Le R.O.I de la RSE : PARLONS VALEURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le R.O.I de la RSE : PARLONS VALEURS"

Transcription

1 guide officiel Le R.O.I de la RSE : PARLONS VALEURS 1 & 2 avril 2014 Palais des Congrès de Paris - Porte Maillot 7 e édition Sponsors Officiels : Gold Sponsors : Silver Sponsors :

2 Avec le service de collecte des papiers de bureau organisé par La Poste, vous avez l'assurance d'un traitement en toute confidentialité. Un geste simple : chaque collaborateur reçoit une Eco'belle dans laquelle il dépose feuilles d'imprimante, chemises en carton, cahiers usagés... Ces papiers, collectés régulièrement par les facteurs, sont triés et conditionnés par des entreprises locales d'insertion, puis recyclés par des papetiers situés en France. Vous valorisez l'engagement de votre entreprise en faveur de l'économie responsable grâce au certificat annuel inclus dans ce nouveau service.

3 editorial L Age de raison... Les organisations, privées comme publiques, grandes et petites, semblent avoir atteint ce stade où comme l enfant, elles commencent à «prendre conscience de leurs responsabilités et de leurs actes»... Nous n en sommes plus aux déclarations d intentions ou aux communications d affichage, mais bel et bien aux stratégies d engagement et aux discours de preuves. Plus encore, en dépit des turbulences économiques, elles «persistent et signent» en faisant de la responsabilité environnementale et sociale une véritable démarche de progrès, d Innovation, créatrice de valeur pour tous, autant qu un avantage concurrentiel afin de développer leurs parts de marché et de renforcer leurs. profits! Aie, le mot est lâché! Ayant saisi en effet tout l intérêt de la RSE, les entreprises osent aujourd hui évoquer le modèle économique de la RSE et cherchent à en évaluer le coût, l efficacité et même la rentabilité Le Développement Durable et la RSE garantissent -ils à mon organisation une meilleure performance? Puis-je évaluer le «Retour sur Investissement» d une telle stratégie? Les bénéfices d une politique DD / RSE sont ils mesurables? Qui pourra me prouver qu au delà de la valeur immatérielle de la RSE, je pourrais en attendre des retours «sonnants et trébuchants»? «Le R.O.I de la RSE : parlons valeurs» a donc été choisi pour fil conducteur de la 7 ème édition de PRODURABLE, les 1 er et 2 avril 2014, au Palais des Congrès de Paris. Il apporte un éclairage particulier à tous nos débats et guidera notre réflexion pendant ces deux journées. Nous vous souhaitons, à toutes et à tous, un excellent salon! Cécile Colonna d Istria, Directrice Générale PRODURABLE La société Todday décline toute responsabilité pour les erreurs ou omissions de quelque nature qu elle soit, qui pourraient se trouver dans la présente édition du Guide Officiel PRODURABLE Le Guide Officiel PRODURABLE 2014 est imprimé par Pure Impression avec des encres végétales sur un papier PEFC garantissant une gestion durable des forêts. Produrable 2014 I 1

4 réussites incontestables Ne manquez pas les derniers millésimes du cru, réussites incontestables et révélations pour le Médoc Château Belgrave La Revue du Vin de France N 557 à suivre de près Le Merlot est envoûtant de plaisir et le Cabernet Sauvignon offre une élégance savoureuse. Rouge et blanc sont à suivre de près. Château La Garde Gault & Millau N 48 signature sûre A travers ses cuvées phares qui portent haut les couleurs du Bordelais ou les châteaux qu elle amène au sommet de leur appellation, Dourthe est une maison à la signature sûre. Guide Bettane & Desseauve 2014 PHOTO : TWIN PHOTOGRAPHIE Pour toute information : Direction France BtoB, Madame Stéphanie Romano L ABUS D ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

5 SOMMAIRE Avant-Propos 5 & 7 Plan & liste des exposants 8 & 9 Mardi 1 avril : 11 à 17 Congrès RSE & Leadership 12 Programme Experts & Solutions 14 Mercredi 2 avril : 19 à 23 Congrès RSE & Leadership 20 Programme Experts & Solutions 22 Les Partenaires 25 à 32 Merci à : Partenaires Réseaux & Institutionnels Partenaires Médias Partenaires Evénements Vins et spiritueux Aménagement floral Vins et spiritueux Fruits de saison Mobilier eco-design Traiteur solidaire Produrable 2014 I 3

6

7 avant-propos BNP PARIBAS : UN ACTEUR DE 1 er PLAN DANS L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE En tant qu acteur économique de 1 er plan, BNP Paribas s engage depuis de nombreuses années dans la lutte contre toutes les formes d exclusion, qu elles soient d origine sociale ou financière. La crise économique que subit la France depuis 2007 a entrainé une croissance de ces inégalités, engendrant la nécessité d aborder une réflexion sur les outils innovants qui permettront d éradiquer cette crise. Au sein de BNP Paribas, nous avons la conviction que les entrepreneurs sociaux sont devenus des acteurs clés pour favoriser cette action. De nombreux chiffres le prouvent. En France mais aussi dans d autres pays d Europe tels que l Italie ou encore la Belgique, l économie sociale et solidaire représente environ 10% de l emploi, soit plus de 5 millions de salariés dans plus de entreprises. Dans l hexagone, ce secteur est en outre, en plein essor avec une croissance moyenne des emplois de 23% entre 2000 et 2010, contre 7% dans le secteur privé. Dans ce contexte, BNP Paribas s est fixé pour objectif de renforcer son soutien à l entrepreneuriat social et la microfinance : il atteint aujourd hui 200 millions d euros contre 100 millions d euros en Pour ce faire, nous avons choisi, d activer plus particulièrement deux leviers d actions : Favoriser les produits d épargne permettant aux clients d investir dans le capital d entreprises sociales ; Poursuivre notre développement dans l épargne salariale, grâce notamment à plusieurs Fonds Communs de Placement d Entreprises (FCPE), permettant d investir 5 à 10% de leurs actifs dans des entreprises sociales. Au-delà d un soutien financier, nous pensons également qu il est primordial d adapter nos services afin de pourvoir mieux répondre aux attentes de cette clientèle. Nous déploierons ainsi tout au long de l année un réseau d interlocuteurs dédiés dans nos agences, afin de permettre à chaque entrepreneur social d être suivi par un conseiller unique comprenant les spécificités de son secteur. A travers cet investissement, nous espérons réaffirmer notre engagement sur le long terme dans la lutte contre les exclusions, à l heure où la frontière entre l économie et le social est de plus en plus mince. Laurence Pessez, Déléguée à la Responsabilité Sociale et Environnementale, BNP Paribas Produrable 2014 I 5

8 J AI CHOISI LA BANQUE QUI DONNE DU SENS À MES PLACEMENTS UNE GAMME ISR (1) QUI CONCILIE RECHERCHE DE PERFORMANCE (2) ET ÉTHIQUE 5 FONDS ISR ET SOLIDAIRES LABELLISÉS (1)(3) GESTION D ACTIFS ÉLARGIE AUX CRITÈRES EXTRA-FINANCIERS BANQUE ET CITOYENNE (4) LABANQUEPOSTALE.FR (5) LABANQUEPOSTALE-AM.FR (5) La Banque Postale Asset Management est signataire des PRI, Principes pour l Investissement Responsable des Nations-Unies. Pour en savoir plus (5) (1) Investissement Socialement Responsable. (2) Le placement en Bourse est risqué, vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent en rien des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le temps. (3) Retrouvez la liste des fonds ISR et solidaires labellisés dans la rubrique ISR du site labanquepostale-am.fr (5). Pour plus d informations : novethic.fr (5) et finansol.org (5). (4) 0,15 TTC/min + surcoût éventuel selon opérateur. (5) Coût de connexion selon le fournisseur d accès. La Banque Postale Asset Management Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance, au capital de Siège social : 34 rue de la Fédération Paris CEDEX 15 RCS Paris B agréée en tant que société de gestion de portefeuille par la Commission des Opérations de Bourse sous le numéro GP La Banque Postale Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de Siège social : 115 rue de Sèvres Paris Cedex 06 RCS Paris Code APE 6419Z. Intermédiaire d assurance immatriculé à l ORIAS sous le n

9 avant-propos Un Groupe au service du progrès social et du développement responsable Chaque jour deux millions de Français, particuliers ou professionnels, franchissent la porte d un bureau de poste ou d un point de contact. Plus de trois millions d entreprises et de professionnels sont nos clients. Ce lien fort et quotidien tissé entre une grande entreprise de service public et la population nous oblige au-delà même de l engagement citoyen inscrit dans notre contrat de service public. À l heure de l engagement environnemental en France, Le Groupe La Poste doit faire face aux défis et aux évolutions de la société de demain. Il se met au service de ses clients et de la société en étant acteur du progrès social et du développement responsable. Il contribuera encore davantage demain à répondre aux nécessités de la transition énergétique, aux besoins de lien social des citoyens, et favorisera ainsi l émergence des modèles économiques du futur. Le Groupe La Poste travaille activement à développer des offres plus responsables, en intégrant la RSE dans toutes ses activités. Il entraîne dans son sillage les postières et les postiers, ses actionnaires et tous les acteurs de la société : clients, fournisseurs, sous-traitants, partenaires associatifs, élus et collectivités. La Poste innove sans cesse pour répondre aux attentes de la société. Par la neutralité carbone des offres Courrier et Colis, par la proximité des points de contact plus respectueux de l environnement et accessibles à tous, par des solutions bancaires pour investir et emprunter responsable. Il ne peut y avoir de développement durable sans offre responsable de produits et de services. Nos objectifs à l horizon 2020 sont donc : d atteindre l excellence dans la relation client, de réussir la transformation numérique, de devenir une entreprise de service public moderne, pionnière dans le bien-être au travail et performante. Nos offres responsables sont et seront des preuves de cette stratégie. Philippe WAHL, Président-directeur Général du Groupe La Poste. Crédit photo : Photothèque Groupe La Poste Produrable 2014 I 7

10 plan de l exposition VERS CONFERENCES COMMISSARIAT GENERAL VESTIAIRE CLUB VIP ESPACE PRESSE 2 1 C LIBRAIRIE ACCUEIL ENTREE SORTIE Q H I J K L M N O P Village LUCIE en partenariat avec : Espace co-working B 3 A D E F G Pépinière ESS Village Achats Responsables ObsAR Village ADD Conseils SALLES 351 à 353 Cbis Ebis Produrable 2014 I 8

11 liste exposants SOCIETe STAND NAMASKA Q SOCIETe STAND IMPRIM VERT P INSPIRIENCe 14 à 19 INSTITUT RSe 24 IPEDIS 13 LA RUCHE QUI DIT OUI! 13 LA VARAPPe 13 LABEL LUCie Q LCie 26 LEMON Tri 8 LES JARDINS DE GALLY 6 MALAKOFF MEDERIC B MY-Tree 3 NETECOLOGIC 14 à 19 OBSAr 14 à 19 OPUS 3 Q ORSe C 14 à 19 PIKPIK Environnement 4 PUR PROJET G QUALIPROPre 14 à 19 RECYC MATELAS EUROPe 13 RECYCLAGE ECO CITOYen 4 REFOREST ACTIOn L STATION ENERGY 13 SUSTAINWAY H T.SOLARIS 4 TABLE DE CANA 13 TENNAXIA K TERRA ECOE e bis UNION DES COUVEUSES D ENTREPRISES Q URBILOG 13 UTOPIES 23 VERTEEGO 10 VILLAGE LUCie Q WATT S Green 11 AAVANA O AEF DEVELOPPEMENT DURABLe C bis AFNOR GROUPe 27 AK2C G ANM - ASSOCIATION NATIONALE DES MEDIATEURS 25 ARMOR SAS 7 AS TRUC 2 AVISe 14 à 19 BDO A BIOVIVA DEVELOPPEMENT DURABLe 29 BIRDEO 22 BNP PARIBAS (Sponsor Officiel) 13 BUREAU VERITAS CERTIFICATIOn 26 CANIBAL 4 CEDRE - RESEAU ELISe 14 à 19 CLUB DD Ile de France 5 DEAUVILLE GREEN AWARDSE e DES ENJEUX & DES HOMMES DNV GL 28 DOWINO 13 ECOACT M & N ECO BUSINESS ANGELS 4 ECODAir 13 ECOLOMY F ECONOMIE D ENERGIE SAS 31 EM STRASBOURG J ENERCOOP 9 EXECUTIVE PROFILER I i EXPOSITION LES PLU BELLES 1 Librairie FONDATERRA d FUJITSU 30 GOBILAB 8 GROUPE LA POSTE (Sponsor Officiel) 12 HANDECO 14 à 19 HANDIRESEAU 14 à 19 IMAGIN ABLe Liste arrêtée au 19/03/14 Produrable 2014 I 9

12 L information stratégique pour les acteurs du développement durable Dépêches en temps réel Dossiers thématiques Revue de presse Nominations Journal officiel Lettres quotidiennes ou hebdomadaires RSE & Gouvernance Actualité des organisations et standards internationaux Stratégie RSE Reporting extra-financier Gouvernance des organisations Investissement socialement responsable Énergies & Environnement Politique environnementale et énergétique Suivi des négociations internationales sur le changement climatique Marché européen du carbone Réglementations nationales et européennes Fiscalité écologique Pour recevoir nos dépêches, CONTACTEZ-NOUS! AEF Développement durable est une rédaction d AEF, média de référence pour professionnels

13 Programme mardi 1 er avril 2014 En un coup d œil! SALLE 351 Ouverture : Résultats du Baromètre BDO/MALAKOFF MEDERIC Les Enjeux 2014 de la RSE et du Développement Durable Plénière : Le r.o.i de la rse : si on parlait «valeurs»? ENJEUX, STRATEGIES & BONNES PRATIQUES ETUDES DE CAS & SOLUTIONS SALLE 351 SALLE 352 A SALLE 352 B SALLE L entreprise et ses externalités : comment évaluer et attester ce qui compte? EM STRASBOURG DES ENJEUX & DES HOMMES VERTEEGO Acheter et Produire autrement en préservant les écosystemes et créer de la valeur OBSAR TENNAXIA UTOPIES ENERCOOP / CHRONOPOST Relations Sociales Internationales et Commerce Mondial WATT S GREEN, by econocom BUREAU VERITAS CERTIFICATION PUR PROJET Pause cocktail réservée aux VIP SALLE 351 Plénière : Economie circulaire : Quels arguments pour accélérer la transition? ENJEUX, STRATEGIES & BONNES PRATIQUES ETUDES DE CAS & SOLUTIONS SALLE 351 SALLE 352 A SALLE 352 B SALLE La Valeur du Déchet : Comment valoriser la matière première du 21 ème siècle EXECUTIVE PROFILER AAVANA VERTEEGO Entreprises et collectivités : comment créer ensemble de la valeur pour un territoire durable COMITE CEDRE - RESEAU ELISE ECOACT WIITHAA Management de l énergie : quel outils pour des économies pérennes? AFNOR REFOREST ACTION BOUYGUES CONSTRUCTION BIRDEO SALLE 351 La Nouvelle économie du climat au cœur de la Compétitivité des entreprises Produrable 2014 I 11

14 mardi 1 er avril 2014 plenieres SALLE 351 8h45 9h00 Ouverture Allocution d Ouverture Résultats du baromètre bdo / Malakoff Médéric Résultats de la GRANDE ETUDE BDO & MALAKOFF MEDERIC. Les enjeux 2014 de la RSE et du Développement Durable : Le R.O.I. de la RSE Iris DEKKICHE, Associée, BDO Valérie DE LAUNAY, Directrice des ressources humaines, de la communication interne et de la RSE, groupe MALAKOFF MEDERIC En partenariat avec 9h05 10h15 Plénière Plénière : Le r.o.i de la rse : si on parlait valeurs? Voir plus loin, voir plus large. La Valeur créée par la RSE propose une vision globale et de long terme de la performance. Capital Immatériel, Création de valeur environnementale et sociale, levier d innovation, moteur d adhésion : Quels gains pour les entreprises d investir dans la responsabilité sociétale? C est toute la question de la performance, et donc du progrès qui est posée. Comment aborder le basculement de notre modèle de croissance et de notre système de «valeurs»? Daphné ALECIAN, Directrice Marketing & Communication et porte-parole, FUJITSU Patrick D HUMIERES, Fondateur et Directeur Général, INSTITUT RSE Jacques KHELIFF, Directeur Général du Développement Durable, Groupe SOLVAY Cécile RENOUARD, Economiste, philosophe, directrice de programme, ESSEC Animé par : François FATOUX, Délégué général, ORSE En partenariat avec 14h00 15h15 Plénière Plénière : Economie circulaire : quels arguments pour accélérer la transition? Écologie Industrielle, Cradle to Cradle, Cycle de vie ou «d usage,» Économie de fonctionnalité, quelle que soit son nom, ce nouveau modèle circulaire, inspiré des lois de la nature où rien n est déchet mais nutriment suscite un fort engouement. Mais sa pratique reste rare, et c est bien l exemple de nos témoins pionniers qui constitue l argument essentiel pour accélérer la Transition. Entrons dans la Boucle...! Christine BARGAIN, Directrice de la responsabilité sociale et environnementale, GROUPE LA POSTE Geneviève FERONE, Consultante, Ex-Directrice du Développement Durable, VEOLIA Jean-Louis JOURDAN, Directeur du Développement Durable, SNCF Sophie LANSAC, Directeur de Marque et Communication, ARMOR SAS Laure RONDEAU, Responsable du Développement Durable, INTERFACE FLOR Animé par : Patricia SAVIN, Présidente, OREE En partenariat avec 18h30 19h30 Plénière Plénière : La nouvelle économie du climat au cœur de la compétitivité des entreprises Le Grand Oral de Jean-Marc JANCOVICI - Décarboner l Economie : un million d opportunités pour les entreprises! Jean-Marc JANCOVICI, Président et Fondateur, The Shift Project Animé par: Denis FORTIER, Directeur de la rédaction, AEF Sécurité globale, AEF Développement durable Environnement Social / RH Green IT Stratégie / Gouvernance / Finance Marketing / Innovation Programme susceptible de modification Produrable 2014 I 12

15 SALLE 351 mardi 1 er avril 2014 tables rondes 10h30-11h15 L entreprise et ses externalités : comment évaluer et attester ce qui compte? Engagée dans une démarche de responsabilité sociétale, l entreprise est appelée, voire challengée par ses parties prenantes, dans sa capacité à rendre compte de ses externalités, positives ou négatives, sur la Société et ses enjeux sociétaux : Qu est-ce qui définit la «matérialité» des actions conduites par une entreprise au regard de la Société? Quelles sont les limites des approches actuelles? Comment évaluer ses externalités, dès lors que l approche de mesure par indicateurs n apporte qu une information réduite à l efficience des actions réalisées, et non leur signification au regard de la Société? Comment attester de son degré de contribution à un développement plus soutenable de la Société, dès lors que les interprétations sont aussi nombreuses que les parties prenantes impactées? Monétariser le capital immatériel et l inclure dans le compte de résultat suffit-il à exprimer ses externalités? Patrice LAGO, Directeur Général Délégué, BASF BEAUTY CARE SOLUTIONS Guy F. REINAUD, Président, Pro-Natura International Animé par : Olivier DUBIGEON, Fondateur et dirigeant, SUSTAINWAY 11h30-12h15 Acheter et Produire autrement en préservant les écosystèmes et créer de la valeur L environnement a acquis une valeur de bien commun et de patrimoine à exploiter raisonnablement. Il fournit l essentiel des ressources naturelles vitales de chacun et presque la moitié des emplois mondiaux dépendent de la pêche, des forêts, ou de l agriculture. Comment maintenir un niveau de production égal en préservant les écosystèmes et créer de la valeur? Catherine CANDELLA, Directrice RSE, Groupe CHEQUE DEJEUNER Karine ONDET, Responsable Animation et Méthodes Achats responsables, LA POSTE Alexis PETIT-GATS, Directeur Général, Groupe THIENOT Animé par : Alain CHATENET, Délégué Général, OBSAR 12h30-13h15 Relations Sociales Internationales et Commerce Mondial Le projet de loi (en cours) sur le devoir de vigilance vise à co-responsabiliser les sociétés mères et les entreprises donneuses d ordre dans les cas de violation des droits humains ou de catastrophe environnementale commis par leurs filiales et sous-traitants, en introduisant une obligation de moyens en matière de prévention de ces dommages. Loi préventive, loi sanction, et pourquoi pas loi de reconnaissance pour les meilleures élèves? Le cas de la filière textile, en particulier après la catastrophe humaine survenue dans l usine Rana Plaza au Bangladesh, mérite un examen attentif : Traçabilité, transparence et juste partage des responsabilités sont les fondamentaux de la démarche. Robin CORNELIUS, Directeur général, SWITCHER Jean-Marc GENIS, Président exécutif de la Fédération des Enseignes de l Habillement Rafaël NEDZYNSKI, Secrétaire général de la FGTA-FO, Membre du CESE Animé par : Véronique DISCOURS-BUHOT, Consultante, Ex Directrice Développement Durable, CARREFOUR En partenariat avec 15h30-16h15 La Valeur du Déchet : Comment valoriser la matière première du 21 ème siècle? «Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme» - Lavoisier Face à la raréfaction des ressources et à l augmentation du prix des matières premières, réutiliser nos déchets, les transformer en une matière première, est-il une voie d avenir? Une vraie alternative? Un gisement d emplois? Emmanuelle BADOUIX, Directrice Associée Recyclage, COCA-COLA ENTREPRISE Hélène GOUNOT, Directrice, EXTRAMUROS Sophie-Noëlle NEMO, Directrice de la Délégation à l Economie, Responsable Economie Verte, Groupe LA POSTE Boris VERIE, Responsable prescription, ARMOR SAS Animé par : Gildas BONNEL, PDG, SIDIESE, Membre de l AACC En partenariat avec 16h30-17h15 Entreprises et collectivités : Comment créer ensemble de la valeur pour un territoire durable? 1/ Résultat de l enquête Nationale PROXITE «Developpement Durable et Collectivités territoriales» 2/ Entreprises et collectivités : Quel travail en commun? Comment l enclencher? Quelles conditions de faisabilité et de réussite? Comment favoriser le dialogue et la connaissance réciproques? Quels outils et retours d expérience en la matière? Orane FAIVRE DE CONDE, Directrice Communication et développement durable, Mc Donald s France Julien GOUPIL, Consultant en démocratie locale, rénovation urbaine et développement durable, Directeur de PROXITE Fabienne RENAUD, Conseillère régionale déléguée à l Economie sociale et solidaire et à la Création des petites entreprises Animé par : Isabelle BOUDARD, Responsable du Programme RSE, COMITE 21 Elise GAULTIER, Responsable Territoires Durables, COMITE 21 En partenariat avec Produrable 2014 I 13

16 mardi 1 er avril 2014 ateliers experts & solutions EM Strasbourg 10h30-11h15 Salle 352A 10h30-11h15 VERTEEGO Salle 353 Le métier du Directeur du Développement Durable : sens et compétences De façon obligatoire ou librement choisie, les organisations se saisissent des enjeux sociaux et environnementaux qui les concernent, d autant plus que les facteurs de croissance encore disponibles se trouvent dans l économie verte. De fait, le besoin de nouvelles qualifications se fait sentir et une nouvelle fonction émerge dans l entreprise, celle de la Direction du Développement Durable ou bien de la Direction de la Responsabilité Sociale. A nos côtes, Mickael Blais (Givaudan) et Laurence Vandaele (groupe Nexans), également diplômés de cet EMBA, mettront en valeur le sens de leur engagement dans cette fonction et les compétences nouvelles qu il leur faut déployer. Mickael BLAIS, Sustainability Project Leader, Givaudan Pia IMBS, Maître de conférences habilitée à diriger des recherches et Directrice de l Exécutive MBA développement durable et responsabilité sociale des organisations, EM Strasbourg Laurence VANDAELE, Responsable RSE, Groupe Nexans 10h30-11h15 DES ENJEUX & DES HOMMES Salle 352B Accompagner le changement pour évoluer vers des pratiques plus responsables : le cas du déploiement d un code d éthique Faire évoluer les pratiques professionnelles et les comportements vers plus de responsabilité n est pas un processus qui se décrète. En revanche c est un cheminement qui s accompagne et qui passe par la mobilisation des équipes. - Comment faire prendre conscience des risques et créer un réflexe de questionnement? - Comment rendre accessibles des notions techniques et sensibles? - Comment créer les conditions d une appropriation effective? - Quelle place donner aux dirigeants et managers de terrain? Pour répondre à ces questions, nous prendrons pour exemple un sujet qui préoccupe de nombreuses entreprises, celui de réussir le partage avec l ensemble des salariés de règles communes en matière d éthique. Thomas BUSUTTIL, Fondateur, IMAGIN ABLE Olivier CLASSIOT, Directeur Associé, DES ENJEUX & DES HOMMES Les départements RSE peuvent-il devenir les premiers commerciaux de leurs entreprises? Perçus comme «centres de coûts», les départements RSE et Développement Durable se sont intégrés à la marche des affaires et de nombreuses entreprises les «utilisent» pour opérer une différenciation concurrentielle douce et toucher de nouveaux publics. Cette table-ronde participative se voudra modestement poser les questions suivantes: - Quels nouveaux marchés ouvrir grâce à une exécution réussie d une stratégie DD/RSE? - Comment faire de ses partenaires de la performance RSE des canaux de vente efficaces? Comment contourner leurs blocages? - Quel mal y a-t-il à faire du développement durable un axe d augmentation et d amélioration du chiffre d affaires? - Quelles innovations pousser pour que la RSE transpire véritablement dans les offres de l entreprise? - et donc, la (tentative de) réponse à la question: oui ou non les départements RSE peuvent-ils devenir les premiers commerciaux de leurs entreprises? Rodolphe DEBORRE, Directeur du Développement Durable, Groupe RABOT DUTILLEUL Jérémy FAIN, Président et Cofondateur, VERTEEGO Eglantine HUE, Responsable Développement Durable, KONIKA MINOLTA France TENNAXIA 11h30-12h15 Salle 352A Le Reporting extra-financier : levier de performance durable Si «devoir» publier un rapport RSE peut être vécu comme une nouvelle contrainte, mettre en place un reporting RSE peut également être une opportunité de piloter la performance globale de son entreprise. C est précisément la conviction de Tennaxia que nous souhaitons vous faire partager au cours de cet atelier. Au programme : - la convergence de la GRI G4 et des principes directeurs du rapport intégré vers une RSE levier de performance globale des entreprises - approche méthodologique pour intégrer la RSE au cœur de l entreprise et en faire un levier de performance globale : qu est-ce que la performance d une entreprise? En quoi un reporting RSE permet-il de l appréhender? Comment relier performance financière et extra-financière? - exemples d application Bertrand DESMIER, Directeur du pôle conseil RSE, TENNAXIA Bernard Fort, Président du directoire de TENNAXIA La Poste lance les carnets de timbres «éco-gestes» À l occasion de la semaine du Développement Durable, dès le 1er avril, La Poste lance les carnets de timbres «éco-gestes» en partenariat avec l ADEME. Une façon ludique de (re)découvrir les petits gestes qui donnent de grands résultats pour préserver l environnement. Retrouvez les en bureaux de poste et sur la boutique du timbre Produrable 2014 I 14

17 mardi 1 er avril 2014 ateliers experts & solutions UTOPIES 11h30-12h15 Salle 352B Innovation & développement durable : comment organiser la convergence? Les entreprises accélèrent l acculturation de leurs équipes à l innovation et leur organisation en la matière, de plus en plus convaincues que celle-ci devient la pierre angulaire de leur réussite. Nous vous invitons dans cet atelier à échanger sur pourquoi et comment cette évolution peut accélérer la création de modèles économiques plus responsables Patricia CORTIJO, Manager Pôle Stratégie & Innovation, UTOPIES Elisabeth LAVILLE, Fondatrice & Directrice, UTOPIES Vincent Gruau, Président-directeur général, MAJENCIA Christine Grèzes, Directeur du développement durable, BOUYGUES CONSTRUCTION 11h30-12h15 ENERCOOP / CHRONOPOST Salle 353 La transformation énergétique en action Faisant encore figure d exception en France, le modèle de développement «zéro carbone» existe pourtant, se développe, et génère des résultats très satisfaisants. C est le cas du déploiement «Chronopost et Enercoop» à l Espace Beaugrenelle, de Paris 15ème. Enercoop, seul fournisseur d électricité 100 % vert et citoyen, se développe sur le territoire à un rythme soutenu et maîtrisé. Bien implanté au delà de nos frontières, ce modèle fait pourtant encore figure d exception en France. Chronopost a inauguré un nouveau site (l Espace Beaugrenelle, Paris 15ème) de collecte et de distribution de colis aménagé dans la volonté de répondre à différentes exigences environnementales. Diverses démarches ont ainsi été mises en place : utilisation de véhicules électriques, système d éclairage par LED, isolation des locaux... et alimentation en électricité 100% renouvelable avec Enercoop. Mickael CARTRON, Responsable Développement Durable, CHRONOPOST Grégory DISSOUBRAY, Responsable commercial, ENERCOOP 12h30-13h15 BUREAU VERITAS CERTIFICATION Salle 352B Certification ISO : Retour d expérience L ISO est une approche structurante pour la gestion de l énergie. Les enjeux et les bénéfices d une certification ISO sont réels et chiffrés. Cette démarche est à corréler avec les dispositifs réglementaires associés. Bureau Veritas Certification vous présente un retour d expérience, en s appuyant sur des audits menés dans plusieurs secteurs d activité et invitant à témoigner Bouygues Telecom, entreprise certifiée ISO depuis plusieurs années Théophile CARON, Chef de projet - Responsable ISO 50001, BUREAU VERITAS CERTIFICATION Franck CHENNEVEAU, Responsable de site, BOUYGUES TELECOM 12h30-13h15 PUR PROJET Salle 353 Préserver et restaurer les écosystèmes : Un levier de performance et de transformation pour les organisations Dans un environnement incertain et plus compétitif que jamais, constitué de ressources de plus en plus contraintes, de modèles économiques à bout de souffle et d exigences de plus en plus fortes de la part des parties prenantes, la restauration des écosystèmes et l agro-foresterie sont des leviers puissants de performance. Pur Projet développe des programmes de reforestation communautaires et accompagne ses clients dans l intégration de dynamiques de restauration des écosystèmes au cœur de leur activité afin de répondre à leurs enjeux stratégiques. Les témoignages présentés illustreront comment la prise en compte des impacts et l engagement pour la préservation des écosystèmes peuvent se révéler de véritables outils stratégiques de transformation des organisations de toutes tailles et de tous secteurs Edouard DUMAS, PDG, COMPAGNIE DUMAS Arnaud HERRMANN, Directeur Développement Durable, ACCOR Alexis KRYCEVE, Co-Fondateur, PUR PROJET 12h30-13h15 WATT S GREEN by econocom Salle 352A Le bilan énergétique du Système d Information Quelle est la place du bilan énergétique du S.I. au sein d un BEGES? Quels sont les enjeux de ce bilan et les méthodes d évaluation actuelles? WATT S GREEN by econocom : une nouvelle façon d évaluer le poids énergétique de son S.I. Daniel BOTELLA, Directeur Marketing, Groupe econocom Romain VERN, Consultant Marketing Green IT, Groupe econocom Environnement Social / RH Green IT Stratégie / Gouvernance / Finance Marketing / Innovation Programme susceptible de modification Produrable 2014 I 15

18 mardi 1 er avril 2014 ateliers experts & solutions EXECUTIVE PROFILER 15h30-16h15 Salle 352A 15h30-16h15 VERTEEGO Salle 353 RSE et performance durable des RH : former à de nouveaux comportements dans le respect de l écologie individuelle et collective Entrer dans une démarche RSE n est pas anodin. L objectif ne saurait se limiter à s attribuer une image «d entreprise respectable». Il s agit d une démarche engageante pour l ensemble des parties prenantes de l organisation. A partir de la volonté visionnaire du dirigeant, la démarche RSE est en fait une construction identitaire qui aboutit à une nouvelle culture d entreprise. Quels que soient les champs touchés par la RSE, nous retrouvons les termes de RESPECT, PRESERVATION, VALORISA- TION. Nous sommes au cœur de l établissement de nouvelles conduites que certains nommeront valeurs ou éthiques mais qui remontent en fait à un système de croyances fondées sur notre responsabilité dans l avènement d une société meilleure. Au niveau des Ressources Humaines, la Responsabilité Sociétale de l Entreprise est alors de former les personnes à la Performance Durable en développant de nouveaux comportements dans le respect de l écologie personnelle de chaque collaborateur. Des témoignages d entreprises seront présentés aux niveaux des dispositifs RH, Qualité et des Risques juridiques. Donatienne DEL COS, Praticienne Certifiée, EXECUTIVE PROFILER Magali NORRITO, Présidente, EXECUTIVE PROFILER Nathalie VUITTON, Praticienne Certifiée, EXECUTIVE PROFILER Valérie FERGELOT, DRH, VILLE DE MEUDON Dominique JESIK, Responsable QHSE, EAU & FEU AAVANA 15h30-16h15 Salle 352B Pourquoi se limiter au reporting réglementaire, lorsque l on peut piloter sa performance RSE? Afin de répondre aux exigences réglementaires en vigueur, le Reporting RSE est devenu pour un nombre grandissant d organisations une étape obligatoire et relativement normée. Au-delà du fait de se conformer à la réglementation en vigueur, le reporting RSE doit rester avant tout un outil de pilotage pour l entreprise, si ce dernier est correctement réalisé. S il est crucial de pouvoir avoir une vision précise du passé, avec des données fiables, il est tout aussi important de se doter d outils permettant d analyser en profondeur ces données et de se projeter vers l avenir. Analyser, anticiper, décider, prévoir sont les maitres-mots d un pilotage efficace. Raphaël BARNIER, Fondateur, AAVANA Maxime BOSDEVESY, Consultant métier, AAVANA Environnement Green IT Social / RH Stratégie / Gouvernance / Finance Marketing / Innovation Les bonnes pratiques dans la mise en place d une comptabilité environnementale au niveau produit comme moteur d innovation: conversation au coin du feu avec la Directrice RSE du groupe Danone La mesure de l impact des produits à chaque étape de fabrication et de distribution est aujourd hui clef pour toute organisation souhaitant prendre les décisions les plus appropriées en fonction d objectifs environnementaux mais aussi économiques et sociaux. Auteur d un véritable système de comptabilité analytique, le groupe Danone témoignera de son expérience en matière de gestion des impacts (CO2, eau, énergie, matières) au niveau produit, de dynamique pour accompagner les correspondants environnementaux sur l utilisation des outils, et de stratégie pour atteindre des objectifs de réduction ambitieux. Laura PALMEIRO, CSR Director, GROUPE DANONE Clément GUILLON, Directeur associé Integration & Consulting Services, VERTEEGO CEDRE, Réseau ELISE 16h30-17h15 Salle 352A Le recyclage solidaire : un moyen pour renforcer votre politique RSE Cèdre, Entreprise Adaptée, membre du Réseau Elise : Ses missions environnementales et sociales Les avantages du recyclage solidaire pour nos clients Les enjeux de la démarche ISO et du Bilan Carbone. Sabine Dubois, Directrice commerciale, Cèdre Cyril Hergott, Directeur du Développement, Riposte Verte Clément LEFEVRE, Directeur Developpement Durable, SAINT LAURENT ECOACT 16h30-17h15 Salle 352B La neutralité CO2, quel(s) R.O.I? - Enjeux du Bilan carbone : quel périmètre pour quel ROI? - Gestion carbone : des leviers de valeur qui dépassent les enjeux énergétiques - Compensation carbone : les bénéfices environnementaux, sociaux et économiques d un engagement stratégique La neutralité CO2 ne consiste pas qu à soutenir des projets de développement. Elle s intègre au cœur de la politique RSE de l entreprise. Issue d une réflexion stratégique profonde au sein de Coliposte, elle a permis d identifier de nombreux axes d amélioration et contribue largement à l implication, la valorisation et la cohésion des équipes, des clients et plus généralement des parties prenantes. A découvrir, de nombreux co-bénéfices qui voient le jour au quotidien, tant pour l entreprise que pour les populations soutenues par les programmes financés Isabelle DE LOISY, Directrice de la Qualité et du Développement Durable, COLIPOSTE Gérald MARADAN, Directeur Général, Spécialiste du Management Carbone, ECOACT Programme susceptible de modification Produrable 2014 I 16

19 mardi 1 er avril 2014 ateliers experts & solutions 16h30-17h15 WIITHAA Salle 353 Le design, un outil facile pour adopter l Économie Circulaire Stark, Ikea, Apple sont les quelques références régulièrement citées lorsqu on parle de design. Néanmoins, cet outil stratégique, encore trop mal compris en France, peut permettre aux entreprises d intégrer l Économie Circulaire et de passer du développement durable à un monde d abondance partagé. Découvrez à travers divers exemples américains, chinois ou même sud-africains comment le design peut créer de nouveaux revenus tout en ayant une démarche positive pour l environnement. Nicolas BUTTIN, Co-fondateur, WIITHAA Brieuc SAFFRE, Co-fondateur, WIITHAA 17h30-18h15 AFNOR GROUPE Salle 351 Management de l énergie : Quels outils pour des économies pérennes? La performance énergétique constitue un enjeu prioritaire et stratégique pour les entreprises et un gage de compétitivité. Les normes sur le management de l énergie (ISO 50001, EN ) sont reconnues par les autorités de Bruxelles et par les pouvoirs publics français responsables de la transposition de la nouvelle directive sur l efficacité énergétique. La mise en œuvre de ces normes permet de bâtir une stratégie énergétique de long terme et de pérenniser la maîtrise de ses consommations. Sylvie FERNANDEZ, Chef de projet Energie, AFNOR Normalisation Alain LECLERCQ, Responsable Qualité, Fujitsu France Béatrice POIRIER, Chef de produits Energie, AFNOR Certification REFOREST ACTION 17h30-18h15 Salle 352A Campagne 1000 ENTREPRISES POUR 1 MILLION D ARBRES : comment votre entreprise peut-elle agir sur son environnement? A l occasion de la semaine du développement durable, Reforest Action lance «1000 entreprises pour 1 million d arbres», la plus grande campagne de reforestation financée par les entreprises et initiée en France. Objectif : fédérer au minimum 1000 entreprises pour planter ensemble 1 million d arbres en 3 ans. Spécialiste de la reforestation en France et dans le monde, Reforest Action permet aux entreprises d agir concrètement en faveur de l environnement en plantant des arbres avec leurs collaborateurs et clients. Cet atelier détaillera l impact environnemental concret engendré par nos projets de reforestation et décrira comment votre entreprise peut agir sur la forêt au plus près de ses activités, en France et dans le monde. Vous entendrez également le témoignage de grands groupes et de PME qui participent à cette démarche. Michel AUZET, Responsable Environnement, CREDIT AGRICOLE S.A. David BEGARD, Dirigeant et Fondateur, CADENCE CONSEILS Stéphane HALLAIRE, Dirigeant et Fondateur, REFOREST ACTION 17h30-18h15 BOUYGUES CONSTRUCTION Salle 352B BiodiverCity, un label pour évaluer et valoriser la biodiversité de vos sites - Conseil International Biodiversité & Immobilier (CIBI) L intégration de la biodiversité aux ensembles bâtis est un enjeu majeur pour l environnement et le bien-être des citadins. Elle répond à une attente croissante de nature en ville et fait écho à un engagement des élus. Le nouveau label BiodiverCity est un outil inédit d évaluation et de valorisation de la biodiversité dans les projets immobiliers. Il est porté par une association multi-acteurs, le Conseil International Biodiversité et Immobilier (CIBI), dont l objectif est de promouvoir les meilleures pratiques en matière de biodiversité urbaine. Plusieurs membres fondateurs du CIBI seront présents pour présenter le contenu du label et la manière dont il peut être utilisé pour assurer une meilleure prise en compte de la biodiversité dans des projets immobiliers en construction ou en rénovation. Luc Monteil, Président du CIBI et Directeur Immobilier de Bolloré Logistics Yves Dieulesaint, Directeur RSE, GéCINA Stéphane Carpier, Directeur technique Développement durable et Innovation, Gécina Christine Grèzes, Directrice Développement Durable de Bouygues Construction Pierre Darmet, Responsable Marketing & Innovation des Jardins de Gally Olivier Lemoine, Chef de service Ecologie et Biodiversité d ELAN Un représentant de la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) Un représentant d une grande entreprise utilisatrice 17h30-18h15 BIRDEO Salle 353 Développement Durable et RSE : Comment intégrer et développer ces compétences dans l organisation? S engager dans une démarche RSE nécessite des compétences spécifiques. En termes de Ressources Humaines, comment bien recruter ou développer les compétences des acteurs internes? Quels sont les modèles organisationnels les plus courants, et quels sont les points forts/ points faibles? - Comprendre la typologie des compétences RSE/DD nécessaires à une démarche RSE/DD efficace; - identifier les points à prendre en compte pour choisir les compétences à internaliser ou à externaliser; - Comprendre le fonctionnement du marché des compétences en DD. Caroline RENOUX, Fondatrice, BIRDEO Environnement Social / RH Green IT Stratégie / Gouvernance / Finance Marketing / Innovation Programme susceptible de modification Produrable 2014 I 17

20

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

LA RSE, levier d action syndicale

LA RSE, levier d action syndicale Confédération Française de l Encadrement - CGC LA RSE, levier d action syndicale Dialogue social Gouvernance Développement humain Respect de l écosystème de l entreprise Nouvelle boussole pour la performance

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Investissement socialement responsable... Quand durable rime avec rentable Peu connus du grand public il y a encore quelques années, les fonds

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Investissement socialement responsable... Quand durable rime avec rentable Peu connus du grand public il y a encore quelques années, les fonds

Plus en détail

Méthodologie de mesure d impact de la co-création

Méthodologie de mesure d impact de la co-création Méthodologie de mesure d impact de la co-création Avec le soutien en mécénat de compétences d Accenture Document de synthèse de l étude (version abrégée) Accenture Accenture est une entreprise internationale

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Investir, Épargner et Produire durablement :

Investir, Épargner et Produire durablement : Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent le défi Repères pour l action LES CAHIERS DE L OBSERVATOIRE N 7 Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Notre démarche RSE. Etat des lieux de notre engagement 2015

Notre démarche RSE. Etat des lieux de notre engagement 2015 Notre démarche RSE Etat des lieux de notre engagement 2015 DES ENJEUX & DES HOMMES Démarche RSE - Mai 2015 AXE 1 : GARANTIR LA TENEUR ET L'EFFICACITE DES MESSAGES QUE NOUS VEHICULONS AU SEIN DES ORGANISATIONS

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE

Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Guide pratique de L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE Investissement socialement responsable... Quand durable rime avec rentable Peu connus du grand public il y a encore quelques années, les fonds

Plus en détail

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel Notre offre ISR pour l Epargne Salariale Document non contractuel HSBC et le développement durable Un engagement de conviction Contribuer à développer un monde durable Parmi celles-ci, HSBC a apporté son

Plus en détail

Rencontres «Sens et développement durable»

Rencontres «Sens et développement durable» Rencontres «Sens et développement durable» Ouverture et créativité vers une mutation concrète Entre partage d expériences et pistes d action vendredi 2 et samedi 3 décembre 2011 1 ère Édition En collaboration

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

Rapport Développement Durable

Rapport Développement Durable 2014 Rapport Développement Durable Inventy s engage dans la RSE! Notre conviction est que la Responsabilité Sociale et Sociétale de notre entreprise (RSE) relève avant tout d un engagement. Cet engagement,

Plus en détail

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE VIE L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44 solvay.com Rapport Annuel 2014 Nos façons de vivre et de consommer sont en train de bouleverser les équilibres planétaires. Nous tous acteurs politiques, économiques et sociaux devons prendre l entière

Plus en détail

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance Et si on rapprochait l Homme de l Entreprise! Mondialisation Nouvelles technologies Guerre des talents Course à la performance Cadre réglementaire Génération Y Nathalie LELONG Directrice du cabinet CO

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

Desjardins et le développement durable

Desjardins et le développement durable Desjardins et le développement durable Congrès ACE Association of Cooperative Educators 31 juillet 2008 patrice.camus@desjardins.com Rôle de l Éco-conseiller Acteur de changement / Mobilisateur Planificateur

Plus en détail

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST DOCAPOST MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST LA POSTE GLOBAL MAIL DOCAPOST DPS (Document Process Solutions), répond aux problématiques d édition et de gestion de document (éditique on demand et industrielle,

Plus en détail

Directeur Développement Durable 2012

Directeur Développement Durable 2012 2 ème Conférence Annuelle Directeur Développement Durable 2012 Tenir le cap de la performance environnementale, sociale et business pour activer les leviers d une croissance pérenne Le 8 juin 2012, Hôtel

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

live Les Stratégies Gagnantes du Développement Durable 41 % vs 33 % 46 % vs 43 % 65 % vs 51 % Retour sur 51 % vs 44 % 2 - Saison 4 - 54 % vs 46 %

live Les Stratégies Gagnantes du Développement Durable 41 % vs 33 % 46 % vs 43 % 65 % vs 51 % Retour sur 51 % vs 44 % 2 - Saison 4 - 54 % vs 46 % Chers lecteurs, Résultats Edition 2011 live N 25 41 % vs 33 % Gilles MAUGARS, Directeur Général Adjoint Technologies, Systèmes d Information, Moyens Internet et Développement Durable de TF1 Page 4 46 %

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

Vers un monde qui nous «emballe»

Vers un monde qui nous «emballe» 3 èmes Rencontres des Lumières Les journées scientifiques du Campus Lyon Ouest - Ecully Mardi 20 et mercredi 21 mars 2012 en partenariat avec Vers un monde qui nous «emballe» en partenariat avec les moments

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel

Notre offre ISR pour l Epargne Salariale. Document non contractuel Notre offre ISR pour l Epargne Salariale Document non contractuel HSBC et le développement durable Un engagement de conviction Contribuer à développer un monde durable Parmi celles-ci, HSBC a apporté son

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Rencontre du 17 mai 2011

Rencontre du 17 mai 2011 L O G E M E N T S O C I A L L O G E M BUREAUX E N T S O C I A L Rencontre du 17 mai 2011 Bureaux L O G E M E N T S O C I A L BUREAUX Le Club Construction Durable de Bouygues Construction Christine Grèzes,

Plus en détail

créer de la valeur durable www.mirova.com

créer de la valeur durable www.mirova.com créer de la valeur durable www.mirova.com une expertise : des solutions d investissement responsable pour un développement durable Vers un modèle de développement durable : une nécessité économique épuisement

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE START UP Challenge DOSSIER PARTENAIRE Sommaire MBway Start Up Challenge L édition 2015 en chiffres Devenir partenaire Vos contacts MBway Eduservices Fiche Partenaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 9 PAGE 11

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE COOPERATIVE CREDIT COOPERATIF Crédit Coopératif NPdC 2 Bis, rue de Tenremonde BP 565 59023 LILLE Cedex Tél : 03 20 12 36 30 Fax : 03 20 30 77 66 Site : www.credit-cooperatif.fr Email : lille@coopanet.com

Plus en détail

Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable

Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable Les Enjeux 2013 de la RSE et du Développement Durable 20 Résultats Plus de 200 Professionnels en charge de la RSE et du Développement Durable Iris Dekkiche Chabrol Associée Audit Gilles Valérie de Launay

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS SOMMAIRE 01. 02. 03. 04. NOS PRINCIPES ÉTHIQUES DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES NOS OBJECTIFS ET ENGAGEMENTS VIS-À-VIS DE NOS PRINCIPAUX PUBLICS PROMOTION ET APPLICATION DU

Plus en détail

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris 3 En 2005, trois étudiants de l école lançaient sur le campus le premier Class Gift des Elèves, illustrant par leur action solidaire l entraide qui fait la force du réseau HEC. Jamais démenti depuis, cet

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

1 ER COLLOQUE RÉGIONAL EN SUD LUBERON UNE AUTRE ÉCONOMIE S INVENTE ICI Développement des territoires et nouvelles formes d économie

1 ER COLLOQUE RÉGIONAL EN SUD LUBERON UNE AUTRE ÉCONOMIE S INVENTE ICI Développement des territoires et nouvelles formes d économie Nos financeurs 1 ER COLLOQUE RÉGIONAL EN SUD LUBERON UNE AUTRE ÉCONOMIE S INVENTE ICI Développement des territoires et nouvelles formes d économie Ce colloque régional, organisé le 13 avril à Val Joanis

Plus en détail

Présentation des résultats de l enquête nationale de l Observatoire de la Vie Au Travail (OVAT) Mardi 23 juin 2009 à 17h30 à l ESSEC (Cnit de la

Présentation des résultats de l enquête nationale de l Observatoire de la Vie Au Travail (OVAT) Mardi 23 juin 2009 à 17h30 à l ESSEC (Cnit de la Présentation des résultats de l enquête nationale de l Observatoire de la Vie Au Travail (OVAT) Mardi 23 juin 2009 à 17h30 à l ESSEC (Cnit de la Défense) dans le cadre de la semaine des portes ouvertes

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION?

LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION? LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION? Le mercredi 19 juin 2013 de 14h à 18h suivi d un cocktail A La Maison de l UNESCO (salle IV) - 7 Place Fontenoy, 75007 Paris DEBAT

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR EN UN CLIN D ŒIL BEE Agency est une AGENCE DE COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, dans le DÉVELOPPEMENT DURABLE et la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Elle est organisée

Plus en détail

RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Titre certifié par l Etat de niveau II - Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE DANS LE MONDE DES POSSIBLES LA FORMATION EN GESTION DES

Plus en détail

Un Cabinet de Référence en Droit des Affaires. Le développement international. Une structure souple et toujours à l écoute

Un Cabinet de Référence en Droit des Affaires. Le développement international. Une structure souple et toujours à l écoute Un Cabinet de Référence en Droit des Affaires Créé en 1957 par le Bâtonnier Bernard du Granrut, le cabinet est aujourd hui l un des plus importants cabinets d avocats d affaires indépendants. Nos avocats

Plus en détail

APPEL A PROJETS R&D 2015

APPEL A PROJETS R&D 2015 APPEL A PROJETS R&D 2015 CONTEXTE ET PRESENTATION L agrément de l éco organisme Eco TLC a été renouvelé pour six ans par l arrêté ministériel des ministères de l écologie et du redressement productif du

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l État de niveau II Arrêté du 19/11/2013 publié au JO du 29/11/2013 BIENVENUE DANS LE MONDE DES

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis

1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis En partenariat avec Programme 17 et 18 octobre 2007 1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis Les technologies de demain : opportunités pour les PME/PMI Chambre de commerce et d industrie de

Plus en détail

Service innovation, R&D, développement industriel. Chambre de commerce et d industrie. 191 avenue Paul Vaillant Couturier.

Service innovation, R&D, développement industriel. Chambre de commerce et d industrie. 191 avenue Paul Vaillant Couturier. Chambre de commerce et d industrie de Paris Seine-Saint-Denis Service innovation, R&D, développement industriel 191 avenue Paul Vaillant Couturier 93000 Bobigny de se mobiliser pour l innovation > Echanger

Plus en détail

Directeur Développement Durable

Directeur Développement Durable Directeur Développement Durable Reporting intégré, mesure de la performance, droit social... 8 témoignages pour répondre aux exigences de la DG Pourquoi participer? Madame, Monsieur, Le développement durable

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

Colloque: «Conciliation des temps de vie professionnelle et familiale : Améliorer la vie de l'entreprise et agir pour l'égalité Femmes-Hommes»

Colloque: «Conciliation des temps de vie professionnelle et familiale : Améliorer la vie de l'entreprise et agir pour l'égalité Femmes-Hommes» Colloque: «Conciliation des temps de vie professionnelle et familiale : Améliorer la vie de l'entreprise et agir pour l'égalité Femmes-Hommes» Jeudi 26 Juin 2014 Château de Bouthéon, Andrézieux- Bouthéon

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Paris/Ile-de-France Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

L INSTITUT RSE MANAGEMENT, LE CONSEIL EN REPORTING EXTRA-FINANCIER CATALOGUE DE FORMATION 2012

L INSTITUT RSE MANAGEMENT, LE CONSEIL EN REPORTING EXTRA-FINANCIER CATALOGUE DE FORMATION 2012 L INSTITUT RSE MANAGEMENT, LE CONSEIL EN REPORTING EXTRA-FINANCIER CATALOGUE DE FORMATION 2012 À L HÔTEL DE L INDUSTRIE PLACE SAINT-GERMAIN-DES-PRÉS 75006 PARIS Éditorial 2012 est l année de trois changements

Plus en détail

ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE RESPONSABLE D IMPACT ET ENVIRONNEMENT. Evaluation AFAQ 26000 en novembre 2013 : Niveau 2 451 points sur 1000

ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE RESPONSABLE D IMPACT ET ENVIRONNEMENT. Evaluation AFAQ 26000 en novembre 2013 : Niveau 2 451 points sur 1000 ILLUSTRATION DE LA DEMARCHE RESPONSABLE D IMPACT ET ENVIRONNEMENT Evaluation AFAQ 26000 en novembre 2013 : Niveau 2 451 points sur 1000 COMPENSATION CARBONE PAR DU MECENAT DE "PROXIMITE"! Subvention accordée

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société OCIRPVEUVAGE OCIRPÉDUCATION OCIRPHANDICAP OCIRPDÉPENDANCE La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société 3 avril 2014 Rappel : La Fabrique du centenaire 17

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

PILOTER LA SATISFACTION CLIENT POUR MIEUX FIDÉLISER

PILOTER LA SATISFACTION CLIENT POUR MIEUX FIDÉLISER UNE CONFÉRENCE MULTICANAL, KPI, EXPÉRIENCE CLIENT PILOTER LA SATISFACTION CLIENT POUR MIEUX FIDÉLISER Paris Jeudi 20 novembre 2014 conferences.relationclientmag.fr En partenariat avec : ÉDITO est plus

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

L épargne salariale : comment investir solidaire?

L épargne salariale : comment investir solidaire? GUIDE PRATIQUE L épargne salariale : comment investir solidaire? Salariés d entreprises, ce guide vous concerne. Il est possible aujourd hui de faire fructifier votre épargne salariale en investissant

Plus en détail

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales 74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales Introduction Une politique des Ressources Humaines est au cœur de défis majeurs. Un réel levier de performance publique. L

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Un lieu de débats privilégié

Un lieu de débats privilégié Un lieu de débats privilégié Créé en 2009 par La Rechercheet Le Monde, le Forum Science, Recherche Sociétéattire chaque année près de 900 personnesvenant s informer, réfléchir, débattre autour de multiples

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique

Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique Extraits Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique Ma première année à la tête de la Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) m a permis de mesurer

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail