LES PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES CADRE GENERAL. sécurité sociale des agents publics territoriaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES CADRE GENERAL. sécurité sociale des agents publics territoriaux"

Transcription

1 Régime de sécurité sociale des agents publics territoriaux Cette fiche présente les règles générales en matière de prélèvements obligatoires sur la rémunération des agents publics territoriaux. Ces derniers relèvent - soit du régime spécial de sécurité sociale institué par le décret n du 11 janvier 1960 (fonctionnaires titulaires et stagiaires affiliés à la CNRACL qui occupent un emploi à temps complet, ou un ou plusieurs emploi(s) à temps non complet mais pour une durée hebdomadaire de service au moins égale au seuil d'affiliation à la CNRACL) - soit du régime général de sécurité sociale (fonctionnaires titulaires et stagiairess qui occupent un ou plusieurs emploi(s) à temps non complet pour une durée hebdomadaire de service inférieure au seuil d'affiliation à la CNRACL, agents non titulaires) L'appartenance à l'un ou l'autre de ces deux régimes a parfois une incidence sur la nature, l'assiette, le taux des prélèvements. Il faut noter que sont prévues, en plus de ces règles générales, des dispositions spécifiques à certaines catégories d'agents ou à certaines situations, notamment : - pour les sapeurs-pompiers professionnels - pour les agents placés en congé de fin d'activité ou en cessation progressive d' 'activité pour les agents qui occupent un emploi à temps non complet ou qui effectuent un servicee à temps partiel * Valeurs générales - le plafond mensuel de la sécurité sociale est fixé, pour l'année 2011, à 2946 euros (arr. min. du 26 nov. 2010). - avantages en nature : pour certains prélèvements, les avantages en nature font partie de l'assiette ; dans ce cas, ils doivent être évalués selon leur valeur représentative, qui est fixée par arrêté ministériel (art. R C. sécurité sociale, -voir R242-1SS et arr. min. du 10 déc. 2002). Remarque : à compter de 2010, le barème forfaitaire d'évaluation des avantages en nature n'est plus diffusé par lettre-circulaire de l'acoss ; pour connaître les montants applicables depuis le 1er janvier 2011 Les modalités d'évaluation des avantages en nature, les règles applicables en matière de prélèvements ainsi que les obligations déclaratives incombant aux employeurs sont exposées dans une circulaire ministérielle du 1er juin 2007 * Autres prélèvements LES PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES CADRE GENERAL

2 En plus des différents prélèvements présentés ci-dessous, les employeurs publics territoriaux sont également assujettis : - à une cotisation obligatoire au CNFPT et au centre de gestion (art. 12-2, et 22 loi n du 26 janv. 1984) - en cas d'adhésion au régime d'assurance-chômage, à une contribution assise sur la rémunération de leurs agents non titulaires et non statutaires REGIME SPECIAL DE SECURITE SOCIALE cotisations au régime général de sécurité sociale (prestations en nature des assurances maladie, maternité et invalidité) - référence de base : art. 17 décr. n du 11 janv assiette : traitement indiciaire brut + NBI art. 2 décr. n du 30 sept art. 5 décr. n du 18 juin taux à la charge de l'employeur : 11,5% art. 2 décr. n du 30 sept * cotisations à la CNAF (allocations familiales) - références de base : art. L C. communes maintenu en vigueur et généralisé par art. 119 loi n janv b; art. L C. sécurité sociale (-voir L241-6SS) - assiette : traitement indiciaire brut + NBI art. 4 décr. n du 6 janv et art. D C. sécurité sociale - taux à la charge de l'employeur : 5,4% art. D C. sécurité sociale * retenues et contributions à la CNRACL - référence de base : art. 3 I et II et art. 5 décr. n du 7 fév assiette : traitement indiciaire brut + NBI (art. 3 I et II et art. 5 décr. n du 7 fév. 200) - taux à la charge de l'employeur : 27,3% art. 5 II décr. n du 28 juin taux à la charge de l'agent sur le traitement indiciaire : 8,12% en 2011 sur la NBI : 7,85%

3 art. 1er décr. n du 30 déc art. 5, I décr. n du 28 juin 1991 Dans le cadre de la réforme 2010 des retraites, la cotisation agent CNRACL sur le traitement indiciaire est augmentée annuellement à compter de 2011, pour être à terme alignée sur la cotisation d'assurance vieillesse des salariés du secteur privé ; elle passera progressivement de 7,85% à 10,55% entre 2010 et 2020, dans les conditions prévues par le décret n du 30 décembre 2010 * cotisations au RAFP (retraite additionnelle) - référence de base : art. 76 loi n du 21 août assiette : IR + SFT + primes et indemnités + avantages en nature plafond : l'assiette ne peut dépasser 20% du traitement indiciaire brut total perçu dans l'année art. 2 décr. n du 18 juin taux à la charge de l'employeur : 5% art. 3 décr. n du 18 juin taux à la charge de l'agent : 5% art. 3 décr. n du 18 juin 2004 * CSG - référence de base : art. L C. sécurité sociale - assiette : 97% du montant brut total des rémunérations, avantages en nature A compter du 1er janvier 2011, lorsque la rémunération est au moins égale à quatre fois le plafond de la sécurité sociale, soit euros/mois, elle est assujettie à la CSG, à partir du ème euro, pour 100% de son montant art. L C. sécurité sociale - taux à la charge de l'agent : 7,5% (2,4% soumis à l'impôt sur le revenu + 5,1% déductibles) art. L C. sécurité sociale * CRDS - référence de base : art. 14 I ord. n du 24 janv circ. min. du 2 fév assiette : 97% du montant brut total des rémunérations, avantages en nature A compter du 1er janvier 2011, lorsque la rémunération est au moins égale à quatre fois le plafond de la sécurité sociale, soit euros/mois, elle est assujettie à la CRDS, à partir du ème euro, pour 100% de son montant art. 14 I ord. n du 24 janv art. L C. sécurité sociale - taux à la charge de l'agent : 0,5% (soumis à l'impôt sur le revenu)

4 art. 19 ord. n du 24 janv * contribution exceptionnelle de solidarité - référence de base : art. L C. travail - condition d'assujettissement : agents dont le montant mensuel cumulé du traitement indiciaire, de la NBI et de l'indemnité de résidence, net des cotisations de sécurité sociale obligatoires et des prélèvements CNRACL et RAFP, est au moins égal au montant du traitement brut afférent à l'ib 296 (IM 292 depuis le 1er juillet 2009, soit 1 352,04 euros suivant la valeur du point d'indice à compter du 1er juillet 2010) art. L et R C. travail circ. min. du 27 mai assiette : rémunération totale (à l'exclusion des remboursements de frais professionnels et des avantages en nature), nette des cotisations de sécurité sociale obligatoires et des prélèvements CNRACL et RAFP art. L C. travail plafond : l'assiette prise en compte ne peut dépasser le quadruple du plafond de la sécurité sociale, soit euros pour 2011 art. L C. travail circ. min. du 27 mai taux à la charge de l'agent : 1% art. L C. travail * contribution de solidarité autonomie - référence de base : art. L CASF - assiette : traitement indiciaire brut + NBI art. L CASF - taux à la charge de l'employeur : 0,3% art. L CASF * contribution au Fonds de compensation des cessations progressives d'activité (FCCPA) - référence de base : art. 3-3 ord. n du 31 mars assiette : traitement indiciaire brut + NBI art. 3-3 ord. n du 31 mars 1982 circ. min. du 15 mars taux à la charge de l'employeur : 0,5% art. 1er décr. n du 15 fév. 2002

5 L'ordonnance n , qui prévoit la contribution au FCCPA, est abrogée par la loi de réforme des retraites ; toutefois, les fonctionnaires admis en CPA avant le 1er janvier 2011 en conservent à titre personnel le bénéfice. La CNRACL indique sur son site que la cotisation FCCPA cesse d'être due à partir de * cotisations au titre de l'allocation temporaire d'invalidité (ATIACL) - référence de base : art. 16 décr. n du 2 mai assiette : traitement indiciaire brut art. 16 décr. n du 2 mai 2005 circ. min. du 15 mars taux à la charge de l'employeur : 0,5% arr. min. du 20 juin 1964 (-voir AM200664) * cotisation et contribution au Fonds national d'aide au logement (FNAL) - référence de base : art. L C. sécurité sociale - assiette : traitement indiciaire brut + NBI art. R C. sécurité sociale - taux à la charge de l'employeur à partir de 2011 : collectivités employant au moins 20 agents : 0,50% collectivités employant moins de 20 agents : 0,10% sur l'assiette limitée au plafond de la sécurité sociale, soit euros pour 2011 art. L et R C. sécurité sociale * versement destiné aux transports en commun - conditions d'assujettissement IDF : versement obligatoire dans les collectivités employant plus de 9 agents art. L CGCT province : le versement peut être institué par l'organe délibérant dans les collectivités employant plus de 9 agents et répondant à certains critères démographiques art. L et L CGCT - assiette : traitement indiciaire brut + NBI art. L et L CGCT - taux à la charge de l'employeur départements 75 et 92 : 2,6%

6 départements 93 et 94 : 1,7% départements 91, 78, 95 et 77 : 1,4% art. L CGCT La loi de finances rectificative pour 2010 (art. 32 loi n du 29 déc. 2010) prévoit, pour les départements franciliens autres que 75 et 92, que le taux sera, à compter de la publication d un décret d application, de 1,7% pour certaines communes, et de 1,4% pour les autres. En cas d augmentation, celle-ci sera progressive sur 3 ans. province : variable ; à compter du 1er janvier 2011, un nouveau taux de 0,85% est applicable à certains communes et à certains établissements art. L CGCT REGIME GENERAL DE SECURITE SOCIALE cotisations au titre des assurances maladie, maternité, invalidité et décès - référence de base : art. L C. sécurité sociale art. L C. sécurité sociale - taux à la charge de l'employeur : 12,80% art. D C. sécurité sociale - taux à la charge de l'agent : 0,75% art. D C. sécurité sociale * cotisation au titre du régime local d'assurance maladie complémentaire obligatoire en Alsace et en Moselle - référence de base : art. L C. sécurité sociale art. L C. sécurité sociale - taux à la charge de l'agent : 1,60% art. D C. sécurité sociale, -voir D325-4SS avis du conseil d'administration de l'instance de gestion du régime local (JO du 19 décembre 2007) * cotisations au titre des accidents du travail et des maladies professionnelles - référence de base : art. L C. sécurité sociale (- voir L241-5SS)

7 art. L C. sécurité sociale - taux à la charge de l'employeur : 1,70% (taux collectif) sauf Alsace et Moselle : 1,60% art. L C. sécurité sociale arr. min. du 17 oct modifié en dernier lieu par arr. min. du 27 déc (JO du 29 déc. 2010) Alsace et Moselle : arr. min. du 27 déc (JO du 29 déc. 2010) * cotisations à la CNAF (allocations familiales) - référence de base : art. L C. communes maintenu en vigueur et généralisé par art. 119 loi n du 26 janv art. L C. sécurité sociale art. L C. sécurité sociale - taux à la charge de l'employeur : 5,40% art. D C. sécurité sociale * cotisations au titre de l'assurance vieillesse - référence de base : art. L C. sécurité sociale art. L C. sécurité sociale - taux à la charge de l'employeur 1,60% sur la totalité de l'assiette 8,30% sur la part de l'assiette qui ne dépasse pas le plafond de la sécurité sociale (2 946 euros mensuels pour 2011) art. D C. sécurité sociale - taux à la charge de l'agent 0,10% sur la totalité de l'assiette 6,65% sur la part de l'assiette qui ne dépasse pas le plafond de la sécurité sociale (2 946 euros mensuels pour 2011) art. D C. sécurité sociale * cotisations à l'ircantec - référence de base : art. 7 décr. n du 23 déc assiette : traitement indiciaire brut + IR + NBI + primes et indemnités + avantages en nature art. 7 décr. n du 23 déc taux des cotisations sur la tranche A (tranche de l'assiette inférieure ou égale au plafond de la sécurité sociale, soit euros pour 2011)

8 2,28% pour la part agent, 3,41% pour la part employeur arr. min. du 14 janv taux des cotisations sur la tranche B (tranche de l'assiette supérieure au plafond et ne dépassant pas 8 fois son montant, soit entre et euros pour 2010) 6% pour la part agent, 11,60% pour la part employeur arr. min. du 14 janv Evolution des taux d'appel de cotisations Les taux des cotisations IRCANTEC augmenteront chaque année entre 2011 et 2017 ; pour connaître l'évolution prévue des taux jusqu'en 2017, * CSG - référence de base : art. L C. sécurité sociale - assiette : 97% du montant brut total des rémunérations, avantages en nature A compter du 1er janvier 2011, lorsque la rémunération est au moins égale à quatre fois le plafond de la sécurité sociale, soit euros/mois, elle est assujettie à la CSG, à partir du ème euro, pour 100% de son montant art. L C. sécurité sociale - taux à la charge de l'agent : 7,5% (2,4% soumis à l'impôt sur le revenu + 5,1% déductibles) art. L C. sécurité sociale * CRDS - référence de base : art. 14 I ord. n du 24 janv circ. min. du 2 fév assiette : 97% du montant brut total des rémunérations, avantages en nature A compter du 1er janvier 2011, lorsque la rémunération est au moins égale à quatre fois le plafond de la sécurité sociale, soit euros/mois, elle est assujettie à la CRDS, à partir du ème euro, pour 100% de son montant art. 14 I ord. n du 24 janv art. L C. sécurité sociale - taux à la charge de l'agent : 0,5% (soumis à l'impôt sur le revenu) art. 19 ord. n du 24 janv * contribution exceptionnelle de solidarité - référence de base : art. L C. travail - conditions d'assujettissement : agents dont le montant mensuel cumulé du traitement indiciaire, de la NBI et de l'indemnité de résidence, net des cotisations de sécurité sociale obligatoires et des cotisations IRCANTEC, est au moins égal au montant du traitement brut afférent à l'ib 296 (IM 292

9 depuis le 1er juillet 2009, soit 1 352,04 euros suivant la valeur du point d'indice à compter du 1er juillet 2010). art. L et R C. travail circ. min. du 27 mai 2003 si la collectivité a adhéré, au profit de ses agents non titulaires, au régime d'assurance-chômage, la rémunération versée à ces agents n'est pas assujettie à la contribution exceptionnelle de solidarité ; elle est par contre alors soumise à contributions au régime d'assurance chômage art. L C. travail - assiette : rémunération totale (à l'exclusion des remboursements de frais professionnels et des avantages en nature), nette des cotisations de sécurité sociale obligatoires et des cotisations IRCANTEC art. L C. travail plafond : l'assiette prise en compte ne peut dépasser le quadruple du plafond de la sécurité sociale, soit euros pour 2011 art. L C. travail circ. min. du 27 mai taux à la charge de l'agent : 1% art. L C. travail * contribution de solidarité autonomie - référence de base : art. L CASF art. L CASF - taux à la charge de l'employeur : 0,3% art. L CASF * cotisation et contribution au Fonds national d'aide au logement - référence de base : art. L C. sécurité sociale art. R C. sécurité sociale - taux à la charge de l'employeur à partir de 2011 : collectivités employant au moins 20 agents : 0,50% collectivités employant moins de 20 agents : 0,10% sur l'assiette limitée au plafond de la sécurité sociale, soit euros pour 2011

10 art. L et R C. sécurité sociale * versement destiné aux transports en commun - conditions d'assujettissement IDF : versement obligatoire dans les collectivités employant plus de 9 agents art. L CGCT province : le versement peut être institué par l'organe délibérant dans les collectivités employant plus de 9 agents et répondant à certains critères démographiques art. L et L CGCT art. L et L CGCT - taux à la charge de l'employeur départements 75 et 92 : 2,6% départements 93 et 94 : 1,7% départements 91, 78, 95 et 77 : 1,4% art. L CGCT La loi de finances rectificative pour 2010 (art. 32 loi n du 29 déc. 2010) prévoit, pour les départements franciliens autres que 75 et 92, que le taux sera, à compter de la publication d un décret d application, de 1,7% pour certaines communes, et de 1,4% pour les autres. En cas d augmentation, celle-ci sera progressive sur 3 ans. province : variable ; à compter du 1er janvier 2011, un nouveau taux de 0,85% est applicable à certains communes et à certains établissements art. L CGCT REDUCTION LIEE AUX HEURES SUPPLEMENTAIRE SA CHAMP D'APPLICATION Certains éléments de rémunération versés aux fonctionnaires et aux agents non titulaires territoriaux peuvent faire l'objet d'une réduction des prélèvements obligatoires ; sont concernées (art. 1er décr. n du 4 oct. 2007, -voir DE041007) : - les indemnités horaires pour travaux supplémentaires, y compris celles qui sont versées aux agents à temps partiel art. 1er 1 - les indemnités d'intervention rémunérant les périodes de travail effectif durant les astreintes art. 1er 8 - la seconde part de l'indemnité représentative de sujétions spéciales prévue par le décret n du 4 octobre 2002, dont peuvent bénéficier les adjoints techniques assurant des missions de conduite de véhicules art. 1er 10

11 - la rémunération du temps de travail excédant la durée normale de service des agents occupant un emploi à temps non complet art. 1er 12 Sont également concernées : - les indemnités versées par les collectivités aux personnels enseignants du premier degré apportant leur concours aux élèves des écoles primaires sous la forme d'heures de soutien scolaire sur la base des décrets n du 19 novembre 1982 et n du 14 octobre 1966 : art. 1er 4 - la rémunération majorée versée aux assistants maternels en contrepartie des heures travaillées audelà de 45 heures hebdomadaires (art. 81 quater I 4 CGI) Deux conditions doivent être remplies (art. 2 décr. n du 4 oct. 2007) - les heures supplémentaires ou le temps de travail additionnel effectivement accomplis doivent être comptabilisés de façon exacte par des moyens de contrôle - l'employeur doit établir un document récapitulant pour chaque agent, par mois civil ou, en cas de cycle de travail supérieur à un mois, par cycle, le nombre d'heures supplémentaires ou complémentaires effectuées et la rémunération afférente. B) FISCALITE Ces éléments de rémunération sont exonérés de l'impôt sur le revenu (art. 81 quater CGI,et art. 1er décr. n du 4 oct. 2007). C) COTISATIONS SALARIALES 1- Modalités de réduction Les mêmes éléments de rémunération entrent également dans le champ d'application de la réduction de cotisations salariales prévue à l'article L du code de la sécurité sociale (L241-17SS et art. 1er décr. n du 4 oct. 2007). Les modalités de mise en oeuvre de la réduction sont expliquées, pour la fonction publique territoriale, par une circulaire du 20 décembre 2007 du ministère de l'intérieur et du ministère du budget La réduction est calculée sur l'ensemble des cotisations salariales prélevées sur les éléments de rémunération concernés ; elle est déduite du montant des cotisations salariales de sécurité sociale (maladie + vieillesse) calculées sur la rémunération brute mensuelle totale. Le taux de réduction est égal : - pour les agents relevant du régime général de sécurité sociale, au rapport entre le montant des cotisations salariales sur l'ensemble de la rémunération et le montant brut de cette même rémunération, dans la limite d'un plafond fixé à 21,5% (art. D I et II C. sécurité sociale). - pour les agents relevant du régime spécial de sécurité sociale réglementé par le décret n du 11 janvier 1960, au taux global des cotisations et contributions prélevées sur les éléments de rémunération concernés par la réduction (RAFP, CSG, CRDS et contribution exceptionnelle de solidarité), dans la limite de 21,5% (art. 3 I décr. n du 4 oct. 2007et art. D C. sécurité sociale). Pour déterminer le montant de la réduction accordée, le taux retenu est appliqué au montant de la rémunération concernée par la réduction.

12 La réduction est imputée sur le montant des cotisations salariales de sécurité sociale dues pour chaque agent au titre de l'ensemble de la rémunération versée au moment du paiement de la durée de travail supplémentaire, et ne peut dépasser ce montant (art. L C. sécurité sociale). 2- Modalités d'imputation de la réduction Une circulaire ministérielle du 20 décembre 2007 expose les modalités d'imputation de la réduction ; elle précise également quelles sont les dispositions comptables et les formalités déclaratives auxquelles sont assujettis les employeurs territoriaux. * Fonctionnaires relevant du régime spécial de sécurité sociale réglementé par le décret n du 11 janvier 1960 Le montant de la réduction des cotisations salariales est déduit du montant de la retenue CNRACL (part agent). Cette imputation ne conduit pas à une minoration individuelle du taux de la retenue ; il modifie simplement les flux financiers entre les employeurs et la CNRACL : le montant correspondant à la réduction vient majorer la rémunération de l'agent au lieu d'être versé à la caisse (art. D C. sécurité sociale et 2.3 circ. min. du 20 déc. 2007). * Agents relevant du régime général de sécurité sociale La réduction est imputée sur les cotisations salariales de sécurité sociale (maladie + vieillesse) versées aux URSSAF, dans la limite de leur montant. * Absence d'incidence sur les droits à pension Quel que soit le régime de sécurité sociale dont relève l'agent, la réduction n'emporte aucune conséquence sur la détermination des droits à pension de l'intéressé Exemple d'application de la réduction de cotisations salariales pour les IHTS Soit un agent percevant une rémunération mensuelle brute de 2000 euros, dont 150 euros au titre des IHTS * Régime général de sécurité sociale (fonctionnaires occupant un ou plusieurs emplois pour une durée de service inférieure, selon la règle générale, à 28 heures, et agents non titulaires) 1ère étape : calcul du montant des cotisations salariales sur la rémunération brute totale cotisations salariales dues : - assurance maladie : 0,75%, soit 15 euros - assurance vieillesse : 6,75%, soit 135 euros - IRCANTEC : 2,25%, soit 45 euros - CSG (sur 97%) : 7,5%, soit 145,50 euros - CRDS (sur 97%) : 0,5%, soit 9,70 euros - contrib. except. solidarité (sur 1805 euros) : 1%, soit 18,05 euros

13 TOTAL : 368,25 euros 2ème étape : calcul du taux de réduction rapport cotisations salariales / rémunération brute : 368,25/2000 = 0,1841 soit 18,41% Ce taux est inférieur au taux plafond de 21,5% ; il peut donc être appliqué 3ème étape : calcul du montant de la réduction réduction de cotisations salariales : 150 X 18,41% = 27,62 euros 4ème étape : plafond constitué par les cotisations salariales maladie et vieillesse La circulaire du 1er octobre 2007 précitée dispose que la réduction s'impute sur les cotisations salariales maladie (0,75%) et vieillesse (6,75%) dues sur l'ensemble de la rémunération brute, et qu'elle ne peut donc pas dépasser leur montant cumulé. (2000 X 0,75%) + (2000 X 6,75%) = 150 euros Ce plafond n'étant pas atteint, l'agent peut intégralement bénéficier de la réduction de 27,62 euros. Après réduction, la rémunération mensuelle totale de l'agent sera donc imputée, au titre des cotisations salariales de sécurité sociale (maladie + vieillesse) d'un montant de : ,62 = 122,38 euros. * Régime spécial de sécurité sociale réglementé par le décret n du 11 janvier 1960 (fonctionnaires occupant un ou plusieurs emplois pour une durée de service au moins égale, selon la règle générale, à 28 heures) 1ère étape : calcul du taux de réduction cotisations salariales calculées sur la rémunération des heures supplémentaires : - RAFP : 5% - CSG (sur 97%) : 7,5% - CRDS (sur 97%) : 0,5% - contrib. except. solidarité : 1% 5 % + (97% de 7,5%) + (97% de 0,5%) + 1% = 13,76% Ce taux est inférieur au taux plafond de 21,5% ; il peut donc être appliqué 2ème étape : calcul du montant de la réduction montant de la réduction de cotisations salariales : 150 X 13,76% = 20,64 euros 3ème étape : calcul du montant de la retenue pour pension (part agent) versée à la CNRACL Après réduction, la rémunération mensuelle de l'agent sera imputée, au titre de la retenue CNRACL, d'un montant de : (1850 X 7,85%) - 20,64 = 124,59 euros

14

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2014 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2014 OBLIGATOIRES. Réf. : -

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2014 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2014 OBLIGATOIRES. Réf. : - PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2014 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES Réf. : - Année 2014 Article L.417-1 du Code des communes - Loi 2005.1579 du 19 décembre 2005 de

Plus en détail

Le régime des cotisations

Le régime des cotisations Le régime des cotisations 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 25 janvier 2016 Sommaire La contribution sociale

Plus en détail

Contribution solidarité 1%

Contribution solidarité 1% Le 22 janvier 2013 Référence : Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 modifiée - relative à la contribution exceptionnelle de solidarité en faveur des travailleurs privés d emploi Circulaire n 1-94 du 1 er juillet

Plus en détail

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES

PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS. Année 2016 OBLIGATOIRES PUBLIEE EN 2001 / MISE A JOUR EN 2016 SÉCURITÉ SOCIALE PLAFONDS, COTISATIONS ET PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES Année 2016 Réf. : Article L.417-1 du Code des communes. Loi 2005.1579 du 19 décembre 2005 de financement

Plus en détail

CHARGES SOCIALES SUR REMUNERATION DU PERSONNEL COMMUNAL

CHARGES SOCIALES SUR REMUNERATION DU PERSONNEL COMMUNAL SMIC mensuel : 1480,27 au 1 er janvier 2017 Belfort, le 31/01/2017 SMIC taux horaire : 9,76 La valeur annuelle de traitement afférent à l indice 100 majoré est portée à 5 623,23 au 1 er février 2017 CHARGES

Plus en détail

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er avril 2017

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er avril 2017 H A U T E - G A R O N N E Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne LES COTISATIONS PATRONALES

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 10 14 mars 2017 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

TABLEAUX RÉCAPITULATIFS DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES - RÉGIME SPÉCIAL ET RÉGIME GÉNÉRAL - MISE A JOUR AU 1ER OCTOBRE 2017

TABLEAUX RÉCAPITULATIFS DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES - RÉGIME SPÉCIAL ET RÉGIME GÉNÉRAL - MISE A JOUR AU 1ER OCTOBRE 2017 PAIES INFORMATISEES PI_DOC_Recapcotis_10-2017 TABLEAUX RÉCAPITULATIFS DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS SOCIALES - RÉGIME SPÉCIAL ET RÉGIME GÉNÉRAL - MISE A JOUR AU 1ER OCTOBRE 2017 CHIFFRES DE RÉFÉRENCE

Plus en détail

COTISATIONS Pour les titulaires et les stagiaires : régime spécial CNRACL TAUX. Part patronale Part salariale - 5,10%

COTISATIONS Pour les titulaires et les stagiaires : régime spécial CNRACL TAUX. Part patronale Part salariale - 5,10% Pour les titulaires et les stagiaires : régime spécial CNRACL (1) (et 100 % de la participation mutuelle) Maladie - Maternité 11,50% - Traitement de base indiciaire brut + NBI Allocations familiales 5,25%

Plus en détail

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012

LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 Réf : CDG INFOS 2012-1/ ME Date : le 12 Janvier 2012 LES CHIFFRES DE LA PAIE AU 1 er JANVIER 2012 REFERENCES JURIDIQUES Arrêté du 30 décembre 2011 fixant le plafond de la Sécurité sociale Décret n 2011-1926

Plus en détail

Circulaire n R du 15 février 2012

Circulaire n R du 15 février 2012 Circulaire n 2012-01 R du 15 février 2012 24, rue d Arcole 42000 SAINT-ETIENNE 04 77 42 67 28 04 77 42 67 26 1 er janvier 2012 Salaires et charges sociales. Congés maladie et journée de carence Seuls le

Plus en détail

Circulaire C.G n D.M COTISATIONS SOCIALES OBLIGATOIRES. I NOUVEAU DISPOSITIF APPLICABLE AU 1 er JANVIER 2005

Circulaire C.G n D.M COTISATIONS SOCIALES OBLIGATOIRES. I NOUVEAU DISPOSITIF APPLICABLE AU 1 er JANVIER 2005 Circulaire C.G n 04.20 D.M du 15 décembre 2004 COTISATIONS SOCIALES OBLIGATOIRES TAUX APPLICABLES A COMPTER DU 1 er JANVIER 2005 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames & Messieurs les Maires & Présidents

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 10 14 mars 2017 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

LES ASTREINTES, LES INTERVENTIONS ET LES PERMANENCES

LES ASTREINTES, LES INTERVENTIONS ET LES PERMANENCES NOTE D INFORMATION LES ASTREINTES, LES INTERVENTIONS ET LES PERMANENCES SOURCES : -Décret n 2000-815 du 25 août 2000 relatif à l aménagement et à la réduction du temps de travail dans la fonction publique

Plus en détail

Chiffres de référence au 1 er janvier 2018

Chiffres de référence au 1 er janvier 2018 Chiffres de référence au 1 er janvier 2018 Pôle gestion et accompagnement du personnel Service conseil statutaire Références : SO/MC Contact : 02.96.58.64.09 conseil.statutaire@cdg22.fr Plafond de la Sécurité

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 11 28 juin 2016 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

Indemnité compensatrice Hausse de la CSG

Indemnité compensatrice Hausse de la CSG Indemnité compensatrice Hausse de la CSG REFERENCES Loi n 2017-1837 du 30 décembre 2017 de finances pour 2018 (article 113) Décret n 2017-1889 du 30 décembre 2017 pris en application de l'article 113 de

Plus en détail

INDEMNITE COMPENSATRICE AU 1 ER JANVIER 2018 (Compenser la hausse de la CSG)

INDEMNITE COMPENSATRICE AU 1 ER JANVIER 2018 (Compenser la hausse de la CSG) Rémunération N 03 3 janvier 2018 Références INDEMNITE COMPENSATRICE AU 1 ER JANVIER 2018 (Compenser la hausse de la CSG) Art 113 - Loi 2017-1837 de finances du 30 décembre 2017 pour 2018 (Jo du 31 décembre

Plus en détail

circulaire du 12 février 1998

circulaire du 12 février 1998 93 année service téléphone document 1998 doigrh/rcs 2 01 44 12 16 35 RH 11 permanent circulaire du 12 février 1998 Diverses mesures d ordre social Mise à jour des tableaux des cotisations et charges sociales

Plus en détail

Part agent % Part employeur % Accidents du travail - 2 (5) Totalité de la rémunération 0,75 (1) Assurance veuvage 0,10 - Totalité de la rémunération

Part agent % Part employeur % Accidents du travail - 2 (5) Totalité de la rémunération 0,75 (1) Assurance veuvage 0,10 - Totalité de la rémunération ANNEXE 4 BRH 2003 RH 8 du 04.03.03 Annexe 3 COTISATIONS APPLICABLES A LA PROTECTION SOCIALE ET A LA PREVOYANCE AGENTS CONTRACTUELS DE DROIT PRIVE (RSS = 2) Nature des charges agent % employeur % Assiette

Plus en détail

INDEMNITE COMPENSATRICE DE LA HAUSSE DE LA CSG

INDEMNITE COMPENSATRICE DE LA HAUSSE DE LA CSG REMUNERATION CSG INDEMNITE COMPENSATRICE Note d information N 2018-9 du 31 janvier 2018 INDEMNITE COMPENSATRICE DE LA HAUSSE DE LA CSG REFERENCES Loi n 2017-1837 du 30 décembre 2017 de finances pour 2018

Plus en détail

ASSUJETTISSEMENT DES ELUS LOCAUX AUX COTISATIONS DU REGIME GENERAL DE SECURITE SOCIALE. Effet au 1er janvier 2013

ASSUJETTISSEMENT DES ELUS LOCAUX AUX COTISATIONS DU REGIME GENERAL DE SECURITE SOCIALE. Effet au 1er janvier 2013 RÉMUNÉRATION NOTE D'INFORMATION N 2013-10 Service STATUTS - REMUNERATION ASSUJETTISSEMENT DES ELUS LOCAUX AUX COTISATIONS DU REGIME GENERAL DE SECURITE SOCIALE Effet au 1er janvier 2013 TEXTES DE REFERENCE

Plus en détail

INDEMNISATION DES TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES EFFECTUES A L OCCASION DE CONSULTATIONS ELECTORALES

INDEMNISATION DES TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES EFFECTUES A L OCCASION DE CONSULTATIONS ELECTORALES CIRCULAIRE N 2012-15 Châlons-en-Champagne, le 29 mars 2012, Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux

Plus en détail

GIPA ou INDEMNITE DE GARANTIE INDIVIDUELLE DU POUVOIR D'ACHAT

GIPA ou INDEMNITE DE GARANTIE INDIVIDUELLE DU POUVOIR D'ACHAT SUD CG 93 GIPA ou INDEMNITE DE GARANTIE INDIVIDUELLE DU POUVOIR D'ACHAT Sommaire I CONDITIONS D'OCTROI II MONTANT ET VERSEMENT III PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES P 1 P 3 P 6 Une "indemnité de garantie individuelle

Plus en détail

Copyright DGAFP /06/ :12:32

Copyright DGAFP /06/ :12:32 Circulaire du 20 décembre 2007 relative aux modalités de mise en œuvre de la réduction de cotisations salariales de sécurité sociale prévue à l article 3 du décret n 2007-1430 du 4 octobre 2007 portant

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 INDEMNITES D ASTREINTE ET D INTERVENTION INDEMNITE DE PERMANENCE

CIRCULAIRE CDG90 INDEMNITES D ASTREINTE ET D INTERVENTION INDEMNITE DE PERMANENCE CIRCULAIRE CDG90 13/15 INDEMNITES D ASTREINTE ET D INTERVENTION INDEMNITE DE PERMANENCE La présente circulaire CDG90 n 13/15 remplace et annule la circulaire CDG90 n 13/10. Le décret n 2015-415 du 14 avril

Plus en détail

INDEMNITE COMPENSATRICE CSG AU 1 ER JANVIER 2018 (Compenser la hausse de la CSG)

INDEMNITE COMPENSATRICE CSG AU 1 ER JANVIER 2018 (Compenser la hausse de la CSG) Rémunération N 03 3 janvier 2018 maj le 01/02/2018 Références INDEMNITE COMPENSATRICE CSG AU 1 ER JANVIER 2018 (Compenser la hausse de la CSG) Art 113 - Loi 2017-1837 de finances du 30 décembre 2017 pour

Plus en détail

INDEMNITE COMPENSATRICE CSG AU 1 ER JANVIER 2018 (Compenser la hausse de la CSG)

INDEMNITE COMPENSATRICE CSG AU 1 ER JANVIER 2018 (Compenser la hausse de la CSG) Rémunération N 03 3 janvier 2018 maj le 01/02/2018 Références INDEMNITE COMPENSATRICE CSG AU 1 ER JANVIER 2018 (Compenser la hausse de la CSG) Art 113 - Loi 2017-1837 de finances du 30 décembre 2017 pour

Plus en détail

INDEMNITE COMPENSATRICE DE LA CONTRIBUTION SOCIALE GENERALISEE (CSG)

INDEMNITE COMPENSATRICE DE LA CONTRIBUTION SOCIALE GENERALISEE (CSG) Notice explicative PAIES INFORMATISEES JANVIER 2018 Notice Ind comp CSG - Janvier 2018 INDEMNITE COMPENSATRICE DE LA CONTRIBUTION SOCIALE GENERALISEE (CSG) Références : - Article 8 de la loi n 2017-1837

Plus en détail

P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS»

P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS» PAIES INFORMATISEES JUIN 2016 Notice PPCR_Transfert RI Notice explicative P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS»

Plus en détail

INDEMNITÉS HORAIRES POUR TRAVAUX SUPPLÉMENTAIRES (I.H.T.S.)

INDEMNITÉS HORAIRES POUR TRAVAUX SUPPLÉMENTAIRES (I.H.T.S.) CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier De Clisson B.P. 161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Circulaire n 06 10 du 3 avril 2006 RÉMUNÉRATION

Plus en détail

Centre de gestion de la FPT de l Ain

Centre de gestion de la FPT de l Ain Centre de gestion de la FPT de l Ain Note d information 27 mars 2017 Cotisations et contributions des élus locaux Références : - Arrêté du 05/12/2016 portant fixation du Plafond de la Sécurité Sociale

Plus en détail

circulaire du 23 février 2001

circulaire du 23 février 2001 135 année service téléphone document 2001 doigrh/rcs2 01 44 12 16 35 RH 12 permanent circulaire du 23 février 2001 Diverses mesures d'ordre social Mise à jour des tableaux des cotisations sociales et charges

Plus en détail

I CONDITIONS D'OCTROI

I CONDITIONS D'OCTROI SUD ct CG93 INDEMNITE D'ADMINISTRATION ET DE TECHNICITE IAT I CONDITIONS D'OCTROI a) Attribution en vertu du principe de parité b) Attribution hors parité II MONTANT ET VERSEMENT a) Principe b) Montants

Plus en détail

LA JOURNÉE DE CARENCE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA JOURNÉE DE CARENCE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Fiches statut Protection Sociale 1/21/AP Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 social@cdg-64.fr LA JOURNÉE DE CARENCE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE L article 105

Plus en détail

Syndicat National des Ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement COMMENT LIRE SA FEUILLE DE PAYE

Syndicat National des Ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement COMMENT LIRE SA FEUILLE DE PAYE Syndicat National des Ingénieurs de l'agriculture et de l'environnement COMMENT LIRE SA FEUILLE DE PAYE Mois de février 2016 : Mois de référence du paiement N d ordre : Numéro d ordre dans l édition du

Plus en détail

circulaire du 4 mars 2003

circulaire du 4 mars 2003 131 année service téléphone document 2003 drrh 01 44 12 16 35 RH 18 permanent circulaire du 4 mars 2003 Diverses mesures d ordre social Mise à jour des tableaux des cotisations sociales et charges sociales

Plus en détail

FONCTION PUBLIQUE I) LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES. A Les éléments de la rémunération

FONCTION PUBLIQUE I) LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES. A Les éléments de la rémunération FONCTION PUBLIQUE FICHE 7 - LA REMUNERATION DES AGENTS PUBLICS La rémunération des agents publics soulève aujourd hui différents constats négatifs : Le poids de la rémunération des fonctionnaires pour

Plus en détail

BULLETIN DE PAIE. Généralités. Les différentes mentions du bulletin de paie. Exemples de bulletin de paie. Cas particuliers

BULLETIN DE PAIE. Généralités. Les différentes mentions du bulletin de paie. Exemples de bulletin de paie. Cas particuliers I MAJ.11-2017 SOMMAIRE A - PRINCIPES DE RÉMUNÉRATION BULLETIN DE PAIE Généralités Les différentes mentions du bulletin de paie Exemples de bulletin de paie Cas particuliers A10 A10 A11 A12 A13 FIXATION

Plus en détail

circulaire du 8 février 2002

circulaire du 8 février 2002 17 année service téléphone document 2002 doigrh/rcs2 01 44 12 16 35 RH 4 permanent circulaire du 8 février 2002 Diverses mesures d'ordre social. Mise à jour des tableaux des cotisations sociales et charges

Plus en détail

P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS»

P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS» PAIES INFORMATISEES JUIN 2016 MAJ JUIN 2017 Notice PPCR_Transfert RI Notice explicative P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITE

CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITE CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITE Note d information N 2008-8 du 1 er février 2008 CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITE REFERENCES : Loi n 2004-810 du 13 août 2004 relative à l'assurance maladie article 72

Plus en détail

CIRCULAIRE ASTREINTES ET PERMANENCES. Gestion des Carrières. N du 21/07/2015 (CD/TC) Référence : A TEXTES COMMUNS

CIRCULAIRE ASTREINTES ET PERMANENCES. Gestion des Carrières. N du 21/07/2015 (CD/TC) Référence : A TEXTES COMMUNS CIRCULAIRE N 03-2015 du 21/07/2015 (CD/TC) Gestion des Carrières ASTREINTES ET PERMANENCES Référence : A TEXTES COMMUNS Décret n 2005-542 du 19 mai 2005 relatif aux modalités de la rémunération ou de la

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.17 Du 11/01/17 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2017 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

1. Rubriques 88 Avantages en Nature

1. Rubriques 88 Avantages en Nature WinPaie Version 3-5-8-Moteur 1-3-44 Page : 1/ 7 Avantages en Nature 1. riques 88 Avantages en Nature Les rubriques d'avantages en nature permettent, d'ajouter au salaire brut le montant correspondant à

Plus en détail

Les modifications des constantes au 01/01/2017 apparaissent en rouge Les modifications des constantes au 01/02/2017 apparaissent en vert

Les modifications des constantes au 01/01/2017 apparaissent en rouge Les modifications des constantes au 01/02/2017 apparaissent en vert LES PRINCIPALES CONSTANTES Les modifications des constantes au 01/01/2017 apparaissent en rouge Les modifications des constantes au 01/02/2017 apparaissent en vert Valeur du point d indice Valeur du SMIC

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire Affaires Sociales N 07.18 Du 17/01/18 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2018 Vous trouverez ci-dessous le tableau

Plus en détail

INDEMNITE D'ADMINISTRATION ET DE TECHNICITE

INDEMNITE D'ADMINISTRATION ET DE TECHNICITE REGIME INDEMNITAIRE INDEMNITE D ADMINISTRATION Note d'information n 2003-16 du 1 er décembre 2003 INDEMNITE D'ADMINISTRATION ET DE TECHNICITE REFERENCES Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant

Plus en détail

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon'

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon' ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/2009.5 Réduction dite 'Fillon' Tout salarié relevant à titre obligatoire du régime d'assurance chômage peut ouvrir droit à cet allégement, quelles que soient la forme ou la

Plus en détail

NON VERSEMENT DE LA REMUNERATION EN CAS DE MALADIE «DÉLAI DE CARENCE»

NON VERSEMENT DE LA REMUNERATION EN CAS DE MALADIE «DÉLAI DE CARENCE» Rémunération NOTE D'INFORMATION MARS 2012 N 2012-15 SERVICE STATUTS-REMUNERATION NON VERSEMENT DE LA REMUNERATION EN CAS DE MALADIE «DÉLAI DE CARENCE» Application uniquement aux congés de maladie ordinaire

Plus en détail

Etude n 343 du 22/09/2006. Service juridique et de documentation. Tél Fax

Etude n 343 du 22/09/2006. Service juridique et de documentation. Tél Fax Rémunération Etude n 343 du 22/09/2006 MAJ 28 mai 2015 3440 route de Neufchâtel B.P. 72 76233 BOIS GUILLAUME Cedex 02 35 59 71 11 02 35 59 94 63 www.cdg76.fr Service juridique et de documentation Tél.

Plus en détail

ASTREINTES ET PERMANENCES DANS LA FPT Modalités de rémunération ou de compensation

ASTREINTES ET PERMANENCES DANS LA FPT Modalités de rémunération ou de compensation REGIME INDEMNITAIRE ASTREINTES et PERMANENCE Note d information N 2017-24 du 23 août 2017 ASTREINTES ET PERMANENCES DANS LA FPT Modalités de rémunération ou de compensation REFERENCES Décret n 2015-415

Plus en détail

RÉGIME INDEMNITAIRE DES AGENTS TERRITORIAUX RH-WEKA

RÉGIME INDEMNITAIRE DES AGENTS TERRITORIAUX RH-WEKA RÉGIME INDEMNITAIRE DES AGENTS TERRITORIAUX RH-WEKA 1 Les grands principes Primes et indemnités Le régime indemnitaire représente dans la rémunération complémentaire la part la plus importante des émoluments

Plus en détail

ASTREINTE ET PERMANENCE

ASTREINTE ET PERMANENCE Rémunération N 03 17 juillet 2015 ASTREINTE ET PERMANENCE Références Décret n 2001-623 du 12 juillet 2001 pris pour l application de l article 7-1 de la loi du 26 janvier 1984 et relatif à l aménagement

Plus en détail

COTISATIONS SOCIALES PAR REGIME DE SECURITE SOCIALE ET PAR ORGANISMES DE RECOUVREMENT AGENTS PUBLICS Taux en vigueur au 1 er janvier 2018

COTISATIONS SOCIALES PAR REGIME DE SECURITE SOCIALE ET PAR ORGANISMES DE RECOUVREMENT AGENTS PUBLICS Taux en vigueur au 1 er janvier 2018 Organisme de recouvrement COTISATIONS SOCIALES PAR REGIME DE SECURITE SOCIALE ET PAR ORGANISMES DE RECOUVREMENT AGENTS PUBLICS Régime spécial de sécurité sociale Taux en vigueur au 1 er janvier 2018 Régime

Plus en détail

TEMPS PARTIEL EFFETS. remplissent les conditions exigées, être autorisés à accomplir leur service à temps partiel.

TEMPS PARTIEL EFFETS. remplissent les conditions exigées, être autorisés à accomplir leur service à temps partiel. TEMPS PARTIEL EFFETS Les fonctionnaires titulaires et stagiaires, ainsi que les agents non titulaires, peuvent, s'ils remplissent les conditions exigées, être autorisés à accomplir leur service à temps

Plus en détail

Le statut général des fonctionnaires repose donc essentiellement sur des lois qui constituent les droits et les obligations des fonctionnaires.

Le statut général des fonctionnaires repose donc essentiellement sur des lois qui constituent les droits et les obligations des fonctionnaires. Le statut général des fonctionnaires dépend de quatre lois formant chacune l un des titres de ce statut : A) Dispositions générales : Titre I : Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations

Plus en détail

Fiche info Service carrières

Fiche info Service carrières Fiche info Service carrières Foire aux questions sur le dispositif du transfert primes/points dans le cadre du protocole PPCR (Parcours professionnels carrières et rémunération) Thème : Rémunération septembre

Plus en détail

circulaire du 27 avril 2006

circulaire du 27 avril 2006 267 année service téléphone document 2006 dorh/dpp 01 55 44 27 52 RH 50 01 55 44 27 53 permanent circulaire du 27 avril 2006 Diverses mesures d ordre social Modifications des tableaux des cotisations sociales

Plus en détail

- Conseil d Etat, 28 mars 2011, requête Le Président du Centre de Gestion

- Conseil d Etat, 28 mars 2011, requête Le Président du Centre de Gestion Circulaire du 17 février 2010 Dernière mise à jour en 2011 INSTITUTION D UNE INDEMNITE DE DEPART VOLONTAIRE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Réf. - Décret 2009-1594 du 18 décembre 2009 instituant

Plus en détail

INDEMNITE D ASTREINTE ET INDEMNITE DE PERMANENCE

INDEMNITE D ASTREINTE ET INDEMNITE DE PERMANENCE INDEMNITE D ASTREINTE ET INDEMNITE DE PERMANENCE Références : Décret n 2015-415 du 14 avril 2015 relatif à l'indemnisation des astreintes et à la compensation ou à la rémunération des interventions aux

Plus en détail

RESUME : Au 1er janvier 1997, le taux de la CSG passe de 2,4 % à 3,4 %.

RESUME : Au 1er janvier 1997, le taux de la CSG passe de 2,4 % à 3,4 %. ᄉᄉ Titre Objet Contribution sociale généralisée (CSG) Origine Direction des Affaires Juridiques INSD0174 RESUME Au 1er janvier 1997, le taux de la CSG passe de 2,4 % à 3,4 %. La part de CSG correspondant

Plus en détail

Modalités de mise en œuvre du mécanisme «Transfert primes/points» dans le cadre de la réforme PPCR

Modalités de mise en œuvre du mécanisme «Transfert primes/points» dans le cadre de la réforme PPCR Modalités de mise en œuvre du mécanisme «Transfert primes/points» dans le cadre de la réforme PPCR L article 148 de la loi de finances pour 2016 a instauré un dispositif dit de transfert «primes/points»,

Plus en détail

BAREME DE TRAITEMENT AU 1 ER JANVIER 2004 ATTRIBUTION DE POINTS D'INDICE MAJORE AU 1 ER JUILLET 2004 Mise à jour : 1 er août 2004

BAREME DE TRAITEMENT AU 1 ER JANVIER 2004 ATTRIBUTION DE POINTS D'INDICE MAJORE AU 1 ER JUILLET 2004 Mise à jour : 1 er août 2004 REMUNERATION Note d information N 2004-3 du 1 er janvier 2004 BAREME DE TRAITEMENT AU 1 ER JANVIER 2004 ATTRIBUTION DE POINTS D'INDICE MAJORE AU 1 ER JUILLET 2004 Mise à jour : 1 er août 2004 REFERENCES

Plus en détail

ASTREINTE ET PERMANENCE

ASTREINTE ET PERMANENCE Rémunération N 03 17 juillet 2015 maj le 24 novembre 2015 Références ASTREINTE ET PERMANENCE Décret n 2001-623 du 12 juillet 2001 pris pour l application de l article 7-1 de la loi du 26 janvier 1984 et

Plus en détail

COTISATIONS LE RÉGIME DE RETRAITE ADDITIONNELLE. Références :

COTISATIONS LE RÉGIME DE RETRAITE ADDITIONNELLE. Références : COTISATIONS NOTE D'INFORMATION DU 22.09.2004 N 2004-33 SERVICE DOCUMENTATION LE RÉGIME DE RETRAITE ADDITIONNELLE EFFET AU 1 ER JANVIER 2005 Références : Loi n 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des

Plus en détail

CFDT-Finances. Le guide de l agent TRAITEMENT. Dernière mise à jour : 20/07/05. Rémunération

CFDT-Finances. Le guide de l agent TRAITEMENT. Dernière mise à jour : 20/07/05. Rémunération CFDT-Finances Le guide de l agent TRAITEMENT Dernière mise à jour : 20/07/05 Rémunération La rémunération des fonctionnaires est définie par l'article 20 de la loi du 13 juillet 1983. Cet article dispose

Plus en détail

Indemnité de Garantie Individuelle du Pouvoir d Achat (GIPA)

Indemnité de Garantie Individuelle du Pouvoir d Achat (GIPA) Indemnité de Garantie Individuelle du Pouvoir d Achat (GIPA) Paies REFERENCES - Décret n 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l'instauration d'une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d'achat

Plus en détail

POUVOIR D ACHAT INDEMNITE DE GARANTIE INDIVIDUELLE (G.I.P.A. 2016)

POUVOIR D ACHAT INDEMNITE DE GARANTIE INDIVIDUELLE (G.I.P.A. 2016) Rémunération N 10 28 juin 2016 POUVOIR D ACHAT INDEMNITE DE GARANTIE INDIVIDUELLE (G.I.P.A. 2016) Références Décret n 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l'instauration d'une indemnité dite de garantie individuelle

Plus en détail

C.S.G. / C.R.D.S. REVENUS DE REMPLACEMENT AU 1 ER JANVIER 2018

C.S.G. / C.R.D.S. REVENUS DE REMPLACEMENT AU 1 ER JANVIER 2018 C.S.G. / C.R.D.S. REVENUS DE REMPLACEMENT AU 1 ER JANVIER 2018 Références de la loi de finances n 20171837 du 30 décembre 2017 pour 2018 (J.O. du 18/12/2015) Lettres DSS du 5 et 16 juillet 2002 Circulaire

Plus en détail

NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016

NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016 NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES 2016 Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016 Les nouvelles modalités de calcul de la réduction Fillon AU 01/01/2016 Un décret

Plus en détail

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES EN CONGES DE MALADIE

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES EN CONGES DE MALADIE LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES EN CONGES DE MALADIE TEXTES : Article 57 de la loi 84-53 du 26 janvier 1984 Décret 87-602 du 30 juillet 1987 Décret 60-58 du 11 janvier 1960 Instruction générale du 1

Plus en détail

CENTRE DEPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. MAJORATION DES TRAITEMENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE A COMPTER DU 1er FEVRIER 2017

CENTRE DEPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. MAJORATION DES TRAITEMENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE A COMPTER DU 1er FEVRIER 2017 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-CORSE REPUBLIQUE FRANCAISE CENTRE DEPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Résidence "Lésia" - Avenue de la libération - 20600 BASTIA Tél. : 04.95.32.33.65.

Plus en détail

Le montant de la retraite, du brut au net

Le montant de la retraite, du brut au net https://www.lafinancepourtous.com/vie-professionnelle-et-retraite/retraite/preparer-son-depart-a-la-retraite/le Le montant de la retraite, du brut au net Le montant de la pension perçue à la retraite est

Plus en détail

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. Exclusif de tout lien de subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle.

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. Exclusif de tout lien de subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle. COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ LES FONDAMENTAUX CONTRAT DE COLLABORATION 1 CONTRAT DE TRAVAIL 2 LIEN DE SUBORDINATION Exclusif de tout lien de subordination. Lien de subordination uniquement pour

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

INDEMNISATION DES TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES OCCASIONNES PAR LES ELECTIONS

INDEMNISATION DES TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES OCCASIONNES PAR LES ELECTIONS Note d information N 2008-12 du 1 er mars 2008 INDEMNISATION DES TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES OCCASIONNES PAR LES REFERENCES : Décret n 2002-63 du 14 janvier 2002 relatif aux indemnités forfaitaires pour travaux

Plus en détail

Rémunération : ce qui change au 1 er janvier 2018

Rémunération : ce qui change au 1 er janvier 2018 Rémunération : ce qui change au 1 er janvier 2018 Dans un souci de redressement des finances publiques, toutes les mesures statutaires et indiciaires du protocole sur les parcours professionnels, carrières

Plus en détail

Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR)

Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) Cadre d emplois des agents de maîtrise 20, avenue des Droits de l Homme 45 000 Orléans Tél. : 02.38.75.85.45 Fax : 02.38.75.85.46

Plus en détail

MORGENSTERN ET ASSOCIES SARL 7 rue du Chevalier de Saint George PARIS. NOTE D INFORMATION n du 12 janvier 2016 Infos fiscales/sociales

MORGENSTERN ET ASSOCIES SARL 7 rue du Chevalier de Saint George PARIS. NOTE D INFORMATION n du 12 janvier 2016 Infos fiscales/sociales NOTE D INFORMATION n 2016.03 du 12 janvier 2016 Infos fiscales/sociales I -.Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles : Le taux maximal d'intérêts déductibles s'établit à 2,15 %

Plus en détail

LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016

LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016 CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016 Objet

Plus en détail

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant % enfants % enfants %

Elément proportionnel au traitement de l IM. 1 enfant % enfants % enfants % Circulaire n 2017-01 R du 9 janvier 2017 Sandrine BERGER - 04 77 42 67 28 - finances@cdg42.org Anaïs BERNARD - 04 77 01 01 74 - finances2@cdg42.org 1 er janvier 2017 Salaires et charges sociales Régime

Plus en détail

LA PAIE EN CHIFFRES. Plafond Sécurité Sociale au 01.01.2013. Minimum garanti au 01.01.2013

LA PAIE EN CHIFFRES. Plafond Sécurité Sociale au 01.01.2013. Minimum garanti au 01.01.2013 LA PAIE EN CHIFFRES Chiffres clés de la paie Plafond Sécurité Sociale au 01.01.2013 Smic au 01.01.2013 Minimum garanti au 01.01.2013 Indice majoré 100 au 01.07.2010 Traitement minimum dans la fonction

Plus en détail

CIRCULAIRE TRANSFERT PRIMES/POINTS. Unité Gestion statutaire. N du 19/05/2016 (CD)

CIRCULAIRE TRANSFERT PRIMES/POINTS. Unité Gestion statutaire. N du 19/05/2016 (CD) CIRCULAIRE N 01-2016 du 19/05/2016 (CD) Unité Gestion statutaire TRANSFERT PRIMES/POINTS Référence : - Article 148 de la loi n 2015-1785 du 29 décembre 2015 de finances pour 2016 ; - Décret n 2016-588

Plus en détail

Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR)

Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) Cadre d emplois des agents de PM 20, avenue des Droits de l Homme 45 000 Orléans Tél. : 02.38.75.85.45 Fax : 02.38.75.85.46

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier Tableaux n 1 : taux de droit commun

Taux de cotisations au 1 er janvier Tableaux n 1 : taux de droit commun de cotisations au 1 er janvier 2018 sociales légales Tableaux n 1 : taux de droit commun de sécurité sociale Sur la totalité de la rémunération Assurances sociales agricoles 1 Vieillesse 2 Total - Total

Plus en détail

Le Compte Epargne-Temps

Le Compte Epargne-Temps Le Compte Epargne-Temps Références : - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique territoriale, modifié par le décret n 2010-531 du 20 mai 2010, - Arrêté

Plus en détail

Astreintes. Fiche technique. Définition

Astreintes. Fiche technique. Définition Le 7 février 2013 Référence :. Décret n 2001-623 du 12 juillet 2001 pris pour l'application de l'article 7-1 de la Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 et relatif à l'aménagement et à la réduction du temps de

Plus en détail

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES I MAJ.12-2017 SOMMAIRE A - DÉTERMINATION DU SALAIRE LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES Principe : la libre fixation du salaire Respect du SMIC Fixation du SMIC Respect du minimum conventionnel Rémunération

Plus en détail

Diverses mesures d'ordre social et fiscal pour 2012

Diverses mesures d'ordre social et fiscal pour 2012 DSI CENTRALE CENTRE DE SOLUTIONS RH PPR - AJR Destinataires Tous services Contact NGUYEN CELINE Tél : 01 58 35 37 18 Fax : E-mail : Date de validité A partir du 01/01/2012 Diverses mesures d'ordre social

Plus en détail

SOMMAIRE 3 - INDEMNITE EXCEPTIONNELLE ALLOUEE A CERTAINS FONCTIONNAIRES SUITE AU TRANSFERT DE LA COTISATION MALADIE VERS LA CSG...

SOMMAIRE 3 - INDEMNITE EXCEPTIONNELLE ALLOUEE A CERTAINS FONCTIONNAIRES SUITE AU TRANSFERT DE LA COTISATION MALADIE VERS LA CSG... 1/5 SOMMAIRE 3 - INDEMNITE EXCEPTIONNELLE ALLOUEE A CERTAINS FONCTIONNAIRES SUITE AU TRANSFERT DE LA COTISATION MALADIE VERS LA CSG...2 31 - PRINCIPES... 2 311 - Objet de l indemnité... 2 312 - Personnels

Plus en détail

Question sociales. Les logements de fonction. Références. A retenir

Question sociales. Les logements de fonction. Références. A retenir Question sociales Note d information n 13-08 du 23/04/2013 Mise à jour du 06/08/2013 Les logements de fonction Références Loi n 90-1067 du 28 novembre 1990 relative à la FPT et portant modification de

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit- on appliquer un taux de

Plus en détail

RECRUTEMENT ET REMUNERATION DES AGENTS INTERVENANT POUR LE RECENSEMENT

RECRUTEMENT ET REMUNERATION DES AGENTS INTERVENANT POUR LE RECENSEMENT Notice explicative DOCUMENTATION / CONSEIL DC2016_CIRC_RECENSEUR Février 2018 Références : RECRUTEMENT ET REMUNERATION DES AGENTS INTERVENANT POUR LE RECENSEMENT Pour les opérations de recensement : -

Plus en détail

RECRUTEMENT ET RÉMUNÉRATION DES AGENTS RECENSEURS

RECRUTEMENT ET RÉMUNÉRATION DES AGENTS RECENSEURS Notice explicative DOCUMENTATION / CONSEIL DC2016_CIRC_RECENSEUR Janvier 2016 RECRUTEMENT ET RÉMUNÉRATION DES AGENTS RECENSEURS La loi n 2002-276 du 27 février 2002 modifiée fixe les principes d exécution

Plus en détail

Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR)

Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) 20, avenue des Droits de l Homme 45 000 Orléans Cadres d emplois de catégorie A Conseillers des APS Tél. : 02.38.75.85.45

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX UTILITAIRES SOCIAUX COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL LIEN DE SUBORDINATION

LES FONDAMENTAUX UTILITAIRES SOCIAUX COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL LIEN DE SUBORDINATION COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ LES FONDAMENTAUX CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL 2 LIEN DE SUBORDINATION Exclusif de tout lien de subordination. Lien de subordination uniquement pour

Plus en détail