MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX"

Transcription

1 DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BEAUJEU Quartier Sainte Angèle BEAUJEU Tél. : Fax : MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX OBJET DU MARCHE : TRAVAUX D HYDRAULIQUE ET DE LUTTE CONTRE L'EROSION COMMUNES DE CHENAS CHIROUBLES - JULIENAS QUINCIE EN BEAUJOLAIS REGNIE- DURETTE & VILLIE-MORGON Cahier de Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

2 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SOMMAIRE CHAPITRE 1 - CONSISTANCE ET DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE Objet du présent Cahier des Clauses Techniques Particulières ARTICLE Consistance des travaux ARTICLE Description des travaux Implantation des travaux Ouvrages annexés Dimensionnement des ouvrages CHAPITRE 2 - PROVENANCE ET QUALITE DES FOURNITURES ARTICLE Provenance et agrément des fournitures ARTICLE Essais ARTICLE Qualité des fournitures a) Granulats b) Liants a) 1 Définition des sigles utilisés a) 2 Graves naturelles pour couche de fondation d une chaussée a) 3 Graves concassées pour couche de base d une chaussée devant ou non être revêtue a) 4 Pierres cassées pour couche de base (Pierres cassées pour Macadam traité en pénétration) a) 5 Gravillons pour pénétration, imprégnation et enduits superficiels a) 6 Granulats pour mortier et béton a) 7 Autres spécifications b) 1 Liants hydrocarbonés b) 2 Liants hydrauliques c) Canalisations d) Ciments d) 1 Pour les fondations et d une façon générale pour les bétons immergés d) 2 Pour les bétons armés d) 3 Pour les bétons non armés, ainsi que pour les mortiers de pose d éléments préfabriqués e) Aciers pour béton armé f) Enrochements CHAPITRE 3 - MODALITES PARTICULIERES D'EXECUTION DES OUVRAGES Article 3.1. Nivellement - Implantation Article 3.2. Permission de voirie - Autorisations diverses 2

3 Article 3.3. Travaux de terrassement a) Terrassements en tranchée b) Curage et ouverture des fossés c) Mise en œuvre des dépôts d) Décaissement pour aménagement de plates-formes e) Reprofilage, mise en forme et compactage des plates-formes Article 3.4. Boisage et consolidation des parois des fouilles Article 3.5. Démolition Article 3.6. Canalisations a) Pose des canalisations a) 1 Appareils utilisés a) 2 Pose normale a) 3 Pose sur lit de grave 6,3/14 ou de sable 0/4 a) 4 Pose avec enrobage complet b) Exécution des branchements c) Ouvrages annexes (Regards de visite ou autre ouvrages sur les collecteurs) c) 1 Regards de branchements d immeubles c) 2 Bouches d égout c) 3 Regards de visite sur collecteurs d) Vérification - Epreuve des canalisations e) Remblaiement des tranchées Article 3.7. Composition et fabrication des mortiers et bétons Article 3.8. Essais des bétons Article 3.9. Coffrages Article Enrochements Article Epuisements et déviations Article Création et réfection de chaussées a) Couche de base b) Couche de fondation c) Imprégnation d) Enduit bi-couche e) Couche de fermeture f) Couche de roulement en béton bitumineux (Réfection définitive - Enrobés à chaud) g) Réfection provisoire - Enrobés à froid h) Grave bitume i) Emplois partiels ou «Points-à-temps» j) Confection et réglage des accotements Article Travaux en technique végétale et protection de talus de cours d eau a) Plantation (mise en oeuvre et phasage) b) Boutures (mise en oeuvre et phasage) c) Ensemencement c) 1 Ensemencement hydraulique c) 2 Ensemencement à sec Article Dérogations aux documents généraux 3

4 CHAPITRE 1 CONSISTANCE ET DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE OBJET DU PRESENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) définit les spécifications et les conditions d'exécution de travaux d hydraulique et de lutte contre l érosion sur les communes de Chénas- Chiroubles- Juliénas, Quincié en Beaujolais- Régnié-Durette et Villié-Morgon. ARTICLE CONSISTANCE DES TRAVAUX Les travaux comprennent : Voir les détails estimatifs ARTICLE DESCRIPTION DES TRAVAUX Implantation des travaux Voir plans de situation au 1/ Ouvrages annexés : néant Dimensionnement des ouvrages Les cotes ou dimensions figurent au dossier technique indicatif inclus dans le présent D.C.E. Toute modification à ces cotes ou dimensions doit faire l'objet d'une autorisation du Maître d'oeuvre. 4

5 CHAPITRE 2 PROVENANCE ET QUALITE DES FOURNITURES ARTICLE PROVENANCE ET AGREMENT DES FOURNITURES La provenance des fournitures destinées à la construction des ouvrages est laissée au libre choix de l Entrepreneur; toutefois, et avant toute mise en oeuvre, ces fournitures devront être soumises par l Entrepreneur à l agrément préalable du Maître d Oeuvre étant entendu que ces fournitures ne pourront être agréées par ce dernier que dans la mesure où elles satisferont aux prescriptions du C.C.T.G., du bordereau de prix unitaires et du dossier technique indicatif des travaux à réaliser. ARTICLE ESSAIS Les essais préliminaires effectués avant exécution sont à la charge de l Entrepreneur. Les essais demandés devront répondre aux différentes normes correspondantes. ARTICLE QUALITE DES FOURNITURES a) GRANULATS : IC = Indice de concassage a) 1 Définition des sigles utilisés : A = Coefficient d aplatissement LA = Coefficient Los Angelès MDE = Coefficient Micro-Deval en présence d eau P = Propreté superficielle des gravillons ES = Equivalent de sable. a) 2 Graves naturelles pour couche de fondation d une chaussée : Elles devront provenir d une carrière agréée par le Maître d Oeuvre et satisfaire aux spécifications suivantes : LA 30; MDE 25; ES 40; Courbe granulométrique située à l intérieur du fuseau type donné ou visé au marché. a) 3 Graves concassées pour couche de base d une chaussée devant être ou non revêtue : Elles devront provenir d une carrière agréée par le Maître d Oeuvre et satisfaire aux spécifications suivantes : IC 60; LA 25; MDE 20; ES 40; Courbe granulométrique située à l intérieur du fuseau type donné ou visé au marché. a) 4 Pierres cassées pour couche de base (Pierres cassées pour macadam traité en pénétration) : Elles devront provenir d une carrière agréée par le Maître d Oeuvre et satisfaire aux spécifications suivantes : Granularité 40/70; IC = 100 %; LA 25; MDE 20; P 2%; a) 5 Gravillons pour pénétration, imprégnation et enduits superficiels : Ils devront provenir d une carrière agréée par le Maître d Oeuvre et satisfaire aux spécifications suivantes : Nature de la roche : PORPHYRE Granularités 2/4; 4/6; 6/10; 10/14 A 20; IC = 100 %; LA 20; MDE 15; P 2%; a) 6 Granulats pour mortier et béton : Les granulats pour mortier et béton sont à la charge de l'entrepreneur. Ils doivent répondre aux prescriptions générales des normes N.F. P et N.F. P Nature et provenance : L'Entrepreneur proposera au Maître d'oeuvre la nature, la provenance ainsi que le lieu d'extraction des granulats destinés aux mortiers et aux bétons dont il étudiera la composition. 5

6 Granulométrie : Les prescriptions relatives à la granularité se réfèrent à la norme N.F. P "granulométrie des granulats". Les tolérances sur le refus et le tamisa, sur les tamis qui définissent chaque classe granulaire sont égales à dix pour cent (10 %) en poids. Granularité des sables : La granularité des sables pour mortiers et bétons devra être contenue dans le fuseau de tolérance proposée par l'entrepreneur après son étude granulométrique de composition, et agréées par le Maître d'oeuvre. Granularité des gravillons : Pour les bétons courants, l'entrepreneur pourra proposer un seul gravillon de type d/d dans lequel D ne pourra dépasser 40 mm. Pour les bétons de qualité (bétons ternaires), l'entrepreneur devra proposer deux gravillons de type d/d. D ne devra pas dépasser 25 mm pour le gravillon le plus gros. La granularité de chaque type de gravillon devra être contenue dans le fuseau de tolérance proposé par l'entrepreneur et agréée par le Maître d'oeuvre. a) 7 Autres spécifications : Il est bien entendu que toutes les autres spécifications du C.C.T.G. relatives aux granulats sont applicables. b) LIANTS : b) 1 Liants hydrocarbonés : Le liant hydrocarboné utilisé pour la réalisation des imprégnations sera de l émulsion de bitume surstabilisée dosée à 60 % de bitume résiduel. Le liant hydrocarboné utilisé pour la réalisation des enduits superficiels sera de l émulsion cationique de bitume 180/220 (ou 80/100) dosée à 69 % de bitume résiduel. Ils devront provenir d une usine agrée par le Maître d Oeuvre. b) 2 Liants hydrauliques : Le liant hydraulique à employer sera le ciment CPA - CEM I 42,5 défini par la norme NF P c) CANALISATIONS : Les canalisations devront provenir d une usine agrée par la Commission Interministérielle d agrément SP des tuyaux d assainissement et satisfaire aux spécifications de la norme française AFNOR : NF P Conformément à l article 9 du C.C.T.G., les canalisations doivent obligatoirement porter un marquage indélébile donnant : la date de fabrication, l indicatif du fabriquant et de l usine, la classe ou la série de résistance à laquelle elles appartiennent, pour les canalisations à base de ciment la date à laquelle elles peuvent être mises en oeuvre. De plus pour les canalisations à base de ciment, le transport et la pose ne pourront être effectués moins de 8 jours pleins après la date de fabrication. La pose des canalisations de 2,5 m de diamètre sera réalisée conformément aux indications du constructeur. Le choix de l'épaisseur de la tôle et de la technique de remblaiement sera soumis à l'approbation du Maître d'oeuvre. d) CIMENTS : L'Article 4 du fascicule 65 du Cahier des Prescriptions Communes, et l'article 4, 1 de la Directive Provisoire sur l'exécution des ponts en béton précontraint sont complétés comme suit : Les ciments ci-après seront utilisés : d) 1 Pour les fondations et d une façon générale pour tous les bétons immergés : les ciments à forte teneur en laitier (CLK-CEM III/C 32,5 et CLK-CEM III/C 42,5) les ciments Portland Artificiels (CPA-CEM I 42,5 et CPA-CEM I 42,5R) ou les ciments Portland à constituants secondaires (CPJ-CEM II/B 32,5 et CPJ-CEM II/B 32,5R) répondant aux spécifications des circulaires n 44 du 18 Juillet 1967 et n 23 du 17 Avril 1968 et inscrits sur les dernières listes COPLA en vigueur. Le choix définitif du ciment sera fait en fonction de l'agressivité réelle ou potentielle du milieu ambiant. 6

7 d) 2 Pour les bétons armés : les ciments Portland Artificiels (CPA-CEM I 42,5 et CPA-CEM I 42,5R), ou les ciments PORTLAND à constituants secondaires (CPJ-CEM II/B 32,5; CPJ-CEM II/B 32,5R; CPJ-CEM II/B 42,5; et CPJ-CEM II/B 42,5R). les ciments à forte teneur en laitier (CLK-CEM III/C 32,5; CLK-CEM III/C 32,5R; CLK-CEM III/C 42,5; et CLK-CEM III/C 42,5R). d) 3 Pour les bétons non armés, ainsi que pour les mortiers de pose d éléments préfabriqués : les ciments Portland à constituants secondaires (CPJ-CEM II/B 32,5; et CPJ-CEM II/B 42,5). les ciments à forte teneur en laitier (CLK-CEM III/C 32,5 et CLK-CEM III/C 42,5). De plus tous les ciments doivent répondre à la norme N.F. P de e) ACIERS POUR BETON ARME : Les aciers pour béton armé seront soit des aciers à haute adhérence de la nuance FeE, soit des ronds lisses FeF 24. Les armatures devront être parfaitement propres, sans trace de rouille non adhérente, de peinture, graisse, ciment ou terre. f) ENROCHEMENTS : Les enrochements proviendront d'une carrière proposée par l'entrepreneur et agréée par le Maître d'oeuvre. Leur poids spécifique ne sera pas inférieur à kg par mètre cube. Les enrochements de kg seront constitués de blocs dont le poids variera de 300 à kg, sans toutefois que les blocs de poids inférieur à 600 kg représentent plus de 50 % du poids total, ni que les blocs de moins de 300 kg ne représentent plus de 5 % de ce même poids. Les enrochements de 300 kg seront constitués de blocs dont le poids variera de 100 à kg, sans toutefois que les blocs de poids inférieur à 300 kg représentent plus de 50 % du poids total, ni que les blocs de moins de 100 kg ne représentent plus de 5 % de ce même poids. Les enrochements de 100 kg seront constitués de blocs dont le poids variera de 10 à 100 kg sans toutefois que les blocs de poids inférieur à 50 kg représentent plus de 50 % du poids total, ni que les blocs de moins de 10 kg ne représentent plus de 5 % de ce même poids. 7

8 CHAPITRE 3 MODALITES PARTICULIERES D'EXECUTION DES OUVRAGES ARTICLE NIVELLEMENT - IMPLANTATION Les côtes de nivellement sont exprimées en altitude normale. (Dans l'hypothèse où les altitudes N.G.F. sont conservées les plans en portent mention). Toutes les opérations de piquetage et de tracé nécessaire à l'exécution des travaux, conformément aux dispositions projetées par le Maître d'oeuvre ou approuvées par lui, sont assurées par l'entrepreneur à ses frais et sous sa responsabilité que ces opérations soient effectuées en présence ou non du Maître d'oeuvre. Si les pièces, figurant au dossier technique indicatif des travaux à réaliser, comportent des indications concernant les emplacements probables de canalisations et d ouvrages annexes connus (eau, assainissement, câbles souterrains, etc...), il appartient à l Entrepreneur d en rechercher les emplacements exacts auprès des services intéressés. Si les plans communiqués à l Entrepreneur à l Entrepreneur par les services gestionnaires des réseaux et ouvrages précités comportent, à ce sujet des renseignements erronés, la responsabilité du Maître d Ouvrage ou du Maître d Oeuvre n est pas engagée. ARTICLE PERMISSION DE VOIRIE - AUTORISATIONS DIVERSES La recherche et l obtention des permissions de voirie pour occupation du domaine public sont assurées par le Maître d Ouvrage. La recherche des autorisations de passage en terrain privé est également assurée par le Maître d Ouvrage. Par contre, l Entrepreneur doit se mettre, en temps utile, d accord avec les services intéressés (administrations et services publics) et les particuliers pour tous les problèmes touchant leur domaine, notamment pour les questions de circulation, d ouverture de la tranchée, de dépôts et d échelonnement des travaux et pour tous les travaux de chantier en général. Il avise les services publics du commencement des travaux, par lettre recommandée, 8 jours au moins à l avance. Les travaux sont conduits de manière à n apporter aucune gêne aux services publics (distribution d eau, d électricité, téléphone, etc...). L Entrepreneur supporte, sans pouvoir à ce sujet élever de réclamations, les interruptions de travail, gênes, sujétions quelconques, qui seraient la conséquence de cette obligation. ARTICLE TRAVAUX DE TERRASSEMENT a) TERRASSEMENTS EN TRANCHEE : Les travaux sous voie publique ne devront, en aucun cas, interrompre la circulation. Ils seront traités par moitié de chaussée. Les remblais seront compactés à l'optimum PROCTOR. La signalisation diurne et nocturne est à la charge de l'entreprise. Dans les sections, en dehors des voies publiques, la terre végétale sera préalablement décapée pour être remise en place en fin de chantier. L'Entrepreneur devra faire en sorte que toutes mesures de conservation ou toutes autres précautions utiles puissent être prises conformément aux indications des propriétaires vis-à-vis des ouvrages susceptibles d'être rencontrés pendant l'exécution des travaux ou intéressés par celle-ci. Pour l'exécution des fouilles en bordure des immeubles, l'entrepreneur aura soin de vérifier constamment, au fur et à mesure de l'avancement des travaux que la profondeur atteinte ne peut compromettre la stabilité des constructions. Si la reprise en sous-oeuvre des constructions s'avérait nécessaire, l'entrepreneur préviendrait immédiatement le Maître d'oeuvre et prendrait, sans attendre toutes dispositions nécessaires pour prévenir les accidents. L Entrepreneur reste soumis au règlement relatif à l emploi des explosifs; il est spécifié que l usage des explosifs est interdit à proximité des bâtiments d habitation. Les tranchées auront les profondeurs prévues aux profils en long ou indiquées sur le plan; ces profondeurs, ainsi que les cotes du profil en long et les plans pourront, si les circonstances l exigent être modifiés par le Maître d Oeuvre et notamment en cas de rencontre de rocher. Les tranchées seront creusées de telle sorte que le fond soit réglé suivant des pentes régulières et continues, sans inflexion brusque, ni coude dans le sens vertical. Aucun dépôt de déblais même temporaire, pouvant gêner la circulation ou l accès des propriétaires, ne sera toléré aux abords de la tranchée. 8

9 b) CURAGE ET OUVERTURE DES FOSSES : Les pentes des berges seront au maximum de 1/1 sans consolidation par enrochements ou gabions. Les terrassements en déblais dont le réemploi en remblai n'est pas prévu dans le projet seront chargés sur camion et transportés dans les conditions suivantes : Les matériaux susceptibles d'être réutilisés ultérieurement seront mis en dépôt à proximité du chantier sur ordre express du Maître d'oeuvre ; Les déblais végétaux et matériaux hétéroclites extraits du lit et des berges seront détruits ou conduits en décharge. Le lieu de décharge devra être soumis à l'agrément du Maître d'oeuvre ; Les ouvrages provisoires devront toujours permettre d'assurer le libre écoulement des eaux. c) MISE EN OEUVRE DES DEPOTS : Les dépôts de terre seront mis en place suivant les profils du projet, tout en veillant à ne pas conduire à un compactage empêchant la reprise des plantations. Les derniers 50 cm seront nivelés soigneusement et hersés. Au besoin, une soussoleuse sera passée pour décompacter les couches inférieures. d) DECAISSEMENT POUR AMENAGEMENT DES PLATE FORMES : Les travaux de décaissement pour aménagement de plates-formes comprennent le chargement, le transport et la mise en dépôt des produits à extraire. Ils seront réalisés conformément aux prescriptions du bordereau des prix unitaires. e) REPROFILAGE, MISE EN FORME ET COMPACTAGE DES PLATES-FORMES : Le terme «reprofilage, mise en forme des plates formes» s entend : reprofilage général de la plate forme existante, y compris le décapage, le chargement, le transport et la mise en dépôt de tous les produits végétaux ou non s y étant développés ou l encombrant, y compris le piochage de la forme ou de l ancienne fondation si nécessaire, y compris le réglage de cette plate-forme selon les profils en travers type donnés et suivant un profil en long régulier, y compris le compactage de la plate forme ainsi aménagée. Le compactage des plates-formes après reprofilage et mise en forme s effectuera impérativement au moyen : soit d un «engin» de compactage à bandages lisses à une seule roue vibrante (train avant vibrant, train arrière statique); soit au moyen d un atelier de compactage composé d un «engin» de compactage à bandages lisses et roues vibrantes, talonné par un cylindre statique. ARTICLE BOISAGE ET CONSOLIDATION DES PAROIS DES FOUILLES En application de l article 36 du fascicule 70 du C.C.T.G., l Entrepreneur doit étayer les tranchées par tout moyen en vue d éviter tout éboulement, et d assurer la sécurité du personnel conformément aux dispositions des règlements en vigueur. La responsabilité de l Entrepreneur en la matière est affirmée par le décret du 8 janvier 1965 portant règlement d administration publique pour l exécution des dispositions du titre II du Code du Travail dont l application est précisée par les circulaires de M. le Ministre du Travail en date du 25 mars 1965 (J.O. du 29 mars 1965), et du 6 mai 1965 (J.O. du 26 mai 1965). En conséquence, pour toutes les tranchées d une profondeur supérieure à 1,30 mètres, et d une largeur inférieure aux 2/3 de la hauteur, l Entrepreneur devra sous sa responsabilités, mettre en oeuvre les dispositifs nécessaires pour assure dans les conditions optimales la sécurité des travailleurs. Les pentes des talus des fouilles seront déterminées en fonction de la qualité des matériaux rencontrés de manière à n'engendrer aucun glissement. Si les dispositions locales l'exigent, l'entrepreneur devra, après avoir recueilli l'accord du Directeur des Travaux, mettre en oeuvre, sous sa responsabilité, les dispositifs nécessaires pour assurer la sécurité des personnes et des biens. ARTICLE DEMOLITION Les démolitions seront limitées à ce qui est strictement indispensable à l'exécution des travaux sauf ordre spécial du Maître d'oeuvre. ARTICLE CANALISATIONS a) POSE DES CANALISATIONS : a) 1 Appareils utilisés : Tant en pose normale qu en pose améliorée, et quel que soit les matériaux utilisés pour la confection du lit de pose, la canalisation sera posée à l aide d un appareil à visée laser; le fond de fouille sera dressé dans les mêmes conditions. 9

10 a) 2 Pose normale : Le fond de fouille doit être soigneusement dressé d après la pente du profil en long. Il ne doit pas être ameubli; en cas d ameublissement accidentel, il y a lieu de rétablir la portance initial par compactage ou par d autres moyens. Le lit de pose doit garantir une répartition uniforme des charges dans la zone d appui. Il y a donc lieu de poser les canalisations de manière à ce qu il y ait ni appui linéaire, ni appui ponctuel. Aussi faut il (en cas d utilisation du sol en place comme lit de pose) inscrire préalablement la surface de pose dans le sol et prévoir les niches au droit des joints. Lorsque la canalisation est posée sur un fond de tranchée plan, le lit de pose peut aussi être obtenu par compactage de sols par couches successives lorsqu il est établi que ce procédé donne une densité au moins égale à celle du fond de fouille. La pose sur cales est rigoureusement proscrite. L enrobage constitué par le remblai latéral et le remblai situé immédiatement au-dessus de l extrados de la canalisation sera particulièrement soigné. En cas de présence de sols ne se prêtant pas à la confection d un lit de pose (éléments isolés durs, bancs de roche, etc...) on prévoira un lit de pose en sable, gravier-sable ou béton. Pour obtenir une pose correcte, il y a lieu d utiliser des engins de levage adaptés (chèvres, portiques, pelleteuses, grues automotrices, etc...). Les engins doivent répondre aux normes de sécurité, et permettre des manoeuvres précises et continues. L emboîtement des canalisations doit se faire par poussée rigoureusement axiale; il pourra être réalisé à l aide de l engin de manutention sauf si le Maître d Oeuvre, après constatation effectuée sur le chantier, exige qu il soit effectué à l aide de leviers, tireforts, crics ou leviers. L Entrepreneur précisera sur une fiche, jointe au bordereau des prix unitaires, la qualité des matériaux et le type de matériel de compactage prévus dans la zone de pose et dans la zone de remblais. a) 3 Pose sur lit de grave 6,3/14 ou de sable 0/4 : Le fond de la tranchée doit être rempli de grave ou de sable avant la pose des canalisations et damé. Après damage, l épaisseur minimale de grave sous la génératrice inférieure doit être égale au ¼ du diamètre nominal de la canalisation avec comme minimum 0,10 mètre. En cas de pose avec enrobage complet, l épaisseur des matériaux doit être égale au ¼ du diamètre nominal de la canalisation avec un minimum de 0,30 mètre; l arc d appui devant par ailleurs être au moins de 120. a) 4 Pose avec enrobage complet de béton : Le fond de la tranchée est soigneusement nivelé. Les canalisations sont posés sur cales d épaisseur (briques, etc...) réglées de manière que la génératrice inférieure de la canalisation soit à une distance au moins de 0,30 mètre du fond de la tranchée. Celui-ci est ensuite rempli de béton maigre dosé à 150 kg/m3 et soigneusement vibré au fur et à mesure de sa mise en place. L épaisseur du béton sous la génératrice inférieure de la canalisation doit être égale au ¼ de leur diamètre nominal avec un minimum de 0,10 mètre; l arc d appui de la canalisation sur le béton devant par ailleurs être au moins de 120. L épaisseur du béton au-dessus de la génératrice supérieure doit être de 0,30 mètre. Dans tous les cas la largeur du berceau doit être égale à la largeur de la tranchée. b) EXECUTIONS DES BRANCHEMENTS : Tous les branchements sur collecteurs, qu il s agisse de branchements particuliers ou de raccordement de bouches d égout, seront obligatoirement réalisés à l aide des dispositifs suivants : raccords simples à joints élastomères pour les canalisations en P.V.C., grès ou fonte. emboîtement dans un orifice réalisé en usine ou carotté sur place et muni d un joint élastomère pour les canalisations en béton. Le réglage de l orientation de la canalisation de branchement pourra être assuré par un coude au 1/8 ème. Les branchements en attente seront munis des mêmes dispositifs pouvant être obturés soit par des coupelles maintenues par colliers ou butées, soit par des plaques collées. 10

11 c) OUVRAGES ANNEXES (REGARDS DE VISITE OU AUTRE OUVRAGE SUR LES COLLECTEURS : c) 1 Regards de branchement d immeubles : Les regards de branchements d immeubles ne doivent pas être siphonnés et seront à passage direct. Ils sont constitués d éléments préfabriqués. Le diamètre ou le côté est de 0,40 mètre pour les regards d une profondeur inférieure ou égale à 0,80 mètre, de 0,60 mètre pour ceux d une profondeur supérieure à 0,80 mètre. Ils comportent une cunette; ils sont obturés dans leur partie supérieure par un tampon en fonte posé dans un anneau de renforcement en béton. L étanchéité entre regards et canalisations de branchement et entre éléments de regards sera réalisée dans les mêmes conditions que pour les ouvrages sur collecteurs. Au lieu d un regard, le branchement peut comporter l installation en cave ou en sous-sol, d une pièce de révision en fonte. c) 2 Bouches d égouts: Les bouches d égout sont préfabriqués en grès, ou en béton. Elles sont systématiquement posées sur massif en béton ; elles comportent un dispositif de siphonnage. Les liaisons entre le radier de la cheminée et entre la cheminée et la rehausse doivent être particulièrement soignées pour donner une étanchéité absolue, et une efficacité réelle au dispositif de siphonnage. c) 3 Regards de visite sur collecteurs : Les regards de visite sur collecteurs sont exécutés suivant les pièces dessinées au projet; ils sont construits en éléments circulaires préfabriqués, ainsi que les fonds et les cunettes pour les collecteurs ayant un diamètre inférieur ou égal à 0,60 mètre. A partir d un diamètre de collecteur supérieur à 0,60 mètre ou sur prescription écrite du Maître d Oeuvre, les regards de visite sont coulés sur place. Toutefois des dérogations à ce principe peuvent cependant être apportées par le Maître d Oeuvre notamment par l emploi d éléments préfabriqués circulaire de 1,20 mètres de diamètre. Pour assurer une liaison souple entre les collecteurs et regards ou autre ouvrage, et éviter ainsi que des tassements différentiels produisant des effets de cisaillement nuisent à l étanchéité, il conviendra obligatoirement de respecter les prescriptions suivantes : Pose normale : mise en place de liaisons souples aux traversées des parois qui seront des manchons de scellement, des adaptateurs ou, pour les canalisations en béton, des collets-béton mobiles munis de joints toriques Pose améliorée : lorsque les tassements importants sont à craindre, compte tenu de l état du sol, le Maître d Oeuvre peut prescrire, soit lors de la dévolution des travaux, soit ultérieurement après constatation effectuée sur le chantier, une pose améliorée dans laquelle de courts tronçons de collecteurs équipent l entrée et la sortie des regards ou ouvrages. Tant en pose normale qu en pose améliorée, les collets mobiles peuvent avantageusement être remplacés par des fonds de regards préfabriqués. En cas de présence, (ouvrages coulé in-situ ou préfabriqués), même périodique de la nappe, l étanchéité entre matériaux de regard de visite sera particulièrement soignée. La partie extérieure du joint sera éventuellement réalisé à l aide d un mastic étanche agréé par le Maître d Oeuvre. On vérifiera la transmission sur les joints des efforts statiques. Le dispositif de joint ainsi réalisé peut être complété par la mise en oeuvre d une bande bitumineuse collée, à l extérieur, autour des anneaux, ou remplacé par un joint en élastomère spécialement conçu pour cet usage. Les cunettes et banquettes devront être particulièrement soignées. Les regards de visite sont munis de tampons de recouvrement en fonte graphite sphéroïdale, selon emplacement de la série 250 ou 400 kn conformément aux dispositions de la norme française P de septembre Ils comportent un orifice de levage et un ou plusieurs trous d aération. Les tampons en fonte graphite sphéroïdale installés sur regards de visite préfabriqués sont en principe circulaires et les cadres sont posés dans un couronnement en béton armé; ceux installés sur les regards de visite coulés in-situ peuvent être du type à cadres carrés, scellés dans la dalle de couverture. La face supérieure des tampons est surélevée de 0,04 mètre par rapport au couronnement ou à la dalle de couverture, pour permettre le raccordement du tapis de chaussée. 11

12 Ouvrages annexes coulés in-situ : Ils seront construits en béton C 300 pour les parties non armées et en béton Q 350 pour les parties armées. Lorsque les ouvrages auront au moins de 2,50 mètres de profondeur, les parois auront 0,15 ou 0,20 mètre d épaisseur, selon qu ils seront circulaires ou carrés, y compris un enduit lissé de 1,5 centimètres d épaisseur au mortier n 1. Lorsque les ouvrages auront plus de 2,50 mètres de profondeur, les parois auront de 0,20 à 0,25 mètres d épaisseur et seront ferraillées. Tous les angles intérieurs seront remplacés par des congés d au moins 3 centimètres d épaisseur, la cunette d écoulement sera constituée chaque fois qu il sera possible par un demi-tuyau de diamètre correspondant à celui de la canalisation desservie. Elle sera soigneusement raccordée avec les parois verticales par des plans inclinés à 5 % avec enduit lissé de 1,5 centimètres d épaisseur au mortier n 1. Lorsque l ouvrage sera profond de plus de 1,10 mètres, il y sera placé des échelons ou une échelle d accès mobile en acier doux entièrement galvanisé. Cette échelle sera constituée par deux fers «U» de 60x30x3 millimètres et par des échelons ronds de 22 millimètres de diamètre, espacés de 0,25 mètres d axe en axe, son poids ne devra pas être inférieur de 10 kg au mètre linéaire. Elle sera placé à 0,10 mètre de la paroi verticale du regard de visite et reposera sur des crochets entièrement galvanisés, scellés dans la maçonnerie. Chaque ouvrage sera fermé par un tampon en fonte graphite sphéroïdale laissant une ouverture de 0,60 mètre de diamètre. Ouvrages annexes préfabriqués : Les regards de visite seront constitués d éléments préfabriqués en béton armé; l Entrepreneur devra fournir toutes justifications, notes de calcul et références permettant au Maître d Oeuvre d agréer les ouvrages proposés. Chaque ouvrage est muni du même dispositif de descente (échelle ou échelons) et tampon que ceux explicités pour les ouvrages annexes coulés in-situ. d) VERIFICATION - EPREUVE DES CANALISATIONS : Les canalisations préfabriquées feront l objet des vérifications qualitatives et quantitatives prévues à l article 11 du fascicule 70 du C.C.T.G; de plus si les tuyaux proviennent d usines agréées, en plus des vérifications portant sur les caractéristiques géométriques et aux essais prévus à l article 13 du fascicule 70 du C.C.T.G., les frais des essais sont à la charge de l Entrepreneur. Si le cas est prévu, les épreuves des canalisations et essai du réseau seront exécutés dans les conditions prévues au chapitre 11 articles 57 et 58 du fascicule 70 du C.C.T.G. e) REMBLAIEMENT DES TRANCHEES : Sur prescription du Maître d Oeuvre, des essais d étanchéité des canalisations, des essais d étanchéité des canalisations et des joints pourront être exécutés avant le remblaiement des tranchées. Pour toutes les tranchées se rapportant aux canalisations et ouvrages du réseau d évacuation, les remblais devront être mis en place par couche de 0,20 à 0,30 mètre d épaisseur soumises au compactage. Les moyens employés pour le compactage sont laissés à l entière liberté de l Entrepreneur, mais la qualité du compactage pourra être vérifiée à tout moment par le Maître d Oeuvre. Le remblaiement sera exécuté en utilisant les matériaux provenant des tranchées, mais les déblais seront purgés de tous les éléments rocheux de dimensions supérieures à 0,10 mètre. Pour procéder au remblaiement, les mottes de terre seront brisées et les déblais pierreux arrimés à la main, de façon que le remblai ne présente aucun vide. Sous voirie le remblaiement des tranchées sera arrêté à la cote - 0,40 mètre par rapport au niveau de la chaussée. On devra atteindre une compacité au moins égale à 90 % de celle obtenue par l essai Proctor modifié. Au cas où le déblai serait de mauvaise qualité et ne pourrait être utilisé pour le remblaiement des tranchées, le Maître d Oeuvre fera évacuer les déblais défectueux en décharge, et remblayer à l aide d un matériau convenable. Dans le cas de voirie importante, le remblaiement des tranchées jusqu à la cote - 0,10 mètre par rapport au niveau de la chaussée sera exécuté en totalité avec des matériaux non argileux graves naturelles de carrière ou de rivière, silico-calcaires proposés par l Entrepreneur et agrées par le Maître d Oeuvre. Dans tous les cas, la couche supérieure de remblai constituant la couche de fondation de la chaussée devra être compactée efficacement de manière à atteindre une compacité au moins égale à 95 % de celle obtenue à l essai Proctor modifié. 12

13 ARTICLE COMPOSITION ET FABRICATION DES MORTIERS ET BETONS L'Entrepreneur devra définir la composition des mortiers et bétons qu'il entend utiliser. La désignation, la classe, le dosage en liant, les destinations et les résistances à la compression et à la traction des différents bétons, sont indiqués dans le tableau ci-après : Classe des bétons C 150 (courant) C 300 (courant) Q 350 (de qualité) Poids de liant par mètre cube de béton Ciment : 150 kg de CPJ- CEM II/B 32,5 Ciment : 300 kg de CPJ- CEM II/B 32,5 et 32,5R ou CLK-CEM III/C 32,5;32,5R Ciment : 350 kg de CPA- CEM I 42,5 et 42,5 R ou 350 kg de CPJ-CEM II/B 32,5; 32,5R; 42,5; et 42,5R ou CLK-CEM III/C 32,5; 32,5R; 42,5; et 42,5R Destination béton de propreté parties non armées des ouvrages parties armées des ouvrages ou dalles béton armé Compression nominale (en MPa) Traction nominale (en MPa) Pas de résistances nominales exigées Pas de résistances nominales exigées Compression 27 MPa Traction 2,3 MPa Les dosages que l'entrepreneur aura définis et qui auront été acceptés par le Maître d'oeuvre devront être soigneusement respectés étant entendu que cette acceptation ne dégage en rien la responsabilité de l'entrepreneur au point de vue de la stabilité et de l'étanchéité des ouvrages. Le béton sera fabriqué mécaniquement. Il devra contenir la quantité d'eau minimum strictement nécessaire, compte tenu des plastifiants éventuellement incorporés, pour qu'il soit mis en place aisément. Il sera vibré. L'Entrepreneur pourra proposer l'utilisation de béton préfabriqué en provenance d'une usine agréée. Le temps qui s'écoulera entre la fabrication et la fin de la mise en oeuvre du béton ne devra pas excéder 60 minutes. L'Entrepreneur devra définir les dispositions prévues pour les reprises de l'ouvrage. ARTICLE ESSAIS DES BETONS Ils pourront comprendre, pour chaque catégorie de béton, des essais à la compression et à la traction à 7 et 28 jours, sur éprouvettes ou sur prélèvements. Au cas où la résistance du béton n'atteindrait pas les valeurs fixées, l'entrepreneur devra, sans plus-value, augmenter le dosage en ciment ou modifier la granulométrie des agrégats. Ces modifications approuvées par ordre de service, il sera procédé à de nouveaux essais. Les frais d'essais sont à la charge de l'entrepreneur qui pourra faire exécuter les mesures demandées par un laboratoire agréé de son choix. ARTICLE COFFRAGES La tolérance admise dans les mesures de coffrages en place sera de 1 cm. Les coffrages auront les faces intérieures parfaitement lisses, propres et humides au moment du bétonnage et devront être parfaitement étanches. L'usage des fils de fer destinés à maintenir les coffrages est interdit. L'enlèvement des coffrages devra être effectué avec le plus grand soin de manière à ne pas détériorer le béton. 13

14 ARTICLE ENROCHEMENTS Le poids des enrochements sera évalué par pesage des camions sur un pont bascule délivrant des tickets de pesée remis au Maître d'oeuvre qui les utilisera pour établir ou contrôler les attachements. Les frais de pesage sont à la charge de l'entrepreneur. La mise en oeuvre des enrochements sera effectuée de l'aval vers l'amont et les blocs disposés à la façon des écailles de poisson. Les plus gros blocs seront disposés en fondation. L'Entrepreneur devra constituer un massif aussi plein que possible en utilisant les blocs en fonction de leur forme et de leur poids. Les sujétions de reprise, calage et remplissage des vides à l'aide de blocs plus petits ne donnent pas lieu à l'application de plus values sur les prix du bordereau. Les blocs d'enrochements placés dans le lit seront, si nécessaire, fixés par des pieux métalliques en principe rails S.N.C.F. réformés de 0,14 m de hauteur. Les rails auront une longueur de principe de 4,00 m, ils seront battus à refus. Leur tête sera arasée de manière à ce qu'ils ne fassent aucune saillie au-dessus des enrochements. ARTICLE EPUISEMENTS ET DEVIATIONS L'Entrepreneur devra organiser ses chantiers sous sa responsabilité et à ses frais, de manière à se débarrasser des eaux de toute nature et de toute origine. Il emploiera, à cet effet, des motopompes et des électro-pompes d'une puissance suffisante et en nombre suffisant. Il pourra également organiser, sous sa responsabilité, des déviations de cours d'eau, charge à lui d'obtenir les accords des propriétaires lorsque des terrains hors emprise seront nécessaires. Les travaux de remise en état des lieux seront pris en charge par l'entrepreneur. ARTICLE CREATION ET REFECTION DE CHAUSSEES a) COUCHE DE FONDATION : Elle sera réalisée en graves naturelles conformément aux stipulations du bordereau des prix unitaires. b) COUCHE DE BASE : Elle sera réalisée en graves concassées conformément aux stipulations du bordereau des prix unitaires. c) IMPREGNATION : L imprégnation de la grave concassée de la couche de base préalablement nivelée et compactée comprend la fourniture, le transport et la mise en oeuvre des fournitures suivantes : 2 kg/m2 d émulsion de bitume surstabilisée à 60 % de bitume résiduel ; 5 l/m2 de gravillons porphyriques 4/6, y compris le compactage. La fondation de chaussée en gravier tout venant aura une épaisseur qui sera déterminée avec le Maître d'oeuvre. Ce gravier sera mis en place par couches de 0,15 m soigneusement compactées. d) ENDUIT BI-COUCHE : L exécution d un enduit bi-couche comprend la fourniture, le transport et la mise en oeuvre des fournitures suivantes : 1,4 kg/m2 d émulsion cationique de bitume 180/220 dosée à 69 % de bitume résiduel et de 10 l/m2 de gravillons porphyriques 6/10 en première couche, et compactage des gravillons ; 1,2 kg/m2 d émulsion cationique de bitume 180/220 dosée à 69 % de bitume résiduel et de 10 l/m2 de gravillons porphyriques 4/6 en deuxième couche, et compactage des gravillons ; e) COUCHE DE FERMETURE : L exécution d un couche de fermeture comprend la fourniture, le transport et la mise en oeuvre des fournitures suivantes : 1 kg d émulsion cationique de bitume 180/220 dosée à 69 % de bitume résiduel ; 5 à 8 l/m2 de gravillons porphyriques 2/4, et compactage de la couche de gravillons. f) COUCHE DE ROULEMENT EN BETON BITUMINEUX (REFECTION DEFINITIVE - ENROBES A CHAUD) : L exécution d une couche de roulement en béton bitumineux 0/10 comprend la fourniture, le transport et la mise en oeuvre, le réglage et le compactage de béton bitumineux de granulométrie 0/10, et ce conformément aux stipulations du bordereau des prix unitaires. 14

15 g) REFECTION PROVISOIRE - ENROBES A FROID : Sur la couche de base réglée avec une pente transversale uniforme de 2 % et compactée, l'entrepreneur réalisera comme il suit une chaussée goudronnée en matériaux enrobés à froid : 1ère application : de matériaux 6/10 enrobés à froid sur la grave concassée à raison de 60 kg au mètre carré ; 2ème application : d'un tapis superficiel en matériaux 4/6 enrobés à froid à raison de 40 kg au mètre carré ; cylindrage et sablage de la surface. Le profil en travers pourra, si cela est expressément demandé par le Maître d Oeuvre, comporter deux pentes. h) GRAVE-BITUME : Sur la couche de base réglée au profil en travers arrêté en accord avec le Maître d'oeuvre, la chaussée pourra être réalisée en grave-bitume à raison de 200 kg/m 2. i) EMPLOIS PARTIELS OU «POINTS-A-TEMPS» : Les emplois partiels ou «points-à-temps» comprennent : le balayage soigné des surfaces à traiter, y compris la purge de tous les matériaux souillés, y compris la fourniture et la mise en oeuvre de la grave concassée, y compris la fourniture et la mise en oeuvre des gravillons, y compris la fourniture et la mise en oeuvre de 3 kg/m 2 d émulsion cationique de bitume 180/220 dosée à 69 % de bitume résiduel, et y compris le cylindrage de la grave concassée et des gravillons. j) CONFECTION ET REGLAGE DES ACCOTEMENTS : Les 1,0 mètre seront dérasés à 5 % en profil en travers; leur confection s effectuera par la fourniture et la mise en oeuvre de 0,05 m 3 /m 2 de grave concassée 0/20, y compris le réglage et le compactage des accotements ainsi confectionnés. ARTICLE TRAVAUX EN TECHNIQUE VEGETALE ET PROTECTION DE TALUS DE COURS D EAU a) PLANTATION (mise en oeuvre et phasage) : Un trou préalable sera creusé, plus ou moins important en fonction du sujet à planter, de manière à ce qu on puisse installer le nouveau plant sans que les racines soient comprimées au fond ou qu elles se relèvent sur les cotés. Du matériel terreux devra se trouver au fond. Des racines trop longues et encombrantes pourront être taillées, mais le chevelu racinaire sera gardé intact. Les racines seront ensuite recouvertes de terre jusqu au niveau du collet de la plante, à savoir au point de différenciation entre les racines et les organes aériens. Il est important qu en recouvrant les racines, le matériau soit bien tassé, afin qu aucun vide ne se crée, car tout le réseau racinaire doit être au contact direct avec la terre, pour assure une bonne reprise. Introduire une pastille d engrais dans le trou. Lors d une plantation en haut de talus le sujet devra être planté à une distance d au moins un mètre par rapport à la crête. b) BOUTURES (mise en oeuvre et phasage) : Selon la nature du sol préparer des trous avec une pointe en métal (barre à mine) d un diamètre plus petit que celui des boutures. Enfoncer les boutures dans les trous en laissant dépasser à l air libre environ un quart de la longueur en veillant à les tourner dans le bon sens (bourgeons dirigés vers le haut). Les boutures devront être relativement comprimées dans le trou généralement nécessaire à leur implantation. En d autres termes, la bouture devra encore offrir une certaine résistance, lorsqu on l enfoncera dans le trou et ne pas être complètement libre. Arroser à la pose avec environ un litre d eau par pièce. 15

16 c) ENSEMENCEMENT : L ensemencement de terrains sera soit hydraulique, soit à sec selon les prescriptions du Maître d Oeuvre. Dans tous les cas le mélange de graines devra être adapté à la nature du terrain et à sa destination. c) 1 Ensemencement hydraulique : L eau sera utilisée comme support qui permettra l épandage en un seul passage d un mélange composé de graines, d engrais, de «mulch» (déchets organiques) et d un produit naturel adhésif. L équipement nécessaire à cette opération comportera une citerne munie d un malaxeur («hydroseeder»). Le mélange des graines devra être approprié. c) 2 Ensemencement à sec : Le terrain sera au préalable ameubli et griffé,ensuite les mottes et les cailloux seront évacués. Le semis de gazon est alors réalisé à raison de 40 g/m2, puis l épandage d engrais complet et le roulage du semis. ARTICLE DEROGATIONS AUX DOCUMENTS GENERAUX : Aucune dérogation. 16

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REALISATION DE TRAVAUX DE BRANCHEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT ET PETITS TRAVAUX DE REPARATION MAITRE D OUVRAGE : DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS DEPARTEMENT DE LA CORREZE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître d ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR 19170 SAINT MERD LES OUSSINES Tél. 05 55 46 06 31 Fax 05 55 46 06 33 Bugeat.sornac@millevachesaucoeur.com

Plus en détail

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières COMMUNE DE VIRIAT Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES Cahier des Clauses Particulières Maître d Ouvrage : Commune de VIRIAT (Ain) Maître d œuvre : Services

Plus en détail

TRAVAUX DE VOIRIE 2012

TRAVAUX DE VOIRIE 2012 COMMUNE DE SAINT GENEST MALIFAUX TRAVAUX DE VOIRIE 2012 BORDEREAU DESCRIPTIF DES PRIX Prix n 1 REALISATION COMPLETE DE LA COUCHE DE FONDATION DE LA CHAUSSEE Travaux comprenant : - la scarification du support

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Commune de SABLONNIERES

Commune de SABLONNIERES Commune de SABLONNIERES Travaux de raccordement des habitations au réseau d assainissement Eaux Usées CAHIER DES CHARGES DESTINE AUX PROPRIETAIRES : REALISANT EUX-MÊMES LEURS TRAVAUX DE RACCORDEMENT OU

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MAITRE DE L'OUVRAGE : Commune de GARENNES SUR EURE 4, Place de la Mairie 27780 GARENNES SUR EURE OBJET DU MARCHE : Assainissement en traverse Chemin

Plus en détail

COMMUNE OU COMMUNAUTE DE COMMUNES DE

COMMUNE OU COMMUNAUTE DE COMMUNES DE COMMUNE OU COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES TRAVAUX D'ENTRETIEN DE VOIRIE Tous les montants figurant dans le présent document sont exprimés en Euros. 1/9 01 SIGNALISATION TEMPORAIRE

Plus en détail

LE FORFAIT :...,... L'UNITE :...,...

LE FORFAIT :...,... L'UNITE :...,... 01 Travaux préparatoires : Installation, signalisation de chantier, implantation Ce prix rémunère : au forfait, l'installation, le repli du chantier, la libération des emprises, la signalisation du chantier

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT

CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT CAHIER DES CHARGES CREATION D UN RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN LOTISSEMENT SOMMAIRE Préambule I- Canalisation gravitaire 3 II- Regards de visite 3 III- Tampons des regards 4 IV- Branchements

Plus en détail

LOT N 01 TERRASSEMENTS VRD PRESCRIPTION GENERALES. Coordination avec les autres corps d état. Reconnaissance des lieux

LOT N 01 TERRASSEMENTS VRD PRESCRIPTION GENERALES. Coordination avec les autres corps d état. Reconnaissance des lieux PRESCRIPTION GENERALES Prestations et obligations de l entreprise Le présent document a pour objet de décrire les prestations de travaux relatives au lot n 01 TERRASSEMENTS VRD prévu dans le cadre de l

Plus en détail

Pièce 2 : Descriptif des travaux et détail des quantités estimées

Pièce 2 : Descriptif des travaux et détail des quantités estimées Département du Rhône Commune de Simandres MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX EXTENSION DU RESEAU D'ASSAINISSEMENT COLLECTIF DES EAUX USEES - PROGRAMME 2016 LOT 1 - RUE DE LA MERE TOMBEL DOSSIER DE CONSULTATION DES

Plus en détail

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE 1 BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE Prescriptions relatives à la conception, la réalisation et aux conditions de la remise d ouvrage à la Communauté urbaine de Lyon Annexe

Plus en détail

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste Maître de l ouvrage : Commune de GRILLY Opération : Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste 34, chemin Jacques Belay 01 220 GRILLY Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

SOMMAIRE ES 2 600 - REFECTIONS DES CHAUSSEES ET TROTTOIRS, PARCELLES 6 700 - OPERATIONS DE CONTROLE OLE ET RECOLEMENT 7

SOMMAIRE ES 2 600 - REFECTIONS DES CHAUSSEES ET TROTTOIRS, PARCELLES 6 700 - OPERATIONS DE CONTROLE OLE ET RECOLEMENT 7 1 SOMMAIRE 100 - TRAVAUX PREPARATOIRES ES 2 PRIX N 101 - INSTALLATION DE CHANTIER 2 PRIX N 103 - IMPLANTATION DES OUVRAGES 2 200 - TRANCHEES 2 PRIX N 201 - TRANCHEE POUR BRANCHEMENT 2 PRIX N 202 - TRANCHEE

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX ( B.P.)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX ( B.P.) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX ( B.P.) Maître de l'ouvrage COMMUNE DE GUENGAT Objet du marché PROGRAMME DE VOIRIE 2016-2017-2018-2019 N Prix Désignation du prix et prix unitaire en toutes

Plus en détail

Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (B.P.U.) Pouvoir adjudicateur Commune de Saumane de Vaucluse Représentant du pouvoir adjudicateur Madame le Maire Objet

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX Élaboration le Maître d oeuvre : SARL DIAS Architectes En date du : 06 juin 2016

BORDEREAU DES PRIX Élaboration le Maître d oeuvre : SARL DIAS Architectes En date du : 06 juin 2016 1 Maître d Ouvrage : Commune de LAROQUE D OLMES Rue de l Hotel de ville 09600 Laroque d olmes Objet : Travaux d aménagement et d embellissement voirie de la traverse du village RD 620 Rue de l Hotel de

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Commune de LA CHAPELLE LAUNAY Département de La Loire Atlantique 3 - BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B.P.U.

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Commune de LA CHAPELLE LAUNAY Département de La Loire Atlantique 3 - BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B.P.U. MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Commune de LA CHAPELLE LAUNAY Département de La Loire Atlantique 3 - BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B.P.U. Terrassement Voirie Assainissement EP Objet du marché TRAVAUX D'AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Bordereau des Prix Unitaires

Bordereau des Prix Unitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître de l Ouvrage Commune de LE FAUGA (31) 4 Marché selon la Procédure Adaptée (articles n 26 et 28 du CMP) Travaux d assainissement eaux usées Extension des réseaux Chemin Roucade

Plus en détail

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS Les phases à suivre pour la réalisation d un seuil en gabions sont ordonnées selon une régulière succession des travaux. Néanmoins dans des conditions

Plus en détail

001 SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIER

001 SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIER Désignation du et unitaire en toutes lettres (Hors taxes) 001 SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIER Forfaitairement la fourniture, l'amenée, la mise en place, l'exploitation pendant la phase active des

Plus en détail

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE PROGRAMME DE VOIRIE 2013 (Prévisionnel) MARCHE A BONS DE COMMANDE ANNEXE 1 à l'acte D'ENGAGEMENT Bordereau de prix unitaires LOT N 2 - Enduits et entretien Dérasement d'accotement

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Travaux d'entretien de voirie programme 2016

Travaux d'entretien de voirie programme 2016 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE de SAINT-PIERRE D'ENTREMONT SAVOIE Objet du marché Travaux d'entretien de voirie programme 2016 BORDEREAU DES PRIX 10 - Installation

Plus en détail

Travaux de Voirie. Marché à bons de commandes C.C.T.P. Le 10 août 2007. Page 1 sur 9

Travaux de Voirie. Marché à bons de commandes C.C.T.P. Le 10 août 2007. Page 1 sur 9 Travaux de Voirie Marché à bons de commandes C.C.T.P. Le 10 août 2007 Page 1 sur 9 1. DISPOSITIONS GENERALES Le présent cahier constitue le Cahier des Clauses Techniques Particulières des marchés à bon

Plus en détail

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ;

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ; Ch-2-Les Terrassements. 1. INTRODUCTION. Les terrassements constituent les travaux de préparation de l infrastructure des ouvrages de génie civil. Ils permettent d établir la plateforme des niveaux inférieurs

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE RESERVE INCENDIE Espace culturel Les quatre vents ROUZIERS DE TOURAINE C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CONSTRUCTION D UNE RESERVE INCENDIE Espace culturel Les quatre vents ROUZIERS DE TOURAINE C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONSTRUCTION D UNE RESERVE INCENDIE Espace culturel Les quatre vents ROUZIERS DE TOURAINE C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT Unique V.R.D. DCE mai 2011 1 OBJET DES TRAVAUX 1.1 Objet

Plus en détail

TRAVAUX PRELIMINAIRES

TRAVAUX PRELIMINAIRES TRAVAUX PRELIMINAIRES 1001 INSTALLATION DE CHANTIER Ce prix rémunère les prestations prévues à l'article 17.1 du fascicule 2 du C.C.T.G., l'article 31 du C.C.A.G.. Ce prix ne comprend pas les installations

Plus en détail

MICRO STATION D'EPURATION AU FORT DE FEYZIN

MICRO STATION D'EPURATION AU FORT DE FEYZIN Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE CADRE DE VIE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) MICRO STATION D'EPURATION AU FORT DE FEYZIN Page 1/6 SOMMAIRE 1- Description des ouvrages

Plus en détail

Voirie Réseaux Divers

Voirie Réseaux Divers Voirie Réseaux Divers Les prix pourront faire l objet de remises quantitatives proposées par le titulaire dans le cadre de son offre 1 INSTALLATION DE CHANTIER,BALISAGE,SECURITE, CIRCULATION Ce prix s

Plus en détail

- 1 - CANALISATIONS PRIX UNITAIRES

- 1 - CANALISATIONS PRIX UNITAIRES - 1 - CANALISATIONS PRIX UNITAIRES - 1.1 - MISE EN ŒUVRE D UNE CANALISATION de type fonte ou PVC CR16 Ø 160 à une profondeur inférieure à 0.80 m - les sujétions de implantations et de raccordements. -

Plus en détail

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G 1 Précautions à prendre avant installation. 2 Réaliser la fouille et aménager le fond de fouille. 3 Mettre en place la cuve dans la fouille. 4 Effectuer le remblaiement. 5 Raccorder les différentes canalisations

Plus en détail

Travaux de Maçonnerie

Travaux de Maçonnerie Commune d Allonnes Cahier des charges techniques particulières Aménagement extérieur du clos des jardinets Travaux de Maçonnerie Clos des jardinets - 1-7 SOMMAIRE Généralités...- 3 - Installations de chantier...-

Plus en détail

MARCHÉ À BONS DE COMMANDE Travaux de Voirie et d'assainissement TRAVAUX DE RÉFECTION DE VOIRIE ET D'ASSAINISSEMENT SUR LA COMMUNE DE BEUZEVILLE

MARCHÉ À BONS DE COMMANDE Travaux de Voirie et d'assainissement TRAVAUX DE RÉFECTION DE VOIRIE ET D'ASSAINISSEMENT SUR LA COMMUNE DE BEUZEVILLE MARCHÉ À BONS DE COMMANDE Travaux de Voirie et d'assainissement TRAVAUX DE RÉFECTION DE VOIRIE ET D'ASSAINISSEMENT SUR LA COMMUNE DE BEUZEVILLE BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES TRAVAUX DE RÉFECTION DE VOIRIE

Plus en détail

S.I.A.E.P.A. de MONTOIRE-SUR-LE-LOIR LES ROCHES L EVÊQUE LAVARDIN SAINT-ARNOULT

S.I.A.E.P.A. de MONTOIRE-SUR-LE-LOIR LES ROCHES L EVÊQUE LAVARDIN SAINT-ARNOULT MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX 4 DEPARTEMENT DE LOIR-ET-CHER Maître de l ouvrage S.I.A.E.P.A. de MONTOIRE-SUR-LE-LOIR LES ROCHES L EVÊQUE LAVARDIN SAINT-ARNOULT Procédure Adaptée ASSAINISSEMENT EAUX USÉES EXTENSION

Plus en détail

ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION ROUTIÈRE CHEMINS MUNICIPAUX

ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION ROUTIÈRE CHEMINS MUNICIPAUX ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 MUNICIPALITÉ DE CHELSEA 100, chemin Old Chelsea, Chelsea (Québec) J9B 1C1 Tél.: (819) 827-1124 Télécopieur : (819) 827-2672 Courriel : info@chelsea.ca CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES ASSAINISSEMENT EAUX USEES (B.P.U.)

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES ASSAINISSEMENT EAUX USEES (B.P.U.) COMMUNE DE JOUY Mairie Place de l Eglise 28 300 JOUY EXTENSION DU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF SUR LA COMMUNE DE JOUY PROCEDURE ADAPTEE BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES ASSAINISSEMENT EAUX USEES (B.P.U.)

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

Bordereau des prix Document à compléter, à signer et à inclure dans l offre.

Bordereau des prix Document à compléter, à signer et à inclure dans l offre. Services techniques Mairie de Sarzeau Place Richemont - BP 14 56370 Sarzeau Tél. : 02 97 41 85 15 Fax : 02 97 41 84 28 mairie@sarzeau.fr Marché public N 56 240-11-043 www.sarzeau.fr MARCHÉ DE TRAVAUX A

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Rénovation des allées du Cimetière Communal

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Rénovation des allées du Cimetière Communal MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître d ouvrage Maître d œuvre Mairie de Quincié en Beaujolais LeBourg 69430 - Quincié en Beaujolais Tél.: 04 74 04 32 47 - Fax: 04 74 04 30 35 Calad études

Plus en détail

1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1 TRAVAUX PREPARATOIRES 1 TRAVAX PREPARATOIRES 1.1 Installation de chantier J 100 1.2 Implantation et récolement du projet J 30 1.3 Nettoyage et débrousaillage du terrain sur emprise des Travaux m2 100 1.4 Démolition d'ouvrages

Plus en détail

Travaux d entretien de voirie sur diverses voies. Programme 2012 BORDEREAU DES PRIX

Travaux d entretien de voirie sur diverses voies. Programme 2012 BORDEREAU DES PRIX Travaux d entretien de voirie sur diverses voies Programme 2012 BORDEREAU CC Gatine Choisilles Travaux de voirie Programme 2012 - bordereau des prix Page 1 sur 5 CRIPTION OUVRAGES ET 1 INSTALLATION ET

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES 11, rue de l'ile Chamond 89250 GURGY TRAVAUX DE VOIRIE 2011/2012 MARCHE A BONS DE COMMANDE AVRIL 2011 Désignation du et unitaire en toutes lettres 101 REPARATIONS AU POINT A TEMPS PREVENTIF à la Tonne

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage VILLE DE NOYELLES-GODAULT Objet du marché TRAVAUX DE GROSSES REPARATIONS INTERESSANT LA VOIRIE COMMUNALE A NOYELLES-GODAULT Tous les

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT TRAVAUX DE RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT PARTICULIERS INSTRUCTIONS TECHNIQUES Page 1 sur 11 QUELQUES REGLES À CONNAITRE Obligation de raccordement Comme le prescrit l article L.33 du code de la santé publique,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage. Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage. Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU 1.4 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître de l ouvrage Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU Objet de la consultation Assainissement eaux usées rue de la Motte Moreau

Plus en détail

PRESCRIPTIONS GENERALES RESEAU ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES RESEAU EAU POTABLE

PRESCRIPTIONS GENERALES RESEAU ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES RESEAU EAU POTABLE Tresques, le 02 juillet 2013 PRESCRIPTIONS GENERALES RESEAU ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES RESEAU EAU POTABLE APPLICABLE SUR LE TERRITOIRE DE LA MAISON DE L EAU CONFORMEMENT A LA DELIBERATION EN DATE DU

Plus en détail

B.P.U. 5- BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES. Communauté de Communes de la Région de Nozay

B.P.U. 5- BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES. Communauté de Communes de la Région de Nozay MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Communauté de Communes de la Région de Nozay 5- BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B.P.U. Objet du marché Viabilisation de la zone d activité de la croix blanche à Abbaretz Maîtrise

Plus en détail

CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières Pouvoir adjudicateur : COMMUNE DE SAFFRE Mairie de SAFFRE Cour du Séquoia 44 390 SAFFRE Objet de la consultation : Travaux de

Plus en détail

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE ANNEXE 7 AU REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT PRESCRIPTIONS RELATIVES A LA CONCEPTION, A LA REALISATION ET AUX CONDITIONS DE LA

Plus en détail

TITRE II ASSAINISSEMENT

TITRE II ASSAINISSEMENT TITRE II ASSAINISSEMENT SOMMAIRE ARTICLE 1 - EXECUTION DES TRAVAUX... 3 ARTICLE 2 - PIQUETAGE DES OUVRAGES EXISTANTS... 3 ARTICLE 3 - ECOULEMENT DES EAUX... 3 ARTICLE 4 - RENCONTRE DES CABLES, CANALISATIONS

Plus en détail

Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes)

Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes) Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes) SOMMAIRE 1) Assainissement : fouilles et remblais techniques 2) Assainissement : pose des tuyaux en béton et des ouvrages de vidange

Plus en détail

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique VILLE DE BRUAY SUR L ESCAUT Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique Maîtrise d œuvre D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises Mai 2013 B.P.U.

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS DEPARTEMENT DE LA CORREZE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître d ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR 19170 SAINT MERD LES OUSSINES Tél. 05 55 46 06 31 Fax 05 55 46 06 33 Bugeat.sornac@millevachesaucoeur.com

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

1.1. Réglementation et règles de l art

1.1. Réglementation et règles de l art Afin d assurer la qualité de l assainissement collectif, la loi a donné l obligation aux particuliers de se raccorder au réseau d eaux usées lorsqu il est en place. Pour faciliter en pratique la réalisation

Plus en détail

Bordereau de Prix Unitaires

Bordereau de Prix Unitaires Consultation de travaux pour le programme de voiries communales 2015 Bordereau de Prix Unitaires Marché passé selon la procédure adaptée en application de l article 28 du Code des Marchés Publics VU Code

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL Description sommaire du projet Le présent Cahier des charges a pour objet de définir les conditions d exécution de l ensemble

Plus en détail

Marché Public de Travaux. Bordereau des Prix Unitaires B.P.U.

Marché Public de Travaux. Bordereau des Prix Unitaires B.P.U. Marché Public de Travaux Bordereau des Prix Unitaires B.P.U. Maître de l'ouvrage SIAEPA de FONTAINE LE DUN Représentant Légal de la Collectivité ou Autorité Compétente Monsieur le Président du SIAEPA de

Plus en détail

ANNEXE 2. Prescriptions techniques particulières applicables aux branchements neufs ; Branchement type

ANNEXE 2. Prescriptions techniques particulières applicables aux branchements neufs ; Branchement type ANNEXE 2 Prescriptions techniques particulières applicables aux branchements neufs ; Branchement type 1 OBJET Le présent document fixe les règles minimales à respecter pour la conception et la réalisation

Plus en détail

Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres

Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres En complément de ses chambres de visite utilisées comme coffrage perdu étanche à bétonner, Canplast SA présente ses chambres

Plus en détail

Bordereau de Prix Travaux de voirie

Bordereau de Prix Travaux de voirie Bordereau de Prix Travaux de voirie Marché à bons de commandes 1. TERRASSEMENTS ET PREPARATION DES TERRAINS 1.1. Terrassements manuels avec évacuation des déchets Ce prix rémunère l exécution d encaissement

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières Les travaux de ce marché public concernent la réfection d une voirie communale. Le présent CCTP définit les conditions de réalisation et les spécifications,

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

GROUPEMENT DE COMMANDE 2008 «Entretien de la Voirie»

GROUPEMENT DE COMMANDE 2008 «Entretien de la Voirie» MARCHE PBLIC DE TRAVAX Groupement entre la Communauté de Communes de l Étoile de Langres et les communes de Balesmes sur Marne, de Champigny les Langres, de Chatenay Macheron de Humes Jorquenay, de Peigney,

Plus en détail

Directives de la Commune d'yverdon-les-bains pour la pose de conduites eau-gaz et tubes PE pour l'électricité (état 8 septembre 2014)

Directives de la Commune d'yverdon-les-bains pour la pose de conduites eau-gaz et tubes PE pour l'électricité (état 8 septembre 2014) Service des Energies Rue de l'ancien-stand 2 Case postale 1295 CH-1401 Yverdon-les-Bains Directives de la Commune d'yverdon-les-bains pour la pose de conduites eau-gaz et tubes PE pour l'électricité (état

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES 4- CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Objet du marché TRAVAUX D INFRASTRUCTURE FORESTIERE EN FORET COMMUNALE DE CHEVREMONT Nature des travaux

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B.P.U. Maître d ouvrage Maîtrise d'œuvre Objet du marché Création d'un bassin de rétention en remblai-déblai INSTALLATION ET PREPARATION DU CHANTIER

Plus en détail

CCAP n ASTEC031_14 du 26/02/2014 Bordereau des prix page 1 / 13

CCAP n ASTEC031_14 du 26/02/2014 Bordereau des prix page 1 / 13 Marché Public de Travaux 1.4 Bordereau des prix Maître de l'ouvrage Commune de BRECEY Maîtrise d'oeuvre DEPARTEMENT DE LA MANCHE - DIRECTION DES INFRASTRUCTURES : Monsieur le Directeur des Infrastructures

Plus en détail

Prescriptions techniques Réseaux de collecte des eaux usées et branchements particuliers

Prescriptions techniques Réseaux de collecte des eaux usées et branchements particuliers Prescriptions techniques Réseaux de collecte des eaux usées et branchements particuliers Les prescriptions ci-après ne sont pas exhaustives. En tout état de cause, pour obtenir le certificat de conformité

Plus en détail

MARCHÉ TRAVAUX N 02/2014 LOT 2

MARCHÉ TRAVAUX N 02/2014 LOT 2 27/03/2014 MARCHÉ TRAVAUX N 02/2014 LOT 2 TERRASSEMENT MARCHE A BONS DE COMMANDE BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B.P.U. CARTOGRAPHIE - ÉCHELLE 1/200ème, 1/500ème LEVÉE ET FOURNITURE DE PLANS MINUTE APRÈS

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION

DOSSIER DE CONSULTATION DEPARTEMENT DE LA HAUTE CORSE Travaux d aménagement de conteneurs semi-enterrés pour la collecte des déchets recyclables Marché de travaux passé suivant la procédure adaptée prévue à l article 28 du CMP

Plus en détail

Commune de Rots Rue Haute Bonny Création d'un parking

Commune de Rots Rue Haute Bonny Création d'un parking A100 Installation de chantier Le plan des installations, les aménagements de terrain (barrière, clôture, etc ), les fournitures et frais d'installation des baraques de chantier, des ateliers, des entrepôts,

Plus en détail

LOT N 1 GROS ŒUVRE Page n 1

LOT N 1 GROS ŒUVRE Page n 1 LOT N 1 GROS ŒUVRE Page n 1 1.1 GENERALITES 1.1.1 DEFINITION DU PROJET VOIR GENERALITES COMMUNES A TOUS LES CORPS D ETATS 1.1.2 DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES ET SERVITUDES (LISTE NON LIMITATIVE) Il est rappelé

Plus en détail

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades Cahier des charges Ces travaux consistent à effectuer un enrochement en rive droite du ruisseau des Vernades afin de protéger la piste

Plus en détail

PROGRAMME 2015. oooooooooooooo. Travaux de mise en accessibilité. de la voirie et des espaces publics. oooooooooooooo BORDEREAU DE PRIX

PROGRAMME 2015. oooooooooooooo. Travaux de mise en accessibilité. de la voirie et des espaces publics. oooooooooooooo BORDEREAU DE PRIX PROGRAMME 2015 oooooooooooooo Travaux de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics oooooooooooooo BORDEREAU CS 70001 rue François Mitterrand 76470 LE TREPORT Tél. 02 35 50 55 20 Fax. 02

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail

MAIRIE DE SAINT-SENOCH 4, place de la mairie 37600 SAINT-SENOCH

MAIRIE DE SAINT-SENOCH 4, place de la mairie 37600 SAINT-SENOCH MAIRIE DE SAINT-SENOCH 4, place de la mairie 37600 SAINT-SENOCH COMMUNE DE SAINT-SENOCH AMÉNAGEMENT DE VOIRIE RUE DU VIEUX SAINT-SENOCH B O R D E R E A U D E S P R I X U N I T A I R E S SCP LECOUTEUX BRANLY

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

2 Cadre du détail estimatif quantitatif

2 Cadre du détail estimatif quantitatif Commune de SAUZET Mairie 30190 SAUZET Téléphone : 04 66 81 62 69 - Télécopie : 04 66 63 82 39 E-mail : communedesauzet@orange.fr Aménagement «Cœur de village» 2 Cadre du détail estimatif quantitatif 1

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX C E R T I F I C A T 83 10 0621. Tricouche ch Vignes

BORDEREAU DES PRIX C E R T I F I C A T 83 10 0621. Tricouche ch Vignes L'INGÉNIERIE QUALIFIÉE N C E R T I F I C A T 83 10 0621 G:\Répertoire DATAS\Affaires\Cerbère\BZ-05855-BZ-06349 Tricouche ch Vignes AA 01 Voirie INSTALLATION DE CHANTIER Travaux préparatoires et installation

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

REALISATION D UN PARKING PROVISOIRE SUR LA PELOUSE CENTRALE

REALISATION D UN PARKING PROVISOIRE SUR LA PELOUSE CENTRALE REALISATION D UN PARKING PROVISOIRE SUR LA PELOUSE CENTRALE SITE DES LABORATOIRES SANTE ANIMALE ET SECURITE ALIMENTAIRE 22, RUE PIERRE CURIE - 94700 MAISONS-ALFORT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction.

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. 28 V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. A. Résumé. 1. Domaine de la permission de voirie directe. (a) mise en place sur la chaussée d un conteneur pour matériaux de

Plus en détail

DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF

DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF Département de la SAVOIE Commune de CHANAZ NATURE DES TRAVAUX: Aménagement des Arbilles Travaux de viabilisation DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF Lot unique MAITRISE D'OUVRAGE: Commune de CHANAZ Place Antoine

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES

NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES Cuve à enterrer 1600 L Cuve à enterrer 2650 L Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation,

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX POUR REALISATION D UN TERRAIN DE FOOTBALL SYNTHETIQUE. Descriptif des travaux (Valant CCTP) 1/9

MARCHE DE TRAVAUX POUR REALISATION D UN TERRAIN DE FOOTBALL SYNTHETIQUE. Descriptif des travaux (Valant CCTP) 1/9 MARCHE DE TRAVAUX POUR REALISATION D UN TERRAIN DE FOOTBALL SYNTHETIQUE Descriptif des travaux (Valant CCTP) 1/9 GENERALITES Article 1 - Objet du marché La ville de Saint-Galmier souhaite réaliser un terrain

Plus en détail

Les essais préalables à la réception

Les essais préalables à la réception Chapitre 6 Les essais préalables à la réception 6.1 - Généralités 6.2 - Épreuve de compactage 6.3 - Inspection visuelle ou télévisuelle 6.4 - Vérification de la conformité topographique et géométrique

Plus en détail

Bordereau Unitaire des Prix

Bordereau Unitaire des Prix COMMUNE DE HARAUCOURT MEURTHE ET MOSELLE Travaux Voie Nouvelle Impasse du Giron Bordereau Unitaire des Prix Marché en Procédure Adaptée Maître d œuvre La Commune de Haraucourt Maître d Ouvrage La Commune

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Communauté de Communes du Pays des Couleurs 574, Rue Paul Claudel BP 34 38510 MORESTEL Tél : 04 74 80 23 30 Fax : 04 74 80 40 39 Bordereau des Prix Unitaires (B.P.U.) Travaux

Plus en détail

Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc

Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc Notice de mise en œuvre Réservoir d eau de pluie plat Roth Twinbloc Désignation Code Article Réservoir d eau de pluie plat TWINBLOC 1500L 1411070046 Réservoir d eau de pluie plat TWINBLOC 3500L 1411070007

Plus en détail

Éléments préfabriqués de béton

Éléments préfabriqués de béton Éléments préfabriqués de béton DEVIS NORMALISÉ VILLE DE GATINEAU TABLEAU DES MODIFICATIONS / RÉVISIONS CAHIER : A Généralités 1. Les modifications ou révisions effectués dans le présent cahier, par rapport

Plus en détail