DOSSIER DE PRESSE CREATION SAS TRI NERZH

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE CREATION SAS TRI NERZH"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE CREATION SAS TRI NERZH PROJET MICRO-STEP BERRIEN Rennes, le 04 mars 2015 Sommaire Communiqué de presse : TRI NERZH, projet de micro-step installée sur une carrière en fin d exploitation et alimentée par les énergies renouvelables Page 3 Présentation du projet Page 4-5 Présentation des porteurs du projet : société UNITe et SAS EILAÑ Page 6-7 Présentation des partenaires du projet Page 8-13 SASS TRI NERZH - Chiffres clés Page 14 Contacts presse : Société UNITe : Marie-Yvonnick Legal Tél : ou SAS Eilañ : Nicolas Chapelat Tél : ou Région Bretagne : Odile Bruley Tél : ADEME : Michel Pédron Tél :

2 Rennes, Conseil Régional de Bretagne En présence de Dominique Ramard, Conseiller régional délégué à l'énergie, Président de la commission environnement à la Région Bretagne, signature des actes constituant la société TRI NERZH par les représentants de la société UNIT-e et de la SAS EILAÑ 2

3 Communiqué de presse Mercredi 04 mars 2015 Photovoltaïque, éolien, stockage d énergie hydraulique SAS TRI NERZH, une nouvelle société visant à mettre en place un système de stockage d énergie de type micro-step, alimentée par des énergies renouvelables, sur une carrière en fin d exploitation à Berrien (29). La montée en puissance des énergies renouvelables variables dans le mix énergétique engendre un besoin croissant de flexibilité des autres sources de production électrique pour assurer l équilibre offre-demande et garantir la stabilité du réseau. Les dispositifs de stockage de type micro-step (Station de Transfert d Energie par Pompage) permettent de répondre à ce besoin. Leur petite taille constitue également un avantage pour minimiser les impacts environnementaux et les délais de réponse pour soutenir les réseaux locaux. Le projet Micro-STEP de Berrien (29) vise à mettre en place, sur une carrière en fin d exploitation, un système de stockage de type micro-step hydroélectrique, dont l énergie nécessaire pour le pompage sera fournie par une ferme éolienne et un parc photovoltaïque. Les objectifs du projet sont de : - Démontrer la faisabilité du pompage par les énergies renouvelables ; - Développer des modes de gestion adaptés de la centrale «photovoltaïqueéolien-stockage» pour étudier les modes de valorisation possibles du stockage ; - Définir un modèle d affaire innovant démontrant la viabilité économique, sans tarif d achat, des unités de productions d énergies renouvelables (EnR) couplées à des unités de stockage ; - Montrer l intérêt de la reconversion d un site tel qu une carrière de kaolins en fin de vie (maintien d une activité industrielle et d emplois non délocalisables), et de la réplication et l exportation de ce type de micro-step. Développé par la société UNITe depuis 2011, le projet micro-step de Berrien est accompagné par l ADEME et les pouvoirs publics dans le cadre du programme énergies décarbonnées des investissements d avenir. La SAS EILAÑ, société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables en Bretagne, accompagnera la réalisation du projet dont la mise en exploitation est prévue en

4 PRESENTATION DU PROJET Depuis 2012, le groupe UNITe recherche des sites afin d y construire et aménager des micro-step. L idée est de transposer la technologie des STEP (Station de transfert d énergie par pompage) de grande puissance à des unités de petite taille, sur des sites artificialisés ayant un impact environnemental moindre. De son coté, le groupe Imerys Ceramics a engagé depuis plusieurs années une réflexion sur la revitalisation de ses carrières en fin d exploitation. Imerys souhaite que les sites soient réhabilités en y maintenant une ou plusieurs activités industrielles permettant de pérenniser l emploi. Le site de «Menez Molvé» qui accueille la carrière de Kaolins de Berrien se situe dans le Finistère à l Est du parc Naturel Régional d Armorique à l intérieur du site inscrit des Monts d Arrées. La carrière occupe une surface de 116 hectares, elle est exploitée depuis Au rythme actuel de production la fin d exploitation serait prévue en 2016/2017. Une étude de faisabilité environnementale et technique ayant pour objectif d évaluer les effets du projet de micro-step sur les enjeux biologiques réels et potentiels a été réalisée au printemps Une station climatique avec un mat de mesure de 30 mètres de hauteur, a été installée. La micro-step est dimensionnée en fonction des contraintes techniques du site de la carrière : d une part la taille du plus petit bassin, d autre part le dénivelé entre les deux bassins qui correspond à la hauteur de chute. Contrairement aux centrales hydrauliques classiques, le débit n est pas imposé par aucun cours d eau et peut être choisi à une valeur offrant le meilleur compromis technico-économique possible. Dans le cadre de ce projet la digue 8 formera le bassin aval, tandis que le bassin amont sera la fosse d extraction actuelle. La puissance hydraulique du projet sera de 1,5 MW. La particularité du projet de micro-step de Berrien est l usage des énergies renouvelables pour assurer la fonction de pompage, ceci afin d économiser le CO2 et d améliorer la faisabilité économique qui n est pas avérée aujourd hui en raison des coûts de pompage conventionnels. 4

5 Bassin&amont& Bassin aval Fonctionnement en turbinage (décharge) Fonctionnement en pompage (charge) Conduites forcées Alimentation en électricité des pompes de charge par centrale éolienne et photovoltaïque Livraison du courant sur réseau opérateur Bassin amont Bassin&aval& Schéma de principe d une micro-step EnR. Une centrale hydroélectrique réversible est utilisée pour transférer l'eau entre deux réservoirs situés à des altitudes différentes. L'eau du bassin inférieur est pompée dans le bassin supérieur. Sous l'effet de la pesanteur, cette masse d'eau représente une future capacité de production électrique. Schéma'de'principe'd une'micro1step'enr'' Schéma d aménagement du projet de micro-step EnR sur la carrière de «Menez Molvé» 5

6 PRESENTATION DE LA SOCIETE UNITe Acteur français majeur depuis 1985 dans la petite hydroélectricité sous son nom d origine HYDROWATT, le Groupe UNITe, fondé par Hugues ALBANEL, et dont le siège est à Lyon, est présent dans la plupart des régions françaises, soit par ses unités de production hydroélectriques, éoliennes et photovoltaïques, soit par son organisation décentralisée en 8 régions appuyées par 5 centres techniques d ingénierie et de maintenance. Grâce à ses filiales techniques, AlTech à Nantes et Hydrowatt à Lyon, ce groupe familial développe constamment de nouvelles capacités de production d énergies renouvelables et réalise des projets innovants sur le plan technique et environnemental. Avec 75 collaborateurs, environ 80 unités de production en opération, un chiffre d affaires de 25 M en 2014 et un capital social de 28 M, UNITe a réalisé depuis sa fondation une croissance dynamique et équilibrée où les investissements en production d énergie s appuient sur la recherche de l optimum environnemental. C est en spécialiste de l hydraulique qu UNITe fait partie désormais des pionniers dans le nouveau secteur des micro-step et dévoile sa volonté d y réaliser des installations de haute qualité. Le projet de la STEP de Berrien développé par le groupe UNITe sera une première étape vers l équilibrage en local des pointes de consommation d électricité grâce à une capacité de production immédiatement disponible pour le réseau électrique breton. 6 bureaux 21 centrales hydroélectriques (UNITe propriétaire) 25 centrales hydroélectriques (Exploitées par UNITe) 3 parcs éoliens 17 centrales photovoltaïques (UNITe propriétaire) 10 centrales photovoltaïques (exploitées par UNITe) 6

7 SAS EILAÑ : SOUTENIR LES ENERGIES RENOUVELABLES EN BRETAGNE Eilañ, en breton, signifie accompagner. La société qui porte ce nom a été lancée en novembre 2011 à Rennes en présence de ses partenaires fondateurs, avec pour mission d investir, sur le territoire breton, dans toute entreprise réalisant des équipements ou des infrastructures de production d énergies renouvelables, en particulier dans les filières éolienne et biomasse. La création de cette société d investissement, voulue par la Région Bretagne et portée par la SEMAEB, fédère aujourd hui, autour d un projet commun unique en France dans ce domaine, la Caisse des dépôts, EDF, le groupe Crédit Mutuel Arkéa et le Crédit Coopératif. Sa présidence a été confiée à Olivier Clanchin, par ailleurs président du groupe alimentaire Triballat-Noyal, à Noyal sur Vilaine (35). L objectif de la SAS Eilañ, investisseur avisé, minoritaire et patient, est d accélérer la mise en œuvre des projets, en apportant des fonds qui permettront un bouclage plus rapide des plans de financement. La société s engagera là où l intérêt général trouve sa place et où l investissement privé, seul, ne suffit pas. L aide apportée concernera des initiatives techniquement finalisées, de taille intermédiaire, bien ancrées dans leur environnement et nécessitant des investissements compris entre 3 et 10 M. Dotée de 3 M pour démarrer, Eilañ envisage d augmenter progressivement son capital, afin de soutenir une douzaine de projets d ici à L effet de levier financier aura pour effet la réalisation d environ 100 M d investissements sur cette période. C est la SEMAEB, Société d Economie Mixte pour l Aménagement et l Equipement de la Bretagne, qui est chargée de l expertise et du financement des projets. Les partenaires privés, fournisseurs d énergie et groupes bancaires, contribuent techniquement et financièrement à cet ensemble. Pour le Conseil régional et ses partenaires, la création d Eilañ s inscrit pleinement dans les enjeux du Pacte Energétique breton, dont l une des 3 priorités vise le développement des énergies renouvelables. La SAS EILAN accompagne la SAS Bégawatts, premier parc éolien citoyen de France mis en service en juin 2014 à Béganne (56) et la SAS Biogaz de Bannalec, projet de méthanisation territorial qui sera mise en service en fin d année

8 ARMINES PERSEE : Le centre de recherche ARMINES PERSEE est un centre de l école MINES ParisTech qui développe notamment une recherche sur l intégration des énergies renouvelables au système électrique. Dans le projet de la micro-step de Berrien, ARMINES est chargé des tâches de recherche et développement qui concernent 3 points : Une étude prospective en France pour la réplication de projets similaires au projet de Berrien dans l avenir. Cette étude sera basée sur l utilisation de systèmes d information géographique qui permettront de qualifier et hiérarchiser les différents sites potentiels et de déterminer un ordre de grandeur quant à la capacité disponible à l échelle de la France L analyse économique prospective du système éolien-pv-stockage tirant ses revenus de la participation au marché de l électricité, ceci inclus la simulation des différents modes de gestion et de la valorisation (e.g. participation aux différents marchés de l électricité, services systèmes) et la simulation de l évolution des prix de l électricité sur le marché à différents horizons de temps. La gestion prédictive opérationnelle de la centrale. Ceci inclus deux aspects : d une part des algorithmes de prédiction à court terme de la production photovoltaïque et éolienne, de la prédiction des prix du marché de l électricité du jour pour le lendemain et d une heure pour l heure suivante ; d autre part des algorithmes de gestion permettant d utiliser au mieux la micro-step, la centrale éolienne et la centrale photovoltaïque. L outil correspondant sera utilisé de manière opérationnelle dans une phase de démonstration. 8

9 Imerys est un leader mondial des minéraux industriels, riche d une expérience acquise au fil des années depuis sa création en Le développement du groupe, ainsi que sa croissance majeur qui a permis d aboutir au groupe qui est celui d aujourd hui, s est essentiellement faite entre 2000 et Il est actuellement sous la direction de Gilles Michel, depuis avril Imerys transforme, enrichit et combine une gamme unique de minéraux, afin d apporter des fonctionnalités essentielles aux produits et processus de production de ses clients. Le groupe possède des réserves minérales diversifiées, avec notamment 121 sites miniers et plus de 250 implantations industrielles, réparties dans 50 pays. Il peut compter sur plus de collaborateurs, qui contribuent à la transformation des minéraux en espèces minérales (une trentaine environ). Les Kaolins de Bretagne, partie intégrante de la division Imerys Ceramics France du groupe Imerys, regroupent les Kaolins du Finistère (sites de Berrien et Loqueffret) et les Kaolins de Ploemeur. Ces différents gisements s intègrent dans une charte qualité. En effet, de nombreux investissements ont été réalisés afin d obtenir les certifications ISO 9001 et ISO sur l ensemble de ces sites. L'exploitation du kaolin sur la commune de Berrien a démarré en La carrière, exploitée alors par la société La Cornouaille Française (groupe MOKTA), appartient au périmètre exclusif de carrière obtenu par cette société le 3 août L'arrêté du 20 décembre 1976 a autorisé la mutation de ce permis minier au profit de la société des Kaolins du Finistère, nouvelle société exploitante de la carrière de Berrien, après achat par le groupe ECC (English China Clay). La société des Kaolins du Finistère a été achetée par le groupe Denain Anzin Minéraux (DAM) en 1994, au sein duquel elle appartient à la Division kaolin/mica, qui comprend la société des Kaolins de Bretagne (Kaolins de Ploemeur et Kaolins du Finistère) et la société des Kaolins de Beauvoir. En 2005, le groupe DAM a été acheté par le groupe IMERYS. Ainsi, aujourd'hui, l entité des Kaolins de Bretagne qui regroupe les Kaolins de Ploemeur et les Kaolins du Finistère, appartient à la branche Céramiques du groupe IMERYS. 9

10 Dans un contexte mondial de raréfaction des énergies fossiles et de dérèglements climatiques, et pour répondre à la fragilité particulière du réseau électrique breton, la Région Bretagne mène depuis 2004 une politique énergétique et climatique ambitieuse. Le développement des énergies renouvelables et les économies d'énergie sont deux priorités de cette transition énergétique bretonne, inscrites dans le Pacte électrique breton signé avec l'etat en Ainsi, les énergies marines, la méthanisation, la rénovation thermique du bâtiment ou encore les réseaux électriques intelligents sont autant de filières économiques porteuses de fortes opportunités d'innovation, de développement et de création d'emplois que le Conseil régional de Bretagne soutient et accompagne dans le cadre de la glaz économie. «Glaz» est le mot breton qui désigne la couleur de la mer : bleu, pour l'économie de la mer ; vert pour l'agroenvironnement, gris pour l'économie de la connaissance et le numérique. En matière de développement des réseaux électriques intelligents, la stratégie régionale poursuit un double objectif : Sécuriser l'approvisionnement en électricité des bretons à tout moment et notamment lors des pointes hivernales de consommation, pour éviter les risques de coupure généralisée (black out). Cela passe par une diversité de services et produits portés par de acteurs publics et privés, tels que les compteurs intelligents ou le stockage de l'énergie. Faire émerger une filière bretonne forte portée par des entreprises leaders, capables de répondre aux marchés locaux, nationaux et internationaux Une feuille de route bretonne du développement des «smart grids», précisant les objectifs quantitatifs, les échéances et la coordination partenariale a été élaborée avec tous les acteurs et lancée au premier trimestre L une des actions de cette feuille de route est l accompagnement de partenaires au développement des moyens de stockage de l énergie, en particulier le stockage des productions d énergies renouvelables. Ces solutions peuvent contribuer significativement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, en optimisant les conditions d intégration et le volume de ces productions dans les réseaux. Pour soutenir le projet Micro STEP BERRIEN, la Région Bretagne apportera sa contribution financière au travers de sa participation au fonds EILAÑ. Représentant : Dominique Ramard, Conseiller régional délégué à l Energie 10

11 AU CŒUR DU PACTE ELECTRIQUE BRETON Le Pacte électrique breton, signé le 14 décembre 2010 par l Etat, la Région Bretagne, RTE, l ADEME et l ANAH, traduit un engagement de l ensemble des acteurs bretons de l énergie à relever le défi de la fragilité électrique en Bretagne autour de trois axes indissociables et complémentaires : la Maîtrise de la Demande en Electricité, le développement des énergies renouvelables et la sécurisation de l'approvisionnement électrique. L enjeu est, en effet, de sécuriser l alimentation électrique de la Bretagne, qui, avec environ 12% de production et un éloignement des principales centrales qui l alimentent, reste fragile durant les périodes de forte consommation en hiver, notamment en cas d incident technique directement sur le réseau de transport d électricité ou sur une centrale de production. Alimentation électrique de la Bretagne Source RTE Le projet Micro STEP BERRIEN s inscrit dans deux des trois volets du Pacte électrique breton, le développement des énergies renouvelables et la Sécurisation de l alimentation électrique. 11

12 LES INVESTISSEMENTS D AVENIR ET L ADEME : Depuis 2010, l ADEME est un des quatre principaux opérateurs du Grand Emprunt, rebaptisé Programme des Investissements d avenir (PIA), et placé sous le pilotage du Commissariat Général à l investissement (CGI). Ce programme est destiné à accompagner des projets favorisant l innovation et la création d emplois non délocalisables dans des secteurs à forts potentiels pour l économie nationale. Il s agit de renforcer les avantages compétitifs stratégiques de la France. L ADEME opérateur en charge de l innovation pour la transition écologique et énergétique gère 2,28 milliards de crédits répartis en cinq thématiques : réseaux électriques intelligents, économie circulaire, véhicules du futur, énergies décarbonées et chimie verte millions d'euros couvrent les énergies solaires, l énergie éolienne, les énergies marines, la géothermie, le captage, le stockage et la valorisation du CO2, les bioressources, les procédés industriels et agricoles, le vecteur hydrogène, le stockage de l énergie et les bâtiments. Pour accompagner et gérer la spécificité de ces projets, l ADEME offre deux types de financement aux porteurs de projets : Un accompagnement en aides d État encadrées par les règlements européens de la concurrence. Mode d intervention le plus largement utilisé et accessible au travers des appels à projets dits AMI, il est constitué : o d aides avec intéressement systématique de l État au succès du projet, dites «avances remboursables», o de subventions réservées en priorité aux organismes de recherche et aux PME, Deux outils d intervention en fonds propres en «investisseur avisé» : o pour les PME : le fonds Écotechnologies, o pour les ETI et les grandes entreprises : l intervention directe de l ADEME dans des sociétés de projets. Ainsi deux tiers des crédits «Investissements d Avenir» génèrent des actifs pour l État dans une logique de partage des risques et des gains, constituant une forme innovante de partenariat public privée. L AMI stockage de l énergie : pour de nouveaux modèles d affaire innovants Dans un contexte où le bouquet énergétique doit réduire ses émissions de CO2 et sa dépendance aux ressources fossiles, et où la montée en puissance des énergies renouvelables intermittentes est programmée, le mix énergétique est en pleine évolution. Parallèlement, les usages énergétiques évoluent en profondeur du fait du développement de l électricité dans les transports et de la mise en place de réglementations pour améliorer l efficacité énergétique des bâtiments. 12

13 Ces mutations énergétiques engendrent un besoin croissant de flexibilité pour assurer l équilibre offre-demande et garantir la stabilité du réseau. Le stockage d énergie et notamment le stockage réversible de l électricité (dans des cycles charge-décharge électriques) est une des solutions pour répondre à ces évolutions. Le projet UNITe s inscrit dans cette démarche. Au-delà de la faisabilité technique d une micro-station de transfert d énergie par pompage (STEP) dans le cadre d une reconversion d un site de carrière, le projet vise à définir un modèle d affaire innovant démontrant la viabilité économique, sans tarif d achat, des unités de productions d énergies renouvelables couplées à des unités de stockage. Contact : Michel Pédron

14 SAS TRI NERZH - CHIFFRES CLES Répartition capital social de la société : Société UNIT-e : 70% SAS EILAÑ : 30% Montant des investissements prévisionnels : euros HT Montant des aides publiques dans le cadre du Programme des Investissement d Avenirs : euros de subvention euros d avance remboursable Puissances installées : Eolien 1,8 MW Photovoltaïque : 0,7 MW Hydraulique : 1,5 MW Production prévisionnelle annuelle délivrée sur le réseau : MWh sur la base d un turbinage quotidien de 11 heures. Ce qui correspond à la consommation électrique hors chauffage et eau chaude de 2230 foyers (base 2700 kwh/an par foyer source ADEME). Sachant que 1766 ménages vivent sur la Communauté de Communes des Monts d Arrée. Délai de construction : 26 mois comprenant le génie civil, la construction des centrales EnR pour le pompage, la mise en œuvre des moyens de turbinage, le raccordement. Date de mise en service : 4ème trimestre 2019 Durée d exploitation minimale : 40 ans 14

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet 1 Page 1 Contexte et ambitions pour les énergies renouvelables en

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Octobre 2012 Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Convaincu de l impérieuse nécessité pour les entreprises de prendre en compte les

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR Energies POSIT IF» : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Crédit photo : ARENE IDF Crédit photo : CLER Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Investissements territoriaux dans les énergies renouvelables

Investissements territoriaux dans les énergies renouvelables Investissements territoriaux dans les énergies renouvelables Caen 1 Plan stratégique Elan 2020 : quatre priorités au service du développement durable Le logement Les universités Les PME L environnement

Plus en détail

Parcours Filières innovantes : énergie et climat

Parcours Filières innovantes : énergie et climat Parcours Filières innovantes : énergie et climat ATELIER 1 Accompagner et soutenir les projets locaux de transition énergétique Sous le parrainage d AMORCE Animé par Catherine LAPIERRE Vice-présidente,

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll Le projet de loi de programmation pour la transition énergétique, dont les grands axes ont été présentés mercredi 18 juin

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Effacement diffus et transition énergétique

Effacement diffus et transition énergétique Effacement diffus et transition énergétique 56 WATT Atelier du 20/03/2014 1 #1 L effacement diffus 2 L effacement diffus >> Principaux enjeux // Sociaux: pour les foyers chauffés électriquement : -le chauffage

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Investissements d Avenir à l ADEME, accélérer l innovation verte

Investissements d Avenir à l ADEME, accélérer l innovation verte Investissements d Avenir à l ADEME, accélérer l innovation verte L ADEME, opérateur du PIA, en quelques chiffres 2,45 Mds de crédits 35 Appels à Manifestations d Intérêt lancés : 29 clos et 6 en cours

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables *** Appel à projets en direction des établissements bancaires : le prêt «Energies renouvelables en Poitou-Charentes»

Plus en détail

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Philippe MARTIN, Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le jeudi 6 février 2014 Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique Centre de Développement des Energies Renouvelables

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

CLER. Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie. Propositions géothermie - SRCAE. La géothermie, un potentiel insoupçonné

CLER. Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie. Propositions géothermie - SRCAE. La géothermie, un potentiel insoupçonné l: CLER Propositions géothermie - SRCAE Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie La géothermie, un potentiel insoupçonné Association CLER 2-Bât-B rue Jules Ferry 93100 Montreuil Tél : 01 55

Plus en détail

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le projet de loi relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement entend réaffirmer de nouvelles

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

LE GROUPE EDF FAIT DES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS UNE REALITE

LE GROUPE EDF FAIT DES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS UNE REALITE Naud et Poux Architectes DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE EDF FAIT DES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS UNE REALITE N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

Forum des Mille Atelier Prospectif ENERGIE. 3 février 2015

Forum des Mille Atelier Prospectif ENERGIE. 3 février 2015 Forum des Mille Atelier Prospectif ENERGIE 3 février 2015 Thierry DHAINAUT Pôle d Excellence régional ENERGIE 2020 Introduction : le Domaine d Activité Stratégique et ses enjeux de développement et d innovation

Plus en détail

Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014

Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014 Présentation du Fonds d investissement pour les énergies renouvelables Journées PCET 15 Avril 2014 Présentation du fonds OSER est un fonds de nouvelle génération réunissant des capitaux publics et privés:

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles?

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles? 1. Connaissez-vous le Collectif GASPARE? Oui 2. Êtes-vous pour ou contre le projet de CCCG - Centrale thermique à cycle combiné à gaz - à Landivisiau, où ailleurs? Je défends le pacte électrique breton

Plus en détail

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle Florence Chapuis et Nicolas Goldberg Souvent présenté comme un modèle, le programme allemand de développement des énergies renouvelables

Plus en détail

Smart grids for a smart living Claude Chaudet

Smart grids for a smart living Claude Chaudet Smart grids for a smart living Claude Chaudet 1 Institut Mines-Télécom Les smart grids en quelques mots Modernisation des réseaux électriques Utilisation des technologies de l information et de la communication

Plus en détail

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie

EDF, partenaire. la Lorraine, terre d énergie EDF, partenaire pour une énergie durable en Lorraine Didier Guénin, délégué regional EDF Lorraine EDF partenaire de la Lorraine, terre d énergie Au travers de son histoire, de ses hommes et de ses femmes,

Plus en détail

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Camille GROSJEAN, CEA Grenoble, Institut National de l Energie Solaire (Chambéry) Ingénieur-chercheur, doctorant

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

Le ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie présente

Le ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie présente Le ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie présente La France devient une grande puissance écologique. Nous en avons les ressources, les compétences et les talents. Le projet

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 4a:

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources L énergie Déjà près de 30 ans de géothermie et ça se renouvelle! Engagée en faveur du développement et contre la précarité énergétique, la Ville lance ce mois-ci des travaux pour améliorer et augmenter

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe L une des priorités stratégiques de l Union européenne consiste à promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable pour l Europe. La BEI

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation Page 1 EXPO BIOGAZ 2013 1 LE CREDIT AGRICOLE ET LA METHANISATION 2 RETOUR D EXPERIENCE: UN PROJET DE METHANISATION A LA FERME Page 2 EXPO BIOGAZ

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012 Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 212 Sommaire Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. La rénovation du parc existant, élément clé des enjeux

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique Les grands chantiers du Smart Grid français vers une feuille de route technologique Bogdan ROSINSKI pôle S2E2 SMART ELECTRICITY CLUSTER ASPROM Conférence «Maîtrise de l'énergie» Paris 6 avril 2011 Sommaire

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Enjeux du stockage de l énergie

Enjeux du stockage de l énergie Enjeux du stockage de l énergie S. PINCEMIN Doc/Ing Etudes & Recherche - Pôle Energies Renouvelables CleanTuesday -Nice 7 juin 2011 Plan de la présentation 1- Le CSTB en bref 2- Le contexte énergétique

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS LIVRE BLANC Des industriels au service de l intelligence énergétique RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS Des propositions concrètes au service de la nouvelle organisation du marché énergétique - Version détaillée

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

STIMERGY. Data Centers distribués

STIMERGY. Data Centers distribués STIMERGY Data Centers distribués Nouvelles technologies de l énergie : positionnement de Tenerrdis Energie solaire Biomasse Géothermie Pompes à chaleur Hydraulique Smart grids Hydraulique Hydrogène Batteries

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Auto-consommation des Energies renouvelables. Atelier 56watt du 2 juillet 2015 à Vannes

Auto-consommation des Energies renouvelables. Atelier 56watt du 2 juillet 2015 à Vannes Auto-consommation des Energies renouvelables Atelier 56watt du 2 juillet 2015 à Vannes 1 Etat des lieux Chaleur renouvelable : en auto-consommation Solaire Thermique : production d eau chaude à l aide

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail