Ratios sectoriels. Dossier exemple. Dossier exemple-caroline. Références du dossier : Date : 24/09/2012 Auteur : Caroline

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ratios sectoriels. Dossier exemple. Dossier exemple-caroline. Références du dossier : Date : 24/09/2012 Auteur : Caroline"

Transcription

1 Ratios sectoriels Dossier exemple Références du dossier : Date : 24/09/2012 Auteur : Caroline Dossier exemple-caroline 1 P a g e

2 SOMMAIRE LE BENCHMARKING SECTORIEL 5 RENTABILITE & PRODUCTIVITE 6 PRODUCTION DU TRAVAIL (K ) 7 RENDEMENT DES CAPITAUX PROPRES NETS (%) 9 RENTABILITÉ FINANCIÈRE (%) 11 RENTABILITÉ NETTE (%) 13 TAUX DE ROTATION DE L'ACTIF ÉCONOMIQUE (%) 15 STRUCTURE FINANCIERE 17 AUTONOMIE FINANCIÈRE (%) 18 ENDETTEMENT (%) 20 EQUILIBRE FINANCIER 22 INDÉPENDANCE FINANCIÈRE 24 LIQUIDITÉ GÉNÉRALE 26 GESTION 28 CAPACITÉ D'AUTOFINANCEMENT (%) 29 EVOLUTION DU CHIFFRE D'AFFAIRES (%) 31 ROTATION DES STOCKS (J) 33 2 P a g e

3 TAUX DE MARGE COMMERCIALE (%) 35 TRESORERIE 37 DÉLAI DE RÈGLEMENT CLIENTS (J) 38 DÉLAI DE RÈGLEMENT FOURNISSEURS (J) 40 TAUX DE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT (%) 42 VALEUR AJOUTEE 44 EVOLUTION DE LA VALEUR AJOUTÉE (%) 45 PART DE L ÉTAT (%) 47 PART DE L'AUTOFINANCEMENT (%) 49 PART DES PRÊTEURS (%) 51 PART DES SALARIÉS (%) 53 TAUX DE VALEUR AJOUTÉE (%) 55 SCORE 57 SCORE CONAN-HOLDER NPC 58 TABLEAUX FINANCIERS 61 BILAN ACTIF 62 BILAN PASSIF 63 COMPTE RESULTAT 64 CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT AVANT REPARTITION 65 FONDS DE ROULEMENT, BESOINS EN FONDS DE ROULEMENT ET TRESORERIE 66 3 P a g e

4 4 P a g e

5 LE BENCHMARKING SECTORIEL Le benchmarking est une démarche consistant à confronter les performances d une société à celles des autres. Pratiquer le benchmarking, c'est aussi rechercher les meilleures méthodes utilisées dans une activité permettant à l'entreprise d'améliorer ses performances. Le benchmarking est un processus continu et systématique d évaluation des produits, des services et des méthodes par rapport à ceux des concurrents. La finalité du benchmarking : - Rassurer et confronter les décisions stratégiques par rapport aux concurrents - Améliorer la compétitivité - Réduire les coûts - Identifier les points forts pour encore les développer - Identifier les faiblesses afin de les améliorer La démarche de benchmarking peut s appliquer en 4 étapes : 1. 1.La planification : Il convient dans un premier temps d'exploiter toutes les informations disponibles afin d'identifier les entreprises avec lesquelles on pourra effectuer des comparaisons. Puis dans un second temps, de sélectionner les entreprises dont les méthodes surpassent les autres. Il peut s'agir d'entreprises concurrentes ou leader dans un domaine, mais aussi d'entreprises dans lesquelles on a repéré que les opérations, qui font l'objet du benchmarking, sont réalisées avec le maximum d'efficacité. 2.L analyse : Cette étape consiste à comparer les données obtenues aux données internes. Cette comparaison permet de dégager un écart de performance, positif ou négatif. L'écart négatif révèle des opportunités d'amélioration des méthodes. L'écart positif est encourageant et doit inciter à poursuivre l'effort de comblement des écarts négatifs. Il convient ensuite de se fixer des objectifs et de traduire en termes opérationnels pour l'entreprise, ce qui a été découvert à l'extérieur. 3.Intégration : Il s'agit d appliquer les objectifs. Cette étape consiste à : - Etablir une liste des objectifs existants dans l'entreprise - Réexaminer ces objectifs par rapport aux résultats de l'enquête de benchmarking - Modifier les objectifs (confirmation, modification de l'ordre de priorité, fixation de nouveaux objectifs...) 4.Action : La mise en œuvre de nouvelles méthodes s'effectue par les voies hiérarchiques ou par le biais d'une équipe projet spécialement constituée. Enfin on doit mettre en place un processus de contrôle afin de s'assurer que les résultats du benchmarking sont bien mis en place ; vérifier si toutes les étapes ont bien été suivies ou si d'autres approches de remplacement ont été envisagées. Il faut également vérifier si l'entreprise a gagné en efficacité et expertise. 5 P a g e

6 Rentabilité & Productivité 6 P a g e

7 PRODUCTION DU TRAVAIL (K ) Composition du panel : Définition La valeur ajoutée produite rapportée à l effectif moyen permet de mesurer la productivité de la main d œuvre. Augmenter la productivité permet à l'entreprise de produire plus avec le même nombre de salariés. C'est la recherche de ce que l'on appelle les "gains de productivité". Plus la productivité augmente, mieux c'est pour l'entreprise car cela signifie qu'elle produit la même quantité avec moins de facteurs de production et r... Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise Données du secteur Performance A savoir Ratio_Designation, suite 7 P a g e

8 PRODUCTION DU TRAVAIL (K ), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 ORENDA Provence Al Dossier exemple Limousin 58 3 KARLY Ile De France 41 4 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de VALERIO Lorraine 35 6 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 0 7 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 0 8 SARL GAUTER Ile De France 0 9 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 0 10 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 0 Commentaires 8 P a g e

9 RENDEMENT DES CAPITAUX PROPRES NETS (%) Composition du panel : Définition La rentabilité des capitaux propres, ou rentabilité financière, se mesure par le rapport résultat net/capitaux propres. Elle est aussi égale à la somme de la rentabilité économique et de l'effet de levier. Si le recours à l'endettement peut permettre d'obtenir une rentabilité des capitaux propres nettement supérieure à la rentabilité économique, il fait aussi peser un risque financier plus lourd sur les actionnaires, dont l'exigenc... Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 1,62 54,73 47,88 Données du secteur 4,18 6,34-1,25 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 9 P a g e

10 RENDEMENT DES CAPITAUX PROPRES NETS (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 73,79 2 Dossier exemple Limousin 47,88 3 ORENDA Provence Al... 41,10 4 VALERIO Lorraine 30,07 5 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 16,85 6 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 15,74 7 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 3,47 8 SARL GAUTER Ile De France 1,24 9 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 0,74 10 KARLY Ile De France -154,05 Commentaires 10 P a g e

11 RENTABILITÉ FINANCIÈRE (%) Composition du panel : Définition La rentabilité financière est une appréciation de la performance financière qui exprime la capacité qu ont les capitaux propres à secréter des ressources. Si la rentabilité est élevée et, notamment, si elle est supérieure au taux d intérêt pratiqué sur le marché financier, l entreprise n aura pas de difficulté à augmenter ses capitaux propres Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 1,91 80,14 55,97 Données du secteur -2,42-10,49-3,20 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 11 P a g e

12 RENTABILITÉ FINANCIÈRE (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 116,50 2 Dossier exemple Limousin 55,97 3 ORENDA Provence Al... 41,10 4 VALERIO Lorraine 28,67 5 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 18,82 6 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 16,17 7 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 2,63 8 SARL GAUTER Ile De France 0,62 9 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM -14,07 10 KARLY Ile De France -170,27 Commentaires 12 P a g e

13 RENTABILITÉ NETTE (%) Composition du panel : Définition Ce taux de rentabilité est un bon indicateur pour mesurer l'efficacité de l activité d'une entreprise. En effet, le but d'une entreprise est de créer de la valeur pour obtenir une rentabilité positive. La rentabilité est ici d ordre commercial puisqu elle mesure le résultat d exploitation par rapport au chiffre d affaires hors taxe. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 0,82 3,29 2,58 Données du secteur 1,19 0,22 1,97 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 13 P a g e

14 RENTABILITÉ NETTE (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 10,41 2 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 4,06 3 VALERIO Lorraine 2,97 4 Dossier exemple Limousin 2,58 5 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 2,50 6 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 2,26 7 ORENDA Provence Al... 2,03 8 SARL GAUTER Ile De France 0,14 9 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 0,07 10 KARLY Ile De France -3,90 Commentaires 14 P a g e

15 TAUX DE ROTATION DE L'ACTIF ÉCONOMIQUE (%) Composition du panel : Définition L'actif économique de l'entreprise représente la somme des investissements nécessaire pour réaliser le chiffre d'affaires Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 1,89 4,01 3,13 Données du secteur 5,14-0,41 3,76 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 15 P a g e

16 TAUX DE ROTATION DE L'ACTIF ÉCONOMIQUE (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 KARLY Ile De France 728,50 2 ORENDA Provence Al... 4,42 3 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 3,56 4 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 3,47 5 Dossier exemple Limousin 3,13 6 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 2,83 7 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 2,72 8 VALERIO Lorraine 2,21 9 SARL GAUTER Ile De France 0,91 10 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 0,82 Commentaires 16 P a g e

17 Structure financière 17 P a g e

18 AUTONOMIE FINANCIÈRE (%) Composition du panel : Définition Le ratio d'autonomie financière donne une indication sur le niveau d'endettement de la société. Supérieur à un, il peut traduire un recours trop important à l'emprunt. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 81,55 19,19 15 Données du secteur 19,09 15,29 10,78 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 18 P a g e

19 AUTONOMIE FINANCIÈRE (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 50,31 2 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 47,91 3 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 47,27 4 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 33,66 5 ORENDA Provence Al... 28,85 6 VALERIO Lorraine 23,48 7 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 22,04 8 Dossier exemple Limousin 15 9 SARL GAUTER Ile De France 9,55 10 KARLY Ile De France -4,82 Commentaires 19 P a g e

20 ENDETTEMENT (%) Composition du panel : Définition Le ratio d'endettement est un indicateur financier qui mesure le niveau d'endettement d'une entreprise. Une entreprise déjà trop endettée aura sûrement plus de difficultés à rembourser une dette supplémentaire. Ce ratio à deux utilités : Récapitulatif des tendances : - Pour les banques et institutions financières, le ratio d'endettement permet d'évaluer le niveau d'endettement, mais aussi, et surtout d'estimer la capacité de remboursement d'un emprunteur éve... Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 0 40,73 48,80 Données du secteur 50,69 42,13 46,28 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 20 P a g e

21 ENDETTEMENT (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 KARLY Ile De France 14,61 2 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 17,70 3 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 23,74 4 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 24,47 5 ORENDA Provence Al... 27,55 6 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 28,66 7 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 33,63 8 VALERIO Lorraine 38,59 9 Dossier exemple Limousin 48,80 10 SARL GAUTER Ile De France 88,32 Commentaires 21 P a g e

22 EQUILIBRE FINANCIER Composition du panel : Définition L équilibre financier est une situation financière dans laquelle se trouve une société dont les caractéristiques sont les suivantes: -Ressources financières stables, -Fond de roulement suffisant En effet, il apparaît nécessaire de financer la totalité des emplois stables par des ressources durables. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 1,06 1,28 1,19 Données du secteur 0,93 1,87 1,70 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 22 P a g e

23 EQUILIBRE FINANCIER, suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 ORENDA Provence Al... 1,77 2 Dossier exemple Limousin 1,19 3 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 1,04 4 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 1,03 5 VALERIO Lorraine 1,03 6 SARL GAUTER Ile De France 1,02 7 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 0,95 8 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 0,92 9 KARLY Ile De France 0,88 10 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 0,83 Commentaires 23 P a g e

24 INDÉPENDANCE FINANCIÈRE Composition du panel : Définition Il permet de connaître la capacité de l entreprise à se financer par ses propres moyens, en mesurant donc la part des ressources internes non exigibles dans le total des ressources externes. Le montant des fonds empruntés ne doit pas excéder le montant des capitaux propres. Des capitaux extérieurs au coût trop élevé détériorent la rentabilité globale. Ce ratio ne doit pas être inférieur à 30% et doit être supérieur à 50% pour être... Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 96,69 19,85 16,19 Données du secteur 4,45 17,98 11,99 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 24 P a g e

25 INDÉPENDANCE FINANCIÈRE, suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 53,75 2 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 50,99 3 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 45,59 4 ORENDA Provence Al... 22,34 5 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 21,33 6 VALERIO Lorraine 20,22 7 Dossier exemple Limousin 16,19 8 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 11,63 9 SARL GAUTER Ile De France 9,87 10 KARLY Ile De France -1,74 Commentaires 25 P a g e

26 LIQUIDITÉ GÉNÉRALE Composition du panel : Définition Il est égal au rapport de l actif circulant à l exigible à court terme. Il permet ainsi de vérifier que les actifs à moins d un an sont plus importants que les dettes à moins d un an et permettent donc de les rembourser. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 1,21 1,43 1,25 Données du secteur 1,17 1,57 2,34 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 26 P a g e

27 LIQUIDITÉ GÉNÉRALE, suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 ORENDA Provence Al... 2,42 2 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 1,40 3 SARL GAUTER Ile De France 1,35 4 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 1,31 5 Dossier exemple Limousin 1,25 6 VALERIO Lorraine 1,22 7 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 0,70 8 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 0,66 9 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 0,59 10 KARLY Ile De France 0,43 Commentaires 27 P a g e

28 Gestion 28 P a g e

29 CAPACITÉ D'AUTOFINANCEMENT (%) Composition du panel : Définition La capacité d autofinancement constitue une évaluation comptable du cash flow net dégagé par l entreprise. La capacité d autofinancement permet de fournir une indication pour juger à la fois les résultats de l entreprise et l aptitude de celle-ci à dégager des ressources internes de financement. Et elle constitue la base nécessaire pour la constitution de l autofinancement qui correspond à la part de la CAF restant à disposition... Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 0,25 6,55 6,03 Données du secteur 4,60 4,33 5,41 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 29 P a g e

30 CAPACITÉ D'AUTOFINANCEMENT (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 11,37 2 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 6,22 3 Dossier exemple Limousin 6,03 4 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 4,53 5 VALERIO Lorraine 4,28 6 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 3,98 7 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 2,86 8 ORENDA Provence Al... 2,30 9 KARLY Ile De France 0,21 10 SARL GAUTER Ile De France -0,34 Commentaires 30 P a g e

31 EVOLUTION DU CHIFFRE D'AFFAIRES (%) Composition du panel : Définition Le chiffre d'affaires (CA) est la somme des ventes de biens et de prestations de services relevant de l'exploitation habituelle de l'entreprise. Le Chiffre d'affaires est le reflet de l'activité de l'entreprise mais non de sa rentabilité. L'analyse du Chiffre d'affaires d'une entreprise doit toujours être accompagnée d'une analyse de la rentabilité. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 0-11,84 15,74 Données du secteur 0-0,62 5,77 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 31 P a g e

32 EVOLUTION DU CHIFFRE D'AFFAIRES (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes ORENDA Provence Al SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire LE PAIN AU LEVAIN Lorraine SARL GAUTER Ile De France KARLY Ile De France VALERIO Lorraine Dossier exemple Limousin 15,74 Commentaires 32 P a g e

33 ROTATION DES STOCKS (J) Composition du panel : Définition Ce ratio permet d apprécier la liquidité du stock, c'est-à-dire son aptitude à être transformé en monnaie. Un stock soumis à une rotation rapide permet à l entreprise de récupérer rapidement les fonds qu elle affecte au financement du stock et contribue ainsi à réduire son besoin de financement. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise Données du secteur Performance A savoir Ratio_Designation, suite 33 P a g e

34 ROTATION DES STOCKS (J), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de KARLY Ile De France 3 3 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 4 4 SARL GAUTER Ile De France 4 5 VALERIO Lorraine 5 6 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 7 7 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 7 8 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 12 9 Dossier exemple Limousin ORENDA Provence Al Commentaires 34 P a g e

35 TAUX DE MARGE COMMERCIALE (%) Composition du panel : Définition La marge commerciale correspond à un excédent retiré des opérations commerciales, après couvertures des seules charges externes d approvisionnement. Elle n a de sens que pour les entreprises de négoce et de distribution. Pour ces sociétés, cet indicateur est fondamental. Elle est souvent plus stable que les éléments qui la composent. Cette information permet de détecter une première cause de faiblesse de la valeur ajoutée et donc... Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 27,14 79,65 69,02 Données du secteur 45,22 42,74 48,35 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 35 P a g e

36 TAUX DE MARGE COMMERCIALE (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 95,88 2 Dossier exemple Limousin 69,02 3 KARLY Ile De France 61,54 4 SARL GAUTER Ile De France 54,17 5 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 40 6 VALERIO Lorraine 35 7 ORENDA Provence Al... 32,45 8 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 21,15 9 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 0 10 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de ,14 Commentaires 36 P a g e

37 Trésorerie 37 P a g e

38 DÉLAI DE RÈGLEMENT CLIENTS (J) Composition du panel : Définition Ce ratio mesure à la fois la liquidité des créances, délai moyen pour les transformer en monnaie ; et la durée du crédit accordé à la clientèle. L entreprise étant tenue d effectuer une avance de fonds en attendant le règlement de ses clients, la rotation des créances conditionne ainsi la formation d un besoin de financement des créances commerciales. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise Données du secteur Performance A savoir Ratio_Designation, suite 38 P a g e

39 DÉLAI DE RÈGLEMENT CLIENTS (J), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 ORENDA Provence Al LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 2 3 SARL GAUTER Ile De France 3 4 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 4 5 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 5 6 KARLY Ile De France 10 7 VALERIO Lorraine 14 8 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de LE PAIN AU LEVAIN Lorraine Dossier exemple Limousin 46 Commentaires 39 P a g e

40 DÉLAI DE RÈGLEMENT FOURNISSEURS (J) Composition du panel : Définition Le ratio donne une indication concernant l exigibilité de ces dettes, c'est-à-dire la proximité de leur échéance. Les délais accordés par les fournisseurs correspondent à une source de financement qui aide l entreprise à supporter les besoins liés à la formation de son stock et à l attente du recouvrement de ses propres créances. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise Données du secteur Performance A savoir Ratio_Designation, suite 40 P a g e

41 DÉLAI DE RÈGLEMENT FOURNISSEURS (J), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes SARL DELAHAYE Nord-Pas-de KARLY Ile De France LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 82 5 VALERIO Lorraine 79 6 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 75 7 Dossier exemple Limousin 74 8 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 56 9 ORENDA Provence Al SARL GAUTER Ile De France 11 Commentaires 41 P a g e

42 TAUX DE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT (%) Composition du panel : Définition Ce ratio représente le besoin en fonds de roulement en jours de chiffre d affaires. (couverture du CA par le BFR) Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 4,94-12,54-0,99 Données du secteur -36,80-26,98-34,50 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 42 P a g e

43 TAUX DE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes -40,89 2 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de ,41 3 KARLY Ile De France -38,79 4 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire -30,35 5 SARL GAUTER Ile De France -5,19 6 Dossier exemple Limousin -0,99 7 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 11,02 8 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 14,81 9 VALERIO Lorraine 18,62 10 ORENDA Provence Al... 25,37 Commentaires 43 P a g e

44 Valeur ajoutée 44 P a g e

45 EVOLUTION DE LA VALEUR AJOUTÉE (%) Composition du panel : Définition La valeur ajoutée traduit le supplément de valeur donné par l'entreprise, dans son activité. Elle est égale à la somme de la marge commerciale et de la marge sur consommation de matières, diminuée des consommations de biens et services. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 0 125,74 18,34 Données du secteur 0-0,52 2,21 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 45 P a g e

46 EVOLUTION DE LA VALEUR AJOUTÉE (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes KARLY Ile De France SARL DELAHAYE Nord-Pas-de LE PAIN AU LEVAIN Lorraine SARL GAUTER Ile De France SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM VALERIO Lorraine ORENDA Provence Al Dossier exemple Limousin 18,34 Commentaires 46 P a g e

47 PART DE L ÉTAT (%) Composition du panel : Définition La valeur ajoutée constitue la base à partir de laquelle les différents ayant droits concernés par l entreprise pourront être rémunérés. L Etat bénéficie des richesses créées par l entreprise à travers les impôts et taxes. Les impôts et taxes sont exprimés en pourcentage du chiffre d affaires. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 5,76 5,91 7,10 Données du secteur 5,13 7,84 4,91 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 47 P a g e

48 PART DE L ÉTAT (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 2,65 2 VALERIO Lorraine 5,02 3 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 5,93 4 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 6,05 5 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 6,08 6 Dossier exemple Limousin 7,10 7 KARLY Ile De France 7,17 8 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 7,91 9 ORENDA Provence Al... 10,30 10 SARL GAUTER Ile De France 12,41 Commentaires 48 P a g e

49 PART DE L'AUTOFINANCEMENT (%) Composition du panel : Définition Après distribution de la valeur ajoutée aux ayants droits (salariés, prêteurs et l Etat), le solde revient à l entreprise afin d assurer sont autofinancement. Ce dernier est exprimé en pourcentage du chiffre d affaires. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 1,03 10,64 9,64 Données du secteur 13,81 6,12 10,36 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 49 P a g e

50 PART DE L'AUTOFINANCEMENT (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 16,21 2 ORENDA Provence Al... 10,33 3 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 9,92 4 Dossier exemple Limousin 9,64 5 VALERIO Lorraine 9,45 6 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 8,49 7 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 7,79 8 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 6,19 9 KARLY Ile De France 0,36 10 SARL GAUTER Ile De France -0,70 Commentaires 50 P a g e

51 PART DES PRÊTEURS (%) Composition du panel : Définition La valeur ajoutée constitue la base à partir de laquelle les différents ayant droits concernés par l entreprise pourront être rémunérés. L entreprise distribue également les richesses créées aux prêteurs. Plus ce pourcentage est élevé, plus cela suppose que l entreprise fait appels à des fonds externes Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 0,15 1,71 1,79 Données du secteur 2,77 2,68 2,94 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 51 P a g e

52 PART DES PRÊTEURS (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 ORENDA Provence Al... 0,30 2 KARLY Ile De France 0,73 3 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 0,98 4 VALERIO Lorraine 1,52 5 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 1,65 6 Dossier exemple Limousin 1,79 7 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 2,37 8 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 3,68 9 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 4,56 10 SARL GAUTER Ile De France 4,74 Commentaires 52 P a g e

53 PART DES SALARIÉS (%) Composition du panel : Définition La valeur ajoutée constitue la base à partir de laquelle les différents ayant droits concernés par l entreprise pourront être rémunérés. Les salariés sont les premiers bénéficiaires de la valeur ajoutée. La rémunération du personnel est un poste très important en raison d un montant souvent élevé. Les charges de personnel sont exprimées en pourcentage du chiffre d affaires. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 92,78 80,77 83,19 Données du secteur 85,49 94,50 88,77 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 53 P a g e

54 PART DES SALARIÉS (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 75,39 2 ORENDA Provence Al... 80,85 3 VALERIO Lorraine 81,10 4 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 81,34 5 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 81,74 6 Dossier exemple Limousin 83,19 7 SARL GAUTER Ile De France 83,84 8 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 84,54 9 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 90,57 10 KARLY Ile De France 92,10 Commentaires 54 P a g e

55 TAUX DE VALEUR AJOUTÉE (%) Composition du panel : Définition La valeur ajoutée constitue une mesure du flux global d activité. Elle fournit une meilleure qualité que le chiffre d affaires. La valeur ajoutée mesure la contribution assurée grâce au potentiel productif réuni au sein de l entreprise. Elle est exprimée en pourcentage du chiffre d affaires. Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 24,08 61,66 63,04 Données du secteur 51,33 50,33 50,46 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 55 P a g e

56 TAUX DE VALEUR AJOUTÉE (%), suite Ratios concurrentiels : Classement Entreprise Région Ratios Tendances 1 LA PETITE BOULANGERIE Pays de Loire 70,19 2 Dossier exemple Limousin 63,04 3 ETABLISSEMENT M BOURBON Rhone-Alpes 62,68 4 KARLY Ile De France 56,49 5 SARL DELAHAYE Nord-Pas-de... 53,35 6 LE PAIN AU LEVAIN Lorraine 51,10 7 SARL GAUTER Ile De France 49,25 8 SOCIETE MANCIET SNC DOM-TOM 46,19 9 VALERIO Lorraine 45,24 10 ORENDA Provence Al... 22,29 Commentaires 56 P a g e

57 Score 57 P a g e

58 SCORE CONAN-HOLDER NPC Composition du panel : Définition Un score constitue un indicateur synthetique de vulnerabilite. Son objectif est de chiffrer a partir des ratios juges comme etant les plus discriminants la probabilite de defaillance d'une entreprise. Plus le score est positif, plus l'entreprise a une forte probabilite d'etre saine et plus le score est faible ou negatif, plus l'entreprise a une probabilite d'etre defaillante. L'echelle de risque est la suivante : Z > 10 bonne... Récapitulatif des tendances : Exercice Panel national Panel personnalisé Année Données de l entreprise 10,27 14,89 12,31 Données du secteur 18,83 21,37 20,73 Performance A savoir Ratio_Designation, suite 58 P a g e

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Annexe C. Éléments d'analyse financière 143 ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Résumé Cette annexe présente quelques éléments comptables qui peuvent servir à l'analyse financière des entreprises.

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

LE BILAN FONCTIONNEL

LE BILAN FONCTIONNEL LE BILAN FONCTIONNEL Le bilan fonctionne est établi à partir du bilan comptable avant affectation du résultat. Il est un outil d'analyse de l'entreprise. 1. LES OBJECTIFS DE L ANALYSE FONCTIONNELLE DU

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

Recueil de formules. Franck Nicolas

Recueil de formules. Franck Nicolas Recueil de formules Nous avons répertorié dans cette section, les différentes formules expliquées tout au long de cet ouvrage, afin de vous permettre de trouver rapidement l opération que vous souhaitez

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE Pyrus 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE : L objet de financement : Financer une phase technique pour valoriser des vieux arbres fruitiers issus de vergers afin de les transférer

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Analyse Financière. Séance 1/ L'information comptable et la lecture financière du bilan

Analyse Financière. Séance 1/ L'information comptable et la lecture financière du bilan Analyse Financière Module de 27h. Projets de groupe ( analyse financière de quelques entreprises du CAC40 ). CC : 40% Participation (20%), contrôle intermédiaire (40%), projet à rendre ( 40% ) CF : 60%

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

672ZA Auxiliaires d'assurances

672ZA Auxiliaires d'assurances STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 672ZA Auxiliaires d'assurances EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 88 62 Nombre d'entreprises 53 8 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1,, 1,

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE

Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion I. PRESENTATION GENERALE 1. Les objectifs du programme Le système

Plus en détail

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Réponses aux Questions et problèmes 1. Actif Passif Actif immobilisé Capitaux propres Machines 46 000 Capital social

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

454DB Serrurerie et menuiserie métallique

454DB Serrurerie et menuiserie métallique 5DB Serrurerie et menuiserie métallique EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 17 15 182 Nombre d'entreprises 181 1 59 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

La méthode des scores, particulièrement de la Banque de France

La méthode des scores, particulièrement de la Banque de France La méthode des scores, particulièrement de la Banque de France Devant la multiplication des défaillances d entreprises au cours des années 80 et début des années 90, la Banque de France a produit des travaux

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

Bilan actif. Document fin d'exercice

Bilan actif. Document fin d'exercice Bilan actif Sage 100 Comptabilité i7 pour SQL Server 7.72 Date de tirage 21/10/14 à 19:15:40 Page : 1 Valeurs brutes Amortis. et provisions Immobilisations corporelles 4 267,36 Eu 3 046,29 Eu 1 221,07

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES DES CHAMPS ELYSEES Place Troisdorf 91000 EVRY Comptes Annuels au : 31 décembre 2014 SIRET : 32631653600019 Action Expertise - SECE - Société d'expertise Comptable et de Conseils aux Entreprises 110, boulevard

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D EXPERTISE

RAPPORT COMPLET D EXPERTISE RAPPORT COMPLET D EXPERTISE 1 1 e partie : RAPPORT D'ANALYSE FINANCIERE 2 SOMMAIRE DU RAPPORT SYNTHESE DES FORCES ET FAIBLESSES... 4 FORCES de l'entreprise... 4 FAIBLESSES de l'entreprise... 4 COMMENTAIRES

Plus en détail

Projet de création / reprise d entreprises

Projet de création / reprise d entreprises Projet de création / reprise d entreprises Repère méthodologique pour élaborer votre plan d affaires Cet outil est destiné à vous aider dans l élaboration de votre plan d affaires. Il est scindé en 2 parties

Plus en détail

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés.

- 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1. charges calculées et charges décaissées, produits calculés et produits encaissés. - 04 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 1 Objectif(s) : o Evaluation de la variation de la trésorerie d'exploitation ; o Encaissements et décaissements. Pré-requis : o Etre capable de distinguer

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

L'analyse de la structure financière

L'analyse de la structure financière 2 L'analyse de la structure financière Les différentes conceptions La structure financière d une entreprise dépend principalement des contraintes technico-économiques liées à la nature des activités développées

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2011 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET MÉTHODES

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Rapport semestriel sur les comptes consolidés

Rapport semestriel sur les comptes consolidés Rapport semestriel sur les comptes consolidés www.concoursmania.com 1 Référentiel comptable, modalités de consolidation, méthode et règles d évaluation 1.1. Principes comptables En vue d apporter une information

Plus en détail

Dossier de Création d Entreprises

Dossier de Création d Entreprises Université de Sfax Centre Universitaire d Insertion et d Essaimage de Sfax Projet Culture Entrepreneuriale et Création d Entreprise à l Université de Sfax CE & CE Dossier de Création d Entreprises A l

Plus en détail

Analyse nancière : quelques ratios

Analyse nancière : quelques ratios Analyse nancière : quelques ratios Eric Vansteenberghe 18 février 2014 Une application aux achats dans le secteur spatial Table des matières 1 Introduction 2 2 La solvabilité de l'entreprise 2 2.1 Ratio

Plus en détail

DESTINATAIRE = OPE REGION

DESTINATAIRE = OPE REGION DESTINATAIRE = OPE REGION REGION = SUD EST RESTAUMARCHE N 30342 DATE D'OUVERTURE : 29/10/1991 DATE PASSAGE POIVRE ROUGE : SOCIETE : SAS COKEYA VILLE : ALES ADHERENT : M. DEMAZURE CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT 1- Présentation. Le budget des investissements est concerné par deux catégories de projets : Les projets importants dont les effets financiers

Plus en détail

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON RAPPORT DE GESTION SUR LES OPERATIONS DE L'EXERCICE CLOS

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE 1 Le dossier de candidature proposé par l Ecopôle Périgord Aquitaine ne constitue pas un cadre rigide et doit bien entendu être adapté au projet de votre entreprise.

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES

SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES SARL PEINT SOL Barème global sur 80 points Dossier 1 Opérations

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Analyse financière. DUT GEA, 2 èm e année option PMO, 2005-2006

Analyse financière. DUT GEA, 2 èm e année option PMO, 2005-2006 L article suivant est tiré du journal «L Entreprise» (n 236, juillet-août 2005). Il est intitulé «Comment la banque vous juge» : Avant de vous accorder un financement ou un prêt, votre banquier examine

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer Compter et gérer 1 / 9 Compter et gérer I. LA NECESSITE D'UNE COMPTABILITE Au-delà des obligations légales qui imposent aux entreprises de tenir une comptabilité, avoir un système comptable au sein de

Plus en détail

Statistiques Exercice 2011

Statistiques Exercice 2011 Statistiques Exercice 2011 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations consignées dans ce fascicule sont communiquées à titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr Edito Marc Basset, Associé, Responsable du secteur Transport sanitaire C est avec un grand plaisir que nous vous présentons l Observatoire du Transport

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN REGIONAL EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

Exercice 3 du cours Management Bancaire : «Risque de crédit et scoring»

Exercice 3 du cours Management Bancaire : «Risque de crédit et scoring» Exercice 3 du cours Management Bancaire : «Risque de crédit et scoring» Ce cas a pour objectif d étudier le risque de crédit d une entreprise à l aide de la méthode du scoring. Cette méthode statistique

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Dossier Financier 2015

Dossier Financier 2015 COMITE DEPARTEMENTAL HANDBALL YVELINES Dossier Financier 2015 La France, Une terre de handball Siège : 7 passage Paul Langevin, 78370 Plaisir Tél : 01 30 54 09 60 Fax : 01 34 81 19 52 Site internet : www.comite78-handball.org

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

L autorité qui veille sur votre épargne. Comprendre Les états comptables et financiers

L autorité qui veille sur votre épargne. Comprendre Les états comptables et financiers L autorité qui veille sur votre épargne Comprendre Les états comptables et financiers Objectif du guide L objectif de ce guide est de familiariser les investisseurs avec les états comptables et financiers

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

Assoc. LIGUE RHONE ALPES VOLLEY BALL

Assoc. LIGUE RHONE ALPES VOLLEY BALL 61, quai Riondet B.P 353 38204 VIENNE Cédex tél : 04 74 78 41 41 e-mail : dleconseil@orange.fr http://dlesur-expertise.expert-infos.com David LESUR Expert-Comptable Commissaire aux comptes 35 rue Docteur

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA Sommaire Partie 1 : Analyse des documents de synthèse Cours 1 - Soldes Intermédiaires de Gestion... 3 Cas 1-1 : Marie (SIG sans retraitement)...

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail