La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait"

Transcription

1 La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Variation des structures syllabiques d une langue à une autre et dans une même langue (cf strict vs à : une seule syllabe mais des structures bien différentes) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

2 La syllabe (2/5) Critères définitoires Phonologique : syllabe = unité accentuable Physiologique : activité musculaire : tension des muscles de l appareil phonatoire associée à un relâchement ; débit d air, ouverture puis fermeture de l appareil vocal Acoustique : syllabe formée autour d une voyelle autour de laquelle peuvent se grouper des consonnes il ya dans une séquence, autant de syllabes qu il ya de pics de sonorité Echelle de sonorité: sonorité augmente au fur et à mesure que l on progresse vers le noyau de la syllabe et décroît à partir de ce même noyau Mais langues qui font exception à cette règle générale pour lesquelles une consonne peut constituer le centre d une syllabe (tchèque /skrz/ = à travers) consonnes assez peu consonantiques (ici r ), ce sont des sonantes, présentant une structure acoustique assez proche d une voyelle Cas beaucoup plus inattendus, ex berbère : n importe quel type de segment même une occlusive sourde peut constituer un noyau syllabique tftkt/ Définition universelle de la syllabe?

3 La syllabe (3/5)

4 Le syllabe (4/5) Exercice 7 Parmi les monosyllabes suivants, quels sont ceux qui suivent le principe de sonorité, quelles sont les exceptions à ce principe, pourquoi? Ta, star, prisme, parle

5 Principe de sonorité Ta, parle Exceptions star, prisme, Le syllabe (5/5) Correction exercice 7

6 La syllabe en phonologie multilinéaire (1/6) Unité organisatrice abstraite de segments Structure syllabique de base : binaire branchante

7 La syllabe en phonologie multilinéaire (2/6) Modèle de Kay et Lowenstamm 1984 pour le français «Les éléments nuls ne peuvent apparaître dans des constituants syllabiques branchants»

8 La syllabe en phonologie multilinéaire (3/6) Exercice 8 Donner les représentations syllabiques de «maison» et de «menteur»

9 La syllabe en phonologie multilinéaire (4/6) Correction de l exercice 8

10 La syllabe en phonologie multilinéaire (5/6) Exercice 9 Donner les représentations syllabiques des mots suivants selon le modèle de Kaye et Lowenstamm (1984) Ecole Division Compromettre En entourant les syllabes branchantes quand elles existent

11 La syllabe en phonologie multilinéaire (6/6) Correction exercice 9

12 Le traitement de l élision en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 1/6 Objectif : rendre compte des phénomènes d élision obligatoire (amuïssement) vs interdite Le enfant l enfant vs le garçon Principe : élision possible si elle ne donne pas lieu à une mauvaise resyllabation (élément nul dans un constituant syllabique branchant, en l occurrence attaque)

13 Le traitement de l élision en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 2/6 Règle V ø / ø A Lecture de la règle - À gauche de la barre oblique : transformation à effectuer = voyelle s efface - A droite de la barre oblique : contexte d application de la règle ø A signifie attaque nulle signifie que la règle s applique devant attaque nulle

14 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 3/6 Dérivation la école l école entrée σ σ σ règle l a ø e k l σ σ σ l ø ø e k l Sortie Noyau vide resyllabation σ σ l e k l

15 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 4/6 Exercice 10 Donner une représentation phonétique arboresente de la structure syllabique des séquences suivantes : La + tablette Le + imaginaire

16 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 5/6 Correction exercice 10 Mot tablette à initiale consonantique * resyllabation Attaque vide après voyelle règle d élision Noyau vide resyllabation

17 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 6/6 Quelques commentaires finals Syllabation lexicale vs syllabation parole continue Pose la question de l alignement entre domaine lexical et domaine syllabique Elision + h initial (muet vs aspiré)

18 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (1/13) Au départ problématique de la liaison sans enchaînement Prononciation courante : liaison enchaînée avec voyelle qui suit deux phonèmes appartiennent à la même syllabe J avais un rêve / a+ v + z + r v/ Corpus discours hommes politiques français ( , Chirac) : laison sans enchaînement J avais un rêve / a+ v z + + r v/ Reconsidérer l appareillage représentationnel de la liaison en français

19 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (2/13) Préliminaires 1 : notion d autosegment flottant Primitives en phonologie multilinéaire : point de départ - Ligne autosegmentale de phonèmes - Ligne autosegmentale de constituants syllabiques (A, R) - Ligne de positions (ligne intermédiaire), appelée squelette (initiale, médiane, finale) qui permet d associer les 2 lignes autosegmentales Ex /pyni/ Consonne de liaison considérée comme un autosegment qui appartient à la représentation lexicale du mot mais non ancré dans son squelette syllabique considéré comme un autosegment flottant

20 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (3/13) Préliminaires 2 : Liaison enchaînée Ex. Petit Règle de liaison qui associe ce segment flottant à un nœud syllabique dominant un élément V suivant sous conditions syntaxiques appropriées : liage syntaxique (les enfants prends vs les avec toi) Dont?

21 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (4/13) Préliminaires 3 : représentation syllabique de la consonne finale muette, comme autosegment flottant Ex. Petit Dont?

22 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (5/13) Préliminaires 4 : représentation syllabique de la liaison comme autosegment flottant Ex. petit ami dont un ami?

23 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (6/13) Préliminaires 5 : représentation syllabique de la consonne finale muette, comme autosegment flottant, mise en relation avec la ligne des constituants syllabiques (attaque, etc) Mot à initiale vocalique représentée par une attaque flottant ou vide (non ancrée dans le squelette) Liaison = phénomène d ancrage d un SF dans une attaque vide

24 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (7/13) Pb: représentation en supra ne peut pas prendre en compte liaison sans enchaînement consonne de liaison définie comme un segment flottant auquel correspond une coda flottante et une position de squelette sans aucune association C (= coda) (position) C (= consonne)

25 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (8/13) Principes généraux A, R N, C Représentation qui permet d envisager deux traitements phonologiques de la liaison : avec et sans enchaînements Consonne attachée à attaque flottante Consonne attachée à coda flottante (uniquement liaison facultative)

26 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (9/13) Liaison avec et sans enchaînement Représentations phonologiques sous-jacentes

27 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (10/13) Liaison avec et sans enchaînement Représentations phonétiques

28 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (11/13) Autres consonnes finales Avec eux Pour mémoire

29 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (12/13) Toutes les coda Cluster consonantique interne

30 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (13/13) Quelques commentaires finals Intérêt du modèle = prise en compte des stratégies variables de segmentation syllabique modèle qui fusionne les représentations phonologiques formelles et la réalité des variations sociolinguistiques Mise en lumière de principes explicatifs généraux concernant le langage mais fondée sur des données réalistes, donc variables modèle qui rend compte de la variation et de/dans la structure

31 Le traitement de la liaison en phonologie multilinéaire Exercice 11 Donner les représentations phonologiques des séquences suivantes en vous fondant sur le modèle de P. Encrevé (représentation phonologique profonde, représentation(s) phonologique(s) de surface, traitement phonétique : arbres phonétiques) a. Vous avez faim b. Vous avez entendu

32 Le traitement de la liaison en phonologie multilinéaire Correction de l exercice 11a 1. Représentation phonologique 2. Traitement phonologique 3. Représentation phonétique

Le modèle standard, SPE (1/8)

Le modèle standard, SPE (1/8) Le modèle standard, SPE (1/8) Rappel : notion de grammaire mentale modulaire Les composants de la grammaire : module phonologique, sémantique syntaxique Syntaxe première : elle orchestre la relation mentale

Plus en détail

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Outils et Recherches pour les Corpus d'acquisition du Langage, 18-19 nov 2010 Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Naomi Yamaguchi Laboratoire de Phonétique et Phonologie & Structures

Plus en détail

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi?

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Les métiers du FLE Accueil et scolarisation des primo-arrivants. Université de Mons, 12 décembre 2013 Marina Gioiella marina.gioiella@umons.ac.be

Plus en détail

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE - Quelle est la place de la maternelle dans l apprentissage du code? Autrement dit : - En fonction de leur âge,

Plus en détail

LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus. Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1

LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus. Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1 LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1 Rappel objectifs cours La numérisation des données langagières écrites et sonores a profondément

Plus en détail

Que signifie la phrase suivante?

Que signifie la phrase suivante? SPE TS AE 1 : Reconnaissance vocale son et musique Emetteurs et récepteurs sonores La reconnaissance vocale est une technique permettant d'analyser une parole et de la retranscrire sous une forme exploitable

Plus en détail

Développement du langage

Développement du langage Développement du langage Quelques repères chronologiques Des deux aspects du langage oral : réception/compréhension et production, c'est ce dernier versant qui est décrit succinctement ici. 1 Plan : Stade

Plus en détail

Cours de Phonétique. Citation. Branches de la phonétique. Phonétique / phonologie. Cours 1 (19 sept. 2006)

Cours de Phonétique. Citation. Branches de la phonétique. Phonétique / phonologie. Cours 1 (19 sept. 2006) Citation Cours de Phonétique Cours 1 (19 sept. 2006) J ai exprimé ailleurs à plusieurs reprises mon attitude vis-à-vis de la doctrine de Troubetzkoy et des phonologues. [ ] L essence de ma critique consiste

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Valia GUILLARD http://coquelicot.asso.free.fr Page 1 Plan de la présentation! L association

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

Master PE-2011. CM-phonologie Partie 2 & 3

Master PE-2011. CM-phonologie Partie 2 & 3 Master PE-2011 CM-phonologie Partie 2 & 3 Partie 2 Code oral / code écrit /dãlakur/ Danlacour Dent la cour Dan la cour etc Code oral, code écrit système phonographique complexe (1/5) Deux codes non isomorphes

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE RÉALITÉS SONORES DE LA LANGUE, SEGMENTATION DE L ÉCRIT ET DE L ORAL Comparer la longueur de plusieurs

Plus en détail

Les accents sur les voyelles

Les accents sur les voyelles O9 Les accents sur les voyelles d orthographe CE O0 Les lettres «eu» et «oeu» d orthographe CE O Les consonnes finales muettes d orthographe CE O3 Les liaisons d orthographe CE O4 La lettre h d orthographe

Plus en détail

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie TD Acquisition du langage 1. Bruner 2. Prosodie J. Bruner (1/5) Le langage s apprend en grande partie dans l interaction sociale Pb essentiel à résoudre pour l enfant = apprendre à produire un énoncé adapté

Plus en détail

Léa et les animaux des pays froids

Léa et les animaux des pays froids Léa et les animaux des pays froids Exploitation d image... p. 2 Léa et les animaux des pays froids Exploitation d un poème... p. 4 Renard et ours blanc Conscience syllabique... p. 6 Codage des mots Codage

Plus en détail

Introduction à la phonétique. 7

Introduction à la phonétique. 7 Introduction à la phonétique. 7 LLSDL206 PLPSDL09 Caroline BOGLIOTTI caroline.bogliotti@u-paris10.fr https://sdlparisouest.wikispaces.com/phonétique La prosodie de la voix parlée «!On peut définir simplement

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5 ACTIVITÉS PHONOLOGIQUES AU CYCLE 2 Progressions de la moyenne section au CP CYCLE 1 Moyenne section Identifier une syllabe dans un mot. Localiser une syllabe dans un mot bisyllabique. Transformer les mots

Plus en détail

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot JOURNEES IPFC Paris, 5 et 6 décembre 2011 Pour travailler sur l acquisition de la dimension orale

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

Quelques précisions. La phonologie c est l étude de l association d une phonie àune ou plusieurs graphies, de son chant àson écriture.

Quelques précisions. La phonologie c est l étude de l association d une phonie àune ou plusieurs graphies, de son chant àson écriture. Lecture au CP/CE1 Atelier des suppléants Privas le 19/01/11 DDEC 07 et 26 Quelques précisions Lire c est accéder àla compréhension de ce qui a étélu en utilisant des techniques de reconnaissance globale

Plus en détail

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage Le langage à l école maternelle Scéren Les difficultés d apprentissage du langage Le rôle premier de l enseignant est de suivre les progrès de ses élèves et de créer les conditions pour les susciter. Ce

Plus en détail

Traitement de la Parole

Traitement de la Parole Traitement de la Parole Cours 2: Signal de parole Production Perception Analyse 19/03/2007 Plan 1. Processus de production et de perception de la parole chez les humains 2. Production de la parole Définition

Plus en détail

TD3 : Développement normal du langage

TD3 : Développement normal du langage E45SLL1 : Préparation aux études d orthophonie TD3 : Développement normal du langage 1) Répondez de façon courte aux questions suivantes : a) Est-ce que les bébés réagissent aux bruits dès la naissance?

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf)

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) Anne Revol-Meo Evoli (tel : +39.063332009 e-mail : anne@meoevoli.it) Institut Saint Dominique Rome 9 avril 2003 Anne Revol-Meo Evoli La dyslexie

Plus en détail

REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE

REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE Trois types de critères sont à prendre en compte : 1) Critères relatifs à la nature des unités linguistiques : Taille des unités : mot, syllabe,

Plus en détail

L IMPORTANCE DE LA LIAISON DANS LA LANGUE PARLEE

L IMPORTANCE DE LA LIAISON DANS LA LANGUE PARLEE L IMPORTANCE DE LA LIAISON DANS LA LANGUE PARLEE Sandra Caetano Sandra Santiago Sofia Alves Actuellement, l enseignement les langues étrangères vise la construction d une compétence de communication concernant

Plus en détail

UN EXEMPLE D ANNOTATION SUR

UN EXEMPLE D ANNOTATION SUR UN EXEMPLE D ANNOTATION SUR CORPUS ORAL TRANSCRIT: PFC École thématique Annotation de données langagières Sarah Leroy 11/09/11 Le projet PFC Projet «socio-phonologique» visant à décrire la prononciation

Plus en détail

La méthode verbo-tonale à l heure de l implant cochléaire

La méthode verbo-tonale à l heure de l implant cochléaire PÉDAGOGIE La méthode verbo-tonale à l heure de l implant cochléaire VIVIANE LE CALVEZ Dans le cadre de notre rubrique Pédagogie, nous avons souhaité revenir sur la place et l intérêt de la méthode verbo-tonale

Plus en détail

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1 sciences du langage 1 Comment l enfant acquiert la parole? sciences du langage 2 Partie I 1. Comment l enfant acquiert la parole? Partie II 2. A quel moment du processus d acquisition de la parole intervient

Plus en détail

MÉMOIRE DU MASTER 1 FLE MASTER MENTION SCIENCES DU LANGAGE SPÉCIALITÉ FLE 1ER ANNÉE

MÉMOIRE DU MASTER 1 FLE MASTER MENTION SCIENCES DU LANGAGE SPÉCIALITÉ FLE 1ER ANNÉE MÉMOIRE DU MASTER 1 FLE MASTER MENTION SCIENCES DU LANGAGE SPÉCIALITÉ FLE 1ER ANNÉE «DIAGNOSTIQUE ET CORRECTION DES ERREURS DE PRONONCIATION EN FLE DES APPRENANTS HISPANOPHONES» JORGE MAURICIO MOLINA MEJÍA

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE LANGAGE EN SITUATION ET COMMUNICATION Comprendre des consignes avec un support écrit Barrer ; ; Entourer

Plus en détail

Evaluations. Complément au cours de didactique générale - Physique

Evaluations. Complément au cours de didactique générale - Physique Evaluations Complément au cours de didactique générale - Physique Rappel Evaluations formatives Evaluations certificatives Evaluations Evaluations formatives - objectifs pour l enseignant détection des

Plus en détail

Conventions de segmentation pour la construction de diphones

Conventions de segmentation pour la construction de diphones Conventions de segmentation pour la construction de diphones LAIP - Lettres, Université de Lausanne Version 1.0, 31.8.98 Contribuants: Sandra Schwab, Eric Keller, Brigitte Zellner, Pierre-Yves Connan,

Plus en détail

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation 1 de 33 Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation Florent Hivert Mél : Florent.Hivert@lri.fr Adresse universelle : http://www.lri.fr/ hivert 2 de 33 Données et instructions Un programme

Plus en détail

LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2. Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville

LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2. Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2 Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville Objectif Aider les maîtres à structurer l apprentissage du lire-écrire au cycle 2 Problématique Comment construire un enseignement

Plus en détail

Le système vocalique du français

Le système vocalique du français Le système vocalique du français Caractéristiques des voyelles françaises La tension articulatoire : Une voyelle est dite «tendue» si son articulation implique une tension particulière des muscles phonateurs.

Plus en détail

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité Formation A.V.S. Lundi 06 janvier La Surdité Table des matières I) La surdité Qu est ce que l audition? Les différentes surdités Les différents appareillages et leurs répercussions sur l audition II)

Plus en détail

Enveloppes convexes dans le plan

Enveloppes convexes dans le plan ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE B (XECLR)

Plus en détail

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES COMPETENCES DE COMMUNICATION répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (3 à 4 ans) prendre l initiative

Plus en détail

La liaison dans le corpus IPFC-italien (Rome)

La liaison dans le corpus IPFC-italien (Rome) La liaison dans le corpus IPFC-italien (Rome) Giulia BARRECA Université Paris Ouest Nanterre-Università Cattolica di Milano Oreste FLOQUET Sapienza, Università di Roma Plan Nouveau point d enquête IPFC

Plus en détail

Exercice supplémentaire A TEXTE et QUESTIONNAIRE

Exercice supplémentaire A TEXTE et QUESTIONNAIRE FRANÇAIS FRA-1032 COMPRÉHENSION EN LECTURE DOMINANTE EXPRESSIVE Exercice supplémentaire A TEXTE et QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT Version de janvier 2005 Rédigé par Claudine Bellefleur Centre

Plus en détail

1. Qu est-ce que la conscience phonologique?

1. Qu est-ce que la conscience phonologique? 1. Qu est-ce que la conscience phonologique? Définition La conscience phonologique est définie comme la connaissance consciente et explicite que les mots du langage sont formés d unités plus petites, à

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

Déficience et production

Déficience et production Arpih MSP 13 A & MSP 13 B 1 Déficience et production Objectif du cours * Adapter des mesures spécifiques en vue d optimiser la production et promouvoir le bien-être de la personne en situation de déficience.

Plus en détail

Evaluations Grande Section Juin 2009

Evaluations Grande Section Juin 2009 Ecole : Nom : Prénom : Date de naissance : Evaluations Grande Section Juin 2009 Dates de passation des épreuves : du 25 mai au 5 juin 2009 Circonscription Valenciennes Denain S approprier le langage Comprendre

Plus en détail

Evlang Éveil aux langues

Evlang Éveil aux langues Bon Anniversaire - 1 Evlang Éveil aux langues Projet Socrates / lingua 42137 CP 1 97 FR- Lingua LD Bon Anniversaire! Conception: Groupe de travail de Dijon: Isabelle Abadie Claude Leclerc Aline Nicolle

Plus en détail

07 Mesurage des appareils de correction auditive

07 Mesurage des appareils de correction auditive 07 Mesurage des appareils de correction auditive Sommaire 1. Introduction... 1 1.1. Evaluation subjective:... 1 1.2. Mesurage objectif:... 2 2. Pourquoi faire des mesurages objectifs?... 2 2.1. Fabricant...2

Plus en détail

Support : n 1 : l'hymne Européen. Discussion autour des hymnes nationaux. Exemples de questions :

Support : n 1 : l'hymne Européen. Discussion autour des hymnes nationaux. Exemples de questions : Activité 1 Activité de découverte Matériel : nécessaire d'écoute collective (poste, enceintes...) environ 1 heure 30 Support : n 1 : l'hymne Européen - échanger, discuter (expression orale) - comparer

Plus en détail

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication ORA 1531 Phonétique clinique Phonétique et troubles de la communication Plan du cours Représentation des troubles Transcription phonétique Analyses acoustiques Méthodes d intervention basées sur la phonétique

Plus en détail

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Plan Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ - Conception classique - Conception actuelle II Troubles acquis de la communication A.

Plus en détail

chapitre 1 Décrire la langue

chapitre 1 Décrire la langue chapitre 1 Décrire la langue 1 Du langage à la langue Quelques dé nitions préalables Le langage est cette faculté, que l homme est seul à posséder, de s exprimer par la parole et par l écriture. Elle lui

Plus en détail

Ce document décrit les étapes successives pour l installation et l utilisation de EasyAlign.

Ce document décrit les étapes successives pour l installation et l utilisation de EasyAlign. Tutoriel EasyAlign Jean Philippe Goldman avril 2010 Ce document décrit les étapes successives pour l installation et l utilisation de EasyAlign. EasyAlign est un plugin (extension) de Praat qui permet

Plus en détail

DESSIN VECTORIEL SIMPLE

DESSIN VECTORIEL SIMPLE 2nde AMA SÉQUENCE 1 L environnement d illustrator Les formes géométriques Les différents modes de sélections La déformation d objet 2 L environnement d illustrator 3 INTRODUCTION w Adobe Illustrator est

Plus en détail

activités PHONOLOGIE GS

activités PHONOLOGIE GS activités PHONOLOGIE GS Certaines activités sont abordables dès la Moyenne Section. Au préalable, les enfants auront été familiarisés à l écoute, à travers des jeux d écoute (Cf. doc sur le site) Les séances,

Plus en détail

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014 Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets Hubert Godfroy 7 novembre 014 1 Tableaux Question 1 : Écrire une fonction prenant un paramètre n et créant un tableau de taille n (contenant des entiers).

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

Des trucs, des trucs, des trucs!

Des trucs, des trucs, des trucs! Des trucs, des trucs, des trucs! Si, après des exercices ponctuels de discrimination auditive, l apprenant 1 hispanophone n arrive toujours pas à prononcer la séquence adéquatement, voici quelques techniques

Plus en détail

La tension et l intensité du courant électrique

La tension et l intensité du courant électrique ÉLECTRICITE 1 La tension et l intensité du courant électrique OUVERTURE Le lecteur mp3 Les élèves peuvent remarquer que ce type d indications est présent sur tous les appareils électriques. Il peut être

Plus en détail

Ex : Life [laɪf] et Live [liv]

Ex : Life [laɪf] et Live [liv] Fluence et déchiffrage, MAU Sophie, PAILHES Aurélie Fluence 10 Aborder la phonétique anglaise par les couleurs Classe de 6 ème anglais LV1 En anglais, il existe plus de 1000 combinaisons de lettres différentes

Plus en détail

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Principes généraux La rééducation s adapte au patient (ses motivations, sa personnalité, ses difficultés spécifiques) sur la

Plus en détail

Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane

Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane Plan du cours Des références Des définitions Des informations générales sur l éveil à la conscience phonologique Des activités pour les différents

Plus en détail

Créer des documents XML

Créer des documents XML 1 Créer des documents XML La spécification XML définit comment écrire un document au format XML. XML n est pas un langage en lui-même mais, en revanche, un document XML est écrit dans un langage à balises

Plus en détail

FSAB 1402 - Suggestions de lecture

FSAB 1402 - Suggestions de lecture FSAB 1402 - Suggestions de lecture 2006 Concepts, techniques and models of computer programming Cours 1 - Intro Chapitre 1 (sections 1.1, 1.2, 1.3, pages 1-3) Introduction aux concepts de base Chapitre

Plus en détail

DICTION ORTHOPHONIE. Type de Cours : collectifs répartis sur 1 période de 50 minutes, 1 fois par semaine..

DICTION ORTHOPHONIE. Type de Cours : collectifs répartis sur 1 période de 50 minutes, 1 fois par semaine.. DICTION ORTHOPHONIE Type de Cours : collectifs répartis sur 1 période de 50 minutes, 1 fois par semaine.. Situation d apprentissage : Domaine : Filière Adultes Filière Enfants : Matériel pédagogique :

Plus en détail

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence Université Paris Diderot Master 1 II Théorie et pratique de la concurrence Partiel du 30 avril 2009 Durée : 1h30. Tous les documents sont autorisés. Le barème est indicatif. Question 1 : Soit le programme

Plus en détail

La copie au cycle 2 et au cycle 3

La copie au cycle 2 et au cycle 3 La copie au cycle 2 et au cycle 3 Aux côtés de la dictée, de la production d écrit et de la lecture, la copie joue un rôle essentiel dans l intégration de l orthographe lexicale et grammaticale, à condition

Plus en détail

Idées reçues sur la dyslexie

Idées reçues sur la dyslexie Idées reçues sur la dyslexie Annie Dumont Issues de la tradition ou de l air du temps, mêlant souvent vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les têtes. L auteur les prend pour point de départ

Plus en détail

III LINGUISTIQUE FRANÇAISE

III LINGUISTIQUE FRANÇAISE III LINGUISTIQUE FRANÇAISE A. LICENCE. 1. Généralités. Les enseignements de la branche «Linguistique française» sont divisés en 6 modules (3 en premier cycle, 3 en second cycle). Le programme d études

Plus en détail

Évaluations diagnostiques - Consignes de passation

Évaluations diagnostiques - Consignes de passation Consignes Page 1/12 Évaluations diagnostiques - Consignes de passation Partie 1 Exercice 1 : La consigne est «Observe les images. Elles appartiennent toutes à un même thème sauf une. Entoure-la.» Tu (vous)

Plus en détail

Introduction à la phonétique. 8

Introduction à la phonétique. 8 Introduction à la phonétique. 8 LLSDL206 PLPSDL09 Caroline BOGLIOTTI caroline.bogliotti@u-paris10.fr https://sdlparisouest.wikispaces.com/phonétique La syllabe Unité prosodique / suprasegmentale d organisation

Plus en détail

Rééducation des laryngectomies partielles. Corinne ADAMKIEWICZ Orthophoniste

Rééducation des laryngectomies partielles. Corinne ADAMKIEWICZ Orthophoniste Rééducation des laryngectomies partielles Corinne ADAMKIEWICZ Orthophoniste I. Anatomophysiologie et chirurgies partielles 1. anatomie du larynx a. le sphincter laryngé Situé au carrefour des voies aérodigestives

Plus en détail

Fiche de révisions - Algorithmique

Fiche de révisions - Algorithmique Fiche de révisions - Algorithmique Rédigé par : Jimmy Paquereau 1. Généralités Algorithme : un algorithme est la description d une procédure à suivre afin de résoudre un problème donné. Il n est pas nécessairement

Plus en détail

Master «Formation d enseignants pour le supérieur»

Master «Formation d enseignants pour le supérieur» Spécialité «DASP» (didactique de l anglais spécialisé) Site de formation : Cachan Etablissements co-habilités : - Responsables de la formation : Anthony SABER Maître de Conférence ENS Cachan Equipe pédagogique

Plus en détail

Formation au logiciel PHON

Formation au logiciel PHON Formation PHON Laboratoire DDL, Lyon, 25-27 janvier 2012 Formation au logiciel PHON Naomi Yamaguchi naomi.yamaguchi@univ-paris3.fr Laboratoire de Phonétique et Phonologie & Structures Formelles du Langage

Plus en détail

Ce que Kali fait déjà en français et en anglais contemporains et ce qu il doit apprendre en français classique

Ce que Kali fait déjà en français et en anglais contemporains et ce qu il doit apprendre en français classique Ce que Kali fait déjà en français et en anglais contemporains et ce qu il doit apprendre en français classique Michel MOREL Laboratoire CRISCO, Université de Caen La synthèse vocale Kali texte règles dictionnaires

Plus en détail

Vocalisme français. 1. Caractéristique générale

Vocalisme français. 1. Caractéristique générale Vocalisme français 1. Caractéristique générale C'est la voix qui est à la base de toute voyelle. Le timbre de la voyelle qu'on appelle également «caractéristique» se forme dans les caisses de résonance

Plus en détail

2 : Début du Développement du Langage

2 : Début du Développement du Langage 2 : Début du Développement du Langage Les grandes lignes Ce dont nous avons besoin pour apprendre le langage L'ordre d'acquisition du langage Le langage peut-il être appris? Théories béhavioristes Théories

Plus en détail

Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT

Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT Semaine 2. Nous allons revenir cette semaine au concept de phonème, mais en illustrant de façon plus précise en quoi il consiste. 1. Rappel des facteurs

Plus en détail

L étude de paysage en géographie

L étude de paysage en géographie L étude de paysage en géographie Par Stéphane Chauvin, Christophe Desquesnes INTRODUCTION : RESITUER L ÉTUDE DU PAYSAGE DANS LA DISCIPLINE L étude de paysage constitue un des thèmes majeurs à développer

Plus en détail

LE SYSTEME PHONOLOGIQUE DU FRANÇAIS

LE SYSTEME PHONOLOGIQUE DU FRANÇAIS LE SYSTEME PHONOLOGIQUE DU FRANÇAIS Références bibliographiques : - Comment les enfants apprennent l orthographe? Béatrice Pothier Retz - Didactiques de l orthographe Jean Pierre Jaffré Hachette - Savoir

Plus en détail

Machine de Turing. Informatique II Algorithmique 1

Machine de Turing. Informatique II Algorithmique 1 Machine de Turing Nous avons vu qu un programme peut être considéré comme la décomposition de la tâche à réaliser en une séquence d instructions élémentaires (manipulant des données élémentaires) compréhensibles

Plus en détail

Université des Antilles et de la Guyane. Département d Etudes Pluridisciplinaires Appliquées. GIL (Groupe Intellience et Langage)

Université des Antilles et de la Guyane. Département d Etudes Pluridisciplinaires Appliquées. GIL (Groupe Intellience et Langage) Université des Antilles et de la Guyane Département d Etudes Pluridisciplinaires Appliquées GIL (Groupe Intellience et Langage) 1994 SEMINAIRE DE LINGUISTIQUE PHONOLOGIE du français contemporain Jacques

Plus en détail

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE - TABLEAU RECAPITULATIF, p. 2 à 5 «Les différentes formes de dyslexie» - LES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ECRIT, p. 6 à 7 «Les signes d alerte» 1 TABLEAU

Plus en détail

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents.

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents. Les alphas S1 A la bibliothèque S2 A la bibliothèque (2) TAOKI ET COMPAGNIE Période 1 Compétences visées Exercices Manipulation du code Grammaire Expression orale Expression écrite - S appuyer sur les

Plus en détail

LIVRET ENSEIGNANT EVALUATION DE LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE ET DE LA COMPREHENSION ORALE EN GS

LIVRET ENSEIGNANT EVALUATION DE LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE ET DE LA COMPREHENSION ORALE EN GS LIVRET ENSEIGNANT Afin d organiser le bilan de santé obligatoire de la 6 ème année, l enseignant signale au médecin de l Education nationale, les élèves qui lui semblent avoir des difficultés d apprentissage

Plus en détail

Exploration d une surdité

Exploration d une surdité Exploration d une surdité Surdité Terminologie : Surdité : atteinte de l audition quelle qu en soit la sévérité Hypoacousie : baisse modérée Cophose : surdité totale Toute impression de mauvaise audition

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

Numérisation de grands documents

Numérisation de grands documents Numérisation de grands documents Objectif Numériser plusieurs segments d image, les assembler en photoshop, puis harmoniser les couleurs. Nous partons d un document A3 numérisé en 2 fois. Pourquoi constatons-nous

Plus en détail

Prendre un bon départ

Prendre un bon départ Chapitre A Prendre un bon départ 1 - Avant-propos Un ordinateur sait très bien faire deux choses : Calculer, d oùle nomcomputer en anglais que l on pourrait traduire par calculateur. Placer des données

Plus en détail

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012 Dictée à l adulte Animation du 19 décembre 2012 Déroulement de l animation Recueil des représentations sur la dictée à l adulte Les Instructions officielles Constat Définition et objectifs Modalités, déclencheurs

Plus en détail

DendroDIF. Sujet : Procédure d installation de DendroDIF pour utilisateur hors MRNF. Version 2.0. Date de dernière révision : 2015-04-28

DendroDIF. Sujet : Procédure d installation de DendroDIF pour utilisateur hors MRNF. Version 2.0. Date de dernière révision : 2015-04-28 Sujet : Version 2.0 Date de dernière révision : 2015-04-28 Historique des modifications Version Date Description 0.5 31 mars 2009 Création initiale 0.6 27 avril 2009 Intégration des premiers commentaires

Plus en détail

Avant-texte et oral spontané

Avant-texte et oral spontané Cours 9 avril Avant-texte et oral spontané 2 2. Représentation en 2 D les quais les quais maintenant sont canalisés même même après la même après la guerre même après la guerre de quatorze dix-huit 3 2.

Plus en détail

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie Christelle Dodane Permanence : H211, mercredi de 11h15 à 12h15 - Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Plan général de

Plus en détail

TP Compilation Analyse lexicale

TP Compilation Analyse lexicale TP Compilation Analyse lexicale Eric Ramat ramat@lisic.univ-littoral.fr 9 mai 2014 Durée : 6 heures 1 Introduction Le but de cet TP est de vous donner les bases nécessaires afin de pouvoir écrire votre

Plus en détail

La variation vocalique dans l arabe parlé formel à Damas, un essai de modélisation

La variation vocalique dans l arabe parlé formel à Damas, un essai de modélisation La variation vocalique dans l arabe parlé formel à Damas, un essai de modélisation Jean-Michel Tarrier * Cette étude poursuit l exploration de la grammaire variationniste du système vocalique de l APF

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION Synthé 5 NOTICE D UTILISATION TABLE DES MATIERES 1. PRESENTATION 3 2. DESCRIPTION 4 3. UTILISATION 5 3.1. RECHARGE 5 3.2. MISE EN MARCHE ET EXTINCTION 5 3.3. ÉCRITURE ET LECTURE D UN MESSAGE 5 3.4. CORRECTION

Plus en détail