Cadre de Plan de Prévention du Risque Routier de la ZAE CAPNORD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cadre de Plan de Prévention du Risque Routier de la ZAE CAPNORD"

Transcription

1 Association des Entreprises de la zone Capnord - Association loi N de Préfecture Cadre de Plan de Prévention du Risque Routier de la ZAE CAPNORD Il existe deux types de risques routiers qui seront pris en compte dans le Plan de Prévention du Risque Routier: le risque mission et le risque trajet. - Un accident de mission est un accident qui a lieu à l occasion d un déplacement nécessaire à l exécution du travail. Il est considéré comme un accident du travail. Dans un accident de mission, la responsabilité pénale du collaborateur peut être envisagée en cas d infraction au Code de la route ou d accident corporel qu il aurait occasionné. Mais la responsabilité pénale et civile de l employeur peut aussi être engagée s il est établi un manque de prévention de sa part à l origine d un accident de la route. - Un accident de trajet est un accident qui se produit à l occasion d un déplacement entre le domicile et le lieu de travail ou entre le lieu de travail et le lieu de restauration habituel. La loi le considère comme un accident du travail, mais du fait de la nature non professionnelle du déplacement, la prévention du risque trajet si elle est envisagée ne dépend pas d une obligation légale. A DIAGNOSTIC DE LA SECURITE ROUTIERE A.1. DONNEES SPECIFIQUES A LA ZAE A.1.1. Accès sur la ZAE A Rocade Est de Dijon: la ZAE est traversée par la voie Georges Pompidou qui permet un accès à la zone, mais sert également de voie de transit intra et extra urbain. Elle comprend 2 sorties dans le sens nord/sud et 2 sorties dans le sens sud/nord, ainsi que 2 accès dans le sens nord/sud et un accès dans le sens sud/nord. A Départementale 28: C'est à la fois une voie d'accès au Nord et au Sud de la ZAE mais aussi une importante voie de transit pour les véhicules provenant du nord est de Dijon et se rendant vers le centre ville. La partie sud comprend des voies réservées au transport en commun, aux véhicules particuliers et une piste cyclable qui se prolonge sur presque toute la longueur. A Pont Churchill: Il permet un accès Nord Ouest et une liaison avec la zone d'activité de la Toison d'or et de son centre commercial. A Voies ferrées: Elles sont réservées uniquement au transport de marchandises. Seul un raccordement au sud de la rue de Mayence est en état de fonctionnement, les 2 autres ne sont plus utilisables. A.1.2. Moyens de transports A Transports en commun: A La LIANE 4 du réseau DIVIA relie la ZEA avec la ville de Chenôve en passant par le centre Ville. Elle comprend 2 arrêts rue de Cracovie et à certaines heures un prolongement jusqu'à la CRAM. Sa périodicité est de 7 à 9 minutes. A La ligne 35 relie 16 fois par jour, la Toison d'or à Epirey en parcourant la ZAE dans des plages horaires limitées: uniquement le matin, à midi et le soir.

2 A Transports individuels A Véhicules à moteur: c'est le moyen le plus utilisé (70%) occasionnant des problèmes de circulation et de stationnement car peu d'entreprises possèdent un parking interne pour les véhicules de leur personnel. A Deux roues: des pistes cyclables sont matérialisées avenue de Dallas et en partie rue de Cracovie et rue de Mayence. Pour des besoins professionnels, le personnel de la Poste emprunte depuis le centre de tri ces pistes cyclables afin de se rendre dans les différents quartiers de Dijon. Ce mode de transport reste résiduel pour les autres personnes travaillant dans la ZAE. A Transport de marchandises A Transport routier: plusieurs centres logistiques sont installés sur la ZAE. Leurs horaires spécifiques, souvent nocturnes, ne provoquent pas de gêne à la circulation. La circulation des autres véhicules de livraison est répartie durant toute la journée. A Transport ferroviaire: il n'est actuellement plus utilisé, et seule une partie du réseau de l'avenue de Mayence est encore en état de fonctionner. A.1.3 Analyse de la circulation A Influence des lieux de résidence des salariés Environ 60% des salariés habitent dans le Grand Dijon et 35% dans le reste de la Côte d'or. Le déplacement individuel est privilégié au détriment des transports en commun. A Influence des horaires de travail Environ 44% des salariés ont des horaires fixes, 34% des horaires avec plages variables et 14% des horaires postés. Il existe une pointe de circulation le matin entre 7h et 9h avec un pic à 8h, un second pic à 12h. Le soir les sorties sont étalées entre 15h30 19h30. A Influence des commerces Leurs horaires d'ouverture correspondant généralement avec ceux des entreprises, ils permettent un étalement de la circulation. Compte tenu de la faible activité dans la ZAE le samedi, l'ouverture de ces commerces n'engendre pas de difficultés particulières. A.1.4. Statistiques sur les accidents de circulation Il n'existe pas de données spécifiques à la ZAE. Les données nationales sont les suivantes: Parmi les accidents de travail ayant entraîné un arrêt de travail, les accidents de circulation durant les trajets représente 7% et ceux durant les missions 3%. Parmi les accidents de travail ayant entraîné une incapacité permanente de travail, les accidents de circulation durant les trajets représente 11% et ceux durant les missions 5%. Parmi les accidents de travail ayant entraîné un décès, les accidents de circulation durant les trajets représente 11% et ceux durant les missions 50%. Pour de ces décès 56% concernent des accidents de voitures, 27% des accidents de 2 roues et 11% des accidents de piétons. A.2. DIAGNOSTIC SPECIFIQUE A L'ENTREPRISE A.2.1. Moyens de transports utilisés par les salariés - Transports en commun - Véhicules particuliers - Véhicules appartenant à l'employeur - Covoiturage A.2.2 Lieux de résidence des salariés - Salariés résidant dans l'agglomération dijonnaise - Salariés résidant dans le département - Salariés résidant dans les départements limitrophes

3 A.2.3. Horaires de travail des salariés - Travail à horaire fixe - Travail en poste 2x8 heures ou 3x8 heures - Travail avec des horaires à plages variables A.2.4. Zone de mission Délimitation des lieux de mission les plus éloignés et de la durée de ces trajets de mission A.2.5. Accidents de circulation A Détermination du nombre d'accidents de circulation A Détermination du nombre d'accidents suivant les lieux où ils se sont produits - Accidents durant les trajets domicile / travail - Accidents durant les trajet de mission - Accidents sur les lieux de travail A Détermination du nombre d'accidents suivant les moyens de locomotion - Accidents avec des moyens de locomotion personnels - Accidents avec des moyens de transport en commun - Accidents avec des véhicules de la société - Accidents avec des piétons A Détermination du nombre d'accidents suivant les responsabilités - Accidents concernant uniquement du personnel de l'entreprise - Accidents avec des tiers - Accidents causés par des tiers A Analyse des causes A Accidents dont le salarié est responsable - Défaut de maîtrise du chauffeur - Non respect du code de la route - Conduite sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants - Mauvais arrimage du chargement A Accidents dus aux conditions externes - Pluie - Neige - Verglas - Brouillard - Présence d'obstacles sur la chaussée - Collision avec des animaux - Eblouissement par des phares ou par le soleil A Accidents dus aux véhicules - Défaut d'entretien - Casse mécanique - Pneumatiques usés ou inadaptés aux conditions météorologiques A Accidents causés par un tiers - Défaut de maîtrise du chauffeur - Non respect du code de la route - Conduite sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants - Mauvais arrimage du chargement A Evaluation du coût financier des accidents A Coût financier des dommages corporels - Paiement d'un complément de salaire pour le personnel absent - Recrutement de personnel intérimaire pour suppléer les absences - Perte de marchés ou paiement d'indemnités en cas de retard de livraison de commande - Augmentation du taux de cotisation des accidents du travail - Frais de Personnel administratif affecté à la gestion des accidents

4 A Coût financier des réparations matérielles - Frais de réparation du véhicule si elle n'est pas couverte par les garanties souscrites dans les contrats d'assurance - Frais de remorquage - En cas d'immobilisation du véhicule, frais de location d'un véhicule de remplacement - Mise en épave éventuelle du véhicule imposant son remplacement - Indemnité de rupture en cas de contrat de leasing ou de crédit A Influences financières sur le coût de l'assurance automobile - Augmentation de la cotisation d'assurance automobile - Augmentation du malus en cas de sinistre responsable - Paiement des franchises A Coûts administratifs - Paiement d'amendes et d'indemnités pénales en cas de responsabilité. - Frais de contentieux A Coûts dus aux pertes de production - Pertes ou détérioration du chargement - Vérification des produits non endommagés - Retards de production A Evaluation du coût humain des accidents Les accidents peuvent entraîner des incapacités de travail temporaires ou permanentes et dans les cas les plus graves des décès. Ils dégradent l'image de marque de la société B PLAN D'ACTION B.1. PLAN D'ACTION GENERAL POUR LA PREVENTION DANS LA ZAE B.1.1. Moyens de transports utilisés par les salariés B Augmentation de la desserte des transports en commun et adaptation aux plages horaires de travail des salariés B Augmentation du nombre de pistes cyclables B.1.2. Aménagement des voies de circulation B Signalisation lumineuse des passages piétons pour protéger B Signalisation du danger présenté par le franchissement des voies ferrées pour les cyclistes B Entretien de la voirie: entretien des voies de circulation et des trottoirs et aménagement des carrefours dangereux. B Mise en place de panneaux lumineux indiquant la vitesse instantanée B.1.3. Formation B Mise en place de formations communes sur la sécurité routière par des stages de sensibilisation et de remise à niveau B.2. PLAN D'ACTION SPECIFIQUE A L'ENTREPRISE XXVIII B.2.1. Action envers le personnel B Conduite des véhicules B Contrôle de la validité des certificats de conduite des conducteurs

5 B Salariés de l'entreprise - Intégration dans le règlement intérieur de l'obligation pour chaque salarié de déclarer toute modification de la validité de ses certificats de conduite. - Tenue d'un planning des visites médicales obligatoires pour le renouvellement de certains permis B Personnel intérimaire - Précision des certificats exigés pour remplir la mission - Contrôle de la validité de ces certificats dès la prise de service B Contrôle des compétences des conducteurs - Stage de remise à niveau de la conduite des véhicules en tenant compte des nouvelles techniques embarquées sur les véhicules et de l'évolution de la réglementation. - Stage de sensibilisation à la sécurité routière et des risques encourus, particulièrement pour les personnes victimes d'accidents B Conduite sous l'emprise de l'alcool et des drogues - Sensibilisation aux dangers de la conduite sous l'emprise de l'alcool et des drogues - Notification dans le règlement intérieur des sanctions internes encourues en cas de conduite sous l'emprise de l'alcool et des drogues. - Notification dans le règlement intérieur de la possibilité d'effectuer un contrôle de dépistage en cas de doute sur le taux d'alcoolémie B Prise en main des véhicules Information sur les éléments spécifiques pouvant présenter des risques routiers à l'occasion de la conduite pour la première fois d'un véhicule par un salarié. (Poids total autorisé, gabarit, emplacement des divers documents et des accessoires de sécurité, de la conduite à tenir pour les opérations de chargement et de déchargement des marchandises). B Circulation B Incitation à l'utilisation des transports en commun si la possibilité existe. B Incitation au covoiturage pour les personnes dont les horaires et les lieux de résidence le permettent. B Limitation des déplacements pour mission par l'usage de moyens de communication à distance: téléphone, fax, vidéoconférence, internet. B Adaptation des horaires de travail: étalement grâce à des horaires flexibles et décalage de quelques minutes des prises et fins de service afin d'éviter les pics de circulation aux heures de pointe. B Mise en place d'un plan de circulation des véhicules à l'intérieur des entreprises indiquant les voies de circulation, les zones de stationnement et celles réservées aux piétons. B Préparation des déplacements - Choix des itinéraires en recherchant ceux présentant le moins de risques. - Recherche des conditions météorologiques pour définir les horaires. - Adoption d'équipements spéciaux: pneus neige, GPS pour sécuriser les trajets. - Choix des véhicules adaptés aux trajets à effectuer, aux personnes et marchandises transportées. - Limitation de la durée des déplacements afin de limiter la fatigue, source d'accidents. B.2.2. Action sur les véhicules de l'entreprise B Suivi de l'entretien des véhicules B Mise en place pour chaque véhicule d'un carnet faisant état des opérations d'entretien et de réparation réalisées et du kilométrage du prochain entretien. B Contrôle quotidien par le chauffeur de l'état du véhicule, des différents niveaux, nettoyage des surfaces vitrées, phares et feux et contrôle de l'arrimage des charges. Contrôle régulier des pressions et de la présence des accessoires de sécurité: gilet et triangle de présignalisation

6 B Planification annuelle des contrôles techniques réglementaires pour l'ensemble du parc de véhicules B Management du parc de véhicules B Achat de véhicules équipés d'équipements de sécurité Achat de véhicules possédant des équipements pour améliorer les conditions de conduite et limiter la fatigue: ABS, airbags conducteur et passagers, direction assistée, systèmes d assistance électronique à la conduite (antipatinage, contrôle de stabilité ), limiteur de vitesse, pneus neige, bandes réfléchissantes ou indicateur de gabarit. B Planning de renouvellement des véhicules Suivi de l'usure des véhicules en fonction de l'âge, du kilométrage et des conditions de travail et suivi des charges d'entretien afin de déterminer le moment optimum de leur remplacement B Achat de véhicules adaptés aux besoins Achat de véhicules adaptés aux charges transportées avec des points d'ancrage pour leur fixation. Mise en place de sièges équipés de ceintures de sécurité correspondant au nombre de personnes transportées. B.2.4. Action sur les causes d'accidents - Analyse des causes: de leur nature et de leur fréquence - Recherche de solutions pour réduire les causes d'accidents - Entretiens avec les personnes mises en cause dans un accident B.2.4. Action sur l'organisation de l'entreprise Mise en place d'une structure définissant les attributions de chacun dans le domaine de la sécurité routière: - Achat des véhicules - Entretien courant des véhicules - Tenu des carnets d'entretien - Rédaction des constats amiables d'accident; - Suivi avec l assureur des primes et suites d'accidents - Enregistrement et suivi statistique des accidents - Suivi du plan d'action - Contrôle de l'application du plan d'action et périodicité. C SUIVI DU PLAN D'ACTION C.1. Mise en place de critères d'évaluation - Causes d'accidents - Nombre d'accidents liés à la circulation - Evaluation du coût des heures de travail perdues à cause de ces accidents. - Coût de réparation après un accident. - Non respect de l'application du plan d'action C.2. Suivi de l'évolution des risques dus à la circulation - Analyse de l'évolution du nombre d'accidents et de leur fréquence - Analyse de l'évolution des critères d'évaluation définis dans le plan d'action - Recherche de nouveaux risques liés à la modification de l'environnement, à l'introduction de nouveaux véhicules dans le parc automobile ou à l'extension de la zone d'activité. - Analyse des causes des accidents et mise en place d'actions pour limiter leur renouvellement. C.2. Mesure de la pertinence des actions engagées En fonction des critères de mesure définis dans le suivi du plan d'action, évaluation de leur efficacité dans l'évolution du nombre et de la gravité des accidents dus aux risques routiers.

À pied, au travail, adoptez la bonne conduite! www.cmaic.fr VÉHICULE HUMAIN ENVIRONNEMENT ORGANISATION

À pied, au travail, adoptez la bonne conduite! www.cmaic.fr VÉHICULE HUMAIN ENVIRONNEMENT ORGANISATION À pied, au travail, La fatigue, l inattention, les conduites addictives (alcool, tabac, drogues, médicaments), l utilisation de moyens de communication sont des facteurs Utiliser les trottoirs et les passages

Plus en détail

Prévenir les risques liés à l'utilisation des Véhicules Utilitaires Légers. Les aides financières de la CRAM

Prévenir les risques liés à l'utilisation des Véhicules Utilitaires Légers. Les aides financières de la CRAM Prévenir les risques liés à l'utilisation des Véhicules Utilitaires Légers. Les aides financières de la CRAM Patrick RIPPLINGER - Contrôleur de Sécurité Rappel Statistiques Toutes Activités (2009) Au travail

Plus en détail

Maîtriser le risque routier dans votre entreprise

Maîtriser le risque routier dans votre entreprise Maîtriser le risque routier dans votre entreprise De nombreux salariés utilisent un véhicule dans le cadre des missions que leur confie l employeur (le cadre, le commercial ou l agent technique qui rejoignent

Plus en détail

Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER

Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER Journée Mondiale de la Santé et de la Sécurité au Travail 2015 Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER 1 Programme QUELQUES DEFINITIONS LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER ANALYSE DU COUT D UN ACCIDENT ROUTIER

Plus en détail

Les Véhicules Utilitaires Légers et la prévention des risques professionnels

Les Véhicules Utilitaires Légers et la prévention des risques professionnels Les Véhicules Utilitaires Légers et la prévention des risques professionnels Qu est-ce qu un VUL? 1. Véhicule= 4 roues 2. Utilitaire = Transport marchandises 3. Léger < 3.5t Dénomination commerciale utilisée

Plus en détail

LES RISQUES ROUTIERS EN MISSION

LES RISQUES ROUTIERS EN MISSION LES RISQUES ROUTIERS EN MISSION DEPUIS 10 ANS LES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION LIÉS AU TRAVAIL REPRÉSENTENT : 54 à 59% des accidents mortels du travail 23 à 25% des accidents avec incapacité permanente

Plus en détail

Concours externe de lieutenant de sapeurs-pompiers professionnels Annales 2007. Note de synthèse. (Durée 4 heures - coefficient 4) Sujet et corrigé

Concours externe de lieutenant de sapeurs-pompiers professionnels Annales 2007. Note de synthèse. (Durée 4 heures - coefficient 4) Sujet et corrigé Concours externe de lieutenant de sapeurs-pompiers professionnels Annales 2007 Note de synthèse. (Durée 4 heures - coefficient 4) Sujet et corrigé Sous direction des sapeurs-pompiers et des acteurs du

Plus en détail

CHARTE UTILISATEURS VEHICULES DE SERVICES

CHARTE UTILISATEURS VEHICULES DE SERVICES CHARTE UTILISATEURS VEHICULES DE SERVICES DOCUMENT EMIS PAR : Direction des Ressources Humaines Janvier 2013 Page 1 of 5 1. Politique automobile d Unis-Cité 1.1 Utilisation générale du véhicule Le véhicule

Plus en détail

Les 5 étapes du management des. risques routiers. pour les entreprises et les collectivités

Les 5 étapes du management des. risques routiers. pour les entreprises et les collectivités Les 5 étapes du management des risques routiers pour les entreprises et les collectivités Qu'est-ce que le C.P.A.T.S.? Le C.P.A.T.S., Centre de Psychologie Appliquée aux Transports et à leur Sécurité,

Plus en détail

Charte de partenariat Risque Routier Professionnel

Charte de partenariat Risque Routier Professionnel Charte de partenariat Risque Routier Professionnel Entre : La CRAM XXX représentée par et La Préfecture du département YY représentée d'une part, et L entreprise ZZ représentée par d autre part. Il est

Plus en détail

Club Sécurité Exploitation Routière

Club Sécurité Exploitation Routière Club Sécurité Exploitation Routière Responsabilité des élus dans le domaine de la sécurité routière Françoise NICOT Responsable juridique et contentieux DIRA Le 05 novembre 2013 à St Médard en Jalles Direction

Plus en détail

Présentation de la démarche «P.P.R.R.»

Présentation de la démarche «P.P.R.R.» CoTITA du 2 avril 2012 Présentation de la démarche «P.P.R.R.» D.R.E.A.L. Rhône-Alpes Pôle d'appui Sécurité Routière Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'énergie Direction Régionale

Plus en détail

LE RISQUE ROUTIER Carcassonne, le 14 mai 2013

LE RISQUE ROUTIER Carcassonne, le 14 mai 2013 LE RISQUE ROUTIER Carcassonne, le 14 mai 2013 Accidents du travail Le risque routier, en milieu professionnel, pris en compte dans les accidents du travail L accident de trajet (70%) L accident de mission

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE ROUTIER

EVALUATION DU RISQUE ROUTIER EVALUATION DU RISQUE ROUTIER Présentation de l'outil PSRE Diagnostique/flash Dans le cadre d'une réunion organisée par l'asre.49 le 4 octobre dernier, PSRE a présenté son outil d'évaluation. L'évaluation

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Pour réduire le risque circulation en milieu professionnel. "Un enjeu pour le développement durable" PRÉVENTION ROUTIÈRE FORMATION

Pour réduire le risque circulation en milieu professionnel. Un enjeu pour le développement durable PRÉVENTION ROUTIÈRE FORMATION Le diagnostic des risques L'action sur l'organisation L'action sur le comportement Le suivi et les mesures correctives 1 2 3 4 Pour réduire le risque circulation en milieu professionnel "Un enjeu pour

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT AGIR SUR LE RISQUE ROUTIER? LES AIDES DE LA CRAM. M Peter CRAM Alsace Moselle

POURQUOI ET COMMENT AGIR SUR LE RISQUE ROUTIER? LES AIDES DE LA CRAM. M Peter CRAM Alsace Moselle POURQUOI ET COMMENT AGIR SUR LE RISQUE ROUTIER? LES AIDES DE LA CRAM Marc Peter Contrôleur de Sécurité Référent Risque Routier de la circonscription du Bas Rhin CRAM Alsace Moselle M Peter CRAM Alsace

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

Contribution de l'association Vélo-Cité à Bordeaux Métropole 3.0. La place des déplacements urbains à bicyclette dans la CUB

Contribution de l'association Vélo-Cité à Bordeaux Métropole 3.0. La place des déplacements urbains à bicyclette dans la CUB Contribution de l'association Vélo-Cité à Bordeaux Métropole 3.0 La place des déplacements urbains à bicyclette dans la CUB Les atouts des déplacements urbains à bicyclette à l échelle de la CUB Le vélo

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PRESTATIONS D ASSURANCES LOT N 2 : FLOTTE AUTOMOBILE OPTION : Mission Collaborateurs CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (Article 28 du code des marchés publics) Marché à procédure adaptée POUVOIR

Plus en détail

Prévention du risque routier professionnel. ronan.malgoyre@carsat-lr.fr

Prévention du risque routier professionnel. ronan.malgoyre@carsat-lr.fr Prévention du risque routier professionnel ronan.malgoyre@carsat-lr.fr 1. 1er des risques professionnels 2. tous concernés 3. le risque routier dans le Document Unique 4. pistes d action 1 1er des risques

Plus en détail

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME Constat : Les statistiques montrent qu un salarié sur deux, décédé en accident du travail, l est au cours d un déplacement dans le cadre d une

Plus en détail

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT 2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT Ivoiriens, Ivoiriennes cher Compatriotes, La Côte d Ivoire, à l instar des autres pays africains, célèbre ce dimanche

Plus en détail

LE VEHICULE UTILITAIRE LEGER. Page 1

LE VEHICULE UTILITAIRE LEGER. Page 1 LE VEHICULE UTILITAIRE LEGER Page 1 Sommaire Les statistiques Une étude nationale sur les VUL Les facteurs de risques Les moyens de prévention Page 2 Les statistiques 35 millions de véhicules légers en

Plus en détail

LES PISTES MANAGEMENT DES DEPLACEMENTS. Quelques pistes pour vous aider à rédiger votre plan d'action. Eviter ou limiter les déplacements

LES PISTES MANAGEMENT DES DEPLACEMENTS. Quelques pistes pour vous aider à rédiger votre plan d'action. Eviter ou limiter les déplacements LES PISTES MANAGEMENT DES DEPLACEMENTS Eviter ou limiter les déplacements - La première mesure consiste à s'interroger sur les besoins de se déplacer. En réduisant les déplacements routiers, on réduit

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

PLAN D EVALUATION ET D ACTION DES RISQUES ROUTIERS

PLAN D EVALUATION ET D ACTION DES RISQUES ROUTIERS IMPLICATION - PARTICIPATION CONCERTATION IMPLICATION DU CHEF D ENTREPRISE Enquête de perception du risque auprès des salariés Intégration du risque trajet dans un engagement signé par la direction (affiché

Plus en détail

LA CHUTE DE PLAIN-PIED

LA CHUTE DE PLAIN-PIED LA CHUTE DE PLAIN-PIED LES ACCIDENTS DE DÉPLACEMENTS À PIED RECOUVRENT L'ENSEMBLE DES ACCIDENTS QUI SURVIENNENT LORS DES DÉPLACEMENTS SUR LE LIEU DE TRAVAIL. ILS COMPRENNENT ESSENTIELLEMENT DES CHUTES

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune.

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Déroulement du stage Durée Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Le respect des horaires est impératif. En cas de non-respect des horaires, le stagiaire

Plus en détail

Conditions tarifaires

Conditions tarifaires Conditions tarifaires 1 : Prix des prestations 2 : Assurances 2.1 Assurances véhicules à 4 roues 2.1.1 Couverture a) Responsabilité civile, protection juridique, PAI Responsabilité civile conformément

Plus en détail

Le risque routier. Le risque routier a longtemps été ignoré en tant que risque professionnel.

Le risque routier. Le risque routier a longtemps été ignoré en tant que risque professionnel. Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Le risque routier Introduction Le risque routier a longtemps été ignoré en tant que risque professionnel. En

Plus en détail

Conférence de presse. du 22 avril 2014

Conférence de presse. du 22 avril 2014 Conférence de presse du 22 avril 2014 Programme 1. Bilan des accidents de la route 2013 2. Lancement de la campagne de sensibilisation «Levez le pied!» 3. Présentation du guide «Passages pour piétons en

Plus en détail

LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER

LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER Chargements, programmation, planification des déplacements, entretien, aménagement des véhicules, sensibilisation du personnel 2015 LA LIGNE PREVENTION Evènement : Journée

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-P-2008-05-20 POLITIQUE SUR L'UTILISATION DES VÉHICULES AUTOMOBILES

COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-P-2008-05-20 POLITIQUE SUR L'UTILISATION DES VÉHICULES AUTOMOBILES 1. Objet La présente politique précise les conditions nécessaires à la conduite sécuritaire des véhicules automobiles que possède ou loue la Commission scolaire de l Estuaire afin d'assurer la sécurité

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Le risque routier. 1. Quelques données chiffrées : des progrès mais qui ne placent la France que dans la moyenne européenne

Le risque routier. 1. Quelques données chiffrées : des progrès mais qui ne placent la France que dans la moyenne européenne Le risque routier 1. Quelques données chiffrées : des progrès mais qui ne placent la France que dans la moyenne européenne Sécurité routière : les jeunes et les femmes? Pierre GUENEBAUT 1 Et pour le travail?

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

EXAMEN du CERTIFICAT de CAPACITE PROFESSIONNELLE de CONDUCTEUR de TAXI

EXAMEN du CERTIFICAT de CAPACITE PROFESSIONNELLE de CONDUCTEUR de TAXI EXAMEN du CERTIFICAT de CAPACITE PROFESSIONNELLE de CONDUCTEUR de TAXI Le décret n 2009-72 du 20 janvier 2009 relatif à la formation et à l'examen professionnel des conducteurs de taxi et l'arrêté du 3

Plus en détail

RISQUE ROUTIER ET DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS. 13 Octobre 2015 ebilliard@carsat-ra.fr sylvain.quipourt@carsat-bfc.fr

RISQUE ROUTIER ET DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS. 13 Octobre 2015 ebilliard@carsat-ra.fr sylvain.quipourt@carsat-bfc.fr RISQUE ROUTIER ET DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS 13 Octobre 2015 ebilliard@carsat-ra.fr sylvain.quipourt@carsat-bfc.fr DÉROULÉ Présentation et missions de la Carsat Obligations réglementaires Définitions

Plus en détail

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 Cocher la ou les orientations auxquelles répondent votre projet COMMUNICATION GRAND PUBLIC Travailler sur les représentations liées à l'alcool et aux drogues. Comprendre

Plus en détail

Sommaire. Jean-Luc Millard

Sommaire. Jean-Luc Millard Deuxième tirage 2005 Vous préparez votre permis de conduire et vous avez choisi cette nouvelle édition du Code de la route Codoroute : je vous en remercie. Né en 1961, ce Code a développé au fil des ans

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

Le risque routier encouru par les salariés

Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés... Un enjeu pour l entreprise Un risque souvent méconnu, ou mal appréhendé Statistiques PLAN Introduction : Conduire

Plus en détail

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES Partie A : Énoncé de principes A - 1 CODE CANADIEN DE SÉCURITÉ POUR LES TRANSPORTEURS ROUTIERS BUT Le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers (CCS) vise

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSR 2 LES PIETONS LES CYCLISTES. 1 ) La circulation des cyclistes peut se faire sur les trottoirs si j ai :

QUESTIONNAIRE ASSR 2 LES PIETONS LES CYCLISTES. 1 ) La circulation des cyclistes peut se faire sur les trottoirs si j ai : LES PIETONS 1 ) Quels sont les usagers des trottoirs? (citez-en 8) Adultes, enfants, animaux, utilisateurs en rollers, patins à roulettes, planches à roulettes, personnes handicapées en fauteuil roulant,

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

GRAS SAVOYE COURTIER EN ASSURANCES RISQUE ROUTIER. Prévention du risque routier. Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation

GRAS SAVOYE COURTIER EN ASSURANCES RISQUE ROUTIER. Prévention du risque routier. Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation GRAS SAVOYE COURTIER EN ASSURANCES RISQUE ROUTIER Prévention du risque routier Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation Préambule 3 645 personnes mortes sur les routes en 2012 soit quasiment

Plus en détail

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE COURTAGE D ASSURANCE G R O U P E Le groupe GSA GSA, c est l expérience d un groupe au service de votre assurance : Le groupe GSA, crée en 1988, s adresse à une clientèle exigeante et prestigieuse composée

Plus en détail

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES L UEL, en partenariat avec l Association d assurance accident et forte de la participation d acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de

Plus en détail

PERMIS A POINTS. Faisons le point

PERMIS A POINTS. Faisons le point PERMIS A POINTS Faisons le point Capital de départ 12 POINTS (6 points pendant la période probatoire de 3 ans) 1, 2, 3, 4 ou 6 points sont retirés à chaque infraction. Quand il ne reste plus aucun point,

Plus en détail

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE)

Service HSE&E. Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) Service HSE&E Plan de Déplacement en Entreprise (PDE) 1. Présentation de l Entreprise Superficie totale = 95 000 m 2 Stockage et ateliers = 16 000 m 2 Effectifs = 580 salariés plus 160 salariés intérimaires

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL. LI essentiel et plus encore.... santé famille retraite services

DIAGNOSTIC DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL. LI essentiel et plus encore.... santé famille retraite services DIAGNOSTIC DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL LI essentiel et plus encore... santé famille retraite services l'accident de la route est l'une des premières causes d'accident mortel au travail en agriculture

Plus en détail

LETTRE D ENGAGEMENT. Sécurité Routière. Pour améliorer la sécurité des déplacements routiers professionnels en Ille-et-Vilaine

LETTRE D ENGAGEMENT. Sécurité Routière. Pour améliorer la sécurité des déplacements routiers professionnels en Ille-et-Vilaine Sécurité Routière LETTRE D ENGAGEMENT Pour améliorer la sécurité des déplacements routiers professionnels en Ille-et-Vilaine Département d Ille-et-Vilaine - Coordination Sécurité Routière Lettre d Engagement

Plus en détail

Charte expérimentale encadrant les activités commerciales de transport de personnes au moyen de cycles

Charte expérimentale encadrant les activités commerciales de transport de personnes au moyen de cycles Charte expérimentale encadrant les activités commerciales de transport de personnes au moyen de cycles La ville de Strasbourg souhaite favoriser le développement du transport de personnes au moyen de cycles

Plus en détail

Règlement prêt du minibus communautaire

Règlement prêt du minibus communautaire Règlement Services Communauté de Communes du Pays d Aubigné 1 Place du Marché BP 95053 35250 St-Aubin-d'Aubigné Tél : 02 99 55 69 80 Fax : 02 99 55 69 88 www.pays-aubigne.fr Règlement prêt du minibus communautaire

Plus en détail

Application des principes généraux de prévention (Art L4121-2) guide de bonnes pratiques (du 5 novembre 2003)

Application des principes généraux de prévention (Art L4121-2) guide de bonnes pratiques (du 5 novembre 2003) 1 RISQUE ROUTIER en ENTREPRISE Le cas particulier des Véhicules Utilitaires Légers (VUL) Dominique DESAUBLIAUX Contexte prévention 2 Application des principes généraux de prévention (Art L4121-2) guide

Plus en détail

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL DUREE 2 jours soit14 heures DATES 13 et 14 mars 2013 LIEU Site Centaure A62 Echangeur de Saint-Jory 31150 BRUGUIERES FRAIS PEDAGOGIQUES 540 / stagiaire Niveau

Plus en détail

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA Tableau récapitulatif du régime de sanctions aux infractions du code de la route introduites par la loi 01-14, modifiée et complétée par l ordonnance n 09-03 du 19 août 2009 Contraventions 1er degré Amendes

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONDITIONS PARTICULIERES «AUTOMOBILE» FLOTTE AUTOMOBILE VERSION 2015 RISK OMNIUM SAS 15 LE PARC AUTOMOBILE VEHICULES GARANTIS Voir carte grise jointe Sont garantis, d une manière générale, tous véhicules

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Éducation à la Sécurité Routière - Enjeux et perspectives Séminaire

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS EN VÉHICULES un risque pour l entreprise

LES DÉPLACEMENTS EN VÉHICULES un risque pour l entreprise LES DÉPLACEMENTS EN VÉHICULES un risque pour l entreprise Guide de sensibilisation ACCIDENTS DE CIRCULATION AU TRAVAIL Mission - Trajet LES ENJEUX DE LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER ENCOURU PAR LES SALARIES

Plus en détail

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42 1/ Lorsque nous marchons le long d une route avec un groupe d enfants, devons-nous le faire à gauche ou à droite de la chaussée? Quelles précautions particulières devons-nous prendre lors des déplacements

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16 VERSION OFFICIELLE POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Entrée en vigueur le 1 er juillet 2009 Modifiée le 6 décembre 2010 Modifiée le 5 juin 2012 Modifiée le 23 juin 2015 Service

Plus en détail

FICHE 1 LA CONNAISSANCE DU VEHICULE

FICHE 1 LA CONNAISSANCE DU VEHICULE FICHE 1 LA CONNAISSANCE DU VEHICULE I LA SECURITE ACTIVE / PASSIVE ET LES AIDES A LA CONDUITE 1 Définitions * Sécurité active : ensemble des éléments liés au véhicule ainsi qu'aux gens et à l'environnement

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13

GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13 GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13 Version 4.00 du 16 juin 2011 1 Guide_Mission_V4.00 1. DISPOSITIONS COMMUNES La notion de missionnaire Est considéré comme missionnaire un agent en service, muni

Plus en détail

Vu le code de la route, et notamment les articles R.412-1 et 2 relatifs à l utilisation obligatoire des dispositifs de sécurité dans les véhicules,

Vu le code de la route, et notamment les articles R.412-1 et 2 relatifs à l utilisation obligatoire des dispositifs de sécurité dans les véhicules, ARRETE N 90/09 Le Maire, Vu le code de la route, et notamment les articles R.412-1 et 2 relatifs à l utilisation obligatoire des dispositifs de sécurité dans les véhicules, Vu le code général des collectivités

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

G- Annexe. du plan. départemental. de contrôles routiers

G- Annexe. du plan. départemental. de contrôles routiers G- Annexe du plan départemental de contrôles routiers 2013 Annexe 1 : répartition des accidents mortels en Morbihan en 2012 Annexe 2 : répartition des accidents mortels en Morbihan sur la période 2008-2012

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS D ENTREPRISE Région de Bruxelles-Capitale arrêté du 5 février 2004 LE FORMULAIRE: PHASE 2 (ENTREPRISE) (DATE)

PLAN DE DÉPLACEMENTS D ENTREPRISE Région de Bruxelles-Capitale arrêté du 5 février 2004 LE FORMULAIRE: PHASE 2 (ENTREPRISE) (DATE) PLAN DE DÉPLACEMENTS D ENTREPRISE Région de Bruxelles-Capitale arrêté du 5 février 2004 LE FORMULAIRE: PHASE 2 (ENTREPRISE) (DATE) Renseignements généraux...2 PHASE 2 : PLAN D ACTIONS...3 1. Plan d actions...3

Plus en détail

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS

INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Désignation et adresse de l établissement qui passe le marché : INSTITUT DEPARTEMENTAL ALBERT CALMETTE ROUTE DE WIDEHEM BP 129 62176 CAMIERS Objet du marché

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

Le portail automobile de référence!

Le portail automobile de référence! Article Premier. - La route et ses dépendances. «Agglomération» : Toute surface sur laquelle ont été bâtis des immeubles rapprochés et dont l entrée et la sortie sont annoncées par une signalisation verticale

Plus en détail

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon Forum Sécurité Routière Saint Étienne de Saint Geoirs Jeudi 7 novembre 2013 Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement Cete de Lyon Patrice.Champon@developpement-durable.gouv.fr 04 74

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS. Assurances dommages. Protégez vos biens professionnels et privés

LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS. Assurances dommages. Protégez vos biens professionnels et privés LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS Assurances dommages Protégez vos biens professionnels et privés Faire vivre votre contrat En choisissant de vous assurer au Crédit Agricole, vous bénéficiez

Plus en détail

Education à la route. Et si, chacun respectait la loi!... COLLÈGE LE PARC DIJON. Classe de 6 ème 2

Education à la route. Et si, chacun respectait la loi!... COLLÈGE LE PARC DIJON. Classe de 6 ème 2 Education à la route Quelles solutions :... et si : de chez moi au collège... en sécurité - on augmentait le temps de traversèe des piètons... - on ajoutait des passages protègès... - la rue ètait en sens

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail

PER I TURISTI STRANIERI: GUIDARE IN ITALIA. Documents normalement demandés pour conduire une voiture de location en Italie:

PER I TURISTI STRANIERI: GUIDARE IN ITALIA. Documents normalement demandés pour conduire une voiture de location en Italie: Location de voitures Documents normalement demandés pour conduire une voiture de location en Italie: - Permis de conduire en cours de validité, obtenu depuis au moins 1 an, donnant l'autorisation de conduire

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

REGLEMENT D UTILISATION DES VEHICULES DE SERVICE AFFECTÉS

REGLEMENT D UTILISATION DES VEHICULES DE SERVICE AFFECTÉS REGLEMENT D UTILISATION DES VEHICULES DE SERVICE AFFECTÉS Janvier 2010 1/5 Règlement d utilisation des véhicules de service affectés 1) Conditions générales d utilisation La mise à disposition et l utilisation

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Plan de déplacementsd au Cœur de la Stratégie des Entreprises Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. 25 janvier 2006 Document 7ème SenS libre d utilisation sous réserve d en citer la source

Plus en détail

Un parc automobile une seule police/

Un parc automobile une seule police/ Assurance Flotte de véhicules Un parc automobile une seule police/ L assurance Flotte de véhicules d AXA vous offre une couverture étendue pour les risques les plus divers. Assurez l intégralité de votre

Plus en détail

Réduire le risque routier Une stratégie pour un utilitaire plus sûr

Réduire le risque routier Une stratégie pour un utilitaire plus sûr DOSSIER DE PRESSE 28 avril 2011 * Réduire le risque routier Une stratégie pour un utilitaire plus sûr Contact presse : L Assurance Maladie Risques Professionnels Marie-Eva PLANCHARD 01 72 60 22 88 marie-eva.planchard@cnamts.fr

Plus en détail

Pièce N 3.3 - Cahier des Charges

Pièce N 3.3 - Cahier des Charges MARCHE PUBLIC MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE DESIGNATION : MARCHE D ASSURANCE 2014-2018 COMMUNE DE CHATELAILLON-PLAGE (17340) LOT 3 : ASSURANCE DE LA FLOTTE AUTOMOBILE Pièce N 3.3 - Cahier des Charges Cahier

Plus en détail

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES L image de motards o Parfois mal vus par population (imprudents) o Accélération violentes o Faufile entre voitures o Circule sur trottoirs, bande arrêt d urgence

Plus en détail

Chapitre 4 : les accidents du travail et les maladies professionnelles. Objectif général: distinguer accident du travail et maladie professionnelle

Chapitre 4 : les accidents du travail et les maladies professionnelles. Objectif général: distinguer accident du travail et maladie professionnelle Chapitre 4 : les accidents du travail et les maladies professionnelles Objectif général: distinguer accident du travail et maladie professionnelle Chapitre 4 : AT et MP A la fin de ce thème, vous devrez

Plus en détail

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

Observatoire des effets du tramway

Observatoire des effets du tramway Observatoire des effets du tramway Modes doux Méthodologie Les modes doux désignent les déplacements effectués à pied, à vélo, en roller Dans cette étude sur les effets du tramway, il est proposé d évaluer

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE 1/ LA VILLE DE MONTRÉAL EST FAVORABLE AUX MESURES SUIVANTES : COMMENTAIRES ET POSITIONNEMENT DE LA VILLE DE MONTRÉAL

FICHE TECHNIQUE 1/ LA VILLE DE MONTRÉAL EST FAVORABLE AUX MESURES SUIVANTES : COMMENTAIRES ET POSITIONNEMENT DE LA VILLE DE MONTRÉAL FICHE TECHNIQUE POSITION DE LA VILLE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA MODERNISATION DU CODE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AFIN D AMÉLIORER LA SÉCURITÉ DES CYCLISTES 21 septembre 2015 1/ LA VILLE DE MONTRÉAL EST

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 307 RELATIF AU STATIONNEMENT ET À LA CIRCULATION ET POUR ABROGER LES RÈGLEMENTS 118 ET 124

RÈGLEMENT NUMÉRO 307 RELATIF AU STATIONNEMENT ET À LA CIRCULATION ET POUR ABROGER LES RÈGLEMENTS 118 ET 124 C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DUPLESSIS VILLE DE FERMONT RÈGLEMENT NUMÉRO 307 RELATIF AU STATIONNEMENT ET À LA CIRCULATION ET POUR ABROGER LES RÈGLEMENTS 118 ET 124 LE CONSEIL MUNICIPAL DÉCRÈTE

Plus en détail

La route et son code. La route et son code. La route et son code. La route et son code. Prénom : Prénom : Prénom : Prénom :

La route et son code. La route et son code. La route et son code. La route et son code. Prénom : Prénom : Prénom : Prénom : CC by-sa http://bdemauge.free.fr Cette série de petits tests quotidiens te servira d entraînement pour te repérer et saisir rapidement les informations importantes dans un document. Note chaque fois ton

Plus en détail

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Présentation de Judicial 2013 I Pack Pro : la solution d accompagnement juridique pour les Dirigeants de

Plus en détail

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance 3/03/06 17:07 Page 9 DEP 428 FEV. 2006 DEP 428-4 volets Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels Centre de documentation et d information de l assurance FEV. 26, bd Haussmann

Plus en détail