Le mécénat : trait d union entre l entreprise et son territoire?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le mécénat : trait d union entre l entreprise et son territoire?"

Transcription

1 Le mécénat : trait d union entre l entreprise et son territoire? Focus en Pays de la Loire Mai

2 Soutenons le mécénat de solidarité des entreprises 1 Avant-propos 3 Méthodologie 4 Grille de lecture 4 Observations d ordre général sur le mécénat en Pays de la Loire 5 Contexte régional vis-à-vis du mécénat : l activisme nantais autour de la culture 5 Observations sur les actions identifiées en Pays de la Loire 6 Du côté des entreprises : une pluralité d interventions locales sans approche spécifiquement territoriale 7 Mécénat de sympathie : le local comme une évidence 7 La proximité comme argument de communication 7 La proximité : clé de l attachement des salariés à l entreprise 9 Le territoire : zone de chalandise de l entreprise mécène 9 Le mécénat local pour se rapprocher de ses cibles 9 Le mécénat local au service d une stratégie de «réseautage» commercial 9 Des mécènes pour le territoire 10 S associer au rayonnement de sa région 10 Le territoire, souci du mécène 11 Conclusion 13 Une étude réalisée pour l Observatoire de la Fondation de France, par 2 6, rue Gurvand Rennes Cedex

3 Soutenons le mécénat de solidarité des entreprises Depuis sa création en 1969, la Fondation de France encourage et accompagne tous ceux, particuliers ou entreprises, qui souhaitent participer à des actions d intérêt général. Les choses ont bien changé en quelques décennies : le mécénat des particuliers et des entreprises est aujourd hui encouragé par l Etat et les dispositions fiscales comptent désormais parmi les plus favorables en Europe et dans le monde. Le mécénat, une valeur pour l entreprise La philanthropie se développe fortement dans notre pays et nous assistons à une évolution rapide du comportement des entreprises. Cette évolution est renforcée par le fait que l opinion ne se suffit plus du rôle de créateur de valeur des entreprises, mais attend qu elles fassent également la preuve de leur responsabilité sociale. En effet, les citoyens, qui sont aussi les salariés et les consommateurs de nos entreprises, souhaitent voir l ensemble des acteurs de la Cité (associations, entreprises, collectivités, individus) prendre leur part de responsabilité dans les enjeux de société : tout le monde doit s y mettre pour régler les problèmes, à titre individuel ou collectif 1. Au-delà de la réalisation de leur objet social, les entreprises sont donc devenues plus actives face aux grandes questions de société et beaucoup ont pris conscience de l intérêt qu elles pouvaient avoir de mettre en œuvre une action de mécénat. Nombre d entreprises mènent selon leur taille des actions de partenariat ou de mécénat au niveau international, national ou local et choisissent de s investir dans des projets culturels, environnementaux, sportifs ou sociaux en fonction de leur affinité et de leur orientation stratégique. Les entreprises ont de plus un véritable intérêt économique à s impliquer sur des actions de mécénat, si celui-ci est en relation directe avec leur territoire. Une entreprise ne peut se développer que si elle agit sur un territoire en pleine dynamique économique et sociale, propice à la croissance de ses activités. Une entreprise qui décide de s engager dans des actions d intérêt général sur son territoire, et en particulier une PME qui est en symbiose avec celui-ci, est donc dans une logique gagnant-gagnant, en accord avec ses propres enjeux économiques. L étude conduite par l Observatoire de la Fondation de France montre, et cela est très encourageant, que ceci correspond à un vrai enjeu en Pays de la Loire et que des entreprises, souvent de taille modeste, ont fait ce choix du mécénat territorial. Le territoire a besoin du mécénat des entreprises Or, les territoires ont cruellement besoin du mécénat des entreprises, au moment où la crise économique accentue la précarité et les difficultés. Les mutations sont si rapides qu un très grand nombre de personnes se trouve marginalisé. Les liens sociaux s affaiblissent, sous les effets conjugués du déracinement, de l urbanisation inadaptée, de l évolution des liens familiaux et de la précarisation d une partie de plus en plus importante de la population. Il en découle des difficultés d accès à l emploi, au logement, un retrait de la vie sociale, voire un isolement total. Les facteurs d exclusion se cumulent laissant les plus fragiles totalement découragés et dépendants. Problèmes d emploi, de précarité, de logement, d éducation, d insertion, de violence... les difficultés ne manquent pas. Et des solutions existent : ce sont ces milliers d initiatives que nous nous efforçons à la Fondation de France, de repérer et d encourager. Elles sont portées par de petites associations de terrain souvent inconnues du grand public, qui agissent au plus près des personnes et aident ceux 1. Voir Entreprises, mécénat et développement durable : synergie ou concurrence?, étude de l Observatoire de la Fondation de France disponible sur 1

4 qui en ont besoin avec enthousiasme et compétence, afin de ne pas les laisser sur le côté de la route. Ces initiatives ont un rôle essentiel dans la dynamique d un territoire et participent de son développement. Un mécénat territorial de solidarité devient donc une véritable urgence. Beaucoup d entre nous en sont aujourd hui convaincus. Mais comment les aider à agir? En effet, les actions de mécénat sont perçues, notamment par les PME, comme complexes à mettre en œuvre (qui soutenir, et sur quels critères?) et nécessitant des montants financiers importants pour être véritablement utiles. Accompagner le mécénat de solidarité des entreprises en Pays de la Loire L étude que nous avons réalisé, Mécénat : trait d union entre l entreprise et son territoire? montre bien le potentiel d un mécénat territorial pour la région et ses entreprises, mais aussi la nécessité de fédérer les entreprises afin de susciter un mouvement collectif. La Fondation de France est depuis des années un partenaire actif du Pôle atlantique du mécénat, aux côtés notamment de la CCI Nantes Saint-Nazaire et de l Ordre des experts-comptables. Face à ce constat, nous avons décidé d aller plus loin et de mettre au service des entreprises notre connaissance en Pays de la Loire du secteur associatif et des problématiques sociales. Nous appuyant sur un réseau de bénévoles experts qui détectent et auditent les meilleurs projets sur le territoire, nous proposons aux chefs d entreprise de regrouper leurs forces et leurs convictions pour mettre en œuvre collectivement des actions de mécénat de solidarité. Ces entreprises du Pays de la Loire, accompagnées par la délégation régionale de la Fondation de France, choisiront et financeront chaque année des projets associatifs sélectionnés pour leur intérêt local, leur qualité et leur caractère innovant. Prendre part au vaste mouvement de responsabilité sociale sur son territoire, y avoir un impact réel en participant à une action collective, bénéficier d un cadre sûr et rassurant pour agir, intégrer un réseau d échanges de chefs d entreprise contribuant au développement local... En apportant son expertise sociétale aux entreprises et leur proposant de mutualiser leurs forces pour financer des projets utiles, la Fondation de France espère ainsi contribuer en Pays de la Loire à un mécénat de solidarité exemplaire. Francis CHARHON Directeur général 2

5 Avant-propos Globalement en progression, mieux réparti géographiquement, concernant un nombre croissant de PME, le mécénat des entreprises est, on le sait, directement concerné par certaines évolutions affectant les territoires : les collectivités locales, prises dans un vent de réforme, ont diminué les fonds affectés à leurs politiques associatives et se tournent vers les entreprises pour compenser leur retrait ; des institutions régionales (CCI, Drac, communes...), pour soutenir le rayonnement de leur région, mobilisent activement les fonds privés ; la libéralisation du financement des universités, des centres de recherche publics fait apparaitre de nouveaux collecteurs régionaux. Dans le même temps, la construction européenne renforce l entité régionale, soixante-dix pôles de compétitivité fondés sur les dynamiques économiques locales se sont construits dans les territoires français, bon nombre de penseurs du fait social affirment que seul l échelon local pourra sauver la participation et la citoyenneté... Les entreprises à travers leur mécénat répondentelles à ces changements de contexte, intègrent elles ces enjeux? Si oui, pourquoi et comment le font-elles? En d autres termes, si telle entreprise soutient un projet associatif dans sa région, dans quelle mesure le fait que ce projet bénéficie au territoire sur lequel elle vit est important à ses yeux? L entreprise cherche-t-elle par son mécénat à soutenir le dynamisme de sa région et pourquoi? Est-ce la proximité géographique qui importe à l entreprise? Est-ce seulement le hasard qui a occasionné ce rapprochement? Il s agit bien là de tenter de détecter si un mécénat territorial, c est-à-dire un mécénat pensé pour et avec le territoire, émerge en France aujourd hui. Or, parce que ses motivations, ses ressorts et ses modalités sont nouveaux, si un tel mécénat représentait une tendance de fond, cela ne serait pas sans conséquences sur les manières de penser le mécénat et le positionnement des acteurs qui le soutiennent. 3

6 Méthodologie L étude s est appuyée sur deux phases méthodologiques déployées à l automne 2009 : une première phase de recherche documentaire par Internet pour identifier des actions et des entreprises mécènes et appréhender la réalité du phénomène dans la région ; une deuxième phase d approfondissement sous forme d entretiens. 31 entretiens ont été conduits auprès : des têtes de réseaux régionales et locales, tant dans le champ des institutions publiques et associatives que des acteurs privés ; des mécènes répartis selon la taille d entreprise, les modalités du mécénat, les domaines d intervention. Grille de lecture Les actions de mécénat qui ont été repérées en Pays de la Loire répondent souvent à des mobiles bien connus des professionnels du mécénat d entreprise, mais elles sont analysées ici selon la nature de leur rapport au territoire. Elles sont donc présentées sur un axe progressif nouveau, gradué selon leur niveau d intégration du territoire comme enjeu pour le mécénat de l entreprise : à une extrémité de cet axe on trouve des actions de mécénat menées en Pays de la Loire mais pour lesquelles la contribution à la santé du territoire ne constitue pas un critère déterminant. Dans ces cas là c est le hasard des rencontres ou bien l aspect simplement pratique de la proximité qui ont joué dans le choix ; à l autre extrémité de l axe on trouvera des actions de mécénat sciemment menées pour contribuer à la santé du territoire dans lequel l entreprise est implantée. Les types d actions ainsi ordonnés ne sont pas exclusifs les uns des autres : une entreprise peut mener simultanément plusieurs actions relevant de logiques différentes. 4

7 Observations d ordre général sur le mécénat en Pays de la Loire Contexte régional vis-à-vis du mécénat : l activisme nantais autour de la culture La politique culturelle de la ville de Nantes vise le repositionnement de l image d un territoire en s appuyant sur une offre culturelle dense et de qualité. Le territoire Nantes Saint-Nazaire, empreint d un passé industrialo-portuaire, souhaite en effet aujourd hui s affirmer au travers d une vitalité créative et fait preuve d un activisme certain pour rapprocher initiatives d intérêt général et acteurs privés. Ainsi, nombre d entreprises de Loire-Atlantique interviennent au bénéfice d initiatives culturelles situées dans la métropole nantaise. Dans la plupart des cas, dans ce contexte, il s agira de sponsoring et non de mécénat. Il y a deux raisons principales à cela : certains événements d envergure ont préféré solliciter les entreprises au titre du sponsoring afin de leur garantir des retours d image à hauteur de l événement et des sommes allouées ; les structures emblématiques porteuses des initiatives culturelles sont principalement des Sociétés d économie mixte (SEM), elles ne sont donc pas éligibles au régime du mécénat. La ville de Nantes recherche clairement à s allier des financements privés pour accompagner sa politique culturelle ambitieuse. «Le maire a demandé que l on insiste sur cet aspect là pour le nouveau mandat, dans le développement économique de la culture. Puisqu à la fois, il considère que la culture est un facteur d attractivité et donc du développement économique, qu elle pèse au niveau économique en termes d emplois, de dépenses induites et qu il faut dans cet esprit là renforcer, développer, augmenter les relations avec le mécénat». (Collectivité) La dynamique est pensée à long terme et à grande échelle et l on peut penser que l ensemble des pouvoirs publics et des acteurs institutionnels s intéresseront à terme à l intégration des financements privés pour la soutenir. «Nantes Métropole (...) va progressivement s atteler à ce travail d implication des entreprises dans le développement de la ville de Nantes et de nouveaux projets culturels qui vont sortir». La ville voit d ailleurs d un bon œil le développement de groupes d entreprises en mesure de financer un panel d actions de développement local. «C est l entreprise qui, dans son projet de développement propre, dans un contexte de collaboration avec d autres entreprises, (...), va inscrire le mécénat comme un des leviers de son inscription dans le territoire, de son développement économique, et pourquoi pas de l élargissement de ses champs d activités grâce à ces collaborations avec les autres». Concrètement pour l instant, la mairie de Nantes se donne pour mission d accompagner au mieux les structures culturelles afin de leur permettre de comprendre et d approcher les entreprises privées. Elle s est dotée pour cela d une chargée de mission de coordination du mécénat culturel. Un premier objectif consiste à combler le fossé d incompréhension entre le monde de l entreprise et le monde culturel et à structurer les démarches de prospection des structures culturelles. En parallèle, le Pôle atlantique du mécénat développe la notoriété du régime du mécénat auprès du public des entreprises. Ce pôle fédère la Chambre de commerce et d industrie (CCI) de Nantes Saint-Nazaire, la Fondation de France, l Ordre des experts comptables et la Direction régionale des affaires culturelles. Il agit à l échelle départementale. Fruit de la convention signée en 2005 entre l Association française des CCI et le ministère de la Culture, ce pôle nantais rassemble un réseau d entreprises, des compétences fiscales et comptables et mécénales. Il a d abord ciblé les PME en centrant son discours sur l attractivité du territoire : «On reprend toujours un élément, à savoir que tout ce qui est de l ordre de la promotion de la culture peut favoriser l attractivité du territoire». 5

8 À travers les «conseils territoriaux» qui se composent d élus, d entreprises et parfois de porteurs de projets, il contribue activement à la progression de la notoriété du mécénat : «Il y avait des maires de communes qui étaient là et qui ont découvert la poudre, ils ne se rendaient absolument pas compte que ça pouvait être un levier alors qu ils sont maires, on pourrait penser qu ils étaient au courant. (...) On a bien vu que dans leurs questions ils découvraient un monde qu ils ignoraient. Donc il y a un travail énorme!». On le verra plus tard, le milieu économique du Maine et Loire s est également mobilisé à travers sa chambre consulaire pour monter un projet de mécénat ambitieux au niveau du territoire ; hormis cet exemple, les collectivités et institutions des Pays de la Loire mobilisées en faveur du mécénat des entreprises se limitent aux collectivités territoriales de l agglomération nantaise. Cette hyper concentration métropolitaine est une caractéristique commune aux régions abordées dans cette étude. Observations sur les actions identifiées en Pays de la Loire La recherche documentaire a confirmé l existence d un mécénat local dans la région. Cependant, les Pays de la Loire démontrent un dynamisme en deçà des régions Provence-Alpes-Côte d azur et Nord-Pas de Calais, davantage comparable à la région Aquitaine. Le mécénat local d entreprise apparaît majoritairement comme le fait des grandes entreprises. Ces grandes entreprises interviennent notamment par le biais de fondations qui font l objet d une couverture médiatique importante. Elles agissent sur tous les champs d intervention (insertion, social, culture et patrimoine, environnement,...). Cependant, un nombre non négligeable de PME a également été identifié, dont certaines interviennent à travers des groupements de mécènes. Leur nombre a tendance à croître et démontre l intérêt des PME à s associer pour mener plus efficacement leur action et donner davantage de visibilité à leur intervention. Il semble, par ailleurs, qu une grande partie des actions de mécénat, en raison de leur caractère relativement modeste, échappe à la presse et ne fasse pas l objet d une stratégie de visibilité. Nos interlocuteurs rappellent sur ce point, l existence d une multitude de «petites actions mécénales» ne méritant pas, du point de vue de ceux qui les soutiennent, de faire l objet d une communication spécifique. On observe sur la région Pays de la Loire, une forte représentation des actions dans le champ culturel, qu il s agisse d événements ou manifestations, de soutien à des structures culturelles ou d actions de sauvegarde et valorisation du patrimoine. Ces actions, à l instar des précédentes régions étudiées, tendent à se concentrer sur les principales zones d activité économique, en l espèce les territoires nantais et angevin. Elles ont un impact sur le rayonnement de ces territoires, enjeu partagé par les acteurs du territoire, qu ils soient publics ou qu ils appartiennent à des réseaux économiques. L agglomération nantaise démontre un activisme important sur le sujet et le territoire angevin se singularise par des initiatives originales s appuyant sur des coopérations entre entreprises. Les départements de la Sarthe et de la Mayenne sont sous-représentés en termes d actions de mécénat identifiées. Par ailleurs, nos interlocuteurs ont fréquemment placé la Vendée comme un département porteur d une dynamique de mécénat local. Néanmoins, nous ne sommes pas parvenus à approcher des mécènes sur ce département, soit parce que leurs actions n ont pas une envergure suffisante et qu ils souhaitent communiquer à leur sujet, soit parce qu ils souhaitent volontairement maintenir la discrétion de leur intervention. 6

9 Du côté des entreprises : une pluralité d interventions locales sans approche spécifiquement territoriale La très grande majorité des actions observées au cours de cette étude en région Pays de la Loire relève de registres classiques, bien connus des experts du mécénat, et dans lesquels le territoire n est pas, en tant que tel, pris en considération. Mécénat de sympathie : le local comme une évidence Fruit d une rencontre entre un entrepreneur et un porteur de projet d intérêt général, le mécénat de sympathie se développe sans stratégie particulière, sans objectif particulier au regard de l entreprise et se concrétise souvent au hasard de rencontres. La personnalité, l histoire individuelle et le parcours professionnel de la personne de l entrepreneur (le «patron» de l entreprise) sont ici au centre du processus. «C est un coup de foudre (...) c est tout, sans aucune arrière pensée économique ou commerciale». (Entreprise). «Nous sommes tous férus d art contemporain, (...) nous avions donc envie de mener des actions de mécénat pour valoriser la création contemporaine». (Entreprise) Dans ces cas de figure, le rapport au local est essentiellement guidé par la proximité géographique du projet avec le mécène, voire à la domiciliation du chef d entreprise. Dans certains cas, son attachement affectif à sa ville et à son histoire sont déterminants. Certains impacts positifs sur l entreprise peuvent être observés a posteriori, mais ils ne font pas l objet d une recherche à dessein. «J ai l impression que ça plait aux cadres». (Entreprise) «Je vois bien qu au niveau de la mairie on commence à s intéresser à moi mais c est tout. Moi, je n attends rien de la mairie, j habite ici mais mon activité est dans un autre département alors...». (Entreprise) La proximité comme argument de communication L essentiel des opérations de mécénat observées dans le cadre de cette étude relève de stratégies d image. De grandes entreprises se sentent poussées au mécénat par l effet de concurrence vertueuse sur la responsabilité sociale des entreprises. «De toute façon, aujourd hui, une société comme la nôtre, d une telle importance, se doit d avoir une fondation. Tous nos concurrents en sont déjà dotés, certains depuis longtemps, on se devait de le faire également». (Grande entreprise française) Présentes au niveau local, elles trouvent dans des initiatives de proximité les conditions optimales de déploiement de leur stratégie d image : «Pour l image du groupe, la fondation doit être présente là où nous sommes le plus présents. À l étranger ça n aurait pas ou peu d impact en terme d image». (Grande entreprise française) Il s agit donc de toucher les publics cibles au local : clients, partenaires, éventuellement collectivités... En général, ce sont les axes posés au niveau national pour l image du groupe qui sont simplement déclinés au niveau territorial, l adaptation des actions de mécénat au contexte local ne peut donc se faire que dans ce cadre. C est seulement lorsqu elles en ont les moyens, lorsqu elles savent qu elles pourraient les déployer, que certaines entreprises expriment le souci de se 7

10 rapprocher au mieux des besoins spécifiques au territoire : «Bien sûr nous essayons de faire en sorte que le projet colle aux enjeux du territoire, c est un critère de choix, et c est notre intérêt aussi, il ne faut pas se leurrer. Mais nous n avons pas assez de connaissances et de compétences locales pour les évaluer au mieux». (Grande entreprise française) Ces entreprises pourraient à terme évoluer vers un mécénat territorial au sens où l entend la présente étude, mais elles n ont pas pour l instant mobilisé les ressources nécessaires (études, diagnostics, temps d expertise...) à son déploiement. La proximité : clé de l attachement des salariés à l entreprise Même s il n a pas été anticipé stratégiquement, l effet d une action de mécénat sur les salariés peut rapidement être observé puis entretenu. Or il s avère que l ancrage local concret d une action de mécénat facilite l implication des salariés dans cette action et favorise par là même l adhésion du salarié à l activité de l entreprise : «On a pu inviter tous nos salariés et leurs épouses pour leur offrir ce spectacle et un dîner sur place, on a invité nos clients en même temps. On a eu un retour, c est une adhésion à un projet local qui crée une cohésion avec l ensemble du personnel, ils se revoient dans d autres circonstances». (Entreprise locale de 25 salariés) Certes cette entreprise est clairement mue par le désir de participer à l animation locale via son mécénat, mais c est l enjeu de mobilisation des salariés qui, au final, justifie au mieux la pérennisation du partenariat avec une association culturelle toute proche géographiquement. Pour deux grandes multinationales actives en France et en Pays de la Loire, l attachement des salariés à l entreprise fait l objet d une stratégie construite et anticipée, massivement appuyée sur les actions de mécénat. «La fondation a une vocation première de contribution à la vie de l entreprise. Cela montre que l on n est pas qu une entreprise au sens strict du terme, mais que l on sait aussi regarder ce qui préoccupe et intéresse nos employés dans leur vie privée, le rôle qu ils souhaitent jouer dans la société qui les entoure». (Fondation de grande entreprise multinationale française) Dès lors que les salariés sont concrètement engagés dans la mise en œuvre du mécénat : identification du projet, parrainage de projets, mécénat de compétences, évaluation... la proximité des projets est un élément facilitateur, sinon impératif. «Le salarié est le porteur de projet, c est lui qui transmet le dossier, c est avec lui que je prends contact si j ai besoin de précisions. Le suivi se fait en principe un an après. On a une fiche de suivi, on passe par le salarié. On peut appeler ça un parrain actif, partie prenante». «On fait parfois un mécénat de compétences, donc nous envoyons des volontaires sur le terrain, qui ont des capacités, par exemple à mieux gérer, ou à encadrer un projet particulier en lien avec notre activité (...) Ce sont des liens de proximité». (Fondation de grande entreprise multinationale française) Alors que l image externe de l entreprise constitue un moindre souci dans ces cas de figure, la recherche d une meilleure adéquation aux besoins du territoire pourrait constituer une perspective de progression pour ces deux grandes structures. Elles pourraient s approcher à terme d un mécénat plus «territorialisé» au sens entendu dans cette étude. «Si on avait les moyens, effectivement, il y aurait peut-être besoin d un partenaire qui expertiserait les demandes, qui puisse mettre en corrélation les demandes avec les enjeux particuliers du territoire ou de la région». (Fondation de grande entreprise multinationale française) Néanmoins il ne s agit pas pour elles d un objectif premier. 8

11 Le territoire : zone de chalandise de l entreprise mécène Le mécénat local pour se rapprocher de ses cibles Les actions mécénales développées au local se retrouvent assez rapidement à la frange de la stratégie commerciale. Les opérations de mécénat créent rapidement des opportunités de rencontres, de remerciements, de gratifications d une cible : «Quand on m a dit que ça pouvait être du mécénat avec 60% défiscalisé alors là je me suis dit bingo. Ça fait quand même une petite propagande sympa dans le coin». (Entreprise dont le siège est parisien) «Au vernissage il y a des chefs d entreprises, des cadres, des élus etc. Ça permet de se faire connaitre localement aussi, c est intéressant». (Entreprise dont le siège est parisien) Le rapport au local de ce type de mécénat est donc guidé par la zone de chalandise de l entreprise : «Nous, c est sur Angers-Cholet pour que nos clients nous reconnaissent (...) nous c est notre zone de chalandise». (Entreprise) La zone de chalandise peut d ailleurs inclure les acteurs locaux de l intérêt général que sont les collectivités locales : «Cette action (...) c est aussi montrer à nos clients qu on s occupe du territoire (...) également en tant que partenaire pour le rayonnement de leur territoire. (...) Je pense qu il y a vraiment la volonté d exprimer une responsabilité sociale aux yeux de la collectivité (territoriale)». (Entreprise locale) «Quand les collectivités, les universités auront besoin de nos services, ils nous consulteront car ils nous connaitront comme entreprise locale». (Entreprise locale) Ainsi, pour les deux entreprises citées ci-dessus, la prise en compte des défis territoriaux à travers le soutien à un festival est la conséquence d un rapprochement intéressé avec les élus et les pouvoirs publics. Le mécénat local au service d une stratégie de «réseautage» commercial Pour certains groupes, la stratégie d image pourra s appuyer sur la construction d un réseau de proximité. Bâtie et conçue au niveau du siège national, une telle stratégie va entraîner les acteurs locaux dans une implication territoriale parfois nettement engageante et déployée à plusieurs niveaux : elle vise la création d un lien fort entre l entreprise, ses représentants et le tissu local. «Il faut que ce projet puisse à un moment donné permettre à un directeur de magasin de rayonner davantage sur son environnement. C est ça le rayonnement d un directeur de magasin, c est comment il exerce sa responsabilité sociale. Donc il y a plusieurs façons de le faire, et dans le cadre de sa responsabilité sociale, il a un moyen et un outil :c est son engagement local grâce à l intervention de la fondation». (Grande entreprise française) «Ce que nous avons construit dans cette commune c est une relation entre un directeur de magasin (...), un maire et puis des acteurs associatifs qui tous au sein d un même quartier ont constaté une évolution un peu dramatique des situations des familles et des jeunes (...) en ayant la volonté de mettre autour de la table acteurs associatifs, acteurs privés et acteurs de la collectivité locale. Tout cela s est traduit par la construction du centre social». (Fondation d une grande entreprise) «On intervient pour donner des moyens à des associations mais on intervient aussi pour renforcer le lien social. Et quand je dis lien social c est de renforcer le dialogue entre le directeur du magasin et son environnement». (Grande entreprise française) Si l exemple cité ci-dessus semble s inscrire dans une démarche territoriale, c est dans une perspective résolument commerciale, le directeur étant bien redéfini comme le directeur d une entreprise à visée commerciale. 9

12 Des mécènes pour le territoire Dans les exemples qui vont suivre, à travers lesquels la notion de territoire émerge clairement, il faut noter que celle-ci recouvre des réalités géographiques très variées. Pour être plus précis, le territoire n est pas à priori géographiquement défini par les entreprises. C est à travers l expérience qui leur aura été proposée de vivre, à travers une opération de mécénat donnée, qu une entreprise expérimente puis se représente une dimension du territoire dont elle souhaitera par la suite s occuper. Du tout-proche comme le quartier, au plus étendu comme la commune jusqu au département - rarement la région - toutes les dimensions ont été rencontrées dans l étude. S associer au rayonnement de sa région Effet sans doute imputable à l activisme de la collectivité nantaise relevé plus haut, pas moins de six clubs de sponsors qui soutiennent des Sociétés d économie mixte œuvrant dans le champ culturel, événementiel ou patrimonial autour de la métropole nantaise, ont été identifiés : le Club d entreprises de la Folle journée de Nantes ; le Club des machines de l île ; le Club entreprises Château des Ducs de Bretagne ; le Club d entreprises des amis du musée des Beaux-Arts de Nantes ; le Club entreprises CCI Estuaire ; le Club de l Orchestre national des Pays de la Loire. Certes ils fondent leur succès sur les contreparties offertes aux entreprises en termes de communication : «Il ne faut pas se leurrer, regardez les entreprises qui sont adhérentes au club, presque toutes ont un intérêt à montrer leur engagement pour le territoire. Les collectivités sont leurs clients, c est une histoire de business et de positionnement aussi». (Responsable de SEM) Elles n en sont pas moins consciemment impliquées par là en faveur de leur territoire. D une part, la dynamique culturelle de la métropole nantaise développe une réelle confiance et une fierté d appartenance. Sans que les personnes interrogées ne l expriment explicitement, il ressort de l analyse des interviews que les politiques de mécénat constituent une façon de participer de cette dynamique, d «en être». D autre part, soutenir cette dynamique locale consiste aussi à s assurer de la pérennité d un phénomène dont l entreprise bénéficie indirectement sur le plan économique. Il faut noter tout de même que le secteur d intervention peut jouer dans le degré de prise en compte de l enjeu local. Il n est en effet pas surprenant qu une société d aménagement territorial soit préoccupée de la santé de territoires dont elle s est chargée, et qu elle souhaite pour cela aider un important festival qui en assure l animation et le rayonnement : «Pour nous c est un concept, notre engagement de mécénat est orienté pour une valorisation harmonieuse et durable des territoires. Si on a participé à cette manifestation c est parce que c est un projet culturel d envergure du territoire local, c est une valorisation du milieu. La reconnaissance et la connaissance de cette zone c était très important pour nous. Déjà car cela fait des dizaines d années que l on travaille pour la conservation du territoire sur la qualité des eaux etc., on y travaille très régulièrement». (Entreprise) Certes l activité de cette entreprise la prédispose à s intéresser à certains territoires. Pour autant, elle présente une forme assez aboutie d engagement qui mêle intelligemment un souci réel de la santé du territoire (ici, un micro territoire) à une stratégie de communication et de réseautage. En effet, la motivation liée à son identification par des clients potentiels apparaissait également importante dans le soutien au festival dont elle parle. 10

13 Le territoire, souci du mécène Dans le Maine et Loire, d autres actions visant la valorisation et la promotion du territoire ont été identifiées au cours de l étude. Dans ces cas là, l entreprise guide son action de mécénat à travers sa volonté affirmée de répondre aux problématiques sociales, économiques ou culturelles en local. Les actions de mécénat peuvent couvrir un large éventail de champs d intervention : la solidarité, le sport, le patrimoine, la culture, la science, l environnement. Le constat d un déficit de notoriété du Maine et Loire est effectué par les acteurs du département, notamment au regard du bassin nantais. Dans ce contexte, ces actions s apparentent à un engagement de proximité des entreprises en réponse aux enjeux de développement d un territoire... En Anjou, deux PME locales impliquées dans un mécénat de type territorial ont été identifiées. Toutes deux appartiennent à des secteurs d activité traditionnels du département, ce qui explique sans doute pour partie leur attachement à la valorisation du territoire de proximité. Attachement au territoire et intention de contribuer à son rayonnement et son développement motivent leurs politiques de mécénat : «Je considère le mécénat comme une forme de redistribution des impôts. Pour moi c était une manière de rediriger l impôt et de laisser l impôt dans le Maine et Loire avec en plus, la cerise sur le gâteau, de pouvoir choisir les projets». «À partir du moment où je suis dans le Maine et Loire, je ne veux pas trop financer ailleurs non plus. Il faut que ça participe au rayonnement du Maine et Loire d une manière ou d une autre». «C est plus une volonté d aider les partenaires locaux et le territoire, de garder l impôt vers chez nous et de savoir où il va». «Ça (le musée) permet à notre commune d être connue à l extérieur, et économiquement vous avez aussi des commerces qui vont en bénéficier. Ça fait partie du territoire, on y est attaché sentimentalement et puis il y a aussi un point de vue économique». «Une région qui s appauvrit culturellement, je reste convaincu qu elle s appauvrit aussi sur le bassin d emploi». Dans le Maine et Loire, sous l impulsion de la Chambre de commerce, une initiative exemplaire de mécénat territorial semble montrer la voie... Suite à la signature de la convention entre le ministère de la Culture et l Association des chambres françaises de commerce et d industrie, la CCI du Maine et Loire a fait preuve d une grande réactivité. Elle a désigné un élu référent sur le mécénat et un correspondant salarié pour travailler sur la thématique du mécénat local. Après réflexion, l idée d une fondation regroupant plusieurs entreprises du territoire mainélien s est avérée être la plus pertinente : «On a voulu créer un nouveau type de fondation : une fondation d entreprises au pluriel». «Nous voulions porter une action collective et (...) pouvoir aller sur tous les champs éligibles au mécénat : sport, solidarité, environnement par exemple. La fondation nous a tout de suite parue intéressante parce que, même si c est assez rigide, le gros avantage c est que les entreprises qui intégraient la fondation s engageaient pour 5 ans». L objectif de cette fondation est la promotion et la valorisation du territoire en soutenant des projets d intérêt général localisés sur celui-ci. Cet objectif est illustré par le slogan de la fondation : «irriguer notre territoire». «C est une fondation territoriale, puisqu on est porté par la CCI Maine et Loire. On a un champ qui est limité au département. Le but c est aussi l attractivité du territoire. Donc il faut que les actions que l on porte (...) fassent parler du territoire et qu elles soient originales ou/et innovantes». (Entreprise membre de la fondation) Le projet attire pour beaucoup des entreprises familiales locales, fortement attachées économiquement et par tradition à la qualité de leur environnement de proximité. La fondation soutient des actions de nature et d envergure très diverses dans le cadre de sa mission de valorisation locale. Celles-ci auront parfois une finalité sociale en direction d une association de quartier pour rénover des cages d escaliers en collaboration avec un artiste peintre, parfois une vocation patrimoniale avec le financement de la passerelle d un château, ou encore culturelle avec le soutien à un festival de cinéma. «Il y a déjà les actions vraiment philanthropiques qui sont vraiment des actions très locales dans les petites actions à euros. Et il y a de gros projets comme le festival des 60 ans du cinéma de Jeanne Moreau. Parce qu au niveau de la fondation, pour qu elle ait une réelle existence et qu on puisse 11

14 parler du mécénat, il faut aussi qu on se porte sur des actions visibles de l extérieur». Cette fondation a pour principal critère d action le souhait de coller au plus près des besoins spécifiques au territoire. Si elle ne mène pas d expertise territoriale avant de lancer un programme de financement, elle s est donné les moyens de recevoir une photographie plus complète des activités menées sur le territoire, à travers la procédure d appel à projet. Mue par un souci de dynamisation économique et d attractivité de sa région, la fondation s est intéressée au potentiel que porte la création artistique à travers son programme de bourse biennale Art, innovation et économie en Anjou. «Les actions retenues sont toutes associées à ce que certains auteurs nomment aujourd hui l économie créative, à savoir l atout économique que représentent les activités créatives au sens large». Mais la fondation a également pour objectif la promotion du mécénat auprès des PME du Maine et Loire. Elle conjugue donc deux dynamiques : une dynamique plus portée par l institution qui l a initiée, celle de sensibilisation au mécénat au local, et une dynamique de mécène. «On a organisé le 21 novembre dernier les premières rencontres du mécénat entreprises en Maine et Loire, et en pleine période de crise on a réuni 250 personnes pour parler de mécénat». L originalité de cette initiative produit un effet d entraînement et intéresse des acteurs publics et des chambres consulaires au-delà des frontières du Maine et Loire. Dans le Maine et Loire, elle a insufflé la création du Club de mécènes de l Abbaye de Fontevraut, propriété de l Etat. Pour ce club il s agit de fédérer des entreprises locales autour d une volonté commune d animation culturelle du monument. L ancrage local et le rayonnement culturel du territoire sont ici déterminants. Ils constituent également un levier d animation du tissu économique local à partir d un objet culturel qui rassemble les entreprises. «C est plus un enjeu d animation locale des entreprises qu un enjeu financier. Il y a plusieurs entreprises qui ont été très sensibles au fait que l on peut rencontrer d autres chefs d entreprises que l on ne connaît pas, qui ne sont pas de notre secteur d activité dans un espace convivial». La collégiale Saint-Martin, propriété du Conseil général et une commune du département souhaitant rénover son patrimoine ont également suscité avec succès des rassemblements d entreprises autour de leurs projets. Les entreprises «ont tout de suite compris l intérêt que le projet pouvait avoir pour le développement du territoire»... 12

15 Conclusion Faut-il qu une région se mobilise sur son image pour qu elle parvienne à fédérer des entreprises autour de ses problématiques? C est ce que l on est tenté de conclure dans le cas de la région Pays de la Loire, à la lecture des exemples mainélien et nantais. Alors qu ailleurs, un mécénat local se développe selon les modalités et les motivations traditionnelles d un mécénat (image, réseau, mobilisation des salariés, relations privilégiées avec des clientèles), quelque chose d autre se passe autour de la métropole nantaise et dans le Maine et Loire : les entreprises s associent à un enjeu plus global d attractivité de leur territoire. Certes, dans le cas de Nantes elles le font majoritairement sous le régime du sponsoring, ce qui pourrait suffire à expliquer leur engouement. Pour autant, en faisant cela, elles s associent à un enjeu collectif fort, porté par une politique locale dynamique, et associent leurs énergies au rayonnement local. Dans le Maine et Loire, alors que des initiatives très symptomatiques ont été identifiées, la CCI est parvenue à susciter des mouvements collectifs en faveur du rayonnement et de la «santé» du territoire. Il s agit là d une forme plutôt nouvelle, collective, dont la pérennité et l évolution feront l objet de la vigilance de notre Observatoire. 13

16 Fondation de France Depuis 1969, la Fondation de France soutient des projets concrets et innovants qui répondent aux besoins des personnes face aux problèmes posés par l évolution rapide de la société. Elle agit dans trois domaines : l aide aux personnes vulnérables, le développement de la connaissance et l environnement. Elle favorise également le développement de la philanthropie. Elle aide les donateurs à choisir les meilleurs projets, conseille les fondateurs sur leur champ d intervention et sur le cadre juridique et fiscal le plus approprié. Indépendante et privée, la Fondation de France ne reçoit aucune subvention et ne peut agir que grâce à la générosité des donateurs. Elle est présente dans les territoires français à travers sept délégations régionales. Observatoire de la Fondation de France La Fondation de France a créé un Observatoire en 1997 afin d organiser une veille sur l expression et l évolution de la philanthropie en France. L Observatoire s adresse aux acteurs, mécènes, chercheurs, médias, et plus généralement à toute personne sensibilisée par le secteur à but non lucratif. Conduire des études sur le profil des donateurs, sur le mécénat et le comportement responsable des entreprises, ou encore sur le poids économique des fondations françaises et la nature de leurs fondateurs, permet de mieux comprendre ces différentes formes d engagement en faveur de l intérêt général pour mieux répondre aux attentes des nombreuses volontés qui animent et font vivre au quotidien la générosité privée. L Observatoire dispose d une rubrique active sur le site internet de la Fondation de France où la plupart de ses études sont librement téléchargeables. ISBN Mai avenue Hoche Paris

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault Préfecture de la région LR Direction Régionale des Affaires Culturelles Chambre de Commerce et d Industrie de Montpellier Chambre départementale des notaires de l Hérault Convention commune pour le développement

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir La Silver Valley et sa méthode d évaluation de l innovation Présenté par Benjamin Zimmer Avant propos : Silver Valley est un écosystème propice

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

Le mécénat d entreprise

Le mécénat d entreprise Le mécénat d entreprise Ubiqus Paris, le 1 er octobre ] Sommaire Ouverture... 3 Georges CHABIN, Directeur de la communication... Qu est-ce que le mécénat?... 3 Maxine HEBERT, Responsable du Mécénat, société

Plus en détail

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour

Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour 47 Les comités USEP et HANDISPORT de Lot et Garonne s associent pour SOMMAIRE INTRODUCTION L Enfant, le Sport et le Handicap 1 HANDISPORT et USEP : Qui sommes-nous? PRESENTATION 2 HISTORIQUE 3 HANDISPORT

Plus en détail

La Sauvegarde de l Art Français, premier mécène des églises et chapelles de France

La Sauvegarde de l Art Français, premier mécène des églises et chapelles de France DOSSIER DE PRESSE ET D INFORMATION 2015 La Sauvegarde de l Art Français, premier mécène des églises et chapelles de France Acteur de premier ordre, la Sauvegarde de l Art Français œuvre depuis plus de

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

Sponsoring et mécénat

Sponsoring et mécénat Sponsoring et mécénat Sponsoring : association à un événement (retomber commercial) Mécénat : aide (mais pas forcement de retomber médiatique, publique restreint ) Introduction : Il existe un démarche

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Les objectifs du bilan de compétences.

Les objectifs du bilan de compétences. Les objectifs du bilan de compétences. Qu est ce qu un bilan de compétences? Pourquoi faire un bilan de compétences? Comment se déroule un bilan de compétences? Quelle est la méthodologie utilisée? Le

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 7 400 emplois dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 350 M * d achats confiés aux entreprises

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE La mobilité sociale est notre priorité FONDATION CRÉÉE EN 2002, SOUS L ÉGIDE DE LA FONDATION DE FRANCE Grégoire Maisonneuve La Fondation Transdev apporte un soutien financier

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 Maîtriser les bases de la gestion associative est essentiel pour tous les dirigeants bénévoles

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR)

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) Notre démarche ISR La gestion dite de "stock-picking" de Financière de l Echiquier est une gestion qui s appuie avant tout sur la connaissance approfondie

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA POSTE Société Anonyme au capital de 3.400.000.000 euros, dont le siège social est situé 44 Boulevard de Vaugirard 75757 PARIS cedex 15, immatriculée au RCS Paris

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté Note d information sur un appel à projets en cours de préparation «(r)évolutions des pratiques des associations environnementales pour accompagner l

Plus en détail

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Mars 2016 15 place de la République 75003 Paris EDITO 01 Chaque année depuis quatre ans, Ashoka publie le Baromètre de l Entrepreneuriat Social en collaboration

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE Août 2003 80, rue Paradis 13006 Marseille 04 91 33 39 86 : 04 91 54 15 09 v.c.m@wanadoo.fr CONTEXTE DU DEBAT En premier lieu, il faut procéder à un certain nombres de rappels

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients Un trait d union Cabinet de conseil en management et ressources humaines, PRANA aide les organisations à faire de la relation de travail et des relations au travail une source d énergie et de création

Plus en détail

Recherche de financements publics

Recherche de financements publics Recherche de financements publics Sommaire Des experts au service des entreprises Les associés...3 Primo Finance : spécialisée dans la recherche de subventions...4 Un service innovant au coeur des préoccupations

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale?

Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale? Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale? Atelier n 2 du 01 Juillet 2011 Les entreprises au cœur de la GPEC T Expérimentation MODEL 74 (bassin d Annecy) Extraits du bilan en cours Chantal

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

OUTIL N 1 / GRILLE DE DIAGNOSTIC

OUTIL N 1 / GRILLE DE DIAGNOSTIC COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE ET ACCÈS AUX DROITS OUTIL N 1 / GRILLE DE DIAGNOSTIC Evaluer la prise en compte des droits, de la gouvernance démocratique et de l État de droit dans un projet de coopération

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA La Mini-entreprise : quel intérêt pour les jeunes? Les principes du programme pour le mini-entrepreneur: Lui faire découvrir

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international / SEPTEMBRE 2015 Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international ENSEMBLE A L INTERNATIONAL Les industries agroalimentaires exportent 43,4 Milliards d euros soit 27% du chiffre

Plus en détail

Les Français, leurs élus et le développement durable.

Les Français, leurs élus et le développement durable. SYNTHÈSE DE L ÉTUDE Les Français, leurs élus et le développement durable. Premier Baromètre Auxilia, réalisé en partenariat avec OpinionWay Réalisé fin octobre 2013, ce baromètre portant sur les Français,

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Ensemble, développons les énergies de nos territoires Xavier Ursat directeur délégué de la division production ingénierie

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

Mécénat culturel. Signature d'une convention entre. l État et le Groupement des Chambres de Commerce et d'industrie Nantes-Saint-Nazaire

Mécénat culturel. Signature d'une convention entre. l État et le Groupement des Chambres de Commerce et d'industrie Nantes-Saint-Nazaire Ministère de la Culture et de la Communication Direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire 1, rue Stanislas Baudry BP 63518 44035 Nantes cedex 1 Centre des Salorges - 16, quai Ernest

Plus en détail

Les financements privés : les tendances, les chiffres clés et le cadre juridique

Les financements privés : les tendances, les chiffres clés et le cadre juridique Les financements privés : les tendances, les chiffres clés et le cadre juridique 2 LES FINANCEMENTS PRIVES Le contexte des financements privés : tendances et chiffres clés Le cadre juridique : quelles

Plus en détail

RENAUD DESAUTELS DRAPEAU FORTIN ca. Compétences. Synergie. Bénéfices.

RENAUD DESAUTELS DRAPEAU FORTIN ca. Compétences. Synergie. Bénéfices. RENAUD DESAUTELS DRAPEAU FORTIN ca Compétences. Synergie. Bénéfices. GROUPE SERVICAS 2 Compétences. Le Groupe Servicas a été fondé en 1992. Depuis sa création, le Groupe a toujours revêtu une importance

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail