Cours 4 : Agrégats et GROUP BY

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours 4 : Agrégats et GROUP BY"

Transcription

1 Cours 4 : Agrégats et GROUP BY

2 Agrégat Fonction qui effectue un calcul sur l ensemble des valeurs d un attribut pour un groupe de lignes Utilisation dans une clause SELECT ou dans une clause HAVING 3 types d agrégats : MIN, MAX SUM, AVG, VARIANCE, STDDEV COUNT Bases de données 2

3 Agrégat sur un seul group Un seul groupe constitué de l ensemble des lignes sélectionnées par une éventuelle clause WHERE Syntaxe : SELECT aggregat 1 ([DISTINCT] expression 1 ),... aggregat n ([DISTINCT] expression n ) FROM noms-tables [WHERE conditions] Bases de données 3

4 Exemple SELECT MIN(prix) AS prixmin, MAX(prix) AS prixmax FROM Tarif Bases de données 4

5 Exemple (2) SELECT MIN(nomVille), MAX(nomville) FROM Ville Bases de données 5

6 Exemple (3) SELECT MIN(dateDeb), MAX(dateDeb) FROM Tarif WHERE numvoyage = Bases de données 6

7 Exemple (4) SELECT AVG(prix) FROM Tarif WHERE numvoyage = 4 SELECT AVG(DISTINCT prix), FROM Tarif WHERE numvoyage = Bases de données 7

8 Exemple (5) numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE SELECT COUNT(*)FROM Voyage Bases de données 8

9 Exemple (6) numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE SELECT COUNT(nbMax)FROM Voyage Bases de données 9

10 Exemple (7) numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE SELECT COUNT(DISTINCT typepension) FROM Voyage Bases de données 10

11 Agrégats sur un seul groupe (suite) Les valeurs NULL sont ignorées par les agrégats Un agrégat ne peut apparaître dans une clause WHERE (sauf dans un sousselect) Il est impossible de demander en résultat à la fois un attribut et un agrégat Bases de données 11

12 Exemple SELECT COUNT(*), numvoyage FROM Voyage FAUX ERROR at line 1 : ORA : not a singlegroup group function Bases de données 12

13 Groupements Pour subdiviser les lignes résultats d un ordre SELECT en plusieurs groupes il faut utiliser une clause GROUP BY Un groupe est formé d un ensemble de lignes ayant une ou plusieurs caractéristiques communes Il y a autant de groupes que de valeurs distinctes des caractéristiques décrites pour la formation des groupes Bases de données 13

14 Groupements (suite) Un ordre SELECT avec une clause GROUP BY donne une ligne résultat pour chaque groupe Syntaxe : SELECT * [DISTINCT] liste-attributs FROM noms-tables [WHERE conditions] [GROUP BY liste-expressions] [HAVING conditions] [ORDER BY liste-critères] Bases de données 14

15 Donner, pour chaque voyage, sa durée totale ainsi que son nombre d étapes Questions numvoyage numville numordre duree ETAPE

16 Donner, pour chaque voyage, sa durée totale ainsi que son nombre d étapes Questions (2) numvoyage durée totale nb étapes RESULTAT DE LA REQUETE Bases de données 16

17 Questions (3) Donner, pour chaque voyage, sa durée totale ainsi que son nombre d étapes SELECT numvoyage, SUM(duree) AS "durée totale", COUNT(*) AS "nb étapes" FROM Etape GROUP BY numvoyage Bases de données 17

18 Questions (4)... pour les voyages de numéro supérieur à 5 et ayant plus de 3 étapes SELECT numvoyage, SUM(duree) AS "durée totale", COUNT(*) AS "nb étapes" FROM Etape WHERE numvoyage > 5 GROUP BY numvoyage HAVING COUNT(*) > Bases de données 18

19 Très important Dans la liste des attributs d un ordre SELECT avec une clause GROUP BY ne peuvent figurer que des caractéristiques de groupe, c est-à-dire : Soit des agrégats Soit des expressions figurant dans la clause GROUP BY Bases de données 19

20 Exemple SELECT numvoyage, MIN(dateDeb), prix FROM Tarif GROUP BY numvoyage FAUX Bases de données 20

21 Exemple (2) SELECT numvoyage, MIN(dateDeb) FROM Tarif GROUP BY numvoyage JUSTE Bases de données 21

22 Exemple (3) SELECT numvoyage, MIN(dateDeb), prix FROM Tarif GROUP BY numvoyage, prix JUSTE Bases de données 22

23 HAVING De même qu il est possible de sélectionner certaines lignes avec une clause WHERE, il est possible de sélectionner certains groupes de lignes en utilisant une clause HAVING Les conditions figurant dans la clause HAVING suivent les mêmes règles de syntaxe que celles d une clause WHERE Bases de données 23

24 HAVING (suite) Les conditions figurant dans la clause HAVING ne peuvent porter que sur les caractéristiques du groupe : agrégats ou expression contenues dans la clause GROUP BY Une clause HAVING peut comporter un sous-select Bases de données 24

25 Exemple SELECT numvoyage, AVG(prix) FROM Tarif WHERE datedeb >= ' ' GROUP BY numvoyage HAVING AVG(prix) >= (SELECT AVG(prix) FROM Tarif WHERE datedeb >= ' ') Bases de données 25

26 Plan d exécution Si un SELECT comporte à la fois une clause WHERE et une clause GROUP BY : la clause WHERE sera d abord utilisée pour sélectionner les lignes les groupes seront constitués à partir des lignes sélectionnées les groupes seront alors eux-mêmes sélectionnés par la clause HAVING Bases de données 26

27 Niveaux d agrégats Il est possible d appliquer au résultat d un SELECT avec GROUP BY un second niveau de fonction de groupe Bases de données 27

28 Exemple SELECT MAX(COUNT(*)) FROM Voyage GROUP BY typepension numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE Bases de données 28

29 Exemple (2) SELECT COUNT(*) FROM Voyage GROUP BY typepension COUNT(*) 3 1 RESULTAT DE LA REQUETE On demande le maximum ensuite Bases de données 29

30 Questions Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? SELECT V.numVoyage, COUNT(*) FROM Voyage V, Tarif T WHERE V.numVoyage = T.numVoyage AND (nomvoyage LIKE 'C%' OR nomvoyage LIKE 'R%') GROUP BY V.numVoyage Bases de données 30

31 Questions (2) Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE Bases de données 31

32 Questions (3) Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? numvoyage datedeb prix TARIF Bases de données 32

33 Questions (4) Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension datedeb prix 1 Circuit Heleni 15 P Circuit Heleni 15 P Circuit Heleni 15 P Rhapsodie hongroise P Budapest, Vienne 20 DP et Prague VOYAGE TARIF Bases de données 33

34 Questions (5) Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? numvoyage COUNT(*) RESULTAT DE LA REQUETE Bases de données 34

35 Questions (6) Numéros des voyages coûtant toujours le même prix (quelque soit la date de départ)? SELECT numvoyage FROM Tarif GROUP BY numvoyage HAVING MAX(prix) = MIN(prix) Variante HAVING COUNT(DISTINCT prix) = Bases de données 35

36 Questions (7) Numéros des voyages coûtant toujours moins de 500? SELECT numvoyage FROM Tarif GROUP BY numvoyage HAVING MAX(prix) < Bases de données 36

37 Questions (8) Numéros des voyages qui font étape pendant plus de 4 jours dans une même ville (par forcément de façon consécutives)? SELECT DISTINCT numvoyage FROM Etape GROUP BY numvoyage, numville HAVING SUM(duree) > Bases de données 37

38 Questions (8 ) Numéros des voyages qui font étape pendant plus de 4 jours dans une même ville (par forcément de façon consécutives)? SELECT numvoyage, numville FROM Etape GROUP BY numvoyage, numville HAVING SUM(duree) > Bases de données 38

39 Questions (9) Donner, pour chaque date de départ, les numéros des voyages qui partent à cette date SELECT datedeb, numvoyage FROM Tarif ORDER BY datedeb Utiliser GROUP BY et ORDER BY à bon escient Bases de données 39

40 Questions (10) Donner, pour chaque date de départ, le nombre de voyages qui partent à cette date SELECT datedeb, COUNT(*) FROM Tarif GROUP BY datedeb Bases de données 40

41 Erreurs classiques Utiliser dans la clause SELECT un attribut qui n est pas dans la clause GROUP BY Utiliser dans la clause HAVING un attribut qui n est pas dans la clause GROUP BY HAVING COUNT(*) = 0 et HAVING COUNT(*) >= 1 n ont pas de sens Bases de données 41

42 Analyse des requêtes SELECT DISTINCT numvoyage, AVG(prix) FROM Tarif GROUP BY numvoyage Ici le DISTINCT est inutile Bases de données 42

43 Analyse des requêtes (2) SELECT numvoyage, MIN(nomVoyage) FROM Voyage GROUP BY numvoyage Ici MIN et GROUP BY sont inutiles Bases de données 43

44 Analyse des requêtes (3) SELECT DISTINCT typepension FROM Voyage GROUP BY typepension Ici GROUP BY est inutile et donc DISTINCT devient nécessaire Bases de données 44

45 Analyse des requêtes (4) SELECT COUNT(*) FROM Etape GROUP BY numville HAVING numville = 1 Ici, GROUP BY est une solution compliquée et serait avantageusement remplacé par WHERE SELECT COUNT(*) FROM Etape WHERE numville = Bases de données 45

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

Informatique Pour Tous Interrogation n 5

Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Nom : Prénom : Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Soit la base de données relationnelle BANQUE constituée des trois relations (ou tables) suivantes : CLIENTS (idclient : int, nom, prenom, ville,)

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Systèmes de Gestion de Bases de Données

Systèmes de Gestion de Bases de Données Systèmes de Gestion de Bases de Données Luiz Angelo STEFFENEL DUT Informatique 2ème année IUT Nancy Charlemagne Vues Vue : une table virtuelle de la base de données dont le contenu est défini par une requête

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS 2003-07-01 1 Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS Voici MRD de la BD AcciRoute pour représenter les rapports d accidents de la route. Le MRD

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

Requêtes particulières

Requêtes particulières SUPPORT Trucs et astuces Requêtes particulières Le contenu de ce document et tous les programmes et documents associés sont protégés et ne peuvent être reproduits sans l'autorisation écrite de Lynxx Business

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres.

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres. INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES Durée : 1h30 Date : 17/05/2006 Coordonnateurs : Amel Bouzeghoub et Bruno Defude Documents autorisés : ceux distribués en cours Avertissements

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Langages de requêtes. Plan du cours. Base de données exemple. Objectifs du cours. Plan du cours. Base de données exemple

Langages de requêtes. Plan du cours. Base de données exemple. Objectifs du cours. Plan du cours. Base de données exemple Plan du cours Langages de requêtes M1 Informatique Année 2010-2011 Jérôme Darmont Introduction Algèbre relationnelle Langage SQL Langage XQuery http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/

Plus en détail

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4 1 Annexes Avec ce rapport il faut rendre en annexe le script SQL corrigé qui permet de créer la base de données selon votre modèle relationnel ainsi que de la peupler avec un nombre de tuples suffisant.

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

Auto-évaluation SQL. Document: f0453test.fm 19/04/2012. ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium

Auto-évaluation SQL. Document: f0453test.fm 19/04/2012. ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium Auto-évaluation SQL Document: f0453test.fm 19/04/2012 ABIS Training & Consulting P.. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CNSULTING INTRDUCTIN AUT-ÉVALUATIN SQL Indications d utilisation Ce test est

Plus en détail

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager TP base de données SQLite 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : La plupart des logiciels de gestion de base de données fonctionnent à l aide d un serveur. Ils demandent donc une installation

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD Plan Bases de Données L3 Info Céline Rouveirol 2010-2011 Bases de Données 1 / 77 Sources des transparents Bases de Données 2 / 77 Bases de SQL - M.P. Dorville/F. Goasdoué, LRI, Université Paris Sud - V.

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Introduction L'étude des requêtes d'interrogation de la base de données est séparée en deux parties : - Une première partie permet de revoir le langage

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Rapport de Cryptographie

Rapport de Cryptographie Cryptographie [MIF30] / Année 2008-2009 Rapport de Cryptographie Les Injections SQL Sylvie Tixier & François-Xavier Charlet Page 1 20/05/2009 Sommaire Introduction...3 Définition d une injection SQL...3

Plus en détail

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Ce document est publié sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il ne peut ni être modifié, ni faire

Plus en détail

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1 PRESENTATION Les domaines couverts par la série STG sont tous des pourvoyeurs ou exploitants des bases de données. Que l'on gère la relation aux clients, le suivi de l'activité financière, la comptabilité

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper INSIA Bases de données ORACLE SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper http://st-curriculum.oracle.com/tutorial/dbxetutorial/index.htm http://st-curriculum.oracle.com/ http://www.oracle.com/ Bertrand LIAUDET

Plus en détail

Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation

Plus en détail

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation de l entreprise...

Plus en détail

1 Création et manipulation d une base de données

1 Création et manipulation d une base de données Université Paris 13 TP Base de données Année 2013-2014 Institut Galilée SQL et ORACLE LI3 1 Création et manipulation d une base de données ans ce TP, nous allons créer la base de données de l exercice

Plus en détail

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble.

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble Le 10/04/2014 Base de Données (BD) : une grande quantité de données, centralisées ou non, servant pour les besoins d'une ou plusieurs applications, interrogeables et modifiables

Plus en détail

Les Entrepôts de Données

Les Entrepôts de Données Les Entrepôts de Données Grégory Bonnet Abdel-Illah Mouaddib GREYC Dépt Dépt informatique :: GREYC Dépt Dépt informatique :: Cours Cours SIR SIR Systèmes d information décisionnels Nouvelles générations

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Bases de données Oracle Virtual Private Database (VPD) pour la gestion des utilisateurs d applications

Bases de données Oracle Virtual Private Database (VPD) pour la gestion des utilisateurs d applications Bases de données Oracle Virtual Private Database (VPD) pour la gestion des utilisateurs d applications P.-A. Sunier, HEG-Arc Neuchâtel avec le concours de J. Greub pierre-andre.sunier@he-arc.ch http://lgl.isnetne.ch/

Plus en détail

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL Catalin Dima Requêtes SQL et langage naturel Énoncés en langage naturel. Traduction en SQL? Correspondance entre syntagmes/phrases et opérations

Plus en détail

Bases de données. Chapitre 1. 1.1 Généralité sur les bases de données. 1.2 Avec sqlite3. 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données

Bases de données. Chapitre 1. 1.1 Généralité sur les bases de données. 1.2 Avec sqlite3. 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données Chapitre 1 Bases de données 1.1 Généralité sur les bases de données 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données La base de données (BDD) est un système qui enregistre des informations. Ces informations

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bilan : Des vues à PL/SQL corrigé Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Cas exemple 2 Les tables... 3 Vues et index 4 Privilèges 5 Fonctions

Plus en détail

F. Opérations multidimensionnelles

F. Opérations multidimensionnelles F. Opérations multidimensionnelles Roll up (drill-up)/drill down (roll down) Roll up (drill-up) : résumer, agréger des données en montant dans une hiérachie ou en oubliant une dimension Drill down (roll

Plus en détail

CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE

CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE 2 ème partie : REQUÊTES Sommaire 1. Les REQUÊTES...2 1.1 Créer une requête simple...2 1.1.1 Requête de création de listage ouvrages...2 1.1.2 Procédure de

Plus en détail

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 NFA 008 Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 1 NoSQL, c'est à dire? Les bases de données NoSQL restent des bases de données mais on met l'accent sur L'aspect NON-relationnel L'architecture distribuée

Plus en détail

QCM 2. Informatique générale. 1. Le nombre binaire 1011 vaut en décimal : a) 7 b) 9 c) 33 d) 11. 2. Le nombre qui suit le nombre 4 en base 5 est :

QCM 2. Informatique générale. 1. Le nombre binaire 1011 vaut en décimal : a) 7 b) 9 c) 33 d) 11. 2. Le nombre qui suit le nombre 4 en base 5 est : QCM 2 Informatique générale 1. Le nombre binaire 1011 vaut en décimal : a) 7 b) 9 c) 33 d) 11 2. Le nombre qui suit le nombre 4 en base 5 est : a) 10 b) 5 c) 0 d) A 3. Combien y'a t-il d'octets dans un

Plus en détail

Bases de données multidimensionnelles OLAP. OnLine Analytical Processing

Bases de données multidimensionnelles OLAP. OnLine Analytical Processing Bases de données multidimensionnelles OLAP OnLine Analytical Processing OLAP OLAP (On Line Analytical Processing): Ensemble des outils nécessaires pour la mise en place d'un Système d'information décisionnel

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

TD n 10 : Ma première Base de Données

TD n 10 : Ma première Base de Données TD n 10 : Ma première Base de Données 4 heures Rédigé par Pascal Delahaye 11 mars 2015 Le but de ce TD est de découvrirles principales fonctions d OpenOffice Base, le systèmede gestion de bases de données

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. L algèbre relationnelle

Bases de Données Relationnelles. L algèbre relationnelle Bases de Données Relationnelles L algèbre relationnelle Langages de manipulation Langages formels : base théorique solide Langages utilisateurs : version plus ergonomique Langages procéduraux : définissent

Plus en détail

INFORMATIKA FRANCIA NYELVEN

INFORMATIKA FRANCIA NYELVEN Informatika francia nyelven középszint 1312 ÉRETTSÉGI VIZSGA 2015. május 15. INFORMATIKA FRANCIA NYELVEN KÖZÉPSZINTŰ GYAKORLATI ÉRETTSÉGI VIZSGA JAVÍTÁSI-ÉRTÉKELÉSI ÚTMUTATÓ EMBERI ERŐFORRÁSOK MINISZTÉRIUMA

Plus en détail

E4D : ÉTUDE DE CAS CAS TELINOS ÉLÉMENTS DE CORRECTION

E4D : ÉTUDE DE CAS CAS TELINOS ÉLÉMENTS DE CORRECTION BTS INFORMATIQUE DE GESTION 06NC-ISE4D SESSION 2006 E4D : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS TELINOS ÉLÉMENTS DE CORRECTION Barème Dossier 1 : Gestion de l'offre et des abonnements Dossier

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION Barème Dossier 1 : Distribution de noix 32 points Dossier 2 : Commercialisation de plants de noyers 16 points Dossier

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

TP Bases de données réparties

TP Bases de données réparties page 1 TP Bases de données réparties requêtes réparties Version corrigée Auteur : Hubert Naacke, révision 5 mars 2003 Mots-clés: bases de données réparties, fragmentation, schéma de placement, lien, jointure

Plus en détail

Résumé S Q L. Auteur: Alexandre PATIN Edition: 22 février 2000 E-mail : alexandre.patin@free.fr URL : http://alexandre.patin.free.

Résumé S Q L. Auteur: Alexandre PATIN Edition: 22 février 2000 E-mail : alexandre.patin@free.fr URL : http://alexandre.patin.free. Résumé S Q L Auteur: Alexandre PATIN Edition: 22 février 2000 E-mail : alexandre.patin@free.fr URL : http://alexandre.patin.free.fr/ Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit,

Plus en détail

Comparaison de tables à distance

Comparaison de tables à distance Rapport de recherche A/375/CRI Fabien Coelho fabien@coelho.net composé avec LAT E X, révision 463 du document 1 Fabien Coelho job enseignant-chercheur à MINES ParisTech ingénieur civil 1993, docteur en

Plus en détail

VIII. Interrogation de documents avec XQuery

VIII. Interrogation de documents avec XQuery VIII. Interrogation de documents avec XQuery 350 XQUERY? Est un langage d interrogation de données XML N est pas un dialecte XML Est un sur-ensemble de XPath 2.0 Utilise le même modèle de données (XDM)

Plus en détail

FileMaker 13. Guide de référence SQL

FileMaker 13. Guide de référence SQL FileMaker 13 Guide de référence SQL 2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker et Bento sont des marques commerciales de

Plus en détail

Création d'un convertisseur SQL SiTools

Création d'un convertisseur SQL SiTools Création d'un convertisseur SQL SiTools 1 - Introduction Un convertisseur permet de transformer la requête SQL, envoyé par la webapp SiTools à la webapp catalog ou l'inverse. C'est à dire que cette conversion

Plus en détail

Oracle Décisionnel : Modèle OLAP et Vue matérialisée D BILEK

Oracle Décisionnel : Modèle OLAP et Vue matérialisée D BILEK Oracle Décisionnel : Modèle OLAP et Vue matérialisée SOMMAIRE Introduction Le modèle en étoiles Requêtes OLAP Vue matérialisée Fonctions Roll up et Cube Application Introduction Data Warehouse Moteur OLAP

Plus en détail

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS Depuis SAS 9.2 TS2M3, SAS propose un nouveau langage de programmation permettant de créer et gérer des tables SAS : le DS2 («Data Step 2»). Ces nouveautés

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Base de données relationnelle et requêtes SQL

Base de données relationnelle et requêtes SQL Base de données relationnelle et requêtes SQL 1e partie Anne-Marie Cubat Une question pour commencer : que voyez-vous? Cela reste flou Les plans de «Prison Break»? Non, cherchons ailleurs! Et de plus près,

Plus en détail

Gestion de la facturation des repas dans un restaurant scolaire

Gestion de la facturation des repas dans un restaurant scolaire Vêtement N vêtement Date minimum de reprise Remis (O N) Est classé Type vêtement N type de vêtement Libellé type de vêtement Tarif Est nettoyé Prix vêtement Client N client Nom client Tél. client Adresse

Plus en détail

Modèle entité-association 6pts

Modèle entité-association 6pts Examen NFP 107 17 juin 2009 Sujet 1 3H documents autorisés Enseignant : Christine Plumejeaud Modèle entité-association 6pts Le service de gestion du personnel d une entreprise désire s équiper d un outil

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Cours SQL. Base du langage SQL et des bases de données

Cours SQL. Base du langage SQL et des bases de données Cours SQL Base du langage SQL et des bases de données Auteur Tony Archambeau Site web http://sql.sh Date 24 mai 2014 Licence Mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution

Plus en détail

Devoir Data WareHouse

Devoir Data WareHouse Université Paris XIII Institut Galilée Master 2-EID BENSI Ahmed CHARIFOU Evelyne Devoir Data WareHouse Optimisation, Transformation et Mise à jour utilisées par un ETL Mr R. NEFOUSSI Année 2007-2008 FICHE

Plus en détail

Présentation Windows Azure Hadoop Big Data - BI

Présentation Windows Azure Hadoop Big Data - BI Présentation Windows Azure Hadoop Big Data - BI Sommaire 1. Architecture Hadoop dans Windows Azure... 3 2. Requête Hive avec Hadoop dans Windows Azure... 4 3. Cas d études... 5 3.1 Vue : Administrateur...

Plus en détail

Optimisation SQL. Quelques règles de bases

Optimisation SQL. Quelques règles de bases Optimisation SQL Quelques règles de bases Optimisation des ordres SQL Page 2 1. QUELQUES RÈGLES DE BASE POUR DES ORDRES SQL OPTIMISÉS...3 1.1 INTRODUCTION...3 1.2 L OPTIMISEUR ORACLE...3 1.3 OPTIMISEUR

Plus en détail

Partie I du TD 1 au TD 5. Bases de données et MySQL -

Partie I du TD 1 au TD 5. Bases de données et MySQL - Système d information http://www.agroparistech.fr/systeme-d-information.html Partie I du TD 1 au TD 5 - Bases de données et MySQL - Liliana Ibănescu liliana.ibanescu@agroparistech.fr UFR d informatique

Plus en détail

TP5 MySQL requêtes avancées

TP5 MySQL requêtes avancées Master 1 BBSG TP5 MySQL requêtes avancées Bases de Données Exercice 1 : Par l'intermédiaire de PHPMyAdmin ou du client mysql, connectez-vous sur votre base de données. mysql -h dbs-perso.luminy.univmed.fr

Plus en détail

INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié

INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié À l'origine de l'informatique, le stockage d'information se faisait sur cartes perforées. Ces supports pauvres ne permettaient pas de définir la structuration

Plus en détail

Vincent Augusto 2010-2011

Vincent Augusto 2010-2011 le des Systèmes Vincent Augusto École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne 2010-2011 Un 1/73 le des Un 2/73 1 2 3 4 le 5 6 7 8 Un le des Un 3/73 Contenu du cours : Techniques pour l analyse

Plus en détail

Encryptions, compression et partitionnement des données

Encryptions, compression et partitionnement des données Encryptions, compression et partitionnement des données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Compression, encryption et partitionnement des données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Encryption transparente des

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

Bases de données Cours 4 : Le langage SQL pour ORACLE

Bases de données Cours 4 : Le langage SQL pour ORACLE Cours 4 : Le langage SQL pour ORACLE POLYTECH Université d Aix-Marseille odile.papini@univ-amu.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bd.html Plan du cours 1 Introduction 2 Identificateurs

Plus en détail

Bases de données et sites WEB Cours 3 : SQL3 Langage

Bases de données et sites WEB Cours 3 : SQL3 Langage Bases de données et sites WEB Cours 3 : SQL3 Langage 1 Plan Références Requêtes simples Expressions de chemin Appels de fonctions et d opérateurs Création d instances Opérations sur les collections 2 Références

Plus en détail

Entrepôt de données : Extensions du langage SQL (SQL-3/SQL-99) pour lʼolap (7.1)

Entrepôt de données : Extensions du langage SQL (SQL-3/SQL-99) pour lʼolap (7.1) Entrepôt de données : Extensions du langage SQL (SQL-3/SQL-99) pour lʼolap (7.1) Bernard ESPINASSE Professeur à Aix-Marseille Université (AMU) Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille Plan 1. Evolution

Plus en détail

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE Cas Neptune hôtel Base de données et langage SQL Propriété Intitulé long Formation concernée Matière Notions Transversalité Présentation Description Neptune Hôtel. L interrogation d une base de données

Plus en détail

15 septembre 2010. Démo #2 MySQL Séquençage

15 septembre 2010. Démo #2 MySQL Séquençage 15 septembre 2010 Démo #2 MySQL Séquençage SQL et MySQL SQL: structured query language langage pour manipuler des données dans des bases de données relationnelles MySQL: Implantation de SQL Ajout à SQL

Plus en détail

Modélisation PHP Orientée Objet pour les Projets Modèle MVC (Modèle Vue Contrôleur) Mini Framework

Modélisation PHP Orientée Objet pour les Projets Modèle MVC (Modèle Vue Contrôleur) Mini Framework Modélisation PHP Orientée Objet pour les Projets Modèle MVC (Modèle Vue Contrôleur) Mini Framework L'objectif de ce document est de poser des bases de réflexion sur la modélisation d'un projet réalisé

Plus en détail

COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES DE CONNEXION LORS DE LA

COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES DE CONNEXION LORS DE LA COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES DE CONNEXION LORS DE LA DEFINITION D UNE BIBLIOTHEQUE D ACCES A UNE BASE DE DONNEES Cet article s adresse aux administrateurs SAS en charge de la mise à disposition des

Plus en détail

1. Base de données SQLite

1. Base de données SQLite Dans ce TP, nous allons voir comment créer et utiliser une base de données SQL locale pour stocker les informations. La semaine prochaine, ça sera avec un WebService. On repart de l application AvosAvis

Plus en détail

SQL sous SqlServer OLIVIER D. DEHECQ Olivier http://www.entraide-info.fr 0

SQL sous SqlServer OLIVIER D. DEHECQ Olivier http://www.entraide-info.fr 0 2013 SQL sous SqlServer OLIVIER D. DEHECQ Olivier http://www.entraide-info.fr 0 Table des matières Signalétique... 2 1 Les bases du SQL... 3 2 SQL server... 6 2 Références des exercices...21 DEHECQ Olivier

Plus en détail

Les procédures stockées et les fonctions utilisateur

Les procédures stockées et les fonctions utilisateur Les procédures stockées et les fonctions utilisateur Z Grégory CASANOVA 2 Les procédures stockées et les fonctions utilisateur [08/07/09] Sommaire 1 Introduction... 3 2 Pré-requis... 4 3 Les procédures

Plus en détail

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste SQL pour Oracle 4 e édition Groupe eyrolles, 2004, 2005, 2008, 2010, is BN : 978-2-212-12794-2 Partie III SQL avancé La table suivante organisée en

Plus en détail

Plan Général Prévisionnel (1/2) (non contractuel) Internet et Outils L1/IO2 2006-2007 S2-IO2 Bases de données: Jointures, Transactions

Plan Général Prévisionnel (1/2) (non contractuel) Internet et Outils L1/IO2 2006-2007 S2-IO2 Bases de données: Jointures, Transactions Général Prévisionnel (1/2) (non contractuel) Internet et Outils L1/IO2 2006-2007 S2-IO2 Bases de données: Jointures, Cours Internet et Outils: [1/12] Intro, Internet, Web, XHTML (2H) [2/12] XHTML(2H) [3/12]

Plus en détail

Mysql avec EasyPhp. 1 er mars 2006

Mysql avec EasyPhp. 1 er mars 2006 Mysql avec EasyPhp 1 er mars 2006 Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requètes vers les bases de données relationnelles. Il en reprend la syntaxe

Plus en détail

FORMATION A L UTILISATION DE PMB QUELQUES NOTIONS DE SQL

FORMATION A L UTILISATION DE PMB QUELQUES NOTIONS DE SQL FORMATION A L UTILISATION DE PMB QUELQUES NOTIONS DE SQL Cette création est mise à disposition selon le Contrat Paternité-Pas d'utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'identique 2.0

Plus en détail

16H Cours / 18H TD / 20H TP

16H Cours / 18H TD / 20H TP INTRODUCTION AUX BASES DE DONNEES 16H Cours / 18H TD / 20H TP 1. INTRODUCTION Des Fichiers aux Bases de Données 2. SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES 2.1. INTRODUCTION AUX SYSTEMES DE GESTION DE BASES

Plus en détail

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données Instructions SQL Première partie : Langage de description et de gestion des données Quelques instructions et leur syntaxe 1. Introduction Trois principales catégories d instructions. Instructions de création

Plus en détail

Olivier Mondet http://unidentified-one.net

Olivier Mondet http://unidentified-one.net T-GSI Ch.4 Le Langage SQL LDD, LCD Cet exercice guidé reprend le plan suivis lors de l intervention de formation faite pour l académie de Versailles. L objectif principal visait en la présentation du langage

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION - ISE4D SESSION 2008 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS A CLICK ÉLÉMENTS DE CORRECTION

BTS INFORMATIQUE DE GESTION - ISE4D SESSION 2008 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS A CLICK ÉLÉMENTS DE CORRECTION BTS INFORMATIQUE DE GESTION - ISE4D SESSION 28 E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS A CLICK Barème ÉLÉMENTS DE CORRECTION Dossier 1 : Gestion du réseau de la société A'CLICK Dossier

Plus en détail

Le Langage De Description De Données(LDD)

Le Langage De Description De Données(LDD) Base de données Le Langage De Description De Données(LDD) Créer des tables Décrire les différents types de données utilisables pour les définitions de colonne Modifier la définition des tables Supprimer,

Plus en détail

Bases de Données & Interfaces Web. stanislas.oger@univ-avignon.fr

Bases de Données & Interfaces Web. stanislas.oger@univ-avignon.fr Bases de Données & Interfaces Web stanislas.oger@univ-avignon.fr 1 Architecture d'un SI Web Fonctionnement Dynamique avec Base de Données 2 Idée Dynamiser les pages avec des infos venant de BDD Enregistrer

Plus en détail

Testez vos connaissances avec Oracle Forms 11g Niveau débutant Réponses aux questions

Testez vos connaissances avec Oracle Forms 11g Niveau débutant Réponses aux questions Testez vos connaissances avec Oracle Forms 11g Niveau débutant Réponses aux questions Document préparé par Abderrahmane Abed Octobre 2013 Version 1.0 Courriel : aabed@oraweb.ca Site web: www.oraweb.ca

Plus en détail

SQL Server et Active Directory

SQL Server et Active Directory SQL Server et Active Directory Comment requêter AD depuis SQL Server Comment exécuter des requêtes de sélection sur un Active Directory depuis SQL Server? L'utilisation du principe des serveurs liés adapté

Plus en détail

COURS DE PROGRAMMATION DE SITE WEB 3 (Base de données web)

COURS DE PROGRAMMATION DE SITE WEB 3 (Base de données web) COURS DE PROGRAMMATION DE SITE WEB 3 (Base de données web) Chapitre 1 INTRODUCTION À PHP PLAN DU COURS 1.1 Les sites statiques et dynamiques 1.2 Fonctionnement d un site internet 1.3 Les langages du Web

Plus en détail

Gestion des utilisateurs et de leurs droits

Gestion des utilisateurs et de leurs droits Gestion des utilisateurs et de leurs droits Chap. 12, page 323 à 360 Lors de la création d'un utilisateur vous devez indiquer son nom, ses attributs, son profil, la méthode d'authentification (par le SE

Plus en détail

Chapitre 4. 4.1 Installation de MySQL. Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre?

Chapitre 4. 4.1 Installation de MySQL. Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre? Chapitre 4 Introduction à SQL Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre? Philippe Geluck 4.1 Installation de MySQL Pour télécharger MySQL avec l'installateur

Plus en détail