Lecture analytique n 11 : la demande en mariage de Georges Duroy

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lecture analytique n 11 : la demande en mariage de Georges Duroy"

Transcription

1 Lecture analytique n 11 : la demande en mariage de Georges Duroy Il prononça, comme si on lui eût arraché un secret du fond du coeur : " J'ai... j'ai... j'ai que je suis jaloux de lui. " " Vous? -- Oui, moi! Elle s'étonna modérément : -- Tiens. Pourquoi ça? -- Parce que je suis amoureux de vous, et vous le savez bien, méchante! " Alors elle dit d'un ton sévère : " Vous êtes fou, Bel-Ami! " Il reprit : " Je le sais bien que je suis fou. Est-ce que je devrais vous avouer cela, moi, un homme marié, à vous, une jeune flle? Je suis plus que fou, je suis coupable, presque misérable. Je n'ai pas d'espoir possible, et je perds la raison à cette pensée. Et quand j'entends dire que vous allez vous marier, j'ai des accès de fureur à tuer quelqu'un. Il faut me pardonner ça, Suzanne! " Il se tut. Les poissons à qui on ne jetait plus de pain demeuraient immobiles, rangés presque en lignes, pareils à des soldats anglais, et regardant les fgures penchées de ces deux personnes qui ne s'occupaient plus d'eux. La jeune flle murmura, moitié tristement, moitié gaiement : " C'est dommage que vous soyez marié. Que voulez-vous? On n'y peut rien. C'est fni! " Il se retourna brusquement vers elle, et il lui dit, tout près, dans la fgure : " Si j'étais libre, moi, m'épouseriez-vous? " Elle répondit, avec un accent sincère : " Oui, Bel-Ami, je vous épouserais, car vous me plaisez beaucoup plus que tous les autres. " Il se leva, et balbutiant : " Merci..., merci..., je vous en supplie, ne dites " oui " à personne? Attendez encore un peu. Je vous en supplie! Me le promettez-vous? " Elle murmura, un peu troublée et sans comprendre ce qu'il voulait : " Je vous le promets. " Du Roy jeta dans l'eau le gros morceau de pain qu'il tenait encore aux mains, et il s'enfuit, comme s'il eût perdu la tête, sans dire adieu. Tous les poissons se jetèrent avidement sur ce paquet de mie qui fottait n'ayant point été pétri par les doigts, et ils le dépecèrent de leurs bouches voraces. Ils l'entraînaient à l'autre bout du bassin, s'agitaient au-dessous, formant maintenant une grappe mouvante, une espèce de feur animée et tournoyante, une feur vivante, tombée à l'eau la tête en bas. Guy de Maupassant, Bel-Ami (1885), deuxième partie, Chapitre 8.

2 Idées contenues dans ce texte : Suzanne est amoureuse de Duroy : elle est sincère Georges Duroy est manipulateur, se moque d'elle GD joue la comédie Suzanne tombe dans le piège, elle est abusée La fin du texte est surprenante : il jette le pain, part sans dire adieu. Le narrateur s'intéresse étonnamment aux poissons : ce qui se passe dans le bassin a un rapport avec ce qui se passe en dehors Le narrateur adopte un point de vue externe : il refuse de nous livrer les pensées de GD ; il veut que le lecteur devine par lui-même Problématiques possibles : le narrateur est-il si neutre que cela dans cet extrait? Analysez le sentiment des deux personnages etc. Plan : I. En apparence, neutre Une scène de théâtre

3 Discours direct, dialogue Le discours direct occupe une place importante dans cet extrait. Le narrateur veut que nous écoutions les personnages. La scène, à ses yeux, est importante. Le lecteur aime ces passages dans un roman (cf. topos). Ils ont choisi un cadre romantique : le jardin, le bassin. 2. Une scène rythmée, intense dramatiquement Stichomythie + Didascalies Cela accentue la surprise, l'intensité dramatique. Elle n'a pas le temps de réfléchir. Cela accélère le rythme de la scène. Nous sommes au théâtre. On se croirait au théâtre. Le narrateur décrit ce que font les personnages, sans commenter. Ces «didascalies» sont particulièrement nombreuses : c'est sans doute le signe que le narrateur veut orienter le lecteur. Vers : - la sincérité de Suzanne - Suzanne est séduite, mais résiste 3. Le personnage de Duroy semble troublé Points de suspension En apparence, GD semble hésiter, cherche ses mots. Il a vraiment l'air d'être amoureux. Il est troublé. II. Mais oriente le lecteur 1. Georges Duroy joue la comédie Comparaisons Cela montre qu'il joue la comédie. Le narrateur insiste sur le fait qu'il n'éprouve pas véritablement les sentiments qu'il exprime. 2. Ce qui se passe dans le bassin reflète ce qui se passe en dehors Mise en abyme + champ lexical de la violence + verbes d'action Il est suspect que le narrateur insiste autant sur le bassin et les poissons : l'extrait se termine, non sur le départ de GD, mais sur les poissons. GD = poissons Suzanne = pain dévoré Elle vient de se faire dévorer. Une fois qu'il a obtenu l'aveu de S., il ne joue plus au romantique, il reprend son vrai rôle : il jette la totalité du pain. 3. Un narrateur curieusement en retrait, absent Point de vue externe/point de vue interne III. Pour lui montrer que GD est un comédien, manipulateur 1. Il maîtrise l'échange Tirade 2. Il est un fin orateur Antithèse + gradation + hyperbole + question oratoire 3. La violence dans le bassin annonciatrice de ce qui attend Suzanne Verbes d'actions + gradation + anaphore Axe Relevé Outils Interprétation comme si on lui eût arraché un secret du fond du coeur comme s'il eût perdu la tête comparaisons Cela montre qu'il joue la comédie. Le narrateur insiste sur le fait qu'il n'éprouve pas véritablement les sentiments qu'il exprime.

4 pareils à des soldats anglais Comparaison (le rouge est la couleur d'apparat de l'armée britannique) Cette comparaison fait apparaître la voracité des poissons et le danger qu'ils représentent. Mise en abyme : GD, lui, n'est pas inoffensif. " J'ai... j'ai... j'ai que je suis jaloux de lui. " " Merci..., merci..., je vous en supplie + balbutiant Points de suspension En apparence, GD semble hésiter, cherche ses mots. Il a vraiment l'air d'être amoureux. Il est troublé. " J'ai... j'ai... j'ai que je suis jaloux de lui. " " Vous? -- Oui, moi! -- Tiens. Pourquoi ça? -- Parce que je suis amoureux de vous, et vous le savez bien, méchante! " etc. Discours direct Dialogue Le discours direct occupe une place importante dans cet extrait. Le narrateur veut que nous écoutions les personnages. La scène, à ses yeux, est importante. Le lecteur aime ces passages dans un roman (cf. topos). Ils ont choisi un cadre romantique : le jardin, le bassin. " Vous? -- Oui, moi! -- Tiens. Pourquoi ça? stichomythie Cela accentue la surprise, l'intensité dramatique. Elle n'a pas le temps de réfléchir. Cela accélère le rythme de la scène. Nous sommes au théâtre. Elle s'étonna modérément : Alors elle dit d'un ton sévère : La jeune flle murmura, Compléments circonstanciels de manière Didascalies On se croirait au théâtre. Le narrateur décrit ce que font les personnages, sans commenter. Ces «didascalies» sont particulièrement nombreuses : c'est sans doute le signe que le narrateur veut orienter le lecteur. Vers :

5 moitié tristement, moitié gaiement : Il se retourna brusquement vers elle, et il lui dit, tout près, dans la fgure : Elle répondit, avec un accent sincère : Elle murmura, un peu troublée et sans comprendre ce qu'il voulait : " Je le sais bien que je suis fou. Est-ce que je devrais vous avouer cela, moi, un homme marié, à vous, une jeune flle? Je suis plus que fou, je suis coupable, presque misérable. Je n'ai pas d'espoir possible, et je perds la raison à cette pensée. Et quand j'entends dire que vous allez vous marier, j'ai des accès de fureur à tuer quelqu'un. Il faut me pardonner ça, Suzanne! " Est-ce que je devrais vous avouer cela, moi, un homme marié, à vous, une jeune flle? " Si j'étais libre, moi, m'épouseriez-vous? " Tirade Question oratoire Question - la sincérité de Suzanne - Suzanne est séduite, mais résiste GD argumente pour essayer de la convaincre. Il ne lui laisse pas le temps de parler. Il domine l'échange. Il ne parle que de lui. Il a sans doute préparé son discours. Sa tirade est construite : - les objections d'abord (marié, jeune fille) - son désir ensuite Il utilise des procédés rhétoriques : il veut la faire réfléchir. Est-ce que je devrais vous avouer cela, moi, un homme marié, à vous, une jeune flle? Antithèse Il en rajoute, il accentue, pour la convaincre : il rappelle leur situation respective. Il sait qu'elle est jeune (vierge) et qu'il est marié (= obstacle). Je suis plus que fou, je suis coupable, presque misérable. Gradation Il se fait passer pour une victime. Il insiste sur sa situation. Mais là encore, c'est un articfice oratoire : c'est le maître de la parole. j'ai des accès de fureur à tuer quelqu'un. Hyperbole idem

6 Les poissons à qui on ne jetait plus de pain demeuraient immobiles, rangés presque en lignes, pareils à des soldats anglais, et regardant les fgures penchées de ces deux personnes qui ne s'occupaient plus d'eux. Tous les poissons se jetèrent avidement sur ce paquet de mie qui fottait n'ayant point été pétri par les doigts, et ils le dépecèrent de leurs bouches voraces. Ils l'entraînaient à l'autre bout du bassin, s'agitaient au-dessous, formant maintenant une grappe mouvante, une espèce de feur animée et tournoyante, une f eur vivante, tombée à l'eau la tête en bas. Mise en abyme Il est suspect que le narrateur insiste autant sur le bassin et les poissons : l'extrait se termine, non sur le départ de GD, mais sur les poissons. GD = poissons Suzanne = pain dévoré Elle vient de se faire dévorer. Une fois qu'il a obtenu l'aveu de S., il ne joue plus au romantique, il reprend son vrai rôle : il jette la totalité du pain. Soldats avidement dépecèrent voraces. Champ lexical de la violence La violence ne se trouve que dans le bassin : les poissons sont voraces, dévorent le morceau de pain. Quel rapport avec GD? Il a dévoré au sens métaphorique Suzanne : il a obtenu d'elle ce qu'il voulait. Pour le narrateur, ce qu'il fait est violent aussi. La jeune flle murmura, moitié tristement, moitié gaiement : et il lui dit, tout près, dans la fgure : Elle répondit, avec un accent sincère : leva, et balbutiant : Elle murmura, Verbes de paroles Verbes introducteurs de paroles Verbes déclaratifs Les verbes de paroles sont nombreux (on pourrait les supprimer : le dialogue serait compréhensible sans eux). Ils apportent tout de même quelque chose : on voit que Suzanne est sincère, timide, discrète. GD s'attaque à une proie facile. A la fin du texte, la boule de pain est comparée à une fleur mouvante (Suzanne aussi est une fleur...).

7 Du Roy jeta dans l'eau le gros morceau de pain qu'il tenait encore aux mains, et il s'enfuit, comme s'il eût perdu la tête, sans dire adieu. Pas de nom : viendra compléter un outil Une fois qu'il a obtenu ce qu'il voulait, il ne s'intéresse plus aux poissons : il n'est plus romantique. Elle vient de lui promettre le mariage : il n'a plus à faire d'efforts. Tous les poissons se jetèrent avidement sur ce paquet de mie qui fottait n'ayant point été pétri par les doigts, et ils le dépecèrent de leurs bouches voraces. Ils l'entraînaient à l'autre bout du bassin, s'agitaient au-dessous Verbes d'actions Etonnamment, la scène se termine dans le bassin : le narrateur s'intéresse aux poissons. Ils sont en mouvements, ils agissent. En réalité, ils poursuivent le travail de GD. GD a juste parlé, il n'a pas agi : l'illustration de ce qu'il a fait se trouve dans le bassin. Ils l'entraînaient à l'autre bout du bassin, s'agitaient au-dessous, formant maintenant une grappe mouvante, une espèce de feur animée et tournoyante, une f eur vivante, // tombée à l'eau la tête en bas. Gradation Métaphore chute Fleur = Suzanne Parti pris du narrateur : il n'intervient pas dans le dialogue, mais indirectement il juge ce que GD vient de faire. La mie de pain tombe, à la fin de la scène. Elle murmura, un peu troublée et sans comprendre ce qu'il voulait : Point de vue interne Dans tout le texte, le point de vue est externe : le narrateur n'entre pas dans les pensées des personnages. Une seule fois, il adopte le point de vue de Suzanne, alors que le lecteur le devine sans peine. Il refuse de nous dire ce que GD pense : c'est au lecteur de le deviner... Idées contenues dans ce texte :

8

LE GARDE Vous comprenez, si on me fouille, moi, c est le conseil de guerre. Cela vous est égal, à vous? (Il regarde encore la bague.

LE GARDE Vous comprenez, si on me fouille, moi, c est le conseil de guerre. Cela vous est égal, à vous? (Il regarde encore la bague. Vous comprenez, si on me fouille, moi, c est le conseil de guerre. Cela vous est égal, à vous? (Il regarde encore la bague.) Ce que je peux, si vous voulez, c est écrire sur mon carnet ce que vous auriez

Plus en détail

Le soir, Marie est venue me chercher et m'a demandé si je voulais me marier avec elle. J'ai dit que cela m'était égal et que nous pourrions le faire

Le soir, Marie est venue me chercher et m'a demandé si je voulais me marier avec elle. J'ai dit que cela m'était égal et que nous pourrions le faire Le soir, Marie est venue me chercher et m'a demandé si je voulais me marier avec elle. J'ai dit que cela m'était égal et que nous pourrions le faire si elle le voulait. Elle a voulu savoir alors si je

Plus en détail

CRÉON Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais-toi.

CRÉON Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais-toi. Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais-toi. 5 10 15 20 25 30 35 40 Si, je sais ce que je dis, mais c est vous qui ne m entendez plus. Je vous parle de trop loin maintenant, d un royaume où vous ne pouvez

Plus en détail

La grasse matinée. Lecture analytique n 9 : «La grasse matinée»

La grasse matinée. Lecture analytique n 9 : «La grasse matinée» Lecture analytique n 9 : «La grasse matinée» La grasse matinée comptoir d'étain quand il remue dans la mémoire de l'homme qui a faim elle est terrible aussi la tête de l'homme la tête de l'homme qui a

Plus en détail

Lecture analytique n 6 : l'interrogatoire d'agnès

Lecture analytique n 6 : l'interrogatoire d'agnès Lecture analytique n 6 : l'interrogatoire d'agnès Oui, mais que faisait-il étant seul avec vous? Il disait qu il m aimait d une amour sans seconde, Et me disait des mots les plus gentils du monde, Des

Plus en détail

Les Fables, Livre I, 10.

Les Fables, Livre I, 10. Le Loup et l'agneau La raison du plus fort est toujours la meilleure : Nous l'allons montrer tout à l'heure 1. 5 10 15 20 25 Un agneau se désaltérait Dans le courant d'une onde pure. Un loup survient à

Plus en détail

Lecture analytique n 7

Lecture analytique n 7 Lecture analytique n 7 5 10 15 20 25 30 35 ESTELLE : Monsieur, avez-vous un miroir? (Garcin ne répond pas.) Un miroir, une glace de poche, n'importe quoi? (Garcin ne répond pas.) Si vous me laissez toute

Plus en détail

Texte n 9 Extrait de Incendies (scène 25, Amitiés) de Wajdi Mouawad (2003)

Texte n 9 Extrait de Incendies (scène 25, Amitiés) de Wajdi Mouawad (2003) Texte n 9 Extrait de Incendies (scène 25, Amitiés) de Wajdi Mouawad (2003) Problématique : Comment les pensées des personnages s opposent-elles? Le texte étudié est extrait d Incendies, pièce de théâtre

Plus en détail

Lecture analytique n 8 : le dénouement

Lecture analytique n 8 : le dénouement Lecture analytique n 8 : le dénouement 5 10 15 20 25 30 35 On frappe. Entrent Voinov et Stepan. Tous restent immobiles. Dora chancelle mais se reprend dans un effort visible. Stepan, a voix basse : Yanek

Plus en détail

Le commentaire de texte. Principes et méthodes

Le commentaire de texte. Principes et méthodes Le commentaire de texte Principes et méthodes Définition Le commentaire composé est un exercice qui vise à donner une explication d un texte littéraire en mettant particulièrement en valeur l adéquation

Plus en détail

Les Fables, Livre I, 10.

Les Fables, Livre I, 10. Le Loup et l'agneau La raison du plus fort est toujours la meilleure : Nous l'allons montrer tout à l'heure 1. 5 10 15 20 25 Un agneau se désaltérait Dans le courant d'une onde pure. Un loup survient à

Plus en détail

LIVRE DE POEMES. Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé. Paola M.

LIVRE DE POEMES. Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé. Paola M. LIVRE DE POEMES Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé SE RAPPELER DU PASSÉ Se rappeler du passé Se souvenir de lui Se retrouver face à face ave lui Se sentir

Plus en détail

La jeune veuve. Les Fables, Livre VI, 21.

La jeune veuve. Les Fables, Livre VI, 21. La jeune veuve 5 10 15 20 25 30 35 40 45 La perte d'un époux ne va point sans soupirs ; Entre la veuve d'une année La différence est grande ; on ne croirait jamais Que ce fût la même personne : L'une fait

Plus en détail

Les personnages féminins du roman de Maupassant: Bel Ami.

Les personnages féminins du roman de Maupassant: Bel Ami. Les personnages féminins du roman de Maupassant: Bel Ami. Mme Walter, Mme Forestier, Mme de Marelle Image tirée du film «Bel Ami», 2012. Clotilde de Marelle et Georges Duroy. Rachel -prostituée des Folies

Plus en détail

Le tigre, le singe et le chasseur

Le tigre, le singe et le chasseur Le tigre, le singe et le chasseur (Légende d Extrême-Orient) Surpris! Henri Rousseau 1891 «le douanier Rousseau» est un peintre français né en 1844 et mort en 1910 Le tigre, le singe et le chasseur (Légende

Plus en détail

Plan lecture analytique : Extrait 3. LE MARIAGE DE FIGARO de Beaumarchais

Plan lecture analytique : Extrait 3. LE MARIAGE DE FIGARO de Beaumarchais Plan lecture analytique : Extrait 3 LE MARIAGE DE FIGARO de Beaumarchais Analyse de l acte III, scène 16 ( l. 55-82), de «Bartholo. - Des fautes si connues! une jeunesse déplorable! A Brid oison. Elle

Plus en détail

EXERCICES POUR LA MAÎTRISE DES RESSOURCES LANGAGIÈRES DES DISCIPLINES SCOLAIRES - COLLÈGE - FRANÇAIS 3ème

EXERCICES POUR LA MAÎTRISE DES RESSOURCES LANGAGIÈRES DES DISCIPLINES SCOLAIRES - COLLÈGE - FRANÇAIS 3ème Nom : Classe : Prénom : Age : EXERCICES POUR LA MAÎTRISE DES RESSOURCES LANGAGIÈRES DES DISCIPLINES SCOLAIRES - COLLÈGE - FRANÇAIS 3ème Nature des exercices durée Note sur Compréhension de l'oral Réponse

Plus en détail

LES CITRONS DE TRAVAIL

LES CITRONS DE TRAVAIL AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

La jeune veuve. Les Fables, Livre VI, 21.

La jeune veuve. Les Fables, Livre VI, 21. La jeune veuve 5 10 15 20 25 30 35 40 45 La perte d'un époux ne va point sans soupirs ; Entre la veuve d'une année La différence est grande ; on ne croirait jamais Que ce fût la même personne : L'une fait

Plus en détail

LA NOUVELLE LITTÉRAIRE THÉORIE

LA NOUVELLE LITTÉRAIRE THÉORIE LA NOUVELLE LITTÉRAIRE THÉORIE La nouvelle littéraire est un genre fascinant. Au contraire du roman, elle ne met en scène que très peu de personnages et met l accent sur l évolution psychologique de ceux-ci.

Plus en détail

Lecture analytique n 6

Lecture analytique n 6 Lecture analytique n 6 INES : Qu avez-vous fait? Pourquoi vous ont-ils envoyée ici? ESTELLE, vivement : Mais je ne sais pas, je ne sais pas du tout! Je me demande même si ce n est pas une erreur. (A Inès.).

Plus en détail

HUIS CLOS - questions nom :

HUIS CLOS - questions nom : HUIS CLOS - questions nom : 1 re scène p. 13-22 1. Où se passe l action? Décrivez la salle. 2. Qui est ce garçon? 3. Qu est-ce que Garcin cherche? Pourquoi? 4. Qu est-ce qui manque dans la salle? 5. Pourquoi

Plus en détail

Pourquoi le mille-pattes n'a pas pu rendre visite au grillon

Pourquoi le mille-pattes n'a pas pu rendre visite au grillon Pourquoi le mille-pattes n'a pas pu rendre visite au grillon 1. habite une jolie maison. Dès que le soir tombe, il se met à chanter. Mais voici qu on frappe à sa porte. cesse son cri-cri. Qui est là? demande-t-il?

Plus en détail

Ruy Blas Acte V, scène 4 Victor Hugo

Ruy Blas Acte V, scène 4 Victor Hugo Ruy Blas Acte V, scène 4 Victor Hugo Question En quoi cette dernière scène constitue-t-elle un dénouement particulier? Divers Scène en deux mouvements : v. 2213 à 2234 = Ruy Blas s'explique et demande

Plus en détail

FICHE NIVEAU : CM2 DOMAINE D'ACTIVITE : VOCABULAIRE DATE : 23/10/08. Objectifs spécifiques / Compétences visées à court terme

FICHE NIVEAU : CM2 DOMAINE D'ACTIVITE : VOCABULAIRE DATE : 23/10/08. Objectifs spécifiques / Compétences visées à court terme FICHE NIVEAU : CM2 DOMAINE D'ACTIVITE : VOCABULAIRE DATE : 23/10/08 Séance 6 Séances précédentes : le lexique (distinguer les différents sens d un verbe) - étymologie sens propre, sens figuré. Séance menée

Plus en détail

Un Loup n'avait que les os et la peau aussi puissant que beau, Gras, poli, son embonpoint

Un Loup n'avait que les os et la peau aussi puissant que beau, Gras, poli, son embonpoint Champs lexicaux de la pauvreté et de la supériorité termes mélioratifs / péjoratifs antithèse Un Loup n'avait que les os et la peau aussi puissant que beau, Gras, poli, son embonpoint Les deux animaux

Plus en détail

Communier «c est faire confiance» : la résurrection

Communier «c est faire confiance» : la résurrection Communier «c est faire confiance» : la résurrection Apparition-à-Marie Madeleine de Macha Chmakoff Lire le récit avec les enfants Jean 20, 11-18 11 Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors,

Plus en détail

Bel-Ami, excipit ou explicit OUTILS D'ANALYSE/PROCEDES DISPONIBLES. devant ses yeux éblouis par l'éclatant soleil flottait l'image de Mme de Marelle

Bel-Ami, excipit ou explicit OUTILS D'ANALYSE/PROCEDES DISPONIBLES. devant ses yeux éblouis par l'éclatant soleil flottait l'image de Mme de Marelle Bel-Ami, excipit ou explicit OUTILS D'ANALYSE/PROCEDES DISPONIBLES AXE Outils d'analyse Relevé Interprétation Construction du texte Soudain il aperçut Mme de Marelle devant ses yeux éblouis par l'éclatant

Plus en détail

Le théâtre du futur. Personnage 2 Je suis un rat maintenant? J ai une tête de rat? C est fini, bien fini! Sauf si tu promets

Le théâtre du futur. Personnage 2 Je suis un rat maintenant? J ai une tête de rat? C est fini, bien fini! Sauf si tu promets Le théâtre du futur Un couple se dispute et l un des partenaires veut rompre, sauf si 1. Lisez le dialogue. Vérifiez que vous connaissez bien le vocabulaire. 2. Selon vous, quelle est l intonation des

Plus en détail

4. De l éveil de la sexualité à la rencontre de l autre

4. De l éveil de la sexualité à la rencontre de l autre 4. De l éveil de la sexualité à la rencontre de l autre Activité / animation Module 1 éveil de la sexualité (collège) Objectifs de la séance - Permettre de mettre des mots sur les émotions liées à l'adolescence.

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX. Activité 1 - Introduction

LES RÉSEAUX SOCIAUX. Activité 1 - Introduction LES RÉSEAUX SOCIAUX Activité 1 - Introduction 1. Dans le tableau ci-dessous, complète la 1 ère ligne avec les pratiques (activités) liées à Internet identifiées en classe. Ensuite, complète la 2 e ligne

Plus en détail

La Farce de Maître Pathelin Jr. ACTE I SCÈNE 1 (Pathelin, Guillemette)

La Farce de Maître Pathelin Jr. ACTE I SCÈNE 1 (Pathelin, Guillemette) La Farce de Maître Jr ACTE I SCÈNE 1 (, ) Ah!! Comment est-ce qu un avocat aussi bon que moi peut être aussi pauvre! Ah!! Si tu étais bon, on ne serait pas pauvres. C est pas pour me vanter mais j étais

Plus en détail

Lecture analytique n 10 : «Le Pont Mirabeau»

Lecture analytique n 10 : «Le Pont Mirabeau» Lecture analytique n 10 : «Le Pont Mirabeau» Sous / le /pont /Mi/ra/beau // COU/LE / la /Seine = 10 Et /nos /a/mours Faut/-il /qu'il /m'en /sou/vienne = 6 La/ joie /ve/nait/ tou/jours //a/près /la /peine

Plus en détail

Lecture analytique n 3 : la révolte du garde

Lecture analytique n 3 : la révolte du garde Lecture analytique n 3 : la révolte du garde 5 10 15 20 25 Le Garde but une rasade à même sa bouteille. Sans vous vexer, poursuivit-il, regardez-vous vous voyez dans quel état ils vous ont mis? Et tout

Plus en détail

Lecture analytique n 16 : Emile Zola, Germinal

Lecture analytique n 16 : Emile Zola, Germinal Lecture analytique n 16 : Emile Zola, Germinal [Le roman Germinal est une peinture puissante de la vie misérable des mineurs de la deuxième moitié du XIXe siècle. Il met en scène un conflit dramatique

Plus en détail

Phrase déclarative : donne une information, une opinion, une description. Le vent commence à se lever. Va-t-il pleuvoir?

Phrase déclarative : donne une information, une opinion, une description. Le vent commence à se lever. Va-t-il pleuvoir? Les types de phrases. point Phrase déclarative : donne une information, une opinion, une description. Le vent commence à se lever.? point d interrogation! point d exclamation.! Phrase interrogative : pose

Plus en détail

Je veux! Vivre... textes pour théâtre. Lamia Chakroun

Je veux! Vivre... textes pour théâtre. Lamia Chakroun Je veux! Vivre... نعيش نحب textes pour théâtre Lamia Chakroun 2 2 La boule magique Personnages : une vieille dame assise devant une boule de cristal et deux femmes. La vieille dame : Que reste-il pour

Plus en détail

Je veux bien», répondit carrément Laurent.

Je veux bien», répondit carrément Laurent. 5 10 Madame Raquin se souvint brusquement du petit Laurent, qu elle trouva singulièrement grandi. Il y avait bien vingt ans qu elle ne l avait vu. Elle voulut lui faire oublier son accueil étonné par un

Plus en détail

* Référence à un conte de Pierre Gripari raconté en début d'année.

* Référence à un conte de Pierre Gripari raconté en début d'année. Michaël, Julie, Rémi, Hanen, Laetitia, René.et Florence se sont extasiés : - Ils sont géants ces personnages! Tu as pas fait «Le Géant aux chaussettes rouges*»? - A ce géant, je lui arrive aux genoux.

Plus en détail

Conséquences fâcheuses d une nuit sans sommeil

Conséquences fâcheuses d une nuit sans sommeil CHRISTOPHE VIEU Conséquences fâcheuses d une nuit sans sommeil THÉÂTRE ÉDITIONS CHEMINS DE TR@VERSE À Romain B. Christophe Vieu TABLES DES MATIÈRES PERSONNAGES 7 JEU 9 RÉVOLUTION 51 LE RETOUR DU SOLDAT

Plus en détail

Peut-on affirmer que ce poème est un art poétique? En quoi ce texte est-il une forme d art poétique?

Peut-on affirmer que ce poème est un art poétique? En quoi ce texte est-il une forme d art poétique? Idées contenues dans ce poème : un hommage à Picasso une réflexion sur l'art un conte plein d'humour une fable, contenant une morale Problématiques envisageables : Peut-on affirmer que ce poème est un

Plus en détail

Un sac a été oublié sur une table et semble appartenir à une certaine madame. Duchemol, que renferme-t-il, faut-il prendre le risque de l ouvrir?

Un sac a été oublié sur une table et semble appartenir à une certaine madame. Duchemol, que renferme-t-il, faut-il prendre le risque de l ouvrir? Le sac Pièce courte enfants/ados De 5 jusqu à 50 personnages - femmes ou hommes Durée approximative : 7 minutes Un sac a été oublié sur une table et semble appartenir à une certaine madame Duchemol, que

Plus en détail

Examen régional : Académie de Rabat-Salé- Zemmour-Zair (session : Juin 2011)

Examen régional : Académie de Rabat-Salé- Zemmour-Zair (session : Juin 2011) Examen régional : Académie de Rabat-Salé- Zemmour-Zair (session : Juin 2011) Tu es déjà levée? Je viens de ta chambre. Oui, je suis déjà levée. Toutes les deux alors!... Toutes les deux vous allez devenir

Plus en détail

Aline de Pétigny. Paroles de fée. L art des formules magiques. Paroles pour penser à l'endroit. Préface de Laurent Gounelle

Aline de Pétigny. Paroles de fée. L art des formules magiques. Paroles pour penser à l'endroit. Préface de Laurent Gounelle Paroles pour penser à l'endroit Aline de Pétigny Paroles de fée L art des formules magiques Préface de Laurent Gounelle L auteure : «Aline de Pétigny est une poétesse moderne dont les dessins et l humour

Plus en détail

FLEURS Arlette Fétat édité aux éditions Les Mandarines

FLEURS Arlette Fétat édité aux éditions Les Mandarines FLEURS Arlette Fétat édité aux éditions Les Mandarines AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant

Plus en détail

Je veux bien», répondit carrément Laurent.

Je veux bien», répondit carrément Laurent. LECTURE ANALYTIQUE N 7 : Thérèse Raquin, chapitre V Préparez la lecture analytique de ce texte, en vous aidant des outils d'analyse ci-dessous (à nommer) : proposez une problématique proposez deux ou trois

Plus en détail

Les rencontres de Jésus : le jeu du Synode pour être à l écoute des enfants

Les rencontres de Jésus : le jeu du Synode pour être à l écoute des enfants Les rencontres de Jésus : le jeu du Synode pour être à l écoute des enfants CNTENU DU JEU : Un plateau de jeu avec un camembert qui comporte 6 catégories : Famille, Ecole, Amis, Défis, Loisirs, Eglise.

Plus en détail

Acte I. Scène I. Tyrène, Daphné, Acante, Eroxène

Acte I. Scène I. Tyrène, Daphné, Acante, Eroxène Acte I Scène I,,, Ah! charmante! Trop aimable., laisse moi. Ne me suis point,. Pourquoi me chasses tu? Pourquoi fuis tu mes pas? Tu me plais loin de moi. Je m'aime où tu n'es pas. Ne cesseras tu point

Plus en détail

Prix du jury 2013 Classe de grande section de l école maternelle «la source» ST Germain S/Doue POUGNE LE HERISSON ********************

Prix du jury 2013 Classe de grande section de l école maternelle «la source» ST Germain S/Doue POUGNE LE HERISSON ******************** Prix du jury 2013 Classe de grande section de l école maternelle «la source» ST Germain S/Doue POUGNE LE HERISSON Le film d animation pour lequel notre classe est jury cette année, s appelle «Pougne le

Plus en détail

Manosque, 1er sept.-10 oct. 46. Jean GIONO, Un Roi sans divertissement (1947).

Manosque, 1er sept.-10 oct. 46. Jean GIONO, Un Roi sans divertissement (1947). 5 10 15 20 25 30 35 40 Lecture analytique n 11 : l'excipit Bon. Alors, qu est-ce qu il t a dit? Il m a dit : «Est-ce que tu as des oies?» J y ai dit : «Oui, j ai des oies ; ça dépend.» «Va m en chercher

Plus en détail

Planches scannées :

Planches scannées : Analyse de l'image : Ce n'est pas toi que j'attendais Fiche élève TOULME, Fabien. Ce n'est pas toi que j'attendais. Delcourt, 2014. 243p. Séquences : 1."Même pas mal!" p 3-12 2."Stressé? Non, pas du tout..."

Plus en détail

Partenariat PhiloCité École communale Naniot-Érables (Groupe scolaire Arnould Clausse)

Partenariat PhiloCité École communale Naniot-Érables (Groupe scolaire Arnould Clausse) Partenariat PhiloCité École communale Naniot-Érables (Groupe scolaire Arnould Clausse) Classe de 3e et 4e primaires année scolaire 2016-2017 Ce projet est soutenu par : la Fédération Wallonie-Bruxelles

Plus en détail

Pilier n 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE

Pilier n 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE Pilier n 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE Domaine : S approprier le langage, échanger, s exprimer, comprendre (Découvrir le monde de l écrit.) Unité d apprentissage : EXPRIMER DES SENTIMENTS. Compétence(s)

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation de l auteur soit directement auprès de lui, soit auprès de l organisme

Plus en détail

Extrait : Madame de Max Ophuls ( 1953)

Extrait : Madame de Max Ophuls ( 1953) Correction d examen Semestre 1 Initiation à l analyse de film Licence 1 Extrait : Madame de Max Ophuls ( 1953) Film français projeté en format d image 1.37 et fortement éclairé en high key, Madame de est

Plus en détail

Sarah Sagot. Pas besoin d'être dans l'amour.

Sarah Sagot. Pas besoin d'être dans l'amour. Sarah Sagot Pas besoin d'être dans l'amour. Ce livre a été publié sur www.bookelis.com ISBN : Sarah Sagot. Tous droits de reproduction, d adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour

Plus en détail

Lecture analytique n 7 : Dora et Kaliayev

Lecture analytique n 7 : Dora et Kaliayev Lecture analytique n 7 : Dora et Kaliayev Dora : L'amour? Non, ce n'est pas ce qu'il faut. 5 Kaliayev : Oh, Dora, comment dis-tu cela, toi dont je connais le cœur... Dora : Il y a trop de sang, trop de

Plus en détail

Le Roi et le Mendiant

Le Roi et le Mendiant Le Roi et le Mendiant et se retrouvent pour jouer ensembles sonne à la porte : dringggg arrive, ouvre la porte. : salut : salut : tu as fini tes devoirs : oui je reprendrai ma lecture ce soir avec maman.

Plus en détail

AR Tamines BotGeo. Page 1 sur 5

AR Tamines BotGeo. Page 1 sur 5 Roman d'amour d'une patate Il était une fois une patate - une vulgaire patate, comme nous en voyons tous les jours - mais dévorée d'ambition. Le rêve de sa vie était de devenir une frite. Et c'est probablement

Plus en détail

Préparer la séance : analyse de la bande-annonce du film Le silence de Lorna. Quelques éléments de réponse

Préparer la séance : analyse de la bande-annonce du film Le silence de Lorna. Quelques éléments de réponse Préparer la séance : analyse de la bande-annonce du film Le silence de Lorna Quelques éléments de réponse Plan Ce qu on voit Ce qu on entend Ce qu on comprend Un personnage féminin, de 3/4 dos, dans une

Plus en détail

Créer un fichier de ressources pour apprendre Matières : Français, Histoire-Géo, S.E.S.

Créer un fichier de ressources pour apprendre Matières : Français, Histoire-Géo, S.E.S. Créer un fichier de ressources pour apprendre Matières : Français, Histoire-Géo, S.E.S. Logiciel : Open Office.org Buts : regrouper toutes les données nécessaires et leurs possibles utilisations afin de

Plus en détail

Le cadeau qui n avait pas été ouvert

Le cadeau qui n avait pas été ouvert Une grande pièce, une table, des chaises. Un coin avec un fauteuil pour le grand-père et une télé, une télécommande. A l ouverture, on voit les personnages qui tiennent une assiette à dessert dans les

Plus en détail

Leslie Kaplan. Le Silence du diable. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Leslie Kaplan. Le Silence du diable. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Leslie Kaplan Le Silence du diable P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 Le matin il se réveille et il dit à voix haute, Lou. Il a une image dans la tête. Une affiche, comme dans un western, avec

Plus en détail

3) Méthode pour aborder le texte pour réussir l épreuve de français

3) Méthode pour aborder le texte pour réussir l épreuve de français Sommaire : 1) Corrigé de l exercice de réécriture 2) Conseils pour la réécriture au Brevet 3) Méthode pour aborder le texte pour réussir l épreuve de français 4) Victor Hugo «Claude Gueux» étude de l œuvre

Plus en détail

Art, rupture, continuité

Art, rupture, continuité HDA Demain dès l aube, Victor HUGO, 1847 Art, rupture, continuité Problématique : Comment a travers un pèlerinage émouvant, Hugo montre l'amour qu'il portait envers sa fille Léopoldine et sa solitude après

Plus en détail

* Comptine jeux de doigts «Que fait ma main?» * Pour réfléchir F12 D5

* Comptine jeux de doigts «Que fait ma main?» * Pour réfléchir F12 D5 * Comptine jeux de doigts «Que fait ma main?» Elle caresse, doux, doux, doux Elle tape, pan, pan, pan Elle gratte, gr, gr, gr Elle chatouille, guili, guili, guili Elle dit «Au revoir» Et elle s en va.

Plus en détail

Français Toutes séries Composition du texte théâtral

Français Toutes séries Composition du texte théâtral Cette fiche de cours vous rappelle comment se compose un texte théâtral. Sommaire 1. Comment se présente un texte théâtral 2. Les dialogues 3. Les didascalies 4. Les personnages 5. L espace théâtral 6.

Plus en détail

Maxitotale Brevet. Table des matières. Français. Méthodologie. Méthodologie pour l épreuve de français Le récit

Maxitotale Brevet. Table des matières. Français. Méthodologie. Méthodologie pour l épreuve de français Le récit Français Méthodologie Méthodologie pour l épreuve de français... 5 Le récit Sujet 1 Sujet zéro du ministère, 2017... 10 Sujet 2 Sujet inédit, à partir du sujet national, juin 2016... 25 Sujet 3 À partir

Plus en détail

Histoire entre une mère et sa fille

Histoire entre une mère et sa fille Histoire entre une mère et sa fille Par : Karolann Guay (École secondaire de l Aubier) Thèmes : Petit ami / Relation sexuelle / Respect / Les craintes d une mère / Avoir un petit ami plus vieux / Aller

Plus en détail

QUESTIONS SUR PIERRE ET JEAN, CHAPITRE 1.

QUESTIONS SUR PIERRE ET JEAN, CHAPITRE 1. QUESTIONS SUR PIERRE ET JEAN, CHAPITRE 1. A RENDRE POUR LE VENDREDI 11/12/09 CHAPITRE 1. 1) Relevez des informations sur les oppositions entre les deux frères et reportez-les dans le tableau. (du début

Plus en détail

Mme Smith - Il doit y avoir quelqu'un. Je vais voir. (Elle va voir. Elle ouvre et revient.) Personne. (Elle se rassoit.)

Mme Smith - Il doit y avoir quelqu'un. Je vais voir. (Elle va voir. Elle ouvre et revient.) Personne. (Elle se rassoit.) On entend sonner à la porte d'entrée. Mme Smith - Il doit y avoir quelqu'un. Je vais voir. (Elle va voir. Elle ouvre et revient.) Personne. (Elle se rassoit.) M. Martin - Je vais vous donner un autre exemple

Plus en détail

Le conditionnel passé : Moi aussi, j aurais bien voulu ne pas mourir. (différence avec conditionnel présent et valeur)

Le conditionnel passé : Moi aussi, j aurais bien voulu ne pas mourir. (différence avec conditionnel présent et valeur) Lundi 24 octobre, suite Séance 2 Impératifs : Le conditionnel passé : Moi aussi, j aurais bien voulu ne pas mourir. (différence avec conditionnel présent et valeur) Arguments d Antigone compréhensible

Plus en détail

LES PRONOMS POSSESSIFS

LES PRONOMS POSSESSIFS Les pronoms sont des mots qui représentent un autre mot ou qui renvoient à l un des interlocuteurs d un dialogue. Dans la phrase, les pronoms peuvent occuper différentes places et fonctions. Les pronoms

Plus en détail

Les corrigés Cahier d activités DIRE LIRE ÉCRIRE

Les corrigés Cahier d activités DIRE LIRE ÉCRIRE Connaître un écrivain et son œuvre Les corrigés Cahier d activités DIRE LIRE ÉCRIRE ISBN : 978 758 059 8 Bonnes nouvelles de... Serge BOECHE En t aidant de la couverture du livre, cherche et recopie :

Plus en détail

Balade en forêt. Pièce pour enfants de Jérôme VUITTENEZ

Balade en forêt. Pièce pour enfants de Jérôme VUITTENEZ Balade en forêt Pièce pour enfants de Jérôme VUITTENEZ Cette pièce est sous licence Creative Commons http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/fr/ Vous êtes libre de de reproduire, distribuer et communiquer

Plus en détail

Veux-tu aller au Carnaval? - par Wendy Maxwell NOM :

Veux-tu aller au Carnaval? - par Wendy Maxwell NOM : Veux-tu aller au Carnaval? - par Wendy Maxwell NOM : 2 Veux-tu aller au Carnaval? Nom : Scène Un Narrateur : (Suzie et Sandra sont assises ensemble dans un café.) Cette histoire se passe quelques jours

Plus en détail

LA VÉRITABLE HISTOIRE SUR LA MORT DU GRAND MÉCHANT LOUP

LA VÉRITABLE HISTOIRE SUR LA MORT DU GRAND MÉCHANT LOUP LA VÉRITABLE HISTOIRE SUR LA MORT DU GRAND MÉCHANT LOUP texte écrit par la CLIS (madame Lestage), les ce2/cm1(madame Dussel) et les CM1 (madame Veux) année 2011/2012 1 ACTE 1 LE MEURTRE DU GRAND MÉCHANT

Plus en détail

Pendant le chemin, mesdemoiselles, je vais vous raconter un joli. Les trois souhaits

Pendant le chemin, mesdemoiselles, je vais vous raconter un joli. Les trois souhaits FICHE DYS EXEMPLE D EVALUATION AMÉNAGÉE P. 28 LECTURE Les trois souhaits Pendant le chemin, mesdemoiselles, je vais vous raconter un joli conte que j ai lu quelque part. Les trois souhaits Il y avait une

Plus en détail

FÊTE SECRÈTE: SOYEZ DISCRÈTES! (SCÈNE 2 FILLES)

FÊTE SECRÈTE: SOYEZ DISCRÈTES! (SCÈNE 2 FILLES) FÊTE SECRÈTE: SOYEZ DISCRÈTES! (SCÈNE 2 FILLES) Béatrice est au téléphone. Oui. Ce samedi. Chez Adèle. Elle ne se doute de rien! Ça va être tout une surprise! Mais ça ne sera pas facile de garder le secret.

Plus en détail

Quand un homme parmi vous possède cent brebis et perd l une d elles, que fait-il?

Quand un homme parmi vous possède cent brebis et perd l une d elles, que fait-il? Quand un homme parmi vous possède cent brebis et perd l une d elles, que fait-il? On peut aussi se perdre soi-même dans tout ce qui se passe ; eh bien moi, c est ce qui m est arrivé il y a quelques années

Plus en détail

D.S. N 1 : COMMENTAIRE (vendredi 19 octobre 2012) Vous commenterez l'extrait d'antigone de Jean Anouilh à partir du parcours de lecture suivant :

D.S. N 1 : COMMENTAIRE (vendredi 19 octobre 2012) Vous commenterez l'extrait d'antigone de Jean Anouilh à partir du parcours de lecture suivant : 1 STI2D D.S. N 1 : COMMENTAIRE (vendredi 19 octobre 2012) Durée : 3 heures Vous commenterez l'extrait d'antigone de Jean Anouilh à partir du parcours de lecture suivant : a) Expliquez en quoi le dialogue

Plus en détail

Lecture analytique n 4 : la scène fnale

Lecture analytique n 4 : la scène fnale Lecture analytique n 4 : la scène fnale Simon ouvre l enveloppe. NAWAL. Simon, L enfance est un couteau planté dans la gorge Et tu as su le retirer. À présent, il faut réapprendre à avaler sa salive. C

Plus en détail

Blanche Neige. Un jour la reine parle à son miroir mais le miroir ne répond pas comme la reine veut!

Blanche Neige. Un jour la reine parle à son miroir mais le miroir ne répond pas comme la reine veut! Blanche Neige Les personnages : Le narrateur Blanche Neige La méchante reine / la vieille dame Le miroir Timide Joyeux Grincheux Prof Le prince Le narrateur : Blanche Neige est très belle. Elle a 14 ans.

Plus en détail

Comment Jessie en vint à tuer Harry v3. Antoine Morineau.

Comment Jessie en vint à tuer Harry v3. Antoine Morineau. Comment Jessie en vint à tuer Harry v3 de Antoine Morineau antoine.morineau@laposte.net SÉQUENCE 1 - INT. MUSÉE (SALLE D EXPOSITION) Jessie a le regard perdu dans une toile. On entend des voix chuchotées,

Plus en détail

L e P e t i t A n d r é T a b l e d e s m a t i è r e s 1. Table des matières 1. GRAMMAIRE

L e P e t i t A n d r é T a b l e d e s m a t i è r e s 1. Table des matières 1. GRAMMAIRE L e P e t i t A n d r é T a b l e d e s m a t i è r e s 1 Table des matières 1. GRAMMAIRE I. Distinguer nature et fonction 1 II. Les classes de mots 2 1. Le nom 3 2. Le déterminant 4-10 3. Le pronom 11-18

Plus en détail

Adaptation cinématographique du Roman de Jérôme-Arnaud Wagner

Adaptation cinématographique du Roman de Jérôme-Arnaud Wagner Long Métrage, 2016 Les Beaux Films Adaptation cinématographique du Roman de Jérôme-Arnaud Wagner Synopsis C est l histoire d un homme qui va pouvoir rejouer sa vie une autre fois, mais qui va alors aller

Plus en détail

Ma Chère Mélinée, ma petite orpheline bien-aimée,

Ma Chère Mélinée, ma petite orpheline bien-aimée, Ma Chère Mélinée, ma petite orpheline bien-aimée, Dans quelques heures, je ne serai plus de ce monde. Nous allons être fusillés cet après-midi à 15 heures. Cela m'arrive comme un accident dans ma vie,

Plus en détail

COMPTINE POUR PAPA. (avec gestes)

COMPTINE POUR PAPA. (avec gestes) COMPTINE POUR PAPA (avec gestes) Ma main est une fleur Mes doigts sont des pétales Je t'aime, un peu Beaucoup, passionnément, A la folie, pas du tout! Pas du tout? Vilaine petite fleur! Moi, je sais bien

Plus en détail

Chapitre 15 : Adieu...

Chapitre 15 : Adieu... Par DamoiselleLune Publié sur Fanfictions.fr. Voir les autres chapitres. Disclaimer : One piece, xxxholic et leurs personnages ne m'appartiennent pas. Lune et quelques autres sont de moi! Ainsi, dix minutes

Plus en détail

Moi, Jean, le disciple bien aimé de Jésus, je dois rédiger un Evangile pour ma communauté.

Moi, Jean, le disciple bien aimé de Jésus, je dois rédiger un Evangile pour ma communauté. Dimanche 18 septembre 2016 Culte de rentrée L'évangéliste Jean (Vincent) est assis à son bureau. Deux personnes (Patrick et Corinne) sont debout. Elles le regardent rédiger quelque chose, raturer, froisser

Plus en détail

Notre petite histoire...

Notre petite histoire... Notre petite histoire... Vous êtes-vous déjà demandé à quoi ça sert de venir au Tour de lire? Vous allez dire que ça sert à apprendre à lire et à écrire et vous avez bien raison! Nous, l'équipe de réalisation

Plus en détail

LA GUETTEUSE DE LUNE

LA GUETTEUSE DE LUNE M A N U S C R I T LA GUETTEUSE DE LUNE de Massimo Bontempelli traduit de l italien par Joëlle Chambon et Elena Fanti cote : ITA17N1087 année d'écriture de la pièce : 1916 année de traduction de la pièce

Plus en détail

Mon bonheur personnel

Mon bonheur personnel Caroline Cadet Mon bonheur personnel «Maman, j ai peur» «La peur fait partie de la Vie, ma fille» 2 2 1. A quoi pensez-vous lorsque vous voyez une page blanche? Totalement blanche? Avez-vous ce besoin

Plus en détail

MISE À JOUR FRA-3037 (2) DOMINANTES : EXPRESSIVE ET NARRATIVE. (75 heures) Document présenté par Simone Bouchard Septembre 2002.

MISE À JOUR FRA-3037 (2) DOMINANTES : EXPRESSIVE ET NARRATIVE. (75 heures) Document présenté par Simone Bouchard Septembre 2002. MISE À JOUR FRA-3037 (2) (75 heures) DOMINANTES : EXPRESSIVE ET NARRATIVE Document présenté par Simone Bouchard Septembre 2002 SB/cd FRA-3037 Objectifs terminaux : Écrire des textes à dominante expressive

Plus en détail

MISE À JOUR FRA-3032 (2) (75 heures) DOMINANTES : EXPRESSIVE (cours optionnel avec FRA-3033)

MISE À JOUR FRA-3032 (2) (75 heures) DOMINANTES : EXPRESSIVE (cours optionnel avec FRA-3033) MISE À JOUR FRA-3032 (2) (75 heures) DOMINANTES : EXPRESSIVE (cours optionnel avec FRA-3033) Document présenté par Simone Bouchard Septembre 2002 SB/cd FRA-3032 Objectif terminal : Lire un texte à dominante

Plus en détail

Les didascalies sont laissées à la discrétion du metteur en scène et des comédiens.

Les didascalies sont laissées à la discrétion du metteur en scène et des comédiens. Les mots en pièce Pièce de théâtre courte pour Ados / Adultes Cette pièce s adresse particulièrement aux personnes rencontrant des difficultés de mémoire ou d élocution, créée avec 6 tableaux courts et

Plus en détail

ECHANGE DES ALLIANCES

ECHANGE DES ALLIANCES ECHANGE DES ALLIANCES ECHANGE DES ALLIANCES 122 Autre moment fort de la célébration : le temps de l'échange de vos alliances, symboles de l'amour qui vous unit. Un proverbe russe dit ceci : «L'amour vrai

Plus en détail

La rentrée de la petite ²sorcière

La rentrée de la petite ²sorcière La rentrée de la petite ²sorcière Quand la petite ²sorcière est née, on ne voyait que ²son chapeau, un grand chapeau bleu. Et pourtant, tout le monde ²$'est émerveillé : - Comme elle est maléfique! - Absolument

Plus en détail

... Alors la Paix viendra. Pierre Guilbert

... Alors la Paix viendra. Pierre Guilbert Si tu crois qu'un sourire est plus fort qu'une arme, Si tu crois à la puissance d'une main offerte, Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus important que ce qui divise, Si tu crois qu'être

Plus en détail

Série n 10. C est bien quand on vient d annoncer une mauvaise note, Philippe Delerm. C est bien de lire un livre qui fait peur, Philippe Delerm

Série n 10. C est bien quand on vient d annoncer une mauvaise note, Philippe Delerm. C est bien de lire un livre qui fait peur, Philippe Delerm Série n 10 C est bien quand on vient d annoncer une mauvaise note, C est bien de lire un livre qui fait peur, C est bien quand on vient d annoncer une mauvaise note (1) On avait tellement attendu avant

Plus en détail