Correction des exercices. Ch20 p : 532 n 21 : NUMERISATION DE L INFORMATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Correction des exercices. Ch20 p : 532 n 21 : NUMERISATION DE L INFORMATION"

Transcription

1 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 1 Ch.20. Numérisation de l information Correction des exercices. Ch20 p : 532 n 21 : NUMERISATION DE L INFORMATION p : 532 N 21. À chacun son rythme Compétences : Raisonner; construire un graphique. Cet exercice est proposé à deux niveaux de difficulté. Dans un premier temps, essayer de résoudre l'exercice de niveau 2. En cas de difficultés, passer au niveau 1. Le signal électrique correspondant à un son musical affiché sur l'écran d'un oscilloscope analogique est reproduit ci-dessous : Sensibilité verticale : 1,0 V/div. Sensibilité horizontale : 2,0 ms/div. Donnée : p =, avec n le nombre de bits du convertisseur. Niveau 2 (énoncé compact) En utilisant les échelles de représentation 1 cm 2 ms et 1 mm pas de résolution, représenter l'allure de la courbe obtenue, échantillonnée à la fréquence f e = 1,0 khz avec un CAN de 6 bits ayant une plage de mesure de 0 V à 10 V. Niveau 1 (énoncé détaillé) 1.La fréquence d'échantillonnage étant de 1,0 khz, quelle est la durée séparant deux mesures consécutives? 2.a. Le CAN étant de 6 bits avec une plage de mesure de 0 V à 10 V, calculer le pas du convertisseur. b. Indiquer les huit premières valeurs que peut quantifier le convertisseur à partir de 0 V. 3.La date t = 0 correspond au bord gauche de l'écran de l'oscilloscope. Reproduire et compléter le tableau suivant : t (ms) U analogique U numérique En utilisant les échelles de représentation : 1 cm 2 ms et 4 mm pas de résolution, représenter le signal numérique. 1. Durée séparant deux mesures consécutives? Deux mesures consécutives sont séparées d une durée qui est la période d échantillonnage :Te = = = 1,0 x, 10-3 s = 1,0 ms. 2. a. Le CAN étant de 6 bits avec une plage de mesure de 0 V à 10 V, calculer le pas du convertisseur. Le pas du convertisseur est de : =, = 0,156 V.. b. Indiquer les huit premières valeurs que peut quantifier le convertisseur à partir de 0 V. Les 8 premières valeurs que peut quantifier le convertisseur sont : 0 ; 0,156 ; 0,313 ; 0,469 ; 0,625 ;0,781 ; 0,938 ; 1,094 (en volt). 3. Reproduire et compléter le tableau : Sensibilité verticale : 1,0 V/div. Sensibilité horizontale : 2,0 ms/div. Pour passer de la valeur analogique à la valeur numérique, on divise la tension analogique par le pas, puis on multiplie la partie entière du nombre obtenu par le pas. Exemple pour le premier cas : U a = 1,1 V. =,,, = 7,04 arrondi à 7 V et partie entière x p = 7 x = 1,094 t (ms) U a (V) 1,1 0,0 2,4 2,7 1,1 0,0 2,4 2,7 1,1 U num (V) 1, ,34 2,66 1, ,34 2,66 1, En utilisant les échelles de représentation : 1 cm 2 ms et 4 mm pas de résolution, représenter le signal numérique. En abscisse : 1 cm 2 ms et en ordonnée 4 mm 0,156 V. 1,56 V 4 cm 0,156 V 0,4 cm = 4 mm 0,156 V

2 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 2 Ch.20. Numérisation de l information Correction des exercices. Ch20 p : 533: NUMERISATION DE L INFORMATION p : 533 N 22. Stockage de photos numériques. Compétences : Raisonner; calculer. Une image numérique possède une définition de 5 millions de pixels. Chaque pixel de cette image est codé sur 16 bits. 1. Déterminer la taille de cette image. 2. Combien d'images de ce type peut-on stocker sur une carte mémoire de capacité de stockage de 2 Gio? Donnée : 1 Gio = Déterminer la taille de cette image. Une image contient 5 millions de pixels, chacun codé sur 16 bits ou 2. Cette image contient 5 x 16 x 10 6 = 8 x 10 7 bits, soit 1 x La taille de cette image est de 1 x Combien d'images de ce type peut-on stocker sur une carte mémoire de capacité de stockage de 2 Gio? 1 Gio = On peut stocker = 214 images de cette taille sur la carte mémoire. Préfixes S.I. Nom Symbole Valeur Informatique kilooctet ko mégaoctet Mo gigaoctet Go téraoctet To pétaoctet Po exaoctet Eo zettaoctet Zo yottaoctet Yo Préfixes binaires Nom Symbole Valeur kibioctet Kio 2 10 mébioctet Mio 2 20 gibioctet Gio 2 30 tébioctet Tio 2 40 pébioctet Pio 2 50 exbioctet Eio 2 60 zébioctet Zio 2 70 yobioctet Yio 2 80 Traditionnellement, les préfixes «kilo», «méga», «giga», etc. dans le monde informatique, ne représentaient pas une puissance de 10 (10 3 = 1 000), mais une puissance de 2 (2 10 = 1 024). Une nouvelle norme a donc été créée pour noter les multiples de 2 10 = : les «kibi», «mébi», «gibi», etc. p : 533 N 23. Précision d'un multimètre Compétences : Mobiliser ses connaissances; calculer. Un multimètre numérique possède les caractéristiques suivantes : CAN 16 bits; calibres : ± 20 V ; ± 2 V ; ± 200 mv ; ± 20 mv. 1. Pour chaque calibre, indiquer le pas du CAN de ce multimètre. 2. Pour le calibre ± 200 mv, le multimètre affiche une tension de 176,02 mv. a. Ce format d'affichage paraît-il approprié compte tenu de la résolution du CAN? b. Évaluer l'incertitude relative, due au pas du CAN, portant sur une mesure de 176,02 mv. Donnée : p =, avec n le nombre de bits du convertisseur. 1. Détermination du pas du CAN de ce multimètre pour chaque calibre : Pour le calibre ± 20 V, le pas du CAN est : p = = = = 6,1 x10 4 V. Pour ± 2 V, p = 6,1 x10 5 V. Pour ± 200 mv, p = 6,1 x10 3 mv. Pour ± 20 mv, p = 6,1 x 10 4 mv. 2. Pour le calibre ± 200 mv, le multimètre affiche une tension de 176,02 mv. a. Ce format d'affichage paraît-il approprié compte tenu de la résolution du CAN? Le format d affichage paraît approprié, car la résolution du multimètre sur ce calibre est 0,0061 mv et l affichage indique une valeur avec deux décimales, soit une précision de 0,01 mv. b. Évaluer l'incertitude relative, due au pas du CAN, portant sur une mesure de 176,02 mv. Sur le calibre ± 200 mv, le pas est de p = 6,1 x10 3 mv. L incertitude relative portant sur cette mesure est de :,! ", = 3, = soit 0,003 5 %.

3 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 3 Ch.20. Numérisation de l information Correction des exercices. Ch20 p : 533 n 24 : NUMERISATION DE L INFORMATION Pour aller plus loin. p : 533 N 24. Critère de Shannon et théorie de l' échantillonnage Compétences : Exploiter un graphique; interpréter un résultat. Un instrument de musique joue un La 1 de fréquence f 1 = 110 Hz. On en réalise quatre numérisations (A, B, C et D) en changeant uniquement la fréquence d'échantillonnage f e. Les spectres en fréquences obtenus sont représentés ci-après. Le dernier graphe montre le résultat de l'échantillonnage lors de la numérisation D. D'après le critère de Shannon, la fréquence d'échantillonnage doit être au moins deux fois égale à la fréquence de l'harmonique de rang le plus élevé contenu dans le son à numériser pour ne pas altérer le signal. On considère que la numérisation A est très fidèle au son émis par l'instrument. 1. Quelle est la fréquence d'échantillonnage utilisée lors de la numérisation D? 2. Quel est la fréquence f de l'harmonique de rang le plus élevé contenu dans le La 1 joué par cet instrument? 3. a. Comparer la fréquence d'échantillonnage à f pour chaque numérisation. b. Le critère de Shannon est-il vérifié? 4. Est-il nécessaire d'augmenter indéfiniment la fréquence d'échantillonnage pour améliorer la numérisation d'un son? 1. Fréquence d'échantillonnage utilisée lors de la numérisation D? 11 périodes d échantillonnage s étendent sur 29,5 ms, soit une fréquence d échantillonnage soit 11 T ed = 29,5 ms T ed = #,$ = 2,7ms. f ed = = = 370 Hz. % &,"! 2. Quel est la fréquence f de l'harmonique de rang le plus élevé contenu dans le La 1 joué par cet instrument? La fréquence du fondamental est celle du La 1 jouée par l instrument : f 1 = 110 Hz. D après le spectre en fréquences A, dont la numérisation du son est très fidèle, l harmonique de rang le plus élevé (le quatrième) a une fréquence : f 4 = 4 f 1 = 4 x 110 = 440 Hz. 3..a. Comparer la fréquence d'échantillonnage à f pour chaque numérisation. La fréquence de l'harmonique de rang le plus élevé est f 4 =440 Hz. D après le critère de Shannon, le signal n est pas altéré si f e 880 Hz c'est-à-dire si 2. Numérisation A : ' Numérisation C : * = = (,$ = (" = 0,84. = 8,8 ; Numérisation B : ) =,$ = 3,5 = 1,8 ; Numérisation B : ) b. Le critère de Shannon est-il vérifié? Le critère de Shannon est vérifié pour les numérisations A et B ; il ne l est pas pour les numérisations C et D. 4. Est-il nécessaire d'augmenter indéfiniment la fréquence d'échantillonnage pour améliorer la numérisation d'un son? On constate que le spectre en fréquences de la numérisation B est identique à celui de la numérisation A qui est très fidèle au son émis. Or, f eb < f ea ; il est donc inutile d augmenter indéfiniment la fréquence d échantillonnage, car la qualité de la numérisation n en est pas meilleure. En revanche, la taille du fichier correspondant à cette numérisation est d autant plus grande que la fréquence d échantillonnage est élevée, d où une place pour le stocker plus importante. La fréquence sonore maximale perçue par l oreille humaine est 20 khz. On comprend que la fréquence d écahntillonnage des enregistrements audio est 44,1 khz.

4 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 4 Ch.20. Numérisation de l information Correction des exercices. Ch20 p : 534 n 25 : NUMERISATION DE L INFORMATION p : 534 N 25. La téléphonie mobile Compétences : Extraire des informations; raisonner. On peut communiquer grâce au réseau mobile (GSM) en téléphonant, en envoyant des SMS, mais aussi en surfant sur Internet. Un site radio composé d'une antenne et d'équipement électronique gère la communication avec le reste du réseau. «En Europe, nous avons deux groupes de fréquences pour la téléphonie mobile : autour de 900 mégahertz et autour de mégahertz (MHz). Le premier groupe se divise, en fait, en deux blocs de fréquences : l'un compris entre 890 et 915 MHz, l'autre entre 935 et 960 MHz. N'oublions pas que, en téléphonie, la communication est bilatérale : le premier bloc assure l'émission, le second la réception. Le deuxième groupe va de à MHz pour l'émission, et de à MHz pour la réception. Chacun des blocs est ensuite divisé en canaux. [...] En GSM (pour Global Solution for Mobiles), l'écart de fréquence entre deux canaux adjacents a été fixé à 200 khz, soit 0,2 MHz. [...] Le GSM utilise un système de transmission numérique qui permet d'accroître le nombre de communications par multiplexage temporel [...]. Dans le combiné, la voix est numérisée, et cette opération génère un flot continu de données qui vont tout d'abord être compressées. Or, le débit que peut assurer un canal d'une largeur de 200 khz est très supérieur à celui que nécessite l'acheminement de ces données une fois compressées. Du coup, le téléphone ne les transmet pas toutes au fur et à mesure de leur production, mais les stocke temporairement dans une mémoire pour les émettre par "paquets" toutes les 20 millisecondes. La durée de transmission d'un paquet de données étant loin d'occuper ce laps de temps, il reste encore du temps libre. Le réseau GSM le met à profit pour acheminer les communications issues d'autres correspondants. En pratique, grâce à ce multiplexage temporel, chaque canal peut convoyer jusqu'à 8 émissions ainsi imbriquées (7 communications 1 canal de contrôle). Chaque antenne relais dispose généralement de 16 canaux et peut donc traiter jusqu'à 112 communications en même temps.» Extrait de G. Martin, «La démultiplication des fréquences», La Recherche n 366, juillet-août Décrire le canal de transmission dans la téléphonie mobile. 2. Quelle est la nature des informations transmises par le réseau GSM? 3.a. Comment qualifier le signal associé à la voix? b. Que signifie l'expression en gras dans le texte? 4.a. Combien de groupes de fréquences constituent le réseau GSM? b. Sans multiplexage temporel, un canal permet la transmission d'une communication. Déterminer le nombre de communications que peut convoyer chaque groupe de fréquences sans utiliser le multiplexage. 5.a. Combien de communications simultanées un émetteur peut-il traiter sans multiplexage temporel? b. Expliquer la technique du multiplexage temporel. c. Combien de communications simultanées un émetteur peut-il traiter avec le multiplexage temporel? 1. Décrire le canal de transmission dans la téléphonie mobile. Dans la téléphonie mobile, le canal de transmission est constitué des antennes émettrice et réceptrice, des ondes électromagnétiques et du milieu de propagation de ces ondes, l air. 2. Quelle est la nature des informations transmises par le réseau GSM? Le réseau GSM permet de transmettre des SMS, des sons, des images, des vidéos, de surfer sur Internet, etc. 3. a. Comment qualifier le signal associé à la voix? La voix est un signal analogique, ce qui signifie que l intensité sonore varie de façon continue dans le temps. b. Que signifie l'expression en gras dans le texte? «La voix est numérisée» signifie que le signal électrique correspondant aux sons émis est échantillonné, quantifié, puis codé en langage binaire. 4. a. Combien de groupes de fréquences constituent le réseau GSM? Deux groupes de fréquences sont utilisés pour le réseau de téléphonie mobile. b. Sans multiplexage temporel, un canal permet la transmission d'une communication. Déterminer le nombre de communications que peut convoyer chaque groupe de fréquences sans utiliser le multiplexage Le premier groupe utilise deux blocs de fréquences, un compris entre 890 et 915 MHz, et un autre entre 935 et 960 MHz. La largeur de chaque bloc est donc de 25 MHz. Un bloc est ensuite divisé en canaux de 0,2 MHz, il y a donc 125 canaux dans un bloc. Le premier groupe peut donc envoyer 125 communications. Par un raisonnement analogue, on déduit que le deuxième groupe peut assurer 375 communications simultanées. 5. a. Combien de communications simultanées un émetteur peut-il traiter sans multiplexage temporel? Avec un seul émetteur, on ne pourrait avoir que = 500 communications simultanées. b. Expliquer la technique du multiplexage temporel. Pour traiter davantage de communications, le GSM utilise le multiplexage temporel. Les informations correspondant à la voix numérisée sont stockées et envoyées toutes les 20 ms. Ce stockage permet de traiter simultanément 7 communications différentes. c. Combien de communications simultanées un émetteur peut-il traiter avec le multiplexage temporel? Avec le multiplexage, un émetteur peut traiter simultanément 500 x 7 = communications.

5 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 5 Ch.20. Numérisation de l information Correction des exercices. Ch20 p : 534 n 26 : NUMERISATION DE L INFORMATION p : 534 N 26. Un problème de résolution Compétences : Raisonner; calculer. Paul souhaite faire des copies d'une ancienne photo argentique de 10 cm sur 10 cm. Pour cela, il la scanne en choisissant une résolution de 25 ppp (nombre de points par pouce) et l'imprime. Il obtient une image assez décevante codée en RVB 24 bits : 1.a. Une photo argentique est-elle numérique? b. Quel élément de la chaîne de transmission d'informations constitue le scanner? 2.Pourquoi Paul est-il déçu par l'image obtenue? Comment peut-on l'expliquer? 3.Expliquer l'expression «codage RVB 24 bits». 4.a. Sachant qu'un pouce mesure 2,54 cm, déterminer la définition de cette image. b.quelle est la taille de cette image? On exprimera le résultat en Kio (1 Kio = 2 10 ). c. Quelle serait la taille de l'image en choisissant une résolution de 180 ppp? On exprimera le résultat en Mio (1 Mio = 2 20 ). 1. a. Une photo argentique est-elle numérique? Une photo argentique n est pas numérique, car elle n est pas codée par un tableau de nombres. b. Quel élément de la chaîne de transmission d'informations constitue le scanner? Le scanner est l encodeur. 2. Pourquoi Paul est-il déçu par l'image obtenue? Comment peut-on l'expliquer? L image est pixélisée, car la résolution choisie pour scanner n est pas suffisante. 3. Expliquer l'expression «codage RVB 24 bits». Chaque pixel de l image est codé sur 3, c est-à-dire sur 24 bits. Chaque sous-pixel est codé sur 1 octet, ou 8 bits, et peut prendre 256 nuances différentes, soit dans le rouge, le vert ou le bleu. 4. a. Sachant qu'un pouce mesure 2,54 cm, déterminer la définition de cette image. La définition de l image est de : $ $ x = 99 x 99 = 9 801pixels.,$,$ b. Quelle est la taille de cette image? On exprimera le résultat en Kio (1 Kio = 210 ). # ( Chaque pixel est codé sur 3. Sa taille est donc 3 x = , soit : = 28,7 Kio. c. Quelle serait la taille de l'image en choisissant une résolution de 180 ppp? Avec une résolution de 180 ppp, la taille serait de : 3 x,$ $ ( soit : = 1,44 Mio. x,$ = 3 x 709 x 709 = ,

6 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 6 Ch.20. Numérisation de l information Correction des exercices. Ch20 p : 535 n 27 : NUMERISATION DE L INFORMATION p : 535 N 27. Resolution of Digital Images Compétences : Extraire des informations ; calculer. Radiometric resolution refers to the smallest change in intensity level that can be detected by the sensing system. The intrinsic resolution of a sensing system depends on the signal to noise ratio of the detector. In a digital image, the resolution is limited by the number of discrete quantization levels used to digitize the continuons intensity value. The following images illustrate the effects of the number of quantization levels on the digital image. The first image is a SPOT image quantized at 8 bits (ie 256 levels) per pixel. The subsequent images show the effects of degrading the radiometric resolution by using fewer quantization levels. Digitization using a small number of quantization levels does not affect very much the visual quality of the image. Even 4-bit quantization seems acceptable in the examples shown. However, if the image is to be subjected to numerical analysis, the accuracy of analysis will be compromised if few quantization levels are used. D'après Vocabulaire : sensing system : système de détection; the signal to noise ratio : le rapport signal sur bruit; quantization : quantification ; to digitize : numériser. 1.Combien de niveaux de gris chaque image peut-elle comporter? 2.Jusqu'à quel niveau de quantification l'image est-elle acceptable? En quoi un faible niveau de quantification peut-il être gênant? 3.La définition des images obtenues est de 160 x 160. a.que représentent ces deux valeurs? b.quelle est la taille de chacune des six images obtenues? Traduction du texte : «La résolution radiométrique se rapporte à la plus petite variation du niveau d intensité qui peut être détectée par le système de détection. La résolution intrinsèque d un système de détection dépend du rapport signal sur bruit du détecteur. Dans une image numérique, la résolution est limitée par le nombre de niveaux de quantification discrets utilisés pour numériser la valeur continue de l intensité. Les images suivantes illustrent les effets du nombre de niveaux de quantification sur l image numérique. La première image est une image de SPOT quantifiée sur 8 bits (soit 256 niveaux) par pixel. Les autres images montrent les effets de dégradation de la résolution radiométrique en utilisant moins de niveaux de quantification La numérisation utilisant un petit nombre de niveaux de quantification n affecte pas beaucoup la qualité visuelle de l image. Même une quantification sur 4 bits semble acceptable pour les exemples ci-dessus. Toutefois, si l image est soumise à l analyse numérique, la précision de l analyse sera compromise si peu de niveaux de quantification sont utilisés.» 1. En niveaux de gris, chaque pixel de l image est codé par un même nombre. On a 28 = 256 niveaux de gris différents pour l image quantifiée sur 8 bits. Nombre de bits de quantification Niveaux de gris différents 8 bits 2 8 = 256 6bits 2 6 = 64 4 bits 2 4 = 16 3 bits 2 3 = 8 2 bits 2 2 = 4 1 bit 2 1 = 2 2. L image reste d une qualité acceptable jusqu à 4 bits de quantification. Avec un faible niveau de quantification, les détails de l image ne seront plus visibles. 3. a. L image est constituée de 160 colonnes de 160 lignes soit 160 x160 = pixels. b. La taille de l image est définie par : nombre d par pixel x définition de l image.un codage sur 8 bits signifie qu un octet code 1 pixel. Un codage sur n bits signifie que n/8 codent 1 pixel. Nombre de bits de quantification Taille de l image en Taille de l image en Kio 8 bits 1 x 160 x 160 = 25,6 x ,0 Kio 6bits = 19,2 x ,8 Kio 4 bits = 12,8 x ,5 Kio 3 bits ( = 9,6 x ,4 Kio 2 bits = 6,4 x ,3 Kio 1 bit = 3,2 x ,1 Kio

7 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 7 Ch.20. Numérisation de l information Correction des exercices. Ch20 p : 535 n 28 : NUMERISATION DE L INFORMATION p : 535 N 28. La télévision numérique et Internet Compétences : Extraire des informations; raisonner. La technologie Asymmetric Digital Subscriber Line (ADSL) permet d'amener au domicile des particuliers l'internet et la télévision en haute définition par l'intermédiaire de la ligne téléphonique. Cette technologie a néanmoins ses limites. En effet, il faut que l'installation ait la capacité de transmettre au minimum 20 Mbit par seconde. Ce nombre doit rester constant, ce qui n'est pas le cas dès qu'on s'éloigne de plus de 3 km des centres de traitement des données numériques. D'autre part, il faut pouvoir assurer une connexion entre la box et le poste de télévision qui ne se situe pas toujours dans la même pièce. Des solutions sont proposées pour convoyer les données sur le réseau électrique de l'habitation par l'intermédiaire de boitiers CPL (courant porteur en ligne), avec des débits élevés et stables. La résolution de l'écran est également essentielle, mais elle aussi a ses limites. La télévision haute-définition (TV HD) offre une définition de x 768 pixels, tandis que la TV HD 1080p en offre une de 1920 x Pour un téléviseur de même dimension, la taille des pixels diffère selon la définition de l'écran. Pour ne pas distinguer les différents pixels, il faut se situer à une distance supérieure à trois fois sa diagonale dans le cas d'un écran TV HD et seulement deux fois sa diagonale pour l'écran TV HD 1080p. 1. Dans quel langage l'image numérique reçue par une TV HD est-elle codée? 2. Que représentent les valeurs qui caractérisent la définition des écrans? 3. Quel est l'écran qui permet d'exploiter au mieux la finesse des détails? 4. On considère un écran de télévision dont les dimensions sont de 94 x 53 cm. a. Vérifier l'affirmation écrite en gras dans le texte. b. À quelle distance des écrans TV HD et TV HD 1080p devra-t-on se placer afin de bénéficier d'un confort de vision? 1. Dans quel langage l'image numérique reçue par une TV HD est-elle codée? L image est codée en langage binaire. 2. Que représentent les valeurs qui caractérisent la définition des écrans? Les valeurs qui caractérisent la définition des écrans représentent le nombre de colonnes et le nombre de lignes qui constituent l image. Le produit du nombre de colonnes par le nombre de lignes est égal au nombre de pixels qui constituent l image, c est-à-dire sa définition. 3. Quel est l'écran qui permet d'exploiter au mieux la finesse des détails? L écran qui exploitera au mieux la finesse des détails est celui qui possède la plus grande définition : TVHD : x 768 = pixels ; TVHD 1080p : x = pixels. La TVHD 1080p possède une définition pratiquement deux fois plus grande. 4. On considère un écran de télévision dont les dimensions sont de 94 x 53 cm. a.vérifier l'affirmation écrite en gras dans le texte. # $( Pour la TVHD, le côté d un pixel est : ou = 0,069 cm. Pour la TVHD 1080p, le côté d un pixel est : ( " # $( ou = 0,049 cm. # " La taille des pixels varie bien selon la définition des écrans comme l indique le document. b. À quelle distance des écrans TV HD et TV HD 1080p devra-t-on se placer afin de bénéficier d'un confort de vision? Dans le cas de la TVHD, il faut se placer à une distance égale à trois fois la diagonale de l écran, soit : 3 x,0,942² 0,532² = 3,2 m. Dans le cas de la TVHD 1080p, il faut se placer à une distance égale à deux fois la diagonale de l écran, soit : 2 x,0,942² 0,532² = 2,2 m.

8 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 8 Ch.20. Numérisation de l information Correction des exercices. Ch20 p : 536 n 29 : NUMERISATION DE L INFORMATION Retour vers l ouverture du chapitre. p : 536 N 29. Des codages différents Compétences : Mobiliser ses connaissances; raisonner. La photographie ci-dessous a été prise avec un appareil photo numérique ayant une définition de 3110 x Elle est codée en 24 bits RVB. La taille de cette photo est de 18,0 Mio. Un logiciel de traitement a permis d'obtenir une image en niveaux de gris correspondant à cette photographie. 1. Peut-on qualifier l'appareil photo de convertisseur? 2. Qu'appelle-t-on image numérique? 3. a. Expliquer ce que signifie «ayant une définition de «3 110 x 1 944». b. Retrouver la taille de cette photo. 4. a. Quelle est la taille d'un pixel pour une image codée en niveaux de gris sur 8 bits? b. Calculer la taille de cette image codée en niveaux de gris. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce codage? 5. Un logiciel de capture de couleur a permis de déterminer les codes RVB correspondant à différentes zones de ces deux photographies. Les résultats sont regroupés dans les tableaux ci-contre. a. Quelle est la définition des zones correspondant aux tableaux ci-contre? b. En expliquant la démarche, attribuer chacun des tableaux ci-contre à une zone possible de couleur d'une des photographies. (A) R V B R V B R V B (B ) R V B R V B R V B (C) R V B R V B R V B (D) R V B R V B R V B Peut-on qualifier l'appareil photo de convertisseur? L appareil photo est un convertisseur analogique numérique. 2.Qu'appelle-t-on image numérique? Une image numérique est formée par un tableau de points ou pixels. 3. a. Quelle est la taille d'un pixel pour une image codée en niveaux de gris sur 8 bits? L image est constituée de colonnes de pixels chacune. b. Calculer la taille de cette image codée en niveaux de gris. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce codage? Chaque pixel de l image est codé sur 24 bits, soit 3. La taille de cette image est donc de : 3 x x = , soit : ("$ = 17,3 Mio. 4. a. Quelle est la taille d'un pixel pour une image codée en niveaux de gris sur 8 bits? Pour une image en niveaux de gris, chaque pixel est codé sur 8 bits, soit un octet. Un pixel a une taille de 1 octet. b. Calculer la taille de cette image codée en niveaux de gris. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce codage? $ Sa taille est donc de : 1 x x = , soit : = 5,77 Mio. Une image en niveaux de gris a l avantage d avoir une taille plus faible. On n a alors aucun renseignement sur la couleur. 5. a. Quelle est la définition des zones correspondant aux tableaux ci-contre? Chacun des tableaux de nombres comporte 9 codes RVB. Ils correspondent donc au codage de 9 pixels. b. En expliquant la démarche, attribuer chacun des tableaux ci-contre à une zone possible de couleur d'une des photographies. Dans le tableau (A), la composante rouge prédomine. Il s agit donc d une zone rouge de la photographie en couleur, le rouge de la combinaison du surfeur par exemple. La zone de la photographie correspondant au tableau (B) comporte un codage identique pour les composantes RVB. C est donc une zone de la photographie en noir et blanc. Les nombres ont des valeurs faibles, il s agit par conséquent d une zone sombre, une partie de la combinaison du surfeur par exemple. Les codes du tableau (C) correspondent à une zone claire de la photo en noir et blanc, car les valeurs des codes sont élevées. Cela peut correspondre, par exemple, à l écume de la vague. Le tableau (D) a un codage dont les intensités du vert et du bleu prédominent, celle du rouge est moins importante. Cela correspond à une zone bleu-vert, l eau par exemple.

9 Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 9 Ch.20. Numérisation de l information Correction des exercices. Ch20 p : 537 n 30 : NUMERISATION DE L INFORMATION Comprendre un énoncé p : 537 N 30. Appareil photo numérique. La notice d'un appareil photographique numérique indique une «résolution» du capteur CCD de x 2048, soit 6,3 mégapixels (Mpx). Une image est dite de qualité «photo» quand la taille du pixel est suffisamment petite pour qu'un œil normal n'en perçoive pas les détails. On considère qu'un œil normal peut percevoir des détails lorsque les rayons lumineux issus de ces détails arrivent dans l'œil avec un angle supérieur à une minute. En codage normal, un pixel est codé en RVB 24 bits. Données : 1 Mio = Kio et 1 Kio = pouce = 2,54 cm. 1 minute d'angle =. 1. a. Qu'appelle-t-on une image numérique? b. Par abus de langage, les fabricants utilisent le terme «résolution». Quel est celui qui convient en réalité? c. Le constructeur affiche une «résolution» de x Que représentent ces valeurs? 2. a. Combien d' sont utilisés pour coder un pixel? b. Déterminer la taille d'une image correspondant à la «résolution» indiquée par le fabriquant. Exprimer le résultat en Mio. 3. Calculer la taille du plus petit détail que l'on peut observer à l'œil nu sur un objet situé à 25 cm de l'œil. 4.a. Quelle est la résolution minimale d'une image numérique de qualité photo située à une distance de 25 cm de l'œil? On exprimera la résolution en ppp : pixels par pouce. b. On souhaite imprimer une photo prise avec cet appareil. Quelle est la taille maximale de l'impression qui permet d'avoir une qualité photo? On l'exprimera en cm x cm. 1. a. Qu'appelle-t-on une image numérique? Une image numérique est constituée de pixels disposés en lignes et colonnes. Chaque pixel est composé de sous-pixels colorés en R, V, B. Le codage RVB 24 bits est le plus utilisé. b. Par abus de langage, les fabricants utilisent le terme «résolution». Quel est celui qui convient en réalité? La «résolution» est un abus de langage, cette désignation est utilisée à la place de la «définition». Définition : nombre de pixels que contient l image. Résolution : nombre de pixels / unité de longueur. c. Le constructeur affiche une «résolution» de x Que représentent ces valeurs? Le capteur indique que l image comporte colonnes de pixels chacune. Ces valeurs représentent la définition de l image = nombre de pixels constituant chaque image = 3072 x a. Combien d' sont utilisés pour coder un pixel? L image est codée en RVB 24bits, ce qui signifie qu un pixel est codé par 3 de 8 bits chacun. b. Déterminer la taille d'une image correspondant à la «résolution» indiquée par le fabriquant. Exprimer le résultat en Mio. " ( Taille de l image = définition x nombre d / pixel = x2 048 x 3 = , soit : = 18 Mio. En effet : 1 Mio = 2 10 x 2 10 = Calculer la taille du plus petit détail que l'on peut observer à l'œil nu sur un objet situé à 25 cm de l'œil.. 1 minute d angle = Soit l la taille de l objet que l on peut observer à d = 25 cm : tan θ = l soit : l = d x tan θ = 25 x 10 2 x tan = 7,3 x m l = 73 µm. 4. a. Quelle est la résolution minimale d'une image numérique de qualité photo située à une distance de 25 cm de l'œil? On exprimera la résolution en ppp 1 détail vu par l œil = 1 point. La taille du pixel doit être inférieure à 73 µm. Dans un pouce (2,54 cm = 2,54 x 10-2 m ), on aura :,$! "(! = 349 pixels soit 349 ppp au minimum (349 points par pouce). b. On souhaite imprimer une photo prise avec cet appareil. Quelle est la taille maximale de l'impression qui permet d'avoir une qualité photo? On l'exprimera en cm x cm. Taille maximale de l impression : (" (# = 8,8 pouces = 22 cm ; = 5,9 pouces = 15 cm. (# Les dimensions maximales d une image située à 25 cm de l œil avec une résolution de 349 ppp sont de 22 cm x 15 cm. Questions à se poser à la lecture de l'énoncé Le terme résolution est-il approprié ici? Quelle est la définition de l'image numérique obtenue avec cet appareil? Qu'est-ce qu'un pixel? Comment convertir une minute d'angle en degré? Quelle est la signification d'un codage RVB 24 bits?

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Le poids et la taille des fichiers

Le poids et la taille des fichiers Le poids et la taille des fichiers Au tout départ des 0 et des 1 En français et en anglais on appelle cela un bit 8 bit donne un octet (ou byte en anglais) Exemple d octet : 11111111 10111010 00001000

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Compétence(s) spécifique(s) : Reconnaître des signaux de nature

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Puis le convertisseur bloque en mémoire cette valeur pendant une période d échantillonnage.

Puis le convertisseur bloque en mémoire cette valeur pendant une période d échantillonnage. PATIE 7 CHAPITE (PHYSIQUE) NUMÉISATION, STOCKAGE ET TANSMISSION DE L INFOMATION TS I. LE SIGNAL NUMÉIQUE. Signal analogique ou numérique? Un signal est la représentation physique d une information qui

Plus en détail

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures.

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures. TP Conversion analogique numérique Les machines numériques qui nous entourent ne peuvent, du fait de leur structure, que gérer des objets s composés de 0 et de. Une des étapes fondamentale de l'interaction

Plus en détail

INFO 2 : Traitement des images

INFO 2 : Traitement des images INFO 2 : Traitement des images Objectifs : Comprendre la différence entre image vectorielle et bipmap. Comprendre les caractéristiques d'une image : résolution, définition, nombre de couleurs, poids Etre

Plus en détail

Numérisation du signal

Numérisation du signal Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est:

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est: Travaux Pratiques 3. IFT 1002/IFT 1005. Structure Interne des Ordinateurs. Département d'informatique et de génie logiciel. Université Laval. Hiver 2012. Prof : Bui Minh Duc. Tous les exercices sont indépendants.

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

TD : Codage des images

TD : Codage des images TD : Codage des images Les navigateurs Web (Netscape, IE, Mozilla ) prennent en charge les contenus textuels (au format HTML) ainsi que les images fixes (GIF, JPG, PNG) ou animée (GIF animée). Comment

Plus en détail

TP SIN Traitement d image

TP SIN Traitement d image TP SIN Traitement d image Pré requis (l élève doit savoir): - Utiliser un ordinateur Objectif terminale : L élève doit être capable de reconnaître un format d image et d expliquer les différents types

Plus en détail

La technologie Ultra Vision Rigol Une solution vers le Numérique

La technologie Ultra Vision Rigol Une solution vers le Numérique La technologie Ultra Vision Rigol Une solution vers le Numérique L es améliorations de la série d oscilloscopes DS4000 vers la série MSO en ajoutant 16 entrées numériques engendre la poursuite du développement

Plus en détail

TP oscilloscope et GBF

TP oscilloscope et GBF TP oscilloscope et GBF Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : ce travail a pour buts de manipuler l oscilloscope et le GBF. A l issu de celui-ci, toutes les fonctions essentielles

Plus en détail

Système de Vidéosurveillance

Système de Vidéosurveillance Système de Vidéosurveillance Systèmes Electroniques Numériques Lycée Professionnel Louis Lumière Contenu Mise en situation... 2 Cahier des charges... 2 Appropriation du matériel... 3 Caméra vidéo... 3

Plus en détail

GRAPHISME SUR ORDINATEUR

GRAPHISME SUR ORDINATEUR LE GRAPHISME SUR ORDINATEUR UNE HISTOIRE DE POINTS... 1 ) L'information : Sa «dimension» : le pixel Sa profondeur 2 ) La représentation de l'information : Sur écran, sur papier Le dpi 3 ) L'acquisition

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique Technologies de l Information et de la Communication Introduction aux NTE/TICE Présentation des UNR UNT Outils permettant la diffusion de l information Conceptualisation d un module d apprentissage numérique

Plus en détail

Mathématiques/Sciences Physiques Séance N 8 Codage d une image numérique

Mathématiques/Sciences Physiques Séance N 8 Codage d une image numérique Mathématiques/Sciences Physiques Séance N 8 Codage d une image numérique INTRODUCTION Une image numérique est un ensemble discret de points appelés PIXELS (contraction de PICTure ELements). Elle a pour

Plus en détail

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale 1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale I. BUT - Utiliser un oscilloscope pour mesurer des fréquences et des tensions - Déterminer la fréquence d un émetteur à ultrasons (noté US)

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 1 TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 2 Partie I : familiarisation avec l oscilloscope 1. Description et mise en marche Utilité : Un oscilloscope permet d analyser

Plus en détail

Réseaux communicants

Réseaux communicants Nom.. Prénom.. Réseaux communicants Technologie 1 Energie transportée / données transportées : Dans une installation électrique, on distingue 2 utilisations de la tension transportée : - la tension pour

Plus en détail

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr 2015 Table des matières 1 TD1 : les bonnes résolutions 2 1.1 Premières

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

FORMATS DE FICHIERS. Quels sont les différents types d informations numériques dans un document multimédia?

FORMATS DE FICHIERS. Quels sont les différents types d informations numériques dans un document multimédia? FORMATS DE FICHIERS Choisir et justifier un format de fichier pour réaliser un document multimédia 1 ) Le problème d Amélie Amélie et Léa ont publié leur premier article sur leur propre blog. Amélie constate

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Prise en main de l oscilloscope. TP1

Prise en main de l oscilloscope. TP1 1. UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE POUR LA MESURE D UNE TENSION CONTINUE. 1.1. Repérage des groupes de fonction. Zone ➊ : Assure la fonction MISE EN SERVICE Zone➋ : Assure la fonction ENTREE DES TENSIONS

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE 3 ème COURS Electricité Chapitre 4 UTILISTION DE L'OSCILLOSCOPE Je dois savoir Mesurer une tension Mesurer une durée Ce qu'est un oscillogramme Reconnaître l'oscillogramme d'une tension Mesurer période

Plus en détail

Fichier audiovisuel. Formatage disque dur ou clé USB. Son. Conteneurs. Format de l'image. Codec. Définition de l'image. Débit.

Fichier audiovisuel. Formatage disque dur ou clé USB. Son. Conteneurs. Format de l'image. Codec. Définition de l'image. Débit. Formatage disque dur ou clé USB.mmap - 28/01/2014 - 1,33 Muet 1,37 Standard Formatage disque dur ou clé USB Cinéma 1,66 1,85 "Panoramique 1,66" Panoramique Vidéo 2,35 Scope 4/3 1,33 1,78 16/9 1,85 Panoramique

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

PRISE EN MAIN D UN OSCILLOSCOPE ANALOGIQUE OU NUMÉRIQUE. I : Principes généraux des oscilloscopes analogiques et numériques.

PRISE EN MAIN D UN OSCILLOSCOPE ANALOGIQUE OU NUMÉRIQUE. I : Principes généraux des oscilloscopes analogiques et numériques. PRISE EN MAIN D UN OSCILLOSCOPE ANALOGIQUE OU NUMÉRIQUE. L oscilloscope est l «œil» de l électronicien et permet de nombreuses mesures sur le ou les signaux étudiés : forme, contenu (composante continue,

Plus en détail

nom : Collège Ste Clotilde

nom : Collège Ste Clotilde UNE CONFIGURATION INFORMATIQUE Objectif : Identifier les éléments principaux d une configuration L ordinateur enregistre des données qu il traite pour produire un résultat Sifflements 20 Notice 12 attache

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ ANALYSE SPECTRALE : Méthode utilisée pour mettre en évidence les caractéristiques du signal. L'intérêt de cette analyse est donc

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE QU EST-CE QU UN OSCILLOSCOPE... Un oscilloscope est un appareil permettant d analyser avec une grande précision le comportement

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Usage des photos pour Internet et pour la presse

Usage des photos pour Internet et pour la presse Usage des photos pour Internet et pour la presse Que ce soit sur Internet ou dans la presse, l'usage de photographies a la même fonction qui est d illustrer le propos. Pour bien jouer son rôle d information

Plus en détail

THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE

THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE T.P PHYSIQUE SECONDE. THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE TP P5 F.MISTRAL 2010 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. INTRODUCTION a) L échographie

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

1 Savoirs fondamentaux

1 Savoirs fondamentaux Révisions sur l oscillogramme, la puissance et l énergie électrique 1 Savoirs fondamentaux Exercice 1 : choix multiples 1. Quelle est l unité de la puissance dans le système international? Volt Watt Ampère

Plus en détail

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z 1 LE CONCEPT Cet instrument assure la fonction principale : Représentation temporelle d un

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Glossaire 3D OU IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE Dans la vision naturelle, les yeux saisissent un objet sous deux angles légèrement différents du fait de l écartement oculaire. C est cette différence d angle qui fait

Plus en détail

Analyse de la bande passante

Analyse de la bande passante Analyse de la bande passante 1 Objectif... 1 2 Rappels techniques... 2 2.1 Définition de la bande passante... 2 2.2 Flux ascendants et descandants... 2 2.3 Architecture... 2 2.4 Bande passante et volumétrie...

Plus en détail

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Didier Pietquin Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Que sont les notions de fréquence fondamentale et d harmoniques? C est ce que nous allons voir dans cet article. 1. Fréquence Avant d entamer

Plus en détail

L UNIVERS NUMERIQUE. Ressources : Formation Ducretet - Wikipédia - Le codage du texte (www.arcanapercipio.com) - Numérisation des signaux

L UNIVERS NUMERIQUE. Ressources : Formation Ducretet - Wikipédia - Le codage du texte (www.arcanapercipio.com) - Numérisation des signaux L UNIVERS NUMERIQUE Ressources : Formation Ducretet - Wikipédia - Le codage du texte (www.arcanapercipio.com) - Numérisation des signaux (arsene.perez-mas.pagesperso-orange.fr) - L imagerie numérique (www.cours-photophiles.com)

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE Polytech'Nice, Dép. Elec 4ème année T.P. d'electronique TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE GENERALITES SUR LA MODULATION Les ondes électromagnétiques de fréquence élevée ont la propriété

Plus en détail

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS 1920 : premières tentatives de définition de mesure de l'information à partir de 1948 : travaux de Shannon Théorie de l'information discipline fondamentale qui s'applique

Plus en détail

JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer!

JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer! JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer! 1 / Contexte L ordinateur La loi du nombre La numérisation = codage d une information en chiffres binaire : 0 1 («bit») 8 bits = 1 octet 1ko = 1024

Plus en détail

Vidéo Haute définition pour Station Service

Vidéo Haute définition pour Station Service Vidéo Haute définition pour Station Service La technologie appelé HD-SDI (High-Definition Serial Digital Interface) permet d installer un réseau de vidéosurveillance avec une résolution max. de 1080 p.

Plus en détail

Formats d images. 1 Introduction

Formats d images. 1 Introduction Formats d images 1 Introduction Lorsque nous utilisons un ordinateur ou un smartphone l écran constitue un élément principal de l interaction avec la machine. Les images sont donc au cœur de l utilisation

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

Fête de la science Initiation au traitement des images

Fête de la science Initiation au traitement des images Fête de la science Initiation au traitement des images Détection automatique de plaques minéralogiques à partir d'un téléphone portable et atelier propose de créer un programme informatique pour un téléphone

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence.

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. La grande variété de constructeurs de matériel pour la visioconférence a poussé les organismes de normalisation à étudier des recommandations dans ce

Plus en détail

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence L ORDINATEUR Les composants La carte mère Elle se trouve au centre de l'ordinateur et connecte tous les composants PC. La carte mère contient les connexions pour le processeur, la mémoire et les unités

Plus en détail

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX A LES RESEAUX Un réseau est un ensemble d objets connectés entre eux. Il permet de faire circuler un certain nombre d information entre ces objets selon des

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

Matériel informatique (hardware)

Matériel informatique (hardware) Matériel informatique (hardware) Le matériel informatique (en anglais hardware) est l'ensemble des équipements en électronique numérique (aussi appelée électronique digitale) servant au traitement des

Plus en détail

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL)

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) Introduction au réseau informatique Quel est l'intérêt de créer un réseau informatique? Partager les photos de son PC sur sa TV, imprimer depuis

Plus en détail

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal

Plus en détail

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Production- Vente - Consommation Télévision Documents

Plus en détail

Glossaire technique Veditec

Glossaire technique Veditec Glossaire technique Veditec 3D/2D DNR (digital noise réduction) La technologie DNR est un système de réduction numérique de bruit ayant pour but de réduire le bruit sur l image. Elle permet d obtenir des

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

CRÉATION ET UTILISATION BANQUES D'IMAGES

CRÉATION ET UTILISATION BANQUES D'IMAGES 193 CRÉATION ET UTILISATION DE BANQUES D'IMAGES IMPORTANCE DES IMAGES DANS L'ENSEIGNEMENT Dans certaines disciplines comme les Sciences de la Vie et de la Terre ou l'histoire-géographie, les images sont

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération 1 Laurent MURA. SOMMAIRE 1. Les différents systèmes 2. Les différentes conversions 3. Quelques systèmes de codage 4. L arithmétique binaire 2 IUT

Plus en détail