RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE DE MONTRÉAL-5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE DE MONTRÉAL-5"

Transcription

1 EN RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE DE MONTRÉAL-5 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR LE 30 MAI 1998 À L'USINE VIAU, FABRICATION CULINAR INC. SITUÉE AU 2097, RUE VIAU À MONTRÉAL Date : 10 septembre 1998 Numéro du rapport : R Numéro ETA : Numéro de dossier : Préparé par

2 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L'ACCIDENT 1.1 Sommaire Date et heure approximative de l'accident Employeur Lieu de l'accident Accidenté... 1 SECTION 2 DESCRIPTION GÉNÉRALE 2.1 Activité de l'usine Travail de l'électricien Organisation en santé et sécurité de l'usine... 2 SECTION 3 ACTIVITÉ IMPLIQUÉE 3.1 Activité impliquée au moment de l'accident Lieu de travail... 3 SECTION 4 L'ACCIDENT 4.1 Chronologie de l'événement Description de l'accident Découverte du coprs Constatations recueillies Informations recueillies Procédure de travail au-dessus des réservoirs Modification des couvercles Quarts de travail Nouvel aménagement Antidérapant sur le plancher Mise à jour du programme de prévention Dossier accident... 11

3

4 SECTION 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L'ACCIDENT 1.1 SOMMAIRE En voulant enrouler un câble chauffant autour d'un tuyau, un électricien tombe dans un réservoir et meurt la tête coincée entre la paroi du réservoir et l'agitateur en mouvement. 1.2 DATE ET HEURE APPROXIMATIVE DE L'ACCIDENT Le 30 mai 1998, entre 14 h 30 et 15 h 30. Le corps a été retrouvé le 31 mai à 0 h EMPLOYEUR : Usine Viau, Fabrication Culinar Inc. 1.4 LIEU DE L'ACCIDENT : Chambre chaude du chocolat située au sous-sol. 1.5 ACCIDENTÉ : Nom Sexe Âge Fonction exercée Ancienneté dans cette firme Syndicat M.."A" Masculin Maître-électricien 23 ans et 7 mois Numéro de dossier indemnisation : 1

5 SECTION 2 DESCRIPTION GÉNÉRALE 2.1 ACTIVITÉ DE L'USINE

6 SECTION 3 ACTIVITÉ IMPLIQUÉE 3.1 ACTIVITÉ IMPLIQUÉE AU MOMENT DE L'ACCIDENT Monsieur "A" avait pour tâche d'enrouler un câble chauffant autour d'un tuyau d'alimentation menant au réservoir numéro LIEU DE TRAVAIL La chambre chaude du chocolat : Elle est située au sous-sol. Elle mesure environ 7,5 m par 5,5 m et 2,8 m de hauteur. Elle possède deux (2) issues : - Une ouverture de 2,8 m de hauteur par 3 m de largeur qui donne accès à l'allée de circulation. Une porte attenante au département de préparation du chocolat. La chambre contient cinq (5) réservoirs : - Un (1) réservoir pour le gras, sans agitateur. Quatre (4) réservoirs chauffants contenant du chocolat (fondant brun ou fondant blanc). Les réservoirs de chocolat sont numérotés de 1 à 4. (PHOTO NUMÉRO 1 : CHAMBRE CHAUDE DU CHOCOLAT) Les réservoirs de chocolat: Ils mesurent : Longueur : 2,15m Largeur : 1 m Hauteur : 1,6 m (avec pattes) Profondeur : 1,2 m 3

7 Le réservoir de gras et les réservoirs de chocolat numéros 1-3 et 4 longent le mur. Le réservoir numéro 2 est installé à côté du réservoir de gras et perpendiculairement au réservoir numéro 1. (PHOTO NUMÉRO 1 : LA CHAMBRE CHAUDE DU CHOCOLAT).

8 Le tuyau à recouvrir de câble chauffant :

9 SECTION 4 L'ACCIDENT 4.1 CHRONOLOGIE DE L'ÉVÉNEMENT DESCRIPTION DE L'ACCIDENT Selon nos constatations et les témoignages recueillis, l'accident s'est déroulé comme suit : Parmi ses tâches secondaires (non urgentes), monsieur "A" a à terminer la pose de câble chauffant dans la chambre du chocolat. Il s'apprête à enrouler un câble chauffant autour d'un tuyau situé au-dessus du réservoir numéro 1. Pour atteindre ce tuyau, il passe dessus le couvercle du réservoir numéro 1, la tôle d'aluminium cède et il tombe dans le réservoir. L'agitateur en mouvement l'entraîne dans le fond du réservoir et sa tête est coincée entre la paroi du réservoir et le grattoir. Lorsque le système de protection contre la surcharge se déclenche, le moteur s'arrête ce qui entraîne l'arrêt de l'agitateur DÉCOUVERTE DU CORPS : Selon les témoignages recueillis, diverses étapes ont mené à la découverte du corps : Samedi, 30 mai 1998 : 14 h 30 : Le contremaître de jour voit monsieur "A" pour la dernière fois. 15 h 30 : Le contremaître de jour déduit que monsieur "A" a quitté l'usine (présence d'établi dans le local des électriciens, porte extérieure fermée avec la barre). Il retire la carte de poinçon de monsieur "A" y inscrit 8 heures pour la journée de samedi et la signe. 6

10 17 h : Un codeur (électrique) est défectueux. Le contremaître du soir appelle monsieur "A" à la maison; son épouse lui répond qu'il n'est pas chez lui. Le contremaître de soir, avec carte de poinçon à l'appui, lui mentionne «qu'il a poinçonné et qu'il est parti». Monsieur "B" fils. (père) est à la recherche de son 23 h 30 : Arrivé à l'usine, le père découvre la camionnette de son fils dans le stationnement. Il demande au contremaître de soir qu'on cherche son fils dans l'usine. Un appel est logé à l'interphone, pas de réponse. Au deuxième tour de l'usine, le père, accompagné du contremaître de soir et d'un travailleur, découvre le corps de son fils dans le fond du réservoir numéro 1, coincé entre l'agitateur et la paroi du réservoir. 4.2 CONSTATATIONS RECUEILLIES Lors de notre arrivée sur les lieux à 2 h 45, le 31 mai 1998, nous avons constaté les point suivants : Le réservoir de chocolat blanc (fondant blanc) était rempli au quart de sa capacité environ. Il y avait dans le réservoir un ruban à mesurer, des attaches en plastique, un coupe-attache, une tôle d'aluminium, une résille et des lunettes de sécurité. - Le couvercle : II ne restait que le cadre en acier. La tôle était dans le fond du réservoir. Le cadre ou partie restante du couvercle est en acier. L'épaisseur du cadre est d'environ 3,175 mm (0,125 pouce). L'épaisseur de la tôle d'aluminium, est d'environ 1,25 mm (0,05 pouce). Sur le cadre du couvercle, il y avait 22 points d'attache qui reliaient le cadre à la tôle. Ces points montraient un arrachement ou un cisaillement. 7

11 De plus, il y avait des perforations (6) supplémentaires sur la tôle ou sur le cadre qui n'avaient pas leur point d'attache correspondant. Les attaches sont constituées de rivets à tête fraisée de 3,175 mm (1/8 pouce) de diamètre. Ces derniers étaient fixés dans le cadre et la tôle. La tête du rivet sur le cadre et le pied du rivet sous la tôle avaient été meules. (PHOTO NUMÉRO 6 : CADRE ET TÔLE DU COUVERCLE ACCIDENTÉ) Il y avait une échelle installée à côté du réservoir numéro 2, de même qu'un escabeau (3 marches) à l'une des extrémités du réservoir numéro 1. (PHOTO NUMÉRO 5 : ACCÈS AU TUYAU À RECOUVRIR) - Il y avait des traces de chaussure sur le couvercle du réservoir numéro 2. (PHOTO NUMÉRO 7 : TRACES DE CHAUSSURE) - La carte de poinçon de monsieur "A" n'indiquait pas son heure de départ. (PHOTO NUMÉRO 8 : PHOTOCOPIE DE LA CARTE DE POINÇON). - À notre arrivée, le plancher était recouvert d'antidérapant. 4.3 INFORMATIONS RECUEILLIES Selon les témoignages reçus et selon notre recherche documentaire, nous avons recueilli les informations suivantes : PROCÉDURE DE TRAVAIL AU-DESSUS DES RÉSERVOIRS : II n'y avait pas de procédure écrite de travail au-dessus des réservoirs. Il n'y avait pas non plus d'entente verbale entre les gestionnaires et les travailleurs sur l'interdiction de monter sur le dessus des réservoirs. Le comité de santé et sécurité de l'usine n'a jamais mis ce sujet à son ordre du jour. D'après les témoignages de quelques travailleurs, tous savaient que c'était dangereux de marcher sur ces couvercles et qu'il fallait faire «attention» pour ne pas marcher sur la tôle d'aluminium. Il fallait marcher sur le cadre en acier. 8

12 4.3.2 MODIFICATION DES COUVERCLES :

13 l'employeur, que l'électricien ne poinçonne pas à la fin de son quart de travail. Cependant, la dernière carte de poinçon de monsieur "A" nous démontre que celui-ci poinçonnait à la fin de son quart de travail. Vers 15 h, le 30 mai 1998, un travailleur à proximité de la chambre chaude du chocolat, nous a mentionné avoir entendu un bruit inhabituel suivi d'un cri d'une durée de 3 secondes. Après des recherches, le travailleur a conclu que le bruit provenait probablement de l'extérieur car la fenêtre était ouverte NOUVEL AMÉNAGEMENT : II y avait un nouvel aménagement dans la chambre chaude du chocolat. Au début du mois de mai, le réservoir numéro 2 venait d'être installé à côté du réservoir de gras et perpendiculairement au réservoir numéro ANTIDÉRAPANT SUR LE PLANCHER : À mon arrivée, il y avait de l'antidérapant sur le plancher car on avait enlevé la pompe et le tuyau d'alimentation vers 1 h 30. Le service de maintenance avait rincé le plancher et répandu de l'antidérapant MISE À JOUR DU PROGRAMME DE PRÉVENTION : L'employeur nous a remis une mise à jour du programme de prévention au mois de mars À l'identification des risques pour le maîtreélectricien, on signale les chutes et autres risques. Cependant, on ne mentionne pas le travail au-dessus des réservoirs ou les mesures à prendre pour atteindre des endroits difficiles d'accès. 2- À la section «carte de poinçon» «chaque employé doit donc poinçonner en uniforme de travail sa carte de temps au début et à la fin de chaque période de travail». Il n'y a pas de mention particulière pour les divers corps de métier comme les électriciens par exemple. 10

14 3- II y avait un système de cadenassage pour les réservoirs.

15 SECTION 5 ÉNONCÉ ET ANALYSE DES CAUSES POSSIBLES

16

17 Strength).

18 SECTION 6 FACTEURS CONTRIBUTIFS En outre de la fragilité du couvercle discutée précédemment, les facteurs suivants ont contribué à l'événement : 6.1 AJOUT D'UN NOUVEAU RÉSERVOIR L'ajout d'un réservoir numéro 2 dans la chambre chaude du chocolat a bloqué l'un des accès possibles au réservoir numéro 1. Cet ajout de réservoir dans une pièce restreinte aurait dû entraîner l'évaluation des nouveaux risques lors des travaux d'entretien ou d'installation et des mesures à prendre pour gérer ces risques. Compte tenu des équipements dont il disposait ce jour-là, le

19 SECTION 7 CONCLUSION L'absence d'une procédure sécuritaire de travail au-dessus des réservoirs incluant le manque d'équipement approprié est la cause retenue de la chute du travailleur dans le réservoir numéro 1. La fragilité du couvercle du réservoir, l'ajout d'un nouveau réservoir (numéro 2) dans la chambre chaude du chocolat et le manque de

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 EN003429 RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 PAUL LÉTOURNEAU, ING., INSPECTEUR TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Rapport d intervention

Rapport d intervention Rapport d intervention EN003230 Nom et adresse du destinataire N du rapport N du dossier d intervention MARC FILIATREAULT COUVREUR INC I189159 29216774 2183 RUE MONTEREY LAVAL QUÉBEC H7L3T6 N Éta ou ENL

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3 EN003584 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 3 Accident mortel survenu à une personne le 15 octobre 2005 sur le site du Stationnement Idéal inc. au 1225, rue Metcalfe à Montréal Nicole Dionne,

Plus en détail

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC EN003495 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR LE 15 JANVIER 2004, À QUÉBEC, SUR UN CHANTIER DE CONSTRUCTION DE TELUS. PAR : MONSIEUR JEAN

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-1

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-1 EN003649 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal-1 Accident mortel survenu à un travailleur, le 17 août 2006 à l'entreprise Samuels Signs & Lighting, au magasin Zellers de la plaza Côte-des-Neiges

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT EN003548 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel survenu à un travailleur le 10 mars 2004 sur la rue Dickson à Montréal Inspectrice : Line Goulet, ing. Date du rapport

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal - 1

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal - 1 EN003784 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal - 1 Chute mortelle d un de l entreprise Couverture Montréal-Nord ltée à partir de l entretoit de l'établissement de Transport Logi-Pro inc. 9001,

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP0861922 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP0861922 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003999 Accident mortel d un conducteur de Location Discam inc. survenu au garage St-Félicien Diesel 1988 inc. le 25 mars 2013 à Saint-Félicien Direction régionale du Saguenay Lac-Saint-Jean

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE. Rapport d'enquête d'accident mortel Direction régionale Côte-Nord

RAPPORT D'ENQUÊTE. Rapport d'enquête d'accident mortel Direction régionale Côte-Nord RAP0099770 Rapport d'enquête d'accident mortel Direction régionale Côte-Nord Accident ayant causé la mort d'un travailleur le 24 août 2001 sur la route 389, MRC Manicouagan Équipe d'enquête : Guy Chénard,

Plus en détail

Commission Polydog Règlement de compétition SportPlaisir Catalogue des disciplines catégorie adresse niveau B

Commission Polydog Règlement de compétition SportPlaisir Catalogue des disciplines catégorie adresse niveau B 1 FAIRE UNE PIROUETTE SUR UNE PALETTE Description des installations Une estrade plane (palette) est placée au sol à environ 7 pas du point de départ. Pour le CCh, une ligne de démarcation est tracée un

Plus en détail

Lutter contre les chutes

Lutter contre les chutes Lutter contre les chutes Réduire le risque des chutes à domicile et à l'extérieur Enjeu Personne n'est à l'abri des chutes, mais le risque augmente avec l'âge. Voici quelques mesures simples que vous pouvez

Plus en détail

Comment créer votre propre lampes LED

Comment créer votre propre lampes LED Comment créer votre propre lampes LED Intro Un tutorial pour faire fabriqué des ampoules LED comme à l usine. Après de nombreuses tentatives pour faire toutes sortes de conversions LED, j ai enfin trouvé

Plus en détail

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F)

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) LIGNES DIRECTRICES POUR LE PARCOURS À OBSTACLES VERSION 4.1 CANADIENNE-FRANÇAISE Les activités d entraînement et d évaluation du WSP-F 4.1 peuvent se dérouler

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ASPIRATEUR SANS SAC COMPACT REF ZW1011S23010 Puissance NOM. : 1000W / Puissance MAX. : 1200W / 220-240V 50hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION

Plus en détail

3 tournevis TOR-X T6, T7 et T12 1 petit tournevis tête plate 1 paire de pince plate Petites «lames» en plastique ou petits tournevis de modélisme

3 tournevis TOR-X T6, T7 et T12 1 petit tournevis tête plate 1 paire de pince plate Petites «lames» en plastique ou petits tournevis de modélisme Ouverture complète de votre console L'ouverture de votre XBox360 annulera immédiatement la garantie si vous ne le faites pas proprement. En aucun cas, je ne pourrais être tenu pour responsable d'éventuels

Plus en détail

Europâisches Patentamt European Patent Office Numéro de publication: 0 0 1 3 6 8 3 A1 Office européen des brevets ^ 1

Europâisches Patentamt European Patent Office Numéro de publication: 0 0 1 3 6 8 3 A1 Office européen des brevets ^ 1 J Europâisches Patentamt European Patent Office Numéro de publication: 0 0 1 3 6 8 3 A1 Office européen des brevets ^ 1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numérodedépôt:79102361.7 Int. Cl.»: G 01 B 3/08, G 01

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR Direction des ressources matérielles Adopté en comité de direction Novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif... 1 2. Types de chute... 1 3. Les types de risque

Plus en détail

Manuel de l utilisateur

Manuel de l utilisateur Manuel de l utilisateur Borne de recharge de niveau 2 pour véhicule électrique EVC30T/EVC30T-IN ELMEC inc. JUIN 2014 (REV8) Table des matières 1 Aperçu... 2 2 Liste des pièces... 3 3 Spécifications...

Plus en détail

Sommaire Table des matières

Sommaire Table des matières Notice de montage 1 Sommaire Table des matières I. Mise en garde... 3 II. Avant de commencer... 4 1. Préparer vos outils... 4 2. Pièces nécessaires pour le montage de votre porte Keritek... 5 III. Étape

Plus en détail

Garder son indépendance

Garder son indépendance Pour de plus amples renseignements, appelez : Avancez de pied ferme Nipissing. (705) 474-1400 Avancez de pied ferme Parry Sound. (705) 746-5801 1-800-563-2808 Soyez actif, soyez indépendant et avancez

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF

N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF Paris, le 06 juillet 2010 Objet : Inspection

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

Liste d inspection des lieux (CFMA)

Liste d inspection des lieux (CFMA) Liste d inspection des lieux (CFMA) Basée sur le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (adopté en mai 2010) Atelier ou lieu: Inspecté par : Date de l inspection : Page 1 sur 5 Liste des lieux

Plus en détail

Capteur de température ambiante TEMPSENSOR-AMBIENT

Capteur de température ambiante TEMPSENSOR-AMBIENT Capteur de température ambiante TEMPSENSOR-AMBIENT Instructions d'installation TempsensorAmb-IFR110610 98-0042410 Version 1.0 FR SMA Solar Technology AG Table des matières Table des matières 1 Remarques

Plus en détail

4D Server et les licences : fonctionnement et environnement

4D Server et les licences : fonctionnement et environnement 4D Server et les licences : fonctionnement et environnement Introduction ---------------------------------------------------------------------------------------------------------- Cette note technique

Plus en détail

DETECTEUR DE FILM D'HUILE TYPE OFD 901 ALIMENTATION 24 VDC MONTAGE ET MISE EN SERVICE

DETECTEUR DE FILM D'HUILE TYPE OFD 901 ALIMENTATION 24 VDC MONTAGE ET MISE EN SERVICE Au service de l'eau F 57600 FORBACH Fax 03 87 88 18 59 E-Mail : contact@isma.fr DETECTEUR DE FILM D'HUILE TYPE OFD 901 ALIMENTATION 24 VDC MONTAGE ET MISE EN SERVICE www.isma.fr SOMMAIRE Pages 1. GÉNÉRALITÉS...

Plus en détail

RAPPORT D=ENQUÊTE SUR UN ACCIDENT AÉRONAUTIQUE A99O0079 PERTE DE MAÎTRISE ET PIQUÉ EN SPIRALE

RAPPORT D=ENQUÊTE SUR UN ACCIDENT AÉRONAUTIQUE A99O0079 PERTE DE MAÎTRISE ET PIQUÉ EN SPIRALE RAPPORT D=ENQUÊTE SUR UN ACCIDENT AÉRONAUTIQUE A99O0079 PERTE DE MAÎTRISE ET PIQUÉ EN SPIRALE CANADIAN FLIGHT ACADEMY LTD. CESSNA 152 C-GGGK VALENTIA (ONTARIO) LE 6 AVRIL 1999 Le Bureau de la sécurité

Plus en détail

Enquête Comprendre Pour Agir

Enquête Comprendre Pour Agir Enquête Comprendre Pour Agir Analyse d un accident Proposition d un module pédagogique Démarche Définition de l Enquête Comprendre Pour Agir Définition de l accident (2 diapositives) Présentation de cette

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE MultiPark Duolift Champ d application Dans des complexes résidentiels et dans des complexes d affaires, chez des loueurs de véhicules ou chez des concessionnaires automobiles.

Plus en détail

AVIS URGENT RELATIF À LA SÉCURITÉ

AVIS URGENT RELATIF À LA SÉCURITÉ Juin 2013 AVIS URGENT RELATIF À LA SÉCURITÉ Identifiant : FSCA APR2013 Type d'action : Avis de sécurité Nom du produit : Contrôleur HeartWare Code du produit : 1400, 1401XX, 1407XX, 1408 Plage de n de

Plus en détail

Aspirateur sans sac. Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION

Aspirateur sans sac. Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION Aspirateur sans sac Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver le

Plus en détail

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI SOMMAIRE ESCALIER UNIVERSEL TM SOMMAIRE GÉNÉRALITÉ... 3 Introduction... 4 PRINCIPAUX ELEMENTS... 5 Accroches... 5 ASSEMBLAGE... 7 Assemblage de base... 7 ACCROCHES

Plus en détail

Manuel - Campetto 4 distributeur électrique souterrain

Manuel - Campetto 4 distributeur électrique souterrain Manuel - Campetto 4 distributeur électrique souterrain Mentions légales: GIFAS-ELECTRIC GmbH CH-9424 Rheineck www.gifas.ch Sous réserve d'erreurs et de modifications techniques. Ce manuel est propriété

Plus en détail

Guide d Installation pour Plomberie de Piscine Hors Terre

Guide d Installation pour Plomberie de Piscine Hors Terre Guide d Installation pour Plomberie de Piscine Hors Terre Table des Matières Page 1... Pièces et Outils Requissent Page 2... Instruction de Remplissage Page 3... Installation de l Écumoire Page 4... Installation

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

Prévenir les chutes à votre domicile Une affaire personnelle!

Prévenir les chutes à votre domicile Une affaire personnelle! Prévenir les chutes à votre domicile Une affaire personnelle! TABLE DES MATIÈRES Introduction....1 Escaliers extérieurs......2 Escaliers intérieurs......4 Salle de bain.....6 Cuisine......8 Salon.. 10

Plus en détail

Installation d un poêle à bois. Préparé par la Sécurité incendie de Sept-Îles

Installation d un poêle à bois. Préparé par la Sécurité incendie de Sept-Îles Installation d un poêle à bois Préparé par la Sécurité incendie de Sept-Îles Novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES 1. Avant l installation... 1 2. Pendant l installation... 1 3. Après l installation... 1 4.

Plus en détail

45 / 60 / x DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES ESCALIERS ET LES PASSERELLES! 40% de rabais + 10% EURO-Bonus sur prix de liste

45 / 60 / x DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES ESCALIERS ET LES PASSERELLES! 40% de rabais + 10% EURO-Bonus sur prix de liste DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES ESCALIERS ET LES PASSERELLES! CONSEIL MALIN 1 CONSEIL MALIN 2 Marches et palier larges our travailler confortablement, en toute sécurité, sans se

Plus en détail

Accident de voiture : six bons réflexes pour remplir le constat amiable

Accident de voiture : six bons réflexes pour remplir le constat amiable Accident de voiture : six bons réflexes pour remplir le constat amiable La qualité et la précision des informations sur le constat amiable permettront une meilleure indemnisation. Pour définir clairement

Plus en détail

Pointeuse SC403 Manuel d'installation

Pointeuse SC403 Manuel d'installation Pointeuse SC403 Manuel d'installation Version : 1.1.1 Date : Juin 2010 À propos de ce manuel Ce document est un guide qui décrit comment installer la station de contrôle Accès Série F & SC ainsi que les

Plus en détail

Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur Définition des termes techniques pour les escaliers : Escalier : Volée :

Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur Définition des termes techniques pour les escaliers : Escalier : Volée : Accueil Diapo FAQ Instal. escalier Photo Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur 1. Définition des termes techniques pour les escaliers. 2. Normes élémentaires des marches d'escaliers.

Plus en détail

Un accident devant le Tribunal d'arrondissement de Lausanne «STOP à la manipulation des dispositifs de protection»

Un accident devant le Tribunal d'arrondissement de Lausanne «STOP à la manipulation des dispositifs de protection» Description du cas et procès-verbal photo Un accident devant le Tribunal d'arrondissement de Lausanne «STOP à la manipulation des dispositifs de protection» Suva Sécurité au travail Case postale, 1001

Plus en détail

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques Mode d emploi régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques 1 Conseils de sécurité 2 2 Principe de foncionnement 2 3 Affichage et commandes d operation 3 4 Préréglages 4 5 Réglage des paraètres

Plus en détail

MANUEL D'UTILISATION

MANUEL D'UTILISATION CAFETIERE MANUEL D'UTILISATION Modèle : KF12 Merci de lire attentivement ce document avant la première utilisation de l'appareil CONSIGNES DE SECURITE Lors de l'utilisation d'appareils électriques, des

Plus en détail

CONSIGNES D'UTILISATION ET D'ENTRE TIEN VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LES CONSIGNES DE CE DOCUMENT AVANT D UTILISER VOTRE MACHINE À ESPRESSO.

CONSIGNES D'UTILISATION ET D'ENTRE TIEN VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LES CONSIGNES DE CE DOCUMENT AVANT D UTILISER VOTRE MACHINE À ESPRESSO. The Else CONSIGNES D'UTILISATION ET D'ENTRE TIEN VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LES CONSIGNES DE CE DOCUMENT AVANT D UTILISER VOTRE MACHINE À ESPRESSO. www.adrianos.ch Hey! Ces consignes contiennent toutes

Plus en détail

SINAMICS G130 / G150. Filtre d'harmoniques réseau. Instructions de service 05/2010 SINAMICS

SINAMICS G130 / G150. Filtre d'harmoniques réseau. Instructions de service 05/2010 SINAMICS SINAMICS G130 / G150 Instructions de service 05/2010 SINAMICS s Consignes de sécurité 1 Généralités 2 SINAMICS SINAMICS G130 / G150 Instructions de service Installation mécanique 3 Installation électrique

Plus en détail

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base énovation.4..escalie. 4.1 Concept de base S assurer que l emplacement des escaliers soit uniforme d un étage à l autre pour que leur localisation soit prévisible. egrouper l'escalier et les principaux

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

Questions avant intervention pour dépannage Enomatic

Questions avant intervention pour dépannage Enomatic Questions avant intervention pour dépannage Enomatic 1 La machine de fonctionne pas - absence de voyant lumineux? Contrôler que la fiche de la machine soit en place dans une prise 220V Fusible de la prise

Plus en détail

Tournoi de Robot Suiveur de ligne

Tournoi de Robot Suiveur de ligne Tournoi de Robot Suiveur de ligne Règlement 2015 Avec la participation de Pascal Zafra et David Malbec malbec1@free.fr p_zafra@hotmail.com I.U.T. G.E.I.I. de Nîmes Université Montpellier 2 Frédéric Giamarchi

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest LAVAL (QUEBEC) CANADA H7L 5X9 TÉL: 514.337.4415 FAX: 514.337.4029 info@burcam.com Votre pompe a été soigneusement emballée

Plus en détail

Échelles et autres aides à monter

Échelles et autres aides à monter Échelles et autres aides à monter Utiliser des aides à grimper et des échelles inadaptées est une des causes les plus fréquentes des chutes d une certaine hauteur. Par commodité, économie mal placée ou

Plus en détail

Veuillez vous assurer que vous avez la dernière version avant d'utiliser ce document

Veuillez vous assurer que vous avez la dernière version avant d'utiliser ce document Système de poste de travail Charte de capacité Veuillez vous assurer que vous avez la dernière version avant d'utiliser ce document CAPACITÉ STATIQUE W = CAPACITÉ DYNAMIQUE W = Chargement maximal sécuritaire

Plus en détail

Mode d'emploi Chaise de transport et d'évacuation EXSIT 101

Mode d'emploi Chaise de transport et d'évacuation EXSIT 101 Mode d'emploi Chaise de transport et d'évacuation EXSIT 101 Version du document BSURE_EXSIT101_moded emploi_2014/06 rev 01 Juin 2014 Page Contenu- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Introduction

Plus en détail

INTRO. Comment appliquer une peinture en façade? Caisse à outils. Matériaux nécessaires

INTRO. Comment appliquer une peinture en façade? Caisse à outils. Matériaux nécessaires Comment appliquer une peinture en façade? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Une combinaison ou tenue de travail adaptée Une bâche Des gants et lunettes de protection Une bande

Plus en détail

BUNN VPR VPS MANUEL D UTILISATION ET D ENTRETIEN BUNN-O-MATIC CORPORATION OF CANADA LTD.

BUNN VPR VPS MANUEL D UTILISATION ET D ENTRETIEN BUNN-O-MATIC CORPORATION OF CANADA LTD. BUNN VPR VPS MANUEL D UTILISATION ET D ENTRETIEN BUNN-O-MATIC CORPORATION OF CANADA LTD. 280 INDUSTRIAL PARKWAY SOUTH AURORA, ONTARIO. L4G 3T9 Téléphone: (905) 841-2866 Télécopieur: (905) 841-2775 10053.7000

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES

AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES Service des ressources humaines Secteur santé et sécurité du travail Janvier 2007 Depuis plus de 15 ans, le Secteur

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE

RAPPORT D'ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE RAPPORT D'ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE COLLISION AVEC UN VÉHICULE AIR FRANCE BOEING 747-200 F-BPVV AÉROPORT INTERNATIONAL DE MONTRÉAL / MIRABEL (QUÉBEC) 15 OCTOBRE 1995 RAPPORT NUMÉRO A95Q0206 Le

Plus en détail

Station informatique STATION INFORMATIQUE STATION INFORMATIQUE INDEX

Station informatique STATION INFORMATIQUE STATION INFORMATIQUE INDEX Station informatique INDEX Une fois de plus à l'avant-garde, Rousseau vous présente ici tout un éventail de nouveaux produits et accessoires pour compléter et agrémenter votre station informatique. Désormais

Plus en détail

Easy Series. Guide de l'utilisateur Centrale d'alarme intrusion

Easy Series. Guide de l'utilisateur Centrale d'alarme intrusion Easy Series FR Guide de l'utilisateur Centrale d'alarme intrusion Attestation n 1220000980 Centrale Easy Series Délivrée par: AFNOR Certification 93571 La Plaine St Denis CNPP Certification 27950 St Marcel

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT CONDUITE ET REMORQUAGE SÉCURITAIRES La conduite et le remorquage d un véhicule récréatif exigent le respect de certaines règles (arrimage, charges

Plus en détail

Tables de cuisson vitrocéramique KM 6200 / 6201 / 6202 / 6203 KM 6204 / 6206 / 6207 / 6208 KM 6212 / 6213 / 6215 / 6216

Tables de cuisson vitrocéramique KM 6200 / 6201 / 6202 / 6203 KM 6204 / 6206 / 6207 / 6208 KM 6212 / 6213 / 6215 / 6216 Notice de montage Tables de cuisson vitrocéramique KM 6200 / 6201 / 6202 / 6203 KM 6204 / 6206 / 6207 / 6208 KM 6212 / 6213 / 6215 / 6216 Lisez impérativement le mode d'emploi fr-fr et la notice de montage

Plus en détail

3/28/2015 Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 4 mars 2015, 13 28.141 13 28.142 13 28.143 13 28.144, Inédit Legifrance

3/28/2015 Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 4 mars 2015, 13 28.141 13 28.142 13 28.143 13 28.144, Inédit Legifrance Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mercredi 4 mars 2015 N de pourvoi: 13 28141 13 28142 13 28143 13 28144 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Vallée (conseiller

Plus en détail

Infolettre #18 : Les graphiques avec Excel 2010

Infolettre #18 : Les graphiques avec Excel 2010 Infolettre #18 : Les graphiques avec Excel 2010 Table des matières Introduction... 1 Hourra! Le retour du double-clic... 1 Modifier le graphique... 4 Onglet Création... 4 L onglet Disposition... 7 Onglet

Plus en détail

N 11/00083 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 11/00083 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 11/00083 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme ANDRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 10 juillet 2012 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEUR : M.

Plus en détail

L ARÈNE TABLE DES MATIÈRES

L ARÈNE TABLE DES MATIÈRES Section 2 L ARÈNE TABLE DES MATIÈRES 2 L ARÈNE... 2 2.1 VUE D ENSEMBLE... 2 2.2 L ARÈNE... 3 2.2.1 Le terrain... 3 2.2.2 Le marquage du terrain... 4 2.2.3 Les joueurs... 4 2.2.4 Les paniers... 5 2.2.5

Plus en détail

Convention d'indemnisation directe pour le règlement des sinistres automobiles

Convention d'indemnisation directe pour le règlement des sinistres automobiles 1 Convention d'indemnisation directe pour le règlement des sinistres automobiles Loi sur l'assurance automobile (L.R.Q., chapitre A-25, articles 116 et 173) (13 e édition) Cette brochure représente la

Plus en détail

GF SERVICES 352 Rue Victor Hugo 42120 COMMELLE VERNAY Tél. : 04-77-67-18-70 Fax : 04-77-67-29-94 www.gfservices;fr info@gfservices.

GF SERVICES 352 Rue Victor Hugo 42120 COMMELLE VERNAY Tél. : 04-77-67-18-70 Fax : 04-77-67-29-94 www.gfservices;fr info@gfservices. Conseils de raccordements pour chauffagiste 1 SOMMAIRE Pictogrammes :...2 1) Principe de raccordement :...3 a) Schéma pour 30 à 65 kw...3 b) Schéma pour 80 à 150 kw...3 2) Dimensionnement de la vanne de

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA R-GO SPA Production et assemblage 100 % Française 1 Implantation technique Il faut retenir que la partie technique a un encombrement total de 250 cm par 90 cm au minimum, et

Plus en détail

e point en recherche Transformez vos méthodes : charrettes sur la conception intégrée de bâtiments durables Introduction Juillet 2002

e point en recherche Transformez vos méthodes : charrettes sur la conception intégrée de bâtiments durables Introduction Juillet 2002 L e point en recherche Juillet 2002 Série technique 02-102 Transformez vos méthodes : charrettes sur la conception intégrée de bâtiments durables Introduction Dans le cadre d une charrette sur la conception

Plus en détail

Tarif 2015 FRANCE. Prix de vente d'escaliers en promotion

Tarif 2015 FRANCE. Prix de vente d'escaliers en promotion Tarif 2015 FRANCE Prix de vente d'escaliers en promotion TARIF de vente d'escaliers en promotion Ces prix sont valables au 1 er Mai 2015 Comment obtenir un devis Choisissez le modèle qui s'adapte le mieux

Plus en détail

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés Examen de l habitat à des fins de prévention des chutes Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés 1. Aspects d ordre général Ces points sont à examiner pour chaque pièce du logement utilisée

Plus en détail

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation SIEGE D EVACUATION Manuel d'utilisation REHA-TRANS Siège d évacuation Evacuation d'urgence Armoire de rangement Introduction Vous avez choisi d acheter un SIEGE D EVACUATION D'URGENCE. Veuillez lire attentivement

Plus en détail

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS Fiche de prévention IRSST ASP Construction LeS SySTèmeS d AnCRAge de garde-corps SuR des ToITS PLATS Fiche de prévention André Lan, IRSST François

Plus en détail

NOR: SPSS9510404C. (BO Affaires sociales et Santé ) Le ministre de la santé publique et de l'assurance maladie

NOR: SPSS9510404C. (BO Affaires sociales et Santé ) Le ministre de la santé publique et de l'assurance maladie Circulaire n DSS/4B du 06 novembre 1995 relative à la protection en matière d'accidents du travail et de maladies professionnelles des assistantes maternelles et des particuliers qui hébergentà domicile

Plus en détail

Salles de toilette GUIDE PRATIQUE D ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE OBJECTIFS. Salle de toilette et douche accessibles

Salles de toilette GUIDE PRATIQUE D ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE OBJECTIFS. Salle de toilette et douche accessibles - Respecte les normes du Code de construction du Québec - Chapitre 1, Bâtiment et du Code national du bâtiment - Canada 200 (modifié). - Constitue le résultat du vécu des personnes ayant une déficience,

Plus en détail

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Tranchées d éd épandage en terrain pentu. Ce document reprend la

Plus en détail

Destructeur de documents à coupe transversale X7CD

Destructeur de documents à coupe transversale X7CD Destructeur de documents à coupe transversale X7CD Guide d'utilisation 91607 Veuillez lire attentivement le manuel avant toute utilisation. Tenez particulièrement compte des consignes de sécurité suivantes.

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

MONTREAL NOTICE DE MONTAGE. Réf. 47370. Carport une place à toit plat 298 x 500 cm. Charge tolérée (neige) : 100 kg/m2 Hauteur utile : 235 cm

MONTREAL NOTICE DE MONTAGE. Réf. 47370. Carport une place à toit plat 298 x 500 cm. Charge tolérée (neige) : 100 kg/m2 Hauteur utile : 235 cm MONTREAL Carport une place à toit plat 298 x 500 cm NOTICE DE MONTAGE Réf. 47370 Universo Bois S.A.S. Siège et Plate-Forme Logistique ZI Grand Bois - BP 40006-8, rue Frédéric Niemann 57211 SARREGUEMINES

Plus en détail

Nous joindre...3. Informations générales...4. Billetterie...5. Jauges des prix des billets salle 1...6. Jauges des prix des billets - salle 2...

Nous joindre...3. Informations générales...4. Billetterie...5. Jauges des prix des billets salle 1...6. Jauges des prix des billets - salle 2... CAHIER TECHNIQUE TABLE DES MATIÈRES Nous joindre...3 Informations générales...4 Billetterie...5 Jauges des prix des billets salle 1...6 Jauges des prix des billets - salle 2...8 Plan de la salle 1 (parterre

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

5.3 Comment déplacer le repère?...27 5.4 Comment décaler le repère?...28 5.5 Comment centrer le repère?...28 5.6 Comment masquer ou afficher le

5.3 Comment déplacer le repère?...27 5.4 Comment décaler le repère?...28 5.5 Comment centrer le repère?...28 5.6 Comment masquer ou afficher le Table des matières 1 Présentation...6 1.1 À qui s'adresse le logiciel?...6 1.2 Quelle est la configuration requise?...6 2 Mes premiers pas...7 2.1 Comment se procurer la documentation et le logiciel?...7

Plus en détail

Plan de cuisson en vitrocéramique KM 6220 / 6223 / 6224 / 6226 KM 6227 / 6229 / 6230

Plan de cuisson en vitrocéramique KM 6220 / 6223 / 6224 / 6226 KM 6227 / 6229 / 6230 Notice de montage Plan de cuisson en vitrocéramique KM 6220 / 6223 / 6224 / 6226 KM 6227 / 6229 / 6230 Avant d'installer et d'utiliser fr-be l'appareil pour la première fois, lisez impérativement ce mode

Plus en détail

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc.

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. 1. Entretien du logement L entretien normal du logement est aux frais de l occupant.

Plus en détail

ACCESSOIRES. Kit de pointes pour traverses de la gamme SC 60 avec sabot de traverse arrondi Pivotantes. A monter soi-même sans outils.

ACCESSOIRES. Kit de pointes pour traverses de la gamme SC 60 avec sabot de traverse arrondi Pivotantes. A monter soi-même sans outils. Kit de pointes pour montants Pour montants de 60 à 89 mm. D'après la réglementation en vigueur, longueur de pointe 70 mm. Coulissantes sur le montant. Contenu : 2 pointes avec matériel de fixation. Code

Plus en détail

PB 501 PB 511 PB 521

PB 501 PB 511 PB 521 PB 501 PB 511 PB 521 Français Description / Instructions de montage 1 Présentation 3 Mise en service 6 Caractéristiques techniques 8-0 - 1- Description Borniers Canaux Voyant d'alarme Voyant de disqualification

Plus en détail

Le «pousse au cul» L appât utilisé varie en fonction de la saison et de la nourriture environnante : cerises, baies diverses, maïs, noix

Le «pousse au cul» L appât utilisé varie en fonction de la saison et de la nourriture environnante : cerises, baies diverses, maïs, noix Le «pousse au cul» Piège de 1 ère catégorie essentiellement destiné aux geais, très efficace et très facile à fabriquer. Les armatures sont en fer à béton de Ø 6 mm. Les parois sont réalisées avec du «grillage

Plus en détail

1 sur 5 10/06/14 13:10

1 sur 5 10/06/14 13:10 Time Machine est un outil proposé par Mac OS depuis sa version 10.5 (Leopard) et qui permet d'effectuer des sauvegardes de votre disque dur de manière régulière. Mais au-delà de la simple sauvegarde périodique,

Plus en détail

TS / TSX. cisailles guillotines hydrauliques

TS / TSX. cisailles guillotines hydrauliques ACO TS / TSX cisailles guillotines hydrauliques ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Toutes les cisailles

Plus en détail

Casse Du câble de Lève Vitre Electrique:

Casse Du câble de Lève Vitre Electrique: Guillaume Mabile Le 14 Avril 2004 A Toul Casse Du câble de Lève Vitre Electrique: Localisation, causses et réparation de la panne : Un jours où je me promenais au volant de ma Z en referment la vitre électrique

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014 Saviez-vous que? Dans le cadre de l opération «VACCIN» se déroulant durant tout le mois de décembre, les policiers de la MRC des Maskoutains ont érigé différents points de contrôle routier afin de vérifier

Plus en détail

Instructions d'utilisation et d'installation

Instructions d'utilisation et d'installation Instructions d'utilisation et d'installation Réfrigérateur K 1801 Vi K 1811 Vi K 1901 Vi K 1911 Vi Afin de prévenir les accidents fr-ca et d'éviter d'endommager l'appareil, veuillez lire attentivement

Plus en détail

DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES MARCHEPIEDS!

DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES MARCHEPIEDS! DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES MARCHEPIEDS! CONSEIL MALIN 1 CONSEIL MALIN 2 Marches et repose-pieds larges pour travailler confortablement, en toute sécurité et sans se fatiguer

Plus en détail

ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES

ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES Principaux textes concernant les commissions de réforme : Fonction publique de l état : Loi n 84-16 du 11 janvier 1984 Décret n 86-442 du 14 mars 1986

Plus en détail