UN REGROUPEMENT D EXPERTISES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UN REGROUPEMENT D EXPERTISES"

Transcription

1 UN REGROUPEMENT D EXPERTISES Vers des Communautés «intelligentes» OFFRE DE SERVICES CONJOINTE

2 Proposée par : L Institut de gouvernance numérique L Institut Technologies de l information et Sociétés Le Centre de géomatique du Québec Le Centre d initiation à la recherche et d aide au développement durable Mars 2015 (Version 1.1)

3 TABLE DES MATIÈRES VILLE D HIER, D AUJOURD HUI ET DE DEMAIN 2 GESTION INTELLIGENTE DES COMMUNAUTES 3 NOTRE APPROCHE : ON COMMENCE PAR QUOI? 5 LES SERVICES OFFERTS 5 1. INTERVENTION 6 2. FORMATION 7 3. SUPPORT 7 LE REGROUPEMENT D EXPERTISES 8 L INSTITUT DE GOUVERNANCE NUMERIQUE 8 L INSTITUT TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET SOCIETES 9 LE CENTRE DE GEOMATIQUE DU QUEBEC 11 LE CENTRE D INITIATION A LA RECHERCHE ET D AIDE AU DEVELOPPEMENT DURABLE 12 COORDONNÉES COMPLÈTES 15 RÉFÉRENCES 17 FIGURE 1 LE CITOYEN, ACTEUR CENTRAL DE LA VILLE INTELLIGENTE 3 FIGURE 2 SIX CRITERES CLASSANT LES VILLES INTELLIGENTES 4 «La grande division du 21 e siècle n est pas entre le Nord et le Sud, l Est et l Ouest, ou dans les religions, mais entre les sociétés ouvertes et fermées.» Hillary Clinton,

4 VILLE D HIER, D AUJOURD HUI ET DE DEMAIN Il y a encore un siècle, seule une personne sur sept dans le monde vivait en ville. Alors que l Organisation des Nations unies annonce que deux personnes sur trois vivront en ville en 2030 et que des crises économiques et environnementales touchent de plein fouet les territoires urbains, le traitement efficace des problèmes d urbanisation est devenu, aujourd hui, une priorité mondiale. Avec une telle concentration de personnes, il faudra inévitablement repenser les modèles d'accès aux ressources, les transports, la gestion des déchets, la climatisation des édifices et, surtout, la distribution de l'énergie électrique, et ce, afin de mieux gérer les ressources naturelles. Les villes occupent aujourd hui 2 % de la surface du globe, elles abritent 50 % de la population mondiale, consomment 75 % de l énergie produite et sont à l origine de 80 % des émissions de CO2. Cette nécessaire gestion durable des ressources coïncide avec un autre objectif stratégique : la création d un environnement attractif au sein duquel citoyens, entreprises et administrations pourront vivre, travailler et échanger. En ce sens, les agglomérations urbaines auront une influence grandissante et devront obligatoirement disposer des moyens nécessaires pour assurer la qualité de vie de leurs citoyens. 2

5 GESTION INTELLIGENTE DES COMMUNAUTÉS Derrière le terme «ville intelligente», se cachent les défis complexes qui se posent aux agglomérations d'aujourd'hui : améliorer la qualité de vie de leurs habitants dans un contexte de compétition croissante entre cités et de recherche de compétitivité. Les TIC et le citoyen au cœur d une ville intelligente L utilisation des TIC vient faciliter la gestion de l information et soutenir la prise de décisions. Selon Rudolf Giffinger, expert en recherche analytique sur le développement urbain et régional à l université technologique de Vienne, elles ne créent pas en soi une ville intelligente, elles font partie d une stratégie globale consistant à bâtir une cité répondant aux besoins de ses citoyens sur le long terme. Il s agit d une véritable mission de planification où les technologies doivent être associées à des choix judicieux en matière de gouvernance. Cette gouvernance d ailleurs appelle une plus grande transparence et une plus grande ouverture envers les citoyens qui participent pleinement au développement urbain. Elle lie ainsi le développement urbain au développement humain pour en faire des milieux sensibles ou smart, introduisant la notion de smart city. Figure 1 Le citoyen, acteur central de la ville intelligente Image tirée du site 3

6 Toujours selon Rudolf Giffinger, plusieurs aspects doivent être pris en compte dans une démarche de communauté intelligente : Figure 2 Six critères classant les villes intelligentes Ainsi, les villes du futur devront développer de nouveaux services performants dans tous ces domaines. La mobilité et les téléphones intelligents changent fondamentalement le vivre ensemble et la relation entre les citoyens et les organisations publiques. Les citoyens, qui interagissent déjà entre eux avec de nouveaux canaux, produisent des quantités exponentielles d information. Ils sont aussi des capteurs d une information potentiellement d un grand intérêt pour la ville. Au 21 e siècle, une ville intelligente est surtout une organisation qui gère adéquatement cette information. Elle adapte ses modes de diffusion et de réception avec les nouveaux moyens de communication numériques. C est une ville «pilotée» par l information (data driven). 4

7 NOTRE APPROCHE : ON COMMENCE PAR QUOI? L information est la matière première qui alimentera la gouvernance et l économie du 21 e siècle. Une ville «pilotée» par l information est une organisation qui utilise efficacement les données dont elle dispose pour mieux offrir des services essentiels et ainsi permettre une allocation de ressources plus efficiente, basée sur les risques. Être piloté par l information n'est pas un défi technologique; c'est un défi de direction et leadership organisationnel. Il est en effet possible aujourd hui de donner vie aux données d une manière qu elles servent à supporter concrètement les processus de prises de décision. Notre approche est basée sur la prémisse suivante : Il est possible d améliorer l efficience des villes en démontrant les bénéfices induits par le décloisonnement de l information existante et un accès élargi à certaines données à l interne. Nous proposons donc une stratégie progressive de divulgation et d accès aux informations déjà existantes sur le budget, la planification stratégique et les plans de développement durable. Faire les liens entre ces informations, c est se donner un levier qui facilite le passage progressif vers une budgétisation basée sur les résultats. LES SERVICES OFFERTS Comme dans toute nouvelle tendance à la mode, le risque de s engager dans des démarches «mur à mur», potentiellement coûteuses est important. Dans une volonté de permettre l accès à une expertise NEUTRE et INDÉPENDANTE, un groupe d organismes sans but lucratif s est constitué. Présents dans plusieurs régions, ils offrent des expertises diverses et complémentaires, qui couvrent l ensemble des besoins des communautés qui souhaitent se doter d une démarche structurante. Ainsi, les partenaires s associent pour offrir des services d intervention, de formation et de support. 5

8 1. INTERVENTION Phase 1 Diagnostic et action «Communautés intelligentes» Livrable standard phase 1 : Rapport diagnostic Organisation Analyse des flux de données et leur utilisation Analyse de la gouvernance Analyse des systèmes de participation villecitoyens-groupes Analyse de l utilisation des outils web et internet Milieu Analyse occupation du territoire (social, économique, environnemental) Analyse des besoins et aspirations de la collectivité Phase 2 Élaboration d un plan d implantation de la «Communauté intelligente» Livrable standard phase 2 : Plan d implantation et échéancier Organisation Élaboration d un plan d action en lien avec le diagnostic Milieu 6

9 2. FORMATION Gouvernance et ville intelligente : «La gouvernance du 21e siècle et l impact du numérique : Êtes-vous prêts?». En collaboration avec ses partenaires, l Institut de gouvernance numérique propose des ateliers qui permettent de mettre à profit les meilleures pratiques de divulgation de l information et de participation citoyenne pour supporter l atteinte des objectifs de l organisation. «La bonne formation avant de s engager sur l autoroute des villes et communautés intelligentes». 3. SUPPORT Les partenaires proposent de vous accompagner dans les volets suivants : Analyse et diagnostic du développement durable Outils et plan de mobilisation Analyse des orientations stratégiques dans une perspective de développement durable du territoire Analyse de l aménagement du territoire Analyse du système de gouvernance Analyse sociologique Développement d outils d aide à la décision Prise de besoin (enquête et sondage) Analyse quantitative et qualitative Veille stratégique Analyse de développement sectoriel Revue de littérature Qui dit «intelligence» dit «connaissance». Le savoir d une ville c est l information dont elle dispose. Cette information doit obligatoirement être intégrée et facilement accessible. Sans accès à cette description des savoirs, il n est pas possible de parler de ville intelligente. 7

10 LE REGROUPEMENT D EXPERTISES L INSTITUT DE GOUVERNANCE NUMÉRIQUE L Institut de gouvernance numérique (IGN) est un nouvel organisme à but non lucratif dédié à la mise en œuvre de la démocratie ouverte et la gouvernance numérique. La gouvernance numérique n est pas une révolution, c est une évolution incontournable de la gestion publique. Elle est un levier d amélioration de la prise de décision des décideurs à travers l élargissement et la diversification des sources d'information avec les nouveaux outils qu offre le numérique. Cette approche est un tremplin vers l élaboration de politiques publiques et la budgétisation basée sur les résultats. Construire l évidence en gestion municipale et mettre en œuvre la gouvernance numérique. Les administrations à l échelle des villes mettent beaucoup de ressources pour gérer des technologies, mais très peu pour apprendre à mieux gérer l'information. Les données, l information et la connaissance sont la matière première, l énergie qui alimentera l économie et la gouvernance du 21 e siècle. Toute administration publique, quelle que soit sa grosseur, a la capacité de se doter des meilleures pratiques en cette matière. Le déploiement de plateformes participatives dans les villes peut favoriser la mise en œuvre d un processus bidirectionnel permettant au citoyen d interagir avec l administration municipale, d aider à «donner forme à la donnée» ou spécifiquement, de «donner forme aux politiques» à adopter. On entend souvent parler dans les organisations publiques de la budgétisation basée sur les résultats. Ses principes sont les suivants : Mesurer ce qui compte (measure what matters); Supporter la construction de l évidence (build the evidence base); Investir dans ce qui fonctionne; Budgéter pour ce qui fonctionne. Contact : M. Jean-François Gauthier. 8

11 INSTITUT TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET SOCIETES (ITIS) Créé en 2005, l ITIS assume un rôle d agent de liaison entre l Université Laval et ses chercheurs, la communauté des affaires ainsi que les gouvernements en harmonisant les besoins de la société en ce qui concerne les technologies numériques et les forces vives du campus dans ce domaine. Ce maillage crée de nouvelles occasions d affaires et favorise l émergence de projets porteurs et innovants. Fédérant 151 chercheurs et 28 regroupements de recherche à l'université Laval, l'itis met en œuvre et diffuse des initiatives en e- Gouvernement, e-culture, e-éducation, e-business, e-développement durable et e-santé. Il favorise sur le campus le développement d axes stratégiques interdisciplinaires et multifactultaires dont celui des villes et communautés intelligentes. Mission de l'itis Stimuler et soutenir le développement de connaissances et d innovations dans le domaine des technologies de l information auprès des membres de la communauté universitaire et des partenaires externes, notamment par la réalisation de projets de recherche appliquée; Valoriser, promouvoir et diffuser les connaissances dans le domaine des technologies de l information par l organisation d activités de transfert et la mise en œuvre d outils de communication divers; Participer à l avancement des connaissances en investissant dans la relève, en attirant de nouveaux étudiants dans les domaines liés aux technologies de l information et en participant à la création de nouveaux programmes de formation continue ou d Universités d été; Servir d agent de liaison entre les différents milieux concernés par l innovation en technologies de l information (chercheurs, gens d affaires, institutions) afin de créer des nouvelles occasions d affaires et de favoriser le rayonnement national et international de la recherche en TI. 9

12 Villes et communautés intelligentes Depuis 2009, l'institut Technologies de l'information et Sociétés (ITIS) s'intéresse de près à la thématique des villes et communautés intelligentes. Par l'organisation d'événements, conférences et colloques, la collaboration à des projets de recherche et de développement, et la participation à des initiatives locales, nationales et internationales, l'institut s'est positionné comme un leader sur ce dossier à Québec et au Québec. En effet, l ITIS a initié et organisé au Québec en 2012 le premier colloque scientifique international sur les Villes intelligentes réunissant des experts du monde académique, du monde municipal et du milieu des affaires en provenance du Québec, de la France, des États-Unis d Amérique et du Mexique. L ITIS a participé activement avec Québec international, la Ville de Québec et le Parc Technologique du Québec Métropolitain à la préparation de la candidature de la Ville de Québec au concours 2012 de l Intelligent Community Forum (ICF) et ont donc contribué au positionnement de Québec dans le Top7 mondial des Villes intelligentes. L ITIS a aussi organisé avec des partenaires, la visite officielle de l lcf à Québec et à l Université Laval en avril En 2013, l équipe de l ITIS a poursuivi son action sur les villes et communautés intelligentes par l organisation du Colloque «Bâtir la ville de demain : cinq axes pour comprendre et construire les villes intelligentes» dans le cadre du 81e Congrès de l ACFAS réunissant plus de 75 conférencières et conférenciers, dont une délégation internationale. C est dans cette continuité que l ITIS organisera en 2014 le Colloque «Big Data et Open Data au cœur de la ville». En lien avec les villes intelligentes l ITIS regroupe plus d une centaine de chercheurs provenant de plusieurs facultés est en train de mettre sur pied le premier «Observatoire sur les villes et communautés intelligentes» qui devrait voir le jour au cours des prochains mois. Contact : Paul Fortier 10

13 LE CENTRE DE GÉOMATIQUE DU QUÉBEC Affilié au Cégep de Chicoutimi, le Centre de géomatique du Québec (CGQ) est un organisme à but non lucratif, qui possède le statut de centre collégial de transfert de technologie (CCTT), membre du réseau Trans-tech du Québec. Depuis plus de 15 ans, il accompagne les entreprises privées, les grandes corporations, les municipalités, ainsi que différents ministères dans la formation, l implantation de stratégies de géomatisation, l aide technique et la recherche appliquée. Mission : Servir de levier à l innovation aux organisations par l utilisation et le développement de la géomatique par des activités de recherche appliquée, d aide technique et de formation. Il a développé une expertise unique au Québec et se distingue principalement par une approche participative basée sur le respect des individus et de leur milieu. EXPERTISES Imagerie et traitement d images Technologie de suivi en temps réel Cartographie thématique Analyse spatiale Corrélation tridimensionnelle Cartographie interactive (web) Données géographiques libres Géomatisation d organisations Adaptation technique et implantation Formation technique Mettant à l avant-plan son expertise variée et à la fine pointe, il est reconnu pour l excellence de ses services, ainsi que pour la qualité des relations qu il entretient avec ses clients et partenaires. Soucieux de répondre totalement aux besoins spécifiques de ses clients, le CGQ innove en alliant le savoir et le savoir-faire d experts à des technologies de pointe. 11

14 L équipe du CGQ innove dans plusieurs secteurs d intervention et offre des services répondant aux besoins de la clientèle en géomatique : L élaboration des stratégies de géomatisation; L analyse des acquis et des besoins; La rédaction de plans d'action et d'implantation; L accompagnement stratégique en géomatique ainsi que suivi et le support dans la mise en œuvre; L assistance dans les choix technologiques; L aide à la rédaction de devis d'appel d'offres; L aide dans le processus d'embauche de personnel en géomatique; Le développement et l'adaptation technologique en recherche appliquée; La formation et la diffusion d information adaptées aux besoins des clients. Contact : Mme Josée Dallaire. LE CENTRE D INITIATION À LA RECHERCHE ET D AIDE AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Créer en 2006, le Centre d initiation à la recherche et d aide au développement durable (CIRADD) est un centre collégial de transfert de technologie en pratiques sociales novatrices (CCTT-PSN) affilié au cégep de la Gaspésie et des Îles. Oeuvrant dans le domaine du développement territorial durable, il s attarde particulièrement aux défis de la ruralité. Le centre travaille principalement sur les aspects de la revitalisation, de la gouvernance, de l autonomisation (empowerment) et du développement social, de l adaptation aux changements climatiques et de l innovation dans les modèles de développement en milieu rural. Réseautées avec plus de 48 CCTT et plusieurs groupes de recherche, les interventions du centre sont orientées vers l'occupation dynamique du territoire, la révision des modèles de développement et la ruralité. 12

15 Mission : Contribuer à l'essor des milieux ruraux en offrant des activités de transfert et des services de recherche scientifique en lien avec le développement territorial, répondant aux besoins des collectivités, dans le respect des principes du développement durable, tout en favorisant l'implication des élèves et des professeurs du niveau collégial. Le CIRADD travaille principalement sur les aspects de revitalisation (économie sociale et entreprenariat), de gouvernance, d autonomisation (empowerment) et de développement social, d adaptation aux changements climatiques et d innovation dans les modèles de développent en milieu rural (redéfinition de modèles de développement des ressources naturelles et l intégration de nouveaux courants en développement local et régional). Mais le CIRADD c est d abord et avant tout une équipe d experts dévoués et compétents (en sciences politiques, en géographie et démographie, en sociologie, en développement territorial et social, en écoconseil et en socioéconomie) au service des collectivités. Les récentes activités ont mené l équipe à travailler sur plusieurs dossiers d'accompagnement de groupes ou communautés, entre autres, dans la prise en charge de projets socio-économique, d'idéation et de conceptualisation de développements, de création de nouvelles approches (par exemple : l intégration d'étudiants et d'enseignants dans les projets de recherche) et la révision de modèles de développement. L équipe du CIRADD intervient notamment : En entrepreneuriat féminin ici et au Sénégal; En accompagnement de communautés dévitalisées; En production de diagnostics de développement socioéconomique dans les ressources naturelles avec une optique d'appui au développement régional; En proposant des approches de développement social inédites; En appui à la gouvernance régionale. Contact : M. David Bourdages. 13

16 Image tirée du site innovative-city-citoyen-se-veut-chercheur-co-createur-testeur-de-ville-intelligente_ Urbanisée, la ville de demain s'organise. Il n'existe pas de solution unique et il faut donc bâtir une stratégie adaptée et trouver comment piloter les innovations. Ce à quoi s attaque le Regroupement d expertises pour des COMMUNAUTÉES INTELLIGENTES 14

17 COORDONNÉES COMPLÈTES M. Jean-François Gauthier Président-directeur général Institut de gouvernance numérique 327, rue des Pionnières-de- Beauport Québec (Québec) G1E 0A6 Tél. : Mme Josée Dallaire Directrice générale Centre de géomatique du Québec 534, rue Jacques-Cartier Est Chicoutimi (Québec) G7H 1Z6 Tél. : poste 22 M. Paul Fortier Directeur Institut Technologies de l information et Sociétés Pavillon d'optique-photonique Université Laval 2375, rue de la Terrasse Bureau 3117 Québec (Québec) G1V 0A6 Tél. : M. David Bourdages Directeur général Centre d initiation à la recherche et d aide au développement durable 776, boul. Perron Carleton-sur-Mer (Québec) G0C 1J0 Tél. : poste

18 REFERENCES Documents Institut Technologies de l information et Sociétés et révisé en Villes intelligentes : un bref survol. Université Laval, 7 pages. Institut Technologies de l information et Sociétés L importance stratégique de la dématérialisation pour une ville. Université Laval, 13 pages. Articles Daniel Sylvie et Doran Marie-Andrée geosmartcity : geomatics contribution to the Smart City. Département de géomatique et Institut Technologies de l information et Sociétés, Université Laval, 7 pages. Présentations Doran Marie-Andrée Villes intelligentes, enjeux et stratégies : regards croisés Amérique/Europe/Asie. Institut Technologies de l information et Sociétés, Université Laval, 44 pages. Doran Marie-Andrée Des villes intelligentes : pourquoi et comment?. Institut Technologies de l information et Sociétés, Université Laval, 39 pages. Sites Internet et pages Web SMART GRIDS CRE. Introduction : pourquoi la ville intelligente?. Site Internet : 16

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen?

Smart Cities :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? :! concept marketing, produit technologique ou enjeu citoyen? Jacques Teller! Urbanisme et d aménagement du territoire! Université de Liège, LEMA!! Colloque SMART Village et territoire RURAL Quelques éléments

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

Dossier de presse. 2. Cisco, engagé pour l émergence de collectivités intelligentes et connectées, via le programme Smart+Connected Communities ;

Dossier de presse. 2. Cisco, engagé pour l émergence de collectivités intelligentes et connectées, via le programme Smart+Connected Communities ; Dossier de presse Nice Côte d Azur signe une convention avec le leader technologique Cisco pour repenser le territoire et développer la Métropole intelligente et durable. 1. Communiqué de presse - La Métropole

Plus en détail

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo APPEL A PROJETS TELECOM 2009 Sommaire Présentation d... 3 à TELECOM WORLD 2009..4 Stand. 5 Communication...7 L offre et le prix...8 Appel à projets...9

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 INITIATIVE INTERNATIONALE D ISTANBUL SUR LE VIEILLISSEMENT DOCUMENT DE REFERENCE Au cours de la dernière

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Actualisation et mise en œuvre d une Stratégie de Cohérence Régionale d Aménagement

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE Croix Bleue du Québec CanAssistance 550, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 3S3 Tél. : 514 286-8329 www.croixbleue.

DESCRIPTION DE POSTE Croix Bleue du Québec CanAssistance 550, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 3S3 Tél. : 514 286-8329 www.croixbleue. , bureau 2000 DESCRIPTION DE POSTE Croix Bleue du Québec CanAssistance 550, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 3S3 Tél. : 514 286-8329 www.croixbleue.ca Titre du poste Lieu du poste Supérieur immédiat

Plus en détail

L expression. de la diversité. municipale au Québec. www.umq.qc.ca

L expression. de la diversité. municipale au Québec. www.umq.qc.ca L expression de la diversité municipale au Québec 1 2 3 4 5 6 7 8 3 4 1 2 3 4 5 8 9 1 2 3 4 5 1 2 3 0 0 2 1 2 1 2 1 6 1 9 2 8 3 7 4 6 5 www.umq.qc.ca Depuis sa fondation en 1919, l Union des municipalités

Plus en détail

L innovation disruptive,

L innovation disruptive, Octobre 2013 une nécessité pour l industrie aéronautique Les constructeurs aéronautiques font face à une compétition technologique et commerciale toujours plus intense dans un environnement de complexité

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Smart city. Smart agriculture. Construire aujourd hui le monde de demain!

Smart city. Smart agriculture. Construire aujourd hui le monde de demain! Smart city Smart agriculture Construire aujourd hui le monde de demain! Dossier de presse 2014 La nouvelle relation à l énergie sera forcément à contre- courant puisqu elle ne pourra s appuyer sur des

Plus en détail

Desjardins et le développement durable

Desjardins et le développement durable Desjardins et le développement durable Congrès ACE Association of Cooperative Educators 31 juillet 2008 patrice.camus@desjardins.com Rôle de l Éco-conseiller Acteur de changement / Mobilisateur Planificateur

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

Plan d action triennal 2012-2015

Plan d action triennal 2012-2015 Plan d action triennal 0-0 Adopté à l assemblée générale annuelle, le 08 juin 0 MISSION Regrouper les corporations de développement communautaire (CDC) du Québec et les soutenir dans leur mission tout

Plus en détail

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015!

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015! URBANITES Lausanne, 16 février 2015 Urbanistes dans la ville : enjeux de la formation savoirs, savoir-faire, savoir dire Antonio Da Cunha Professeur ordinaire Institut de géographie et durabilité Faculté

Plus en détail

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Table des matières Introduction p.3 Mise en contexte Objectifs Barème d allocation des UFC Guide de pointage des activités professionnelles p.5 Activités

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

PLATEFORME DE CONNAISSANCES SUR L'URBANISATION Agenda 2012-2013 LA BANQUE MONDIALE

PLATEFORME DE CONNAISSANCES SUR L'URBANISATION Agenda 2012-2013 LA BANQUE MONDIALE PLATEFORME DE CONNAISSANCES SUR L'URBANISATION Agenda 2012-2013 LA BANQUE MONDIALE Motivation Historique En 2011, la Plateforme de Connaissances sur l Urbanisation a été sélectionnée, de façon concurrentielle,

Plus en détail

Smart city, rendre la ville intelligente?

Smart city, rendre la ville intelligente? POINT DE VUE, rendre la ville intelligente? Delivering Transformation. Together. Sébastien Duchemin Directeur du conseil pour les collectivités chez Sopra Steria Consulting, Sébastien intervient principalement

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Ministère de l Éducation, du Sport et du Loisir Argumentaire Préparé par Michel Comeau, Directeur

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien.

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien. Mesdames et Messieurs, Le P total) afin de relever le défi de la compétitivité et de faire émerger un nouveau modèle de croissance, en finançant des projets innovants et exemplaires, rigoureusement sélectionnés.

Plus en détail

Pour une pratique durable!

Pour une pratique durable! LE DÉVELOPPEMENT INTÉGRÉ DES COMMUNAUTÉS : JUSQU OÙ PEUT-ON RÉALISTEMENT ALLER? Atelier de réflexion dans le cadre du colloque du RQIIAC Pour une pratique durable! Alain Meunier et Sonia Racine, conseillers

Plus en détail

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE LICENCE GÉOGRAPHIE Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE Présentation Etablissement Objectifs Offrir aux étudiants des

Plus en détail

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Initiative «Digital Lëtzebuerg» Pour la définition, l élaboration et la mise en œuvre d une stratégie numérique globale pour le Luxembourg 1.

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

«sortez surfer» Participez aux réunions d information. la capa lance le wifi gratuit du pays ajaccien. Dossier de presse. territoire numérique.

«sortez surfer» Participez aux réunions d information. la capa lance le wifi gratuit du pays ajaccien. Dossier de presse. territoire numérique. SEPTEMBRE 2012 Dossier de presse Liberte Egalite Tous connectes Paesi N 8 AOÛT / d Aiacciu Le magazine de la Communauté d Agglomération du Pays Ajaccien Nouvelle station d épuration des Sanguinaires Participez

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi Thème : Société de la connaissance et développement socio-économique Orientation : S adapter aux changements structurels de l économie et répondre aux défis de la mondialisation Le taux de création et

Plus en détail

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments en partenariat avec Et avec le soutien de la: Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments Expérimentations de solutions innovantes DOSSIER DE CONSULTATION Mai 2012 Projet Efficacité énergétique

Plus en détail

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Ont répondu (8à 9 membres/14) : Carrefour de participation, ressourcement et formation (CPRF), Centre de formation régionale de Lanaudière (CFRL)

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer Trousse d information Novembre 2004 Des outils pour s informer Des outils pour s informer Ce cahier présente des outils qui permettent de pousser plus loin la recherche d'information. Une grande partie

Plus en détail

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME JOURNÉE PROSPECTIVE ET D'ÉMERGENCE DE PROJETS SUR LA MODÉLISATION URBAINE ADVANCITY - 23 SEPTEMBRE 2015 THÈME 3 : COMMENT DÉPLOYER LES APPROCHES DE

Plus en détail

PROJET DEMONSTRATEUR SMART GRID POUR LA REGION PACIFIC NORTHWEST

PROJET DEMONSTRATEUR SMART GRID POUR LA REGION PACIFIC NORTHWEST LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID PROJET DEMONSTRATEUR SMART GRID POUR LA REGION PACIFIC NORTHWEST Date : 27/01/2011 Projets Smart Grid aux Etats-Unis : la voie de l efficacité énergétique

Plus en détail

par Michel Prévost Archiviste en chef de l'université d'ottawa

par Michel Prévost Archiviste en chef de l'université d'ottawa UNE FENETRE SUR LE PASSE LA FACULTE D'ADMINISTRATION CELEBRE SON 25 IÈME ANNIVERSAIRE (1969-1994) par Michel Prévost Archiviste en chef de l'université d'ottawa Dans le cadre des festivités marquant le

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Economie & Territoires 3.0

www.pwc.lu/secteur-public Economie & Territoires 3.0 www.pwc.lu/secteur-public Economie & Territoires 3.0 Votre levier générateur de développement Contexte Depuis quelques années, notre environnement économique et financier traverse une grande période d

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5 ASSISTANCE AU DEPOUILLEMENT DES OFFRES POUR UNE OPERATION DE TIERCE MAINTENANCE APPLICATIVE, EVOLUTION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DU SYSTEME D INFORMATION DE GESTION CAHIER DES CHARGES Version : 3.0 Date

Plus en détail

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Document mis à jour en avril 2014 Table de matière 1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 3 1.1 PRÉSENTATION DU FONDS RÉGIONAL D INVESTISSEMENT

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN Crédit photo : Lino Cipresso Photo BIENVENUE Nous sommes très heureux de vous présenter le rapport annuel 2013-2014 de

Plus en détail

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux, 2010 505, boul. De Maisonneuve

Plus en détail

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole 29 mars 2012 Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi www.adt-ato.be Qui sommes-nous? Partager

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA Préparé par l ARD de Kaolack Dans le Cadre de la Convention PNDL Enda ECOPOP Table des matières Sigles et acronymes

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2017

Plan stratégique 2012-2017 Plan stratégique 2012-2017 Présentation Le Plan stratégique 2012-2017 présente ce que Polytechnique Montréal s'engage à accomplir durant les cinq prochaines années dans le but de poursuivre sa mission,

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

DESCRIPTION DES CONFÉRENCES

DESCRIPTION DES CONFÉRENCES DESCRIPTION DES CONFÉRENCES L innovation pédagogique dans l enseignement aux adultes et la réalité de demain du 31 octobre au 2 novembre 2012 à l Université de Moncton HAROLD JARCHE Les raisons de l innovation

Plus en détail

plan d affaires 2005-2008 Société du Centre des congrès de Québec

plan d affaires 2005-2008 Société du Centre des congrès de Québec plan d affaires 2005-2008 Société du Centre des congrès de Québec Le plan d affaires 2005-2008 de la Société du Centre des congrès de Québec Le nouveau plan d affaires de la Société du Centre des congrès

Plus en détail

Institut syndical européen. Une perspective européenne sur les questions stratégiques pour le mouvement syndical

Institut syndical européen. Une perspective européenne sur les questions stratégiques pour le mouvement syndical Institut syndical européen Une perspective européenne sur les questions stratégiques pour le mouvement syndical Le principal objectif de l Europe sociale doit être la création d une société plus égalitaire,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 23 novembre 2010

DOSSIER DE PRESSE. 23 novembre 2010 DOSSIER DE PRESSE 23 novembre 2010 GROUPAMA, 1 er assureur des communes, au Salon des Maires et des Collectivités Locales 2010 : une édition placée sous le signe de l innovation et de la prévention RELATIONS

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Travaux préparatoires du projet Lecture à distance Demande : R-3723-2010. Suivi de la décision D-2010-078 31 mars 2011

Travaux préparatoires du projet Lecture à distance Demande : R-3723-2010. Suivi de la décision D-2010-078 31 mars 2011 Travaux préparatoires du projet Lecture à distance Demande : R-3723-2010 Suivi de la décision D-2010-078 31 mars 2011 Plan 1. Rappel des dates importantes 2. Contexte, périmètre et orientations du projet

Plus en détail

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap)

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Qu est ce que le Programme Santé Cap? Le Programme interuniversitaire de formation en recherche

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'INTERNATIONALISATION ET À L'ÉDUCATION INTERCULTURELLE ET CITOYENNE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec)

Plus en détail

INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes

INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes CONCOURS INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes ************* REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000 POITIERS REMISE DES DOSSIERS DE CANDIDATURE : le

Plus en détail

4 engagements 13 objectifs. 31 moyens pour y arriver 2014-2015. Plan d action de développement durable. SADC de la Vallée de la Batiscan

4 engagements 13 objectifs. 31 moyens pour y arriver 2014-2015. Plan d action de développement durable. SADC de la Vallée de la Batiscan SADC de la Vallée de la Batiscan Plan d action de développement durable 2014-2015 4 engagements 13 objectifs Rédigé par le comité de développement durable de la SADC de la Vallée de la Batiscan Adopté

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Programme pilote Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Une initiative du Conseil des arts de Montréal et de Culture Montréal en collaboration avec le

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CECI/2015/4 Conseil économique et social Distr. générale 30 juin 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration économiques

Plus en détail

POUR UNE COHERENCE DES ACTIONS DE L ETAT SUR LES COLLECTIVITES

POUR UNE COHERENCE DES ACTIONS DE L ETAT SUR LES COLLECTIVITES Mémoire CTE 005M C.P. Développement durable révisée 2015-2020 POUR UNE COHERENCE DES ACTIONS DE L ETAT SUR LES COLLECTIVITES METTRE LE QUEBEC SUR LA VOIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE GRACE A L AMENAGEMENT

Plus en détail

LE PROJET. Contexte. Constat des acteurs. Identité du projet

LE PROJET. Contexte. Constat des acteurs. Identité du projet Dossier de présentation 2014-2016 LE PROJET Contexte L'avancée en âge de la population, dû à l'allongement de l'espérance de vie, et l'intégration en milieu ordinaire, nécessitent une évolution des modes

Plus en détail