Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements"

Transcription

1 Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS) 2/10/ Page 1

2 Le nœud du problème : le fonctionnement des chaudières Analyse de la situation : anciens immeubles d appartements Les solutions pour le remplacement des chaudières L évolution des chaudières Les conduits de fumée 2

3 Le local d installation et le conduit de fumée doivent être adaptés à la chaudière La chaudière produit de la fumée La chaudière utilise de l air comburant NBN B Le local doit être ventilé 3

4 Le local d installation et le conduit de fumée sont-ils adaptés à la nouvelle chaudière? Le conduit de fumée est-il compatible? Le tirage est-il suffisant? Comment assurer l amenée d air comburant? La ventilation est-elle suffisante? 4

5 Les conséquences d un mauvais fonctionnement peuvent être graves Un défaut d air comburant et une mauvaise évacuation de la fumée peuvent dégrader la qualité de la combustion et provoquer des intoxications au CO. 5

6 Les conséquences d un mauvais fonctionnement peuvent être graves Une ventilation trop faible ne permet pas d évacuer l humidité et les odeurs. Le climat intérieur peut se dégrader, avec apparition de condensation et prolifération de moisissures. 6

7 1) Vérifier la compatibilité de la chaudière avec le local 7

8 Le nœud du problème : le fonctionnement des chaudières Analyse de la situation : anciens immeubles d appartements Les solutions pour le remplacement des chaudières L évolution des chaudières Les conduits de fumée 8

9 Analyse de la situation Immeubles en ville alimentés en gaz naturel Chaudières atmosphériques (type B) Raccordées à une cheminée, généralement en tirage naturel Coupe tirage (+ sécurité anti-refoulement) 9

10 Analyse de la situation Conduits de fumée maçonnés, individuels et collectifs 10

11 Analyse de la situation Inspection préalable des conduits pour : vérifier leur état connaitre leur configuration (coudes, ) vérifier la correspondance appartement/débouché vérifier le type d appareil raccordé (surprises!) Fumée? 1? Ventilation? 2? 11

12 1) Vérifier la compatibilité de la chaudière avec le local 2) Déterminer les caractéristiques du conduit et des raccordements 12

13 Le nœud du problème : le fonctionnement des chaudières Analyse de la situation : anciens immeubles d appartements Les solutions pour le remplacement des chaudières L évolution des chaudières Les conduits de fumée 13

14 Les appareils récents sont plus performants et plus sûrs Les nouvelles chaudières à condensation sont plus performantes et moins polluantes. En 30 ans, 30% pour le rendement et 70% pour les polluants Les nouvelles chaudières sont étanches (prise d air extérieure). Le risque de refoulement et d intoxication au monoxyde de carbone est limité Les chaudières sont raccordées à des conduits d évacuation spécifiques 14

15 Une chaudière à condensation est toujours plus performante (qu une autre chaudière) Des échangeurs de chaleur résistants à la corrosion permettent le refroidissement de la fumée jusqu à condensation de la vapeur d eau 15

16 Une chaudière étanche n interagit pas avec l environnement intérieur d un appartement 16

17 Les chaudières à condensation sont récentes Les premiers modèles sont apparus au milieu des année Les ventes ont décollées vers la fin des années Il existe toujours un marché pour les chaudières sans condensation pour des raisons économiques (et techniques) 17

18 Le remplacement d un appareil doit être envisagé tôt ou tard Les chaudières à gaz ont une durée de vie comprise entre 15 et 20 ans Dans un immeuble de 1960, les chaudières ont déjà été remplacées La remplacement est effectué en fin de vie ou lorsqu une évolution technique le justifie 18

19 En résumé : les anciennes chaudières atmosphériques sont dépassées Non-étanche, rendement <80% 250 C dépression Tirage naturel, non résistant à la condensation Flux permanent, même hors service risque de refoulement ON/OFF ou faible modulation Air prélevé dans le local d installation 19

20 En résumé : les chaudières étanches à condensation sont bien plus performantes Etanche, rendement jusqu à 107% <70 C Dépression ou surpression Air comburant prélevé à l extérieur Large plage de modulation : % 20

21 1) Vérifier la compatibilité de la chaudière avec le local 2) Déterminer les caractéristiques du conduit et des raccordements 3) Opter, si possible, pour une chaudière à condensation 21

22 mais leur raccordement nécessite la rénovation du conduit de fumée maçonné La diminution de la température de la fumée (250 C C) réduit le tirage thermique et augmente le risque de condensation. La réduction du tirage peut être compensée mécaniquement. Le conduit doit être étanche pour limiter les fuites (surpression) ou infiltrations (dépression) La condensation nécessite l utilisation de matériaux adaptés et un dispositif d évacuation des condensats. 22

23 Le nœud du problème : le fonctionnement des chaudières Analyse de la situation : anciens immeubles d appartements Les solutions pour le remplacement des chaudières L évolution des chaudières Les conduits de fumée 23

24 Les anciens conduits maçonnés sont mal adaptés aux appareils modernes Ils sont conçus pour le tirage naturel (faible dépression) et les températures de fumée élevées Ils ne sont pas étanches : fuites en cas de surpression infiltrations en cas de dépression Ils sont incompatibles avec la condensation Source : ARGB 24

25 Les anciens conduits maçonnés sont mal adaptés aux appareils modernes Ils doivent généralement être abandonnés ou tubés Tubage : rigide, flexible, thermo-durcissant En fonction du conduit maçonné existant (longueur, dévoiements, ) et du budget Source : Poujoulat Source : Ecothermia 25

26 Le tubage doit être stabilisé dans l ancien conduit maçonné Source : Muelink Le tubage est maintenu mécaniquement par des accessoires de soutien, des espaceurs, Le tubage doit être stable pour éviter les contacts avec la trémie, les contacts entre conduits, les contre-pentes, 26

27 L ancien conduit maçonné joue le rôle de gaine technique/trémie La trémie doit être propre, sèche, éventuellement ventilée et ne peut contenir d autres éléments : descentes d eau, conduites de gaz, câbles électriques, (NBN B ) 27

28 Les conduits de fumée doivent être adaptés aux caractéristiques des chaudières Leur diamètre est calculé selon la puissance de chauffe Un marquage permet de connaître leur domaine d utilisation T max de service Résistant aux condensats Résiste au feu de cheminée, doit être placé à 50mm d un matériau combustible EN T200 P1 W 1 G50 Conduit Inox Convient pour le gaz Adapté pour la surpression 28

29 1) Vérifier la compatibilité de la chaudière avec le local 2) Déterminer les caractéristiques du conduit et des raccordements 3) Opter, si possible, pour une chaudière à condensation 4) Rénover le conduit pour qu il soit compatible avec la chaudière 29

30 Le nœud du problème : le fonctionnement des chaudières Analyse de la situation : anciens immeubles d appartements Les solutions pour le remplacement des chaudières L évolution des chaudières Les conduits de fumée 30

31 Les possibilités de rénovation dépendent du type d immeuble Hauteur, nombre de façades, proximité d autres bâtiments, Position de l espace d installation par rapport aux façades 31

32 Remplacement d appareils raccordés sur des cheminées individuelles maçonnées Concerne d avantage les bâtiments peu élevés : difficulté technique Propriétaire unique : prise de décision plus rapide Pas d interaction entre appareils : choix technique plus simple 32

33 Remplacement d appareils raccordés sur des cheminées individuelles maçonnées Choix de la solution selon la place disponible et le tracé du conduit C 5 C 9 C 3 concentrique, dissocié Possibilité de ventilation de l appartement et amenée d air comburant via l espace entre le conduit et la gaine maçonnée 33

34 Remplacement d appareils raccordés sur des cheminées individuelles maçonnées Pour assurer l amenée d air comburant, la section libre doit être au moins 1,5 x plus grande que la section utile d évacuation de la fumée (Syllabus Cerga) 34

35 Remplacement d appareils raccordés sur des cheminées individuelles maçonnées La mise en œuvre du remplacement d un appareil ne peut endommager le conduit de fumée d un autre appareil ou perturber son bon fonctionnement 35

36 Remplacement d appareils raccordés sur des cheminées collectives maçonnées Concerne d avantage les grands immeubles : difficulté technique Beaucoup d appareils raccordés et risque d interaction : choix technique délicat Nombreux propriétaires 36

37 Remplacement d appareils raccordés sur des cheminées collectives maçonnées Le tubage concerne tous les appareils raccordés simultanément Tubage réduction de la section disponible «non tubée» Tubage impossible de garantir le tirage des appareils «non tubés» Section non-tubée Problème technique et socio-économique 37

38 Remplacement d appareils raccordés sur des cheminées collectives maçonnées Socio-économique : Parfois plus de 100 appartements/immeuble Revenus modestes Certains appareils sont neufs (conformes ou non!) Technique : Conduit shunt de plus de 50m avec dévoiements Jusqu à 12 appareils par conduit (parfois d avantage!) 38

39 Principe général de prévention incendie Les traversées d éléments de construction (parois, murs, planchers) résistants au feu ne peuvent affaiblir la résistance au feu de l élément de construction. Exigence réglementaire pour les bâtiments neufs (après A.R. 1994) Règle de bonne pratique pour les bâtiments antérieurs La trémie constitue potentiellement une paroi résistante au feu! 39

40 Mise en œuvre de la traversée pour des appareils étanches (type C) Rigide et incombustible Rigide et incombustible Ø 125mm Pas d exigence Laine de roche 40

41 Mise en œuvre de la traversée pour des appareils étanches (type C) Rigide et incombustible Rigide et incombustible Ø 80mm 40mm Pas d exigence Laine de roche 41

42 Classe de résistance au feu de la traversée Exigence E30 : Paroi de la gaine technique EI60 Paroi extérieur des conduits incombustible inox, alu, Exigence E60 : Paroi de la gaine technique EI120 Paroi extérieur des conduits incombustible + T fusion > 727 C inox, 42

43 Importance du resserrage à la laine de roche Resserrage sur toute la longueur de la traversée Laine de roche bien comprimée Ø percement = Ø conduit + (20-50mm) 43

44 Un tubage par appareil dans la trémie Chaudière sans coupe-tirage : le débit de fumée à évacuer Fumée en surpression : le débit de fumée pour même diamètre Exemple : Appareil Tirage (Pa) Diamètre (mm) B C

45 Placer des conduits de 60mm dans un ancien shunt de 200x200mm En théorie 9, en pratique 4? Pour un même tirage, le diamètre du conduit si sa longueur 45

46 Placer des conduits de 60mm dans un ancien shunt de 200x200mm C 5 C 9 C 3 concentrique, dissocié Possibilité de ventilation de l appartement et amenée d air comburant via l espace entre le conduit et la trémie 46

47 Interaction et recirculation entre débouchés en toiture Une distance minimale doit être respectée entre un débouché de conduit de fumée et une ouverture d amenée d air Facteur de dilution (NBN B ) : P = 20kW h = 0,1m L > 5,5m! 47

48 Interaction et recirculation entre débouchés en toiture L > 5,5m Soit uniquement des débouchés de fumée Soit des dispositifs spécifiques pour plusieurs conduits Source : Muelink 48

49 L ensemble des appareils est raccordé à un nouveau conduit collectif Le nouveau conduit est situé : dans l ancien conduit maçonné remplacement simultané dans une nouvelle trémie en façade «possibilité» d utiliser simultanément l ancien et le nouveau conduit pour étager les remplacements 49

50 L ensemble des appareils est raccordé à un nouveau conduit collectif Appareils de type C 4 Variantes selon le raccordement concentrique ou dissocié (CLV, 3CE) 50

51 L ensemble des appareils est raccordé à un nouveau conduit collectif Appareils de type C 8 Le diamètre du conduit placé en trémie est plus petit 51

52 Autre possibilité : ventouse Appareils de type C 1 Raccordement direct en façade Conduits concentriques ou dissociés 52

53 Autre possibilité : ventouse Accessibilité pour placement? Règlements d urbanisme? Facteur de dilution (p/r amenée d air, fenêtres)? Endommagement des façades par la fumée? 53

54 Autre possibilité : ventilateur d extraction Installation d un ventilateur d extraction au sommet du conduit Solution de la «dernière chance» : Pour sécuriser un conduit avec un tirage défaillant Pas d appareils à condensation (au mieux à haut rendement) Perte thermique par ventilation (fonctionnement continu du ventilateur) 54

55 Autre possibilité : ventilateur d extraction Problème d équilibrage des débits : diaphragme sur chaque conduit de raccordement Dépression importante et infiltration dans le conduit + déséquilibre Dispositif obligatoire de sécurité collectif 55

56 Autre possibilité : production centralisée Chaufferie généralement située en toiture (en rénovation) évacuation de la fumée simplifiée 56

57 Autre possibilité : production centralisée Unité satellite en remplacement d une chaudière. Par exemple : logotherm, collindi, SATK 57

58 Passage du chauffage individuel vers collectif : quelques points d attention Colonne d eau et pression statique Thermosiphon et dimensionnement du circulateur Dimensionnement des vases d expansion (automatique) Ancienne cheminée = gaine technique? Impossible si les chaudières individuelles restent opérationnelles durant les travaux 58

59 Existe-t-il des solutions alternatives aux chaudières à gaz? Les chaudières à gaz présentent de nombreux avantages : fiables, bon marché, puissance toujours disponible, D autres systèmes sont potentiellement plus performants et plus écologique : géothermie, pompe à chaleur, cogénération, solaire, Ils sont actuellement plus chers et plus complexes à mettre en œuvre 59

60 Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS) 60

Se chauffer aux granulés de bois

Se chauffer aux granulés de bois Se chauffer aux granulés de bois Réglementation et règles de l art pour la mise en œuvre des poêles & chaudières à granulés www.propellet.fr CADRE GENERAL Se chauffer aux granulés de bois DEBOUCHE DU CONDUIT

Plus en détail

CHAUDIÈRE TIRAGE NATUREL - CHAUDIÈRE ÉTANCHE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ RACCORDER CRÉER TUBER GUIDE POUJOULAT

CHAUDIÈRE TIRAGE NATUREL - CHAUDIÈRE ÉTANCHE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ RACCORDER CRÉER TUBER GUIDE POUJOULAT CHAUDIÈRE TIRAGE NATUREL - CHAUDIÈRE ÉTANCHE RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds, lisses,

Plus en détail

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE INDUSTRIE PERSONNALISATION DOSSIER DE PRESSE DU 13 au 16 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE SALON 2014 INDUSTRIE PERSONNALISATION INNOVATIONS CHEMINÉ E S POUJOULAT Cheminées Poujoulat présente au Concours de

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Berne, Buchs, Zurich, avril 2012 C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Mesdames, Messieurs, 1. Situation initiale Les températures extrêmement froides de l'hiver

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT*

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* CTL Condensation Chaufferies complètes acier fioul ou gaz www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* SELON LA LOI DE FINANCES EN VIGUEUR *Crédit d impôt sur le prix de la chaufferie posée par un professionnel, hors

Plus en détail

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR POUJOULAT POUR PLUS DE PERFORMANCE POUR L AVENIR > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

KIT POUR CHAUDIÈRES CONDENSATION FIOUL OU GAZ SYSTÈME ÉTANCHE C 33 RÉNOLUX. Température maximale des fumées : 120 C

KIT POUR CHAUDIÈRES CONDENSATION FIOUL OU GAZ SYSTÈME ÉTANCHE C 33 RÉNOLUX. Température maximale des fumées : 120 C 46 KIT POUR CHAUDIÈRES CONDENSATION FIOUL OU GAZ SYSTÈME ÉTANCHE C 33 RÉNOLUX Température maximale des fumées : 120 C Raccordement d une chaudière de type C en concentrique avec réutilisation du boisseau

Plus en détail

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C.

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C. Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations Xavier Kuborn, C.S.T.C. La production d énergie est un rôle supplémentaire Les capteurs

Plus en détail

Votre spécialiste ventilation

Votre spécialiste ventilation Votre spécialiste ventilation Séance d information Energie & Construction Le 7 octobre 2014 Bonjour Je me présente Serge Hermans, Gérant de SHS Ventilation sprl, petite entreprise spécialisée dans l installation

Plus en détail

ATTESTATION DE CONTRÔLE PERIODIQUE

ATTESTATION DE CONTRÔLE PERIODIQUE ATTESTATION DE CONTRÔLE PERIODIQUE Technicien chaudière agréé RIT : Société :... Particulier Nom :... N d identification :... Société :... N de TVA :... Rue :... N :. CP : Commune :... Tel :. Fax :...

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes Annexe 7 Dispositions communes Contenu de la présentation 1. Introduction à la problématique 2. Principes généraux

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

Avis technique ARGB relative au raccordement de plusieurs générateurs de chaleur gaz naturel à un collecteur de gaz de combustion

Avis technique ARGB relative au raccordement de plusieurs générateurs de chaleur gaz naturel à un collecteur de gaz de combustion AVIS TECHNIQUE ARGB n 07/02 29-01-2008 Avis technique ARGB relative au raccordement de plusieurs générateurs de chaleur gaz naturel à un collecteur de gaz de combustion 1. Problématique Nous constatons

Plus en détail

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel

Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en tirage naturel Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 «Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires» Systèmes 3CE (Conduits collectifs pour chaudières étanches) en

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Cascade CONDENSATION. Appareils raccordables. B22 - B23 - B22p - B23p (Pour toute installation C4 ou C8, nous consulter)

Cascade CONDENSATION. Appareils raccordables. B22 - B23 - B22p - B23p (Pour toute installation C4 ou C8, nous consulter) Condensation Gaz et Fioul B22 l B23 l B22p l B23p T 120 Principe Système de raccordement collectif pour appareil non étanche fonctionnant en tirage naturel ou en pression. Appareils raccordables B22 -

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Général niveau 2. Introduction. Comment construire étanche

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Général niveau 2. Introduction. Comment construire étanche Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Général niveau 2 Laurent Lassoie CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Comment construire étanche 2012 Etanchéité

Plus en détail

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr Aide-mémoire Résidentiel Depuis plus de 30 ans, EGIBAT conseille les professionnels du gaz et du bâtiment sur les sujets techniques et réglementaires. Édition 201 1977 é Édition 201 Avec cette nouvelle

Plus en détail

Economique Jusqu à 70 % d économie d énergie

Economique Jusqu à 70 % d économie d énergie Le seul chauffe-eau thermodynamique mural à ventouse concentrique EN 100 & 150 LITRES Economique Jusqu à 70 % d économie d énergie unique Ventouse concentrique orientable à 360 [entrée et sortie d air

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Lassoie Laurent CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Mesure de l étanchéité

Plus en détail

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

C 255-01 made in Italy. Bali R. Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz. chaleur bienveillante

C 255-01 made in Italy. Bali R. Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz. chaleur bienveillante C 255-01 made in Italy Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz chaleur bienveillante FR Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz INSTALLATION SIMPLE FONCTIONNEMENT SILENCIEUX FIABILITÉ

Plus en détail

Rolux 5G. L alliance du design et de la performance

Rolux 5G. L alliance du design et de la performance Rolux 5G L alliance du design et de la performance LE ROLUX 5G, UN SYSTÈME INNOVANT D ÉVACUATION DES FUMÉES Vous souhaitez un système permettant d allier performance et esthétisme? C est désormais possible

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance OCTOBRE 2013 Certification, visites sur site et écarts récurrents sur les installations de VMC 1. Certification, visites sur site et écarts récurrents Fort de 130000 logements neufs visités à ce jour,

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 1 Séminaire Bâtiment Durable: Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Alain BEULLENS, DPT CHAUFFAGE ET CLIM

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 EFFICIENCE CONDUIT TRIPLE PAROI LE CONDUIT HAUTE PERFORMANCE ADAPTÉ À TOUTES LES CONFIGURATIONS DE POSE

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 EFFICIENCE CONDUIT TRIPLE PAROI LE CONDUIT HAUTE PERFORMANCE ADAPTÉ À TOUTES LES CONFIGURATIONS DE POSE DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 CONDUIT TRIPLE PAROI LE CONDUIT HAUTE PERFORMANCE ADAPTÉ À TOUTES LES CONFIGURATIONS DE POSE SOLUTION : LE CONDUIT HAUTE PERFORMANCE LA SOLUTION POUR INSTALLER UN APPAREIL

Plus en détail

Itho Daalderop Chaudières à condensation. pratiques. et économiques

Itho Daalderop Chaudières à condensation. pratiques. et économiques Itho Daalderop Chaudières à condensation pratiques et économiques Cube One - Jusqu à 16 litres d eau chaude par en flux continu - Le rendement le plus élevé pour l eau du robinet - Réglages intelligents

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

FRANCE 2006 T2. Catalogue Tarif

FRANCE 2006 T2. Catalogue Tarif FRANCE 2006 T2 Catalogue Tarif Foyer acier vitrifié Foyer acier AquaMini RVC AquaWind RSC AquaPlus BSCV AquaPlus BSCV G CHAUDIÈRES VENTOUSE FIOUL THERMITAL Gamme chaudières fioul ventouse 16 Permet à la

Plus en détail

CONSTRUIRE avec l ÉNERGIE. Engagement Volontaire des Architectes & des Entreprises La ventilation des habitations. Janvier 2009

CONSTRUIRE avec l ÉNERGIE. Engagement Volontaire des Architectes & des Entreprises La ventilation des habitations. Janvier 2009 CONSTRUIRE avec l ÉNERGIE naturellement! Engagement Volontaire des Architectes & des Entreprises La ventilation des habitations Janvier 2009 CSTC-CCW-FPMs-IFAPME-UCL-ULg-UWA Exemple pratique D Calcul des

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Ventilation générale des bâtiments : concepts techniques et applications pratiques dans les immeubles de logements Martial Götz Présentation du : 19.11.2015

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Un rendement énergétique amélioré de 15 % grâce à une technique moderne de condensation au gaz. TopGas (10-60). Vos avantages. Les chaudières murales

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

LES SYSTÈMES COLLECTIFS POUJOULAT

LES SYSTÈMES COLLECTIFS POUJOULAT LES SYSTÈMES COLLECTIFS POUJOULAT SÉCURITÉ ET PERFORMANCE NEUF ET RÉNOVATION POUJOULAT, 50 ANS D EXPERTISE AU SERVICE DE NOTRE ENVIRONNEMENT Depuis plus de 50 ans, Poujoulat conçoit et développe des systèmes

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 La réglementation Chauffage PEB en Région de Bruxelles Capitale: aujourd hui et demain Helpdesk Chauffage PEB /EPB Verwarming 03/10/2013 2 Agenda Introduction

Plus en détail

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion?

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Yoan Gué Vianney Bucher Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Collectif individualisé Chaufferie gaz condensation Chaufferie fioul condensation

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré.

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. FBGC 4C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R

Plus en détail

Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien

Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien Samuel Caillou Division Climat, Equipements et Performance Energétique CSTC - Mesure des débits 1 Kitchen Toilet

Plus en détail

Quelles solutions de ventilation pour la rénovation des bâtiments résidentiels? Pourquoi? Comment? Quels retours d expérience?

Quelles solutions de ventilation pour la rénovation des bâtiments résidentiels? Pourquoi? Comment? Quels retours d expérience? 1 Quelles solutions de ventilation pour la rénovation des bâtiments résidentiels? Pourquoi? Comment? Quels retours d expérience? Bruxelles Environnement Conception et entretien des systèmes de ventilation

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Hybris Power CHAUDIÈRE MURALE GAZ À ÉCOGÉNÉRATION

Hybris Power CHAUDIÈRE MURALE GAZ À ÉCOGÉNÉRATION SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Hybris Power CHAUDIÈRE MURALE GAZ À ÉCOGÉNÉRATION ADVANCE L écogénérateur : chauffer et produire de l électricité Facture d énergie globale réduite

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

OCF / KAF OCF / KAF OCF / KAF

OCF / KAF OCF / KAF OCF / KAF Champ d'application 1 La présente directive de protection incendie s'applique à la construction et l'exploitation d'installations thermiques de toute nature et, pour autant que cela ne soit pas réglé ailleurs,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Assurer une bonne étanchéité à l air de l enveloppe dans les bâtiments neufs et en rénovation Aline Branders PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Plus en détail

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951 déclaration de performance Page 1 / 6 0432 Produit: Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Fabricant: Lieu de production: Ontop B.V. Oude Veerseweg 23 4332 SH Middelburg

Plus en détail

La protection respiratoire à adduction d air

La protection respiratoire à adduction d air 7Fiche technique La protection respiratoire à adduction d air La pompe à air ambiant Dans les ateliers de carrosserie, le décapage au jet d abrasif et la pulvérisation de produits contenant des isocyanates

Plus en détail

DOMIproject D Chaudière murale gaz basse température 24 kw

DOMIproject D Chaudière murale gaz basse température 24 kw CHAUDIÈRE BASSE température > > DOMIproject D Chaudière murale gaz basse température 24 kw Chauffage & ECS Instantanée > Performance > Simplicité & Fiabilité > économique & évolutive DOMIproject D Le confort

Plus en détail

Chaudière MURALE gaz condensation

Chaudière MURALE gaz condensation chaudières murales gaz Idra Condens Chaudière MURALE gaz condensation Technologie CONDENSATION haut rendement de 109,3% Confort SANITAIRE sur mesure Idra Condens Idra Condens System IdraEco Condens Micro

Plus en détail

IDRA CONDENS CHAUDIÈRE MURALE GAZ CONDENSATION TECHNOLOGIE CONDENSATION HAUT RENDEMENT JUSQU À 109,3% CONFORT SANITAIRE SUR MESURE

IDRA CONDENS CHAUDIÈRE MURALE GAZ CONDENSATION TECHNOLOGIE CONDENSATION HAUT RENDEMENT JUSQU À 109,3% CONFORT SANITAIRE SUR MESURE CHAUDIÈRE MURALE GAZ ATION TECHNOLOGIE ATION HAUT RENDEMENT JUSQU À 09,% CONFORT SANITAIRE SUR MESURE IdraEco Condens Idra Condens IdraEco Condens Idra Condens System Micro Idra Condens Micro IdraEco Condens

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

EFFICIENCE Choisissez la haute performance Bois Énergie

EFFICIENCE Choisissez la haute performance Bois Énergie EFFICIENCE Choisissez la haute performance Bois Énergie Priorité à la performance énergétique La Réglementation Thermique 2012 et les objectifs de performance énergétique, au cœur des enjeux du bâtiment,

Plus en détail

>> >> >> Hybris Power. L écogénérateur : chauffer et produire de l électricité

>> >> >> Hybris Power. L écogénérateur : chauffer et produire de l électricité solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Hybris Power Chaudière murale gaz à écogénération ADVANCE L écogénérateur : chauffer et produire de l électricité Facture d énergie globale réduite

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Thomas GOETGHEBUER MATRIciel

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes Chauffage Direct @ccess gaine radiante avec brûleur gaz à l extérieur avantages Esthétique. 250

Plus en détail

100 & 150 LITRES LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE

100 & 150 LITRES LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE 100 & 150 LITRES SILENCIEUX JUSQU À 70 % D ÉCONOMIE D ÉNERGIE LA SOLUTION EAU CHAUDE SANITAIRE RT 2012 À LA PLACE DU CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE

Plus en détail

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB..

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Les ballons d eau chaude électriques à circuit fermé HAJDU sont créés pour fournir de l eau chaude

Plus en détail

ALLIANCE & CONFORT+ DOSSIER DE PRESSE. Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique

ALLIANCE & CONFORT+ DOSSIER DE PRESSE. Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique DOSSIER DE PRESSE MARS 2015 ALLIANCE & CONFORT+ Augmenter le rendement de l appareil de chauffage au bois et diminuer la facture énergétique www.fcba.fr Cheminées Poujoulat, leader européen des systèmes

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE 1. Introduction Une installation de climatisation centralisée est constituée d un ensemble de matériels ayant les fonctions suivantes

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Ecoconception : Bannir du marché les produits les moins performants

Ecoconception : Bannir du marché les produits les moins performants En 2015, en aout et septembre, les mesures des règlements européens pour l écoconception et l étiquetage énergétique d appareils de chauffage, de production d eau chaude et de stockage de l eau entrent

Plus en détail

Chauffage collectif. Fiche technique

Chauffage collectif. Fiche technique Fiche technique Chauffage collectif 2 5 6 9 12 Connaître Chaufferie collective Conduits de fumée Chauffage urbain Distribution dans l immeuble Répartition des frais de chauffage Regarder Energies Consommations

Plus en détail

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois MAISON INDIVIDUELLE Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois ÉVOLUTION Une énergie résolument moderne Authentique et d avenir Le bois se présente en France et en Europe comme la première source d énergie

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU AW Aérothermie LIAISON HYDRAULIQUE Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible 6 C départ max Unités extérieures Unités intérieures NOUVEAU ans * garantie compresseur 6 C Radiateurs

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Junkers EMS 2 Energy Management System

Junkers EMS 2 Energy Management System Energy Management System Nouvelle génération de régulateurs et de modules pour les installateurs qui aiment la perfection Ecodesign: directive et règlements Directive Ecodesign du Parlement européen et

Plus en détail

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Fiche produit GAS 210 ECO PRO GAS 210 ECO PRO Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Les points forts en résumé. GAS 210 ECO PRO Remeha GAS 210 ECO PRO La chaudière Gas 210 ECO Remeha

Plus en détail

R 7. Isolation en toiture-terrasse R 4,5 Isolation en rampants de toiture et combles aménagés R 6 18 %

R 7. Isolation en toiture-terrasse R 4,5 Isolation en rampants de toiture et combles aménagés R 6 18 % Crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC

Plus en détail

Energétique. Réglementation gaz

Energétique. Réglementation gaz Copies interdites S.CHENUIL L.P.P. Saint JOSEPH - LYON 7 Page 1 de 52 CARACTÉRISTIQUES DU LOCAL Les exigences pour maintenir la qualité de l'air dans un local contenant des appareils à gaz dont les produits

Plus en détail

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques Guide Pratique Construction d une cheminée Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques En application des normes NF DTU 24.1 et 24.2 2 e ÉDITION SOMMAIRE Définition de l

Plus en détail

L enjeu de la ventilation

L enjeu de la ventilation L enjeu de la ventilation Laurent Cabau France Air L enjeu de la ventilation Sous deux aspects: Réglementaire et Sanitaire Besoins, débits Techniquement et réglementaire Simple flux autoréglable Simple

Plus en détail

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique ELÉMENTS DE THERMIQUE Diagnostic De Performance ÉnergÉtique Mesurer la performance énergétique La conduction La conduction est un transfert de chaleur entre solides. L exemple plaque électrique. La plaque

Plus en détail

Chaudières neuves systèmes de chauffage à l eau

Chaudières neuves systèmes de chauffage à l eau Chaudières neuves systèmes de chauffage à l eau Respecter les conditions d utilisation ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations = pourquoi? informations complémentaires Cliquez sur

Plus en détail

HYSAÉ HYBRID 6000 CHAUDIÈRE HYBRIDE MURALE GAZ CONDENSATION ET POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE + ECS. Ultra compact. Solution RT 2012

HYSAÉ HYBRID 6000 CHAUDIÈRE HYBRIDE MURALE GAZ CONDENSATION ET POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE + ECS. Ultra compact. Solution RT 2012 HYSAÉ HYBRID 6000 CHAUDIÈRE HYBRIDE MURALE GAZ CONDENSATION ET POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE + ECS INNOVATION 2013 Ultra compact Solution RT 2012 Performances et économies FAITES CONNAISSANCE AVEC... HYSAÉ

Plus en détail

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte KLIMAT Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte Mark possède une série de centrales de traitement d air qui peuvent être utilisées dans

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation

Chaudière à gaz à condensation Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D). Vos avantages.

Plus en détail

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse Fabrice RICHIERI - CETE du Sud-Ouest Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

AXEO CONDENS CHAUDIÈRE FIOUL À CONDENSATION CHAUFFAGE SEUL OU AVEC ECS ACCUMULÉE PRODUIT TOUT INTÉGRÉ RENDEMENT JUSQU À 103%

AXEO CONDENS CHAUDIÈRE FIOUL À CONDENSATION CHAUFFAGE SEUL OU AVEC ECS ACCUMULÉE PRODUIT TOUT INTÉGRÉ RENDEMENT JUSQU À 103% CHAUDIÈRE FIOUL À CONDENSATION CHAUFFAGE SEUL OU AVEC ECS ACCUMULÉE PRODUIT TOUT INTÉGRÉ RENDEMENT JUSQU À 103% SOLUTION REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE AVEC... Qu est ce que l Axeo Condens?

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Aérothermes gaz PC RA

Aérothermes gaz PC RA Aérothermes gaz PC RA Echangeur de chaleur et chambre de combustion en acier inox AISI 441. 105 % Rendement Bruleur premelange en acier inox PC aérothermes modulants a condensation 105 % Rendement NOx

Plus en détail

Panneau radiant Condor

Panneau radiant Condor 6 Panneau radiant Condor Présentation Les panneaux radiants CONDOR sont conçus pour assurer le chauffage des bâtiments de grand volume et de très grande hauteur comme des usines, des salles de sport, des

Plus en détail

ATLAS D Condens Unit Chaudière fioul à condensation 32 kw

ATLAS D Condens Unit Chaudière fioul à condensation 32 kw ATLAS D Condens Unit Chaudière fioul à condensation 32 kw Chauffage seul ou ECS accumulée Ne choisissez plus entre confort et économies d énergie > Les meilleures performances pour plus d économies > Le

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

TECHNIQUES ET NORMES DE CHAUFFAGE DE GRANDS ESPACES INDUSTRIELS

TECHNIQUES ET NORMES DE CHAUFFAGE DE GRANDS ESPACES INDUSTRIELS TECHNIQUES ET NORMES DE CHAUFFAGE DE GRANDS ESPACES INDUSTRIELS - Qui sommes nous? - Possibilités techniques - Les normes produits - Les normes installations - Comment choisir? Qui sommes nous? Association

Plus en détail