CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre Dominique DAMO, Avocat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010. Dominique DAMO, Avocat"

Transcription

1 CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010 Dominique DAMO, Avocat

2 Qui sommes-nous? 2

3 SOCIETE JURISDEMAT AVOCAT STRUCTURE DE LA SOCIETE JurisDemat Avocat est une Selarl en activité depuis le 2 décembre 2009 dédiée au droit public appliqué aux technologies de l information. Un associé fondateur: Me Dominique DAMO, anciennement juriste marchés publics d informatique et consultant dans une SSII. Deux collaborateurs en cours d intégration. Un réseau d ingénieurs indépendants issus du secteur public. 3

4 SOCIETE JURISDEMAT AVOCAT ACTIVITES DE LA SOCIETE JurisDemat Avocat accompagne, assiste et défend principalement les collectivités, ministères, établissements publics nationaux et locaux dans leurs projets technologiques depuis leur conception jusqu'à leur aboutissement. JurisDemat Avocat forme les administrations et les entreprises via sa division JurisDemat Formation. JurisDemat Avocat écrit dans plusieurs revues juridiques spécialisées en droit public des affaires. JurisDemat Avocat participe à des actions de sensibilisation des jeunes à l usage quotidien des TIC. 4

5 Qu est-ce qu un spam? 5

6 Le spamming Définition du spam Selon la CNIL (commission nationale de l informatique et des libertés) un spam est l'envoi répété de messages électroniques non sollicités ( , SMS, MMS ), le plus souvent à but commercial, à des personnes dont le numéro d'appel a été capté de façon irrégulière et qui n'ont jamais consenti à les recevoir. 6

7 Quelques chiffres 7

8 Quelques chiffres Enquête gouvernementale Selon la plate-forme Signal Spam, les internautes français reçoivent chaque jour 4 milliards de spams. Enquête Google Selon une enquête de Google sur la messagerie de entreprises publiée en avril 2009, le volume de messages indésirables progresserait chaque jour de 1,2%. 8

9 Quelques chiffres Enquête Sophos Selon une enquête de Sophos publiée en juillet 2009, seulement cinq pays génèrent plus de 41 % des spams dans le monde. Sur les cinq pays, les Etats-Unis sont les plus gros émetteurs de spams avec 15,6 % des spams, juste devant le Brésil d'où en proviennent 11,1 %. 9

10 Quelques chiffres Les 5 pays émetteurs des 41% de spams dans le monde selon Sophos Etats-Unis Brésil Tunisie Inde Corée du Sud 10

11 Le contenu des spams ou sms indésirables 11

12 Le contenu du spam Exemples de spams Messages de publicité (pornographique, financier, ) Messages de participation à un jeu ou à des paris en ligne Messages pour des logiciels contrefaits Messages proposant de fausses propositions de travail Messages diffusant des canulars (hoax) 12

13 Pourquoi je reçois des spams? 13

14 Pourquoi recevoir des spams? Récupération de votre adresse Sur des forums de discussion Sur des sites web Sur les réseaux sociaux (facebook, viadeo, ) A l occasion d un achat en ligne A l occasion de la vente d un fichier 14

15 Comment se défendre contre les spams? 15

16 Se défendre contre les spams Se défendre contre les spams En les signalant En adoptant quotidiennement les bons réflexes En engageant un recours contentieux 16

17 Signaler les spams SMS SPAMS Autres contenus illicites y compris les spams PLATES-FORMES DE SIGNALEMENT https://www.signal-spam.fr https://www.internet-signalement.gouv.fr 17

18 Adopter les bons réflexes Contre les spams BONNES PRATIQUES -Ne suivez jamais les instructions des courriels que l'on vous demande de faire suivre -Ne cliquez pas sur les liens hypertextes contenus dans les messages de spam -Ne répondez jamais aux messages de spam -Ne transmettez pas en clair les adresses de messagerie de vos correspondants -Diffusez votre numéro de téléphone mobile avec précautions -Créer des adresses dédiées pour vos différentes activités sur Internet -Soyez vigilant lorsque vous transmettez vos adresses de courriel sur Internet -Traiter avec vigilance les messages d'origine inconnue. -Identifiez et reclassez les messages classés par erreur par des filtres antispam -Sauvegardez vos données régulièrement -Equipez votre poste de consultation d'un anti-virus à jour -Equipez votre poste de consultation d'un pare-feu à jour -Equipez votre poste de consultation d'un filtre antispam 18

19 Les moyens juridiques Textes La loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 L article R.10 du Code des Postes et des Communications électroniques La loi n du 21 juin 2004 pour la confiance dans l économie numérique L article L du Code de la Consommation La loi n du 3 janvier 2008 Objet Principes imposés en matière de collecte d'information permet à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) de veiller au respect des dispositions concernant «la prospection directe utilisant les coordonnées d'une personne physique. Toute personne physique a le droit de s'opposer, sans frais, à ce que des données à caractère personnel la concernant fassent l'objet d'un traitement, et soient notamment utilisées à des fins de prospection commerciale ou de marketing. Interdiction de prospecter directement au moyen d'un automate d'appel, d'un télécopieur ou d'un courrier électronique utilisant, sous quelque forme que ce soit, les coordonnées d'une personne physique qui n'a pas exprimé son consentement préalable à recevoir des prospections directes par ce moyen. Le professionnel doit adresser une confirmation écrite de l'offre qu'il a faite et le consommateur n'est engagé que par la signature de cette offre. Protection des consommateurs contre des pratiques commerciales trompeuses ou agressives. Les pratiques commerciales agressives se caractérisent par des sollicitations répétées et insistantes. 19

20 La plainte en ligne Site de la CNIL: plainte en ligne Tout citoyen peut s adresser à la CNIL pour adresser une plainte pour faire cesser les spams. La CNIL agit gratuitement pour prononcer des sanctions. 20

21 Exemples condamnations TGI Rochefort-sur-mer, 28 févr. 2001: condamnation d un spammeur à la résiliation de son contrat d accès à Internet. Etats-Unis: Condamnation de la société Atlantis Blue Capital qui a spammé les membres du réseau social Facebook à 873 millions de dollars d'amende. Condamnation à 9 ans de prison d une personne qui était suspecté d'avoir envoyé plus de 10 millions d' s non sollicités par jour en

22 CONTACT JurisDemat Avocat 3 Place des Pianos Saint-Denis Tel: Site web: 22

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 27 novembre 2012

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 27 novembre 2012 CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 27 novembre 2012 Qui sommes-nous? Tous droits réservés Jurisdemat Avocat 2010-2012 2 SOCIETE JURISDEMAT AVOCAT STRUCTURE DE LA SOCIETE Jurisdemat Avocat

Plus en détail

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 8 novembre 2011

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 8 novembre 2011 CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 8 novembre 2011 Qui sommes-nous? Tous droits réservés JurisDemat Avocat 2010-2011 2 SOCIETE JURISDEMAT AVOCAT STRUCTURE DE LA SOCIETE JurisDemat Avocat

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11307-2

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11307-2 Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11307-2 D Testez votre vigilance Si vous venez de lire cet ouvrage, prenez encore quelques minutes pour tester vos nouvelles connaissances. Si vous ne l avez pas encore

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Bloctel, un service simple et gratuit pour protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique

DOSSIER DE PRESSE. Bloctel, un service simple et gratuit pour protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique DOSSIER DE PRESSE Bloctel, un service simple et gratuit pour protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique le 1 er juin 2016 Sommaire Une nécessité : protéger les consommateurs du démarchage

Plus en détail

Utilisation du nouveau système Anti Spam Webdesk

Utilisation du nouveau système Anti Spam Webdesk Utilisation du nouveau système Anti Spam Webdesk 1 Rédaction Service Technique Celuga Version 1.0-04/09/2008 Sommaire Introduction... 3 Qu est ce qu un Spam?... 3 Principe de L Anti Spam... 3 Les scores...

Plus en détail

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles Savoir protéger vos données personnelles dans le monde d aujourd hui est primordial. Sachez que la loi vous offre des droits spécifiques que

Plus en détail

SOLUTIONS INTERNET KIOSQUES INTERACTIFS

SOLUTIONS INTERNET KIOSQUES INTERACTIFS Ciblez vos messages et optimisez vos compagnes d Emailing avec un historique des diffusions, un espace archive,la création de modèles (gabarits standards) dans un environnement simplifié. Azimut Communication,

Plus en détail

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

FORMULAIRE DE DESINSCRIPTION. Comment créer un formulaire de désabonnement? Comment voir les statistiques de désabonnement de vos actions e-mail?

FORMULAIRE DE DESINSCRIPTION. Comment créer un formulaire de désabonnement? Comment voir les statistiques de désabonnement de vos actions e-mail? FORMULAIRE DE DESINSCRIPTION Comment créer un formulaire de désabonnement? Comment voir les statistiques de désabonnement de vos actions e-mail? TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 LA PROSPECTION

Plus en détail

2008 Spam École et TIC

2008 Spam École et TIC Spam 2008 École et TIC Mentions légales Éditeur educa.ch Auteur Rédaction educa.ch educa.ch CC BY-NC-ND (creativecommons.org) Août 2003, actualisé: 2008, 2011 Table des matières Spam: comment prévenir

Plus en détail

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Sommaire Comment créer votre propre base d'e-mails B to B?... 2 Comment développer votre base de données existante?... 3 Comment sélectionner

Plus en détail

MESSAGERIE SANTE-LORRAINE Documentation utilisateurs Gestion des spams V1.2

MESSAGERIE SANTE-LORRAINE Documentation utilisateurs Gestion des spams V1.2 MESSAGERIE SANTE-LORRAINE Documentation utilisateurs Gestion des spams V1.2 Date : 21/10/2014 GCS Télésanté Lorraine 6 Allée de Longchamp 54500 Villers-lès-Nancy Tél : 03 83 97 13 70 Fax : 03 83 97 13

Plus en détail

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace?

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Les campagnes emailing en quelques chiffres? Usage pour les particuliers (email attitude BTC SNCD) Les consultations

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation de l Option Anti-spam Plus

Conditions Générales d Utilisation de l Option Anti-spam Plus Conditions Générales d Utilisation de l Option Anti-spam Plus ARTICLE 1. DÉFINITIONS Les parties conviennent d entendre sous les termes suivants : Client : personne physique ou morale s étant inscrite

Plus en détail

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing Emailing Cette fiche pratique tente de répondre aux questions suivantes : - Qu est-ce qu un emailing? - Comment réaliser une campagne emailing auprès de mes contacts? - Comment fidéliser mes clients? L

Plus en détail

Guide Utilisateur simplifié Proofpoint

Guide Utilisateur simplifié Proofpoint Guide Utilisateur simplifié Proofpoint Ce guide utilisateur simplifié Proofpoint vous permet de mieux comprendre comment utiliser l interface de gestion de votre quarantaine de courriers indésirables.

Plus en détail

Conférence du 24 Novembre 2009 Intervenant: Dominique DAMO

Conférence du 24 Novembre 2009 Intervenant: Dominique DAMO Usurpation d'identité: êtes-vous bien protégés? Conférence du 24 Novembre 2009 Intervenant: Dominique DAMO Programme 1. Définition de l'usurpation d'identité 2. Les sanctions aujourd'hui 3. Les cas d'usurpation

Plus en détail

RELATION CLIENT, E-MAILING,

RELATION CLIENT, E-MAILING, RELATION CLIENT, E-MAILING, PROSPECTION, SITE WEB... : COMMENT NE PAS ALLER TROP LOIN? La loi Informatique & Libertés : contraintes et opportunités pour les entreprises 8 novembre 2012 FILS CONDUCTEURS!

Plus en détail

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information**

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** Prérequis Compétence opérationnelle Objectifs d apprentissage Durée d apprentissage Connaissances de base en informatique Etre capable de comprendre

Plus en détail

FICHIERS INFORMATISES ET CNIL

FICHIERS INFORMATISES ET CNIL FICHIERS INFORMATISES ET CNIL 17/11/2011 L intérêt actuel pour les entreprises de recueillir des informations précises sur leur clientèle potentielle n est plus à démontrer. Le «profiling» joue un rôle

Plus en détail

SECURITE DU COMMERCE SUR INTERNET

SECURITE DU COMMERCE SUR INTERNET SECURITE DU COMMERCE SUR INTERNET Murielle Cahen. «Sécurité du commerce sur internet». In : Avocat on line [En ligne]. http://www.murielle-cahen.com/publications/p_1securite.asp (consulté le 7/10/2013)

Plus en détail

La protection des données personnelles

La protection des données personnelles La protection des données personnelles Limites légales et moyens de protection Intervenants Delphine PRAMOTTON, Ingénieur, Ernst & Young Philippe WALLAERT, Avocat, Morvilliers Sentenac 22 novembre 2005

Plus en détail

myschool! - le portail intranet de l éducation novembre 2003

myschool! - le portail intranet de l éducation novembre 2003 NEWSLETTER myschool! - le portail intranet de l éducation novembre 2003 LA NOUVELLE GÉNÉRATION DU PORTAIL MYSCHOOL! Pour encore mieux pouvoir vous servir, myschool! va faire une migration vers une nouvelle

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION - (N ) AMENDEMENT N 1. présenté par. M. Marc Le Fur ---------- ARTICLE 5

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION - (N ) AMENDEMENT N 1. présenté par. M. Marc Le Fur ---------- ARTICLE 5 AMENDEMENT N 1 Après l alinéa 75, ajouter l alinéa suivant : Il est inséré dans le code de la consommation un article L 121-20-3 ainsi rédigé : «1 Tout centre d appels d une entreprise enregistrée au registre

Plus en détail

Fidéliser sa clientèle par l e-mailing

Fidéliser sa clientèle par l e-mailing Fidéliser sa clientèle par l e-mailing DEFINITION DE L E-MAILING L E-mailing est une méthode de marketing direct qui utilise le courrier électronique comme moyen de communication commerciale pour envoyer

Plus en détail

spam & phishing : comment les éviter?

spam & phishing : comment les éviter? spam & phishing : comment les éviter? Vos enfants et les e-mails en général Il est préférable que les très jeunes enfants partagent l adresse électronique de la famille plutôt que d avoir leur propre compte

Plus en détail

Informations propos du traitement des courriers indésirables

Informations propos du traitement des courriers indésirables Informations propos du traitement des courriers indésirables 1. Vous êtes utilisateur de Microsoft Outlook 2003/2007... 2 2. Vous êtes utilisateur d Outlook Web Access (OWA)... 4 3. Vérifiez de temps en

Plus en détail

1) Mode opératoire. 2) Gestion du compte. Le SPAM est du courrier électronique non sollicité, souvent publicitaire.

1) Mode opératoire. 2) Gestion du compte. Le SPAM est du courrier électronique non sollicité, souvent publicitaire. SpamGlouton Solution antispam Le SPAM est du courrier électronique non sollicité, souvent publicitaire. 1) Mode opératoire SpamGlouton traite vos mails contre le SPAM de la manière suivante : 1) Quelqu

Plus en détail

REGLES des MESSAGES. C est du courrier publicitaire ou pornographique non sollicité qui peut :

REGLES des MESSAGES. C est du courrier publicitaire ou pornographique non sollicité qui peut : REGLES des MESSAGES Les règles des messages permettent de réaliser une gestion de nos courriers entrants et de lutter contre les SPAM ou les POURRIELS C est du courrier publicitaire ou pornographique non

Plus en détail

Commission nationale de l informatique et des libertés (Cnil)

Commission nationale de l informatique et des libertés (Cnil) Commission nationale de l informatique et des libertés (Cnil) Délibération n 2010-232 du 17 juin 2010 de la formation restreinte prononçant une sanction pécuniaire à l encontre de la société JPSM La Commission

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION 2015 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION Gwenaël Riquez GWARED 08/06/2015 Table des matières ART. 1 CONDITIONS D'UTILISATION... 2 ART. 2 DONNÉES PERSONNELLES ET AUTRES DONNÉES... 2 ART. 3 LIENS HYPERTEXTES...

Plus en détail

COMMENT LUTTER CONTRE LE SPAM?

COMMENT LUTTER CONTRE LE SPAM? COMMENT LUTTER CONTRE LE SPAM? Lorraine Le courrier électronique s est révélé, dès son origine, un moyen très économique de réaliser du publipostage. Toutefois, cette possibilité offerte a vite dérivé.

Plus en détail

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Les Réunions Info Tonic Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Etre en règle avec la CNIL : La loi CCI de Touraine 8 octobre 2013 Valérie BEL Consultante Valérie BEL Consultante Juriste à la CNIL

Plus en détail

GUIDE LA PUB SI JE VEUX!

GUIDE LA PUB SI JE VEUX! GUIDE LA PUB SI JE VEUX! Édition 2011 Sommaire Avant-propos Ce que vous devez savoir Vos droits Comment éviter de recevoir des publicités? La prospection commerciale par courrier électronique, télécopie

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION 130-CC/12-04-11 55-CC/06-01-18

RECUEIL DE GESTION 130-CC/12-04-11 55-CC/06-01-18 RECUEIL DE GESTION RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE CADRE DE RÉFÉRENCE TITRE POLITIQUE RELATIVE À L'UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 170-CC-000412

Plus en détail

MODELE DE TEST (Référentiel janvier 2007)

MODELE DE TEST (Référentiel janvier 2007) Passeport pour l Internet et le multimédia (PIM) MODELE DE TEST (Référentiel janvier 2007) Candidat Nom : Prénom : Année de naissance : Sexe : M F EPN Nom de l espace : Nom de l accompagnateur : TEST PRATIQUE

Plus en détail

INTERNET SANS CRAINTE. Bon réflexes de sécurité

INTERNET SANS CRAINTE. Bon réflexes de sécurité INTERNET SANS CRAINTE Bon réflexes de sécurité 1. Conseils pour conserver un ordinateur sain. Les conséquences possibles d'un ordinateur infecté sont multiples: - Ralentissement de la machine. - Dysfonctionnements

Plus en détail

D U I. Délégation aux usages de l Internet. Support du test du PIM/ Volet 2. PIM Dossier du responsable d E.P.N. Page 1 / 9. Créé le 20/12/06 12:43

D U I. Délégation aux usages de l Internet. Support du test du PIM/ Volet 2. PIM Dossier du responsable d E.P.N. Page 1 / 9. Créé le 20/12/06 12:43 D U I Délégation aux usages de l Internet PIM PASSEPORT POUR L INTERNET ET LE MULTIMEDIA Support du test du PIM/ Volet 1 Support du test du PIM/ Volet 2 (3 pages) (5 pages) En ligne sur le site : http://www.delegation.internet.gouv.fr/

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CRÉER ET EXPLOITER DES FICHIERS. SECTION 2 La Commission pour la protection de la vie privée... 10

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 CRÉER ET EXPLOITER DES FICHIERS. SECTION 2 La Commission pour la protection de la vie privée... 10 TABLE DES MATIÈRES AVERTISSEMENT...5 INTRODUCTION...7 CHAPITRE 1 CRÉER ET EXPLOITER DES FICHIERS Le cadre légal... 9 La Commission pour la protection de la vie privée... 10 La notion de «données à caractère

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

CNIL. La Commission Nationale de l'informatique et des Libertés

CNIL. La Commission Nationale de l'informatique et des Libertés CNIL La Commission Nationale de l'informatique et des Libertés La Commission nationale de l informatique et des libertés est chargée de veiller à ce que l informatique soit au service du citoyen et qu

Plus en détail

Sommaire. Lutte contre les SMS indésirables : - présentation du dispositif d alerte «33700» - Schéma explicatif

Sommaire. Lutte contre les SMS indésirables : - présentation du dispositif d alerte «33700» - Schéma explicatif Sommaire Lutte contre les SMS indésirables : - présentation du dispositif d alerte «33700» - Schéma explicatif Prendre en charge les consommateurs en cas de changements de ligne non sollicités : - les

Plus en détail

Claudie Maurin GSI 09/2013 1

Claudie Maurin GSI 09/2013 1 1 2 Internet : une architecture client/serveur Le serveur : fournisseur de données Les données sont fournies par un ensemble de postes serveurs interconnectés qui abritent la base de données répartie à

Plus en détail

Multimédia : quels droits? pour qui?

Multimédia : quels droits? pour qui? Osez l innovation avec la CCI Atelier Multimédia : quels droits? pour qui? Jeudi 15 octobre 2015 Osez l innovation avec la CCI Atelier Agnès ROBIN Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier

Plus en détail

Le droit d opposition à être sollicité

Le droit d opposition à être sollicité Le droit d opposition à être sollicité Comment en informer les personnes? Quand leur permettre de l exercer? Etienne Drouard Avocat à la Cour edrouard@morganlewis.com 01 53 30 43 00-06 07 83 33 81 Morgan,

Plus en détail

Domaine 1 S approprier un environnement informatique de travail

Domaine 1 S approprier un environnement informatique de travail Domaine 1 S approprier un environnement informatique de travail 1.1 Utiliser, gérer des espaces de stockage à disposition. AC.1.1.1 : Je différencie les espaces de stockage locaux de ceux accessibles via

Plus en détail

Se protéger des Spams

Se protéger des Spams 1) Définition Le Spam défini tous les courriers / informations non sollicités par les usagers. L on parle de Spam pour le courrier électronique mais ce n est pas le seul vecteur de messages non désirés.

Plus en détail

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010 Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing?.. 22 avril 2010 Un objectif Développer la compétitivité des entreprises par un meilleur usage des Technologies de l information et de la

Plus en détail

A RETOURNER PAR FAX AU 01 42 34 22 80 AU PLUS TARD LE 17 MARS 2011 17 HEURES

A RETOURNER PAR FAX AU 01 42 34 22 80 AU PLUS TARD LE 17 MARS 2011 17 HEURES R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E G R O U P E D U R A S S E M B L E M E N T D E M O C R A T I Q U E E T S O C I A L E U R O P E E N Paris, le 11 mars 2011 Ma Chère Collègue, Mon Cher Collègue, Vous

Plus en détail

Domaine 1 : S approprier un environnement informatique de travail (3 items / 7 aptitudes)

Domaine 1 : S approprier un environnement informatique de travail (3 items / 7 aptitudes) Domaine 1 : S approprier un environnement informatique de travail (3 items / 7 aptitudes) 1.1 Utiliser, gérer des espaces de stockage à disposition 6 5 4 3 1.1.1 L'élève distingue les espaces accessibles

Plus en détail

COURRIER ELECTRONIQUE : LES REGLES DE L'OPT-IN

COURRIER ELECTRONIQUE : LES REGLES DE L'OPT-IN COURRIER ELECTRONIQUE : LES REGLES DE L'OPT-IN 14/11/2008 Le courrier électronique est défini dans la loi pour la confiance dans l économie numérique, dite LCEN, du 21 juin 2004. Il s agit de «tout message

Plus en détail

DEPOSER UN NOM DE DOMAINE AU RELAIS INTERNET

DEPOSER UN NOM DE DOMAINE AU RELAIS INTERNET DEPOSER UN NOM DE DOMAINE AU RELAIS INTERNET Cette fiche pratique vous guide à déposer un nom de domaine au Relais Internet. Déposer un nom de domaine sur le site du Relais Internet. Etape 1 : Connectez-vous

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE

CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE Mars 2005 1 Ce code résulte des travaux de la Commission E-Direct et de la Section Déontologie du SNCD. Avec la participation active de Maître

Plus en détail

DIRECTIVE ET PROCÉDURE Utilisation des messages électroniques au Collège Boréal en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP)

DIRECTIVE ET PROCÉDURE Utilisation des messages électroniques au Collège Boréal en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) DIRECTIVE ET PROCÉDURE Utilisation des messages électroniques au Collège Boréal en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) Entrée en vigueur : 2014-10-01 Dernière modification : 2014-10-20 Approuvé

Plus en détail

Politique d Utilisation Acceptable

Politique d Utilisation Acceptable Politique d Utilisation Acceptable (Mise à jour : 4 Mars 2014) INTRODUCTION L objet de ce document Politique d Utilisation Acceptable (PUA) est d encadrer l utilisation des services et de tout équipement

Plus en détail

Loi pour la confiance dans l économie numérique Un nouveau cadre juridique pour l Internet

Loi pour la confiance dans l économie numérique Un nouveau cadre juridique pour l Internet LCEN BPC/DAJ_3 novembre 2004 Loi pour la confiance dans l économie numérique Un nouveau cadre juridique pour l Internet Sélection des articles de la loi qui concernent le développement de l administration

Plus en détail

Atelier 5. La conception de la réglementation. Cristina BUETI (UIT) Marie DEMOULIN (Université Belgique) Didier GOBERT (SPF Economie Belgique)

Atelier 5. La conception de la réglementation. Cristina BUETI (UIT) Marie DEMOULIN (Université Belgique) Didier GOBERT (SPF Economie Belgique) Atelier 5 La conception de la réglementation Cristina BUETI (UIT) Marie DEMOULIN (Université Belgique) Didier GOBERT (SPF Economie Belgique) Introduction Le spam est un thème «transversal» qui touche à

Plus en détail

Habitez, Vivez! LOCATAIRES. Votre compte web. Accessible 7 jours sur 7 24 heures sur 24. Un espace sécurisé

Habitez, Vivez! LOCATAIRES. Votre compte web. Accessible 7 jours sur 7 24 heures sur 24. Un espace sécurisé LOCATAIRES Votre compte web Accessible 7 jours sur 7 24 heures sur 24 Un espace sécurisé C est à dire? Nos services en ligne Ils vous permekent de : Consulter le détail de votre compte Payer en toute sécurité

Plus en détail

VENTES A DISTANCE 31/07/2015

VENTES A DISTANCE 31/07/2015 VENTES A DISTANCE 31/07/2015 Aux termes de l article L121-16 du code de la consommation, constitue un "contrat à distance" tout contrat conclu entre un professionnel et un consommateur, dans le cadre d'un

Plus en détail

POLITIQUE D UTILISATION SERVICES D ACCÈS INTERNET

POLITIQUE D UTILISATION SERVICES D ACCÈS INTERNET POLITIQUE D UTILISATION SERVICES D ACCÈS INTERNET La Coopérative de câblodistribution de l arrière-pays (CCAP) offre à sa clientèle différents produits pour l accès à l Internet. Le Client qui utilise

Plus en détail

Atelier francophone «Lutte contre le spam»

Atelier francophone «Lutte contre le spam» 1 Atelier francophone «Lutte contre le spam» Rabat, les 21 et 22 mars 2006, Institut National des Postes et Télécommunications La problématique européenne par l'harmonisation législative du droit à la

Plus en détail

DROIT DE LA CONSOMMATION ET DROIT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

DROIT DE LA CONSOMMATION ET DROIT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DROIT DE LA CONSOMMATION ET DROIT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES PROTECTION RENFORCEE DES CONSOMMATEURS SUR INTERNET Flore FOYATIER Septembre 2011 La protection des consommateurs sur internet est renforcée

Plus en détail

COMMENT ENVOYER UN EMAILING?

COMMENT ENVOYER UN EMAILING? L e-mailing est l équivalent électronique du marketing direct, consistant à prospecter et/ou fidéliser ses clients, via l émission groupée et automatique de courriels (emails). L e-mailing montre un peu

Plus en détail

C e r t i f i c a t I n f o r m a t i q u e e t I n t e r n e t

C e r t i f i c a t I n f o r m a t i q u e e t I n t e r n e t C e r t i f i c a t I n f o r m a t i q u e e t I n t e r n e t Internet Historique 1960's : ARPAnet / susa 1970's : X25 / Europe 1981 : La France lance le minitel 1990 : ARPAnet devient Internet 1991

Plus en détail

PARTIE I : La Loi Informatique et Libertés LIL

PARTIE I : La Loi Informatique et Libertés LIL PARTIE I : La Loi Informatique et Libertés LIL Question n 1 : Quelles sont les situations professionnelles où vous êtes amenés à traiter de données confidentielles? Il existe plusieurs métiers où l on

Plus en détail

Je communique par email

Je communique par email Je communique par email Support de formation des Médiathèques du Pays de Romans Site Internet : Twitter : MediaTechRomans Table des matières Mes cordonnées électroniques...3 Les emails...3 Comment ça marche...3

Plus en détail

!"# $!%%& Gil es Buis 1

!# $!%%& Gil es Buis 1 !"#$!%%& Gilles Buis 1 #'# #()#*+ Comprendre la LEN Suggérer la confiance avec la LEN Formaliser la confiance avec la LEN Maîtriser la Confiance avec le LEN Table ronde Échange avec la salle Gilles Buis

Plus en détail

Premiers Pas RECEVOIR PAR MAIL MES CODES WIBSONLINE AVANT L ARRIVEE DU MAIL D INSCRIPTION WIBSONLINE

Premiers Pas RECEVOIR PAR MAIL MES CODES WIBSONLINE AVANT L ARRIVEE DU MAIL D INSCRIPTION WIBSONLINE RECEVOIR PAR MAIL MES CODES WIBSONLINE AVANT L ARRIVEE DU MAIL D INSCRIPTION WIBSONLINE Afin de lutter contre le SPAM, la plupart des fournisseurs d Accès à Internet (FAI) et des services email filtrent

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le spam

Eléments de réflexion sur le spam HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Groupe de contact sur le spam 16 Janvier 2004 Eléments de réflexion

Plus en détail

Les Réseaux Sociaux. - 12 mars 2015 - Développer son réseau sur le web. Marketing CONFÉRENCE - DÉVELOPPER SON RÉSEAU SUR LE WEB.

Les Réseaux Sociaux. - 12 mars 2015 - Développer son réseau sur le web. Marketing CONFÉRENCE - DÉVELOPPER SON RÉSEAU SUR LE WEB. Petit déjeuner conférence Les Réseaux Sociaux Développer son réseau sur le web - 12 mars 2015 - > Introduction au «business social network» > Focus sur Linkedin et Viadeo > Bonnes pratiques > Facebook

Plus en détail

A. Introduction. B. Un petit rappel législatif

A. Introduction. B. Un petit rappel législatif Chapitre 3 : La base de contacts 71 A. Introduction Chapitre 3 : La base de contacts E-mailing Comme nous l'avons déjà évoqué, la réussite ou non d'une campagne e-mail se fonde sur deux éléments clés :

Plus en détail

LA DELINQUANCE INFORMATIQUE

LA DELINQUANCE INFORMATIQUE LA DELINQUANCE INFORMATIQUE Aude LEVALOIS Gwenaëlle FRANCOIS 2013-2014 LA CYBERCRIMINALITE Qu est ce que la cybercriminalité? Des infractions pénales Ou sont elles commises? Via les réseaux informatiques

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE

CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE Avis conforme de la CNIL le 22 mars 2005 Mars 2005 Syndicat National de la Communication Directe 44, rue d Alésia 75682 Paris Cedex 14 Tel :

Plus en détail

TAXE SCOLAIRE. Pour les notaires et institutions financière

TAXE SCOLAIRE. Pour les notaires et institutions financière TAXE SCOLAIRE Pour les notaires et institutions financière Étape 1 Le système est sécurisé et demande un certificat d encryption 128 bits. Si le certificat n est pas installé, il est possible quand même

Plus en détail

LES DANGERS QUE L ON PEUT

LES DANGERS QUE L ON PEUT LES DANGERS QUE L ON PEUT ENCOURIR SUR INTERNET Table des matières Introduction...1 1 Des pourcentages étonnants et assez effrayants...1 2 La commission nationale de l informatique et des libertés (C.N.I.L.)...2

Plus en détail

Charte de la page Facebook Biarritz Tourisme Conditions générales d utilisation

Charte de la page Facebook Biarritz Tourisme Conditions générales d utilisation Charte de la page Facebook Biarritz Tourisme Conditions générales d utilisation Bienvenue sur la fan page Facebook officielle de Biarritz Tourisme La page Facebook «Biarritz Tourisme» a pour objectif de

Plus en détail

Figure 1. Figure 2. Etape 1 : Microsoft Outlook Express 6 apparaît. Cliquez sur le menu Outils (1), puis sur Comptes (2). Figure 3

Figure 1. Figure 2. Etape 1 : Microsoft Outlook Express 6 apparaît. Cliquez sur le menu Outils (1), puis sur Comptes (2). Figure 3 PARAMETRER LA MESSAGERIE SOUS MICROSOFT OUTLOOK EXPRESS 6 Ce document vous indique comment paramétrer votre messagerie sous Microsoft Outlook Express 6. Vous pourrez notamment, créer, modifier ou supprimer

Plus en détail

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE Annexe juridique Frédéric DEHAN Directeur général des services Affaire suivie par Philippe PORTELLI Tél. : +33 (0)3 68 85 00 12 philippe.portelli@unistra.fr

Plus en détail

Loi C-28: Première loi «anti-spam» au Canada. Charles Lupien clupien@fasken.com

Loi C-28: Première loi «anti-spam» au Canada. Charles Lupien clupien@fasken.com Loi C-28: Première loi «anti-spam» au Canada Charles Lupien clupien@fasken.com PRÉSENTATION DU CONFÉRENCIER Charles Lupien Contrats Technologie et PI @ Conférences et articles MISE EN CONTEXTE Plan de

Plus en détail

Approfondissement sur l utilisation d une messagerie Web mail sur La poste:

Approfondissement sur l utilisation d une messagerie Web mail sur La poste: Leçon complémentaire Messagerie Je lis avec attention ce document. Pour des raisons pratiques, je peux utiliser la version imprimée qui est dans l armoire. Approfondissement sur l utilisation d une messagerie

Plus en détail

Patrick Tremblay Directeur, Ventes et Services à la clientèle

Patrick Tremblay Directeur, Ventes et Services à la clientèle Patrick Tremblay Directeur, Ventes et Services à la clientèle Plan de la présentation I. Objectifs de la loi II. III. Obligations principales qui en découlent Conseils et meilleures pratiques IV. Recours

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS L ECOLE. Département des Ardennes

CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS L ECOLE. Département des Ardennes CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES MULTIMEDIAS DANS L ECOLE Département des Ardennes Septembre 2007 Annexe 4 CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX ET DES SERVICES

Plus en détail

Les spams-les scam-le phishing

Les spams-les scam-le phishing Les spams-les scam-le phishing Eviter la publicité dans le courrier Eviter les messages indésirables avec une règle de message Consulter son courrier sur le site de son FAI Les SPAM (messages publicitaires

Plus en détail

INTERNET. Etsup 2012 Florian.jacques@etsup.com

INTERNET. Etsup 2012 Florian.jacques@etsup.com INTERNET Etsup 2012 Florian.jacques@etsup.com Extraits de «Guide de l'informatique 6: Internet et les pages web» et «Guide de l'informatique 7: le courrier électronique» sur softonic.fr http://onsoftware.softonic.fr/guide-de-linformatique-6-internet-et-les-pages-web

Plus en détail

Informations personnelles

Informations personnelles Informations personnelles Nom et prénom : REZGUI Kamel Date et lieu de naissance : 27 novembre 1963 à Tunis Nationalité : Tunisienne Emploi : Enseignant - chercheur à Sup Com et avocat à la cour Adresse

Plus en détail

Lutte contre les spams par SMS et vocaux. et les prospections téléphoniques non-désirées

Lutte contre les spams par SMS et vocaux. et les prospections téléphoniques non-désirées Lutte contre les spams par SMS et vocaux et les prospections téléphoniques non-désirées Lundi Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et moyennes entreprises, du

Plus en détail

Photos et Droit à l image

Photos et Droit à l image Photos et Droit à l image 1) Le droit à l image (photos-vidéos) L atteinte au droit à l image n est pas caractérisée dès lors que la personne photographiée n est pas identifiable et que sa vie privée n

Plus en détail

Courrier électronique : vocabulaire

Courrier électronique : vocabulaire Envoyer des mails Sommaire Envoyer des mails Page 1 Sommaire Page 2 Courrier électronique : vocabulaire Page 3 Comprendre le fonctionnement du courrier électronique Page 4 L adresse e-mail Page 5 Avoir

Plus en détail

Promotion touristique et marketing électronique

Promotion touristique et marketing électronique Décoder le jargon juridique Promotion touristique et marketing électronique L approche juridique Julie TOMAS, Juriste TIC Aquitaine Europe Communication Décoder le jargon juridique I. L achat de mots-clés

Plus en détail

Mentions Légales, Déclaration CNIL et CGV

Mentions Légales, Déclaration CNIL et CGV S e r v i c e s n u m é r i q u e s p o u r l E n t r e p r i s e Mentions Légales, Déclaration CNIL et CGV Les pages obligatoires sur les sites e-commerce Version Date de diffusion Rédigé/modifié par

Plus en détail

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE Sécurité Page 1 de 5 A la BANQUE DES MASCAREIGNES, nous accordons une extrême importance à la sécurité de vos informations. Nos systèmes et les procédures

Plus en détail

Guide de l informatique Le courrier électronique

Guide de l informatique Le courrier électronique Guide de l informatique Le courrier électronique Le courrier électronique - également appelé email ou courriel - occupe désormais une place importante dans la vie de beaucoup d'internautes. Se créer une

Plus en détail

ClaraExchange 2010 Description des services

ClaraExchange 2010 Description des services Solution ClaraExchange ClaraExchange 2010 Description des services Solution ClaraExchange 2010 2 CLARAEXCHANGE 2010... 1 1. INTRODUCTION... 3 2. LA SOLUTIONS PROPOSEE... 3 3. LES ENGAGEMENTS... 4 4. ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Touche pas à mon poste!

Touche pas à mon poste! Point Cyber Solidarité Dossier spécial Les dangers d Internet Touche pas à mon poste! Ou comment surfer en toute confiance Quelques chiffres 10 millions de foyers Français sont connectés 90% bénéficient

Plus en détail

Utiliser les ressources numériques

Utiliser les ressources numériques Utiliser les ressources numériques à Sciences Po Bordeaux ACCÉDER AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES Comment se connecter au wifi? 1 Choisir le wifi «SciencesPoBordeaux» 2 Entrer ses codes : Identifiant : prénom.nom

Plus en détail

Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères

Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères DFAE 00-6-0 Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères du septembre 0 vu la Loi du mars 000 sur le personnel de

Plus en détail

Brevet informatique et internet : domaine 1

Brevet informatique et internet : domaine 1 Brevet informatique et internet : domaine 1 s s Un environnement informatique permet d'acquérir, stocker, traiter des données codées pour produire des résultats. Les environnements informatiques peuvent

Plus en détail

TUTORIEL : CRÉER ET ANIMER UNE PAGE FACEBOOK

TUTORIEL : CRÉER ET ANIMER UNE PAGE FACEBOOK Pourquoi créer une page professionnelle Facebook? -Facebook est un outil de communication gratuit (formules payantes selon ses besoins et objectifs) -Facebook améliore votre visibilité sur internet -Facebook

Plus en détail

L HAMEÇONNAGE («PHISHING» EN ANGLAIS)

L HAMEÇONNAGE («PHISHING» EN ANGLAIS) SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION AU SEIN DE L UNIVERSITE - L HAMEÇONNAGE («PHISHING» EN ANGLAIS) R. ARON RESPONSABLE DE LA SECURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION (RSSI) 2 INTRODUCTION Ce document a pour

Plus en détail