Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière"

Transcription

1 Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière I) La matière colorée : les colorants et les pigments Dans ce chapitre on s intéresse aux espèces chimiques à l origine de la couleur. Il existe deux types de matières colorées : les colorants et les pigments. a) Les colorants Les colorants sont solubles dans le milieu dans lequel ils sont placés (par exemple l eau). La solution qui les contient (solution colorée) est transparente : si une partie des radiations sont absorbés, le reste est transmis. Exemples d utilisation de colorants : les colorants sont utilisés dans les produits industriels ( textiles, aliments, encres, plastiques) b) Les pigments Les pigments sont insolubles dans le milieu dans lequel ils sont placés. Ils absorbent une partie des radiations mais contrairement aux colorants, ils diffusent les radiations non absorbées : cette diffusion rend les pigments opaques (la lumière ne les traverse pas). Exemples d utilisation des pigments : sous forme de poudre, mélangé à un liant (ex : l huile) les pigments sont utilisés dans la peinture. Ils peuvent être obtenus par extraction, à partir de produits naturels qui les contiennent, ou par synthèse. Rappel de seconde : L extraction consiste à solubiliser la substance colorée dans un solvant extracteur où il est très soluble. Une filtration est souvent nécessaire pour séparer les constituants. La nature et la pureté du produit obtenu sont vérifiées par CCM ou par mesure d une grandeur physique caractéristique. 7 p90 : Le carotène (E160a) 1. a. La premiere experience montre que le carotene n est pas soluble dans l eau alors que la deuxieme montre qu il est soluble dans l hexane. b. Avant agitation, la phase organique surnage, ce qui montre que l hexane a une densite plus faible que l eau. D apres ce qui precede, l agitation permettra au carotene de passer en phase organique puisqu il y est plus soluble que dans l eau. Il y aura donc dans l ampoule une phase superieure orangee du fait de la presence de carotene et, en dessous, une phase aqueuse peu ou pas coloree contenant la pulpe de la carotte. 2. a. Montage avec source de lumiere blanche + cuve + element dispersif + ecran. Le montage est schematise dans le chapitre 7, figure 2, p. 96. b. La solution de carotene ne transmet que les radiations de longueurs d onde superieures a 520 nm, si bien qu apres la traversee de cette solution, le spectre de raies obtenu ne comporte que 5 raies correspondant a 546, ,1 623,4 690,7 nm.

2 9 p90 : Pigments minéraux et cosmétiques antiques 1. La galene nous parait noire car elle absorbe toutes les plages de lumiere du domaine visible. 2. a. La laurionite nous parait blanche car elle diffuse toutes les plages de lumiere du domaine visible. b. L equation chimique est : PbO(s) + Cl (aq) + H2O PbHOCl(s) + HO (aq). c. La laurionite, insoluble puisque c est un pigment,est separee du melange reactionnel par filtration. d. A l issue de la synthese, il faut proceder au lavage du solide obtenu pour etre sur qu il ne reste plus aucune trace d especes chimiques corrosives. II) Couleur d une espèce colorée La courbe spectrale : l absorbance A d une espèce colorée en fonction des longueurs d onde. On rappelle que la couleur des matières colorées est le résultat d une synthèse soustractive : la couleur absorbée et la couleur perçue par l œil sont complémentaires. Remarque : pour obtenir toute la complémentarité des couleurs avec le cercle chromatique (la couleur absorbée et la couleur perçue sont en vis-à-vis dans le cercle). La couleur des matières colorées dépend donc des radiations lumineuses qu elles absorbent. Il est donc judicieux d analyser cette absorption en traçant la courbe spectrale en fonction de la quantité de lumière absorbée appelée l absorbance. L analyse s effectue à l aide d un appareil, le spectrophotomètre. Dans un spectrophotomètre, la solution contenant une espèce colorée est éclairée par un faisceau considéré comme monochromatique de longueur d onde choisie. Pour chaque longueur d onde choisie, l appareil mesure une grandeur appelée absorbance de la solution, notée A, qui caractérise l absorption par l espèce colorée en solution.

3 L absorbance A est un nombre sans unité ; elle est définie par rapport à l absorption d une solution de référence. Si l absorbance est nulle pour une radiation de longueur d onde donnée, c est que l espèce dissoute colorée n absorbe pas plus cette radiation que le solvant. L allure générale de la courbe spectrale nous permet de déterminer la couleur de chaque espèce colorée : les radiations absorbées par un mélange de matière correspondant aux radiations de chacun des constituants du mélange. Rappel du spectre visible : Exercice 5 p89 13 p 92 Synthèse et caractérisation de l indigo a. La couleur est coherente avec la courbe d analyse spectrale de l indigo car celle-ci montre un maximum d absorption de l energie dans le domaine jaune-orange. L indigo est donc percu de la couleur complementaire, c est-a-dire bleu-violet. b. La synthese se termine une fois que tout le precipite bleu est forme, apres 5 minutes d agitation et avant la filtration sous vide. c. La filtration permet de separer le solide des fractions liquides du melange reactionnel ; ici, c est le solide qui est attendu. La filtration sous vide est plus rapide que la filtration simple. d. Le lavage a l eau permet d eliminer les traces de reactifs en exces et des produits autres que l indigo. L absence de couleur des eaux de lavage montre qu il n y a pas d indigo (insoluble dans l eau). L indigo est donc un pigment, comme l indique l enonce (et non un colorant). e. Sur le schema, il faut bien indiquer que la ligne de depot est au-dessus du niveau de l eluant dans la cuve. Le chromatogramme obtenu permet de determiner que le resultat de la synthese est bien de l indigo pur, s il n y a qu une tache correspondant au depot du resultat de la synthese et si cette tache est bien a la meme hauteur que celle correspondant a l indigo de référence.

4 III) La loi de Bert Lambert Voir Tp L absorbance caractérise l absorption d un rayonnement par un soluté. Cette grandeur dépend du soluté, de la longueur d onde de la radiation absorbée et de l épaisseur de la solution. On donne la relation suivante : A =.l.c Avec : -, le coefficient d extinction molaire en L.mol -1.cm -1 qui dépend du soluté et de la longueur d onde. - l, la longueur de la solution traversée par la radiation en cm. - c, la concentration molaire en soluté coloré en mol.l -1. IV) Dosage de solutions colorées par étalonnage : dosage spectrophotométrique Un dosage est une méthode de détermination de la concentration d une espèce en solution. Le dosage spectrophotométrique est une technique utilisée lorsque l espèce en solution est colorée. Elle consiste à mesurer, à l aide d un spectrophotomètre, les absorbances de solutions colorées de concentrations connues, à une longueur d onde donnée. La courbe A=f(c) obtenue est modélisée par une droite, appelée droite d étalonnage. Elle donne, par lecture graphique la concentration d une solution inconnue à partir de la valeur de son absorbance. Exercice sur l expérience : n 8 p 102 et n 12 p103 N 8 p103 Réalisation d une courbe spectrale a. Pour mesurer experimentalement une absorbance, il faut d abord fixer la longueur d onde puis faire le blanc. Cette etape consiste a mettre une cellule identique a celle utilisee pour la mesure et contenant le meme solvant, puis a regler l absorbance a la valeur 0. Le spectrophotometre met cette valeur en memoire puis la soustrait a chaque mesure d absorbance effectuee a cette longueur d onde, afin de n afficher que la contribution a l absorbance du solute. b. La courbe spectrale represente les variations de l absorbance A (en ordonnee) en fonction de la longueur d onde λ (en abscisse). c. On obtient le graphe suivant : d. La collecte des absorbances a differentes concentrations gagnerait a se faire a 550 nm, le maximum de la courbe. A cette valeur la sensibilite est maximale et la tangente a la courbe etant horizontale, une petite derive de la longueur d onde a moins d effet sur l absorbance que si la longueur d onde choisie se trouve sur la partie la plus pentue de la courbe spectrale.

5 n 12 p103 Échelle de teintes et courbe d étalonnage a. Pour préparer 50mL d une solution de concentration c =4,0 mol.l -1 à partir d une solution de concentration c = 0,020 mol.l -1, il faut prélever V= c V /c, soitv= 4,0x 50 /0,020 = 10 ml b. Faire le blanc consiste a eliminer tout ce qui n est pas du a l absorbance du solute. c. On obtient la courbe suivante : Il s agit d une fonction lineaire : A est proportionnelle a c. d. Apres report de A sur le graphique et lecture : cinc = 0,48 mmol.l 1. Paramètre de la loi de bert lambert : n 4 p101 (coef de l extinction molaire), n 6 p101 (longueur d onde et longueur de traversé) n 6 p101 (longueur d onde et longueur de traversé) Absorbance et longueur traversée a. Le trace des differentes valeurs de l absorbance en fonction de la longueur d onde s appelle une courbe spectrale. b. D apres la loi de Beer-Lambert, Aλ = ε l c, on trouve c c. De meme, par application de la loi de Beer- Lambert et si la longueur l de la cuve est doublee, l absorbance l est aussi, soit A561 = 0,514. d. Les valeurs de ε sont differentes suivant la longueur d onde car l absorbance depend de λ par le coefficient ε. La valeur de l absorbance n est pas previsible. Bilan : n 15 et 16 p104 pour le lundi 7 janvier

Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière

Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière Chapitre 4 : Couleur et quantité de matière I) La matière colorée : les colorants et les pigments Dans ce chapitre on s intéresse aux espèces chimiques à l origine de la couleur. Il existe deux types de

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE Terminale S Chimie Chapitre 2 TP 2b SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance du milieu réactionnel

Plus en détail

A- Documents mis à disposition. Matériel mis à disposition : Rappel : B- Travail demandé

A- Documents mis à disposition. Matériel mis à disposition : Rappel : B- Travail demandé 4- Couleur et quantité de matière TP : Loi de Beer-Lambert Dosage spectrophotométrique Objectif : Utiliser la lumière pour déterminer la concentration d'une solution colorée. A- Documents mis à disposition

Plus en détail

Schéma de principe d un spectrophotomètre à prisme

Schéma de principe d un spectrophotomètre à prisme Bac S Pondichéry 2012 EXERCICE II Spectrophotométrie (5,5 points) La lumière est un «outil» précieux en chimie analytique. En effet, toute espèce chimique est susceptible d interagir avec des radiations

Plus en détail

TS Chimie Spectrophotométrie Cinétique

TS Chimie Spectrophotométrie Cinétique Page 1 sur 5 TS Chimie Cinétique Enoncé On veut étudier la cinétique de l oxydation des ions iodure I par le peroxyde d hydrogène (eau oxygénée) H 2 O 2. Cette réaction est lente et totale. A. Etude de

Plus en détail

Sciences Physiques 1S S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1S S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1S S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Observer Chapitre: Chapitre 4 Chimie des couleurs Couleurs Nous sommes, dans la vie quotidienne, entourés de couleurs différentes. On les utilise

Plus en détail

Spécialité. Données. La casse ferrique. Principe. A. Première partie : le dosage colorimétrique. - Sujet - Page 1 sur 5

Spécialité. Données. La casse ferrique. Principe. A. Première partie : le dosage colorimétrique. - Sujet - Page 1 sur 5 Page 1 sur 5 TS Chimie Spécialité Dosage de l élément fer dans un vin blanc Exercice résolu - Sujet - Données Masse molaire de l alun de fer (III) et d ammonium : 964 g.mol -1 Masse molaire du thiocyanate

Plus en détail

TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION

TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION Terminale S / Chimie A. La transformation d un système chimique est-elle toujours rapide? TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION OBJECTIF : Déterminer

Plus en détail

Observer. I t. Cuve contenant la solution

Observer. I t. Cuve contenant la solution 1S TP.7 (B) : Analyse de pigments et de colorants par spectrophotométrie Citation de Goethe :

Plus en détail

ETUDE CINETIQUE D UNE REACTION PAR SPECTROPHOTOMETRIE.

ETUDE CINETIQUE D UNE REACTION PAR SPECTROPHOTOMETRIE. Mme LAVIELLE BCPST 1 2014/2015 Lycée TOULOUSE - AUZEVILLE TP de CHIMIE GENERALE n 6 ETUDE CINETIQUE D UNE REACTION PAR SPECTROPHOTOMETRIE. Avant l épreuve, quelques explications orales sur le déroulement

Plus en détail

Comment déterminer la concentration d une solution colorée? Situation déclenchante Ces quatre solutions ont- elles la même concentration? Verdict!

Comment déterminer la concentration d une solution colorée? Situation déclenchante Ces quatre solutions ont- elles la même concentration? Verdict! Comment déterminer la concentration d une solution colorée? NOTIONS ET CONTENUS Dosage de solutions colorées par étalonnage. Loi de Beer- Lambert. COMPETENCES ATTENDUES Pratiquer une démarche expérimentale

Plus en détail

Les molécules colorées

Les molécules colorées hap 4 Bloc : bserver Ref : molécules colorées.docx Les molécules colorées 1..- hap du livre : 4 5 p 87 Table des matières I. La différence entre un pigment et un colorant... 2 II. Les différentes formules

Plus en détail

Cours sur le module O3 : Observer - Matières colorées

Cours sur le module O3 : Observer - Matières colorées Notions et contenus Objectifs Synthèse soustractive. Interpréter la couleur d un mélange obtenu à partir de matières colorées. Colorants, pigments ; extraction et synthèse. Pratiquer une démarche expérimentale

Plus en détail

Lumière invisible Violet Indigo Bleu Vert Jaune Orange Rouge Lumière invisible Longueur d onde λ en nm

Lumière invisible Violet Indigo Bleu Vert Jaune Orange Rouge Lumière invisible Longueur d onde λ en nm DS 1S THÈME OBSERVER MATIÈRES ORGANIQUES COLORÉES- SOLUTIONS COLORÉES- AVANCEMENT NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... DS A Page 1 / Toutes les réponses doivent être clairement justifiées. Traiter

Plus en détail

TP 9 Spectrophotométrie utilisant un spectrophotomètre Genesys Vis

TP 9 Spectrophotométrie utilisant un spectrophotomètre Genesys Vis E.T.S.L Classe Prépa BTS TP 9 Spectrophotométrie utilisant un spectrophotomètre Genesys Vis Objectifs : - Utiliser un spectrophotomètre monofaisceau Genesys trvaillant exclusivement dans le visible, afin

Plus en détail

K = 0,010 m 0,004. On mesure alors l absorbance à la longueur d onde λ 0 des solutions étalons de chlorure de nickel. 0,002

K = 0,010 m 0,004. On mesure alors l absorbance à la longueur d onde λ 0 des solutions étalons de chlorure de nickel. 0,002 a. En observant le spectre d absorption d une solution de chlorure de nickel, déterminer la longueur d onde idéale pour effectuer un dosage spectrophotométrique par étalonnage. A, Figure 1 : Absorbance

Plus en détail

CQFR physique 3 : Les couleurs

CQFR physique 3 : Les couleurs CQFR physique 3 : Les couleurs 1) La est une polychromatique, c est à dire une constituée de la superposition d une infinité de rayons lumineux colorés appelés radiations monochromatiques. 2) Une radiation

Plus en détail

TP Spectrophotométrie

TP Spectrophotométrie TP Spectrophotométrie dosage par étalonnage Suivi cinétique d une réaction d oxydoreduction 1. Objectifs Se familiariser avec l utilisation d un spectrophotomètre Retrouver la loi de Beer. Utiliser la

Plus en détail

I. Synthèses colorées

I. Synthèses colorées Chap. II 1. La synthèse additive Les cônes sont des cellules permettant à l œil de voir les couleurs. Il en existe trois types et chacun d eux est sensible à une couleur différente : bleu, rouge ou vert.

Plus en détail

TP 16 La chimie du suivi cinétique Quelle grandeur permet de comparer la vitesse de différentes réactions lentes?

TP 16 La chimie du suivi cinétique Quelle grandeur permet de comparer la vitesse de différentes réactions lentes? PRTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 16 La chimie du suivi cinétique Quelle grandeur permet de comparer la vitesse de différentes réactions lentes? OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche

Plus en détail

AE N 3 : Constante de partage du diiode

AE N 3 : Constante de partage du diiode AE N 3 : Constante de partage du diiode Contexte Dans la continuité de l étude des molécules et des solvants, on s'intéresse ici à la solubilité du diiode dans deux solvants : l eau et le cyclohexane.

Plus en détail

A. Schéma A B. Schéma B C. Schéma C D. Schéma D 3- Tracer l image de AB

A. Schéma A B. Schéma B C. Schéma C D. Schéma D 3- Tracer l image de AB Partie : Vision et image - Un œil peut être modélisé par : A. Une lentille convergente, un diaphragme et un écran B. Une lentille divergente, un diaphragme et un écran C. Une source lumineuse, une lentille

Plus en détail

LA FORMATION DES IMAGES LA COULEUR DES OBJETS

LA FORMATION DES IMAGES LA COULEUR DES OBJETS LA FORMATION DES IMAGES LA COULEUR DES OBJETS I. Formation des images Commençons par expliquer comment se forment les images sur notre rétine, c est-à-dire comment un objet se représente à nous. Une personne

Plus en détail

Épreuve Commune de Physique-Chimie

Épreuve Commune de Physique-Chimie Lycée du Noordover Mardi 21 Février 2012 14 h 00-16 h 00 Épreuve Commune de Physique-Chimie Première S Calculatrice autorisée Le sujet est à conserver par le candidat La feuille contenant les documents

Plus en détail

PARTIE 1 : Ondes et applications TP8 La chimie des colorants Combien de bonbons Schtroumpf peut-on manger par jour?

PARTIE 1 : Ondes et applications TP8 La chimie des colorants Combien de bonbons Schtroumpf peut-on manger par jour? PARTIE 1 : Ondes et applications TP8 La chimie des colorants Combien de bonbons Schtroumpf peut-on manger par jour? Objectif : Mettre en œuvre un protocole expérimental pour caractériser une espèce colorée.

Plus en détail

Lycéen passionné par la chimie, Mickaël se pose beaucoup de questions.

Lycéen passionné par la chimie, Mickaël se pose beaucoup de questions. 052/2014 TS2 Devoir surveillé : Physique chimie La qualité de rédaction et de présentation sera prise en compte dans l'évaluation. Une attention particulière doit être portée sur l'écriture des résultats

Plus en détail

CHAPITRE 01 INTRODUCTION À LA CINETIQUE CHIMIQUE

CHAPITRE 01 INTRODUCTION À LA CINETIQUE CHIMIQUE PARTIE A CINETIQUE CHIMIQUE CHAPITRE 1 INTRODUCTION À LA CINETIQUE CHIMIQUE I. DE QUOI ON PARLE On a vu jusqu ici au lycée des transformations chimiques «instantanées», i.e. dont la durée entre les états

Plus en détail

Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite

Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite Nom Prénom :.. Classe : 1S- Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite Exercice 1 (5 points) : Ne pas se fier à la couleur On dispose d un poivron et d un poivron. On réalise les

Plus en détail

TS Chimie Les couleurs du bleu de bromothymol Exercice résolu

TS Chimie Les couleurs du bleu de bromothymol Exercice résolu P a g e 1 TS Chimie Exercice résolu Enoncé Les indicateurs colorés sont des entités chimiques étonnantes qui ont la propriété de changer de couleur en fonction du ph de la solution aqueuse qui les contient.

Plus en détail

Quel est le % en cuivre d un fil de laiton? Monoxyde d azote, NO (g), gaz incolore

Quel est le % en cuivre d un fil de laiton? Monoxyde d azote, NO (g), gaz incolore LE CUIVRE ET SES ALLIAGES DANS L HABITAT. ÉTUDE D UN PROTOCOLE EXPERIMENTAL Le cuivre a des propriétés remarquables extrêmement nombreuses, il a donc était utilisé dans l habitat de tout temps. Ses 2 propriétés

Plus en détail

Thème : Optique. Chap 4 : COLORIMETRIE

Thème : Optique. Chap 4 : COLORIMETRIE Thème : Optique Chap 4 : COLORIMETRIE 1) Introduction : Les objets, les matières sont colorés car ils absorbent certaines radiations de la lumière qui les éclaire et diffusent (ou transmettent) le reste

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION MOLAIRE EN SOLUTE D UN ANTISEPTIQUE ENONCE DESTINÉ A L ELEVE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION MOLAIRE EN SOLUTE D UN ANTISEPTIQUE ENONCE DESTINÉ A L ELEVE ENONCE DESTINÉ A L ELEVE NOM : Prénom : Ce sujet comporte 4 feuilles individuelles sur lesquelles l élève doit consigner ses réponses. L élève doit restituer ce document avant de sortir de la salle de

Plus en détail

COULEUR ET QUANTITÉ DE MATIÈRE

COULEUR ET QUANTITÉ DE MATIÈRE Chapitre 4 COULEUR ET QUNTITÉ DE MTIÈRE. Le programme Notions et contenus Synthèse soustractive. Colorants, pigments ; extraction et synthèse. Réaction chimique : réactif limitant, stœchiométrie, notion

Plus en détail

2) A l aide d un réseau :

2) A l aide d un réseau : T.P.15 OBJECTIFS : LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE - Découvrir et comparer différents systèmes dispersifs. - Observer, comparer et classer. les spectres produits par de la lumière émise par différentes

Plus en détail

Note totale : /20. Exercice I : Optique

Note totale : /20. Exercice I : Optique Lycée Gérard-de-Nerval de Luzarches Filière scientifique Classe de première Baccalauréat blanc Épreuve de physique et de chimie Session de janvier 204 Note totale : /20 Consignes générales : - Chaque feuille

Plus en détail

TP CHIMIE NIVEAU TS : SPECTROPHOMETRIE

TP CHIMIE NIVEAU TS : SPECTROPHOMETRIE TP CHIMIE NIVEAU TS : SPECTROPHOMETRIE OBJECTIFS DU TP : Savoir utiliser, à une longueur d'onde donnée, la relation entre la concentration d'une espèce colorée en solution et l'absorbance. A partir de

Plus en détail

Spectres lumineux. L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique.

Spectres lumineux. L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. TP Physique N 6 Spectres lumineux L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. Poste N 1 : Matériel: source lumineuse, fente,

Plus en détail

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE 1. Qu'est- ce que la lumière? La lumière est l ensemble des ondes électromagnétiques visibles (entre 400 et 800 nm). Décomposition de la lumière blanche La lumière solaire,

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail

Progression annuelle du programme de chimie

Progression annuelle du programme de chimie Collège de LA SAGESSE Section Saint Jean Brasilia - BAABDA Département de chimie Année scolaire : 2016-2017 Classe : 1 ère S (A-B) double Bac Progression annuelle du programme de chimie Dates/ nombre de

Plus en détail

DS de Spécialité n o 2 Extraction & identification de l arôme d ananas

DS de Spécialité n o 2 Extraction & identification de l arôme d ananas DS de Spécialité n o 2 Extraction & identification de l arôme d ananas De plus en plus souvent des arômes naturels ou de synthèse sont utilisés en cuisine ou dans l industrie alimentaire. Les arômes de

Plus en détail

DM n o 4 TS Suivi cinétique par spectrophotométrie. 1 Suivi spectrophotométrique de la transformation chimique

DM n o 4 TS Suivi cinétique par spectrophotométrie. 1 Suivi spectrophotométrique de la transformation chimique DM n o TS1 011 Suivi cinétique par spectrophotométrie Les ions iodure I (aq) réagissent avec les ions peroxodisulfate S O 8 (aq). L équation associée à cette réaction s écrit : I (aq) S O 8 (aq) I (aq)

Plus en détail

SPECTROMETRIE D ABSORPTION MOLECULAIRE UV, VISIBLE ET IR

SPECTROMETRIE D ABSORPTION MOLECULAIRE UV, VISIBLE ET IR SPECTROMETRIE D ABSORPTION MOLECULAIRE UV, VISIBLE ET IR 1. Spectroscopie moléculaire d absorption 1.1 Aspect théorique a) Energie d une molécule La spectroscopie est une technique d analyse des molécules

Plus en détail

2007/09 Métropole EXERCICE I. L ÉLÉMENT IODE D HIER À AUJOURD HUI (6,5 points)

2007/09 Métropole  EXERCICE I. L ÉLÉMENT IODE D HIER À AUJOURD HUI (6,5 points) 007/09 Métropole http://labolycee.org EXERCICE I. L ÉLÉMENT IODE D HIER À AUJOURD HUI (65 points) En 1811 le salpêtrier Courtais observe des fumées violettes lors de la calcination du goémon en Bretagne.

Plus en détail

I. Synthèse de l indigo. Comment synthétiser l'indigo et réaliser la teinture d'un tissu de coton?

I. Synthèse de l indigo. Comment synthétiser l'indigo et réaliser la teinture d'un tissu de coton? Chap. IV I. Synthèse de l indigo Comment synthétiser l'indigo et réaliser la teinture d'un tissu de coton? I. Synthèse de l indigo Comment synthétiser l'indigo et réaliser la teinture d'un tissu de coton?

Plus en détail

MISE EN SITUATION 1ERE PARTIE. OBS6 TP7 Un entretien d embauche pour un antiseptique. Objectifs

MISE EN SITUATION 1ERE PARTIE. OBS6 TP7 Un entretien d embauche pour un antiseptique. Objectifs OBS6 TP7 Un entretien d embauche pour un antiseptique Objectifs Ø Etre capable de justifier la couleur d une solution colorée Ø Savoir réaliser une dilution avec précision Ø Pratiquer une démarche expérimentale

Plus en détail

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière.

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière. La lumière I- Les sources de lumière La lumière est émise par des sources de lumière. Certaines sources produisent leur propre lumière, ce sont les sources primaires de lumière. Il existe deux types de

Plus en détail

OBS5 TP 4 Les colorants alimentaires La chimie des couleurs. 1S Elém ents de correction. PARTIE 1 : Notion de spectrophotométrie REA 1 COM 1 ANA 1

OBS5 TP 4 Les colorants alimentaires La chimie des couleurs. 1S Elém ents de correction. PARTIE 1 : Notion de spectrophotométrie REA 1 COM 1 ANA 1 OBS5 TP 4 Les colorants alimentaires La chimie des couleurs 1S Elém ents de correction Les colorants sont des substances naturelles, synthétiques ou artificielles qui sont solubles dans leur milieu d'emploi.

Plus en détail

Evaluation n 4 / 36 pts Chapitre 05 et 06 : Peut-on encore avoir de l eau potable?

Evaluation n 4 / 36 pts Chapitre 05 et 06 : Peut-on encore avoir de l eau potable? Un petit verre de nitrates? Que l on soit adepte de l eau du robinet ou fidèle à son eau embouteillée, des résidus chimiques sont présents dans l eau que nous buvons En analysant l eau du robinet, on a

Plus en détail

Jeudi 14/11/2013 DEVOIR SURVEILLE N 2 1 ère S /1 /8 /5 /1 /15 /20

Jeudi 14/11/2013 DEVOIR SURVEILLE N 2 1 ère S /1 /8 /5 /1 /15 /20 Jeudi 4//203 DEVOIR SURVEILLE N 2 ère S Chaque réponse devra être rédigée. On déterminera d'abord les relations littérales et on fera ensuite les applications numériques (aucun point ne sera attribué pour

Plus en détail

TEMPS, MOUVEMENT ET EVOLUTION 1 CHAPITRE 9 CINETIQUE ET CATALYSE ACTIVITE 1

TEMPS, MOUVEMENT ET EVOLUTION 1 CHAPITRE 9 CINETIQUE ET CATALYSE ACTIVITE 1 TEMPS, MOUVEMENT ET EVOLUTION 1 CHAPITRE 9 CINETIQUE ET CATALYSE ACTIVITE 1 COMPRENDRE CHAPITRE 9 TEMPS ET EVOLUTION CHIMIQUE : CINETIQUE ET CATALYSE EXERCICE 1: A 5 C, une solution contenant des ions

Plus en détail

Le 22/11/2013 Page : 1 / 6 DEVOIR N 2 (2h) T ale S3

Le 22/11/2013 Page : 1 / 6 DEVOIR N 2 (2h) T ale S3 Le 22/11/2013 Page : 1 / 6 DEVIR N 2 (2h) T ale S3 La calculatrice est autorisée. Les feuilles de brouillon sont fournies. Les téléphones portables seront éteints et rangés dans les sacs Les sacs seront

Plus en détail

OBSERVER 2. Couleur des objets

OBSERVER 2. Couleur des objets Couleur des objets Notions vues au collège et en seconde La lumière blanche émise par un corps chaud est composée d une infinité de radiations lumineuses. Dans le vide les longueurs d ondes des radiations

Plus en détail

Correction exercices chapitre 2.

Correction exercices chapitre 2. Correction exercices chapitre 2. Exercice 1p38. 1. La rétine. 2. Les cônes. 3. Trois sortes. Bleu, rouge et vert. 4. Rouge, bleue et verte. Exercice 2p38. 1. Il y a trois types de cônes, le rouge, le vert

Plus en détail

Il y a apparition de trois nouvelles couleurs : Le cyan, le jaune et le magenta sont les couleurs secondaires

Il y a apparition de trois nouvelles couleurs : Le cyan, le jaune et le magenta sont les couleurs secondaires Couleurs? (interaction lumière-matière, on approche) Pourquoi ce cahier est-il vert et cet autre rouge? La réponse est manifestement à trouver dans l interaction avec la lumière qui les éclaire (vu que,

Plus en détail

Chimie A propos de l iode (Concours Centrale-Sup Elec 2003)

Chimie A propos de l iode (Concours Centrale-Sup Elec 2003) A propos de l iode (Concours Centrale-Sup Elec 003) A propos de l iode (Concours Centrale-Sup Elec 003) Dans tout le problème, la température est fixée à 5 C soit 98 K.A- Etude de la solubilité du diiode

Plus en détail

Chapitre 4 CORRECTIONS EXERCICES

Chapitre 4 CORRECTIONS EXERCICES Chapitre 4 CORRECTIONS EXERCICES Exercice 6 p.74 Une espèce organique contient essentiellement les éléments C et H. Les matières colorées organiques sont : Acide picrique : C 6 H 3 N 3 O 7 (jaune) ; Bleu

Plus en détail

TP 2de Spectre démission et d absorption

TP 2de Spectre démission et d absorption TP 2de Spectre démission et d absorption EXPERIENCE 1 : SPECTRE DE LA LUMIERE BLANCHE La plage colorée observée sur l écran est appelée : ---------------------------------------------------------- Définition

Plus en détail

Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min.

Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Sioufi Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Chimie Attention! L usage d une calculatrice NON PROGRAMMABLE est autorisé La présentation est de rigueur La composition

Plus en détail

Détermination de la constante d acidité d un indicateur coloré

Détermination de la constante d acidité d un indicateur coloré Terminale S I Détermination de la constante d acidité d un indicateur coloré Objectifs : - Utiliser un spectrophotomètre et un tableur graphique. - Déterminer le pka d un acide faible et les domaines de

Plus en détail

d ondes sont rouge, orange, jaune, vert, cyan, bleu, violet.

d ondes sont rouge, orange, jaune, vert, cyan, bleu, violet. Première S Physique Date :.. Chapitre 2 Ŕ Couleur des objets et des solutions. Thème 1 - Observer Prérequis : Objectifs : _ savoir énumérer dans l ordre les 7 couleurs (longueurs d onde) de l arc-en-ciel.

Plus en détail

! Techniques d analyse quantitative!!!!!!!!!!! Les$interactions$matière"rayonnement,*bases* de#la#spectrophotométrie!

! Techniques d analyse quantitative!!!!!!!!!!! Les$interactions$matièrerayonnement,*bases* de#la#spectrophotométrie! Techniques d analyse quantitative La spectrophotométrie Les$interactions$matière"rayonnement,*bases* de#la#spectrophotométrie Laspectroscopieestl étudequantitativedesinteractionsentrela matièreetlalumière.

Plus en détail

Le bleu des bonbons Schtroumpfs

Le bleu des bonbons Schtroumpfs Le bleu des bonbons Schtroumpfs Niveau : première S / terminale S Durée indicative : 2 h Extrait du programme de première S : OBSERVER / Matières colorées Notions et contenus Dosage de solutions colorées

Plus en détail

TP Chapitre 16 Contrôle de la qualité : Dosages par étalonnage

TP Chapitre 16 Contrôle de la qualité : Dosages par étalonnage TP Chapitre 16 Contrôle de la qualité : Dosages par étalonnage Savoirs-faire exigibles : Savoir distinguer un dosage par étalonnage d un dosage par titrage d après le protocole expérimental. Savoir exploiter

Plus en détail

ACTIVITE 1 : Décomposition de la lumière blanche. A. Décomposition par un prisme

ACTIVITE 1 : Décomposition de la lumière blanche. A. Décomposition par un prisme Document élève 1/5 Nom : Prénom : Classe : Date : Physique Chimie Thème : L Univers SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Objectifs : Utiliser un système dispersif pour visualiser des spectres d émission

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STL - CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS ÉPREUVE DE CHIMIE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STL - CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS ÉPREUVE DE CHIMIE Session 2010 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STL - CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS ÉPREUVE DE CHIMIE Durée de l'épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 7 pages numérotées de 1/7

Plus en détail

I) La synthèse (et le protocole correspondant) : (page / 9)

I) La synthèse (et le protocole correspondant) : (page / 9) Nom : Prénom : Classe : 1 ère S (/53) Le cristal violet est un colorant utilisé pour teindre le papier, comme encre (composante du noir) pour l'impression, pour les stylos à bille. Il est également employé

Plus en détail

Chapitre 17 : Stratégie de la synthèse organique

Chapitre 17 : Stratégie de la synthèse organique Chapitre 17 : Stratégie de la synthèse organique Notions et contenus Protocole de synthèse organique : - identification des réactifs, du solvant, du catalyseur, des produits ; - détermination des quantités

Plus en détail

Vision et couleurs. NOM : Prénom : CONTEXTE DU SUJET

Vision et couleurs. NOM : Prénom : CONTEXTE DU SUJET NOM : Prénom : CONTEXTE DU SUJET Un élève de classe explique à ses camarades qu il est daltonien. Il existe plusieurs formes d anomalies. Lui ne peut pas distinguer le rouge et le vert. Comment le cerveau

Plus en détail

TP COURS : ÉTUDE CINETIQUE DE DECOMPOSITION DU BLEU DE BROMOPHENOL EN MILIEU BASIQUE

TP COURS : ÉTUDE CINETIQUE DE DECOMPOSITION DU BLEU DE BROMOPHENOL EN MILIEU BASIQUE TP COURS : ÉTUDE CINETIQUE DE DECOMPOSITION DU BLEU DE BROMOPHENOL EN MILIEU BASIQUE AVANT LE TP : Afin de vous familiariser avec la manipulation que vous aurez à effectuer au cours de ce TP, vous pouvez

Plus en détail

Suivi temporel d'une transformation chimique par spectrophotométrie

Suivi temporel d'une transformation chimique par spectrophotométrie TP C7 Suivi temporel d'une transformation chimique par spectrophotométrie Objectifs: Etudier la cinétique d'une réaction, savoir utiliser.un spectrophotomètre et vérifier la loi de Beer-Lambert. Les questions

Plus en détail

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 12 : Lumière d étoile p1/6 CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse

Plus en détail

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa.

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa. Chapitre 10 : La lumière des étoiles (Physique UNIVERS) Objectifs : Connaître la définition de l année de lumière et son intérêt ; Expliquer l expression «Voir loin c est voir dans le passé» ; Savoir qu

Plus en détail

Physique-Chimie DEVOIR SUR TABLE N 3

Physique-Chimie DEVOIR SUR TABLE N 3 CLASSE DE TERMINALE S Physique-Chimie Le : 12 décembre 2012 Durée : 3 h 30 DEVOIR SUR TABLE N 3 TOUT DOCUMENT INTERDIT. L usage de calculatrices scientifiques à mémoire est autorisé. Les résultats numériques

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 2 : Lumière d étoile p1/5 CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse nécessite

Plus en détail

TP C1 : Spectrophotométrie Loi de Beer-Lambert

TP C1 : Spectrophotométrie Loi de Beer-Lambert TP C1 : Spectrophotométrie Loi de Beer-Lambert Gabriel Scherer, TS3 22 septembre 2005 Résumé Le but de ce TP est de (re)découvrir expérimentalement la loi de Beer- Lambert, qui établit une relation entre

Plus en détail

Cinétique d une réaction chimique

Cinétique d une réaction chimique Exercices chapitre 02 Cinétique Cinétique d une réaction chimique Le dibrome Br 2 est à la fois un oxydant (couple Br 2(aq)/ Br - - (aq)) et un réducteur (couple BrO 3 (aq )/Br 2(aq)). 1. Écrire la demi-équation

Plus en détail

Chap4 : Analyse spectrale

Chap4 : Analyse spectrale 1. Différentes représentations de molécules organiques On a représenté 15 molécules de différentes façons : Questions : Parmi ces 15 molécules, identifier les isomères. Entourer les groupes caractéristiques

Plus en détail

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (2h00)

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (2h00) Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (2h00) Documents non autorisés - Calculatrice autorisée Justifier les calculs Séparer calcul littéral et numérique Technique d analyse spectrale

Plus en détail

TP n 3 Cinétique de décoloration du bleu de bromophénol

TP n 3 Cinétique de décoloration du bleu de bromophénol TP n 3 Cinétique de décoloration du bleu de bromophénol Introduction : Le bleu de bromophénol (BBP) est un indicateur coloré acido-basique, dont il existe trois formes connues en solution aqueuse : BBPH

Plus en détail

1èreS DS de physique 19/11/12

1èreS DS de physique 19/11/12 1èreS DS de physique 19/11/12 Durée : 2h Calculatrice autorisée Exercice n 1 COLORANTS ALIMENTAIRES ( points) L étiquette d un sirop de menthe d un sirop de menthe indique qu il contient deux colorants

Plus en détail

U2 - Etude de l étoile GLIESE

U2 - Etude de l étoile GLIESE U2 - Etude de l étoile GLIESE PARTIE 1 : COMPOSITION DE LA CHROMOSPHERE DE L ETOILE GLIESE Les zouzous ont profité de leur voyage sur Terre pour faire une analyse spectrale de leur étoile à l aide d un

Plus en détail

I. Propriétés des ondes 45 min

I. Propriétés des ondes 45 min I. Propriétés des ondes 45 min Partie A Diffraction 2 pts Lors d un TP, Enzo dispose de deux sources monochromatiques différentes, la première des sources utilisées a pour longueur d onde λ 1 = 633 nm.

Plus en détail

PAGE 1 / 5 1STD2A ACTIVITÉS DOCUMENTAIRES CHAPITRE II : VISION ET COULEURS

PAGE 1 / 5 1STD2A ACTIVITÉS DOCUMENTAIRES CHAPITRE II : VISION ET COULEURS ACTIVITÉS DOCUMENTAIRES CHAPITRE II : VISION ET COULEURS PAGE 1 / 5 1STD2A I. A) LA PERCEPTION DES COULEURS ACTIVITÉ DOCUMENTAIRE : LA VISION DES COULEURS PAR L ŒIL Questions 1) Quels capteurs sont responsables

Plus en détail

TP : Décoloration de la phénolphtaleïne.

TP : Décoloration de la phénolphtaleïne. 1 TP : Décoloration de la phénolphtaleïne Sciences Physiques MP TP : Décoloration de la phénolphtaleïne. La phénolphtaleïne est indicateur coloré d acido-basicité bien connu. Sa zone de virage est 8,0

Plus en détail

La lumière des étoiles

La lumière des étoiles La lumière des étoiles Quelles informations peut-on obtenir en analysant la lumière venant des étoiles? 1) Lumière monochromatique et lumière polychromatique T.P. : décomposition de la lumière émise par

Plus en détail

par l ion permanganate MnO 4 en milieu acide selon la réaction d oxydoréduction (1) d équation : 5 C 6H 5CH 2OH + 4 MnO 4

par l ion permanganate MnO 4 en milieu acide selon la réaction d oxydoréduction (1) d équation : 5 C 6H 5CH 2OH + 4 MnO 4 08 décembre 2014 1 ère partie : synthèse de l acide benzoïque Une réaction chimique est mise en œuvre afin d obtenir de l acide benzoïque C 6H 5COOH : On oxyde l alcool benzylique C 6H 5CH 2OH par l ion

Plus en détail

Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP4

Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP4 Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP4 Essayons de répondre aux questions suivantes : comment peut-on obtenir de la lumière blanche à partir de lumières colorées? comment peut-on obtenir une lumière

Plus en détail

CSD4 (a) (Banque 2006) Sujet : Dosage par étalonnage d un antiseptique du commerce (utilisation d une calculatrice)

CSD4 (a) (Banque 2006) Sujet : Dosage par étalonnage d un antiseptique du commerce (utilisation d une calculatrice) Fiche n 1: DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Ce sujet ne peut être retenu que si les candidats ont une habitude suffisante du traitement de données à l aide d une calculatrice. Démarche Dans

Plus en détail

Lycée Joliot Curie à 7 CHIMIE - Chapitre V Classe de Ter S. Cours n 5 «Analyse spectrale»

Lycée Joliot Curie à 7 CHIMIE - Chapitre V Classe de Ter S. Cours n 5 «Analyse spectrale» Lycée Joliot Curie à 7 CHIMIE - Chapitre V Classe de Ter S Cours n 5 «Analyse spectrale» Les compétences à acquérir - Associer un groupe caractéristique à une fonction dans le cas des alcool, aldéhyde,

Plus en détail

DST n 3 de Physique chimie

DST n 3 de Physique chimie DST n 3 de Physique chimie DST n 3 Page 1 DST n 3 Exercice n 1 Exercice n 2 Exercice n 3... Total = Données pour l exercice n 3 : - M(H) = 1,0 g.mol -1 - M(O) = 16,0 g.mol -1 - M(C) = 12,0 g.mol -1 - M(Ca)

Plus en détail

COULEUR D UN VEGETAL ET CAPACITE A LA PHOTOSYNTHESE

COULEUR D UN VEGETAL ET CAPACITE A LA PHOTOSYNTHESE Fiche sujet élève Les végétaux chlorophylliens réalisent la photosynthèse grâce à un ensemble de pigments de couleurs variées qui peuvent être séparés par chromatographie. Parmi ces pigments, les molécules

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

Chapitre 1 : Les lumières colorées

Chapitre 1 : Les lumières colorées Chapitre 1 : Les lumières colorées I) De quoi la lumière blanche est-elle elle constituée? La lumière qui éclaire la fente est de couleur blanche, de même que la lumière qui pénètre dans le prisme. La

Plus en détail

DÉTERMINATION DE LA COMPOSITION EN GLUCIDES D'UNE CANNETTE DE SPRITE PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE

DÉTERMINATION DE LA COMPOSITION EN GLUCIDES D'UNE CANNETTE DE SPRITE PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE 1 DÉTERMINATIN DE LA CMPSITIN EN GLUCIDES D'UNE CANNETTE DE SPRITE PAR SPECTRPTMÉTRIE I) INTRDUCTIN TÉRIQUE Les objets de la vie courante paraissent colorés du fait qu'ils absorbent une partie des ondes

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES COULEURS DES OBJETS

CHAPITRE 3 : LES COULEURS DES OBJETS CHAPITRE 3 : LES COULEURS DES OBJETS Lycée International des Pontonniers Septembre 2016 I. Synthèse additive des couleurs 1. Couleur spectrale et couleur perçue a. Lumière blanche Définition : on appelle

Plus en détail

A l aide d un prisme ou d un réseau, on peut décomposer la lumière blanche.

A l aide d un prisme ou d un réseau, on peut décomposer la lumière blanche. A l aide d un prisme ou d un réseau, on peut décomposer la lumière blanche. On observe un faisceau de lumière colorée allant du violet au rouge comme lors de la formation d un arcen-ciel. 400 440 480 500

Plus en détail

I. Spectroscopie UV-visible

I. Spectroscopie UV-visible CHAPITRE N 8 PARTIE A SPECTRE UV-VISIBLE ET SPECTRE INFRAROUGE TS I. Spectroscopie UV-visible 1. Introduction à la spectroscopie La spectroscopie est une technique d analyse de la matière basée sur l étude

Plus en détail