Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable"

Transcription

1 Animation 6 Le cycle de vie d un téléphone portable Objectifs pédagogiques : - Prendre conscience des impacts sur l Homme et l environnement de chaque étape de cycle de vie d un produit - Savoir comment limiter ces impacts Objectif opérationnel : Savoir replacer dans le bon ordre les étapes du cycle de vie d un téléphone portable et connaître les impacts sur l Homme et/ou l environnement à chaque étape. Aujourd hui, il est presque impossible de se passer d un téléphone portable. On dénombre plus de 64 millions de carte sim, c est environ 1 par personne en France! De plus, on change de téléphone environ tous les 18 mois, même s il est encore en état de marche, et pour les jeunes c est encore pire : tous les 10 mois! Cela est dû à l avancée de la technologie, qui nous pousse à vouloir s équiper de téléphones plus performants. Mais produire un téléphone portable, est-ce aussi simple que de le remplacer? PUBLIC : à partir de 8 ans. MATÉRIEL : - Ciseaux - Etiquettes «étapes» et «impacts» (en annexes) - Tableau ou très grande feuille accrochée au mur - Gomme adhésive ou ruban adhésif DURÉE : 1 heure - 1 h 30 LIEU : intérieur Liens fiches : Dossiers : N 5 (Les révolutions industrielles), N 7 (La société de consommation), N 11 (Le cycle de vie d un jean), N 12 (Le cycle de vie d une tablette de chocolat). Projet : N 1 (Réaliser une exposition ACV) 1

2 DÉROULÉ : Étape 1 : Apports théoriques - Pendant la fabrication La fabrication d un téléphone portable nécessite d utiliser de nombreux matériaux rares ou toxiques, ainsi que de l énergie. Dans un téléphone portable, il y a jusque 1000 pièces différentes provenant de ressources non renouvelables et/ou rares. Les conditions de travail des ouvriers qui extraient les ressources nécessaires à la fabrication du téléphone portable sont parfois déplorables et dangereuses. - Pendant l utilisation L impact le plus important est la consommation d énergies. Par exemple, il faut le brancher et utiliser de l électricité pour le recharger. - Lors de la fin de vie Les impacts sont très importants, et les conséquences vont fortement varier en fonction de ce que l on fait de son téléphone portable en fin de vie : s il est jeté dans la nature, ce sont tous les composants toxiques contenus qui vont polluer les sols et l eau. S il est jeté à la poubelle (1 portable sur 6), il ne sera pas recyclé et cette action reviendra à le jeter dans la nature. S il est recyclé, son impact environnemental sera beaucoup moins important. - Le choix du téléphone portable En fonction du type de téléphone portable utilisé, les impacts ne sont pas les mêmes. Par exemple, la taille de l écran, le type de chargeur, les diverses options, ou encore la façon de recharger son téléphone, auront des conséquences différentes sur l environnement. Vous pouvez vous rendre sur le site de l ADEME pour calculer les impacts environnementaux de votre téléphone portable : index.html - Quelques conseils pour agir à son échelle : Eviter les modèles qui se démarquent par leurs nombreuses options et nouvelles technologies Choisir si c est possible un chargeur à dynamo ou solaire Ne pas laisser le téléphone branché lorsque la recharge est terminée Ne pas changer de téléphone trop souvent, d autant plus s il fonctionne encore. Pour cela, il faut être un consommateur averti face aux diverses promotions que peuvent faire les opérateurs. Lors du changement de téléphone portable, bien penser à rendre l ancien au distributeur pour qu il soit réparé et réutilisé ou bien recyclé. Pensez à vous référer au chapitre 2 du documentaire vidéo ainsi qu au fiches pédagogiques dossiers N 11 et N 12 : «Le cycle de vie d un jean» et «Le cycle de vie d une tablette de chocolat». 2

3 Étape 2 : Avant l animation Découpez les étiquettes «étapes» ainsi que les étiquettes «impacts». Vous pouvez plastifier ces cartes pour pouvoir les réutiliser. Vous pouvez également les reproduire à plus grande échelle pour réaliser l animation avec un plus grand nombre de personnes. Pensez à la phase de sensibilisation à la thématique du cycle de vie. Pour en savoir plus, vous pouvez montrer le chapitre 2 du documentaire vidéo et travailler avec les enfants sur les fiches pédagogiques dossiers N 11 et N 12 : «Le cycle de vie d un jean» et «Le cycle de vie d une tablette de chocolat». Préparez au préalable sur un tableau une liste numérique (par exemple en forme de cercle, représentant le cycle ou bien présenté comme en annexes) des 12 étapes du cycle de vie du téléphone portable. Parmi les 12 impacts du cycle de vie du téléphone portable proposés, certains peuvent être utilisés plusieurs fois. Pensez à les imprimer en plusieurs exemplaires. Les impacts à chaque étape du cycle de vie : - Extraction d or, de cuivre, de pétrole, de zinc et de fer : salaires trop bas pour vivre, déchets dangereux, déchets, conditions de travail dangereuses, épuisement des ressources naturelles. - Extraction d arsenic, de mercure et de plomb : salaires trop bas pour vivre, déchets dangereux, déchets, conditions de travail dangereuses, épuisement des ressources naturelles. - Transformation des matières premières et secondaires : salaires trop bas pour vivre, déchets, déchets dangereux, conditions de travail dangereuses, pollution de l air, pollution de l eau, pollution des sols, consommation d énergies - Fabrication de la batterie : salaires trop bas pour vivre, déchets, déchets dangereux, conditions de travail dangereuses, pollution de l air, pollution de l eau, pollution des sols, consommation d énergies - Assemblage du produit : salaires trop bas pour vivre, déchets, déchets dangereux, conditions de travail dangereuses, pollution de l air, pollution de l eau, pollution des sols, consommation d énergies - Mise en rayon du distributeur : consommation d énergies - Vente au client : pas d impact - Utilisation et recharge : consommation d énergies, ondes nocives pour la santé, - Recyclage : consommation d énergies, conditions de travail qui peuvent être dangereuses - Mise à la poubelle : déchets, déchets dangereux, substances toxiques, pollution de l eau, pollution des sols - Réutilisation : pas d impact - Rejet dans la nature : déchets, déchets dangereux, substances toxiques, pollution de l eau, pollution des sols N oubliez pas que la phase «transports» ponctue presque toutes les étapes et qu il engendre une consommation d énergies, un épuisement des ressources naturelles et une pollution de l air! 3

4 Étape 3 : Animation Vous pouvez expliquer aux enfants le but de ce jeu : savoir replacer dans le bon ordre les étapes du cycle de vie du téléphone portable et identifier les impacts négatifs à chaque étape. Vous pouvez répartir les enfants en petits groupes pour qu ils puissent se concerter. Sinon, vous pouvez leur attribuer à chacun une étiquette «étapes» et/ou une étiquette «impacts» qu ils devront replacer correctement au tableau Invitez-les à replacer leurs étiquettes respectives dans le bon ordre. Vous pouvez faire jouer les étiquettes «étapes» dans un premier temps, puis les étiquettes «impacts». A chaque étiquette placée, n hésitez pas à ouvrir la discussion sur le sujet. A la fin de l animation, ouvrez le débat sur le jeu qui vient d être fait. Vous pouvez amener les enfants à se questionner sur la fréquence à laquelle ils renouvellent leur téléphone (s ils en ont), ou encore sur les solutions qu ils peuvent mettre en place à leur échelle grâce aux déductions qu ils ont tirées du jeu. 4

5 ANNEXES : Schéma du cycle de vie d un téléphone portable : 1 1 bis Extraction d or, de cuivre, de pétrole, de zinc et de fer. Extraction d arsenic, de mercure, et de plomb 2 2 bis Transformation des matières premières et secondaires (par exemple, avec le pétrole on fait du plastique qui lui-même est utilisé pour la fabrication de composants, avec l or on fait des composants) Fabrication de la batterie 3 Assemblage du produit 4 Mise en rayons du distributeur 5 Vente au client 6 Utilisation Recharge 7 7 bis 7 ter 7 quater Recyclage Mise à la poubelle Réutilisation Rejet dans la nature 5

6 Réutilisation Mise en rayon du distributeur Mise à la poubelle Recyclage Vincent Guyot Utilisation et recharge lainf Vente au client Transformation des matières premières et secondaires (par exemple, avec le pétrole on fait du plastique qui lui-même est utilisé pour la fabrication de composants) Assemblage du produit BCE Fabrication de la batterie Extraction dʼarsenic, de mercure et de plomb Extraction dʼor, de cuivre, de pétrole, de zinc et de fer Etiquettes étapes : Rejet dans la nature 6

7 Salaires trop bas pour vivre Pollution des sols Fruggo Déchets Pollution de lʼeau Epuisement des ressources naturelles Aatu Liimatta Pollution de lʼair Dirk Ingo Francke LSDSL Conditions de travail dangereuses Ondes nocives pour la santé Substances toxiques Déchets dangereux Rémih s Etiquettes impacts : Consommation dʼénergies 7

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

Manuel d utilisation MA TABLETTE MAGIQUE 3-6. ans. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-009669-006 FR. Disney Visitez le site DisneyJunior.

Manuel d utilisation MA TABLETTE MAGIQUE 3-6. ans. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-009669-006 FR. Disney Visitez le site DisneyJunior. Manuel d utilisation MA TABLETTE MAGIQUE 3-6 ans Disney Visitez le site DisneyJunior.com 2014 VTech Imprimé en Chine 91-009669-006 FR INTRODUCTION Vous venez d acquérir Ma tablette magique de VTech. Félicitations!

Plus en détail

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas.

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Édito Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Depuis janvier 2011, le Syndicat Emeraude s est engagé résolument dans un programme local de prévention. Ne nous limitons pas à l objectif

Plus en détail

Manuel d utilisation. Mini Market éducatif. 2011 VTech Imprimé en Chine 91-002606-001

Manuel d utilisation. Mini Market éducatif. 2011 VTech Imprimé en Chine 91-002606-001 Manuel d utilisation Mini Market éducatif 2011 VTech Imprimé en Chine 91-002606-001 Chers parents, Chez VTech, nous sommes conscients que les enfants sont notre avenir. C est pourquoi tous nos jeux sont

Plus en détail

LEADER MONDIAL DU PLAFOND TENDU. > solutions. Cabinets dentaires. Solutions Lumière Solutions Acoustics Solutions Print Qualité & Sécurité

LEADER MONDIAL DU PLAFOND TENDU. > solutions. Cabinets dentaires. Solutions Lumière Solutions Acoustics Solutions Print Qualité & Sécurité LEADER MONDIAL DU PLAFOND TENDU > solutions Cabinets dentaires Solutions Lumière Solutions Acoustics Solutions Print Qualité & Sécurité De l accueil à l espace de soins, une surface totalement personnalisable

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

Sécuriser une intervention sur un poste de travail

Sécuriser une intervention sur un poste de travail Sécuriser une intervention sur un poste de travail Dominique Pagnier Table des matières 1. Introduction... 3 2. Sécurisation logique... 3 2.1. Environnement logiciel (pilotes, applications, )... 3 2.2.

Plus en détail

Les impacts cachés des TIC. Quels enjeux et quelles actions concrètes?

Les impacts cachés des TIC. Quels enjeux et quelles actions concrètes? Les impacts cachés des TIC Quels enjeux et quelles actions concrètes? Eric Drezet Fête de la Science CRHEA, Valbonne 19/11/2013 1 Plan Conclusion Derrière mon PC une avalanche numérique Des conséquences

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION Version R1013

MANUEL D UTILISATION Version R1013 MANUEL D UTILISATION Version R1013 POSTE DE PHLÉBOTOMISTE ÉLECTRIQUE 3500E IBIOM Instruments Ltée - 1065, rue du Pacifique, suite 403, Sherbrooke, Québec, J1H 2G3 Tel.: 450-678-5468 Fax: 450-445-9837 www.ibiom.com

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB

Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB Dossier de conception 1/21 1. PRESENTATION GENERALE DU MINI PROJET 1.1 Contexte de l étude Situation existante avec un problème. Présentation de l objectif

Plus en détail

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008.

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008. BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008 SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL Pourquoi agir Pour les acheteurs publics et privés, les attentes en matière d hygiène

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT Des processus de bureau respectueux de l environnement grâce au recours à un système moderne de gestion des documents Utilisation de matériaux respectueux de

Plus en détail

Fiche 22 Emballage et aliment

Fiche 22 Emballage et aliment Fiche 22 Emballage et aliment Aujourd hui, quasiment tous les produits que nous achetons sont emballés, très peu sont vendus en vrac. Pourtant, un emballage n est pas neutre : c est un objet publicitaire

Plus en détail

Education au Développement Durable Les déchets, je mène l enquête.

Education au Développement Durable Les déchets, je mène l enquête. 1 Education au Développement Durable Les déchets, je mène l enquête. Un programme d animation pour une sensibilisation efficace sur le tri, le recyclage et le compostage des déchets. Contact : SYVEDAC

Plus en détail

Mon hochet Tut-Tut. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-002887-00x

Mon hochet Tut-Tut. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-002887-00x Mon hochet Tut-Tut 2014 VTech Imprimé en Chine 91-002887-00x Chers parents, Chez VTech, nous sommes conscients que les enfants sont notre avenir. C est pourquoi tous nos jeux sont conçus de manière à inciter

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

Défi 7/7 Mission Ecogestes

Défi 7/7 Mission Ecogestes Défi 7/7 Mission Ecogestes - 202 851 habitants (au 1er janvier 2011) Les hommes commencent à se regrouper dans des villes. Les déchets sont jetés dans les rues entraînant de nombreuses épidémies meurtrières

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Et après mes travaux?

Et après mes travaux? 10 Et après mes travaux? Voilà, les travaux sont terminés! Vous vous (ré)installez confortablement dans votre logement. Comment profiter le plus longtemps possible des améliorations que vous venez d apporter

Plus en détail

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction produits certifiés Une nouvelle marque de produits éco-conçus et responsables Fabrication 100% française Une vraie fabrication française

Plus en détail

Guide de conseil en équipement. Édition 2014

Guide de conseil en équipement. Édition 2014 Guide de conseil en équipement Édition 2014 LE NUMÉRIQUE À L ÉCOLE Pourquoi? Pour faire entrer l école à l ère du numérique «Elément clé de la refondation de l'école, la diffusion des usages du numérique

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES

GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES Ville de Saint-Laurent d Aigouze [ [ Le mot du Maire Le développement durable est un enjeu de société majeur, et bien plus qu un effet de mode. Les changements

Plus en détail

2 IÈME ÉDITION - FÉVRIER 2015 INSERTECH ANGUS

2 IÈME ÉDITION - FÉVRIER 2015 INSERTECH ANGUS 2 À PROPOS DE CE GUIDE 2 IÈME ÉDITION - FÉVRIER 2015 À PROPOS DE CE GUIDE Ce guide présente quelques recommandations pour minimiser les impacts environnementaux générés par les Technologies de l information

Plus en détail

Les plastiques en Débat

Les plastiques en Débat Les plastiques en Débat Que pensez-vous de l impact des plastiques sur notre environnement? Plutôt positif! Néfaste! Et si on lançait un vrai débat! Collège Raymond GUEUX 70700 GY Le Débat Depuis son invention

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

L éco-responsabilité appliquée à l informatique

L éco-responsabilité appliquée à l informatique L éco-responsabilité appliquée à l informatique //////////////////////////////////////////////////////// IMPACTS SUR L ENVIRONNEMENT DU MATERIEL ////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

ADT Réunion de coordination 2avril 2010

ADT Réunion de coordination 2avril 2010 ADT Réunion de coordination 2avril 2010 Projet de siège de Bruxelles Environnement et éco-centre Vincent CARTON Directeur Division Ville durable, Energie et Climat Bruxelles Environnement - IBGE vcr@ibgebim.be

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

BATTERIES DE SECOURS POUR CENTRAL D ALARME ET DE MESURE BAT KIT NOTICE D INSTALLATION. BATKIT_MAN01_FR Ver. V1R1

BATTERIES DE SECOURS POUR CENTRAL D ALARME ET DE MESURE BAT KIT NOTICE D INSTALLATION. BATKIT_MAN01_FR Ver. V1R1 BATTERIES DE SECOURS POUR CENTRAL D ALARME ET DE MESURE NOTICE D INSTALLATION BATKIT_MAN01_FR Ver. V1R1 1 Introduction Ce manuel doit être lu attentivement par toute personne qui a ou qui aura la responsabilité

Plus en détail

NOS SAVOIRS FAIRE. Bureau d étude Décoration, informatique et électronique. Production Atelier bois/métal/peinture, informatique, vidéo et infographie

NOS SAVOIRS FAIRE. Bureau d étude Décoration, informatique et électronique. Production Atelier bois/métal/peinture, informatique, vidéo et infographie NOS SAVOIRS FAIRE Bureau d étude Décoration, informatique et électronique Production Atelier bois/métal/peinture, informatique, vidéo et infographie SAV Contrat de gestion de contenu et de maintenance

Plus en détail

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable La stratégie développement durable de Nov@log Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable Sommaire Un mot sur le partenariat Nov@log-Lucie Introduction : contexte Conséquence

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

Les infos à connaître

Les infos à connaître 1 Les infos à connaître au sujet des sous-couches des dalles de moquette Document d information technique portant sur les impacts environnementaux des sous-couches des dalles de moquette 2 3 Table des

Plus en détail

Partie. Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? L habitant. Étude de cas. A. Le trajet des jouets

Partie. Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? L habitant. Étude de cas. A. Le trajet des jouets Étude de cas Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? Partie 3 L habitant Dans les pays riches, les enfants ont en général de nombreux jouets. Aujourd hui, de plus en plus de jeunes

Plus en détail

www.boutiquesolaire.com

www.boutiquesolaire.com INFORMATIONS SUR LES PRODUITS 03 / 2013 POWERBANKS CHARGEURS SOLAIRES Powerbanks Chargeurs solaires Cellules solaires pour Powerbanks CELLULES SOLAIRES POUR POWERBANKS www.boutiquesolaire.com CONTENU Powerbanks

Plus en détail

Impacts de l'informatique : ressources, énergie, déchets ; que nous révèlent les analyses de cycle de vie?

Impacts de l'informatique : ressources, énergie, déchets ; que nous révèlent les analyses de cycle de vie? Impacts de l'informatique : ressources, énergie, déchets ; que nous révèlent les analyses de cycle de vie? 8 juin 2010 Journée InTech (INRIA) Françoise Berthoud Francoise.Berthoud@grenoble.cnrs.fr Groupe

Plus en détail

Ça tombe pile, on les récupère!

Ça tombe pile, on les récupère! Ça tombe pile, on les récupère! 100% environnement! Partons à la découverte des piles et de l environnement! Nopopo: une pile écolo Qui est l inventeur de la pile? Qu est-ce qu un écocentre? Pourquoi les

Plus en détail

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS INFOS PRATIQUES déchets PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS 205 duclair www.metropole-rouen-normandie.fr édito Chère Madame, cher Monsieur, En matière de gestion des déchets, la Métropole Rouen Normandie

Plus en détail

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships.

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships. les pneus sont sécuritaires LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Réutiliser un vieux pneu dans un Earthship, où il devient une ressource utile et passe le reste de son temps dans

Plus en détail

Eco gestes au bureau

Eco gestes au bureau Eco gestes au bureau Un français passe environ 40 % de son temps quotidien au travail, trajets domicile travail compris Au travail réduire son impact sur l environnement, c est faire des gestes simples

Plus en détail

Tri et réduction des déchets

Tri et réduction des déchets Tri et réduction des déchets dans les locaux sociaux de son établissement # 1 - Organiser le tri dans les locaux sociaux # 2 - Valoriser les déchets en organisant la collecte des poubelles # 3 - Communiquer

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

Reconditionner, c est bon pour tout le monde! à propos de ce guide. Insertech Angus. La campagne Reconditionner, c est bon pour tout le monde!

Reconditionner, c est bon pour tout le monde! à propos de ce guide. Insertech Angus. La campagne Reconditionner, c est bon pour tout le monde! avec le soutien financier de et la participation de Reconditionner, c est bon pour tout le monde! à propos de ce guide Ce guide s adresse au grand public. Il présente quelques recommandations pour minimiser

Plus en détail

Dossier de presse PRESENTATION DE L INDICE ECOLOGIQUE DES MAGAZINES. Mercredi 20 juin 2012

Dossier de presse PRESENTATION DE L INDICE ECOLOGIQUE DES MAGAZINES. Mercredi 20 juin 2012 Dossier de presse PRESENTATION DE L INDICE ECOLOGIQUE DES MAGAZINES Mercredi 20 juin 2012 Naissance du projet Les points de départ Un questionnement grandissant des consommateurs et des acheteurs media

Plus en détail

L ACV dans les projets de recherche :

L ACV dans les projets de recherche : L ACV dans les projets de recherche : - Les fondamentaux de l éco-conception - Les démarches, les outils - L ACV dans les projets de recherche - Exemples de projets européens Présentation ACV 6 Septembre

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons?

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? LYCEE FENELON : démarche Qualycée en cours Quels sont les efforts réalisés à Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? 16/03/2015 tri sélectif à Fénelon

Plus en détail

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement. QI! C est toi l expert en énergie! a mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.ch i tu réponds correctement, tu obtiendras un code secret qui

Plus en détail

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN SOMMAIRE 01. NATURE et découvertes en quelques chiffres 02. Construire un plan green 03. Mesurer l empreinte écologique 04. Conclusion - 2 01. NATURE

Plus en détail

L ATELIER DYNAMO. à Nancy

L ATELIER DYNAMO. à Nancy Écologie, économie et social L ATELIER DYNAMO à Nancy 6 années d existence 1200 adhérents à l année 1000 vélos récupérés et 600 remis en circulation 4 salariés, 2 volontaires en Service Civique et 15 bénévoles

Plus en détail

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Références commerciales: TA31300 / TA31301 TA31300 (sans flash) TA31301 (avec flash) Table des matières Présentation... 2 Caractéristiques

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication LES BONS USAGES Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC, quels impacts?

Plus en détail

04 NoteCart. 10 NoteCart Simple. 15 NoteLocker SOMMAIRE. Équipements standards p.07 Équipements en option p.08 Références produits p.

04 NoteCart. 10 NoteCart Simple. 15 NoteLocker SOMMAIRE. Équipements standards p.07 Équipements en option p.08 Références produits p. SOMMAIRE 04 NoteCart Équipements standards p.07 Équipements en option p.08 Références produits p.28 10 NoteCart Simple Équipements standards p.13 Équipements en option p.14 Références produits p.30 15

Plus en détail

Crédit : June et Sylvain Hitau

Crédit : June et Sylvain Hitau Crédit : June et Sylvain Hitau Géraldine Poivert Crédit : Zabou Carrière Jean-Charles Caudron Filières Responsabilité élargie du producteur Crédit : Antoine Doyen Édito Comme de nombreux produits, les

Plus en détail

TRACKWATCH. Mode d emploi. Ref : INOTW01. Lisez le mode d emploi avant d utiliser le produit.

TRACKWATCH. Mode d emploi. Ref : INOTW01. Lisez le mode d emploi avant d utiliser le produit. TRACKWATCH Mode d emploi Lisez le mode d emploi avant d utiliser le produit. Ref : INOTW01 Sécurité et précautions d emploi Veuillez lire ce manuel attentivement avant usage. N utilisez que des piles,

Plus en détail

N 24 avril 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7

N 24 avril 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7 N 24 avril 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/7 ACTUALITES Publication d un «mode d emploi sur les achats socialement responsables»..... 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce que le système de management environnemental

Plus en détail

MODULE 4 : Le choix des outils numériques

MODULE 4 : Le choix des outils numériques MODULE 4 : Le choix des outils numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Bienvenue dans le «Digital age» Newer is better Introduction PC =

Plus en détail

Les devoirs du Détenteur d équipements

Les devoirs du Détenteur d équipements P o u r u n e u t i l i s a t i o n r e s p o n s a b l e d e s f l u i d e s f r i g o r i g è n e s AFCE - Association loi 1901, créée en 1995 : Groupement des industriels et utilisateurs du Froid et

Plus en détail

Gestion écoresponsable des déchets

Gestion écoresponsable des déchets Gestion écoresponsable des déchets R E C Y C L E R, V A L O R I S E R E T E L I M I N E R P O U R P R E S E R V E R L E N V I R O N N E M E N T E T C O N T R I B U E R A U D E V E L O P P E M E N T D U

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Cycleco, bureau d études indépendant spécialisé en analyse du cycle de vie et en éco-conception,

Plus en détail

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre?

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? agissez, devenez vous aussi un Clima cteur engagé! Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? Mulhouse Alsace Agglomération s est associée au site «Le climat entre

Plus en détail

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage Plate-forme d'échanges Date : 2011-06-10 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org Affichage environnemental des produits grande consommation Numéro du document:

Plus en détail

ADAPTATION DES OBLIGATIONS RELATIVES AU BIEN-ETRE DES INTERIMAIRES

ADAPTATION DES OBLIGATIONS RELATIVES AU BIEN-ETRE DES INTERIMAIRES 1/5 ADAPTATION DES OBLIGATIONS RELATIVES AU BIEN-ETRE DES INTERIMAIRES L arrêté royal du 15 décembre 2010 fixant des mesures relatives au bien être au travail des intérimaires a paru au Moniteur belge

Plus en détail

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre!

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre! En savoir QUIZZ + Plan de Protection de l Atmosphère des Bouches-du-Rhône 1 2 3 4 J ai le droit de brûler mes déchets de tonte de pelouse en petite quantité dans ma cour non exposée à la route. Mes déchets

Plus en détail

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE Document à remplir et

Plus en détail

LE GRAND LARGE S ENGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE

LE GRAND LARGE S ENGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE LE GRAND LARGE S ENGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE Contact : LE GRAND LARGE 02.99.20.60.20 contact@legrandlarge-congres.com SOMMAIRE LE DEVELOPPEMENT DURABLE AU GRAND LARGE Pages 1 à 7 ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Allo, T ES OÙ? LE TÉLÉPHONE PORTABLE EN CINQ DIMENSIONS

Allo, T ES OÙ? LE TÉLÉPHONE PORTABLE EN CINQ DIMENSIONS Allo, T ES OÙ? LE TÉLÉPHONE PORTABLE EN CINQ DIMENSIONS allo, t es où? De nouvelles technologies voient sans cesse le jour. Elles nous simplifient souvent l existence, mais elles ont des conséquences sur

Plus en détail

2. Garantie En cas de problème ou de question technique, vous pouvez contacter notre hotline au numéro indigo ci-contre :

2. Garantie En cas de problème ou de question technique, vous pouvez contacter notre hotline au numéro indigo ci-contre : 1. Important Prenez le temps de lire ce manuel utilisateur avant d utiliser votre antenne terrestre d intérieur. Ce manuel contient des informations importantes concernant le fonctionnement de votre antenne.

Plus en détail

Réflexe Prévention Déchets

Réflexe Prévention Déchets Réflexe Prévention Déchets Secteur des Travaux Publics 2 ème ½ journée Plan de la présentation 1. La prévention, de quoi parle-t-on? Concept, bénéfices attendu, illustrations 2. Produits innovants et retours

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES SÉRIES ES et L Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1 à 8. L'usage de la calculatrice est autorisé. Le candidat

Plus en détail

www.forex.eu MADE IN SWITZERLAND.

www.forex.eu MADE IN SWITZERLAND. MADE IN SWITZERLAND. Airex AG, fondé en 1956, est leader dans le secteur du plastique expansé grâce à des innovations ciblées. En plus des fabrications de solutions techniques pour l industrie, Airex AG

Plus en détail

Base de chargement et de séchage MANUEL DU PROPRIÉTAIRE

Base de chargement et de séchage MANUEL DU PROPRIÉTAIRE Base de chargement et de séchage MANUEL DU PROPRIÉTAIRE 1 Importantes consignes de sécurité Cet appareil n est pas censé être utilisé par des personnes (enfants compris) ayant des capacités physiques,

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

Directive relative à l achat, l utilisation et le soutien technique de différentes catégories d équipements technologiques

Directive relative à l achat, l utilisation et le soutien technique de différentes catégories d équipements technologiques 1. OBJECTIF La présente directive précise les modalités relatives à l achat, l utilisation et le soutien technique pour les équipements technologiques. Le but de cette directive n est pas d en empêcher

Plus en détail

Contribution des vitrages de Prelco TM à l obtention de points au système d évaluation de bâtiment écologique

Contribution des vitrages de Prelco TM à l obtention de points au système d évaluation de bâtiment écologique Contribution des vitrages de Prelco TM à l obtention de points au système d évaluation de bâtiment écologique LEED Canada pour les nouvelles constructions et les rénovations importantes 2009 Prelco offre

Plus en détail

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Activité collaborative en ligne Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Objectifs et contexte Construire un cours de management d'équipe et communication MASTER 1 Management du Social et de la Santé Dispositif à

Plus en détail

GUIDE DE LA PRÉSERVATION DES DOCUMENTS ESSENTIELS LORS D UNE URGENCE OU D UN SINISTRE

GUIDE DE LA PRÉSERVATION DES DOCUMENTS ESSENTIELS LORS D UNE URGENCE OU D UN SINISTRE GUIDE DE LA PRÉSERVATION DES DOCUMENTS ESSENTIELS LORS D UNE URGENCE OU D UN SINISTRE LE PRÉSENT GUIDE CONTIENT CE QUI SUIT : 1. PLAN DE PRÉVENTION Étapes à suivre pour amoindrir les possibilités de pertes

Plus en détail

Remplacement du papier et du matériel de cours par des tablettes tactiles

Remplacement du papier et du matériel de cours par des tablettes tactiles Remplacement du papier et du matériel de cours par des tablettes tactiles Equipe de projet: Florian Thurre, Damien Morend, Joé Maret, Antonin Graf, Miguel Santos Métier: Electronicien Année d'apprentissage:

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE 52 000 lycéens 65 lycées publics (1,2 millions de m² de locaux) 39 lycées privés 1 Les priorités comtoises en matière d éducation par de nouvelles politiques L accès pour tous à l éducation Gratuité des

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES SERVICE D ENTRETIEN DES LOCAUX DE LA REPRESENTATION (BRUXELLES) 1. LOCAUX À ENTRETENIR Les bâtiments à nettoyer sont ceux situés : Bd. du Régent 50 à 1000 Bruxelles:

Plus en détail