Cours 4 : Agrégats et GROUP BY

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours 4 : Agrégats et GROUP BY"

Transcription

1 Cours 4 : Agrégats et GROUP BY

2 Agrégat Fonction qui effectue un calcul sur l ensemble des valeurs d un attribut pour un groupe de lignes Utilisation dans une clause SELECT ou dans une clause HAVING 3 types d agrégats : MIN, MAX SUM, AVG, VARIANCE, STDDEV COUNT Bases de données 2

3 Agrégat sur un seul group Un seul groupe constitué de l ensemble des lignes sélectionnées par une éventuelle clause WHERE Syntaxe : SELECT aggregat 1 ([DISTINCT] expression 1 ),... aggregat n ([DISTINCT] expression n ) FROM noms-tables [WHERE conditions] Bases de données 3

4 Exemple SELECT MIN(prix) AS prixmin, MAX(prix) AS prixmax FROM Tarif Bases de données 4

5 Exemple (2) SELECT MIN(nomVille), MAX(nomville) FROM Ville Bases de données 5

6 Exemple (3) SELECT MIN(dateDeb), MAX(dateDeb) FROM Tarif WHERE numvoyage = Bases de données 6

7 Exemple (4) SELECT AVG(prix) FROM Tarif WHERE numvoyage = 4 SELECT AVG(DISTINCT prix), FROM Tarif WHERE numvoyage = Bases de données 7

8 Exemple (5) numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE SELECT COUNT(*)FROM Voyage Bases de données 8

9 Exemple (6) numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE SELECT COUNT(nbMax)FROM Voyage Bases de données 9

10 Exemple (7) numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE SELECT COUNT(DISTINCT typepension) FROM Voyage Bases de données 10

11 Agrégats sur un seul groupe (suite) Les valeurs NULL sont ignorées par les agrégats Un agrégat ne peut apparaître dans une clause WHERE (sauf dans un sousselect) Il est impossible de demander en résultat à la fois un attribut et un agrégat Bases de données 11

12 Exemple SELECT COUNT(*), numvoyage FROM Voyage FAUX ERROR at line 1 : ORA : not a singlegroup group function Bases de données 12

13 Groupements Pour subdiviser les lignes résultats d un ordre SELECT en plusieurs groupes il faut utiliser une clause GROUP BY Un groupe est formé d un ensemble de lignes ayant une ou plusieurs caractéristiques communes Il y a autant de groupes que de valeurs distinctes des caractéristiques décrites pour la formation des groupes Bases de données 13

14 Groupements (suite) Un ordre SELECT avec une clause GROUP BY donne une ligne résultat pour chaque groupe Syntaxe : SELECT * [DISTINCT] liste-attributs FROM noms-tables [WHERE conditions] [GROUP BY liste-expressions] [HAVING conditions] [ORDER BY liste-critères] Bases de données 14

15 Donner, pour chaque voyage, sa durée totale ainsi que son nombre d étapes Questions numvoyage numville numordre duree ETAPE

16 Donner, pour chaque voyage, sa durée totale ainsi que son nombre d étapes Questions (2) numvoyage durée totale nb étapes RESULTAT DE LA REQUETE Bases de données 16

17 Questions (3) Donner, pour chaque voyage, sa durée totale ainsi que son nombre d étapes SELECT numvoyage, SUM(duree) AS "durée totale", COUNT(*) AS "nb étapes" FROM Etape GROUP BY numvoyage Bases de données 17

18 Questions (4)... pour les voyages de numéro supérieur à 5 et ayant plus de 3 étapes SELECT numvoyage, SUM(duree) AS "durée totale", COUNT(*) AS "nb étapes" FROM Etape WHERE numvoyage > 5 GROUP BY numvoyage HAVING COUNT(*) > Bases de données 18

19 Très important Dans la liste des attributs d un ordre SELECT avec une clause GROUP BY ne peuvent figurer que des caractéristiques de groupe, c est-à-dire : Soit des agrégats Soit des expressions figurant dans la clause GROUP BY Bases de données 19

20 Exemple SELECT numvoyage, MIN(dateDeb), prix FROM Tarif GROUP BY numvoyage FAUX Bases de données 20

21 Exemple (2) SELECT numvoyage, MIN(dateDeb) FROM Tarif GROUP BY numvoyage JUSTE Bases de données 21

22 Exemple (3) SELECT numvoyage, MIN(dateDeb), prix FROM Tarif GROUP BY numvoyage, prix JUSTE Bases de données 22

23 HAVING De même qu il est possible de sélectionner certaines lignes avec une clause WHERE, il est possible de sélectionner certains groupes de lignes en utilisant une clause HAVING Les conditions figurant dans la clause HAVING suivent les mêmes règles de syntaxe que celles d une clause WHERE Bases de données 23

24 HAVING (suite) Les conditions figurant dans la clause HAVING ne peuvent porter que sur les caractéristiques du groupe : agrégats ou expression contenues dans la clause GROUP BY Une clause HAVING peut comporter un sous-select Bases de données 24

25 Exemple SELECT numvoyage, AVG(prix) FROM Tarif WHERE datedeb >= ' ' GROUP BY numvoyage HAVING AVG(prix) >= (SELECT AVG(prix) FROM Tarif WHERE datedeb >= ' ') Bases de données 25

26 Plan d exécution Si un SELECT comporte à la fois une clause WHERE et une clause GROUP BY : la clause WHERE sera d abord utilisée pour sélectionner les lignes les groupes seront constitués à partir des lignes sélectionnées les groupes seront alors eux-mêmes sélectionnés par la clause HAVING Bases de données 26

27 Niveaux d agrégats Il est possible d appliquer au résultat d un SELECT avec GROUP BY un second niveau de fonction de groupe Bases de données 27

28 Exemple SELECT MAX(COUNT(*)) FROM Voyage GROUP BY typepension numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE Bases de données 28

29 Exemple (2) SELECT COUNT(*) FROM Voyage GROUP BY typepension COUNT(*) 3 1 RESULTAT DE LA REQUETE On demande le maximum ensuite Bases de données 29

30 Questions Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? SELECT V.numVoyage, COUNT(*) FROM Voyage V, Tarif T WHERE V.numVoyage = T.numVoyage AND (nomvoyage LIKE 'C%' OR nomvoyage LIKE 'R%') GROUP BY V.numVoyage Bases de données 30

31 Questions (2) Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension 1 Circuit Heleni 15 P 4 Rhapsodie hongroise P 5 Budapest, Vienne et Prague 20 DP 6 Arménie et Géorgie P VOYAGE Bases de données 31

32 Questions (3) Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? numvoyage datedeb prix TARIF Bases de données 32

33 Questions (4) Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? numvoyage nomvoyage nbmin nbmax typepension datedeb prix 1 Circuit Heleni 15 P Circuit Heleni 15 P Circuit Heleni 15 P Rhapsodie hongroise P Budapest, Vienne 20 DP et Prague VOYAGE TARIF Bases de données 33

34 Questions (5) Nombre de départs pour chacun des voyages dont le nom commence par C ou par R? numvoyage COUNT(*) RESULTAT DE LA REQUETE Bases de données 34

35 Questions (6) Numéros des voyages coûtant toujours le même prix (quelque soit la date de départ)? SELECT numvoyage FROM Tarif GROUP BY numvoyage HAVING MAX(prix) = MIN(prix) Variante HAVING COUNT(DISTINCT prix) = Bases de données 35

36 Questions (7) Numéros des voyages coûtant toujours moins de 500? SELECT numvoyage FROM Tarif GROUP BY numvoyage HAVING MAX(prix) < Bases de données 36

37 Questions (8) Numéros des voyages qui font étape pendant plus de 4 jours dans une même ville (par forcément de façon consécutives)? SELECT DISTINCT numvoyage FROM Etape GROUP BY numvoyage, numville HAVING SUM(duree) > Bases de données 37

38 Questions (8 ) Numéros des voyages qui font étape pendant plus de 4 jours dans une même ville (par forcément de façon consécutives)? SELECT numvoyage, numville FROM Etape GROUP BY numvoyage, numville HAVING SUM(duree) > Bases de données 38

39 Questions (9) Donner, pour chaque date de départ, les numéros des voyages qui partent à cette date SELECT datedeb, numvoyage FROM Tarif ORDER BY datedeb Utiliser GROUP BY et ORDER BY à bon escient Bases de données 39

40 Questions (10) Donner, pour chaque date de départ, le nombre de voyages qui partent à cette date SELECT datedeb, COUNT(*) FROM Tarif GROUP BY datedeb Bases de données 40

41 Erreurs classiques Utiliser dans la clause SELECT un attribut qui n est pas dans la clause GROUP BY Utiliser dans la clause HAVING un attribut qui n est pas dans la clause GROUP BY HAVING COUNT(*) = 0 et HAVING COUNT(*) >= 1 n ont pas de sens Bases de données 41

42 Analyse des requêtes SELECT DISTINCT numvoyage, AVG(prix) FROM Tarif GROUP BY numvoyage Ici le DISTINCT est inutile Bases de données 42

43 Analyse des requêtes (2) SELECT numvoyage, MIN(nomVoyage) FROM Voyage GROUP BY numvoyage Ici MIN et GROUP BY sont inutiles Bases de données 43

44 Analyse des requêtes (3) SELECT DISTINCT typepension FROM Voyage GROUP BY typepension Ici GROUP BY est inutile et donc DISTINCT devient nécessaire Bases de données 44

45 Analyse des requêtes (4) SELECT COUNT(*) FROM Etape GROUP BY numville HAVING numville = 1 Ici, GROUP BY est une solution compliquée et serait avantageusement remplacé par WHERE SELECT COUNT(*) FROM Etape WHERE numville = Bases de données 45

Cours 2 : SQL Structured Query Language

Cours 2 : SQL Structured Query Language Cours 2 : SQL Structured Query Language SQL Langage permettant de définir, manipuler et contrôler les données d une BD relationnelle Objet d une norme de l Institut National Américain de Normalisation

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage SQL. Durée : 1 h 50 TD 3 Requêtes SQL Description du système

Plus en détail

I) Bases de données et tables :

I) Bases de données et tables : I) Bases de données et tables : Un S.G.B.D. est un outil pour organiser, stocker, modifier, calculer et extraire des infos. Une B.D.R. peut être considérée comme un ensemble de tables à 2 dimensions. Exemple

Plus en détail

Bases de données. Licence Pro QSSI. patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel

Bases de données. Licence Pro QSSI. patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel Bases de données Licence Pro QSSI patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel contexte nous avons vu comment exprimer des requêtes simples nous avons vu des requêtes que nous ne

Plus en détail

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table Les requêtes de consultation Représente la ma jorité des requêtes SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS Activité 15 Requêtes S.Q.L. Objectif Interroger une base de données avec des requêtes SQL. Fiche de savoir associée Ressource à utiliser Csi1Projets.pdf (Dossier 4) B.1.1.b. 1 En cliquant sur l'objet "Requêtes"

Plus en détail

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL)

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL) Introduction 1/39 2/39 Introduction Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 A partir de l algèbre relationnelle s est construit un langage informatique permettant d interroger les données : SQL

Plus en détail

Informatique Pour Tous Interrogation n 5

Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Nom : Prénom : Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Soit la base de données relationnelle BANQUE constituée des trois relations (ou tables) suivantes : CLIENTS (idclient : int, nom, prenom, ville,)

Plus en détail

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL 1. Définitions Clause : mot-clé Requête : interrogation ou action structurée sur la BD Requête d interrogation composée de l ensemble des clauses :

Plus en détail

1 TD 8 : SQL. (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme. SQL index

1 TD 8 : SQL. (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme. SQL index 1 TD 8 : SQL (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme SQL index Le langage SQL est utilisé pour manipuler des bases de données 1. Pour faire simple, on utilise les bases

Plus en détail

Memo : Fonctions SQL

Memo : Fonctions SQL Bases de Données Avancées Module A IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Memo : Fonctions SQL I. Sélectionner des données Sélectionner toutes les colonnes de la table Séléctionner seulement

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Exercice 1 : requêtes simples Pour traiter de la vente par correspondance on considère la modélisation

Plus en détail

Quelques exemples de requêtes SQL sur la base de données aviation

Quelques exemples de requêtes SQL sur la base de données aviation Quelques exemples de requêtes SQL sur la base de données aviation Note : divers exercices sont proposés. Leurs corrections se trouvent à la fin du document. Le mot-clé COUNT Combien de modèles d'avion

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

Ch 5 SELECT Sous-requêtes

Ch 5 SELECT Sous-requêtes SQL Ch 5 SELECT Sous-requêtes I. INTRODUCTION... 1 A. SYNTAXE GENERALE... 1 B. RESULTAT RENVOYE PAR UNE SOUS-REQUETE... 2 C. SOUS REQUETE INDEPENDANTES ET SOUS REQUETE DEPENDANTES... 2 II. SOUS-REQUETES

Plus en détail

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble?

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble? Chapitre IV Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation Relation : ensemble ou multi-ensemble? Un multi-ensemble (multiset) est une collection d éléments pour laquelle on

Plus en détail

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION Compréhension, développement et mise au point de requêtes d'interrogation Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation

Plus en détail

Opération DIVISION. Huit opérations de base de l algèbre relationnelle. SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table

Opération DIVISION. Huit opérations de base de l algèbre relationnelle. SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table Opération DIVISION Huit opérations de base de l algèbre relationnelle PROJECTION SELECTION JOINTURE SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table SELECT liste d'attributs FROM table WHERE condition

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L.

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. Une base de données contient un nombre important d informations. Ces informations sont organisées, mais pour être effectivement exploitables, il faut pouvoir sélectionner,

Plus en détail

Requêtes SQL. Exercices corrigés. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr

Requêtes SQL. Exercices corrigés. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr Requêtes SQL Exercices corrigés Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr LACL, bâtiment P2 du CMC, bureau 223 Université de Paris XII Val-de-Marne 61 avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil cedex Exercice

Plus en détail

Systèmes de Gestion de Bases de Données

Systèmes de Gestion de Bases de Données Systèmes de Gestion de Bases de Données Luiz Angelo STEFFENEL DUT Informatique 2ème année IUT Nancy Charlemagne Vues Vue : une table virtuelle de la base de données dont le contenu est défini par une requête

Plus en détail

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron Le langage SQL (deuxième partie) 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l algèbre relationnel

Plus en détail

SQL : Dans les articles précédents vous avez acquis

SQL : Dans les articles précédents vous avez acquis Fiche technique SQL : les sous-requêtes Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont réalisées en SQL.

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS 2003-07-01 1 Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS Voici MRD de la BD AcciRoute pour représenter les rapports d accidents de la route. Le MRD

Plus en détail

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE Exercice 1 Syntaxe des noms Les noms d objets SQL suivants sont-ils corrects? a. DEPART b. ARRIVÉE c. DATE d. _WIDE_ e. "CREATE" f. #CLIENT g. IBM_db2 h. 5e_avenue TD2 SQL Sont incorrects : b. Le caractère

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE SQL

INITIATION AU LANGAGE SQL ECOLE NATIONALE DES INGENIEURS DES TRAVAUX AGRICOLES DE BORDEAUX DEPARTEMENT ENTREPRISE ET SYSTEMES UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE ET GENIE DES EQUIPEMENTS ~o~o~o~ INITIATION AU LANGAGE SQL Notes de cours

Plus en détail

Analyse informatique : la société SBK

Analyse informatique : la société SBK Analyse informatique : la société SBK Document remis au candidat : Le sujet comporte 12 pages numérotées de 1/12 à 12/12. Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à votre disposition.

Plus en détail

Chapitre 4 : Le langage SQL

Chapitre 4 : Le langage SQL Chapitre 4 : Le langage SQL Table des matières I) Introduction...2 II) Rappel...2 III) Gestion de la base de données...2 1) Création de la base de données...2 2) Modification de la base de données...2

Plus en détail

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html 012345678901234567890123 INTRODUCTION A SQL SQL = Structured Query Language SEQUEL = Structured English as a QUEry Language standard ISO depuis 87. Avantages : implanté + ou - complètement sur principaux

Plus en détail

BDD : 2,3 Algèbre (langage algébrique)

BDD : 2,3 Algèbre (langage algébrique) 2,3 Algèbre (langage algébrique) BDD : Notations : R(X), S(Y) deux relations X et Y deux listes d'attributs t et s deux tuples de R et de S. RS relation résultat projection : -Syntaxe :

Plus en détail

Formation DEV4 : SQL - Conception & Mise en Oeuvre

Formation DEV4 : SQL - Conception & Mise en Oeuvre Synopsis Formation DEV4 : SQL - Conception & Mise en Oeuvre Le SQL (Structured Query Language) est le langage standard de manipulation de données. À ce titre, il est le pilier fondamental de la base PostgreSQL,

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC*

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC* Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Création/modification d une table Commandes SQL de manipulation de tables Définition formelle

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES

CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES CONCEPTION ÉLÉMENTAIRE DE BASES DE DONNÉES Objectifs de l enseignement prototyper et créer une base de données simple, à l aide d un outil interactif ; utiliser

Plus en détail

Requêtes particulières

Requêtes particulières SUPPORT Trucs et astuces Requêtes particulières Le contenu de ce document et tous les programmes et documents associés sont protégés et ne peuvent être reproduits sans l'autorisation écrite de Lynxx Business

Plus en détail

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES CORRIGE - CONCEPTION D UNE BASE DE DONNÉES 1 Base de donnée Élève 1.1 Cahier des charges Dans un lycée proposant des formations cpge, les enseignants souhaitent pouvoir

Plus en détail

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Durée 3h Le but de ce document est de vous montrer quel est le travail nécessaire à faire après une interrogation afin de tirer profit d un bonne ou d

Plus en détail

Bases de données. Modèle décisionnel. Jérôme Rocheteau. Lecture 8. Institut Catholique d Arts et Métiers Site de Nantes

Bases de données. Modèle décisionnel. Jérôme Rocheteau. Lecture 8. Institut Catholique d Arts et Métiers Site de Nantes Bases de données Lecture 8 1 / 25 Bases de données Modèle décisionnel Jérôme Rocheteau Institut Catholique d Arts et Métiers Site de Nantes Lecture 8 Bases de données Lecture 8 2 / 25 1 Structure multidimensionnelle

Plus en détail

Contenu. ELFE - Cours 4. Datalog et l algèbre relationnelle. Exemple : schéma du TP5 BDD. Opérations de l algèbre relationnelle

Contenu. ELFE - Cours 4. Datalog et l algèbre relationnelle. Exemple : schéma du TP5 BDD. Opérations de l algèbre relationnelle Contenu ELFE - Cours 4 Requêtes relationnelles en Datalog Satisfaisabilité de formules booléennes en Datalog C. Kuttler Licence 3 informatique, Université Lille 24 janvier 2013 Requêtes relationnelles

Plus en détail

PL/SQL 2014-2015. Bases de données 2

PL/SQL 2014-2015. Bases de données 2 Cours 10 : PL/SQL Procedural Language/SQL Blocs, variables, instructions, structures de contrôle, curseurs, gestion des erreurs, procédures/fonctions stockées, packages, triggers PL/SQL Chapitre 3 de la

Plus en détail

Laboratoires de bases de données. Laboratoire n 3. Les Jointures. par Danièle BAYERS et Louis SWINNEN

Laboratoires de bases de données. Laboratoire n 3. Les Jointures. par Danièle BAYERS et Louis SWINNEN Département Informatique Laboratoires de bases de données Laboratoire n 3 Les Jointures par Danièle BAYERS et Louis SWINNEN Ce document est disponible sous licence Creative Commons indiquant qu il peut

Plus en détail

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition)

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition) Introduction 1. Un peu d'histoire 11 2. Les normes SQL 12 3. Description rapide du modèle relationnel 14 3.1 Principaux concepts du modèle relationnel 15 3.2 Principales règles 16 4. Les opérateurs en

Plus en détail

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du Proyecto FAO COPEMED Universidad de Alicante Ramón y Cajal, 4 03001 - Alicante, España GCP/REM/057/SPA Web : www.fao.org/fi/copemed Tel : +34 96 514 59 79 Fax : +34 96 514 59 78 Email : copemed@ua.es Formation

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres.

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres. INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES Durée : 1h30 Date : 17/05/2006 Coordonnateurs : Amel Bouzeghoub et Bruno Defude Documents autorisés : ceux distribués en cours Avertissements

Plus en détail

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes:

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes: Exercice 3: SQL CLASSE (num_classe, nom_classe) Clé primaire: num_classe ETUDIANT ( num_et, nom_et, prenom_et, date_naiss_et, id_classe) Clé primaire: num_et Clé étrangère: id_classe faisant références

Plus en détail

Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés

Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés Examen BD 2I009 15 Mai 2015 Votre numéro d anonymat : Université Pierre et Marie Curie Bases de données 2I009 Examen du 15 Mai 2015 Durée : 2 heures CORRIGÉ Documents autorisés Les téléphones mobiles doivent

Plus en détail

Base de données biblio. Paramètres pour la connexion MySQL :

Base de données biblio. Paramètres pour la connexion MySQL : Base de données biblio Cours bases données Jean-Christophe BECQUET Pour vous aider à construire vos requètes à la question 3, la base de données biblio est accessible en lecture seule sur le serveur Beau

Plus en détail

Langages de requêtes. Plan du cours. Base de données exemple. Objectifs du cours. Plan du cours. Base de données exemple

Langages de requêtes. Plan du cours. Base de données exemple. Objectifs du cours. Plan du cours. Base de données exemple Plan du cours Langages de requêtes M1 Informatique Année 2010-2011 Jérôme Darmont Introduction Algèbre relationnelle Langage SQL Langage XQuery http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

L accès aux données, le langage SQL Page 1 / 14

L accès aux données, le langage SQL Page 1 / 14 L accès aux données, le langage SQL Page 1 / 14 Sommaire 1 Présentation... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Le langage SQL... 2 2 Le modèle de donnée utilisé... 4 3 Le langage d'interrogation des données LID...

Plus en détail

Extrait du programme Information et Gestion pour les 2 spécialités de Première Sciences et Technologies de la Gestion

Extrait du programme Information et Gestion pour les 2 spécialités de Première Sciences et Technologies de la Gestion 1 Extrait du programme Information et Gestion pour les 2 spécialités de Première Sciences et Technologies de la Gestion 2.3- La base de données THÈMES SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE

Plus en détail

Structured Query Language

Structured Query Language Informatique S6 3A Structured Query Language Logique & requêtes SQL Alexis NEDELEC LISYC EA 3883 UBO-ENIB-ENSIETA Centre Européen de Réalité Virtuelle Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest enib c 2007

Plus en détail

Chapitre 4 : Partie3 LANGAGE DE MANIPULATION RELATIONNEL : S Q L

Chapitre 4 : Partie3 LANGAGE DE MANIPULATION RELATIONNEL : S Q L Chapitre 4 : Partie3 LANGAGE DE MANIPULATION RELATIONNEL : S Q L SQL (Structured Query Language) est le langage de manipulation des données relationnelles le plus utilisé aujourd hui. Il est devenu un

Plus en détail

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4 1 Annexes Avec ce rapport il faut rendre en annexe le script SQL corrigé qui permet de créer la base de données selon votre modèle relationnel ainsi que de la peupler avec un nombre de tuples suffisant.

Plus en détail

MySQL. Plan. François Gannaz. 1 Introduction : MySQL à grands traits Qu est-ce? Le modèle relationnel. 2 Conception d une base de donnée relationnelle

MySQL. Plan. François Gannaz. 1 Introduction : MySQL à grands traits Qu est-ce? Le modèle relationnel. 2 Conception d une base de donnée relationnelle p. 1 MySQL François Gannaz Grenoble INP Formation Continue Plan p. 2 1 Introduction : MySQL à grands traits Qu est-ce? Le modèle relationnel 2 Conception d une base de donnée relationnelle 3 Administration

Plus en détail

Le langage SQL : Le Langage de Manipulation des Données (LMD)

Le langage SQL : Le Langage de Manipulation des Données (LMD) T-GSI STAGE RENOVATION - SQL.Chapitre 3 - Le langage SQL : Le Langage de Manipulation des Données (LMD) Sources du document : Livre bible Oracle 9i, J. Gabillaud, Editions Eni ; Support Oracle ; ISO Norme

Plus en détail

SGBD III. Le langage d'interrogation SQL

SGBD III. Le langage d'interrogation SQL SGBD III. Le langage d'interrogation SQL Version: 9.2015 manuel élaboré par Jean-Marie Ottelé, ECG e-mail : jean-marie.ottele@education.lu III. Les langages d'interrogation Un langage d interrogation permet

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

Chapitre 6 Les sous-requêtes

Chapitre 6 Les sous-requêtes Chapitre 6 Les sous-requêtes Une caractéristique très puissante SQL est la possibilité d imbriquer une requête SQL (SELECT) dans une autre. En effet, nous pouvons utiliser le résultat d une requête pour

Plus en détail

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL Bases de données L2 sciences et technologies, mention informatique SQL ou : le côté obscure de la jolie théorie films titre réalisateur année starwars lucas 1977 nikita besson 1990 locataires ki-duk 2005

Plus en détail

Rapport de Cryptographie

Rapport de Cryptographie Cryptographie [MIF30] / Année 2008-2009 Rapport de Cryptographie Les Injections SQL Sylvie Tixier & François-Xavier Charlet Page 1 20/05/2009 Sommaire Introduction...3 Définition d une injection SQL...3

Plus en détail

Auto-évaluation SQL. Document: f0453test.fm 19/04/2012. ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium

Auto-évaluation SQL. Document: f0453test.fm 19/04/2012. ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium Auto-évaluation SQL Document: f0453test.fm 19/04/2012 ABIS Training & Consulting P.. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CNSULTING INTRDUCTIN AUT-ÉVALUATIN SQL Indications d utilisation Ce test est

Plus en détail

Applications sur les requêtes D après sujet de BTS 1994 Cas«LES CUISINIES DU PERCHE» - Requêtes corrigées

Applications sur les requêtes D après sujet de BTS 1994 Cas«LES CUISINIES DU PERCHE» - Requêtes corrigées Cas«LES CUISINIES DU PERCHE» - Requêtes corrigées Partie A Révisions des requêtes 1. Combien de plats existent par numéro de catégorie? SELECT numcat, count(numplat) AS nombre_de_plats GROUP BY numcat;

Plus en détail

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet La saisie et l'impression des données Les formulaires de saisie Les formulaires de saisie jouent deux rôles importants : - la mise en forme des

Plus en détail

Bases de données et Systèmes transactionnels

Bases de données et Systèmes transactionnels Bases de données et Systèmes transactionnels Dominique Laurent dominique.laurent@u-cergy.fr Tao-Yan Jen jen@u-cergy.fr Plan du cours Introduction Modèle Entité/Association Langage SQL - ORACLE Architectures

Plus en détail

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Notre dernier cours Moi :) Vous :( 2 Récapitulatif Les SGBD Relationnelles Objectifs et histoire Conception d'une base de

Plus en détail

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager TP base de données SQLite 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : La plupart des logiciels de gestion de base de données fonctionnent à l aide d un serveur. Ils demandent donc une installation

Plus en détail

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du Proyecto FAO COPEMED Universidad de Alicante Ramón y Cajal, 4 03001 - Alicante, España GCP/REM/057/SPA Web : www.fao.org/fi/copemed Tel : +34 96 514 59 79 Fax : +34 96 514 59 78 Email : copemed@ua.es Formation

Plus en détail

SQL est basé sur l algèbre et le calcul relationnels Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis Oracle, Ingres,

SQL est basé sur l algèbre et le calcul relationnels Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis Oracle, Ingres, SQL 1/66 SQL: historique SQL est basé sur l algèbre et le calcul relationnels Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis Oracle, Ingres, Il existe trois normes : SQL1 (1986) version minimale SQL1 (1989) + intégrité

Plus en détail

Chapitre 2 La sélection simple

Chapitre 2 La sélection simple 2.1 La sélection simple Chapitre 2 La sélection simple La requête SELECT nous permet d'extraire des données à partir d'une base de données. La clause SELECT est suivie d'une ou de plusieurs colonnes, ce

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours IFT3030 Base de données Chapitre 6 SQL Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées Concepts avancés Modèle des

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

EXPLOITATION - QUERY et QUERY MANAGER SQL SUR AS400 - LANGAGE DE CONTROLE, introduction à SDA et création de commandes SUR AS/400.

EXPLOITATION - QUERY et QUERY MANAGER SQL SUR AS400 - LANGAGE DE CONTROLE, introduction à SDA et création de commandes SUR AS/400. EXPLOITATION - QUERY et QUERY MANAGER SQL SUR AS400 - LANGAGE DE CONTROLE, introduction à SDA et création de commandes SUR AS/400 Durée 10 jours PROGRAMME DE FORMATION PART I Durée 5 jours RESPONSABLES

Plus en détail

Séance 6: Langage SQL

Séance 6: Langage SQL Séance 6: Langage SQL INFO 0009 - Bases de données ULg March 16, 2015 1. Création de tables Format général: CREATE TABLE IF NOT EXISTS ( ,...

Plus en détail

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS)

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) B T S C G O 2 C O R R I G É D U D E V O I R DOSSIER 2 - ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION (P10) A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) a) Commandes non livrées (2 points) Dans le schéma

Plus en détail

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005 Formation PHP/MySQL Pierre PATTARD Julien BENOIT Avril 2005 Le PHP Langage interprété, côté serveur pages interprétées par le serveur web pas de compilation, code éditable avec un bloc notes. aucune différences

Plus en détail

Compte rendu du T.P. base de données SQL

Compte rendu du T.P. base de données SQL Compte rendu du T.P. base de données SQL (R0) Liste de noms de tous les hotels, avec leur numéros de station. Vérif. : On doit obtenir 78 réponses. Solution 0 SELECT nomh, ns FROM hotels (R1) En faisant

Plus en détail

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD Plan Bases de Données L3 Info Céline Rouveirol 2010-2011 Bases de Données 1 / 77 Sources des transparents Bases de Données 2 / 77 Bases de SQL - M.P. Dorville/F. Goasdoué, LRI, Université Paris Sud - V.

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Introduction L'étude des requêtes d'interrogation de la base de données est séparée en deux parties : - Une première partie permet de revoir le langage

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

SQL (suite) Manipulation: CRUD Insertion, Suppression, mise à jour, lecture Triggers Vues. Bases de données

SQL (suite) Manipulation: CRUD Insertion, Suppression, mise à jour, lecture Triggers Vues. Bases de données SQL (suite) Manipulation: CRUD Insertion, Suppression, mise à jour, lecture Triggers Vues Manipulation CRUD INSERT INTO (Create) pour insérer des tuple SELECT FROM (Read) pour lire des tuples UPDATE (Update)

Plus en détail