Traitement de Langages et Dialogues Naturels par Ordinateur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement de Langages et Dialogues Naturels par Ordinateur"

Transcription

1 Traitement de Langages et Dialogues Naturels par Ordinateur Une introduction Philippe Muller Institut de Recherche en Informatique de Toulouse CNRS-Université Paul Sabatier Philippe.Muller Traitement de Langageset Dialogues Naturelspar Ordinateur p.1/75

2 Plan du cours Introduction les applications les problèmes l analyse syntaxique automatique la représentation du sens des phrases l au-delà travaux pratiques Cours Enseeiht Septembre 2003 p.2/75

3 Pour quoi faire : les applications traduction automatique interface homme-machine (IHM) systèmes de dialogues (oral ou non) interrogation de bases de données génération de textes résumé automatique recherche d information et indexation Cours Enseeiht Septembre 2003 p.3/75

4 Les domaines concernés la linguistique l intelligence artificielle la philosophie du langage la psychologie Plusieurs appelations linguistique informatique (Computational Linguistics CL) traitement automatique des langues naturelles TALN Natural Language Processing (NLP) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.4/75

5 La traduction automatique La traduction automatique, c est facile, non? (1) It is not hard, I think? Ce est pas dur, je pense? (2) Automated translation is not hard, isn t it? automatisé traduction est pas dur, est pas ce? (3) la traduction automatique, c est facile, non? is machine translation, it easy, not? (altavista.com) problème des constructions (adjectifs, genre, articles) structures différentes entre langages Cours Enseeiht Septembre 2003 p.5/75

6 Problèmes du mot à mot (4) Time flies like an arrow. a. Temps mouche comme une flèche. b. Les mouches du temps aiment une flèche. c. Le temps vole comme une fléche. (5) Le temps file comme une flèche. (6) les enfants et les femmes enceintes (7) pregnant children and women Problèmes majeurs : ambiguïté lexicale ambiguïté grammaticale Cours Enseeiht Septembre 2003 p.6/75

7 Interface homme-machine M où voulez vous aller? H je veux un billet pour paris M ok, en 1ere ou 2e classe? M euh non je me suis trompé sur la première réponse, je veux aller à Bordeaux H en première classe. ce sera XXXX euros SVP. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.7/75

8 La recherche d information répondre à des questions : (8) Qui a gagné Roland-Garros [chez les femmes]? (9) Qui a découvert la radioactivité? (10) Qui a le record du 100m haies? Cours Enseeiht Septembre 2003 p.8/75

9 La recherche d information Ex : lister tous les records sportifs et les mettre sous la forme : Nom/Discipline Bidule a battu le record du 100m. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.9/75

10 La recherche d information Ex : lister tous les records sportifs et les mettre sous la forme : Nom/Discipline Bidule a battu le record du 100m. Bidule a explosé l ancien record de Machin. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.9/75

11 La recherche d information Ex : lister tous les records sportifs et les mettre sous la forme : Nom/Discipline Bidule a battu le record du 100m. Bidule a explosé l ancien record de Machin. Le 100 mètres a un nouveau recordman : Bidule. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.9/75

12 La recherche d information Ex : lister tous les records sportifs et les mettre sous la forme : Nom/Discipline Bidule a battu le record du 100m. Bidule a explosé l ancien record de Machin. Le 100 mètres a un nouveau recordman : Bidule. Bidule a presque battu le record du 100m. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.9/75

13 La recherche d information Ex : lister tous les records sportifs et les mettre sous la forme : Nom/Discipline Bidule a battu le record du 100m. Bidule a explosé l ancien record de Machin. Le 100 mètres a un nouveau recordman : Bidule. Bidule a presque battu le record du 100m. Le record du 100m a été battu par bidule. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.9/75

14 La recherche d information Ex : lister tous les records sportifs et les mettre sous la forme : Nom/Discipline Bidule a battu le record du 100m. Bidule a explosé l ancien record de Machin. Le 100 mètres a un nouveau recordman : Bidule. Bidule a presque battu le record du 100m. Le record du 100m a été battu par bidule. Bidule a fait forte impression au 100m. Il a battu le record. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.9/75

15 La recherche d information Ex : lister tous les records sportifs et les mettre sous la forme : Nom/Discipline Bidule a battu le record du 100m. Bidule a explosé l ancien record de Machin. Le 100 mètres a un nouveau recordman : Bidule. Bidule a presque battu le record du 100m. Le record du 100m a été battu par bidule. Bidule a fait forte impression au 100m. Il a battu le record. La compagnie Truc produit plus de 100 mètres de couturière par jour, un record. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.9/75

16 La génération automatique input : x entier naturel(x) y y = successeur(x) output : Tout entier naturel a un successeur. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.10/75

17 Le résumé automatique input : ce cours Cours Enseeiht Septembre 2003 p.11/75

18 Le résumé automatique input : ce cours output : Traiter le langage naturel par ordinateur, c est compliqué mais on y arrive à peu près. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.11/75

19 Grammaire et analyse Pourquoi la grammaire? structuration du sens phrase liste de mots Justine Henin a battu Kim Clijsters Kim Clijsters a battu Justine Henin mais Kim Clijsters a été battue par Justine Henin je (ne) veux (pas) un billet pour Paris (Pierre et Marie Curie) ont découvert la radioactivité Cours Enseeiht Septembre 2003 p.12/75

20 Les niveaux de traitement phonologie : les sons les mots morphologie : la forme des mots (conjugaisons, etc) syntaxe/lexique : l organisation des mots en structures sémantique : le sens des mots le sens de la phrase pragmatique : le sens des phrases en contexte (dans un texte, un dialogue). Cours Enseeiht Septembre 2003 p.13/75

21 Deuxième partie : la syntaxe de la bonne vieille grammaire...? Cours Enseeiht Septembre 2003 p.14/75

22 Deuxième partie : la syntaxe de la bonne vieille grammaire...? des règles structurales Cours Enseeiht Septembre 2003 p.14/75

23 Deuxième partie : la syntaxe de la bonne vieille grammaire...? des règles structurales pouvoir décrire les structures de phrase possibles Cours Enseeiht Septembre 2003 p.14/75

24 Deuxième partie : la syntaxe de la bonne vieille grammaire...? des règles structurales pouvoir décrire les structures de phrase possibles pouvoir analyser les phrases en structure Cours Enseeiht Septembre 2003 p.14/75

25 Des règles structurales pourquoi certaines phrases sont correctes et pas d autres règles de bonne formation L ignorance toujours est prête à s admirer. Admirer toujours prête est ignorance l à s Cours Enseeiht Septembre 2003 p.15/75

26 Des règles structurales pourquoi certaines phrases sont correctes et pas d autres règles de bonne formation L ignorance toujours est prête à s admirer. Admirer toujours prête est ignorance l à s certains mots sont complètement substituables dans les mêmes contextes catégories syntaxiques Je vois un problème/je vois un chien Cours Enseeiht Septembre 2003 p.15/75

27 Des règles structurales pourquoi certaines phrases sont correctes et pas d autres règles de bonne formation L ignorance toujours est prête à s admirer. Admirer toujours prête est ignorance l à s certains mots sont complètement substituables dans les mêmes contextes catégories syntaxiques Je vois un problème/je vois un chien certains groupes de mots sont complètement substituables constituants Je vois un problème arriver/je vois le chien du voisin arriver Cours Enseeiht Septembre 2003 p.15/75

28 Notions de grammaire formelle Pour rendre compte de ces régularités, un modèle de base serait assimilable à un système de production/réécriture ( générativisme ) : DET le S NP VP NP DET N VP V VP V NP DET la N chien N chat V mange V dort symbole terminaux / symboles non-terminaux (mots)/(catégories syntaxiques) lexique / structure Cours Enseeiht Septembre 2003 p.16/75

29 Complétude et correction On essaie de faire coller le langage généré avec le langage naturel. Parmi les phrases acceptées : Le chien mange le chat. Le chien dort. Le chien dort le chat. La chien mange. surgénération (grammaire incorrecte) Phrase refusée : Le chien marche dans le parc. sous-génération (grammaire incomplète) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.17/75

30 Différents types de grammaire règle générale de réécriture : A 1, A 2,..., A i B 1, B 2,... B j même chose avec i j même chose avec i = 1 A B C D même chose avec symbole terminal à gauche de toute partie droite de règle A x B C D hiérarchie de complexité de Chomsky : type 0 type 1 type 2 type 3 Cours Enseeiht Septembre 2003 p.18/75

31 Utilisation en analyse Analyse de Le chien mange le chat Cours Enseeiht Septembre 2003 p.19/75

32 Utilisation en analyse Analyse de Le chien mange le chat S NP DET le N chien VP V mange NP DET N le chat Cours Enseeiht Septembre 2003 p.19/75

33 Concevoir la grammaire Problèmes : que mettre dans le lexique? (mot, racine) quels constituants? quelles hiérarchies? contraintes lexicales (transitivité,...) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.20/75

34 Expressivité et performances l exemple plus haut ne contient pas de récursivité : on peut définir simplement l analyse par un automate à état fini. grammaire trop simple la grammaire des langages naturels est intrinsèquement récursive : NP NP PROP RELATIVE PROP RELATIVE QUI V NP Cours Enseeiht Septembre 2003 p.21/75

35 Expressivité et performances règle générale de réécriture : A 1, A 2,..., A i B 1, B 2,... B j trop complexe à analyser (reconnaissance en grammaire transformationnelle indécidable) type 1 : à peine mieux, complexité exponentielle. Plus simple et praticable : context-free grammar (type 2) A B 1, B 2,... B j squelette commun aux formalismes grammaticaux modernes Cours Enseeiht Septembre 2003 p.22/75

36 La question de l expressivité besoin d exprimer plus de généralités : accord en genre : GN DET feminin Nom féminin GN DET masculin Nom masc Cours Enseeiht Septembre 2003 p.23/75

37 La question de l expressivité besoin d exprimer plus de généralités : accord en genre : GN DET feminin Nom féminin GN DET masculin Nom masc accord en nombre : explosion! GN DET feminin sg Nom féminin GN DET masculin sg Nom féminin GN DET feminin pl Nom masc pl GN DET masculin pl Nom masc pl Cours Enseeiht Septembre 2003 p.23/75

38 Grammaires avec traits syntaxiques la solution : factoriser GN[genre=a] DET[genre=a] Nom[genre=a] GN[nombre=a] DET[nombre=a] Nom[nombre=a] signifie que l accord doit se faire avec deux traits : genre+nombre= accord grammatical GN[gen=a,nb=b] DET[gen=a,nb=b] Nom[gen=a,nb=b] factoriser : une structure accord=gen+nb Cours Enseeiht Septembre 2003 p.24/75

39 Structures de traits Problème : dans les chiens, les est ambigu entre féminin et masculin structure de traits : matrice de paires d attributs-valeurs, pas nécessairement instanciées [ [ genre masc vs acc nombre pluriel acc nombre pluriel ] ] Cours Enseeiht Septembre 2003 p.25/75

40 La subsomption Une ST S1 subsume une ST S2, si toute l information contenue dans S1 est aussi dans S2 (S1 est plus générale que S2) genre nombre [ nombre masc pluriel pluriel ]?? nombre genre nombre personne 2 pluriel masc pluriel Cours Enseeiht Septembre 2003 p.26/75

41 L unification L unification de deux structures S1 et S2 correspond à la fusion des informations qu elles contiennent, si elles sont compatibles. Formellement : l unification de S1 et S2, si elle existe, est une ST S3 telle que S3 est subsumée par S1 et S2, et S3 est minimale par rapport à la subsomption. ex : genre nombre nombre personne 3 genre masc pluriel pluriel masc nombre personne 3 pluriel Cours Enseeiht Septembre 2003 p.27/75

42 Unification (suite) l accord est alors l unification des structures de traits les Det [ ] acc nombre pluriel +chiens N acc genre masc nombre pluriel [GN les chiens]= GN genre acc nombre grammaire d unification masc pluriel Cours Enseeiht Septembre 2003 p.28/75

43 Structures de traits complexes st structure récursive : valeures peuvent etre des ST accord cas nombre sg pers 3 datif accord cas genre nombre féminin sg pers 3 accusatif Cours Enseeiht Septembre 2003 p.29/75

44 Structures de traits complexes on peut contraindre une ST avec des liens réentrants : A= sujet verbe acc 1 [ acc 1 ] nombre sg pers 2 différent de : B= sujet verbe acc acc nombre sg pers 2 nombre sg pers 2 pourquoi? Cours Enseeiht Septembre 2003 p.30/75

45 Réponse C= sujet [ acc [ genre ] masc quel est le résultat de A C, et B C? Cours Enseeiht Septembre 2003 p.31/75

46 Réponse C= sujet [ acc [ genre ] masc A C= sujet verbe [ ] genre masc acc 1 nombre sg pers 2 [ ] acc 1 Cours Enseeiht Septembre 2003 p.31/75

47 Réponse C= sujet [ acc [ genre ] masc A C= sujet verbe [ ] genre masc acc 1 nombre sg pers 2 [ ] acc 1 B C= sujet verbe [ genre masc acc nombre sg [ acc pers 2 [ nombre sg pers 2 ] ]] Cours Enseeiht Septembre 2003 p.31/75

48 Structure de traits réentrantes elles sont en fait formellement équivalentes à des graphes dirigés non-cycliques (DAG : directed acyclic graphs). sujet acc pers 2 nb sg verbe acc Cours Enseeiht Septembre 2003 p.32/75

49 Techniques d analyse des CFG problème : à partir d une grammaire, comment extraire la structure d une phrase donnée? recherche top-down dans graphe et/ou (profondeur ou largeur) bottom-up à partir de la chaine (de G à D ou de D à G). éventuellement plusieurs résultats possibles reconnaissance : une phrase est-elle admise ( correcte ) pour une grammaire analyse : quelles sont les règles qui expliquent la bonne formation (ou les bonnes formations) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.33/75

50 Analyse Top-down Le chien mange le chat. (objectif : S) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.34/75

51 Analyse Top-down Le chien mange le chat. (objectif : S) S NP VP Cours Enseeiht Septembre 2003 p.34/75

52 Analyse Top-down Le chien mange le chat. (objectif : S) S NP VP NP DET N VP V NP Cours Enseeiht Septembre 2003 p.34/75

53 Analyse Top-down Le chien mange le chat. (objectif : S) S NP VP NP DET N DET le N chien VP V NP Cours Enseeiht Septembre 2003 p.34/75

54 Analyse Top-down Le chien mange le chat. (objectif : S) S NP VP NP DET N DET le N chien VP V NP V mange NP DET N... Cours Enseeiht Septembre 2003 p.34/75

55 Analyse Top-down gauche à droite // droite à gauche profondeur ou largeur d abord problèmes : règles du type NP NP PP doit stocker une grande partie de l arbre de recherche en cas de largeur d abord. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.35/75

56 Analyse Bottom-Up exemple en gauche droite Le chien mange le chat. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.36/75

57 Analyse Bottom-Up exemple en gauche droite Le chien mange le chat. DET N V DET N Cours Enseeiht Septembre 2003 p.36/75

58 Analyse Bottom-Up exemple en gauche droite Le chien mange le chat. DET N V DET N NP DET N NP V DET N Cours Enseeiht Septembre 2003 p.36/75

59 Analyse Bottom-Up exemple en gauche droite Le chien mange le chat. DET N V DET N NP DET N NP DET N NP V DET N NP V NP Cours Enseeiht Septembre 2003 p.36/75

60 Analyse Bottom-Up exemple en gauche droite Le chien mange le chat. DET N V DET N NP DET N NP DET N VP V NP NP V DET N NP V NP NP VP Cours Enseeiht Septembre 2003 p.36/75

61 Analyse Bottom-Up exemple en gauche droite Le chien mange le chat. DET N V DET N NP DET N NP DET N VP V NP S NP VP NP V DET N NP V NP NP VP S Cours Enseeiht Septembre 2003 p.36/75

62 Analyse Bottom-Up exemple en gauche droite Le chien mange le chat. DET N V DET N NP DET N NP DET N VP V NP S NP VP NP V DET N NP V NP NP VP S gauche à droite // droite à gauche profondeur ou largeur d abord Cours Enseeiht Septembre 2003 p.36/75

63 Analyse Coin gauche left-corner parsing top-down : méthode trop aveugle (beaucoup de règles dans une grammaire par rapport à celles effectivement appliquée sur une phrase particulière, ignore les mots de la phrase. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.37/75

64 Analyse Coin gauche left-corner parsing top-down : méthode trop aveugle (beaucoup de règles dans une grammaire par rapport à celles effectivement appliquée sur une phrase particulière, ignore les mots de la phrase. bottom-up : méthode aussi peu informée : on essaye tout, en partant du bas, sans s occuper de ce qu on cherche au final. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.37/75

65 Analyse Coin gauche left-corner parsing top-down : méthode trop aveugle (beaucoup de règles dans une grammaire par rapport à celles effectivement appliquée sur une phrase particulière, ignore les mots de la phrase. bottom-up : méthode aussi peu informée : on essaye tout, en partant du bas, sans s occuper de ce qu on cherche au final. intermédiaire : bottom up au départ, en cherchant à continuer à reconnaître ce qu on a commencé (top-down à ce moment) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.37/75

66 Exemple d analyse Le chien mange le chat. DET N V DET N DET N NP bottom-up NP est le début de la production S NP VP (coin gauche) on va chercher à vérifier cette règle on cherche donc maintenant un VP (si on regarde de droite à gauche : coin droit de la règle. ) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.38/75

67 Analyse avec trace chart parsing encore un problème : toutes les analyses précédentes jettent les hypothèses infirmées, même quand elles pourraient servir plus tard exemple : VP V NP ADV / VP V NP PP J ai vu (l homme qui a tiré sur Jacques Chirac) de mes propres yeux. on cherche à satisfaire la première règle (échec), on passe à la seconde travail fait deux fois. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.39/75

68 Analyse avec trace solution : garder tous les constituants reconnus, et mettre en attente toutes les règles les faisant potentiellement intervenir chart (une trace de ce qui a été fait) sur l exemple on garde en mémoire : (règles pointées) VP V NP ADV VP V NP PP il ne reste plus qu à trouver un ADV ou un PP. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.40/75

69 Vers une grammaire plus poussée On commence par l anglois : catégories? règles? traits syntaxiques? principes? Cours Enseeiht Septembre 2003 p.41/75

70 Vers une grammaire plus poussée On commence par l anglois : catégories? Adj, Adv, Pro, Rel, Prep,... règles? traits syntaxiques? principes? Cours Enseeiht Septembre 2003 p.41/75

71 Vers une grammaire plus poussée On commence par l anglois : catégories? Adj, Adv, Pro, Rel, Prep,... règles? traits syntaxiques? cas, genre, nombre, personne, forme, mode, temps, verbale,... principes? Cours Enseeiht Septembre 2003 p.41/75

72 Vers une grammaire plus poussée On commence par l anglois : catégories? Adj, Adv, Pro, Rel, Prep,... règles? traits syntaxiques? cas, genre, nombre, personne, forme, mode, temps, verbale,... principes? accord, arguments du verbe Cours Enseeiht Septembre 2003 p.41/75

73 Un début S -> NP VP NP -> PN NP -> PN Rel NP -> Det Nbar Nbar -> N Nbar -> N Rel Rel -> Wh VP VP -> IV VP -> TV NP VP -> DV NP PP VP -> SV S PP -> P NP Cours Enseeiht Septembre 2003 p.42/75

74 Quelques problèmes non triviaux dépendances longue distance Myriam a promis à Philippe d être à l heure. J ai vu l homme qui a tiré sur Jacques Chirac. Les Corses sont fiers, les Belges aussi. ambiguité syntaxique : je (vois (un chien) (avec un téléscope)) (dans le parc) je (vois (un quidam avec un chapeau) (dans le parc)) même forme de surface / 2 interprétations Cours Enseeiht Septembre 2003 p.43/75

75 Quelques formalismes d unification (1) : GPSG Generalized Phrase Structure Grammar pas de réentrance, récursion finie sémantique : Montague Cours Enseeiht Septembre 2003 p.44/75

76 Quelques formalismes d unification (2) : LFG Lexical Functional Grammar Forme générale S NP V P ( sujet = ) ( = ) traits disjonctifs, contraintes sémantique : C-structures Cours Enseeiht Septembre 2003 p.45/75

77 Quelques formalismes d unification (3) : HPSG Head-driven Phrase Structure Grammar principes généralisant encore plus : chaque catégorie possède un trait tête, qui dirige la composition de structures. traits disjonctifs, ST typés+héritage sémantique : théorie des situations (situation theory) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.46/75

78 Quelques formalismes d unification (4) : CG grammaire catégorielle (categorial grammar) Forme générale : X (X/Y ) Y X Z X\Z sémantique : Montague Cours Enseeiht Septembre 2003 p.47/75

79 Problèmes globaux couverture : modèle de grammaire complèt très difficile à faire (mots inconnus, structures oubliées, etc) complexité : trop de lectures possibles rend inexploitables si grammaire trop ambiguë importance de l information lexicale pour désambiguiser (ex : verbes transitifs ou non, structure argumentale), coûteuse à rassembler. quelques alternatives : modèles d apprentissage statistiques, analyse superficielle Cours Enseeiht Septembre 2003 p.48/75

80 Troisième partie : la sémantique objectifs : représentation & désambiguisation But de la sémantique formelle : construire une représentation de l information véhiculée par des expressions en langage naturel. au niveau de la phrase ; au niveau d une suite de phrases (discours). Cours Enseeiht Septembre 2003 p.49/75

81 Représentation du discours la mise en relation d une forme (obéissant à des règles de bonne formulation la syntaxe) avec un contenu, le sens, déterminé par le sens des parties. Deux problèmes principaux : 1. quelle est la forme logique d une phrase, d un discours (la sémantique) 2. comment faire correspondre à une phrase sa forme logique par un processus de composition à partir des expressions du langage. (c est l interface entre l ensemble syntaxe/lexique et la sémantique). Cours Enseeiht Septembre 2003 p.50/75

82 Sémantique simple à base de traits un trait sem ou trad ou... S sem syn... pred 1 sujet 2 NP sem 2 syn... VP sem 1 syn... Cours Enseeiht Septembre 2003 p.51/75

83 Plus généralement S(sem :f(semnp,semvp)) NP(sem :semnp) VP(sem :semvp) les formalismes varient sur la nature de la fonction de composition du sens représentation exprimable sous forme logique Cours Enseeiht Septembre 2003 p.52/75

84 Rappel rapide de logique termes : variables x i, constantes c j, images de fonctions f(x) propositions atomiques : prédicats P (x), Q(x 1, x 2, x 3 ) propositions construites avec,,, : P (x) Q(y) quantificateurs :, x[(oiseau(x) pingouin(x)) vole(x)] Cours Enseeiht Septembre 2003 p.53/75

85 Forme logique la question de la sémantique est : quelle est la forme logique d une phrase? Cours Enseeiht Septembre 2003 p.54/75

86 Forme logique la question de la sémantique est : quelle est la forme logique d une phrase? (12) Jean dort. Cours Enseeiht Septembre 2003 p.54/75

87 Forme logique la question de la sémantique est : quelle est la forme logique d une phrase? (13) Jean dort. dort(jean) dort(j) nom(j, Jean ) dort(j, t) dormir(e) agent(e) = j dormir(e, j) e t now Cours Enseeiht Septembre 2003 p.54/75

88 Interface syntaxe / sémantique Si l on admet que la représentation de la phrase suivante : (14) Un homme dort. est la formule x (homme(x) dort(x)) Les questions à résoudre sont : 1. quelle est la contribution de chaque élément lexical à l ensemble de la formule? 2. quelles sont les règles de combinaison de ces éléments qui donnent la formule finale? Cours Enseeiht Septembre 2003 p.55/75

89 Exemple avec une CFG S NP V NP D N N homme D un V dort syntaxe + lexique FL de un x... FL de dort prédicat FL de homme prédicat Cours Enseeiht Septembre 2003 p.56/75

90 Rappel (rapide) de lambdacalcul une façon abstraite de définir une fonction et ses arguments on va ici n utiliser que des fonctions dont le résultat final est une formule logique du premier ordre. ex : λx(oiseau(x)) mécanisme de beta-réduction : composition de formules lambda [λx(oiseau(x))](y) donne oiseau(y) arguments des fonctions peuvent être des prédicats ou même des formules : λp ( x(oiseau(x) P (x)) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.57/75

91 Exemple (suite) Il faut considérer la sémantique des expressions comme des lambda-abstractions en attente de leurs arguments. Ainsi la sémantique d un verbe peut être : [dort] = λx dort(x) Celle d un nom commun est similaire : [homme] = λx homme(x) Et celle du déterminant peut aussi s écrire : [un] = λp λr ( x P (x) R(x)) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.58/75

92 Composition sémantique [un] ([homme]]) =... = λr (homme(x) R(x)) ([un] ([homme]))([dort]) =... = x(homme(x) dort(x)) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.59/75

93 Le processus de traduction category1(sem :f(semnp,semvp)) categorie2(sem :semnp) categorie3(sem :semvp)... ici par exemple, f = application lambda (pour toutes les règles) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.60/75

94 Le processus de traduction S :( x (homme(x) dormir(x))) NP :λr ( x homme(x) R(x)) VP :λx(dormir(x) dort DET :λp λr ( x P (x) R(x)) N :λx(homme(x)) un homme Cours Enseeiht Septembre 2003 p.61/75

95 Exercice : plus de sémantique noms, verbes intransitifs : ok noms propres (Marie) verbes transitifs (Bernadette aime Jacques) adjectifs (Un bon chien) pronom relatif (Un chien qui passe aboie) quantification : (chaque homme possède un cerveau) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.62/75

96 Noms propres (15) Jerry dort. S NP VP PN V Jerry [dort] = λx dormir(x) dort Cours Enseeiht Septembre 2003 p.63/75

97 Noms propres (16) Jerry dort. S NP VP PN V Jerry [dort] = λx dormir(x) [Jerry ] = j dort Cours Enseeiht Septembre 2003 p.63/75

98 Noms propres (17) Jerry dort. S NP VP PN V Jerry [dort] = λx dormir(x) [Jerry ] = j [Jerry ] = λp (P (x)) dort Cours Enseeiht Septembre 2003 p.63/75

99 Verbes transitifs (18) Georges ennuie Elaine. S NP PN VP V NP Georges ennuie PN Elaine [ennuie] = λp λx[p.λy(ennuie(x, y))] [ennuie] = λxλy(ennuie(x, y)) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.64/75

100 Adjectifs (19) Jerry est malade. (20) Un petit chien aboie. S NP PN VP V ADJ NP DET S ADJ N VP V Jerry est malade un [malade] = λx(malade(x)) petit chien aboie Cours Enseeiht Septembre 2003 p.65/75

101 Le verbe être (21) Jerry est un comique. (22) Jerry est malade. S NP PN Jerry VP V est DET NP N [etre] = λp P un comique [etre] = λp λxp (λy(p (y) x = y)) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.66/75

102 Quantification universelle (23) Chaque homme aime une femme. NP DET Chaque N homme S VP V aime NP DET N [Chaque] = λp λr( x P (x) R(x)) une femme Cours Enseeiht Septembre 2003 p.67/75

103 Quantification définie (24) Le voisin dort. S NP DET le N voisin VP V dort [le] = λp λr ( x P (x) ( y P (y) P (x)) R(x)) [le] = λp λr ( x ( y P (y) P (x)) R(x)) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.68/75

104 Verbes enchâssés (25) Kramer préfère dormir. S NP PN VP V VP Kramer préfère V dormir [préf érer ] = λp λx(pref erer(x, P (x)) [dormir ] = L A λxdormir(x) T E X Cours Enseeiht Septembre 2003 p.69/75

105 Traduction sur mesure on a vu avec un ordre fixe = pas souple pour chaque règle de syntaxe, une règle différente et on ajuste S(semNP(semVP)) > NP VP VP(semNP(semV)) > V NP... Cours Enseeiht Septembre 2003 p.70/75

106 Ordre d application l ordre est pénible à lister typage sémantique des cat. syntaxiques t : type booléen e : type objet types construits : (T1/T2) est une fonction d un domaine T1 vers un domaine T2, si T1 et T2 sont des types. un prédicat est par exemple de type (e/t) ex de règle (on considère que le type de s est t) : s > np vp np= λ P (..P(x)) (attend un prédicat) type ((e/t)/t) vp= λ x (..(x)) (attend un objet) type (e/t) l ordre de composition est nécessairement [np] ([vp]) Cours Enseeiht Septembre 2003 p.71/75

107 Retour sur les applications Par rapport aux modèles théoriques : problème de passage à l échelle (scalability) problème des ressources (lexicales essentiellement) problèmes des performances (complexité temps et mémoire) problème de validation Cours Enseeiht Septembre 2003 p.72/75

108 Simplifications domaines restreints (dialogue, base de données) approches robustes (syntaxe) approches presque exactes, statistiques (recherche d information)... Cours Enseeiht Septembre 2003 p.73/75

109 Exemple : le dialogue faux départs répétition relâchement de syntaxe (négation) mots manquants fragments Cours Enseeiht Septembre 2003 p.74/75

110 L au-delà la pragmatique : le langage en contexte présupposition : Le roi de France est chauve. temps : Je suis parti avant qu il arrive/ Je suis parti avant d être saoûl. temps :Jerry alla au restaurant et mangea du homard. / Jerry alla au restaurant et alla au cinema. anaphore : Hillary 1 ne parle pas à Monica 2. Elle 1 ne l 2 aime pas. une certaine forme de raisonnement est nécessaire Cours Enseeiht Septembre 2003 p.75/75

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Grammaires Lexicales Fonctionnelles (LFG)

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Grammaires Lexicales Fonctionnelles (LFG) Université de Nice Sophia Antipolis Master 2 Recherche PLMT Analyse syntaxique et application aux langues naturelles Grammaires Lexicales Fonctionnelles (LFG) Jacques Farré et Sylvain Schmitz Analyse syntaxique

Plus en détail

Traitement de Langages et Dialogues Naturels par Ordinateur

Traitement de Langages et Dialogues Naturels par Ordinateur Traitement de Langages et Dialogues Naturels par Ordinateur Une introduction 3 janvier 2005 Plan du cours Introduction les applications les problèmes l analyse syntaxique automatique la représentation

Plus en détail

Grammaires d unification

Grammaires d unification Cours sur le traitement automatique des langues (IV) Violaine Prince Université de Montpellier 2 LIRMM-CNRS Grammaires d unification Grammaire catégorielle Grammaire syntagmatique généralisée (GPSG) Les

Plus en détail

Analyse syntaxique ou grammaticale

Analyse syntaxique ou grammaticale Analyse syntaxique ou grammaticale Analyse syntaxique traditionnelle Généralement fondée sur le paradigme génératif de Chomsky La grammaire a pour objet de générer tous et seulement les énoncés possibles

Plus en détail

Grammaires formelles, Automates

Grammaires formelles, Automates 1/39 Grammaires formelles, Automates Pierre Zweigenbaum LIMSI, CNRS pz@limsi.fr http://www.limsi.fr/~pz/ 2/39 1 Syntaxe : grammaire, analyse 2 Grammaires formelles Langage et grammaire Grammaires régulières

Plus en détail

Fondements linguistiques et informatiques pour le traitement au. naturelle écrite

Fondements linguistiques et informatiques pour le traitement au. naturelle écrite Fondements linguistiques et informatiques pour le traitement automatique de la langue naturelle écrite Philippe Muller, Patrick Saint-Dizier muller@irit.fr, stdizier@irit.fr http://www.irit.fr/ Philippe.Muller/Cours/Master2/

Plus en détail

Introduction au TALN et à l ingénierie linguistique. Isabelle Tellier ILPGA

Introduction au TALN et à l ingénierie linguistique. Isabelle Tellier ILPGA Introduction au TALN et à l ingénierie linguistique Isabelle Tellier ILPGA Plan de l exposé 1. Quelques notions de sciences du langage 2. Applications et enjeux du TAL/ingénierie linguistique 3. Les deux

Plus en détail

TD 1 - Structures de Traits et Unification

TD 1 - Structures de Traits et Unification TD 1 - Structures de Traits et Unification 1 Définitions Un trait (en: feature) est un couple attribut-valeur. Une structure de traits (en: feature structure) est un ensemble de traits. On peut les représenter

Plus en détail

T.P. Traitement Automatique des Langues (Retoré) Master Info 1ère année Université Bordeaux 1

T.P. Traitement Automatique des Langues (Retoré) Master Info 1ère année Université Bordeaux 1 T.P. Traitement Automatique des Langues (Retoré) Master Info 1ère année Université Bordeaux 1 Il s agit d illustrer le cours par une grammaire de clauses définiesà écrire en Sicstus Prolog. En fait Prolog

Plus en détail

COMPRÉHENSION AUTOMATIQUE DU LANGAGE NATUREL. Équipe TEXTE du LIRMM Christian Retoré. Visite ÉNS Cachan 6 janvier 2016

COMPRÉHENSION AUTOMATIQUE DU LANGAGE NATUREL. Équipe TEXTE du LIRMM Christian Retoré. Visite ÉNS Cachan 6 janvier 2016 COMPRÉHENSION AUTOMATIQUE DU LANGAGE NATUREL Équipe TEXTE du LIRMM Christian Retoré Visite ÉNS Cachan 6 janvier 2016 A Traitement automatique des langues A.1. Famille de problèmes à traiter Deux tâches

Plus en détail

Fiche connaissance ORTHOGRAPHE. Français 2 et 3

Fiche connaissance ORTHOGRAPHE. Français 2 et 3 Fiche connaissance Discipline Cycle ORTHOGRAPHE Français 2 et 3 Enseigner l orthographe 5 principes de base 1 Différencier connaissances et mise en oeuvre L enseignement de l orthographe doit viser à la

Plus en détail

λ-calcul et interface syntaxe sémantique Exercices

λ-calcul et interface syntaxe sémantique Exercices λ-calcul interface syntaxe sémantique Exercices Sémantique 3, L. Roussarie Notations : Dans une règle syntaxique X Y Z, si Y correspond à la fonction sémantique Z son argument, on écrira X Y* Z. Si c est

Plus en détail

TP4- IFT3330. Traitements de la langue naturelle

TP4- IFT3330. Traitements de la langue naturelle TP4- IFT3330 Traitements de la langue naturelle (à rendre avant midi le 13 décembre) Objectif Ce TP vise à vous familiariser avec les processus d'analyses de la langue naturelle, notamment, les analyses

Plus en détail

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal 1. Rappels des programmes 2008 Rappels des connaissances et compétences que les élèves doivent maîtriser Grammaire : Au cycle 2 : 1. identification du

Plus en détail

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé Chapitre 2 Eléments pour comprendre un énoncé Ce chapitre est consacré à la compréhension d un énoncé. Pour démontrer un énoncé donné, il faut se reporter au chapitre suivant. Les tables de vérité données

Plus en détail

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles NB : Pour chaque niveau, les connaissances et compétences acquises dans la classe antérieure sont à consolider.

Plus en détail

chapitre 1 Décrire la langue

chapitre 1 Décrire la langue chapitre 1 Décrire la langue 1 Du langage à la langue Quelques dé nitions préalables Le langage est cette faculté, que l homme est seul à posséder, de s exprimer par la parole et par l écriture. Elle lui

Plus en détail

Le dictionnaire DEM dans NooJ

Le dictionnaire DEM dans NooJ 21 ème Traitement Automatique des Langues Naturelles, Marseille, 2014 Le dictionnaire DEM dans NooJ Max Silberztein ELLIADD, Université de Franche-Comté, 30 rue Mégevand, 25000 Besançon max.silberztein@univ-fcomte.fr

Plus en détail

Avant-texte et oral spontané

Avant-texte et oral spontané Cours 9 avril Avant-texte et oral spontané 2 2. Représentation en 2 D les quais les quais maintenant sont canalisés même même après la même après la guerre même après la guerre de quatorze dix-huit 3 2.

Plus en détail

Analyse syntaxique : Grammaires d unification

Analyse syntaxique : Grammaires d unification Analyse syntaxique : Grammaires d unification Anne Vilnat LIMSI, UPSud 28 novembre 2013 Anne Vilnat (LIMSI, UPSud) Analyse syntaxique : Grammaires d unification 28 novembre 2013 1 / 18 Plan 1 Analyse syntaxique

Plus en détail

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Jacques Farré et Sylvain Schmitz

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Jacques Farré et Sylvain Schmitz Analyse syntaxique et application aux langues naturelles Jacques Farré et Sylvain Schmitz Plan du cours 2. Introduction, généralités, rappels 3. Analyse ascendante, LR, LALR, 4. N SLR, N LALR et LALR R

Plus en détail

Caractéristiques du pronom

Caractéristiques du pronom DU MATÉRIEL PRONOM POUR ALLOPHONES 1 Pronoms Caractéristiques du pronom 1. Le pronom a comme rôle principal de remplacer un groupe nominal afin d éviter la répétition. Il occupe les mêmes fonctions que

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

P R O G R A M M E E T I N S T R U C T I O N S O F F I C I E L L E S

P R O G R A M M E E T I N S T R U C T I O N S O F F I C I E L L E S P R O G R A M M E E T I N S T R U C T I O N S O F F I C I E L L E S POUR L ENSEIGNEMENT DE L INFORMATIQUE MPSI première année I. Objectifs de la formation II-1 Développement de compétences et d aptitudes

Plus en détail

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes.

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes. Homophone Année et sujet: 6e année Domaine : Français Enseignant : Philippe Ledaga Attente : C4. publier ses textes. C5. intégrer ses connaissances des référents de la francophonie d ici et d ailleurs

Plus en détail

Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04

Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04 Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04 Introduction a la recherche d information Auteurs : Raphaël Fournier-S niehotta, Philippe Rigaux, Nicolas Travers prénom.nom@cnam.fr Département

Plus en détail

Leçon : La phrase GRAMMAIRE. 1. La phrase est une suite de mots qui a du sens : elle raconte

Leçon : La phrase GRAMMAIRE. 1. La phrase est une suite de mots qui a du sens : elle raconte GRAMMAIRE La phrase 1 1. La phrase est une suite de mots qui a du sens : elle raconte quelque chose. 2. Au début de la phrase, on trouve une majuscule. 3. A la fin de la phrase, on trouve un point. Lis

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Programmation logique par contraintes. Partie II

Programmation logique par contraintes. Partie II Programmation logique par contraintes Partie II Plan du cours Programmation logique et Prolog (PL) SWI-Prolog, Sicstus Programmation logique par contraintes (PLC) Sicstus Problèmes de satisfaction de contraintes

Plus en détail

Déterminants possessifs

Déterminants possessifs POSSESSIFS MATÉRIEL POUR ALLOPHONES 1 Déterminants Déterminants référents Déterminants possessifs Le déterminant possessif indique une relation d appartenance, de possession, de parenté, d origine, etc.,

Plus en détail

Grammaires formelles et. programmation logique

Grammaires formelles et. programmation logique Grammaires formelles et programmation logique Motivation Après avoir étudié Prolog nous l avons appliqué à l interprétation de règles de sémantique sur des termes (Arbres de Syntaxe Abstraite) Nous allons

Plus en détail

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Aspects pratiques Aspects pédagogiques Conseils de conception 1 Introduction Terminologie spécifique à l IEP

Plus en détail

Rédiger un rapport technique

Rédiger un rapport technique Rédiger un rapport technique Prof. N. Fatemi Plan Introduction Présentation écrite Programmation du travail Rédaction Conseils génériques Références 2 Introduction Objectifs du cours Savoir étudier un

Plus en détail

Orthographe. Majuscules/minuscules. Sa/ça Se/ce

Orthographe. Majuscules/minuscules. Sa/ça Se/ce Orthographe Majuscules/minuscules Un Américain, un Français Le gouvernement américain, le gouvernement français La langue française, le français Sa/ça Se/ce Emploi des prépositions Avec les noms de lieu

Plus en détail

INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES CONSTRUCTION D ONTOLOGIES À PARTIR DE TEXTES (1)

INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES CONSTRUCTION D ONTOLOGIES À PARTIR DE TEXTES (1) 09.02.2002 INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES CONSTRUCTION D ONTOLOGIES À PARTIR DE TEXTES (1) Outils de traitement automatique des langues pour la construction d ontologies à partir de textes Didier BOURIGAULT

Plus en détail

Devoir Maison. Michel Lévy. 20 avril 2009

Devoir Maison. Michel Lévy. 20 avril 2009 Devoir Maison Michel Lévy 20 avril 2009 1 Objectifs Le but de ce devoir, est essentiellement de vous faire connaître et de vous inciter à utiliser deux logiciels dont la base théorique est, très partiellement,

Plus en détail

Logique et bases de données

Logique et bases de données Logique et bases de données Plan Théorie du premier ordre Hypothèses CWA, unique name, domain closure BD comme interprétation BD comme théorie du 1er ordre BD déductives Signification des différentes formes

Plus en détail

Français - Grammaire

Français - Grammaire Français - Grammaire Leçon No 1 Les mots (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Physique) Page 1 Objectifs pédagogiquesp Distinguer mots variables et mots invariables Je vous écris une suite de mots (C)

Plus en détail

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL La méthode de correction expliquée ici s applique à la correction des erreurs de français signalées dans un texte. L étudiant, à travers la correction de son travail, doit être

Plus en détail

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :.

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :. DEVOIR A LA MAISON Séquence 3 Faire parler des personnages (12/10) NOM/PRENOM..... CLASSE : 4 e.. SOIN :.. / 0,5 NOTE :.. REMARQUES :.. I. Lecture et compréhension. Lis le texte ci-dessous et réponds aux

Plus en détail

Vidéo partie 1. Logique Vidéo partie 2. Raisonnements Exercices Logique, ensembles, raisonnements

Vidéo partie 1. Logique Vidéo partie 2. Raisonnements Exercices Logique, ensembles, raisonnements Exo7 Logique et raisonnements Vidéo partie 1. Logique Vidéo partie 2. Raisonnements Exercices Logique, ensembles, raisonnements Quelques motivations Il est important d avoir un langage rigoureux. La langue

Plus en détail

BASES DU RAISONNEMENT

BASES DU RAISONNEMENT BASES DU RAISONNEMENT P. Pansu 10 septembre 2006 Rappel du programme officiel Logique, différents types de raisonnement. Ensembles, éléments. Fonctions et applications. Produit, puissances. Union, intersection,

Plus en détail

Points fixes de fonctions à domaine fini

Points fixes de fonctions à domaine fini ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE CACHAN ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2013 FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE

Plus en détail

La grammaire comme fondement de la compréhension, MULLER Béatrice

La grammaire comme fondement de la compréhension, MULLER Béatrice La grammaire comme fondement de la compréhension, MULLER Béatrice Grammaire 08 La kinesthésie au service de l apprentissage de l orthographe expérimentation antérieure au GRF L accord de l adjectif qualificatif

Plus en détail

fiche D AUTOCORRECTION Frimousse, une petite chienne qu'on a adoptée le mois dernier, est intelligente et docile.

fiche D AUTOCORRECTION Frimousse, une petite chienne qu'on a adoptée le mois dernier, est intelligente et docile. fiche D AUTOCORRECTION 3.4 Les accords sont corrects dans chaque groupe du nom. On met souvent sur le dos de l inattention les erreurs d orthographe grammaticale. Bien accorder les mots exige de l observation

Plus en détail

Machines composées de (depuis 1940 env.) : http://cui.unige.ch/isi/cours/std/

Machines composées de (depuis 1940 env.) : http://cui.unige.ch/isi/cours/std/ données pr ogramme 11111101 11001101 01000101 b us disque ma gnétique processeur écran Structures de données et algorithmes Ordinateurs Gilles Falquet, printemps-été 2002 Machines composées de (depuis

Plus en détail

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Jacques Farré et Sylvain Schmitz

Analyse syntaxique et application aux langues naturelles. Jacques Farré et Sylvain Schmitz Université de Nice Sophia Antipolis Master 2 Recherche PLMT Analyse syntaxique et application aux langues naturelles Jacques Farré et Sylvain Schmitz Objectifs du cours Présenter les principaux formalismes

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

EVALUATION NIVEAU A1 ANGLAIS

EVALUATION NIVEAU A1 ANGLAIS EVALUATION NIVEAU A1 du cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. ANGLAIS Diocèse de NICE 2009 2010 INTRODUCTION Ces évaluations ont été conçues par le groupe des enseignants personnes ressources

Plus en détail

Master Fl&DL LMLGA118, Psycholinguistique

Master Fl&DL LMLGA118, Psycholinguistique Master Fl&DL LMLGA118, Psycholinguistique Caroline Bogliotti caroline.bogliotti@u-paris10.fr Maria Kihlstedt maria.kihlstedt@u-paris10.fr Anne Lacheret anne@lacheret.com ; www.lacheret.com Objectifs du

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices PREMIÈRE PÉRIODE Support : Conte La planète des Alphas Étude du code - a, o, i, u, y, é, e, f, - Combinatoire - m, s, r, l, j, ch, v - Écrire des syllabes. - Écrire des mots. - Écrire une phrase dictée.

Plus en détail

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»?

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»? Guide 3 en 1 en difficulté Cycle 2 Cycle 3 Mode d emploi Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «en difficulté»? L ouvrage Votre ouvrage est découpé en 6 parties séparées par un intercalaire. 1 partie

Plus en détail

Logique L2, phs / DS 2

Logique L2, phs / DS 2 Logique L2, phs / DS 2 Le 16 avril 2012 1. Pour chacun des énoncés suivants, donnez une analyse aussi complète que possible en termes de logique des prédicats ; c est-à-dire, spécifiez une clé de traduction

Plus en détail

Renforcer ses compétences. en Orthographe

Renforcer ses compétences. en Orthographe Renforcer ses compétences en Orthographe Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 11 Première Partie GÉNÉRALITÉS Chapitre I. à quoi sert l orthographe?... 17 i. à quoi servent les lettres?... 20 ii. écrire des

Plus en détail

Chapitre 6. Modélisation en P.L.I. 6.1 Lien entre PL et PLI. 6.1.1 Approximation de la PLI

Chapitre 6. Modélisation en P.L.I. 6.1 Lien entre PL et PLI. 6.1.1 Approximation de la PLI Chapitre 6 Modélisation en P.L.I. 6.1 Lien entre PL et PLI (P) problème de PL. On restreint les variables à être entières : on a un problème de PLI (ILP en anglais). On restreint certaines variables à

Plus en détail

Les albums échos. D après un travail de Philippe Boisseau, IEN

Les albums échos. D après un travail de Philippe Boisseau, IEN Les albums échos D après un travail de Philippe Boisseau, IEN Document élaboré par Françoise Pollard, CPC Bièvre-Valloire Animation du 19 janvier 2011 L album écho: syntaxe, lexique Objectifs: Améliorer

Plus en détail

Programmation Avancée - Prolog

Programmation Avancée - Prolog Programmation Avancée - Prolog N. Prcovic Programmation Avancée - Prolog p.1/26 Introduction La programmation logique est une forme particulière de programmation déclarative. La programmation déclarative

Plus en détail

PROJET CYBERPLUME. Dictée n 3. Fiche enseignant n 1

PROJET CYBERPLUME. Dictée n 3. Fiche enseignant n 1 PROJET CYBERPLUME Dictée n 3 Fiche enseignant n 1 Lieu : salle informatique ou dans la classe si l école est en possession d une classe numérique Le matériel nécessaire : Un ordinateur par élève - photocopies

Plus en détail

Cours du 6 mai 2011. Suite exercices structures de dépendance Les constructions verbales Segmentation syntaxique du français parlé

Cours du 6 mai 2011. Suite exercices structures de dépendance Les constructions verbales Segmentation syntaxique du français parlé Cours du 6 mai 2011 Bilan cours 29 avril Suite exercices structures de dépendance Les constructions verbales Segmentation syntaxique du français parlé Microsyntaxe vs macrosyntaxe Exercice Segmentation

Plus en détail

STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL

STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL Les stratégies d enseignement découlent d une conception de la langue et de son acquisition en milieu scolaire. Or, selon notre conception, comme la langue est d abord

Plus en détail

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010 L Y C E E Rue du général Decaen 95120 ERMONT Téléphone : 0130727422 Télécopie : 0130725348 Année 2009-2010 SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE PILIER 1 : MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE PILIER 2 : PRATIQUE

Plus en détail

Thèmes et situations : Voyages et déplacements. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Voyages et déplacements. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Voyages et déplacements Fiche pédagogique

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2 Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101 Danny Dubé Hiver 2014 Version : 11 avril Questions Travail pratique #2 Traduction orientée-syntaxe

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

Mon code d autocorrection 1 er cycle. Est-ce que ma phrase débute par une MAJUSCULE et se termine par un point? J encercle la majuscule et le point.

Mon code d autocorrection 1 er cycle. Est-ce que ma phrase débute par une MAJUSCULE et se termine par un point? J encercle la majuscule et le point. Mon code d autocorrection 1 er cycle Structure de la phrase Est-ce que ma phrase se dit bien en français écrit? Je relis ma phrase. Je fais lire ma phrase par quelqu un. Ponctuation Est-ce que ma phrase

Plus en détail

Logique et bases de données

Logique et bases de données Logique et bases de données Vision logique d une BD relationnelle Signification des règles logiques Le modèle DATALOG Evaluation des règles non récursives Signification et évaluation des règles récursives

Plus en détail

Mathématiques et Philosophie en classe de seconde

Mathématiques et Philosophie en classe de seconde Mathématiques et Philosophie en classe de seconde Intervention du Professeur de mathématiques. Effectif de la classe : 34 élèves. Intervention : quinze heures en alternance avec le cours de Philosophie.

Plus en détail

Examen d admission en cours de scolarité. dans l école publique 2013-2014. Nom : Prénom : Admission en 10 e VP FRANÇAIS

Examen d admission en cours de scolarité. dans l école publique 2013-2014. Nom : Prénom : Admission en 10 e VP FRANÇAIS Examen d admission en cours de scolarité dans l école publique 2013-2014 Nom : Prénom : Admission en 10 e VP FRANÇAIS Durée Matériel à disposition 120 minutes Le Robert junior Axes Thématiques Compréhension

Plus en détail

Traduction automatique

Traduction automatique Traduction automatique M. Constant Université Paris-Est Marne-la-Vallée 5 octobre 2009 Outline Introduction Problèmes Différentes approches Traduction automatique statistique Modélisation Exemple de modèle

Plus en détail

Réussir ²son ²entrée ²en ²grammaire CE1. La ²phrase

Réussir ²son ²entrée ²en ²grammaire CE1. La ²phrase Grammaire Réussir ²son ²entrée ²en ²grammaire CE1 La ²phrase G1 Une phrase commence par une majuscule et finit par un point. C est une suite de mots qui a du sens : l ordre des mots est important. Le ²rat

Plus en détail

Marie-Claude L Homme Université de Montréal

Marie-Claude L Homme Université de Montréal Évaluation de logiciels d extraction de terminologie : examen de quelques critères Plan Marie-Claude L Homme Université de Montréal Unités recherchées et problèmes de base Catégories de critères Critères

Plus en détail

Les jeudis à 16h dans l amphi du LaBRI. Séance 0 = réunion / discussion

Les jeudis à 16h dans l amphi du LaBRI. Séance 0 = réunion / discussion Les jeudis à 16h dans l amphi du LaBRI Séminaire de l équipe SIGNES Signes linguistiques, grammaire et sens : algorithmique logique de la langue Roberto Bonato, Joan Busquets, Pierre Castéran, Gérard Huet,

Plus en détail

L2: cours I4c Langages et automates

L2: cours I4c Langages et automates L2: cours I4c Langages et automates Olivier Togni, LE2I (038039)3887 olivier.togni@u-bourgogne.fr Modifié le 31 mai 2007 Sommaire Utiles pour compilation, interprétation,... 1. Langages rationnels 2. Langages

Plus en détail

Les techniques théâtrales au service de l enseignement de l oral -Sragdhra Sharma (Sous la direction de Mme Céline Malorey)

Les techniques théâtrales au service de l enseignement de l oral -Sragdhra Sharma (Sous la direction de Mme Céline Malorey) Les techniques théâtrales au service de l enseignement de l oral -Sragdhra Sharma (Sous la direction de Mme Céline Malorey) Les pédagogues continuent de faire de plus en plus de recherches dans le domaine

Plus en détail

COURS 5 Sémantique compositionnelle TYPOLOGIE ET REPRESENTATION DES EXPRESSIONS NOMINALES

COURS 5 Sémantique compositionnelle TYPOLOGIE ET REPRESENTATION DES EXPRESSIONS NOMINALES C. Beyssade COURS 5 Sémantique compositionnelle TYPOLOGIE ET REPRESENTATION DES EXPRESSIONS NOMINALES 1) INDEFINIS OU QUANTIFICATEURS? 1.1 LES PROPRIETES CARACTERISTIQUES DES INDEFINIS a) L ambiguïté entre

Plus en détail

6 ème A.E.P Palier 3 Situation2

6 ème A.E.P Palier 3 Situation2 6 ème A.E.P Palier 3 Situation2 Compétence2 : Palier 3 Au terme du troisième palier de la 6 e année, face à une situation de communication et à partir d'images, de textes et/ou de documents, l'élève produit,

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

Exercices dirigés séance n 1- corrigé

Exercices dirigés séance n 1- corrigé Exercices dirigés séance n 1- corrigé Exercice 1 : compilation, analyse d un programme On définit le langage simplifié suivant au moyen de règles BNF : ::=

Plus en détail

Initiation à la Programmation en Logique avec SISCtus Prolog

Initiation à la Programmation en Logique avec SISCtus Prolog Initiation à la Programmation en Logique avec SISCtus Prolog Identificateurs Ils sont représentés par une suite de caractères alphanumériques commençant par une lettre minuscule (les lettres accentuées

Plus en détail

ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle

ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle Document d information - Juin 2015 - Août 2015 - Janvier 2016 Français, langue d enseignement 5 e année du secondaire Écriture 132-520 Gouvernement du

Plus en détail

Les automates. Fabrice EUDES, Pascal EVRARD, Philippe MARQUET, François RECHER & Yann SECQ

Les automates. Fabrice EUDES, Pascal EVRARD, Philippe MARQUET, François RECHER & Yann SECQ Les automates Fabrice EUDES, Pascal EVRARD, Philippe MARQUET, François RECHER & Yann SECQ Avril 2015 Retour sur l île et le barman Deux problèmes similaires: Des îles, des bateaux et un trésor à trouver

Plus en détail

J annonce! Oyez! Oyez! J écris une petite annonce.

J annonce! Oyez! Oyez! J écris une petite annonce. J annonce! Oyez! Oyez! J écris une petite annonce. Faire ou revoir les exercices des numéros 1, 4, 6 et 8 dans Mon coffre à outils avant de commencer ce projet. FRANÇAIS 20-4 Écriture Nom : Thématique

Plus en détail

Théorie des Langages

Théorie des Langages Théorie des Langages AntLR - Générateur d analyseurs Claude Moulin Université de Technologie de Compiègne Printemps 2015 Sommaire 1 Introduction 2 AntLR ANTLR : ANother Tool for Language Recognition URL

Plus en détail

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence Université Paris Diderot Master 1 II Théorie et pratique de la concurrence Partiel du 30 avril 2009 Durée : 1h30. Tous les documents sont autorisés. Le barème est indicatif. Question 1 : Soit le programme

Plus en détail

Sémantique des Langages de Programmation

Sémantique des Langages de Programmation Sémantique des Langages de Programmation Introduction Stefano Guerrini stefano.guerrini@univ-paris13.fr LIPN - Institut Galilée, Université Paris Nord 13 Sup Galillée Informatique, 1ère année 2009 2010

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE

CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE Introduction Le concept de condition nécessaire est largement utilisé en philosophie, quelquefois explicitement pour définir d autres concepts importants.

Plus en détail

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme?

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Je m appelle Julie Remfort et je travaille au Ministère des Finances à Paris. Quel métier faites-vous

Plus en détail

Étude et modélisation de la syntaxe des langues à l'aide de l'ordinateur Analyse syntaxique automatique non combinatoire

Étude et modélisation de la syntaxe des langues à l'aide de l'ordinateur Analyse syntaxique automatique non combinatoire Habilitation à Diriger des Recherches Étude et modélisation de la syntaxe des langues à l'aide de l'ordinateur Analyse syntaxique automatique non combinatoire Jacques Vergne GREYC - UPRESA 6072 - Université

Plus en détail

1. Méthode donneur / receveur )

1. Méthode donneur / receveur ) 1. Méthode donneur / receveur ) Les classes de mots variables invariables donneurs receveurs adverbes conjonctions préposition noms pronoms déterminants verbes adjectifs 2. L accord des verbes avec le

Plus en détail

Programme de la licence informatique, université de Caen http://www.info.unicaen.fr

Programme de la licence informatique, université de Caen http://www.info.unicaen.fr Programme de la licence informatique, université de Caen http://www.info.unicaen.fr Unité Systèmes d'information CM : 45h - TD : 60h - TP : 12h - Coeff 2 Systèmes de Gestion de Bases de Données Modéliser

Plus en détail

Aujourd hui, j ai parlé en français: Maquette générale

Aujourd hui, j ai parlé en français: Maquette générale 1 Aujourd hui, j ai parlé en français: Maquette générale Niveaux du CECR : A1 Public : Adolescents à la découverte du français Contexte d enseignement-apprentissage : Cours de FLE Supports technologiques

Plus en détail

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Maternelle Par le récit d événements du passé, par l observation du patrimoine familier (objets conservés dans la famille...), ils apprennent à distinguer

Plus en détail

John Chatterton détective

John Chatterton détective John Chatterton détective (Exploitation possible) POMMAUX, Ivan. John Chatterton détective. Paris : L École des loisirs, 1998. 1 vol. (Non paginé [36] p.) : ill. en coul. COMPETENCES DE COMMUNICATION Production

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

Utilisation des tableaux sémantiques dans les logiques de description

Utilisation des tableaux sémantiques dans les logiques de description Utilisation des tableaux sémantiques dans les logiques de description IFT6281 Web Sémantique Jacques Bergeron Département d informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal bergerja@iro.umontreal.ca

Plus en détail

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés L élève le fait lui-même à la fin de la deuxième année. En orthographe: Connaitre l orthographe d environ 500 mots Identifier les différents signes: accents: aigu, grave, circonflexe, tréma, cédille, trait

Plus en détail

mes m est mets/met mais mets

mes m est mets/met mais mets GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES MES HOMOPHONES M EST METS/MET MAIS METS 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes mes m est mets/met mais mets mes : déterminant possessif pluriel, féminin

Plus en détail

LIN3710 Devoir 2 La structure argumentale

LIN3710 Devoir 2 La structure argumentale LIN3710 Devoir 2 La structure argumentale Dû le 8 février 2012 Ce devoir a l air long, mais vos réponses ne devraient pas l être. Prenez du temps pour bien penser sur ces questions, et répondez-y de la

Plus en détail