La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait"

Transcription

1 La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Variation des structures syllabiques d une langue à une autre et dans une même langue (cf strict vs à : une seule syllabe mais des structures bien différentes) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

2 La syllabe (2/5) Critères définitoires Phonologique : syllabe = unité accentuable Physiologique : activité musculaire : tension des muscles de l appareil phonatoire associée à un relâchement ; débit d air, ouverture puis fermeture de l appareil vocal Acoustique : syllabe formée autour d une voyelle autour de laquelle peuvent se grouper des consonnes il ya dans une séquence, autant de syllabes qu il ya de pics de sonorité Echelle de sonorité: sonorité augmente au fur et à mesure que l on progresse vers le noyau de la syllabe et décroît à partir de ce même noyau Mais langues qui font exception à cette règle générale pour lesquelles une consonne peut constituer le centre d une syllabe (tchèque /skrz/ = à travers) consonnes assez peu consonantiques (ici r ), ce sont des sonantes, présentant une structure acoustique assez proche d une voyelle Cas beaucoup plus inattendus, ex berbère : n importe quel type de segment même une occlusive sourde peut constituer un noyau syllabique tftkt/ Définition universelle de la syllabe?

3 La syllabe (3/5)

4 Le syllabe (4/5) Exercice 7 Parmi les monosyllabes suivants, quels sont ceux qui suivent le principe de sonorité, quelles sont les exceptions à ce principe, pourquoi? Ta, star, prisme, parle

5 Principe de sonorité Ta, parle Exceptions star, prisme, Le syllabe (5/5) Correction exercice 7

6 La syllabe en phonologie multilinéaire (1/6) Unité organisatrice abstraite de segments Structure syllabique de base : binaire branchante

7 La syllabe en phonologie multilinéaire (2/6) Modèle de Kay et Lowenstamm 1984 pour le français «Les éléments nuls ne peuvent apparaître dans des constituants syllabiques branchants»

8 La syllabe en phonologie multilinéaire (3/6) Exercice 8 Donner les représentations syllabiques de «maison» et de «menteur»

9 La syllabe en phonologie multilinéaire (4/6) Correction de l exercice 8

10 La syllabe en phonologie multilinéaire (5/6) Exercice 9 Donner les représentations syllabiques des mots suivants selon le modèle de Kaye et Lowenstamm (1984) Ecole Division Compromettre En entourant les syllabes branchantes quand elles existent

11 La syllabe en phonologie multilinéaire (6/6) Correction exercice 9

12 Le traitement de l élision en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 1/6 Objectif : rendre compte des phénomènes d élision obligatoire (amuïssement) vs interdite Le enfant l enfant vs le garçon Principe : élision possible si elle ne donne pas lieu à une mauvaise resyllabation (élément nul dans un constituant syllabique branchant, en l occurrence attaque)

13 Le traitement de l élision en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 2/6 Règle V ø / ø A Lecture de la règle - À gauche de la barre oblique : transformation à effectuer = voyelle s efface - A droite de la barre oblique : contexte d application de la règle ø A signifie attaque nulle signifie que la règle s applique devant attaque nulle

14 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 3/6 Dérivation la école l école entrée σ σ σ règle l a ø e k l σ σ σ l ø ø e k l Sortie Noyau vide resyllabation σ σ l e k l

15 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 4/6 Exercice 10 Donner une représentation phonétique arboresente de la structure syllabique des séquences suivantes : La + tablette Le + imaginaire

16 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 5/6 Correction exercice 10 Mot tablette à initiale consonantique * resyllabation Attaque vide après voyelle règle d élision Noyau vide resyllabation

17 Le traitement de l élision et les contraintes de resyllabation associées en phonologie générative multilinéaire (selon K & L 1984) 6/6 Quelques commentaires finals Syllabation lexicale vs syllabation parole continue Pose la question de l alignement entre domaine lexical et domaine syllabique Elision + h initial (muet vs aspiré)

18 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (1/13) Au départ problématique de la liaison sans enchaînement Prononciation courante : liaison enchaînée avec voyelle qui suit deux phonèmes appartiennent à la même syllabe J avais un rêve / a+ v + z + r v/ Corpus discours hommes politiques français ( , Chirac) : laison sans enchaînement J avais un rêve / a+ v z + + r v/ Reconsidérer l appareillage représentationnel de la liaison en français

19 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (2/13) Préliminaires 1 : notion d autosegment flottant Primitives en phonologie multilinéaire : point de départ - Ligne autosegmentale de phonèmes - Ligne autosegmentale de constituants syllabiques (A, R) - Ligne de positions (ligne intermédiaire), appelée squelette (initiale, médiane, finale) qui permet d associer les 2 lignes autosegmentales Ex /pyni/ Consonne de liaison considérée comme un autosegment qui appartient à la représentation lexicale du mot mais non ancré dans son squelette syllabique considéré comme un autosegment flottant

20 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (3/13) Préliminaires 2 : Liaison enchaînée Ex. Petit Règle de liaison qui associe ce segment flottant à un nœud syllabique dominant un élément V suivant sous conditions syntaxiques appropriées : liage syntaxique (les enfants prends vs les avec toi) Dont?

21 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (4/13) Préliminaires 3 : représentation syllabique de la consonne finale muette, comme autosegment flottant Ex. Petit Dont?

22 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (5/13) Préliminaires 4 : représentation syllabique de la liaison comme autosegment flottant Ex. petit ami dont un ami?

23 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (6/13) Préliminaires 5 : représentation syllabique de la consonne finale muette, comme autosegment flottant, mise en relation avec la ligne des constituants syllabiques (attaque, etc) Mot à initiale vocalique représentée par une attaque flottant ou vide (non ancrée dans le squelette) Liaison = phénomène d ancrage d un SF dans une attaque vide

24 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (7/13) Pb: représentation en supra ne peut pas prendre en compte liaison sans enchaînement consonne de liaison définie comme un segment flottant auquel correspond une coda flottante et une position de squelette sans aucune association C (= coda) (position) C (= consonne)

25 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (8/13) Principes généraux A, R N, C Représentation qui permet d envisager deux traitements phonologiques de la liaison : avec et sans enchaînements Consonne attachée à attaque flottante Consonne attachée à coda flottante (uniquement liaison facultative)

26 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (9/13) Liaison avec et sans enchaînement Représentations phonologiques sous-jacentes

27 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (10/13) Liaison avec et sans enchaînement Représentations phonétiques

28 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (11/13) Autres consonnes finales Avec eux Pour mémoire

29 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (12/13) Toutes les coda Cluster consonantique interne

30 Le traitement de la consonne latente en phonologie multilinéaire Modèle de P. Encrevé (1988) (13/13) Quelques commentaires finals Intérêt du modèle = prise en compte des stratégies variables de segmentation syllabique modèle qui fusionne les représentations phonologiques formelles et la réalité des variations sociolinguistiques Mise en lumière de principes explicatifs généraux concernant le langage mais fondée sur des données réalistes, donc variables modèle qui rend compte de la variation et de/dans la structure

31 Le traitement de la liaison en phonologie multilinéaire Exercice 11 Donner les représentations phonologiques des séquences suivantes en vous fondant sur le modèle de P. Encrevé (représentation phonologique profonde, représentation(s) phonologique(s) de surface, traitement phonétique : arbres phonétiques) a. Vous avez faim b. Vous avez entendu

32 Le traitement de la liaison en phonologie multilinéaire Correction de l exercice 11a 1. Représentation phonologique 2. Traitement phonologique 3. Représentation phonétique

Le modèle standard, SPE (1/8)

Le modèle standard, SPE (1/8) Le modèle standard, SPE (1/8) Rappel : notion de grammaire mentale modulaire Les composants de la grammaire : module phonologique, sémantique syntaxique Syntaxe première : elle orchestre la relation mentale

Plus en détail

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Outils et Recherches pour les Corpus d'acquisition du Langage, 18-19 nov 2010 Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Naomi Yamaguchi Laboratoire de Phonétique et Phonologie & Structures

Plus en détail

Que signifie la phrase suivante?

Que signifie la phrase suivante? SPE TS AE 1 : Reconnaissance vocale son et musique Emetteurs et récepteurs sonores La reconnaissance vocale est une technique permettant d'analyser une parole et de la retranscrire sous une forme exploitable

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi?

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Les métiers du FLE Accueil et scolarisation des primo-arrivants. Université de Mons, 12 décembre 2013 Marina Gioiella marina.gioiella@umons.ac.be

Plus en détail

LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus. Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1

LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus. Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1 LLLDL 487 Linguistique informatique et linguistique de corpus Partie 3 : corpus oraux Anne Lacheret Séance 1 Rappel objectifs cours La numérisation des données langagières écrites et sonores a profondément

Plus en détail

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Valia GUILLARD http://coquelicot.asso.free.fr Page 1 Plan de la présentation! L association

Plus en détail

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE LANGAGE EN SITUATION ET COMMUNICATION Comprendre des consignes avec un support écrit Barrer ; ; Entourer

Plus en détail

Développement du langage

Développement du langage Développement du langage Quelques repères chronologiques Des deux aspects du langage oral : réception/compréhension et production, c'est ce dernier versant qui est décrit succinctement ici. 1 Plan : Stade

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE RÉALITÉS SONORES DE LA LANGUE, SEGMENTATION DE L ÉCRIT ET DE L ORAL Comparer la longueur de plusieurs

Plus en détail

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE - Quelle est la place de la maternelle dans l apprentissage du code? Autrement dit : - En fonction de leur âge,

Plus en détail

Chapitre LA SYLLABE Nous définirons la syllabe en dzùùngoo de Samogohiri comme l'unité de noyau vocalique fonctionnant comme élément dans le mot

Chapitre LA SYLLABE Nous définirons la syllabe en dzùùngoo de Samogohiri comme l'unité de noyau vocalique fonctionnant comme élément dans le mot 2 LES STRUCTURES SYLLABIQUES L'analyse phonologique reposant sur un corpus constitué essentiellement de mots monosyllabiques et dissyllabiques, nous passerons rapidement en revue les différentes structures

Plus en détail

Les accents sur les voyelles

Les accents sur les voyelles O9 Les accents sur les voyelles d orthographe CE O0 Les lettres «eu» et «oeu» d orthographe CE O Les consonnes finales muettes d orthographe CE O3 Les liaisons d orthographe CE O4 La lettre h d orthographe

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Cours de Phonétique. Citation. Branches de la phonétique. Phonétique / phonologie. Cours 1 (19 sept. 2006)

Cours de Phonétique. Citation. Branches de la phonétique. Phonétique / phonologie. Cours 1 (19 sept. 2006) Citation Cours de Phonétique Cours 1 (19 sept. 2006) J ai exprimé ailleurs à plusieurs reprises mon attitude vis-à-vis de la doctrine de Troubetzkoy et des phonologues. [ ] L essence de ma critique consiste

Plus en détail

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation 1 de 33 Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation Florent Hivert Mél : Florent.Hivert@lri.fr Adresse universelle : http://www.lri.fr/ hivert 2 de 33 Données et instructions Un programme

Plus en détail

Traitement de la Parole

Traitement de la Parole Traitement de la Parole Cours 2: Signal de parole Production Perception Analyse 19/03/2007 Plan 1. Processus de production et de perception de la parole chez les humains 2. Production de la parole Définition

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES PRINCIPAUX SIGNES DU SYSTÈME DE NOTATION DU MOUVEMENT DE PIERRE CONTÉ

TABLEAU SYNOPTIQUE DES PRINCIPAUX SIGNES DU SYSTÈME DE NOTATION DU MOUVEMENT DE PIERRE CONTÉ TABLEAU SYNOPTIQUE DES PRINCIPAUX SIGNES DU SYSTÈME DE NOTATION DU MOUVEMENT DE PIERRE CONTÉ La portée de DANSE où vont prendre place les actions des différents segments du corps. FACTEUR TEMPS Le facteur

Plus en détail

Fiche de révisions - Algorithmique

Fiche de révisions - Algorithmique Fiche de révisions - Algorithmique Rédigé par : Jimmy Paquereau 1. Généralités Algorithme : un algorithme est la description d une procédure à suivre afin de résoudre un problème donné. Il n est pas nécessairement

Plus en détail

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot

Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot Elisabeth DELAIS ROUSSARIE UMR 7110 / LLF Laboratoire de Linguistique formelle Université de Paris Diderot JOURNEES IPFC Paris, 5 et 6 décembre 2011 Pour travailler sur l acquisition de la dimension orale

Plus en détail

Master PE-2011. CM-phonologie Partie 2 & 3

Master PE-2011. CM-phonologie Partie 2 & 3 Master PE-2011 CM-phonologie Partie 2 & 3 Partie 2 Code oral / code écrit /dãlakur/ Danlacour Dent la cour Dan la cour etc Code oral, code écrit système phonographique complexe (1/5) Deux codes non isomorphes

Plus en détail

Léa et les animaux des pays froids

Léa et les animaux des pays froids Léa et les animaux des pays froids Exploitation d image... p. 2 Léa et les animaux des pays froids Exploitation d un poème... p. 4 Renard et ours blanc Conscience syllabique... p. 6 Codage des mots Codage

Plus en détail

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau But du TP : Découvrir les couplages étoile ou triangle des résistances Problématique : Vous devez raccorder le circuit électrique d un chauffe-eau à élément stéatite comportant 3 résistances de chauffe.

Plus en détail

Evaluations Grande Section Juin 2009

Evaluations Grande Section Juin 2009 Ecole : Nom : Prénom : Date de naissance : Evaluations Grande Section Juin 2009 Dates de passation des épreuves : du 25 mai au 5 juin 2009 Circonscription Valenciennes Denain S approprier le langage Comprendre

Plus en détail

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf)

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) Anne Revol-Meo Evoli (tel : +39.063332009 e-mail : anne@meoevoli.it) Institut Saint Dominique Rome 9 avril 2003 Anne Revol-Meo Evoli La dyslexie

Plus en détail

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie

TD Acquisition du langage. 1. Bruner 2. Prosodie TD Acquisition du langage 1. Bruner 2. Prosodie J. Bruner (1/5) Le langage s apprend en grande partie dans l interaction sociale Pb essentiel à résoudre pour l enfant = apprendre à produire un énoncé adapté

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

La structure syllabique du français

La structure syllabique du français LA PHONÉTIQUE FRANÇAISE Conférence nr. 5 La structure syllabique du français Présentation: Ghenadie Râbacov, lector, magistru Questions à discuter: 1. Les théories de la syllabe 2. La constitution de la

Plus en détail

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5 ACTIVITÉS PHONOLOGIQUES AU CYCLE 2 Progressions de la moyenne section au CP CYCLE 1 Moyenne section Identifier une syllabe dans un mot. Localiser une syllabe dans un mot bisyllabique. Transformer les mots

Plus en détail

REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE

REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE Trois types de critères sont à prendre en compte : 1) Critères relatifs à la nature des unités linguistiques : Taille des unités : mot, syllabe,

Plus en détail

Machine de Turing. Informatique II Algorithmique 1

Machine de Turing. Informatique II Algorithmique 1 Machine de Turing Nous avons vu qu un programme peut être considéré comme la décomposition de la tâche à réaliser en une séquence d instructions élémentaires (manipulant des données élémentaires) compréhensibles

Plus en détail

I- Présentation générale II-Création d une base III-Remplir une table IV-Requêtes SQL SQLITEMAN KIT DE SURVIE

I- Présentation générale II-Création d une base III-Remplir une table IV-Requêtes SQL SQLITEMAN KIT DE SURVIE SQLITEMAN KIT DE SURVIE SQLITEMAN KIT DE SURVIE I-Présentation générale Fenêtre du «navigateur d objets», qui permet de visualiser ou modifier la structure de la base de données utilisées. Fenêtre de

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

FONCTIONS FINANCIÈRES

FONCTIONS FINANCIÈRES FONCTIONS FINANCIÈRES Les fonctions financières d Excel permettent de calculer des mensualités, des taux d intérêts, des durées, etc. À chaque fois, il faudra faire très attention au niveau de la durée

Plus en détail

Introduction à la phonétique. 7

Introduction à la phonétique. 7 Introduction à la phonétique. 7 LLSDL206 PLPSDL09 Caroline BOGLIOTTI caroline.bogliotti@u-paris10.fr https://sdlparisouest.wikispaces.com/phonétique La prosodie de la voix parlée «!On peut définir simplement

Plus en détail

TD3 : Développement normal du langage

TD3 : Développement normal du langage E45SLL1 : Préparation aux études d orthophonie TD3 : Développement normal du langage 1) Répondez de façon courte aux questions suivantes : a) Est-ce que les bébés réagissent aux bruits dès la naissance?

Plus en détail

Génération Robots présente : Pilotage d un robot Boe-Bot par la voix

Génération Robots présente : Pilotage d un robot Boe-Bot par la voix Génération Robots présente : Pilotage d un robot Boe-Bot par la voix Le présent article illustre l utilisation du module de reconnaissance vocale Say-it de Parallax sur un robot Boe-Bot afin de piloter

Plus en détail

Évaluations diagnostiques - Consignes de passation

Évaluations diagnostiques - Consignes de passation Consignes Page 1/12 Évaluations diagnostiques - Consignes de passation Partie 1 Exercice 1 : La consigne est «Observe les images. Elles appartiennent toutes à un même thème sauf une. Entoure-la.» Tu (vous)

Plus en détail

Numérisation de grands documents

Numérisation de grands documents Numérisation de grands documents Objectif Numériser plusieurs segments d image, les assembler en photoshop, puis harmoniser les couleurs. Nous partons d un document A3 numérisé en 2 fois. Pourquoi constatons-nous

Plus en détail

Algorithmique et Programmation Projets 2012/2013

Algorithmique et Programmation Projets 2012/2013 3 Dames 3. Objectif Il s agit d écrire un programme jouant aux Dames selon les règles. Le programme doit être le meilleur possible. Vous utiliserez pour cela l algorithme α β de recherche du meilleur coup

Plus en détail

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres IPT : Cours 2 La représentation informatique des nombres (3 ou 4 heures) MPSI-Schwarz : Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 28 septembre 2015 1 Codage en base 2 Définition 1 : Tout nombre décimal

Plus en détail

Quelques précisions. La phonologie c est l étude de l association d une phonie àune ou plusieurs graphies, de son chant àson écriture.

Quelques précisions. La phonologie c est l étude de l association d une phonie àune ou plusieurs graphies, de son chant àson écriture. Lecture au CP/CE1 Atelier des suppléants Privas le 19/01/11 DDEC 07 et 26 Quelques précisions Lire c est accéder àla compréhension de ce qui a étélu en utilisant des techniques de reconnaissance globale

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

Apprentissage ICT Unité Intégrée Volume 7 7.19 Les Nuages

Apprentissage ICT Unité Intégrée Volume 7 7.19 Les Nuages Apprentissage ICT Unité Intégrée Volume 7 7.19 2 ASSIMILATION DE LA TECHNOLOGIE INFORMATIQUE ET COMMUNICATION (ICT) À TRAVERS LE PROGRAMME SCOLAIRE Sciences Technologie Informatique Et Communication Langage

Plus en détail

Evlang Éveil aux langues

Evlang Éveil aux langues Bon Anniversaire - 1 Evlang Éveil aux langues Projet Socrates / lingua 42137 CP 1 97 FR- Lingua LD Bon Anniversaire! Conception: Groupe de travail de Dijon: Isabelle Abadie Claude Leclerc Aline Nicolle

Plus en détail

Séance de travaux pratiques n 1 Quelques éléments de correction

Séance de travaux pratiques n 1 Quelques éléments de correction Master Sciences, Technologies, Santé Mention Mathématiques, spécialité Enseignement des mathématiques Algorithmique et graphes, thèmes du second degré Séance de travaux pratiques n 1 Quelques éléments

Plus en détail

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Chapitre 1 Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Sommaire : 1.1 La construction logicielle, qu est-ce que c est? : page 3 1.2 Pourquoi la construction logicielle est-elle importante? :

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

SYSTEME DE SONORISATION DE VOITURE

SYSTEME DE SONORISATION DE VOITURE SYSTEME Prénom : Classe : Date : DE SONORISATION DE VOITURE CI1 : Appropriation du système EIE1 : Découverte du système de sonorisation de voiture Problématique Vous êtes le nouveau technicien de la surface

Plus en détail

Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane

Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane Eveil à la conscience phonologique Sophie ALBY IUFM Guyane Plan du cours Des références Des définitions Des informations générales sur l éveil à la conscience phonologique Des activités pour les différents

Plus en détail

TELL ME MORE Fonctionnement de la reconnaissance vocale

TELL ME MORE Fonctionnement de la reconnaissance vocale TELL ME MORE Fonctionnement de la reconnaissance vocale Sommaire GÉNÉRALITÉS... 3 LE BLOC DE RECONNAISSANCE VOCALE... 3 ACTIVITÉS AVEC RECONNAISSANCE VOCALE... 3 LES DEUX MODES DE FONCTIONNEMENT... 3 LE

Plus en détail

Conventions de segmentation pour la construction de diphones

Conventions de segmentation pour la construction de diphones Conventions de segmentation pour la construction de diphones LAIP - Lettres, Université de Lausanne Version 1.0, 31.8.98 Contribuants: Sandra Schwab, Eric Keller, Brigitte Zellner, Pierre-Yves Connan,

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES PILOTE DE LIGNE

CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES PILOTE DE LIGNE ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE ANNÉE 2006 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES PILOTE DE LIGNE ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Durée : 2 Heures Coefficient : 1 Ce sujet comporte (dans l énoncé d origine, pas

Plus en détail

Enveloppes convexes dans le plan

Enveloppes convexes dans le plan ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE B (XECLR)

Plus en détail

Les cycles horaires. Guide de l utilisateur

Les cycles horaires. Guide de l utilisateur Guide Reference Livre 8 Gestion des ressources humaines Sécurité, contrôle des accès Vidéo surveillance via Internet Gestion d activités, Affichage d informations Distribution d heure synchronisée Audit,

Plus en détail

1 Début de l examen. Standard Operating Procedure 9.4. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Faculté de Médecine 1.3.

1 Début de l examen. Standard Operating Procedure 9.4. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Faculté de Médecine 1.3. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Le but de ce document est de vous expliquer comment démarrer et terminer une session d examen avec Campus (version 1.3.5665), et vous indiquer

Plus en détail

Fonctionnalités avancées de Word

Fonctionnalités avancées de Word BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE DE LILLE 1 Thèses et littérature grise Fonctionnalités avancées de Word Bibliothèque de l université des sciences et technologies de Lille 1 Diffusion électronique des thèses

Plus en détail

La liaison dans le corpus IPFC-italien (Rome)

La liaison dans le corpus IPFC-italien (Rome) La liaison dans le corpus IPFC-italien (Rome) Giulia BARRECA Université Paris Ouest Nanterre-Università Cattolica di Milano Oreste FLOQUET Sapienza, Università di Roma Plan Nouveau point d enquête IPFC

Plus en détail

LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE

LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE QUELQUES DEFINITIONS POUR COMPRENDRE CE QU EST LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE Phonème : unité sonore, base fonctionnelle de la structure du langage. Phonétique : étude des moyens

Plus en détail

Prendre un bon départ

Prendre un bon départ Chapitre A Prendre un bon départ 1 - Avant-propos Un ordinateur sait très bien faire deux choses : Calculer, d oùle nomcomputer en anglais que l on pourrait traduire par calculateur. Placer des données

Plus en détail

Listes de personnes et calculatrice polonaise inverse en Java

Listes de personnes et calculatrice polonaise inverse en Java Listes de personnes et calculatrice polonaise inverse en Java Université Paris Sud Motivation Le but de cet exercice est de manipuler les listes chaînées et les piles et de voir leur application en analyse

Plus en détail

Option Informatique Arbres binaires équilibrés

Option Informatique Arbres binaires équilibrés Option Informatique Arbres binaires équilibrés Sujet novembre 2 Partie II : Algorithmique et programmation en CaML Cette partie doit être traitée par les étudiants qui ont utilisé le langage CaML dans

Plus en détail

Organiser les informations ( approche technique )

Organiser les informations ( approche technique ) Organiser les informations ( approche technique ) Introduction : Le stockage des informations est une fonctionnalité essentielle de l outil informatique, qui permet de garantir la pérennité des informations,

Plus en détail

DendroDIF. Sujet : Procédure d installation de DendroDIF pour utilisateur hors MRNF. Version 2.0. Date de dernière révision : 2015-04-28

DendroDIF. Sujet : Procédure d installation de DendroDIF pour utilisateur hors MRNF. Version 2.0. Date de dernière révision : 2015-04-28 Sujet : Version 2.0 Date de dernière révision : 2015-04-28 Historique des modifications Version Date Description 0.5 31 mars 2009 Création initiale 0.6 27 avril 2009 Intégration des premiers commentaires

Plus en détail

Evaluations. Complément au cours de didactique générale - Physique

Evaluations. Complément au cours de didactique générale - Physique Evaluations Complément au cours de didactique générale - Physique Rappel Evaluations formatives Evaluations certificatives Evaluations Evaluations formatives - objectifs pour l enseignant détection des

Plus en détail

Mode d emploi de l espace professeur

Mode d emploi de l espace professeur édition 2013/2014 Mode d emploi de l espace professeur www.paraschool.com Table des matières 1. Se connecter à Paraschool... page 2 2. Personnaliser son compte professeur (codes et mots de passe)... page

Plus en détail

Installation du logiciel Windows Suivant Démarrer Tous les programmes Démarrer Tous les programmes Manager Pub Manager Publicité Linux ici Mac

Installation du logiciel Windows Suivant Démarrer Tous les programmes Démarrer Tous les programmes Manager Pub Manager Publicité Linux ici Mac Avec le Manager Publicité de bluevizia toutes vos activités de publicité seront facilement planifiées et implémentées. Installation du logiciel Windows Double cliquez avec le bouton gauche de la souris

Plus en détail

chapitre 1 Décrire la langue

chapitre 1 Décrire la langue chapitre 1 Décrire la langue 1 Du langage à la langue Quelques dé nitions préalables Le langage est cette faculté, que l homme est seul à posséder, de s exprimer par la parole et par l écriture. Elle lui

Plus en détail

EXCEL Personnaliser le classeur, formater les cellules et mettre en page

EXCEL Personnaliser le classeur, formater les cellules et mettre en page Médiathèque de Bussy Saint-Georges Afficher / Masquer Formater les cellules Mettre en page Imprimer EXCEL Personnaliser le classeur, formater les cellules et mettre en page Personnaliser le classeur, formater

Plus en détail

Créer des documents XML

Créer des documents XML 1 Créer des documents XML La spécification XML définit comment écrire un document au format XML. XML n est pas un langage en lui-même mais, en revanche, un document XML est écrit dans un langage à balises

Plus en détail

L électricité : êtes-vous au courant? Guide d utilisation du multimètre DMR-1100. Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec

L électricité : êtes-vous au courant? Guide d utilisation du multimètre DMR-1100. Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec L électricité : êtes-vous au courant? Guide d utilisation du multimètre DMR-1100 SO f AD Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec Ce guide a été produit par la Société de formation

Plus en détail

THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU

THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU Position du problème Soient O un observateur, X la chose qu il observe et F(X) l expression de l idée qu il se fait de la chose qu il observe. Schéma1

Plus en détail

Manuel de l utilisateur Module RCNet MultiAlertes

Manuel de l utilisateur Module RCNet MultiAlertes Manuel de l utilisateur Module RCNet MultiAlertes 1 Crédits : Concepteur du module et du programme: r0tule Assistance conception et vérification: Ted33 Rédacteur de ce manuel : Mac Vérificateurs Manuels

Plus en détail

1.4.1 Expliquez la différente entre le «format» complément à 2 et «faire» le complément à 2.

1.4.1 Expliquez la différente entre le «format» complément à 2 et «faire» le complément à 2. Chapitre 1 : Exercices 1.3 Conversions 1.3.1 Effectuez les conversions suivantes : a) B4F,D5 (16) Base 10 b) 324,21 (5) Base 10 c) 125 (7) Base 2 d) 73 (10) Base 16 e) 73 (8) Base 16 f) 101101 (2) Base

Plus en détail

La conscience phonologique dès l école maternelle

La conscience phonologique dès l école maternelle La conscience phonologique dès l école maternelle Programme A partir de 3/4 ans peuvent prendre du recul et avoir conscience des efforts à faire pour maîtriser une langue et accomplir intentionnellement

Plus en détail

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité Formation A.V.S. Lundi 06 janvier La Surdité Table des matières I) La surdité Qu est ce que l audition? Les différentes surdités Les différents appareillages et leurs répercussions sur l audition II)

Plus en détail

Déficience et production

Déficience et production Arpih MSP 13 A & MSP 13 B 1 Déficience et production Objectif du cours * Adapter des mesures spécifiques en vue d optimiser la production et promouvoir le bien-être de la personne en situation de déficience.

Plus en détail

Supertooth ONE. Kit Mains libres Bluetooth. Fonctions High Tech

Supertooth ONE. Kit Mains libres Bluetooth. Fonctions High Tech Supertooth ONE Kit Mains libres Bluetooth Fonctions High Tech Technologie VOX Connexion Multi Point Profil Bluetooth A2DP DSP: Réduction de l écho et des bruits ambiants 1 A. Description Le SUPERTOOTH

Plus en détail

Algorithmique et Programmation 2 LMI 1 Semestre 2 Cours 2 La séquence et l alternative

Algorithmique et Programmation 2 LMI 1 Semestre 2 Cours 2 La séquence et l alternative Algorithmique et Programmation 2 LMI 1 Semestre 2 Cours 2 La séquence et l alternative 2 janvier 2009 1 Les structures de contrôle En Scheme, le programmation se fait par composition de fonctions, et même

Plus en détail

07 Mesurage des appareils de correction auditive

07 Mesurage des appareils de correction auditive 07 Mesurage des appareils de correction auditive Sommaire 1. Introduction... 1 1.1. Evaluation subjective:... 1 1.2. Mesurage objectif:... 2 2. Pourquoi faire des mesurages objectifs?... 2 2.1. Fabricant...2

Plus en détail

Suivi par GPS. Manuel de Produit

Suivi par GPS. Manuel de Produit Suivi par GPS Manuel de Produit Table des Matières Sujet N de Page Connexion au Site Web 3 Barre de Menu Supérieure 3 Paramètres Internationaux 3 Gestion des Véhicules 4 Détail des Véhicules 7 Déconnexion

Plus en détail

I. CONVENTIONS DU DESSIN TECHNIQUE

I. CONVENTIONS DU DESSIN TECHNIQUE I.1. Le dessin technique : Définition : I. CONVENTIONS DU DESSIN TECHNIQUE Le dessin technique est un outil d expression graphique et de communication technique. Au cours de son évolution, l homme a rapidement

Plus en détail

C2 ATOM Guide de démarrage

C2 ATOM Guide de démarrage C2 ATOM Guide de démarrage Créé par : C2 Innovations Version : 1.0 Dernière modification : 30/03/2015 FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION DE SERVICES FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION

Plus en détail

Utilisation d un multimètre numérique

Utilisation d un multimètre numérique Fonctions Mesure des Tensions en courant continu Mesure des tensions en courant alternatif (non utilisé actuellement en automobile) Mesure des intensités en courant continu (maxi 10 A, suivant contrôleur)

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement d Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

Algorithme Algorigramme

Algorithme Algorigramme CONVENTIONS D ECRITURE : Définition : Un algorithme est une série d actes ou d opérations élémentaires qu il faut exécuter en séquence pour accomplir une tâche quelconque, en suivant un enchaînement strict.

Plus en détail

Devoir Surveillé informatique MP, PC, PSI

Devoir Surveillé informatique MP, PC, PSI NOM : Classe : Devoir Surveillé informatique MP, PC, PSI L utilisation des calculatrices n est pas autorisée pour cette épreuve. Le langage de programmation choisi est Python. L espace laissé pour les

Plus en détail

L espace de travail. Au cours de cette leçon, vous apprendrez à :

L espace de travail. Au cours de cette leçon, vous apprendrez à : L espace de travail 1 Au cours de cette leçon, vous apprendrez à : sélectionner des outils ; utiliser la barre d application et le panneau Contrôle ; gérer les fenêtres de document ; travailler avec les

Plus en détail

Projet Pratique de INF241 Parcours de Tableaux

Projet Pratique de INF241 Parcours de Tableaux Projet Pratique de INF241 Parcours de Tableaux L objectif de ce projet est de travailler sur les tableaux en langage d assemblage ARM. Vous devez réaliser votre projet en partie lors des séances encadrées

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

UN EXEMPLE D ANNOTATION SUR

UN EXEMPLE D ANNOTATION SUR UN EXEMPLE D ANNOTATION SUR CORPUS ORAL TRANSCRIT: PFC École thématique Annotation de données langagières Sarah Leroy 11/09/11 Le projet PFC Projet «socio-phonologique» visant à décrire la prononciation

Plus en détail

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence Université Paris Diderot Master 1 II Théorie et pratique de la concurrence Partiel du 30 avril 2009 Durée : 1h30. Tous les documents sont autorisés. Le barème est indicatif. Question 1 : Soit le programme

Plus en détail

Liaison avec la téléphonie

Liaison avec la téléphonie Liaison avec la téléphonie Produit : Vertec Version produit : 5.6 Document Version doc : Cliquez ici. Base de connaissance Publication : Création : 24.05.2012 FAQ Astuces Modification : 24.05.2012 Client

Plus en détail

Introduction à la phonétique. 1

Introduction à la phonétique. 1 Introduction à la phonétique. 1 LLSDL206 PLPSDL09 Caroline BOGLIOTTI caroline.bogliotti@u-paris10.fr Quelques informations Mon mail : caroline.bogliotti@u-paris10.fr Une plateforme d échanges de documents

Plus en détail

Intervalles Cours. Intervalles Cours. SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)

Intervalles Cours. Intervalles Cours. SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée) Intervalles Cours CHAPITRE 1 : Notion d intervalle 1) Définition 2) Représentations d intervalles 3) Vocabulaire 4) Notations d ensembles CHAPITRE 2 : Intersection d intervalles 1) Définition 2) Intervalles

Plus en détail

Population et productivité vont de pair

Population et productivité vont de pair Population et productivité vont de pair Aperçu de la leçon Les élèves étudient les rapports qui unissent l accroissement démographique et le niveau d industrialisation. Niveau ciblé 6 e à 8 e année Durée

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

L IMPORTANCE DE LA LIAISON DANS LA LANGUE PARLEE

L IMPORTANCE DE LA LIAISON DANS LA LANGUE PARLEE L IMPORTANCE DE LA LIAISON DANS LA LANGUE PARLEE Sandra Caetano Sandra Santiago Sofia Alves Actuellement, l enseignement les langues étrangères vise la construction d une compétence de communication concernant

Plus en détail