Mètis. Numéro Un - Juin Mètis - numéro 1 - Juin 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mètis. Numéro Un - Juin 2014. Mètis - numéro 1 - Juin 2014"

Transcription

1 Mètis Numéro Un - Juin 2014 Bulletin de liaison de la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d Art et de Collection

2 Pourquoi? Pourquoi cette Newsletter? Quelques conversations au hasard des rencontres ont déterminé quelques-uns à lancer ce bulletin de liaison bimestriel, que nous souhaitons plus lisible qu un blog, plus illustré qu un courriel, plus informatif qu ennuyeux. Cependant n oubliez pas que ces colonnes vous sont ouvertes, communiquez sur vos talents, vos activités, vos expériences. Soyez certain qu appartenir à la CNES n est pas de tout repos et que votre participation active est plus que recommandée. Pourquoi ce titre? Évidemment, bulletin de liaison, ça dit bien ce que cela veut dire! C est clair ; tout le monde comprend. Mais imaginez, lors d un dîner en ville, dans la douce euphorie qui précède les digestions difficiles, les yeux mi-clos, vous entendre demander : Mais très cher, pourquoi Mètis? Et là, d un ton mi-flatté, mi-agacé, devant la rémanence de la question, vous sentirez-vous obligé de citer Hésiode, dans la traduction de la Théogonie de M. Patin aux éditions Chamerot, 1872? Zeus, roi des dieux, prit d abord pour épouse Mèθis (la Sagesse), qui savait plus de choses que tous les dieux et tous les humains. Mais comme elle allait mettre au jour Athéna, la déesse aux yeux d azur, Zeus trompant son cœur avec de douces paroles, l enferma dans ses propres entrailles. C était par le conseil de Géa et d Ouranos ; ils le lui avaient conseillé, dans la crainte qu à sa place, quelque autre d entre les dieux immortels ne s emparât de l empire ; car de Mètis, ainsi l avaient annoncé les destins, devaient sortir des enfants d une intelligence profonde... La fumée de cigarette, suspendue dans l air vibrionnant, dessinait un point d exclamation : Autre question? Pas besoin d être expert hellène pour comprendre que pour imager son discours, mieux vaut un gros mot qu une longue tirade! Qu utiliser un terme grec ne peut que nous différencier de la barbarie Que la pérennité de ce concept classique, voire archaïsant, lui assure la place rassurante du phare dans la tempête que notre monde moderne traverse Et que s arroger les qualités, connaissance et sagesse, de l océanide parfaite, non seulement ne peut plus nous attirer les foudres de Zeus! Mais de plus, qualifie à mon sens parfaitement, l exercice de notre métier. Exaleiptron à figures noires, représentant la naissance d'athéna, sortant casquée de la tête de Zeus. Mètis, ingérée par son époux, est représentée sous le siège. Musée du Louvre - N Inv :CA 616 Si, malgré cet argumentaire, d aucuns proposait un autre logotype, nous en étudierions la proposition. PhC Nous remercions pour leurs suggestions, encouragements, corrections et critiques constructives, les membres du CA, consultés sur l opportunité d une telle publication et qui ont répondu : (par ordre alphabétique) Yvon Alauzet, Claire Badillet, Geneviève Baume, Christian Béalu, Dominique Chaussat, Marie-Christine Chiron, Jean-Marc Dechaud, Chantal Grangé, Aline Josserand, Didier Largeault, Christophe Leschevin, Dominique Ménard, Jacques Nève, Philippe Ravon, Jean-Michel Renard, Marc Tastet, Valérie Taieb.

3 Le Mot du Président Jean-Michel Renard, Bellenaves. En relisant l ouvrage de Françoise Frontisi-Ducroux, sur la mythologie de l artisan en Grèce ancienne, fondement même du mythe de Dédale, j y retrouvais les qualités et les embarras de l expert du XXI e siècle. Si ce mythe dessine assez précisément l archétype du sachant, celui qui panache mètis et techné ; il en souligne aussi le paradoxe et l ambiguïté. Héros double, comme le qualifie Pierre Vidal-Naquet, à la fois athénien et crétois, de souche parallèlement royale et artisanale 1 Nouveau Dédale, l expert d aujourd hui, à cheval sur plusieurs cultures, à l aise dans les différents milieux sociaux, manie le savoir et la science, le commerce et la technique, la sagesse et la sagacité : la mètis et la techné Cette mètis, qualité essentielle, ce déploiement d ingéniosité, cette expérience du vécu adossée à une solide méthodologie, sort le héros de toutes les fâcheuses situations dans lesquelles la vie le plonge. Qu il en soit de même pour vous Que la Mètis soit avec vous! Sommaire Pourquoi? par Philippe Crasse. page 2 Mot du Président page 3 Bienvenue au congrès de Nice 2014, par Dominique Ménard. page 4 Compte Rendu de la table ronde sur l exercice du métier d expert d art par Philippe Ravon, Pierre Bourgeois, Jean Chol et Philippe Crasse. page 6 Lu sur Twitter page 11 L assemblée générale par Jacques Nève page 12 Visite de la Villa Ephrussi-de Rothschild par Fabienne Théreau. page 14 Eilenroc, l apothéose par Valérie Taieb. page 16 Le Musée d Art Classique de Mougins, par Jean-Marc Dechaud. page 18 Le prochain Salon du Patrimoine par Philippe Crasse. page 19 Vie des Régions : Paris, par Chantal Grangé ; Toulouse-Pyrénées, par Philippe Crasse page 20 1 Françoise Frontisi-Ducroux, Dédale, mythologie de l artisan en Grèce ancienne, Maspero-CNRS, Coll. Textes à l Appui, Paris, 1975, p.10.

4 It was really Nice! Congrès 2014 Bienvenue par Dominique Ménard, président régional Provence-Méditerranée. Organisateur du congrès. Ce devait être la Corse, son déjeuner sur le port d Ajaccio et le musée Fesch Ce devait être ensuite un congrès sous forme de croisière toujours en direction de l île de beauté sur le Napoléon Bonaparte las, le navire fut minablement drossé sur un quai du port de Marseille et le bateau faillit couler Il y eut ensuite des projets de congrès à Marseille, puis à Aix en Provence, enfin en Arles, ville dans laquelle la CNES ne possède pourtant aucun quidam Ce devait être pour 2013, puis finalement pour 2014 Bref! Vous l avez compris, les projets pour ce congrès d aujourd hui ne manquaient pas et votre serviteur perdait le peu de latin qu il lui restait en souvenir des bancs du collège des jésuites de Marseille Après lente décantation de tous ces idéaux, émergea enfin le lieu rêvé, la cité idéale, magnifiquement située entre mer et montagne: je veux dire la ville de Nice, bordée

5 par sa Promenade des Anglais, pour laquelle un dossier de demande de classification au Patrimoine mondial de l UNESCO va être déposé. Cette promenade fut aménagée en 1854 le long de la Baie des Anges pour tourner la cité vers la mer. Elle mène plus loin dans les terres au très sérieux domaine de recherche de la Technopole de Sophia-Antipolis qui fait aujourd hui la gloire assumée de la recherche scientifique dans la région. Nice, qui vit avec un ensoleillement de 2694 heures annuelles et un seul jour de brouillard par an pendant que certains de nos amis experts subissent 13 longues journées dans le smog parisien, sans compter nos très chers amis experts bretons qui, eux, doivent sombrer dans la dépression sous les 74 terribles journées passées dans la purée de pois Nice. Cela peut rappeler quelques souvenirs aux plus anciens d entre nous. Nice. Le 7 juin 1969, la presse titrait : Les experts en tableaux et objets d art organisent leur profession. Ce jour-là, la villa Masséna accueillait le premier Congrès de la Chambre, présidée par Monsieur Jean Hekking. Six chambres régionales étaient annoncées, et cet organisme qui siégeait désormais au 4 rue de Longchamp, se devrait, à en lire la presse, d organiser et de structurer le milieu professionnel de l expertise des œuvres d art Et accessoirement de faire un peu le ménage dans tout ce petit monde si bouillant de vie Et le Figaro, sous la plume de Francine Rheims, de conclure par ces mots toujours aussi vivifiants : reste à savoir si la province parviendra un jour à se passer, pour une large part, tout au moins, des bons offices de la capitale Vous le voyez, mes chers amis, rien de bien nouveau en ce bas-monde

6 Et pourtant force est de reconnaitre, quarante-six ans après, l immense chemin parcouru. Et c est dans cette ville qui nous a fait naître que nous allons continuer ensemble à tracer le sillon au cours de cette assemblée générale. N oublions pas que Nice vient du grec Nikaia, ce qui signifie qui donne la victoire. À n en pas douter, la CNES, pour son quarante-sixième congrès, lovée en ce jour entre mer et soleil, est placée sous de bons auspices. Mon cher Président, mes chères consœurs et confrères, la région Provence Méditerranée est heureuse de pouvoir tous vous accueillir aujourd hui dans ce merveilleux berceau niçois de la naissance de la CNES, au bord de la Méditerranée, cette mer qui fut elle-même le berceau de notre civilisation.

7 L exercice du métier d expert d art Table ronde du 5 mai 2014 Lors d un congrès annuel, il est toujours pertinent de profiter de la réunion des membres de l association pour actualiser le regard porté sur les conditions d exercice de leur métier. Les experts d art n échappent pas à cette règle et sous l égide de Dominique Ménard, grand ordonnateur du Congrès de Nice, une table ronde a réuni plusieurs professionnels afin d éclairer les congressistes sur leurs spécificités. Après une savoureuse introduction de Jean-Claude Frédiani, Président de la Chambre Nationale des Experts en HBJO, membre de l ICA qui nous a régalés de piquantes anecdotes sur ses tribulations dans le marché des pierres précieuses, chacun put exposer les caractéristiques de son activité. C est ainsi que nous entendrons successivement les experts de la CNES : Philippe Ravon, pour l expertise en vente aux enchères, Pierre Bourgeois, exerçant sur les salons d antiquités, Jean Chol assurant l expertise préalable d objets d art et de collection, et Philippe Crasse, pour l expertise de justice.

8 L expert de vente aux enchères Philippe Ravon, Saintes. Président région Bordeaux-Aquitaine. L expert en ventes aux enchères est indépendant et en tant que spécialiste, il est tenu de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à l identification des articles qui lui sont présentés et à leur estimation. Il est sollicité soit par les vendeurs qu il peut guider vers le commissaire-priseur qui présentera l objet confié dans les meilleures conditions, soit il est contacté par un commissaire-priseur qui désire valoriser sa vente par la caution de l expert. Avant la vente l expert est l interlocuteur privilégié du futur acquéreur qui peut ainsi obtenir toutes les réponses au sujet de l objet convoité. Tous les renseignements consignés dans le catalogue ou donnés au cours des échanges préalables ont une valeur contractuelle qui permet à l acheteur d acquérir une pièce à distance, en ligne par internet ou par téléphone d après les informations données par l expert. Les ventes aux enchères étaient autrefois réservées à un public de professionnels et d initiés, la présence de l expert permet d ouvrir les ventes à un plus large public qui apprécie cette garantie supplémentaire. L expert est légalement responsable in solidum avec le commissaire-priseur concernant les articles qu il décrit et cela pour une période de cinq ans après l adjudication (loi de 2008), par ailleurs, il est exigé que l expert en vente soit titulaire d une assurance professionnelle. Sources François Duret-Robert, Droit du marché de l art , Dalloz référence. CEDEA, Actes des colloques - Critères de l authenticité, Drouot Montaigne L expert de salon Pierre Bourgeois, Lyon. Président région Bourgogne-Rhône-Alpes. Comme chaque mission d Expert celle-ci à ces particularités. Le rôle de l expert sur un Salon d Antiquité est fixé par le contrat signé avec l organisateur. L expert doit rendre compte à l organisateur après sa visite préalable à l ouverture du Salon et tout au long de la durée de celui-ci, des problèmes rencontrés sur les marchandises exposées (litigieuses, neuves, etc.). Cela après en avoir informé l exposant et discuté avec lui. Seul l organisateur en présence de son Expert peut et fait appliquer son règlement et retirer ou modifier l énoncé des marchandises non conformes. Le rôle de l Expert et son attitude doivent être souple, rigoureuse avec beaucoup de psychologie afin d amener l exposant à accepter son verdict en lui fournissant toutes les preuves stylistiques, techniques, etc. L Expert comme dans tous les cas ne peut se contenter de dire à un exposant je ne le sens pas, ce n est pas bon, etc. L Expert en Salon a surtout et aussi un rôle primordial vis-à-vis du client acheteur envers lequel il est à disposition afin d examiner, d analyser et de lui parler de l objet proposé ; cela en présence du marchand et de finalement tout dire sur son origine : époque,

9 restaurations, transformations, enjolivements, etc. Tout cela afin que l acheteur puisse réaliser son acquisition en toute sécurité. De plus, l Expert lui délivrera une expertise conformément à ses dires, accompagnée de photographies. Sur cette expertise, seront bien évidemment précisées les limites des conditions d exercice de celle-ci. Attention, il ne s agit pas de rédiger une description de salle des ventes. Pour être expert sur un Salon, il faut savoir affronter et s affirmer vis-à-vis du vendeur et de l acheteur, c est ce qu on lui demande. L Expert peut ne pas savoir comme dans toutes expertises et faire alors appel à un sapiteur ou se laisser un temps de réflexion. Un conseil, ne jamais écouter les dires de l exposant mais rester calme et lucide avec son avis propre sans se laisser influencer par des histoires. L Expert doit donc être serein et bien détaché de tous les liens qu il peut avoir avec certains exposants. L Expert sur Salon est celui qui en quelque sorte remet les pendules à l heure et va conforter le client dans son achat. At last but not least, l Expert en Salon n'a absolument pas intervenir sur les prix demandés. L expert d assurances Jean Chol, Aix-en-Provence. Expert CNES La particularité de l expert d assurances est de réaliser des expertises en préalable qui permettent d évaluer avec précision le capital mobilier en vue d assurance. Cela aide le futur assuré à choisir le meilleur contrat, valide l assurance tous risques objets précieux et confère aux biens mobiliers qu il décrit et estime, la preuve d existence et de valeur que l assureur exige de son assuré. Constituée d un inventaire confidentiel des objets mobiliers et précieux, groupés en rubriques, classés selon leur nature et chiffrés, cette expertise détaille et estime chacun des biens. Il est fait également mention d une somme forfaitaire correspondant au fonds de maison. Cette répartition permet à l assureur d évaluer au plus juste le capital mobilier de la multirisque habitation simple, de distinguer les objets de valeur entrant dans la garantie limitée des précieux et de caractériser l excédent, s il y a lieu, nécessitant ainsi une extension du contrat et éventuellement la création d un complément d assurance en valeur agréée. Accessoirement, les cabinets d experts d assurances assurent une visite préventive du risque, in situ pour les nouveaux contrats d assurances multirisques habitation de haut de gamme des résidences et des belles demeures. Selon un cahier des charges précis, un état complet des protections mécaniques, électroniques et de la télésurveillance, existantes ou à envisager, un dossier photographique du site à protéger et une approche confidentielle de l environnement immatériel du risque à couvrir, caractérisent et singularisent notre intervention au service du particulier et de la compagnie d assurances. La preuve d existence Photographie, témoignage, facture, bordereau de vente, déclaration testamentaire, sont des preuves d existence et donc de possession. En fait de meubles, la possession vaut titre (art du Code Civil),

10 mais rien n est plus probant devant un tribunal qu une expertise en préalable, réalisée par un expert de justice, agréé par les compagnies d assurances. La preuve de valeur Valeur patrimoniale ou valeur vénale, valeur d usage ou valeur avec vétusté déduite, valeur de rachat ou valeur de remplacement à neuf : ces notions rigoureuses ne peuvent être appréciées que par un expert évaluateur professionnel des assurances. Lui seul est en mesure d assurer une estimation correcte de la valeur en l état des biens sinistrés qui sert de base au règlement contractuel et qui correspond au prix de valeur à neuf, vétusté déduite pour les biens meublants, ou de la valeur moyenne du marché pour les objets d art ou précieux. Comme tout cabinet d expertise qui se respecte une importante documentation est nécessaire à l exercice de cette profession, complétée par la consultation des bases de données accessibles, une infrastructure technique spécialisée pour l examen scientifique des bijoux et autres œuvres d art, l archivage des contrats d assurances et de la jurisprudence et la classification des systèmes de protection mécaniques, électroniques et des sociétés de télésurveillance. Cette structure, fondée en 1981, a permis à l auteur d effectuer plus de expertises. L expert de justice Philippe Crasse, Toulouse. Secrétaire Général de la Compagnie des Experts de Justice près la Cour d Appel et le Tribunal Administratif de Toulouse. L expert de justice intervient lorsque la cagade est survenue. Quand un litige ne peut trouver sa résolution que devant une juridiction, le juge est quelquefois amené à utiliser les compétences d un technicien, nommé pour une mission définie et limitée, afin de l éclairer sur les faits techniques : Il faut bien considérer que les décisions de justice sont rendues dans un cadre juridique délimité par un ensemble de textes législatifs et règlementaires, permettant de régler les conflits. Les magistrats doivent alors caractériser les faits et les intégrer dans cet environnement. Quand l exposé des faits demande une compétence technique particulière, le juge peut se faire assister d'un sachant. Celui-ci est alors missionné comme expert de justice. Plus qu'un savant et mieux qu un spécialiste, ce collaborateur occasionnel du service public de la justice, est censé avoir une connaissance formalisée et pratique dans son domaine spécifique et une aptitude à communiquer sur celle-ci. Il est alors l expert du Juge et doit respecter les principes fondamentaux du Droit : indépendance, respect du principe de la contradiction et impartialité. Cette conception de l'expertise de justice 2 que l'on désigne souvent sous le vocable d'expertise à la française se démarque de celle qualifiée d anglo-saxonne, dans laquelle les experts sont liés aux parties porteuses du différend. Pour remplir au mieux leurs missions et respecter les principes de droit et la règlementation en vigueur, la formation continue des techniciens désignés est indispensable. Celle-ci est assurée par les Compagnies dépendant de chaque Cour d Appel. 2 Comme les experts inscrits ont vocation à intervenir dans les deux ordres juridictionnels : le judiciaire, qui concerne la justice pénale et la justice civile, et l administratif, le titre d expert de justice, est plus approprié que celui, plus restrictif, d'expert judiciaire.

11 Expert de justice n'est pas une profession. C'est une fonction remplie occasionnellement auprès d'un Tribunal. Chaque Cour d'appel constitue une liste d'experts. Cela peut être aussi le cas pour certaines Cours Administratives d'appel. Bien qu'il soit possible d'être désigné pour une mission sans être inscrit sur une liste d'experts, il est clair que les magistrats nomment des experts formés, expérimentés et inscrits sur la liste plutôt que des individus n'y figurant pas. Le décret no du 23 décembre 2004 fixe les conditions de dépôt de la candidature à l'inscription. L'inscription doit être demandée dans une ou plusieurs spécialités d une nomenclature officielle, définie par la Chancellerie, qui évidemment doivent correspondre au domaine technique de l'activité professionnelle exercée. Les candidatures sont nombreuses, et les besoins sont plus ou moins importants suivant les spécialités, si bien qu'en plus de l'évaluation de la qualité du dossier présenté, la Cour peut estimer que les besoins de la spécialité demandée sont déjà suffisamment couverts par les experts déjà inscrits. Le dossier d'inscription initiale a pour objectif d'évaluer la compétence professionnelle du candidat, mais aussi sa rigueur intellectuelle et morale, et sa probité. Il est judicieux de démontrer que l'on a intégré les contraintes particulières de la fonction d'expert de justice préalablement au dépôt du dossier. Le dossier peut être retiré auprès du TGI dont dépend le lieu de travail ou le domicile du postulant, et doit être constitué avant le 1 mars de chaque année pour une inscription au 1er janvier de l'année suivante. D abord limitée à une probation de 3 ans, l'inscription au tableau est renouvelable tous les 5 ans. Les organismes de formation de plusieurs Compagnies d Experts proposent depuis 2012 des modules de préparation à l'expertise judiciaire afin que les postulants puissent cerner globalement ce qui leur sera demandé lors de leur inscription sur la liste. Pour plus amples renseignements : Liste des compagnies d experts de justice judiciaires, par cour d appel, en cliquant ici. Lu sur Twitter Article de Françoise Labarthe, Dire l'authenticité d'une œuvre d'art, Recueil Dalloz 2014 p.1047

12 L Assemblée Générale Hotel Saint-Paul - 6 mai 2014 Vue et entendue par Jacques Nève, Brussels. De l'assemblée Générale de Nice, qui se déroula très sereinement, j'ai surtout retenu quelques passages qui me sont (tout à fait subjectivement) restés gravés dans la mémoire: L'allocution toujours bien fleurie mais ô combien juste de notre président Jean- Michel Renard, suivie de sa réélection. Il nous a entre autres signifié qu'il désire que ce soit sa dernière année en poste. Jean-Michel a énormément donné, et a payé beaucoup de sa personne, et nous devons d'urgence lui trouver un remplaçant pour dans 12 mois. Peut-être est-il temps de laisser la place à la gent féminine. La CNES a après tout de plus en plus de femmes en son sein, il est à noter que sur 9 régions, 4 d'entre elles sont présidées par nos consœurs. (Paris, Centre, Strasbourg et Bretagne). Un tout grand merci encore à toi, Jean-Michel. La contribution énorme de Chantal Grangé (une femme, encore...) à la création et mise en place de notre nouveau site internet CNES, avec son groupe de travail autour d'elle. Petit rappel, beaucoup d'entre nous n'ont pas encore mis leur profil à jour sur ce site. Il ne sera vraiment utile que si TOUT LE MONDE y participe activement... Merci Chantal. L'initiative de Fabienne Théréau (une femme, elle aussi) de faire partager les activités culturelles des réunions régionales aux consœurs et confrères des autres régions. Ce projet est déjà fermement sur les rails à l'heure où ces lignes sont écrites, et trois des neuf régions ont répondu, les autres ne tarderont pas. Merci Fabienne.

13 La remise des certificats d'experts ou de stagiaires, très nombreux et toujours de qualité, cette année, une bonne moitié à des femmes. La CNES s'internationalise, vers le Nord-Est, pour le mieux. Merci à toutes nos nouvelles et nos nouveaux. Et un tout grand coup de chapeau pour terminer à Dominique, Jean-Sébastien, Georges et Arnaud pour une organisation sans faille. Lu pour Vous Changer la police pourrait faire économiser des centaines de millions de dollars. Voilà ce que préconise un élève de Pittsburgh en Pennsylvanie. Que les partisans de la sécurité se rassurent, il ne s'agit pas ici de tailler dans les effectifs des forces de police, mais bien de changer de police... de caractères à grande échelle. Suvir Mirchandani, 14 ans, a démontré, dans le cadre d'un projet scolaire, que l'encre utilisée par les imprimantes pouvait être fortement réduite en passant simplement du Time New Roman, la police la plus communément employée, au Garamond, aux traits plus fins. Constatant que l'encre coûtait plus cher que du parfum, le jeune homme a calculé les économies réalisables par ce petit changement. Et s il peut ainsi faire économiser plus de quinze mille euros d'encre par an à son établissement scolaire, les chiffres sont encore plus impressionnants en passant à l échelle supérieure. Suvir a publié ses recherches dans un journal étudiant de Harvard, et démontre que si le gouvernement américain suit cette préconisation, ainsi que chaque état du pays, pas moins de quatrecents millions de dollars pourraient être économisés chaque année. Une somme qui, à n en pas douter, pourrait être utilisée à d autres fins. En conséquence, vous apprécierez que ce bulletin soit rédigé avec la typographie préférée des lecteurs de la Renaissance, que l on doit à Claude Garamont 3, , tailleur de lettres à imprimer pour le roy. D autant que vous ne manquerez pas de lire cette newsletter uniquement sur un écran à encre recyclable! 3 À cause de son pseudonyme Garamondus, le nom de la police se termine par «D», alors que le patronyme de ce parpaillot se termine par «T»

14 Villa Ephrussi De Rothschild Par Fabienne Théreau, Lyon La visite d une collection vous inscrit toujours dans une certaine rêverie. Le collectionneur laisse non seulement son goût des choses influencé par son époque mais bien plus : son sentiment. Ce qui frappe de prime abord, c est cette vue magnifique : 7 hectares à flancs de la falaise du Cap Ferrat. Je comprends mieux le choix de cet emplacement par la baronne Charlotte Béatrice de Rothschild ( ), une femme devenue enfin libre au moment de l achat. Dans le goût des palazzi italiens, la villa de m2 construite entre 1905 et 1912 est un écrin pour sa collection. Nommée Ilede-France par sa propriétaire, la villa Ephrussi de Rothschild renferme près de œuvres d art provenant des différents hôtels particuliers de la collectionneuse. Le choix est alors difficile. Que retenir sans faire un inventaire précieux et raffiné à la Prévert? La commode d époque Transition à vantaux en vernis européen camomille, estampillée de Joseph? Ou la collection des porcelaines de Meissen dont les délicatesses ainsi que les préciosités cachent un tempérament de feu et de lourds secrets d alchimistes?

15 Le service aux trophées en porcelaine de Sèvres? Ou le mobilier de salon Louis XVI en bois doré de Parmantier sans oublier les tables à jeux tant évocatrices de la passion immodérée de la baronne. Mais il y a aussi la pendule squelette au sanglier en porcelaine de Würzburg, les bas-reliefs en terres cuites de Claude Michel dit Clodion représentant notamment le triomphe de Galatée, la néréide. À cet extraordinaire ensemble, s ajoutent les boiseries du grand salon Louis XVI provenant de l hôtel de Crillon à Paris transformé en hôtel en 1906 ou celles du Salon des singeries mettant en scènes les animaux préférés de la baronne de Rothschild. J en oublie encore Cette visite égrena de petits groupes, échangeant, parlant réemploi, chevillage, datation, volonté de l artiste et, ou de l artisan. Il est dommage cependant que peu de traces des achats et provenances des œuvres aient subsisté, les archives ayant disparu pendant la guerre. Ars Patriae Decus, l art de la gloire de votre pays : devise solennelle et collection atypique léguée à l académie des beaux-arts de l institut de France en 1934, juste à temps avant l embrasement.

16 Eilenroc, l apothéose Par Valérie Taieb, Paris. Quand Hugh-Hope Loudon achète ce terrain en 1860 sur le Cap d Antibes, il envisage tout de suite d y faire édifier une luxueuse résidence. Construite sur des plans de Charles Garnier, ce joyau de la Côte d'azur est entouré d un somptueux parc de onze hectares, aux espèces rares. Achevée en 1867, la villa s appellera Eilenroc anagramme de Cornélie, prénom de son épouse. C est dans ce joyau, que les jolies dames et les beaux messieurs de la CNES ont tenu leur soirée de gala, sous le haut patronage de Monsieur Jean Léonetti, Député-Maire d Antibes. Fourreaux lamés et nœuds papillon, décolletés profonds et smokings moirés ont virevolté dans la tiédeur du soir et se sont rafraîchis aux fontaines de champagne. Après une assemblée générale intense et riche d'informations, un déjeuner en bord de mer et une délicieuse visite de la villa Ephrussi et ses admirables jardins, nous sommes revenus nous changer à l hôtel et nous mettre sur notre trente-et-un ou presque. Fort opportunément, le bristol d invitation précisait tenue de soirée préférable voire conseillée. Il est bien dommage que cela ne se fasse plus guère, car cela vaut vraiment le coup : les membres masculins de la CNES avaient fait autant d efforts et faisaient donc autant d effets, ou presque, que les dames Le trajet de Nice à Juan les Pins dans la lumière apéritive fut des plus cordiales. Quoique que l on dise sur la Côte d Azur et quel que soit le mauvais esprit dont nous sommes capables, à la CNES, il n empêche qu elle nous apparut en cette fin de journée plus luxueuse et rayonnante qu aucun autre lieu. Et, bien que le programme avait annoncé qu une soirée de gala à la

17 villa Eilenroc nous attendait, peu d entre nous imaginaient un endroit aussi classieux et en même temps aussi accueillant. À une époque où il était de bon ton de passer l hiver sur la Riviera, à l instar de la reine Victoria, la villa a été construite par un riche industriel hollandais en hommage à son épouse Cornélie, et terminée en La propriété passe ensuite de mains en mains jusqu en 1927, date à laquelle la villa échoit dans le patrimoine de M. Baumont, richissime homme d'affaire américain venu en Europe épouser une jeune soprano aussi douée que belle. Le couple donnera de nombreuses réceptions et autres bals dans cette sublime demeure. En 1982, madame de Baumont lègue sa propriété à la municipalité. la donation est assortie de conditions précises comme la création d une fondation destinée à la gestion et l exploitation du patrimoine des Baumont ainsi que l utilisation de la villa pour des expositions ou la réception d hôtes illustres. Est-ce à ce titre que nous avons eu la chance de passer cette soirée exceptionnelle?... Quoi qu il en soit, merci aux Baumont, à la CNES et à Dominique Ménard. Nous ne sommes pas prêts d oublier le congrès Pendant les entremets d un repas fin, une harpiste, un violoniste et une soprano ont caressé nos oreilles depuis les tendres mélodies lyriques jusqu aux prouesses digitales de la czardas de Monti. A la demande du public le violon solo s est magnifiquement emparé du premier mouvement du concerto en ré majeur de Tchaïkovski, pour conclure cette magnifique soirée. Après tant d harmonies, il fallut beaucoup de patience au nocher de quart pour raccompagner tout ce beau monde au séminaire Saint-Paul. Les photos du congrès sont visibles sur le site privé de la CNES, accessible en cliquant sur ce lien. Merci à Christine Chaton pour les superbes portraits, illustrant ce numéro.

18 Musée d Art Classique Par Jean-Marc Dechaud Mercredi matin, notre groupe se retrouvait à Mougins, pittoresque petit bourg provençal perché sur une colline d où la vue se prolongeait jusqu aux Alpes enneigées. Mougins est d ailleurs devenu depuis quelques années la villégiature à la mode des personnalités et de plusieurs milliardaires et le siège de nombreuses galeries d art et restaurants gastronomiques. Mais ce n était pas là notre propos. C est dans cet écrin médiéval que Christian Levett, jeune et riche collectionneur anglais, a décidé d installer une partie de ses trésors pour en faire profiter le public : le musée d art classique, ouvert depuis 2011 nous fait découvrir, suivant un concept muséographique original, la mise en parallèle d œuvres de l Antiquité et de créations contemporaines auxquelles elles font écho : Peter Paul Rubens, Marc Chagall, Henri Matisse, Dali et Damien Hirst, etc. Après avoir admiré une belle collection de bustes de l époque romaine, des céramiques grecques, verreries antiques, sarcophages égyptiens ainsi qu un remarquable ensemble de monnaies d or et d argent grecques et romaines, notre groupe a été particulièrement impressionné par la galerie de l armurerie à l étage, qui présente entre autres, une collection de tout premier ordre de casques et équipements militaires depuis l Antiquité grecque jusqu à l époque médiévale.

19 Salon du Patrimoine 2014 Par Philippe Crasse Il serait peut-être temps de prendre des décisions pour le prochain salon Doit-on refaire le stand salon d antiquaires, en opposant authentiques et faux objets ; ou bien mettre l accent sur la connaissance, la science, la compétence et la méthodologie? Comment dire que le poids du certificat d authenticité implique rigueur scientifique de la démarche expertale et expérience professionnelle, connaissance du marché et indépendance et probité du rédacteur? Comment faire passer ce message complexe, récurrent si j en crois les écrits de nos aînés Si vous avez des idées, n hésitez-pas :

20 Vie des Régions 26 mai 2014 : Claire Durand-Ruel Snollaerts, expert CNES pour l œuvre de Camille PISSARRO, nous a fait l honneur d une visite privée de l exposition dont elle est co-commissaire avec Marianne Mathieu. Cet événement organisé par la région Paris, sous la houlette de sa présidente Armelle Baron, a réuni un grand nombre d experts dans le cadre privilégié du Musée Marmottan Monet. «( ) L exposition actuelle retrace l histoire des acquisitions privées à travers une sélection rigoureuse d œuvres provenant de collections séculaires et d autres récentes du monde entier. Car si les premiers collectionneurs des impressionnistes furent français, l impressionnisme s exporta du vivant de ces artistes et devint rapidement une aventure internationale. La qualité des pièces aujourd hui présentées n a rien à envier à celles de nos plus grandes institutions. Elle témoigne du goût sûr et pointu de leurs propriétaires. Peu de choses distinguent les collectionneurs d hier et ceux d aujourd hui dans leur passion commune pour cette peinture. Tous apprécient ses principales caractéristiques, à savoir le choix de sujets empruntés à la vie quotidienne, une vision claire, lumineuse et colorée, débarrassée des bitumes et des tons terreux des peintres académiques, l étude attentive des effets de lumières sur les êtres et les choses et la fragmentation de la touche en petites virgules superposées afin de mieux traduire les vibrations de l atmosphère. Autant d éléments qui se trouvent réunis dans les œuvres sélectionnées pour cette exposition. C est avec générosité et enthousiasme que l ensemble des prêteurs ont accepté de se séparer, le temps de cette célébration des quatre-vingts ans du musée Marmottan Monet, de certains de leurs plus beaux joyaux, afin d en faire profiter le plus grand nombre. A l image des premiers collectionneurs des impressionnistes, ces hommes et ces femmes considèrent que l art est une condition naturelle et nécessaire de leur existence. Ils vivent avec leurs œuvres non pour en jouir égoïstement mais pour en rechercher la beauté et communiquer leur passion. Notre gratitude envers eux est immense. L hôtel particulier du musée Marmottan Monet est l écrin idéal pour recevoir une telle manifestation. Laissonsnous, le temps de la visite, imaginer une promenade dans la demeure particulière d un seul et unique collectionneur.» Extrait du dossier de presse Claudine Colin Communication. Claire Durand-Ruel Snollaerts Marianne Mathieu Commissaires de l exposition. Musée Marmottan Monet 2, rue Louis-Boilly Paris France

CANDIDATURE LISTE DES EXPERTS AGRÉÉS PAR LA COUR DE CASSATION FORMALITÉS A ACCOMPLIR PAR LES PERSONNES PHYSIQUES

CANDIDATURE LISTE DES EXPERTS AGRÉÉS PAR LA COUR DE CASSATION FORMALITÉS A ACCOMPLIR PAR LES PERSONNES PHYSIQUES CANDIDATURE LISTE DES EXPERTS AGRÉÉS PAR LA COUR DE CASSATION FORMALITÉS A ACCOMPLIR PAR LES PERSONNES PHYSIQUES Pour toute candidature (inscription ou extension d inscription) : * Le dossier doit être

Plus en détail

Euros «Or et Argent» Bilan de l émission des 5, 15 et 100 euro (compléments au rapport du 12 septembre)

Euros «Or et Argent» Bilan de l émission des 5, 15 et 100 euro (compléments au rapport du 12 septembre) Euros «Or et Argent» Bilan de l émission des 5, 15 et 100 euro (compléments au rapport du 12 septembre) À l attention de M. Christophe BEAUX, Président Directeur Général de la Monnaie de Paris Les Amis

Plus en détail

Liste protocolaire. Groupe des anciens Députés français. 10 au 17 mai 2014

Liste protocolaire. Groupe des anciens Députés français. 10 au 17 mai 2014 Liste protocolaire Groupe des anciens Députés français 20 e anniversaire de l Amicale du Québec 10 au 17 mai 2014 M. Noël RAVASSARD, ancien Député de l Ain, 1 er vice-président du Groupe, Chef de délégation

Plus en détail

Présentation de Maître Hervé LAROQUE, Avocat au Barreau de Paris

Présentation de Maître Hervé LAROQUE, Avocat au Barreau de Paris Présentation de Maître Hervé LAROQUE, Avocat au Barreau de Paris L importance du rapport d expertise et de son contenu. Réunion technique CESAM Salon de Cannes du 14 Septembre 2007 à 8h30. L importance

Plus en détail

Decouvrir Reunir Partager

Decouvrir Reunir Partager Decouvrir Reunir Partager + Paris, terre d exploration Notre agence parisienne a fait de la capitale son terrain de jeu en réalisant des programmes de loisirs et des événements sur-mesure destinés aux

Plus en détail

Dossier de presse. Novembre 2013

Dossier de presse. Novembre 2013 Dossier de presse - Studio Sandra Hellmann - Novembre 2013 1 Sommaire I / INTRODUCTION II / A PROPOS DE SANDRA a) Un parcours atypique b) Le style Sandra Hellmann III / STUDIO SANDRA HELLMANN a) Le process

Plus en détail

Maison éphémère en Lorraine

Maison éphémère en Lorraine 20>24 février 2014 NANCY parc des expositions pour la 24 e édition du salon Habitat et Décoration Maison éphémère en Lorraine vivre autrement la maison Le Parc des expositions de Nancy Habitat et Décoration

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

Le Musée de La Poste cherche à mieux vous connaître

Le Musée de La Poste cherche à mieux vous connaître Le Musée de La Poste cherche à mieux vous connaître Le Musée de La Poste est actuellement en travaux afin de se rendre plus accessible, notamment aux personnes handicapées. Dans le cadre de cette rénovation,

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos Rédigé par : Julie PICHOT TABLE DES MATIERES 1. CHOIX DU STAGE : MAGNUM PHOTOS... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE MAGNUM PHOTOS... 2 2.1 CREATION DE L ENTREPRISE... 2 STATUT JURIDIQUE DE L ENTREPRISE...

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

La gloire de mon père de Marcel Pagnol

La gloire de mon père de Marcel Pagnol Fiche Pédagogique La gloire de mon père de Marcel Pagnol Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif 2 Fiche élève. 3 4 Fiche professeur. 5 8 Transcription. 9 Sources. 10 1 Tableau descriptif Niveau

Plus en détail

Kim Thúy de passage à Sherbrooke

Kim Thúy de passage à Sherbrooke Bulletin spécial Mai 2014 Kim Thúy de passage à Sherbrooke Pour célébrer avec nous le Mois du patrimoine asiatique La très talentueuse et sympathique écrivaine Kim Thúy a tout de suite répondu par l affirmative

Plus en détail

La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès. les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle

La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès. les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle u n e f o n d a t i o n d a r t i s t e s La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle a été créée le 16 Février 1994, par un décret

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS

Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS 2 Présentation et état d avancement du

Plus en détail

Faites un don. Participez à l histoire du Louvre

Faites un don. Participez à l histoire du Louvre Faites un don Participez à l histoire du Louvre Salle des Caryatides,département des Antiquités grecques, étrusques et romaines musée du Louvre / Olivier Berrand Ancien palais des rois, le Louvre accompagne

Plus en détail

Demande d obtention de permis d exercice ou de certificat de spécialiste

Demande d obtention de permis d exercice ou de certificat de spécialiste Demande pour une inscription en (mois/année) : NATURE DU PERMIS OU DU CERTIFICAT DEMANDÉ Note : une demande séparée est nécessaire pour chaque type de permis, certificat ou inscription. GÉNÉRAL SPÉCIALITÉ

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

VISITE A BESANÇON. Curieusement la Franche-Comté se réclamera plus volontiers de l Espagne que du Saint Empire!!!

VISITE A BESANÇON. Curieusement la Franche-Comté se réclamera plus volontiers de l Espagne que du Saint Empire!!! VISITE A BESANÇON Depuis longtemps, le désir de concrétiser le lien entre les adhérents de la grande région Nord-Est était dans les esprits. L idée a pris corps, les 23 et 24 octobre 2007, avec un déplacement

Plus en détail

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué!

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! Un feu? Une inondation? Une explosion? Un arbre est tombé sur votre maison suite à une tempête? Un refoulement d égout? Voici les étapes à suivre, en bref : 1. Communiquez

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

JD Consultant PROTÉGER LES BIENS DE LA PERSONNE VULNÉRABLE CONSEIL - EXPERTISE - FORMATION. Olifan GROUP

JD Consultant PROTÉGER LES BIENS DE LA PERSONNE VULNÉRABLE CONSEIL - EXPERTISE - FORMATION. Olifan GROUP JD Consultant DEPARTEMENT PERSONNES VULNÉRABLES Olifan GROUP PROTÉGER LES BIENS DE LA PERSONNE VULNÉRABLE CONSEIL - EXPERTISE - FORMATION «Prééminence des intérêts et du bien-être de la personne» Principe

Plus en détail

Jugement du 7 avril 2011. Melle X c/ M. Y EXPOSÉ DU LITIGE

Jugement du 7 avril 2011. Melle X c/ M. Y EXPOSÉ DU LITIGE Tribunal de grande instance de Paris 5 ème Chambre 2 ème Section Jugement du 7 avril 2011 Melle X c/ M. Y RG n 09/15353 Références de publication : - http://www.lexbase.fr/ EXPOSÉ DU LITIGE Monsieur Y,

Plus en détail

Rapport de transparence

Rapport de transparence Rapport de transparence En application des dispositions de l article 40 de la directive 2006/43/CE du Parlement Européen et du Conseil du 17 mai 2006 relative au contrôle légal des comptes, transposé en

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

Association Régionale pour le Fleurissement et l Embellissement du Cadre de Vie

Association Régionale pour le Fleurissement et l Embellissement du Cadre de Vie Association Régionale pour le Fleurissement et l Embellissement du Cadre de Vie Provence Alpes Côte d Azur «Notre Provence est une terre qui se mérite et qui s'entretient chaque jour avec la passion et

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

Prospecter de nouveaux clients. Cela commence par le recensement de clients potentiels

Prospecter de nouveaux clients. Cela commence par le recensement de clients potentiels Prospecter de nouveaux clients. Cela commence par le recensement de clients potentiels Comment prospecter? 1- Si elle est mal préparée, la prospection conduit très vite à l échec et au découragement. Elle

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

(Règles agréées par arrêté ministériel du 7 septembre 2010 applicables à partir du 12 septembre 2010) SOMMAIRE INTRODUCTION 1-3 DÉFINITIONS 4

(Règles agréées par arrêté ministériel du 7 septembre 2010 applicables à partir du 12 septembre 2010) SOMMAIRE INTRODUCTION 1-3 DÉFINITIONS 4 RÈGLES PROFESSIONNELLES RELATIVES AUX OBLIGATIONS DES PROFESSIONNELS DE L EXPERTISE COMPTABLE POUR LA PRÉVENTION DE L UTILISATION DU SYSTÈME FINANCIER AUX FINS DE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DE FINANCEMENT

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters (N hésitez pas à fournir des renseignements supplémentaires sur une feuille séparée ou à soumettre votre curriculum-vitae) Renseignements

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

Un expert comptable intervient pour l'établissement des comptes annuels et pour le conseil en gestion sociale, fiscale et juridique.

Un expert comptable intervient pour l'établissement des comptes annuels et pour le conseil en gestion sociale, fiscale et juridique. ACOMPTEA, en réponse à des questions diverses posées par ses clients, a pris l initiative de rédiger ce livre blanc. Le choix d un cabinet d expertise est déterminant car il va vous accompagner dans le

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

Avis d'appel public à la concurrence

Avis d'appel public à la concurrence Département(s) de publication : 75 Annonce No MP 2015-01 Services Avis d'appel public à la concurrence - Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : Académie des sciences. Correspondant : Marina

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Catégorie Particuliers En Partenariat avec la FARSM : A renvoyer avant le 20 Juillet 2015 à trophees@alpes-home.

DOSSIER DE CANDIDATURE Catégorie Particuliers En Partenariat avec la FARSM : A renvoyer avant le 20 Juillet 2015 à trophees@alpes-home. DOSSIER DE CANDIDATURE Catégorie Particuliers En Partenariat avec la FARSM : A renvoyer avant le 20 Juillet 2015 à trophees@alpeshome.com PRESENTATION : Les Trophées Alpes Home, organisés dans le cadre

Plus en détail

Sous la direction de Mme Herrero

Sous la direction de Mme Herrero RAPPORT DE STAGE CABINET D AVOCATS MAITRE RODOLPHE Sous la direction de Mme Herrero Nora Allioui Janvier 2015 RAPPORT DE STAGE CABINET D AVOCATS MAITRE RODOLPHE http://www.rodolpheavocats.fr/ Je tiens

Plus en détail

L expert, l œuvre d art et la chimie

L expert, l œuvre d art et la chimie L expert, l œuvre d art et la chimie Gérard Sousi Gérard Sousi est président de l Institut Art & Droit 1. 1 Les œuvres d art font l objet d examens et d analyses dans différentes situations et par différents

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

Meilleure INNOVATION PRODUIT

Meilleure INNOVATION PRODUIT Meilleure INNOVATION PRODUIT MEILLEURE INNOVATION 01 MEILLEURE INNOVATION EN PRODUIT HOTELIER Ce trophée récompense un nouveau concept, un nouveau service, ou une initiative particulière d un groupe, d

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2

Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 Le jugement de Pâris et la pomme Par A. Labarrière 2 2 I. Origine et Protagonistes Cette légende fut narrée pour la première fois par Homère, un poète grec du 9 e siècle avant J.-C. ayant écrit l Iliade

Plus en détail

Communication Scientifique M2 MIV

Communication Scientifique M2 MIV Communication Scientifique M2 MIV CV, lettre de motivation et de recommandation en milieu scientifique M. Bailly-Bechet Université Claude Bernard Lyon 1 Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive Bât.

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe RAPPORT DE STAGE Février 2012 ETALAGISTE NOM prénom classe 2 SOMMAIRE I Présenter l entreprise page 2 A Identification B Environnement II Le travail page 3 à 4 A Nature du métier B Condition de travail

Plus en détail

«Bijoux de Création»

«Bijoux de Création» «Bijoux de Création» EXPOSITION VENTE à BESANCON (25) - Cour du Musée du Temps (Palais Granvelle) les 28 et 29 mai 2016 Madame, Monsieur, Amis(es) bijoutiers - joailliers, créateurs, «METIERS D ART EN

Plus en détail

Formations & cycles 2016

Formations & cycles 2016 DÉP A R T E M E N T Personnes Vulnérables Diplôme Universitaire G3P Les jeudis de formation MJPM Formations & cycles 2016 Spécial juridictions RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTION : www.olifangroup-tutelle.com

Plus en détail

Nos juristes d Allianz vous aident à résoudre vos litiges. Protection Juridique

Nos juristes d Allianz vous aident à résoudre vos litiges. Protection Juridique Nos juristes d Allianz vous aident à résoudre vos litiges. Protection Juridique Allianz Protection Juridique * est l assurance de protection juridique du Groupe Allianz. Chargée de défendre les intérêts

Plus en détail

Règlement de la Consultation RC

Règlement de la Consultation RC Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Directeur du Parc national des Ecrins MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE ET A BONS DE COMMANDE passé en application des articles 28 et 77 du Code des Marchés publics Règlement

Plus en détail

Les individus, les groupes communautaires, les ambassades, les consulats et autres sont invités à participer à ce processus.

Les individus, les groupes communautaires, les ambassades, les consulats et autres sont invités à participer à ce processus. Le MUSÉE BYTOWN : Projet d expositions dans la salle communautaire Proposition de projets Le MUSÉE BYTOWN accepte les propositions d exposants, d ambassades et d organismes communautaires locaux qui souhaitent

Plus en détail

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600 DROUOT FORMATION CYCLES COURTS HIVER 2013 Les Grands Ateliers d art À travers la visite d une sélection de 10 ateliers parisiens parmi les plus prestigieux tels que Brazet, Féau ou Gohard, venez découvrir

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ---------------

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES --------------- MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES RENOUVELLEMENT DU STANDARD TELEPHONIQUE DU PRES UNIVERSITE DE TOULOUSE --------------- REGLEMENT DE LA CONSULTATION Procédure de consultation : Marché

Plus en détail

Invitation. Journée professionnelle. Dimanche 2 juin 2013. Château de Dampierre 78720 Dampierre-en-Yvelines

Invitation. Journée professionnelle. Dimanche 2 juin 2013. Château de Dampierre 78720 Dampierre-en-Yvelines Invitation Journée professionnelle Dimanche 2 juin 2013 Château de Dampierre 78720 Dampierre-en-Yvelines Le château de Dampierre est situé dans la commune de Dampierre en Yvelines dans le département des

Plus en détail

PRIX RÉSIDENCE ARTISTIQUE

PRIX RÉSIDENCE ARTISTIQUE PRIX RÉSIDENCE ARTISTIQUE EN ARTS DE LA SCÈNE CENTRE DES ARTS DE LA SCÈNE JEAN-BESRÉ SHERBROOKE Appel de projets 2014 CONSIGNES AUX DEMANDEURS DE RÉSIDENCE Veuillez, s il vous plaît : remplir le formulaire

Plus en détail

Animations : Intermèdes musicaux, etc (programme en cours d élaboration et susceptible d évoluer)

Animations : Intermèdes musicaux, etc (programme en cours d élaboration et susceptible d évoluer) Besançon, le 14 janvier 2014 «Bijoux de Création» EXPOSITION VENTE à BESANCON (25) Cour du Palais Granvelle (actuel Musée du Temps) 24 et 25 mai 2014 Madame, Monsieur, Amis(es) bijoutiers - joailliers,

Plus en détail

14 avril 1912 14 avril 2012

14 avril 1912 14 avril 2012 14 avril 1912 14 avril 2012 24/02/12 10:18 Découvrez l histoire du plus célèbre naufrage du xx e siècle, Le Titanic, à travers le témoignage étonnant de l un des survivants, Michel Navratil C était un

Plus en détail

Etude de cas BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ARCU. E2 Analyse et traitement de situations liées à l accueil

Etude de cas BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ARCU. E2 Analyse et traitement de situations liées à l accueil Etude de cas BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ARCU E2 Analyse et traitement de situations liées à l accueil CADRE DE l ETUDE DE CAS Durée et coefficient Durée : 4 heures Coefficient : 4 Finalités et objectifs

Plus en détail

LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE

LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le nombre d exemplaires : 3 1 pour l entreprise, 1 pour l I.U.T., 1 pour vous même Le nombre de pages : 30 pages maximum (annexes non comprises) Le format : A4 Le rapport

Plus en détail

Fourniture, installation et maintenance d un stockage rapide pour virtualisation et base de données

Fourniture, installation et maintenance d un stockage rapide pour virtualisation et base de données Marché public de fournitures courantes et services Fourniture, installation et maintenance d un stockage rapide pour virtualisation et base de données --------------- Règlement de la consultation (RC)

Plus en détail

LISTE DES EXPERTS PLAISANCE RECOMMANDÉS PAR LE CESAM

LISTE DES EXPERTS PLAISANCE RECOMMANDÉS PAR LE CESAM LISTE DES EXPERTS PLAISANCE RECOMMANDÉS PAR LE CESAM Le CESAM met à la disposition de ses adhérents et de leurs assurés un réseau d Experts recommandés en matière de navigation de plaisance (maritime,

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

Maison et jardins de. Claude Monet. carnet de jeux 5/8. ans. Ce carnet appartient à : ... J ai... ans Date de ma visite à Giverny : ...

Maison et jardins de. Claude Monet. carnet de jeux 5/8. ans. Ce carnet appartient à : ... J ai... ans Date de ma visite à Giverny : ... Maison et jardins de Claude Monet carnet de jeux 5/8 ans Ce carnet appartient à :.............................................................. J ai.................... ans Date de ma visite à Giverny

Plus en détail

Mesures de contrôle interne en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

Mesures de contrôle interne en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Mesures de contrôle interne en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme 1. Organisation interne de l opérateur. L opérateur de ventes volontaires doit mettre en

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 20/10/2014 11:18 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence Licence sciences humaines et sociales/droit,

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE. C-P PADRONI - IEN Eco Gestion - Académie de RENNES

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE. C-P PADRONI - IEN Eco Gestion - Académie de RENNES LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE VALIDATION : Le jury attribue tout ou partie d un diplôme professionnel : CAP, BEP, Bac Pro, BTS, MC. ACQUIS Exercice régulier, durant trois ans au moins, d activités

Plus en détail

Envoyez nous un email Dakar-immo@ggbsenegal.com avec une description de votre bien et quelques photos.

Envoyez nous un email Dakar-immo@ggbsenegal.com avec une description de votre bien et quelques photos. Bien à louer Vous avez un bien de luxe, de haut et très haut standing(une demeure de charme, villas, appartements et commerce) que vous désirez louer c est notre travail et notre spécialité, nous nous

Plus en détail

EXERCICE 1 : LE DOMAINE DE LA PROMOTION TOURISTIQUE. Ecoutez attentivement l extrait qui suit puis répondez aux questions ci-dessous.

EXERCICE 1 : LE DOMAINE DE LA PROMOTION TOURISTIQUE. Ecoutez attentivement l extrait qui suit puis répondez aux questions ci-dessous. EXERCICE 1 : LE DOMAINE DE LA PROMOTION TOURISTIQUE Ecoutez attentivement l extrait qui suit puis répondez aux questions ci-dessous. 1) En quoi consiste la promotion touristique? 2) Tous les professionnels

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

DROUOT FORMATION PROGRAMME 2013 I 2014

DROUOT FORMATION PROGRAMME 2013 I 2014 DROUOT FORMATION PROGRAMME 2013 I 2014 Drouot Formation est une école qui s adresse aux personnes souhaitant travailler dans le marché de l art. De nombreux cycles courts sont par ailleurs proposés et

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

Sommaire. Introduction... p. 01. Aux origines de l association : fédérer la fonction technique... p. 02. Présidents et fondateurs de H360... p.

Sommaire. Introduction... p. 01. Aux origines de l association : fédérer la fonction technique... p. 02. Présidents et fondateurs de H360... p. DOSSIER DE PRESSE Sommaire Introduction... p. 01 Aux origines de l association : fédérer la fonction technique... p. 02 Présidents et fondateurs de H360... p. 03 Rassembler, faire entendre et former...

Plus en détail

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Introduction Conformément à sa mission qui est de se consacrer au développement de ses étudiants dans la perspective

Plus en détail

InfoMaison No.77 COMMENT ACHETER UNE MAISON QUAND LE VENDEUR NE VEUT PAS NÉGOCIER

InfoMaison No.77 COMMENT ACHETER UNE MAISON QUAND LE VENDEUR NE VEUT PAS NÉGOCIER InfoMaison No.77 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

MJPM EXERCANT A TITRE INDIVIDUEL PROCEDURE D AGREMENT

MJPM EXERCANT A TITRE INDIVIDUEL PROCEDURE D AGREMENT Février 2013 MJPM EXERCANT A TITRE INDIVIDUEL PROCEDURE D AGREMENT Toute personne souhaitant exercer à titre individuel des mesures de protection des majeurs ordonnées par l autorité judiciaire doit être

Plus en détail

Appel de proposition : Saison d exposition 2015

Appel de proposition : Saison d exposition 2015 INTRODUCTION Fondée en 1998, à la suite d une entente avec l Évêché de Gaspé, la Corporation de gestion et mise en valeur du Mont Saint-Joseph a pour principale mission de préserver et de mettre en valeur

Plus en détail

Peintre, vidéaste, photographe, sculpteur Vous avez jusqu au 5 décembre 2014 pour proposer une œuvre sur le thème de l économie.

Peintre, vidéaste, photographe, sculpteur Vous avez jusqu au 5 décembre 2014 pour proposer une œuvre sur le thème de l économie. 6 e CONCOURS ARTISTIQUE DE LA CCI MARSEILLE PROVENCE Dota 30 0 tion 00 Peintre, vidéaste, photographe, sculpteur Vous avez jusqu au 5 décembre 2014 pour proposer une œuvre sur le thème de l économie. thalie.testot-ferry@ccimp.com

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS. Assurances dommages. Protégez vos biens professionnels et privés

LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS. Assurances dommages. Protégez vos biens professionnels et privés LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS Assurances dommages Protégez vos biens professionnels et privés Faire vivre votre contrat En choisissant de vous assurer au Crédit Agricole, vous bénéficiez

Plus en détail

Concours National de Plaidoirie en Propriété Intellectuelle 7ème édition - Aix-en-Provence CAS PRATIQUE

Concours National de Plaidoirie en Propriété Intellectuelle 7ème édition - Aix-en-Provence CAS PRATIQUE Concours National de Plaidoirie en Propriété Intellectuelle 7ème édition - Aix-en-Provence CAS PRATIQUE La Commune d Aix-en-Provence est historiquement connue en tant que ville universitaire. Le charme

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL ÉTAIENT PRÉSENTS : IL Y A QUORUM ÉTAIENT ÉGALEMENT PRÉSENTS : ABSENCE : Conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides

PROCÈS-VERBAL ÉTAIENT PRÉSENTS : IL Y A QUORUM ÉTAIENT ÉGALEMENT PRÉSENTS : ABSENCE : Conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides ÉTAIENT PRÉSENTS : PROCÈS-VERBAL Procès-verbal de la deuxième séance du conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides, mercredi 2 février 2011, au chalet Notre-Dame-des-Laurentides, 55, rue Moïse-Verret.

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE Inscrite au tableau régional de l ordre des Experts comptables de Marseille et à la Compagnie régionale des Commissaires aux comptes près la Cour d Appel d Aix en Provence S.A.S. J. KALPAC & CIE AU CAPITAL

Plus en détail

AGir dans LE JUSTE INTÉRÊT DEs ASSURÉS

AGir dans LE JUSTE INTÉRÊT DEs ASSURÉS AGir dans LE JUSTE INTÉRÊT DEs ASSURÉS prévenir, conseiller, accompagner 1 Soutien logistique Seule une démarche objective permet de crédibiliser une évaluation de biens ou de risques. À l appui de sa

Plus en détail

PALLOC FEDE Thierry. hôtel des ventes dante. 15, r u e DANTE 06000 NICE

PALLOC FEDE Thierry. hôtel des ventes dante. 15, r u e DANTE 06000 NICE ACHAT GUIDE PRATIQUE VENTE EXPER Philippe Robert PALLOC FEDE Thierry COURCHET COMMISSAIRES-PRISEURS JUDICIAIRES ASSOCIÉS Société de ventes volontaires aux enchères publiques (s.a.r.l.) N d Agrément 2002-201

Plus en détail

Les animaux. Les métiers

Les animaux. Les métiers Les animaux Les métiers Les moyens de transport Les fruits Je pratique mon truc de la catégorie: je retrouve les mots dans ma tête. Tu connais maintenant dans quelle catégorie est chacun des mots qu il

Plus en détail

Conditions générales d assurance. Assurance clients privés Helvetia Protection juridique. Edition 2006

Conditions générales d assurance. Assurance clients privés Helvetia Protection juridique. Edition 2006 Conditions générales d assurance Assurance clients privés Helvetia Protection juridique Edition 2006 Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Généralités 4 Protection juridique circulation

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT. OBJET DU MARCHE : Marché de travaux destinés à la mise en place d une exposition 14/18 au musée de l air et de l espace.

ACTE D ENGAGEMENT. OBJET DU MARCHE : Marché de travaux destinés à la mise en place d une exposition 14/18 au musée de l air et de l espace. ACTE D ENGAGEMENT OBJET DU MARCHE : Marché de travaux destinés à la mise en place d une exposition 14/18 au musée de l air et de l espace. Pouvoir adjudicateur : Musée de l air et de l Espace Adresse :

Plus en détail