Bilan d activités CNC - Direction du patrimoine cinématographique - Archives françaises du film

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan d activités 2013. CNC - Direction du patrimoine cinématographique - Archives françaises du film"

Transcription

1 Bilan d activités 2013 CNC - Direction du patrimoine cinématographique - Archives françaises du film 2013 a permis à la direction du patrimoine cinématographique de poursuivre la mise en œuvre du plan de restauration et de numérisation du patrimoine cinématographique afin d accompagner les détenteurs de catalogue dans la valorisation des œuvres à travers les nouveaux réseaux de diffusion numérique. Ainsi, 265 films ont été aidés en 2013 dans ce cadre pour un montant de Le travail de conception du nouveau système d information (description des collections, consultation, valorisation) mis en chantier en 2011 s est poursuivi tout au long de l année Une première publication du cahier des charges de ce nouveau système a été déclarée infructueuse. Une procédure de relance de la consultation se fera début Les groupes de travail œuvrant à la conception de ce futur outil se sont régulièrement réunis sur différents sujets des mois précédents (voir descriptif ci-dessous). Cette conception est aussi l occasion de mettre à jour les données contenues dans l actuelle base de données Lise, un nettoyage long mais dont les résultats laissent à penser que la migration des données se fera dans de bonnes conditions. Il s agit là de l un des chantiers majeurs du traitement des collections. Des ateliers de formation des documentalistes aux Archives françaises du film du CNC, à la Cinémathèque de Toulouse et à la Cinémathèque française ont été menés par l administratrice de la base de données afin que tous les acteurs/utilisateurs de la base acquièrent des méthodes de travail conformes aux nouvelles règles de gestion établies. Enrichissement des collections Avec l accord de la commission du patrimoine, le CNC a procédé à l acquisition des droits non commerciaux de douze films du cinéaste polonais Walerian Borowczyk, dont Rosalie (1966), Le Théâtre de M. et Mme Kabal (1967), Blanche (1971). Le matériel original de ces films a été donné précédemment par l ayant droit du réalisateur au CNC. Les collections non-film ce sont également enrichie grâce à l acquisition du matériel appartenant au studio de Berthold Bartosch, tel qu il l avait installé au Vieux Colombier. L enrichissement le plus notable réside dans la collection de Jean-Pierre Verscheure, constituée de quelques 700 pièces fondamentale pour la compréhension de l histoire du cinéma sonore de ses origines dans les années vingt à la fin des années cinquante. L ensemble des appareils, restaurés avec une grande minutie sont en état de marche. Ces deux collections sont déposées par le CNC dans les collections de la Cinémathèque française afin qu elles soient accessible au public dans les meilleures conditions. En 2013, 306 nouveaux dossiers de dépôts volontaires ont été enregistrés dans Lise titres correspondant à articles : o Dons : 145 éléments, 424 articles. o Dépôts réguliers : éléments, articles. o Eléments fabriqués par le laboratoire : éléments, articles. On retiendra plus particulièrement deux dépôts de très grand volume, celui de l Institut français et celui des Films du losange qui représentent à eux seuls, près de 80% du volume reçu. Le dépôt légal 1

2 En 2013, 708 dossiers de dépôt légal ont été créés (659 longs métrages, 49 courts métrages). Les données de la collecte pour les long-métrage : 110 films déposés en 35 mm en 2013 : - 56 films au titre de 2013 dont 30 avec un DVD, - 47 au titre de 2012 dont 17 avec un DVD, - 4 pour 2011, 1 pour 2010, 1 pour 2009, 1 pour 2008 Les données de la collecte pour les court-métrage : 598 court-métrage visés en 2013, dont la majorité est constituée de film de fiction. On note 28 films étrangers, 93 films d animation, 64 documentaires 62 courts métrages ont été déposés sur support argentique, aucun ne relevant de l année 2013 : - 2 courts d animation l un redevable de 2009, l autre de publicités relevant de 2010 et 2011 Ont été enregistrés dans Lise 172 films (62 courts et 110 longs) sur support photochimiques, dont une faible partie était accompagnée d un support numérique. En revanche, on dénombre près 300 films (longs métrages exclusivement) reçus sur support numérique (DVD gravé, DVD ou Blu-ray commercial, vidéo). Tout ce matériel ne correspond pas forcément à des dossiers de films sortis en Il peut s agit également de films sortis les années antérieures à 2013 mais dont le matériel n a été déposé qu en Autres types de dépôts Ont été reçus en 2013, les reports sur film de numérisations et restaurations aidées par le dispositif du CNC : Agat Films et Cie : Dernier été et Rouge midi de Robert Guédiguian La SOFRA : Le Joli Mai, Loin du Vietnam Les Films du Losange : La Carrière de Suzanne Pathé-Production : Une si jolie petite plage, Les Orgueilleux Orange studio 6 titres de Robert Guediguian. De la même manière, des ayants droit qui ont assuré financièrement seul le processus de restauration comme Pathé Production (Au nom de la loi, Les Enfants du paradis, Les Misérables, de Raymond Bernard) ont déposé les reports sur film de ces restaurations. Enrichissement non-film La Bibliothèque en 2012 a acquis 81 ouvrages et a traité les 1192 ouvrages de la collection de Pierre Billard, qui constitue un de ses enrichissements les plus significatifs de l histoire de la bibliothèque depuis l arrivée du fonds Vivié. 2

3 Nombre de fiches produites plus récemment dans «Cinédoc» : 30 créations de fiche et 182 ajouts sur fiches déjà créées par une autre institution (pour rappel, 12 fiches complétées côté ouvrage et 5 «côtés périodique en 2012). Cette série de données indique clairement que la «bascule» de «Lise» à «Cinédoc» pour la gestion des collections non-film s est effectivement produite en 2013, et que ce passage à l outil partagé avec la Cinémathèque française et les autres partenaires Ciné-ressources a permis d opérer un remarquable saut quantitatif comme qualitatif. L enrichissement de fiches produites par d autres institutions constitue en soi une véritable plus-value, qui préfigure en outre le fonctionnement de la future Plate-forme publique de références sur le patrimoine cinématographique en France côté back-office. Matériel publicitaire collecté au titre du dépôt légal Typologie du matériel publicitaire déposé pour les longs métrages : Affiches : 79 Affichettes : 83 Photos : 14 Dossiers de presse : 61 Synopsis : 15 Divers (CD, Kit presse, ) 76 L enregistrement dans la base de données du matériel publicitaire est terminé pour les années 2010 et le début Etude sanitaire des collections Les résultats de ce bilan ne sont pas satisfaisants et montrent tout au long de l année 2013, des niveaux d humidité relative très élevés avec des moyennes en été et en automne supérieures à 70%, lesquels sont associés à de fortes variations quotidiennes. Ces dysfonctionnements sont liés non seulement à un sous-dimensionnement de certaines centrales de traitement de l air et à leur obsolescence, mais également à un défaut de régulation automatisée et intelligente, assujettie aux variations du climat extérieur. Un programme de reprise de l ensemble des installations est programmé en ) Collections nitrate Le plan nitrate mis en œuvre au début des années 1990 avait pour objet d évaluer le degré de dégradation des films sur support nitrate afin de prioriser les restaurations et de déterminer une la politique de stockage devant permettre une conservation à long terme des éléments nitrate. Plus de 20 ans après, il semblait important de vérifier à nouveau l état physique de cette collection. L étude, qui concerne un échantillonnage statistique et représentatif de bobines, a été réalisée en 2013 sur 160 bobines de films réparties dans 2 cellules comportant des boîtes de même cotation, et 2 cellules comportant des boîtes de différentes cotations. L objectif était non seulement de suivre le 3

4 vieillissement des films nitrate au cours des 20 dernières années, mais également d évaluer l impact éventuel de bobines dégradées sur les bobines saines dans des cellules où les cotations ne sont plus respectées. Les résultats obtenus en 2013 montrent que les films conservés dans des cellules dont les cotations ont été respectées ne se sont pas dégradés de manière significative ; sur les 80 bobines analysées, seules 5 ont vu leur cotation augmenter. En revanche, lorsque dans une même cellule, des bobines de faible cotation ont été conservées avec des bobines de cotation élevée, les premières se sont dégradées de manière tout à fait significative. Sur les 80 bobines analysées, 71 (88%!!) ont vu leur cotation augmenter de 1, 2 voire 3 unités. Ces résultats doivent aussi être lus par rapport à la durée de vie estimée de la pellicule nitrate qui est de soixante-dix ans, la plupart des éléments conservés dans les magasins de Bois d Arcy ont très largement dépassé leur date de disparition présumée. Afin de réorganiser au mieux le stockage dans les cellules nitrate, une étude technicoscientifique sera menée sur l utilisation de détecteurs PID (Détecteurs à photo ionisation) pour la détermination des cotations nitrate en remplacement de la méthode actuellement utilisée, qui présente l inconvénient majeur d être destructive puisqu elle nécessite un prélèvement physique sur les bobines. 2) Surveillance du syndrome du vinaigre tests «A-D STRIPS» ont été relevés au cours de l année Depuis 2004 début des enregistrements des tests dans «LISE» et actuellement en stock, bobines ont été testées (hors bobines détruites). En regroupant les différents éléments testés en 4 grands groupes d éléments de même nature, nous obtenons : articles négatifs soit 31,84 % articles positifs soit 27,61 % articles intermédiaires soit 20,03 % articles magnétiques soit 20,49 % 4

5 Les résultats 84,76 % des articles testés ont une cotation inférieure ou égale à 1. A remarquer pour l année 2013, 205 articles sont en cotation 2 et 2,5. Si on ajoute celles des années précédentes depuis 2004, nous obtenons un résultat de 3389 articles en situation précaire «à surveiller de près». - cotation 0 : art. soit 24,15 % - cotation 0,5 : art. soit 40,90 % - cotation 1 : 861 art. soit 19,71 % - cotation 1,5 : 224 art. soit 5,13 % - cotation 2 : 167 art. soit 3,82 % - cotation 2,5 : 38 art. soit 0,87 % - cotation 3 : 237 art. soit 5,42 % 5

6 Analyse des relevés en cotation 3 (candidats à la destruction) 237 articles ont atteint la cotation 3. 77,87% de ces articles, sont des magnétiques et 11,91% des copies. 3) Désherbage En 2013, 545 éléments ont été vérifiés en vue d un désherbage, certains titres en effet, peuvent compter jusqu à 22 copies. L objet de cette vérification est de vérifier bobine par bobine, l état physique des éléments de manière à ne retenir pour la conservation, que les 2 ou 3 en meilleur état afin de ne pas surcharger les stocks d éléments qui ne pourront retrouver les écrans de par leur état physique et la mutation du dispositif global de diffusion du cinéma. Outre la vérification ponctuelle de certains titres (Okoumé, Adieu Philippine) les chantiers de vérification ont concerné les dépôts suivants : Argos, Leenhardt, Institut Français, films de Robert Enrico. Un peu plus de la moitié des éléments vérifiés a pu être détruite, soit près de 600 articles. 4) Destruction Pour 2013, 141 dossiers ont été créés, 96 courriers ont été envoyés. 6

7 - 49 dossiers ayant pour motif «copies en mauvais état» soit 560 articles dossiers ayant pour motif «éléments atteints par le syndrome du vinaigre» soit 796 articles dossiers ayant pour motif «éléments en surnombre» soit 526 articles dossiers ayant pour motif «éléments sans intérêt pour la conservation» ou/puis «éléments obsolètes» soit 98 articles dossiers ayant pour motif «nitrates en décomposition» soit 57 articles. 3 dossiers «éléments en surnombre» ont été retirés par les ayants droits. De plus, 10 avis de rejets ont été générés suite à des nouveaux dépôts, 2 ont fait l objet d un retrait. 162 boites ont été détruites. Analyse et gestion documentaire des collections Des ensembles de type monographique ou thématique ont été constitués afin de traiter de façon cohérente les collections non encore décrites au niveau documentaire, comme par exemple les films français produits entre 1958 et 1968 (préparation d une programmation tenue en décembre 2013 ) ou corpus « ». Parallèlement s est poursuivi le traitement du reliquat des films présentés devant la Commission du Patrimoine Cinématographique de 2007 à 2011 (années traitées 2008 et 2009 pour le CNC et 2007 pour la Cinémathèque de Toulouse). 100 dossiers d analyse en vue de restauration ont été pris en charge auxquels il faut ajouter le travail réalisé pour le traitement des films documentant le premier conflit mondial. 918 fiches de la base «Lise» ont été diffuées au niveau 2 (enrichissement documentaire au-delà de l identification non ambiguë des films ; mots-clés) sur le site internet des Archives françaises du film du CNC (pour rappel, 805 fiches avait été diffusé en 2012). Cette augmentation est due en partie à la préparation du cycle «58-68, retour sur une génération. Vers un nouveau cinéma français» et la publication de l ouvrage éponyme accompagnant la programmation. Sur cette thématique une exploration approfondie des collections a systématiquement débouché sur la description au «niveau 2» de «Lise» de chaque film concerné. Un travail de reprise du catalogage des films «Lumière» a été entamé en 2013 en collaboration avec la Cinémathèque française et l Institut Lumière. L idée est de reprendre le travail réalisé il y a vingt ans afin que le catalogue Lumière soit mis en conformité avec les normes actuelles de description documentaire. La restauration des films «hors catalogue» et «hors production» est programmée dans ce cadre ainsi que leur prise en charge documentaire, travail jamais réalisé à ce jour. Sauvegarde et restauration des collections Les activités du laboratoire ont été perturbées par un long processus administratif de désignation des prestataires en charge des marchés publics de travaux de restauration et de numérisation. Une part importante des travaux a été prise en charge par les équipes en interne. 10 copies 35 mm ont été tirées notamment pour la rétrospective 58/68, retour sur une génération, 40 films de format court restaurés et 26 sauvegardés. Deux longs métrage ont connu une restauration numérique : D Goda de Louis Schittly et Daniel Schlosser (film de 1975 tourné en 16 mm 7

8 et en alsacien, témoignage sur la revendication d une identité régionale et le «retour à la terre») et la version française de Goha de Jacques Baratier (1959), film dont les négatifs ont été confiés par le Ministère de la culture tunisien au CNC pour restauration. Ce travail a été suivi par la fille du réalisateur Diane Baratier qui a accompagné le film lors de ses présentations à Canne Classic s, au festival Lumière à Lyon et au MOMA à New-York. Statistique du développement du laboratoire des Archives françaises du film du CNC : Négatif : m Marron : m Positif : m Total : m, dont m de malfaçon (8,6%) Shoot : m dont 505 m de malfaçon (3%) 282 courts et longs métrages ont été numérisés pour enrichir l offre de consultation pour les chercheurs à la Bibliothèque nationale de France et sur le site du CNC à Bois d Arcy. Par ailleurs 89 films du corpus 1914/1918 ont été numérisés et mis en ligne sur les sites des Archives françaises du film du CNC et de EFG1914. Valorisation des collections 1) Statistiques de la consultation pour 2013 : 109 nouveaux chercheurs ont été accrédités. Nombre de consultants : - BnF : le nombre de consultation est en augmentation régulière, se situant autour de 250 consultants. Cette augmentation s explique par d une part le travail de présentation des collections numérisées auprès des étudiants des universités d Ile de France et l augmentation très nette de l offre numérisée du CNC qui se situe aujourd hui autour de titres recouvrant la totalité de l histoire du cinéma jusque dans les années CNC à Bois d Arcy : 116 consultations ; nombre de boîtes sorties : 1100 (pour rappel, 220 consultations en 2012, 1815 boîtes mouvementées). 2) Visites et ateliers (publics empêchés) : 6 visites du site de Bois d Arcy ont été organisées pour des associations œuvrant dans les domaines socio-éducatif et culturel. 7 visites du site et des différents services organisées pour des groupes d étudiants La Direction du patrimoine a établi un partenariat avec la mission des conseillers de probation d ile de France qui a conduit à l organisation de projections à la maison d arrêt de Bois d Arcy, à raison 8

9 d une par mois depuis avril 2013 (entre 30 et 40 spectateurs par séance et la maison d arrêt de Villepinte depuis novembre 2013 (entre 9 et 15 spectateurs par séance). 3) Prêts des collections 300 dossiers de prêts ont été traités correspondants à la mise à disposition de 798 éléments (vidéo ou matériel photochimique), dont 517 éléments pour projections (14 éléments pour extraits pour une production composite ; 71 éléments pour travaux vidéo, éditions DVD, numérisation ; 163 consultations en vue de programmation ou d accès aux collections ; 6 Courte citation à des fins pédagogique et scientifique ; 27 non définis) La diffusion à partir de fichiers ou de bétanumériques et de DVD a augmenté, soit 65 titres (Le jour le plus court/ catalogue de l agence du court et Musée Cluny, les 5 séances à l Hybride de Lille, les conférences au Palais de Tokyo, Conférence de Thierry Lefebvre dans le cadre de la fête de la science, Festival de Clermont-Ferrand). La diffusion culturelle a concerné 119 partenaires, 83 en France et 36 à l étranger A l étranger Les institutions étrangères sont : le British Film Institute (3 longs métrages muets sur le thème de la Mode), Cinemateket - Svenska Filminstitutet, la Cinémathèque de Finlande (reprise de la programmation sur la cinéma fantastique en France), la Cineteca di Bologna, le Deutsches Filminstitut, la Filmoteca de Catalunya,le Giornate del Cinema Muto de Pordenone, l Instituto Valenciano de Cinematografia ; le National Film and Sound Archive of Australia, l Österreichisches Filmmuseum et l Austrian Film Museum, le Pacific film Archive, la Slovenian Cinematheque Slovenska Kinoteka et le Festival Ambulante à la Cinémathèque mexicaine Festivals : IDFA-International Documentary Film Festival, Yamagata International Documentary Film Festival, Academy Foundation, Arsenal - Institut für Film und Videokunst, Barbican Art Gallery, Bard collège, Edinburgh International Film Festival, Filmmuseum im Münchner Stadtmuseum, Filmpodium der Stadt Zürich, Harvard film Archive, The Film Society of Lincoln Center, Whitechapel Gallery Le Festival dei Popoli à Florence en Italie,consacré au cinéma documentaire, a ouvert une programmation sur l'avant-garde documentaire français et le Centre de Ressources Audiovisuelles BOPHANA au Cambodge a programmé 2 films de Norodom Sihanouk à l occasion du premier festival Memory. University of Columbia Berkeley (2 films), Festival du film francophone à Athènes, Film Society Lincoln Center (hommage à Carlos Diegues), Institutions françaises : Institut Français d'athènes, Institut français du Japon, Institut Français du Liban à Beyrouth. L Institut Français d Israël a contribué avec les collections du CNC au 1 er festival de films muets dans les Cinémathèques de Tel-Aviv, Jérusalem et Haïfa. Consulat Général de France à Shanghai 9

10 En France : Festivals Les partenariats avec des manifestations se sont renouvelés : Les rendez-vous de l histoire de Blois, Cinéma L'Apollo à Chateauroux, Festival d Anères, Autour du 1er mai, Festival Lumière à Lyon, Festival chinois de Paris, Festival de Compiègne, Festival de Bois d Arcy, Festival d Annecy, Festival Ecrans Mixtes, Festival international des cinémas d Asie, Zoom Arrière (Toulouse), Festival de Douarnenez, Festival de Clermont-Ferrand, 2 films Voyage vers l'infini de Paul de Roubaix (1951) et Volvox de jean Comandon (1911) ont été inclus dans une programmation «La Science et le cinéma» rassemblant film anciens et contemporains, projeté à l occasion de 3 séances. Une séance à L Hybride de Lille a été consacrée à la reprise de ce programme traversant l histoire du cinéma. Cannes Classic s programmation du festival de cannes dédiée aux films de patrimoine a présenté une restauration, effectuée au laboratoire des Archives françaises du film du CNC (en collaboration avec Eclair), du film Goha de Jacques Baratier. Cette restauration a également été montrée au festival Lumière à Lyon et au Moma de New-York, occasion pour laquelle une copie 35 mm a été réalisé à partir de la restauration numérique. Le Festival de l histoire de l art à Fontainebleau, a proposé 3 films de Jean Comandon à l occasion d une table ronde «Filmer la science». Le Festival de La Rochelle a inscrit 4 films restaurés par le CNC dans la rétrospective Max Linder. Un hommage à Michel Simon a été rendu dans le cadre de la réouverture historique de la salle de cinéma Eden Théâtre de La Ciotat. Les États Généraux du Film Documentaire à Lussas consacraient sa programmation Histoire(s) de doc à la Belgique : ont été ainsi projetés les courts-métrages Big Bill blues (Low Light and Blue Smoke) (1956) de Jean Delire, et Joseph Plateau, théoricien de l animation (1978) de Françoise Levie et Pierre Levie issue des collections du CNC. Les Rencontres Cinéma de Gindou ont laissé carte blanche à la Cinémathèque de Toulouse et au CNC pour la conception d une programmation «Quelques rôles de second plan avant la célébrité», 3 séances ont été nourries par les films restaurés aux Archives françaises du film. Festival Image par Image (Ecran V.O) à Argenteuil La ville de Beauvais a proposé à l occasion des Journée du Patrimoine Le Miracle des loups de Raymond Bernard (1924), la ville de Paris dans les mêmes circonstances à fait le choix du film d André Sauvage, Etudes sur Paris, (1925). A ces interventions ponctuelles il faut ajouter les relations suivies avec les Cinémathèques : Cinémathèque française, Cinémathèque de Toulouse, Cinémathèque de Grenoble, Cinémathèque de Saint-Etienne, Institut Jean-Vigo etc. ainsi que d autres institutions culturelles de premier plan : La 10

11 Bibliothèque nationale de France, le Forum des images, l Auditorium du Louvre et différents musées (Guimet, Cité de l Architecture, Musée des beaux-arts de Marseille etc.). Le Jour le plus court 4) Projets spécifiques - Un programme de 6 courts métrages autour de la programmation 58/68 a été mis à la disposition du catalogue monté par l Agence du court-métrage pour cette manifestation (Tours 1959 / Zaa, petit chameau blanc /Sophie et les gammes / L'Araignéléphant / La Balade d'emile / Giraglia). 50 téléchargements individuels des films ont été opérés, et un pour le montage dans sa totalité. - 4 montages de films ont été conçus et réalisés autour de la tapisserie de la Dame à la Licorne du Musée de Cluny, pour une diffusion en boucle dans le Musée en journée, et pour 3 séances dans l après-midi et en soirée. Ces séances ont rassemblé 175 personnes. Commémoration de la Première guerre mondiale : - Projet EFG1914 : le CNC, relais des autres institutions françaises sur le portail EFG, a œuvré pour la mise en ligne de 89 films issus des collections de l ECPAD, du Musée Albert Kahn et du CNC. Début 2014 le corpus devrait atteindre quelques 150 films. - Les journées de la «Grande collecte» Europeana se sont tenues du 09 au 16/11/2013 dans différentes archives départementales, cinémathèques et à la Bibliothèque nationale de France. Un montage de films mis en ligne sur le site EFG1914 a été diffusé dans les lieux de collecte. La direction du patrimoine a conçu avec la direction de la communication du CNC un flyer distribué en régions afin de sensibiliser les publics à cette collecte. - La direction du patrimoine a participé à une journée d études organisée en partenariat par la Maison de l Image de basse Normandie et l IUFM/Université de Basse Normandie, intitulée «De l histoire au cinéma, du cinéma à l enseignement. A propos de quelques œuvres de Bertrand Tavernier». Elle a présenté Après les combats de Bois-le-Prêtre (1915), The Work of the Civilian Division of the American Found for French Wounded (1924) - Deux programmes de courts métrages pour le dispositif Collège au cinéma pour la rentrée Ils seront proposés à la validation du comité national en mars 2014 Cinéma d animation La direction a poursuivi le suivi des séances pédagogiques autour de l histoire du cinéma et du cinéma d animation à destination des élèves des écoles inscrites au sein du RECA (Réseaux des écoles françaises du cinéma d animation) à Paris, Angoulême, Valence. Dans la perspective de l exposition organisée au Musée-Château d Annecy en 2015, l inventaire et l indexation du fonds Alexeieff a été poursuivi. Programmation 58/68 retour sur une génération La programmation 58/68 : retour sur une génération, vers un nouveau cinéma français a permis de présenter 43 films au Centre Wallonie Bruxelles du 9 au 20 décembre, en rendant ainsi hommage à 11

12 tous les auteurs et réalisateurs moins connus que ceux rassemblés sous la bannière de la Nouvelle Vague, mais qui ont eux aussi porté cette génération. Cette programmation a mobilisé l ensemble des équipes sur des travaux de recherche de matériel, de descriptions documentaires et de tirage au laboratoire. Un ouvrage édité par le CNC a été élaboré à partir de cette programmation, en abordant sous différents angles les lignes de force de cette période exceptionnelle. Conception de ciné-concert En partenariat avec le LUX de Valence, a été organisé le ciné-concert de Simone de Donatien, avec Pascal Contet à l accordéon. A l occasion des rencontres Ecoles Cinéma et musique, organisées à la Cité de la musique par le CNC, L Assassinat du duc de Guise (1908) dont la musique (Camille Saint-Saens) fut la première conçue pour un film a été diffusé. La captation d un ciné-concert de ce film a été intégré dans l exposition «Musique et Cinéma». Le Festival de Vila Condé (Portugal) a présenté un Ciné-concert de Bucking Broadway de J. Ford Le renouvellement du partenariat avec le Festival d Anères s est articulé autour du prêt du Miracle des loups (Raymond Bernard 1924) et l organisation d un atelier pédagogique autour du film La Fille de Carthage d Albert Samama-Chikli. La Direction du patrimoine a apporté son concours à la conception du premier festival Viva Patrimoine, en décembre 2013 qui s est tenu au Lux à Valence autour d une réflexion sur le croisement des problématiques de restauration au cinéma et dans les beaux-arts. Programmations et rencontres ce sont succédées sur deux jours autour de cette thématique. Gestion du catalogue des films Etat : consolidation de l inventaire des films appartenant à l Etat 5) Mise en ligne de contenus éditoriaux et fréquentation du site internet Le site internet des Archives françaises du film du CNC a connu une très nette hausse de fréquentation avec visiteurs en Cette situation s explique par le renouvellement des formes de valorisation du patrimoine cinématographique sur ce site : nouvelle maquette de la «newsletter», nouvelle présentation de certains parcours pour en permettre une meilleure visibilité, nouvelle rubrique : «Il y a 100 ans un film» (mise en ligne d un film et de sa revue de presse en régions au moment de sa sortie en salles). Trois nouveaux parcours thématique ont également été proposés au public sur le cyclisme, l Indochine (en échos à l exposition proposée au Musée des Invalides et à la rétrospective organisée au Musée Guimet) et la représentation du Liban dans les collections suite à la mission effectuée par le président de la Fiaf à Beyrouth. Un parcours a également été conçu pour accompagner la rétrospective 58 /68, retour sur une génération afin d accompagner la rétrospective qui s est tenue du 10 au 20 décembre2013 au centre Wallonie-Bruxelles à Paris 12

13 Un catalogue de l ensemble des films programmés depuis 2007 est aujourd hui en ligne, constituant un reflet de l activité de l institution et une aide précieuse pour les programmateurs. Les Archives françaises du film du CNC sont le partenaire français du dispositif européen EFG1914 qui vise à mettre à disposition du public un large corpus de film documentant la première guerre mondiale. Les 89 films mis en ligne au 31 décembre ont attiré 6217 visiteurs français et anglophones. La diversité des films exposés et la spécificité du fonds scientifique présenté relatif au conflit en assurent le succès. Préparation des données pour la prochaine plateforme de description documentaire des collections cinématographiques patrimoniales Plate-forme dont la conception collaborative s est poursuivie en Dans la perspective de la migration vers ce nouvel outil, les équipes de la direction du patrimoine ont participé aux chantiers méthodologiques de reprise des données de «Lise». Des réunions bilatérales CNC-Cinémathèques française concernant la gouvernance des données et leur rapprochement dans le futur outil de production documentaire ont été organisées toute l année, dont les premiers résultats tangibles portent sur les zones de saisie des prochaines fiches «Personnalités». Le groupe de réflexion dit «Charte numérique», visant à produire les règles de nommage de tous les fichiers numériques appelés à être pris en charge par la partie Digital Asset Management (DAM) de la future plate-forme a été piloté par le service informatique du CNC. Par ailleurs un important travail de «nettoyage» des données est en cours. Il a concerné les «personnalités» au nombre de enregistrées dans la base. Le nettoyage de ces fiches concerne d une part celles qui sont en doublons, d autres part les homonymes et les filmographies rattachées. Un outil spécifique a été conçu par la société conceptrice de Lise pour fixer les fiches des personnalités revues. Aujourd hui 8700 fiches sont à jour. Les tables de référence ont également fait l objet d une expertise. Certaines d entre elles contrôlant aussi bien la nature des supports que la politique de stockage ont nécessité un important travail d harmonisation afin de pouvoir éliminer un certain nombre de valeurs obsolètes. Sur les 23 valeurs présentes dans ces tables, une dizaine a pu être supprimée après étude et rationalisation des articles liés (traitements en masse par scripts informatiques et traitement manuel au cas par cas). La table «Désignation des éléments» comportait 112 valeurs. 31 valeurs ont pu être supprimées et 16 nouvelles qui faisaient défaut ont été créées. Cette tâche a signifié des ateliers de travail avec les différentes équipes afin de recueillir leurs pratiques et éclaircir le sens des termes employés. Hormis le nettoyage direct des valeurs dans Lise (traitements en masse par scripts informatiques et traitement manuel au cas par cas). 13

Les Archives françaises du film du CNC

Les Archives françaises du film du CNC Les Archives françaises du film du CNC Historique 1969 Création des Archives françaises du film du CNC à l initiative d André Malraux, ministre de la Culture, afin que soient pris en charge, par l État,

Plus en détail

Numérisation et valorisation des fonds patrimoniaux dans les collectivités

Numérisation et valorisation des fonds patrimoniaux dans les collectivités Numérisation et valorisation des fonds patrimoniaux dans les collectivités Les Archives municipales d Aubervilliers David Desbans Archives municipales et Documentation d Aubervilliers Objectifs et enjeux

Plus en détail

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux archivistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en archives pour des

Plus en détail

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Institut national de l audiovisuel (INA) lance l opération Ina Mémoires partagées Automobile. Cet appel à contribution

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» L édition de CD/DVD Rapport rédigé par Peter Stockinger

Plus en détail

L accessibilité pour les contenus audiovisuels : cinéma, télévision, internet

L accessibilité pour les contenus audiovisuels : cinéma, télévision, internet www.retourdimage.eu L accessibilité pour les contenus audiovisuels : cinéma, télévision, internet Diane Maroger - présidente fondatrice de Retour d image Programme, depuis 2003 des films adaptés aux publics

Plus en détail

MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE

MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE MINISTERE DE L HABITAT, DE L URBANISME ET DE LA POLITIQUE DE LA VILLE JOURNEE PORTES OUVETRES Jeudi 27 septembre 2012 DEMATERIALISATION DES ARCHIVES Pour un meilleur accès à l information 1 PLAN Archivage

Plus en détail

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université

Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université Image, cinéma et audiovisuel, de l école à l université La première pratique culturelle des jeunes est celle de l image, sous toutes ses formes et sur tous ses supports : cinéma, photo, télévision, jeux

Plus en détail

Archives du Conseil de l'europe

Archives du Conseil de l'europe Archives du Conseil de l'europe 21 janvier 2004 Rapport d activités 2003 1 Rôle des archives Un rapport sur "Le rôle des archives centrales" 1 a été élaboré, à la demande de la direction, pour faciliter

Plus en détail

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son CIEL! LES NOCTAMBULES Depuis sa création en 1997, Ciel! Les Noctambules milite en faveur du court-métrage et de la création

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Culture du documentaire, connaissance du milieu, initiation aux techniques et aux savoir-faire professionnels UE.1 Histoire des courants et des formes

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

c Mme c Mr Nom :... Prénom :... Nationalité :... Adresse :... Tél. :... Fax :... E-mail :... Biographie (5 lignes max) : ... ...

c Mme c Mr Nom :... Prénom :... Nationalité :... Adresse :... Tél. :... Fax :... E-mail :... Biographie (5 lignes max) : ... ... AFRICA - is - NOW! du 19 au 25 novembre 2015 paris - les lilas - porto novo - lomé formulaire d inscription LA RÉALISATION À RETOURNER COMPLET ET SIGNÉ AVANT LE 15 JUILLET 2015. c Mme c Mr Nom :... Prénom

Plus en détail

Demande de soutien sélectif

Demande de soutien sélectif SÉRIE TV D ANIMATION OU SPÉCIAL TV Soutien au développement Dossier 2016 Version octobre 2015 Demande de soutien sélectif Vous trouverez dans ce document le règlement du soutien sélectif de Ciclic au développement

Plus en détail

MINIMAOUSSE 4 Règlement du concours. Candidats / Équipes

MINIMAOUSSE 4 Règlement du concours. Candidats / Équipes MINIMAOUSSE 4 Règlement du concours Candidats / Équipes Le concours est ouvert aux étudiants de niveau L3 ou au-delà*, inscrits pour l année universitaire 2008/2009 ou 2009/2010 dans une école tunisienne

Plus en détail

Charte des musées muséomixés

Charte des musées muséomixés Charte des musées muséomixés Les fondamentaux de Museomix Museomix propose d imaginer le musée et de se l approprier : ouvrir de nouvelles perspectives, construire d autres représentations du musée et

Plus en détail

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Commune du Taillan Médoc - Hôtel de Ville Place Michel Réglade 33320 Le Taillan-Médoc Tél: 05 56 35 50 60 ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet 1 CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet ENTRE : Le ministère de la Culture et de la Communication situé 182, rue Saint-Honoré - 75033 Paris

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

Brief - supports visuels Festival Silence, on court! édition 2011

Brief - supports visuels Festival Silence, on court! édition 2011 Brief - supports visuels Festival Silence, on court! édition 2011 Résumé de la demande : Recherchons jeune graphiste pour concevoir le visuel de la 4ème édition du Festival «Silence, on court!» Cette nouvelle

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

En 2010, DOCUMATION a confirmé sa position de leader sur le marché, réunissant cette année 150 exposants et 6589 professionnels sur les deux jours.

En 2010, DOCUMATION a confirmé sa position de leader sur le marché, réunissant cette année 150 exposants et 6589 professionnels sur les deux jours. En 2010, DOCUMATION a confirmé sa position de leader sur le marché, réunissant cette année 150 exposants et 6589 professionnels sur les deux jours. Côté exposition : Le salon a vu sa fréquentation augmenter

Plus en détail

Cinéma & audiovisuel. l'action et Les aides de la région. www.iledefrance.fr

Cinéma & audiovisuel. l'action et Les aides de la région. www.iledefrance.fr Cinéma & audiovisuel l'action et Les aides de la région www.iledefrance.fr Pour préserver la diversité de création, développer l économie et conforter l emploi du secteur cinématographique et audiovisuel

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 ELEMENTS DE CONTEXTE

PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 ELEMENTS DE CONTEXTE PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 RÉSEAU DES ALLIANCES FRANCAISES EN CHINE : ELEMENTS DE CONTEXTE OBJECTIFS Ce document a pour objectif de structurer la programmation culturelle du réseau des Alliances françaises

Plus en détail

1. http://gallica.bnf.fr 2. http://www.theeuropeanlibrary.org 3. http://www.europeana.eu

1. http://gallica.bnf.fr 2. http://www.theeuropeanlibrary.org 3. http://www.europeana.eu Signature d un partenariat entre la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg et la Bibliothèque nationale de France en vue du développement de la bibliothèque numérique de la BNU, première

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

DEMANDE DE LABELLISATION

DEMANDE DE LABELLISATION DEMANDE DE LABELLISATION Type d organisation / raison sociale DEMANDEUR Nom de l organisation Adresse postale Téléphone Courriel Adresse du site internet de l organisation Nom du contact Adresse postale

Plus en détail

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat En perspective de la Conférence Mondiale des Nations Unies sur le Climat qui se tiendra à Paris en décembre

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

REGLEMENT Festival Biarritz Amérique Latine 24ème édition 28 septembre au 4 octobre 2015

REGLEMENT Festival Biarritz Amérique Latine 24ème édition 28 septembre au 4 octobre 2015 REGLEMENT Festival Biarritz Amérique Latine 24ème édition 28 septembre au 4 octobre 2015 Le Festival a pour objet de promouvoir, défendre et encourager la connaissance des cinémas et cultures d'amérique

Plus en détail

DEMANDE DE LABELLISATION

DEMANDE DE LABELLISATION DEMANDE DE LABELLISATION Type d organisation / raison sociale DEMANDEUR Nom de l organisation Adresse postale Téléphone Courriel 1 Adresse du site internet de l organisation Nom du contact Adresse postale

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

Fiche technique 3. I- Normes pour les équipements destinés à accueillir des activités culturelles dans un établissement pénitentiaire

Fiche technique 3. I- Normes pour les équipements destinés à accueillir des activités culturelles dans un établissement pénitentiaire 1 Fiche technique 3 Les espaces destinés à accueillir des activités culturelles dans les services et établissements du ministère de la Justice et des Libertés I- Normes pour les équipements destinés à

Plus en détail

Préambule. Tels sont les objectifs du projet «Bibliothèque virtuelle de Clairvaux- 1472».

Préambule. Tels sont les objectifs du projet «Bibliothèque virtuelle de Clairvaux- 1472». 1 Préambule La fondation en 1115 de l abbaye de Clairvaux, par le futur saint Bernard, constitue à l époque un événement non seulement religieux, mais aussi politique et culturel d importance. La bibliothèque,

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Culture Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction Marjolaine

Plus en détail

29 ème Festival International du Film Francophone de Namur 3 10 octobre 2014

29 ème Festival International du Film Francophone de Namur 3 10 octobre 2014 29 ème Festival International du Film Francophone de Namur 3 10 octobre 2014 Le 29 ème Festival International du Film Francophone (FIFF) se déroulera du 3 au 10 octobre 2014 à Namur. L Asbl Festival International

Plus en détail

Réseaux sociaux professionnels et formation de formateurs De VizaFLE à IFprofs. Thessalonique, 17 octobre 2014

Réseaux sociaux professionnels et formation de formateurs De VizaFLE à IFprofs. Thessalonique, 17 octobre 2014 Réseaux sociaux professionnels et formation de formateurs De VizaFLE à IFprofs Thessalonique, 17 octobre 2014 VizaFLE en quelques mots : - Ouvert en Roumanie en 2011 à l adresse http://roumanie.vizafle.com,

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre LE DOCUMENTAIRE : ÉCRITURES DES MONDES CONTEMPORAINS Master 2 Professionnel DEMC (2013-2014) PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Bloc 1 : Culture du documentaire, connaissance du milieu,

Plus en détail

Centre Ressources Création musicale contemporaine : "CIMNthèque" : page 2

Centre Ressources Création musicale contemporaine : CIMNthèque : page 2 Centre Ressources Création musicale contemporaine : "CIMNthèque" : page 2 Collection de l'association Heure Exquise! : page 3 Fonds autour de la chorégraphe Joanne Leighton, 1992- : page 5 Page 1 Centre

Plus en détail

Appel à exposition de produits éco-conçus

Appel à exposition de produits éco-conçus Appel à exposition de produits éco-conçus Colloque Eco-conception 2016 Les 2 et 3 mai 2016 à St-Etienne Co organisateurs : : Le présent document constitue le cahier des charges de l appel à projets «Exposition

Plus en détail

Hier : documentaliste en IST / demain : chargée d enseignement en ligne pour la réalisation de MOOC : quel chemin parcouru?

Hier : documentaliste en IST / demain : chargée d enseignement en ligne pour la réalisation de MOOC : quel chemin parcouru? Hier : documentaliste en IST / demain : chargée d enseignement en ligne pour la réalisation de MOOC : quel chemin parcouru? Retour d expérience Isabelle Rey (Inria) FréDoc 2015, Sainte-Foy-Lès-Lyon, 30

Plus en détail

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Master 2 Professionnel «Production et diffusion musicale» Nouvelle formation 2013/2014 Le master 2 production et diffusion musicale est une

Plus en détail

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux documentalistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en documentation

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC?

COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC? BOÎTE A OUTILS Diffusion Auteur Suzanne Hême de Lacotte Date 2015 Descriptif COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC? Éléments de synthèse d'une formation intitulée «Actions culturelles et cinéma

Plus en détail

«Montrer ce qu il y a derrière les images qui remplissent le monde» Costa Gavras, ouverture de la Rencontre

«Montrer ce qu il y a derrière les images qui remplissent le monde» Costa Gavras, ouverture de la Rencontre «Rencontre nationale Collège au cinéma» : «Montrer ce qu il y a derrière les images qui remplissent le monde» Costa Gavras, ouverture de la Rencontre La rencontre nationale Collège au cinéma se déroulait

Plus en détail

Direction de projets audiovisuels et numériques

Direction de projets audiovisuels et numériques Université de La Rochelle Arts, Lettres, Langues MASTER Langues étrangères appliquées Direction de projets audiovisuels et numériques Alternance Objectifs de la formation Formation uniquement accessible

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

arts en résidence réseau national

arts en résidence réseau national arts en résidence réseau national Le réseau Fédérer, mutualiser, structurer Mise en réseau et en action Outils Les résidences Principaux critères des membres Conditions d adhésion Une charte commune Membres

Plus en détail

Les origines du dépôt légal

Les origines du dépôt légal Intervention Eric Le Roy FIAF 2015 Le dépôt légal en France Histoire et perspectives INTRODUCTION Le dépôt légal des films sur support photochimique existe en France depuis le décret de 1977, qui l a placé

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS

L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS L OPTION CINÉMA AUDIOVISUEL AU LYCÉE ALBERT CAMUS QU EST- CE QUE L OPTION CINÉMA- AUDIOVISUEL? L option Cinéma Audiovisuel (CAV) fait partie des enseignements artistiques proposés au lycée. Le lycée Albert

Plus en détail

Compte-rendu Point d étape sur l offre labellisée

Compte-rendu Point d étape sur l offre labellisée Compte-rendu Point d étape sur l offre labellisée PARTICIPANTS PLATEFORMES Allomusic VOD Mania Vaziva Orange Vidéo @ Volonté Beezik Universal Ecompil Fnac Arte VOD Quickpartitions Alter Musique Qobuz Every

Plus en détail

Manuel d utilisation de l outil collaboratif

Manuel d utilisation de l outil collaboratif Manuel d utilisation de l outil collaboratif Réf OCPD-V2 Page 1 / 24 a mis en œuvre un outil collaboratif qui permet de partager des informations entre collaborateurs. Il permet à des utilisateurs travaillant

Plus en détail

Le websig FFRandonnée :

Le websig FFRandonnée : Le websig FFRandonnée : un outil de référence dédié à la gestion des itinéraires de randonnée De nouvelles compétences à acquérir pour les bénévoles Outils ESRI utilisés : ArcGIS Desktop Standard ArcGIS

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail

Fachtagung 2013 / Journée professionnelle 2013

Fachtagung 2013 / Journée professionnelle 2013 Fachtagung 2013 / Journée professionnelle 2013 Jenseits des Online-Katalogs. Neue Wege der Vermittlung im Informationszeitalter Au-delà des inventaires en ligne. Nouveaux moyens de diffusion à l ère de

Plus en détail

Bibliothèques C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E

Bibliothèques C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Bibliothèques C H I F F R E S C L É S 2 0 13 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Département des études, de la prospective et

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Intitulé du projet : Actions innovantes pour améliorer l insertion professionnelle des étudiants boursiers inscrits en Master 2

Intitulé du projet : Actions innovantes pour améliorer l insertion professionnelle des étudiants boursiers inscrits en Master 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

Le système des medias dans le cadre des BIBLIOTHEQUES

Le système des medias dans le cadre des BIBLIOTHEQUES Le système des medias dans le cadre des BIBLIOTHEQUES Modele: Bibliothèque Nationale de France Par: Adina Epure Francois Xavier Bouvier Inalco, 2009 Le système de communication des bibliothèques Culture

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

COFIM site internet Validation de la proposition définitive

COFIM site internet Validation de la proposition définitive 3/03/2010 COFIM site internet Validation de la proposition définitive Frédéric HOPITAL 847 Route de Saint-Vincent 69440 Saint-Laurent-d Agny tél. 04 26 01 71 30 / 06 78 82 46 74 fh@hopitalcom.com siren

Plus en détail

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION DU 26 MARS AU 26 JUIN 2016 UN PARTENARIAT ENTRE TROIS GRANDS MUSÉES EUROPÉENS Autoportraits, de Rembrandt au selfie est la première exposition

Plus en détail

de la Cinémathèque française Charte du patrimoine

de la Cinémathèque française Charte du patrimoine de la Cinémathèque française Charte du patrimoine sommaire Introduction 3 --------------------------------------------------------------------------------------- o1 LA POLITIQUE D ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS

Plus en détail

la face cachée des archives

la face cachée des archives la face cachée des archives LA FACE CACHÉE DES ARCHIVES Protection au titre des monuments historiques Première Participation Payant Ouverture exceptionnelle Accès handicapés paris ARCHIVES DÉPARTEMENTALES

Plus en détail

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble Formation permanente nationale CAHIER DES CHARGES DE LA PRESTATION «Captation audio/vidéo et enrichissement d un support de diffusion multimédia des conférences d un séminaire de formation, à des fins

Plus en détail

La mise en ligne des collections Le portail documentaire du musée du quai Branly

La mise en ligne des collections Le portail documentaire du musée du quai Branly Séminaire «Muséologie, Muséographie et nouvelles formes d adresse au public» Centre Pompidou, Paris, 13 juin 2007 La mise en ligne des collections Le portail documentaire du musée du quai Branly Françoise

Plus en détail

PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014

PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE 4 Axes Stratégiques 10 Objectifs Opérationnels NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 5 Instances Techniques et de Pilotage : Comité annuel régional élargi des partenaires

Plus en détail

APPEL À PROJET "PARIS-VARSOVIE" GREC / Studio Munka S.F.P.

APPEL À PROJET PARIS-VARSOVIE GREC / Studio Munka S.F.P. APPEL À PROJET "PARIS-VARSOVIE" GREC / Studio Munka S.F.P. Producteur de premiers courts métrages depuis plus de 40 ans, le GREC* désire poursuivre son travail dans un contexte international en s associant

Plus en détail

Pédagogie active numérique : MOOC, cartable et bibliothèque numérique, formation des étudiants à la BDIC

Pédagogie active numérique : MOOC, cartable et bibliothèque numérique, formation des étudiants à la BDIC Pédagogie active numérique : MOOC, cartable et bibliothèque numérique, formation des étudiants à la BDIC Une institution patrimoniale dans l université Bibliothèque, musée, centre d archives spécialisé

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SECRÉTARIAT D ÉTAT CHARGE DE LA PROSPECTIVE ET DU DÉVELOPPEMENT DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SECRÉTARIAT D ÉTAT CHARGE DE LA PROSPECTIVE ET DU DÉVELOPPEMENT DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SECRÉTARIAT D ÉTAT CHARGE DE LA PROSPECTIVE ET DU DÉVELOPPEMENT DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Délégation aux usages de l Internet APPEL A PROJETS E-FORMATION

Plus en détail

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS 1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS Parallèlement aux activités d échange et d organisation des rencontres et du séminaire thématique, nous avons réalisé durant les premières phases

Plus en détail

Dispositif départemental d aide à la création et à l édition

Dispositif départemental d aide à la création et à l édition Direction de la culture Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône Dispositif départemental d aide à la création et à l édition Année 2013 Littérature / Patrimoine / Arts visuels Date limite de dépôt

Plus en détail

LA POLITIQUE DOCUMENTAIRE DU LYCEE FRANÇAIS ANNA DE NOAILLES (2015-2018)

LA POLITIQUE DOCUMENTAIRE DU LYCEE FRANÇAIS ANNA DE NOAILLES (2015-2018) LA POLITIQUE DOCUMENTAIRE DU LYCEE FRANÇAIS ANNA DE NOAILLES (2015-2018) Le projet d établissement poursuit quatre objectifs prioritaires : - Favoriser la réussite de chacun des élèves dans le cadre d'un

Plus en détail

Mise en oeuvre d'office 365 Gestion de projet et conduite du changement

Mise en oeuvre d'office 365 Gestion de projet et conduite du changement La transformation digitale 1. Introduction 13 2. La transformation digitale 13 2.1 Les premières analyses 13 2.2 Les analyses actuelles 18 2.3 Les perspectives 28 3. Présentation d Office 365 29 3.1 Présentation

Plus en détail

Commission de récolement des dépôts d oeuvres d art. Base CDOA

Commission de récolement des dépôts d oeuvres d art. Base CDOA Commission de récolement des dépôts d oeuvres d art Base CDOA Mai 2012 1 2 Table des matières 1. Historique de la base...5 1.1 Pourquoi une base de données sur les dépôts...5 1.2 Mise en place de la base

Plus en détail

Registres paroissiaux et d'état civil : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), 1552-1908 : page 10

Registres paroissiaux et d'état civil : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), 1552-1908 : page 10 Archives du Théâtre de la Commune CDN d Aubervilliers : 1997-2013 : page 2 Cartes et plans, gravures : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), XIIIe siècle-1980 : page 4 Cartes postales : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis),

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT. CONTACT PLAN9 2 rue Boutaric / 21000 Dijon 03.71.19.73.39 www.assoplan9.com

DOSSIER DE PARTENARIAT. CONTACT PLAN9 2 rue Boutaric / 21000 Dijon 03.71.19.73.39 www.assoplan9.com DOSSIER DE PARTENARIAT CONTACT PLAN9 2 rue Boutaric / 21000 Dijon 03.71.19.73.39 www.assoplan9.com 1 PRÉSENTATION PLAN9 est une association de soutien et de promotion du cinéma, en particulier de ses formes

Plus en détail

Prix «Tremplin jeunes réalisateurs Ciné Regards Africains»

Prix «Tremplin jeunes réalisateurs Ciné Regards Africains» Prix «Tremplin jeunes réalisateurs Ciné Regards Africains» DOSSIER DE CANDIDATURE à retourner avant le 1 er décembre 2015 accompagné d'un justificatif de l'école et d'un lien internet pour visionner le

Plus en détail

PRESTATIONS DE RELATIONS PRESSE DANS LA PERSPECTIVE DE L OUVERTURE DE LA CITE INTERNATIONALE DE LA TAPISSERIE, A AUBUSSON, EN 2016

PRESTATIONS DE RELATIONS PRESSE DANS LA PERSPECTIVE DE L OUVERTURE DE LA CITE INTERNATIONALE DE LA TAPISSERIE, A AUBUSSON, EN 2016 MARCHES PUBLICS DE SERVICES SYNDICAT MIXTE DE LA CITE INTERNATIONALE DE LA TAPISSERIE ET DE L ART TISSE Avenue des Lissiers BP 89 23200 AUBUSSON Tél 05 55 66 66 66 - Fax 05 55 66 32 92 Courriel: contact@cite-tapisserie.fr

Plus en détail

Vade-mecum de l archivage des documents papier

Vade-mecum de l archivage des documents papier Vade-mecum de l archivage des documents papier sous la direction d Isabelle Neuschwander puis d Agnès Magnien, directrice des Archives nationales Version mise à jour au 21 mars 2011 1 Définitions Il est

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 1.0 PRÉAMBULE La présente politique est fondée sur les éléments suivants : Tel que stipulé dans la Loi sur les archives, la Commission scolaire doit

Plus en détail

ECOLE CENTRALE DE LILLE. Catalogue des prestations entreprises

ECOLE CENTRALE DE LILLE. Catalogue des prestations entreprises ECOLE CENTRALE DE LILLE Catalogue des prestations entreprises BUREAU DES ELEVES 2014-2015 Conférence Métier Intervention en amphithéâtre pour présenter votre entreprise et son secteur d activité Public:

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA Partie A Mathieu Lourdin Responsable du stage : Mme Flavia Ramelli Cours : stage professionnel Professeure : Mme Ariane Rezzonico Août-octobre 2014 1

Plus en détail

Rhône-Alpes Tourisme. Organisme en charge de la promotion touristique de la région. Association loi 1901

Rhône-Alpes Tourisme. Organisme en charge de la promotion touristique de la région. Association loi 1901 Rhône-Alpes Tourisme Organisme en charge de la promotion touristique de la région Association loi 1901 Président : Jean Besson / Directeur : Marc Béchet Aurélie DEVIF Responsable projet Rhône-Alpes IMAGES

Plus en détail

image/mouvement aide à la post-production

image/mouvement aide à la post-production Centre national des arts plastiques soutien à la création 2015 1 Ι 5 image/mouvement aide à la post-production Image/mouvement est un dispositif du Centre national des arts plastiques (CNAP) d aide au

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC Table des matières PRÉAMBULE ----------------------------------------------------------------------------------------------- 3 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

Site / expositions du Centre d histoire du travail de Nantes. > Avant Projet site Centre d Histoire du Travail de Nantes

Site / expositions du Centre d histoire du travail de Nantes. > Avant Projet site Centre d Histoire du Travail de Nantes > Avant Projet site Centre d Histoire du Travail de Nantes > Contexte Dans le cadre de la formation continue hypermédia de l Ecole de design de Nantes, Réalisation d un site Internet en situation de commande.

Plus en détail

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1 www.inmediats.fr 2 VERS DES AGORAS DE L innovation Partie 1 VERS DES AGORAS DE L innovation Inmédiats est un projet imaginé et construit par six centres de culture scientifique, technique et industrielle

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008. BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE

SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008. BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008 BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 Bibliothèque départementale de Lot-et-Garonne BP9 - Rue du Pont de Marot 47301 Villeneuve-sur-Lot tél : 05 53 40 14 40

Plus en détail

Responsable d antenne (de diffusion) DIFFUSION TELE FICHE METIER. «Responsable d antenne» APPELLATION(S) DU METIER. Responsable d antenne

Responsable d antenne (de diffusion) DIFFUSION TELE FICHE METIER. «Responsable d antenne» APPELLATION(S) DU METIER. Responsable d antenne Responsable d antenne (de diffusion) Version APPELLATION(S) DU METIER Responsable d antenne DEFINITION DU METIER Sous l autorité de la Direction d une chaîne de télévision, le responsable d antenne de

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LA RÉALISATION D UN DOCUMENTAIRE AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE DES MIGRANTS SUBSAHARIENS AU MAROC Programme : «Développement économique, social et humain de groupes vulnérables, femmes,

Plus en détail