ULB DHC 175 e

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ULB DHC 175 e 2010 1898"

Transcription

1

2 ULB DHC 175 e

3

4 ULB DHC 175 e Édité par Didier Devriese Carole Masson Anne Thomas-Lemoine

5 Remerciements Les éditeurs adressent leurs vifs remerciements à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cet ouvrage et en particulier Valérie Bombaerts (Département des Relations extérieures), Alain Dauchot (Département des Relations extérieures), Véronique Delannay (Archives et Bibliothèques de l ULB), Françoise Delloye (Archives et Bibliothèques de l ULB), Pascale Delbarre (Archives et Bibliothèques de l ULB), François Frédéric (Archives et Bibliothèques de l ULB), Cécile Gass (Archives et Bibliothèques de l ULB), Christel Lejeune (Département des Relations extérieures) et Isabelle Pollet (Département des Relations extérieures). Les notices biographiques des DHC ont fait l objet d un travail intermédiaire durant un séminaire d Histoire contemporaine de BA2 à l ULB dirigé par Kenneth Bertrams. Nous tenons à remercier les étudiants Karim Attanjaoui, Maxime Badard, Johan Baise, Julie Bottu, John Claeys, Olivier Conti, Victoria Debry, Christophe De Coen, Fabien De Moor, Romain Degen, Laure Delacroix, Hélène Delacroix, Stéphanie Demeuldre-Coché, Fabian De Moor, Anne-Catherine Dumont, Martin Eggermont, Ziad El Baroudi, Sarah Erman, Jean-Louis François, Bruno Gérard, Joëlle Grevig, Philippe Halasz-Baradlay, Guillaume Henn, Thomas Hinnion, Elora Hotermans, Vicky Ioannidis, Audry Lambert, Anne Lannoye, Félicie Lécrivain, Laura Lhoest, Alexandre Macha, Sven Mausen, Gilles Mertens, Rainier Minez, Adrien Moons, Pablo Nyns, Samuel Pauwels, Noémie Picavet, Sandrine Pierrard, Axel Pletinckx, Sophie Richelle, Jonas Roland, Amélie Roucloux, Isabelle hwartz, Julien Sohier, Nicolas Solonakis, Sandra Stevens, Max Stockmans, Mathieu Triffaux, Charlotte Vahsen, Marjorie Vandervaeren, Amandine Verheylewegen, Quentin Wicquart, David Zanetti pour leur contribution. Nous tenons également à remercier Michaël Amara, Catherine Gauthier, Pierre Goldschmidt, Pierre-David Kusman, Ivan Roisin et Laurence hram pour l aide qu ils nous ont apportée dans la rédaction des notices, ainsi que Roger Boin et Francisca Medel pour la recherche iconographique. Cet ouvrage n aurait pas vu le jour sans le professionnalisme et le dévouement d Aurélie Deblon et de Serge Vandenput. Édition du texte : Carole Masson et Anne Thomas-Lemoine Traduction : Taal-ad-Visie Iconographie : Flore Alix, Anne-Sophie Devriese-Marchant et Anne Thomas-Lemoine Conception graphique : Tertio-design.be - Serge Vandenput Mise en page : Tertio-design.be - Aurélie Deblon et Serge Vandenput ans : François Delvin et Amélie Marchal Impression : Hayez.be Sources photographiques : Agência Brasil, Archives et Bibliothèques de l ULB, Centre d études et de documentation Guerres et sociétés contemporaines (Ceges-Soma), Centre des technologies au service de l enseignement Cellule Image (ULB), Collection Boin V., Collection Jadot J. / Rousseau J. J., Département des Relations extérieures (ULB), Deutsches Bundesarchiv, Forum économique mondial, Fundación Salvador Allende, Getty Images, Kunsthistorisches Museum (Vienne), Le Soir, ONU, Oranje Nassau Museum (Delft), Pressens Bild, Rijksmuseum (Amsterdam), The Heart Truth et UNESCO. Le présent ouvrage est édité par les Archives et Bibliothèques de l ULB à l occasion de la célébration du 175 e anniversaire de l Université libre de Bruxelles. Droits réservés : Malgré toutes les démarches entreprises, les éditeurs de cet ouvrage n ont pas pu retrouver l origine de certaines photographies. S ils se reconnaissent, les ayant-droit de ces photographies peuvent prendre contact avec les éditeurs. Dépôt légal : D/2010/2032/ Archives et Bibliothèques de l Université libre de Bruxelles.

6 Sommaire Les Docteurs Honoris Causa de l Université libre de Bruxelles Chapitre I Les docteurs honoris causa Anne-Sophie Devriese-Marchant, Aude Rapatout et Chantal Zoller Chapitre II Pour une histoire des DHC 137 Du balayeur de rue au président des États-Unis Caractère ambigu et genèse controversée du doctorat honoris causa 139 Pieter Dhondt Relire l histoire des DHC de l Université libre de Bruxelles 150 Kenneth Bertrams, Didier Devriese et Kim Oosterlinck Annexes Liste des DHC des Facultés 168 Index des notices 172 Crédits photographiques 173 Liste des souscripteurs 174 ULB DHC 175 e Sommaire 5

7

8 Préface Au moment où l Université libre de Bruxelles fête l accomplissement de sa 175 e année, il paraît naturel de se pencher sur l histoire de notre communauté. Si notre histoire, notre ancrage philosophique données essentielles de notre identité donnent à notre Université une dimension particulière, cette identité ne se limite pas non plus à ceux-ci : l Université libre de Bruxelles est avant tout une université tournée vers l avenir, moderne au sens où elle entend vivre avec son temps. Relire l histoire de l ULB au travers de l histoire de ses docteurs honoris causa, c est y lire les rapports qu elle entretient avec la société qui l entoure, une histoire des valeurs qu elle défend et de la vision du monde qu elle promeut même si parfois, libre examen oblige, cela met en lumière et a posteriori quelques errements dus à l air du temps. Libre examen, tolérance, droits humains, science et société sont autant de constantes dont nos docteurs honoris causa sont les étendards : elles nous portent vers le futur. Jean-Louis Vanherweghem, Président du Conseil d administration. Philippe Vincke, Recteur. ULB DHC 175 e Préface 7

9

10 ULB DHC 175 e Les docteurs honoris causa de l Université libre de Bruxelles

11

12 Françoise Barré-Sinoussi Mario Capecchi Chercheuse en virologie à l Institut Pasteur à Paris, Françoise Barré- Sinoussi est corécipiendaire avec Luc Montagnier du prix Nobel de physiologie ou médecine en 2008 pour la découverte dès 1983 du virus de l immunodéficience humaine (VIH) à l origine du sida. Françoise Barré-Sinoussi dirige l Unité de régulation des infections rétrovirales du Département de virologie de l Institut Pasteur. Depuis 2007, elle est coprésidente du comité d éthique de l Institut Pasteur et est très impliquée dans la promotion de l intégration entre la recherche sur le sida et les actions dans les pays pauvres, via le réseau international de l Institut. Elle dirige également le site «Asie du Sud-est» de l Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales. Né à Vérone (Italie) en 1937, Mario Capecchi émigre aux États-Unis en 1946 avec sa mère rescapée de Dachau. Prix Wolf de médecine en 2003, il reçoit avec Evans et Smithies le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2007, pour avoir identifié les modifications génétiques de lignées de souris par intégration de cellules souches embryonnaires. Les travaux de Capecchi sur les souris transgéniques ont contribué à la connaissance des fonctions et mécanismes de régulation des gènes, mais aussi à la création de nombreux modèles d étude de maladies. 11

13 Alain Connes Christian de Duve Né à Draguignan en 1947, Alain Connes fait ses études à l École normale supérieure (ENS). Dans les années 1980, il est directeur de recherche au CNRS et professeur au Collège de France, chaire Analyse et géométrie, depuis Ses travaux de recherche révolutionnent la théorie des algèbres de Von Neumann et résolvent la plupart des problèmes, notamment la classification des facteurs de type III. Ils lui valent la médaille Fields en 1982, le prix Crafoord en 2001 et la médaille d or du CNRS en Alain Connes a largement contribué à la création d une nouvelle branche des mathématiques : la géométrie différentielle non-commutative. Son travail a permis de donner un cadre mathématique à des problèmes de mécanique quantique et à la théorie de la relativité. Né à Thames Ditton, près de Londres, en 1917, Christian de Duve est diplômé de l Université catholique de Louvain en médecine et en chimie. Perfectionnant les techniques de séparation des constituants cellulaires par centrifugation mises au point par Albert Claude, il décrit pour la première fois deux organites cellulaires inconnus jusque là : le lysosome (1955) et le peroxysome dix ans plus tard. Il réussit à montrer que les différentes structures visibles dans les cellules sont des entités fonctionnelles limitées par une membrane et qui concentrent en leur sein des enzymes spécifiques, véritables marqueurs de ces structures. En 1974, il reçoit avec Albert Claude et George Emil Palade le prix Nobel de physiologie ou médecine pour avoir découvert comment la cellule peut absorber ou détruire les substances, bonnes ou mauvaises, sans altérer son fonctionnement. 12

14 Pierre Deligne Ronald Dworkin Né à Bruxelles en 1944, Pierre Deligne est diplômé en mathématiques de l ULB. Récompensé par la médaille Fields en 1978 pour sa preuve des conjectures de Weil en géométrie algébrique, il utilise une nouvelle théorie de cohomologie appelée «cohomologie étale» fondée sur les hypothèses d Alexandre Grothendieck qu il applique avec succès aux conjectures de Weil. Il reçoit également le prix Crafoord en 1988, le prix Balzan en 2004 et le prix Wolf en Ses travaux concernent aussi la théorie de Hodge, les fonctions modulaires, les conjectures de Langlands et la théorie des représentations. Ils apportent un éclairage nouveau sur la relation entre géométrie algébrique et théorie du nombre algébrique. Philosophe du droit engagé, né à Worcester (États-Unis) en 1931, Ronald Dworkin fait ses études à Harvard et à Oxford en philosophie et en droit. Il travaille pour le célèbre Learned Hand (juge américain défenseur de la liberté d expression) à la Cour d appel des États-Unis et chez Sullivan & Cromwell. Il enseigne ensuite à Yale, où il occupe la chaire de jurisprudence, puis à Oxford, Londres et New York, depuis la fin de la décennie Riche de sa double formation, il développe sa réflexion en philosophie politique et théorie du droit autour de deux axes majeurs : la place de l interprétation en droit et la définition d une forme de libéralisme éthique et politique, en rupture avec l utilitarisme et le positivisme juridique. Sa théorie l amène à prendre position sur des questions politiques importantes telles que la désobéissance civique ou la discrimination positive au profit des minorités défavorisées. Il a reçu en 2007 le prix Holberg. 13

15 Gao Xingjian David J. Gross Écrivain, traducteur, dramaturge, metteur en scène, critique et artiste, né en 1940 à Ganzhou (province de Jiangxi en Chine), Gao Xingjian est aujourd hui citoyen français. Envoyé en camp de rééducation durant la Révolution culturelle ( ), Gao Xingjian ne peut rien publier avant Ses premiers écrits paraissent dans des magazines littéraires en Chine entre 1980 et Un grand nombre de ses pièces expérimentales et pionnières, inspirées par Brecht, Artaud et Beckett, sont jouées au Théâtre d art populaire de Pékin. Suite à sa condamnation durant la campagne contre la «pollution intellectuelle» et à la censure qui frappe ses œuvres, il se réfugie à Paris en Déclaré persona non grata par le régime, ses œuvres sont interdites. Aujourd hui traduit dans de nombreuses langues et joué partout dans le monde, Gao Xingjian a reçu le prix Nobel de littérature en 2000 pour «une œuvre de portée universelle, marquée d une amère prise de conscience et d une ingéniosité langagière, qui a ouvert des voies nouvelles à l art du roman et du théâtre chinois». Né à Washington en 1941, David J. Gross est diplômé en physique et mathématiques de l Université hébraïque de Jérusalem. En 1969, il rejoint l Université de Princeton où il reste 27 ans et travaille sur la théorie des cordes hétérotiques dont il est le codécouvreur avec Harvey, Martinec et Rohm. Avec Politzer et Wilczek, deux de ses anciens étudiants, David Gross découvre le fonctionnement du noyau des atomes. Ils reçoivent ensemble le prix Nobel de physique en 2004 pour leurs travaux sur les particules fondamentales quarks. Leur découverte rapproche la physique du rêve de pouvoir formuler une théorie qui engloberait la gravité une théorie du tout! 14

16 Ronald Inglehart Eric Maskin Né dans le Wisconsin en 1934, Ronald Inglehart se forme aux sciences politiques à l Université du Michigan. Il dirige le «World Values Survey» : un réseau de 180 sociologues effectuant des sondages dans une centaine de pays afin de savoir comment les gens appréhendent le monde. Ronald Inglehart a également analysé les changements culturels et leurs impacts politiques et économiques lorsque de jeunes populations remplacent les aînés dans la population adulte. The Silent Revolution traite des changements affectant les sociétés industrielles avancées. Modernization and Postmodernization défend l idée selon laquelle le développement économique, les changements politiques et culturels vont de pair et sont, dans une certaine mesure, prédictibles. En 2004, il réexamine la thèse de la sécularisation et souligne que la religiosité persiste davantage parmi les populations vulnérables mais constate, paradoxalement, qu une part de plus en plus grande de la population mondiale passe du temps à réfléchir au sens de la vie et à des questions spirituelles. Né en 1950 à New York, Eric Maskin fait ses études à Harvard où il décroche un doctorat en mathématiques appliquées. Il rejoint Cambridge en qualité de research fellow en 1976 et enseigne au MIT de 1977 à 1984 et à Harvard de 1985 à 2000, où il occupe la chaire d économie Louis Berkman. En 2000, il entre à l Institute for Advanced Study de Princeton. En 2007, il reçoit, avec Hurwicz et Myerson, le prix Nobel d économie pour ses travaux basés sur la théorie des jeux, dont les mécanismes peuvent éclairer le fonctionnement des marchés. Connu pour ses positions tranchées contre les brevets logiciels à travers le concept d innovation incrémentale, ses recherches actuelles concernent la comparaison de règles électorales, l examen des causes d inégalité et la formation des coalitions. 15

17 Mario J. Molina Né à Mexico en 1943, Mario J. Molina se forme au Mexique, en Allemagne et à Paris pour finalement reprendre des études de chimie à Berkeley en En 1995, il reçoit avec Sherwood Rowland, entre autres, le prix Nobel de chimie, pour leurs apports dans la compréhension des dommages causés à la couche d ozone terrestre par les chlorofluorocarbones. Ils montrent que les équilibres chimiques de l atmosphère peuvent être perturbés par des éléments en quantité infime dans l air. En prouvant la responsabilité des polluants d origine humaine, ils ont contribué, souligne le jury Nobel, à éviter un problème écologique planétaire. Leurs travaux ont donné ses lettres de noblesse à la climatologie. Edmund Strother Phelps Économiste américain reconnu pour ses travaux sur la croissance économique menés à la Cowles Foundation de Yale dans les années 1960, Edmund S. Phelps est notamment célèbre pour avoir introduit à cette époque une dimension microéconomique fondée sur les anticipations dans la théorie de la détermination de l emploi et de la dynamique prix-salaires. Son travail le plus connu est probablement sa théorie du taux de chômage naturel développée avec Milton Friedman. L Académie royale des sciences de Suède a jugé que ses travaux sur les arbitrages de politique économique avaient permis «d approfondir notre compréhension des relations entre effets à court terme et à long terme» et «de changer notre façon de percevoir l interaction entre inflation et chômage». Edmund S. Phelps a obtenu le prix Nobel d économie en 2006 pour ses recherches sur les arbitrages entre le long et le court terme des politiques macroéconomiques. Ses contributions ont été décisives, tant pour la recherche en économie que pour les politiques économiques. 16

18 Rolf Zinkernagel Né à Riehen (Suisse) en 1944, Rolf Zinkernagel étudie la médecine à l Université de Bâle et poursuit des études à Zurich. En 1996, il décroche le prix Nobel de physiologie ou médecine avec Peter Doherty. Leurs travaux, centrés sur des globules blancs, les lymphocytes T cytotoxiques, qui agissent en détruisant les virus et les cellules infectées, aboutissent à la découverte du système de reconnaissance par le système immunitaire des cellules infectées par des virus, parmi les cellules normales. 17

19 Nawal El Saadawi Docteur honoris causa 2007 Kafr Tahla, Égypte, 1931 Nawal El Saadawi naît dans un petit village près du Caire. Son père, fonctionnaire au ministère de l Éducation, inscrit ses neuf enfants très tôt à l école. Consciente de cette chance, elle s investit sérieusement dans ses études secondaires qu elle termine brillamment avant d entrer à la Faculté de médecine de l Université d Aïn Chams du Caire en Six ans plus tard, fraîchement diplômée et avec l aide financière de ses parents, elle se rend à l Université de Columbia où elle obtient une maîtrise en santé publique. Elle rentre alors en Égypte et travaille comme médecin psychiatre à l hôpital universitaire du Caire de 1955 à Parallèlement à son emploi à l université, elle travaille au centre de santé rurale de Tahla, son village d origine où vit encore une grande partie de sa famille. Grâce à son travail, elle entre au ministère de la Santé et occupe de 1966 à 1972 le poste de directrice générale de l éducation à la santé publique. Elle crée en même temps un magazine médical, Health, et devient la même année secrétaire générale auxiliaire de l Association égyptienne de médecine. Conjointement à ces activités, Nawal El Saadawi se consacre également à l écriture, à travers laquelle elle dénonce la condition féminine et la société patriarcale en Égypte, les mariages forcés, l excision et l exploitation néocolonialiste. Lorsqu elle publie en 1969 son livre Les femmes et le sexe, qui étudie la place des femmes, de la sexualité et de la religion dans la société, celui-ci est condamné par les autorités politiques et religieuses. Le président Anouar El Sadate la prive de son emploi au ministère de la Santé en 1972 et ses écrits sont censurés officiellement en Elle entre alors à l Institut supérieur de littérature et de sciences et y reste jusqu en En 1979, elle devient conseillère aux Nations unies pour le programme d aide aux femmes en Afrique et au Moyen-Orient. Mais le 6 septembre 1981, elle est arrêtée à son domicile et envoyée à la prison des femmes de Kanater pour deux mois et demi. Elle y rédige Mémoires de la prison des femmes sur du papier toilette avec un crayon de maquillage donné par une prostituée détenue. Elle doit sa libération à la mort du président Sadate en octobre de la même année. Un an plus tard, elle fonde l Association arabe pour la solidarité des femmes qui sera interdite par le gouvernement en À partir de 1988, son nom figure sur une liste de condamnés à mort des organisations religieuses extrémistes. Elle décide alors de s exiler aux États- Unis avec son mari, Sherif Hetata, médecin et romancier qui lui permet d être publiée en anglais. Elle enseigne dans plusieurs universités, puis rentre en Égypte en Mais en 2001, trois de ses livres sont interdits à la foire du livre du Caire. L année suivante, l Université al-azhar l accuse d apostasie. Elle se présente en 2004 comme candidate à l élection présidentielle d Égypte face à Hosni Moubarak, le président sortant. Elle souhaite ainsi montrer publiquement les limites de la tolérance et de l ouverture affichées par le gouvernement sortant. Le 28 janvier 2007, elle est accusée officiellement par la Cour de justice égyptienne d acte d apostasie et de manquement au respect des religions, puis elle est interrogée par le procureur général du Caire. Ce sont ses écrits, notamment sa pièce de théâtre Dieu a démissionné au sommet, qui sont à l origine de ces accusations. À l issue du procès qu elle gagne l année suivante, elle quitte l Égypte et retourne aux États-Unis où elle enseigne actuellement. 18

20 Radhia Nasraoui Docteur honoris causa 2005 Tunisie, 1953 Radhia Nasraoui est une avocate tunisienne du barreau de Tunis spécialisée dans la défense des droits humains. Déterminée à étendre la liberté d expression en Tunisie, elle défend divers opposants tunisiens, du temps de Bourguiba comme aujourd hui, sous Ben Ali, en plaidant pour des syndicalistes, des islamistes, des militants d extrême gauche ou des défenseurs des droits de l homme. Elle est membre de la Ligue tunisienne des droits de l homme, de l Association des femmes démocrates, d Amnesty international Tunisie, de l Organisation mondiale contre la torture (OMCT). Issue d une riche famille agricole, Radhia Nasraoui fait des études de droit de 1971 à 1976 à l Université de Tunis. En 1972, elle commence à militer au sein des structures provisoires de l UGET (Union générale des étudiants de Tunisie) et dans une cellule d El Amel Tounsi dans le sillage du mouvement de février Au début des années 1970, elle rencontre son futur mari, Hamma Hammani, étudiant en philologie arabe à l Université de Tunis. Ils se marient en 1981, après que son mari ait passé six ans en prison pour avoir milité au sein d une association non reconnue. Le couple a trois filles : Nadia (1985), Oussaïma (1990) et Sarah (1999). Dès le début de sa carrière d avocate en 1978, elle s implique dans des procès politiques, à commencer par ceux des syndicalistes de l UGTT (Union générale tunisienne du travail). Elle est dès lors confrontée à diverses formes de harcèlement, dont de multiples mises à sac de son bureau, l intimidation de ses clients, et la surveillance constante de sa famille et d elle-même. En 2002, elle entame une grève de la faim afin d obtenir la libération de son mari à nouveau condamné, et pour que cessent les tortures physiques et morales que subissent ses enfants. En 2003 et 2004, elle entreprend à nouveau des grèves de la faim pour la défense de sa dignité en tant qu avocate et citoyenne. Avec Chokri Latif, Ali Ben Salem et Rida Barakati, elle crée en 2003 l Association de lutte contre la torture en Tunisie (ALTT), qui regroupe une vingtaine de militants des droits de l homme, des avocats et des universitaires. L ALTT, dont elle est présidente, défend toutes les victimes de tortures et d emprisonnements politiques ou idéologiques. Pour son dévouement, sa détermination en faveur de l émancipation des citoyens tunisiens et la promotion des droits humains en Tunisie, ainsi que pour son courage face à l oppression qu elle et sa famille subissent, elle reçoit le titre de docteur honoris causa de l Université libre de Bruxelles en 2005, quelques mois après avoir été violemment attaquée et défigurée par la police du président Ben Ali. 19

21 Robert Maistriau Docteur honoris causa 2005 Ixelles, Belgique, 1921 Woluwe-Saint-Lambert, Belgique, 2008 Robert Maistriau passe toute son enfance à Bruxelles. Il fait ses humanités à l athénée d Uccle. C est là qu il rencontre Georges «Youra» Livschitz, Jean Franklemon et Robert Leclercq. Au printemps 1943, il retrouvera ses trois condisciples dans des conditions particulières. Alors qu enfle la rumeur concernant le génocide, Ghert Jospa, Maurits Bolle et Roger Van Praag, membres du Comité de défense des Juifs (CDJ), imaginent une action contre un transport de déportation de Juifs. Mais le CDJ n a pas les moyens de mener ce type d action tandis que le Front de l indépendance (FI) refuse de s engager dans une voie aussi téméraire. Youra Livschitz décide de tenter le coup. Par le biais de Robert Leclercq, il recrute Jean Franklemon et Robert Maistriau. L attaque du XX e transport marque l entrée dans la résistance de Robert Maistriau. Il est alors étudiant à l ULB. Il a 22 ans. Après cette action, Robert Maistriau intègre les rangs de la résistance. Actif au sein du Groupe G, né au sein de l ULB, il est responsable de la direction nationale du recrutement et de l organisation. Arrêté à Bruxelles le 21 mars 1944, Robert Maistriau est interné successivement à Breendonk, à Buchenwald, à Ellrich et Harzungen, camps de concentration annexes de Dora et enfin à Bergen-Belsen. Le 15 avril 1945, très affaibli, il est libéré par les troupes britanniques et rapatrié en Belgique. Jean Franklemon est interné à Breendonk puis à la prison de Saint-Gilles. Youra Livschitz est fusillé le 17 février En 1947, Robert Maistriau émigre au Congo. Après avoir travaillé comme gérant d une chaîne de magasins, il entame un élevage de bovins et se consacre à un projet de reboisement. Contraint de rentrer en Belgique pour des raisons de santé, Robert Maistriau décède le 27 septembre Le 19 avril 1943, les trois amis quittent la place Meiser à vélo jusqu au tronçon Boortmeerbeek-Wespelaar, à une dizaine de kilomètres de la caserne Dossin, camp de rassemblement de Juifs. Munis d une lampetempête, d une pince, d un revolver et de quelques balles, ils attendent l arrivée des wagons à bestiaux. Leur signal lumineux oblige le train à s arrêter. Tandis que Youra Livschitz et Jean Franklemon sont aux prises avec les hupos et que la fusillade éclate, Maistriau parvient à ouvrir la porte d un wagon d où s enfuient 17 déportés. Des déportés, 232 parviennent à s évader, 26 sont abattus. 20

22 Alpha Oumar Konaré Docteur honoris causa 2005 Kayes, Mali, 1946 Fils de Dougoukolo Konaré, enseignant, Alpha Oumar Konaré naît à Kayes et fait ses études secondaires au collège moderne de Kayes puis au lycée Terrasson de Fougères à Bamako. Il poursuit des études supérieures en histoire et géographie à l École normale supérieure de Bamako ( ) puis soutient une thèse de doctorat en archéologie à l Université de Varsovie ( ). Après le coup d État de Moussa Traoré en 1968, il devient militant du «Parti malien du travail», alors clandestin. C est au cours de ses études à l École normale supérieure de Bamako qu il rencontre son épouse, Adama Ba Konaré, historienne également. Alpha Oumar Konaré a tout d abord enseigné, comme son père, avant de devenir journaliste puis libraire. En 1978, pratiquant une politique d ouverture, le général Moussa Traoré l invite à rejoindre son gouvernement en tant que ministre de la Jeunesse, des Sports, de l Art et de la Culture. Il démissionne deux ans plus tard en raison de désaccords politiques profonds avec le régime. Il retourne à sa carrière d enseignant et de chercheur notamment dans le domaine de la muséologie. Il est élu à la présidence du Conseil international des musées en Sa vision d un musée conçu par et pour les Africains fait de lui une des références internationales en matière de muséologie. Passionné de culture, il fonde en 1983 la coopérative culturelle Jamana, dont le but est la collecte et la diffusion écrite des œuvres orales du patrimoine malien. Il maintient des actions politiques et syndicales en lançant en 1989 un journal clandestin, Les Échos, qui devient le symbole du mouvement démocratique qui s affirme au Mali et qui conduit au renversement du général Moussa Traoré. En 1990, il participe à la fondation de l Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA), association pour la défense de la démocratie, qui devient un parti en 1991 : l ADEMA-PASJ (Parti africain pour la solidarité et la justice). C est à la tête de ce parti qu il participe aux élections dont il remporte les présidentielles en Il devient le premier président élu de la troisième République du Mali. Hostile à la peine de mort, Alpha Oumar Konaré commue en peines de détention à perpétuité les peines de mort prononcées contre Moussa Traoré et son épouse, puis les gracie en En 1997, Alpha Oumar Konaré se représente pour un second mandat, mais certains partis d opposition dénoncent la mauvaise organisation des élections et demandent la suspension des élections. Pour protester contre cette mauvaise organisation, reconnue par les autorités, les 14 partis d opposition boycottent les élections et retirent leurs candidats, ne laissant qu Alpha Oumar Konaré en lice. Ces partis demandent sans succès un report des élections. À la veille des élections, deux candidats reviennent sur leur décision et se présentent face à Alpha Oumar Konaré, qui remporte les élections au premier tour avec 84,4% des voix. La Constitution limitant l exercice présidentiel à deux mandats, il ne peut se représenter en Sa politique a pour objectifs le développement culturel et économique du Mali et de l Afrique, la lutte contre la corruption, la délinquance financière et le trafic d armes, dans le maintien de la démocratie et de la paix. Il mène à bien une politique de décentralisation et arrive à redresser une économie en grande difficulté. Durant son premier mandat, il recherche une solution 21

23 Alpha Oumar Konaré aux conflits avec les Touareg, solution qui se concrétise par la cérémonie de la Flamme de la paix en 1996, au cours de laquelle les armes de la rébellion touareg sont brûlées symboliquement. Il contribue au projet d Union africaine, et est nommé président de la commission de l Union africaine en juillet Panafricaniste convaincu, il développe au sein de l Union africaine, la vision d une Afrique où cohabitent cultures, religions, philosophies, civilisations, dans le respect des rapports homme-femme. Sa vision d une Afrique ouverte, la politique qu il a menée et sa volonté de préserver la paix et la démocratie, conduisent l Université libre de Bruxelles à lui remettre, en 2005, le titre de docteur honoris causa, après les universités du Michigan (USA) en 1998 et de Rennes II (France) en

24 Pierre Goldschmidt Docteur honoris causa 2005 Des études universitaires durant les Golden Sixties bouillonnantes de contestation et de créativité, un dîner en 1961 avec Werner Heisenberg pour évoquer sa brève détention, en 1945, avec d autres physiciens allemands dans la maison familiale, le souhait exprimé par sa mère d avoir un fils «savant atomiste», et la conviction des bienfaits potentiels des sciences nucléaires : tous les ingrédients sont là pour que Pierre Goldschmidt décide de s orienter vers les applications pacifiques de l énergie nucléaire. Ingénieur civil électromécanicien de l Université libre de Bruxelles en 1963, titulaire d un Master of ience en ingénierie nucléaire de l Université de Berkeley en 1966, docteur en sciences appliquées de l ULB en 1971, Pierre Goldschmidt abandonne cette orientation scientifique pour se tourner vers une carrière technico-commerciale à la Belgonucléaire d abord, au bureau d études Electrabel ensuite. En 1977, il participe à la création de Synatom, une filiale du producteur belge d électricité qui deviendra l une des entreprises européennes les plus performantes du cycle du combustible. Il y sera confronté à des défis stratégiques et politiques tant nationaux qu internationaux. Très tôt il prône, calculs économiques à l appui, l utilisation du plutonium d origine militaire pour la production d électricité. En 1987, il devient directeur général de Synatom, et, en 1989, membre du directoire d Eurodif, leader mondial de l enrichissement de l uranium. Mais son parcours ne s arrête pas là : membre du comité consultatif de l Agence d approvisionnement d EURATOM, de l Organisation des producteurs d énergie nucléaire à Paris et de l Uranium Institute de Londres, il est reconnu par ses pairs pour ses connaissances, sa rigueur, ses capacités de gestionnaire et le courage de ses opinions, et est élu à la présidence de ces différentes institutions internationales. En octobre 1998, c est devant un tableau de Matisse au musée de Nice que la carrière de Pierre Goldschmidt prend un nouveau tournant : il y rencontre Mohamed El Baradei qui assiste à la même conférence internationale et qui lui signale la vacance du poste de directeur général adjoint de l Agence internationale de l énergie atomique (AIEA) en charge du contrôle des garanties. Deux jours plus tard, Pierre Goldschmidt soumet sa candidature et est engagé dans un délai dont la brièveté témoigne du soutien qu il rencontre. Arrivé à un âge où il aurait pu songer à une retraite bien méritée, il prend ses fonctions à Vienne le 1 er mai 1999 à la tête du département des garanties qui compte 650 personnes de 86 nationalités différentes. Il y est immédiatement confronté à plusieurs crises qui secouent alors le monde : l ex-yougoslavie, l Irak et la Corée du Nord d abord, puis l Iran et la Lybie, pour ne citer que les plus médiatiques. C est loin des médias pourtant que Pierre Goldschmidt, préférant la diplomatie secrète aux feux de la rampe, œuvre avec détermination et efficacité au renforcement du régime de nonprolifération. C est ce que mettra en exergue l American Physical Society en lui décernant en 2008 le prestigieux Burton Award, «for transforming the safeguards culture and procedures of the IAEA, greatly strengthening its ability to detect nuclear proliferation activities, and for his courage and integrity, especially in the period ». Son travail a contribué significativement à l attribution du prix Nobel de la Paix à l AIEA en octobre

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique.

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique. Généralités Difficile de faire la différence entre des formations orientées vers la science politique et une autre vers les relations internationales dans l organisation de l enseignement supérieur français.

Plus en détail

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Masters en Sciences politiques - 6 - Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Programme(s) de Bachelier Mineure Prérequis Accès direct moyennant Mineure Mineure et Prérequis Bachelier

Plus en détail

Questionnaire «B» Peuvent être nommées procureurs les personnes ayant le casier judiciaire vierge et ayant le droit de vote qui ont acquis :

Questionnaire «B» Peuvent être nommées procureurs les personnes ayant le casier judiciaire vierge et ayant le droit de vote qui ont acquis : Questionnaire «B» I. Les conditions préliminaires pour la nomination au poste du procureur sont les suivantes : Aux termes de la loi régissant les rapports de service au sein du parquet : Peuvent être

Plus en détail

ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL

ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL Article 1 : CREATION ET PHILOSOPHIE GENERALE Le Centre d Etudes et de Recherches sur le Droit international général et les Droits

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ----- VISITE OFFICIELLE DE LA PRESIDENTE DU CHILI, MME MICHELLE BACHELET

DOSSIER DE PRESSE ----- VISITE OFFICIELLE DE LA PRESIDENTE DU CHILI, MME MICHELLE BACHELET DOSSIER DE PRESSE ----- VISITE OFFICIELLE DE LA PRESIDENTE DU CHILI, MME MICHELLE BACHELET ----- Lundi 8 juin 2015 SOMMAIRE Programme p.3 Délégation p.4 Note de brief p.5 Biographie de Michelle BACHELET

Plus en détail

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER

Université de La Rochelle. Droit, Économie, Gestion. Droit de l entreprise MASTER Université de La Rochelle Droit, Économie, Gestion MASTER Droit de l entreprise Objectifs de la formation Connaissances dispensées Les enseignements du master Droit de l entreprise portent sur les matières

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Tunisia / Tunisie (260) Programme UNITWIN/Chaires UNESCO. Période d activité : 2006

Tunisia / Tunisie (260) Programme UNITWIN/Chaires UNESCO. Période d activité : 2006 Tunisia / Tunisie (260) Programme UNITWIN/Chaires UNESCO Période d activité : 2006 Chaire UNESCO d enseignement du droit d auteur et des droits voisins Rapport rédigé par : Madame Nébila Mezghani ; Responsable

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Décret n o 2011-2008 du 28 décembre 2011 modifiant le décret n o 2006-1388 du 16 novembre 2006 portant création

Plus en détail

Italien. Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) http ://www.llsh.univ-savoie.fr

Italien. Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) http ://www.llsh.univ-savoie.fr Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Italien Le département de Langues, Littératures et Civilisations Étrangères regroupe trois sections : anglais, espagnol, italien. Il

Plus en détail

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE)

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Anglais Le département de Langues, Littératures et Civilisations Étrangères regroupe trois sections : anglais, espagnol, italien. Il

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES COMMUNAUTE FRANÇAISE DE BELGIQUE Haute Ecole Paul-Henri SPAAK INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL DE BRUXELLES Enseignement supérieur de type long et de niveau universitaire CONSEIL DE CATEGORIE ISIB-CC-DR-04,

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique.

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique. Henri WATERVAL Responsable formation supervision Conseiller Service Expertise Direction Générale des Maisons de Justice Service Public Fédéral Justice Belgique La formation initiale des assistants de justice

Plus en détail

*Ce Master peut donner accès au Doctorat en Études Internationales pour la Paix, les Confits, et le Développement. Il a été honoré de la mention de

*Ce Master peut donner accès au Doctorat en Études Internationales pour la Paix, les Confits, et le Développement. Il a été honoré de la mention de *Ce Master peut donner accès au Doctorat en Études Internationales pour la Paix, les Confits, et le Développement. Il a été honoré de la mention de qualité et d excellence Par le Ministère de l Éducation

Plus en détail

Discours de présentation du prix John-Leslie Dany Girard, B.A.A., FCGA Président du Conseil, CGA-Canada

Discours de présentation du prix John-Leslie Dany Girard, B.A.A., FCGA Président du Conseil, CGA-Canada Discours de présentation du prix John-Leslie Dany Girard, B.A.A., FCGA Président du Conseil, CGA-Canada Dîner des membres du Conseil d administration de CGA-Canada Hôtel Intercontinental Montréal Le vendredi

Plus en détail

LE ROSEY. Programmes scolaires

LE ROSEY. Programmes scolaires LE ROSEY Programmes scolaires Organisation des études Le programme scolaire du Rosey permet à des élèves venus de tous pays de recevoir une éducation de qualité, d acquérir des connaissances approfondies

Plus en détail

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE)

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Espagnol Le département de Langues, Littératures et Civilisations Étrangères regroupe trois sections : anglais, espagnol, italien. Il

Plus en détail

Les Jeunes, Acteurs du Développement

Les Jeunes, Acteurs du Développement Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Les Jeunes, Acteurs du Développement Le dialogue et la compréhension mutuelle Note conceptuelle UNFPA Tunis (Tunisie), 8-10

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES Introduction sur la formation Depuis 2005, le master DiFLES propose une formation approfondie dans le domaine

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE

Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE 2 Objectifs de la formation La mondialisation des relations et des marchés implique l émergence d un nouveau profil de gestionnaires, capables de maîtriser plusieurs

Plus en détail

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR / S. Aguilar UNHCR / S.Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR, Bureau pour l Europe, Bruxelles, Belgique

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Épreuves du concours interne

Épreuves du concours interne Épreuves du concours interne 1. Quelles sont les épreuves écrites d admissibilité du concours interne? 2. Quelles sont les épreuves d admission du concours interne? 3. Quelles sont les épreuves facultatives?

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Centre de Recherche sur les Relations entre le Risque et le Droit -C3RD-

Centre de Recherche sur les Relations entre le Risque et le Droit -C3RD- Centre de Recherche sur les Relations entre le Risque et le Droit Centre de Recherche sur les Relations entre le Risque et le Droit -C3RD- Université Catholique de Lille Qui sommes-nous? Le Centre de Recherche

Plus en détail

Chapitre V. Les missions internationales

Chapitre V. Les missions internationales Chapitre V Les missions internationales L activité internationale des juridictions financières prend deux formes : la réalisation de missions d audit externe d organisations internationales (rôle de commissaire

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION MENTION DROIT PUBLIC MENTION DROIT PRIVE Spécialité recherche Protection des droits fondamentaux et des libertés M2

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail

Assemblée des États parties

Assemblée des États parties Cour pénale internationale Assemblée des États parties ICC-ASP/3/7 Distr. générale 9 juillet 2004 FRANÇAIS Original: anglais Troisième session La Haye 6-10 Septembre 2004 Rapport sur les mesures prises

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 1986 : Diplôme d Etudes Universitaires Générales 1. 1987 : Diplôme d Etudes Universitaires Générales 2

CURRICULUM VITAE. 1986 : Diplôme d Etudes Universitaires Générales 1. 1987 : Diplôme d Etudes Universitaires Générales 2 CURRICULUM VITAE ETAT CIVIL 1. Nom POUSSI 2. Prénoms Myriam 3. Date de naissance 21 mars 1967 4. Lieu de naissance Dakar (Sénégal) 5. Nationalité Burkinabé FORMATIONS 1. Cycle supérieur 1986 : Diplôme

Plus en détail

N 498 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2007-2008

N 498 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2007-2008 N 498 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2007-2008 Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 23 juillet 2008 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 août 2008 PROJET DE LOI autorisant l'approbation

Plus en détail

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Extraits des Statuts relatifs à la présentation d une candidature....p.2 Formulaire de Présentation d une candidature p.3

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA VILLE DE ROUEN

REGLEMENT RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA VILLE DE ROUEN REGLEMENT RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA VILLE DE ROUEN 1 SOMMAIRE Préambule 3 I.Les dispositions relatives au Compte Epargne Temps applicables à la Ville de Rouen 4 Article1.Les bénéficiaires 4

Plus en détail

Bruxelles, le 18 juin 2014. Madame, Monsieur, Concerne : Elections sociales 2016.

Bruxelles, le 18 juin 2014. Madame, Monsieur, Concerne : Elections sociales 2016. Aux Pouvoirs Organisateurs, Aux Chefs d'etablissements de l'enseignement Fondamental de l'enseignement Secondaire ordinaire et spécialisé de l Enseignement de Promotion Sociale de l Enseignement Supérieur

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

LE PREMIER CONCOURS ou CONCOURS EXTERNE

LE PREMIER CONCOURS ou CONCOURS EXTERNE LE PREMIER CONCOURS ou CONCOURS EXTERNE LES TEXTES Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 : article 17. Décret n 72-355 du 4 mai 1972 modifié par le décre t n 2008-1551 du 31 décembre 2008. Sur les 8140

Plus en détail

Conservatoire National des Arts et Métiers

Conservatoire National des Arts et Métiers Conservatoire National des Arts et Métiers Règlement de délivrance du diplôme d ingénieur En formation continue hors temps de travail Vu la loi du 10 juillet 1934 relative au titre d ingénieur diplômé,

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

RAPPORT ADMINISTRATIF 2014

RAPPORT ADMINISTRATIF 2014 RAPPORT ADMINISTRATIF 2014 Edwin Bourget, artiste peintre «Dans le temps et l espace» MOT DE LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE La Fondation, acteur dans sa communauté Depuis 2001, la Fondation François Bourgeois

Plus en détail

Admission de professionnels et d étudiants internationaux

Admission de professionnels et d étudiants internationaux Admission de professionnels et d étudiants internationaux Dossier de candidature à l Institut national du patrimoine Département des conservateurs Nom : Prénom : Spécialité demandée : Dates souhaitées

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Communiqué de presse. www.epim-mis.com. Une longueur d avance

Communiqué de presse. www.epim-mis.com. Une longueur d avance 13/02/2009 Communiqué de presse Vivre et pratiquer l international à Marseille, c est possible L Ecole Privée Internationale de Marseille organise le 1 er Salon des Acteurs de la Vie Internationale à Marseille

Plus en détail

STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE

STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE Rattachée à l Association nationale "SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS" dont le siège est à Paris 3ème au 9 11 rue Froissart, qui est agréée d éducation populaire par arrêté du

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu 20 juin 2008 Introduction Return to care (RTC) est une initiative spécifique

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

Taxe d apprentissage 2015

Taxe d apprentissage 2015 Taxe d apprentissage 2015 Investir pour l égalité des chances En versant à l université Paris 8 la taxe d apprentissage, vous formez vos futurs collaborateurs, vous investissez dans l innovation pédagogique

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Histoire Monde Contemporain Finalité : Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés du master «Histoire

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Philosophie Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT

DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT DÉPARTEMENT D ÉTAT DES ÉTATS-UNIS AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À KINSHASA SERVICE DES AFFAIRES PUBLIQUES PROGRAMME DE MICROFINANCEMENT Titre de l opportunité de financement : Journée mondiale du SIDA 2012

Plus en détail

Cycle des Conférences Régionales SUR La Promotion du Leadership Féminin au niveau des Collectivités Territoriales Marocaines

Cycle des Conférences Régionales SUR La Promotion du Leadership Féminin au niveau des Collectivités Territoriales Marocaines PROJET: UN CODE ELECTORAL AU SERVICE DE LA PARITE : TERMES DE REFERENCES : Cycle des Conférences Régionales SUR La Promotion du Leadership Féminin au niveau des Collectivités Territoriales Marocaines 2013-2014

Plus en détail

Gestion de la recherche

Gestion de la recherche 38 Prix Innovation MARIE-NOËLLE FOURMAUX Gestion de la recherche Lauréate du Prix Innovation Inserm 2007 en gestion de la recherche, Marie-Noëlle Fourmaux-Priem est responsable de la formation au sein

Plus en détail

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE Saadna Mohamed Abdenour Sétif CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif 2 e Forum Paramédical International 08 et 09 Décembre 2010 LE CADRE PARAMEDICAL «LE MANAGER» Mr S. ARIF Service de CCI CHU Sétif Deuxièmes

Plus en détail

RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Transformer nos convictions en actions...

RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Transformer nos convictions en actions... Transformer nos convictions en actions... Notre mbition Nouvelles technologies vertes, rationalisation des data centers Le métier de Capgemini est aujourd hui de plus en plus orienté vers l optimisation

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme La France candidate au Conseil des droits de l Homme UN Photo/Jean-Marc Ferré Les droits de l Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française et de sa politique étrangère. C est dans

Plus en détail

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE STRUCTURE DES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L IRIC Cycle : Stage Diplomatique Ce cycle est prioritairement destiné au recyclage des fonctionnaires, des cadres des Ministères

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Thématiques ECONOMIE FINANCES AGRICULTURE INDUSTRIE AFFAIRES SOCIALES SANTE Présence l EFH Projet de

Plus en détail

DOMAINES DE COMPETENCE:

DOMAINES DE COMPETENCE: Mr. Patrick NAMBEANRE GAGUENE Gestionnaire comptable Chargé de Mission Jeunesse, Sports, Arts, Culture et ONG, Communicateur Social, Consultant sur les questions de la Société Civile et de l Insertion

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 Table des matières Préface de Victor Karady... 7 Introduction... 17 Chapitre i La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 La «seconde patrie du monde instruit»... 34 Un marché universitaire

Plus en détail

Préparation diplômante

Préparation diplômante Préparation diplômante La préparation diplômante de la faculté de Finance, Banque, Comptabilité (FFBC) de l université Lille 2 permet aux étudiants à la fois d acquérir une licence de gestion et de préparer

Plus en détail

Table des matières. L émergence de l entreprise dans le droit belge des sociétés anonymes... 15

Table des matières. L émergence de l entreprise dans le droit belge des sociétés anonymes... 15 Sommaire... 5 L entreprise dans la Société du XXI e siècle... 7 Introduction aux travaux du Colloque de Rennes du 27 mai 2011 organisé par FORDE Claude CHAMPAUD Président du Conseil scientifique du Fonds

Plus en détail

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat ERASMUS+ 2014-2020 ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation 12 février 2015 UM5 Rabat INTRODUCTION Le programme Erasmus + soutient les EES afin de réaliser des projets

Plus en détail

EN DROIT AMÉRICAIN UNIVERSITÉ D ÉTÉ. Poitiers, 1 er juillet au 13 juillet 2013

EN DROIT AMÉRICAIN UNIVERSITÉ D ÉTÉ. Poitiers, 1 er juillet au 13 juillet 2013 UNIVERSITÉ D ÉTÉ EN DROIT AMÉRICAIN Poitiers, 1 er juillet au 13 juillet 2013 L Université d été propose une formation initiale au droit des États-Unis. Elle s adresse à des étudiants avancés ou à des

Plus en détail

Règlement des concours d adjoint de direction Section : 8.2.1

Règlement des concours d adjoint de direction Section : 8.2.1 Date de publication : 13 novembre 2014 EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉCISIONS DE M. LE GOUVERNEUR DE LA BANQUE DE FRANCE DR n 2014-16 du 7 novembre 2014 Règlement des concours d adjoint de direction Section

Plus en détail

Comment devenir coach

Comment devenir coach Alain Cardon Comment devenir coach Fondamentaux, outils et techniques, 2008 ISBN : 978-2-212-54122-9 Introduction Depuis maintenant quinze ans, le coaching s insère dans toutes les dimensions de nos vies

Plus en détail

Domaines professionnels

Domaines professionnels Anglais LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence d anglais LLCE de l université Bordeaux Montaigne se caractérise par la grande pluridisciplinarité, la richesse et la variété de ses contenus, ainsi

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Université de La Rochelle

Université de La Rochelle Université de La Rochelle Sciences Humaines et Sociales MASTER Tourisme e-tourisme et ingénierie culturelle des patrimoines Objectifs de la formation Connaissances dispensées Le master Tourisme parcours

Plus en détail

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie Institut universitaire européen Commission européenne EuropeAid Cooperation Office Financé par la Commission européenne - Programme MEDA Projet de coopération sur les questions liées à l intégration sociale

Plus en détail

Prix Olivier Debouzy

Prix Olivier Debouzy Prix Olivier Debouzy «Le droit est en train de devenir le principe immanent de régulation, la nouvelle grammaire sociale» O. Debouzy Prix Olivier Debouzy Le prix Olivier Debouzy récompense idées juridiques

Plus en détail

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar Message du Recteur Créée à l'issue d'un accord signé entre les Gouvernements de la République française et de la République d'arménie, l'université française en Arménie (UFAR) est devenue l'un des phares

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

Commission canadienne de sûreté nucléaire : Leadership dans la réglementation aux fins de la sûreté

Commission canadienne de sûreté nucléaire : Leadership dans la réglementation aux fins de la sûreté Commission canadienne de sûreté nucléaire : Leadership dans la réglementation aux fins de la sûreté Présentation à l industrie nucléaire canadienne Programme de leadership (INC-PL) Le 23 octobre 2014 Haidy

Plus en détail

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration.

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration. 19 décembre 2011 Fonds des Nations Unies pour l enfance Conseil d administration Première session ordinaire de 2012 7-10 février 2012 Point 10 de l ordre du jour provisoire * Compte rendu oral sur les

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

PLAN D'ÉTUDES DE LANGUE, LITTÉRATURE ET CIVILISATION CHINOISES

PLAN D'ÉTUDES DE LANGUE, LITTÉRATURE ET CIVILISATION CHINOISES DÉPARTEMENT D ÉTUDES EST-ASIATIQUES PLAN D'ÉTUDES DE LANGUE, LITTÉRATURE ET CIVILISATION CHINOISES MAÎTRISE UNIVERSITAIRE MASTER OF ARTS (MA) Entrée en vigueur : Septembre 2011 Avant-propos Les objectifs

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES

P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES LA COUR C ON S T I T U T I O N N E L LE D E B E LG I QU E P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES 2014 3 TABLE DES MATIERES 1 1. DE LA COUR D ARBITRAGE À LA COUR CONSTITUTIONNELLE 5 a) Création de la Cour

Plus en détail

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2.

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2. THEMATIQUE A Titre : Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. Présenté par : Professeur Chrysostôme RAMINOSOA, Directeur de l

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre

Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre Discours de Monsieur Georges Rovillard, Administrateur général de l AWIPH Monsieur le représentant de Madame

Plus en détail

LICENCE - ARTS, LETTRES ET LANGUES, MENTION LLCER ESPAGNOL

LICENCE - ARTS, LETTRES ET LANGUES, MENTION LLCER ESPAGNOL LICENCE - ARTS, LETTRES ET LANGUES, MENTION LLCER ESPAGNOL RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Arts, Lettres, Langues Présentation La Licence LLCER Espagnol est

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Affaires Étrangères Institut Diplomatique et des Relations Internationales Allocution du Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika

Plus en détail