LE COMPLICE BULLETIN DE LIAISON L AUTRE AVENUE, ORGANISME DE JUSTICE ALTERNATIVE. Johanne Gagnon pour l équipe de L Autre Avenue.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE COMPLICE BULLETIN DE LIAISON L AUTRE AVENUE, ORGANISME DE JUSTICE ALTERNATIVE. Johanne Gagnon pour l équipe de L Autre Avenue."

Transcription

1 BULLETIN DE LIAISON L AUTRE AVENUE, ORGANISME DE JUSTICE ALTERNATIVE Décembre 2012 Dans ce numéro Nos vœux de Noël 1 Des nouvelles... de 2 nous Fermeture des 2 bureaux pendant le temps des Fêtes Le déploiement de Passerelles 2 Médiation de 4 quartier a le vent dans les voiles Des nouvelles du 5 Comité jeunesse de Portneuf Activités de recon- 6 naissance pour les organismes d accueil Avis aux 7 superviseurs : nouveau bilan de participation Nous vous souhaitons un très heureux temps des Fêtes! Que cette période en soit une de partage avec les gens que nous aimons; qu elle nous permette à tous de belles retrouvailles avec nos familles et nos ami(e)s; qu elle soit source de bonheur, de joies et de plaisirs afin de refaire le plein d énergie! Nous profitons de l occasion pour vous remercier pour votre précieuse collaboration à la réalisation de la mission de L Autre Avenue. Grâce aux nombreux organismes d accueil avec lesquels nous faisons équipe, des adolescent(e)s ont la chance de réparer positivement le geste qu ils ont posé. Merci de la place que vous leur faites et du soutien que vous leur accordez! Grâce aux établissements scolaires qui nous ouvrent leurs portes en accueillant notre projet Passerelles, des enfants, des adolescents et des adultes pourront cette année compter sur le soutien de leurs pairs pour les aider à régler leurs conflits. Merci aux directions et au personnel dévoué de ces établissements dont l engagement témoigne de leur croyance en la capacité des gens à résoudre leurs conflits de façon positive, avec tous les bienfaits qui en découlent. Ils contribuent ainsi à façonner la culture d un milieu en mettant de l avant des valeurs basées sur l écoute, le respect, la communication et la coopération. Ils sont des modèles inspirants pour les personnes qui les côtoient! Ces valeurs importantes dans notre société sont également portées par notre formidable équipe de bénévoles qui œuvre au sein de notre service de Médiation de quartier dont plusieurs nouveaux se sont joints à l équipe en place cet automne. Des gens engagés qui ont à cœur d aider les autres, de faire une différence dans leur vie et dans leur quotidien! Nous réservons le dernier mot pour le conseil d administration de L Autre Avenue qui est composé de personnes extraordinaires qui ont la mission de l organisme à cœur. Nous tenons à les remercier pour leurs précieuses compétences et leur dévouement. Johanne Gagnon pour l équipe de L Autre Avenue

2 Des nouvelles de nous : En juillet, nous avons eu le bonheur de retrouver notre collègue, Mélissa Morency, partie durant neuf mois à l extérieur du pays. Par ailleurs, une nouvelle administratrice s est jointe au conseil d administration de notre organisme lors de notre assemblée générale annuelle du 19 juin dernier. Il s agit de Mme Julie Létourneau qui travaille pour le Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport à qui nous souhaitons la bienvenue! Johanne Gagnon Fermeture des bureaux pendant le temps des Fêtes Veuillez noter que les bureaux de L Autre Avenue seront fermés durant la période des Fêtes, du 22 décembre 2012 au 6 janvier 2013 inclusivement. Durant cette période, les intervenantes feront le suivi des adolescent(e)s qui effectuent des travaux communautaires. N hésitez donc pas à leur laisser un message en cas de besoin. Passerelles est un projet de gestion des conflits qui s adresse aux établissements scolaires, tant primaire, secondaire que collégial. Le déploiement de Passerelles Passerelles est un projet de gestion des conflits qui s adresse aux établissements scolaires, tant primaire, secondaire que collégial. C est un projet qui mise sur la médiation comme mode de résolution des conflits et qui peut tout autant s adresser aux élèves qu aux adultes. C est un projet qui vise à implanter un service de médiation par les pairs dans les milieux scolaires et à développer chez l ensemble des acteurs de l école, une vision commune des conflits et des moyens d y réagir positivement. Il met de l avant l idée que tous ont la capacité de régler euxmêmes leurs conflits. Cette année, nous avons la chance d être impliqués dans les trois niveaux d enseignement au sein des établissements suivants : l École des Jeunes-du-Monde, le Collège Saint-Charles- Garnier et le Cégep de Sainte-Foy. Page 2

3 Passerelles Décembre 2012 Nous en sommes à la deuxième année d implantation dans cette école primaire située à Limoilou. L an dernier, nous y avons formé 22 élèves-médiateurs, sélectionnés parmi les élèves de la 4 e à la 6 e année, qui ont pu aider leurs pairs à régler leurs c o n f l i t s l o r s d e s récréations du matin et de l après-midi. Nous tenons à souligner le fait que nos jeunes médiateurs ont maintenu leur engagement avec passion, dynamisme et énergie durant la première année d implantation. Ils ont contribué à régler de nombreux conflits et le personnel de l école mentionne que Passerelles a eu un impact positif sur le climat de l école et sur l ensemble des élèves qui semblent mieux outillés pour résoudre leurs conflits. C est avec enthousiasme que nous amorçons notre deuxième année d implantation dans cette merveilleuse école où nous avons la chance de côtoyer des personnes passionnées par leur travail et de merveilleux élèves provenant de tous les coins du monde! «Il (Passerelles) met de l avant l idée que tous ont la capacité de régler euxmêmes leurs conflits.» Cette année, Passerelles fait son entrée dans une école secondaire privée, où un service de médiation par les pairs à l intention des élèves sera implanté. En août dernier, nous avons offert trois formations de base destinées au personnel enseignant et non-enseignant du collège afin que tous aient la chance de connaître les objectifs et les valeurs à la base de ce projet et puissent s approprier une vision commune des conflits et des moyens d y réagir. De septembre à novembre, c était au tour de l ensemble des élèves du collège de recevoir un atelier visant à amorcer une réflexion avec eux sur le sujet. Nous avons amorcé en novembre la formation des élèves médiateurs qui seront prêts à offrir leur service à l ensemble de la communauté étudiante après la période des Fêtes. Nous sommes heureuses de voir ces jeunes devenir des modèles positifs dans leur milieu et ainsi apporter leur contribution à la promotion des valeurs du projet. C est avec plaisir que nous faisons notre entrée au secondaire d a n s c e m i l i e u d enseignement des plus inspirants! Page 3

4 Passerelles Au cours de l année 2012, les représentants d u S y n d i c a t d e s enseignants du Cégep de Sainte-Foy, appuyés par la direction, faisaient de la gestion des conflits une question de priorité. Ainsi, ils souhaitaient permettre aux 700 enseignants membres de leur communauté de bénéficier, d une part, d un mode alternatif de résolution de conflits et d autre part, de favoriser le développement de leurs habiletés en la matière. Ainsi, plusieurs actions se sont articulées durant l hiver dernier afin que le projet Passerelles reflète bien la couleur et les besoins du Cégep. C est un plaisir pour les intervenantes de L Autre Avenue, Lisa-Marie et Amélie, d accompagner ce dynamique milieu par leur présence au comité Passerelles, par la dispensation de formation de base en gestion des conflits ainsi que par la formation et le suivi de l équipe de médiateurs. Bref, depuis la mioctobre, les enseignants peuvent compter sur le soutien de neuf collègues formés en médiation afin de les accompagner dans la résolution de leurs situations conflictuelles. Nous souhaitons un avenir prometteur à cette communauté qui se verra outillée et sensibilisée sur des questions aussi cruciales que la communication et la saine gestion des conflits. Amélie Doucet & Johanne Gagnon «Médiation de quartier a le vent dans les voiles avec, au gouvernail, douze bénévoles et deux responsables passionnées et engagées!». Un rappel Comme vous le savez, Médiation de quartier est une alternative offerte à l ensemble des citoyens de la ville de Québec qui souhaitent tenter de régler à l amiable une situation conflictuelle. Une équipe de bénévoles est disponible afin de Médiation de quartier a le vent dans les voiles! soutenir leurs concitoyens dans la résolution de leurs différends. Cette équipe, soutenue par les intervenantes de L Autre Avenue et formée en médiation et en résolution de conflits, est disponible pour toute situation interpersonnelle à l exception de la médiation familiale, de la défense de droits et de l information juridique. Des nouvelles L année 2012 n est ni plus ni moins qu une année remplie de rebondissements! En effet, le service a déjà reçu un nombre impressionnant d appels comparativement aux années passées, à pareille date. Au moment de la rédaction de cet article, nous étions à 83 demandes (88 demandes au total pour l an passé). Bref, les médiateurs et médiatrices sont proactifs et s impliquent dans plusieurs autres volets comme les ateliers de sensibilisation à la population, la formation continue ainsi que les activités de promotion. Une cohorte de quatre nouvelles médiatrices vient de se joindre au groupe afin de prêter main-forte à l équipe déjà en place. Page 4

5 Médiation de quartier Décembre 2012 Ces nouvelles recrues apporteront leurs couleurs et leur savoir-être à notre merveilleuse équipe. Finalement, plusieurs collaborateurs sollicitent l expertise de Médiation de quartier, que ce soit pour présenter ou pour bénéficier de ses services, ou pour la tenue d a t e l i e r s s u r l a communication et la gestion des conflits. En bref, cette année est bien remplie et elle est également significative en termes de réseautage, de perfectionnement et de développement. C est dire que Médiation de quartier a le vent dans les voiles avec, au gouvernail, douze bénévoles et deux responsables passionnées et engagées! Merci à cette belle équipe qui offre un temps précieux pour le bien-être de leur communauté! Amélie Doucet Des nouvelles du Comité jeunesse de Portneuf L Autre Avenue a, depuis de nombreuses années, un point de service dans la belle région de Portneuf où il se fait un devoir de participer activement à la vie citoyenne du milieu. C est dans cette optique qu il nous fait plaisir de vous présenter le Comité jeunesse de Portneuf (CJP) qui est un organisme auprès duquel nous œuvrons. Le Comité jeunesse de Portneuf est maintenant actif depuis six ans, mais officiellement c o n s t i t u é e n t a n t qu organisme depuis quatre ans. À travers ces années, les membres du CJP ont su faire valoir la place des jeunes au sein des instances décisionnelles de la MRC de Portneuf. En effet, le CJP a poursuivi ses objectifs q u i c o n s i s t e n t à encourager l implication des jeunes dans des initiatives favorisant le développement social et la vitalité du territoire de la MRC de Portneuf. De plus, le CJP vise à développer leur sentiment d appartenance à leur communauté. Parmi les activités accomplies en 2012, en voici quelques exemples : - La Fête de l hiver 2012 : la Municipalité de Cap- Santé a approché le CJP pour établir une collaboration dans le cadre de sa Fête de l hiver qui a eu lieu le 11 février. Encore une fois, le CJP en a épaté plus d un avec son loufoque tournoi de baseball sur glace! - La soirée de reconnaissance au mérite : le 20 avril, six jeunes engagés de la région de Portneuf ont été honorés et récompensés parmi 73 candidatures pour leur persévérance scolaire, leur mobilisation dans leur milieu et leur esprit entrepreneurial. - Portneuf en Spectacle 2012 : pour sa 5 e édition, l évènement s est tenu sur deux jours, soit les 6 et 7 juillet, dans la Municipalité de Saint- Ubalde. Au fil de ces journées, une plus grande tribune a été «À travers nos activités, les jeunes de la MRC démontrent qu ils croient en leur région et qu ils veulent y rester.» Page 5

6 ...des nouvelles du Comité jeunesse de Portneuf «Outre les diverses activités spontanées qui ont eu lieu au courant de l année, le Comité jeunesse de Portneuf ne cesse de progresser et les jeunes de la MRC sont de plus en plus présents à nos côtés.» laissée aux jeunes de la région afin qu ils puissent nous démontrer leurs divers talents. De plus, le CJP a tenu à souligner la précieuse collaboration des cinq villes qui ont choisi, par le passé, d accueillir l évènement. Pour l occasion, une plaque d appréciation leur a été remise. L évènement fut un véritable succès qui a attiré un grand nombre de visiteurs et suscité une belle implication et une mobilisation du milieu. - Projet politique : un partenariat a été créé entre le CJP et la députée, Mme Hélène Michaud, afin de permettre à près d une dizaine de jeunes des différents locaux et maisons de jeunes de la MRC de Portneuf de participer à des ateliers sur la participation citoyenne. Les jeunes auront aussi la chance, lors d un voyage organisé, de visiter le Parlement d Ottawa. Le projet est présentement en développement et la réalisation de celui-ci aura lieu au printemps Outre les diverses activités spontanées qui ont eu lieu au courant de l année, le Comité jeunesse de Portneuf ne cesse de progresser et les jeunes de la MRC sont de plus en plus présents à nos côtés. Le CJP recevait, depuis maintenant quatre ans, du financement pour l élaboration de ses activités et le maintien du poste de Mme Annick Leclerc à la coordination du CJP. Le CJP est maintenant à l étape de l évaluation de ses services et saura sous peu si son financement se poursuivra. Effectivement, puisque le financement se termine le 31 mars 2013, le CJP redouble d efforts pour démontrer que la jeunesse occupe une place importante dans les MRC. Plusieurs jeunes de la région se sont joints au CJP depuis sa naissance afin de faire valoir leur place dans la région, de faire connaître leurs besoins et de démontrer combien leur région leur tient à cœur. Le CJP est fier d avoir rejoint ces jeunes et de s impliquer avec eux dans des projets qui leurs sont importants. À travers nos activités, les jeunes de la MRC démontrent qu ils croient en leur région et qu ils veulent y rester. Pour en savoir plus sur le Comité jeunesse de Portneuf : Marie-Noëlle Lavallée Activités de reconnaissance pour les organismes d accueil Les organismes qui accueillent des adolescents dans le cadre de leur mesure de travaux c o m m u n a u t a i r e s permettent à ces derniers de se responsabiliser face à leur geste et de réparer les torts qu ils ont pu causer par la commission d un délit. Cette ouverture de la part des organismes d accueil nous est bien précieuse et, comme à chaque année, L A u t r e A v e n u e souhaitait reconnaître cette implication. C est donc au mois de novembre dernier qu ont Page 6

7 ...une activité de reconnaissance pour les organismes d accueil eu lieu nos activités de reconnaissance visant à souligner le rôle indispensable joué par les organismes d accueil. Pour la grande région de Québec, l évènement a eu lieu le 14 novembre au Club Social Victoria sous la forme d un «5 à 7». Dans Charlevoix, deux activités ont eu lieu le 21 novembre, soit un dîner à la Malbaie au Restaurant l Allegro et un «5 à 7» à Baie St-Paul au Resto-bar Au Pierre- Dès janvier 2013, lorsque vous accueillerez un adolescent à votre organisme dans le cadre de sa mesure de travaux communautaires ou de travaux compensatoires, un n o u v e a u b i l a n d e participation vous sera présenté. En effet, nous avons apporté quelques changements, surtout à la p a r t i e c o n c e r n a n t l évaluation de la mesure réparatrice de l adolescent. Narcisse. Ces rencontres nous ont permis de faire plus ample connaissance avec vous, cher(ère)s superviseur(e)s et de vous remercier pour votre collaboration. C est grâce à vous que plusieurs adolescents peuvent prendre un temps de réflexion et tirer profit de cette expérience. Encore une fois, merci! Finalement, le «5 à 7» dans Portneuf s est vu Avis aux superviseur(e)s : nouveau bilan de participation D ailleurs, nous avons cru bon de joindre en annexe ce nouveau bilan afin que vous puissiez y jeter un coup d œil. Nous profitons aussi de cette occasion pour vous rappeler l importance de détruire le bilan de p a r t i c i p a t i o n d e s adolescents que vous recevez, une fois leur mesure complétée et le bilan acheminé à L Autre annulé étant donné le peu de confirmations reçues. Nous envisagerons la possibilité de reporter l évènement au printemps. En espérant vous voir plus nombreux la prochaine fois! Marie-Noëlle Lavallée Avenue, et ce, pour des raisons de confidentialité. N oubliez pas qu il peut être pertinent de compléter l évaluation en c o m p a g n i e d e l adolescent si le temps vous le permet. Encore une fois, merci pour l ouverture dont vous faites preuve à l égard de ces derniers. Marie-Noëlle Lavallée Décembre 2012 Nos coordonnées : Bureau de Québec 6780, 1 re Avenue Local 310 Québec, Qc G1H 2W8 Téléphone : (418) Sans frais : 1 (888) Télécopieur : (418) Bureau de Portneuf 279, Notre-Dame Donnacona, Qc G3M 1G8 Téléphone : (418) Sans frais : 1 (888) Télécopieur : (418) Site Web Joyeux Noël & Bonne Année 2013 Page 7

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Pour contrer le problème du vandalisme par tags et graffitis, la Ville de Gatineau a mis sur pied un Programme de prévention

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

La créativité comme pratique

La créativité comme pratique 2015 Prospectus à l intention des commanditaires La créativité comme pratique Mobiliser différents modes de pensée 14 et 15 mai 2015 dans le Quartier Latin Montréal, Québec, Canada Organisé par : L Institut

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

Programme de bourses d études de la Fondation Optimiste Ste-Thérèse

Programme de bourses d études de la Fondation Optimiste Ste-Thérèse OBJECTIF La a pour mission d aider la jeunesse de notre communauté, entre autres, en faisant la promotion de l éducation chez les jeunes par l octroi de bourses d études afin de les motiver à maintenir

Plus en détail

INSCRIPTION STAGE ATE 2015

INSCRIPTION STAGE ATE 2015 ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Techniques de bureautique 412.AA : «Coordination du travail de bureau» INSCRIPTION STAGE ATE 2015 C est le temps d y penser! 1 Témoignage de Michelle Éthier Enseignante en Techniques

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Université d Ottawa Avis de non-responsabilité Ce document comporte des renseignements généraux fournis seulement à titre d information et peut être modifié sans préavis. Il ne remplace aucunement les

Plus en détail

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document :

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 13 juin 2007 X C.A. C.E.

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE N o 4 POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Modifiée le 9 novembre 2010 cegepdrummond.ca Règlement n o 12 abrogé : 6 décembre 2004 (CA-04-12-06-03) Politique adoptée au conseil d administration

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Fonds dédié aux projets citoyens initiés et portés par des jeunes de 12 à 17 ans dans la région de la Capitale-Nationale Parrainage d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Une initiative de

Plus en détail

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes ATELIER : Motiver et engager les jeunes dans leur parcours Présenté par : Éric Darveau, Directeur général

Plus en détail

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec L événement Deux jours pour le leadership jeunesse offre à quelque 200 jeunes leaders des écoles secondaires EVB-CSQ

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

Une école accueillante et décorée!

Une école accueillante et décorée! Journal scolaire Novembre-décembre 2013 Une école de collaboration Chers lecteurs, À l approche du temps des vacances, il nous fait plaisir de vous présenter les beaux gestes de collaboration que font

Plus en détail

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE 2012-2013 EN MILIEU SCOLAIRE PRIMAIRE OFFRE DE SERVICE - ENTREPRENEURIAT JEUNESSE EN MILIEU SCOLAIRE 1 OFFRE DE SERVICE 2012-2013 Écoles primaires Le

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Ce genre d expertise demeurera toujours

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF HISTORIQUE Fondée en 1983 notre École entreprendra en septembre 2013 sa trentième (30 e ) année académique. Bien que nous ayons acquis beaucoup de connaissances et d expériences au

Plus en détail

Détails de la campagne de sensibilisation À l attention des membres et partenaires de l AQPS

Détails de la campagne de sensibilisation À l attention des membres et partenaires de l AQPS 1 Détails de la campagne de sensibilisation À l attention des membres et partenaires de l AQPS Dans le cadre de la 25 e Semaine nationale de prévention du suicide, l Association québécoise de prévention

Plus en détail

DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT

DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT POUR L ADMISSION AU VOLET 1 DE LA MESURE DE SENSIBILISATION À L ENTREPRENEURIAT, ENTREPRENEURIAT ÉTUDIANT, DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT Le volet 1 de la Mesure de sensibilisation

Plus en détail

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours.

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours. GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2011-2012 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 RAPPORT ANNUEL 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 3. MISE EN PLACE DU BUREAU DE L OMBUDSMAN... 6 4. STATISTIQUES...

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

FICHE. Le rapport d activités

FICHE. Le rapport d activités FICHE # 6 Le rapport d activités Le rapport d activités Pourquoi est-il important de rédiger un rapport d activités? Parce qu il permet de mettre en relief ce qui rend l organisme unique et lui donne son

Plus en détail

Cadre des bénévoles. Centre-Femmes du Grand-Portage

Cadre des bénévoles. Centre-Femmes du Grand-Portage Cadre des bénévoles Centre-Femmes du Grand-Portage Printemps 2012 Préambule Le bénévolat est un geste libre (volontaire), une contribution qui vise le développement de la personne et de la collectivité.

Plus en détail

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année :

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année : FONCTIONNEMENT DE L ÉCOLE Le bilan présenté ici ne peut faire état de tous les événements qui ont eu lieu pendant l année scolaire 2005-2006. Toutefois, nous pouvons affirmer que l implication et le travail

Plus en détail

RÉPERTOIRE DES BOURSES

RÉPERTOIRE DES BOURSES RÉPERTOIRE DES BOURSES décernées par La Fondation du Cégep de La Pocatière et Le Cégep de La Pocatière Dernière mise à jour : 13 janvier 2015 Table des matières Bourses d accueil... 2 Bourses du Gouverneur

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015

Rapport annuel 2014-2015 Rapport annuel 2014-2015 180, Place du Commerce Matagami (Québec) J0Y 2A0 Téléphone : 819-739-2155 www.sadcdematagami.qc.ca Mot du Président et du Directeur général Mot du Directeur général C est avec

Plus en détail

Interlocuteur du gouvernement du Québec en matière de développement régional. 3, rue Papineau, Joliette (Québec) J6E 2K3 - www.cre-lanaudiere.qc.

Interlocuteur du gouvernement du Québec en matière de développement régional. 3, rue Papineau, Joliette (Québec) J6E 2K3 - www.cre-lanaudiere.qc. NOUVELLE EN- TENTE EN DÉVELOP- PEMENT TOURISTI- QUE Interlocuteur du gouvernement du Québec en matière de développement régional Bulletin CRÉ EXPRESS Volume 10, numéro 1, Janvier 2014 3, rue Papineau,

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Primaire. Primaire 2 ième Cycle

Activités entrepreneuriales. Primaire. Primaire 2 ième Cycle Activités entrepreneuriales Primaire Primaire 2 ième Cycle Mot d introduction Chers enseignantes et enseignants, C est avec grand plaisir que nous vous proposons cette offre de service pour la réalisation

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants POLITIQUE POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE DATE : 26 mars 2014 SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants DESTINATAIRES : À toute la communauté

Plus en détail

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Automne 2013 Responsable de la formation : Hélène Martin 418 629-4190, poste 5225 Type de sanction : Attestation d études

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Tel qu adopté par le conseil d administration le 5 octobre 2011 Membres de l Association des écoles supérieures d art de Montréal Centre NAD Conservatoire de musique de Montréal

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Adoptée par le Conseil d administration Le 6 décembre 2011 1. PRINCIPES ET VALEURS Le Cégep de Saint-Jérôme

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives Strasbourg, 15 mars 2011 Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives organisé conjointement par le Conseil de l Europe et le Ministère

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

SOUPER BÉNÉFICE PRÉSENTATION DU PLAN DE PARTENARIAT MERCREDI 25 FÉVRIER 2015 HÔTEL CHÂTEAU LAURIER QUÉBEC

SOUPER BÉNÉFICE PRÉSENTATION DU PLAN DE PARTENARIAT MERCREDI 25 FÉVRIER 2015 HÔTEL CHÂTEAU LAURIER QUÉBEC SOUPER I BÉNÉFICE MERCREDI 25 FÉVRIER 2015 HÔTEL CHÂTEAU LAURIER QUÉBEC Sous la présidence d honneur de Monsieur René Rouleau Président du conseil et chef de la direction La Capitale groupe financier Partenaire

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

LA CULTURE ET LE LOISIR POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE SE CONSTRUIRE UN MEILLEUR AVENIR

LA CULTURE ET LE LOISIR POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE SE CONSTRUIRE UN MEILLEUR AVENIR LA CULTURE ET LE LOISIR POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE SE CONSTRUIRE UN MEILLEUR AVENIR MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSOCIATION DES CINÉMAS PARALLÈLES DU QUÉBEC DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LA POLITIQUE

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Aux étudiants de l UQAT

Aux étudiants de l UQAT Santé Marguerite-Turgeon Centre de santé Vallée-de-l Or Ministre Rémy-Trudel Ordre régional des infirmières et infirmiers de l Abitibi-Témiscamingue Gaz Métropolitain* Nicolas-Collard aux personnes handicapées

Plus en détail

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil Message du Président et chef de la direction et du Kevin Dancey, FCPA, FCA Président et chef de la direction Une profession unie qui fait sa marque! Au cours de l exercice 2015, la profession comptable

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la

Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la communauté métropolitaine de Montréal Adopté par le conseil

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée par le conseil d administration le 25 février 2014. 1 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 3 2. LES ÉNONCÉS DE LA POLITIQUE DES COMMUNICATIONS... 3 3. CHAMPS D APPLICATION...

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LES ÉLÉMENTS DU RAPPORT D ACTIVITÉS MAINTIEN DE LA RECONNAISSANCE AU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES

AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LES ÉLÉMENTS DU RAPPORT D ACTIVITÉS MAINTIEN DE LA RECONNAISSANCE AU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LES ÉLÉMENTS DU RAPPORT D ACTIVITÉS MAINTIEN DE LA RECONNAISSANCE AU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES Créé en juillet 2008 Mise à jour avril 2015 AIDE-MÉMOIRE

Plus en détail

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Automne 2013 Responsable de la formation : Odette Lefebvre 418 723-1880, poste 2357 Type de sanction : Attestation d études

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 Présentation Ce plan stratégique décrit les orientations qu a résolu d adopter le (CJSS) pour la réalisation de sa mission 1 au cours de la période 2014-2017. Il vise à guider

Plus en détail

Dépliant explicatif et critères d attribution

Dépliant explicatif et critères d attribution Dépliant explicatif et critères d attribution Dépôt de candidatures jusqu au Le Fonds de développement culturel s adresse aux organismes culturels, artistes, artisans et établissements d éducation portcartois.

Plus en détail

Simplicom. RAPPORT D ACTIVITÉS 2009. 23 novembre 2010. 7 3 3 3, rue S t - Denis, bureau 4 M o n t r é a l (Q u é b e c ) H2R 2E5 5 1 4 9 3 8-0 0 0 2

Simplicom. RAPPORT D ACTIVITÉS 2009. 23 novembre 2010. 7 3 3 3, rue S t - Denis, bureau 4 M o n t r é a l (Q u é b e c ) H2R 2E5 5 1 4 9 3 8-0 0 0 2 Simplicom. RAPPORT D ACTIVITÉS 2009 23 novembre 2010 7 3 3 3, rue S t - Denis, bureau 4 M o n t r é a l (Q u é b e c ) H2R 2E5 5 1 4 9 3 8-0 0 0 2 MOT DE LA PRÉSIDENTE Chers amis de Simplicom, C est avec

Plus en détail

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION Bonjour! Bienvenue à l atelier : «Comment réussir une demande de subvention» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments de base liés à la demande

Plus en détail

CADRE DE SOUTIEN À L ACTION COMMUNAUTAIRE «LA COHÉSION SOCIALE AU CŒUR DE LA VILLE»

CADRE DE SOUTIEN À L ACTION COMMUNAUTAIRE «LA COHÉSION SOCIALE AU CŒUR DE LA VILLE» CADRE DE SOUTIEN À L ACTION COMMUNAUTAIRE «LA COHÉSION SOCIALE AU CŒUR DE LA VILLE» TABLE DES MATIÈRES 1. Le Cadre de soutien et ses objectifs... 3 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Les organismes admissibles exclusions

Plus en détail

Plan de Commandite et de publicité pour l événement bénéfice

Plan de Commandite et de publicité pour l événement bénéfice Plan de Commandite et de publicité pour l événement bénéfice Au profit de www.maisontangente.qc.ca La Maison Tangente, beaucoup plus qu un toit La Maison Tangente a ouvert ses portes le 1 er novembre 1983.

Plus en détail

La Clinique Juridique du Mile End RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014

La Clinique Juridique du Mile End RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014 La Clinique Juridique du Mile End RAPPORT D ACTIVITÉS 2013-2014 Rapport d activités pour la période du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2014 La Clinique en bref Depuis plus de 12 ans, la Clinique juridique

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

Prix pour service exceptionnel Exemples de recommandations

Prix pour service exceptionnel Exemples de recommandations Prix pour service exceptionnel Exemples de recommandations Vous trouverez ci-dessous des exemples de recommandations pour le prix de service exceptionnel (PSE). Ces exemples vous sont fournis à titre de

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

Rachat-relève / Achat de franchise CAHIER DE MISE EN CANDIDATURE

Rachat-relève / Achat de franchise CAHIER DE MISE EN CANDIDATURE Rachat-relève / Achat de franchise CAHIER DE MISE EN CANDIDATURE MOT DU PRÉSIDENT Étant moi-même jeune entrepreneur gravitant autour de la Jeune Chambre de Rivière-du-Loup depuis 2006, je peux affirmer

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL (Adoptée le 16 décembre 2004 par la résolution 19 par le Comité de gestion de la taxe scolaire de l île de Montréal)

Plus en détail

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont Formations Automne 2014 / Hiver 2015 Explorer la pérennité pour des changements durables MONTRÉAL QUAND : 15 et 16 octobre 2014 (Durée de 2 jours) ANIMATION : Marie-Denise Prud Homme et François Gaudreault,

Plus en détail

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Les Centres d aide aux victimes d actes criminels au service des

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif L école éloignée en réseau Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement Au plan administratif La gestion et l organisation d un projet ÉÉR dans une commission

Plus en détail

INFORMATION ET FORMULAIRE DE DÉPÔT POUR LA PRÉSENTATION D UN PROJET DE PROGRAMMATION À LA CORPORATION DES FÊTES DU 200 e DE DRUMMONDVILLE

INFORMATION ET FORMULAIRE DE DÉPÔT POUR LA PRÉSENTATION D UN PROJET DE PROGRAMMATION À LA CORPORATION DES FÊTES DU 200 e DE DRUMMONDVILLE INFORMATION ET FORMULAIRE DE DÉPÔT POUR LA PRÉSENTATION D UN PROJET DE PROGRAMMATION À LA CORPORATION DES FÊTES DU 200 e DE DRUMMONDVILLE 1 MISE EN CONTEXTE La Corporation des fêtes du 200 e de Drummondville

Plus en détail

INFO-PARENTS DATES À RETENIR JANVIER 2016. Janvier 2016. Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi. Congé. 4 Congé. 5 Journée pédagogique

INFO-PARENTS DATES À RETENIR JANVIER 2016. Janvier 2016. Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi. Congé. 4 Congé. 5 Journée pédagogique INFO-PARENTS Janvier 2016 DATES À RETENIR JANVIER 2016 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Congé 1 Congé 4 Congé 5 Journée pédagogique 6 7 8 Activité de confinement à l école 11 12 13 14 15 18 19 Conseil

Plus en détail

DÉCLARATION DE SERVICES

DÉCLARATION DE SERVICES INSPIRER L AVENIR DÉCLARATION DE SERVICES Notre vision Plus que jamais, la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean se positionne comme une organisation ouverte et efficiente qui se mobilise, avec l ensemble

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012-2013 PLAN D ACTION

PLAN D ACTION 2012-2013 PLAN D ACTION 2 Note : Ne sont intégrés au tableau que les moyens identifiés dans le plan stratégique 2009-2014 pour lesquels des travaux seront réalisés en. Toutefois, les moyens maintenant intégrés aux pratiques ainsi

Plus en détail