Restitution Audit «Précautions Standard» 14 juin 2012 S.S.I.A.D.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Restitution Audit «Précautions Standard» 14 juin 2012 S.S.I.A.D."

Transcription

1 Restitution Audit «Précautions Standard» 14 juin 2012 S.S.I.A.D. Marie - Claude DERBIER Directrice CCAS de la ville de Valence

2 SSIAD Fonctionnement Convention CH VAlence 2

3 Contexte Action d évaluation qui fait suite au travail réalisé autour des précautions Standard (formation et création d une procédure). Action pédagogique de sensibilisation du personnel à ces précautions. Evaluation des pratiques professionnelles qui s intègre dans une démarche qualité. 3

4 Objectif Evaluer l application des 7 précautions Standard lors d un soin : réalisation d une toilette. Cet audit n a pas pour objectif d évaluer le soin toilette, ni la qualité de l hygiène des mains. 4

5 Type d étude : Méthodologie (1) Audit par observation directe des pratiques. Calendrier : Cet audit s est déroulé du au

6 Méthodologie (2) Professionnels audités : Aide soignant. Auditeurs : Quatre infirmières du S.S.I.A.D. 6

7 Organisation (1) Grille de recueil élaborée par le service d Hygiène et d Epidémiologie : Ce recueil est anonyme, L auditeur observe un soignant lors d une toilette, L auditeur remplit une fiche d observation par personnel audité, La personne accueillie est informée de l audit, Les auditeurs disposent d un guide pour faciliter le recueil. 7

8 Organisation (2) Saisie et analyse par le service d hygiène : Restitution le 14 juin

9 Référentiels Référentiels externes : Recommandations pour l hygiène des mains, SFHH juin 2009, Recommandations pour la prévention de la transmission croisée : précautions complémentaires «Contacts», SFHH avril 2009, Précautions Standard, prévention de la transmission des agents infectieux lors des soins, circulaire du 20 avril Référentiel interne : Précautions Standard. 9

10 Résultats 25 observations ont été réalisées, 0 patient en précaution complémentaire en hygiène, 15 minutes < temps de toilette > 65 minutes, dont 13 toilettes complètes. Douche 13 Lavabo 9 Lit 3 10

11 P1 Hygiène des mains Pas de bijou aux mains 16/25 Pas de bijou aux poignets 22/25 Avant-bras dégagés 22/25 11

12 Hygiène des mains (2) Avant le port des gants Friction Friction + Lavage Au retrait des gants Friction Friction + Lavage Lavage 2/25 non concernés 10/23 OUI 7/23 NON * Biais 6 non répondus 8/10 2/10 2/25 non concernés 8/23 OUI 10/23 NON * Biais entre les non répondus (5) et les non concernés 6/8 1/8 1/8 12

13 P2 Port des gants Si mains du soignant lésées 23/25 non concernés 2/2 OUI 13

14 Gants et toilette génitale Port des gants 4/25 non concernés 19/21 OUI 2 non répondus Retrait des gants, immédiatement après la toilette 5/25 non concernés 8/20 OUI 8/20 NON 4 non répondus 14

15 P3 E.P.I. Tenue civile visuellement propre Tenue protégée Par un tablier à usage unique Port du masque, si soignant enrhumé 25/25 OUI 25/25 OUI 24/25 OUI 1 non répondu 22/25 non concernés 3 non répondus 15

16 P4 Environnement/Surfaces Environnement propre et dégagé 25/25 16

17 P5 Matériel Entretien cuvette, évier lavabo, après toilette 19/25 OUI 6/25 NON 17

18 P5 Mallette Contient tout le matériel répertorié 5/25 OUI 8/25 NON 12 non répondus 18

19 P5 Mallette visuellement propre 24/25 OUI 1 non répondu 19

20 P5 Mallette exclusivement professionnelle 20/25 OUI 3/25 NON 2 non répondus 20

21 P6 Linge Dépose du linge souillé à terre 11/25 non concernés 2/14 OUI 9/14 NON 3 non répondus 21

22 P6 Déchets Utilisation d un sac poubelle pour les déchets 11/25 non concernés 10/14 OUI 1/14 NON 3 non répondus 22

23 P7 Conduite à tenir en cas d Accident Exposition au Sang Présence d antiseptique dans la mallette Si OUI, préciser lequel Présence de la conduite à tenir en cas d accident exposition au sang 11/25 OUI 10/25 NON 4 non répondus 3/11 Dakin 8 non répondus 8/25 NON 17 non répondus 23

24 Analyse (1) Points positifs : P1 Hygiène des mains : Pas de bijoux aux poignets, avant-bras dégagés, Hygiène des mains effective à l arrivée, La friction est privilégiée. P2 Gants : Respect du port des gants lors de la toilette génitale (contact muqueuse) et si mains lésées du soignant, 1 seul auto contact observé. 24

25 Analyse (2) P3 Tenue civile visuellement propre et protégée par un tablier à usage unique. P4 environnement / Surfaces : Réalisation de la toilette environnement propre et dégagé. dans un P5 Matériel : Mallette visuellement propre et à usage professionnel. P6 L élimination du linge souillé est adaptée (contenant réservé, pas de dépose au sol), mais souvent réalisée par une tierce personne. P6 Elimination adaptée des déchets. 25

26 Analyse (3) Points à améliorer : P1 Hygiène des mains : zéro bijou aux mains y compris l alliance, après la manipulation de linge sale et des déchets, Avant le port des gants et au retrait. P2 Port des gants : Retrait des gants immédiatement après la toilette génitale (pour éviter de souiller l environnement). 26

27 Analyse (4) P5 Entretien systématique du matériel ou du lieu après la toilette? Inventaire de la mallette à compléter régulièrement (fréquence à définir), Réajuster, si besoin, ce listing. 27

28 Analyse (5) P7 Conduite à tenir en cas d Accident Exposition au Sang : Le Dakin doit être présent dans toutes les mallettes (si allergie : Bétadine dermique : jaune), L affiche sur la conduite à tenir immédiate doit être présente. 28

29 Conclusion Premier audit sur les pratiques professionnelles. Petit effectif d observations majoré par des items non renseignés et non concernés : Biais d interprétation. Deux pistes de travail : Le bon usage du gant, Une mallette professionnelle complète : Matériel (dont l antiseptique), Affiche «Conduite à tenir en cas d Accident Exposition au Sang». 29

AUDIT PORT DE GANTS RESEAU ANJELIN 2013 et 2015

AUDIT PORT DE GANTS RESEAU ANJELIN 2013 et 2015 AUDIT PORT DE GANTS RESEAU ANJELIN 2013 et 2015 Réseau ANJELIN 17 novembre 2015 Véronique Bigot Infirmière Hygiéniste Coordinatrice Réseau ANJELIN Contexte Mésusage des gants mis en évidence lors des audits

Plus en détail

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène 1- OBJET : Décrire l ensemble des recommandations et pratiques d hygiène à respecter pour : - assurer la qualité des soins dispensés - améliorer la sécurité des patients et des soignants - diminuer le

Plus en détail

Petites scènes de la vie quotidienne

Petites scènes de la vie quotidienne 12 ème Journée du Réseau Régional d Hygiène de Basse-Normandie Protection des IAS chez les professionnels de santé, encore et toujours les précautions standard Petites scènes de la vie quotidienne Marie-Alix

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD

LES PRECAUTIONS STANDARD LES PRECAUTIONS STANDARD A RESPECTER PAR TOUT LE PERSONNEL POUR TOUS LES PATIENTS ou RESIDENTS M. MARTEAU IDE hygiéniste Février 2014 1 DÉFINITION Selon le guide «100 recommandations pour la surveillance

Plus en détail

Evaluation des pratiques professionnelles

Evaluation des pratiques professionnelles Evaluation des pratiques professionnelles Précautions «Standard» et soins d hygiène et de confort gestion des excréta 14 ème J.M.P.I.N. Aix en Provence Novembre 201 Annie CARASSOU-MAILLAN METHODOLOGIE

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD. Formation IFSI Unité d enseignement 2.10.S1

LES PRECAUTIONS STANDARD. Formation IFSI Unité d enseignement 2.10.S1 LES PRECAUTIONS STANDARD Formation IFSI Unité d enseignement 2.10.S1 1 UN PEU D HISTOIRE.. En 1985, découverte VIH = virus responsable du SIDA Protection des patients et du personnel Précautions Universelles

Plus en détail

FEDERATION REGIONALE DES PEDIATRES NEONATOLOGUES RESPECT DES PRECAUTIONS STANDARD TENUE DES PROFESSIONNELS, DES FAMILLES EN NEONATALOGIE

FEDERATION REGIONALE DES PEDIATRES NEONATOLOGUES RESPECT DES PRECAUTIONS STANDARD TENUE DES PROFESSIONNELS, DES FAMILLES EN NEONATALOGIE FEDERATION REGIONALE DES PEDIATRES NEONATOLOGUES RESPECT DES PRECAUTIONS STANDARD TENUE DES PROFESSIONNELS, DES FAMILLES EN NEONATALOGIE 1 Objet Décrire les bonnes pratiques sur l utilisation de la tenue

Plus en détail

P.Battagliotti/ESPRI/HCL

P.Battagliotti/ESPRI/HCL Toilette du nouveau-né: né: audit des pratiques professionnelles et parentales en pouponnière P.Battagliotti/ESPRI/HCL 1 Contexte de l étude Toilette = acte de soin engendrant risque infectieux pour le

Plus en détail

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires Formation Diplôme d Etat d Infirmier(e) Unité d Enseignement 2.10 S1 Infectiologie et Hygiène Faculté de Versailles Saint-Quentin en Yvelines Dr Isabelle

Plus en détail

Prévention et de maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Prévention et de maîtrise du risque infectieux en EHPAD Prévention et de maîtrise du risque infectieux en EHPAD Evaluation de la gestion des excréta : présentation de la grille de recueil Stéphanie GODARD, IDE Coordinatrice Journée régionale de Formation destinée

Plus en détail

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016

FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 FORMATION DES NOUVEAUX CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE INTER-ETABLISSEMENT Jeudi 24 novembre 2016 PRECAUTIONS STANDARD BON USAGE DES GANTS Isabelle RABERIN - Infirmière hygiéniste Stéphanie GUINAND

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Hygiène des mains professionnels et résidents 1. Objectif Appliquer une hygiène des mains adaptée à chaque activité, afin d éviter la transmission croisée manuportée des microorganismes. 2. Domaine d application-personnel

Plus en détail

Précautions standard Questions/Réponses/argumentaire

Précautions standard Questions/Réponses/argumentaire Précautions standard Questions/Réponses/argumentaire Liliane Henry, Cadre de santé hygiéniste ARLIN Basse-Normandie Marie-Line Levallois, IDE hygiéniste CH Vire 14 ème journée ARLIN-RRHBN 25 septembre

Plus en détail

Etat des lieux des connaissances des précautions standard en EHPAD sur le territoire de Gray

Etat des lieux des connaissances des précautions standard en EHPAD sur le territoire de Gray Etat des lieux des connaissances des précautions standard en EHPAD sur le territoire de Gray 2 e journée régionale «hygiène et prévention des infections en EMS» 12 novembre 2014 Sara Guierdet Infirmière

Plus en détail

Les précautions standard

Les précautions standard Ce quizz vous est proposé par L Équipe Opérationnelle d Hygiène Les précautions standard 1- C est vrai! «La désinfection des mains par friction est significativement plus efficace sur le plan microbiologique

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD PREVENTION DES AES

LES PRECAUTIONS STANDARD PREVENTION DES AES LES PRECAUTIONS STANDARD PREVENTION DES AES PRECAUTIONS STANDARD C est un ensemble de recommandations : Hygiène des mains Port de gants Tenue de protection : surblouse ou tablier, masques, lunettes Surfaces

Plus en détail

AMELIORATION DU TRI DU LINGE SALE DANS LES UNITES DE SOINS

AMELIORATION DU TRI DU LINGE SALE DANS LES UNITES DE SOINS AMELIORATION DU TRI DU LINGE SALE DANS LES UNITES DE SOINS Centre Hospitalier de DARNETAL Soirée hygiène du CoCLINNOR 12 mai 2011 INTRODUCTION Contexte national Contexte local Présentation de l établissement:

Plus en détail

Qu est-ce qu une BMR?

Qu est-ce qu une BMR? QUE FAIRE LORS D UNE DÉCOUVERTE D UN RÉSIDENT BMR? Yann Ollivier IDE hygiéniste ARLIN Nord Pas de Calais Qu est-ce qu une BMR? Une bactérie est multirésistante lorsqu elle n est plus sensible qu à un petit

Plus en détail

DIAGNOSTIC HYGIENE Centre Hospitalier Pierre Le Damany LANNION TRESTEL LES OBJECTIFS

DIAGNOSTIC HYGIENE Centre Hospitalier Pierre Le Damany LANNION TRESTEL LES OBJECTIFS DIAGNOSTIC HYGIENE 2007 Centre Hospitalier Pierre Le Damany LANNION TRESTEL Réunion RRESO 13.12.2007 Valérie LE GRAND Infirmière hygiéniste LES OBJECTIFS Effectuer un bilan de l existant dans chaque service

Plus en détail

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Eliane de LAPPARENT IDE Hygiéniste Service d Epidémiologie et d Hygiène Hospitalières - CHU DIJON Les précautions standard Septembre 2004

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Journées médecins coordonnateurs et cadres des EHPAD 2010 ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr Niveau 1: Le risque

Plus en détail

Gestion du risque infectieux en EHPAD : appui de l infirmière hygiéniste mobile en EHPAD, secteur de Nemours

Gestion du risque infectieux en EHPAD : appui de l infirmière hygiéniste mobile en EHPAD, secteur de Nemours Gestion du risque infectieux en EHPAD : appui de l infirmière hygiéniste mobile en EHPAD, secteur de Nemours 6 ème journée de formation destinée aux EHPAD d Ile de France, 2 avril 2015 C. LE GALL, IDE

Plus en détail

Journée Correspondants Hygiène inter-établissements

Journée Correspondants Hygiène inter-établissements Service de Prévention des Infections Nosocomiales Journée Correspondants Hygiène inter-établissements Réponses atelier 1 «Hygiène des mains et port de gants» "Missions mains propres 2011" Site du Ministère

Plus en détail

DUIHH 2014 Université Jean MONNET St ETIENNE

DUIHH 2014 Université Jean MONNET St ETIENNE DUIHH 2014 Université Jean MONNET St ETIENNE Anne Sophie BRUN IDE EHPAD St Sulpice Villerest 42 INTRODUCTION EHPAD St SULPICE 70 résidents 4 hébergements temporaires Charge en soins de nursing : 18,60%

Plus en détail

PROMOTION «HYGIÈNE DES MAINS

PROMOTION «HYGIÈNE DES MAINS PROMOTION «HYGIÈNE DES MAINS MAS FAM BARROUN Christelle, Infirmière Hygiéniste Unité de Prévention Des Risques Infectieux Associés Aux Soins EPSM des Flandres PREAMBULE LES MICRO ORGANISMES ET NOUS Nous

Plus en détail

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Eliane de LAPPARENT IDE Hygiéniste Service d Epidémiologie et d Hygiène Hospitalières - CHU DIJON Septembre 2015 Les précautions standard

Plus en détail

Les précautions standard

Les précautions standard Les précautions standard Auteur : V.DENIZOT Public : Étudiants DU d Hygiène Hospitalière Besançon Version : janvier 2012 Années 80: endémie SIDA : protéger le personnel contre les infections d origine

Plus en détail

Démarche régionale d amélioration de la qualité des soins en auto-dialyse (UAD)

Démarche régionale d amélioration de la qualité des soins en auto-dialyse (UAD) Démarche régionale d amélioration de la qualité des soins en auto-dialyse (UAD) Audit observance Hygiène des mains en UAD E Seringe, F Boulot, N Godefroy (Arlin idf) Congrès Lille 2016 XVèmes rencontres

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Hygiène des mains professionnels et résidents 1. Objectif Appliquer une hygiène des mains adaptée à chaque activité, afin d éviter la transmission croisée manuportée des microorganismes. 2. Domaine d application-personnel

Plus en détail

La prévention du risque infectieux en HAD Pourquoi, comment? Les précautions standard et la prévention de la transmission croisée

La prévention du risque infectieux en HAD Pourquoi, comment? Les précautions standard et la prévention de la transmission croisée La prévention du risque infectieux en HAD Pourquoi, comment? Les précautions standard et la prévention de la transmission croisée Sandra Perreau-Coudre 8 octobre 2013 BESANCON S A N T E S E R V I C E CLIN

Plus en détail

TD Accident d Exposition au Sang

TD Accident d Exposition au Sang IFSI C. Foix, APHP TD Accident d Exposition au Sang UE 2.10 C3 Centre de la Formation et du Dé 1 Accident d Exposition au Sang DEFINITION : «Tout accident survenant en contact avec le sang ou un liquide

Plus en détail

LA «CHAMBRE DES ERREURS» EN EHPAD. Journée équipes mobiles d hygiène EHPAD Rhône Alpes 30 novembre 2016 Sandrine Bô

LA «CHAMBRE DES ERREURS» EN EHPAD. Journée équipes mobiles d hygiène EHPAD Rhône Alpes 30 novembre 2016 Sandrine Bô LA «CHAMBRE DES ERREURS» EN EHPAD Journée équipes mobiles d hygiène EHPAD Rhône Alpes 30 novembre 2016 Sandrine Bô PLAN Contexte et objectifs Méthode Résultats Discussion Conclusion 2 CONTEXTE Rôle de

Plus en détail

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène des mains : La place des solutions hydro-alccoliques 1 «Outil de contact» Outil de travail Richesse en germes Vecteur d infections Transmission

Plus en détail

Les gants au bon moment!

Les gants au bon moment! Les gants au bon moment! Méthodologie et résultats du défi en Languedoc Roussillon Emmanuelle Renouard Sariviere ARLIN Languedoc Roussillon Pas de lien d intêret Campagne Mission Mains Propres 2016 «L

Plus en détail

Les précautions standard. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Les précautions standard. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Les précautions standard Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Cadre réglementaire r et Recommandations Décret 4 mai 1994 (protection des travailleurs)

Plus en détail

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Évaluation des Pratiques Professionnelles Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Equipe Opérationnelle d Hygiène Service Qualité & Gestion des Risques Clinique La Casamance Aubagne Présentation

Plus en détail

Audit national 2011 sur les précautions standard présentation de la méthodologie

Audit national 2011 sur les précautions standard présentation de la méthodologie Audit national 2011 sur les précautions standard présentation de la méthodologie Delphine Verjat-Trannoy CCLIN Paris-Nord IXème journée régionale de prévention des IAS 14 avril 2011 - Rouen Référence Les

Plus en détail

Précautions standard. Liliane Henry, Cadre de santé hygiéniste ARLIN Basse-Normandie Marie-Line Levallois, IDE hygiéniste CH de Vire

Précautions standard. Liliane Henry, Cadre de santé hygiéniste ARLIN Basse-Normandie Marie-Line Levallois, IDE hygiéniste CH de Vire Précautions standard Liliane Henry, Cadre de santé hygiéniste ARLIN Basse-Normandie Marie-Line Levallois, IDE hygiéniste CH de Vire 14 ème journée ARLIN-RRHBN 25 septembre 2014 1 Depuis la nuit des temps

Plus en détail

Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD. Fiche Infirmier(e)

Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD. Fiche Infirmier(e) Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD Fiche Infirmier(e) Les Accidents d Exposition au Sang par piqûre d aiguille font partie des risques professionnels. Peu de données sont

Plus en détail

LA «CHAMBRE DES ERREURS» EN EHPAD. RIPHH Clermont Ferrand - 19 septembre 2017 Sandrine Bô

LA «CHAMBRE DES ERREURS» EN EHPAD. RIPHH Clermont Ferrand - 19 septembre 2017 Sandrine Bô LA «CHAMBRE DES ERREURS» EN EHPAD RIPHH Clermont Ferrand - 19 septembre 2017 Sandrine Bô PLAN Contexte et objectifs Méthode Résultats Discussion Conclusion 2 CONTEXTE Rôle de l Equipe mobile d hygiène

Plus en détail

Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène. N. Khouider

Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène. N. Khouider Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène N. Khouider Des précautions standard aux précautions complémentaires d hygiène Les précautions complémentaires d hygiène Transmission

Plus en détail

L hygiène des mains. CPias Normandie. Procédures. Page : 1 / 7. Rédaction Mise à jour Validation Version 3. Date : Sept 2017.

L hygiène des mains. CPias Normandie. Procédures. Page : 1 / 7. Rédaction Mise à jour Validation Version 3. Date : Sept 2017. Procédures Page : 1 / 7 Document réalisé par le, utilisable par tout professionnel santé sous réserve notifier la source. PROTOCOLES Objet Décrire les différentes méthos d'hygiène s mains selon les objectifs

Plus en détail

XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière

XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière Catherine Faure, Béatrice Croze, Christia Gheno, Nathalie Armand, Marie-Claude Derbier, Mireille Roche, Joseph Hajjar. Lyon, 10 juin 2011. Centre

Plus en détail

Contexte. Audit Hygiène des mains en 2009 Pas d hygiène des mains pour 10% des soignants à la sortie de chambre de patients en PCC

Contexte. Audit Hygiène des mains en 2009 Pas d hygiène des mains pour 10% des soignants à la sortie de chambre de patients en PCC EVALUATION DES PCH Dr Florence Pospisil(CH Carpentras et Sault) Dr Sylvie Comparot (CH Vaison-la-Romaine) Dr Dominique Carrière (CH Vaison-la-Romaine) Visi Chaix (CH Carpentras, Sault et Vaison-la-Romaine)

Plus en détail

Hygiène pratique dans les structures d accueil, d hébergement et de soins pour les personnes âgées

Hygiène pratique dans les structures d accueil, d hébergement et de soins pour les personnes âgées Hygiène pratique dans les structures d accueil, d hébergement et de soins pour les personnes âgées Quelle tenue pour faire quoi? 5 ème rencontre départementale de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Dr Stéphanie EDOUARD Praticien Hygiéniste - EOH Corinne LECLERC IDE coordinatrice Oncologie Centre Hospitalier de DIEPPE Jeudi 27 Avril 2017 XVeme

Plus en détail

Actualisation des Précautions Standard

Actualisation des Précautions Standard Actualisation des Précautions Standard Réunion des EMS 16 novembre 2017, Nancy N. Jouzeau infirmière hygiéniste 1 Établissements de santé Établissements médicosociaux Soins de ville Juin 2017 2 https://sf2h.net/precautions-standard-2017

Plus en détail

Le Diagnostic Hygiène

Le Diagnostic Hygiène Le Diagnostic Hygiène Service hygiène CH de Saint-Quentin CH Compiègne Journée d automne de l Association des hygiénistes de Picardie 22 septembre 2016 à Noyon Le diagnostic «hygiène» Il identifie les

Plus en détail

Prévention du risque infectieux en Ehpad: Quelques points essentiels Journée régionale 10 octobre 2017

Prévention du risque infectieux en Ehpad: Quelques points essentiels Journée régionale 10 octobre 2017 Prévention du risque infectieux en Ehpad: Quelques points essentiels Journée régionale 10 octobre 2017 Ivana Novakova Infirmière Hygiéniste Cpias Ile-de-France Le lieu de soins et le risque infectieux

Plus en détail

RÔLE DU RÉFÉRENT HYGIÈNE

RÔLE DU RÉFÉRENT HYGIÈNE RÔLE DU RÉFÉRENT HYGIÈNE 7 ème journée de Prévention du Risque Infectieux en EMS.. 21 mai 2015 Yvette LONGI Infirmière Hygiéniste EHPAD Résidence OBERT Contexte règlementaire Circulaire DGS/DHOS/DGAS/2009/264

Plus en détail

PLACE DE L AUDIT DES PRATIQUES EN HYGIENE: UN OUTIL POUR L AMELIORATION DES PRATIQUES AU BLOC OPERATOIRE

PLACE DE L AUDIT DES PRATIQUES EN HYGIENE: UN OUTIL POUR L AMELIORATION DES PRATIQUES AU BLOC OPERATOIRE PLACE DE L AUDIT DES PRATIQUES EN HYGIENE: UN OUTIL POUR L AMELIORATION DES PRATIQUES AU BLOC OPERATOIRE P.BATTAGLIOTTI ESPRI/HCL 32 ièmes Journées Nationales d Etudes et de Perfectionnement de l UNAIBODE

Plus en détail

Audit Précautions standard

Audit Précautions standard Audit Précautions standard Présentation de l audit Contexte Circulaire DHOS/DGS du 26 Août 2009 relative au PROPIN 2009-2013 programme national de prévention des infections nosocomiales Objectif Renforcer

Plus en détail

"La bonne gestion des excréta comme première arme contre le péril fécal" Journée EMS -Arlin Hte Normandie- Dec D.Landriu

La bonne gestion des excréta comme première arme contre le péril fécal Journée EMS -Arlin Hte Normandie- Dec D.Landriu "La bonne gestion des excréta comme première arme contre le péril fécal" Journée EMS -Arlin Hte Normandie- Dec 2013- D.Landriu Définition Concerne les matières éliminées par l organisme les selles : réservoir

Plus en détail

LE METIER D ASSISTANTE DENTAIRE. RISQUE ET PREVENTION

LE METIER D ASSISTANTE DENTAIRE. RISQUE ET PREVENTION LE METIER D ASSISTANTE DENTAIRE. RISQUE ET PREVENTION 1 Définition : Une assistante dentaire est une personne aidant un dentiste au fauteuil. Elle peut être formée soit par un dentiste, soit par une école

Plus en détail

Les particularités de l accueil en secteur médico-social

Les particularités de l accueil en secteur médico-social Les particularités de l accueil en secteur médico-social I. Présentation de l établissement II. Cas de Mr A. : résident porteur d une BHRe à l EHPAD III. Comment nous prenons en charge Mr A. L EHPAD Adarpea

Plus en détail

Hygiène Stérilisation

Hygiène Stérilisation Formation des correspondants en hygiène hospitalière Répondre aux exigences de la circulaire DGS/DH n 6454 du 29 décembre 2000 relative à la prévention des infections nosocomiales dans les établissements

Plus en détail

PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES CONTACT

PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES CONTACT PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES CONTACT Ne s appliquent pas aux BMR responsables de traitements antibiotiques difficiles (ERG, C.Difficile, Staph aureus GISA/VISA ) pour lesquelles des recommandations spécifiques

Plus en détail

Accident d exposition au sang

Accident d exposition au sang Accident d exposition au sang 1. Définition : On définit comme accident avec exposition au sang tout contact percutané (piqûre, coupure) ou muqueux (œil, bouche) ou sur peau lésée (eczéma, plaie) avec

Plus en détail

Infections associées aux soins IRA-GEA MESURES DE PREVENTION GESTION DES EPISODES EPIDEMIQUES en collectivité de personnes fragiles (EHPAD)

Infections associées aux soins IRA-GEA MESURES DE PREVENTION GESTION DES EPISODES EPIDEMIQUES en collectivité de personnes fragiles (EHPAD) Infections associées aux soins IRA-GEA MESURES DE PREVENTION GESTION DES EPISODES EPIDEMIQUES en collectivité de personnes fragiles (EHPAD) Anne BETTINGER, CSH, ARLIN Alsace, Strasbourg Dr Olivier MEUNIER,

Plus en détail

Hygiène des mains et précautions standard en HAD

Hygiène des mains et précautions standard en HAD Hygiène des mains et précautions standard en HAD C.RISSELET- Pharmacien, Président du CLIN P. COLOMBEL-IDE Correspondant Hygiène HAD N.LE MOAL- Directeur des soins En partenariat avec CoCLINNOR Soirée

Plus en détail

H.A.S GRILLE D AUTO EVALUATION 2 ème PROCEDURE V2007 Chapitre 4 Référence. 41 : L évaluation des risques liés aux soins

H.A.S GRILLE D AUTO EVALUATION 2 ème PROCEDURE V2007 Chapitre 4 Référence. 41 : L évaluation des risques liés aux soins N de l Action/programme : Intitulé de l action/p rogramme : l HYGIENE DES MAINS Elément d appréciation (EA) Réponses aux EA (Présent : OUI, EN PARTIE, NON) Commentaires des EA (Noter les informations pertinentes

Plus en détail

Mise en place des protocoles et des procédures adaptés. 28/07/15 Gérard Brami

Mise en place des protocoles et des procédures adaptés. 28/07/15 Gérard Brami Mise en place des protocoles et des procédures adaptés Gérard Brami 1 Définir les termes Voir le site infirmiers.com II- Procédure «Dans le cadre d une démarche qualité, la procédure est la manière spécifiée

Plus en détail

Pôle médico technique. Unité d Hygiène Hospitalière

Pôle médico technique. Unité d Hygiène Hospitalière L APPROCHE DE L ESTIMATION DES RISQUES DE TRANSMISSION CROISEE MANUPORTEE PAR EXPRESSION DE LA CRITICITE : UN EXEMPLE D APPLICATION DANS LE CADRE DES SOINS DE NURSING DU PATIENT DEPENDANT L. Thiriet Unité

Plus en détail

Le maintien d une surveillance de qualité pour un patient «isolé»

Le maintien d une surveillance de qualité pour un patient «isolé» Le maintien d une surveillance de qualité pour un patient «isolé» JNI Lyon 11 juin 2009 Journée Nationale de Formation des Infirmière en Infectiologie Dr Pascal FASCIA Service de Maladies Infectieuses

Plus en détail

Amélioration du tri du linge : au plus près des patients

Amélioration du tri du linge : au plus près des patients Amélioration du tri du linge : au plus près des patients XI e Journée régionale de prévention des infections associées aux soins ROUEN Jeudi 11 Avril 2013 Monique Picard - Unité de gestion du risque infectieux

Plus en détail

Prévention du risque infectieux en établissement médico-social Retour d expérience de l enquête «gestion des excréta»

Prévention du risque infectieux en établissement médico-social Retour d expérience de l enquête «gestion des excréta» Prévention du risque infectieux en établissement médico-social Retour d expérience de l enquête «gestion des excréta» 21 mai 2015 21/05/2015 FERMYN LAURE CADRE DE SANTE 1 21/05/2015 FERMYN LAURE CADRE

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT. EVALUATION THEORIQUE NORMATIVE Questions Réponses Ouvertes Courtes Questions à choix multiples

INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT. EVALUATION THEORIQUE NORMATIVE Questions Réponses Ouvertes Courtes Questions à choix multiples INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT PROMOTION : 2006/2007 EVALUATION THEORIQUE NORMATIVE Questions Réponses Ouvertes Courtes Questions à choix multiples DATE : Jeudi 21 DECEMBRE 2006 DE : 11heures 15 à

Plus en détail

Etudes sur la prévention des infections associées aux soins (IAS) au sein des EHPAD

Etudes sur la prévention des infections associées aux soins (IAS) au sein des EHPAD Etudes sur la prévention des infections associées aux soins (IAS) au sein des EHPAD Indications préalables au remplissage du questionnaire Ce questionnaire, auquel vous avez accepté de répondre, s inscrit

Plus en détail

Gestion d une épidémie dans un secteur d hospitalisation

Gestion d une épidémie dans un secteur d hospitalisation Gestion d une épidémie dans un secteur d hospitalisation Isabelle Tronchon SGRIVI Qu est-ce qu une épidémie? On parle d épidémie lorsque l on est en présence de plus de 2 patients porteurs ou infectés

Plus en détail

Les Précautions Standard. Monica Attinger 4 ème journée romande de formation - 2 février 2007 Salle la Marive - Yverdon-les-Bains

Les Précautions Standard. Monica Attinger 4 ème journée romande de formation - 2 février 2007 Salle la Marive - Yverdon-les-Bains Les Précautions Standard Monica Attinger 4 ème journée romande de formation - 2 février 2007 Salle la Marive - Yverdon-les-Bains Au cours du temps 1847 Semmelweis instaure le lavage obligatoire des mains

Plus en détail

CHUM-USPIN-EOHH-Juillet 2017-IDEH-K.BOZOUKLIAN

CHUM-USPIN-EOHH-Juillet 2017-IDEH-K.BOZOUKLIAN 1 GÉNÉRALITÉS (1) La peau normale est colonisée par des bactéries: 10 14 bactéries/être humains = 100 000 000 000 000 c est-à-dire 10 fois plus que le nombre de cellules humaines = RÔLE BARRIÈRE MAJEUR

Plus en détail

Analyse de risques en Hémodialyse: vers une amélioration des pratiques, des soignants et des patients. SF2H Lille 2012

Analyse de risques en Hémodialyse: vers une amélioration des pratiques, des soignants et des patients. SF2H Lille 2012 Analyse de risques en Hémodialyse: H vers une amélioration des pratiques, des soignants et des patients 2012 L hémodialyse France: 31000 insuffisance rénale terminale 28000 dialysés (2/3) Nord Pas de Calais:

Plus en détail

Le change au lit du résident dépendant

Le change au lit du résident dépendant Le change au lit du résident dépendant Journée régionale EMS Haute Normandie 4 décembre 2014 Nouara Baghdadi pour le groupe de travail Nord Pas de Calais «Gestion des excreta» H.Andre ; C.Barroun ; F.Debosschere

Plus en détail

Les précautions standard en Ehpad

Les précautions standard en Ehpad Les précautions standard en Ehpad 2013 Les précautions standard Ensemble de bonnes pratiques visant à protéger le personnel dans la prise en charge des résidents quelque soit leur statut (infecté ou pas)

Plus en détail

Hygiène des mains et port de gants

Hygiène des mains et port de gants Hygiène des mains et port de gants Dr Agnès VINCENT 2 e Journée de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS et IME 2 Octobre 2014 -Lyon Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales

Plus en détail

LES PLAIES CHRONIQUES du sujet âgé. Règles d hygiène. Prévention du risque infectieux lors des soins de plaies chroniques

LES PLAIES CHRONIQUES du sujet âgé. Règles d hygiène. Prévention du risque infectieux lors des soins de plaies chroniques LES PLAIES CHRONIQUES du sujet âgé Règles d hygiène Prévention du risque infectieux lors des soins de plaies chroniques Objectifs du soin Appliquer les bonnes pratiques afin de réduire le risque infectieux

Plus en détail

VOUS AVEZ DIT «EXCRETA!!»

VOUS AVEZ DIT «EXCRETA!!» VOUS AVEZ DIT «EXCRETA!!» 1 2 Les selles Principal réservoir de micro organismes : impose une gestion stricte des excréta pour limiter la transmission croisée. Tube digestif 10 9 10 11 bactéries/gr de

Plus en détail

REFECTION DES PANSEMENTS

REFECTION DES PANSEMENTS REFECTION DES PANSEMENTS Annie BRENET & Isabelle PONCET JUIN 2014 SOMMAIRE Objectifs Matériel Technique Recommandations MAI 2013 2 Objectifs Réaliser un pansement est un acte de soin qui consiste à appliquer

Plus en détail

L hygiène des mains «La persévérance porte ses fruits» Retour d expérience CHU d Amiens

L hygiène des mains «La persévérance porte ses fruits» Retour d expérience CHU d Amiens L hygiène des mains «La persévérance porte ses fruits» Retour d expérience 2006-2013 CHU d Amiens CHU d Amiens >4 sites >1600 lits et 140 lits HDJ MCO, SSR, SLD, EHPAD >Personnel : 5309 Médical : 874 dont

Plus en détail

Enquête régionale. Protocole d enquête

Enquête régionale. Protocole d enquête Enquête régionale Evaluation du risque d Accident d Exposition au Sang (AES) en EHPAD Protocole d enquête Du 22 septembre au 21 novembre 2014 En partenariat avec BD France 1 Groupe de travail ARLIN Rhône-Alpes

Plus en détail

BMR: faut il avoir peur?

BMR: faut il avoir peur? BMR: faut il avoir peur? Journée annuelle 9 février 2012 «Prévention du risque infectieux en EHPAD d Ile-de-France» Un résident porteur d une BMR: que faire en EHPAD? BMR = Bactéries Multi Résistantes

Plus en détail

Précautions standard en pédiatrie/néonatologie

Précautions standard en pédiatrie/néonatologie Précautions standard en pédiatrie/néonatologie 1 ère journée régionale Nord Pas de Calais/Picardie 1 er mars 2016 E Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé (IDE puéricultrice) CClin Sud-Est Un équilibre

Plus en détail

V A L I D A T I O N : M o d u l e 6. Mercredi 1 er octobre Consignes d examen

V A L I D A T I O N : M o d u l e 6. Mercredi 1 er octobre Consignes d examen Institut de Formation d Aides-Soignants (IFAS) Centre hospitalier Louis Giorgi Avenue de Lavoisier B.P. 184 84106 ORANGE Cedex Tél : 04.90.11.21.64 Fax : 04.90.11.21.65 E.mail : eas@ch-orange.fr V A L

Plus en détail

Audit hygiène des mains. Présentation de l audit

Audit hygiène des mains. Présentation de l audit Audit hygiène des mains Présentation de l audit 1 Contexte 1 L hygiène des mains : 1 ère mesure de prévention des infections associées aux soins Les Produits Hydro Alcooliques (PHA) améliorent l observance

Plus en détail

Gestion des excrétas : les bonnes pratiques. 20 JUIN 2017 Journée Interprofessionnelles - Privas Dr Agnès Vincent

Gestion des excrétas : les bonnes pratiques. 20 JUIN 2017 Journée Interprofessionnelles - Privas Dr Agnès Vincent Gestion des excrétas : les bonnes pratiques 20 JUIN 2017 Journée Interprofessionnelles - Privas Dr Agnès Vincent 1 2 3 4 5 Entretien du matériel Attention à la contamination de l environnement Film ARLIN

Plus en détail

Page : 1 / 7. Rédaction Vérification Validation Version 1.2. Date : Sept RRH. Dr France BORGEY Marlène ROBERT Sophie VALLET.

Page : 1 / 7. Rédaction Vérification Validation Version 1.2. Date : Sept RRH. Dr France BORGEY Marlène ROBERT Sophie VALLET. ARLIN - Basse-Normandie Procédures Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Basse-Normandie, utilisable par tout professionnel santé sous réserve notifier la source. PROTOCOLES Objet Décrire les différentes

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un outil régional «clef en mains» Yann Ollivier 1 Contexte / Référentiels (1) Programme national de prévention des infections nosocomiales (PROPIN)

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide (si présente) 2. Ongles courts

Plus en détail

Précautions complémentaires contact

Précautions complémentaires contact Précautions complémentaires contact Quoi de plus par rapport aux précautions standard? N. Diguio Centre Hospitalier Emile Durkheim EPINAL 05/2013 Contexte Précautions standard Précautions complémentaires

Plus en détail

FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST

FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST réalisée Centre par l ARLIN de Formation Midi-Pyrénées des Professions CCLIN Sud-Ouest de Santé en partenariat avec la Formation Permanente des Professions

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

L hygiène corporelle et la transmission croisée: quelle prévention en collectivité

L hygiène corporelle et la transmission croisée: quelle prévention en collectivité L hygiène corporelle et la transmission croisée: quelle prévention en collectivité Journée de formation hygiène Colines St-Brévin les Pins 26 janvier 2016 Ivana Novakova Infirmière Hygiéniste Arlin Ile-de-France

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN ISOLEMENT SEPTIQUE AUX URGENCES C.H. NEUFCHATEAU 10/06/08

MISE EN PLACE D UN ISOLEMENT SEPTIQUE AUX URGENCES C.H. NEUFCHATEAU 10/06/08 MISE EN PLACE D UN ISOLEMENT SEPTIQUE AUX URGENCES C.H. NEUFCHATEAU 10/06/08 MISE EN PLACE D UN ISOLEMENT SEPTIQUE AUX URGENCES M.O. de la mise en œuvre d un isolement septique M.O. de la recherche des

Plus en détail

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE Unité de Gestion du Risque Infectieux ( UGRI) Jeudi

Plus en détail

Les Précautions standard

Les Précautions standard Les Précautions standard Oùen sont vos connaissances? Jeudi 8 novembre 2016 9 ème Journée de prévention du risque infectieux dans les EHPAD et autres EMS ARLIN Aquitaine 1 Les précautions standard Ensemble

Plus en détail

LA «CHAMBRE DES ERREURS» EN EHPAD

LA «CHAMBRE DES ERREURS» EN EHPAD LA «CHAMBRE DES ERREURS» EN EHPAD Journée RIPHH- CCLIN SUD EST 9 Décembre 2016 Sandrine Bô PLAN Contexte et objectifs Méthode Résultats Discussion Conclusion 2 CONTEXTE Rôle de l Equipe mobile d hygiène

Plus en détail