«Les Relations Publiques»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Les Relations Publiques»"

Transcription

1 46 ème session de formation Club de presse Ooredoo «Les Relations Publiques» 27 mars 2014 Présentée par M hamed BITOURI Docteur en psychologie Expert international 1

2 Les relations publiques (une fonction de gestion de la communication) :C est une morale de comportement, une stratégie et une technique de communication, en vue d établir des relations confiantes fondées sur la connaissance et la compréhension réciproque. C est une stratégie de confiance et non une publicité. Une stratégie de désir et non d une propagande. Relations publiques et communication Communication institutionnelle : Ce ne sont pas uniquement des occasions agréables de rencontrer des personnes dans des festivités et manifestations. C est surtout de faire connaître et de faire comprendre l action de l institution pour la faire admettre à L ESPRIT et non à LA LETTRE, ceci pour susciter des relations favorables. Les relations publiques constituent l ensemble des actions (ou moyens) destinées à créer des relations privilégiées avec les différents publics de l institution afin qu ils aient et qu ils transmettent une image positive de celle-ci. Elles sont aussi le faire valoir d autres actions, le complément des relations presse. A qui s adressent les relations publiques? Les relations publiques s adressent directement à des cibles identifiées, d une manière personnalisée, à la différence des relations presse qui diffusent des messages sur des grandes catégories de publics par l intermédiaire des journalistes libres de traiter ces messages comme ils l entendent. Les relations publiques permettent de toucher pratiquement toutes les cibles, en interne ou en externe, à partir du moment ou on les a répertoriées. Une opération de relations publiques, bien menée, peut avoir des résultats très conséquents. 2

3 Intérêt des relations publiques : Ce sont un outil privilégié de la communication institutionnelle et qui délivrent au cours des actions réalisées des messages informatifs. Elles contribuent à développer l image de marque ainsi que la notoriété de l institution. Les relations publiques en direction des publics proches : Les collaborateurs de l institution : ils sont informés de la vie de l institution Les fournisseurs : ils ont besoin d être sécurisés car ils constituent des partenaires pour l institution Les élus locaux ou régionaux : ils sont informés de la vie de l institution par l intermédiaire d invitations spécifiques (événements religieux, fêtes nationales, soirées artistiques, manifestations Sportives militaires ) Les relations publiques en direction des publics éloignés : Le grand public les citoyens et ce par des petites opérations ciblées. Le milieu de l enseignement : c est le vivier pour les futures recrues et potentiels collaborateurs Les pouvoirs publics : même approche que vers les élus locaux, à la différence qu il faut choisir des statuts plus élevés (ministre, sénateur, député ). Les inviter en permanence à tous les événements organisés par l institution. 3

4 Quelques règles d or en relations publiques Les relations publiques pour : Etablir une relation directe et personnalisée ; Dialoguer, échanger, expliquer ; Faire comprendre les orientations et les choix de l institution ; Faire adhérer et participer les publics à la vie de l institution ; Montrer les réalisations, mettre en relief un évènement ou une activité concernant l institution. Comment appliquer ces règles d or? Exploiter la réalité : Les relations publiques mettent les publics en contact direct avec l institution. Tout décalage entre le discours et la réalité peut donc être constate immédiatement : cibler, personnaliser. Choisir l opération de relations publiques à mener en fonction du problème posé et des attentes des publics avec qui l on souhaite communiquer : il s agit de faire adhérer en respectant la personnalité et les opinions des interlocuteurs. Rebondir avec cohérence et synergie : les relations publiques sont des actions tactiques, continues et permanentes. Entretenir des relations : La confiance ne s établit pas sur une seule rencontre; multiplier les occasions pour créer et entretenir les liens. Intégrer les collaborateurs de l institution; ils sont les plus évidents de toute opération de relations publiques. 4

5 Mesurer l efficacité : Les relations publiques sont des opérations de type qualitatif ; il s agit donc de mesurer la satisfaction et l impact sur l image de l institution Quelques règles d or en relation avec la presse La presse est une cible qui joue un rôle déterminant sur l opinion : Faire l actualité Être dans l actualité C est a l institution C est créer l événement Alimenter une actualité qui concerne Développer une relation constante Faire vivre l institution aux journalistes : aucune pression ne peut être exercée sur un journaliste Les journalistes ne reproduisent jamais une information : Ils la mettent en perspective, la critiquent, la font monter en puissance, cela peut être favorable ou défavorable. 5

6 Les moyens et outils des relations publiques : Le sponsoring : est un vecteur publicitaire par lequel une organisation (institution ou entreprise) apporte son concours financier à une personne physique ou morale, en contrepartie que cette dernière lui assure une certaine publicité (institutionnelle ou de produit) Le mécénat (Existe depuis l antiquité) : c est la mobilisation des ressources par une institution, ou un individu, au service de causes d intérêt général, ou encore comme un soutien libre et «GRATUIT», (sans intérêt financier), apportées aux activités créatives de l esprit, à la culture.sa finalité première est de bénéficier d un impact favorable pour l image de l institution. Le parrainage : comme condition à la pratique, pour une meilleure efficacité, doit être intégré dans un axe de communication institutionnelle globale et nécessite des études préalables. Cela demande une adhésion du personnel en lui expliquant le pourquoi, les résultats attendus et le comment de toute action de parrainage. Méthodologie conseillée pour le parrainage : S assurer de l intérêt pour le parrainage. Sélectionner les cibles de publics concernées. Impliquer le personnel dans la préparation de l action. Informer régulièrement sur l évolution de l action. Faire un bilan annuel. Le lobbying : C est faire connaître ses objectifs, ses besoins, ses préoccupations aux décideurs publics afin qu ils les intègrent dans les projets législatifs. Maîtriser les circuits décisionnels Cibler le bon interlocuteur 6

7 Faire coïncider les intérêts Savoir rallier d autres professionnels Se rappeler que les représentants publics sont des élus soucieux de leur réélection et donc soucieux de se faire apprécier de leurs électeurs. Le club presse : Association regroupant les représentants d une institution et des professionnels du journalisme de toutes les medias ( presse écrite, radio, télévision ) ayant pour objet de relier l institution au grand public. Les journalistes ou professionnels de la presse constituent un vecteur de développement d image. Il est créé par un statut et fonctionne avec un règlement intérieur. 7

Chap 20 : Les stratégies de communication

Chap 20 : Les stratégies de communication Chap 20 : Les stratégies de communication I. Les bases de la communication A. Les objectifs de la communication B. Les conditions de validité des objectifs Pour être valides, les objectifs de communication

Plus en détail

Les expressions de la communication en entreprise

Les expressions de la communication en entreprise Les expressions de la communication en entreprise COMS 3003Y(5) Communication Strategies and Applications for Businesses 17 mars 2008 Des outils structurants H Il existe plusieurs outils à privilégier

Plus en détail

Politique de communication citoyenne

Politique de communication citoyenne Politique de communication citoyenne Service des relations avec le milieu Décembre 2011 Table des matières Préambule... 3 Définitions... 3 1. Raisons d être de la politique... 4 2. Définition de la communication

Plus en détail

EXPOSE EN MARKETING EVENEMENTIEL THEME : LE SPONSORING

EXPOSE EN MARKETING EVENEMENTIEL THEME : LE SPONSORING UNIVERSITE FRANCAISE D ABIDJAN MASTER EN MARKETING &COMMERCE EXPOSE EN MARKETING EVENEMENTIEL THEME : LE SPONSORING EXPOSANTS : - Mlle TCHIEUBOU WELADJI JEANNE IRNE - Mlle BERTE KATIE Exposé sur le sponsoring

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2)

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) BTS COMMUNICATION Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) Fonction Le titulaire du BTS Communication conçoit et met en œuvre des opérations de communication, qui peuvent revêtir une forme publicitaire, événementielle,

Plus en détail

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Publicité Une formation aux couleurs de la HELHa L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant en lui permettant, d une part,

Plus en détail

La communication interne des entreprises

La communication interne des entreprises Nicole d Almeida Thierry Libaert La communication interne des entreprises 7 e édition Dunod, 2014 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-071106-2 Sommaire Avant- propos 5 Chapitre

Plus en détail

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations La Communication Définition & acteurs Communication institutionnelle Communication des associations Définition La communication est une action verbale ou non verbale par laquelle deux ou plusieurs personnes

Plus en détail

L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF. dans les AFFAIRES

L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF. dans les AFFAIRES L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF dans les AFFAIRES AVANT-PROPOS Ce document présente les règles éthiques de GSF. Celles-ci sont destinées à servir de ligne de conduite claire et sécurisante à tous les salariés

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320 Groupe ISEE 1 CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP SOUS LE N 320

Plus en détail

LA COMMUNICATION PARLEMENTAIRE

LA COMMUNICATION PARLEMENTAIRE LA COMMUNICATION PARLEMENTAIRE Objectifs et Enjeux stratégiques LES FONDAMENTAUX DE LA COMMUNICATION PARLEMENTAIRE Exister en tant qu'institution, faire, faire savoir 2 C est l ensemble des actions menées

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES Mme. Zineb El Hammoumi SOMMAIRE Relations publiques / Relations presse Définition, objectifs, cibles Moyens des Relations Publiques:

Plus en détail

La gestion de l image dans les médias

La gestion de l image dans les médias Une présentation de: La gestion de l image dans les médias ISABELLE PERRAS, vice-présidente et directrice générale chez Citoyen Optimum ÊTRE VISIBLE UN AVANTAGE COMPÉTITIF ET CONCURRENTIEL 3 CE QUE LES

Plus en détail

notre agence TOUT OUTIL DE COMMUNICATION DOIT ÊTRE PENSÉ EN AMONT ET ADAPTÉ À DES BESOINS PRÉCIS.

notre agence TOUT OUTIL DE COMMUNICATION DOIT ÊTRE PENSÉ EN AMONT ET ADAPTÉ À DES BESOINS PRÉCIS. agencerkdz.com C O M M U N I C A T ICONSEIL,STRATÉGIE O N & É V É N E M E N TCOMMUNICATION I E L & ÉVÉNEMENTIEL TEL.: 021 63 0412-02163 03 97-021 63 21 94 - FAX: 02163 11 17 E-mail: info@agencerkdz.com

Plus en détail

Quels financements privés pour mon association?

Quels financements privés pour mon association? Quels financements privés pour mon association? Romain Bazin Pôle d Economie Solidaire Isabelle Boucher-Doigneau DRAC Bourgogne Virginie Taupenot - Co-Alliance 2 Quels financements privés pour mon association?

Plus en détail

http://www.animetcom.fr/

http://www.animetcom.fr/ http://www.animetcom.fr/ NOS DOMAINES DE FORMATION Education Populaire Sports Loisirs... 3 Petite Enfance Enfance Adolescence... 4 Social et Médico-Social... 5 Commercial et Centre de Profits... 6 Communication

Plus en détail

PLAN D ACTION COMMUNICATIONNEL 2013-2014. Réseau des ARRÊTS gourmands de la Chaudière-Appalaches (RAG)

PLAN D ACTION COMMUNICATIONNEL 2013-2014. Réseau des ARRÊTS gourmands de la Chaudière-Appalaches (RAG) PLAN D ACTION COMMUNICATIONNEL 2013-2014 Réseau des ARRÊTS gourmands de la Chaudière-Appalaches (RAG) COMPOSANTE 1 : COMMUNICATION INTERNE - Éduquer, mobiliser & réseauter Objectif 1.1 : Favoriser la communication

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

Candidature TSMS 2010 Meilleur sponsor de l année

Candidature TSMS 2010 Meilleur sponsor de l année Candidature TSMS 2010 Meilleur sponsor de l année 1er partenaire du sport français TITRE DE LA PRÉSENTATION, AUTRE INFORMATION (DIRECTION, SERVICE,...) jj mmmm aaaa 2 Une stratégie, Reflet de la «culture»

Plus en détail

LA COMMUNICATION PAR L ÉVÉNEMENT LES RELATIONS PUBLIQUES SRC 1 2012

LA COMMUNICATION PAR L ÉVÉNEMENT LES RELATIONS PUBLIQUES SRC 1 2012 LA COMMUNICATION PAR L ÉVÉNEMENT LES RELATIONS PUBLIQUES SRC 1 2012 La communication par l événement C est une appellation générique donnée au parrainage (sponsoring), au mécénat et à toute technique reposant

Plus en détail

D o s s i e r d e p a r t e n a r i a t N a t h a l i e H É N A U L T 0 6 8 0 2 6 4 5 2 2

D o s s i e r d e p a r t e n a r i a t N a t h a l i e H É N A U L T 0 6 8 0 2 6 4 5 2 2 D o s s i e r d e p a r t e n a r i a t www.toursvolleyball.com LE TOURS VOLLEY BALL, UN CLUB ATTRACTIF Club fondé en 1987 8 victoires en Coupe de France 2003, 2005, 2006, 2009, 2010, 2011, 2013 et 5 titres

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

Projet associatif. du CPIE Brenne - Pays d Azay 2013-2016

Projet associatif. du CPIE Brenne - Pays d Azay 2013-2016 1 Projet associatif du CPIE Brenne - Pays d Azay 2013-2016 Sommaire 1. CONTEXTE 3 2 Pourquoi un projet associatif? Les orientations et les valeurs partagées par les CPIE 4 4 2. NOTRE POSITIONNEMENT 5 Nos

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE

PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (OAPI) AFRICAN INTELLECTUAL PROPERTY ORGANIZATION (OAPI) Yaoundé, du 11 au 13 Septembre 2012 TERMES DE REFERENCE PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE

Plus en détail

Pas à pas. partenariat. Sommaire. vers le. Le mécénat... Fiche 1 Le sponsoring... Fiche 2 Les outils... Fiche 3 Les démarches...

Pas à pas. partenariat. Sommaire. vers le. Le mécénat... Fiche 1 Le sponsoring... Fiche 2 Les outils... Fiche 3 Les démarches... Pas à pas vers le partenariat Sommaire Le mécénat... Fiche 1 Le sponsoring... Fiche 2 Les outils... Fiche 3 Les démarches... Fiche 4 Aide méthodologique Check list... Fiche 5 Les étapes... Fiche 6 La fiche

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

Nos4engagements auprès de l Enseignement. Catholique. Restauration Enseignement

Nos4engagements auprès de l Enseignement. Catholique. Restauration Enseignement Nos4engagements auprès de l Enseignement Catholique Restauration Enseignement Nos engagements pour mieux vous servir Chaque jour, Elior Restauration Enseignement renouvelle son exigence d offrir à ses

Plus en détail

Fondation Dexia France

Fondation Dexia France Fondation Dexia France Solidarité, citoyenneté et culture pour tous La Fondation Dexia France a été créée en 1993 et est placée sous l égide de la Fondation de France. Aux côtés des collectivités locales

Plus en détail

DEVENEZ MEMBRE DU CLUB MONS 2015 ENTREPRISES

DEVENEZ MEMBRE DU CLUB MONS 2015 ENTREPRISES DEVENEZ MEMBRE DU CLUB MONS 2015 ENTREPRISES UN LABEL CONTRIBUANT À LA VALORISATION DE VOTRE ENTREPRISE! ENGAGEZ-VOUS POUR L AVENIR DE TOUTE UNE RÉGION! J ai accepté de prendre la Présidence de l asbl

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

Trousse Communication, sensibilisation et formation

Trousse Communication, sensibilisation et formation Trousse Communication, sensibilisation et formation Résumé de l outil : Ensemble de fiches pratiques sur la communication en développement durable, l efficience et la pérennité d un comité de développement

Plus en détail

CHARTE DE PARRAINAGE

CHARTE DE PARRAINAGE Centre Nucléaire de Production d Electricité de Belleville Octobre 2015 ANNEE 2015 CHARTE DE PARRAINAGE Pour un développement durable qui concilie respect de l environnement, développement économique et

Plus en détail

Relations publiques, Relations presse

Relations publiques, Relations presse Relations publiques, Relations presse Objectifs du cours Comprendre ce que sont ces différents moyens, Identifier l intérêt de ces techniques dans le mix de communication, Connaitre les techniques et les

Plus en détail

stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA

stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA V Stratégie RTS 2013-2014 ous trouverez dans ce document un résumé de la stratégie RTS pour 2013-2014. Les principaux objectifs qui y figurent seront

Plus en détail

interieur caravane 3.pdf 1 24/09/2014 11:52:19

interieur caravane 3.pdf 1 24/09/2014 11:52:19 interieur caravane 3.pdf 1 24/09/2014 11:52:19 Itinéraire Itinéraire du du 04 au 06 octobre 2014 du 08 au 10 octobre 2014 du 04 au 06 octobre 2014 du 15 au 16 octobre 2014 du 18 au 20 octobre 2014 du

Plus en détail

Université Normande du Numérique

Université Normande du Numérique Université Normande du Numérique 15 et 16 avril 2014, Caen Le Club TIC de Normandie invite ses partenaires institutionnels, associatifs, académiques et entrepreneuriaux à s associer à l organisation de

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP - CODE NSF : 320 REFERENTIEL D ACTIVITES

Plus en détail

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous»

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» 1. L internat : la réussite pour tous 2. Un recrutement des internes répondant aux orientations nationales 3. Un projet pédagogique

Plus en détail

Restitution de la Journée concertation citoyenne

Restitution de la Journée concertation citoyenne Restitution de la Journée concertation citoyenne 2 juillet 2013, Pont du Gard Journée de concertation citoyenne Depuis 3 ans et l adoption par le Département du Gard de la charte de la concertation citoyenne,

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT SAISON 2O13/2O14

DOSSIER DE PARTENARIAT SAISON 2O13/2O14 DOSSIER DE PARTENARIAT SAISON 2O13/2O14 www.toursvolleyball.com LE VOLLEY BALL, UN CLUB ATTRACTIF Club fondé en 1987 7 victoires en Coupe de France 2003, 2005, 2006, 2009, 2010, 2011 et 2013 4 titres de

Plus en détail

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2)

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) BTS COMMUNICATION Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) Fonction Le titulaire du BTS Communication conçoit et met en œuvre des opérations de communication, qui peuvent revêtir une forme publicitaire, événementielle,

Plus en détail

La FFP a osé déployer une politique ambitieuse qui place la communication en Axe 2 (sur 4) de son programme à 4 ans pour :

La FFP a osé déployer une politique ambitieuse qui place la communication en Axe 2 (sur 4) de son programme à 4 ans pour : Préambule La FFP a osé déployer une politique ambitieuse qui place la communication en Axe 2 (sur 4) de son programme à 4 ans pour : capitaliser sur l image de marque véhiculée créer une plus grande synergie

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE CHARTE ÉTHIQUE GROUPE L électricité n est pas un bien comme un autre : c est pourquoi la produire, la transporter, la distribuer et la commercialiser concourent à une mission d intérêt général. Cette mission

Plus en détail

L éthique, un engagement de chacun qui se concrétise par :

L éthique, un engagement de chacun qui se concrétise par : Code d Éthique 2 L éthique, un engagement de chacun qui se concrétise par : une prise de responsabilités, dans le cadre de principes de gouvernement d entreprise approuvés par les pays de l OCDE ; une

Plus en détail

MC1: Communication et accueil à la clientèle

MC1: Communication et accueil à la clientèle 30 METIERS DE L ACCUEIL ET DU MARKETING MC1: Communication et accueil à la clientèle - Donner une image positive de son entreprise et développer ses capacités à informer et à communiquer avec un public

Plus en détail

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 DOSSIER VEILLE SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique - Introduction à la veille - Guide du routard Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 SOMMAIRE I - Définition et objectifs de la «veille»

Plus en détail

Nous souhaitons garder cet esprit libre et permettre aux artistes de grandir et s épanouir.

Nous souhaitons garder cet esprit libre et permettre aux artistes de grandir et s épanouir. OFFRES DE PARTENARIAT / MECENAT Présentation ACOUSTIC JAZZ est un label musical indépendant, créé de la rencontre de nombreux talents, tous issus d univers très différents. C est avant tout un label de

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF du collège constituant de Terrebonne le 22 novembre 04 TABLE DES MATIÈRES DES VALEURS COMMUNES À PARTAGER...1 1. LE DÉVELOPPEMENT INTELLECTUEL...3 1.1 Acquérir une culture générale

Plus en détail

Charte éthique du mécénat et du parrainage d entreprise. dans les Parcs naturels régionaux

Charte éthique du mécénat et du parrainage d entreprise. dans les Parcs naturels régionaux Charte éthique du mécénat et du parrainage d entreprise dans les Parcs naturels régionaux Mars 2012 Préambule Les Parcs naturels régionaux offrent aux entreprises privées des espaces privilégiés pour développer

Plus en détail

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011 Mai 2011 GUIDE DU BENEVOLE Le présent document précise les engagements de tout adhérent 1 à Electriciens sans frontières. Ces engagements déclinent de manière opérationnelle les valeurs et principes énoncées

Plus en détail

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Chapitre 4 La planification : le marketing opérationnel ou marketing-mix Le marché cible est défini,

Plus en détail

La FFP a osé déployer une politique ambitieuse qui place la communication en Axe 2 (sur 4) de son programme à 4 ans pour :

La FFP a osé déployer une politique ambitieuse qui place la communication en Axe 2 (sur 4) de son programme à 4 ans pour : Préambule La FFP a osé déployer une politique ambitieuse qui place la communication en Axe 2 (sur 4) de son programme à 4 ans pour : capitaliser sur l image de marque véhiculée créer une plus grande synergie

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012

LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012 LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012 Définitions Par communication d entreprise, on entend l ensemble des informations, messages et signaux que l entreprise émet,

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL]

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE 1 RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] Le Conseil des Ministres des Transports de la CEMT, réuni à Varsovie,

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

LA FÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PEP. Faire vivre des parcours civiques et citoyens

LA FÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PEP. Faire vivre des parcours civiques et citoyens LA FÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PEP Faire vivre des parcours civiques et citoyens La Fédération Générale des PEP met depuis son origine au cœur de son projet associatif et de son action sociétale trois grandes

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux»

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Fiche Synthétique Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Mars 2014 1 1. Objectifs Déterminer les meilleures occasions de contact entre les marques du secteur des

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Un lien réel de solidarité et une véritable opportunité d améliorer la vie collective Premier de cordée Mesdames, Messieurs les Dirigeants d Entreprises,

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA SANTE QUELLE PLACE POUR LA COMMUNICATION? Reece Hermine ADANWENON / Spécialiste Chargée de Communication PRPSS/PRSS

FINANCEMENT DE LA SANTE QUELLE PLACE POUR LA COMMUNICATION? Reece Hermine ADANWENON / Spécialiste Chargée de Communication PRPSS/PRSS FINANCEMENT DE LA SANTE QUELLE PLACE POUR LA COMMUNICATION? Reece Hermine ADANWENON / Spécialiste Chargée de Communication PRPSS/PRSS 1- MECANISME FBR 2- LES STRATEGIES DE COMMUNICATION ADAPTES AUX CIBLES

Plus en détail

programme Séminaire de Formation des Élus 11 et 25 septembre 9 et 23 octobre 6 et 13 novembre

programme Séminaire de Formation des Élus 11 et 25 septembre 9 et 23 octobre 6 et 13 novembre programme 2012 Séminaire de 11 et 25 septembre 9 et 23 octobre 6 et 13 novembre introduction La formation a pour objectifs généraux : de maîtriser les questions économiques et interprofessionnelles du

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

COMMUNICATION COMMERCIALE

COMMUNICATION COMMERCIALE Université Mohammed 1 Ecole supérieure de technologie Département management Technique de vente Oujda COMMUNICATION COMMERCIALE Exposé par : JBARA Chakib Direction : Mme FILALI Sous Année Universitaire

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Mr Abdeljalil ZERHOUNI SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DU MAROC SUR LA COMMUNICATION DES ASSEMBLÉES PARLEMENTAIRES

Plus en détail

Ce PDF est dynamique, vous pouvez naviguer en cliquant sur les boutons du sommaire. Les outils d informations

Ce PDF est dynamique, vous pouvez naviguer en cliquant sur les boutons du sommaire. Les outils d informations Ce PDF est dynamique, vous pouvez naviguer en cliquant sur les boutons du sommaire. L expertise ESEF International AVEC HUMANIS, VOTRE ENTREPRISE PROFITE D UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ SIMPLE ET EFFICACE.

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Communication externe

Communication externe Communication externe PLAN Introduction Générale. I - Fondements généraux Définition de la communication externe ; Buts et Cibles de la communication externe ; Les composantes de la communication externe,

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour trouver des partenaires financiers CDYBB - 2015 -

Tout ce qu il faut savoir pour trouver des partenaires financiers CDYBB - 2015 - Tout ce qu il faut savoir pour trouver des partenaires financiers 1 Le Mécénat est «un soutien matériel ou financier apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne

Plus en détail

La loi sur le mécénat et initiatives dans le domaine de la musique

La loi sur le mécénat et initiatives dans le domaine de la musique Compte-rendu de la réunion organisée par le CNV 7 juin 2005 La loi sur le mécénat et initiatives dans le domaine de la musique Intervenants : Patrice Marie, Mission Mécénat du Ministère de la Culture Frédéric

Plus en détail

Opportunités de parrainage. Du 11 au 13 novembre 2015 Birchwood, Johannesburg

Opportunités de parrainage. Du 11 au 13 novembre 2015 Birchwood, Johannesburg Opportunités de parrainage Du 11 au 13 novembre 2015 Birchwood, Johannesburg Partenaires Pourquoi parrainer l édition 2015 du Forum des patrons de presse africains? La meilleure opportunité de réseautage

Plus en détail

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire Le projet associatif Quelques éléments d histoire «UNE ASSOCIATION NATIONALE NEE DE LA COOPERATION DE DEUX RESEAUX» Créée le 1 er janvier 2011, la Fédération Addiction est née de la volonté conjointe de

Plus en détail

ISTRES PROVENCE HANDBALL OFFRES PARTENAIRES SAISON 2015-2016

ISTRES PROVENCE HANDBALL OFFRES PARTENAIRES SAISON 2015-2016 OFFRES PARTENAIRES SAISON 2015-2016 OFFRES PARTENAIRES SAISON 2015-2016 Un projet ambitieux et réaliste L élite du handball français connaît une croissance exponentielle dans un sport largement reconnu

Plus en détail

Jeanne Bordeau. Le dossier et le communiqué de presse. Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54072-7

Jeanne Bordeau. Le dossier et le communiqué de presse. Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54072-7 Jeanne Bordeau Le dossier et le communiqué de presse, 2008 ISBN : 978-2-212-54072-7 Le dossier de presse : rencontrer enfin l Arlésienne? Une session de formation en relations presse comme il y en a des

Plus en détail

Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE

Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE La saturation des marchés, l intensité concurrentielle et l évolution du comportement du consommateur devenu

Plus en détail

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès!

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Mélina Neuhaus, Elitia Communication Daniel Herrera, YJOO Communication Carrefour des Créateurs 19 septembre 2014 Daniel Herrera @DanRRA Managing

Plus en détail

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 ANNEE 2014 CHARTE DE PARRAINAGE CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Le Groupe EDF, en France comme à l'international, soutient

Plus en détail

Projet. Institutionnel 2014-2019. Union Départementale des Associations Familiales. «Maison pour les Familles»

Projet. Institutionnel 2014-2019. Union Départementale des Associations Familiales. «Maison pour les Familles» Projet Institutionnel 2014-2019 Union Départementale des Associations Familiales «Maison pour les Familles» Adopté par l Assemblée Générale de l UDAF53 du 22 mai 2014 EDITO - SOMMAIRE L Union des Associations

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée par le conseil d administration le 25 février 2014. 1 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 3 2. LES ÉNONCÉS DE LA POLITIQUE DES COMMUNICATIONS... 3 3. CHAMPS D APPLICATION...

Plus en détail

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné "S'il n'y avait pas l'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et

Plus en détail

Politique numéro 25 POLITIQUE DE COMMUNICATION

Politique numéro 25 POLITIQUE DE COMMUNICATION COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 25 POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée le 19 décembre 2001 CA-01-79-664 Refondue le 21 décembre 2005 CA-05-118-989 Refondue

Plus en détail

Acte de candidature. 11 es Trophées SPORSORA du Marketing Sportif 2015

Acte de candidature. 11 es Trophées SPORSORA du Marketing Sportif 2015 Acte de candidature 11 es Trophées SPORSORA du Marketing Sportif 2015 Sponsor de l année Stratégie marketing d un détenteur de droits Activation autour d un événement sportif Traitement éditorial et innovation

Plus en détail

Bureau Des Élèves École Centrale Paris 2013-2014

Bureau Des Élèves École Centrale Paris 2013-2014 Bureau Des Élèves École Centrale Paris 2013-2014 Sommaire L école Centrale Paris L École Centrale Paris Le BDE Devenir partenaire Devenir partenaire du BDE Devenir partenaire d une association centralienne

Plus en détail

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014

COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE CENI TOGO 2014 Mise en œuvre de la communication institutionnelle et de la mobilisation sociale dans le cadre de l élection présidentielle de 2015 Objet : Termes

Plus en détail

CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS

CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS RÉVISÉ ET APPROUVÉ en octobre 2002 1 CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS 1.0 ÉNONCÉ DU MANDAT DE PATINAGE CANADA Patinage Canada est une association qui a pour mandat

Plus en détail

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux Frédéric Marcoul Responsable R&D de Spotter fmarcoul@spotter.com Ana Athayde Président Directeur Général de Spotter aathayde@spotter.com RÉSUMÉ

Plus en détail

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS DOSSIER D INFORMATION N 4 LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS INTRODUCTION Les festivals d arts visent à célébrer la richesse et la diversité des cultures dans le monde en réunissant des

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

Résolutions du conseil d administration de la FPJQ proposées à l assemblée générale du 22 novembre 2015

Résolutions du conseil d administration de la FPJQ proposées à l assemblée générale du 22 novembre 2015 Résolutions du conseil d administration de la FPJQ proposées à l assemblée générale du 22 novembre 2015 Résolution 1 Modification aux Règlements : Mode de scrutin Attendu la volonté de la FPJQ de permettre

Plus en détail

Imaginez votre communication

Imaginez votre communication Imaginez votre communication Livret d accompagnement à la réflexion Organisez... Ciblez... Réalisez! Imaginez votre communication Livret d accompagnement à la réflexion Ce document est destiné à vous accompagner

Plus en détail