RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE DE MONTRÉAL-5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE DE MONTRÉAL-5"

Transcription

1 EN RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE DE MONTRÉAL-5 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR LE 30 MAI 1998 À L'USINE VIAU, FABRICATION CULINAR INC. SITUÉE AU 2097, RUE VIAU À MONTRÉAL Date : 10 septembre 1998 Numéro du rapport : R Numéro ETA : Numéro de dossier : Préparé par

2 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L'ACCIDENT 1.1 Sommaire Date et heure approximative de l'accident Employeur Lieu de l'accident Accidenté... 1 SECTION 2 DESCRIPTION GÉNÉRALE 2.1 Activité de l'usine Travail de l'électricien Organisation en santé et sécurité de l'usine... 2 SECTION 3 ACTIVITÉ IMPLIQUÉE 3.1 Activité impliquée au moment de l'accident Lieu de travail... 3 SECTION 4 L'ACCIDENT 4.1 Chronologie de l'événement Description de l'accident Découverte du coprs Constatations recueillies Informations recueillies Procédure de travail au-dessus des réservoirs Modification des couvercles Quarts de travail Nouvel aménagement Antidérapant sur le plancher Mise à jour du programme de prévention Dossier accident... 11

3

4 SECTION 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR L'ACCIDENT 1.1 SOMMAIRE En voulant enrouler un câble chauffant autour d'un tuyau, un électricien tombe dans un réservoir et meurt la tête coincée entre la paroi du réservoir et l'agitateur en mouvement. 1.2 DATE ET HEURE APPROXIMATIVE DE L'ACCIDENT Le 30 mai 1998, entre 14 h 30 et 15 h 30. Le corps a été retrouvé le 31 mai à 0 h EMPLOYEUR : Usine Viau, Fabrication Culinar Inc. 1.4 LIEU DE L'ACCIDENT : Chambre chaude du chocolat située au sous-sol. 1.5 ACCIDENTÉ : Nom Sexe Âge Fonction exercée Ancienneté dans cette firme Syndicat M.."A" Masculin Maître-électricien 23 ans et 7 mois Numéro de dossier indemnisation : 1

5 SECTION 2 DESCRIPTION GÉNÉRALE 2.1 ACTIVITÉ DE L'USINE

6 SECTION 3 ACTIVITÉ IMPLIQUÉE 3.1 ACTIVITÉ IMPLIQUÉE AU MOMENT DE L'ACCIDENT Monsieur "A" avait pour tâche d'enrouler un câble chauffant autour d'un tuyau d'alimentation menant au réservoir numéro LIEU DE TRAVAIL La chambre chaude du chocolat : Elle est située au sous-sol. Elle mesure environ 7,5 m par 5,5 m et 2,8 m de hauteur. Elle possède deux (2) issues : - Une ouverture de 2,8 m de hauteur par 3 m de largeur qui donne accès à l'allée de circulation. Une porte attenante au département de préparation du chocolat. La chambre contient cinq (5) réservoirs : - Un (1) réservoir pour le gras, sans agitateur. Quatre (4) réservoirs chauffants contenant du chocolat (fondant brun ou fondant blanc). Les réservoirs de chocolat sont numérotés de 1 à 4. (PHOTO NUMÉRO 1 : CHAMBRE CHAUDE DU CHOCOLAT) Les réservoirs de chocolat: Ils mesurent : Longueur : 2,15m Largeur : 1 m Hauteur : 1,6 m (avec pattes) Profondeur : 1,2 m 3

7 Le réservoir de gras et les réservoirs de chocolat numéros 1-3 et 4 longent le mur. Le réservoir numéro 2 est installé à côté du réservoir de gras et perpendiculairement au réservoir numéro 1. (PHOTO NUMÉRO 1 : LA CHAMBRE CHAUDE DU CHOCOLAT).

8 Le tuyau à recouvrir de câble chauffant :

9 SECTION 4 L'ACCIDENT 4.1 CHRONOLOGIE DE L'ÉVÉNEMENT DESCRIPTION DE L'ACCIDENT Selon nos constatations et les témoignages recueillis, l'accident s'est déroulé comme suit : Parmi ses tâches secondaires (non urgentes), monsieur "A" a à terminer la pose de câble chauffant dans la chambre du chocolat. Il s'apprête à enrouler un câble chauffant autour d'un tuyau situé au-dessus du réservoir numéro 1. Pour atteindre ce tuyau, il passe dessus le couvercle du réservoir numéro 1, la tôle d'aluminium cède et il tombe dans le réservoir. L'agitateur en mouvement l'entraîne dans le fond du réservoir et sa tête est coincée entre la paroi du réservoir et le grattoir. Lorsque le système de protection contre la surcharge se déclenche, le moteur s'arrête ce qui entraîne l'arrêt de l'agitateur DÉCOUVERTE DU CORPS : Selon les témoignages recueillis, diverses étapes ont mené à la découverte du corps : Samedi, 30 mai 1998 : 14 h 30 : Le contremaître de jour voit monsieur "A" pour la dernière fois. 15 h 30 : Le contremaître de jour déduit que monsieur "A" a quitté l'usine (présence d'établi dans le local des électriciens, porte extérieure fermée avec la barre). Il retire la carte de poinçon de monsieur "A" y inscrit 8 heures pour la journée de samedi et la signe. 6

10 17 h : Un codeur (électrique) est défectueux. Le contremaître du soir appelle monsieur "A" à la maison; son épouse lui répond qu'il n'est pas chez lui. Le contremaître de soir, avec carte de poinçon à l'appui, lui mentionne «qu'il a poinçonné et qu'il est parti». Monsieur "B" fils. (père) est à la recherche de son 23 h 30 : Arrivé à l'usine, le père découvre la camionnette de son fils dans le stationnement. Il demande au contremaître de soir qu'on cherche son fils dans l'usine. Un appel est logé à l'interphone, pas de réponse. Au deuxième tour de l'usine, le père, accompagné du contremaître de soir et d'un travailleur, découvre le corps de son fils dans le fond du réservoir numéro 1, coincé entre l'agitateur et la paroi du réservoir. 4.2 CONSTATATIONS RECUEILLIES Lors de notre arrivée sur les lieux à 2 h 45, le 31 mai 1998, nous avons constaté les point suivants : Le réservoir de chocolat blanc (fondant blanc) était rempli au quart de sa capacité environ. Il y avait dans le réservoir un ruban à mesurer, des attaches en plastique, un coupe-attache, une tôle d'aluminium, une résille et des lunettes de sécurité. - Le couvercle : II ne restait que le cadre en acier. La tôle était dans le fond du réservoir. Le cadre ou partie restante du couvercle est en acier. L'épaisseur du cadre est d'environ 3,175 mm (0,125 pouce). L'épaisseur de la tôle d'aluminium, est d'environ 1,25 mm (0,05 pouce). Sur le cadre du couvercle, il y avait 22 points d'attache qui reliaient le cadre à la tôle. Ces points montraient un arrachement ou un cisaillement. 7

11 De plus, il y avait des perforations (6) supplémentaires sur la tôle ou sur le cadre qui n'avaient pas leur point d'attache correspondant. Les attaches sont constituées de rivets à tête fraisée de 3,175 mm (1/8 pouce) de diamètre. Ces derniers étaient fixés dans le cadre et la tôle. La tête du rivet sur le cadre et le pied du rivet sous la tôle avaient été meules. (PHOTO NUMÉRO 6 : CADRE ET TÔLE DU COUVERCLE ACCIDENTÉ) Il y avait une échelle installée à côté du réservoir numéro 2, de même qu'un escabeau (3 marches) à l'une des extrémités du réservoir numéro 1. (PHOTO NUMÉRO 5 : ACCÈS AU TUYAU À RECOUVRIR) - Il y avait des traces de chaussure sur le couvercle du réservoir numéro 2. (PHOTO NUMÉRO 7 : TRACES DE CHAUSSURE) - La carte de poinçon de monsieur "A" n'indiquait pas son heure de départ. (PHOTO NUMÉRO 8 : PHOTOCOPIE DE LA CARTE DE POINÇON). - À notre arrivée, le plancher était recouvert d'antidérapant. 4.3 INFORMATIONS RECUEILLIES Selon les témoignages reçus et selon notre recherche documentaire, nous avons recueilli les informations suivantes : PROCÉDURE DE TRAVAIL AU-DESSUS DES RÉSERVOIRS : II n'y avait pas de procédure écrite de travail au-dessus des réservoirs. Il n'y avait pas non plus d'entente verbale entre les gestionnaires et les travailleurs sur l'interdiction de monter sur le dessus des réservoirs. Le comité de santé et sécurité de l'usine n'a jamais mis ce sujet à son ordre du jour. D'après les témoignages de quelques travailleurs, tous savaient que c'était dangereux de marcher sur ces couvercles et qu'il fallait faire «attention» pour ne pas marcher sur la tôle d'aluminium. Il fallait marcher sur le cadre en acier. 8

12 4.3.2 MODIFICATION DES COUVERCLES :

13 l'employeur, que l'électricien ne poinçonne pas à la fin de son quart de travail. Cependant, la dernière carte de poinçon de monsieur "A" nous démontre que celui-ci poinçonnait à la fin de son quart de travail. Vers 15 h, le 30 mai 1998, un travailleur à proximité de la chambre chaude du chocolat, nous a mentionné avoir entendu un bruit inhabituel suivi d'un cri d'une durée de 3 secondes. Après des recherches, le travailleur a conclu que le bruit provenait probablement de l'extérieur car la fenêtre était ouverte NOUVEL AMÉNAGEMENT : II y avait un nouvel aménagement dans la chambre chaude du chocolat. Au début du mois de mai, le réservoir numéro 2 venait d'être installé à côté du réservoir de gras et perpendiculairement au réservoir numéro ANTIDÉRAPANT SUR LE PLANCHER : À mon arrivée, il y avait de l'antidérapant sur le plancher car on avait enlevé la pompe et le tuyau d'alimentation vers 1 h 30. Le service de maintenance avait rincé le plancher et répandu de l'antidérapant MISE À JOUR DU PROGRAMME DE PRÉVENTION : L'employeur nous a remis une mise à jour du programme de prévention au mois de mars À l'identification des risques pour le maîtreélectricien, on signale les chutes et autres risques. Cependant, on ne mentionne pas le travail au-dessus des réservoirs ou les mesures à prendre pour atteindre des endroits difficiles d'accès. 2- À la section «carte de poinçon» «chaque employé doit donc poinçonner en uniforme de travail sa carte de temps au début et à la fin de chaque période de travail». Il n'y a pas de mention particulière pour les divers corps de métier comme les électriciens par exemple. 10

14 3- II y avait un système de cadenassage pour les réservoirs.

15 SECTION 5 ÉNONCÉ ET ANALYSE DES CAUSES POSSIBLES

16

17 Strength).

18 SECTION 6 FACTEURS CONTRIBUTIFS En outre de la fragilité du couvercle discutée précédemment, les facteurs suivants ont contribué à l'événement : 6.1 AJOUT D'UN NOUVEAU RÉSERVOIR L'ajout d'un réservoir numéro 2 dans la chambre chaude du chocolat a bloqué l'un des accès possibles au réservoir numéro 1. Cet ajout de réservoir dans une pièce restreinte aurait dû entraîner l'évaluation des nouveaux risques lors des travaux d'entretien ou d'installation et des mesures à prendre pour gérer ces risques. Compte tenu des équipements dont il disposait ce jour-là, le

19 SECTION 7 CONCLUSION L'absence d'une procédure sécuritaire de travail au-dessus des réservoirs incluant le manque d'équipement approprié est la cause retenue de la chute du travailleur dans le réservoir numéro 1. La fragilité du couvercle du réservoir, l'ajout d'un nouveau réservoir (numéro 2) dans la chambre chaude du chocolat et le manque de

Rapport d intervention

Rapport d intervention Rapport d intervention EN003087 Nom et adresse du destinataire N du rapport N du dossier d intervention 166 RUE SULLIVAN VALLEYFIELD (QUEBEC) J6S2J3 N Éta ou ENL I201928 3157351 N de chantier Adresse du

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 EN003429 RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 PAUL LÉTOURNEAU, ING., INSPECTEUR TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Rapport d intervention

Rapport d intervention Rapport d intervention EN003230 Nom et adresse du destinataire N du rapport N du dossier d intervention MARC FILIATREAULT COUVREUR INC I189159 29216774 2183 RUE MONTEREY LAVAL QUÉBEC H7L3T6 N Éta ou ENL

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUETE D'ACCIDENT DIRECTION REGIONALE LAURENTIDES ACCIDENT MORTEL SURVENU A UN POMPIER VOLONTAIRE LE 13 JANVIER 1990

RAPPORT D'ENQUETE D'ACCIDENT DIRECTION REGIONALE LAURENTIDES ACCIDENT MORTEL SURVENU A UN POMPIER VOLONTAIRE LE 13 JANVIER 1990 EN002503 RAPPORT D'ENQUETE D'ACCIDENT DIRECTION REGIONALE LAURENTIDES ACCIDENT MORTEL SURVENU A UN POMPIER VOLONTAIRE LE 13 JANVIER 1990 Dans la caserne de pompiers de la Corporation Municipale Ville St-Jovite

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC EN003336 RAPPORT D'ENQUÊTE Dossier d'intervention DPI4011255 Numéro du rapport 0005958 RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR LE JEUDI 4 JUILLET

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4114836 RAP0584290 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale des Laurentides

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4114836 RAP0584290 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale des Laurentides EN003785 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale des Laurentides Accident survenu le 13 mars 2009 sur un chantier de construction situé au 709, rue du Docteur-Gervais à Mont-Tremblant, entraînant le décès

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1 EN003598 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel d un travailleur de l entreprise Av-Tech inc. le 4 novembre 2005 alors qu il exécutait des travaux électriques à Place Montréal

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1 EN003730 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel survenu à un travailleur le 21 novembre 2007 sur le chantier situé au 969, rue St-Timothée à Montréal Inspecteurs : Patrick

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4063250 RAP0319223 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 3 EN003584 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 3 Accident mortel survenu à une personne le 15 octobre 2005 sur le site du Stationnement Idéal inc. au 1225, rue Metcalfe à Montréal Nicole Dionne,

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT EN003591 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel survenu à un travailleur de la compagnie Toitures et profiles métalliques Nobel St-Laurent inc. le 20 octobre 2005

Plus en détail

Rapport d'intervention

Rapport d'intervention Rapport d'intervention EN003113 SCIERIE DES OUTARDES CAMP LA BLACHE CAMP FORESTIER SDO KILOMÈTRE 170 ROUTE FORESTIÈRE DE LA SCIERIE (901) I216751 3211885 12 CAMP FORESTIER SDO KILOMÈTRE 170 ROUTE FORESTIÈRE

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4065142 RAP0341743 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-2

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4065142 RAP0341743 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-2 EN003593 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal-2 Accident mortel survenu à un travailleur le 7 décembre 2005 à l'entreprise Emballages Mitchel-Lincoln Ltée 3737, boul. Thimens, arrondissement

Plus en détail

par Santé Historique et croquis

par Santé Historique et croquis Historique et croquis Un système permettant le réglage en hauteur et le changement de fraise par le haut de la table était une de mes préoccupations depuis longtemps sans toutefois en trouver la solution.

Plus en détail

Guide de l entrepreneur

Guide de l entrepreneur Guide de l entrepreneur Par le Service des terrains et bâtiments Mise à jour le 6 avril 2010 1 Table des matières 1 Table des matières... 2 2 Liste de distribution... 3 3 Généralité... 4 3.1 Informations

Plus en détail

Rapport d'intervention

Rapport d'intervention EN003294 Rapport d'intervention Numéro du rapport d'intervention R985572 Numéro du dossier d'intervention PIMC0010792 Identification du destinataire LES ENTREPRISES JPG BERGERON INC 53, rue Principale

Plus en détail

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire La meilleure façon de ne pas tomber, c est de ne pas monter! sinon, voici deux façons de vous protéger. Statistiques Les statistiques

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE DE MONTRÉAL-4

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE DE MONTRÉAL-4 EN003414 RAPPORT RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE DE MONTRÉAL-4 ACCIDENT MORTEL SURVENU DANS LES BUREAUX DE L'ENTREPRISE MAAX CANADA INC, À MONTRÉAL (DIVISION ANJOU), LE 29 AOÛT 2003. Produit

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4160782 RAP0793572

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4160782 RAP0793572 RAPPORT D ENQUÊTE EN003930 Accident mortel survenu à un travailleur le 14 décembre 2011 à l'entreprise Triwest Trading (Canada) ltd située au 90, rue de Rotterdam à Saint-Augustin-de-Desmaures Direction

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

Tournoi de Robot Suiveur de ligne

Tournoi de Robot Suiveur de ligne Tournoi de Robot Suiveur de ligne Règlement 2015 Avec la participation de Pascal Zafra et David Malbec malbec1@free.fr p_zafra@hotmail.com I.U.T. G.E.I.I. de Nîmes Université Montpellier 2 Frédéric Giamarchi

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4037813 RAP0227224

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4037813 RAP0227224 EN003459 Commission de la santé et de la sécurité du travail Direction régionale des Laurentides Rapport d enquête sur l accident mortel d un travailleur le 2 avril 2004 chez RESCO CANADA INC. Jocelyn

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Québec

RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Québec EN003675 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Québec Accident mortel survenu à un travailleur le 26 octobre 2006 sur le chantier des entreprises Piscines Pro & Patios NV inc. Inspecteurs : Serge Gagnon,

Plus en détail

ANNEXE A ACCIDENTÉ RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4061819 RAP0309776 AN003576. Liste des accidentés. Nom, prénom : M. B. Sexe : Masculin.

ANNEXE A ACCIDENTÉ RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4061819 RAP0309776 AN003576. Liste des accidentés. Nom, prénom : M. B. Sexe : Masculin. ANNEXE A Liste des accidentés AN003576 ACCIDENTÉ Nom, prénom : M. B Sexe : Masculin Âge : Fonction habituelle : Peintre-Chef d équipe Fonction lors de l accident : Peintre Expérience dans cette fonction

Plus en détail

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC EN003495 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR LE 15 JANVIER 2004, À QUÉBEC, SUR UN CHANTIER DE CONSTRUCTION DE TELUS. PAR : MONSIEUR JEAN

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE-DE-MONTRÉAL 1

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE-DE-MONTRÉAL 1 EN003203 RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE L'ÎLE-DE-MONTRÉAL 1 UN TRAVAILLEUR ÉLECTROCUTÉ ET UN TRAVAILLEUR ÉLECTRISÉ LE 3 MARS 2000 DANS L'ÉTABLISSEMENT DE J R OUIMET INC À MONTRÉAL

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR AU 2 110, RUE NOTRE-DAME OUEST À MONTRÉAL

RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR AU 2 110, RUE NOTRE-DAME OUEST À MONTRÉAL EN003463 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR AU 2 110, RUE NOTRE-DAME OUEST À MONTRÉAL LE 27 OCTOBRE 2003 PAUL LÉTOURNEAU, ING.,

Plus en détail

Rapport d intervention

Rapport d intervention EN003208 Rapport Identification du destinataire TRANSPORT LOGI-PRO INC 750, BOUL PIERRE-BERTRAND, BUR 200 VANIER, QC G1M 3L2 G1M3L2 Numéro du destinataire Identification du lieu de travail TRANSPORT LOGI-PRO

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL Décision n 95-019 CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL Révision, en vertu de l'article 146 du Code canadien du travail, Partie II d'une instruction donnée par un agent de sécurité

Plus en détail

CAMION VIDE TOILETTE LTV 1500 500 NX Sérial N 07 LTV 79

CAMION VIDE TOILETTE LTV 1500 500 NX Sérial N 07 LTV 79 CAMION VIDE TOILETTE LTV 1500 500 NX Sérial N 07 LTV 79 GENERAL AIRPORT SYSTEMS Z.I LE VENTILLON LOT N 15 13270 FOS SUR MER Tél : 04.42.40.72.40 Fax : 04.42.40.72.46 www.trackair.fr contact@trackair.fr

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS La sécurité n est performante que si elle est accessible Économique et Ergonomique GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS Montage et Démontage en Sécurité Ce guide est une information sur la législation de sécurisation

Plus en détail

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par Le livret d accueil du BTP vous est proposé par ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '( /$ &216200$7,21 '8 75$9$,/ (7 '( / (03/2, '( /$ *8$'(/283( ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '(

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT LOCALISATION SITUATION En tant que technicien en architecture, nous avons analysé le site du Première

Plus en détail

Journal de fabrication de la plus haute tour

Journal de fabrication de la plus haute tour Journal de fabrication de la plus haute tour Classe de CE2-CM1 et classe annexée de l INJS Ecole du Château Cognin Nos essais à la carte Tour des ponts On n arrive pas à la faire tenir, car ça penche d

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Saint-Jean-sur-Richelieu

RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Saint-Jean-sur-Richelieu EN003715 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Saint-Jean-sur-Richelieu Un travailleur de Plomberie St-Luc inc. chute mortellement au chantier du restaurant La Banquette (9179-4388 Québec inc.) à Saint-Jean-sur-Richelieu

Plus en détail

Processus d analyse de risques

Processus d analyse de risques Processus d analyse de risques Tel que le rapporte la Loi sur la Santé et la Sécurité du Travail, tout travailleur doit «participer à l'identification et à l'élimination des risques d'accidents du travail

Plus en détail

Rapport d intervention

Rapport d intervention d intervention Nom et adresse du destinataire MARIO BOUCHARD PAYSAGISTE INC 1081, CH. STE-MARGUERITE POINTE-CLAIRE, QC GOX IZO N ETA ou ENL N de chantier N région 15 Adresse du lieu de travail Année mois

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT EN0003387 RAPPORT RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE MAURICIE-CENTRE-DU-QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN POMPIER LE 28 FÉVRIER 2003 À VICTORIAVILLE Ville de Victoriaville, 28 février 2003 Page 1

Plus en détail

ÉGOUTS ANALISATIONS NETTOYAGE PROFESSIONNEL

ÉGOUTS ANALISATIONS NETTOYAGE PROFESSIONNEL Setting the standard POUR LE NETTOYAGE PROFESSIONNEL DES ANALISATIONS ÉGOUTS Sommaire de déboucheurs moteur électrique de haute performance parfaite qualité de flexible avec gaine riocore système d accouplement

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft

Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft 1 Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft Avant d engager toute démarche administrative, mieux vaut vous assurer que

Plus en détail

Travaux en hauteur (Directive)

Travaux en hauteur (Directive) Travaux en hauteur (Directive) Encadrements administratifs Date d'entrée en vigueur: 10/06/09 Date de fin: Commentaire: Service émetteur: Capital humain Service du signataire: Capital humain, Direction

Plus en détail

Bureau Enquêtes-Accidents

Bureau Enquêtes-Accidents Bureau Enquêtes-Accidents RAPPORT relatif à l'incident grave survenu le 6 avril 1999 au Havre (76) à l'avion Cessna T500 immatriculé F-GJDG exploité par Air Normandie F-DG990406 AVERTISSEMENT Ce rapport

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE. Identification du destinataire

RAPPORT D'ENQUÊTE. Identification du destinataire EN003413 RAPPORT Identification du destinataire Numéro du destinataire : Toitures Alain Tardif Identification du lieu de travail : 3332, rue Vigneron, Beauport Numéro du lieu de travail : Adressé à : Date

Plus en détail

Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007

Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007 Rapport d évaluation du programme Novoclimat volet unifamilial, période 2004-2007 ANNEXE 1 Hydro-Québec Distribution Direction de l efficacité énergétique Numéro de référence : 32778-07004C Date : Février

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Ville de Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a été effectuée pour le compte

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie. Plus que jamais, il est important d agir pour vous protéger!

Garantie des Accidents de la Vie. Plus que jamais, il est important d agir pour vous protéger! Garantie des Accidents de la Vie Plus que jamais, il est important d agir pour vous protéger! Coupure, chute, accident en accompagnant vos enfants à l école, brûlure Parce que le danger n est pas toujours

Plus en détail

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service Bac tampon pour piscines à débordement Installation Mise en service SOMMAIRE LA LIVRAISON Page 2 PREPARATION DU TERRAIN, TERRASSEMENT..Page 3 POSE D UNE CUVE GEOASIS...Page 5 KIT ANTI SOULEVEMENT.Page

Plus en détail

Toulouse - Le Mirail. Généralités. Historique. Maître d'ouvrage SETOMIP, puis Ville de Toulouse. Gestionnaire Ville de Toulouse.

Toulouse - Le Mirail. Généralités. Historique. Maître d'ouvrage SETOMIP, puis Ville de Toulouse. Gestionnaire Ville de Toulouse. Toulouse - Le Mirail Généralités Maître d'ouvrage SETOMIP, puis Ville de Toulouse Gestionnaire Ville de Toulouse Linéaire 840 m Année de construction 1972 Description générale Réalisation d'une galerie

Plus en détail

Société canadienne des postes - Winnipeg. William M. Tamre et le Syndicat des postiers du Canada (SPC)

Société canadienne des postes - Winnipeg. William M. Tamre et le Syndicat des postiers du Canada (SPC) Décision n o 94-008 Demandeur : Intimés : Société canadienne des postes - Winnipeg William M. Tamre et le Syndicat des postiers du Canada (SPC) M. Tamre a refusé de décharger des conteneurs à couvercle

Plus en détail

Tél. : 085. 51. 27. 01

Tél. : 085. 51. 27. 01 1.1.1.1 CENTRE DES TECHNOLOGIES AGRONOMIQUES COMMUNAUTE FRANςAISE Rue de la Charmille, 16 4577 STREE Tél. : 085. 51. 27. 01 Fax. : 085. 51. 27. 06 PROJET VALORISATION DES EFFLUENTS AGRICOLES (VALEA) FINANCE

Plus en détail

01.07 IND1-01. A lire attentivement et à conserver à titre d information VDE NOTICE D INSTALLATION

01.07 IND1-01. A lire attentivement et à conserver à titre d information VDE NOTICE D INSTALLATION 6 0.07 IND-0 A lire attentivement et à conserver à titre d information VDE F NOTICE D INSTALLATION A 6 m B x C x 80 X Y 69 8 8 5 6 Hauteur (m) max 4,5m 4m m m m 0 m 0 m OK 0 m 40 m 50 m Débit (l/min) 7

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003818 RAPPORT D ENQUÊTE Accident mortel survenu à un travailleur œuvrant pour Les entreprises P.A. Électrique inc. le 30 mai 2009 au 500, rue Sherbrooke Ouest à Montréal Direction régionale de Montréal-1

Plus en détail

pour les altitudes élevées

pour les altitudes élevées Notice de conversion pour les altitudes élevées Chaudière spéciale gaz Cet assemblage de conversion ainsi que les consignes correspondantes servent à convertir les chaudières spéciales au gaz, modèle GA24,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS GROUPEMENT GESTION DES RISQUES SERVICE PREVISION PREVISION TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES POUR LA REALISATION

Plus en détail

Réalisation d'un objet technique 1/6 D1- Le brasage à l'étain

Réalisation d'un objet technique 1/6 D1- Le brasage à l'étain I- Définition Réalisation d'un objet technique 1/6 Le brasage : On appelle brasage, l'assemblage de plusieurs pièces à l'aide d'un métal d'apport (que l'on rajoute) de nature différente (ici de l'étain).

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP RAPPORT D ENQUÊTE. Accident survenu à un travailleur œuvrant pour Epsylon Concept inc. le 12 janvier 2012 au 300 Viger Est

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP RAPPORT D ENQUÊTE. Accident survenu à un travailleur œuvrant pour Epsylon Concept inc. le 12 janvier 2012 au 300 Viger Est RAPPORT D ENQUÊTE EN003929 Accident survenu à un travailleur œuvrant pour Epsylon Concept inc. le 12 janvier 2012 au 300 Viger Est Direction régionale de Montréal-1 Inspecteurs : Pierre-Luc Labelle ing.

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-1

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal-1 EN003649 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal-1 Accident mortel survenu à un travailleur, le 17 août 2006 à l'entreprise Samuels Signs & Lighting, au magasin Zellers de la plaza Côte-des-Neiges

Plus en détail

Rapport d'enquête d'accident

Rapport d'enquête d'accident EN003143 Rapport d'enquête d'accident Direction Régionale Île-de-Montréal-4 Accident ayant causé des blessures graves à deux travailleurs survenu le 9 juin 1998 vers 18h25 au site de tournage extérieur

Plus en détail

Type de filtre : Similaire au filtre HMF. Éponge filtrante se présentant sous forme d un bloc carré.

Type de filtre : Similaire au filtre HMF. Éponge filtrante se présentant sous forme d un bloc carré. Fabriquer soi-même un filtre d aquarium. Une solution simple, bon marché, fiable et efficace. Constatant que nos anciens filtres (nous en avions déjà deux, dont un de rechange) n étaient pas très efficaces,

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL Décision n o 99-012 CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL Révision, en vertu de l'article 146 de la partie II du Code canadien du travail, d'une instruction donnée par un agent

Plus en détail

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies!

Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les DAAF, c est obligatoire et ça peut sauver des vies! Les détecteurs de fumée : Questions / Réponses Le SDIS 70, en partenariat avec le Conseil général, la Préfecture et l Union Départementale des Sapeurs-Pompiers

Plus en détail

DÉCLARATION DE FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

DÉCLARATION DE FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS OBJET IDENTIFICATION DE L'ORGANISME 1 NOM DE L'ORGANISME : 2 RESPONSABLE DE LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS a. Nom, Prénom : b. Titre : IDENTIFICATION DU FICHIER 3 DÉSIGNATION : a. Première

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur peut engendrer des risques - c est d ailleurs l un des premiers cas d accident de travail. Vous trouverez dans ce document des mesures de sécurité générales ainsi que des indications concrètes liées à

Plus en détail

FOURNITURE ET POSE DE DEUX ESCALIERS EXTERIEURS EN ACIER SALLE DE SPORTS PENNY BROOKES

FOURNITURE ET POSE DE DEUX ESCALIERS EXTERIEURS EN ACIER SALLE DE SPORTS PENNY BROOKES Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys FOURNITURE ET POSE DE DEUX ESCALIERS EXTERIEURS EN ACIER SALLE DE SPORTS

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1

RAPPORT D'ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale de Montréal 1 EN003549 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale de Montréal 1 Accident mortel survenu à un travailleur le 27 janvier 2005 au projet Condominiums Loft McGill Ouest 630, rue Williams à Montréal Inspecteur

Plus en détail

Commission Polydog Règlement de compétition SportPlaisir Catalogue des disciplines catégorie adresse niveau B

Commission Polydog Règlement de compétition SportPlaisir Catalogue des disciplines catégorie adresse niveau B 1 FAIRE UNE PIROUETTE SUR UNE PALETTE Description des installations Une estrade plane (palette) est placée au sol à environ 7 pas du point de départ. Pour le CCh, une ligne de démarcation est tracée un

Plus en détail

Accessoires optionnels

Accessoires optionnels A Volet coupe-feu homologué culus Le volet coupe-feu HCE est offert comme option pour contenir le feu et la fumée sous la hotte lors d un feu aux appareils de cuisson. Construction : L assemblage du volet

Plus en détail

Étude de cas : Services financiers le Choix du Président

Étude de cas : Services financiers le Choix du Président Étude de cas : Services financiers le Choix du Président Bureau Intérieur par Staples MC arrive à la rescousse des services financiers du Choix du Président Les services financiers du Choix du Président,

Plus en détail

LA CHUTE DE PLAIN-PIED

LA CHUTE DE PLAIN-PIED LA CHUTE DE PLAIN-PIED LES ACCIDENTS DE DÉPLACEMENTS À PIED RECOUVRENT L'ENSEMBLE DES ACCIDENTS QUI SURVIENNENT LORS DES DÉPLACEMENTS SUR LE LIEU DE TRAVAIL. ILS COMPRENNENT ESSENTIELLEMENT DES CHUTES

Plus en détail

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations Juin 2003 Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations IMPORTANT : Le présent document est un guide sommaire portant sur les règles et les règlements actuels

Plus en détail

Dispositif composé d une ceinture ou d un harnais qui empêche de

Dispositif composé d une ceinture ou d un harnais qui empêche de Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 7 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

45 / 60 / x DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES ESCALIERS ET LES PASSERELLES! 40% de rabais + 10% EURO-Bonus sur prix de liste

45 / 60 / x DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES ESCALIERS ET LES PASSERELLES! 40% de rabais + 10% EURO-Bonus sur prix de liste DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES ESCALIERS ET LES PASSERELLES! CONSEIL MALIN 1 CONSEIL MALIN 2 Marches et palier larges our travailler confortablement, en toute sécurité, sans se

Plus en détail

RÉSIDENCE ST-PAUL-APÔTRE 2110, 8 e Avenue Québec. RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc.

RÉSIDENCE ST-PAUL-APÔTRE 2110, 8 e Avenue Québec. RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc. RÉSIDENCE ST-PAUL-APÔTRE 2110, 8 e Avenue Québec RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc. 1. Entretien du logement L entretien normal du logement est aux frais de l occupant. Le locataire

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP0861922 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP0861922 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003999 Accident mortel d un conducteur de Location Discam inc. survenu au garage St-Félicien Diesel 1988 inc. le 25 mars 2013 à Saint-Félicien Direction régionale du Saguenay Lac-Saint-Jean

Plus en détail

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET À L UTILISATION DES SALLES ET DE L ÉQUIPEMENT Les salles du Centre d enseignement Dr Frédéric-Grunberg sont dédiées

Plus en détail

Trusquin à roulette à tige double 05N70.01

Trusquin à roulette à tige double 05N70.01 Trusquin à roulette à tige double 05N70.01 Brevet de dessin américain n o D677,179 Le trusquin à roulette à tige double Veritas est doté de deux tiges excentrées sur la surface d appui. Les deux roulettes

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA R-GO SPA Production et assemblage 100 % Française 1 Implantation technique Il faut retenir que la partie technique a un encombrement total de 250 cm par 90 cm au minimum, et

Plus en détail

Z Series /Imprimantes RZ - Guide de référence rapide

Z Series /Imprimantes RZ - Guide de référence rapide Z Series /Imprimantes RZ - Guide de référence rapide Ce guide contient des informations facilitant l'utilisation courante de votre imprimante. Pour des informations plus détaillées, reportez-vous au Guide

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/2002/27 23 août 2002 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

Présence d amiante à l école J.F. Kennedy : évaluation des risques à la santé et recommandations Avis de santé publique

Présence d amiante à l école J.F. Kennedy : évaluation des risques à la santé et recommandations Avis de santé publique Présence d amiante à l école J.F. Kennedy : évaluation des risques à la santé et recommandations Avis de santé publique Monique Beausoleil, M.Sc., toxicologue 14 mai 2012 École J.F. Kennedy École située

Plus en détail

Murs de fondation. 14h20 jusqu'à 16h30,

Murs de fondation. 14h20 jusqu'à 16h30, Mme Karine Boyer 165 Lynx crescent, Date Endroit vérifié sur le bâtiment : Murs de fondation # Dossier Date de la visite 18/01/16 160113-01 13/01/2016 Fort McMurray, Alberta, Adresse de l expertise : 1425

Plus en détail

SUPPORT MULTIFONCTION (de type canot)

SUPPORT MULTIFONCTION (de type canot) CATALOGUE SUPPORT MULTIFONCTION (de type canot) S RC-54 RC-64 RC-72 Ce support d'aluminium extrudé T-9 6063 possède une finition d'émail cuit à haute température. Le caoutchouc EPDM servant à la fabrication

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Dossier d intervention Numéro du rapport RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP AN003715 ANNEXE A. Accidenté

Dossier d intervention Numéro du rapport RAPPORT D'ENQUÊTE DPI RAP AN003715 ANNEXE A. Accidenté AN003715 ANNEXE A Accidenté TRAVAILLEUR ACCIDENTÉ Nom, prénom : Sexe : Masculin Âge : 45 ans Fonction habituelle : Plombier Fonction lors de l accident : Plombier Expérience dans cette fonction : 5 ans

Plus en détail

Tribunal administratif du Québec

Tribunal administratif du Québec Tribunal administratif du Québec Section des affaires sociales En matière d'indemnisation (Assurance-automobile) Date : 29 août 2003 Dossier : SAS-Q-092373-0211 Membres du Tribunal : Yves Lafontaine, avocat

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL- 4

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL- 4 EN002782 RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL- 4 Accident ayant causé un décès et un blessé grave le 10 mai 1995 vers 19h55 au site de tournage extérieur du film "HOLLOW POINT"

Plus en détail

CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie

CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie Karen Lamothe, T.P.I. Présidente www.gomesuresdurgence.com 514.799.3110 Congrès AQHSST 2011 Trois-Rivières 14 mai 2011 13h30 à 14h15 Plan de la conférence

Plus en détail

Devis. Comment mettre un devis en mode actif

Devis. Comment mettre un devis en mode actif Devis Deux identifications de devis par défaut sont disponibles sur Mobile Claims: Urgence et Structure. D'autres identifications par défaut peuvent être ajoutées par l'administrateur d'une compagnie.

Plus en détail

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ AUX ÉLECTIONS 2001 DE LA VILLE DE QUÉBEC DOSSIER 01 17 24 FÉVRIER 2002 LAURENT

Plus en détail

M a c h i n e s. Sommaire de déboucheurs

M a c h i n e s. Sommaire de déboucheurs M a c h i n e s Sommaire de déboucheurs Moteur électrique de haute performance Parfaite qualité de flexible avec gaine Riocore Système d accouplement carré fiable Transporteur automatique Tambours fermés

Plus en détail

Régie du Bâtiment du Québec Société pour la résolution de conflits Inc. Plan de Garantie no : 049719 Dossier : 041006001

Régie du Bâtiment du Québec Société pour la résolution de conflits Inc. Plan de Garantie no : 049719 Dossier : 041006001 Régie du Bâtiment du Québec Soreconi Société pour la résolution de conflits Inc. Plan de Garantie no : 049719 Dossier : 041006001 Suzanne Gareau Michel Gareau Brigitte Gareau Bénéficiaires-demandeurs c.

Plus en détail

TS / TSX. cisailles guillotines hydrauliques

TS / TSX. cisailles guillotines hydrauliques ACO TS / TSX cisailles guillotines hydrauliques ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Toutes les cisailles

Plus en détail

Notice d installation

Notice d installation PLANCHER CHAUFFANT ELECTRIQUE SIMPLE ET CONFORTABLE Notice d installation Câble Chauffant solutions extérieurs WARMUP DEGICABLE Assistance Technique : 0805 639 905 1 Sommaire Caractéristiques générales

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR AVRIL 2013 Page 1 sur 13 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a)gestionnaire immobilier...

Plus en détail