ARCHIVES NATIONALES (Paris) POLICE SANITAIRE. Par Alexandre LABAT conservateur général honoraire. et Martine PLOUVIER conservateur en chef

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARCHIVES NATIONALES (Paris) POLICE SANITAIRE. Par Alexandre LABAT conservateur général honoraire. et Martine PLOUVIER conservateur en chef"

Transcription

1 ARCHIVES NATIONALES (Paris) POLICE SANITAIRE XVII e siècle-1923 État numérique détaillé de la sous-série F 8 Par Alexandre LABAT conservateur général honoraire et Martine PLOUVIER conservateur en chef revu par Catherine MÉROT conservateur en chef PARIS 2008

2 Nos sincères remerciements vont à Sylvie Saez qui a effectué une grande partie de la saisie, à Jean-Paul Pichereau et Jean-Claude Borel qui ont œuvré à l inventaire des cartes, plans et dessins. Archives nationales, 2007 ISBN :

3 SOMMAIRE Remerciements... Introduction générale... Introduction... Sources complémentaires... Plan méthodique thématique de la sous-série... Plan de l état numérique détaillé... VI IX XI XVII XXIII XXIX État numérique détaillé... 1 Catalogue des cartes, plans et dessins Annexes Inventaire des dossiers nominatifs Tableau de répartition par pays des noms géographiques Tableau méthodique sélectif des mots matières Index Table des illustrations et crédit photographique

4 INTRODUCTION GÉNÉRALE

5 INTRODUCTION Modalitésd entrée Les documents qui forment aujourd hui la sous-série F 8 proviennent essentiellement de seize versements faits aux Archives nationales par divers ministères. Cinq d entre eux, dont les deux premiers au moins sont antérieurs à la création de la sous-série, méritent par leur importance d être signalés: Septembre Intérieur : 38 articles. Juillet Intérieur : 41 articles. Septembre Commerce et Travaux publics : 74 articles. Mars Commerce et Travaux publics : 35 articles. Juillet Hygiène, Assistance et Prévoyance sociales : 72 articles. Il est à remarquer que de 1833 à 1923, soit pendant 90 ans, la sous-série n a reçu aucun apport, si l on fait abstraction des versements de 1859 et 1864 du ministère de l Instruction publique, dont les documents relatifs aux jurys médicaux et aux sages-femmes ont été, quelques années après, incorporés à la sous-série F 8 mais ensuite logiquement reclassés dans la sous-série F 17 (Instruction publique). On peut noter aussi que les anciens inventaires signalent quelques articles de provenance inconnue. Il est probable que leur adjonction résulte de tris opérés dans d autres sous-séries, notamment dans la sous-série F 12, comme il est attesté pour l article F (vente des substances vénéneuses). Contexte de production L expression de «police sanitaire», titre que porte la sous-série F 8 depuis sa création, au début de la monarchie de Juillet, a une saveur quelque peu archaïque et mérite d être précisée. Apparue pour la première fois, semble-t-il, à l Almanach impérial dans son édition de 1812, elle est restée d usage courant jusqu à la fin du XIX e siècle pour désigner les interventions de l État en matière de santé publique, à deux importantes exceptions près : l enseignement de la médecine et de la pharmacie ainsi que la délivrance des diplômes correspondants (domaine de l Université et donc, pour les Archives nationales, de la sous-série F 17 ) et l administration hospitalière (considérée autrefois comme une institution d assistance bien plus que de thérapeutique et, par conséquent, jointe aux services chargés des secours et indemnités dans la sous-série F 15 ). Pendant le premier tiers du XIX e siècle, ces interventions diverses (lutte contre les épidémies, propagation de la vaccine, gestion ou contrôle des établissements thermaux, protection de la salubrité publique, contrôle de l exercice des profes-

6 XII POLICE SANITAIRE sions médicales et pharmaceutiques) se sont exercées par l intermédiaire de divers bureaux ou services du ministère de l Intérieur, ceux notamment chargés du commerce, des secours généraux et des bâtiments civils (cf. détail ci-dessous). À l époque de sa création, la sous-série F 8 était donc une division archivistique factice, puisque ne correspondant à aucune administration définie. Il se trouve cependant qu en 1834, toutes ces interventions furent confiées à un «Bureau des établissements sanitaires», créé au sein du nouveau ministère du Commerce et des Travaux publics. On pourrait même voir un lien entre cette création, celle de la sous-série F 8 et la définition de son contenu. Dans ses grandes lignes, ce contenu n a pas été profondément modifié par la suite malgré le retour provisoire des affaires de «police sanitaire» au ministère de l Intérieur (au sein d un bureau de l hygiène publique dépendant d une direction de l Assistance et de l Hygiène publique) de 1889 à 1920, année de la création d un «ministère de l Hygiène, de l Assistance et de la Prévoyance sociale», première appellation d un ministère de la Santé publique, qui a survécu depuis lors avec quelques variations dans sa dénomination et ses attributions. On ne peut nier cependant que le versement de 1923 (articles F à 239) a largement modifié l importance relative des divers groupes thématiques représentés dans la sous-série.au développement considérable du secteur «hygiène et salubrité publiques» répond en effet l absence de tout apport dans le domaine, jusque-là prépondérant, de la lutte contre les épidémies et, notamment, celles de variole. Cette modification résulte sans doute dans une certaine mesure des progrès de l épidémiologie, entraînant, par exemple, la suppression progressive des mesures de quarantaine, mais aussi très probablement et malheureusement des destructions incontrôlées d archives relatives à cette matière. Rappel des étapes de l histoire administrative : An XI-1815 : il existe deux bureaux : un bureau du commerce chargé des administrations sanitaires (rattaché àl administration commerciale du ministère de l Intérieur puis, de 1811 à 1815, à un éphémère ministère des Manufactures et du Commerce), un bureau des hospices et secours à domicile, incluant les questions de police du service de santé (rattaché àl administration hospitalière du ministère de l Intérieur) ; se scinde en deux bureaux en 1812 : le bureau des secours généraux (police sanitaire essentiellement) et le bureau des prisons, dépôts de mendicité (qui était aussi en charge des établissements d eaux thermales) : le bureau qui a récupéré les attributions de police sanitaire de l ex-bureau du commerce, prend les attributions de police sanitaire du bureau des hospices et secours généraux, en 1820, il récupère aussi les eaux minérales, jusque-là placées dans les attributions des bureaux issus du bureau des prisons (lui-même issu de la subdivision du bureau des hospices et secours à domicile des débuts). en 1831, ce bureau (qui a connu plusieurs appellations entretemps) passe, avec ses attributions au nouveau ministère du Com-

7 INTRODUCTION GÉNÉRALE XIII merce et Travaux publics en même temps qu il perd ses attributions sur les établissements d enseignement médical, les sociétés de médecine, les jurys médicaux, etc., passées au ministère de l Instruction publique. en 1831, est créé le «bureau de police sanitaire» dont l autonomie administrative n est définitivement établie qu en 1834 comme «bureau des établissements sanitaires» : au sein du ministère du Commerce, le bureau des établissements sanitaires se voit chargé de la police sanitaire (propagation de la vaccine, eaux minérales, salubrité, remèdes secrets, police et établissements sanitaires, épidémies). en 1848, ce bureau hérite des établissements insalubres et incommodes (provenant du bureau des poids et mesures supprimé) et devient le bureau de la police sanitaire et industrielle. en 1887, il devient bureau de l hygiène publique et en 1889 revient au ministère de l Intérieur, au sein de la direction de l Assistance et de l Hygiène créée en Les instruments de recherche Les premiers états numériques, établis l un peu après la création de la sous-série sous la monarchie de Juillet, l autre en 1860, ne présentent plus aucun intérêt pour la recherche, surtout le premier, qui donne un état de la sous-série complètement aboli par un reclassement ultérieur. Le seul instrument de recherche quelque peu détaillé et conforme au classement actuel était donc jusqu ici l état numérique manuscrit, signé en décembre 1904, par Paul Marichal, ouvrage qui se distingue par un vif contraste entre la prolixité de son introduction, qui s étale sur 26 pages, et l extrême concision de l état numérique proprement dit, qui tient sur 18 pages d une écriture très aérée. Cet instrument de recherche, rédigé avant l important versement de 1923, ne tient compte que des 167 premiers articles et a dûêtre complété par le même auteur pour les articles numérotés de 168 à 239 et, probablement, par Guy Beaujouan, pour les articles 240 à 252. C est cet état numérique qui a servi de base à la rédaction des états encore plus concis publiés dans les instruments de recherche plus généraux, d abord l État des versements faits aux Archives nationales... (série F), tome I (Paris, 1924), p et supplément (Paris, 1962), p , puis l État général des fonds, tome II (Paris, 1978), p Le présent répertoire numérique, qui respecte scrupuleusement le classement de Paul Marichal et le plus souvent ses intitulés, a pour but de remédier à l excessive sécheresse de son état numérique, mais non de le remplacer totalement puisque sa longue introduction, consacrée surtout à l histoire des services gouvernementaux chargés de la«police sanitaire» et à celle du classement de la sous-série F 8, peut encore servir non seulement aux archivistes mais aussi aux historiens des institutions sanitaires et à ceux qui voudraient s aventurer dans le maquis des registres d ordre (essentiellement d enregistrement de la correspondance reçue) des divers bureaux chargés des affaires sanitaires au sein du ministère

8 XIV POLICE SANITAIRE de l Intérieur, puis de celui du Commerce, registres conservés dans la série F (sans exposant), dite autrefois F préliminaire. Présentation de la sous-série et de son traitement Paul Marichal écrit, dans son introduction de 1909 : «Il ne sera pas superflu de donner ici quelques explications sur ces deux expressions qu on rencontre en plusieurs endroits de la partie de l État sommaire de 1891 qui concerne la série F. (...) Quand M. de Wailly eut établi le cadre de classement de la série F, on procéda au partage, entre les diverses parties de ce cadre, des liasses dont cette série était formée. Dans bien des cas, ce partage put être fait sans qu il fût besoin de rien changer à l état dans lequel les liasses étaient entrées aux Archives. En revanche, il se trouva bon nombre de liasses qui, en raison de leur composition hétérogène, ne pouvaient se prêter à l opération : on prit le parti de les disloquer : les dossiers qu elles renfermaient furent examinés un à un : chacun fut marqué à la sanguine de l exposant caractérisant la sous-série à laquelle on estimait devoir l affecter ; on mit ensemble les dossiers marquésdumême exposant, et ainsi furent constituées ces «liasses de triages» qui furent matériellement, puis numériquement les premières liasses des sous-séries : dans chacune de celles-ci, on forma deux groupes, le premier désigné par la rubrique «Objets généraux», le second comprenant les liasses composées de dossiers qui avaient pu être classés par départements». Deux classements, pour lesquels Paul Marichal donne des tableaux de concordance de cotes dans son état numérique de 1909, précédèrent l actuel classement qui remonte donc au début du XX e siècle. Malgré l absence d instrument de recherche détaillé, la sous-série F 8 est depuis trop longtemps ouverte à la communication et à l exploitation scientifique pour qu il soit possible d en modifier de façon importante le classement et notamment de procéder à des changements de cotes qui rendraient périmées les références données par les chercheurs et les indications des instruments de recherche généraux déjà publiés. Cette remarque est particulièrement valable pour le groupe de tête, celui des articles 1 à 89, le plus anciennement constitué mais aussi celui dont le classement surprend le plus. C est ainsi que les registres, groupésetséparés des cartons pour des questions de rangement matériel, portent les numéros 12 à 16 alors qu ils auraient dû être placés entête conformément à l usage du milieu du XIX e siècle. Fait plus grave, les onze premiers articles, constitués de documents puisés à plusieurs sources et sur des objets divers, ont été l objet d un classement chronologique simpliste par années ou groupes d années, qui a conduit à l éclatement de dossiers constitués sur des périodes plus longues. Le classement interne de ces cartons présentait aussi beaucoup d irrégularités, dont on s est efforcé de réduire le nombre sans y arriver parfaitement. Le classement des articles portant les numéros 90 et suivants est heureusement plus satisfaisant et l état numérique sommaire publié ci-dessous (p. XXIX) en donne une idée suffisante. Font exception cependant deux articles (F et 241), visiblement constituésderésidus, dont l analyse n avait pas sa place dans cet état. Dans le tableau méthodique (p. XXIII), on s est efforcé de corriger intellectuellement les anomalies du classement matériel en évitant de s en écarter sans néces-

9 INTRODUCTION GÉNÉRALE XV sité. Le plan adopté dans ce tableau a servi aussi au classement des sources complémentaires (p. XVII). Notes sur le classement de quelques groupes particuliers Articles 1 à 89. Ce premier groupe, le plus important de la sous-série, tant par son volume que par son intérêt, portait jusqu ici le titre simplificateur et peu explicite d «Hygiène publique», alors qu il est plus qu aux trois-quarts consacré aux informations sur les épidémies indigènes et exotiques, ainsi qu aux services et aux mesures destinés à en empêcher la propagation, notamment dans les départements maritimes. Ainsi s explique le contraste saisissant entre la masse documentaire relative à ces départements et la minceur des dossiers concernant la plupart des autres : dix-sept cartons pour les seules Bouches-du-Rhône c est bien sûr un cas limite contre un tiers de carton en moyenne pour les départements de l intérieur. On a donc préféré le titre, moins lapidaire mais plus conforme à la réalité, de«épidémies, service sanitaire et affaires diverses», ces deux derniers mots étant justifiés par la présence d objets aussi divers que la distribution de boîtes fumigatoires pour les secours aux noyés, les méfaits des loups enragés, les assainissements, le traitement des filles publiques, etc., sans parler des informations commerciales ou politiques transmises par les services sanitaires. Dans ce même groupe, la brièveté des analyses consacrées aux «épidémies locales», voire la seule mention de l existence d un dossier sur ce sujet, peut surprendre et ne doit pas en faire sous-estimer l importance. Le choix de pousser plus loin l analyse eût amené àsortir du schéma du répertoire en nommant des milliers de communes atteintes, et aussi à se risquer dans une typologie des épidémies, rarement nommées ou décrites avec précision et concision. Articles 149 à 167 et 242 à 251 (affaires particulières, remèdes secrets et nouveaux). Ces deux groupes, qui se distinguent par leurs limites chronologiques (an IV-1853 pour l un, pour l autre) et leur composition (hétérogène pour le premier, homogène pour le second), ont en commun d avoir été classés dès l origine dans l ordre alphabétique des auteurs des pétitions, propositions de remèdes ou autres objets de correspondance qui y sont conservés. Ce ne sont pas dans l ensemble des documents d intérêt majeur, surtout dans le cas du second groupe, où l on ne trouvera guère de noms connus ni de propositions vraiment nouvelles sinon géniales. On a choisi cependant d y relever tous les noms, ne fût-ce que pour éviter les demandes de consultation inutiles dont ils font l objet, et de les accompagner des renseignements d ordre géographique ou socioprofessionnel qui peuvent faciliter l identification, donner une idée de la compétence du correspondant et peut-être fournir la base d une exploitation prosopographique. Intérêt de la sous-série pour la recherche Ce sont évidemment en premier lieu les historiens de la santé publique, qu il s agisse de l hygiène et de la salubrité publiques, de la lutte contre les épidémies (et notamment celles de variole), du thermalisme, de l évolution de la pharmacopée ou de l exercice des professions médicales ou pharmaceutiques, qui seront le plus directement intéressés par la consultation de la sous-série F 8.L existence, dans les principaux groupes thématiques, d ensembles d «objets généraux» et d impor-

10 XVI POLICE SANITAIRE tantes séries départementales en permet l exploitation tant au niveau national qu à celui du département ou de la région. Il convient d ailleurs de noter que plusieurs de ces groupes couvrent les périodes de la Révolution et de l Empire, de sorte que leur contenu concerne des territoires aujourd hui allemands, belges, croates, italiens, néerlandais ou suisses. D autres spécialistes pourront néanmoins y trouver une documentation non négligeable, notamment dans les domaines de l histoire du commerce extérieur (tableaux des entrées de navires dans les ports, avec indication de leur provenance et de leur chargement, correspondance sur le commerce par terre et par mer avec la Turquie, etc.), de l industrie (établissements dangereux et insalubres), de l urbanisme (alimentation en eau des villes, salubrité des habitations et de la voirie), de l architecture (construction ou transformation des lazarets et des établissements thermaux, avec plans et dessins). Les deux groupes de dossiers classés dans l ordre alphabétique des patronymes permettront sans doute de compléter quelques biographies, du moins le premier, où figurent quelques noms de médecins célèbres, mais pourront aussi intéresser les historiens des mentalités et les sociologues par l éclairage qu ils apportent sur le rôle des empiriques et des charlatans, sur la peur inspirée par certaines maladies (rage, tuberculose) et sur la persistance d une pharmacopée traditionnelle inconnue du codex. Ajoutons qu en ces années où les problèmes d environnement et d écologie ont pris assez d importance pour justifier la création de ministères et de partis politiques, les documents qui apparaissent au tableau méthodique de la sous-série sous le titre «Hygiène et salubrité publiques» sont, dans ce domaine, une source de documentation historique du plus vif intérêt. Pour terminer, on a cru bon d ajouter un catalogue des cartes, plans et dessins qui compte 276 entrées. Ce catalogue, très sommaire, est extrait d une base de données illustrée par les photographies de toutes les pièces, consultables au CARAN. Il est à noter que les plans en plus grand nombre concernent les lazarets leur construction ou reconstruction aux portes de l Empire formant un cordon sanitaire qui protégeait de la peste le territoire national dans sa plus grande extension. Les bains et thermes ont également fait l objet de projets, voire de réalisations, des architectes et ingénieurs des Ponts et Chaussées, à la même époque. Enfin, les plans d urbanisme, plus tardifs, sur lesquels sont mentionnés les adductions d eau et égouts, sont également dignes d intérêts et peuvent encore être de quelque utilité aux villes contemporaines. Importance matérielle :40mètres linéaires. Conditions d accès :Consultation libre. Reproduction autorisée.

11 SOURCES COMPLÉMENTAIRES Moyennant des recherches assez longues, il est possible de trouver des documents relatifs aux matières concernées par la sous-série F 8 dans un grand nombre de séries ou sous-séries des Archives nationales, notamment dans celles qui, par nature, embrassent la presque totalité des objets d administration, comme les séries ou sous-séries A (lois et décrets), C (Assemblées nationales), CC (Sénat), D (comités des assemblées révolutionnaires), F (registres d ordre du ministère de l Intérieur et de ceux qui en sont issus), F 1 (administration générale), F 2 (administration départementale), F 3 (administration communale), F 4 (comptabilité du ministère de l Intérieur), F 5 (comptabilité départementale), F 6 (comptabilité communale), voire dans la série BB (justice), mais il s agit là d une documentation très dispersée, dont la recherche est rarement aidée par des index méthodiques commodes. D autres sous-séries, correspondant à des ministères plus spécialisés, offrent des ressources plus abondantes et plus accessibles, notamment les sous-séries F 7 (police générale), F 12 (commerce et industrie), F 13 (bâtiments civils), F 14 (travaux publics), F 15 (hospices et secours), F 17 (instruction publique), AJ 16 (académie de Paris). Ce sont essentiellement celles-là, ainsi que la sous-série AD XIX (documents administratifs imprimés), qui ont fourni la matière de l état des sources complémentaires présenté ci-dessous. Cet état est loin d être exhaustif, en étant exclues notamment toutes les unités documentaires dont le volume est inférieur à celui de l article. On s est abstenu aussi de signaler les documents relatifs à des matières qui auraient pu trouver place dans la sous-série F 8 mais n y sont pas en fait, comme l assainissement des zones rurales (sous-série F 10 ), l hygiène scolaire (sous-série F 17 )oul hygiène du travail (sous-série F 22 ). De plus, on n a pas relevé les articles entièrement composés de documents antérieurs ou postérieurs aux limites chronologiques actuelles de la sous-série F 8 ( ). Cet état est complété par une liste sommaire des documents de l Académie nationale de médecine qui, pour certaines matières, complètent très utilement la sous-série F 8. Archives nationales (Paris) Épidémies, service sanitaire, affaires diverses. F 7 Police F Maladie de Catalogne F et 8736 Maladie de Malaga. an XII F à Correspondance relative au choléra et

12 XVIII POLICE SANITAIRE F 80 Algérie F à 700 Police sanitaire et services d hygiène en Algérie AD XIX Archives imprimées AD XIX C 36 Documents... concernant l épidémie de choléra de AD XIX D 230 Rapports généraux sur les épidémies et AD XIX I 164 Rapport général sur les épidémies en France en AD XIX S 26 Rapports sur les épidémies et maladies (Seine) AD XIX S 50 Cartes de l épidémie cholérique de AD XIX T 14 Vaccine. Rapport sur le choléra-morbus dans Paris et la Seine AD XIX Archives imprimées AD XIX D 226 Rapport sur les vaccinations et revaccinations Eaux minérales. F 7 Police F et 9307 F 12 F 14 F 21 Police générale (affaires administratives) : eaux minérales Commerce et industrie F et 6743 Eaux minérales et bains publics : créations de sociétés Travaux publics F à 8280 Sources d eaux minérales (classement départemental). XIX e siècle. Beaux-arts F Établissement thermal de Luxeuil F Établissement thermal de Néris AD XIX Archives imprimées AD XIX D 228 Révision de l annuaire des eaux minérales de la France AD XIX D 229 Service médical des eaux minérales de la France AD XIX N 46 Statistique des sources minérales : France et Algérie

13 INTRODUCTION GÉNÉRALE XIX Hygiène et salubrité publiques. CONSEILS, COMMISSIONS, COMITÉ CONSULTATIF. AD XIX Archives imprimées AD XIX D 231 Recueil des travaux du Comité consultatif d hygiène publique de France AD XIX I 137 Conseils départementaux d hygiène : rapport général sur leurs travaux AD XIX I 158 Comité consultatif... : travaux et AD XIX I 159 Département de la Seine : rapports, comptes rendus des séances INHUMATIONS ET CIMETIÈRES. F 7 F 19 Police F à 9777 Cultes F à 4381 Police générale (affaires administratives) : sépultures Culte catholique : cimetières. An XI ÉTABLISSEMENTS DANGEREUX ET INSALUBRES. F 12 Commerce et industrie F à 4976 Enquêtes, circulaires, nomenclature F à 7493 Législation F à 7620 Statistiques, nomenclature, classements AD XIX Archives imprimées AD XIX S 27 Rapports d inspection (département de la Seine) AD XIX S 32 à 34 Autorisations, inspection, liste (idem) SALUBRITÉ DES EAUX ET ALIMENTATION EN EAU DES VILLES ET DES COMMUNES F 10 F 12 Agriculture F à 4362 Régime des eaux : protection et conservation, pollution, eaux souterraines F à 2290 Subventions aux communes pour travaux d alimentation en eau potable. XIX e -XX e siècles. F à 3869, 3882, 3883 Adductions d eau potable en Corse F Commerce et industrie Procédésd épuration des eaux. An V-1848.

14 XX POLICE SANITAIRE AD XIX Archives imprimées F 13 F 14 AD XIX I 162 Analyse des eaux destinées à l alimentation publique AD XIX T 154 Comptes rendus du service de surveillance des sources captées pour l alimentation de Paris AD XIX T 82 à 102 Eaux, égouts, assainissement de Paris Bâtiments civils F à 1007 et 1009 à 1015 Eaux et fontaines de Paris Travaux publics F AetB Eaux de Paris. Vers F à Adductions d eau et égouts : législation générale et série départementale ASSAINISSEMENT DE PARIS ET DES GRANDES VILLES. F 2 F 4 F 14 Ministère de l Intérieur : affaires départementales F Assainissement de Châlons-sur-Marne Ministère de l Intérieur : comptabilité générale F à 3167 Travaux publics F à AD XIX Archives imprimées AD XIX T 82 à 102 AD XIX N 15 AD XIX S 47 AD XIX T 82 à 102 Subventions aux communes pour l évacuation des eaux usées voir ci-dessus (Alimentation en eau...). Idem Commission chargée d examiner les questions relatives à l assainissement de la ville de Paris : procèsverbaux Mesures d assainissement dans les communes inondées du département de la Seine Voir ci-dessus (Alimentation en eau...). LOGEMENTS (DÉPARTEMENT DE LA SEINE). AD XIX Archives imprimées AD XIX S 9 Règlements sur les logements insalubres. 1887, AD XIX T 151 et 152 Commission des logements insalubres : rapports sur la salubrité de construction AD XIX 56 et 157 Rapports sur... les foyers de tuberculose AD XIX 158 Résolutions proposées par la sous-commission concernant les logements insalubres. S.d.

15 INTRODUCTION GÉNÉRALE XXI Professions médicales. AGENTS SANITAIRES. F Enregistrement de la correspondance F 6584 Relevé nominatif des agents sanitaires par départements et des employés des établissements thermaux. Vers STATISTIQUES, LISTES OFFICIELLES. F 17 Instruction publique F à 4540 Statistique médicale. An XI F à Listes des médecins, officiers de santé... dans les départements F 20 Statistiques F Tableaux numériques du personnel médical dans les départements AD XIX Archives imprimées AD XIX S 41 Listes des herboristes et pharmaciens établis dans le ressort de la Préfecture de police AD XIX S 42 Listes des docteurs, officiers de santé... du département de la Seine PÉTITIONS, AFFAIRES PARTICULIÈRES. F 17 Instruction publique F à 4523 Médecins étrangers F à 4530 Officiers de santé F à 4534 Pharmaciens Pharmacie (remèdes secrets et nouveaux). F 17 Instruction publique F Commission des remèdes secrets et nouveaux : rapports et correspondance F à 3690 Rapports sur diverses maladies et remèdes proposés env. AJ 16 Académie de Paris AJ AJ AJ à 6701 Rapports des professeurs de l école puis faculté de médecine de Paris sur les remèdes secrets et nouveaux. An X Correspondance relative aux remèdes secrets et nouveaux mentionnés dans les articles précédents, rapports et documents divers. An III Rapports sur les remèdes secrets. An VIII-1821.

16 XXII POLICE SANITAIRE Archives départementales 5M AD Bouches-du-Rhône Archives territoriales La police sanitaire étant l héritière directe du bureau de la santé de Marseille sous l Ancien Régime, il conviendra de se reporter au répertoire numérique de la sous-série 200 E intitulé «Intendance sanitaire de Marseille XVII e -XIX e siècles» établi par F. Hildesheimer en Bibliothèque et archives de l Académie nationale de médecine Manuscrit 15 Manuscrit 43 Bibliothèque «Registres contenant le jugement de la Société royale de médecine sur les remèdes et les différentes préparations qui lui ont été présentés», tome 2 (18 mars mars 1791). «Commission des remèdes secrets. Inscription de remèdes secrets selon l ordre d envoy du ministère de l Intérieur». XIX e siècle. Archives Liasse 26 Feuilles de présence et procès-verbaux de la Commission des remèdes secrets et nouveaux Liasse 27 Feuilles de présence et procès-verbaux de la Commission de vaccine (procès-verbaux depuis 1857). Liasse 28 Feuilles de présence et procès-verbaux de la Commission des épidémies Liasse 29 Feuilles de présence et procès-verbaux de la Commission des eaux minérales (en déficit). Liasses 34 à 43 Enquête sur la grippe Liasses 44 à 64 Enquête sur le choléra Liasses 65 à 101 Rapports effectués lors des séances de la Commission des remèdes secrets et nouveaux Liasse 102 Commission des épidémies : rapports des médecins Liasses 140 à 145 Correspondance en provenance du ministère de l Intérieur Liasse 226 Commission de la tuberculose : comptes rendus, législation, mémoires

17 PLAN MÉTHODIQUE THÉMATIQUE DE LA SOUS-SÉRIE ÉPIDÉMIES, SERVICE SANITAIRE, AFFAIRES DIVERSES Cotes des dossiers Généralités concernant la France et l étranger ( ) Législation sanitaire en France ( ) Police sanitaire maritime en France ( ) Législation et organisation des services sanitaires à l étranger ( ) Épidémies dans les différents pays Épidémies diverses (an VI-1822) Épidémies de peste ( ) Fièvre jaune (an IV-1822) Épidémies en Égypte (lazarets et retour de l arméed Égypte) (an VIII-an X) Maladies contagieuses ( ) Distribution de médicaments (an XIII-1815) Secours aux noyés (an V-an XIII) Commerce du Levant (1811) F 8 11 dossier IV F 8 1 dossiers I-II, F 8 8 dossier III F 8 5 dossiers VII-VIII, F 8 6 dossier VI, F 8 9 dossier V, F 8 10 dossier VI, F 8 11 dossier V F 8 1 dossier IX, F 8 2 dossier IV- V, F 8 3 dossiers II et V, F 8 4A dossier I, F 8 5 dossiers IV-V, F 8 6 dossier III, F 8 7 dossier III, F 8 8 dossier II, F 8 9 dossiers III et IV, F 8 10 dossiers III-V, F 8 11 dossiers II-III F 8 1 dossier III, F 8 5 dossier II, F 8 7 dossiers IV-V, F 8 9 dossier I, F 8 10 dossier I F 8 1 dossier VII-VIII, F 8 2 dossiers I-III, F 8 3 dossiers III-V, F 8 4A dossier II, F 8 6 dossiers II-VI, F 8 7 dossier V, F 8 9 dossier II, F 8 10 dossiers II à IV, F 8 11 dossiers I et III F 8 1 dossiers IV-VI F 8 4A dossier IV, F 8 5 dossier III, F 8 6 dossiers I et IV, F 8 7 dossier I, F 8 8 dossier I F 8 2 dossier VI, F 8 4A dossier III, F 8 5 dossiers I et VI, F 8 6 dossier V, F 8 7 dossier VI, F 8 8 dossier IV F 8 1 dossier IX, F 8 3 dossier I F 8 5 dossier IX

18 XXIV POLICE SANITAIRE Affaires locales (classement départemental) ( ) Ain à Bouches-du-Rhin F 8 17 à 20 Bouches-du-Rhône : Correspondance générale (an VII-1821) F 8 29 Administration sanitaire de Marseille F , F 8 37 dossier III ( ) et de La Ciotat (an XIII-1820) Personnel et organisation générale (an V- F , F 8 31 dossier II 1821) Comptabilité de l administration sanitaire F , F Nouvelles politiques et maritimes communiquées F 8 33 par le Préfet ou par les conservateurs de santé de Marseille (an VIII-1821) Lazaret et port de Marseille. Travaux et F affaires diverses (an VI-1821) Bouches-du-Weser à Zuyderzée F Provinces illyriennes F Hollande et Piémont F 8 89 Concours de 1807 sur le croup F 8 4 B Épidémies de 1813 F 8* 15 et 16 Service sanitaire : enregistrement de la correspondance ( ) F 8* 13 et 14 VACCINE Généralités (an IV-1878) Comité central de vaccine (an X-1825) F 8 99 Expérimentation, mémoires, textes réglementaires, F 8 97 et 98 correspondance, dépenses, prix et médailles d encouragement, publications officielles (an VIII-1827) Enquête sur l organisation du service de la F dossier IV vaccine en France (1878) Affaires locales (classement départemental) (an IV-1838) F à 128 EAUX MINÉRALES Médecins inspecteurs des établissements thermaux ( ) F 8* 12, F 8* 135 Sources autorisées ( ) F 8* 12

19 INTRODUCTION GÉNÉRALE XXV Comptabilité matières des établissements thermaux ( ) Affaires locales (classement départemental) ( ) F 8* 136 à 141 F à 134 HYGIÈNE ET SALUBRITÉ PUBLIQUES Conseils et commissions Anciens conseils de salubrité ( ) F Conseils créés par arrêté du 18 décembre 1848 F à 170 dossiers I-II ( ) Conseils et commissions du département de la F et 172 Seine ( ) Conseils et commissions des départements F d Algérie ( ) Comité consultatif d hygiène publique (1850- F dossier III 1871) Inhumations et cimetières Affaires générales (an IX-1826) Affaires locales (classement départemental) ( ) F 8 90 dossier I F 8 90 dossier II à F 8 92 Établissements dangereux, insalubres et incommodes Généralités et affaires contentieuses ( ) Affaires locales (classement départemental) (XVIII e siècle-1823) F 8 93 et F F 8 94 à 96 Salubrité des eaux et alimentation en eau des villes et des communes Pollution par les résidus des distilleries et des raffineries de sucre ( ) Régime des eaux au point de vue de la salubrité ( ) Alimentation en eau : dossiers soumis au Comité consultatif d hygiène publique (classement départemental) ( ) Enquête de 1912 sur l alimentation en eau potable et sur l évacuation des matières usées (classement départemental) ( , ) Alimentation en eau potable des régions ( ) F F F à 207 F à 225 F dossier VII Assainissement de Paris et des grandes villes Arrêtés municipaux concernant la salubrité publique (classement départemental) ( ) F 8 175

20 XXVI POLICE SANITAIRE Commission de l assainissement de Paris ( ) Commission de l assainissement des grandes villes (1856) Publications relatives à l assainissement de Paris et des grandes villes ( ) Réponses à la circulaire du 3 octobre 1916 sur les ordures ménagères ( ) Prospectus publicitaire (1909) Enquête de 1912 sur l alimentation en eau potable et sur l évacuation des matières usées (classement départemental) ( ) F F dossier III F F F dossier VI F à 225 Logements Loi du 13 avril 1850 et circulaires postérieures F à 212 ( ) Affaires locales ( ) F et 214 Logements des ouvriers employés dans les usines de guerre F dossier IX (1917) PROFESSIONS MÉDICALES Pétitions pour l obtention du titre de docteur en médecine ou d officier de santé (classement alphabétique) (an IV-1853) Nominations de médecins des épidémies (classement départemental) (an X-1821) États des personnels et agents sanitaires attachés aux établissements et services sanitaires (classement départemental) ( , ) Pensions ( ) Dossier du Dr Melier, inspecteur général des services sanitaires ( ) Personnel sanitaire des ports et côtes, médecins des paquebots, ( ) Médecins inspecteurs des établissements thermaux ( ) Statistiques et listes du personnel médical et pharmaceutique de France et d Algérie (classement chronologique puis départemental) ( ) Récompenses honorifiques (1915, ) Recours en grâce des individus condamnés pour exercice illégal de la médecine ou de la pharmacie ( ) F à 167 F à 145 F à 148, F dossier II F dossier I F dossier I F 8* 12 F 8* 12, F 8* 135 F F à 238, F dossier VIII F 8 252

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration TITRE Ier. Division du territoire Art. 1er. Le territoire européen de la République sera divisé

Plus en détail

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction Nous présentons ici le détail de la présentation générale d un instrument de recherche papier, y compris tous les éléments complémentaires comme la bibliographie et les sources complémentaires (suite du

Plus en détail

Le cadre général de la loi du 21 Germinal An XI

Le cadre général de la loi du 21 Germinal An XI Le cadre général de la loi du 21 Germinal An XI par Eric Fouassier 1 Mars 2003 La pharmacie sous l Ancien Régime et la Révolution Avant la Révolution, la réglementation de la profession pharmaceutique

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

L Agence MD vous présente

L Agence MD vous présente L Agence MD vous présente 4 Millions d emails BtoB disponibles Focus sur les professions libérales Mise à jour de septembre 2014 1 La Meg@baseB2B 4 Millions d emails de décideurs disponibles L Agence MD

Plus en détail

F/20 STATISTIQUES. Noms des producteurs :

F/20 STATISTIQUES. Noms des producteurs : F/20 STATISTIQUES Noms des producteurs : A/ Producteurs principaux : Ministère de l Intérieur, bureau de la statistique (an IX-1812). Ministère de l Agriculture, du Commerce et des Travaux publics (dénominations

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers.

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. Taux, abattements et exonérations

Plus en détail

Archives départementales de l Isère

Archives départementales de l Isère ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE L'ISERE SOUS-SERIE 4 E (dépôts des communes) 4 E 3 LA FERRIERE-d ALLEVARD Aurélie BOUILLOC, attachée de conservation du patrimoine 1990 SOMMAIRE ARCHIVES ANCIENNES ET REVOLUTIONNAIRES

Plus en détail

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE ANNEE 2009 BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE Présent pour l avenir Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales NOR: MCCE1240070A Version consolidée au 16 janvier 2015 Le ministre de l'économie

Plus en détail

AJ/13 ARCHIVES DU THÉÂTRE NATIONAL DE L OPÉRA

AJ/13 ARCHIVES DU THÉÂTRE NATIONAL DE L OPÉRA AJ/13 ARCHIVES DU THÉÂTRE NATIONAL DE L OPÉRA Intitulé : ARCHIVES DU THÉÂTRE NATIONAL DE L OPÉRA. Niveau de classement : sous-série du cadre de classement. Dates extrêmes : XVIII e siècle 1944. Importance

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014. Pôle ressources & développement Email : rbudzinski@cdg54.fr Tél. : 03.83.67.48.21 Archives REFERENCES : PRINCIPE : RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

Plus en détail

SOCIETE DE SECOURS MUTUEL DES COMPTABLES DE LA VILLE DU MANS

SOCIETE DE SECOURS MUTUEL DES COMPTABLES DE LA VILLE DU MANS ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SARTHE Sous-série 32 J SOCIETE DE SECOURS MUTUEL DES COMPTABLES DE LA VILLE DU MANS Répertoire numérique par M. TERMEAU et C. GUENERIE 1992 La société de secours mutuels

Plus en détail

0.232.112.21. Liste des règles 1. Texte original. (Etat le 1 er septembre 2008)

0.232.112.21. Liste des règles 1. Texte original. (Etat le 1 er septembre 2008) Texte original 0.232.112.21 Règlement d exécution commun à l arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques et au protocole relatif à cet arrangement Adopté par l Assemblée

Plus en détail

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE Préambule Le droit au compte figure dans la législation française comme un principe fondamental. Le code monétaire et financier (article

Plus en détail

LA TENUE DES ARCHIVES

LA TENUE DES ARCHIVES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU BAS-RHIN Mise à jour : Avril 2013 GUIDE PRATIQUE POUR LA TENUE DES ARCHIVES RAPPEL DES NOTIONS ET PRINCIPES Tous les documents produits par un service constituent, quelle que

Plus en détail

ELEMENTS POUR UNE HISTOIRE DES TEXTES CONCERNANT LE PLACEMENT ET L EMBAUCHE DES TRAVAILLEURS.

ELEMENTS POUR UNE HISTOIRE DES TEXTES CONCERNANT LE PLACEMENT ET L EMBAUCHE DES TRAVAILLEURS. ELEMENTS POUR UNE HISTOIRE DES TEXTES CONCERNANT LE PLACEMENT ET L EMBAUCHE DES TRAVAILLEURS. (article L.311-1 à L321-12 et L.330-1 à L.330-9 du Code du travail) (extraits des Cahiers du Chatefp n 2-3,

Plus en détail

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire A - Dénombrement des micro-organismes aérobies à 30 C (= colonies aérobies = flore aérobie mésophile), Il regroupe les essais - Dénombrement des entérobactéries, suivants: - Dénombrement des Escherichia

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011 Fonds de Dotation L observatoire Deloitte N 20 31 décembre 2011 Éditorial L année vient de s achever avec 863 fonds de dotation enregistrés au 31 décembre 2011. C est une année record car pas moins de

Plus en détail

Mutualité Fonction Publique 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13

Mutualité Fonction Publique 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13 DIRECTION DE LA SANTE Département Relations avec les Professionnels de Santé Dossier suivi par : Monique LEFRANCOIS Réf. : 19/2005/ML/MPD Paris, le 22 décembre

Plus en détail

ROZES René, Alexandre

ROZES René, Alexandre ROZES René, Alexandre Etat civil : Né le 23 décembre 1922 à Nuits-Saint-Georges (Côte-d Or). Famille : Fils de Alexandre Joseph Rozes, Commis des Postes (né le 13 mars 1896 à Premeaux, Côted Or) et de

Plus en détail

Nombre d adoptions Pages 3-4. Nombre d adoptions par zone géographique Page 5. Nombre de Visas accordés en 2014 Page 6

Nombre d adoptions Pages 3-4. Nombre d adoptions par zone géographique Page 5. Nombre de Visas accordés en 2014 Page 6 Statistiques 2014 2014 C Table des Matières Nombre d adoptions Pages 3-4 Nombre d adoptions par zone géographique Page 5 Nombre de Visas accordés en 2014 Page 6 Répartition Fille/Garçon Page 7 Tranche

Plus en détail

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 Table des matières Préface de Victor Karady... 7 Introduction... 17 Chapitre i La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 La «seconde patrie du monde instruit»... 34 Un marché universitaire

Plus en détail

Comité permanent du droit des brevets

Comité permanent du droit des brevets F SCP/20/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 9 OCTOBRE 2013 Comité permanent du droit des brevets Vingtième session Genève, 27 31 janvier 2014 EXCEPTIONS ET LIMITATIONS RELATIVES AUX DROITS DE BREVET : PRÉPARATION

Plus en détail

- Éléments de référence 2013 pour 2014 -

- Éléments de référence 2013 pour 2014 - - Éléments de référence 2013 pour 2014 - I - TAXE FONCIÈRE DÉPARTEMENTALE SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES moyen de 2013 L article 1636B septies VI du CGI indique que le taux de la taxe foncière sur les propriétés

Plus en détail

Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante.

Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante. En quelques chiffres, une entreprise Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante. FDV 60% Yves Ménardais 40% Initiatives et Finances The Call Machine «TCM» Télémarketing Capital 674 000 Chiffre d affaires

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951)

233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951) ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES VOSGES 233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951) Répertoire numérique détaillé établi par Lolita GEORGEL étudiante en master 1 Sciences

Plus en détail

Statuts de la Société géologique de France

Statuts de la Société géologique de France Statuts de la Société géologique de France Article I - Dénomination - Objet - Durée I- BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION L association dite Société géologique de France (SGF), (ci-après dénommée «la

Plus en détail

Une Production sous VTOM. Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production

Une Production sous VTOM. Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production Une production Distribuée En environnement Windows NT Une Production sous VTOM Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production Une Production sous VTOM

Plus en détail

Bilan de l année 2011

Bilan de l année 2011 LE PERMIS A POINTS Bilan de l année DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L ACTION TERRITORIALE SOUS-DIRECTION DE LA CIRCULATION ET DE LA SECURITE ROUTIERES BUREAU DE LA SECURITE ET DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

ASSOCIATION RENCONTRES AFRICAINES ASSOCIATION LOI 1901 Sous-Préfecture de Grasse n 91/09753 STATUTS

ASSOCIATION RENCONTRES AFRICAINES ASSOCIATION LOI 1901 Sous-Préfecture de Grasse n 91/09753 STATUTS ASSOCIATION RENCONTRES AFRICAINES ASSOCIATION LOI 1901 Sous-Préfecture de Grasse n 91/09753 STATUTS ARTICLE 1 DÉNOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

Guide du RDAQ. Comment saisir des descriptions de fonds et collections dans le Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ)

Guide du RDAQ. Comment saisir des descriptions de fonds et collections dans le Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ) Guide du RDAQ Comment saisir des descriptions de fonds et collections dans le Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ) Table des matières Qu est-ce que le Réseau de diffusion des archives du Québec?

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique

THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique OBJECTIFS THEME 1 : Le contrôle des ressources financières allouées au secteur de la santé publique Présenté par l Inspection Générale d Etat de la Guinée Conakry Dans le cadre du programme de contrôle

Plus en détail

La lettre d Information des Français de l Étranger

La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre du département des Relations Internationales et de la Coordination de la Cnav I MARS/AVRIL 200 I Le relevé de carrière Vous avez été salarié

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Ordonnance n o 2006-344 du 23 mars 2006 relative aux retraites professionnelles supplémentaires NOR

Plus en détail

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE STATUTS Le Collège Suisse des Experts Architectes (CSEA) est une association au sens des articles 60 à 79 du CCS. I BUTS Art. 1 L Association encourage et facilite les contacts entre ses membres. Elle

Plus en détail

- 2 AQ - BANQUE LABORDE. ORIGINE : Don du Marquis de LABORDE, achat 2 AQ 26 à 29

- 2 AQ - BANQUE LABORDE. ORIGINE : Don du Marquis de LABORDE, achat 2 AQ 26 à 29 - 2 AQ - BANQUE LABORDE DATES EXTREMES : 1759-1789 ORIGINE : Don du Marquis de LABORDE, achat 2 AQ 26 à 29 DATE D ENTREE AUX ARCHIVES : 1911 (AB XIX 326), 1974, 2 janvier (n 2494) INVENTAIRE : 2 AQ 1-25

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

GUIDE POUR L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES DESSINS ET MODÈLES INDUSTRIELS EN VERTU DE L ARRANGEMENT DE LA HAYE

GUIDE POUR L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES DESSINS ET MODÈLES INDUSTRIELS EN VERTU DE L ARRANGEMENT DE LA HAYE GUIDE POUR L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES DESSINS ET MODÈLES INDUSTRIELS EN VERTU DE L ARRANGEMENT DE LA HAYE (mis à jour en janvier 2015) Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle GENÈVE

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Harmonie Mutuelle, mutuelle soumise aux dispositions du livre

Plus en détail

Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat

Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat 53 54 Annexe 7 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par le candidat tête de liste ou son mandataire 55 56 Annexe

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES 1977-2010 ARCHIVES DES AFFAIRES SOCIALES DE LA COMMUNE

MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES 1977-2010 ARCHIVES DES AFFAIRES SOCIALES DE LA COMMUNE MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES ARCHIVES DES AFFAIRES SOCIALES DE LA COMMUNE 1977-2010 Réalisé par Anne-Gaëlle Cusey et Rémy Galinat Février 2013 1 Introduction Archives

Plus en détail

Archives départementales de l Isère

Archives départementales de l Isère Solaise Intitulé : Commune de Solaise Dates extrêmes : an IV-1963 Importance matérielle : 0,40 ml, 8 articles Niveau de description : dossier Notice historique : La commune a été rattachée au département

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Les mentions et abréviations employées se lisent donc de la façon suivante :

Les mentions et abréviations employées se lisent donc de la façon suivante : CIRCULAIRE AD 94-2 DU 18 JANVIER 1994 Tri et conservation des archives des établissements publics de santé : documents produits après 1968 par les services administratifs chargés de la gestion des hospitalisations

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NOTICE

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NOTICE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ECOLE DU VAL DE GRACE BUREAU DES CONCOURS NOTICE relative au concours d admission d élèves officiers médecins et pharmaciens à l École de Santé des Armées CONCOURS 201 (catégorie

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

Statuts de l Association Suisse des Tambours et Fifres

Statuts de l Association Suisse des Tambours et Fifres Statuts de l Association Suisse des Tambours et Fifres Version française du 5..04 TABLE DES MATIÈRES I. FONDEMENTS... II. ORGANISATION... III. SOCIÉTAIRES... 4 IV. DROITS ET DEVOIRS DES SOCIÉTAIRES...

Plus en détail

Mémoires d Ici Centre de recherche et de documentation du Jura bernois Saint-Imier

Mémoires d Ici Centre de recherche et de documentation du Jura bernois Saint-Imier CH MDI CONC K Associations 1868-2001 Mémoires d Ici Centre de recherche et de documentation du Jura bernois Saint-Imier Fonds État au 13 décembre 2010 ASSOCIATIONS K/CONC A. INVENTAIRE SOMMAIRE 1 Administration

Plus en détail

Groupe de travail : gestion, conservation et communication des archives

Groupe de travail : gestion, conservation et communication des archives DE L'ARIEGE Groupe de travail : gestion, conservation et communication des archives Mercredi 26 octobre 2011 9h - 12h 4 Rue Raoul Lafagette 09000 FOIX Tél : 05.34.09.32.40 Fax : 05.34.09.30.88 www.cdg09.fr

Plus en détail

SECTION A - GÉNÉRALITÉS 04 Politique linguistique Page: A-04-1

SECTION A - GÉNÉRALITÉS 04 Politique linguistique Page: A-04-1 04 Politique linguistique Page: A-04-1 04 - POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. MISSION DE LA SOCIÉTÉ La Société des établissements de plein air du Québec (ci-après appelée : la «Société» ou la ) est une société

Plus en détail

Code du Patrimoine. Loi du 15 juillet 2008. Décembre 2009. Archives courantes

Code du Patrimoine. Loi du 15 juillet 2008. Décembre 2009. Archives courantes FICHE ARCHIVES N 2 LE CLASSEMENT DES ARCHIVES COURANTES Archives courantes Conseils en matière de classement (principalement pour les communes) 1. Choisir le bon conditionnement 2. Quelques conseils de

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Règlement intérieur adopté à l assemblée générale du 28 juin 2014. Préambule

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Règlement intérieur adopté à l assemblée générale du 28 juin 2014. Préambule RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur adopté à l assemblée générale du 28 juin 2014 Préambule Le règlement intérieur est établi par le conseil d administration, approuvé par l assemblée générale. Il

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-702 du 19 juin 2015 modifiant le décret n o 72-678 du 20 juillet 1972 fixant les conditions

Plus en détail

Z 6. COUR DE JUSTICE DU DÉPARTEMENT DE LA SEINE

Z 6. COUR DE JUSTICE DU DÉPARTEMENT DE LA SEINE ARCHIVES NATIONALES. Etat général des fonds. Fonds postérieurs à la Révolution française. Sous-série Z/6. Z 6. COUR DE JUSTICE DU DÉPARTEMENT DE LA SEINE (3 401 articles environ) Les deux ordonnances du

Plus en détail

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS Vous avez moins de 36 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité.

Plus en détail

Commande publique. 1. Une question délicate : la détermination du champ d application de l article 2.I. de la loi «MURCEF»

Commande publique. 1. Une question délicate : la détermination du champ d application de l article 2.I. de la loi «MURCEF» Compétence juridictionnelle à l égard des contrats d assurance souscrits par les personnes publiques : retour vers une interprétation raisonnable de la loi «MURCEF» Par Florence Caille La première chambre

Plus en détail

Règlement du concours Cré'ACC 2015

Règlement du concours Cré'ACC 2015 Règlement du concours Cré'ACC 2015 Article 1 Objet Le concours est organisé par : - Le Conseil régional de l Ordre des experts-comptables de Bretagne, 3E rue de Paris - CS 41701 35517 Cesson Sevigne cedex

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

Règlement d Intervention du CONSUEL

Règlement d Intervention du CONSUEL Règlement d Intervention du CONSUEL EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DU DÉCRET 72-1120 DU 14 DÉCEMBRE 1972 MODIFIÉ PAR LE DÉCRET 2001-222 DU 6 MARS 2001 ET DES ARRÊTÉS DU 17 OCTOBRE 1973 Titre 1 DISPOSITIONS

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

La filière de l expertise comptable

La filière de l expertise comptable La filière de l expertise comptable Comptabilité Audit Conseil Gestion Finance Une promesse d avenirs CURSUS Débouchés Une filière qui offre des parcours de formation à la carte... La filière de l expertise

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

Table des Matières. Nombre d adoptions Pages 3-4. Nombre d adoptions par zone géographique Page 5. Nombre de Visas accordés en 2012 Page 6

Table des Matières. Nombre d adoptions Pages 3-4. Nombre d adoptions par zone géographique Page 5. Nombre de Visas accordés en 2012 Page 6 Statistiques 2013 Table des Matières Nombre d adoptions Pages 3-4 Nombre d adoptions par zone géographique Page 5 Nombre de Visas accordés en 2012 Page 6 Répartition Fille/Garçon Page 7 Tranche d Age des

Plus en détail

04 67 67 37 50 missionarchives@cdg34.fr. Tenue des registres des actes administratifs

04 67 67 37 50 missionarchives@cdg34.fr. Tenue des registres des actes administratifs Tenue des registres des actes administratifs Depuis le 11 juillet 2010, les registres des actes administratifs font l objet d une nouvelle réglementation qui précise les contenus des registres et les modalités

Plus en détail

STATUTS le 4 février 2011

STATUTS le 4 février 2011 STATUTS le 4 février 2011 Statuts de l EID Atlantique 1 Préambule : Vu le code général des collectivités territoriales (CGCT) et notamment ses articles L. 5421-1 et suivants et R. 5421-1 et suivants ;

Plus en détail

Statuts de la Mutuelle Des Inspecteurs Et Officiers Des Douanes Du Cameroun TITRE I DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE I

Statuts de la Mutuelle Des Inspecteurs Et Officiers Des Douanes Du Cameroun TITRE I DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE I Statuts de la Mutuelle Des Inspecteurs Et Officiers Des Douanes Du Cameroun 1 TITRE I DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE I DE LA DENOMINATION ET DU SIEGE Article 1 : La Mutuelle créé entre les Inspecteurs

Plus en détail

En un peu plus de 50 ans, la partie de la pyramide

En un peu plus de 50 ans, la partie de la pyramide FICHES THÉMATIQUES 1.1 ÉVOLUTION DE LA POPULATION ÂGÉE En un peu plus de 50 ans, la partie de la pyramide des âges concernant les personnes âgées de 65 ans a fortement évolué : sa base s est élargie et

Plus en détail

Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires

Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires I / Ile de France Gaphil II / Nord-Pas de Calais IIA / Picardie III/ Champagne Ardenne IV / Lorraine VI / Alsace Belfort VII

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION SUR LA MÉDAILLE D HONNEUR DU TRAVAIL

NOTICE D INFORMATION SUR LA MÉDAILLE D HONNEUR DU TRAVAIL PRÉFÈTE DE SEINE-ET-MARNE Préfecture Direction des Services du Cabinet et de la Sécurité Bureau du cabinet Section des affaires générales Distinctions honorifiques NOTICE D INFORMATION SUR LA MÉDAILLE

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DE L ESPACE DE VIE ENFANTINE LES MOUSSAILLONS

STATUTS DE L ASSOCIATION DE L ESPACE DE VIE ENFANTINE LES MOUSSAILLONS STATUTS DE L ASSOCIATION DE L ESPACE DE VIE ENFANTINE LES MOUSSAILLONS Chapitre 1 : DISPOSITIONS GENERALES Article I. CONSTITUTION Sous la dénomination Les Moussaillons, il est constitué, conformément

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

LA PUBLICITE EN FAVEUR DES MEDICAMENTS VETERINAIRES EN FRANCE

LA PUBLICITE EN FAVEUR DES MEDICAMENTS VETERINAIRES EN FRANCE LA PUBLICITE EN FAVEUR DES MEDICAMENTS VETERINAIRES EN FRANCE Ombeline DEGREZE-PECHADE 2012 1 INTRODUCTION 1. L objet de la présente note est de présenter les conditions et la procédure permettant la diffusion

Plus en détail

STATUTS DU FONDS DE DOTATION ROBERT-DEBRE PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DU FONDS DE DOTATION ROBERT-DEBRE PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DU FONDS DE DOTATION ROBERT-DEBRE PARIS ILE-DE-FRANCE Préambule L Association Robert-Debré, association relevant de la loi de 1901 concernant les associations, déclarée à la Préfecture de Police

Plus en détail

Principes et pratiques recommandés par la CNAMTS, les CRAM, les CGSS et l INRS

Principes et pratiques recommandés par la CNAMTS, les CRAM, les CGSS et l INRS Principes et pratiques recommandés par la CNAMTS, les CRAM, les CGSS et l INRS Évaluation des risques professionnels L INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SÉCURITÉ L Institut national de recherche et

Plus en détail

Organisation de la délivrance de l attestation de sécurité routière (ASR) par les GRETA

Organisation de la délivrance de l attestation de sécurité routière (ASR) par les GRETA BO Le BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE Organisation de la délivrance de l attestation de sécurité routière (ASR) par les GRETA ENCART B.O. n 7

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 40 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 21 novembre 2012 PROJET DE LOI relatif à la mise en œuvre du principe

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Ordonnance n o 2015-682 du 18 juin 2015 relative à la simplification des déclarations

Plus en détail

Les élèves du premier degré à la rentrée 2012 dans les écoles publiques et privées

Les élèves du premier degré à la rentrée 2012 dans les écoles publiques et privées note d informationdécembre 12.24 À la rentrée 2012, 6 718 900 élèves sont accueillis publiques et privées du premier degré de métropolitaine et des DOM (y compris Mayotte), dont 2 557 000 élèves l enseignement

Plus en détail

Introduction de la couverture maladie universelle (CMU) en France

Introduction de la couverture maladie universelle (CMU) en France Conférence internationale de recherche en sécurité sociale an 2000 Helsinki, 25-27 septembre 2000 La sécurité sociale dans le village global Introduction de la couverture maladie universelle (CMU) en France

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Bases juridiques et dernières évolutions règlementaires Séminaire des animateurs territoriaux, le 26 juin 2012 Ludiana KORTH, chargée d étude juridique

Plus en détail

Dépenses de santé et régulation

Dépenses de santé et régulation Chapitre 2 : Dépenses de santé et régulation Docteur Georges WEIL UE7 - Santé Société Humanité Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Sommaire Généralités

Plus en détail

70992 BELGISCH STAATSBLAD 11.10.2004 MONITEUR BELGE

70992 BELGISCH STAATSBLAD 11.10.2004 MONITEUR BELGE 70992 BELGISCH STAATSBLAD 11.10.2004 MONITEUR BELGE TRADUCTION SERVICE PUBLIC FEDERAL JUSTICE [C 2004/09637] 4 OCTOBRE 2004. Publicité des actes et documents des associations sans but lucratif et des fondations

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES D ARCHIVAGE A L USAGE DES COMPOSANTES

GUIDE DES BONNES PRATIQUES D ARCHIVAGE A L USAGE DES COMPOSANTES SECRETARIAT GENERAL BUREAU DES ARCHIVES GUIDE DES BONNES PRATIQUES D ARCHIVAGE A L USAGE DES COMPOSANTES Université Paris Diderot-Paris 7 Responsable du Bureau des archives : Charlotte Maday (charlotte.maday@univ-paris-diderot.fr,

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail