Le modèle standard, SPE (1/8)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le modèle standard, SPE (1/8)"

Transcription

1 Le modèle standard, SPE (1/8) Rappel : notion de grammaire mentale modulaire Les composants de la grammaire : module phonologique, sémantique syntaxique Syntaxe première : elle orchestre la relation mentale entre sens et phonologie engendrer les représentations phonétiques à partir des représentations syntaxiques de surface (voir connaissances stockées dans la grammaire mentale : formes profondes, i.e. sous-jacentes, forme de base) /#mov z#/ [mov travaj] [mov ztruvaj] Note morphophonologie lexicale ne sera pas abordée dans ce cours boucher-bouchère [e, ] insérer insertion [e, ] nous célébrons il célèbre [e, ]

2 Le modèle standard, SPE (2/8) La composante phonologique est un composant relationnel spécifiant la relation entre des formes sous-jacentes et des formes de surface (pour illustration, voir règle troncation en supra). Les règles phonologiques sont au cœur de la composante.

3 Le modèle standard, SPE (3/8) Exercice 5 En prenant appui sur l exemple de la règle de troncation, essayez d inventer des règles qui permettent de dériver les différentes formes de surface possibles du e caduc final dans les séquences suivantes la petite la grande fille La grande enfant Un texte basic Attention : Principe d économie, généralisation le moins de règles possibles

4 Le modèle standard, SPE (4/8) L'objectif principal de SPE déterminer quels sont les universaux substantiels et formels dont est constituée la composante phonologique Déf : universaux «absolus» = ensemble des éléments phonétiques et phonologiques que l on suppose communs à toutes les langues naturelles (ex toutes les langues distinguent consonnes et voyelles). Dans le détail : systèmes très variables : si peu voyelles beaucoup de consonnes et inversement Variation n intéresse pas SPE Universaux substantiels fournis par les traits distinctifs et les frontières # (mot, morphème) qui sont aussi des traits (non phonétiques)

5 Le modèle standard, SPE (5/8) Principe d économie + généralisation Objectif crucial = définir la nature formelle des règles les relations entre règles (règles ordonnées) Rôle primordial de la notation: elle doit formaliser les régularités récurrentes dans les langues du monde de manière plus simple que les processus accidentels.

6 Le modèle standard, SPE (6/8) Rôle primordial des conventions: les conventions d'abréviation (divers types de parenthèses) ne sont pas présentées comme un simple moyen de compactage mais comme définissant la nature formelle du langage. la formalisation des règles doit être d autant plus simple que les processus sont généraux et naturels Un vocabulaire de notation stable, compact et explicite, des règles ordonnées

7 Données définitoires Règles de réécriture, Exercice 6 (7/8) Traitement de l assimilation consonantique et du e caduc Définition assimilation consonantique Voisement Dévoisement E caduc = e élidé ou prononcé en surface correspondrait à un e dans la représentation sousjacente

8 Règles de réécriture, Exercice 6, suite (8/8) Le corpus d observation nr [b ]tr r npla[t ]ba d nœre[d ]mi il ta[b]sa de [ v]brœ œ nur[s]brœ m mar b Une robe très chère Une plate-bande Une heure et demi Il est absent Des cheveux bruns Un ours brun Je mets ma robe Les consignes En vous situant dans le contexte du français de référence, repérer les phénomènes qui vont se produire en surface et décrivez les (assimilation de segment, élision, insertion) Ecrire les règles de dérivation ordonnées (de la plus spécifique à la plus générale) correspondant aux phénomènes décrits en explicitant le vocabulaire et la syntaxe choisie ; ex un marqueur représentant un contexte et un autre sera différent d un marqueur représentant un contexte ou un autre ; illustration : TRONC: C Ø / ---- #{C,#} une page/une page noire TRONC: C Ø / ---- #+V une page arrachée Donner un nom explicite à vos règles Vos classes contextuelles (en précisant les phonèmes et ou traits qu elles contiennent au début des règles ; ex <cons>

9 La période post SPE Le principe de naturalité (1/3) De nombreuses oppositions au modèle dans le cadre d une phonologie concrète 1. Phonologie naturelle 2. Phonologie générative

10 La période post SPE Le principe de naturalité (2/3) 1. Phonologie naturelle Il existe un ensemble de processus naturels innés tous actifs chez le nouveau né. Seuls sont maintenus les processus pour lesquels l enfant aura une évidence externe. ex.: le dévoisement final; perdu chez un français, gardé systématiquement chez un allemand (l enfant = das Kind [kint] vs les enfants der kinder [d], cf. aussi français parlé en Alsace)

11 La période post SPE Le principe de naturalité (3/3) L existence ou non d un processus naturel dans une langue est directement liée au résultat d un combat entre deux forces qui s opposent : la simplicité articulatoire Les processus naturels are mental substitutions...which respond to physical phonetic difficulties. la nécessité de maintenir des contrastes.

12 La période post SPE Le principe de multilinéarité (1/3) Rappel : Primitives de SPE: les traits binaires les positions segmentales les frontières les règles phonologiques

13 La période post SPE Le principe de multilinéarité (2/3) Le problème des traits binaires universels Exemple de classification Notion de trait binaire : au nouveau phonétique, les traits peuvent fonctionner de manière non binaire mais scalaire ou continu (cf. exercice assimilation en supra : [± sonore] Universalité des traits?

14 Objectif SPE La période post SPE Le principe de multilinéarité (3/3) Une représentation phonologique est une suite de segments et rien de plus Décrire l ordre de succession des segments sur l axe du temps Par le jeu des frontières, les segments sont regroupés en unités plus larges (morphèmes, mots, etc.) Postulat de la phonologie multilinéaire : la matière phonique qui se déroule dans le temps a une organisation propre où entrent non seulement les segments mais également des unités d empan plus large: les syllabes. Importance de la dimension suprasegmentale phonologie autosegmentale : autosegments et mélodie tonale phonologie métrique : accent

15 La syllabe (1/4) Unité intuitive (différent du phonème) Variation des structures syllabiques d une langue à une autre et dans une même langue (cf strict vs à : une seule syllabe mais des structures bien différentes) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

16 La syllabe (2/4) Critères définitoires Phonologique : syllabe = unité accentuable Physiologique : activité musculaire : tension des muscles de l appareil phonatoire associée à un relâchement ; débit d air, ouverture puis fermeture de l appareil vocal Acoustique : syllabe formée autour d une voyelle autour de laquelle peuvent se grouper des consonnes il ya dans une séquence, autant de syllabes qu il ya de pics de sonorité Echelle de sonorité: sonorité augmente au fur et à mesure que l on progresse vers le noyau de la syllabe et décroît à partir de ce même noyau Mais langues qui font exception à cette règle générale pour lesquelles une consonne peut constituer le centre d une syllabe (tchèque /skrz/ = à travers) consonnes assez peu consonantiques (ici r ), ce sont des sonantes, présentant une structure acoustique assez proche d une voyelle Cas beaucoup plus inattendus, ex berbère : n importe quel type de segment même une occlusive sourde peut constituer un noyau syllabique tftkt/ Définition universelle de la syllabe?

17 La syllabe (3/4)

18 Le syllabe (4/4) Exercice 7 Parmi les monosyllabes suivants, quels sont ceux qui suivent le principe de sonorité, quelles sont les exceptions à ce principe, pourquoi? Ta, star, prisme, parle

19 La syllabe en phonologie multilinéaire (1/4) Unité organisatrice abstraite de segments Structure syllabique de base : binaire branchante

20 La syllabe en phonologie multilinéaire (2/4) Modèle de Kay et Lowenstamm 1984 pour le français «Les éléments nuls ne peuvent apparaître dans des constituants syllabiques branchants»

21 La syllabe en phonologie multilinéaire (3/4) Exercice 8 Donner les représentations syllabiques de «maison» et de «menteur»

22 La syllabe en phonologie multilinéaire (4/4) Exercice 9 Donner les représentations syllabiques des mots suivants selon le modèle de Kaye et Lowenstamm (1984) Ecole Division Compromettre En entourant les syllabes branchantes quand elles existent

La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Variation des structures syllabiques d une langue à une autre et dans une même langue (cf strict vs à : une seule syllabe mais des structures bien

Plus en détail

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie TD Acquisition du langage 1. Bruner 2. Prosodie J. Bruner (1/5) Le langage s apprend en grande partie dans l interaction sociale Pb essentiel à résoudre pour l enfant = apprendre à produire un énoncé adapté

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot JOURNEES IPFC Paris, 5 et 6 décembre 2011 Pour travailler sur l acquisition de la dimension orale

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

Que signifie la phrase suivante?

Que signifie la phrase suivante? SPE TS AE 1 : Reconnaissance vocale son et musique Emetteurs et récepteurs sonores La reconnaissance vocale est une technique permettant d'analyser une parole et de la retranscrire sous une forme exploitable

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

TD3 : Développement normal du langage

TD3 : Développement normal du langage E45SLL1 : Préparation aux études d orthophonie TD3 : Développement normal du langage 1) Répondez de façon courte aux questions suivantes : a) Est-ce que les bébés réagissent aux bruits dès la naissance?

Plus en détail

REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE

REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE Trois types de critères sont à prendre en compte : 1) Critères relatifs à la nature des unités linguistiques : Taille des unités : mot, syllabe,

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

Cours de Phonétique. Citation. Branches de la phonétique. Phonétique / phonologie. Cours 1 (19 sept. 2006)

Cours de Phonétique. Citation. Branches de la phonétique. Phonétique / phonologie. Cours 1 (19 sept. 2006) Citation Cours de Phonétique Cours 1 (19 sept. 2006) J ai exprimé ailleurs à plusieurs reprises mon attitude vis-à-vis de la doctrine de Troubetzkoy et des phonologues. [ ] L essence de ma critique consiste

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Machine de Turing. Informatique II Algorithmique 1

Machine de Turing. Informatique II Algorithmique 1 Machine de Turing Nous avons vu qu un programme peut être considéré comme la décomposition de la tâche à réaliser en une séquence d instructions élémentaires (manipulant des données élémentaires) compréhensibles

Plus en détail

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi?

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Les métiers du FLE Accueil et scolarisation des primo-arrivants. Université de Mons, 12 décembre 2013 Marina Gioiella marina.gioiella@umons.ac.be

Plus en détail

Enveloppes convexes dans le plan

Enveloppes convexes dans le plan ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE B (XECLR)

Plus en détail

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication ORA 1531 Phonétique clinique Phonétique et troubles de la communication Plan du cours Représentation des troubles Transcription phonétique Analyses acoustiques Méthodes d intervention basées sur la phonétique

Plus en détail

... Au service de l instruction publique... ... Avec une approche nouvelle.

... Au service de l instruction publique... ... Avec une approche nouvelle. Le GRIP... Le Groupe de Réflexion Interdisciplinaire sur les Programmes est une association loi 1901 subventionnée par le Ministère de l Éducation. www.instruire.fr... Au service de l instruction publique...

Plus en détail

LE SYSTEME PHONOLOGIQUE DU FRANÇAIS

LE SYSTEME PHONOLOGIQUE DU FRANÇAIS LE SYSTEME PHONOLOGIQUE DU FRANÇAIS Références bibliographiques : - Comment les enfants apprennent l orthographe? Béatrice Pothier Retz - Didactiques de l orthographe Jean Pierre Jaffré Hachette - Savoir

Plus en détail

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE - Quelle est la place de la maternelle dans l apprentissage du code? Autrement dit : - En fonction de leur âge,

Plus en détail

Développement du langage

Développement du langage Développement du langage Quelques repères chronologiques Des deux aspects du langage oral : réception/compréhension et production, c'est ce dernier versant qui est décrit succinctement ici. 1 Plan : Stade

Plus en détail

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Cours d introduction à l informatique Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Qu est-ce qu un Une recette de cuisine algorithme? Protocole expérimental

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1 L APPROCHE PROCESSUS Réunion du 00/00/2011 1 MISSION QUALITE ET METHODE L APPROCHE PROCESSUS Xavier Darrieutort-Approche_PS-Janv_2012 L APPROCHE PROCESSUS 1. SOMMAIRE Définition d un PROCESSUS Caractérisation

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE RÉALITÉS SONORES DE LA LANGUE, SEGMENTATION DE L ÉCRIT ET DE L ORAL Comparer la longueur de plusieurs

Plus en détail

Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT

Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT Semaine 2. Nous allons revenir cette semaine au concept de phonème, mais en illustrant de façon plus précise en quoi il consiste. 1. Rappel des facteurs

Plus en détail

Léa et les animaux des pays froids

Léa et les animaux des pays froids Léa et les animaux des pays froids Exploitation d image... p. 2 Léa et les animaux des pays froids Exploitation d un poème... p. 4 Renard et ours blanc Conscience syllabique... p. 6 Codage des mots Codage

Plus en détail

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages Le langage au cœur des apprentissages ( voir IO 2002) 1. Compétences de communication - répondre aux sollicitations

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Analyse abstraite de missions sous PILOT

Analyse abstraite de missions sous PILOT Analyse abstraite de missions sous PILOT Damien Massé EA 3883, Université de Bretagne Occidentale, Brest damien.masse@univ-brest.fr Résumé Nous étudions la possibilité de réaliser un analyseur par interprétation

Plus en détail

L INSCRIPTION DES BIAIS SOCIO-COGNITIFS DANS LA LANGUE

L INSCRIPTION DES BIAIS SOCIO-COGNITIFS DANS LA LANGUE L INSCRIPTION DES BIAIS SOCIO-COGNITIFS DANS LA LANGUE Ouvrage rédigé sous la direction de Pierre-Yves Raccah, CNRS L Harmattan, collection Sémantique Les recherches sur lesquelles les textes présentés

Plus en détail

Programmation, partiel: sémantique d un tableur

Programmation, partiel: sémantique d un tableur Programmation, partiel: sémantique d un tableur Recommandations. Votre copie (papier ou électronique) devra être lisible et bien structurée. La note tiendra compte autant du fond que de la présentation.

Plus en détail

Organiser des séances de jeux en mathématiques

Organiser des séances de jeux en mathématiques Organiser des séances de jeux en mathématiques Jouer, est-ce bien sérieux? De nombreux travaux ont montré le rôle du jeu dans le développement de l enfant. L objet de ce travail n est pas de traiter du

Plus en détail

Master IAD Module PS. IV. Reconnaissance de la parole. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. IV. Reconnaissance de la parole. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS IV. Reconnaissance de la parole Gaël RICHARD Février 2008 1 Contenu Introduction aux technologies vocales Production et Perception de la parole Modélisation articulatoire Synthèse

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles NB : Pour chaque niveau, les connaissances et compétences acquises dans la classe antérieure sont à consolider.

Plus en détail

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents.

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents. Les alphas S1 A la bibliothèque S2 A la bibliothèque (2) TAOKI ET COMPAGNIE Période 1 Compétences visées Exercices Manipulation du code Grammaire Expression orale Expression écrite - S appuyer sur les

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 1. Consignes relatives au bon déroulement de votre stage en entreprise : Vous devez adhérer au fonctionnement de l'entreprise

Plus en détail

La maîtrise du code par le biais d un répertoire Petite section, moyenne section et grande section

La maîtrise du code par le biais d un répertoire Petite section, moyenne section et grande section Animation pédagogique 2007 2008 Circonscription d Avion La maîtrise du code par le biais d un répertoire Petite section, moyenne section et grande section Jean-Yves Bourdrez Georges Gavory David Dhersin

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Outils et Recherches pour les Corpus d'acquisition du Langage, 18-19 nov 2010 Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Naomi Yamaguchi Laboratoire de Phonétique et Phonologie & Structures

Plus en détail

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL Fiche pratique «Adaptation de tests» C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL 1. 2. et 8. FLUENCES PHONETIQUES ET SEMANTIQUES, ANTONYMES Objectifs Evaluer le stock phonologique de

Plus en détail

MÉMOIRE DU MASTER 1 FLE MASTER MENTION SCIENCES DU LANGAGE SPÉCIALITÉ FLE 1ER ANNÉE

MÉMOIRE DU MASTER 1 FLE MASTER MENTION SCIENCES DU LANGAGE SPÉCIALITÉ FLE 1ER ANNÉE MÉMOIRE DU MASTER 1 FLE MASTER MENTION SCIENCES DU LANGAGE SPÉCIALITÉ FLE 1ER ANNÉE «DIAGNOSTIQUE ET CORRECTION DES ERREURS DE PRONONCIATION EN FLE DES APPRENANTS HISPANOPHONES» JORGE MAURICIO MOLINA MEJÍA

Plus en détail

Partie I : Automates et langages

Partie I : Automates et langages 2 Les calculatrices sont interdites. N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui peut

Plus en détail

Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane

Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane Plan du cours Des références Des définitions Des informations générales sur l éveil à la conscience phonologique Des activités pour les différents

Plus en détail

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Plan Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ - Conception classique - Conception actuelle II Troubles acquis de la communication A.

Plus en détail

Traitement de la Parole

Traitement de la Parole Traitement de la Parole Cours 2: Signal de parole Production Perception Analyse 19/03/2007 Plan 1. Processus de production et de perception de la parole chez les humains 2. Production de la parole Définition

Plus en détail

1. Qu est-ce que la conscience phonologique?

1. Qu est-ce que la conscience phonologique? 1. Qu est-ce que la conscience phonologique? Définition La conscience phonologique est définie comme la connaissance consciente et explicite que les mots du langage sont formés d unités plus petites, à

Plus en détail

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Après de longues négociations avec les syndicats de salariés, les classifications professionnelles ont été révisées afin

Plus en détail

Moyens d intervention en fonction des objectifs

Moyens d intervention en fonction des objectifs Commission Scolaire des Samares DVE Plan d intervention Moyens d intervention en fonction des objectifs DOMAINE LANGAGIER L élève améliorera ses habiletés en conscience phonologique. L'élève développera

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS (1/1) LA REPRESENTATION de l INFORMATION

GÉNÉRALITÉS (1/1) LA REPRESENTATION de l INFORMATION GÉNÉRALITÉS (1/1) La couche Présentation : est concernée par LA REPRESENTATION de l INFORMATION = = > Objectif : fournir un service assurant une représentation commune de l information échangée entre systèmes

Plus en détail

Correspondance scolaire : un projet de la classe.

Correspondance scolaire : un projet de la classe. Correspondance scolaire : un projet de la classe. Enjeux : Gérer collectivement un projet de classe sur l année. pourquoi apprendre à lire et à écrire, le sens du lire / écrire : projet concret, réelle

Plus en détail

TD 2 - Modèles de calcul

TD 2 - Modèles de calcul TD 2 - Modèles de calcul Remarques préliminaires Si ou désigne une relation binaire (de dérivation/transition suivant le contexte), on notera ou sa clôture transitive, comprendre la relation obenue en

Plus en détail

LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus. Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1

LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus. Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1 LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1 Rappel objectifs cours La numérisation des données langagières écrites et sonores a profondément

Plus en détail

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Technologie et biologie (TB) Discipline : Informatique Première et seconde années Programme d informatique

Plus en détail

Dr. Elissa Pustka/Juri Chervinski (Munich) Journées IPFC 2011, Paris. présentation de l'enquête munichoise

Dr. Elissa Pustka/Juri Chervinski (Munich) Journées IPFC 2011, Paris. présentation de l'enquête munichoise Dr. Elissa Pustka/Juri Chervinski (Munich) Journées IPFC 2011, Paris présentation de l'enquête munichoise Pré-enquête : utilisation du texte PFC en cours de phonétique depuis 2003 (300 étudiants ) Enquêteurs

Plus en détail

Algorithmes de tri. 1 Introduction

Algorithmes de tri. 1 Introduction Algorithmes de tri L objectif de ce document est de présenter plusieurs algorithmes classiques de tri. On commence par présenter chaque méthode de manière intuitive, puis on détaille un exemple d exécution

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

Chapitre IV Bases et dimension d un espace vectoriel

Chapitre IV Bases et dimension d un espace vectoriel Chapitre IV Bases et dimension d un espace vectoriel Objectif : Nous allons voir comment fabriquer des systèmes de coordonnées pour les vecteurs d un espace vectoriel général. Dans ce chapitre désigne

Plus en détail

Géovisualisation des espace-temps quotidiens Propositions d outils d aide à la réflexion Olivier Klein

Géovisualisation des espace-temps quotidiens Propositions d outils d aide à la réflexion Olivier Klein Géovisualisation des espace-temps quotidiens Propositions d outils d aide à la réflexion Olivier Klein Chargé de Recherche CEPS/INSTEAD Pôle Géographie et Développement Esch-Belval, Luxembourg 2 Préambule

Plus en détail

À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA

À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA Automne 2013 À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA Par Giselle Boisvert, conseillère pédagogique, Commission scolaire de Montréal Les données de la troisième

Plus en détail

Sophie Pasqualetti Professeur des écoles Ecole maternelle Romain Rolland, Alès

Sophie Pasqualetti Professeur des écoles Ecole maternelle Romain Rolland, Alès ACTIVITÉS PHONOLOGIQUES AU CYCLE 2 Lire et imprimer les analyses Sophie Pasqualetti Professeur des écoles Ecole maternelle Romain Rolland, Alès L évaluation diagnostique en grande section 1 39 Lors des

Plus en détail

Aborder le principe alphabétique

Aborder le principe alphabétique Test 2 Français Aborder le principe alphabétique Programmes de l école primaire Socle commun Domaines Compétences évaluées Compétence attendue à la fin du CE1 Découvrir l écrit Se préparer à apprendre

Plus en détail

Points fixes de fonctions à domaine fini

Points fixes de fonctions à domaine fini ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE CACHAN ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2013 FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE

Plus en détail

Numération Les nombres inférieurs à 59

Numération Les nombres inférieurs à 59 Numération Les nombres inférieurs à 59 Programmes de 2008 Connaître (savoir écrire et nommer) les nombres entiers naturels inférieurs à 1 000. Repérer et placer ces nombres sur une droite graduée, les

Plus en détail

Projet autour du conte de randonnée La grenouille à grande bouche De Elodie Nouhen et Francine Vidal Collection Didier Jeunesse

Projet autour du conte de randonnée La grenouille à grande bouche De Elodie Nouhen et Francine Vidal Collection Didier Jeunesse Projet autour du conte de randonnée La grenouille à grande bouche De Elodie Nouhen et Francine Vidal Collection Didier Jeunesse Ø Langage oral : Ø S exprimer à l oral de manière compréhensible en prononçant

Plus en détail

Programme de l école maternelle

Programme de l école maternelle Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Attendus par domaine et sous-domaine d apprentissage DSDEN 91- Mission Ecole maternelle- Page 1

Plus en détail

Ce que Kali fait déjà en français et en anglais contemporains et ce qu il doit apprendre en français classique

Ce que Kali fait déjà en français et en anglais contemporains et ce qu il doit apprendre en français classique Ce que Kali fait déjà en français et en anglais contemporains et ce qu il doit apprendre en français classique Michel MOREL Laboratoire CRISCO, Université de Caen La synthèse vocale Kali texte règles dictionnaires

Plus en détail

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5 ACTIVITÉS PHONOLOGIQUES AU CYCLE 2 Progressions de la moyenne section au CP CYCLE 1 Moyenne section Identifier une syllabe dans un mot. Localiser une syllabe dans un mot bisyllabique. Transformer les mots

Plus en détail

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point Renforcer l enseignement de l

Plus en détail

Master PE-2011. CM-phonologie Partie 2 & 3

Master PE-2011. CM-phonologie Partie 2 & 3 Master PE-2011 CM-phonologie Partie 2 & 3 Partie 2 Code oral / code écrit /dãlakur/ Danlacour Dent la cour Dan la cour etc Code oral, code écrit système phonographique complexe (1/5) Deux codes non isomorphes

Plus en détail

LOGICIEL LIBRE EN LECTURE. Syllaphon au cycle 2

LOGICIEL LIBRE EN LECTURE. Syllaphon au cycle 2 Syllaphon LOGICIEL LIBRE EN LECTURE Syllaphon au cycle 2 A partir de syllabes ou de mots inventés, ce logiciel propose des activités permettant de développer les capacités suivantes. Ecrire en respectant

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide Ce document vous présente de façon succincte les éléments à connaître pour votre formation en langue avec digital publishing. Vous y trouverez une présentation du cours en ligne

Plus en détail

Analyse des Médias. - Guide -

Analyse des Médias. - Guide - 1 Analyse des Médias - Guide - Analyse comparative de la couverture d un événement dans la presse internationale : La guerre (imminente) en Iraq (mars 2003) Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication

Plus en détail

Plan d Evaluation (phase 1) Version 1.1

Plan d Evaluation (phase 1) Version 1.1 Evaluation des Systèmes de Transcription enrichie d Emissions Radiophoniques (ESTER) Plan d Evaluation (phase 1) Version 1.1 Dernière mise à jour le 21 novembre 2003. 1 Préambule Ce document décrit le

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE

DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE Compétence de fin de maternelle : le temps Utiliser des repères dans la journée, la semaine, le mois, l année Situer des événements les uns par rapport aux autres Comprendre

Plus en détail

Analyse du paysage. Université de Liège - LEMA

Analyse du paysage. Université de Liège - LEMA Analyse du paysage 1. Etat du paysage 2. Analyse du noyau urbain : croissance 3. Analyse du noyau urbain : trames, morphologie, voiries 4. Typologie de l habitat Université de Liège - LEMA Typologie de

Plus en détail

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : L ADN, molécule support de l information génétique classe : 2 nde durée : 60 minutes Capacités Connaissances

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

UPMC Master informatique 2 STL NI503 Conception de langages Notes I

UPMC Master informatique 2 STL NI503 Conception de langages Notes I UPMC Master informatique 2 STL NI503 Conception de langages Notes I 2012 1 Évaluer Un langage Le langage Logo est composé commandes permettant de diriger le déplacement d un point sur un plan cartésien

Plus en détail

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels.

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels. Licence de Sciences et Technologies EM21 - Analyse Fiche de cours 1 - Nombres réels. On connaît les ensembles suivants, tous munis d une addition, d une multiplication, et d une relation d ordre compatibles

Plus en détail

Introduction à la phonétique. 7

Introduction à la phonétique. 7 Introduction à la phonétique. 7 LLSDL206 PLPSDL09 Caroline BOGLIOTTI caroline.bogliotti@u-paris10.fr https://sdlparisouest.wikispaces.com/phonétique La prosodie de la voix parlée «!On peut définir simplement

Plus en détail

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Les apprentissages sont centrés sur la maîtrise de la langue (oral + écrit). - Ils impliquent

Plus en détail

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012 Dictée à l adulte Animation du 19 décembre 2012 Déroulement de l animation Recueil des représentations sur la dictée à l adulte Les Instructions officielles Constat Définition et objectifs Modalités, déclencheurs

Plus en détail

activités PHONOLOGIE GS

activités PHONOLOGIE GS activités PHONOLOGIE GS Certaines activités sont abordables dès la Moyenne Section. Au préalable, les enfants auront été familiarisés à l écoute, à travers des jeux d écoute (Cf. doc sur le site) Les séances,

Plus en détail

Les démarches en science et en technologie

Les démarches en science et en technologie Les démarches en science et en technologie (Sources LAMAP) La démarche scientifique est une démarche qui conduit à construire une procédure de résolution d'un problème en utilisant, de manière explicite,

Plus en détail

Mathématiques pour l informatique 1 notes de cours sur la seconde partie

Mathématiques pour l informatique 1 notes de cours sur la seconde partie Mathématiques pour l informatique notes de cours sur la seconde partie L Université Paris-Est, Marne-la-Vallée Cyril Nicaud Organisation Ce demi-cours est composé de 6 séances de cours et 6 séances de

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

R APPO R T D E ST A G E

R APPO R T D E ST A G E Master 2 Linguistique Générale et Appliquée Fonctionnements Linguistiques et Dysfonctionnements Langagiers Parcours : Handicap langagier, prévention, diagnostic, réhabilitation R APPO R T D E ST A G E

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

La Collection Tirelire

La Collection Tirelire La Collection Tirelire Les logiciels de la Collection Tirelire sont des logiciels pédagogiques pour l entrée dans l écrit des adultes non-lecteurs et non-scripteurs. Ils sont destinés à être utilisés par

Plus en détail

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1 sciences du langage 1 Comment l enfant acquiert la parole? sciences du langage 2 Partie I 1. Comment l enfant acquiert la parole? Partie II 2. A quel moment du processus d acquisition de la parole intervient

Plus en détail

8/LES DIFFERENTES FORMES D EVALUATION

8/LES DIFFERENTES FORMES D EVALUATION 1 er DEGRE 8/LES DIFFERENTES FORMES D EVALUATION B/ACTIVITES DECOUVERTE Mettre en commun les connaissances des participants. Interroger oralement : connaissez-vous le sens du mot évaluation? Savez-vous

Plus en détail

Ma visite au Parc Animalier

Ma visite au Parc Animalier Ma visite au Parc Animalier Bienvenue au Parc Animalier Saint Martin à Montaigu-La-Brisette! Vous trouverez à travers ce dossier une proposition d'activité à effectuer lors de la visite du parc ainsi qu'un

Plus en détail

Urbanisation de système d'information. PLM 3 (Product Lifecycle Management) Élaborations, versions, variantes, configurations

Urbanisation de système d'information. PLM 3 (Product Lifecycle Management) Élaborations, versions, variantes, configurations Urbanisation de système d'information PLM 3 (Product Lifecycle Management) Élaborations, versions, variantes, configurations 1 Mise en gestes L'existence de tout produit, et de tout service commence par

Plus en détail

Courant électrique et distributions de courants

Courant électrique et distributions de courants Cours d électromagnétisme Courant électrique et distributions de courants 1 Courant électrique 1.1 Définition du courant électrique On appelle courant électrique tout mouvement d ensemble des particules

Plus en détail

Production Acoustique Perception Facteur masse-tension des cordes vocales

Production Acoustique Perception Facteur masse-tension des cordes vocales Introduction à la prosodie du grec pros-ôdia, littéralement traduit par le latin ac-centus (accent tonique) Histoire: a d'abord désigné l'ensemble des règles relatives à l'accent tonique, puis la quantité

Plus en détail