FORMATION ET SYSTÈME D EXPÉRIMENTATION POUR ÉTUDIANT PHYSIQUE CHIMIE BIOLOGIE SCIENCES APPLIQUÉES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATION ET SYSTÈME D EXPÉRIMENTATION POUR ÉTUDIANT PHYSIQUE CHIMIE BIOLOGIE SCIENCES APPLIQUÉES"

Transcription

1 TESS FORMATION ET SYSTÈME D EXPÉRIMENTATION POUR ÉTUDIANT PHYSIQUE CHIMIE BIOLOGIE SCIENCES APPLIQUÉES

2 intertess Phywe et «e-learning» Combinez les avantages de l apprentissage assisté par ordinateur à l excellent système didactique TESS de Phywe! Augmentez l efficacité d apprentissage de vos élèves! Les expériences sont plus attrayantes Les jeunes gens grandissent avec l ordinateur. intertess permet de trans - férer la fascination exercée par le PC à l apprentissage de la physique. Gagnez du temps précieux Le logiciel assiste l élève dans le montage de l expérience, sa réalisation et son évaluation. Les explications sur chacune des étapes assurent un résultat d apprentissage maximal intertess guide l utilisateur dans l expérience et les descriptions détaillées facilitent la compréhension. Les résultats peuvent être rapportés dans des tableaux interactifs. Les diagrammes sont alors générés automatiquement. Une évaluation simple des résultats Le logiciel pose de nombreuses questions de compréhension à l utilisateur, questions auxquelles il peut répondre soit en choisissant parmi plusieurs réponses soit sous forme de schémas ou de textes à encoder. On peut également s en servir pour les devoirs! Temps minimal de préparation avec la «Fonction Instructeur» Il existe des réponses modèles à toutes les questions celles-ci ne peuvent être affichées qu après introduction du mot de passe de l instructeur. L expérience en six étapes Étape 1: Point de départ Choisissez l expérience que vous souhaitez faire. Étape 2: Liste du matériel Le logiciel indique le matériel nécessaire. Étape 3: Montage Le montage de l expérience est montré étape par étape. Étape 4: Réalisation et résultats intertess vous guide dans l expérience de manière détaillée. Les graphes sont générés automatiquement dès que les résultats sont entrés dans des tableaux. Étape 5: Evaluation intertess pose des questions de compréhension auxquelles on peut répondre de la manière suivante : en cochant une réponse (choix multiple), en faisant un schéma ou en entrant un texte. Chaque élève peut sauvegarder ses résultats sous protection par mot de passe. Fonction Instructeur Étape 6: Documentation L élève peut imprimer ses résultats plus de problèmes de correction de textes mal écrits! Des réponses modèles et des résultats d expérience typiques ont été préparés pour chacune des expériences. Les informations supplémentaires en facilitent la préparation et raccourcissent le temps de préparation. Evaluez le travail des élèves en comparant tout simplement les réponses documentées avec les réponses modèles d intertess!

3 Table des matières 1. Table des matières 1 2. Sur TESS 2 3. Systèmes se rangement 6 4. Manuels d expériences 8 5. Physique 10 intertess 5.1 Mécanique Chaleur Optique Optique ondulatoire Électricité/Électronique Système modulaire Electricité/Electronique Électricité statique Magnétisme Radioactivité Chimie Initiation à la chimie Chimie minérale/organique Chimie des polymères Chimie agro-alimentaire Biologie Biologie-Boîte 1 Plantes, environnement, agro-alimentaire Biologie-Boîte 2 Organes des sens, métabolisme, reproduction Microscopie Liste des produits 38 1

4 TESS TESS FORMATION ET SYSTÈME D EXPÉRIMENTATION POUR ÉTUDIANT PHYSIQUE CHIMIE BIOLOGIE Coffrets de rangement 2

5 TESS Composants complémentaires du système : Appareils Manuels d expériences 3

6 TESS TESS Les composants du système utilisables de manière varié faciles à manier fonctionnels robustes et sûrs compatibles entre eux Le trépied Le trépied : le cœur du système Un design exceptionnel, stable, pour une utilisation universelle - une fonctionnalité optimale Pince double avec de multiples possibilités de serrage Trépied séparé pour des expériences en bord de table ; grande stabilité, une pince de table n'est pas nécessaire Trépied en version de base, lorsqu'il n'est pas séparé Trépied séparé relié par une traverse 4

7 TESS Lampe d expérimentation une seule source lumineuse faisant office de boîte à lumière, de lampe à mélange de couleurs, de lampe avec tige Lampe d'expérimentation avec accessoire pour le mélange de couleurs Expérience d'optique sur la table (boîte à lumière) L alimentation stabilisée Alimentation stabilisée, protégée électroniquement - convient à toutes les expériences des élèves Utilisation de la lampe d expérimentation sur le banc optique (lampe avec tige) 5

8 Systèmes de rangement Un rangement intelligent contrôle rapide de l'ensemble du coffret facilement transportable superposable, offrant donc un gain de place stable TESS Optique OE 3 TESS Chimie Coffret 1 TESS Biologie Coffret 1 TESS Radioactivité RE Coffrets superposables avec indication des matières ; un couvercle stable peut être livré sur demande 6

9 Systèmes de rangement Le rangement est possible non seulement dans les coffrets TESS, mais aussi dans des tiroirs. Rangement par blocs, pour plusieurs groupes de travail, dans des tiroirs étiquetés comprenant des divisions et un fond en mousse. 7

10 Manuels d expériences Manuels d'expériences TESS, la symbiose parfaite entre les fiches de travail pour les élèves (E) et les fiches d'accompagnement pour les professeurs (P) temps de préparation réduit expérimentation sans problèmes contrôle aisé des résultats Les fiches de travail pour les élèves (E) contiennent : un exposé précis du problème des listes complètes de matériel des indications de montage des conseils pour l'expérimentation des tableaux de protocole préparés des questions et des croquis pour l'analyse des résultats des indications sur les dangers potentiels et sur le recyclage des produits 8

11 Manuels d expériences un contenu mis à jour didactiquement conçu en tenant compte de la pratique un enseignement rapide des contenus d'apprentissage Les fiches d'accompagnement pour le professeur (P) comprennent : des indications sur les objectifs d'apprentissage et des bases théoriques des conseils sur la planification et la réalisa - tion des expériences des résultats de mesures et des diagrammes des réponses aux questions posées dans les fiches des élèves des indications sur les dangers potentiels et sur le recyclage des produits 9

12 Mécanique Il y a 4000 ans, en Égypte, les artisans transportaient leurs statues d'un endroit à un autre avec le véhicule le plus ancien de l'humanité, à savoir le traîneau. Ils faisaient couler de l'eau devant les patins des traîneaux afin de réduire la friction du glissement et de refroidir le bois des patins. Les Assyriens transportaient leurs charges eux aussi sur des traîneaux, mais la traction s'en trouvait facilitée du fait que les esclaves plaçaient des rondins de bois devant le traîneau. Celui-ci pouvait donc rouler sur les rondins (comme sur des rouleaux). TESS Mécanique ME 1 Liste des sujets (65 T.P. s) 1 Grandeurs physiques et propriétés des corps 1.1 * Mesure de longueurs 1.2 * Mesure du temps 1.3 * Mesure de la masse des solides et des liquides 1.4 Volume des corps réguliers et irréguliers 1.5 * Mesure de la densité des corps solides 1.6 * Mesure de la densité des liquides 1.7 Mesure de la densité de l'air 2 Les Forces 2.1 * Mesure des forces 2.2 * Force de réaction 2.3 * Forces gravifiques 2.4 * La loi de Hooke 2.5 Flexion d'une lame-ressort 2.6 Calibrage d'un dynamomètre 2.7 * Forces parallèles de même sens et de sens opposés 2.8 * Décomposition des forces : parallélogramme des forces 2.9 Décomposition des forces sur un plan incliné 2.10 * Forces appliquées au support d'une poulie 2.11 * Centre de gravité 2.12 Stabilité 2.13 * Forces d'appui d'une poutre sans charge 2.14 * Forces d'appui d'une poutre avec charge 2.15 Force de rappel d'un pendule en extension 2.16 Frottements 2.17 Coefficients de frottements 3 Les machines simples 3.1 * Balance à levier 3.2 * Levier du premier genre 3.3 * Levier du deuxième genre 3.4 * Forces et déplacements sur la poulie fixe 3.5 * Forces et déplacements sur la poulie mobile 3.6 * Association d une poulie mobile et d une poulie fixe 3.7 Palan à quatre poulies 3.8 Forces et déplacements sur la roue à gradins 3.9 Transmissions à roues dentées et à courroie 3.10 Travail sur un plan incliné 3.11 * Énergie potentielle et énergie d'un ressort 3.12 Puissance 4 Liquides et Gaz 4.1 Vases communicants 4.2 Pression hydrostatique 4.3 Poussée et flottabilité 4.4 Le principe d'archimède 4.5 Densité des corps solides par mesure de la poussée 4.6 Mesure de la densité de liquides avec un aréomètre 4.7 Densité de liquides non miscibles 4.8 Capillarité 4.9 La loi de Boyle-Mariotte 4.10 Pompes et siphons 5 Vibrations 5.1 Oscillations d'un ressort à boudin 5.2 Le pendule à fil (pendule simple) 5.3 Oscillation d'une lame-ressort 5.4 Amortissements 5.5 Oscillations forcées et résonance 5.6 Enregistrement distance/temps 5.7 Le pendule composé 5.8 Pendules couplés 6 Les mouvements linéaires 6.1 Mouvements rectilignes uniformes 6.2 Comparaison des mouvements uniformes et non uniformes 6.3 Vitesse instantanée et vitesse moyenne 6.4 Lois du mouvement rectiligne uniforme 6.5 Lois du mouvement rectiligne uniformément accéléré 6.6 Énergie potentielle et cinétique 6.7 La chute libre 6.8 Loi fondamentale de Newton : Accélération en fonction de la force 6.9 Loi fondamentale de Newton : Accélération en fonction de la masse 6.10 Quantité de mouvement 6.11 Choc élastique 10

13 Mécanique TESS Mécanique ME 2 et TESS Mécanique ME 3 dans un coffret de rangement commun Appareils Le système d'appareils pour la mécanique se compose de trois ensembles compatibles qui se complètent. Les appareils de l ensemble ME 3 se logent dans un fond en mousse qui se place dans le coffret de rangement TESS Mécanique ME 2. Poulie fixe TESS Mécanique ME TESS Mécanique ME TESS Mécanique ME intertess logiciel, DVD Les expériences marquées d'une astérisque peuvent être réalisées avec l ensemble de base ME Avec le set ME 1 et l ensemble complémentaire ME 2, il est possible de réaliser toutes les expériences des chapitres 1 à Pour réaliser les expériences du chapitre 6 (mouvements linéaires), l ensemble ME 3 doit compléter les ensembles ME 1 et ME 2. Pour la liste des produits livrables ainsi que les accessoires nécessaires et le matériel usuel, reportez-vous à la page 38. TRAVAUX PRATIQUES PHYSIQUE TRAVAUX PRATIQUES PHYSIQUE Mécanique 1-5 intertess Logiciel disponible pour ces kits Mécanique 6 Pompes et siphons Manuels d expériences Travaux Pratiques Mécanique comprenant toutes les expériences des chapitres 1 à 5 Travaux Pratiques Mécanique comprenant toutes les expériences du chapitre 6 Lois du mouvement rectiligne uniformément accéléré 11

14 Chaleur Dans l'antiquité, on ne connaissait pas les thermomètres, mais il existait déjà des appareils qui fonctionnaient de manière similaire. Philon de Byzance, un Grec qui vécut vers 230 avant notre ère, inventa un tel appareil. Il utilisa une bille de plomb creuse, remplie d'air, au bout de laquelle se trouvait un tuyau. La partie libre de ce tuyau était plongée dans l'eau. Quand le soleil chauffait la bille, la température de l'air contenu dans l'appareil augmentait. L'air s'échappait alors de la bille et des bulles se formaient dans l'eau. Lorsque la température baissait, le volume d'air dans la bille TESS Chaleur WE 1 diminuait, et de l'eau pénétrait dans la bille. Liste des sujets (34 T.P. s) 1 Équilibre thermique et mesures de températures 1.1 * La sensation de chaleur sur la peau 1.2 * Équilibre thermique 1.3 Calibration d'un thermomètre 1.4 Mesures de température avec un thermocouple 2 Dilatation 2.1 * Dilatation de liquides et de gaz 2.2 * Dilatation volumique de liquides 2.3 * Coefficient de dilatation de l'air à pression constante 2.4 * Variation de la pression d'air en fonction de la température à volume constant 2.5 Dilatation de solides 2.6 Le bimétal 3 Transport de la chaleur 3.1 Transfert thermique dans des corps solides 3.2 Coefficient de conduction de chaleur de métaux 3.3 * Convection dans des liquides et des gaz 3.4 Conduction thermique dans l'eau 3.5 Absorption du rayonnement thermique 3.6 * Comment conserver l'eau chaude 4 Chaleur et Énergie interne 4.1 * Montée en température de l'eau 4.2 * Échauffement de différents liquides 4.3 Chaleur massique de l'eau 4.4 * Température de mélange 4.5 * Capacité calorifique d un calorimètre 4.6 Chaleur massique de corps solides 4.7 Détermination de la température d un corps par la méthode calorimétrique 4.8 Transformation de l'énergie mécanique en énergie interne 5 Changement d'état 5.1 * Variation de volume lors de la fusion de la glace 5.2 Courbes de fusion et de solidification du thiosulfate de sodium 5.3 * Chaleur de fusion de l'eau 5.4 * Chaleur d'évaporation de l'eau 5.5 * Chaleur de condensation de l'eau 5.6 Distillation 5.7 * Évaporation 6 Changement d'état 6.1 * Chaleur de dissolution 6.2 * Abaissement du point de congélation (mélange frigorifique) 6.3 * Augmentation du point d'ébullition Appareils Le matériel nécessaire pour les démonstrations sur la chaleur se compose de 2 ensembles complémentaires. TESS-Chaleur WE TESS-Chaleur WE Les expériences marquées d'une astérisque peuvent être réalisées avec l ensemble de base WE Les ensembles WE 1 et WE 2 permettent la réalisation de toutes les expériences sur la chaleur. Pour la liste des produits livrables ainsi que les accessoires nécessaires et le matériel usuel, reportez-vous aux pages 38/39. 12

15 Chaleur Chaleur massique des corps solides Dilatation de l'air (lois des gaz) TESS Chaleur WE 2 TRAVAUX PRATIQUES PHYSIQUE Dilatation en longueur des métaux Chaleur Manuels d expériences Travaux Pratiques Chaleur

16 Optique Les philosophes grecs avaient chacun une conception différente du fonctionnement de l'organe de la vue. Pythagore (env avant notre ère) était d'avis que l'œil émettait des rayons de chaleur qui étaient renvoyés par les corps froids. Hipparque (env avant notre ère) comparait les rayons visuels de l'œil à des mains qui palperaient les objets et les rendraient ainsi visibles. Ptolémée ( ) pensait quant à lui que deux rayons, les rayons visuels et les rayons lumineux, s'unissaient et que l'on pouvait voir grâce à eux. TESS Optique OE 1 et mélange de couleurs Liste des sujets (69 T.P. s) 1 La propagation de la lumière 1.1 * La propagation rectiligne de la lumière 1.2 * Matières transparentes et opaques 1.3 * Ombre et pénombre 1.4 * Éclipses de lune et de soleil avec le modèle terre-lune 1.5 Chambre noire 1.6 Les quatre saisons 1.7 Les phases lunaires 1.8 Éclipses de soleil et de lune (avec le modèle Terre/Lune) 1.9 La chambre obscure 1.10 L'intensité lumineuse (le photomètre) 1.11 L'éclairement 2 Les miroirs 2.1 * Réflexion de la lumière 2.2 * Réflexion sur un miroir plan 2.3 * L'image d'un miroir plan 2.4 * Réflexion sur un miroir concave 2.5 * Construction d une image par un miroir concave 2.6 * Etude de la réflexion sur un miroir convexe 2.7 * Construction d une image par un miroir convexe 2.8 Images obtenues avec un miroir concave 2.9 Lois de formation des images obtenues avec un miroir concave 2.10 Images obtenues avec un miroir convexe 3 Réfraction 3.1 * Réfraction à l'interface air/verre 3.2 * Mesure de l'indice de réfraction du verre 3.3 * Réfraction lors de la transition air/eau 3.4 * Réfraction à l'interface de deux liquides 3.5 * Réfraction lors de la transition verre/air 3.6 * Réflexion totale et angle limite 3.7 * Passage de la lumière au travers d une plaque en verre à faces parallèles 3.8 * Réfraction de la lumière par un prisme 3.9 * Le prisme, la déviation de l'image 3.10 * Le prisme, le retournement de l'image 4 Les lentilles 4.1 * Chemin optique de la lumière et distance focale pour une lentille convexe 4.2 * Construction de l'image par des lentilles convexes 4.3 * Trajectoire des rayons et distance focale d'une lentille concave 4.4 * Construction de l'image de lentilles concaves 4.5 * Trajectoire des rayons dans les associations de lentilles 4.6 * Distance focale de combinaisons de lentilles 4.7 * Aberrations sphériques 4.8 * Aberrations chromatiques 4.9 Images obtenues avec une lentille convexe 4.10 Mesure de la distance focale par un autofocus 4.11 Loi de formation des images obtenues avec une lentille convexe 4.12 L échelle de grandissement de l'image 4.13 Images obtenues avec une lentille concave (image virtuelle) 4.14 Aberrations d'images (en forme de «tonneau» ou de «barillet») 5 Les couleurs des corps 5.1 * Dispersion des couleurs par un prisme 5.2 * Superposition de toutes les couleurs du spectre 5.3 ** Mélange additif des couleurs 5.4 ** Mélange soustractif des couleurs 5.5 ** Les couleurs des corps 5.6 * Couleurs complémentaires 6 L'œil 6.1 * Fonctionnement de l'œil humain 6.2 * La myopie et sa correction 6.3 * L'hypermétropie et sa correction 6.4 * La presbytie et sa correction 6.5 * Illusions optiques 7 Appareils optiques 7.1 La loupe 7.2 Conception du microscope 7.3 Détermination du grandissement d'un microscope 7.4 La lunette astronomique 7.5 La lunette de Galilée 7.6 Détermination du grandissement d'une lunette 7.7 L'appareil photographique 7.8 La profondeur de champ de l'appareil photo 7.9 Le projecteur de diapositives 8 Optique ondulatoire 8.1 Diffraction par un réseau 8.2 Mesure de la longueur d'onde 8.3 Filtres de polarisation 8.4 Rotation du plan de polarisation par une solution sucrée 14

17 Optique TESS Optique OE 2 Marche des rayons et distance focale d'une lentille convergente Appareils Le système d'appareils pour l'optique se composent de deux ensembles complémentaires auxquels on peut associer le matériel pour «mélange des couleurs». Les appareils contenus dans l ensemble de mélange des couleurs prennent place dans un plateau en mousse dans le coffret de rangement TESS Optique OE 1. TESS- Optique OE ou variante TESS-Optique OE 1 var TESS- Optique Mélange des couleurs TESS- Optique OE Les expériences marquées d'une astérisque peuvent être réalisées avec l ensemble de base OE 1 (expériences avec la boîte à lumière). 2. Pour réaliser les expériences marquées de deux astérisques dans la théorie des couleurs, l ensemble complémentaire «mélange des couleurs» est nécessaire. 3. Avec OE 1, le mélange des couleurs et l ensemble complémentaire OE 2, il est possible de réaliser toutes les expériences d'optique. Pour la liste des produits livrables ainsi que les accessoires nécessaires et le matériel usuel, reportez-vous à la page 39. TESS Optique OE1 ( ) comprend en standard la boîte à lumière halogène 12V/20W ( ) avec 2 fils de connexion munis chacun d'une fiche 4 mm Accessoire recommandé: alimentation 0 à 12 Vcc, 6Vca, 12Vca Alternative au TESS Optique OE1: TESS Optique var Cette alternative comprend la boîte à lumière halogène 12V/20W avec adaptateur basse tension ( ). Accessoire recommandé: alimentation 12 Vcc/2A Expériences avec le modèle terre-lune TRAVAUX PRATIQUES PHYSIQUE L optique Boîte à lumière halogène avec fiche 4 mm ( ) Boîte à lumière halogène avec adaptateur basse tension ( ) Manuels d expériences Travaux Pratiques d Optique

18 Optique ondulatoire En 1678, Christian Huygens présenta à l'académie des Sciences de Paris son «Traité de la Lumière» dans lequel il défen - dait une conception de la lum - ière complètement différente. Il partait du principe que l'espace entier, y compris le vide, était rempli d'une substance particulière qu'il appelait l'éther. La source de lumière n'émettait en elle-même pas de particules, elle ne faisait que donner des impulsions aux particules d'éther les plus proches d'elle, lesquelles retransmettaient les impulsions partout dans l'espace. Selon cette hypothèse, toute source de lumière émet une onde sphérique. TESS Optique OE 3 et articles spéciaux Liste des sujets (29 T.P. s) 1 Interférence 1.1 Expérience avec un double miroir de Fresnel 1.2 Expérience avec un biprisme de Fresnel 1.3 Expérience avec une double fente de Young 1.4 Les anneaux de Newton 2 Diffraction sur des objets monodimensionneles 2.1 Diffraction sur une arête 2.2 Diffraction sur une fente 2.3 Diffraction sur un obstacle étroit (barrette); Théorème de Babinet 2.4 Diffraction sur une double fente 2.5 Diffraction sur des fentes multiples 2.6 Diffraction sur un réseau 2.7 Détermination de la longueur d'onde par diffraction sur un réseau 2.8 Condition de cohérence Appareils Pour réaliser les expériences d'optique ondulatoire, les trois coffrets d'optique TESS sont nécessaires, ainsi que l ensemble de mélange des couleurs. TESS- Optique OE TESS- Optique Mélange des couleurs TESS- Optique OE TESS- Optique OE Pour la liste des produits livrables ainsi que les accessoires nécessaires et le matériel usuel, reportez-vous à la page Diffraction sur des objets bidimensionneles 3.1 Diffraction sur un réseau croisé 3.2 Diffraction sur des orifices circulaires 3.3 Diffraction sur un système d'orifices circulaires d'un diamètre uniforme 4 Pouvoir résolvant 4.1 Pouvoir résolvant des appareils optiques 4.2 Le pouvoir résolvant d'un microscope 4.3 Le pouvoir résolvant spectral d'un réseau 5 Polarisation: expériences qualitatives 5.1 Polarisation par des filtres 5.2 Polarisation avec biréfringence par action mécanique 5.3 Polarisation chromatique 5.4 Polarisation par réflexion 5.5 Polarisation par réfraction 5.6 Polarisation par dispersion TESS Optique OE 1 et mélange des couleurs 6 Polarisation: expériences quantitatives 6.1 Loi de Malus 6.2 Biréfringence sur un spath d'islande 6.3 Loi de Brewster 6.4 Orientation du plan de polarisation dans une solution de sucre 6.5 Polarisation elliptique et circulaire TESS Optique OE 2 16

19 Optique ondulatoire Observation des figures de diffraction de Fraunhofer Boîte à lumière halogène avec fiche 4 mm ( ) Boîte à lumière halogène avec adaptateur basse tension ( ) Polarisation par réflexion (loi de Brewster) TRAVAUX PRATIQUES PHYSIQUE Optique ondulatoire Manuels d expériences Travaux Pratiques Optique ondulatoire

20 Électricité/Électronique Un relais était jadis une halte où les diligences changeaient de chevaux. Le relais, dans le sens actuel du terme, fut inventé alors que le chemin de fer existait déjà. Le physicien anglais Charles Wheatstone ( ) développa le dispositif suivant : quand un train partait de la gare A, on actionnait à la gare B un dispositif qui fonctionnait avec une alimentation électrique faible. Ce dispositif fermait alors un circuit, le «circuit de sonnerie», qui déclenchait le signal de sonnerie. TESS Électricité / Électronique EEP 1 avec EEP 2 dans un coffret commun de rangement Liste des sujets (69 T.P. s) 1 Le circuit électrique 1.1 * Le circuit électrique simple 1.2 * Mesure de la tension - tension nominale et tension de service 1.3 * Mesure de l'intensité du courant 1.4 * Conducteurs et isolants 1.5 * Commutation et inversion de courant 1.6 * Circuit «et», circuit «ou» 1.7 * Branchement en série et en parallèle des générateurs 1.8 * Le fusible 1.9 * Interrupteur bimétal 2 La résistance électrique 2.1 * La résistance d un circuit électrique 2.2 * La loi de Ohm 2.3 * L intensité du courant et la résistance dans un montage parallèle 2.4 * L intensité du courant et la résistance dans un montage en série 2.5 * La tension dans un montage en série 2.6 * La résistance d un fil en fonction de sa longueur et de sa section 2.7 * La résistance d un fil en fonction de sa matière et de sa température 2.8* La résistance spécifique de fils 2.9 * Le potentiomètre 2.10 * La résistance interne d une source de tension 3 Puissance et travail 3.1 * La puissance et le travail électriques 3.2 Transformation de l énergie électrique en énergie thermique 3.3 Transformation de l énergie électrique en énergie mécanique 4 Électrochimie 4.1 La conductivité de solutions aqueuses d électrolytes 4.2 Relation entre la tension et l intensité du courant lors du passage de courant dans des liquides 4.3 Electrolyse 4.4 Galvanisation 4.5 Piles galvaniques 4.6 L'accumulateur à plomb 5 Le condensateur 5.1 * Le condensateur en courant continu Disponible uniquement en allemand et en anglais 5.2 * Charge et décharge d'un condensateur 5.3 * Le condensateur en courant alternatif 6 Électromagnétisme 6.1 L effet magnétique d un conducteur traversé par du courant 6.2 La bobine en tant qu'électro-aimant 6.3 La sonnette électrique 6.4 Le relais électromagnétique 6.5 Régulation par déclenchement de relais 6.6 Interrupteur crépusculaire 6.7 Le Galvanométre 7 Le moteur électrique 7.1 Conducteur parcouru par un courant électrique dans un champ magnétique 7.2 Le moteur à courant continu à aimant permanent 7.3 Moteur série et moteur électrique shunt 8 Induction électromagnétique 8.1 Production d une tension induite avec des aimants permanents 8.2 Production d une tension induite avec des électroaimants 8.3 L'alternateur 9 Le transformateur 9.1 Transformation de tension 9.2 Transformation de courant 10 L'effet d'auto-induction dans une bobine 10.1 L'effet de temporisation de courant d'une bobine en courant continu 10.2 Preuve de l'effet d'auto-induction d'une bobine lors du débranchement d'un circuit en courant continu 10.3 La bobine en courant alternatif- Bobine de choc 11 Capteurs 11.1 La thermistance 11.2 La résistance CTP 11.3 La photorésistance 12 Les diodes et leurs applications 12.1 * La diode en tant que valve électrique 12.2 * La diode en tant que redresseur de courant 18

21 Électricité/Électronique Synchronisation temporelle par transistor Interrupteur crépusculaire 12.3 * La courbe caractéristique d'une diode au silicium 12.4 Le redresseur à pont 12.5 Le filtre en échelles 12.6 * Les courbes caractéristiques d'une diode Zener dans le sens passant et le sens non-passant 12.7 * La diode Zener en tant que stabilisateur de tension 12.8 La diode électroluminescente (LED) 12.9 La photodiode La cellule solaire 13 Le transistor 13.1 * Montage et circuits du transistor NPN et PNP 13.2 * Le transistor en tant que commutateur 13.3 * Synchronisation temporelle par transistor 13.4 Commande du transistor par la lumière 13.5 * Le transistor en tant qu'amplificateur 13.6 * Caractéristiques d'entrée, de transfert et de sortie du transistor 13.7 * Réglage du point de fonctionnement du transistor 13.8 Commande du transistor par la température 13.9 * Oscillations électriques amorties Appareils Le système d'appareils pour l'électricité et l'électronique se compose de deux ensembles complémentaires. TESS- Électricité / Électronique EEP TESS- Électricité / Électronique EEP Les expériences marquées d'une astérisque peuvent être réalisées avec l ensemble de base EEP Avec l ensemble EEP1 et l ensemble complémentaire EEP 2, il est pos sible de réaliser toutes les expériences en électricité et électronique. STUDENT EXPERIMENTS PHYSICS Electricity/Electronics Pour la liste des produits livrables ainsi que les accessoires nécessaires et le matériel usuel, reportez-vous aux pages 39/40. Student Experiments Electricity/Electronics Manuels d expériences Disponible uniquement en allemand et en anglais. 19

22 Système modulaire Électricité/Électronique Le nouveau système modu - laire Électricité/Électronique de Phywe réunit tous les avantages d un système d apprentissage moderne. Ainsi à chaque module pour élèves correspond un module de démonstration magnétique, 100% analogue, ne différant que par la taille. Les modules de démonstration adhèrent par magnétisme et peuvent ainsi s accrocher sur tous tableaux adéquats. L assemblage type puzzle garantit un contact à 100%. De plus, les contacts en or non corrosifs garantissent un bon contact pour des dizaines d'années. Et puisque notre système modulaire regroupe une multitude d avantages, nous avons déposé une demande de Système modulaire TESS Kit 1 brevet. Liste des sujets Kit 1 (31 T.P. s) 1 Circuit électrique 1.1 Le circuit électrique simple 1.2 Mesure de la tension 1.3 Mesure de l intensité du courant 1.4 Conducteur et isolant 1.5 Commutateur et commutateur inverseur 1.6 Installation en série et en parallèle de sources de tension 1.7 Le fusible 1.8 L interrupteur bimétal Disponible uniquement en allemand et en anglais 2 Résistance électrique 2.1 La loi ohmique 2.2 La résistance des fils conducteurs en fonction de la longueur et de la section 2.3 La résistance des fils conducteurs en fonction du matériel et de la température 2.4 La résistance spécifique des fils conducteurs 2.5 L intensité du courant et la résistance dans un montage de résistances en parallèle 2.6 La tension dans un montage en série 2.7 Le potentiomètre 2.8 La résistance interne d une source de tension 5.4 Propriétés d une cellule solaire en fonction de l intensité lumineuse 5.5 La courbe caractéristique courant tension d une cellule solaire 6 Transistor, 1ère partie 6.1 Le transistor npn 6.2 Le transistor comme amplificateur de courant continu 6.3 Courbe caractéristique courant tension d un transistor 6.4 Le transistor comme commutateur 6.5 Synchronisation temporelle 3 Puissance et travail 3.1 Puissance et travail du courant électrique 4 Condensateur 4.1 Le condensateur dans un circuit de courant continu 4.2 Charger et décharger un condensateur 4.3 Le condensateur dans un circuit de courant alternatif 5 Diode, 1ère partie 5.1 La diode comme valve électrique 5.2 La diode comme redresseur de courant 5.3 La courbe caractéristique d une diode au silicium Appareils Le système Électricité/Électronique pour élèves comprend 2 jeux d appareils complémentaires. Système modulaire pour élèves Kit Pour la liste de commande détaillée avec les accessoires et consommables nécessaires, voir page

23 Système modulaire Électricité/Électronique Le transistor comme commutateur «Et, un système de démonstration équivalent, 100% analogue, réservé à l enseignant.» ( ) Premières expériences en électricité Premières expériences en électricité Pour s initier au système on peut tout d abord mettre en œuvre des modules munis de douilles, et les connecter avec des câbles. La taille des modules correspond à celle des modules de démonstration. Batterie avec douille, DB Culot de lampe E10 avec douilles, DB Commutateur à tige avec douilles, DB Disponible uniquement en allemand et en anglais. Manuels d expériences Student Experiments Electrics/ Electronics Part 1 and

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

P R O PA G AT I O N & C O U L E U R S

P R O PA G AT I O N & C O U L E U R S P R O PA G AT I O N & C O U L E U R S Modèle de l oeil, lentilles, miroirs, couleurs, synthèse additive et soustractive L ensemble permet une approche globale et simple des phénomènes optiques : propagation

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

contributions Les multiples de la chimie dans la conception des tablettes et des Smartphones Jean-Charles Flores

contributions Les multiples de la chimie dans la conception des tablettes et des Smartphones Jean-Charles Flores Les multiples contributions de la chimie dans la conception des tablettes et des Smartphones Jean-Charles Flores Jean-Charles Flores est spécialiste de l électronique organique au sein de la société BASF

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson)

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) VOITURE A REACTION Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) 1 Introduction BUT DE L ACTIVITE Fabriquer une voiture à réaction originale et sans danger Jouer avec et essayer plein

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F I) Electrostatique : 1) Les charges électriques : On étudie l électricité statique qui apparaît par frottement sur un barreau d ébonite puis sur un barreau

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

Amplificateur et commande

Amplificateur et commande CAPTEURS Bibliographie : [1]. G.Asch Les capteurs en instrumentation industrielle [2]. R Duffait, JP Lievre Expériences d électronique (chap ) [3]. Collection Durandeau 1èreS option Sciences expérimentales

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique)

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Enseignement collège et lycée Article Code Véhicule électrique à énergie solaire

Plus en détail

CAHIER D EXPERIENCES. Quand deux billes se rencontrent?

CAHIER D EXPERIENCES. Quand deux billes se rencontrent? CAHIER D EXPERIENCES 1 ere Experience : Quand deux billes se rencontrent? Matériel : Le pendule de Newton Webcam + ordinateur Eclairage Expérience : 1. lâcher de la bille 1, film de l expérience 2. lâcher

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité.

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité. LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L électricité. L électricité cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L'électricité. PROGRESSION GENERALE Séance n 1

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

Système de surveillance vidéo

Système de surveillance vidéo Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 12/01 Entretien Pour un fonctionnement correct de votre système de surveillance vidéo, prenez note des conseils suivants : 1/ Tenez la caméra et le

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

LA MESURE DE LA TEMPERATURE

LA MESURE DE LA TEMPERATURE LA MESURE DE LA TEMPERATURE s effectue à l aide d un thermomètre ou plus exactement d une sonde thermométrique. Il s agit d un instrument permettant de repérer la température du milieu avec lequel il doit

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Le circuit électrique

Le circuit électrique BULLETIN SPÉCIAL N 2 Le circuit électrique Théorie un peu de réflexion Intro L électricité est une source d énergie. Une énergie que l on peut facilement transformer en mouvement, lumière ou chaleur. L

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES index ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATIONS DL 2101ALA DL 2101ALF MODULES INTERRUPTEURS ET COMMUTATEURS DL 2101T02RM INTERRUPTEUR INTERMEDIAIRE DL 2101T04 COMMUTATEUR INTERMEDIAIRE

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX 08/ENS/24 BORDEREAU DES PRIX-DETAIL ESTIMATIF Lot n 2 : Achat et installation de matériel pour l enseignement

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

Électricité et électronique

Électricité et électronique Électricité et électronique CHAPITRE 1 Fondements des systèmes électriques 1 Fondements d électricité 1 Mouvement d électrons 2 Terminologie de l électricité 3 Terminologie de circuits 4 Sources d alimentation

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

Électricité statique. Introduction. Quelques étapes historiques importantes

Électricité statique. Introduction. Quelques étapes historiques importantes Électricité statique Introduction L'électricité statique peut apparaître comme peu importante de nos jours en regard de l'électrodynamique mais cette dernière a été précédée historiquement par l'observation

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière

Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière Algèbre 1 : (Volume horaire total : 63 heures) UE1 : Analyse et algèbre

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

CLEANassist Emballage

CLEANassist Emballage Emballage Dans la zone d emballage, il est important de vérifier exactement l état et la fonctionnalité des instruments, car ce sont les conditions fondamentales pour la réussite d une opération. Il est

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique LES RELAIS STATIQUES (SOLID STATE RELAY : SSR) Princ ipe électronique Les relais statiques sont des contacteurs qui se ferment électroniquement, par une simple commande en appliquant une tension continue

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

KIT SOLAIRE EVOLUTIF DE BASE

KIT SOLAIRE EVOLUTIF DE BASE PARALLELE ENERGIE KIT SOLAIRE EVOLUTIF DE BASE Ce kit solaire est un système solaire facile à utiliser. Il s agit d un «générateur solaire» qui convertit la lumière du soleil en électricité, et qui peut

Plus en détail

PA-DPS-8x Pressostats différentiels d air

PA-DPS-8x Pressostats différentiels d air Page 1/4 PA-DPS-8x Pressostats différentiels d air Caractéristiques : Différentiel de commutation fermé Kit de fixation sur gaine inclus Avantages Point de commutation réglable facilement avec échelle

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation thermique Quelques éléments théoriques à propos de la propagation de chaleur Fiche I1 : Le chaud et le froid - Expérience

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IIIe Chimie 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 1.5 Nombre minimal de devoirs: 4 devoirs par an Langue véhiculaire: Français I. Objectifs généraux Le cours de chimie

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

/ kit camping-car - modèle avec 2 panneaux

/ kit camping-car - modèle avec 2 panneaux / En quelques mots / Exemple de composition de kit (100W) : Merci pour l achat de ce kit solaire pour camping-car. Ce kit est composé de : -2 panneaux solaires -1 régulateur solaire surveillant la charge

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI?

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L électricité est le moyen de transport de l énergie! L électricité, comme l énergie, est présente dans la nature mais on ne la voit pas. Sauf quand il y a un orage! L électricité

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION

MANUEL D INSTALLATION MANUEL D INSTALLATION KIT PANNEAUX STANDARD Solar energy CHAUFFAGE SOLAIRE POUR PISCINE KIT DE CONSTRUCTION solar energy Tout d abord, toutes nos félicitations pour votre achat du système de chauffage

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

Les capteurs et leurs branchements

Les capteurs et leurs branchements bts mi 2 \ COURS\Technologie des capteurs et leurs branchements 1 1. Les Modules Entrées Les capteurs et leurs branchements Module d extension d Entrées/Sorties TOR Module réseau : communication entre

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Notice MESURACOLOR Colorimètre à DEL Réf. 22020 Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Indicateur Etalonnage Bouton Marche/Arrêt Indicateur de sélection de la longueur d'onde Indicateur de mode chronomètre

Plus en détail

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Page 1 / 6 PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Les systèmes PB sont des formulations d'époxy moussant développés pour des productions in situ de mousse

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact Barrières W - Détecteurs réflex, élimination de premier plan EPP Détecteurs réflex, élimination d arrière-plan EAP W - : haute performance et savoir-faire compact Détecteurs réflex énergétiques fibres

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

Références pour la commande

Références pour la commande avec fonction de détection de défaillance G3PC Détecte les dysfonctionnements des relais statiques utilisés pour la régulation de température des éléments chauffants et émet simultanément des signaux d'alarme.

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Informations produit

Informations produit Informations produit Ce document légal doit être conservé en magasin et mis à la disposition des clients ou représentants chargés de faire respecter la loi sur demande. Version 8 mars 2015 60616 Gâteau

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

technologie de séchage

technologie de séchage technologie de séchage we process the future Technologie de traitement LA TÂCHE Dans tous les domaines de l industrie, le séchage constitue une étape nécessaire du processus de traitement. Tous les produits

Plus en détail