nous supposons donc que l'énoncé sousentend qu'il ne faut pas tenir compte dans le B.F.R de l'emploi que constitue la T.V.A déductible et de la ressource que constitue la T.V.A collectée. Toutefois nous supposons parallèlement qu'il faut tenir compte de la T.V.A pour calculer les coefficients de pondération des postes "Clients" et "Fournisseurs". CAHT *,4 * 1,196 => Coefficient du fournisseur de meubles = 1,5,4 * 1,196,4784 = = =,3189 CAHT 1,5 1,5 COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 14/27

16 CAHT *,3 * 1,196 => Coefficient du fournisseur de tissus = 1,5,3 * 1,196,3588 = = =,2392 CAHT 1,5 1,5 CAHT *,2 * 1,196 => Coefficient du fournisseur de vaisselles = 1,5,2 * 1,196,2392 = = =,1595 CAHT 1,5 1,5 CAHT *,1 * 1,196 => Coefficient des autres fournisseurs = 1,5,1 * 1,196,1196 = = =,797 CAHT 1,5 1,5 Remarque : si on n'avait pas tenu compte du tout de la T.V.A sur les importations, les coefficients auraient été les suivants : => Fournisseurs de meubles =>,4/1,5 =,2667 => Fournisseurs de tissus =>,3/1,5 =,2 => Fournisseurs de vaisselle =>,2/1,5 =,1333 => Fournisseurs "autres" => Coefficient inchangé =,797 Conséquence : si on avait raisonné ainsi, les ressources auraient été respectivement de : => Fournisseurs de meubles =>,2667 * 6 = 16 => Fournisseurs de tissus =>,2 * 6 = 12 => Fournisseurs de vaisselle =>,1333 * 6 = 8 => Fournisseurs "autres" => Ressource inchangée =,797 * 3 = 2,39 Concl usion : => B.F.R.E = 94,38 45,44 = 48,94 a rrondi à 49 jours de C.A.H.T. 3) Commenter le ré sultat obtenu en indiquant comment le stock est f inancé et de f açon plus générale, les conséquences f inancières du niveau du be soin en f onds de roule ment d'exploitation. Les stocks représentent 8 jours de C.A.H.T. Ils sont donc financés dans cette entreprise par du crédit fournisseurs (45,44 jours de C.A.H.T ). L e reste, envi ron 34 jours de C.A.H.T, doi t do nc être fi nancé par d'a utres ressources circulantes, par le F.R.N.G (Financements propres + Dettes financières A ctif immobilisé ) ou pa r du découvert bancaire. La trésorerie nette = F.R.N.G B.F.R => P lus le B.F.R est élevé moins la trésorerie est importante. En conséquence plus le B.F.R est important (les stocks aggravant ce B.F.R) et moins l'entreprise disposera de trésorerie nette. Pour commenter valablement le B.F.R il faudrait le comparer dans le temps et dans l'espace (autres entreprises comparables). COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 15/27

17 2 ème partie Flux de trésorerie et diagnostic 1) Préciser les similitudes et les différences entre le tableau des flux de trésorerie de l'ordre des expertscomptables et le tableau de f inancement du Plan comptable général. Similitude entre le 2 tableaux La finalité des 2 tableaux de financement es t de mettre en avant la variation de la trésorerie s ur 2 exercic es successifs. Dans les 2 tableaux on retrouve les mêmes informations (à quelques détails près) c oncernant les variations des postes d'actif immobilisé, de capitaux propres et de dettes financières. Dif f érences ent re les 2 t ableaux La différence essentielle entre les 2 tableaux réside dans le mode de calcul de la variation de la trésore rie. Dans le T.F de P.C.G la trés orerie nette apparaît comme étant la différence entre le F.R.N.G et le B.F.R. Dans le tableau de l'o.e.c, la trésorerie nette apparaît comme étant la somme de la trésorerie liée à l'activité, de celle liée aux investissements et de celle liée au financement. En conséquence le tableau de l'o.e.c explique beaucoup mieux la variation de trésorerie que le T.F du P.C.G. Il es t important pour l'entreprise de comprendre d'où viennent ses éventuelles difficultés de trésorerie. Or s'il apparaît que le déficit de trésorerie vient de l'activité il est urgent de remédier à ce problème. En effet, logiquement c'est l'activité de l'entreprise qui doit dégager principalement de la trésorerie, l'activité étant "ce pour quoi l'entreprise a été créée"! Il existe d'autres différences techniques, notamment : la totalité des C.B et S.C.B sont classés en trésorerie passive dans le T.F du P.C.G alors que dans le tableau de l'o.e.c, seuls les C.B et S.C.B momentanés en font partie. la totalité des V.M.P s ont classées en c réances hors exploitation dans le T.F du P.C.G alors que dans le tableau de l'o.e.c, les V.M.P Nettes du bilan comptable ne présentant pas de risque de variation de valeur en raison de leur nature et pouvant être facilement c onverties en disponibilité du fait de l'existence d'un marché ou d'un acquéreur potentiel sont classées en trésorerie passive. dans le T.F du P.C.G les créances d'exploitation et hors exploitation sont exprimées en "brut" alors qu'elles sont exprimées en "net" dans le tableau de l'o.e.c. COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 16/27

18 2) Elabore r le tableau des f lux de trésorerie de l'ordre des expe rtscomptables pour l'exe rcice 23 (annexe A à rendre avec la copie). Flux de trésorerie liés à l'activité RÉSULTAT D'EXP LOITATION Élimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité : Amortissements et provisions (1) Transferts de charges au compte de charges à répartir Résultat brut d'exploitation Moins variation du besoin en fonds de roulement d'exploitation Stocks Créances d'exploitation Dettes d'exploitation Flux net de trésorerie d'exploitation (a) 94 (b) (c) 19 (d) 571 (e) Autres encaissements et décaissements liés à l'activité :. Charges financières. Produits financiers. Impôt sur les bénéfices, hors impôt sur les plusvalues de cession. Charges et produits exceptionnels liés à l'activité. Autres créances liées à l'activité. Autres dettes liées à l'activité (f) 5 (g) 9 (h) 8 (i) Flux net de trésorerie généré par l'activité Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement Acquisit ions d'immobilisations Cessions d'immobilisations nettes d'impôts (2) Réduction d'immobilisations financières Variation des dettes et des créances sur immobilisations (j) Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement Flux de trésorerie liés aux opérations de financement Dividendes versés (3) Augmentations de capital Émissions d'emprunts (4) Remboursements d'emprunts Subventions d'investissements reçues (k) 94 (k) Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement Variation de trésorerie Trésorerie d'ouverture (l) 162 (l) Trésorerie de clôture (l) (1) Auc une provision n' a été enre gistrée au cours des trois exercices 2, 21 et 22. Il en est de même pour l e xercice 23. (2) Les cessions concernent des immobilisations acquises 1 7 k et amorties de 5 k. (3) L'e ntreprise a systématiquement r eporté à nouv eau ses résultats de puis sa création. (4) dont 1 k d'avance en compte courant effectuée par MANATIS (a) => Produits d'exploitation Charges d'exploitation => = 54 (b) => cf compte de résultat (c) => La variation des stocks doit venir en "" en terme de trésorerie => Variation = = 413 => Variation = (d) => La variation des créances d'exploitation doit venir en "" en terme de trésorerie => Variation = ( ) ( ) = 19 => Variation = + 19 (e) => La variation des dettes d'exploitation doit venir en "+" en terme de trésorerie => Variation = ( ) ( ) = 571 => + Variation = 571 (f) => cf compte de résultat => En "" en terme de trésorerie COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 17/27

19 (g) => cf compte de résultat => En "+" en terme de trésorerie (h) => cf compte de résultat = Produits sur opérations de gestion Charges sur opérations de gestion => 11 2 = 9 (i) => La variation des autres dettes liées à l'activité doit venir en "+" en terme de trésorerie => Ici il s'agit des intérêts courus sur emprunts => Variation = = 8 => Variation = 8 (j) => On doit retrouver la variation en valeur brute des immobilisations entre 22 et 23 L'entrepri se a été créée en 2 => On peut retrouver les immobilisations brutes de 22. => 1 ère façon : On fait la somme des acquisitions d'immobilisations entre 2 et 22 apparaissant dans le tableau de l'o.e.c sans oublier de retirer la valeur d'entrée de l'immobilisation cédée en 22. => = 7 3 => 2 ème façon : On prend la valeur nette des immobilisations de 22 (cf bilan 22), on ajoute les amortissements depuis 2 (cf tableau de l'o.e.c) et on retire les amortissements repris suite à la cession intervenue en 22 (5) => = 7 3 Conséquence : => Immobilisations brutes 23 Immobilisations brutes 22 = Variation des immobilisations => = + 25 (k) => On peut présenter le tableau suivant : Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit C.B et S.C.B momentanés Intérêts courus sur emprunts Total On peut donc écrire : Augmentation des emprunts en 23 Diminution des emprunts en 23 = L'énoncé précise qu'il y a eu pour 94 d'emprunts remboursés en 23 => x 94 = => x = => x = 418 (l) => On peut présenter le tableau suivant : Disponible Trésorerie de clôture (fin 23) 536 Trésorerie d'ouverture (fin 22) 189 C.B et S.C.B momentanés Total => Variation de trésorerie = Trésorerie de clôture Trésorerie d'ouverture => Variation de trésorerie = = 362 Remarque : on peut vérifier que l'on retrouve cette variation de trésorerie en effectuant la somme des 3 flux nets de trésorerie => = 362 COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 18/27

20 3) En une page au minimum, prése nter un diagnostic de l'activité et du f inancement de l'entreprise VERNET depuis sa création. a) Evolution de la prof itabilité Vente de marchandises Variation en valeur absolue Variation en valeur relative Coût d'achat des marchandises vendues (a) = Marge commerciale ,74 % + Production de l'exercice Consommation de l'exercice en provenance des tiers = Valeur ajoutée ,87% + Subvention d'exploitation I.T.V.A Charges de personnel = E.B.E N S + R.A.P d'exploitation D.A.P d'exploitation = Résultat d'exploitation N S (a) => Achat de marchandises +(Variation du stock de marchandises) Vente de marchandises Variation en valeur absolue Variation en valeur relative Coût d'achat des marchandises vendues = Marge commerciale ,61 % + Production de l'exercice Consommation de l'exercice en provenance des tiers = Valeur ajoutée ,94 % + Subvention d'exploitation I.T.V.A Charges de personnel + R.A.P d'exploitation = E.B.E ,31 % D.A.P d'exploitation = Résultat d'exploitation N S COMPTALIA.COM Ce corrigé est four ni à titre indicatif et ne saur ait engager la responsabilité de Comptalia.com 19/27

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

Les corrigés des examens DPECF - DECF

Les corrigés des examens DPECF - DECF 48h après l examen sur www.comptalia.com 1 ère Ecole en ligne des professions comptables Spécialiste des préparations à l'expertise Comptable et des formations en compta-gestion via Internet Les corrigés

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

LE BILAN FONCTIONNEL

LE BILAN FONCTIONNEL LE BILAN FONCTIONNEL Le bilan fonctionne est établi à partir du bilan comptable avant affectation du résultat. Il est un outil d'analyse de l'entreprise. 1. LES OBJECTIFS DE L ANALYSE FONCTIONNELLE DU

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Analyse Financière. Séance 1/ L'information comptable et la lecture financière du bilan

Analyse Financière. Séance 1/ L'information comptable et la lecture financière du bilan Analyse Financière Module de 27h. Projets de groupe ( analyse financière de quelques entreprises du CAC40 ). CC : 40% Participation (20%), contrôle intermédiaire (40%), projet à rendre ( 40% ) CF : 60%

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

BILAN (Exprimé en dinars) Exercice clos au 31 décembre Notes n n-1

BILAN (Exprimé en dinars) Exercice clos au 31 décembre Notes n n-1 Modèle du Bilan (ntreprise)... BILAN (xprimé en dinars) xercice clos au 31 décembre Notes n n-1 Actifs Actifs non courants Actifs immobilisés Immobilisations incorporelles Moins : amortissements () ()

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot Exercices d analyse financière avec corrigés détaillés Béatrice et Francis Grandguillot 5 e édition 2010-2011 Béatrice et Francis GRANDGUILLOT sont professeurs de comptabilité-gestion et de fiscalité dans

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés.

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés. - 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1 Objectif(s) : o Evaluation de la variation de la trésorerie d'exploitation ; o Encaissements et décaissements. Pré-requis : o Etre capable de distinguer

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA Sommaire Partie 1 : Analyse des documents de synthèse Cours 1 - Soldes Intermédiaires de Gestion... 3 Cas 1-1 : Marie (SIG sans retraitement)...

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

Plan comptable français www.lacompta.org

Plan comptable français www.lacompta.org Plan comptable français www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels CLASSE 1 : www.lacompta.org COMPTES DE CAPITAUX 10. Capital et réserves 101. Capital 1011. Capital souscrit - non

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Annexe C. Éléments d'analyse financière 143 ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Résumé Cette annexe présente quelques éléments comptables qui peuvent servir à l'analyse financière des entreprises.

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 - 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 Objectif(s) : o Pré-requis : Relation de la variation de la Trésorerie d'exploitation avec l'excédent Brut d'exploitation (E.B.E.) et la variation

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

DESTINATAIRE = OPE REGION

DESTINATAIRE = OPE REGION DESTINATAIRE = OPE REGION REGION = SUD EST RESTAUMARCHE N 30342 DATE D'OUVERTURE : 29/10/1991 DATE PASSAGE POIVRE ROUGE : SOCIETE : SAS COKEYA VILLE : ALES ADHERENT : M. DEMAZURE CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes

Déterminer et financer le cycle d exploitation. Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Déterminer et financer le cycle d exploitation Animé par : Stéphane Carton Cabinet In Extenso, Rennes Définition du : C est l'ensemble des opérations réalisées, de l'achat (matières premières, fournitures,

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 68/54 DÉCISION (UE) 2015/425 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 15 décembre 2014 modifiant la décision BCE/2010/21 concernant les comptes annuels de la Banque centrale européenne (BCE/2014/55) LE CONSEIL

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT 1- Présentation. Le budget des investissements est concerné par deux catégories de projets : Les projets importants dont les effets financiers

Plus en détail

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES Liste des comptes du plan de référence spécifique à Eglise Evangélique Luthérienne de France (Inspection de Paris) pour l'année 2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES 1021

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3)

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) -Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT Les conventions générales comptables ont été appliquées,

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES DES CHAMPS ELYSEES Place Troisdorf 91000 EVRY Comptes Annuels au : 31 décembre 2014 SIRET : 32631653600019 Action Expertise - SECE - Société d'expertise Comptable et de Conseils aux Entreprises 110, boulevard

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC.

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. Premier trimestre terminé le 30 novembre 2005 Les états financiers consolidés joints ont été préparés par la direction de Alphinat Inc. et n ont pas été examinés

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes Ce Plan Comptable des Associations est extrait du Plan Comptable Général 1999 et il intègre les nouveaux comptes issus de l'arrêté du 8avril 1999

Plus en détail

Dossier Financier 2015

Dossier Financier 2015 COMITE DEPARTEMENTAL HANDBALL YVELINES Dossier Financier 2015 La France, Une terre de handball Siège : 7 passage Paul Langevin, 78370 Plaisir Tél : 01 30 54 09 60 Fax : 01 34 81 19 52 Site internet : www.comite78-handball.org

Plus en détail

NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires

NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires Objectif 01. La Norme Comptable NC 01 -"Norme Comptable Générale" définit les règles relatives à la présentation des états financiers

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Avis portant plan et règles de fonctionnement des comptes et présentation des états financiers des entités d assurances et /ou de réassurances.

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

TSTT ACC OUTILS DE GESTION COMMERCIALE FICHE 1 : LES MARGES

TSTT ACC OUTILS DE GESTION COMMERCIALE FICHE 1 : LES MARGES TSTT ACC OUTILS DE GESTION COMMERCIALE FICHE 1 : LES MARGES Coût de revient du produit + Marge du fabricant = Prix de vente HT au distributeur Prix d'achat HT du distributeur + Marge du distributeur =

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée : 4h Coefficient

Plus en détail

Chapitre 12. Les modes de financement. 1 Exercice 12.07

Chapitre 12. Les modes de financement. 1 Exercice 12.07 Chapitre 12 Les modes de financement 1 Exercice 12.07 Augmentation de capital Début janvier N, les dirigeants de la SA VIDEOCOM décident deux opérations : - la création d'une filiale, la société anonyme

Plus en détail

Bilan actif. Document fin d'exercice

Bilan actif. Document fin d'exercice Bilan actif Sage 100 Comptabilité i7 pour SQL Server 7.72 Date de tirage 21/10/14 à 19:15:40 Page : 1 Valeurs brutes Amortis. et provisions Immobilisations corporelles 4 267,36 Eu 3 046,29 Eu 1 221,07

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Rapport financier semestriel. Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY

Rapport financier semestriel. Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY Rapport financier semestriel 2013 Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY SOMMAIRE RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE DU CONSEIL D AMINISTRATION

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Liste alphabétique des comptes par classe Comptes de capitaux

Liste alphabétique des comptes par classe Comptes de capitaux Liste alphabétique des comptes par classe Comptes de capitaux Actionnaires : Capital souscrit - non appelé 109000 Amortissements dérogatoires 145000 Autres 131800 Autres 139180 Autres dettes 168700 Autres

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER ANNUEL

RAPPORT FINANCIER ANNUEL RAPPORT FINANCIER ANNUEL Exercice 2013-2014 RAPPORT FINANCIER ANNUEL Exercice 2013-2014 Sommaire Attestation du dirigeant... 3 Comptes Sociaux... 4 Comptes Consolidés Groupe... 24 Rapports des Commissaires

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

D.E.S.C.F - UV 1 - Module 8 Consolidation dans les groupes de sociétés. Corrigé - Cas IG/IP/MEE

D.E.S.C.F - UV 1 - Module 8 Consolidation dans les groupes de sociétés. Corrigé - Cas IG/IP/MEE D.E.S.C.F UV 1 Module 8 Cas IG/IP/MEE Corrigé D.E.S.C.F UV 1 Module 8 Consolidation dans les groupes de sociétés Corrigé Cas IG/IP/MEE HYPOTHESE N 1 : FILIALE EN INTEGRATION GLOBALE 6 étapes sont à distinguer

Plus en détail