UNIVERSITE DE GENEVE CONFERENCE UNIVERSITAIRE DES ASSOCIATIONS ETUDIANT-E-S ETRE «PARENTS-ETUDIANTS» A L UNIVERSITE DE GENEVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE DE GENEVE CONFERENCE UNIVERSITAIRE DES ASSOCIATIONS ETUDIANT-E-S ETRE «PARENTS-ETUDIANTS» A L UNIVERSITE DE GENEVE"

Transcription

1 UNIVERSITE DE GENEVE CONFERENCE UNIVERSITAIRE DES ASSOCIATIONS ETUDIANT-E-S ETRE «PARENTS-ETUDIANTS» A L UNIVERSITE DE GENEVE COMMENT LES AIDER A CONCILIER VIE DE FAMILLE ET ETUDES UNIVERSITAIRES?

2 Sommaire Finances Modes de garde Organisation universitaire Surmenage Solitude et l isolement Recommandations

3 Introduction Agir sur l égalité des chances en favorisant l accès des femmes à la recherche et en améliorant les conditions d accès aux étudiantes fait partie de l un des objectifs majeurs de l Université de Genève pour son mandat Cet objectif passe par des mesures concrètes telles que le projet de mentorat, l ouverture d une nouvelle crèche universitaire, la création d un observatoire estudiantin, le renforcement de la délégation féminine. A travers ses lois, règlements et différentes instances, l Université de Genève s efforce de défendre en son sein l égalité des chances entre hommes et femmes. Aujourd hui, nous constatons que son action vise essentiellement le corps intermédiaire et professoral, et qu elle se situe surtout au niveau du suivi des nominations aux fonctions académiques élevées. L âge moyen des étudiants à la faculté de Psychologie et des Sciences de l éducation (FAPSE) est de 30.2 ans et 80% de ces étudiants sont des femmes (1743 femmes inscrites pour l année académique ). Sachant que l âge moyen de la mère à la naissance du premier enfant en Suisse est de 29.1 ans (OFAS 2002), il paraît légitime de penser retrouver dans la population des femmes étudiantes à l université un certain nombre de mères d enfants d âge préscolaire. Ce nombre non négligeable est actuellement inquantifiable puisque cette population n est pas recensée par l Université. Un mémoire portant sur 12 femmes mères d enfant d âge préscolaire et étudiantes à la FAPSE a relevé un certain nombre de difficultés: les problèmes financiers, de garde des enfants, le manque de temps pour étudier, la fatigue et le surmenage, l isolement et la solitude, ainsi que le «choix» des cours. Un des éléments qui caractérise les femmes interviewées, est leur diversité : elles sont d âge, de niveau scolaire, d origine, de statut professionnel et social très différents. Néanmoins elles reconnaissent être confrontées à des problèmes communs. Face à ces difficultés, les étudiantes interrogées ont fait part d attentes vis-à-vis de l université de Genève afin que cette institution puisse les aider à concilier leur vie de famille et leurs études. Nous espérons qu à travers cette brochure les conditions des parents étudiant à l université de Genève pourront être visibilisées, voire améliorées dans un avenir proche et que cette recherche aura participé à la prise de conscience des difficultés rencontrées par cette population. 1

4 Finances Dix femmes sur 12 disent avoir des problèmes financiers. Huit d entre elles doivent travailler pour subvenir aux besoins de leur famille ; seules deux étudiantes sont bénéficiaires de bourses de l Etat. L obtention d une bourse est difficile et les barèmes fixés pour les bourses cantonales sont trop bas pour qu une famille puisse vivre. Le système d'allocations cantonales a le désavantage d'être basé sur des barèmes fixes de revenus et non pas sur un examen global de la situation financière du demandeur. Il arrive alors que le revenu des parents soit trop élevé pour permettre l'octroi d'une allocation, mais néanmoins insuffisant pour couvrir l'ensemble des frais liés aux études. L aspect financier est un souci majeur dans le quotidien de ces étudiantes. Étudier et avoir des enfants laisse très peu de temps pour une activité professionnelle bien rémunérée. Le gros problème, je dirais, c est l aspect financier. Le fait de faire mes études et d avoir un enfant ne me permet pas de travailler énormément d heures par semaine. (Laure) Le problème financier est fortement lié à la garde des enfants, d autant plus qu il s agit d une prestation payante. Le lien entre le coût (trop) élevé pour la garde des enfants et la difficulté - voir l impossibilité - de trouver des solutions de garde permettant aux mères étudiantes d avoir suffisamment de temps pour étudier est fondamental. Rappelons tout de même que l université travaille pour l encouragement de nouveaux publics à accéder à l Université grâce notamment à la démocratisation des études par l octroi de bourses 2. Pour le moment, l université n est pas parvenue à une réelle égalité des chances pour les parents qui étudient. 2 cf. Le plan de développement universitaire

5 Garde des enfants Sur les 12 étudiantes interviewées, 10 ont sollicité la crèche EVE mail pour placer leur(s) enfant(s). Seule une étudiante a reçu une réponse positive de la crèche universitaire. Les requêtes auprès des autres crèches cantonales n ont, pour la plupart des étudiantes, pas abouti à des places ; ou si elles ont abouti, ce n est que plusieurs mois après la demande de placement. Les mères étudiantes sont alors confrontées à des modes de gardes plurielles au sein de la même famille. Ces modes de garde ne sont souvent pas définitifs mais représentent une solution temporaire en attendant un système de garde fixe ; ces modes sont toujours enclins à des changements. Cette insécurité engendre beaucoup de stress. Certaines mères étudiantes doivent énormément solliciter leur famille et leur entourage proche pour pouvoir aller en cours et étudier. Moi, j aurais voulu que ma fille aille en crèche mais je n ai jamais trouvé de place ; donc on a tout de suite commencé à bricoler. (Annie) Actuellement, la politique universitaire dans son mandat a des projets d agrandissement de la crèche universitaire : une nouvelle crèche universitaire «La crèche Bertrand» - a ouvert ses portes en septembre 2005 à proximité du centre médical universitaire (CMU) en rachetant 40 places supplémentaires pour la communauté universitaire. Toutefois, il semblerait qu elles soient réservées en priorité pour le corps intermédiaire et professoral du CMU. Les étudiantes souhaitent que l Université prenne en charge leur enfant grâce à un mode de garde fixe tel qu une crèche et un mode de garde plus souple tel qu une halte - garderie 3. Cette dernière option est une attente très forte de la part des étudiantes. Cette structure d accueil permettrait de les dépanner lors de périodes d examens ou pendant les jours de fermeture de la crèche (vacances scolaires). L idéal pour elles, serait un local au sein même des différents locaux universitaires et en y proposant des tarifs privilégiés. 3 La halte-garderie offre une prise en charge ponctuelle. Les enfants n y sont pas inscrits à l avance. Elle accueille généralement des enfants dès l âge de 2 ans pour une durée limitée à deux ou trois heures. (DIP 2004). Information sur le site Web. Lien :

6 Organisation universitaire Les horaires sont un casse-tête insurmontable pour les étudiantes mères d enfants en bas âge. Les cours donnés à 8h15 le matin posent un véritable problème car il est impossible pour la majorité des femmes interviewées de suivre ces cours si tôt le matin. Ces mères doivent préparer les enfants, les emmener chez la personne qui s en occupe et ensuite faire le trajet pour venir à l université. L école publique à Genève n ouvre pas ses portes avant 8h00 du matin pour les classes enfantines ; en 15 minutes les mères étudiantes ne peuvent pas se trouver à l université pour suivre les premiers cours de la matinée. Il serait alors judicieux que les cours puissent commencer à 9h15 afin que les parents étudiants puissent non seulement choisir leur cours librement, mais aussi les suivre. Le mercredi pose problème parce qu il est trop rempli - des cours sont données de 8 heures du matin jusqu à 20 heures - et cela limite fortement le choix de cours les autres jours de la semaine. Le mercredi n est non plus pas adapté aux parents étudiants ayant des enfants scolarisés. En effet, les jardins d enfants et les écoles sont fermés le mercredi, ce qui pose inévitablement des problèmes de garde d enfant. Beaucoup de travaux universitaires sont à rendre après les vacances scolaires. Les professeurs pensent sans doute que ces périodes de congé offriront plus de temps aux étudiants pour rédiger leurs travaux. Plusieurs professeurs se font cette réflexion mais ils oublient que pour des parents, les vacances scolaires sont une période durant laquelle ils ne peuvent pas étudier. Leurs enfants ne sont pas pris en charge par l école et ils doivent s en occuper à plein temps. La présence obligatoire en cours est très difficile à respecter lorsque l on est parent de jeunes enfants. En effet, les enfants en âge préscolaire sont fréquemment malades et ils demandent souvent une présence parentale à la maison. Les parents peuvent aussi être confrontés à des problèmes de garde si leur enfant n est pas pris en charge par une institution. Les mères étudiantes sont, dans certains cours, pénalisées pour ne pas pouvoir assister aux cours ; elles doivent souvent se justifier et parfois rendre des travaux supplémentaires pour compenser leur absence ; elles se sentent vite dépassées par la matière à assimiler et se gênent parfois à demander trop souvent les notes de cours prises par d autres étudiants.

7 Surmenage Le phénomène de double journée des femmes est souvent discuté dans la littérature. Huit femmes interviewées sur 12 font des triples journées : maison, travail et études. Elles le payent souvent cher, au prix de leur santé pour certaines. La fatigue et le surmenage sont dus à ce cumul de rôles, mais aussi à toutes les autres raisons invoquées dans l analyse : les problèmes financiers, les problèmes de garde, les horaires, les délais, la charge de travail demandée, l isolement et la solitude. Le manque de temps pour étudier s inscrit dans cette problématique très complexe. [ ] je me lève à six heures, je l emmène à la crèche, ensuite je travaille toute la journée, ensuite il faut la chercher, rentrer, lui donner son bain, le biberon et la coucher. Je termine ma journée il est 20h30. Je suis debout depuis 6h00 Et après je dois encore étudier pour mon mémoire et là, c est franchement difficile! (Nora) Notons que plusieurs étudiantes n arrivent pas à donner le meilleur d elles-mêmes dans les travaux à rendre et aux examens. Tiraillées entre les rôles de mère, d étudiante, et de femme active professionnellement, il est difficile pour ces femmes de rester performante et efficace dans chaque domaine. Les résultats universitaires obtenus par ces femmes ne reflètent en aucun cas leurs compétences réelles. Cinq femmes sur 12 peuvent suivre leurs études à plein temps. Sur ces 5 femmes, 4 d entre elles travaillent! Elles n ont pas de temps libre pour s adonner à leurs loisirs. Nous avons pu voir que même les minutes sont comptées. Les femmes interviewées étudient pendant le bain, pendant les siestes des enfants, le soir, dans le bus, entre deux cours, la nuit et plusieurs disent étudier au travail. Rares sont celles qui arrivent à rendre tous leurs travaux universitaires pour la session de juin. Pour d autres, il n y a pas de véritables vacances d été. Nous avons déjà vu que les vacances de Noël et de février sont ponctuées par les délais de restitution de travaux. Ontelles encore le temps de se ressourcer?

8 Solitude et isolement Le parcours des mères étudiantes ne leur laisse que peu de place à leur vie sociale, que ce soit à l extérieur ou à l intérieur de l Université. Manque de temps pour créer de nouveaux liens ou d entretenir des anciens et décalage ressenti avec les étudiantes sans enfants, ces femmes souffrent de solitude et d isolement. Les deux premières années, j ai énormément souffert de ne rencontrer personne, parce que je courais de cours en cours. Et à peine le cours fini, je sautais dans la voiture pour retrouver mon enfant. Donc, je n ai pas du tout eu une vie extra universitaire avec d autres étudiants. J ai très peu partagé sur le plan amical c était difficile mais aussi sur le plan «études», parce que je ne pouvais pas parler des sujets et des cours avec les autres. [ ] Alors pour moi, cela a été ma difficulté première. (Zora) Certaines étudiantes souhaiteraient qu un réseau de «parents-étudiants» se développe afin de partager des expériences communes et s entraider, que ce soit sur un plan psychologique ou matériel. D autres pensent que la FAPSE devrait proposer un cours s intéressant à la problématique des parents étudiants et plus spécifiquement à l articulation Femmes- Formation-Maternité. L importance de l accès aux informations utiles pour les parents-étudiants (bourse, garde des enfants, congé sabbatique, études à mi-temps ) a également été relevé. A ce titre, une page Web «parents-étudiants» a été créée sur le site Internet de l Egalité des chances de l Université de Genève.

9 Recommandations Il nous semble important de sensibiliser l Université aux problèmes que rencontrent les parents-étudiants dans leur cursus. Nous pensons qu un recensement de cette population. Les parents-étudiants pourraient s inscrire spontanément sur un site Internet «Parents étudiants» en précisant l âge de leurs enfants. Le but serait de faire une estimation de ce nombre de parents d enfants en bas âge et de déterminer chaque année un nombre de places à réserver exclusivement à ces enfants en crèches universitaires. De plus, il nous semble primordial de sensibiliser les instances universitaires telles que le BUIS, les associations d étudiants à l université, les conseillers/ères aux études afin qu ils améliorent leur écoute face aux difficultés rencontrées par les parents-étudiants. Pour ces raisons, nous souhaiterions faire quelques recommandations : Au rectorat : Exercer une pression sur les instances cantonales pour une démocratisation des études à travers l octroi facilité de bourses, particulièrement aux jeunes parents étudiant à l Université. Faire un recensement sur la population «parent étudiant» afin de connaître leur nombre, leur situation économique et familiale. Créer et entretenir un site Internet pour les parents à l Université avec toutes les informations nécessaires à la conciliation des études et de la famille. A la délégation aux questions féminines : Se mobiliser pour que les étudiants puissent trouver une réponse aux problèmes de manque de place en crèches universitaires avec des propositions alternatives. Etudier sérieusement la proposition d une halte-garderie à l Université. Au BUIS : Répondre rapidement aux situations d urgence financière que rencontrent certains parents en octroyant des prêts à court terme. S informer d un budget-type pour un étudiant avec enfant(s) à charge afin d évaluer ses besoins financiers et de proposer des aides ad hoc.

10 Aux Conseillères/ers aux études : Informer les parents-étudiants sur les aides pouvant leur être proposées (bourses, délais, congé sabbatique etc.) Informer le plus tôt possible du problème de garde des enfants à l université - et plus largement à Genève - et des diverses difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes parents dans un cursus universitaire. Aux associations des étudiants : Élargir leur action pour que ces étudiants soient mieux intégrés au sein de l université. Organiser des rencontres entre parents étudiants à l université. Soutenir et participer à la création d une halte-garderie. Au corps professoral : Mettre à disposition tout au long de l année le contenu des cours sur une base de données (site Web relatif aux cours). Ne pas pénaliser les absences en cours. Donner suffisamment tôt les consignes des travaux à rendre. Faire des colloques entre professeurs de la faculté pour se mettre d accord sur la charge de travail demandée et les dates de restitution des travaux.

11 «Etre Maman à l Uni, c est dur, c est beaucoup d énergie! Il n y a pas grand-chose qui est fait pour faciliter notre quotidien et je pense qu il y a encore des choses à faire.» (Laure) La brochure est publiée avec le soutien de la : En référence au mémoire de Johanna Velletri et Audrey Vuilleumier, octobre 2005, «Maternité et études universitaires : étude prospective à la FAPSE.», dir. E.Ollagnier. Université de Genève Contacts : Edmée Ollagnier, Johanna Velletri, Audrey Vuilleumier, Adresse du site «parents-étudiants» :

Objectif du mandat des communes d Anières, Choulex, Collonge-Bellerive, Corsier, Hermance et Meinier confié à Isocèle

Objectif du mandat des communes d Anières, Choulex, Collonge-Bellerive, Corsier, Hermance et Meinier confié à Isocèle Modes de garde des enfants en âge préscolaire et besoins des familles en la matière dans les communes d Anières, Choulex, Collonge-Bellerive, Corsier, Hermance et Meinier. Synthèse du rapport Objectif

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENÈVE. Aides financières aux étudiant-es. Bureau universitaire d information sociale (BUIS)

UNIVERSITÉ DE GENÈVE. Aides financières aux étudiant-es. Bureau universitaire d information sociale (BUIS) UNIVERSITÉ DE GENÈVE Aides financières aux étudiant-es Bureau universitaire d information sociale (BUIS) 2005 2006 Les prestations sociales de la Division administrative et sociale des étudiants sont regroupées

Plus en détail

NB. Possibles résultats à + de 100% en raison de réponses multiples ou de de 100% en raison de nonréponses à certaines questions

NB. Possibles résultats à + de 100% en raison de réponses multiples ou de de 100% en raison de nonréponses à certaines questions Ecole du Soleil Levant - maternelle et élémentaire 77 questionnaires remplis par les (98 élèves) Taux de réponse de 35% pour un nombre d enfants scolarisés estimé à 280 Répartition : 46% maternelle 52%

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

CICA sur les modes de garde et les établissements de la petite enfance dans le 1 er (13/05/04)

CICA sur les modes de garde et les établissements de la petite enfance dans le 1 er (13/05/04) 1 CICA sur les modes de garde et les établissements de la petite enfance dans le 1 er (13/05/04) Ce compte rendu a été rédigé par Claire Mathis, aidée par Anne Hémar, qui nous représentaient. Officiels

Plus en détail

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Aperçu. sur les. Prestations familiales. au Luxembourg

Aperçu. sur les. Prestations familiales. au Luxembourg Aperçu sur les Prestations familiales au Luxembourg Introduction Depuis l entrée en vigueur de la loi du 19 juin 1985 concernant les allocations familiales et portant création de la Caisse nationale des

Plus en détail

B.A.-BA de la garde d enfants

B.A.-BA de la garde d enfants B.A.-BA de la garde d enfants pour la région de Berne Vue d ensemble des variantes de garde les plus fréquentes pour les petits enfants - Crèche - Accueil familial de jour - Nounou - Babysitter, Au Pair

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE RECENSEMENT DES BESOINS EN MODES DE GARDE POUR LA PETITE ENFANCE COMMUNE DE L ILE-ROUSSE

QUESTIONNAIRE DE RECENSEMENT DES BESOINS EN MODES DE GARDE POUR LA PETITE ENFANCE COMMUNE DE L ILE-ROUSSE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-CORSE MAIRIE DE L ILE-ROUSSE QUESTIONNAIRE DE RECENSEMENT DES BESOINS EN MODES DE GARDE POUR LA PETITE ENFANCE COMMUNE DE L ILE-ROUSSE Dans le cadre de sa politique

Plus en détail

2015-2016 SÉJOURS À L ÉTRANGER FACULTÉ DE TRADUCTION ET D INTERPRÉTATION

2015-2016 SÉJOURS À L ÉTRANGER FACULTÉ DE TRADUCTION ET D INTERPRÉTATION 2015-2016 SÉJOURS À L ÉTRANGER Les informations et délais figurant dans ce document sont valables aussi bien pour les séjours obligatoires que pour ceux effectués dans le cadre du module libre. FACULTÉ

Plus en détail

«SOLIDARITE POU TI BOUT CHOU»

«SOLIDARITE POU TI BOUT CHOU» «SOLIDARITE POU TI BOUT CHOU» Action collective sur les modes de garde Année 2012 au L.A.E.P. d un V.F.E Organisée et animée par : M. A, Assistant social stagiaire 2 ème année Partenaires concernés : Mme

Plus en détail

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA

Principes de gestion et leadership. Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Principes de gestion et leadership Kaoutar Mdarhri Alaoui Chef de division de l observatoire de l emploi public MFPMA Sommaire Expérience du MFPMA en matière d institutionnalisation de l égalité entre

Plus en détail

LIEUX DE FORMATION TRAVAUX DEMANDES PAR LES PROFESSEURS

LIEUX DE FORMATION TRAVAUX DEMANDES PAR LES PROFESSEURS LIEUX DE FORMATION - Pas de possibilité d inscription sur un site de son choix sur l ESPE de Versailles, comme il était indiqué dans la brochure du rectorat, avec comme conséquence des déplacements «interminables»

Plus en détail

Les crèches d entreprises ou des modes d aides à la garde des jeunes enfants vers une déspécialisation des rôles parentaux

Les crèches d entreprises ou des modes d aides à la garde des jeunes enfants vers une déspécialisation des rôles parentaux Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes Les crèches d entreprises ou des modes d aides à la garde des jeunes enfants vers une déspécialisation des rôles

Plus en détail

Grille d identification de risques psychosociaux au travail : un levier pour l action dans le milieu

Grille d identification de risques psychosociaux au travail : un levier pour l action dans le milieu Gatineau, 19 juin 2012 Grille d identification de risques psychosociaux au travail : un levier pour l action dans le milieu Carole Chénard, MBA Chargée de projet Promotion de la santé des travailleurs

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

De la garde à l accueil...

De la garde à l accueil... De la garde à l accueil... Nous privilégions le terme d accueil à celui de garde qui correspond à l évolution de notre société et à la place faite à l enfant et à sa famille Choisir un mode d accueil pour

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL SUR LES CONDITIONS D APPLICATION DE LA CONVENTION D ASSURANCE CHOMAGE - SYNTHESE -

RAPPORT SEMESTRIEL SUR LES CONDITIONS D APPLICATION DE LA CONVENTION D ASSURANCE CHOMAGE - SYNTHESE - Le 23 mai 2013 RAPPORT SEMESTRIEL SUR LES CONDITIONS D APPLICATION DE LA CONVENTION D ASSURANCE CHOMAGE - SYNTHESE - Présentation du rapport semestriel sur les conditions d application de la convention

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale L e d o s s i e r La solidarité Centre communal d action sociale au quotidien Chômage, contrats précaires, ruptures familiales comment faire pour vivre quand on n a pas assez d argent? Quand on ne sait

Plus en détail

l argent et le crédit Étude sur les femmes,

l argent et le crédit Étude sur les femmes, Étude sur les femmes, l argent Ally McBeal,, Alice Nevers, Carrie Bradshaw, Clara Sheller qu ont donc en commun toutes ces femmes? Ces nouvelles héroïnes sont célibataires! Les femmes célibataires représentent

Plus en détail

CHARTE EGALITE HOMME FEMME

CHARTE EGALITE HOMME FEMME CHARTE EGALITE HOMME FEMME Information : Afin de limiter les effets liés à l éloignement prolongé de la vie de l Entreprise et faciliter le retour dans son activité professionnelle, Whirlpool s engage

Plus en détail

B.A.-BA de la garde d enfants

B.A.-BA de la garde d enfants B.A.-BA de la garde d enfants pour la Suisse romande Vue d ensemble des variantes de garde les plus fréquentes pour les petits enfants - Crèche - Accueil familial de jour - Nounou - Babysitter, Au Pair

Plus en détail

Règlement relatif à l octroi de bourses de mobilité pour postdoctorantes et post-doctorants avancés «Advanced Postdoc.Mobility»

Règlement relatif à l octroi de bourses de mobilité pour postdoctorantes et post-doctorants avancés «Advanced Postdoc.Mobility» www.snf.ch Wildhainweg, case postale 8, CH-00 Berne Conseil national de la recherche Règlement relatif à l octroi de bourses de mobilité pour postdoctorantes et post-doctorants avancés «Advanced Postdoc.Mobility»

Plus en détail

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés Rendre plus compatibles les modalités d organisation du temps

Plus en détail

Les leçons et les devoirs : rôle des parents

Les leçons et les devoirs : rôle des parents Les leçons et les devoirs : rôle des parents Les leçons et les devoirs sont donnés au collège Par les professeurs mais ils sont à faire à la maison par Les enfants sous la responsabilité des parents. Les

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Règlement Maison Relais 07-08

Règlement Maison Relais 07-08 Règlement Maison Relais 07-08 I. Les enfants 1. La population cible 2. L admission a. Les critères d admission b. Les priorités d admission 3. Les heures d ouverture a. Foyer Scolaire b. Foyer de Midi

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Commune d Ornex République Française Département de l Ain DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Service scolaire / périscolaire / extrascolaire Valable pour l année scolaire 2015/2016 1 Informations destinées à

Plus en détail

Taxes universitaires

Taxes universitaires Taxes universitaires Les prestations sociales de la Division administrative et sociale des étudiants sont regroupées au 4, rue de Candolle. Ouverture des bureaux de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 16h00 les

Plus en détail

Règlement relatif à l octroi de bourses de mobilité avec possibilité de retour pour post-doctorantes et postdoctorants

Règlement relatif à l octroi de bourses de mobilité avec possibilité de retour pour post-doctorantes et postdoctorants www.snf.ch Wildhainweg, case postale 8, CH-00 Berne Conseil national de la recherche Version : 0.0.06 Règlement relatif à l octroi de bourses de mobilité avec possibilité de retour pour post-doctorantes

Plus en détail

«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?»

«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?» Forum œcuménique Monde du travail, Yverdon 27 octobre 2012 «Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?» Introduction Deux questions avaient été envoyées aux participants pour préparer la discussion

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT Trouver un mode de garde pour son enfant relève parfois du parcours du combattant. Il existe pourtant un ensemble de dispositifs bon à connaître pour se faciliter la

Plus en détail

La carrière académique et la recherche

La carrière académique et la recherche Intervenants La carrière académique et la recherche Claus HAESSIG, Adjoint au Secteur recherche de l'unige Prof. Marie BESSE, Faculté des sciences Marie-Claire CORS-HUBER, Ressources humaines Unige, Service

Plus en détail

de garde FICHES CONSEILS EN SAVOIR PLUS :

de garde FICHES CONSEILS EN SAVOIR PLUS : Beaucoup de différents s offrent à vous, en fonction de votre emploi du temps, vos préférences, vos revenus... Que vous ayez envie d opter pour une garde à domicile, chez une nounou ou dans une structure

Plus en détail

Analyse qualitative des enquêtes sur les nouveaux rythmes janvier 2014

Analyse qualitative des enquêtes sur les nouveaux rythmes janvier 2014 Analyse qualitative des enquêtes sur les nouveaux rythmes janvier 2014 Ce document reprend différentes expressions significatives, venant des familles, qui peuvent préciser certains choix faits dans le

Plus en détail

Comment envisager une action de formation?

Comment envisager une action de formation? La professionnelle continue pour les intermittents du spectacle Les peuvent bénéficier de droits à la similaires à ceux des salariés sous CDI ou CDD de droit commun, qu ils soient sous contrat dans une

Plus en détail

Auto-évaluation 2015. Service des affaires socioculturelles. Rapport de synthèse

Auto-évaluation 2015. Service des affaires socioculturelles. Rapport de synthèse Auto-évaluation 2015 Service des affaires socioculturelles Rapport de synthèse 1. Introduction 2 2. Missions du SASC 2 3. Bilan 2 4. Expertise externe 4 5. Plan de développement 2015 2020 6 7 octobre 2015

Plus en détail

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence :

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence : Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012 Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012 Textes de référence : Loi 88-1088 du 1 er décembre 1988 relative au revenu minimum d insertion

Plus en détail

Service de la. Petite. Enfance. Ville de Vernier

Service de la. Petite. Enfance. Ville de Vernier Service de la Petite Enfance Ville de Vernier Préface de Thierry Apothéloz Pour Vernier, il y a 10 ans, municipaliser le secteur de la petite enfance a été une décision ambitieuse, visionnaire et un acte

Plus en détail

REGLEMENT POUR L ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR DE L ASSOCIATION LE COUCOU

REGLEMENT POUR L ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR DE L ASSOCIATION LE COUCOU Le Coucou REGLEMENT POUR L ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR DE L ASSOCIATION LE COUCOU 1. Présentation de l Association «Le Coucou» Le Coucou est une Association d accueil à la journée reconnue sur le plan communal

Plus en détail

1/ L équipe d animation :

1/ L équipe d animation : PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DE LA GARDERIE PERISCOLAIRE DE CRUSEILLES I/ PRESENTATION : PROJET EDUCATIF La Garderie Périscolaire de Cruseilles a été crée par la Commune de Cruseilles dans le but de

Plus en détail

Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants

Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants Section ambulatoire Säule Praxis Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants Il est souvent difficile pour les parents de savoir

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES Septembre 2008 1 Direction Générale Adjointe Solidarités Formations tout au long de la vie Direction des Solidarités

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION ANNUELLE 2013 CRECHE MINI PLANETE

ENQUETE DE SATISFACTION ANNUELLE 2013 CRECHE MINI PLANETE ENQUETE DE SATISFACTION ANNUELLE 2013 CRECHE MINI PLANETE I. Présentation Les enquêtes de satisfaction ont été remises en main propre à l ensemble des parents de la crèche Mini Planète au mois de juin

Plus en détail

Mariages forcés. Information pour les professionnel-le-s

Mariages forcés. Information pour les professionnel-le-s Mariages forcés Information pour les professionnel-le-s De quoi parle-t-on? Mariage forcé de type A une personne subit des pressions pour accepter un mariage dont elle ne veut pas. Mariage forcé de type

Plus en détail

Rapport de la Commission des pétitions chargée d'étudier la pétition pour l'aménagement des salles d'accouchement de la nouvelle maternité des HUG

Rapport de la Commission des pétitions chargée d'étudier la pétition pour l'aménagement des salles d'accouchement de la nouvelle maternité des HUG Secrétariat du Grand Conseil P 1647-A Date de dépôt : 7 janvier 2008 Rapport de la Commission des pétitions chargée d'étudier la pétition pour l'aménagement des salles d'accouchement de la nouvelle maternité

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30 Réunion avec les directeurs de CROUS sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté Lundi 13 décembre à 14 h 30 Généraliser les mesures d accueil d urgence Les 28 CROUS répartis

Plus en détail

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUX ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 VENDREDI 4 JUILLET 2014-14H SALLE HENRI-MARTIN - HÔTEL DE VILLE CAHORS SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Les axes du projet éducatif

Plus en détail

JEUNES AIDES ET DEMARCHES POUR PREPARER SON AVENIR

JEUNES AIDES ET DEMARCHES POUR PREPARER SON AVENIR JEUNES AIDES ET DEMARCHES POUR PREPARER SON AVENIR Familles de France 28 Place Saint-Georges 75009 PARIS Fax : 01 45 96 07 88 http://www.familles-de-france.org accueil@familles-de-france.org Bourses universitaires

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la protection subsidiaire

Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la protection subsidiaire Direction de l Intégration Emploi/Logement Projet : Réseau Emploi Logement pour les Réfugiés Reloref* N/REF : DIEL/RELOREF/CC/ARR/2013-026 Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

Janvier 2008. A l usage des Etudiants en Soins Infirmiers

Janvier 2008. A l usage des Etudiants en Soins Infirmiers VOS DROITS A l usage des Etudiants en Soins Infirmiers Janvier 2008 Syndicat SUD SANTE AP/HP Pav. Jean-jacques ROUSSEAU 12-14 av PV Couturier 94804 VILLEJUIF 01.45.59.35.01 SOMMAIRE Présence aux cours

Plus en détail

Groupements d employeurs

Groupements d employeurs Groupements d employeurs Rapport d étude Sommaire Objectifs de l étude.. Page 3 Déroulement de l étude. Page 4 Les 3 groupements.. Page 5 Méthodologie.. Page 6 Caractéristiques des 3 groupements.. Page

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Personnel hospitalier Quels sont nos droits? HUG, Joli-Mont, Montana

Personnel hospitalier Quels sont nos droits? HUG, Joli-Mont, Montana Personnel hospitalier Quels sont nos droits? HUG, Joli-Mont, Montana 12 e édition octobre 2012 Hospitalier Table des matières 5 Un guide de survie 6 Le SIT-Hospitalier 10 Engagement, période probatoire,

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

L Espace de Vie Enfantine de Confignon est composé de a. une crèche et b. un jardin d enfants

L Espace de Vie Enfantine de Confignon est composé de a. une crèche et b. un jardin d enfants FONDATION DE DROIT PUBLIC DES INSTITUTIONS POUR LA PETITE ENFANCE A CONFIGNON (ci-dessous : Espace de Vie Enfantine) Chemin Sous-le-Clos 32 1232 Confignon ARTICLE 1 GENERALITES L Espace de Vie Enfantine

Plus en détail

RIO DE JANEIRO. DUETI session 2012. Universidade Federal do Rio de Janeiro. Administraçao. Université Pierre-Mendès-France IUT de VALENCE

RIO DE JANEIRO. DUETI session 2012. Universidade Federal do Rio de Janeiro. Administraçao. Université Pierre-Mendès-France IUT de VALENCE RIO DE JANEIRO DUETI session 2012 Universidade Federal do Rio de Janeiro Administraçao Université Pierre-Mendès-France IUT de VALENCE 1. Vie Pratique Logement: Au niveau du logement la ville de Rio de

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2014 du volet «Salariés» du Baromètre OPE de la conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale Le volet «Salariés» du Baromètre OPE est réalisé en partenariat

Plus en détail

Règlement général des crèches de Lancy

Règlement général des crèches de Lancy Règlement général des crèches de Lancy Valable dès le 01.01.2012 1 Introduction Ce règlement est utilisé par toutes les crèches de la ville de Lancy, soit la crèche Chante- Joie, la crèche Les Couleurs

Plus en détail

Détection précoce de l épuisement Éviter le burn-out. SECO Conditions de travail

Détection précoce de l épuisement Éviter le burn-out. SECO Conditions de travail Détection précoce de l épuisement Éviter le burn-out SECO Conditions de travail Eviter le burn-out en vaut la peine Les maladies ne sont pas seulement des sources de souffrance pour les personnes concernées,

Plus en détail

DIVORCE INFORMATIONS PRATIQUES POUR L ENFANT ET LES DEUX PARENTS

DIVORCE INFORMATIONS PRATIQUES POUR L ENFANT ET LES DEUX PARENTS SÉPARATION DIVORCE INFORMATIONS PRATIQUES POUR L ENFANT ET LES DEUX PARENTS Service de protection des mineurs SPMi SOMMAIRE page 3 LES BESOINS DE L ENFANT page 4 DROIT DE VISITE: UN DROIT DE L ENFANT AVANT

Plus en détail

Etude de faisabilité d un projet de «garde d enfants» dans le cadre d un processus d ISP

Etude de faisabilité d un projet de «garde d enfants» dans le cadre d un processus d ISP 5.2. ACTION 11 INTITULÉ DE L ACTION Etude de faisabilité d un projet de «garde d enfants» dans le cadre d un processus d ISP 5.2.1. AXE(S) DE TRAVAIL : 1. ISP 5.2.2. THÉMATIQUES DU DIAGNOSTIC Thématique

Plus en détail

Privas, le 26 août 2013 Mise à jour Janvier 2014. NOTE DE RENTREE A afficher ou à faire circuler

Privas, le 26 août 2013 Mise à jour Janvier 2014. NOTE DE RENTREE A afficher ou à faire circuler Privas, le 26 août 2013 Mise à jour Janvier 2014 NOTE DE RENTREE A afficher ou à faire circuler A l attention des directeurs d école et enseignants du 1 er degré public Aux inspecteurs de circonscription

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

A/ Vie pratique : Logement :

A/ Vie pratique : Logement : A/ Vie pratique : Logement : Au cours de mon année universitaire à Wrexham, j ai logé en résidence universitaire. Wrexham village est l une des deux résidences universitaires situées au sein même du campus

Plus en détail

Université de Liège. Renouveler mon inscription à l ULg. Un statut étudiant Des services à disposition

Université de Liège. Renouveler mon inscription à l ULg. Un statut étudiant Des services à disposition Université de Liège Renouveler mon inscription à l ULg Un statut étudiant Des services à disposition 2015 2016 Administration de l'enseignement et des Étudiants Service des Inscriptions Liège, le 23 juin

Plus en détail

ENQUÊTE PETITE ENFANCE 2011 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU Pays de BIDACHE. Dépouillement et traitement statistique assurés par KMP Conseils

ENQUÊTE PETITE ENFANCE 2011 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU Pays de BIDACHE. Dépouillement et traitement statistique assurés par KMP Conseils ENQUÊTE PETITE ENFANCE 2011 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU Pays de BIDACHE Dépouillement et traitement statistique assurés par KMP Conseils SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 Exemplaire de questionnaire... 3 Partie

Plus en détail

INSPECTION ACADEMIQUE DE L ALLIER Division des Personnels Septembre 2010 Tableau n 1 : récapitulatif congés de maladie

INSPECTION ACADEMIQUE DE L ALLIER Division des Personnels Septembre 2010 Tableau n 1 : récapitulatif congés de maladie INSPECTION ACADEMIQUE DE L ALLIER Division des Personnels Septembre 2010 Tableau n 1 : récapitulatif congés de maladie Nature du Durée Traitement Modalités et Délais Situation Administrative Observations

Plus en détail

Les grands-parents ont-ils le droit de voir leurs petitsenfants même en cas de conflit aigu avec les parents?

Les grands-parents ont-ils le droit de voir leurs petitsenfants même en cas de conflit aigu avec les parents? Les grands-parents ont-ils le droit de voir leurs petitsenfants même en cas de conflit aigu avec les parents? Oui. Sauf si l intérêt de l enfant nécessite l absence de tous contacts avec ses grands-parents.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

Familles de quartiers populaires et école : sous le respect de l institution se cache l inquiétude des parents.

Familles de quartiers populaires et école : sous le respect de l institution se cache l inquiétude des parents. AFEV 26 bis rue de Château Landon 75010 Paris Familles de quartiers populaires et école : sous le respect de l institution se cache l inquiétude des parents. Enquête réalisée auprès de 598 familles dont

Plus en détail

Climat et relations sociales dans les entreprises

Climat et relations sociales dans les entreprises Résultats de l enquête de l Observatoire Cegos Climat et relations sociales dans les entreprises 13 novembre 2008 1 Méthodologie Enquête menée en septembre / octobre 2008 Echantillons : - 166 DRH d entreprises

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR RAPPORT DE FIN DE SEJOUR STAGE A L ECOLE POLYTECHNIQUE FEDERALE DE ZÜRICH 1 ER AVRIL, 2011 31 E AOUT, 2011 A- VIE PRATIQUE 1) LOGEMENT Il est tellement difficile de trouver un logement en Suisse surtout

Plus en détail

BOURSE AUX EMPLOIS SERVICE DE CONSEIL SOCIAL DE L UNIVERSITE DE FRIBOURG. document destiné aux étudiants

BOURSE AUX EMPLOIS SERVICE DE CONSEIL SOCIAL DE L UNIVERSITE DE FRIBOURG. document destiné aux étudiants BOURSE AUX EMPLOIS SERVICE DE CONSEIL SOCIAL DE L UNIVERSITE DE FRIBOURG document destiné aux étudiants Généralités Si certains universitaires mènent une vie douillette durant leurs études, la majorité

Plus en détail

Transport. Dossier de Presse Septembre 2013

Transport. Dossier de Presse Septembre 2013 Transport Solidarité Santé Dossier de Presse Septembre 2013 1 «Ensemble favorisons l accès aux soins sur notre département.» 2 Contact presse : CPAM de Loir-et-Cher Sophie Rousselet - Responsable Communication

Plus en détail

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg Académie de Strasbourg Groupe Professionnel de Secteur CPE Colmar Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Plus en détail

fiche pratique Prendre en compte les signes indicateurs de stress au travail pour se préparer à agir Octobre 2010 #12 des repères pour agir

fiche pratique Prendre en compte les signes indicateurs de stress au travail pour se préparer à agir Octobre 2010 #12 des repères pour agir h fiche pratique des repères pour agir #12 Prendre en compte les signes indicateurs de stress au travail pour se préparer à agir Octobre 2010 Le travail évolue, les risques professionnels aussi. Depuis

Plus en détail

Quel mode de garde pour mon bébé?

Quel mode de garde pour mon bébé? Quel mode de garde pour mon bébé? Vous devez reprendre le travail dans quelques mois et vous stressez à l idée de faire garder votre bébé. C est certain, il n est rien de plus essentiel que savoir son

Plus en détail

Académie mondiale de l OMPI

Académie mondiale de l OMPI PROGRAMME PRINCIPAL 14 WO/PBC/4/2 page 134 Académie mondiale de l OMPI 14.1 Enseignement à distance et sensibilisation du public 14.2 Formation professionnelle 14.3 Élaboration des politiques Résumé 215.

Plus en détail

Les jeunes réinventent les devoirs à la maison

Les jeunes réinventent les devoirs à la maison Les jeunes réinventent les devoirs à la maison 3 élèves sur 4 demandent régulièrement de l aide pour leurs devoirs, principalement à des camarades de classe (28%) 59% des élèves utilisent des supports

Plus en détail

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans Maison de la Petite Enfance 1 rue Annie Hure 02 40 80 86 28 petiteenfance@saintsebastien.fr www.saintsebastien.fr " Favorisons ensemble l épanouissement

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Une enquête de l Observatoire Cegos Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Méthodologie de l enquête 2 - L Observatoire

Plus en détail

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Contribution de la FAEP Régimes Spéciaux d Études & Aménagements La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie www.faep.fr Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Avant propos : L université

Plus en détail

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES 1. Principes généraux La marque Proxim Services, dans ses conditions d octroi et d utilisation, est garante de ses trois piliers : la qualité des services rendus au client

Plus en détail

REGLEMENT D ORGANISATION DE

REGLEMENT D ORGANISATION DE REGLEMENT D ORGANISATION DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE FORMATION DES ENSEIGNANTS Conformément au principe constitutionnel de l égalité des sexes, toute désignation de personne, de statut ou de fonction

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3078 Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS IDCC : 1000. Personnel salarié IDCC : 1850. Avocats salariés

Plus en détail

Commission Vie scolaire

Commission Vie scolaire Commission Vie scolaire Mercredi 13 mai 2015 18h Étaient présents : Madame Larrouy adjointe au Maire en charge de la commission Vie Scolaire. Madame Antonini, Madame Bouvier, Madame Peyre, Monsieur Artault,

Plus en détail

Les jeunes mères monoparentales bénéficiaires de l aide sociale : situation et prise en charge dans le canton de Vaud

Les jeunes mères monoparentales bénéficiaires de l aide sociale : situation et prise en charge dans le canton de Vaud Les jeunes mères monoparentales bénéficiaires de l aide sociale : situation et prise en charge dans le canton de Vaud Dossier préparé par Vanessa Marmy, chargée de missions et Emmanuelle Cuendet, responsable

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2 LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE Sommaire 1 - Les principes... 2 2 - Les objectifs... 3 A - Favoriser la conciliation Vie familiale Vie professionnelle...

Plus en détail

Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion

Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion Carte d identité régionale Démographie 1 En 2009, la région compte 8816 364 habitants. Les moins de 25 ans représentent 40.8% de la population

Plus en détail

camarada, Genève L Espace-Enfant (EE) a été ouvert exclusivement pour les enfants des participantes du projet, le mercredi matin.

camarada, Genève L Espace-Enfant (EE) a été ouvert exclusivement pour les enfants des participantes du projet, le mercredi matin. camarada, Genève «Organisation et réalisation du cours de langue basé sur des scénarios ayant trait à la grossesse, à la naissance et aux premières années de vie de l enfant» camarada est un centre pour

Plus en détail