La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait"

Transcription

1 La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Variation des structures syllabiques d une langue à une autre et dans une même langue (cf strict vs à : une seule syllabe mais des structures bien différentes) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

2 La syllabe (2/5) Critères définitoires Phonologique : syllabe = unité accentuable Physiologique : activité musculaire : tension des muscles de l appareil phonatoire associée à un relâchement ; débit d air, ouverture puis fermeture de l appareil vocal Acoustique : syllabe formée autour d une voyelle autour de laquelle peuvent se grouper des consonnes il ya dans une séquence, autant de syllabes qu il ya de pics de sonorité Echelle de sonorité: sonorité augmente au fur et à mesure que l on progresse vers le noyau de la syllabe et décroît à partir de ce même noyau Mais langues qui font exception à cette règle générale pour lesquelles une consonne peut constituer le centre d une syllabe (tchèque /skrz/ = à travers) consonnes assez peu consonantiques (ici r ), ce sont des sonantes, présentant une structure acoustique assez proche d une voyelle Cas beaucoup plus inattendus, ex berbère : n importe quel type de segment même une occlusive sourde peut constituer un noyau syllabique tftkt/ Définition universelle de la syllabe?

3 La syllabe (3/5)

4 Le syllabe (4/5) Exercice 7 Parmi les monosyllabes suivants, quels sont ceux qui suivent le principe de sonorité, quelles sont les exceptions à ce principe, pourquoi? Ta, star, prisme, parle

5 Principe de sonorité Ta, parle Exceptions star, prisme, Le syllabe (5/5) Correction exercice 7

6 La syllabe en phonologie multilinéaire (1/6) Unité organisatrice abstraite de segments Structure syllabique de base : binaire branchante

7 La syllabe en phonologie multilinéaire (2/6) Modèle de Kay et Lowenstamm 1984 pour le français «Les éléments nuls ne peuvent apparaître dans des constituants syllabiques branchants»

8 La syllabe en phonologie multilinéaire (3/6) Exercice 8 Donner les représentations syllabiques de «maison» et de «menteur»

9 La syllabe en phonologie multilinéaire (4/6) Correction de l exercice 8

10 La syllabe en phonologie multilinéaire (5/6) Exercice 9 Donner les représentations syllabiques des mots suivants selon le modèle de Kaye et Lowenstamm (1984) Ecole Division Compromettre En entourant les syllabes branchantes quand elles existent

11 La syllabe en phonologie multilinéaire (6/6) Correction exercice 9

12 Le traitement de l élision en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 1/6 Objectif : rendre compte des phénomènes d élision obligatoire (amuïssement) vs interdite Le enfant l enfant vs le garçon Principe : élision possible si elle ne donne pas lieu à une mauvaise resyllabation (élément nul dans un constituant syllabique branchant, en l occurrence attaque)

13 Le traitement de l élision en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 2/6 Règle V ø / ø A Lecture de la règle - À gauche de la barre oblique : transformation à effectuer = voyelle s efface - A droite de la barre oblique : contexte d application de la règle ø A signifie attaque nulle signifie que la règle s applique devant attaque nulle

14 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 3/6 Dérivation la école l école entrée σ σ σ règle l a ø e k l σ σ σ l ø ø e k l Sortie Noyau vide resyllabation σ σ l e k l

15 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 4/6 Exercice 10 Donner une représentation phonétique arboresente de la structure syllabique des séquences suivantes : La + tablette Le + imaginaire

16 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 5/6 Correction exercice 10 Mot tablette à initiale consonantique * resyllabation Attaque vide après voyelle règle d élision Noyau vide resyllabation

17 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 6/6 Quelques commentaires finals Syllabation lexicale vs syllabation parole continue Pose la question de l alignement entre domaine lexical et domaine syllabique Elision + h initial (muet vs aspiré)

18 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (1/13) Au départ problématique de la liaison sans enchaînement Prononciation courante : liaison enchaînée avec voyelle qui suit deux phonèmes appartiennent à la même syllabe J avais un rêve / a+ v + z + r v/ Corpus discours hommes politiques français ( , Chirac) : laison sans enchaînement J avais un rêve / a+ v z + + r v/ Reconsidérer l appareillage représentationnel de la liaison en français

19 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (2/13) Préliminaires 1 : notion d autosegment flottant Primitives en phonologie multilinéaire : point de départ - Ligne autosegmentale de phonèmes - Ligne autosegmentale de constituants syllabiques (A, R) - Ligne de positions (ligne intermédiaire), appelée squelette (initiale, médiane, finale) qui permet d associer les 2 lignes autosegmentales Ex /pyni/ Consonne de liaison considérée comme un autosegment qui appartient à la représentation lexicale du mot mais non ancré dans son squelette syllabique considéré comme un autosegment flottant

20 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (3/13) Préliminaires 2 : Liaison enchaînée Ex. Petit Règle de liaison qui associe ce segment flottant à un nœud syllabique dominant un élément V suivant sous conditions syntaxiques appropriées : liage syntaxique (les enfants prends vs les avec toi) Dont?

21 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (4/13) Préliminaires 3 : représentation syllabique de la consonne finale muette, comme autosegment flottant Ex. Petit Dont?

22 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (5/13) Préliminaires 4 : représentation syllabique de la liaison comme autosegment flottant Ex. petit ami dont un ami?

23 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (6/13) Préliminaires 5 : représentation syllabique de la consonne finale muette, comme autosegment flottant, mise en relation avec la ligne des constituants syllabiques (attaque, etc) Mot à initiale vocalique représentée par une attaque flottant ou vide (non ancrée dans le squelette) Liaison = phénomène d ancrage d un SF dans une attaque vide

24 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (7/13) Pb: représentation en supra ne peut pas prendre en compte liaison sans enchaînement consonne de liaison définie comme un segment flottant auquel correspond une coda flottante et une position de squelette sans aucune association C (= coda) (position) C (= consonne)

25 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (8/13) Principes généraux A, R N, C Représentation qui permet d envisager deux traitements phonologiques de la liaison : avec et sans enchaînements Consonne attachée à attaque flottante Consonne attachée à coda flottante (uniquement liaison facultative)

26 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (9/13) Liaison avec et sans enchaînement Représentations phonologiques sous-jacentes

27 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (10/13) Liaison avec et sans enchaînement Représentations phonétiques

28 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (11/13) Autres consonnes finales Avec eux Pour mémoire

29 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (12/13) Toutes les coda Cluster consonantique interne

30 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (13/13) Quelques commentaires finals Intérêt du modèle = prise en compte des stratégies variables de segmentation syllabique modèle qui fusionne les représentations phonologiques formelles et la réalité des variations sociolinguistiques Mise en lumière de principes explicatifs généraux concernant le langage mais fondée sur des données réalistes, donc variables modèle qui rend compte de la variation et de/dans la structure

31 Le traitement de la liaison en phonologie multilinéaire Exercice 11 Donner les représentations phonologiques des séquences suivantes en vous fondant sur le modèle de P. Encrevé (représentation phonologique profonde, représentation(s) phonologique(s) de surface, traitement phonétique : arbres phonétiques) a. Vous avez faim b. Vous avez entendu

32 Le traitement de la liaison en phonologie multilinéaire Correction de l exercice 11a 1. Représentation phonologique 2. Traitement phonologique 3. Représentation phonétique

Le modèle standard, SPE (1/8)

Le modèle standard, SPE (1/8) Le modèle standard, SPE (1/8) Rappel : notion de grammaire mentale modulaire Les composants de la grammaire : module phonologique, sémantique syntaxique Syntaxe première : elle orchestre la relation mentale

Plus en détail

LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus. Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1

LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus. Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1 LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1 Rappel objectifs cours La numérisation des données langagières écrites et sonores a profondément

Plus en détail

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Outils et Recherches pour les Corpus d'acquisition du Langage, 18-19 nov 2010 Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Naomi Yamaguchi Laboratoire de Phonétique et Phonologie & Structures

Plus en détail

Que signifie la phrase suivante?

Que signifie la phrase suivante? SPE TS AE 1 : Reconnaissance vocale son et musique Emetteurs et récepteurs sonores La reconnaissance vocale est une technique permettant d'analyser une parole et de la retranscrire sous une forme exploitable

Plus en détail

Master PE-2011. CM-phonologie Partie 2 & 3

Master PE-2011. CM-phonologie Partie 2 & 3 Master PE-2011 CM-phonologie Partie 2 & 3 Partie 2 Code oral / code écrit /dãlakur/ Danlacour Dent la cour Dan la cour etc Code oral, code écrit système phonographique complexe (1/5) Deux codes non isomorphes

Plus en détail

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi?

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Les métiers du FLE Accueil et scolarisation des primo-arrivants. Université de Mons, 12 décembre 2013 Marina Gioiella marina.gioiella@umons.ac.be

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

TD3 : Développement normal du langage

TD3 : Développement normal du langage E45SLL1 : Préparation aux études d orthophonie TD3 : Développement normal du langage 1) Répondez de façon courte aux questions suivantes : a) Est-ce que les bébés réagissent aux bruits dès la naissance?

Plus en détail

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie TD Acquisition du langage 1. Bruner 2. Prosodie J. Bruner (1/5) Le langage s apprend en grande partie dans l interaction sociale Pb essentiel à résoudre pour l enfant = apprendre à produire un énoncé adapté

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

Développement du langage

Développement du langage Développement du langage Quelques repères chronologiques Des deux aspects du langage oral : réception/compréhension et production, c'est ce dernier versant qui est décrit succinctement ici. 1 Plan : Stade

Plus en détail

Quelques précisions. La phonologie c est l étude de l association d une phonie àune ou plusieurs graphies, de son chant àson écriture.

Quelques précisions. La phonologie c est l étude de l association d une phonie àune ou plusieurs graphies, de son chant àson écriture. Lecture au CP/CE1 Atelier des suppléants Privas le 19/01/11 DDEC 07 et 26 Quelques précisions Lire c est accéder àla compréhension de ce qui a étélu en utilisant des techniques de reconnaissance globale

Plus en détail

Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane

Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane Plan du cours Des références Des définitions Des informations générales sur l éveil à la conscience phonologique Des activités pour les différents

Plus en détail

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Valia GUILLARD http://coquelicot.asso.free.fr Page 1 Plan de la présentation! L association

Plus en détail

Le système vocalique du français

Le système vocalique du français Le système vocalique du français Caractéristiques des voyelles françaises La tension articulatoire : Une voyelle est dite «tendue» si son articulation implique une tension particulière des muscles phonateurs.

Plus en détail

1. Qu est-ce que la conscience phonologique?

1. Qu est-ce que la conscience phonologique? 1. Qu est-ce que la conscience phonologique? Définition La conscience phonologique est définie comme la connaissance consciente et explicite que les mots du langage sont formés d unités plus petites, à

Plus en détail

Formation au logiciel PHON

Formation au logiciel PHON Formation PHON Laboratoire DDL, Lyon, 25-27 janvier 2012 Formation au logiciel PHON Naomi Yamaguchi naomi.yamaguchi@univ-paris3.fr Laboratoire de Phonétique et Phonologie & Structures Formelles du Langage

Plus en détail

ANNEXE 2 LES DOCUMENTS RADIOPHONIQUES : ANALYSE LINGUISTIQUE ET EXPÉRIMENTATION DOSSIER 2.1. Les modalités d analyse FICHIER 2.1.1

ANNEXE 2 LES DOCUMENTS RADIOPHONIQUES : ANALYSE LINGUISTIQUE ET EXPÉRIMENTATION DOSSIER 2.1. Les modalités d analyse FICHIER 2.1.1 ANNEXE 2 LES DOCUMENTS RADIOPHONIQUES : ANALYSE LINGUISTIQUE ET EXPÉRIMENTATION DOSSIER 2.1 Les modalités d analyse FICHIER 2.1.1 Les codes de transcription Nous avons mis dans l annexe 2 les 12 documents

Plus en détail

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Plan Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ - Conception classique - Conception actuelle II Troubles acquis de la communication A.

Plus en détail

MÉMOIRE DU MASTER 1 FLE MASTER MENTION SCIENCES DU LANGAGE SPÉCIALITÉ FLE 1ER ANNÉE

MÉMOIRE DU MASTER 1 FLE MASTER MENTION SCIENCES DU LANGAGE SPÉCIALITÉ FLE 1ER ANNÉE MÉMOIRE DU MASTER 1 FLE MASTER MENTION SCIENCES DU LANGAGE SPÉCIALITÉ FLE 1ER ANNÉE «DIAGNOSTIQUE ET CORRECTION DES ERREURS DE PRONONCIATION EN FLE DES APPRENANTS HISPANOPHONES» JORGE MAURICIO MOLINA MEJÍA

Plus en détail

Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT

Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT Phonologie, Master LFA Professeur : André THIBAULT Semaine 2. Nous allons revenir cette semaine au concept de phonème, mais en illustrant de façon plus précise en quoi il consiste. 1. Rappel des facteurs

Plus en détail

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot JOURNEES IPFC Paris, 5 et 6 décembre 2011 Pour travailler sur l acquisition de la dimension orale

Plus en détail

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE - TABLEAU RECAPITULATIF, p. 2 à 5 «Les différentes formes de dyslexie» - LES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ECRIT, p. 6 à 7 «Les signes d alerte» 1 TABLEAU

Plus en détail

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1 sciences du langage 1 Comment l enfant acquiert la parole? sciences du langage 2 Partie I 1. Comment l enfant acquiert la parole? Partie II 2. A quel moment du processus d acquisition de la parole intervient

Plus en détail

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5 ACTIVITÉS PHONOLOGIQUES AU CYCLE 2 Progressions de la moyenne section au CP CYCLE 1 Moyenne section Identifier une syllabe dans un mot. Localiser une syllabe dans un mot bisyllabique. Transformer les mots

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE RÉALITÉS SONORES DE LA LANGUE, SEGMENTATION DE L ÉCRIT ET DE L ORAL Comparer la longueur de plusieurs

Plus en détail

Déficience et production

Déficience et production Arpih MSP 13 A & MSP 13 B 1 Déficience et production Objectif du cours * Adapter des mesures spécifiques en vue d optimiser la production et promouvoir le bien-être de la personne en situation de déficience.

Plus en détail

Reconnaissance de la parole

Reconnaissance de la parole Reconnaissance de la parole Octobre 2001 Arnaud MARTIN Le présent document contient des informations qui sont la propriété de France Télécom. L'acceptation de ce document par son destinataire implique,

Plus en détail

Learning objectives :

Learning objectives : Programme du cours Printemps 2015 CAS LF 503 La phonologie du français CAS LF 503 The Structure of French: Phonology The sound system of standard French, with comparison to Québecois. Questions about the

Plus en détail

LOGICIEL LIBRE EN LECTURE. Syllaphon au cycle 2

LOGICIEL LIBRE EN LECTURE. Syllaphon au cycle 2 Syllaphon LOGICIEL LIBRE EN LECTURE Syllaphon au cycle 2 A partir de syllabes ou de mots inventés, ce logiciel propose des activités permettant de développer les capacités suivantes. Ecrire en respectant

Plus en détail

Influence de la langue ambiante sur l acquisition phonologique : une comparaison du français et du drehu

Influence de la langue ambiante sur l acquisition phonologique : une comparaison du français et du drehu Université de Grenoble Université de Nouvelle-Calédonie N attribué par la bibliothèque T H E S E multi-sceaux pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE DE GRENOBLE et de l UNC, Nouvelle-Calédonie

Plus en détail

Exercice supplémentaire A TEXTE et QUESTIONNAIRE

Exercice supplémentaire A TEXTE et QUESTIONNAIRE FRANÇAIS FRA-1032 COMPRÉHENSION EN LECTURE DOMINANTE EXPRESSIVE Exercice supplémentaire A TEXTE et QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT Version de janvier 2005 Rédigé par Claudine Bellefleur Centre

Plus en détail

La liaison dans le corpus IPFC-italien (Rome)

La liaison dans le corpus IPFC-italien (Rome) La liaison dans le corpus IPFC-italien (Rome) Giulia BARRECA Université Paris Ouest Nanterre-Università Cattolica di Milano Oreste FLOQUET Sapienza, Università di Roma Plan Nouveau point d enquête IPFC

Plus en détail

Reconnaissance vocale

Reconnaissance vocale Reconnaissance vocale Définition : La reconnaissance vocale ou (Automatic Speech Recognition ASR) est une technologie de transcription d'un système «phonatoire organique»exploitable par une machine. La

Plus en détail

Pour faire de la phonétique, I Il était une fois... l enseignement de la phonétique. Il était une fois... l enseignement de la phonétique

Pour faire de la phonétique, I Il était une fois... l enseignement de la phonétique. Il était une fois... l enseignement de la phonétique Pour faire de la phonétique, I Il était une fois... l enseignement de la phonétique La «bonne prononciation» est sans doute un souci amplement partagé par les enseignants et les apprenants d une langue

Plus en détail

Université des Antilles et de la Guyane. Département d Etudes Pluridisciplinaires Appliquées. GIL (Groupe Intellience et Langage)

Université des Antilles et de la Guyane. Département d Etudes Pluridisciplinaires Appliquées. GIL (Groupe Intellience et Langage) Université des Antilles et de la Guyane Département d Etudes Pluridisciplinaires Appliquées GIL (Groupe Intellience et Langage) 1994 SEMINAIRE DE LINGUISTIQUE PHONOLOGIE du français contemporain Jacques

Plus en détail

Dr. Elissa Pustka/Juri Chervinski (Munich) Journées IPFC 2011, Paris. présentation de l'enquête munichoise

Dr. Elissa Pustka/Juri Chervinski (Munich) Journées IPFC 2011, Paris. présentation de l'enquête munichoise Dr. Elissa Pustka/Juri Chervinski (Munich) Journées IPFC 2011, Paris présentation de l'enquête munichoise Pré-enquête : utilisation du texte PFC en cours de phonétique depuis 2003 (300 étudiants ) Enquêteurs

Plus en détail

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf)

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) Anne Revol-Meo Evoli (tel : +39.063332009 e-mail : anne@meoevoli.it) Institut Saint Dominique Rome 9 avril 2003 Anne Revol-Meo Evoli La dyslexie

Plus en détail

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par :

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ D ORLÉANS ÉCOLE DOCTORALE SCIENCES DE L HOMME ET DE LA SOCIETÉ LABORATOIRE LIGERIEN DE LINGUISTIQUE THÈSE présentée par : Xiaoliang LUO soutenue le 12 juin 2013 pour obtenir le grade de : Docteur

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

Des trucs, des trucs, des trucs!

Des trucs, des trucs, des trucs! Des trucs, des trucs, des trucs! Si, après des exercices ponctuels de discrimination auditive, l apprenant 1 hispanophone n arrive toujours pas à prononcer la séquence adéquatement, voici quelques techniques

Plus en détail

Moyens d intervention en fonction des objectifs

Moyens d intervention en fonction des objectifs Commission Scolaire des Samares DVE Plan d intervention Moyens d intervention en fonction des objectifs DOMAINE LANGAGIER L élève améliorera ses habiletés en conscience phonologique. L'élève développera

Plus en détail

1 Introduction. El español en Argentina

1 Introduction. El español en Argentina 1 Introduction El español en Argentina L espagnol est aujourd hui la troisième langue la plus parlée dans le monde après l anglais et le mandarin, mais il est bien connu que la langue espagnole, aussi

Plus en détail

Les paroles sans la musique : des premières syllabes aux premiers mots

Les paroles sans la musique : des premières syllabes aux premiers mots Les paroles sans la musique : des premières syllabes aux premiers mots Sophie Kern, Chargée de recherche Laboratoire Dynamique du Langage, Lyon Sophie.Kern@univ-lyon2.fr Langue Parole : unités segmentales

Plus en détail

Traitement Automatique des Langues

Traitement Automatique des Langues Traitement Automatique des Langues Jean-Yves Antoine Université François Rabelais de Tours www.info.univ-tours.fr/~antoine J.Y. Antoine 1 Traitement Automatique des Langues INTRODUCTION : TECHNOLOGIES

Plus en détail

Syllasons Léa joue avec le$ syllabe$ et le$ son$ de$ animaux de la planète

Syllasons Léa joue avec le$ syllabe$ et le$ son$ de$ animaux de la planète (z) (ù) (o) (') Syllasons Léa joue avec le$ syllabe$ et le$ son$ de$ animaux de la planète (r) GS (v) (i) (m) Par Odette Chevaillier Illustrations d Anne Maisse (s) Introduction La Classe Maternelle á

Plus en détail

Master IAD Module PS. IV. Reconnaissance de la parole. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. IV. Reconnaissance de la parole. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS IV. Reconnaissance de la parole Gaël RICHARD Février 2008 1 Contenu Introduction aux technologies vocales Production et Perception de la parole Modélisation articulatoire Synthèse

Plus en détail

L acquisition de la liaison en L2 : étude longitudinale chez des apprenants coréens de FLE et comparaison avec des enfants francophones natifs.

L acquisition de la liaison en L2 : étude longitudinale chez des apprenants coréens de FLE et comparaison avec des enfants francophones natifs. L acquisition de la liaison en L2 : étude longitudinale chez des apprenants coréens de FLE et comparaison avec des enfants francophones natifs. Harnois-Delpiano Mylène, Cristelle Cavalla, Jean-Pierre Chevrot

Plus en détail

De l importance de l homogénéisation des conventions de transcription pour l alignement automatique de corpus oraux de parole spontanée

De l importance de l homogénéisation des conventions de transcription pour l alignement automatique de corpus oraux de parole spontanée De l importance de l homogénéisation des conventions de transcription pour l alignement automatique de corpus oraux de parole spontanée Dominique Fohr, Odile Mella, Denis Jouvet LORIA INRIA Nancy France

Plus en détail

ECRIRE A L ECOLE MATERNELLE

ECRIRE A L ECOLE MATERNELLE ECRIRE A L ECOLE MATERNELLE Bibliographie : Lire Ecrire Produire des textes Tome 2 A. M. CHARTIER B.CLESSE J. HEBRARD HATIER Pédagogie Ch. BOMPARD IEN 1 LA DICTEE A L ADULTE Compétences visées : Familiarisation

Plus en détail

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Pr LAMAS 12H PUPH Rappel Anatomique et Physiologique Exploration clinique et Paraclinique Pathologie oreille externe Oreille interne

Plus en détail

Les connaissances attendues à la fin de l école maternelle

Les connaissances attendues à la fin de l école maternelle Inspection Académique de l Oise IEN Maternelle 1 Séminaire Connaissances Les connaissances attendues à la fin de l école maternelle Découvrir l écrit : Se préparer à apprendre à lire et à écrire Distinguer

Plus en détail

Avant-texte et oral spontané

Avant-texte et oral spontané Cours 9 avril Avant-texte et oral spontané 2 2. Représentation en 2 D les quais les quais maintenant sont canalisés même même après la même après la guerre même après la guerre de quatorze dix-huit 3 2.

Plus en détail

Mémoire de Recherche

Mémoire de Recherche Master linguistique générale et linguistique appliquée Spécialité Fonctionnements Linguistiques et Dysfonctionnements langagiers Parcours DIAPASON Mémoire de Recherche Acquisition du système consonantique

Plus en détail

activités PHONOLOGIE GS

activités PHONOLOGIE GS activités PHONOLOGIE GS Certaines activités sont abordables dès la Moyenne Section. Au préalable, les enfants auront été familiarisés à l écoute, à travers des jeux d écoute (Cf. doc sur le site) Les séances,

Plus en détail

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité Formation A.V.S. Lundi 06 janvier La Surdité Table des matières I) La surdité Qu est ce que l audition? Les différentes surdités Les différents appareillages et leurs répercussions sur l audition II)

Plus en détail

Ce que Kali fait déjà en français et en anglais contemporains et ce qu il doit apprendre en français classique

Ce que Kali fait déjà en français et en anglais contemporains et ce qu il doit apprendre en français classique Ce que Kali fait déjà en français et en anglais contemporains et ce qu il doit apprendre en français classique Michel MOREL Laboratoire CRISCO, Université de Caen La synthèse vocale Kali texte règles dictionnaires

Plus en détail

La chute de la mélodie dans les énoncés assertifs en maltais : finalité ou continuation?

La chute de la mélodie dans les énoncés assertifs en maltais : finalité ou continuation? La chute de la mélodie dans les énoncés assertifs en maltais : finalité ou continuation? Elgar-Paul Magro EA 1483 «Recherche sur le français contemporain» Université de Paris III Sorbonne Nouvelle, 13

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

FLE à orientation scientifique pour les étudiants de la SDU admis en classe préparatoire aux études à l INSA et à l ENSCR

FLE à orientation scientifique pour les étudiants de la SDU admis en classe préparatoire aux études à l INSA et à l ENSCR FLE à orientation scientifique pour les étudiants de la SDU admis en classe préparatoire aux études à l INSA et à l ENSCR Séverine Bordeau Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes France Anne-Laure

Plus en détail

Sources d information : lexicale. Sources d information : phonotactique. Sources d information : prosodie (2/3) Sources d information : prosodie (1/3)

Sources d information : lexicale. Sources d information : phonotactique. Sources d information : prosodie (2/3) Sources d information : prosodie (1/3) Organisation de la présentation Reconnaissance automatique des langues RMITS 28 http://www.irit.fr/~jerome.farinas/rmits28/ Jérôme Farinas jerome.farinas@irit.fr Équipe SAMOVA (Structuration, Analyse et

Plus en détail

Partie I : Automates et langages

Partie I : Automates et langages 2 Les calculatrices sont interdites. N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui peut

Plus en détail

1. Productions orales en continu après travail individuel

1. Productions orales en continu après travail individuel Tâches de production orale 2 niveau A2/B1 (Les tâches sont réalisables aussi bien au niveau A2 qu au niveau B1 suivant la complexité des énoncés et des interactions que les élèves sont capables de produire)

Plus en détail

Manuel utilisateur de. LireCouleur. Extension OpenOffice / LibreOffice / Ooo4Kids / OOoLight

Manuel utilisateur de. LireCouleur. Extension OpenOffice / LibreOffice / Ooo4Kids / OOoLight Manuel utilisateur de LireCouleur Extension OpenOffice / LibreOffice / Ooo4Kids / OOoLight Marie-Pierre BRUNGARD février 2013 Table des matières 1. Installer l extension... 2 2. Fonctionnalités... 4 3.

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

Master Sciences du langage

Master Sciences du langage Master Sciences du langage Spécialité Signes, discours et monde contemporain Département de Sciences du langage Université Paris Descartes Sorbonne Paris Cité Responsable : Cécile Canut Master mention

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

Enseignement de l oral et des techniques de correction phonétique

Enseignement de l oral et des techniques de correction phonétique Enseignement de l oral et des techniques de correction phonétique Le 31 janvier et les 1 er et 14 février 2013, Formation animée par Rokhsareh HECHMATI Du Centre ECRIMED Compte-rendu de la formation BILAN

Plus en détail

La base de données textuelles orales VALIBEL

La base de données textuelles orales VALIBEL La base de données textuelles orales VALIBEL de la variation aux variétés http://www.uclouvain.be/valibel.html Alice Bardiaux (FNRS UCL) parcours : du corpus à l étude de la variation centre de recherche

Plus en détail

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement Comment aider un enfant dysphasique? Un document proposé par Christelle CHARRIER, conseillère pédagogique et Françoise VINCENT, formatrice à l' IUFM A l école mettre en place un programme d enrichissement

Plus en détail

F OR M AT I O N S D AN GLA IS SPECIA LISÉES G A

F OR M AT I O N S D AN GLA IS SPECIA LISÉES G A C H F OR M AT I O N S D AN GLA IS SPECIA LISÉES ENGLISH L U G AN E G A O C A ACCENT REDUCTION ORAL COMPREHENSION DIALECTS DECODING DISCOURSE ANALYSIS ESL COACHING AUDITORY TRAINING Possibilité de prise

Plus en détail

Compilation. Vb. Analyse sémantique statique Analyse de nom et analyse de type

Compilation. Vb. Analyse sémantique statique Analyse de nom et analyse de type Université de Nice - Sophia Antipolis Licence 3 Informatique 2012-2013 1/32 Compilation Vb. Analyse sémantique statique Analyse de nom et analyse de type Jacques Farré Jacques.Farre@unice.fr Université

Plus en détail

SE PREPARER A APPRENDRE A LIRE ET A ECRIRE en maternelle. Distinguer les sons de la parole Aborder le principe alphabétique Quelques définitions

SE PREPARER A APPRENDRE A LIRE ET A ECRIRE en maternelle. Distinguer les sons de la parole Aborder le principe alphabétique Quelques définitions SE PREPARER A APPRENDRE A LIRE ET A ECRIRE en maternelle Distinguer les sons de la parole Aborder le principe alphabétique Quelques définitions Syllabe : Une syllabe est la fusion de phonèmes qui découpent

Plus en détail

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues FR1A1 ou FR2A1 - Initiation à la langue française préparation au DELF A1

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues FR1A1 ou FR2A1 - Initiation à la langue française préparation au DELF A1 Niveau du Cadre européen commun de référence pour les langues F1 ou F2 - Initiation à la langue française préparation au DELF 224 heures de formation réparties comme suit Module de langue, F1 ou F2 (15h

Plus en détail

Sténographie Aimé Paris

Sténographie Aimé Paris Sténographie Aimé Paris La sténographie (du grec sténos : étroit, serré et graphê : écriture) est l'art d'écrire aussi vite que la parole. Aimé Paris (Quimper 1798- Paris 1866), avocat, musicien et sténographe,

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication ORA 1531 Phonétique clinique Phonétique et troubles de la communication Plan du cours Représentation des troubles Transcription phonétique Analyses acoustiques Méthodes d intervention basées sur la phonétique

Plus en détail

Etude et Evaluation de la Di-syllabe comme Unité Acoustique pour le Système de Synthèse Arabe PARADIS. h h Dictionnaire De di-syllabes

Etude et Evaluation de la Di-syllabe comme Unité Acoustique pour le Système de Synthèse Arabe PARADIS. h h Dictionnaire De di-syllabes Etude et Evaluation de la Di-syllabe comme Unité Acoustique pour le Système de Synthèse Arabe PARADIS N. Chenfour 1, A. Benabbou 2, A. Mouradi 3 1 Faculté des Sciences de Fès, chenfour@yahoo.fr 2 Faculté

Plus en détail

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE TS - Physique-Chimie - Spécialité Son et musique - Séance 1/9 Domaine d étude : émetteurs et récepteurs sonores Mots-clefs : voix, acoustique physiologique, reconnaissance vocale LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE

Plus en détail

La Conscience phonologique

La Conscience phonologique La Conscience phonologique Activités à effectuer en classe ou à la maison Guide pour les parents, les enseignantes et les enseignants 2 Table des matières La conscience phonologique...page 3 La conscience

Plus en détail

La phonétisation de "plus", "tous" et de certains nombres : une analyse phono-syntaxique

La phonétisation de plus, tous et de certains nombres : une analyse phono-syntaxique La phonetisation de "plus", "tous" et de certains nombres. La phonétisation de "plus", "tous" et de certains nombres : une analyse phono-syntaxique Jean-Philippe Goldman, Christopher Laenzlinger et Eric

Plus en détail

Jean-François Bonastre. jean-francois.bonastre@lia.univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr 08 Février 2006

Jean-François Bonastre. jean-francois.bonastre@lia.univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr 08 Février 2006 L authentification biométrique vocale Jean-François Bonastre jean-francois.bonastre@lia.univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr 08 Février 2006 L identification vocale dans le milieu judiciaire Une motivation

Plus en détail

T. Bouguerra : Cours de méthodologie

T. Bouguerra : Cours de méthodologie E 53 SLL1 T. Bouguerra : Cours de méthodologie III. LES APPROCHES ACTIONNELLES 1. Le Modèle actionnel et le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues Par approche actionnelle on entend essentiellement

Plus en détail

Plan. Contexte de la recherche

Plan. Contexte de la recherche Mise au point de stratégies éducatives pour le cycle 5-8 visant à améliorer les compétences en langage oral et à favoriser l apprentissage des mathématiques chez les enfants francophones Marie Van Reybroeck

Plus en détail

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents.

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents. Les alphas S1 A la bibliothèque S2 A la bibliothèque (2) TAOKI ET COMPAGNIE Période 1 Compétences visées Exercices Manipulation du code Grammaire Expression orale Expression écrite - S appuyer sur les

Plus en détail

Fricatives sonores et /r/: les problèmes typiques des apprenants danois

Fricatives sonores et /r/: les problèmes typiques des apprenants danois Fricatives sonores et /r/: les problèmes typiques des apprenants danois Anita Berit Hansen et Pernille Berg Johnsson Journées IPFC 2013 - Paris 1 Manuel de phonétique française pour apprenants danois :!

Plus en détail

Option Informatique Arbres binaires équilibrés

Option Informatique Arbres binaires équilibrés Option Informatique Arbres binaires équilibrés Sujet novembre 2 Partie II : Algorithmique et programmation en CaML Cette partie doit être traitée par les étudiants qui ont utilisé le langage CaML dans

Plus en détail

Algorithme Algorigramme

Algorithme Algorigramme CONVENTIONS D ECRITURE : Définition : Un algorithme est une série d actes ou d opérations élémentaires qu il faut exécuter en séquence pour accomplir une tâche quelconque, en suivant un enchaînement strict.

Plus en détail

Évaluations diagnostiques - Consignes de passation

Évaluations diagnostiques - Consignes de passation Consignes Page 1/12 Évaluations diagnostiques - Consignes de passation Partie 1 Exercice 1 : La consigne est «Observe les images. Elles appartiennent toutes à un même thème sauf une. Entoure-la.» Tu (vous)

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

Productions et apprentissage

Productions et apprentissage 1 Productions et apprentissage 3. Outils de transcription et d analyse Master 1 : 2011 Enregistrement et transcription 2 Questions pratiques: Comment faire un enregistrement vidéo sur ordinateur Comment

Plus en détail

catalogue de formations

catalogue de formations catalogue de formations TECHNIQUE VOCALE BASÉE SUR LES TOUTES DERNIÈRES RECHERCHES EN SCIENCE VOCALE la TCM (Technique du Chanteur Moderne) est un système d apprentissage de la technique vocale qui se

Plus en détail

Marie-Claude Papillon, secrétaire des services éducatifs, C. S. de Portneuf

Marie-Claude Papillon, secrétaire des services éducatifs, C. S. de Portneuf Conception Lorraine De Champlain, conseillère pédagogique en adaptation scolaire, C. S. de la Beauce-Etchemin Lyne Gingras, orthophoniste, Service régional de soutien, Troubles sévères de langage Michèle

Plus en détail

Par José Morais (Université Libre de Bruxelles ULB)

Par José Morais (Université Libre de Bruxelles ULB) RAPPORT ADDITIONNEL SUR LES BONNES PRATIQUES DE REEDUCATION RENCONTREES DANS CERTAINS CENTRES EN FRANCE, SUITE A LA DIFFUSION DU QUESTIONNAIRE DE DI, PREPARATOIRE AU FORUM MONDIAL DE LA DYSLEXIE (UNESCO,

Plus en détail

Convention de transcription CIEL-F

Convention de transcription CIEL-F Convention de transcription CIEL-F Version 4.4. 1 décembre 2010 Ces conventions sont inspirées de celles des groupes I, Freiburg et VALIBEL Principes généraux et logiciels utilisés pour la transcription

Plus en détail

Outil de transcription phonétique à partir du texte Arabe

Outil de transcription phonétique à partir du texte Arabe Outil de transcription phonétique à partir du texte Arabe Fayçal Imedjdouben 1 Amrane Houacine 2 1 Faculté d'electronique et d'informatique Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene

Plus en détail

Déterminer un projet d apprentissage lecture / écriture en relation avec les résultats de l évaluation (Items II et III)

Déterminer un projet d apprentissage lecture / écriture en relation avec les résultats de l évaluation (Items II et III) Déterminer un projet d apprentissage lecture / écriture en relation avec les résultats de l évaluation (Items II et III) (Document d'aide à l'élaboration de PPRE) Niveau de classe : Œuvre étudiée : Objectifs

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION Synthé 5 NOTICE D UTILISATION TABLE DES MATIERES 1. PRESENTATION 3 2. DESCRIPTION 4 3. UTILISATION 5 3.1. RECHARGE 5 3.2. MISE EN MARCHE ET EXTINCTION 5 3.3. ÉCRITURE ET LECTURE D UN MESSAGE 5 3.4. CORRECTION

Plus en détail