Nom : Prénom : Page 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nom : Prénom : Page 1"

Transcription

1 Nom : Prénom : Page 1 Université Pierre et Marie Curie Paris 6 BDMD EXAMEN - 26 MARS 2007 Master d'informatique Version CORRIGEE Documents autorisés Lorsqu un cadre suggère des réponses, entourer la (les) bonne(s) réponse(s). La qualité de la rédaction sera prise en compte. Ecrire à l encre bleue ou noire. Exercice 1. BD décisionnelle : schémas étoile et flocon Soit le schéma TPCH simplifié : Part (partkey, name, mfgr, brand, type, size, container, retailprice) mfgr est le nom de groupe du fabricant, brand est la marque du fabricant. Supplier (suppkey, name, address, nationkey, acctbal) PartSupp ( partkey, suppkey, availqty, supplycost) Customer ( custkey, name, address, nationkey, acctbal, mktsegment) mktsegment est le secteur de marché (automobile, bâtiment,...) Orders (orderkey, custkey, orderstatus, totalprice, orderdate, orderpriority, clerk, shippriority) LineItem (orderkey, partkey, suppkey, linenumber, quantity, extendedprice, discount, tax, returnflag, linestatus, shipdate, commitdate, receiptdate, shipmode) Nation (nationkey, name, regionkey) Region ( regionkey, name) 3 pts Question 1. On veut transformer le schéma TPCH en un schéma étoile de telle sorte qu on ne perdre aucune information contenue dans la base. a) Les attributs availqty et supplycost de PartSupp appartiendront-ils à la table des faits ou à une dimension? Justifier brièvement Entourer: fait dimension Justif. : Réponse : ils feront partie de la table des faits En effet,. availqty et supplycost sont des attributs de la table de Faits. Ils ne décrivent pas une dimension mais l association entre 2 dimensions (Fournisseur et Produit). Il faut donc ajouter ces 2 attributs à ceux de Orders et LineItem b) Définir la table des faits sous la forme d une requête SQL (i.e., dont le résultat est l ensemble des faits)

2 Nom : Prénom : Page 2 Table des faits : jointure entre Orders LineItem et PartSupp. c) Définir la dimension temporelle telle que son schéma soit : Date (d Date, mois Number(2), année Number(4)) L attribut mois est le numéro du mois dans [1, 12]. Dimension temporelle: On veut Date(d, mois, année) : la date sert d identifiant, il faut obtenir toutes les dates possibles : union des projections sur les attributs shipdate, commitdate et receiptdate, with ItemDate as (select receiptdate as d from LineItem union select shipdate as d from LineItem union select commitdate as d from LineItem) Select d, extract( month from d) as mois, extract( year from d) as annee From ItemDate Order by d; Syntaxe correcte : Voir fichier d.sql d) Définir chaque autre dimension sous la forme d une expression algébrique.

3 Nom : Prénom : Page 3 Dim des fournisseurs : jointure enntre Supplier, Nation et Région Dim des clients : jointure entre Customer, Nation et Region Dim des produits : select * from Part Question 2. On veut transformer le schéma TPCH en un schéma en flocon. En particulier la dimension concernant les clients (qui passent des commandes) est décomposée en 3 relations C1, C2, C3 telles que C1 est associée à la table des faits. C2 et C3 sont associées uniquement à C1. La relation C2 décrit la localisation géographique des clients. La relation C3 décrit le secteur de marché de la clientèle. On suppose que la clientèle est sectorisée par activité (automobile, bâtiment, meuble) et par revenu (faible, moyen, fort). a) Quels sont les attributs, inexistant dans le schéma TPCH, à ajouter pour définir la dimension des clients? L attribut mktsegment correspond à activité On ajoute un attribut revenu Et un attribut secteur pour identifier le secteur de marché b) Donner le schéma de C1, C2 et C3. C1 = Customer Déplacer l attribut mktsegment vers C3 Ajouter l attribut secteur qui fait référence à C3.secteur C2 = CustomerNation = jointure Nation,Région C3 = CustomerSegment(secteur, mktsegment, revenu)

4 Nom : Prénom : Page 4 Rmq : l attribut mktsegment correspond à activité Exercice 2. Requêtes analytiques Le journal des accès à un site web est stocké dans une BD. Son schéma est : A (u, m, s, d, url, taille) u est l identifiant de l utilisateur qui navigue sur le site web m est l adresse IP du client s est le nom de domaine du client (ex : aol.com, jussieu.fr,...) : d est la date de l accès 4 pts la date est composée de 5 attributs numériques dj : jour dans [0, 31], dm : mois dans [1, 12], da : année dans [1980, 2008], dh : heure dans [0, 23] dmn : minutes dans [0, 59] url est la page web consultée par l utilisateur taille est la taille d une page en octets Ecrire les requêtes en SQL en utilisant si possible les fonctions analytiques de classement et d agrégation sur une plage glissante. Question 1 : Pour toutes les dates existant dans la base, donner le nombre d accès qui ont eu lieu pendant les 10 minutes précédentes. Le schéma du résultat est (d, accès). select distinct d, count(*) over (order by d range between interval '10' minute preceding and current row) as acces from A order by d desc; Question 2 : Donner le classement des 10 utilisateurs qui ont téléchargé le plus gros volume de données. Afficher leur rang. Le schéma du résultat est (u, volume, rang). Voir TP AP

5 Nom : Prénom : Page 5 Question 3 : Pour chaque page web, donner le classement des domaines (attribut s) ayant fait le plus d accès à cette page. Le schéma du résultat est (url, s, accès, rang) select url, s, count(*) as accès, rank() over ( partition by url order by count(*) desc) as rang from A group by url, s ; Question 4 : On considère que la session d un utilisateur se termine lorsque l utilisateur ne consulte plus le site pendant 3 minutes ou plus. Afficher le nombre de sessions pour chaque utilisateur. Le schéma du résultat est (u, nb_session).

6 Nom : Prénom : Page 6 Sol1 : fenetre temporelle glissante Sol 2 : On commence par sélectionner les accès qui ne sont pas des débuts de sessions T1 = Select distinct a2.u, a2.d From A a1, A a2 Where a1.u = a2.u and a2.d - a1.d <=3 Puis select u, count(*) as nb_session From T1 Group by u Exercice 3. Entrepôts de données 6 pts On considère un entrepôt de données permettant d observer les ventes de produits d une entreprise. Le schéma des tables est le suivant : CUSTOMER (cust_id, city, state, region, country) PRODUCT (prod_id, prod_name, category, cost_price, sell_price, supplier) TIME (time_key, month, month_name, quarter, year) PURCHASES(prod_id, time_key, cust_id, ship_date, purchase_price, shipping_charge) Question 1. Indiquez quelles sont les tables de faits et les tables de dimension du schéma en étoile de cet entrepôt. Table de fait : purchases Tables de dimensions : customer, product, time. Question 2. On veut transformer ce schéma en schéma en flocon. Donnez la nouvelle représentation de la table TIME. La table TIME est décomposée en plusieurs tables : TIME (time_key, month_key) MONTH (month_key, month, month_name, quarter_key) QUARTER(quarter_key, quarter, year) Question 3. Ecrire la requête SQL permettant d afficher la moyenne des ventes (purchase_price) par catégorie (category) et par année (year). SELECT p.category, t.year AVG(purchase_price) average_sales FROM product p, time t, purchases f Where p.prod_id = f.prod_id And t.time_key = f.time_key GROUP BY p.category, t.year ; Question 4. Calculer le cube permettant d obtenir la somme des ventes par categorie, par année et par région en utilisant la clause GROUP BY CUBE. Select p.category, t.year, c.region, sum(f.purchase_price) total_sales From product p, time t, purchases f, customer c Where p.prod_id = f.prod_id And t.time_key = f.time_key AND c.cust_id = f.cust_id GROUP BY CUBE (p.category, t.year, c.region);

7 Nom : Prénom : Page 7 Question 5. On considère la même requête, mais en remplaçant la clause GROUP BY CUBE par la clause GROUPE BY ROLLUP. Quelles différences ce changement implique-t-il? Vous pouvez expliquer les différences à l aide d un exemple. Dans le premier cas (CUBE) on a des agrégations sur tous les niveaux de regroupement (category, year, region), tandis que dans le deuxième, on se limite aux regroupements (category, year, region), (category, year ) et (category). On n a que des résultats partiels du cube. Question 6. On souhaite maintenant observer les ventes de 2006 par région, et étudier particulièrement les ventes qui ont lieu pendant les vacances. On veut obtenir une relation de schéma (region, month_name, sales), qui contient, pour chaque région, la somme des ventes par mois ainsi que la somme des ventes qui ont eu lieu pendant les vacances (somme des ventes des mois de juillet et août). Dans ce dernier cas, l attribut month_name prendra la valeur vacances. Ecrire la requête permettant d obtenir ce résultat. Select region, month_name, sales From (select t.month_name, c.region, sum(f.pourchase_price) sales from purchases f, time t, customer c Model Where f.time_key = t.time_key and t.year = 2006 and c.cust_id = f.cust_id Group by c.region, t.month_name) Partition by (region) Dimension by (month_name) Measures (sales) Rules (sales[ vacances ] = sales[ juillet ] + sales[ août ])

Administration des Bases de Données Réparties (ABDR) Examen du 23 janvier 2006 Sans document Durée : 2h.

Administration des Bases de Données Réparties (ABDR) Examen du 23 janvier 2006 Sans document Durée : 2h. Nom : Prénom : Page 1 Université Pierre et Marie Curie Paris 6 - Master d informatique Administration des Bases de Données Réparties (ABDR) Examen du 23 janvier 2006 Sans document Durée : 2h. Répondre

Plus en détail

346 CHAPITRE 8. BASES DE DONNÉES, LANGAGE SQL

346 CHAPITRE 8. BASES DE DONNÉES, LANGAGE SQL 346 CHAPITRE 8. BASES DE DONNÉES, LANGAGE SQL Corrigé n 8.6 de l exercice 8.6 Cet exercice présente une base dont le schéma est simple. Il a pour but de vous exercer à construire des requêtes. Le schéma

Plus en détail

Bases de données multidimensionnelles

Bases de données multidimensionnelles Bases de données multidimensionnelles 1 Plan du cours Entrepôts de données : objectifs et conception Modèle multidimensionnel Concepts et opérateurs Modélisation Rolap/Molap Optimisation Extensions de

Plus en détail

Objectifs des entrepôts de données

Objectifs des entrepôts de données de données 2-1 Objectifs du cours Comprendre l importance de l information dans les métiers Analyser les limites des systèmes de production existants pour les besoins en traitement de l information Introduire

Plus en détail

Le langage SQL (Structured Query Language)

Le langage SQL (Structured Query Language) Le langage SQL (Structured Query Language) SQL (Structured Query Language, en français «langage structuré de requête ou d interrogation» ou «langage de requête structurée» ) est un langage informatique

Plus en détail

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats BD4 SB FC N GdR Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Février 2015 BD4 (Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/45 Février 2015

Plus en détail

BDWA EXAMEN - 27 MARS 2006 Documents autorisés. Exercice 1. Requêtes décisionnelles

BDWA EXAMEN - 27 MARS 2006 Documents autorisés. Exercice 1. Requêtes décisionnelles Nom : Prénom : Page 1 Université Pierre et Marie Curie Paris 6 BDWA EXAMEN - 27 MARS 2006 Documents autorisés Master d'informatique Exercice 1. Requêtes décisionnelles On considère une base de données

Plus en détail

1. LE SQL 2. L ALGEBRE RELATIONNEL ET LE SQL

1. LE SQL 2. L ALGEBRE RELATIONNEL ET LE SQL COMPRENDRE LE SQL 1. LE SQL Le SQL (Structured Query Language) est un langage d'interrogation de bases de données. Très répandu, permettant la manipulation (de façon simple) des bases de données relationnelles.

Plus en détail

Les SGBDs Décisionnels

Les SGBDs Décisionnels Les SGBDs Décisionnels Didier DONSEZ Université Joseph Fourier (Grenoble 1) IMA IMAG/LSR/ADELE Didier.Donsez@imag.fr 2 Plan Limites du SQL en décisionnel Nouvelles fonctions et types de données Aspect

Plus en détail

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats. Opérateurs ensemblistes A.D., S.B., F.C. Janvier-Février 2016

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats. Opérateurs ensemblistes A.D., S.B., F.C. Janvier-Février 2016 SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats BD4 A.D., S.B., F.C. Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Janvier-Février 2016 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/45

Plus en détail

BDD4 : Langage SQL. 1 Introduction. 2 Bloc de qualication. Langage SQL Cours - Bases de données 4

BDD4 : Langage SQL. 1 Introduction. 2 Bloc de qualication. Langage SQL Cours - Bases de données 4 BDD4 : Langage SQL 1 Introduction Conjointement à la dénition des bases de données relationnelles, un langage spécique permettant à l'utilisateur d'eecteur des requêtes sur une base a été développé. Ce

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE CORRECTION COUSERANS CONSTRUCTION

ÉLÉMENTS DE CORRECTION COUSERANS CONSTRUCTION ÉLÉMENTS DE CORRECTION COUSERANS CONSTRUCTION DOSSIER Gestion des chantiers. Citer les améliorations que Monsieur Almeida attend de l évolution du système d information. COUSERANS pourra développer plus

Plus en détail

Informatique générale pour l ingénieur

Informatique générale pour l ingénieur Informatique générale pour l ingénieur Chapitre XVII : Introduction aux bases de données Partie II : Algèbre relationnelle - Exploitation de la masse de données Dans le chapitre précédent, nous avons appris

Plus en détail

SQL Requêtes simples. Introduction A.D., S.B., F.C. Janvier-Février Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot

SQL Requêtes simples. Introduction A.D., S.B., F.C. Janvier-Février Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot SQL Requêtes simples BD4 A.D., S.B., F.C. Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Janvier-Février 2016 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/25 Janvier-Février 2016 1 / 25 BD4 (Licence

Plus en détail

TP3_3 DE BUSINESS INTELLIGENCE ISIMA ZZ3 F3. Intervenant : Jonathan Fontanel

TP3_3 DE BUSINESS INTELLIGENCE ISIMA ZZ3 F3. Intervenant : Jonathan Fontanel 1 TP3_3 DE BUSINESS INTELLIGENCE ISIMA ZZ3 F3 14/12/2015 Intervenant : Jonathan Fontanel Plan du TP 2 Présentation de la suite Microsoft BI Ateliers sur SSAS (2H) 3 Présentation de la suite Microsoft BI

Plus en détail

Introduction aux bases de données et au langage SQL

Introduction aux bases de données et au langage SQL Introduction aux bases de données et au langage SQL Résumé Ce TP a pour but la découverte d un environnement de gestion de bases de données et un premier contact avec la notion de requête. On suppose pour

Plus en détail

Memento SQL. Memento SQL. Jérôme DESMOULINS 18 septembre Jérôme DESMOULINS Page 1 / 8

Memento SQL.  Memento SQL. Jérôme DESMOULINS 18 septembre Jérôme DESMOULINS Page 1 / 8 Memento SQL Jérôme DESMOULINS 18 septembre 2007 Jérôme DESMOULINS Page 1 / 8 Table des matières Commandes simples...3 UPDATE...3 WHERE... 3 SELECT...3 INSERT... 3 DELETE... 3 Jointure...4 Union - R1 U

Plus en détail

Bases de données avancées Introduction

Bases de données avancées Introduction Bases de données avancées Introduction Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Master Informatique M1 Cours BDA Plan Objectifs et contenu du cours Rappels BD relationnelles Bibliographie Cours BDA (UCP/M1)

Plus en détail

2 - Instruction SELECT

2 - Instruction SELECT Master CCI 2007/08 BD : TP MySQL 2 - Instruction SELECT 1 Cours L'instruction select est utilisee pour obtenir des informations venant d'une ou plusieurs tables. La syntaxe complete de cette instruction

Plus en détail

Introduction aux bases de données et au langage SQL

Introduction aux bases de données et au langage SQL Introduction aux bases de données et au langage SQL Résumé Ce TP a pour but la découverte d un environnement de gestion de bases de données et un premier contact avec la notion de requête. On suppose pour

Plus en détail

SQL Requêtes simples

SQL Requêtes simples SQL Requêtes simples BD4 AD, FC N GdR Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Février 2015 BD4 (Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/25 Février 2015 1 / 25 Introduction SQL - Introduction

Plus en détail

Algèbre relationnelle

Algèbre relationnelle Algèbre relationnelle Skander Zannad et Judicaël Courant 2014-04-12 1 Résumé des épisodes précédents 1. MCD / MLD ; 2. Implantation en SQL (MPD) et requêtes ; 3. Calcul relationnel pour modéliser les requêtes.

Plus en détail

Algèbre relationnelle / requêtes SQL

Algèbre relationnelle / requêtes SQL 2016-2017 1/5 Algèbre relationnelle / requêtes SQL algèbre relationnelle définition équivalent SQL attribut nom de colonne domaine de l attribut type des éléments de la colonne schéma relationnel n-uplet

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 11 Le langage HQL Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire National

Plus en détail

TP 3: L'ORDRE SELECT

TP 3: L'ORDRE SELECT TP 3: L'ORDRE SELECT OBJECTIFS : Apprendre la recherche, restriction et tri des données avec la requête SELECT. Partie I : SELECT basique - La commande SELECT permet la recherche d information dans une

Plus en détail

Module M4 Base de données

Module M4 Base de données Module M4 Base de données TD n 5 Correction SQL Requêtes Imbriquées Auteurs : Laura Monceaux / Véronique Laime ATTENTION aux Requêtes imbriquées : vérifier toujours ce que retourne la requête imbriquée

Plus en détail

5. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL

5. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL 5. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL 5.1. OPERATEURS DE L ALGEBRE RELATIONNEL ALGEBRE RELATIONNELLE = { opérateurs sur les relations donnant en résultat des relations } Opérateurs

Plus en détail

Les sous-formulaires. Le code Adhérent est unique dans la table Adhérent : On ne visualisera qu un seul adhérent dans le formulaire principal

Les sous-formulaires. Le code Adhérent est unique dans la table Adhérent : On ne visualisera qu un seul adhérent dans le formulaire principal Les sous-formulaires Le formulaire de Consultation d un Adhérent, nous a permis de visualiser les informations contenues dans la requête ADHERENT_vivant, mais nous voudrions également savoir, sur le même

Plus en détail

Partie 8 : Systèmes de fichiers

Partie 8 : Systèmes de fichiers INF3600 Exercice 1 : Partie 8 : Systèmes de fichiers Automne2006 On considère un système de fichiers tel que l'information concernant les blocs de données de chaque fichier est donc accessible à partir

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Jean-Pierre Becirspahic Lycée Louis-Le-Grand 2015-2016 Page 1/12 Classification décimale de Dewey Inventée au xix e siècle, elle range les ouvrages en 10 divisions. 000

Plus en détail

LIF4 - TD9 Requêtes SQL Correction

LIF4 - TD9 Requêtes SQL Correction LIF4 - TD9 Requêtes SQL Correction Exercice 1: On considère une entreprise de ventes de voitures. Un modèle de voiture est décrit par une marque, une déination. Une voiture est identifiée par un numéro

Plus en détail

Baccalauréat technologique sciences et technologies de la gestion (STG) Spécialité gestion des systèmes d information

Baccalauréat technologique sciences et technologies de la gestion (STG) Spécialité gestion des systèmes d information Baccalauréat technologique sciences et technologies de la gestion (STG) Spécialité gestion des systèmes d information SESSION 2008 Épreuve de spécialité Partie écrite Corrigé Durée : 4 heures Coefficient

Plus en détail

Algèbre : suite et fin suivi du Chapitre 6

Algèbre : suite et fin suivi du Chapitre 6 Algèbre : suite et fin suivi du Chapitre 6 http://www.lri.fr/~cohen/bd/bd.html Requêtes avancées en algèbre relationnelle (1/3) Q1 : Quelles sont les tailles de disques durs qui sont utilisées par au moins

Plus en détail

BDMD NI248. Exercice 1 : Cube

BDMD NI248. Exercice 1 : Cube Nom : Prénom : Page 1 Université Pierre et Marie Curie Paris 6 Master d'informatique BDMD NI248 23 mars 2011 Documents autorisés - 2h Exercice 1 : Cube 5 pts Soit une table Ventes (Magasin, Produit, Couleur,

Plus en détail

SUJET. 1.1 Donner un exemple de dépendance fonctionnelle entre deux attributs. ENSEIGNEMENT (num_prof, code_mat, nom_prof, volume_horaire).

SUJET. 1.1 Donner un exemple de dépendance fonctionnelle entre deux attributs. ENSEIGNEMENT (num_prof, code_mat, nom_prof, volume_horaire). Année Universitaire 2014/2015 Bases de données et technologies Web Date : Heure : Durée : 2 heures Documents : autorisés Épreuve de M. Ahmad Abdallah SUJET Exercice 1 (Normalisation) 1.1 Donner un exemple

Plus en détail

2 (6 pts) Relation des Employés (EMP)

2 (6 pts) Relation des Employés (EMP) Examen de Base de Données A4 25944 22 février 2003 Le polycopié et les notes de cours sont autorisés. Le corrigé. 1 (1 pt) Quelle est la différence entre le produit cartésien et la jointure entre deux

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

Les SGBDs Décisionnels

Les SGBDs Décisionnels http://www-adele.imag.fr/users/didier.donsez/cours Les SGBDs Décisionnels Didier DONSEZ Université Joseph Fourier - Grenoble 1 PolyTech Grenoble LIG/ADELE Didier.Donsez@imag.fr, Didier.Donsez@ieee.fr Thierry

Plus en détail

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 - UFR 922 - Licence d'informatique Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Documents autorisés Durée : 2h. Exercice 1 : Autorisation Question

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 2. : Le modèle relationnel et les bases de données relationnelles Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/

Plus en détail

MAM4 SI Examen de Bases de données relationnelles 15 Décembre 2008 Durée : 2 heures

MAM4 SI Examen de Bases de données relationnelles 15 Décembre 2008 Durée : 2 heures Université de Nice-Sophia Antipolis MAM4 SI4 2008 2009 Ecole Polytech Nice Sophia Examen de Bases de données relationnelles 15 Décembre 2008 Durée : 2 heures 1 Agence Immobilière On considère une base

Plus en détail

Introduction aux bases de données TP1. IUT1 Grenoble Génie Mécanique et Productique

Introduction aux bases de données TP1. IUT1 Grenoble Génie Mécanique et Productique Introduction aux bases de données TP1 IUT1 Grenoble Génie Mécanique et Productique Avertissements Cette introduction aux bases de données est destinée à des non spécialistes, les objectifs sont de : -

Plus en détail

TD 2 : La bibliothèque de M. Bouquin (p. 79)

TD 2 : La bibliothèque de M. Bouquin (p. 79) A. Étude du schéma relationnel TD 2 : La bibliothèque de M. Bouquin (p. 79) 1. Affichez le schéma relationnel de la base. 2. Proposez sous forme textuelle le schéma de la base de données, en précisant

Plus en détail

SQL. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 1. Exemple. Interrogation simple. mot clé DISTINCT. Exemple 2

SQL. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 1. Exemple. Interrogation simple. mot clé DISTINCT. Exemple 2 SQL LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 1 E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr http ://liris.cnrs.fr/ ecoquery Un langage concret interagir avec le modèle relationnel : Un langage de manipulation

Plus en détail

Faculté des sciences et ingénierie (Toulouse III) Département de mathématiques L3 MMESI Analyse numérique I

Faculté des sciences et ingénierie (Toulouse III) Département de mathématiques L3 MMESI Analyse numérique I Nom: Date : Prénom: Faculté des sciences et ingénierie (Toulouse III) Année universitaire Département de mathématiques L3 MMESI 2012-2013 Analyse numérique I TP n o 1 Découverte de matlab (1) : premiers

Plus en détail

Optimisation de requêtes en algèbre relationnelle Calcul relationnel. Outline A.D., S.B. Février Introduction. . 2 Optimisation de requtes

Optimisation de requêtes en algèbre relationnelle Calcul relationnel. Outline A.D., S.B. Février Introduction. . 2 Optimisation de requtes Optimisation de requêtes en algèbre relationnelle Calcul relationnel BD4 AD, SB Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Février 2012 BD4 (Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) Algèbre et calcul

Plus en détail

Bases de données - Langage SQL

Bases de données - Langage SQL Bases de données - Langage SQL L objet est de stocker des données de sorte à pouvoir e ectuer facilement et rapidement des recherches et à minimiser la mémoire utilisée : la présence de plusieurs tables

Plus en détail

I.U.P. 3 GSI option TI TD N 1 de S.G.B.D.

I.U.P. 3 GSI option TI TD N 1 de S.G.B.D. TD N 1 de S.G.B.D. 1 I.U.P. 3 GSI option TI TD N 1 de S.G.B.D. Ce TD a pour objectif de vous faire découvrir et utiliser les requête SQL. Il s agira d écrire diverses requêtes, création de tables, d insérer

Plus en détail

SGBD B7 - UV (soir) et UV (ICPJ) EXAMEN, 1ère Session - 26 Juin 2004

SGBD B7 - UV (soir) et UV (ICPJ) EXAMEN, 1ère Session - 26 Juin 2004 26/6/2004 Conservatoire National des Arts et Métiers Paris 1 SGBD B7 - UV 19786 (soir) et UV 21928 (ICPJ) 1 Modèle relationnel (7,5 points) EXAMEN, 1ère Session - 26 Juin 2004 Dans le cadre de la réforme

Plus en détail

Université IBM i. S28 Analytique : pourquoi et comment construire un datawarehouse avec l'etl de DB2 for i?

Université IBM i. S28 Analytique : pourquoi et comment construire un datawarehouse avec l'etl de DB2 for i? Université IBM i IBM Power Systems - IBM i 10 et 11 mai 2016 IBM Client Center de Bois-Colombes S28 Analytique : pourquoi et comment construire un datawarehouse avec l'etl de DB2 for i? Mercredi 11 mai

Plus en détail

Introduction à SQL. Alain BUI. Professeur Département de Mathématiques et Informatique

Introduction à SQL. Alain BUI. Professeur Département de Mathématiques et Informatique Bases de Données Introduction à SQL Alain BUI Professeur Département de Mathématiques et Informatique alain.bui@univ-reims.fr 1 Langage SQL Structered Query Langage Standard, langage relationnel incontournable

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 2. Pondération 5. Nombre de crédits 5

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 2. Pondération 5. Nombre de crédits 5 Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de IPL Bachelier en informatique de gestion Analyse et Architecture des Données I1030 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 2 Pondération 5 Nombre de crédits

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Plan Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 1 : Généralités & rappels 1.1 Avant-propos 1.2 Algèbre relationnelle kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/18 But du cours Organisation

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL DE VÉRIFICATION D APTIDUDE AUX FONCTIONS DE PROGRAMMEUR. Session 2006

EXAMEN PROFESSIONNEL DE VÉRIFICATION D APTIDUDE AUX FONCTIONS DE PROGRAMMEUR. Session 2006 Ministère des Transports, de l'equipement, du Tourisme et de la Mer EXAMEN PROFESSIONNEL DE VÉRIFICATION D APTIDUDE AUX FONCTIONS DE PROGRAMMEUR Session 2006 Langage :C++ Durée : 5 heures Coefficient :

Plus en détail

Bases de données Cours I

Bases de données Cours I Cours I 2013/2014 Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Système de gestion de bases de données Rappel du vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Commandes SQL de manipulation

Plus en détail

Chapitre Algèbre relationnelle

Chapitre Algèbre relationnelle Chapitre 1111 2 Algèbre relationnelle 17 octobre 2016 1 Résumé des épisodes précédents On a déjà vu les notions suivantes. 1. MCD (Entité-Association) pour la représentation conceptuelle d un problème.

Plus en détail

Oracle Décisionnel : Modèle OLAP et Vue matérialisée D BILEK

Oracle Décisionnel : Modèle OLAP et Vue matérialisée D BILEK Oracle Décisionnel : Modèle OLAP et Vue matérialisée SOMMAIRE Introduction Le modèle en étoiles Requêtes OLAP Vue matérialisée Fonctions Roll up et Cube Application Introduction Data Warehouse Moteur OLAP

Plus en détail

Université de la Polynésie Française- Décembre 2005 Examen de Contrôle Continu 1.5 h Seul document autorisé : «Langage SQL et objet-relationnel»

Université de la Polynésie Française- Décembre 2005 Examen de Contrôle Continu 1.5 h Seul document autorisé : «Langage SQL et objet-relationnel» EXAMEN Initiation «INITIATION aux Bases AUX BASES de Données DE DONNEES» Université de la Polynésie Française- Décembre 2005 Examen de Contrôle Continu 1.5 h Seul document autorisé : «Langage SQL et objet-relationnel»

Plus en détail

Conception de bases de données relationnelles

Conception de bases de données relationnelles Conception de bases de données relationnelles Langage SQL Marie Szafranski 2016-2017 ensiie 1 2016-2017 ensiie 1 Création et modification de tables (attributs, types, etc.) Définition des contraintes d

Plus en détail

Cours n 4 Le langage de manipulation des données (LMD)

Cours n 4 Le langage de manipulation des données (LMD) Cours n 4 Le langage de manipulation des données (LMD) Chantal Reynaud Université Paris X - Nanterre UFR SEGMI - Licence MIAGE Cours de Systèmes de Gestion de Données - IUP MIAGE 2003/2004 1 Plan I. Introduction

Plus en détail

Génération dynamique de pages web

Génération dynamique de pages web Génération dynamique de pages web Cet article décrit quelques techniques de programmation web permettant de générer des pages web dynamiquement à partir d une base de données. STRUCTURE DE LA BASE DE DONNÉES

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - par1e 2 : SQL comme langage de requêtes

Le langage SQL pour Oracle - par1e 2 : SQL comme langage de requêtes Le langage SQL pour Oracle - par1e 2 : SQL comme langage de requêtes Exemple jouet Dans la suite, on considère la base composée des tables suivantes : CLIENT(numCl,nomCl,télCl) COMMANDE(numCmde,dateCmde,numCl))

Plus en détail

Objectifs. Plan. Introduction aux Bases de données Cours 8 : Création des schémas. Rappel : schéma d une BD relationnelle. Commandes SQL pour :

Objectifs. Plan. Introduction aux Bases de données Cours 8 : Création des schémas. Rappel : schéma d une BD relationnelle. Commandes SQL pour : Objectifs Introduction aux Bases de données Cours 8 : Création des schémas UFR 919 2 e année Licence Informatique UE 2I009 Commandes SQL pour : 1. Création de schémas relationnels 2. Définition de contraintes

Plus en détail

Support : consultez le site mysupport.mcafee.com pour découvrir des brochures de produits, des annonces et des informations sur le support.

Support : consultez le site mysupport.mcafee.com pour découvrir des brochures de produits, des annonces et des informations sur le support. Notes de distribution McAfee Web Reporter version 5.2.0 Ce document fournit des informations sur McAfee Web Reporter version 5.2.0. Vous trouverez des informations supplémentaires aux emplacements suivants

Plus en détail

Cours 5 : Requêtes imbriquées

Cours 5 : Requêtes imbriquées Cours 5 : Requêtes imbriquées Rappel Une condition de sélection utilisée dans une clause WHERE ou dans une clause HAVING s exprime sous la forme d une comparaison entre la valeur d un attribut (ou expression)

Plus en détail

Devoir Sur Table «La chocolaterie du 5 ème»

Devoir Sur Table «La chocolaterie du 5 ème» Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Ecole de Management de la Sorbonne L3 Gestion Finance Informatique Devoir Sur Table «La chocolaterie du 5 ème» Vous êtes employés d une chocolaterie localisée à Paris

Plus en détail

Travaux Pratiques et Dirigés de Bases de Données n 8

Travaux Pratiques et Dirigés de Bases de Données n 8 Travaux Pratiques et Dirigés de Bases de Données n 8 Scripts de création et de manipulation de données Dans ce TD on vous demande de créer des tables sous votre compte Oracle avec un script de création.

Plus en détail

Feuille 2 Inclusion de Requêtes Conjonctives

Feuille 2 Inclusion de Requêtes Conjonctives Université de Bordeaux M1 d Informatique, 2016-2017 Cours de Bases de Données Avancées Feuille 2 Inclusion de Requêtes Conjonctives Dans cette feuille on présente un algorithme qui permet de tester l inclusion

Plus en détail

MEMO Je pars de zéro en SQL. AAT's Creations et Formations 1

MEMO Je pars de zéro en SQL. AAT's Creations et Formations  1 MEMO Je pars de zéro en SQL AAT's Creations et Formations www.aat-s.com 1 SOMMAIRE Jour 1 Jour 2 1) SQL c est quoi? a) Généralités b) SQL et les normes c) Les types de données 2) Les opérations a) Insertion

Plus en détail

LE LANGAGE DE REQUETES SQL. Origines et Evolutions SQL1 86: la base SQL1 89: l'intégrité SQL2 92: la nouvelle norme SQL3 98: les évolutions objets

LE LANGAGE DE REQUETES SQL. Origines et Evolutions SQL1 86: la base SQL1 89: l'intégrité SQL2 92: la nouvelle norme SQL3 98: les évolutions objets LE LANGAGE DE REQUETES SQL Origines et Evolutions SQL1 86: la base SQL1 89: l'intégrité SQL2 92: la nouvelle norme SQL3 98: les évolutions objets Gardarin 2001 1. Origines et Evolutions SQL est dérivé

Plus en détail

Sujet Asie 2013 EXERCICE 1. [5 pts] Probabilités

Sujet Asie 2013 EXERCICE 1. [5 pts] Probabilités Sujet Asie 203 EXERCICE. [5 pts] Probabilités Dans cet exercice, les probabilités seront arrondies au centième. Partie A Une grossiste achète des boîtes de thé chez deux fournisseurs. Il achète 80% de

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

Module Bases de Données et Web Examen du 25 janvier 2007

Module Bases de Données et Web Examen du 25 janvier 2007 Nom : Prénom : page 1 Module Bases de Données et Web Examen du 25 janvier 2007 Les documents sont autorisés Durée : 2h. Répondre aux questions sur la feuille du sujet dans les cadres appropriés. La taille

Plus en détail

CANADIAN INTERNATIONAL TRADE RECORD LAYOUTS

CANADIAN INTERNATIONAL TRADE RECORD LAYOUTS Le français suit l'anglais *** STATISTICS CANADA INTERNATIONAL TRADE DIVISION CANADIAN INTERNATIONAL TRADE RECORD LAYOUTS 1988-2001 Note: Changes to the Country Classification Effective January 1998, recorded

Plus en détail

B - Premier noyau de SQL. Chapitre B. Premier noyau de SQL. B.1 Historique et objectifs. Fonctionnement de SQL. Chapitre B : Premier noyau de SQL 1

B - Premier noyau de SQL. Chapitre B. Premier noyau de SQL. B.1 Historique et objectifs. Fonctionnement de SQL. Chapitre B : Premier noyau de SQL 1 B - Premier noyau de SQL Chapitre B Premier noyau de SQL B.1 Historique et objectifs B.2 Démarches de présentation B.3 Introduction aux requêtes B.4 Introduction à la manipulation B.5 Conclusion The limits

Plus en détail

Délais de livraison. - Document Confidentiel -

Délais de livraison. - Document Confidentiel - Délais de livraison - Document Confidentiel - Nouveaux services de livraison La nouveauté Dans le cadre de l amélioration continue de notre expérience client et pour vous faciliter la gestion de votre

Plus en détail

N4 : Calcul littéral Série 1 : Expression littérale

N4 : Calcul littéral Série 1 : Expression littérale Le cours avec les aides animées Qu'est-ce qu'une expression littérale? Les exercices d'application Pour tous les exercices de cette fiche, les lettres représentent des nombres quelconques. 1 Avec des lettres

Plus en détail

LA CRÉATION ET LA GESTION D UN ÉTAT

LA CRÉATION ET LA GESTION D UN ÉTAT 1 LA CRÉATION ET LA GESTION D UN ÉTAT 1. Etat et calcul de champs Le premier état que vous allez mettre au point (avec l assistant) reprend le principe du formulaire Total et descriptif des commandes (cf.

Plus en détail

INSIA BASES DE DONNEES RELATIONNELLE TP n 1 Select Jointures Group by

INSIA BASES DE DONNEES RELATIONNELLE TP n 1 Select Jointures Group by Institut Supérieur d Informatique Appliquée 27 Rue de Fontarabie 75 020 Paris Tél : 01 56 98 21 30 www.insia.org INSIA BASES DE DONNEES RELATIONNELLE TP n 1 Select Jointures Group by Septembre 2011 INSIA

Plus en détail

Outils de logique floue pour ArcGis 10 Création d un attribut flou

Outils de logique floue pour ArcGis 10 Création d un attribut flou Création d un attribut flou Aide à la décision et SIG Atilio FRANÇOIS http://blog.nasca.fr 1 Résumé L outil comporte deux commandes : La première, «Critère souple», permet de transformer un critère en

Plus en détail

Relationnel et XML (4 points)

Relationnel et XML (4 points) Examen MIF18 - Gestion de données pour le Web - session 1-14 décembre 2015 Durée : 1h30 Documents autorisés Numéro de copie : Il faut rendre ces feuilles en les glissant dans votre copie anonyme. Ne pas

Plus en détail

Projet PYTHON. Étape 3: Mise en place de la base de données en SQL

Projet PYTHON. Étape 3: Mise en place de la base de données en SQL Projet PYTHON Étape 3: Mise en place de la base de données en SQL CREATE USER STESIO IDENTIFIED BY STESIO; GRANT CONNECT TO STESIO; GRANT RESOURCE TO STESIO; Création de la table SALARIES CREATE TABLE

Plus en détail

F. Opérations multidimensionnelles

F. Opérations multidimensionnelles F. Opérations multidimensionnelles Roll up (drill-up)/drill down (roll down) Roll up (drill-up) : résumer, agréger des données en montant dans une hiérachie ou en oubliant une dimension Drill down (roll

Plus en détail

Contrôle final Développement Web

Contrôle final Développement Web Université de Batna 3 ème année Licence Pro IIM Faculté des sciences Département d informatique 2015/2016 Durée : 1h30 Le 30/05/2016 Question de cours (4.5 pts) Contrôle final Développement Web 1. Le cycle

Plus en détail

Requêtes sql. décembre par Dominique DOLÉ

Requêtes sql. décembre par Dominique DOLÉ Requêtes sql décembre 2011 par Dominique DOLÉ Table des matières 1 Sélections sur table unique 4 1.1 Liste simple 4 1.1.1 Énoncé 4 1.1.2 Résultat 4 1.1.3 Requête 4 1.2 Liste avec élimination des doublons

Plus en détail

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Notre dernier cours Moi :) Vous :( 2 Récapitulatif Les SGBD Relationnelles Objectifs et histoire Conception d'une base de

Plus en détail

Examen M2 Pro Info, M2 Bibs, M2 MIAGe Année Durée : 2h30. Module de Base de Données : Implémentation

Examen M2 Pro Info, M2 Bibs, M2 MIAGe Année Durée : 2h30. Module de Base de Données : Implémentation Examen M2 Pro Info, M2 Bibs, M2 MIAGe Année 2003-2004 Durée : 2h30 Module de Base de Données : Implémentation Lire attentivement avant de commencer à rédiger Aucun document n est autorisé pendant l examen.

Plus en détail

Conception avancée : Vues Droits. INT Management

Conception avancée : Vues Droits. INT Management Conception avancée : Vues Droits INT Management 205 Conception avancée Définition de schémas externes (vues relationnelles) slide 207 Définition de droits d accès en fonction des utilisateurs slide 221

Plus en détail

Langage d interrogation des Données LID Opérateurs ensemblistes et sousinterrogation

Langage d interrogation des Données LID Opérateurs ensemblistes et sousinterrogation Année universitaire 2016/2017 LFIG 2 Langage d interrogation des Données LID Opérateurs ensemblistes et sousinterrogation Fahmi Ben Rejab 1 Les opérateurs ensemblistes Les opérateurs ensemblistes permettent

Plus en détail

MALIBOUD ATLANTIQUE Corrigé

MALIBOUD ATLANTIQUE Corrigé MALIBOUD ATLANTIQUE Corrigé Dossier 1 : Processus de demande interne d évolution (DIE) 40 pts 1.1 Présenter dans un tableau pour chaque élément souligné du document 2 (paragraphe 3), les événements et/ou

Plus en détail

Hadoop - Semaine 6. Hadoop - Semaine 6. Pierre Nerzic. février-mars / 18 Pierre Nerzic

Hadoop - Semaine 6. Hadoop - Semaine 6. Pierre Nerzic. février-mars / 18 Pierre Nerzic Hadoop - Semaine 6 Pierre Nerzic février-mars 2017 1 / 18 Pierre Nerzic Le cours de cette semaine présente le système. C est une sur-couche de Spark permettant d interroger des données à l aide de SQL

Plus en détail

2. LE DICTIONNAIRE DES DONNEES nom description type

2. LE DICTIONNAIRE DES DONNEES nom description type BéDé La base de donnée sur la bande déssinée 1. INTRODUCTION. La base de données "B.D." est constituée de sept tables. Il s'agit d'une modélisation simplifiée de la Bande Dessinée. Les schémas conceptuel

Plus en détail

Bases de Données. Partie 2 : SQL Insertion et sélection des données. Master 2 TIMM. T. LIU - Universitéde Cergy-Pontoise

Bases de Données. Partie 2 : SQL Insertion et sélection des données. Master 2 TIMM. T. LIU - Universitéde Cergy-Pontoise Bases de Données Partie 2 : SQL Insertion et sélection des données Master 2 TIMM tliu@u-cergy.fr T. LIU - Universitéde Cergy-Pontoise 1 Insertion des données SQL - INSERT INTO Plan Sélection (recherche)

Plus en détail

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste SQL pour Oracle 4 e édition Groupe eyrolles, 2004, 2005, 2008, 2010, is BN : 978-2-212-12794-2 Partie III SQL avancé La table suivante organisée en

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Olivier Caron Polytech Lille Avenue Paul Langevin Cité Scientifique Lille 1 59655 Villeneuve d Ascq cedex http://ocaron.plil.fr Olivier.Caron@polytech-lille.fr Olivier Caron

Plus en détail

TP d informatique n 014 Bases de données

TP d informatique n 014 Bases de données TP d informatique n 014 Bases de données PCSI 2015 2016 I Schéma Soit le schéma relationnel suivant : Individus(Num_Ind, Nom, Prenom) : l identifiant de l individu ( Num_Ind), le nom et le prénom de l

Plus en détail

Master d Informatique spécialité DAC BDLE (Bases de Données Large Echelle) -Seconde Partie- Objectifs. Traduction des requêtes relationnelles SQL

Master d Informatique spécialité DAC BDLE (Bases de Données Large Echelle) -Seconde Partie- Objectifs. Traduction des requêtes relationnelles SQL Master d Informatique spécialité DAC BDLE (Bases de Données Large Echelle) -Seconde Partie- Cours 3 : Requêtes relationnelles en M/R (2/2) Mohamed- Amine Baazizi email: prénom.nom@lip6.fr h?p://dac.lip6.fr/master/ues-

Plus en détail