Pharmacologie et thérapeutiques UE 2.11 IFSI 1 ère année. Pharmacologie : Introduction - Généralités autour du médicament

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pharmacologie et thérapeutiques UE 2.11 IFSI 1 ère année. Pharmacologie : Introduction - Généralités autour du médicament"

Transcription

1 Pharmacologie et thérapeutiques UE 2.11 IFSI 1 ère année Pharmacologie : Introduction - Généralités autour du médicament F. Bengeloun sept. 2015

2 Qu est ce que la pharmacologie? = Science des effets et du devenir dans l organisme des médicaments

3 Qu est ce qu un médicament? Au niveau juridique : Article L du code de la santé publique «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l égard des maladies humaines ou animales, ainsi que tout produit pouvant être administré à l homme ou l animal, en vue d établir un diagnostic médical, ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions organiques.»

4 Qu est ce qu un médicament? Au niveau pharmacologique : Un médicament est constitué de : substance active (= principe actif) présente à une concentration donnée appelée «dosage» substances inertes (= excipients) adaptées à la voie d administration à laquelle il est destiné Il possède des propriétés pharmacologiques qu il exerce sur une cible organique ou fonctionnelle indications thérapeutiques

5 Origines diverses du principe actif Naturelle Minéraux (ex: oligo-éléments, charbon, Mg ) Végétaux (ex: Digitaline, Quinine, Animaux (ex: héparine, lanoline ) Synthétique = copies de la nature Hémi-synthèse : modification d un produit naturel (ex : pénicilline) Synthèses : identiques au naturel, dérivés du naturel, sans équivalent naturel originales (ex : antispasmodique de synthèse analogue de l atropine) Biotechnologies Organismes vivants (vaccins) A partir d organisme vivants (Immunothérapie)

6 Conception d un médicament Phase de recherche : 3 à 10 ans Phase de développement : 5 à 10 ans Développement chimique Développement analytique Développement galénique Développement préclinique Recherche clinique 1 / deviendra «médicament»

7 Conception d un médicament Recherche clinique = Développement d un médicament chez l homme Phase I : essai de tolérance chez l homme sain Phase II : efficacité pharmacologique Phase III : essai comparatif contre une molécule de référence (ou parfois un placebo) => Dépôt du dossier d AMM Phase IV : pharmacovigilance Essai soumis à la Loi Huriet (20 déc.88)

8 Catégories de médicaments Spécialités pharmaceutiques Médicaments préparés à l avance par l industrie Dénomination Nom commercial DCI : dénomination Commune Internationale Dénomination chimique Ex : Doliprane, Dafalgan = paracétamol (antalgique) Mentions obligatoires Conditionnement primaire Conditionnement secondaire Notice / RCP = para-acétamido-phénol

9

10 Catégories de médicaments Spécialité générique «une spécialité générique d une spécialité de référence est celle : Qui a la même composition qualitative et quantitative en principe actif Qui a la même forme pharmaceutique Dont la bioéquivalence avec la spécialité de référence est démontré par des études de bioéquivalence appropriées»

11 Catégories de médicaments Préparation magistrale Médicaments préparés extemporanément en pharmacie selon une prescription destinée à un patient particulier (ex : crème à base de corticoides) Préparation officinale Médicaments préparés en pharmacie selon les caractéristiques définies dans la Pharmacopée (ex : teinture d iode, bicarbonate de sodium)

12 Catégories de médicaments Préparation hospitalière Médicament préparé selon les indications de la pharmacopée en raison de l absence de spécialité pharmaceutique disponible ou adaptée dans la PUI d un établissement Obligation de déclarer à l ANSM (Agence Nationale de sécurité du Médicament et des produits de santé) Liste de PUI pouvant préparer les préparations hospitalières

13 Catégories de médicaments Médicaments dérivés du sang (MDS) = concentrés de protéines plasmatiques Albumine, immunoglobulines, facteurs de coagulation, inhibiteurs de la coagulation, inhibiteurs des protéinases Loi 4 janv 1993 : relative à «la sécurité en matière de transfusion sanguine et du médicament» Dispensation en pharmacie depuis Stricte tracabilité +++

14 Catégories de médicaments Les produits sanguins labiles = produits issus du sang d un donneur, destinés à être transfusés à un patient. Il s agit notamment du sang total, du plasma et des cellules sanguines d'origine humaine. Médicaments biologique Médicament dont la substance active est produite à partir d une source biologique ou en est extraite Ex : tissus, Ac monoclonaux, facteur de croissance

15 Catégories de médicaments Médicaments homéopathiques : Médicament obtenu à partir de souches homéopathiques Soumis à aucune exigence de démonstration d efficacité Médicaments à base de plantes Les médicaments traditionnels à base de plantes ne sont pas soumis à l AMM

16 Classification des médicaments selon leur utilisation Médicaments «préventif» Ex : vaccin, contraceptifs Médicaments «substitutifs» Ex : vitamines, insuline Médicaments «curatifs» (à visée étiologique) Ex : antibiotiques Médicaments «symptomatiques» Ex : antalgiques, antipyrétiques Médicaments OTC (Over The Counter)

17 Aspect réglementaire Autorisation de mise sur le marché (AMM) Article L et suivants : toute spécialité pharmaceutique ou tout autre médicament fabriqué industriellement ( ) doit faire l objet avant commercialisation ou distribution ( ) d une AMM Arrêté du 31 mars 1999 précise les conditions de prescription, de dispensation et d administration des médicaments soumis à la réglementation des substances vénéneuses dans les établissements de santé

18 Listes d inscription des médicaments Liste I - Médicaments toxiques Médicament présentant des risques élevés pour la santé Liste II - Médicaments dangereux Stupéfiants - Médicaments toxicomanogènes Renouvellement limité (4 sem. pour hypnotiques, 14 j pour Méthadone*) Sans liste

19

20 Prescription des médicaments soumis à la réglementation La prescription doit contenir : Date Identification du prescripteur : nom, prénom, fonction. n RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé) Signature identifiable Identification du patient : nom, prénom, sexe, date de naissance ou âge, poids (obligatoire pour l enfant), taille (si nécessaire), surface corporelle (anticancéreux), clairance de la créatinine (recommandée pour les personnes âgées)...

21 Prescription des médicaments soumis à la réglementation Identification des médicaments : Dénomination en toutes lettres du médicament Forme galénique Dosage Posologie Voie d administration Mode d emploi Durée du traitement A l hôpital : identification du service et/ou de l unité, pôle

22

23 Dispensation Par la pharmacie sous responsabilité du pharmacien Après analyse pharmaceutique de la prescription Traçabilité de la délivrance Nom et adresse prescripteur Nom et adresse patient Date délivrance Quantité délivrée Délivrance maxi pour 1 mois sauf contraceptifs

24 Administration (Etablissement de santé) Avant toute administration le personnel infirmier vérifie : Identité du malade Médicaments au regard de la prescription (informatisée) Au moment de l administration, pour chaque médicament, IDE vérifie : La dose a administrée L heure d administration L administration est enregistrée en temps réel (papier ou informatique) Règle des 5 B

25 Administration (règle des 5 B)

26 Sécuriser l étape administration HAS juillet 2011 : outils de sécurisation et d auto-évaluation de l administration des médicaments

27 Administration Quelques règles à retenir: Bonnes pratiques de préparation et d administration (protocoles) Ne pas découper les blisters ou plaquettes non unitaire Le médicament doit être identifiable jusqu au moment de l administration et contenir : Nom Dosage N de lot Date de péremption..\bonnes pratiques de préparation et d'administration CH Soissons.doc.pdf

28 Cas des stupéfiants Stupéfiants : Prescription sur ordonnance sécurisée Prescription en toute lettre avec durée limitée (7j / 14j / 28j) Délivrance après inscription à l ordonnancier Stockage dans coffre fermé à clé Administration puis traçabilité sur le relevé nominatif des stupéfiants

29 Médicaments soumis à une législation particulière

30 Médicaments à prescription restreinte = restriction de prescription Avant le décret de 2004, 3 catégories de médicaments : Médicaments réservé à l usage hospitalier Médicament à prescription initiale hospitalière Médicaments nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement

31 Prescription restreinte : nouveau décret pour quoi faire? Pour accompagner le décret rétrocession et la sortie en ville de nombreux médicaments Rétrocession = possibilité pour une PUI de vendre directement au public certains médicaments Loi datant de Décret attendu depuis 12 ans!! Budget rétrocession > budget consommation intérieure

32 Prescription restreinte : Nouveautés apportées par le décret Apparition de 2 nouvelles catégories de médicaments Médicaments à prescription hospitalière Médicaments à prescription réservée à des médecins spécialistes Renouvellement d une Prescription Initiale Hospitalière Avant 2004 : à l identique En cas de nécessité, cette ordonnance peut désormais comporter une modification de posologie ou de durée de tt Nvelle catégorie de mdts à dispensation spécifique Dispensation uniquement aux professionnels habilités à le prescrire et à l administrer Commande à usage professionnel

33 Prescription restreinte = 6 catégories Médicaments réservés à l usage hospitalier Médicaments à Prescription Initiale Hospitalière Médicaments nécessitant une surveillance particulière Médicaments à prescription hospitalière Médicaments à prescription réservés à des médecins spécialistes (non exclusive) Médicaments à dispensation aux seuls prescripteurs (non exclusive)

34 Médicaments d exception Médicaments innovant et couteux - ordo spécifique Spécialités coûteuses remboursables uniquement dans certaines indications rappelées sur une fiche d information thérapeutique Ordonnance spéciale médicaments d exception Le médecin atteste l adéquation de la prescription aux indications remboursables (poso, durée tt) Dispensation en officine de ville (4 volets) Un pour l assuré Deux joints à la feuille de soin (dont un pour contrôle) Un pour le pharmacien

35

36

37 Médicaments d exception (ex) Antiémétiques anti 5HT3 Anzemet,Navoban, Zophren Hormones de croissance Génotonorm, Norditropine, Umatrope Autres Imiject, Modiodal, Bétaféron

38 Médicaments soumis à autorisation temporaire d utilisation (ATU) Médicament n ayant pas d AMM. Dérogations possibles - Art. L (loi Kouchner 8/12/92) : 3 situations exceptionnelles Médicaments destinés à traiter des pathologies graves Pas d alternative thérapeutique, activité fortement présumée, demande d AMM en cours = Médicaments compassionnels Médicaments destinés à traiter des pathologies rares, Pas d alternative thérapeutique = Médicaments orphelins Médicaments importés n ayant pas d AMM en France = Médicaments importés

39 Médicament sous ATU Définition Décret du 8/7/94 : document délivré par l AFSSaPS autorisant, pour un médicament appartenant à l une des 3 catégories précédentes, sa prescription par le corps médical dans des conditions précises, pour une durée maximale d 1 an renouvelable Dispensation : Pharmacie à usage intérieur Deux types d ATU ATU de cohorte ATU nominative

40 Médicament sous ATU Pathologies les + concernées : Cancers, pathologies infectieuses (SIDA), neurologie Quelques chiffres : Plusieurs dizaines de milliers de patients / an Disponibilité de tous les nouveaux antirétroviraux 12 mois avant la décision d AMM 6000 patients par produit Depuis 1994, + de 400 médicaments en ATU

41 ATU de cohorte Concerne les médicaments compassionnels, orphelins, et une partie des importés Concerne un groupe de patients Protocole d utilisation et recueil d information Demande faite par le fabricant ou l importateur pour l ensemble des prescripteurs souhaitant l utiliser L utilisateur doit en retour fournir une évaluation efficacité/tolérance => Amélioration des connaissances sur ce médicament

42 ATU nominative Concerne essentiellement les médicaments importés Délivrée pour un seul malade nommément désigné Demande argumentée faite directement par le prescripteur et transmise via pharmacien Formulaire CERFA Initiales patient, tt prévu (dénomination / poso / durée), indication, justification (seule alternative thérap. envisageable) Responsabilité entièrement prise par le prescripteur

43

44 ATU et essais cliniques Les ATU ne sont pas des essais cliniques Pas d objectif d investigation La décision d ATU ne doit pas freiner la mise en oeuvre ou la poursuite des essais cliniques Seuls les essais cliniques permettent de recueillir des données fiables Stade précoce de développement = essais cliniques ATU intérêt pour les patients non éligibles pour entrer dans un essai (critères inclusion / exclusion)

45 Médicaments agréés aux collectivités

46 Agréés aux collectivités Médicaments vendus aux hopitaux Marchés hospitaliers Inscrits sur liste des «spécialités pharmaceutiques agréés à l usage des collectivités et divers services publics» 3500 spécialités

47 Et la pharmacologie dans tout ça???

48 Pharmacologie Volonté d améliorer la connaissance des médicaments Objectif = codifier la recherche, les connaissances d un bout à l autre de la chaîne du médicament, de la recherche à la surveillance après la mise sur le marché. Science qui étudie le médicament - interactions entre médicaments et organisme vivant - étude des propriétés chimiques - classification Vient du mot grec Pharmakon qui veut dire remède mais aussi poison

49 Pharmacologie : Histoire Antiquité : Hippocrate 1 er médecin à rejeter les superstitions et les croyances maladie = résultat de facteurs environnementaux, de l'alimentation et des habitudes de vie : Galien médecin grec. (Galénique) maladie = déséquilibre entre les humeurs thérapie = rétablir l'équilibre, à l'aide de remèdes ayant l'effet inverse aux symptômes identifiés. Au XVI siècle, Paracelse, alchimiste et médecin (= père de la toxicologie et de la pharmacologie) Fonctionnement de l'organisme = ensemble de réactions chimiques Maladie = désordres chimiques Thérapie = moyens chimiques XV et XVI siècle = 1ères pharmacopées

50 Pharmacologie Etude en corrélation avec 3 phases de la localisation du médicament : La voie d administration ( forme pharmaceutique déterminée) La pharmacocinétique : devenir du médicament dans l organisme (absorption jusqu à élimination) La pharmacodynamie : mécanisme d action des médicaments + pharmacogénétique, pharmacogénétique, toxicologie, pharmaco-épidémiologie, pharmacovigilance

51 Merci pour votre attention

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE.

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. I) Définition du médicament. «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS CLASSEMENT DES MEDICAMENTS Médicaments = P.A. + excipient Classement en fonction : de leur P.A. Le P.A. est-il d origine naturelle ou scientifique? Il existe des P.A. qui peuvent induire des réactions.

Plus en détail

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens

Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens Règles de prescription Informations médicales concernant le patient (ATCD, âge, ) / situation socio-économique / situation

Plus en détail

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Introduction SV = substances naturelles ou chimiques susceptibles d entrainer des effets dangereux pour la sante Réglementation très stricte qui dépend de leur

Plus en détail

TUTORAT UE 6 2014-2015 Initiation à la connaissance du médicament CORRECTION Séance n 3 Semaine du 23/02/2015

TUTORAT UE 6 2014-2015 Initiation à la connaissance du médicament CORRECTION Séance n 3 Semaine du 23/02/2015 TUTORAT UE 6 2014-2015 Initiation à la connaissance du médicament CORRECTION Séance n 3 Semaine du 23/02/2015 Droit Le Gal-Fontès QCM n 1 : A B. Faux. Elles regardent toutes les étapes du processus : de

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

THERAPEUTIQUE GENERALE

THERAPEUTIQUE GENERALE THERAPEUTIQUE GENERALE I- Définitions : - Pharmacologie : Etude des médicaments dans l organisme. La pharmacocinétique correspond au devenir du médicament au sein de l organisme et la pharmacodynamie étudie

Plus en détail

PHARMACIE - NIVEAU 2

PHARMACIE - NIVEAU 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION PHARMACIE

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Pascal Xicluna-http://photo.agriculture.gouv.fr La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES

QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES QUALITE DES MEDICAMENTS GENERIQUES Aspects réglementaires et pharmaceutiques DEMEB DQPh Unité génériques Anne DUNAND MEDEC 11 mars 2009 QUALITE - définition GARANTIR QUALITE EFFICACITE SECURITE 2 MISSIONS

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques de Prescription Médicamenteuse (patient hospitalisé, sortant ou vu en consultation externe)

Les Bonnes Pratiques de Prescription Médicamenteuse (patient hospitalisé, sortant ou vu en consultation externe) Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Les Bonnes Pratiques de Prescription Médicamenteuse (patient hospitalisé, sortant ou vu en consultation externe)

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues :

Résumé des modifications intervenues : Référence : PR /PHA/001-A Page : Page 1 sur 11 Objet : Préciser : - les règles de stockage des substances vénéneuses et des médicaments stupéfiants, - indiquer les modalités de détention, de mise à disposition

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

. Le règlement pédiatrique européen. Guideline européenne «éthique et essais cliniques en pédiatrie»

. Le règlement pédiatrique européen. Guideline européenne «éthique et essais cliniques en pédiatrie» . Le règlement pédiatrique européen. Guideline européenne «éthique et essais cliniques en pédiatrie» C. Bélorgey Chef du Département de l Evaluation des Médicaments à Statut Particulier et des Essais Cliniques

Plus en détail

SEANCE 2 - TYPOLOGIE DES MEDICAMENTS

SEANCE 2 - TYPOLOGIE DES MEDICAMENTS SEANCE 2 - TYPOLOGIE DES MEDICAMENTS Marine Aulois-Griot Catherine Maurain Université Bordeaux Segalen - IFSI 2011 SEANCE 2 Typologie des médicaments OBJECTIFS DE LA SEANCE 2 Identifier les différentes

Plus en détail

SEANCE 2 - TYPOLOGIE DES MEDICAMENTS

SEANCE 2 - TYPOLOGIE DES MEDICAMENTS SEANCE 2 - TYPOLOGIE DES MEDICAMENTS Marine Aulois-Griot Catherine Maurain Université Bordeaux Segalen - IFSI 2011 SEANCE 2 Typologie des médicaments OBJECTIFS DE LA SEANCE 2 Identifier les différentes

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

REGLEMENTATION DE LA MEDECINE ET DE LA PHARMACIE VETERINAIRE

REGLEMENTATION DE LA MEDECINE ET DE LA PHARMACIE VETERINAIRE REGLEMENTATION DE LA MEDECINE ET DE LA PHARMACIE VETERINAIRE Circuit du médicament vétérinaire Médicaments Produits non médicamenteux : Concernés par l article L.5144-1 Code de la santé publique Autres

Plus en détail

GENERIQUES EN TUNISIE

GENERIQUES EN TUNISIE GENERIQUES EN TUNISIE Situation comparaison avec biosimilaires et problèmes de substitution Pr A.TOUMI 04 novembre 2011 Loi n 2008-32 du 13 mai 2008, modifiant et complétant la loi n 73-55 du 3 Août 1973

Plus en détail

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Michel Brazier Université de Picardie Jules Verne Faculté de Pharmacie Amiens Au nom des membres de la CPNEP Le Contexte Evolution des études de Pharmacie:

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

Avis aux demandeurs d Autorisation Temporaire d Utilisation (ATU)

Avis aux demandeurs d Autorisation Temporaire d Utilisation (ATU) Avis aux demandeurs d Autorisation Temporaire d Utilisation (ATU) Septembre 2014 Contact : ANSM Tel : 33 (01) 55 87 36 11 Fax : 33 (01) 55 87 36 12 Mail : atu@ansm.sante.fr SOMMAIRE I. PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction sur le médicament

Chapitre 1. Introduction sur le médicament Chapitre 1. Introduction sur le médicament 1. Parmi les propositions suivantes concernant l homéopathie, une est inexacte, laquelle? a. Les médicaments homéopathiques peuvent être préparés artisanalement

Plus en détail

Le médicament Quelques aspects règlementaires

Le médicament Quelques aspects règlementaires Le médicament Quelques aspects règlementaires I. Le code de la santé publique Il est divisé en 6 parties : - Protection générale de la santé (recherches biomédicales) - Santé de la famille, de la mère

Plus en détail

! " # # # $ %& % ' & ' '

!  # # # $ %& % ' & ' ' ! "# # ## # $%&'' Aspects nutritionnels, thérapeutiques et toxicologiques Boissons/aliments UTRITIO «Potions», produits naturels ou d origine d naturelle THERAPEUTIQUE Poisons TOXICOLOGIE HO O H HO Morphine

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

Les différentes phases en recherche clinique

Les différentes phases en recherche clinique Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

Princeps, copies, génériques : quelles différences?

Princeps, copies, génériques : quelles différences? Princeps, copies, génériques : quelles différences? Pr Odile CHAMBIN UFR Pharmacie Dijon 1 Introduction 1 ère définition des génériques en 1996. Développement des génériques depuis 1998 avec le droit de

Plus en détail

Juridique info. Sommaire. Médicaments. 1 Procédure pour la mise sur le marché des médicaments traditionnels à base de plantes. Actualités Législatives

Juridique info. Sommaire. Médicaments. 1 Procédure pour la mise sur le marché des médicaments traditionnels à base de plantes. Actualités Législatives Avril 2009 > numéro 22 Juridique info Le bulletin juridique de l Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé Sommaire 1 Actualités Législatives 1 Produits biologiques à effet thérapeutique

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

PRESENTATION DE L INTEGRALITE DE L OFFRE D UE LIBRES (UL classées par ORIENTATION, puis par disciplines)

PRESENTATION DE L INTEGRALITE DE L OFFRE D UE LIBRES (UL classées par ORIENTATION, puis par disciplines) OFFRE UL 2015 / 2016 16 JUIN 2015 PRESENTATION DE L INTEGRALITE DE L OFFRE D UE LIBRES (UL classées par ORIENTATION, puis par disciplines) Le tableau ci-dessous rassemble l intégralité de l offre d UL

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM PROCEDURE D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM CENTRE D'INFORMATION PHARMACOTHERAPEUTIQUE NOUAKCHOTT SEPTEMBRE 2014 DR. BRAHIM ABAD DPL PLAN INTRODUCTION LES NOUVELLES DISPOSITIONS DE LA LOI 2210/2010

Plus en détail

Science qui étudie les propriétés des médicaments.

Science qui étudie les propriétés des médicaments. Bloc 3 Pharmacologie Science qui étudie les propriétés des médicaments. Pharmacothérapie: Partie de la médecine qui a pour objet le traitement des maladies avec les médicaments. Se base sur la pharmacodynamie:

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT ACADIONE 250 mg, comprimé dragéifié 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNÉES CLINIQUES

Plus en détail

ANNEXE 14 substantielles pour l ANSM

ANNEXE 14 substantielles pour l ANSM ANNEXE 14 Exemples de modifications substantielles et non substantielles pour l ANSM NB Cette fiche aborde les attentes de l ANSM et n a pas trait aux attentes des comités de protection des personnes ().

Plus en détail

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Continuité des traitements médicamenteux : LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Coraline Claeys Pharmacien au Cercle Royal Pharmaceutique de l Arrondissement de Nivelles et en officine Faculté de

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT Publié le : 2006-12-22 Numac : 2006023298 SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 14 DECEMBRE 2006. - Arrêté royal relatif aux médicaments à usage humain

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Les Assises du Médicament MAI 2011

Les Assises du Médicament MAI 2011 Propositions Pour Les Assises du Médicament MAI 2011 1 OBJECTIFS Être force de proposition pour la consolidation du statut de Visiteur Médical (VM) Informer le grand public des missions du VM. 2 Visite

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES Septembre 2007 La présente publication a été élaborée avec l appui financier

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC MODALITES D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC Séminaire sur la biodisponibilité et la bioéquivalence Direction du Médicament et de la Pharmacie INAS Rabat 9 et 10 décembre 2009 Dr. Abdelhakim Zalim

Plus en détail

Basse-Normandie. Contrat de bon usage médicaments, produits et prestations de la 2 ème à la 3 ème génération COPIL mardi 26 novembre 2013

Basse-Normandie. Contrat de bon usage médicaments, produits et prestations de la 2 ème à la 3 ème génération COPIL mardi 26 novembre 2013 Basse-Normandie Contrat de bon usage médicaments, produits et prestations de la 2 ème à la 3 ème génération COPIL mardi 26 novembre 2013 Ordre du jour Missions du COPIL CBUMPP Rappel du contexte national

Plus en détail

La découverte de médicaments en biotechnologie. Développement clinique

La découverte de médicaments en biotechnologie. Développement clinique La découverte de médicaments en biotechnologie Développement clinique Développement clinique: But Evaluer efficacité et sécurité d un médicament pour risque/bénéfice soit acceptable par autorités enregistrement

Plus en détail

Production de phages thérapeutiques

Production de phages thérapeutiques Production de phages thérapeutiques En France, quel contexte, quelles conditions? Comment répondre aux exigences modernes de préparation thérapeutique? Pour bien comprendre Les étapes du développement

Plus en détail

Marie-Paule Serre. Université Pierre et Marie Curie

Marie-Paule Serre. Université Pierre et Marie Curie Marie-Paule Serre Université Pierre et Marie Curie Plan 2 1. Panorama des circuits légaux de distribution des médicaments en relation avec Internet 2. Faux médicaments et Internet : enjeux économiques

Plus en détail

RGD du 20 juin 1996 (Mém. n 42 du 28 juin 1996, p.1296)

RGD du 20 juin 1996 (Mém. n 42 du 28 juin 1996, p.1296) Règlement grand-ducal du 20 juin 1996 relatif aux médicaments homéopathiques. - base juridique: L du 18 décembre 1985 (Mém. A - 83 du 27 décembre 1985, p. 1835) L du 11 avril 1983 (Mém. A - 27 du 25 avril

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 3 avril 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 3 avril 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE République française AVIS DE LA COMMISSION 3 avril 2002 ANDROGEL 25mg, gel ANDROGEL 50mg, gel Boîte de 30 sachets Boîte de 100 sachets Laboratoires BESINS- International testostérone

Plus en détail

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 17 èmes Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer 4 ème Conférence Francophone d Epidémiologie Clinique Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 Q Picat, N

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques 4.2.

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS N.B. : la règlementation relative à la vente de médicaments par internet est susceptible de

Plus en détail

Autres dispositions de la directive 2011/62/UE et points divers

Autres dispositions de la directive 2011/62/UE et points divers Autres dispositions de la directive 2011/62/UE et points divers Inspection des établissements pharmaceutiques évolution de la réglementation Virginie RIBEIRO Chef du pôle IPPLF 2 Direction de l inspection

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE. Pr A. AGOUMI avril 2009 1

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE. Pr A. AGOUMI avril 2009 1 ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DU MEDICAMENT ET DE LA PHARMACIE المملكة المغربية وزارة الصحة Pr A. AGOUMI avril 2009 1 Définition du générique C est une spécialité qui a la même composition

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

TUTORAT UE 6 2013-2014 Droit CORRECTION Séance n 2 Semaine du 17/02/2014

TUTORAT UE 6 2013-2014 Droit CORRECTION Séance n 2 Semaine du 17/02/2014 TUTORAT UE 6 2013-2014 Droit CORRECTION Séance n 2 Semaine du 17/02/2014 Droit Le Gal - Fontès QCM n 1 : F A. Faux, la définition du monopole n est pas harmonisée au niveau européen, elle est propre à

Plus en détail

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Stratégie visant à limiter les tailles et les types de conditionnement disponibles dans les pharmacies publiques. 1. Introduction Le document

Plus en détail

Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques

Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques Préparation du consortium d appui aux formations francophones Université de Médecine de Hanoi 3 octobre 2012 Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques Présentation du projet: Sébastien Clavel Fondation

Plus en détail

E-PHARMA LUNCH CONFÉRENCE - 21/11/2013. Orateurs: Me Etienne Wéry Me Cathie-Rosalie JOLY Associés Cabinet ULYS

E-PHARMA LUNCH CONFÉRENCE - 21/11/2013. Orateurs: Me Etienne Wéry Me Cathie-Rosalie JOLY Associés Cabinet ULYS E-PHARMA LUNCH CONFÉRENCE - 21/11/2013 Orateurs: Me Etienne Wéry Me Cathie-Rosalie JOLY Associés Cabinet ULYS 22/11/2013 www.ulys.net - www.droit-technologie.org - ULYS 2012 1 E-PHARMACIE: QUEL CADRE JURIDIQUE

Plus en détail

La vie d un médicament

La vie d un médicament La vie d un médicament Essais cliniques limites à détecter les Effets Indésirables Cours Francophone Inter pays de Pharmacovigilance Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc Pr. R. Soulaymani

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

Avis 18 décembre 2013

Avis 18 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 DEXTROMETHORPHANE UNISTICK 15 mg/5 ml, solution buvable en sachet édulcorée à la saccharine sodique B/12 sachets-doses de 5 ml (CIP : 34009 275 926 1

Plus en détail

LEGISLATION PHARMACEUTIQUE

LEGISLATION PHARMACEUTIQUE Initiation à la Connaissance du Médicament LEGISLATION PHARMACEUTIQUE 1) INTRODUCTION Pharmacie : activité réglementée dans un but de protection de la santé publique L ensemble de la réglementation est

Plus en détail

Aspects réglementaires

Aspects réglementaires Aspects réglementaires r associés s aux médicamentsm IFSI Rockefeller 3 ème année 28 septembre 2012 Gilles GRELAUD Chef du service de pharmacie hospitalière H.I.A. Desgenettes Lyon gilles.grelaud64@orange.fr

Plus en détail

I. HISTORIQUE - PRINCIPES DE BASE. Véronique SANS 27/01/11

I. HISTORIQUE - PRINCIPES DE BASE. Véronique SANS 27/01/11 I. HISTORIQUE - PRINCIPES DE BASE Véronique SANS 27/01/11 Le père de l homéopathie est Samuel Friedrich Hahnemann: médecin Allemand né en 1755 En traduisant un ouvrage il découvre l observation suivante

Plus en détail

Avis 14 décembre 2011

Avis 14 décembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 14 décembre 2011 TOPLEXIL 0,33 mg/ml SANS SUCRE, solution buvable édulcorée à l acésulfame potassique B/1 flacon en verre brun de 150 ml avec dispositif doseur polypropylène

Plus en détail

Développement pre-clinique. Essais cliniques AMM. Critères d octroi : Qualité, Efficacité, Sécurité = Bénéfice / Risque favorable

Développement pre-clinique. Essais cliniques AMM. Critères d octroi : Qualité, Efficacité, Sécurité = Bénéfice / Risque favorable 0 Procédures d AMM Autorisations de mise sur le marché Pr Philippe Lechat Directeur de l Evaluation des Médicaments et des produits biologiques AFSSAPS 1 Développement des médicaments et Procédures d autorisations

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

CIRCULAIRE CIR-58/2008. Document consultable dans Médi@m. Date : 05/11/2008 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les.

CIRCULAIRE CIR-58/2008. Document consultable dans Médi@m. Date : 05/11/2008 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les. CIRCULAIRE CIR-58/2008 Document consultable dans Médi@m Date : 05/11/2008 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables CPAM CRAM URCAM UGECAM

Plus en détail

Sommaire CHAPITRE 2 : LE MÉDICAMENT : DÉFINITIONS, PARCOURS MÉDICO-ADMINISTRATIF, STRUCTURES DE RÉGULATION ET SÉCURITÉ SANITAIRE...

Sommaire CHAPITRE 2 : LE MÉDICAMENT : DÉFINITIONS, PARCOURS MÉDICO-ADMINISTRATIF, STRUCTURES DE RÉGULATION ET SÉCURITÉ SANITAIRE... Sommaire CHAPITRE 1 : HISTOIRE DU MÉDICAMENT... 1 Préhistoire... 1 Antiquité... 1 Moyen Âge... 2 Renaissance... 3 XVII e et XVIII e siècles... 3 XIX e siècle... 4 XX e siècle à nos jours... 5 CHAPITRE

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 11 28 janvier 2005. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 11 28 janvier 2005. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 123 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 11 28 janvier 2005 S o m m a i r e Loi du 21 décembre 2004 modifiant

Plus en détail

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE Les références des textes législatifs et réglementaires devront être actualisées 1- LA PHARMACIE - Le livre V du code de la santé publique - Article L.568,L.595-1,

Plus en détail

Cadres réglementaires : MTI, MTI-PP, Préparations cellulaires

Cadres réglementaires : MTI, MTI-PP, Préparations cellulaires Cadres réglementaires : MTI, MTI-PP, Préparations cellulaires Sophie LUCAS 5ème Rencontre avec les PME innovant dans le domaine de la santé 24 novembre 2011 1 Le cadre législatif en France jusqu à la loi

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

Gluconate de cuivre, or colloïdal, gluconate d argent

Gluconate de cuivre, or colloïdal, gluconate d argent Gluconate de cuivre, or colloïdal, gluconate d argent Indications thérapeutiques : Utilisé comme modificateur du terrain en particulier au cours de la phase de convalescence de maladies infectieuses, d

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques Traitement

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE INCURIN, comprimé de 1 mg 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Principe actif : estriol 1 mg par comprimé.

Plus en détail

Un suivi post-amm pour détecter, surveiller et agir

Un suivi post-amm pour détecter, surveiller et agir Un suivi post-amm pour détecter, surveiller et agir Assises du Médicament GT 1 Laure Lechertier, responsable du département Politique des produits de santé Paris, le 6 avril 2011 1 SOMMAIRE Quelques mots

Plus en détail

DOSSIER EVALUATION D UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE (DMS) COMITE DES DISPOSITIFS MEDICAUX STERILES (CODIMS) CENTRAL AP-HP

DOSSIER EVALUATION D UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE (DMS) COMITE DES DISPOSITIFS MEDICAUX STERILES (CODIMS) CENTRAL AP-HP DOSSIER EVALUATION D UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE (DMS) COMITE DES DISPOSITIFS MEDICAUX STERILES (CODIMS) CENTRAL AP-HP Préambule important aux industriels: ne pas déposer de dossier directement auprès

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE PLACE DU CHAMP DE FOIRE 16110 La Rochefoucauld France Démarche

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT CUIVRE-OR-ARGENT OLIGOSOL, solution buvable en flacon 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Gluconate de cuivre... 22,50

Plus en détail

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale Prescription, Dispensation et indications hors AMM François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale AMM Autorisation, nationale ou communautaire par laquelle l autoritécompétente donne son aval pour l

Plus en détail

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance Questions/Réponses Questions faisant suite à la publication du décret n 2012-1244 du 8 novembre 2012 relatif au renforcement des dispositions en matière de sécurité des médicaments à usage humain soumis

Plus en détail

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 1 Le circuit du médicament en HAD ORDONNANCE De l ordonnance à l administration à domicile Med. traitant Med. hospitalier

Plus en détail

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT Les modalités de la réforme 5 GRANDES MODALITES DE FINANCEMENT Financements directement liés à l activité FORFAIT PAR SEJOUR (GHS et suppléments) TARIFS PAR

Plus en détail

AVIS 16 novembre 2011

AVIS 16 novembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 novembre 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 31 décembre 2006 (JO du 28 février 2008) POLERY ADULTES, sirop Flacon

Plus en détail

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006)

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006) «L AVENEMENT DU MEDICAMENT GENERIQUE ET LES EVENTUELLES MESURES D ACCOMPAGNEMENT. QUELLES INCIDENCES POSSIBLES SUR LA VIABILITE SOCIO ECONOMIQUE DE LA PHARMACIE D OFFICINE? Abderrahim Derraji Rédacteur

Plus en détail