Les mères célibataires au Maroc

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les mères célibataires au Maroc"

Transcription

1 Les mères célibataires au Maroc

2 Plan du travail Définition d une mère célibataire. Contexte. Quelques statistiques. Conséquences psychologiques. Le statut juridique: les failles. Institutions intervenants par rapport à ce sujet. L exemple d un travail effectué par ces mères célibataires: la collecte des déchets dans la ville de Casablanca. Citations. Conclusion. Références.

3 Définition Définition d une mère célibataire : Nom féminin singulier ; c est une femme qui a un enfant sans être mariée

4 Contexte Les femmes ayant des enfants en-dehors du mariage restent un sujet tabou dans la société marocaine. Ces femmes, en grande majorités jeunes, pauvres et sans éducation, sont immédiatement rejetées par la société des qu'elles découvrent leur grossesse et que le père renonce a sa promesse de mariage. Elles sont souvent obligées de fuir leurs familles et d'abandonner leurs enfants, la majorité des naissances illégitimes se déroulent hors des hôpitaux, dans la rue ou ailleurs. Les bébés, eux, sont très souvent abandonnés ou livrés à des trafics d adoption. Dans leur jugement très cruel, la société, les gens bien pensants oublient souvent que pour faire un enfant, il faut être deux. Que l homme, lui, n est jamais inquiété. Jamais responsabilisé. L on considère encore que c est la femme seule qui a péché, que c est elle qui l a cherché. Même en cas de viol ou d inceste, on la culpabilise.

5 Statistiques Quatre mères célibataires sur cinq abandonnent leur filiation dans une maternité. D'autres s'en séparent définitivement sur la voie publique. Au moins cinq bébés «sans père» naissent chaque jour à Casablanca, selon les chiffres des hôpitaux. La plupart des mères célibataires sont des jeunes servantes agressées sexuellement par leur employeur. Dès l'enfance, elles sont placées par leurs parents dans des familles aisées. En manque d'amour, ces adolescentes se font engrosser par le premier venu qui leur promet le mariage. Il arrive aussi qu'elles se fassent violer. [...] Dès lors, soit elles demandent à l'homme de les épouser, soit elles se font avorter ou, s'il est trop tard, vont accoucher secrètement, loin de chez elles, là où personne ne peut les reconnaître. Si beaucoup sont de candides petites domestiques venues des campagnes, elles peuvent aussi être des étudiantes ou travailler dans une quelconque usine.

6 Répartition des mères célibataires par source de problèmes : 75 % promesse de mariage 17 % prostitution 7% viol 1% divers Répartition des Mères célibataires par niveau scolaire : 42% analphabètes 35 % primaire 14% 1er cycle 7% 2ème cycle 2% universitaire

7 Conséquences psychologiques La plupart des mères célibataires font front à une série de problèmes et de difficultés desquels elles sont parfois bien conscientes, qui imposent des limitations sérieuses à son intégration sociale et à son déroulement personnel. Surcharge En solitaire les mères célibataires assument les fonctions parentales, les tâches domestiques, les responsabilités dans l'éducation et le poids d'être la source unique de revenus de la famille. Cette surcharge de tâches les condamne généralement à l'absence de vie personnelle. La pression de la famille d'origine contribue à aggraver cette situation, dans laquelle elles se sentent habituellement dépassées.

8 Solitude Cette situation leur empêche de dédier du temps à la vie personnelle et sociale, et contribue à l'isolement et à engendre des sentiments de solitude, d'abandon. De plus, l'une des craintes principales de beaucoup de mères célibataires consiste à ne pas être aimées avec un fils/une fille, de ne pas pouvoir refaire sa vie affective dans un autre couple.

9 Dépendance Si elles sont plus jeunes, et plus si elles sont des mères adolescentes immatures en assumant d'énormes responsabilités, la famille d'origine a l'habitude de prendre les rênes de la situation et d établir les normes. Les grands-pères ont l'autorité. L'enfant, jusqu'à ce qu'il/elle naisse, n'est de personne. Après, l enfant appartient à tous excepte sa mère. Actuellement, les parents ne les expulsent pas de la maison, mais elles endurent le mauvais traitement et l'humiliation de celui qui leur fournit un lieu où vivre et les moyens pour subsister. Elles se convertissent en "employé de maison" et les marient le plus rapidement possible, avec lequel sa vie se convertit en un tourbillon d'événements auxquels elles se trouvent impliquées sans décider jamais par eux mêmes.

10 Basse estime de soi Une série d'événements influent négativement sur l'estime de soi des mères célibataires : les échanges physiques qui dérivent de la grossesse, l'isolement de son groupe d'égales, la négligence des études pour prendre soin du bébé, la recherche infructueuse d'emploi sans préparation et expérience, la vie sous les normes de la famille d'origine qui leur empêche de prendre leurs propres décisions, la culpabilité pour être resté enceinte, la perte de toutes les activités gratifiantes et la prépondérance des activités obligatoires.

11 Stigmatisation L actuelle société ne repousse pas comme autrefois la mère célibataire de forme explicite, comme pécheresse ou immorale, mais beaucoup de mères célibataires perçoivent un rejet caché, grâce à leur stigmatisation comme incultes et analphabètes; elles ne sont pas tenues en compte dans aucun endroit ni leurs droits familiers et sociaux sont respectés. Elles perçoivent ce rejet systématiquement quand elles essaient de négocier avec les institutions et elles se sentent exclues des réunions, dans lesquelles les hommes politiques se dirigent exclusivement vers les professionnels, en les laissant place.

12 Chômage Être femme et avoir des charges familières constituent deux des plus grandes difficultés d'obtenir un emploi actuellement dans notre pays. Les mères célibataires ont la nécessité de travailler pour pouvoir subsister, en étant la source unique de revenus de leur famille, mais elles ont aussi les plus grands problèmes pour la conciliation de la vie familière et du travail, pour être les seules responsables de l'élevage des enfants.

13 Risque d'exclusion sociale Nous considérons que tous ces facteurs avant mentionnés aident à porter un plus grand risque d'exclusion sociale: une plus grande nécessité d'appui économique, d'emploi, de demeure, de corresponsabilisation dans des tâches familières, des services d'appui familier, de culture et d'éducation

14 Le statut juridique: les failles les failles Au Maroc, la femme va devenir presque l'égale de l'homme. Grâce à la volonté de Mohammed VI, aux pressions des «modernistes» et sans heurter les religieux, ceci grâce au nouveau code de la famille Qui a apporté un certain nombre d améliorations au statut juridique des femmes. Avoir obtenu l égalité des droits, la suppression du tutorat, la coresponsabilité parentale, le principe de séparation des biens et l abrogation du principe d obéissance de l épouse, Protection du droit de l'enfant à la paternité au cas où le mariage ne serait pas formalisé par un acte. Avant, la règle était la non-reconnaissance de l'enfant né hors mariage. Seulement, voilà, les nouvelles dispositions du code concernent non pas la femme en tant qu individu mais l épouse. Le Mariage est donc un passage incontournable pour avoir ses droits. Les célibataires ne sont pas concernées. Et les mères célibataires sont les grandes victimes de ce vide juridique.

15 le sort des femmes qui accouchent sans être mariées : si elle se risquait d aller à l hôpital, elle était arrêtée, jugée et condamné à 3 à 6 mois de prisons «pour prostitution» et voir même plus selon l'article 490 du Code Pénal :"Sont punies de l'emprisonnement d'un mois à un an, toutes personnes de sexe différent qui, n'étant pas unies par les liens du mariage, ont entre elles des relations sexuelles. L enfant était soit emprisonné avec la mère, soit confié à l orphelinat. L autre solution pour les mères célibataires (presque toujours rejetées par leur famille) était d accoucher seule Une femme mariée pouvait être répudié alors qu elle était enceinte (parfois elle ignorait qu elle a été répudiée) et se retrouvait dans l illégalité au moment de l accouchement!

16 Institutions intervenants par rapport à ce sujet La pratique de l'abandon des bébés à la naissance pose des problèmes sérieux aux mères et a leurs enfants. Les organisations qui s'engagent à traiter ces problèmes sont rares, mais l'institut National de Solidarité Avec les Femmes en Détresse (INSAF) et l'association Solidarité avec les Femmes de Casablanca travaillent depuis des années avec des mères et leurs enfants. En 1999, près de 300 bébés sont retrouvés morts, abandonnés dans les rues de Casablanca. Indignés par l horreur de cette situation, des citoyens de la société civile se mobilisent et créent l association INSAF. Pour lutter contre l abandon de ces bébés, la jeune association se lance alors dans un programme ambitieux de réinsertion dans la société des mères célibataires et de leurs enfants, dans le respect de leurs droits et leur dignité. Depuis 2000, INSAF intervient et lutte également contre le travail domestique des petites filles. En effet, de nombreuses mamans qui arrivent à INSAF ont été exploitées comme «petites bonnes». Afin d endiguer ce problème à la source, Insaf a lancé un programme de lutte contre ces pratiques indignes et d un autre âge.

17 Reconnue d Utilité Publique, le 28 août 2002, lauréate du Prix des Droits de l Homme de la République Française en 2003 et désignée Organe Consultatif aux Nations Unies, en Juillet 2005, INSAF continue «ses combats» grâce aux hommes et aux femmes qui la composent et aux partenaires qui la soutiennent. La première tache de l'insaf consiste à établir un lien entre la mère et son enfant. Mme Nabila Tber la directrice de l INSAF affirme: "il faut permettre a la maman de s'occuper et de veiller sur son bébé, pour ne pas revenir sur sa décision de l'abandonner et lui donner l'occasion de s'attacher à son enfant et de renouer les liens avec lui." L'INSAF aide les mères célibataires à trouver du travail, à trouver et aménager un endroit ou vivre et a inscrire leurs enfants dans une crèche.

18 SOLFEM Depuis sa création en 1985, l objectif principal de SOLFEM est de prévenir l abandon des enfants de mères célibataires par la réhabilitation socioéconomique de ces dernières. SOLFEM est présidée par Aïcha Ech-Chenna, figure symbolique de la lutte contre l exclusion sociale des mères célibataires au Maroc. Elle fut l une des premières militantes à ouvertement parler et agir en faveur des mères célibataires et de leurs enfants. SOLFEM dispose de deux sites d intervention à Casablanca. Les programmes offerts aux mères bénéficiaires se basent sur quatre axes d intervention. En premier lieu, un service d accueil, d écoute, de suivi psychosocial et juridique est offert. Plusieurs modules de formation en alphabétisation, cuisine, pâtisserie, couture et initiation aux droits fondamentaux sont également offerts. Troisièmement, des activités génératrices de revenus sont mises sur pied, comme deux restaurants, cinq kiosques de vente et un service de pâtisserie gérés par les mères et encadré par le personnel. En dernier lieu, une garderie est à la disposition des mères bénéficiaires sur chaque site d intervention, afin d assurer les soins des enfants durant les heures de formation et de travail.

19 Exemples des femmes célibataires Les mères célibataires se mettent à la collecte de déchets 20 femmes sont engagées comme balayeuses avec la société responsable de la collecte des déchets et des ordures ménagères à Casablanca, Sita El Beida. Sortant la tête haute d'une expérience déchirante, ces mères célibataires ont déjà un avenir devant elles. Aidées et encadrées par l'association casablancaise Solidarité Féminine, elles ont comme unique arme de combat, l'immense volonté de changer leurs conditions de vie, ces femmes ont très vite gagné la confiance des responsables. Elles ont pu s'intégrer au sein d'un domaine réservé auparavant aux ouvriers hommes. Ainsi, en peu de temps, elles ont pu bâtir leur édifice du mérite. Munies de balais à longs manches et de chariots, ces femmes débarrassent chaque jour les rues de la ville des ordures avec enthousiasme. Sécurité oblige ces ouvrières ont été d'abord opérationnelles dans des zones du centre ville. En effet 14 balayeuses sont actives dans l'arrondissement du Mâarif, 5 autres sont responsables de la collecte dans l'arrondissement Sidi Beliout et une ouvrière prend en charge le ramassage des déchets à Anfa

20 Croyant à une unique devise, l'espoir, les responsables de l'association Solidarité Féminine ont appris à ces femmes qu'elles ont désormais le champ libre pour redéfinir leur statut social et cesser d'être de simples mères célibataires bannies par la société. «Ce métier nous honore et nous permet encore une fois de prouver nos compétences féminines», témoigne l'une de ces employées de Sita. Pour cette femme qui souhaite garder l'anonymat et ses collègues «la propreté est un travail de femmes».

21 Citations Le règne du rien. C'est en intégrant Solidarité Féminine qui a fait les recherches nécessaires que Aziza a appris son âge. Depuis un mois elle sait qu'elle a 15 ans, qu'elle est une enfant qui a un bébé. Exploitée comme petite bonne depuis qu'elle a 4 ans, violée puis mise enceinte par un autre homme, découvrant sa grossesse en se rendant chez le docteur pour des maux de ventre : Aziza n'a aucune prise sur la vie. Elle n'est jamais allée à l'école, n'espère rien, n'attend rien.

22 La misère à l'oeuvre. Tout est noir dans la vie d Amina : un passé exploité de petite bonne et un présent de fille-mère rejetée. Une bouille d'enfant qui ne cesse de ressasser une courte vie passée à travailler, des patrons qui la harcèlent, un fils dont elle ne veut pas, un père qui la renie : des larmes qui coulent à flot et un espoir réduit à zéro.

23 La vie qui bascule. Des études de droit en cours, une famille qui l'adore, un ami qui se dit heureux de devenir père Tout allait bien dans la vie de Zineb jusqu'à ce jour de 1999 où "l'amour de sa vie" l'abandonne à la gare de Casablanca. Malgré la dégringolade, le fatalisme est de mise et aucune haine n'embrase cette jeune femme, "soutenue par Dieu". Si ses diplômes pourraient laisser espérer un travail meilleur, une question lancinante coupe court à toutes spéculations : "que ferai-je de mon fils?". Au Maroc, les crèches publiques sont quasiment inexistantes.

24 L'exemple qui permet d'y croire. Pour Touria, la galère est terminée. C'est aujourd'hui la fin des mensonges à une famille qui l'accepte enfin, la fin des regrets avec un père qui reconnaît son fils, la fin de la misère avec un travail annoncé. Pour elle, l'étape associative est terminée. Mais derrière la riante jeune femme se cache un caractère en acier trempé.

25 Conclusion Rare sont les institutions qui traitent le sujet des mères célibataires car il est considéré encore un sujet tabou dans notre société ce qui est loin d être suffisant à savoir la grande ampleur que porte ce phénomène. Un vrai débat de société s impose : les relations sexuelles hors mariage, même si elles constituent un délit, sont une réalité. Elles peuvent conduire à des naissances non désirées. C est une autre réalité Comment agir en amont et en aval pour éviter aux enfants un statut de ould al hram? Pénaliser leurs mères juridiquement et socialement n est certainement pas la solution!

26 Références Encyclopédie wikipédia.

27 MERCI POUR VOTRE ATTENTION Travail réalisé par: Sara GUEDAMI. Ihssane OUCHEGHROUCHEN

QUI EST LA MÈRE DE CET ENFANT QUI VIENT DE NAÎTRE? ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ ET ACCOUCHEMENT DE MÈRES PORTEUSES

QUI EST LA MÈRE DE CET ENFANT QUI VIENT DE NAÎTRE? ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ ET ACCOUCHEMENT DE MÈRES PORTEUSES M e Marie-Nancy Paquet QUI EST LA MÈRE DE CET ENFANT QUI VIENT DE NAÎTRE? ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ ET ACCOUCHEMENT DE MÈRES PORTEUSES Résumé : La question de la gestation pour autrui fait régulièrement

Plus en détail

Que l'on sache par les présentes - puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur!

Que l'on sache par les présentes - puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur! Dahir n 1-02-172 du 1 rabii Il 1423 (13 juin 2002) portant promulgation de la loi n 15-01 relative à la prise en charge (la kafala) des enfants abandonnés. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Déclaration universelle des droits de l'homme

Déclaration universelle des droits de l'homme Déclaration universelle des droits de l'homme Préambule Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue

Plus en détail

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948 Texte intégral Préambule : Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de

Plus en détail

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/algeri... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/algeri... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER 1 sur 5 09/06/2010 12:21 LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER ALGERIE Imprimer cette page Textes de référence : - Code de la famille du 9 juin 1984 1. Les formes de dissolution du mariage - La répudiation

Plus en détail

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Le 13 octobre 2010, Madame GOUTTENOIRE, Professeur à la faculté de Droit de Bordeaux 4, Directrice de l institut des Mineurs

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION INTEGRATION SOCIALE, LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET ECONOMIE SOCIALE

SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION INTEGRATION SOCIALE, LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET ECONOMIE SOCIALE Publié le : 2014-04-18 SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION INTEGRATION SOCIALE, LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET ECONOMIE SOCIALE 19 DECEMBRE 2013. - Arrêté ministériel fixant le code de déontologie pour

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

La contribution des pères au développement de leur enfant

La contribution des pères au développement de leur enfant Activité 1 La contribution des pères au développement de leur enfant Le père: Un rôle en évolution Théorie de l évolution Question de survie! Homme Animaux Christine Gervais, Ph. D., Professeur au département

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

1996-2011 AIMER ACCUEILLIR AIDER. futures mamans Riviera-Veveyse. www.sosmaman.ch

1996-2011 AIMER ACCUEILLIR AIDER. futures mamans Riviera-Veveyse. www.sosmaman.ch 1996-2011 futures mamans Riviera-Veveyse AIMER ACCUEILLIR AIDER www.sosmaman.ch 2 / 7 Présentation SOS futures mamans est une association d entraide bénévole, sans but lucratif, apolitique et sans distinction

Plus en détail

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS.

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS. Vous êtes stagiaire au centre social de Champbenoist, un quartier de la ville de Provins en Seine et Marne, plus particulièrement rattaché à la référente famille. Un CADA est partenaire du centre social.

Plus en détail

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 ÉTHIQUE et Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 INTRODUCTION Pourquoi un code d éthique relatif aux violences au travail? Comment un code d éthique peut-il nous aider, nous

Plus en détail

Réactions de deuil des enfants

Réactions de deuil des enfants Le deuil et ses effets 91 Réactions de deuil des enfants Rôle des parents en assistant les enfants dans le deuil Les enfants n ont pas la force émotionnelle de faire seuls leur deuil. Ils ont besoin de

Plus en détail

"Couples séparés mais toujours parents"

Couples séparés mais toujours parents "Couples séparés mais toujours parents" Compte rendu Rencontre à thème Le 31 Janvier 2012 Matin Intervenante : Katell Jouffe, psychologue à l'hôpital de jour pour enfants autistes et psychotiques et médiatrice

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

Liberté, sexualités, féminisme

Liberté, sexualités, féminisme Mouvement français pour le planning familial Liberté, sexualités, féminisme 50 ans de combat du Planning pour les droits des femmes Ouvrage conçu et rédigé par Isabelle Friedmann Préface de Janine Mossuz-Lavau

Plus en détail

LE MARKETING SOCIAL ET

LE MARKETING SOCIAL ET LE MARKETING SOCIAL ET LA PRÉVENTION DE LA MALTRAITANCE MARIE-HÉLÈNE GAGNÉ 6ème Colloque québécois sur la maltraitance envers les enfants et les adolescents Montréal, 29 octobre 2013 LE FARDEAU DE LA MALTRAITANCE

Plus en détail

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS Positionnement en vue de la session spéciale des (22 septembre 2014) 2 1. FACE À UN AVENIR INCERTAIN, LES GOUVERNEMENTS DOIVENT SE REMOBILISER

Plus en détail

L analyse de l adoption plénière doit précéder celle de l adoption simple, le maintien de l une comme de l autre étant acquis.

L analyse de l adoption plénière doit précéder celle de l adoption simple, le maintien de l une comme de l autre étant acquis. VII. L ADOPTION 1. ANALYSE L'institution de l'adoption doit être résolument replacée dans la perspective de l'intérêt de l'enfant. Il ne s'agit pas de permettre à des adultes d'assouvir un désir d'enfant,

Plus en détail

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés.

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. -Avril 2014- Article premier Les dispositions qui suivent constituent la charte d

Plus en détail

Collège mag. Les droits et devoirs des enfants p3. L'identité p2. Ce magazine vous est proposé par la 6ème1. 4 avril 2014

Collège mag. Les droits et devoirs des enfants p3. L'identité p2. Ce magazine vous est proposé par la 6ème1. 4 avril 2014 Collège mag 4 avril 2014 Ce magazine vous est proposé par la 6ème1 Dossier La protection de l'enfance p1 Les droits et devoirs des enfants p3 L'identité p2 LES JOURNALISTES Oceane SOMMAIRE Angel La protection

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 4 décembre 2009 Français Original: anglais E/C.12/CHE/Q/2-3 Comité des droits économiques, sociaux et culturels Groupe de travail de présession

Plus en détail

«Docteur je ne peux pas aller travailler» Règles et recommandations pour la rédaction d un certificat médical d arrêt de travail Dr S.

«Docteur je ne peux pas aller travailler» Règles et recommandations pour la rédaction d un certificat médical d arrêt de travail Dr S. «Docteur je ne peux pas aller travailler» Règles et recommandations pour la rédaction d un certificat médical d arrêt de travail Dr S. Motamed Objectifs Rédiger un certificat médical d arrêt de travail

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Les motifs du licenciement

Les motifs du licenciement Chapitre 1 Les motifs du licenciement Exigence d une cause réelle et sérieuse Légalité du motif Contrôle des motifs par les tribunaux Une exception : la période d essai L a décision de l employeur de rompre

Plus en détail

GESTATION POUR AUTRUI AU MEXIQUE ET DANS LE RESTE DU MONDE, PAS À PAS

GESTATION POUR AUTRUI AU MEXIQUE ET DANS LE RESTE DU MONDE, PAS À PAS SEPTEMBRE 2014 13 Septembre 2014 Valencia 20 Septembre 2014 Barcelona GESTATION POUR AUTRUI AU MEXIQUE ET DANS LE RESTE DU MONDE, PAS À PAS La nouvelle législation du Registre en Espagne Conférenciers:

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 2 Protection de l enfance et droit de la famille FR 002 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Protection de

Plus en détail

Synthèse sur le sujet : L autorité parentale a-t-elle des limites?

Synthèse sur le sujet : L autorité parentale a-t-elle des limites? Synthèse sur le sujet : L autorité parentale a-t-elle des limites? Objectif : dresser un bilan permettant de répondre à la question I/ Travail de définition sur l autorité parentale : 1/ L autorité parentale

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Grand jeu autour des droits de l enfant

Grand jeu autour des droits de l enfant Formation concevoir et construire des outils de sensibilisation Grand jeu autour des droits de l enfant Octobre 2007 Public : enfants des centres de loisirs élémentaires Objectif : sensibiliser les enfants

Plus en détail

Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux Appel urgent concernant la situation des réfugiés du camp de Choucha

Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux Appel urgent concernant la situation des réfugiés du camp de Choucha Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux Appel urgent concernant la situation des réfugiés du camp de Choucha Depuis le mois de novembre 2012, les réfugiés du camp dont le statut a été rejeté

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

3 ) de mettre à la charge de la ville de Paris la somme de 1 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

3 ) de mettre à la charge de la ville de Paris la somme de 1 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1430123/9 Centre Dumas-Pouchkine des diasporas et cultures africaines et autres M. Heu Juge des référés Ordonnance du 9 décembre 2014 54-035-03-03 26-03-06 26-03-11 49-04

Plus en détail

OBJET : PIÈCES À FOURNIR POUR LA CONSTITUTION D'UN DOSSIER D'ADOPTION SIMPLE. NOS RÉFÉRENCES : Dossier N ( références à rappeler impérativement)

OBJET : PIÈCES À FOURNIR POUR LA CONSTITUTION D'UN DOSSIER D'ADOPTION SIMPLE. NOS RÉFÉRENCES : Dossier N ( références à rappeler impérativement) PARQUET DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MARSEILLE Le Le Procureur de la République 6 rue Joseph Autran 13006 MARSEILLE à Tel : 04.91.15.50.50 SERVICE CIVIL-ADOPTIONS OBJET : PIÈCES À FOURNIR POUR LA

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Association Le Père Aussi

Association Le Père Aussi LA PENSION ALIMENTAIRE - REUNION DU 16/01/2002 Définition : Obligation d'entretien qui comprend tout ce qui est nécessaire à la vie de l'enfant au quotidien. Elle est supportée par les deux époux de manière

Plus en détail

LE HARCELEMENT A L ECOLE

LE HARCELEMENT A L ECOLE 1 05/05/2014 LE HARCELEMENT A L ECOLE l'essentiel : Selon une statistique nationale, un élève sur 10 est victime de harcèlement à l'école. Pour la moitié ce sont des cas de harcèlement sévère. Le harcèlement

Plus en détail

Regard de l histoire. Un enfant si je veux

Regard de l histoire. Un enfant si je veux Regard de l histoire Un enfant si je veux education permanente «Sans doute parce qu elle permet de ne pas avoir d enfant quand on n en veut pas, la contraception a laissé croire qu à l inverse on pouvait

Plus en détail

Mémoire de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) présenté à la Commission des affaires sociales concernant la

Mémoire de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) présenté à la Commission des affaires sociales concernant la Mémoire de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) présenté à la Commission des affaires sociales concernant la Loi sur l assurance parentale et le projet de règlement sur l assurance

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante.

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s, chers invités, Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Une CGT

Plus en détail

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE L UNAF et LA DEMI-PART FISCALE Union nationale des associations familiales 28 place Saint-Georges 75009 PARIS Tél : 01 49 95 36 00 Fax : 01 40 16 12 76 www.unaf.fr 1/11 L'UNAF et la suppression de la demi-part

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres PROJET DE RAPPORT

Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres PROJET DE RAPPORT PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019 Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres 12.11.2014 2014/0000(INI) PROJET DE RAPPORT sur l égalité entre les femmes et les hommes au sein de l'union européenne

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

La FIDH remercie le Bureau du Procureur (le Bureau) de donner à la société civile la possibilité de s'exprimer sur sa politique.

La FIDH remercie le Bureau du Procureur (le Bureau) de donner à la société civile la possibilité de s'exprimer sur sa politique. DÉCLARATION DE LA FIDH SUR LA STRATÉGIE EN MATIÈRE DE POURSUITES DU BUREAU DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Introduction La Haye, 26 septembre 2006 La FIDH remercie le Bureau du Procureur

Plus en détail

Etablissement d'accueil mèreenfant

Etablissement d'accueil mèreenfant Etablissement d'accueil mèreenfant Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 Table des matières I Definition...4 II Rappels historiques...4 III Le cadre réglementaire...

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Pièces à fournir pour chacun des époux

Pièces à fournir pour chacun des époux Pièces à fournir pour chacun des époux Une copie intégrale d acte de naissance, Pour les personnes de nationalité française Une copie intégrale d acte de naissance de moins de 3 mois. À demander à la mairie

Plus en détail

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Le Service public d éducation et d information juridiques

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Guide des droits de l'enfant

Guide des droits de l'enfant Guide des droits de l'enfant Table des matières Préface............................................................ 5 La Convention des Nations Unies pour les Droits de l Enfant.......... 9 1. La Convention

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

Pour des parents bien dans leur job. Livret à destination des salariées et salariés du groupe Casino

Pour des parents bien dans leur job. Livret à destination des salariées et salariés du groupe Casino Pour des parents bien dans leur job Livret à destination des salariées et salariés du groupe Casino innovation édito Chère collaboratrice, cher collaborateur, Nous avons le plaisir de vous adresser le

Plus en détail

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes PIECES A PRODUIRE POUR UNE DEMANDE DE CARTE DE RESIDENT PREMIERE DEMANDE Produire les copies et présenter les originaux 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes Lettre de demande de carte

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Arrêt n 860 du 11 juillet 2012 (11-10.478) - Cour de cassation - Troisième chambre civile - ECLI : FR : CCASS : 2012 : C300860

Arrêt n 860 du 11 juillet 2012 (11-10.478) - Cour de cassation - Troisième chambre civile - ECLI : FR : CCASS : 2012 : C300860 Arrêt n 860 du 11 juillet 2012 (11-10.478) - Cour de cassation - Troisième chambre civile - ECLI : FR : CCASS : 2012 : C300860 Rejet Demandeur(s) : L Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie

Plus en détail

L enfant est là - La famille se réorganise

L enfant est là - La famille se réorganise L enfant est là - La famille se réorganise Les statistiques montrent qu'en Suisse, environ les deux tiers du travail non payé (surtout le travail familial et domestique) sont accomplis par les femmes.

Plus en détail

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Chapitre 7 Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Il y a en moi un désir profond d avoir une relation longue et pleine de sens avec quelqu un, mais cela me fait peur, parce que si vous

Plus en détail

Un régime québécois d assurance parentale : pour tous les parents!

Un régime québécois d assurance parentale : pour tous les parents! Un régime québécois d assurance parentale : pour tous les parents! Mémoire présenté à la Commission des affaires sociales dans le cadre des consultations particulières et des auditions publiques sur le

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

LES RECOURS EN CAS DE NON PAIEMENT DE LA PENSION ALIMENTAIRE

LES RECOURS EN CAS DE NON PAIEMENT DE LA PENSION ALIMENTAIRE LES RECOURS EN CAS DE NON PAIEMENT DE LA PENSION ALIMENTAIRE Le cadre général Lorsque le juge aux affaires familiales a fixé la pension alimentaire pour un époux ou pour les enfants, cette décision s'impose

Plus en détail

Les responsabilités de l employeur. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P

Les responsabilités de l employeur. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Les responsabilités de l employeur APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 10/2012 Différentes responsabilités 1- La Responsabilité Administrative Est relative - au respect des obligations du contrat

Plus en détail

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/italie... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/italie... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER 1 sur 5 09/06/2010 12:24 LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER Convention de New York ITALIE L'Italie est partie : - à la Convention de la Haye du 25 octobre 1980, sur les aspects civils des enlèvements

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

The UN Convention on Rights of Persons with Disabilities. French Version, August 2012

The UN Convention on Rights of Persons with Disabilities. French Version, August 2012 The UN Convention on Rights of Persons with Disabilities French Version, August 2012 Préface par Professeur Émérite Ron McCallum AO Président Comité des Nations Unies sur les Droits des Personnes Handicapées

Plus en détail

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES I. INTRODUCTION Dans le cadre du séminaire d imprégnation des personnels

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-090

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-090 Décision du Défenseur des droits MLD-2014-090 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus de carte de paiement adossée à un crédit renouvelable en considération du congé maternité de la

Plus en détail

PROTOCOLE A LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES RELATIF AUX DROITS DES FEMMES

PROTOCOLE A LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES RELATIF AUX DROITS DES FEMMES PROTOCOLE A LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES RELATIF AUX DROITS DES FEMMES 1 PROTOCOLE A LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES, RELATIF AUX DROITS DE LA FEMME

Plus en détail

Dispositions pénales Loi du Bien-être et Code Code pénal social 1/5

Dispositions pénales Loi du Bien-être et Code Code pénal social 1/5 Dispositions pénales Loi du Bien-être et Code Code pénal social 1/5 Code pénal social Application sur la Loi et le Code du Bien-être au travail Dispositions pénales de la Loi du Bien-être de 1996 Les articles

Plus en détail

L adoption internationale à l épreuve de l immigration : le cas de la kafala islamique au Québec et en France

L adoption internationale à l épreuve de l immigration : le cas de la kafala islamique au Québec et en France L adoption internationale à l épreuve de l immigration : le cas de la kafala islamique au Québec et en France Conférence prononcée à l INRS Montréal, le 14 janvier 2013 Harith AL-DABBAGH Chercheur post-doctoral

Plus en détail

LE SÉJOUR DES RESSORTISSANTS DU MAGHREB (Algérie, Maroc et Tunisie)

LE SÉJOUR DES RESSORTISSANTS DU MAGHREB (Algérie, Maroc et Tunisie) LE SÉJOUR DES RESSORTISSANTS DU MAGHREB (Algérie, Maroc et Tunisie) La France a conclu des accords bilatéraux avec les pays du Maghreb et ces accords ont une valeur supérieure à la loi e : ils doivent

Plus en détail

Demande d examen du parcours d intégration au Québec en vue de l obtention du Certificat de sélection du Québec. Renseignements généraux

Demande d examen du parcours d intégration au Québec en vue de l obtention du Certificat de sélection du Québec. Renseignements généraux mande d examen du parcours d intégration au en vue de l obtention du Certificat de sélection du A-0523-IF (2015-02) Renseignements généraux titre de requérant principal ou de requérante principale, vous

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS

LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS Viktor BALLA Juriste,Ce.R.A.I.C. asbl Le 25 avril 2013 I. INTRODUCTION le regroupement familial est un droit

Plus en détail

CODE DE LA PARENTÉ. Page 1 Code de la parenté

CODE DE LA PARENTÉ. Page 1 Code de la parenté Page 1 Code de la parenté ORDONNANCE No73036 DU 31 JUILLET 1973 CHAPITRE PREMIER Dispositions générales ART. 1er La parenté résulte de la communauté de sang, de l alliance ou de l adoption. ART. 2 La parenté

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain,

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Test - Quel type de voisin êtes-vous?

Test - Quel type de voisin êtes-vous? Test - Quel type de voisin êtes-vous? Être un voisin solidaire, c est d abord et avant tout un état d esprit. Chacun fait à sa façon, selon sa disponibilité et sa personnalité. Répondez au questionnaire

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Mise en œuvre de la responsabilité du maire

Mise en œuvre de la responsabilité du maire Mise en œuvre de la responsabilité du maire Les conditions d engagement de la responsabilité du maire relèvent du droit commun de l engagement de la responsabilité des personnes publiques. A ce titre,

Plus en détail

Garde des enfants et droit de visite

Garde des enfants et droit de visite Garde des enfants et droit de visite Lorsque vous ne vivez plus ensemble en famille Conna tre vos droits et vos responsabilités concernant votre enfant Begin a better ending Commencer une meilleure fin

Plus en détail