Résumé Note sur 10 - Durée : 2h30

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résumé Note sur 10 - Durée : 2h30"

Transcription

1 SERVICE DES EXAMENS DE LANGUE FRANCAISE RÉSERVES AUX ÉTUDIANTS ÉTRANGERS CENTRE DE NEW YORK FIAF - SESSION 16 et 17 JUIN 2015 D I P L Ô M E S U P ÉR I E U R D ÉT U D E S F R A N Ç A I S E S Paris-Sorbonne C3 Résumé - Durée : 2h30 Vous résumerez ce texte en 179 mots (tolérance ± 10%), (par exemple : il n est pas, c est-à-dire, le plus beau, comptent respectivement pour 4,4, 3 mots). Vous devez préciser le nombre de mots employés. La jalousie La jalousie est normale. Non pas parce que nous serions banalement méchant, mais parce que l amour et le désir dont nous faisons l objet nous séparent des autres, nous mettent en exergue 1, nous exaltent. L amour nous individualise. Davantage : notre désir s adresse au désir de l autre. L amour appelle la réciprocité. Parce que l expérience érotique est tout le contraire d une appropriation, arrogante et définitive, mais ne cesse de nous troubler, la jalousie est tout le contraire de ce qu on a bien voulu en penser dans une tradition qui en rabâche le blâme. La jalousie est réaliste. Avant de tancer 2 un mal imaginaire, voire hallucinatoire, nous ferions mieux de prêter l oreille à l expression d un affect intense, le plus souvent justifié et, parfois, traumatique. Confiner la jalousie à une pathologie de l imagination nous amène à faire semblant d ignorer les errances du désir indéfini, à couper les ailes de l Amour ou, plus prosaïquement, à méconnaître les difficultés du couple monogamique. Cela nous amène aussi à mal lire les œuvres de fiction qui dépeignent le hasard des rencontres, la fascination des commencements, l attrait du plaisir et les conséquences, parfois déchirantes, du plaisir des autres. La jalousie est salutaire. C est son refoulement qui la transforme en symptôme. Dès que nous admettons la singularité fragile de l amour, nous pouvons, finalement, le dire : je suis jalouse, je suis jaloux, parce que cette personne-ci, je ne sais pas très bien pourquoi, signifie quelque chose d unique pour moi. Dire, au lieu de taire ; admettre, au lieu de renier : voilà que nous refusons l intimidation de la honte en échange d une clarté cathartique 3. C est une façon de ne pas céder sur notre désir et de faire comprendre à l autre quel est l évènement efficace et bouleversant, qui nous fait tant souffrir..../... Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 juin 2015 Page 1 sur 9

2 La jalousie est honnête. S autoriser à traverser la souffrance jalouse sans camouflage, demande un acte de courage et d humilité. On ne prétend pas être si indifférent que l amour de l autre ne compterait pas ; si impassible que sa perte ne nous toucherait point ; si invulnérable que l abandon nous laisserait froid. On a la force de repousser la dénégation, de refuser le chantage de la vanité, de défier le ridicule. On a la dignité humble de reconnaître le négatif. Si l amour de cette personne est important, son éclipse ne peut que nous blesser. La jalousie est douleur. Au lieu de l amourpropre, de la vanité du narcissisme ou bien, au contraire, du manque de sécurité et d estime de soi, la perspective réaliste, salutaire et honnête sur la jalousie normale nous aide à voir, tout d abord, la peine qu elle fait. Du coup, l admonestation et le sarcasme sonnent faux. Le blâme de la jalousie est, avant tout, cruauté. Et, l on a envie d en interroger les raisons. C est sans doute parce que l on souffre tellement que l on a besoin de se protéger par le refoulement. Et, lorsque le refoulement devient norme culturelle - on nous répète qu il faut soigner, évacuer, déraciner cette passion exécrable -, on se sent doublement encouragé à méconnaître ce qui nous affecte. Pourquoi la pensée de l amour et du mariage a-t-elle produit cette injonction anesthésique? Il serait facile de répondre que, dans un monde obsédé par l estime de soi, nous avons peur de notre vulnérabilité à autrui. Sissa GIULIA, La Jalousie, une passion inavouable, Nombre de mots : Mettre en avant, au premier plan, en valeur. 2 Réprimander, blâmer vigoureusement. 3 Au sens de «libératrice», «purificatrice». Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 juin 2015 Page 2 sur 9

3 CENTRE DE NEW YORK FIAF - SESSION 16 et 17 JUIN 2015 Paris-Sorbonne C3 DISSERTATION Note sur 20 durée : 4h00 Du côté de chez Swann, de Marcel Proust L'écrivain André Maurois, dans sa préface «À la Recherche du Temps Perdu», écrit : "Proust, seul, a su voir qu'avec un premier souvenir, et comme accroché à lui, on peut faire sortir de la tasse tout un monde que l'on croyait à jamais englouti par l'oubli." Après avoir analysé ces propos, vous direz, en un développement organisé et illustré d'exemples précis, s'ils vous semblent s'appliquer au roman de Proust à votre programme. Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 juin 2015 Page 3 sur 9

4 CENTRE DE NEW YORK FIAF - SESSION 16 et 17 JUIN e degré Paris-Sorbonne C3 VERSION - ANGLAIS Il s approche du piano, l entrouvre, caresse du bout du doigt quelques touches qui répondent très faiblement. Tout à coup le couvercle échappe et fait en retombant un boucan formidable. Il se précipite sur la lanterne, qu il aveugle, puis s écroule dans un fauteuil ; l enfant glisse sous une table ; tous deux restent longtemps dans le noir, sans remuer, aux écoutes mais rien, rien n a bougé dans la maison ; au loin, un chien jappe à la lune. Alors, doucement, lentement, il redonne un peu de lumière. Dans la salle à manger, de quel air il tourne la clef du buffet! L enfant sait bien que ce n est là qu un jeu, mais l oncle y semble pris lui-même. Il renifle comme pour flairer où cela sent le meilleur ; s empare d une bouteille de tokay ; en verse deux petits verres où tremper des biscuits ; il invite à trinquer, un doigt sur les lèvres ; le cristal sonne imperceptiblement La collation nocturne terminée, l oncle s occupe à tout remettre en ordre, il va rincer avec l enfant les verres dans le baquet de l office, les essuie, rebouche la bouteille, referme la boîte à biscuits, époussette méticuleusement les miettes, regarde une dernière fois le tout bien à sa place dans l armoire Ni vu ni connu. Il réaccompagne l enfant jusqu à sa chambre et le quitte avec un profond salut. Il reprend son somme où il avait laissé, et se demandera le lendemain s il n a pas rêvé tout cela. André GIDE, Les caves du Vatican, Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 juin 2015 Page 4 sur 9

5 CENTRE DE NEW YORK FIAF - SESSION 16 et 17 JUIN e degré - Paris-Sorbonne C3 THÈME - ANGLAIS I graduated from Harvard Business School in Jobs were abundant, and I had many choices. I was torn between going to work at Goldman Sachs and a job at the Mervyn s, which was one-third of the salary. So I talked to my dad. He worked at General Mills. He said, Of all the great leaders I ve met, almost all started in that industry when they were young and learned every aspect of the business. Almost everyone started at the bottom. The easy choice would have been to go to an investment bank. There were status and compensation and instant gratification. My dad said, You can do that, but in a short period of time you re going to be yearning for something else to do. If you are going to be significant at something, you ve got to learned it from the ground up. There is no shortcut to success. Retailing was fast moving, like playing a sport, I could have taken a job in strategic planning at Dayton Hudson, but I said, No, I want to learn the business, and that s why I started at Glendale, as a store management trainee. Today the same lessons apply to everything I ve done, whether it s good design at Target or building the Apple store. There are no shortcuts. Ron JOHNSON, The best advice I ever go. Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 juin 2015 Page 5 sur 9

6 CENTRE DE PARIS - SESSION 1 er et 2 JUIN e degré Paris-Sorbonne C3 VERSION - ESPAGNOL CONVERSATION DU SOIR Je descendais le dernier coteau du Canigou, et, bien que le soleil fût déjà couché, je distinguais dans la plaine les maisons de la petite ville d'ille, vers laquelle je me dirigeais. «- Vous savez, dis-je au Catalan qui me servait de guide depuis la veille, vous savez sans doute où demeure M. de Peyrehorade? - Si je le sais! s'écria-t-il, je connais sa maison comme la mienne, et s'il ne faisait pas si noir, je vous la montrerais. C'est la plus belle d'llle. Il a de l'argent, oui, M. de Peyrehorade ; et il marie son fils à plus Riche que lui encore. - Et ce mariage se fera-t-il bientôt? lui demandai-je. - Bientôt! il se peut que déjà les violons soient commandés pour la noce. Ce soir, peut-être, demain, après-demain, que sais-je! C'est à Puygarrig que ça se fera ; car c'est Mlle de Puygarrig que monsieur le fils épouse. Ce sera beau, oui!» J'étais recommandé à M. de Peyrehorade par mon ami M. de P. C'était, m'avait-il dit, un antiquaire fort instruit et d'une complaisance à toute épreuve. Il se ferait un plaisir de me montrer toutes les ruines à dix lieues à la ronde. Or je comptais sur lui pour visiter les environs d'llle, que je savais riches en monuments antiques et du Moyen Age. Ce mariage, dont on me parlait alors pour la première fois, dérangeait tous mes plans. Je vais être un trouble-fête, me dis-je. Mais j'étais attendu ; annoncé par M. de P., il fallait bien me présenter. «-Gageons, monsieur, me dit mon guide, comme nous étions déjà dans la plaine, gageons un cigare que je devine ce que vous allez faire chez M. de Peyrehorade. - Mais, répondis-je en lui tendait un cigare, cela n'est pas bien difficile à deviner. À l'heure qu'il est, quand on a fait six lieues dans le Canigou, la grande affaire, c'est de souper.» Prosper MÉRIMÉE, La Vénus d Ille, Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 juin 2015 Page 6 sur 9

7 CENTRE DE PARIS - SESSION 1 er et 2 JUIN e degré - Paris-Sorbonne C3 THÈME - ESPAGNOL MEMORIAS SENTIMENTALES Quería olvidar unos amores desgraciados, y pensé recorrer el mundo en romántica peregrinación. Aún suspiro al recordarlo! Aquella mujer tiene en la historia de mi vida un recuerdo galante, cruel y glorioso, como lo tienen en la historia de los pueblos Thais la de Grecia, y Ninon la de Francia, esas dos cortesanas menos bellas que su destino. Acaso el único destino que merece ser envidiado! Yo hubiérale tenido igual, y quizá más grande, de haber nacido mujer : entonces lograría lo que jamás pude lograr. A las mujeres, para ser felices les basta con no tener escrúpulos y probablemente no los hubiera tenido esa quimérica Marquesa de Bradomín. Dios mediante, haría como las gentiles marquesas de mi tiempo que ahora se confiesan todos los viernes, después de haber pecado todos los días. Por cierto que algunas se han arrepentido todavía bellas y tentadoras, olvidando que basta un punto de contrición al sentir cercana la vejez. Por aquellos días de peregrinación sentimental era yo joven y algo poeta, con ninguna experiencia y harta novelería en la cabeza. Creía de buena fe en muchas cosas que ahora pongo en duda, y libre de escepticismos, dábame buena prisa a gozar de la existencia. Aunque no lo confesase, y acaso sin saberlo, era feliz, con esa felicidad indefinible que da el poder amar a todas las mujeres. Sin ser un donjuanista, he vivido una juventud amorosa y apasionada, pero de amor juvenil y bullente, de pasión equilibrada y sanguínea. Los decadentismos de la generación nueva no los he sentido jamás. Todavía hoy, después de haber pecado tanto, tengo las mañanas triunfantes, y no puedo menos de sonreír recordando que hubo una época lejana donde lloré por muerto a mi corazón : muerto de celos, de rabia y de amor. Ramón del VALLE-INCLÁN, Memorias del Marqués de Bradomín. Sonata de estío, Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 juin 2015 Page 7 sur 9

8 CENTRE D ATHÈNES - SESSION 28 et 29 MAI e degré Paris-Sorbonne C3 VERSION - GREC A côté du bien, le mal est là. Il est un style, d art et de vie. [ ] Le baroque. On a pu en suivre la trace dans de nombreuses cultures et dans de nombreuses époques. A l opposé d un esprit classique, rationnel et mécanique, esprit réducteur et fonctionnel, le baroque est fait de conjonctions, de synergies, de polysémie. Pour faire bref, je rappelle une notation de l historien Jean Delumeau qui y voyait «une synthèse de la beauté, de l eau et de la mort, et une conscience aiguë de la fuite du temps [ ] avec une large place faite à l illusion, aux décors irréels». Le fluide et la mort mêlés pour décrire la beauté de la théâtralité. Tous les ingrédients qui font bien ressortir l aspect illusoire de la positivité des choses. Mais, en même temps, cette illusion, quand elle est pleinement vécue, peut être vecteur de vitalité accrue. Le rappel de la mort et sa mise en scène baroque indiquent que sur le long terme l échec est inéluctable, que la finitude est là. Mais cela ne manque pas de donner une forte intensité à ce qui est vécu, pour lui-même, à un moment donné. Michel MAFFESOLI, La part du Diable, Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 Mai 2015 Page 8 sur 9

9 CENTRE D ATHÈNES - SESSION 28 et 29 MAI e degré - Paris-Sorbonne C3 THÈME - GREC εν µπορώ να κρυφτώ, είναι το µεγάλο µου ελάττωµα. εν µπορώ να κρυφτώ και θά πρεπε να το είχα µάθει. Στη Γαλλία µε πήγαν πριν απ τον πόλεµο. Πόσο χρονών πήγα. Βλέπεις αυτό µπορώ να το κρύψω. Έζησα στν Γαλλία ως παιδί και πήγα σχολείο παιδί. Μετά πήγα στο Σουδάν. Πήραµε ένα µεγάλο βαπόρι, από Μασσαλία. Αφήσαµε το Παρίσι γιατί είχαν τα βαµπάκια µια κρίση κι έπρεπε ο πατέρας να είναι κοντά στις δουλιές του. Σ το έχω πει ότι ασχολείτο µε τα βαµπάκια. Τα συγκέντρωναν µε τον αδερφό του και τα έστελναν στην Ευρώπη. Έτσι αφήσαµε το Παρίσι. Βγήκαµε στην Αλεξάνδρεια και περίµενα ότι στην προκυµαία θα µας υποδέχονταν λεοντάρια. Πίστευα ότι θα τα έβλεπα και θα τα άκουγα επειδή σ όλα τα βιβλία που διάβαζα η Αφρική ήταν γεµάτη απ αυτά. Βιβλία µε εικόνες κυρίως. Μερικές είναι ακόµα σφηνοµένες στη µνήµη µου και κατά καιρούς, χωρίς λόγο, ξαναέρχονται και επιπλέουν. Λεοντάρια και φοινικιές µ αυτά τα κλαδιά σαν ροµφαίες 1. εν ξέρω αν µου άρεσε πολύ εκείνη η περίοδος. Από το µυθιστόρηµα Μπλέ βαθύ σχεδόν µαύρο του Θανάση Βαλτινού. Εκδόσεις Στιγµή, είδος πλατιού µεγάλου σπαθιού. Université Paris-Sorbonne SELFEE Paris-Sorbonne C3 Mai 2015 Page 9 sur 9

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

La concordance des temps à l indicatif

La concordance des temps à l indicatif LA DES TEMPS À L INDICATIF LA CONCORDANCE POSTÉRIORITÉ DES TEMPS 1 La concordance des temps à l indicatif La concordance des temps à l indicatif La postériorité Comme nous l avons déjà vu, lorsque l événement

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

Paroles et musique: Jacques Revaux, Claude François & Gilles Thibault Chanson française Année : 1968

Paroles et musique: Jacques Revaux, Claude François & Gilles Thibault Chanson française Année : 1968 Chanson : Interprète : Claude François Chanson: Interprète : Claude François Paroles et musique: Jacques Revaux, Claude François & Gilles Thibault Genre : Chanson française Année : 1968 Avant d écouter

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

UFR Langues et Civilisations Pays anglophones Année Universitaire 2011-2012

UFR Langues et Civilisations Pays anglophones Année Universitaire 2011-2012 2 ème année de Licence d Anglais UFR Langues et Civilisations UE L4IAU2 Corrigé du devoir N 2 Nom du correcteur : Hélène Margerie Nature du devoir : Analyse linguistique Nombre de devoirs corrigés : 8

Plus en détail

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 THE JOHN LYON SCHOOL MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 Section 1: Reading (20 mins) Section 2: Writing (25 mins) Important: Answer all the questions on the question paper

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

LEARNING BY EAR EPISODE

LEARNING BY EAR EPISODE LEARNING BY EAR Filles 10ème épisode Beauté Texte : Zainab Aziz Rédaction : Andrea Schmidt/Christine Harjes/Guy Degen Adaptation : Aude Gensbittel Personnages : Présentateur pour Intro/Outro Bibiy : personnage

Plus en détail

Orthographe. Majuscules/minuscules. Sa/ça Se/ce

Orthographe. Majuscules/minuscules. Sa/ça Se/ce Orthographe Majuscules/minuscules Un Américain, un Français Le gouvernement américain, le gouvernement français La langue française, le français Sa/ça Se/ce Emploi des prépositions Avec les noms de lieu

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

THÉRAPIE ANIMALE AVEC LOLITA

THÉRAPIE ANIMALE AVEC LOLITA THÉRAPIE ANIMALE AVEC LOLITA Qu est-ce un «animal visitant»? Pour simplifier, on pourrait dire qu'il s'agit d'un genre de "thérapie" importé des Etats-Unis où un «animal visitant» ou «animal de thérapie»,

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world Votre entrée dans le monde des plombiers Entering a plumber world Jean-Denis Roy 9 janvier 2010 Quelle est la principale différence entre l université et le marché du travail? What is the main difference

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Ma solution de la 560 (MrMagoo)

Ma solution de la 560 (MrMagoo) Ma solution de la 560 (MrMagoo) Je ne donne ci-dessous que l essentiel de ma solution, parce qu il y a des éléments annexes que je ne tiens pas à révéler. En plus, je veux essayer de faire court, pour

Plus en détail

Contents National 5 French Reading; Context: Employability

Contents National 5 French Reading; Context: Employability Contents National 5 French Reading; Context: Employability (questions extracted from Credit past papers) Question Topic Jobs (Vincent Pernaud; radio presenter) Jobs (Marie-Laure Lesage; Concierge d hôtel

Plus en détail

À la Douane (Customs) Vous: Je m appelle. (My name is.) Controleur: D où venez-vous? (Where are you from?)

À la Douane (Customs) Vous: Je m appelle. (My name is.) Controleur: D où venez-vous? (Where are you from?) À la Douane (Customs) Vous: Bonjour, M. ou Mlle. (Hello! Mister or Miss.) Controleur: Bonjour. Comment vous appelez-vous? (Hello. What is your name?) Vous: Je m appelle. (My name is.) Controleur: D où

Plus en détail

Si clauses: si + present, future

Si clauses: si + present, future Si clauses Type 1: si + present, future Type 2: si + imperfect, conditional Type 3: si + pluperfect, past conditional Practice of all three Help: formation of the future tense formation of the imperfect

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 NOTATION SUR 40 Durée : 3 heures Epreuve : FRANÇAIS Code : CONSEILS AUX CANDIDATS L épreuve se déroule en deux parties séparées par une pause. Rappel : PREMIERE

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION : 2011 Feuille 1 / 6 SUJET DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES Epreuve de Langue Vivante Etrangère : ANGLAIS SESSION 2011 Durée : 1 h 30 Coefficient : 1 Ce sujet

Plus en détail

Lumière Noire 23/10 24/10

Lumière Noire 23/10 24/10 Lumière Noire 23/10 Je m appelle Loreley, j ai 22 ans. C est ici que commence mon journal. Je fais partie de ces gens qu on classe dans les populations «minoritaires». Je ne suis pas lesbienne, je ne suis

Plus en détail

Echanger entre chercheur d emploi / employeur sur un petit boulot : poser des questions / fournir des informations précises

Echanger entre chercheur d emploi / employeur sur un petit boulot : poser des questions / fournir des informations précises Séance 5 : fiche objectif - Niveau visé : A2+ B1 Résumé du scénario en cours: dans cette séquence les élèves sont mis dans la situation d un jeune anglophone qui cherche un petit boulot. Les pages 20 et

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

Les pronoms affirmatifs et négatifs

Les pronoms affirmatifs et négatifs Les pronoms affirmatifs et négatifs Annonces Merci à ceux qui ont assisté au film jeudi dernier! Cette semaine: Présentation culturelle le mercredi 4 mars, 3h-4h, LSC 372 Groupe de lecture le jeudi 5 mars,

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Nom: Date: A. jouer. B. écrire. C. regarder. D. envoyer. E. surfer. F. lire. G. écouter. H. téléphoner. Salut! Ça va? Tu joues (1) ou tu regardes

Nom: Date: A. jouer. B. écrire. C. regarder. D. envoyer. E. surfer. F. lire. G. écouter. H. téléphoner. Salut! Ça va? Tu joues (1) ou tu regardes Leçon B 17A Match the words from the column on the left with the words from the column on the right. 1. un texto 2. sur Internet 3. un lecteur MP3 4. un livre de français 5. aux jeux vidéo 6. la télévision

Plus en détail

S3 Dossier 7, leçon 2.

S3 Dossier 7, leçon 2. S3 Dossier 7, leçon 2. Les pronoms compléments V. Savio page 1 Les doubles pronoms.exercices d'application: 1. Répondez aux questions avec 2 pronoms, selon le modèle. -Tu me pr^tes ta moto, Frédéric? Je

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5)

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5) Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE (Recueil n 5) Préface Née à Waziers, petite commune du nord de la France, Marie-Hélène Coppa est l ainée d une fratrie de trois filles et a grandi dans une famille très

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE ESTIMATION DE RACHAT DE SERVICE REMBOURSÉ

FORMULAIRE DE DEMANDE ESTIMATION DE RACHAT DE SERVICE REMBOURSÉ (Version 2005) FORMULAIRE DE DEMANDE ESTIMATION DE RACHAT DE SERVICE REMBOURSÉ Je désire obtenir une estimation de rachat du service qui m avait été remboursé antérieurement. NOM : N.A.S. : ADRESSE: TÉLÉPHONE:

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Extrait de la publication En cas de bonheur Extrait de la publication DU MÊME AUTEUR Aux éditions Gallimard Inversion de l idiotie, 2002, Prix François-Mauriac de l Académie Française. Entre les oreilles,

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à Le Pavé Mosaïque «Mais à quel jeu jouent donc les francs maçons sur cet échiquier dessiné à même le sol du Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à la

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note :

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note : Solution 6.02.07 BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007 Französisch Alle Abteilungen Zeit: 45 Minuten Nom: Numéro : Points : Note : Compréhension : 22 points Vocabulaire / Production écrite : 12 points Grammaire

Plus en détail

Accéder aux meilleurs mentors

Accéder aux meilleurs mentors LearningShelter Leader des cours particuliers à distance www.learningshelter.com Accéder aux meilleurs mentors (depuis n importe où) Sommaire 1. Qu est-ce que LearningShelter? 2. Comment vous est venue

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE Nathaly est devenue pour toutes les personnes qui ont eu la chance et l occasion de la rencontrer quelqu un d indispensable. Les esprits les

Plus en détail

Dans cette unité, vous apprendrez tout sur la culture. Les 6 e apprendront un groupe culturel spécifique visible ici, à Halifax.

Dans cette unité, vous apprendrez tout sur la culture. Les 6 e apprendront un groupe culturel spécifique visible ici, à Halifax. Dans cette unité, vous apprendrez tout sur la culture. Les 6 e apprendront un groupe culturel spécifique visible ici, à Halifax. Les 5 e apprendront les premiers groupes de nations qui demeurent au Canada.

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

1 an et demi plus tard

1 an et demi plus tard 1 an et demi plus tard Alors, les filles? Vous en pensez quoi? Je me tenais bien droite sur la petite estrade au milieu de la salle d essayage, simulant un bouquet entre mes mains et souriant de toutes

Plus en détail

Article. «Los immigrantes» Marcello Bluini. Ciel variable, n 6, 1988, p. 42-47. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante :

Article. «Los immigrantes» Marcello Bluini. Ciel variable, n 6, 1988, p. 42-47. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : Article «Los immigrantes» lo Bluini Ciel variable, n 6, 1988, p. 42-47. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/21898ac Note : les règles d'écriture des

Plus en détail

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST ESPAGNOL NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE :

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST ESPAGNOL NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com SOCIETE : RESPONSABLE FORMATION : TEST ESPAGNOL TELEPHONE : FAX : NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : TELEPHONE : FAX : DATE DU TEST ECRIT

Plus en détail

British Council LearnEnglish Online

British Council LearnEnglish Online British Council LearnEnglish Online Kiros Langston, English Programmes Manager, British Council Tunisia Nick Cherkas, English Programmes Manager, British Council Morocco British Council LearnEnglish Online

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

Rapport sur la visite du salon de l entrepreneuriat 2015

Rapport sur la visite du salon de l entrepreneuriat 2015 Tunis le 12/03/2014 Rapport sur la visite du salon de l entrepreneuriat 2015 L idée de la participation au Salon de l Entrepreneuriat est née d un souhait d offrir une voie de rechange pour l emploi de

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage Remarques de S.E. Kaoru Ishikawa Gala / Assemblée générale annuelle de la Croix-Rouge canadienne Loews Le Concorde Hotel, Québec Le 18 juin 2011 19 h Dîner Gala I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

L école en Angleterre

L école en Angleterre Domaine : Champ disciplinaire : Niveau : Education littéraire et humaine. ANGLAIS. CM1. L école en Angleterre 1. Objectif général : Parler de sa journée à l école 2. Fonctions langagières : - Dire dans

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a RENÉ CHARBONNEAU C o n s u l t a t i o n e t f o r m a t i o n C o n s u l t i n g a n d T r a i n i n g 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t

Plus en détail

www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur?

www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur? www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur? Téléséminaire Introduction 1/ Qui est Yves Gautier, coach en entretien d'embauche?

Plus en détail

Les Plus Belles Chansons, France Gall, Warner France, 1994 (amazon.com).

Les Plus Belles Chansons, France Gall, Warner France, 1994 (amazon.com). Page 1 of 7 LESSON PLAN Teacher: Bob Ponterio School: SUNY Cortland LESSON TITLE: : DO commands LESSON SKILL TARGETED: Direct object commands (PACE) CLASS LEVEL: FRE 102-2nd semester beginning French TARGETED

Plus en détail

Nom : OCL / Prépositions - 2012/ PL OBSERVATION COMPARÉE DES LANGUES LES PRÉPOSITIONS

Nom : OCL / Prépositions - 2012/ PL OBSERVATION COMPARÉE DES LANGUES LES PRÉPOSITIONS OBSERVATION COMPARÉE DES LANGUES LES PRÉPOSITIONS Rappel Les prépositions sont des mots invariables qui introduisent des compléments de nom (un professeur de musique un profesor de música), des compléments

Plus en détail

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent.

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. «Je ne veux plus être un violeur» Mise en garde Trigger warning Contient plusieurs récits

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY GALA BÉNÉFICE DU CENTRE CANADIEN D ARCHITECTURE CCA MAISON SHAUGHNESSY 11 JUIN 2009 Seul le discours prononcé fait foi 1 Depuis 20

Plus en détail

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu.

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu. Partir : Recherche «lemmatisée». Le logiciel ne permttant pas de séparer le verbe «part», de «à part»... ou «le parti» de «parti» on a procédé manuellement au choix. 2 page 937 / 1ère partie, PARIS Je

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

L Amour, des fois, quand ça s y met

L Amour, des fois, quand ça s y met Rossana Campo L Amour, des fois, quand ça s y met Roman traduit de l italien par Nicolas Sels P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 Introduction à ma chienne de vie : j en profite pour présenter

Plus en détail

Mathieu Lindon. Champion du monde. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Mathieu Lindon. Champion du monde. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Mathieu Lindon Champion du monde Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 Une défaite au premier tour du tournoi de la ville lui assurant malgré lui du temps libre, Kylh marche dans une rue

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

Naissance des fantômes

Naissance des fantômes Marie Darrieussecq Naissance des fantômes Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e Elle était en train de promener autour d elle son regard à la recherche de quelque moyen de s enfuir, et elle

Plus en détail

LE SCHEMA DES PHRASES

LE SCHEMA DES PHRASES LE SCHEMA DES PHRASES Ordonner les mots dans la phrase A) Les phrases affirmatives Toute phrase affirmative a un schéma régulier. Elle peut être constituée d une seule proposition. Dans ce cas, on l appelle

Plus en détail

C est ainsi que tout a commencé!

C est ainsi que tout a commencé! Nous sommes un jeudi du mois de Juin 2007, je travaille comme tous les soirs au Bar 1515 de l hôtel Marignan à Paris. Mon ami Michele, dirigeant de Roberta traiteur, passe déguster un cocktail et me demande

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Le bonheur est dans le pré.

Le bonheur est dans le pré. H OP IT AL GÉ RON TO LOG IQ U E E T MÉ D ICO SO C I AL D E PL A IS IR G R IGN ON Le bonheur est dans le pré. Les photographies réalisées par les résidents accompagnées des textes écrits par l atelier des

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

ÁMBITO DE COMUNICACIÓN Lengua extranjera: Francés

ÁMBITO DE COMUNICACIÓN Lengua extranjera: Francés PRUEBAS LIBRES PARA LA OBTENCIÓN DIRECTA DEL TÍTULO DE GRADUADO EN EDUCACIÓN SECUNDARIA OBLIGATORIA POR LAS PERSONAS MAYORES DE 18 AÑOS (Convocatoria septiembre 2013) APELLIDOS NOMBRE DNI/NIE/Pasaporte

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet?

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet? page: pro10 1. quelqu'un, quelque chose 2. chacun vs. aucun 3. more indefinite pronouns A pronoun replaces a noun which has been mentioned or is obvious from context. An indefinite pronoun refers to people

Plus en détail

National French Contest 2006 Level V Part A. Now, get ready to answer question number one.

National French Contest 2006 Level V Part A. Now, get ready to answer question number one. National French Contest 2006 Level V Part A Now, get ready to answer question number one. Numéro un. Marc, à table, on dîne! Eteins ton ordinateur! Encore quelques minutes, s il te plaît, maman. Je n ai

Plus en détail