EXPOSITION «LES ARCHIVES DU FUTUR» Une autre vision du stockage des déchets radioactifs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPOSITION «LES ARCHIVES DU FUTUR» Une autre vision du stockage des déchets radioactifs"

Transcription

1 EXPOSITION «LES ARCHIVES DU FUTUR» Une autre vision du stockage des déchets radioactifs Andra - Centre de stockage de la Manche du 26 mai au 30 septembre 2005 Une exposition organisée par le Centre de stockage de la Manche - Andra en collaboration avec Cécile Massart, artiste-photographe Contact : Grégory DEGENNE Tél. : Fax :

2 SOMMAIRE I L exposition «Les archives du futur» Cécile Massart I L Andra et le Centre de stockage de la Manche

3 L EXPOSITION «LES ARCHIVES DU FUTUR» I. I- L EXPOSITION «LES ARCHIVES DU FUTUR» Depuis le 26 mai, le Centre de stockage de la Manche présente une nouvelle exposition «Les archives du futur» Une autre vision du stockage des déchets radioactifs dans le monde. Elle est réalisée par Cécile Massart, artiste belge ayant réalisé différents reportages photographiques des Centres de stockage de l Aube et de la Manche. Depuis 1994, Cécile Massart travaille autour du thème du stockage des déchets radioactifs. Ces recherches l ont amenée à découvrir différents sites en France, en Belgique, en Espagne, au Brésil, au Portugal et au Japon. «Les archives du futur» mêle photos techniques et art contemporain. L idée étant de confronter des approches artistiques différentes et de regarder des sites nucléaires avec l oeil et la touche d un artiste. Partant d une pratique initiale de graveur autour de la ligne, de la forme géométrique simple et du pixel, Cécile Massart, au fil des années, centre sa réflexion et sa pratique artistique autour de l existence de ces «tombeaux sous surveillance». D étape en étape, sa démarche de plasticienne inclut le long terme. «La couverture» est le titre d un livre d artiste, présenté sur cette exposition, qui révèle le projet de signalétique, celui de construire de «vastes esplanades» sur les sites de stockages. Le Centre de stockage de la Manche est très sensible à ce travail, puisqu il marque la rencontre du patrimoine industriel et du patrimoine artistique. Cette exposition met en exergue la vue plasticienne de Cécile Massart sur un sujet aussi technique que le stockage des déchets radioactifs. Elle propose une autre vision de la radioactivité et de sa décroissance, et elle apporte un regard nouveau sur la surveillance de l environnement et la transmission de la mémoire. Info pratiques : Visites libres, du lundi au vendredi de 9 heures à 18 heures. Entrée gratuite.

4 CECILE MASSART II- Cécile Massart Née à Oeudeghien en 1949 Etudes : Académie d Ixelles, atelier Gravure 1975 Académie Goetz, Paris, France Voyage, et travaille avec des artistes dans plusieurs ateliers en Europe. Recherches intenses dans le domaine de la gravure traditionnelle jusqu en Professeur Professeur de gravure à l Académie d Ixelles création du Groupe Missing Ink 1985 Anime un atelier de Copy Art au Centre international de Recerca grafica à Callela, Espagne développe une série d oeuvres sous le titre des «graph» et «Pixel Story» Professeur à l Ecole supérieur des Arts plastiques et Visuels de Mons crée les «Editions du Carré» et un Edito, ESAPV, Mons 1993 Co-fondatrice de l Ecole d art international d été de Loulé, Portugal 1994 commence un travail de reportage sur les sites de déchets radioactifs dans plusieurs pays. Les travaux sont repris sur le titre «Un site archivé pour alpha, bêta, gamma» 2000 Professeur l Ecole nationale supérieure des Arts visuels, La Cambre, Bruxelles Depuis 1988, élaboration de «Mes lettres» Conférence et workshop : Genève, Amiens, Sharjah, Bilbao, Al Ain, Kanazawa, Le Caire Sélectionnée à plusieurs biennales internationales de gravure. Expositions (sélection) 1986 Digitart, Musée des Beaux-Arts, Budapest, Hongrie 1987 *Pixel s story, Musée d Art moderne, Bruxelles Art programmé, Centre d Art contemporain, Bruxelles 1988 «Pixel s story»*musée d Art contemporain, Sao Paulo, Brésil Cork Gallery, New York, Etats-Unis CECILE MASSART

5 1989 *Galerie Jeanne Buytaert, Anvers 1990 Pixel s story *Centre culturel et scientifique, Thionville, France Fenêtre en vue, Musée des Beaux-Arts, Liège 1991 *Pixel s story, Musée d Ixelles, Bruxelles Palazzo d Adda, Varallo, Italie 1992 *Galerie Debras Bical, Bruxelles 1993 *One site works, Palau, Sardaigne, Blacons, France, Loulé, Portugal Meguro Museum of Art, Tokyo 1994 *El color y el tiempo, Palacio de Mineria, Mexico, Mexique Interférence, Musée des Beaux-Arts, Mons 1996 *Le méridien de Verviers,, Musée des Beaux-Arts, Verviers Human periphery, Universidad Valencia, Valence - Musée de Cuenca, Cuenca, Espagne 1997 *Un site archivé pour alpha, bêta, gamma, Galerie Its Art Ist, Waterloo Matricielles, Centre de la Gravure et de l Image imprimée, La Louvière 1998 *Nunca mais nos oceanos, mas num local arquivo para alpha, bêta, gamma, Galerias Trem et Arco, Faro, Portugal Sharjah Art Museum, «La couleur et le temps» Sharjah, Emirats A.U «Ink en toner» Centre De Markten, Bruxelles 1999 * «IODURE», N.I.C.C., Anvers Musée des beaux-arts, Timisoara, Roumanie 2000 *Futur reality Belgium site in 2020, Espace d exposition d Electrabel, Anvers, *«Un site archivé» Centre d Art contemporain «Passages», Troyes, France W.O. Museum, Lacke Placid, Etats-Unis 2001 * «Un site archivé» Centre culturel «Solar», Rio de Janeiro, Brésil Le numérique, G.P.O.A, Bruxelles 2002 Landschape, Centre culturel de la Communauté française, Le Botanique, Bruxelles Download&Print, La Lettre volée, Bruxelles 2003 * «Aomori shashin»galerie Marijke Schreurs, Bruxelles International Etching Biennal, Musée d Art moderne et d Art contemporain, Liège *«Soulaines site»*galerie Cour Carrée, Paris, France *«Rokkasho site»*galerie Gen, Tokyo, Japon *«Un site archivé», Centre culturel A. Malraux, Vandoeuvre les Nancy, France «Belgian site» 9 th Cairo Inter. Arts Biennale, invitée d honneur, Le Caire, Egypte Biennale de la photographie, Liège, sélectionnée et mention pour vidéo «Soulaines Dhuys» 2004 * «Un site archivé», Centre Culturel, Galerie Le Granit, Belfort, France «Un site archivé», Unidad Cultural Abasolo, Facultad de Arquitectura, Univ. N.L. Monterrey, Mexique * expo personnelle CECILE MASSART

6 Bibliographie sélective de l artiste PIGEON J., Les papiers parlent de gravure, cat. d expo. Bruxelles, C. Massart 1983 Notes de travail, Cécile Massart, M. Minne, La Part de l Oeil 2, 1986, pages,84, 85, 86, 87 MEURIS J., La gravure et après, Bruxelles, cahiers d art contemporain, La Main, 1987 MINNE M, «Pixel s story», in Revue +-0, n 55, février 1990, pages 30, 31 MOLNAR F, Intervention II, catalogue d exposition, Musée d Art contemporain, Sao Paulo, 1988 RAMON J.F. et BARBOSA A. M., Cécile Massart, catalogue d exposition, Centre culturel et scientifique de Thionville, Thionville, 1990 Interférence I,catalogue d expo, Musée des Beaux-Arts de Mons, 1994 El color y el tiempo, catalogue d exposition, Palacio de Mineria, Mexico, éd. UNAM 1994 Le Méridien de Verviers I., catalogue d exposition, Musée des Beaux-Arts, Verviers, Les amis du Musée, 1996 Matricielles, cat. d expo., Centre de la gravure, La Louvière, 1996 TURIN G.A., Cécile Massart. Un site archivé pour alpha, bêta, gamma,, Bruxelles, éd. Artgo, 2000, traduction anglaise avec texte de Claude Lorent, 2001 Aomori shashin. An archived site for alpha, bêta, gamma, catalogue d exposition, La Maison de Marijke Schreurs, Bruxelles, 2003 TURIN G.A., Shuzaï, in Flux News, n 30, janv.,fév.,mars 2003, page 7,8 STEPHANOV N., En cas d alerte, in l art même, n 18, 1 er trimestre 2003, p.32 Filmographie Le site de Soulaines Dhuys,France, février 2003, 10, VHS, DVD, réalisation de Cécile Massart, montage de Raphael Balboni, C.M. prod., diffusion galerie Cour Carrée, Paris, édité à 10 exemplaires 4 moments extraits des vidéo-reportages sur le site de Soulaines -1 Gardien (le pigeon spectateur du stockage des fûts) -2 Ring (la danse des ouvriers qui préparent la dernière dalle de béton pour sceller le bunker) -3 Murs (l homme se frappe contre les murs des bunkers, ils ne sont pas là pour le protéger mais pour l enfermer dans le danger) -4 Codes ( l homme sur un site de déchets radioactifs dans quelques milliers d années ne comprend pas les codes ) Rokkasho site Japon, février 2003, 25 VHS, DVD, réalisation de Cécile Massart, montage de Raphael Balboni, C.M. prod., diffusion galerie La Maison de Marijke Schreurs, édité à 10 exemplaires 6 moments extraits de la vidéo réalisée par Cécile Massart lors de sa visite sur le site d enfouissement de Rokkasho Mura les 1 et 2 octobre 2002 CECILE MASSART

7 «UN SITE ARCHIVE POUR ALPHA, BETA, GAMMA» Cécile Massart «Un site archivé pour alpha, bêta, gamma, est le titre récurrent d un ensemble de recherches et de travaux ayant pour sujet les sites de stockage de déchets radioactifs en Europe et dans le monde. La mémorisation, l archive, la situation dans le paysage, l environnement, la politique, le temps, le danger, l identification des sites, notre responsabilité, sont des thèmes inhérents au travail. Celui-ci commence en 1994, avec la découverte du site français de Soulaines Dhuys, et se poursuit à l aide des photos, documents, films, relevés sur les sites portugais de Sacavem, espagnol de El Cabril, belge de Dessel Mol, brésilien de Angras dos Reis, et du dernier site visité, celui de Rokkasho Mura au Japon. Dans le livre édité par les éd. Artgo, 2000, l interview de G.A. Turin éclaire largement ce sujet Le but de ce travail, où s accumulent des images, des films, des réflexions est de faire accepter l idée de révéler ces lieux, en construisant de vastes esplanades qui marqueraient le paysage justement.» Cécile Massart, La Couverture Livre d artiste 2005 Plâtres gravés et imprimés en sérigraphie par Cécile Massart sur papier Magnani incisione Édition 20 exemplaires Textes de Hélène Hervieu Etuis en bois peint :atelier Katarami, Japon Interview de Cécile Massart Comment la problématique des sites de déchets radioactifs entrent-ils dans une recherche artistique. Les sites de déchets radioactifs suscitent d emblée beaucoup de questions, d intérêt par leurs références visuelles et mentales. Personnellement cette découverte fait suite à un travail graphique antérieur. Je le poursuis en gravure, photo, édition, installation, vidéo, projet. Dans ce contexte j étudie la notion d environnement comme un mode élargi d appréhension du réel. C est une attitude centrale de la pratique artistique actuelle et les projets d oeuvres environnementales nous mettent en présence d une situation architecturale, sociale, politique. Dans le cas qui nous occupe :créer un «signal» dans un lieu fort. Ceci modifie radicalement nos interactions et entraîne de toutes nouvelles formes de convivialités diverses. CECILE MASSART

8 «UN SITE ARCHIVE POUR ALPHA, BETA, GAMMA» Titre récurrent à toutes les expositions et manifestations depuis Le travail pose un questionnement sur ces archives du futur : - l identification des déchets et le transfert des informations dans le futur en tenant compte du facteur «temps». - le problème de la communication. - la fascination : attirance/répulsion pour ces lieux où l on incise le paysage d une marque indélébile. - notre responsabilité et notre réflexion face à ces lieux chargés d une histoire particulière léguée à l inconnu. - la recherche d un marquage que nous devons laisser à voir, à visiter, à modifier dans le futur, d où les maquettes d esplanades pour les sites européens. Dans ce contexte, il faut une vision, échafauder une pensée nouvelle avec comme base le respect du monde vivant. en prenant en compte : - la notion du temps. - la particularité de ces déchets qui aujourd hui sortent encore de notre cadre familier. - être conscient que ces lieux chargés d énergie, qui font référence aux tombes, tumulus, témoins de notre société, sont des lieux de conservation à ne pas violer. - la notion de danger. Actuellement, il faut valoriser l idée qu en Europe, on marque les sites par de grandes esplanades, en faire des lieux à visiter, offrir aux futures générations un signe fort qui leur est adressé. Que proposer comme «marquage», dans ces lieux? Il est illusoire de croire que l on va figer une forme dans le temps : sa perception change, il n y a rien de stable. Comme le contenu des bunkers, il y a modification. Le problème est, ce que nous avons à communiquer ou pas, et comment joindre l inconnu. ( 300 à 5.000, à années ) CECILE MASSART

9 C est un travail dans la brume du temps et de la pensée qui nous positionne en recul de nous même pour projeter une idée et la traduire. C est un travail d équipe, qui peut être mené auprès d une grande diversité de population avec laquelle on établit une «communication» et un bilan à publier. Deux axes sont importants : - désinistrer, empêcher la peur, désacraliser, positiver. - attirer l attention sur le lieu que l on visite avec une recherche artistique de grand niveau qui «garde» ce lieu actif et le valorise. Le projet Le projet sur lequel je travaille serait une grande esplanade ( vue d avion), une place. Ses dimensions seraient étudiées par rapport à sa situation, son exploitation, son environnement sachant que celui-ci se modifiera. Cette esplanade serait surélevée avec un accès pédestre par des escaliers ou une pente transversale sur les côtés. Des dalles formeraient un graphisme qui ferait référence aux fiches d identification des déchets. Sous les dalles des dessins, textes, signes, récoltés lors des rencontres avec les habitants formeraient une couche de messages. Ceux-ci seraient lisibles sous diverses formes, livres, cartes, inclus dans l aménagement du visitors center par exemple. L homme se positionne en responsable, sort de l état actuel du monde qui joue le jeu du danger sans le maîtriser (armes nucléaires, déchets) Propose pour les générations futures, une vie avec les déchets radioactifs. L ANDRA ET LE CENTRE DE STOCKAGE DE LA MANCHE I

10 III- L ANDRA ET LE CENTRE DE STOCKAGE DE LA MANCHE L Andra, l opérateur pour la gestion des déchets radioactifs L Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) est un Etablissement Public Industriel et Commercial créé par la loi du 30 décembre L Andra assure trois missions essentielles, qui ont pour objectif de protéger l homme et l environnement de la radioactivité des déchets : - Une mission industrielle avec la gestion des trois centres de stockage de surface : le Centre de stockage de la Manche exploité par l Andra de 1979 à 1994, et les Centres de stockage de l Aube ouverts en 1992 et Ces centres sont conçus pour recevoir exclusivement des déchets très faiblement et faiblement et moyennement radioactifs produits en France par la production d électricité d origine nucléaire, mais également par d autres industries, des laboratoires de recherche, des hôpitaux et des universités. - Une mission de recherche en engageant, avec la réalisation de laboratoires de recherche souterrains, l étude d un éventuel stockage en formation géologique profonde, réversible ou irréversible, des déchets radioactifs à vie longue ou de haute activité produits en France. - Une mission d information et de sauvegarde de la mémoire en élaborant chaque année un inventaire répertoriant l état et la localisation de tous les déchets radioactifs se trouvant sur le territoire national. Dans le cadre de ses missions, l Andra mène de nombreuses actions d informations vis-à-vis du public. Le Centre de stockage de la Manche, premier centre français de stockage en surface de déchets faiblement et moyennement radioactifs à vie courte En 1969, alors que la plupart des pays rejettent leurs déchets radioactifs en mer, la France choisit le confinement sur terre de la radioactivité et ouvre le premier centre de stockage de déchets faiblement et moyennement radioactifs : le Centre de stockage de la Manche. En juillet 1994, après 25 ans d exploitation et m 3 de déchets stockés, le Centre de stockage de la Manche accueille son dernier colis. L ANDRA ET LE CENTRE DE STOCKAGE DE LA MANCHE I En janvier 1996, une commission d enquête publique rend un avis favorable à la fermeture du Centre et à son entrée en phase de surveillance. Suite à cette première enquête publique, une

11 seconde commission d experts, la commission Turpin, évalue la situation du Centre de la Manche et donne un avis sur son impact sur l environnement. Celle-ci confirme cet avis positif en juillet 96 et dégage trois points essentiels : l inventaire que l Andra a réalisé donne une évaluation satisfaisante des quantités et des caractéristiques des déchets stockés sur le Centre, la commission considère que le Centre ne présente pas de risque sanitaire significatif pour les populations locales si les mesures ad hoc sont prises et que la couverture apporte un élément essentiel de sûreté pour cette installation, la commission recommande le passage du Centre à une première phase de surveillance de 5 ans. Au-delà, elle préconise la mise en place d une solution de confinement de très long terme la plus passive possible pour assurer la protection de l environnement et des populations. En 1997, la pose de la couverture étanche «multicouches», qui protège le stockage, a été achevée. Elle a pour fonction principale d empêcher l eau d atteindre les colis. Du 2 février au 17 mai 2000, le Centre de stockage de la Manche a été soumis à deux enquêtes publiques : la première relative à l autorisation de passage en phase de surveillance du Centre et la seconde à la mise à jour des autorisations de rejets des eaux en provenance du Centre. A l unanimité, la Commission d enquête a émis un avis favorable à ces deux demandes, accompagné de réserves pour le dossier de passage en phase de surveillance et de recommandations pour les deux dossiers. Les conclusions de ces nouvelles enquêtes confirment celles des expertises précédentes : le Centre de stockage de la Manche est aujourd hui une installation satisfaisante dont l impact sur l environnement est très faible. Le 11 janvier 2003 le Centre de stockage de la Manche est entré officiellement dans une longue phase de surveillance qui durera plusieurs siècles. De par son caractère unique en France, le Centre fait partie du patrimoine industriel. Il est ouvert au public, qui peut le visiter toute l année sur rendez-vous. Le Bâtiment d Accueil du Public, en accès libre, présente une exposition permanente sur les activités du Centre, qui complète la visite du site. Cette volonté d ouverture est renforcée par un effort d information des populations et des élus locaux, avec la diffusion régulière de publications : 3 parutions du journal du Centre chaque année et des bilans semestriels de la surveillance de l environnement.

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

Michel Vanden Eeckhoudt

Michel Vanden Eeckhoudt Michel Vanden Eeckhoudt Belgique, 2011 Doux-Amer Vernissage mercredi 4 décembre de 18h à 21h Exposition du 5 décembre 2013 au 25 janvier 2014 (Congés annuels du 22 décembre 2013 au 1er janvier 2014) 268,

Plus en détail

LOCATION D ESPACES au CENTRE DE LA GRAVURE

LOCATION D ESPACES au CENTRE DE LA GRAVURE LOCATION D ESPACES au CENTRE DE LA GRAVURE DOSSIER ASSOCIATIONS CE DOSSIER VOUS PRESENTE : Le Centre de la Gravure L accueil des associations o Notre formule accueil et accès libre à l exposition o L option

Plus en détail

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia É S École supérieure d art des Pyrénées Pau Tarbes École supérieure d art des Pyrénées - Pau Tarbes Établissement public d enseignement supérieur artistique P Y R É N É E S Des formations d excellence,

Plus en détail

ateliers d été 2014 / appel à projet animation de stages pour adultes, adolescents et enfants

ateliers d été 2014 / appel à projet animation de stages pour adultes, adolescents et enfants les ateliers d art contemporain ateliers d été 2014 / appel à projet animation de stages pour adultes, adolescents et enfants Les ateliers d art contemporain de Bruxelles travaillent avec des jeunes artistes

Plus en détail

BEAUTY. Ilhwa Hong. Communiqué de presse. Colombier. Exposition du 01 octobre au 02 novembre 2007. Centre Culturel

BEAUTY. Ilhwa Hong. Communiqué de presse. Colombier. Exposition du 01 octobre au 02 novembre 2007. Centre Culturel Communiqué de presse Centre Culturel Contact Responsable des expositions Richard Guilbert téléphone 02 99 65 19 70 télécopie 02 99 31 94 71 mél (e-mail) richard.guilbert@centrecolombier.org Ilhwa Hong

Plus en détail

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection mercredi 3 juin 2015 à 19h Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection exposition Vendredi 29 mai de 10 à 19 heures Samedi 30 mai de 11 à 19 heures Lundi 1er juin de 10 à 19 heures Mardi 2 juin de 10

Plus en détail

La gestion à long terme des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie. Options

La gestion à long terme des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie. Options La gestion à des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie Options Options possibles pour la gestion à 2 Option zéro ou statu quo : maintien de la situation actuelle Mise en forages profonds

Plus en détail

Une brève présentation du Projet Intégré

Une brève présentation du Projet Intégré ENGINEERING STUDIES and DEMONSTRATION of REPOSITORY DESIGNS VI ème PROGRAMME-CADRE de RECHERCHE et de FORMATION EURATOM de l UNION EUROPEENNE (2002-2006) Gestion des déchets radioactifs Une brève présentation

Plus en détail

RUÉ AMANDINE FORMATION PARCOURS EXPOSITIONS COLLECTIVES EXPOSITION PERSONNELLE RÉSIDENCES PUBLICATIONS

RUÉ AMANDINE FORMATION PARCOURS EXPOSITIONS COLLECTIVES EXPOSITION PERSONNELLE RÉSIDENCES PUBLICATIONS RUÉ AMANDINE 5, place des Capucins 69001 Lyon, France 06 88 86 03 52 amand.rue@gmail.com amandine-rue.tumblr.com SÉCURITÉ SOCIALE: 279036914903192 MDA: R528212 SIRET: 503 717 373 00016 FORMATION Dnsep

Plus en détail

Exposition du Prix Européen d Architecture Philippe Rotthier 2011

Exposition du Prix Européen d Architecture Philippe Rotthier 2011 Exposition du Prix Européen d Architecture Philippe Rotthier 2011 «Le Temps des Réhabilitations» Fondé en 1982 par l architecte Philippe Rotthier, ce prix d architecture triennal récompense des oeuvres

Plus en détail

OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER

OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER 73-75 rue Quincampoix, 75003 Paris. Tél : +33 (0)1 42 77 05 97 Mardi au Samedi / 11h.13h - 14h.19h info@galeriedohyanglee.com Point of view 2014 Image N&B encolée sur la

Plus en détail

Conditions techniques et systèmes de sécurité au Musée provincial Félicien Rops

Conditions techniques et systèmes de sécurité au Musée provincial Félicien Rops Conditions techniques et systèmes de sécurité au Musée provincial Félicien Rops - Rapport d équipements - MUSEE FELICIEN ROPS 12, rue Fumal 5000 Namur (Belgique) Téléphone : (00 32) (0)81 22 01 10 Fax

Plus en détail

Archives audiovisuelles des musiques et traditions du monde : page 2 Fonds documentaire Ibn Battuta, XXe siècle : page 4

Archives audiovisuelles des musiques et traditions du monde : page 2 Fonds documentaire Ibn Battuta, XXe siècle : page 4 Archives audiovisuelles des musiques et traditions du monde : page 2 Fonds documentaire Ibn Battuta, XXe siècle : page 4 Page 1 Archives audiovisuelles des musiques et traditions du monde Projet en réseau

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

GALERIE BASIA EMBIRICOS ET GALERIE DU 10. «Illusion» ou l endroit du décor par Daniel Aron

GALERIE BASIA EMBIRICOS ET GALERIE DU 10. «Illusion» ou l endroit du décor par Daniel Aron GALERIE BASIA EMBIRICOS ET GALERIE DU 10 «Illusion» ou l endroit du décor par Daniel Aron «Illusion» tel est le nom de ce voyage à travers le monde qu a mené le photographe pendant deux ans pour nous rapporter

Plus en détail

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau HAGUENAU LA F RÊT VIVANTE Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau Chambre à part, le territoire en photo Le Collectif photographique Chambre à Part, créé en 1991 à Strasbourg, fait

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES C.C.P.

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES C.C.P. Vélizy-Villacoublay CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES C.C.P. MARCHE D IMPRESSION DE DOCUMENTS DE COMMUNICATION DE L ONDE THEATRE ET CENTRE D ART REGIE PERSONNALISEE SAISON 2015-2016 1/22 SOMMAIRE Lot n

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

Service de création de site Internet

Service de création de site Internet Service de création de site Internet 1 Service de création de site Internet Présence et Action culturelles Introduction Quand l Internet fut créé dans les années 80, personne n imaginait que ce réseau

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

YIA ART FAIR 2014 SALON INTERNATIONAL D ART CONTEMPORAIN YIA - YOUNG INTERNATIONAL ARTISTS

YIA ART FAIR 2014 SALON INTERNATIONAL D ART CONTEMPORAIN YIA - YOUNG INTERNATIONAL ARTISTS YIA ART FAIR 2014 SALON INTERNATIONAL D ART CONTEMPORAIN YIA - YOUNG INTERNATIONAL ARTISTS ÉDITION 2014 (PARIS) 100 ARTISTES EXPOSÉS / 50 GALERIES INVITÉES DANS UN LIEU D EXCEPTION AU CŒUR DU MARAIS /

Plus en détail

Partenaires Titre du périodique Edition/années parution Cote NUM Années numérisées Thèmes

Partenaires Titre du périodique Edition/années parution Cote NUM Années numérisées Thèmes APPEL À INITIATIVES 2011-2012 «NUMERISATION CONCERTEE EN ARTS» Périodiques en arts numérisés par les partenaires de la BnF ( et pôles associés) accessibles dans Gallica prochainement Pour une aide à la

Plus en détail

INFORMATION FICTION PUBLICITÉ (IFP) L épreuve du jour

INFORMATION FICTION PUBLICITÉ (IFP) L épreuve du jour INFORMATION FICTION PUBLICITÉ (IFP) L épreuve du jour du 20 octobre 2010 au 16 janvier 2011 mamco 10, rue des Vieux-Grenadiers, CH-1205 Genève t. + 41 22 320 61 22 f. + 41 22 781 56 81 www.mamco.ch Cette

Plus en détail

TARIFS 2015 CONTACT. Stéphane Hacquin : 06 16 16 16 81. Mail : contact@studiomars.fr Internet : www.studiomars.fr

TARIFS 2015 CONTACT. Stéphane Hacquin : 06 16 16 16 81. Mail : contact@studiomars.fr Internet : www.studiomars.fr TARIFS 2015 CONTACT Stéphane Hacquin : 06 16 16 16 81 Mail : contact@studiomars.fr Internet : www.studiomars.fr Studio Mars SARL - Siret 80086758200010 800 867 582 RM Paris - SARL au capital de 1000 -

Plus en détail

A R C H I T E C T U R A

A R C H I T E C T U R A Ma Galerie A R C H I T E C T U R A (exposition du 07 janvier > 16 avril 2013) L art doit naître du matériau et la spiritualité doit emprunter le langage du matériau. Jean Dubuffet Cette exposition rassemble

Plus en détail

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Académie universitaire Wallonie-Bruxelles Académie universitaire Wallonie-Europe Académie universitaire Louvain Institut supérieur

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

Expérimentation multimédia dans l exposition «Le Musée des Confluences

Expérimentation multimédia dans l exposition «Le Musée des Confluences Expérimentation multimédia dans l exposition «Le Musée des Confluences dévoile ses réserves» Musée Gallo-romain, Lyon-Fourvière Du16 déc 2010-8 mai 2011 Contexte expérimentation Musée des Confluences

Plus en détail

ANNEXE : La sérigraphie...comment ça marche?

ANNEXE : La sérigraphie...comment ça marche? Les formules d atelier proposées sont données à titre indicatif. Nous pouvons construire une formule personalisée adaptée à votre projet, en prenant en compte l âge et le nombre de participants. Chaque

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

Digital Media. process. Relax, une belle impression quand vous voulez! avec notre Web-To-Print :

Digital Media. process. Relax, une belle impression quand vous voulez! avec notre Web-To-Print : Digital Media process Relax, une belle impression quand vous voulez! avec notre Web-To-Print : découvrez la solution innovante qui répond de facon optimale aux besoins en impression de votre entreprise

Plus en détail

PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD

PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD Mail : leonardlouisearchitecte@yahoo.fr Site Web : www.leonardlouisearchitecte.sitew.com BI-CURSUS, DESS, MATERIAUX POUR L ARCHITECTURE 2003-2004 École d

Plus en détail

La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales

La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales Partitions de la collection Ruggiero Gerlin, Bibliothèque universitaire de Paris 8 La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales Bibliothèque Université Paris 8 Vincennes > Saint - Denis Depuis

Plus en détail

Carnet photos. Visite commentée des travaux

Carnet photos. Visite commentée des travaux Carnet photos Visite commentée des travaux Marais du Vigueirat Life PROMESSE 2003-2007 Sommaire Chaufferie bois et plateforme de stockage... 3 Cuves de récupération des eaux pluviales... 7 Lit planté de

Plus en détail

REDACTION 11 rue de la gare - 34430 St-Jean de Vedas - France 6pieds@pastis.org - www.pastis.org/6piedssousterre - 6pieds.tumblr.

REDACTION 11 rue de la gare - 34430 St-Jean de Vedas - France 6pieds@pastis.org - www.pastis.org/6piedssousterre - 6pieds.tumblr. REDACTION 11 rue de la gare - 34430 St-Jean de Vedas - France 6pieds@pastis.org - www.pastis.org/6piedssousterre - 6pieds.tumblr.com/ Siret 402 214 175 00026 - APE 5813Z Collection Monotrème [MINI] de

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014

RAPPORT D ACTIVITE 2014 RAPPORT D ACTIVITE 2014 Cette année 2014 a été pour notre association l année de la création d un projet basé sur notre idée de développement d une Fabrique de culture autour d un projet plastique et l

Plus en détail

2012-2013 GRAND CONCOURS. des jeunes reporters. Pour les 8-10 ans. Photos : Istockphoto. Remise des prix le. Les mammifères marins!

2012-2013 GRAND CONCOURS. des jeunes reporters. Pour les 8-10 ans. Photos : Istockphoto. Remise des prix le. Les mammifères marins! 2012-2013 GRAND CONCOURS des jeunes reporters Pour les 8-10 ans Photos : Istockphoto Les mammifères marins! Remise des prix le 23 MARS 2013 au Tu adores la nature et les animaux? Tu veux protéger les baleines

Plus en détail

Ya n i k P E N D U. Galerie Delacroix Tanger

Ya n i k P E N D U. Galerie Delacroix Tanger Ya n i k P E N D U Galerie Delacroix Tanger Ya n i k P E N D U Tétouan, avril 2008. Je découvre avec étonnement une composition aquatique et humaine sur le cercle terrestre. Ou bien est-ce cosmique? Qu

Plus en détail

Cahier des charges Appel d offres communication

Cahier des charges Appel d offres communication FRAC CENTRE Fonds Régional d Art Contemporain du Centre 12 rue de la Tour Neuve F - 45 000 Orléans T : +33 2 38 62 52 00 F : + 33 2 38 62 21 80 contact@frac-centre.asso.fr www.frac-centre.asso.fr Cahier

Plus en détail

Jérôme Devimes Never been to Tahiti

Jérôme Devimes Never been to Tahiti Jérôme Devimes Never been to Tahiti Exposition présentée du 09 mai au 07 juin 2015 Le Radar, Espace d art actuel Vernissage le samedi 9 mai 2015 à 14h30 au Radar Jérôme Devimes, Never been to Tahiti, Omaha

Plus en détail

Mondialisation culturelle. dans le Golfe Persique

Mondialisation culturelle. dans le Golfe Persique Mondialisation culturelle dans le Golfe Persique Depuis environ une décennie, certains États du Golfe se préparent à l après pétrole en diversifiant leur économie. Après la finance, le commerce et le tourisme,

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Identifier et faire enlever. vos objets radioactifs

Identifier et faire enlever. vos objets radioactifs Identifier et faire enlever vos objets radioactifs Certains objets radioactifs très variés et souvent anciens se trouvent encore dans des collections, des brocantes ou des greniers. Leur dangerosité est

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE

105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE 105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE Ouverture Mardi 14 septembre 2010 105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr

Plus en détail

Fiamp.2014. Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine. Dossier d'inscription à la compétition

Fiamp.2014. Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine. Dossier d'inscription à la compétition ICOM Conseil International des Musées Comité pour l'audiovisuel et les nouvelles technologies de l'image et du son Fiamp.2014 Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine

Plus en détail

SOMMAIRE. A b. intermedia. Agences de communication généralistes. Agences de marketing opérationnel. Agences de communication spécialisées

SOMMAIRE. A b. intermedia. Agences de communication généralistes. Agences de marketing opérationnel. Agences de communication spécialisées A b c d Agences de communication généralistes 01 Communication globale et grand public Agences de marketing opérationnel 01 Promotion des ventes et trade marketing 02 Stimulation et animation des réseaux

Plus en détail

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 h c a La micro be DROITE Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 PAR L I G N E 26 JUIN - 31 JUILLET 2015 La micro beach Achetez de l art les pieds dans le sable! Pour fêter sa première année d existence

Plus en détail

PRIX EUROPÉEN D INTERVENTION SUR LE PATRIMOINE

PRIX EUROPÉEN D INTERVENTION SUR LE PATRIMOINE EUROPEAN AWARD FOR ARCHITECTURAL HERITAGE INTERVENTION AADIPA 2ème édition PRIX EUROPÉEN D INTERVENTION SUR LE PATRIMOINE ARCHITECTURAL AADIPA Le Prix Européen d Intervention sur le Patrimoine Architectural

Plus en détail

Le coin du vide 2014 Dessin, Vidéo, Photo, Jumelles

Le coin du vide 2014 Dessin, Vidéo, Photo, Jumelles Yukari Hara À travers des gestes simples comme regarder une autre direction, lancer une chaussure ou passer d une pièce à une autre, je m interroge sur ma place dans l espace et le temps où je suis. Je

Plus en détail

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

Les cours sont donnés par Mme Ania Freindorf ania.freindorf@gmail.com - http://aniafreindorf.photoshelter.com/

Les cours sont donnés par Mme Ania Freindorf ania.freindorf@gmail.com - http://aniafreindorf.photoshelter.com/ Le STU organise des cours de photographie donnés par un photographe professionnel. Ces cours seront organisés par groupe de 6 personnes maximum. Les cours sont en français et anglais (suivant les participants).

Plus en détail

Photographie numérique Retouche d images : Photoshop - Gimp Vidéos

Photographie numérique Retouche d images : Photoshop - Gimp Vidéos Graphiste vidéaste Internet/ multimédia Bérénice BELPAIRE La combe des Pins 34 270 LE TRIADOU 06 77 61 55 04 belpaire.berenice@gmail.com http://berenice.lautre.net DOMAINES DE COMPETENCES Photographie

Plus en détail

Alexandre Hollan. Exposition du 16 novembre 2007 au 6 janvier 2008. Vernissage jeudi 15 novembre 2007

Alexandre Hollan. Exposition du 16 novembre 2007 au 6 janvier 2008. Vernissage jeudi 15 novembre 2007 Alexandre Hollan Exposition du 16 novembre 2007 au 6 janvier 2008 Vernissage jeudi 15 novembre 2007 18 h - Conférence de Yves Bonnefoy «Remarques sur Alexandre Hollan, débat avec le peintre et l audience»

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 6 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS Objet : Réf : Inspection

Plus en détail

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble.

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les subsistances Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les Subsistances Laboratoire international de création artistique Cirque / Théâtre / Danse / Musique 04 78 39 10 02

Plus en détail

S e r g e B e n o i t

S e r g e B e n o i t S e r g e B e n o i t peintures - sculptures 1 Octobre 1980 J ai fait la connaissance de Serge Benoit, il y a six ans, lorsqu il s est installé à la «Cité Fleurie». Quand j ai eu l occasion de voir son

Plus en détail

Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue.

Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue. Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue. Sèvres Cité de la céramique, établissement public administratif

Plus en détail

LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET

LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET IMMATÉRIEL DU QUÉBEC ET LE RÉPERTOIRE DU PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC. ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES POUR L INVENTAIRE DU PATRIMOINE IMMATÉRIEL.

Plus en détail

Services de Mundo-B pour les associations sans personnel permanent

Services de Mundo-B pour les associations sans personnel permanent Services de Mundo-B pour les associations sans personnel permanent Votre association a certainement, depuis le début du projet en 2006, participé ou été informée de création de la Maison du Développement

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE

Atelier INVENTAIRES - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Euromed Heritage IV Un programme financé par l Union Européenne EUROMED HERITAGE Cadre institutionnel et légal Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Coordination : Frank

Plus en détail

Usage des photos pour Internet et pour la presse

Usage des photos pour Internet et pour la presse Usage des photos pour Internet et pour la presse Que ce soit sur Internet ou dans la presse, l'usage de photographies a la même fonction qui est d illustrer le propos. Pour bien jouer son rôle d information

Plus en détail

Dossier Histoire des arts

Dossier Histoire des arts Nguon Léa 3 5 Dossier Histoire des arts LE POP ART Sommaire 1. Introduction...p.2-3 2. Biographie...p.4-5 3. Présentation de l'oeuvre...p.6-7 a. Spécificité de l'oeuvre b. Contexte sociologique c. Analyse

Plus en détail

Logiciel de gestion de collection d art

Logiciel de gestion de collection d art Logiciel de gestion de collection d art Outre le plaisir qu elle vous procure, votre collection d art est une part non négligeable de votre patrimoine. Pourquoi ne devrait-elle pas bénéficier du même suivi,

Plus en détail

CORRIGENDUM N 1 À L'APPEL D'OFFRE OUVERT N CESE/COMM/01/2011. Assistance aux diverses initiatives et activités de communication et d'information

CORRIGENDUM N 1 À L'APPEL D'OFFRE OUVERT N CESE/COMM/01/2011. Assistance aux diverses initiatives et activités de communication et d'information Comité économique et social européen Bruxelles, le 3 août 0 CORRIGENDUM N À L'APPEL D'OFFRE OUVERT N CESE/COMM/0/0 Assistance aux diverses initiatives et activités de communication et d'information Pouvoir

Plus en détail

La bibliothèque. Département des restaurateurs

La bibliothèque. Département des restaurateurs La bibliothèque Département des restaurateurs La bibliothèque, créée en 1978, est un espace de consultation et de recherche qui assure, en France et en Europe, le rôle de bibliothèque de référence dans

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

La Commission. canadienne de sûreté nucléaire Présentation à la Conférence nationale sur l assurance au Canada. suretenucleaire.gc.

La Commission. canadienne de sûreté nucléaire Présentation à la Conférence nationale sur l assurance au Canada. suretenucleaire.gc. La Commission Terry Jamieson Vice-président, Direction générale du soutien technique Commission canadienne de sûreté nucléaire Le 23 septembre 2014 canadienne de sûreté nucléaire Présentation à la Conférence

Plus en détail

Décryptage. c o m p r e n d r e p o u r a g i r. Le coaching en individuel ou en équipe. Alain Boureau. Septembre 2006. Les Publications du Groupe BPI

Décryptage. c o m p r e n d r e p o u r a g i r. Le coaching en individuel ou en équipe. Alain Boureau. Septembre 2006. Les Publications du Groupe BPI Décryptage c o m p r e n d r e p o u r a g i r Le coaching en individuel ou en équipe Alain Boureau Septembre 2006 Les Publications du Groupe BPI Le coaching en individuel ou en équipe Premières ressources

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

Partager ses photos sur Flickr

Partager ses photos sur Flickr Flickr est un service en ligne de stockage et partage de photos racheté par yahoo en 2005. En 2010, le site hébergerait plus de 4 milliards de photos. Un grand nombre de photographes professionnels utilise

Plus en détail

De la fiche manuscrite à Internet : l informatisation des collections et de la documentation au musée du quai Branly

De la fiche manuscrite à Internet : l informatisation des collections et de la documentation au musée du quai Branly Séminaire «Muséologie, Muséographie et nouvelles formes d adresse au public» Paris, 28 mars 2007 De la fiche manuscrite à Internet : l informatisation des collections et de la documentation au musée du

Plus en détail

Comment consulter la Photothèque de Paris 1

Comment consulter la Photothèque de Paris 1 Comment consulter la Photothèque de Paris 1 L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne met à votre disposition une nouvelle banque d images en ligne. Le fonds de cette photothèque est constitué d images patrimoniales

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

Guide Tourisme et Handicap à Metz Lieux culturels accessibles

Guide Tourisme et Handicap à Metz Lieux culturels accessibles Guide Tourisme et Handicap à Metz Lieux culturels accessibles 2015 SOMMAIRE 1. Centre Pompidou-Metz... 2 2. Musée de la Cour d Or... 3 3. Arsenal... 3 4. Opéra-Théâtre... 4 5. Les Arènes... 4 6. Les Trinitaires...

Plus en détail

Identifier et faire enlever. vosobjets radioactifs

Identifier et faire enlever. vosobjets radioactifs Identifier et faire enlever vosobjets radioactifs Aujourd hui, l utilisation et l élimination de sources radioactives sont contrôlées par les pouvoirs publics. Mais cela n a pas toujours été le cas et

Plus en détail

Fiamp.2015. Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine. Dossier d'inscription à la compétition

Fiamp.2015. Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine. Dossier d'inscription à la compétition ICOM Conseil International des Musées Comité pour l'audiovisuel et les nouvelles technologies de l'image et du son Fiamp.2015 Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine

Plus en détail

LANCEMENT DU SITE INTERNET WWW.PATRIMOINE-LYON.ORG LYON AU PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO

LANCEMENT DU SITE INTERNET WWW.PATRIMOINE-LYON.ORG LYON AU PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO 14/06/2013 LANCEMENT DU SITE INTERNET WWW.PATRIMOINE-LYON.ORG LYON AU PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO Bienvenue sur le premier site Internet exclusivement développé sur le secteur de la ville de Lyon inscrit

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» L édition de CD/DVD Rapport rédigé par Peter Stockinger

Plus en détail

Programme d opérations de promotion et de communication 2015. Doubs tourisme

Programme d opérations de promotion et de communication 2015. Doubs tourisme Programme d opérations de promotion et de communication 2015 Doubs tourisme Préambule Rappel concernant l organisation des opérations de promotion de Doubs Tourisme : Doubs Tourisme envoie une information

Plus en détail

Un artiste, trois lieux: Le corps érotique Galerie Ligne treize à Carouge. Le corps intérieur Galerie la Ferme de la Chapelle

Un artiste, trois lieux: Le corps érotique Galerie Ligne treize à Carouge. Le corps intérieur Galerie la Ferme de la Chapelle communiqué de presse Exposition Francis-Olivier BRUNET La diagonale du corps 22 avril 17 mai 2009 Un artiste, trois lieux: Le corps érotique Galerie Ligne treize à Carouge Le corps intérieur Galerie la

Plus en détail

MUSEE ROYAL DE L ARMEE ET D HISTOIRE MILITAIRE Parc du Cinquantenaire, 3 1000 Bruxelles Centre de Documentation

MUSEE ROYAL DE L ARMEE ET D HISTOIRE MILITAIRE Parc du Cinquantenaire, 3 1000 Bruxelles Centre de Documentation MUSEE ROYAL DE L ARMEE ET D HISTOIRE MILITAIRE Parc du Cinquantenaire, 3 1000 Bruxelles Centre de Documentation REPRODUCTIONS PHOTOGRAPHIQUES : Demande et conditions 1.Prix et délais de livraison 1.1.

Plus en détail

Soirée à Bilbao, dîner dans un restaurant local pour goûter la cuisine basque espagnole. Vue de Bilbao by night.

Soirée à Bilbao, dîner dans un restaurant local pour goûter la cuisine basque espagnole. Vue de Bilbao by night. Voyage pour les amateurs d art et de vins. Au programme : découverte des caves associant trésors de la vigne et de l architecture contemporaine. Séjour dans un château médiéval privatisé, tour de la Rioja

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE : Syndicat mixte du Parc naturel régional de Camargue

MAITRE D OUVRAGE : Syndicat mixte du Parc naturel régional de Camargue TRAVAUX D AMENAGEMENT DANS LE CADRE DU PROGRAMME LIFE+ CHIRO MED AMENAGEMENTS DE TROIS BATIMENTS DANS LA PROPRIETE DE LA TOUR DU VALAT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRE D OUVRAGE : Syndicat

Plus en détail

PROCEDURE D ARCHIVAGE DES TRAVAUX DE MATURITÉ (TM) 1 Collège Sainte-Croix

PROCEDURE D ARCHIVAGE DES TRAVAUX DE MATURITÉ (TM) 1 Collège Sainte-Croix PROCEDURE D ARCHIVAGE DES TRAVAUX DE MATURITÉ (TM) 1 Collège Sainte-Croix ACQUISITION 2 1. Les TM doivent être remis par l élève au secrétariat sous forme imprimée. Doivent être rendus au minimum : a.

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF DES DEFINITIONS DE BIENS CULTURELS AU REGARD DU DROIT COMMUNAUTAIRE ET AU REGARD DU DROIT NATIONAL après le 1er juillet 2011.

TABLEAU COMPARATIF DES DEFINITIONS DE BIENS CULTURELS AU REGARD DU DROIT COMMUNAUTAIRE ET AU REGARD DU DROIT NATIONAL après le 1er juillet 2011. TABLEAU COMPARATIF DES DEFINITIONS DE BIENS CULTURELS AU REGARD DU DROIT COMMUNAUTAIRE ET AU REGARD DU DROIT NATIONAL après le 1er juillet 2011. Catégories Annexe du règlement (CE) n 116/2009 du 18 /12/2008

Plus en détail

Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années).

Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années). Graffitis Cacher l histoire? Créé par Mélissa Duquette, chargée de projet à l animation au Musée de société des Deux-Rives, en lien avec le Programme du ministère de l Éducation du Québec. PRÉSENTATION

Plus en détail

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 les hauts-de-seine dans la Grande Guerre : Mobiliser / Soutenir / Soigner EXPOSITION ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DES HAUTS-DE-SEINE Contact presse Conseil général

Plus en détail

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007

Comité du service public de la diffusion du droit par l internet. Rapport d activité 2007 Comité du service public de la diffusion du droit par l internet Rapport d activité 2007 FEVRIER 2008 1 Rapport annuel d activité du comité du service public de la diffusion du droit par l internet 2007

Plus en détail

PROCEDURE D ARCHIVAGE DES TRAVAUX DE MATURITÉ/ TRAVAUX DE MATURITE COMMERCIALE (TM/MPC) 1

PROCEDURE D ARCHIVAGE DES TRAVAUX DE MATURITÉ/ TRAVAUX DE MATURITE COMMERCIALE (TM/MPC) 1 Collège de Gambach CGAM Kollegium Gambach KGAM Avenue Weck-Reynold 9, 1700 Fribourg T +41 26 305 79 11, F +41 26 305 79 10 www.cgafr.ch PROCEDURE D ARCHIVAGE DES TRAVAUX DE MATURITÉ/ TRAVAUX DE MATURITE

Plus en détail

Supérieur non universitaire

Supérieur non universitaire Lois 32146 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française fixant la liste de correspondance entre les anciens grades et les nouveaux grades académiques délivrés par les établissements d'enseignement

Plus en détail

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Vendredi 27 février 2015 Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Légende : Etablissement de recherche, de culture et de loisirs, elle proposera des collections renouvelées et des services innovants

Plus en détail

Musée temporaire. Le jeu

Musée temporaire. Le jeu Musée temporaire Le jeu Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! La Banque nationale de Belgique n est pas une banque comme les autres Par exemple, tu ne peux pas y ouvrir de compte bancaire : seules

Plus en détail

2015 ADOBE DESIGN ACHIEVEMENT AWARDS

2015 ADOBE DESIGN ACHIEVEMENT AWARDS 2015 ADOBE DESIGN ACHIEVEMENT AWARDS Outre la reconnaissance de la communauté mondiale des créatifs, les étudiants peuvent remporter un logiciel Adobe, une somme d argent ou une période de mentorat, entre

Plus en détail