Stratégie de l OAQ plan d action

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie de l OAQ plan d action 2013 2016"

Transcription

1 Stratégie de l OAQ plan d action

2 L Organe d accréditation et d assurance qualité des hautes écoles suisses (OAQ) réalise pour les hautes écoles des évaluations au niveau institutionnel et au niveau des programmes. L OAQ opère sur mandat des pouvoirs publics qui lient le financement fédéral à l assurance qualité, ou directement sur demande d une haute école qui cherche à améliorer sa gestion de la qualité ou la reconnaissance de ses diplômes. L OAQ est membre de la European Association for Quality Assurance in Higher Education (ENQA). Il figure dans le European Quality Assurance Register (EQAR) et peut opérer au-delà des frontières suisses. La stratégie de l OAQ couvre le développement de l agence jusqu en 2016, après l entrée en vigueur de la nouvelle loi fédérale sur l encouragement des hautes écoles et la coordination dans le domaine suisse des hautes écoles (LEHE) et la transition de l OAQ vers l agence suisse d accréditation et d assurance de la qualité. Un plan d action détaille les activités prévues pour chaque objectif. Celui-ci sera suivi en interne et examiné par le conseil scientifique de l OAQ. Mission: En tant que partenaire externe, l OAQ soutient les hautes écoles suisses dans le développement de leur système d assurance qualité, contribuant ainsi à l essor d une culture de la qualité dans le monde académique suisse. L engagement national et international de l OAQ assure la qualité de ses prestations et la confiance internationale dans le système d enseignement supérieur suisse. Vision: L OAQ est le premier partenaire d assurance qualité dans le paysage d enseignement supérieur suisse; L OAQ contribue, au niveau national et international, au développement de la qualité dans l enseignement supérieur et est reconnu pour le niveau élevé de ses prestations; Le label OAQ est un gage de qualité. Valeurs: Respect et confiance dans l autonomie des hautes écoles et dans la diversité des disciplines; Recherche d une approche de développement de la qualité dans les évaluations externes; Attention portée à l impact du travail de l OAQ sur le développement de la qualité dans l enseignement supérieur; Transparence dans les procédures de l OAQ et dans la communication; Engagement pour l échange mutuel de compétences et le benchmarking international dans et au-delà de l espace européen de l enseignement supérieur; Importance de l intégrité et de l indépendance des collaborateurs, des conseils et des experts OAQ, tous hautement qualifiés; Engagement pour le multiculturalisme suisse et la diversité linguistique; Organisation apprenante par l auto-réflexion et le développement continus. Objectifs: Etablir et maintenir le leadership de l OAQ dans l assurance qualité en Suisse et renforcer sa position dans les pays voisins; Etendre la participation des groupes d intérêts et renforcer l échange régulier avec eux; Développer et étudier des nouvelles méthodes et pratiques d assurance qualité externes et innover dans ce domaine; Approfondir le développement du système d assurance qualité interne de l OAQ avec une attention particulière pour le développement du personnel; Investir dans la préparation des experts; Accroître la capacité de l OAQ dans l analyse scientifique de ses activités.

3 STRATÉGIE DE L OAQ PLAN D ACTION Objectif 1 Etablir et maintenir le leadership de l OAQ dans l assurance qualité en Suisse et renforcer sa position dans les pays voisins Grâce à deux cycles d audits de la qualité réalisés en Suisse, l OAQ est parvenu à asseoir son leadership dans l assurance qualité au niveau institutionnel. En préparant la troisième série d audits de la qualité ( ) en étroite collaboration avec les universités, l OAQ a pu établir la confiance mutuelle et développer des instruments de grande qualité pour ce troisième cycle. L OAQ s est établi en Allemagne en tant qu agence spécialisée dans l accréditation institutionnelle et s est spécialisé en Autriche dans les audits de la qualité. L OAQ a également développé un savoir-faire dans l accréditation de programmes des universités et des hautes écoles spécialisées, y compris la formation médicale et la formation continue ainsi que la formation médicale postgrade. La LEHE permettra d améliorer la structure et la gouvernance de l accréditation en Suisse, le plus important étant la mise en place d une instance de décision indépendante (Conseil suisse d accréditation). Les réglementations, en particulier les Directives d accréditation, doivent encore être établies. Dans cette phase de mise en œuvre, l OAQ défendra les European Standards and Guidelines (ESG). Afin de soutenir ses activités, l OAQ intensifiera sa communication externe. 1. Réaliser avec succès les procédures définies par la loi (LAU, LHES, LPMéd, LPsy), établir, diffuser et utiliser les rapports de synthèse. 2. Diriger les activités (sur mandat du SEFRI) de préparation des Directives pour la mise en œuvre de la LEHE. 3. Gérer la transition de l OAQ en agence suisse d accréditation et d assurance de la qualité. 4. Préparer la réaccréditation de l OAQ par le Conseil d accréditation allemand. 5. S engager dans d autres procédures en Allemagne et en Autriche afin de renforcer notre position en tant qu agence leader dans respectivement l accréditation au niveau institutionnel et les audits de la qualité. 6. Garder un rôle actif dans les réseaux européens et partager, dans les milieux importants, notre expérience et notre savoir-faire dans le domaine de l accréditation de programmes, de l accréditation institutionnelle et des audits de la qualité. 7. Adopter une position sur l extension possible d activités à l étranger à la fois procédures et consultation d agences. 8. Intensifier et améliorer les activités de communication externes, y compris le remodelage du site Internet.

4 STRATÉGIE DE L OAQ PLAN D ACTION Objectif 2 Etendre la participation des groupes d intérêts et renforcer l échange régulier avec eux Il y a déjà plusieurs années, l OAQ a établi le réseau Qualité avec les personnes chargées de l assurance qualité dans les universités (aux niveaux opérationnel et stratégique), créant ainsi une plate-forme pour l échange de points de vue et de bonnes pratiques ainsi qu une base pour l engagement de ce groupe d intérêts dans le développement de nouveaux instruments. Un partenariat avec l association d étudiants UNES a jeté la base de la gestion par l UNES d un pool d experts étudiants. Ces derniers sont formés conjointement par l UNES et l OAQ afin d être éligibles comme experts pour les procédures d évaluations externes. La coopération avec un réseau équivalent des hautes écoles spécialisées (HES) et des hautes écoles pédagogiques (HEP) sera développée dans la période En parallèle, l implication du monde professionnel et de la société au sens large devra être renforcée. 1. Faire un «Tour de Suisse» pour rencontrer les directeurs des HES et HEP et créer la base d une bonne communication, en particulier en vue de la prochaine accréditation institutionnelle (LEHE). 2. En vue de la LEHE, encourager l établissement d un réseau commun de responsables de la qualité des universités, des HES et des HEP. 3. Désigner un représentant de la pratique professionnelle dans les deux conseils scientifiques. 4. Organiser des événements annuels pour rassembler les groupes d intérêts et partager des idées sur des thèmes donnés. 5. Etablir une section sur notre site Internet pour les hautes écoles privées en Suisse et développer avec elles des contacts en prévision de la LEHE. 6. Etablir un contact avec des organes d assurance qualité en dehors de l ENQA, p. ex. SAS, SEVAL, SQS, ABET, AACSB, EFMD, ISO. 7. Jouer un rôle actif dans le groupe de travail ENQA sur la participation des groupes d intérêts. 8. Adopter un concept pour un prix de l assurance qualité.

5 STRATÉGIE DE L OAQ PLAN D ACTION Objectif 3 Développer et étudier des nouvelles méthodes et pratiques d assurance qualité externes et innover dans ce domaine L OAQ est actif dans plusieurs contextes en Suisse: audits de la qualité institutionnels, accréditations institutionnelles et de programme, y compris dans la formation médicale de base et postgrade et la formation continue. En Allemagne, l OAQ réalise des accréditations institutionnelles et, en Autriche, des audits de la qualité institutionnels. Les collaborateurs de l OAQ sont sollicités en tant qu experts ou membres de conseils, et participent à des groupes de travail européens liés à l assurance qualité. L OAQ utilisera toutes les données collectées à partir de ces activités pour développer les pratiques existantes et examiner de nouveaux concepts. L entrée en vigueur de la LEHE et de la Loi sur les professions de la psychologie (LPsy) exigeront de nouveaux formats d évaluation externe. L OAQ examinera aussi les possibilités de décerner de nouveaux labels. 1. Développer la fonction transversale «Procédures: concepts et instruments». 2. Préparer les Directives pour l accréditation institutionnelle selon la LEHE. 3. Adopter un nouveau format «cluster» pour l évaluation externe dans la formation postgrade en psychologie. 4. Adopter un ensemble révisé de standards de qualité et examiner un nouveau format pour l évaluation des MAS dans les HES. 5. Adopter un format révisé pour l évaluation externe dans la formation médicale postgrade. 6. Demander l autorisation d octroyer le label EUR-ACE pour la formation en engineering. 7. Concevoir des mécanismes de suivi afin de fermer la boucle du développement de la qualité dans les hautes écoles. 8. Jouer un rôle actif dans le Quality Audit Network (QAN). 9. Jouer un rôle actif dans l ENQA Working Group on LLL. 10. Jouer un rôle actif dans l ECA Working Group on Learning Outcomes. 11. Envoyer chaque collaborateur de l OAQ à la formation ENQA d examinateurs externes d agences.

6 STRATÉGIE DE L OAQ PLAN D ACTION Objectif 4 Approfondir le développement du système d assurance qualité interne de l OAQ avec une attention particulière pour le développement du personnel L OAQ a une haute compréhension des besoins d un système d assurance qualité interne et exerce un grand nombre d activités dans ce contexte. Récemment, l OAQ a commencé à intégrer ces instruments dans un manuel d organisation (MO) qui couvre à la fois l organisation et les procédures AQ. Ces activités seront intensifiées et formalisées. L OAQ continuera à implémenter les recommandations résultant de son examen externe entrepris pour le renouvellement de l affiliation à l ENQA, profitant de la valeur ajoutée des évaluations externes. Les collaborateurs forment le cœur de toute agence. L OAQ développera de nouveaux concepts pour le développement de son staff. 1. Etablir un rapport sur l implémentation des recommandations issues de l examen ENQA. 2. Préparer le nouvel examen ENQA/EQAR. 3. Formaliser et implémenter le manuel d organisation (MO) (structure de gouvernance interne, manuel de procédures). 4. Identifier les défis de la communication interne et les relever. 5. Adapter / intégrer notre logiciel pour gérer les procédures (base de données, ProKon). 6. Standardiser la préparation des réunions de nos conseils scientifiques et l implémentation de leurs décisions. 7. Développer et implémenter un glossaire quadrilingue des termes techniques. 8. Jouer un rôle actif dans l ENQA IQA Working Group. 9. Jouer un rôle actif dans l ECA Working Group on Qrossroads and Information Strategies. 10. Jouer un rôle actif dans l ENQA Working Group on Staff Development, adopter un concept pour le développement du staff de l OAQ et l implémenter. 11. Jouer un rôle actif dans l ECA Working Group sur la formation des formateurs.

7 STRATÉGIE DE L OAQ PLAN D ACTION Objectif 5 Investir dans la préparation des experts L assurance de la qualité est orientée vers les personnes. Les experts jouent un rôle clé dans la qualité de chaque procédure. Une attention particulière est accordée à la préparation d experts étudiants, en collaboration avec l UNES. L OAQ intensifiera la préparation de ses experts ainsi que de leur «management» et la gestion de son pool d experts. 1. Développer la fonction transversale «Experts». 2. Adopter de nouveaux concepts et matériels de formation pour la préparation des experts en fonction du type de procédure. 3. Adopter un concept permettant d établir la coopération avec les experts au-delà de la procédure individuelle. 4. Etablir une base de données permettant de gérer notre pool d experts.

8 STRATÉGIE DE L OAQ PLAN D ACTION Objectif 6 L OAQ a implémenté un système strict d examen de cycles de procédures dans des rapports de synthèse. Il s agit là d un instrument utile pour l amélioration de ses procédures et de ses instruments. Afin de parvenir au leadership dans l assurance de la qualité, l OAQ renforcera son travail sur l analyse scientifique de ses activités. L OAQ favorisera aussi l accès à ses données et leur utilisation pour la recherche. 1. Développer un plan de travail de l activité future dans l analyse à l échelle du secteur. 2. Entreprendre une analyse des qualifications au sein de l OAQ afin de déterminer quelle capacité RH supplémentaire est requise (p. ex. dans la gestion des données et l analyse) et garantir un financement ad hoc. 3. Réserver du temps dans les réunions du conseil scientifique pour les informations sur les tendances européennes courantes et la recherche. 4. Consolider l accès de l OAQ aux données scientifiques. 5. Favoriser l accès à nos données et leur utilisation pour la recherche. 6. Jouer un rôle actif en tant que membre partenaire du projet de recherche ENQA sur la publication de rapports (EQArep). 7. Jouer un rôle actif dans l ENQA Working Group on Impact of Quality Assurance. 8. Evaluer l efficacité des nouvelles méthodologies introduites par la nouvelle législation (LEHE).

9 OAQ Falkenplatz Bern

Gros plan sur la qualité

Gros plan sur la qualité Gros plan sur la qualité L AAQ en bref L Agence suisse d accréditation et d assurance qualité garantit et favorise la qualité de l enseignement et de la recherche dans les hautes écoles suisses. Elle est

Plus en détail

Le système d assurance qualité de la HES-SO

Le système d assurance qualité de la HES-SO Le système d assurance qualité de la HES-SO 1. Contexte historique Le monde de l enseignement supérieur et de la recherche a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. Parmi les nombreux facteurs

Plus en détail

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation Recommandations Thèses relatives à l accréditation Berne, le 17 décembre 2003 Seite 2 Recommandations aux hautes écoles spécialisées suisse 1. Accréditation et processus de Bologne Dans la Déclaration

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE Loi fédérale sur l aide aux hautes écoles et la coordination dans le domaine suisse des hautes écoles (LAHE) Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1,, 4 et 33-36 du projet

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail

le 16/17 novembre 2011

le 16/17 novembre 2011 Stratégie de la COHEP 2012-2016 2016 adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 16/17 novembre 2011 Formation initiale et continue des enseignantes et enseignants en tant que mandat principal des HEP

Plus en détail

Avenir des écoles de commerce: mise en œuvre des nouvelles filières de formation Séance de lancement du mercredi 23 septembre 2009 à Berne

Avenir des écoles de commerce: mise en œuvre des nouvelles filières de formation Séance de lancement du mercredi 23 septembre 2009 à Berne Avenir des écoles de commerce: mise en œuvre des nouvelles filières de formation Séance de lancement du mercredi 23 septembre 2009 à Berne Commission suisse des examens de la formation commerciale de base

Plus en détail

Réseau développement durable aux Hautes Ecoles Spécialisées Suisses. Gerhard Schneider

Réseau développement durable aux Hautes Ecoles Spécialisées Suisses. Gerhard Schneider Réseau développement durable aux Hautes Ecoles Spécialisées Suisses Gerhard Schneider Ma personne Dr Gerhard Schneider Etudes de chimie, doctorat en biologie Depuis 2008 Co-responsable de l Unité Management

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

Questionnaire LLL Transfer

Questionnaire LLL Transfer Questionnaire LLL Transfer Ce questionnaire est destiné à recueillir des données et des informations utiles à la mise en œuvre d une politique d apprentissage tout au long de la vie (LLL) dans les Hautes

Plus en détail

Internationalisation des hautes écoles. apporté par la KFH

Internationalisation des hautes écoles. apporté par la KFH Position de principe de la KFH Internationalisation des hautes écoles spécialisées Soutien apporté par la KFH 3 mai 2012 Sommaire 1 DÉLIMITATION ET CONCEPTS... 3 2 VISION... 3 3 OBJECTIFS... 4 3.1 Sur

Plus en détail

Révision totale de la Loi sur l encouragement de la recherche et de l innovation (LERI) Proposition du Conseil fédéral Novembre 2011

Révision totale de la Loi sur l encouragement de la recherche et de l innovation (LERI) Proposition du Conseil fédéral Novembre 2011 Révision totale de la Loi sur l encouragement de la recherche et de l innovation (LERI) Proposition du Conseil fédéral Novembre 2011 De quoi s agit-il? Avec la révision totale la LERI devrait: Moderniser

Plus en détail

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 811.11 du 19 décembre 1877 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie I. Principes Généraux Ce programme de formation continue

Plus en détail

Convention entre la Confédération et les cantons sur la création de filières d études master dans les hautes écoles spécialisées

Convention entre la Confédération et les cantons sur la création de filières d études master dans les hautes écoles spécialisées Convention entre la Confédération et les cantons sur la création de filières d études master dans les hautes écoles spécialisées (Convention master HES) 414.713.1 du 24 août 2007 (Etat le 1 er décembre

Plus en détail

Objectifs stratégiques 2016 2020 du Conseil fédéral pour la fondation Pro Helvetia

Objectifs stratégiques 2016 2020 du Conseil fédéral pour la fondation Pro Helvetia Objectifs stratégiques 2016 2020 du Conseil fédéral pour la fondation Pro Helvetia 1 Contexte 1.1 Bases La fondation Pro Helvetia est une fondation de droit public dotée d une personnalité juridique et

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Preparing Health Care Workforce

Preparing Health Care Workforce Key notes : Preparing Health Care Workforce Swiss Public Health Conference (Re-) Organizing Health Systems 30-31 août 2012 Dr. iur. Catherine Gasser L OFSP dans le domaine des professions de la santé Loi

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée Votre formation en enseignement spécialisé La HEP Vaud vous prépare au Master of Arts et Diplôme dans le domaine de la pédagogie

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

Leader en formation et conseil en performance. Tél. : 024 423 96 50 Email : info@ariaq.ch Web : www.ariaq.ch

Leader en formation et conseil en performance. Tél. : 024 423 96 50 Email : info@ariaq.ch Web : www.ariaq.ch Leader en formation et conseil en performance Tél. : 024 423 96 50 1 INTRODUCTION 1991 Un bref historique 2009 2011 Implantation à Genève 2003 Swiss Association for Quality (SAQ) devient majoritaire 1998

Plus en détail

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half International est le leader mondial du recrutement spécialisé. Nous possédons l expérience et les contacts nécessaires

Plus en détail

des cursus de formation postgraduée

des cursus de formation postgraduée Remplacé par le règlement sur la formation postgrade (RFP-FSP) avec effet au 1er mars 2015. Principes directeurs de la FSP pour la reconnaissance valables dès le 01.01.2001 1. Buts des principes directeurs

Plus en détail

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste un lien important avec le marché du travail. La formation professionnelle supérieure permet d acquérir les compétences

Plus en détail

Appel de Candidature

Appel de Candidature Appel de Candidature Formation sur l assurance qualité interne dans l Afrique de l Ouest 2015-16 Le projet «Training on Internal Quality Assurance in West Africa (TrainIQAfrica)» est une formation pour

Plus en détail

Erasmus pour tous. Qu est-ce qu Erasmus pour tous?

Erasmus pour tous. Qu est-ce qu Erasmus pour tous? Erasmus pour tous Qu est-ce qu Erasmus pour tous? Erasmus pour tous est le nouveau programme pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport proposé par la Commission européenne. Ce programme,

Plus en détail

Les membres d ENQA adhèrent aux principes qui suivent et invitent tous les participants au Processus de Bologne à les prendre en considération.

Les membres d ENQA adhèrent aux principes qui suivent et invitent tous les participants au Processus de Bologne à les prendre en considération. Document de politique d ENQA sur la garantie de la qualité dans l espace européen de l enseignement supérieur à l occasion de la conférence des ministres responsables de l enseignement supérieur à Leuven

Plus en détail

Audits de la qualité 2013/14 Guide

Audits de la qualité 2013/14 Guide Audits de la qualité 2013/14 Guide Guide Audits de la qualité 2013/14 1 / 40 2012 OAQ Falkenplatz 9 3012 Bern www.oaq.ch Guide Audits de la qualité 2013/14 2 / 40 Valeurs fondamentales des audits suisses

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse Edition du 11 juin 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CECI/IP/CONF.1/2007/1 30 mai 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DE LA COOPÉRATION ET DE L INTÉGRATION

Plus en détail

Les professions de la santé en mouvement

Les professions de la santé en mouvement Les professions de la santé en mouvement 20 ème Journée de droit de la santé : Le droit de la santé en mouvement Neuchâtel, 20 septembre 2013 Prof. Dr. iur. Thomas Gächter, Université de Zurich Sommaire

Plus en détail

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse de de gynécologie et obstétrique (SSGO)

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse de de gynécologie et obstétrique (SSGO) Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse de de gynécologie et obstétrique (SSGO) 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement a pour base la Réglementation pour la formation

Plus en détail

PR Manager Conseiller en relations publiques

PR Manager Conseiller en relations publiques Unique en Suisse romande: un diplôme fédéral couplé à un certificat postgrade de la Haute école de gestion de Fribourg tous les 2 ans «Votre ambition est d acquérir et faire valoir des compétences managériales

Plus en détail

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining)

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Description de projet Mise à jour le 18 mai 2006 Coordinatrice: Equipe de projet: Laura Muresan, EAQUALS / PROSPER-ASE, Roumanie Frank Heyworth,

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde

EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde Mission EMLYON est une institution européenne dans la tradition des «Grandes Écoles Françaises» dédiée à l apprentissage du management entrepreneurial

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Recommandations de la CSHEP et de la CRUS pour la mise en œuvre coordonnée de la déclaration de Bologne

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

Académie mondiale de l OMPI

Académie mondiale de l OMPI PROGRAMME PRINCIPAL 14 WO/PBC/4/2 page 134 Académie mondiale de l OMPI 14.1 Enseignement à distance et sensibilisation du public 14.2 Formation professionnelle 14.3 Élaboration des politiques Résumé 215.

Plus en détail

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse»

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» 1. Objectifs supérieurs... 2 2. Candidats admis au concours... 2 3. Cadre financier... 3 4. Dépôt de la demande... 3 5. Évaluation de la demande... 3 6. Calendrier

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

brevet fédéral d informaticien de gestion ... pour booster sa carrière

brevet fédéral d informaticien de gestion ... pour booster sa carrière brevet fédéral d informaticien de gestion... pour booster sa carrière formation continue...clé du succès 25 milliards C est en CHF. le PIB engendré par les TIC en Suisse. Entreprendre pour conduire son

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE. Session 2013-2016. Une formation novatrice et. articulée autour d une base

NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE. Session 2013-2016. Une formation novatrice et. articulée autour d une base WWW.IREF.CH INFO@IREF.CH FAX 021/671 30 26 TEL 021/671 30 25 1020 RENENS AV. DES BAUMETTES 11 NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE Une formation novatrice et Session 2013-2016

Plus en détail

plate-forme mondiale de promotion

plate-forme mondiale de promotion plate-forme mondiale de promotion À propos de The Institute of Internal Auditors (Institut des auditeurs internes) L'institut des auditeurs internes (IIA) est la voix mondiale de la profession de l'audit

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Le master en administration publique (MPA) à l IDHEAP : Une formation multidisciplinaire pour les directeurs d établissements scolaires

Le master en administration publique (MPA) à l IDHEAP : Une formation multidisciplinaire pour les directeurs d établissements scolaires Le master en administration publique (MPA) à l IDHEAP : Une formation multidisciplinaire pour les directeurs d établissements scolaires 1 Plan succinct de la présentation Pourquoi entreprendre une formation

Plus en détail

Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance?

Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance? Conférence Pédagogique INNOVATION PEDAGOGIQUE ET ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance? Bernard Dumont http://bdumont.consultant.free.fr Ouagadougou, 16 mai

Plus en détail

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Audits énergétiques et management de l énergie AFNOR Energies catherine.moutet@afnor.org Tél : 01 41 62 86 55 SOMMAIRE Panorama de la normalisation

Plus en détail

Programme pour la formation continue de la Société Suisse de Chirurgie (SSC) et de ses sociétés approfondies

Programme pour la formation continue de la Société Suisse de Chirurgie (SSC) et de ses sociétés approfondies Programme pour la formation continue de la Société Suisse de Chirurgie (SSC) et de ses sociétés approfondies 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement a pour base la loi fédérale sur les

Plus en détail

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat ERASMUS+ 2014-2020 ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation 12 février 2015 UM5 Rabat INTRODUCTION Le programme Erasmus + soutient les EES afin de réaliser des projets

Plus en détail

Profil HES du domaine de la santé du 13 mai 2004

Profil HES du domaine de la santé du 13 mai 2004 Profil HES du domaine de la santé du 13 mai 2004 1. Statut La formation en santé de niveau HES (HES-santé) est proposée dans le cadre d'un département HES ou d'une entité autonome faisant partie d'une

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2014/3 Distr. générale 10 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports,

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Lancement du CNC formation professionnelle. 22 octobre 2014, Kursaal Berne

Lancement du CNC formation professionnelle. 22 octobre 2014, Kursaal Berne Lancement du CNC formation professionnelle 22 octobre 2014, Kursaal Berne Bienvenue au 2 Programme 09:00-09:15 Discours de bienvenue et l importance du CNC formation professionnelle Josef Widmer, SEFRI

Plus en détail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail 822.116 du 25 novembre 1996 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, Vu l art. 83, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Le dépistage systématique du cancer

Le dépistage systématique du cancer Le centre de compétences pour le dépistage du cancer Le dépistage systématique du cancer Une qualité élevée et mesurable Une information équilibrée Une utilisation efficiente des ressources Un accès garanti

Plus en détail

Directeur-Directrice à 100%

Directeur-Directrice à 100% Profa est une Fondation reconnue d utilité publique par l Etat de Vaud. Elle propose des espaces de parole dans le domaine de l intimité sur tout le territoire du canton (Aigle, Vevey, Lausanne, Renens,

Plus en détail

LES QUATRE DIMENSIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LES QUATRE DIMENSIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES QUATRE DIMENSIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Formation Formation continue Réformes professionnelles Recherche et développement Formation continue LES QUATRE DIMENSIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Références et lignes directrices

Références et lignes directrices Références et lignes directrices pour l assurance qualité dans l espace européen de l enseignement supérieur (ESG) Titre original : Standards and Guidelines for Quality Assurance in the European Higher

Plus en détail

Master en Travail social. Nouveau programme avec deux options!

Master en Travail social. Nouveau programme avec deux options! Master en Travail social 2015 Nouveau programme avec deux options! HES-SO Fabrice Nobs HES-SO Thierry Parel 2 Le travail social vise à prévenir et à combattre les problèmes sociaux tels que l exclusion,

Plus en détail

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting The right stage to success Notre expertise pour vos projets KING STAGE KING STAGE à propos de king stage King Stage est une entreprise de recrutement et de conseil experte dans le placement et la gestion

Plus en détail

MANDAT DE PRESTATIONS

MANDAT DE PRESTATIONS MANDAT DE PRESTATIONS 2008 2011 décidé d un commun accord entre la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l instruction publique (CDIP) (Mandante) et le Centre suisse de prestation Formation professionnelle

Plus en détail

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse des médecins spécialistes en prévention et santé publique FMH (SSSP)

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse des médecins spécialistes en prévention et santé publique FMH (SSSP) Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse des médecins spécialistes en prévention et santé publique FMH (SSSP) 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement se base sur la Réglementation

Plus en détail

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 1. Le Conseil de l AAI a approuvé le Programme-cadre d études et les Lignes directrices sur l éducation lors de la réunion qui a eu lieu le 6 juin 1998,

Plus en détail

Prestations CYP comprises dans le prix du module

Prestations CYP comprises dans le prix du module Freitag, 12. April 2013 Gastgeberin: Raiffeisen Schweiz, St. Gallen 14 mai 2014 v 1.4 Prestations CYP comprises dans le prix du module Pour les clients Pour des raisons de lisibilité, seule la forme masculine

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE

REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE Référentiel métier RESPONSABLE QUALITE 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable Qualité 2. Définition et description synthétique du métier Responsable décrit

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

ROLE RESPONSABILITE TACHES COMPETENCES REQUISES

ROLE RESPONSABILITE TACHES COMPETENCES REQUISES Coordonnateur Assurer la coordination générale du STC et garantir un déroulement efficace des tâches prévues pour assister l AUG Représenter le STC dans les rapports avec l AUG, l AC, l AA, les Etats membres

Plus en détail

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse d allergologie et d immunologie clinique (SGAI/SSAI)

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse d allergologie et d immunologie clinique (SGAI/SSAI) Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse d allergologie et d immunologie clinique (SGAI/SSAI) en vigueur à partir du 1 er janvier 2010 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

RAPPORT DU PRÉSIDENT DE L ORGANISATION AFRICAINE DES INSTITUTIONS SUPÉRIEURES D AUDIT ANGLOPHONE (AFROSAI-E) À LA 11 ÈME

RAPPORT DU PRÉSIDENT DE L ORGANISATION AFRICAINE DES INSTITUTIONS SUPÉRIEURES D AUDIT ANGLOPHONE (AFROSAI-E) À LA 11 ÈME RAPPORT DU PRÉSIDENT DE L ORGANISATION AFRICAINE DES INSTITUTIONS SUPÉRIEURES D AUDIT ANGLOPHONE (AFROSAI-E) À LA 11 ÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L AFROSAI PrÉsentÉ PAR M. Junias Etuna Kandjeke, COMMISSAIRE

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Le case management «formation professionnelle»

Le case management «formation professionnelle» Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle Le case management «formation professionnelle» Principes et mise

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO?

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? La Direction Générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) assiste la Commission européenne (CE) dans la mise en œuvre de politiques communautaires afin

Plus en détail

Directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO. Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO. Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, Directives-cadres relatives à la formation continue en HES-SO Version du 9 mai 008 Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

Stratégie d encouragement

Stratégie d encouragement Stratégie d encouragement du 26 novembre 2009 Table des matières Table des matières... 2 1. But de la stratégie d encouragement... 3 2. Vision... 3 3. Objectifs d encouragement généraux... 3 3.1. Objectifs

Plus en détail

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts comme développés par inter}artes et adoptés par artesneteurope Institution et sujets à évaluation

Plus en détail

Références et lignes directrices

Références et lignes directrices Références et lignes directrices pour l assurance qualité dans l espace européen de l enseignement supérieur (ESG) Titre original : Standards and Guidelines for Quality Assurance in the European Higher

Plus en détail

Quelles perspectives pour la formation d expert-e en soins d anesthésie?

Quelles perspectives pour la formation d expert-e en soins d anesthésie? Quelles perspectives pour la formation d expert-e en soins d anesthésie? Claude Laville, Responsable de filière EPD ES SA Direction générale Centre des formations Historique Formation sur «le tas». Formation

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

La VAE : premières expériences suisses HES- SO et Université de Genève

La VAE : premières expériences suisses HES- SO et Université de Genève La VAE : premières expériences suisses HES- SO et Université de Genève Mar n Kasser, Vice- président en charge de l'enseignement, Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES- SO) Rencontre franco-

Plus en détail

regiosuisse Centre du réseau de développement régional

regiosuisse Centre du réseau de développement régional Fiche d information regiosuisse Centre du réseau de développement régional Faktenblatt regiosuisse Centre du réseau de développement régional a été lancé au début 2008 par le Secrétariat d Etat à l économie

Plus en détail

Formations consécutives dans le domaine des soins infirmiers

Formations consécutives dans le domaine des soins infirmiers Formations consécutives dans le domaine des soins infirmiers Document de base concernant le profil de compétence Conseil en soins infirmiers Version du 11 octobre 2013 1 La situation initiale dans le rapport

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail