Devises. La Banque d Algérie rassure p. 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Devises. La Banque d Algérie rassure p. 2"

Transcription

1 La NR Devises LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE La Banque d Algérie rassure p. 2 Ressources halieutiques 370 tonnes de thon rouge pêchées depuis le début de l année 2015 p. 4 Quotidien d information indépendant - n Mardi 18 août Prix : 10 DA Austérité : le gouvernement passe à une autre New Press vitesse p. 2 L EDITO DE BACHIR MEDJAHED Nous devons maintenant tourner le regard vers nousmêmes, nous regarder dans les yeux, population, classe politique et autorités publiques, et ne pas nous dispenser de nous interroger mutuellement. Nous devons identifier nos vulnérabilités, savoir pourquoi la violence avait-elle pris racine dans notre société, pourquoi deux décennies plus tard, est-elle encore là parfois à nous rappeler ce qu elle fut, à nous menacer de nous replonger dans un «inhumanisme» que l on disait étranger à notre société. Terrorisme étranger à notre société? Cela ne suffit pas de l énoncer ainsi, car cela nous avait privés d étudier note société. Lors du dernier séminaire sur la pensée islamique, qui s était tenu à l hôtel El-Aurassi, en mai 1990, où il était soutenu à l unanimité que Tourabi «est un grand penseur musulman», nos séminaristes avaient condamné à mort les sciences sociales. Pourquoi? Parce que ce sont des instruments d analyse occidentaux qui prétendent «expliquer» le musulman. Les Nous regarder dans les yeux dégâts de cette condamnation sont énormes. Pour les pouvoirs publics, ce sont des sciences de la subversion, pour les islamistes, ce sont des instruments qui dénaturent le musulman. Nous regarder dans les yeux, c est analyser sans complaisance notre dimension partisane, celle qui rend compte de notre soumission aux enjeux de pouvoir, aux enjeux d intérêts personnels, claniques, où on ne voit pas trop poindre l intérêt général, et où on voit nos parlementaires évacuer les vrais débats de l enceinte dont la mission est d organiser les débats. N est-ce pas que la classe politique devrait subir des réformes, car elle est responsable d abord du transfert des virus vers la société, ensuite de la substitution des armes aux urnes, de la dénaturation du champ politique, du risque avéré de la rupture de la cohésion nationale et fatalement de la double impossibilité de la relance de l économie et de l amortissement des frustrations socioéconomico-politiques des populations. Pourquoi sommes-nous toujours empreints à faire l économie d études approfondies à la fois sur la réalité du terrain et sur les différents scénarios politico-sécuritaires qui pourraient survenir dans l avenir. Des enquêtes de terrain sur la situation des différentes communautés ethniques et religieuses, aussi bien chez nous que dans les pays arabes, doivent être entreprises pour pouvoir construire une parade sur les différentes menaces que véhiculent leurs manipulations. Parade? Pas fatalement répressive. La connaissance des réalités est une condition nécessaire pour prendre des décisions en amont, des décisions de prévention, et pas des décisions entrant dans le concept américain de guerre préventive. Il ne s agit pas d une éradication à l avance de ce qui unilatéralement pourrait être perçu comme une menace lointaine, mais d une étude sur une politique d action concernant le traitement en amont des facteurs de survenance de crise. B. M.

2 actuel Le chiffre du jour alimentation en eau finance économie Alger Perturbation dans l'alimentation en eau potable dans six communes de la wilaya d'alger. Fonds informels Les modalités de mise en œuvre de la conformité fiscale fixées. Une explosion fait une trentaine de morts dans le centre de Bangkok, Thaïlande. ONS Le PIB par habitant de l'algérie en légère baisse en La NR Mardi 18 août 2015 demain 2 Mesures d austérité Le gouvernement passe à une autre vitesse n Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. (Photo > New Press),Dans la suite logique des choses, le gouvernement poursuit sa politique d austérité engagée depuis que le prix du baril du pétrole a connu une baisse considérable. Une batterie de décisions visant à réduire les dépenses publiques et bien évidemment amortir le choc de cette baisse a été prise. La dernière mesure en date concerne les projets d équipements non lancés est intervenue concomitamment avec la chute effrénée du prix du pétrole dont aujourd hui le baril est en dessous de 50 dollars. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a instruit son ministre des Finances de passer à l action en bloquant tous les projets d équipements non encore passés au stade de la réalisation. Une mesure somme toute logique pour faire face à la crise économique qui frappe de plein fouet notre pays. Cette mesure qui vient s ajouter à toutes les autres de la même nature et touchant différents secteurs, épargne, en revanche, les Programmes de développements locaux (PCD), l ensemble des Banque d Algérie : il n y a pas de pénurie des devises?une queue interminable dans les banques, et ce, dans le but de se procurer l allocation touristique pour les vacances à l étranger. Sid-Ali, un père de famille qui s'apprête à partir en Tunisie affirme avoir trouvé des difficultés pour trouver les devises : «J allais presque annuler mon séjour, mais à la dernière minute ça s est résolu grâce à un ami qui travaille à la banque.» Contrairement à ce qu affirment de nombreux citoyens, la Banque d Algérie a rassuré sur la disponibilité des devises face à la demande des voyageurs pour l'allocation touristique, expliquant que le manque de devises constaté dans des banques est dû seulement à la forte hausse de la demande exprimée habituellement durant la saison des vacances. En effet, dernièrement, les agences bancaires ont enregistré un afflux important de voyageurs demandeurs de l'allocation touristique, fixée à l'équivalent de DA par an, créant une forte pression au niveau des guichets, a-t-on constaté. «Il n'y pas du tout de problème (de non-disponibilité de devises dans les banques). La devise est disponible et la Banque centrale répond aux besoins des banques en termes d'approvisionnement en devises d'une manière programmée et régulière», a affirmé, hier, dans une déclaration à la presse, un responsable auprès de la Banque d'algérie. Selon lui, la pression marquante sur les agences bancaires de ces derniers jours provient d une situation où «les demandeurs se présentent en grand nombre et en même temps devant les guichets». La même source confirme que les gens ont une impression de pénurie, «à la vue de ces longues files d attente devant les guichets. Durant la période des vacances, il est noté une forte demande sur les opérations de change, notamment pour l allocation touristique, explique le responsable. En outre, selon lui, les agences bancaires ne peuvent pas prévoir exactement la quantité de demandes de change à traiter chaque jour. Zahra Kefane projets n ayant pas fait l objet de notification d ordre de service, y compris ceux financés au titre des comptes d affectation spéciale. Les acquisitions de véhicules par les administrations sont, quant à elles, concernée par cette mesure d austérité puisque si l on croit les instructions du Premier ministre, elles sont reportées à l année Même les projets de marché de ces mêmes acquisitions qui n ont pas fait l objet d un engagement ou d un paiement sont également gelés. Si le gouvernement multiplie ce genre de mesures, il est clair que les voyants sont au rouge et que notre économie vire également au rouge d autant que pratiquement toutes les recettes du pays sont tirées des exportations du pétrole et du gaz. Ces recettes sont à la baisse et continuent à chuter vertigineusement mettant le gouvernement devant le fait accompli. Une fait inéluctable qui impose ces mesures au risque de voir de nouveau l Algérie renouer avec la crise économique des années 90 quand les caisses de l Etat étaient pratiquement vides. Depuis le début de l année 2015, l exécutif a décidé de R E P È R E L'Algérie est «très présente» dans la promotion de la paix au Sahel L'Algérie est un pays «très présent» dans la promotion de la paix et de la sécurité dans la région du Sahel, notamment au Mali et en Libye, a affirmé, dimanche à Alger, le secrétaire général du ministère nigérien des Affaires étrangères, de Coopération, de l'intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur, Ibrahim Sani Abani. Dans une déclaration à la presse au terme de son entretien avec le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi, M. Sani Abani a salué l'implication de l'algérie dans le rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali, couronné par la signature de la l'accord de paix et de réconciliation, mais également son implication dans la recherche d'une solution définitive à la crise libyenne. Le responsable nigérien a indiqué que son entretien avec son homologue algérien a permis de passer en revue l'état de la coopération bilatérale, rappelant que la visite effectuée en janvier dernier par le président nigérien (Mahamadou Issoufou) en Algérie lui avait permis d'avoir des «échanges fructueux» avec le président Abdelaziz Bouteflika. Les deux présidents avaient convenu d'insuffler «une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale, qui a un potentiel immense», a-t-il relevé. serrer la ceinture et de prendre des mesures draconiennes touchant pratiquement tous les secteurs, notamment celui de l importation qui s élève annuellement à plusieurs dizaines de milliards de dollars. Cette dernière s inscrit donc dans la nouvelle politique du gouvernement imposée, il faut le reconnaître, par le net recul du pétrole, la seule source financière de notre pays. Il ne faut pas s étonner que d autres tout aussi austères les unes que les autres soient prises dans les prochains jours et toucheraient d autres secteurs jusque-là épargnés par ces décisions tous azimuts pour empêcher notre économie de connaître le même que celle des années 90. Le redressement de la barre ne dépendra que de la hausse du prix du pétrole dans une conjoncture où rien n indique que celui rebondira dans les prochains mois, voire même les prochaines années. Assem Madjid Voir sur Internet

3 a c t u e l La NR 5322 Mardi 18 août ArcelorMittal Algérie Les syndicalistes menacent de paralyser le complexe,pendant que les salariés du complexe ArcelorMittal Algérie (AMA) se démènent pour sauver leur outil de travail et que l Etat investit un milliard de dollars pour la réhabilitation des installations de production, le groupe ArcelorMittal engrange des profits grâce aux importations de produits semi-finis acquis auprès de ses propres filiales de par le monde. Ce qui irrite les mêmes salariés et les représentants syndicaux de toutes les filiales AMA qui refusent le diktat de leur employeur. Ils se sont exprimés dans la matinée de ce dernier dimanche dans le cadre d une assemblée générale extraordinaire à laquelle s était opposée la direction générale. C est ainsi que l exclusion du désormais ex-sg du conseil syndical AMA a été approuvée par la majorité des membres du même conseil. En présence de plus de salariés qui avaient bravé l interdiction de leur DG d assister à l AGE, les syndicalistes ont exprimé leur solidarité avec les syndicalistes de la filiale ArcelorMittal Pipes et Tubes Algérie (Ampta) en grève générale illimitée depuis le 29 avril Tout en appelant à la réintégration à leur poste de travail du SG du conseil syndical Lotfi Farah et du président du Comité Abdelghani B R È V E Perturbation dans l'alimentation en eau potable dans six communes de la wilaya d'alger Une perturbation dans l'alimentation en eau potable a touché six communes d'alger-ouest, indique lundi la Société des eaux et de l'assainissement d'alger (Seaal) dans un communiqué. Selon la Seaal, «la situation se rétablira progressivement dès la fin des travaux, prévue dans l'aprèsmidi de mardi 18 août». Les communes de Staouéli, Zéralda ainsi que Chéraga, Aïn Benian, Mahelma et Souidania sont touchées en partie, et ce, suite à des travaux de réparation «d'une fuite importante sur une canalisation principale de production d'eau dans la commune de Zéralda», ajoute t-on. Seaal précise qu'elle met en place «un dispositif de citernage afin d'alimenter en priorité les établissements publics et hospitaliers, ainsi que la population dans la mesure du possible». Agence n Le complexe dans la tourmente. (Archives> New Press) Atil licencié pour avoir lancé le mot d ordre de grève du 29 avril, les syndicalistes de AMA en conclave ont décidé de prendre en charge les revendications socioprofessionnelles des travailleurs de la filiale Ampta. C est dire que la situation s est emballée dans le sulfureux dossier ArcelorMittal Algérie (AMA). Ce changement s annonce déjà avec le retour de Daoud Kechichi désigné au titre de porte-parole du conseil syndical. Ce qui chamboule toute la stratégie mise en place depuis plus d une année par la direction générale car intervenant à la veille de la mise en route du plan de réhabilitation des installations de production du complexe sidérurgique El Hadjar pour lequel l Etat a investi 1 milliard de dollars. Changement inopportun aussi avec l arrêt prolongé des installations pour cause de grève générale illimitée depuis le 29 avril 2015 et qui se poursuit toujours à ArcelorMittal Pipes et Tubes Algeria (Ampta). C est une des plus importantes filiales de production AMA. Et même s il est dit qu il y a eu une légère amélioration de la production de l acier, il n en demeure pas moins qu il y a d autres risques. A l exemple de celui de la résiliation par la Sonatrach et la Sonelgaz, chacun en ce qui le concerne, du contrat portant fourniture de pipes et tubes. Il y a aussi cette menace clairement exprimée par la majorité des travailleurs de AMA et leur syndicat tout autant que par ceux de Ampta de paralyser totalement la production du complexe sidérurgique El-Hadjar. En attendant, ils affirment interpeller les pouvoirs publics à l effet de mettre fin au pillage systématique du Trésor public algérien orchestré par le groupe Arcelor- Mittal à partir de son siège du Luxembourg. Les mêmes syndicalistes ont estimé qu en cette période d austérité, il est temps de revoir la gestion du dossier de réhabilitation des installations de production et ne plus accepter de payer avec l argent public le chômage partiel imposé à différents niveaux des activités des filiales pour cause d arrêt programmé ou pas du Haut Fourneau n 2 sans oublier les multiples exonérations d impôts accordées à ArcelorMittal. Libérés de la démarche de soumission à la DG imposée par le SG exclu Noureddine Amouri, les membres du conseil syndical expriment ainsi leur volonté d agir rapidement. Ils appréhendent l implication de Tayeb Hmarnia et celle d un député connu pour ses excès dans la démesure, dans une éventuelle action de récupération. C est qu à peine 24 heures après le vote d exclusion de N. Amouri, plusieurs autres syndicalistes dont Daoud Kechichi feraient l objet des pressions de fortes amplitudes. Hier lundi, ces derniers ont élaboré une feuille de route établie selon les exigences des salariés AMA. Selon nos infos, en dépit des menaces de toutes sortes exercées sur lui, Daoud Kechichi intervenant en porte-parole, assure et rassure qu il ne faiblira, ni faillira à sa tâche. Il compte aller jusqu au bout. A. Djabali Pour exercer dans de bonnes conditions Les artisans ont bénéficié en grande partie des locaux du programme présidentiel,«les artisans des différentes wilayas du pays ont bénéficié en grande partie du programme des 100 locaux par commune décidé par le président de la République», a indiqué, à Tlemcen, la ministre déléguée auprès du ministre de l Aménagement du territoire, du Tourisme et de l Artisanat chargée de l artisanat, Aïcha Tagabou. Au cours de sa visite de travail dans la wilaya de Tlemcen, Mme Tagabou a indiqué que «les artisans ont bénéficié d un nombre conséquent de locaux qui pourront leur permettre d exercer leurs métiers dans de bonnes conditions, et par la même, développer ce secteur». Dans ce contexte, la ministre déléguée a appelé les walis et les autorités locales à soutenir les artisans (non bénéficiaires) en leur octroyant des locaux afin de compléter les efforts consentis par son département ministériel. Par ailleurs, Mme Tagabou a inspecté, dans la commune de Mansourah, le chantier de réalisation d une maison de l artisanat en voie de construction, mais dont le chantier est actuellement à l'arrêt «pour cause de révaluation financière», a-ton expliqué sur place. Un montant de 8 millions de DA est nécessaire pour achever les travaux, selon les responsables du secteur. S étendant sur une superficie de l ordre de m 2 dont plus de 810 m 2 bâtis, cette nouvelle infrastructure disposera de 11 ateliers et d une grande salle qui permettra aux artisans de Tlemcen d exposer leurs produits. En outre, le centre de l artisanat et des arts traditionnels de Bab Zir, situé dans la vieille ville de Tlemcen, a été le dernier point de la visite de Mme Tagabou. Sur place, la ministre a reçu d amples explications sur le fonctionnement de ce centre qui abrite 33 artisans et sur les divers métiers artisanaux existant au sein de cette structure artisanale relevant de la commune de Tlemcen. Au niveau de cette infrastructure, la ministre déléguée a mis en valeur la qualité de l artisanat dans la wilaya de Tlemcen, riche par ses métiers et par sa qualité qui font la réputation de cette région dans l extrême Ouest du pays. A la fin de sa visite, la ministre déléguée a également présidé la cérémonie de clôture de la semaine artisanale de la wilaya d Adrar à Tlemcen abritée par le site touristique Lalla Setti. Les 35 artisans d Adrar ont reçu, à cette occasion, des attestations d honneur pour leur participation à cette manifestation qui a drainé des milliers de visiteurs et de touristes. Malak Haddadi DROITS DE L HOMME Protection de l enfant La CNCPPDH satisfaite La Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'homme prend note avec satisfaction de la promulgation de la loi du 15 juillet 2015 relative à la protection de l'enfant, dans le Journal officiel n 39 du 19 juillet En effet, la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'homme (CNCPPDH) a pris note «avec satisfaction» de la promulgation de la loi relative à la protection de l'enfant et a affirmé que l'adoption de cette loi a été l'une de ses «recommandations récurrentes» ces dernières années. Elle souligne, à cette occasion, que «l'adoption d'une loi sur la protection de l'enfant fut l'une des recommandations récurrentes adressées par la Commission, ces dernières années, aux autorités publiques», indique un communiqué de cette Organisation. «Les dispositions de la présente loi sont de nature à renforcer le dispositif juridique national relatif à la protection de l'enfant et à harmoniser le corpus interne avec les engagements internationaux contractés par l'algérie, notamment à travers la ratification de la Convention sur les droits de l'enfant et de ses deux protocoles facultatifs», relève la même source. La CNCPPDH estime que la création du poste de délégué national à la protection de l'enfance est «une initiative louable à même de favoriser la promotion et la protection des droits de cette frange vulnérable de la société». Elle exprime son souhait que cette loi «puisse contribuer, à travers ses 150 articles, à renforcer la protection de l'enfance algérienne et sa jouissance des droits de l'homme universellement reconnus». La CNCPPDH a, en outre, fait part de son désir de voir «les autres textes relatifs aux droits de l'homme, déjà annoncés à travers les engagements du gouvernement ou en cours d'adoption, soient également promulgués, dans les délais raisonnables». Imane Misraoui

4 a c t u e l La NR 5322 Mardi 18 août Ressources halieutiques 370 tonnes de thon rouge ont été pêchées en 2015 par l Algérie,370 tonnes de thon rouge, la quantité fixée par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'atlantique (Cicta), ont été pêchées par l Algérie, selon un responsable au ministère de l'agriculture.,l opération des retraits des ordres de versement pour les souscripteurs AADL de la wilaya d'alger sera transférée au siège de la DG de l agence, à Saïd-Hamdine (Bir Mourad Raïs) à partir du 1 er septembre, selon un communiqué de l'aadl. «La Direction Générale de l AADL informe l ensemble des souscripteurs de la wilaya d Alger du programme de la location-vente ayant actualisé leurs dossiers en 2013 ainsi que les souscripteurs du programme AADL 2 qu à partir du 1er septembre 2015, l opération de retraits des ordres de versement sera transférée au siège de n L'opération a été menée avec succès. (Photo > D. R.) AADL d'alger Le retrait des ordres de versement à Saïd-Hamdine à partir du 1 er septembre la direction générale, sis à Saïd Hamdine, Bir Mourad Raïs», souligne la même source. Cette opération se déroule actuellement au niveau du Complexe olympique du 5 juillet, rappelle l'aadl sans préciser les raisons de ce transfert préaffectations d ici décembre 2015 Quelque décisions de préaffectation seront remises d'ici décembre 2015 aux souscripteurs dans les programmes AADL, notamment ceux de 2001 et 2002, et des logements promotionnels publics (LPP), selon le ministre de L Algérie a même dépassé de 10 tonnes le quota fixé en ayant capturé 380 t sur la période légale fixée du 26 mai au 24 juin, indique le même responsable, Kamel Neghli, selon un bilan établi par la Cicta, remis récemment à ce ministère. Ce surplus de 10 t devrait être toléré par la Cicta tant qu'il est inférieur à 5% du quota autorisé, tel que le stipule son règlement. Lors de sa réunion de novembre dernier, cette organisation mondiale avait augmenté le quota de pêche de thon rouge de l'algérie à 370 t en 2015 et à 460 t en 2016 avant d'arriver à 543 t en 2017 et à 650 tonnes en Ceci est un prélude pour rétablir sa quotepart initiale qui était de 5% du total des captures admissibles (TAC) en Méditerranée et Atlantique Est. Durant cette campagne 2015, la quote-part a été répartie entre trois groupes de 17 chalutiers nationaux en fonction des capacités de chacun de ces derniers, conformément aux dispositions de la nouvelle loi modifiant et complétant celle de juillet 2001 relative à la pêche et aux ressources halieutiques. «L'opération a été menée avec succès en dépit des difficultés dues notamment au manque de moyens et d'expérience ainsi qu'aux perturbations climatiques», observe le même responsable. A ce propos, il relève l'impérativité pour l'algérie de continuer à pêcher la totalité de son quota fixé afin d'éviter l'éventualité d'une réduction de cette quote-part par la Cicta. A cet effet, le ministère de tutelle compte réviser prochainement le cadre organisationnel de l'opération de pêche du thon à travers, notamment, un assainissement des listes des armateurs et de la flotte nationale destinée à cette pêche selon des critères «justes et transparents». Il est également prévu l'élaboration d'un décret exécutif relatif aux poissons migrateurs tel le thon, qui devra être fin prêt en Une fois en vigueur, ce futur texte devra permettre une meilleure préparation et mise en oeuvre des campagnes de pêche du thon sur les prochaines années en se focalisant, particulièrement, sur la qualité des prestations des armateurs concernés et garantir la pêche de la totalité de la quote-part autorisée par la Cicta. Dans ce sens, M. Neghli insiste sur le renforcement du pavillon national de pêche du thon et l'encouragement des opérateurs à investir dans ce créneau. Questionné sur les perspectives d'investissement dans les fermes d'engraissement de thon, le même responsable indique que l'opération d'octroi des permis d'exploitation aux investisseurs potentiels est toujours gelée par la Cicta depuis 2008 en raison du nombre élevé de ce type de fermes au niveau mondial. Mais l'algérie envisage de déposer une demande d'investissement dans ce sens dès la levée du gel, assure-t-il. A souligner que l'augmentation de la quotepart algérienne de pêche du thonidé a été attribuée dans le cadre du nouveau Total des captures admissible (TAC) qui a été relevé de 20% par an pendant trois ans dans l'atlantique Est et en Méditerranée. Fixée à t pour 2014, l'autorisation de la Cicta passera à T en 2015 et t en 2016 pour les pays membres. Le quota pour 2017, établi pour l'instant à t, sera réexaminé sur la base d'une réévaluation du stock prévue en Pris entre les enjeux économiques et la préservation de l'environnement, les 49 membres de la Cicta (47 pays et l Union européenne) ont mené des négociations «très serrées» du fait de la pression exercée par l'étude du Comité scientifique de cette organisation qui avait annoncé la reconstitution du plus gros stock de thon rouge au monde se situant dans la Méditerranée et l'atlantique Est. Selon cette étude, le stock de reproducteurs était estimé à t en 2013 contre t en Sans préciser si ce stock est reconstitué ou en passe de l'être, les scientifiques de ce comité ont souligné qu'une hausse «progressive et modérée» du quota ne devrait pas remettre en cause le programme de reconstitution prévu sur 15 ans. Pour rappel, la victime de la surpêche dans les années , le «thunnus thynnus» a été sauvé par l'établissement, en 2007, d'un quota et de mesures de régulation draconiennes (réduction des flottilles, contrôles...). Soumia L. l'habitat, de l'urbanisme et de la ville Abdelmadjid Tebboune. «D'ici à la fin de l'année, nous remettrons au moins à décisions de préaffectation aux souscripteurs AADL. Nous pouvons également donner au minimum entre et décisions de préaffectation à ceux du LPP», a promis Tebboune. Pour l'aadl, ce document qui fixe les souscripteurs sur leurs sites d'affectation, le numéro de l'immeuble et de l'appartement, sera remis en priorité aux citoyens inscrits dans l'ancien programme, qui date de «La remise des clefs se fera au fur et à mesure de la réception des sites en construction (AADL/LPP), à partir de janvier 2016», a précisé M. Tebboune. Interrogé sur le paiement de la deuxième tranche dans le programme AADL 2 (2013), le ministre a avancé que les souscripteurs pouvaient être convoqués à le faire à partir de septembre prochain. Il est a noter que les travaux des 440 unités LPP de Aïn Bénian ont réellement démarré en janvier dernier pour des délais de réalisation de 29 mois. Le chantier enregistre actuellement un taux de réalisation de 12%, selon la fiche technique. Imane Misraoui T R A N S P O R T Bologhine «Le téléphérique sera remis en service» Le téléphérique de Bologhine (BEO), qui relie ce quartier «marin» aux hauteurs de Bab El-Oued est en cours de travaux et sera remis en service incessamment, a affirmé, hier, le directeur technique des téléphériques de la wilaya d Alger, Boumediène Larbi. En effet, le téléphérique reliant le quartier de Bologhine à Notre-Dame-d'Afrique est en travaux depuis trois mois et il sera remis en service incessamment, a affirmé le méme responsable. Selon le directeur technique des téléphériques de la wilaya d'alger, «les équipes en charge des travaux sont en train de déterminer les causes qui conduisent au fait que le câble tracteur se raccourcit au lieu de se s allonger, et cette anomalie empêche le fonctionnement normal du téléphérique», «on est en train de voir les causes qui génèrent ce phénomène avant que le téléphérique ne reprenne du service», a-t-il souligné. En outre, une opération de rénovation et de mise à niveau technique du téléphérique, construit en 1975, a déjà eu lieu en 2009 après deux ans de travaux. D'une capacité de 35 personnes et pouvant assurer le transport de passagers par heure sur une longueur de 266 mètres, ce téléphérique a été rénové par l'entreprise française Pomagalski pour un montant de 247,96 millions de DA. A ce propos, le trajet offre une vision panoramique de la Basilique, des bâtisses et les plages du quartier populaire de Bab El-Oued, du stade de Bologhine ainsi que de toute la baie d Alger et au delà vers le Cap Matifou et les contreforts montagneux de Kabylie. Le directeur technique des téléphériques de la wilaya d Alger, a précisé qu un autre projet de téléphérique, en cours de réalisation va relier les hauteurs de Bab El Oued, à partir du Boulevard Saïd-Touati vers Z ghara, en passant par Village Céleste. Il est à noter qu Alger compte d autres téléphériques dont celui reliant Oued Koriche à Bouzaréah, mis en service en septembre Il y a également celui de Sidi M'hamed vers El-Madania, le plus ancien téléphérique d'alger, puisqu'il a été mis en service en 1956, et serait l'un des plus anciens au monde. Il y a également celui qui relie Oued Kniss (les Annassers) au Palais de la culture. Malak Haddadi

5 é c h o s La NR Mardi 18 août I N F O S E X P R E S S OUM EL-BOUAGHI Six accidents de la circulation en trois jours Durant la période allant du 13 au 15 août 2015, les éléments relevant des différentes unités opérationnelles de la Protection civile de la wilaya d Oum El Bouaghi, ont fait état de la survenue de 6 accidents routiers à travers le territoire, soit en moyenne 2 accidents par jour qui ont causé la mort à une personne A.N/D âgée de 50 ans et occasionnant des blessures de différents degrés à 14 autres âgées entre 1 à 50 ans. L excès de vitesse, les dépassements dangereux, l utilisation des téléphones portables, l imprudence et le non respect du code de la route par les conducteurs sont les causes essentielles de ces accidents. A. Remache Sidi Bel-Abbès Une jeune fille se donne la mort à Tefessour Une jeune fille de 17 ans a mis fin à ses jours vendredi dernier dans la localité de Tefessour, une bourgade enclavée sise à 100 km au sud-ouest de la ville. La défunte aurait bu un liquide acide dans le domicile familial, avons-nous appris. Le corps sans vie a été évacué au service de la médecine légale de l'eph de Télagh. Une enquête a été ouverte par les éléments de la brigade de gendarmerie pour chercher les causes réelles de ce suicide qui enfonce la ville dans le doute. n Plus de six millions en faux billets saisis et trois dealers arrêtés Un montant exact de da de faux billets a été saisi la semaine passée par les éléments de la brigade de recherche et d investigation (BRI) relevant de la sûreté de wilaya de sidi bel abbes. L enquête diligentée sur la base de cette information a permis d identifier les 1ers suspects âgés de 21 et 23 ans qui se trouvaient dans une ruelle de la ville dans une voiture QQ. Des sommes respectives de ,00 da et ,00 da ont été trouvées en leur possession. L interrogatoire a permis d arriver à la tête pensante, un jeune âgé de 25 ans, dont la fouille a permis de trouver ,00 da et tous les outils utilisés pour la falsification de faux billets. Les faux billets ont été saisis avec l arsenal réservé à la confection de cette monnaie. Les suspects ont été mis en détention provisoire dans l attente de trancher définitivement dans leur cas au cours d une assise très proche. Djillali T. Bordj Badji-Mokhtar Neuf tonnes de denrées alimentaires et litres de carburant saisis,neuf tonnes de denrées alimentaires et litres de carburant ont été saisis samedi par un détachement de l'armée nationale populaire (ANP) relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar, au cours d'une patrouille près de la localité frontalière de Timiaouine, indique dimanche un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l'armée nationale populaire relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar (6e région militaire) a saisi au cours d'une patrouille près de la localité frontalière de Timiaouine, le 15 août 2015, un camion chargé de 9 tonnes de denrées alimentaires et litres de carburant destinés à la contrebande», précise la même source. «Au niveau de L A C H R O N I Q U E D E Chérif Abdedaïm Proto-Etat Initialement, le groupe appelé en arabe DAECH (État islamique en Irak et au Levant) n avait d État que le nom. Mais ce nom affichait justement un projet politique clairement exprimé : construire un nouvel État sur les décombres des États faillis de la région. Un an après sa percée fulgurante en Syrie et en Irak, le groupe conduit par Abou Bakr Al- Baghdadi est en voie de gagner son pari, à la faveur d une situation internationale particulièrement confuse. Il n est pas inutile de rappeler que DAECH est né de la fédération d un certain nombre de groupes de l insurrection irakienne contre l occupation américaine (suite à la guerre d Irak de 2003], réunis autour du noyau dur des anciens combattants d Al-Qaïda en Mésopotamie, laquelle a connu son heure de gloire sous la férule du Jordanien Abou Moussab Al-Zarqawi, tué dans un raid américain en juin Jusqu en 2011, date de départ des troupes américaines d Irak et du déclenchement du soulèvement syrien, DAECH était une organisation sur le déclin, dont les forces avaient été largement réduites sous l action coordonnée des troupes américaines et des tribus sunnites opposées à l implantation des djihadistes sur leur territoire. Il est désormais établi que c est le conflit syrien qui a offert à DAECH une opportunité unique de se reconstruire et d acquérir la puissance de frappe qu on lui connaît aujourd hui. L on sait également que la politique de la 2e région militaire, les éléments des Gardes-frontières de Bab El-Assa relevant du secteur opérationnel de Tlemcen ont mis en échec une tentative de contrebande de litres de carburant», note le communiqué. Par ailleurs, «des éléments des Gardes-côtes de Ténès (1re région militaire) ont intercepté une embarcation à son bord 13 candidats à l'émigration clandestine à six miles au nord-ouest de Cap Ténès», ajoute la même source. n marginalisation des Sunnites menée par le gouvernement irakien dominé par les Chiites a joué un rôle essentiel dans le ralliement d un certain nombre de Sunnites d Irak à DAECH. Cela dit, et avec un certain recul, on se rend compte que la contestation des États existants était déjà au cœur de leur rhétorique et que le projet de construction politique avait toujours été présent dans les esprits. Ces chefs divergeaient simplement sur les modalités d atteindre cet objectif et de réaliser ce projet politique. Ils entendaient créer un nouvel État panarabe sinon panislamique dans le cadre du «Califat» déclaré en juin 2014 par Al-Baghdadi, désormais appelé «Calife Ibrahim» à l issue de l allégeance publique et filmée qui lui a été faite à la grande mosquée de Mossoul, deuxième ville d Irak. Cette déclaration demeure néanmoins un acte symbolique et ne fait pas de DAECH un État. Ce sont les victoires militaires qui vont l ériger en proto-état auquel ne manque plus que la reconnaissance internationale. Partout, l organisation agit désormais comme une force d occupation qui essaie, autant que faire se peut, de ne pas perturber la marche habituelle de la vie quotidienne et de l économie locale. Ainsi, en voulant isoler l organisation terroriste politiquement et économiquement, les puissances régionales et internationales lui ont offert le peuple aux abois dont elle avait besoin pour s ériger en État. C. A. Début des Olympiades de l'excellence à Alger Les Olympiades 'de l'excellence, organisées par le ministère de la Jeunesse et des Sports, ont débuté dimanche à Alger avec la participation de 300 jeunes dans plusieurs catégories. (Photo > D. R.) Accidents : 4 morts et 40 blessés durant les dernières 24 heures Quatre personnes sont décédées et 40 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers le territoire national durant les dernières 24 heures, selon un bilan rendu public dimanche par la Protection civile. (Photo > D. R.) El-Bayadh : les écoles coraniques drainent de nombreux jeunes durant les vacances d été Les écoles coraniques disséminées à travers la wilaya d El-Bayadh drainent de nombreux jeunes apprenants du livre saint, durant les vacances d été. (Photo > D. R.) Constantine 2015 : des récitals poétiques à la clôture de la résidence de créativité au TRC Des récitals poétiques chargés d instants de plaisir et de délectation ont été présentés vendredi soir au théâtre régional de Constantine (TRC), par 18 poètes algériens et arabes, issus de la résidence de créativité, dédiée à l écrivain Tahar Ouettar, tenue entre le 5 et le 15 août en cours à Annaba et Constantine. (Photo > D. R. )

6 m o n d e La NR 5322 Mardi 18 août Egypte Le président Sissi durcit la législation antiterroriste, Le président égyptien Abdel Fattah al-sissi, accusé par les défenseurs des droits de l'homme de diriger un régime très répressif, a renforcé lundi l'arsenal antiterroriste par une loi d'exception qui vise selon ses détracteurs à museler toute opposition de même que les médias. Ce nouveau dispositif, décrété dimanche par le chef de l'etat en l'absence de l'élection d'un Parlement, est mis en place alors que les attaques visant l'armée et la police se multiplient, commises essentiellement par le groupe djihadiste Province du Sinaï, la branche égyptienne de l'organisation Etat islamique (EI). La nouvelle loi ne change fondamentalement pas grand-chose concernant les lourdes peines et les pouvoirs exceptionnels de la police et l'armée déjà prévus par la législation antiterroriste que M. Sissi avait déjà durcie par des lois pénales instaurant des tribunaux militaires pour les civils ou interdisant et réprimant toute manifestation sans autorisation. Mais un article controversé prévoit une amende très lourde pour les journalistes et leurs médias, y compris étrangers, qui rapporteront des informations contredisant les communiqués et bilans officiels en cas d'attentats ou d'attaques. Le projet de loi initial prévoyait même la prison avant d'être adouci face à un début de bronca des journalistes. La loi controversée, publiée au journal officiel, instaure une amende pouvant aller de à livres égyptiennes (entre et euros) pour toute personne diffusant ou publiant de «fausses» informations sur des attentats ou attaques. Un dispositif qui vise aussi les réseaux sociaux, dans lesquels les voies dissidentes sont très actives. Intimider les médias C'est une manière, selon les défenseurs des libertés, d'intimider les médias internationaux très présents au Caire et d'achever de museler une presse égyptienne qui chante n Le président Fattah Al-Sissi. (Photo > D. R.) pourtant quasi-unanimement des louanges à Sissi et sa «guerre contre le terrorisme». Amnesty International avait qualifié dès juillet le projet de loi «d'attaque flagrante contre les droits à la liberté d'expression et d'association», «un outil de plus pour écraser toute forme d'opposition». La nouvelle loi prévoit par ailleurs la peine de mort pour les personnes coupables d'avoir créé, dirigé ou financé une organisation «terroriste», et la prison pour celles jugées coupables de promouvoir le «terrorisme». La «guerre contre le terrorisme» en Egypte est dirigée essentiellement contre les Frères musulmans, lesquels condamnent régulièrement les attentats. Les Frères musulmans avaient remporté toutes les élections après la chute du régime de Hosni Moubarak, emporté par une révolte populaire fin 2011 dans la lignée du Printemps arabe. Après que Sissi, alors chef de l'armée, a destitué en 2013 le président élu démocratiquement Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, le nouveau pouvoir a tué de ses partisans qui manifestaient dans les rues, emprisonné plus de Frères musulmans ou sympathisants et condamné à mort en première instance des centaines d'entre eux dont M. Morsi. Plus répressif que Moubarak En représailles à cette politique, qualifiée par Amnesty international et d'autres ONG de «plus répressive» que celle de Moubarak, des groupes djihadistes, dont Province du Sinaï, ont multiplié les attentats visant policiers et soldats, tuant des centaines d'entre eux en deux ans. Puis la branche égyptienne de l'ei a changé de stratégie en commençant à s'en prendre aux intérêts occidentaux. Elle a revendiqué un attentat à la voiture piégée le 11 juillet contre le consulat d'italie au Caire, qui a tué un passant, et la décapitation la semaine dernière d'un jeune Croate travaillant pour une compagnie française enlevé à 22 km au sud de la capitale. Au lendemain de l'assassinat le 29 juin du procureur général Hicham Barakat dans un attentat spectaculaire au Caire, M. Sissi avait promis une législation plus dure «pour lutter contre le terrorisme».l'attentat avait été suivi le 1 er juillet par une série d'attaques de l'ei contre des militaires dans la péninsule du Sinaï et l'armée avait été ulcérée parce que des médias occidentaux avaient contredit ses bilans, parlant de 21 soldats tués. R. I./Agence Attentats en Egypte : lourdes peines pour les journalistes contredisant les informations officielles? En vertu d'une nouvelle loi antiterroriste, les tribunaux pourront condamner les journalistes à de lourdes amendes et à cesser leur activité pendant un an maximum. Le président égyptien a ratifié dimanche une loi antiterroriste qui prévoit une amende très lourde pour les journalistes qui rapporteraient des informations contredisant les communiqués officiels en cas d attentats. Au lendemain de l assassinat, le 29 juin, du procureur général Hicham Barakat dans un attentat spectaculaire, toujours non revendiqué, Abdel Fatah al-sissi avait promis une législation plus dure «pour lutter contre le terrorisme». Cet attentat avait été suivi le 1 er juillet par une série d attaques djihadistes de grande ampleur contre des militaires dans la péninsule du Sinaï et l armée avait été ulcérée par la couverture médiatique de ces attaques. Elle avait fait état de 21 soldats tués dans ces violences, mais les médias avaient publié des bilans bien plus lourds, citant des responsables de la sécurité. La loi controversée, publiée au Journal officiel, instaure une amende pouvant aller de à livres égyptiennes (entre et euros) pour toute personne diffusant ou publiant de «fausses» informations sur des attentats ou des opérations contre des combattants islamistes. Les détracteurs de la loi estiment que ces amendes pourraient contraindre des petites publications à fermer, et dissuader les autres médias de travailler de manière indépendante. R. I./Agence Palestine Tensions autour du coma d'un détenu palestinien,mohammed Allan, un prisonnier palestinien en grève de la faim depuis environ 60 jours, a sombré dans le coma, mobilisant l'opinion palestinienne et confrontant Israël à un casse-tête entre le risque de sa mort et la décision de le nourrir de force. Cet avocat de 31 ans accusé par Israël d'appartenir au Jihad islamique, mouvement palestinien que l'etat hébreu considère comme «terroriste», est tombé dans le coma dans la nuit de jeudi à vendredi et a aussitôt été placé sous respirateur artificiel, ont indiqué à l'afp son avocat Jamil al-khatib et le Club des prisonniers, l'organisation palestinienne qui défend les près de Palestiniens détenus par Israël. Les médecins de l'hôpital d'ashkélon (sud d'israël) ont dit l'avoir placé sous perfusion d'eau salée. Son avocat, sur place, a ajouté qu'il était «toujours dans un état grave mais stable». Mohammed Allan a entamé sa grève de la faim le 18 juin selon le Club des prisonniers. Il avait été arrêté en novembre 2014 et nprotestation en Palestine. (Photo > D. R.),Ce samedi 15 août Lana, l agence de presse des autorités reconnues par la communauté internationale a annoncé que le groupe extrémiste avait également «exécuté» 22 autres combattants de Syrte qui étaient à l hôpital pour soigner leurs blessures. Les djihadistes ont incendié l hôpital. Les djihadistes de l'etat islamique (EI) ont encore fait preuve d'une cruauté sans nom. Cette fois, les terroristes ont «décapité» douze combattants engagés contre eux dans la bataille pour le contrôle de Syrte (Nord), en Libye, a rapporté ce samedi Lana, l agence de placé en détention administrative, une mesure controversée qui permet à Israël de détenir sans charge des prisonniers par périodes de six mois indéfiniment renouvelables. Selon Amnesty international, qui réclame sa libération, l'armée israélienne lui a demandé de lui remettre les dossiers de ses clients lors de son arrestation. C'est pour dénoncer le renouvellement de sa détention que Mohammed Allan est entré en grève de la faim, disent ses soutiens. Un contexte légal nouveau Les prisonniers palestiniens entament fréquemment des grèves de la faim pour dénoncer cette forme de détention ou leurs conditions d'emprisonnement. Mais le cas de Mohammed Allan s'inscrit dans un nouveau contexte : le Parlement israélien a voté fin juillet une loi autorisant à nourrir de force les grévistes de la faim si leur vie est «en danger». R. I./Agence Libye L'Etat islamique a décapité 12 combattants et en a exécuté 22 autres à Syrte presse des autorités reconnues par la communauté internationale. Mais, ils ne sont pas arrêtés là. En effet, ils ont ensuite accroché les têtes à des croix. Le groupe extrémiste a également «exécuté» 22 autres combattants de Syrte qui étaient à l hôpital pour soigner leurs blessures. Selon Lana, les djihadistes ont incendié l hôpital. Depuis une semaine, de violents affrontements opposent les djihadistes de l EI et des combattants locaux pour le contrôle de Syrte, la ville natale du défunt dictateur libyen Mouammar El Kadhafi R. I./Agence

7 é c o n o m i e La NR 5322 Mardi 18 août Aviation civile Airbus conclut une commande record de 250 A320neo pour IndiGo I N F O S E X P R E S S L'économie japonaise rechute, Airbus a annoncé hier la confirmation par la compagnie indienne IndiGo d'une commande de 250 monocouloirs de la famille A320neo, la plus importante de l'avionneur européen en termes de nombre d'appareils, qui atteint 26,55 milliards de dollars (près de 24 milliards d'euros) au prix catalogue. Le carnet de commandes des A320neo passe ainsi à plus de 4100 avions, contre commandes affichées pour le 737 Max de Boeing, et la filiale d'airbus Group creuse l'écart avec son concurrent américain sur le marché à forte croissance des monocouloirs de nouvelle génération, plus économes en carburant. En Bourse, l'action Airbus Group gagnait 1,28% à 63,20 euros à 11h55, parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC 40 (+0,65%). IndiGo, première compagnie aérienne indienne en part de marché, s'était engagée en octobre 2014 pour cette commande, qui a été signée samedi lors du 69 e anniversaire de l'indépendance de l Inde, dit Airbus dans un communiqué. Le président d'indigo, nla commande d'indigo est la deuxième plus importante pour Airbus. (Photo > D. R.) Aditya Ghosh, a précisé à Reuters que la compagnie prendrait livraison de ces appareils à partir de 2018 et jusqu'en Au total, depuis 2005, IndiGo a commandé 530 appareils de la famille A320. Le précédent record d'airbus en termes de nombre d'appareils remontait à mars 2013, quand la compagnie indonésienne LionAir Bourse Tokyo finit en hausse après les chiffres du PIB, La Bourse de Tokyo a terminé lundi en hausse de 0,49%, les chiffres du produit intérieur brut japonais ayant été un peu moins mauvais que prévu pour le deuxième trimestre L'indice Nikkei a gagné 100,81 points à ,26 points. Il a perdu 0,9% la semaine dernière, marquée par la dévaluation du yuan par la Chine. L'indice Topix, plus large, a progressé pour sa part de 0,51% à 1.672,87 points. L'économie japonaise s'est contractée de 1,6% en rythme annualisé sur la période avril-juin en raison de la faiblesse des exportations et de la consommation intérieure, ont montré lundi les statistiques du gouvernement. Cette contraction est toutefois moins importante que la prévision médiane des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur un recul de 1,9%. En Bourse, les valeurs financières ont porté la tendance avec notamment +1,01% pour l'indice sectoriel des assurances. Kikkoman a grimpé de 5,07% après avoir fait état de ventes en hausse au Japon pour ses produits à base de lait de soja.n avait commandé 234 avions de la famille A320 pour une valeur au prix catalogue de plus de 25 milliards de dollars. En valeur, la commande d'indigo est la deuxième plus importante pour Airbus, derrière celle de 27,5 milliards de dollars passée par Qatar Airways en 2007 pour des long-courriers A380 et A350. Brésil personnes manifestent contre Dilma Rousseff, Gigantesque camouflet dimanche 16 août pour Dilma Rousseff. Plusieurs centaines de milliers de Brésiliens ont manifesté dans tout le pays pour réclamer le départ de la présidente, tenue pour responsable d'un vaste scandale de corruption ainsi que de la pire crise économique subie par le Brésil depuis un quart de siècle. Ils étaient précisément au moins selon les dernières estimations de la police, deux millions selon les organisateurs. La journée d'action de dimanche, la troisième depuis le début de l'année, s'est déroulée dans une ambiance festive aux cris de «Dehors Dilma». La participation semble ainsi globalement identique à celle de la journée de contestation organisée en avril, mais inférieure à la mobilisation du mois de mars. Le PIB en baisse Moins d'un an après sa réélection à la tête du pays, Dilma Rousseff a vu sa popularité tomber sous 10% dans de récents sondages. Deux Brésiliens sur trois se prononcent par ailleurs en faveur de sa destitution. Le mécontentement est largement répandu dans toutes les catégories sociales face à la montée du chômage et à l'inflation, qui font craindre la pire situation économique depuis les années La Banque centrale brésilienne a en effet annoncé fin juin s'attendre à une baisse de 1,1% du produit intérieur brut (PIB). Contestée aussi par certains de ses soutiens traditionnels La politique d'austérité menée par le gouvernement, qui vise à contenir la hausse des prix et à éviter que la note souveraine du pays ne soit dégradée en catégorie spéculative («junk»), a aussi découragé certains soutiens traditionnels du camp Rousseff. La présidente se heurte même à la résistance d'une partie des députés de la majorité. Une enquête de l'institut Datafolha publiée il y a quelques jours a montré que les Brésiliens les plus pauvres et les moins éduqués étaient les plus farouches partisans du départ de Dilma Rousseff. VoirsurInternet Le Japon se retrouve confronté à de vieux démons. Après avoir vu sa croissance s'accélérer au premier trimestre à 0,6%, le Produit intérieur brut (PIB) japonais a reculé de 0,4% d'avril à juin. En rythme annualisé, la croissance a diminué de 1,6%. Il s'agit du premier recul enregistré dans l'archipel depuis le troisième trimestre 2014 (juillet-septembre). Le Japon était alors temporairement retombé en récession, dans la foulée d'une hausse de la TVA (passée de 5% à 8% début avril 2014) qui a fait dérailler la reprise. Sur l'ensemble de l'année dernière, l'activité s'est contractée de 0,1% avant de retrouver du tonus début 2015 (+1,1% au premier trimestre selon des données révisées dévoilées lundi). Commerce extérieur et consommation des ménages en berne Maillon faible de l'économie, la consommation des ménages, qui compte pour quelque 60% du PIB, a fléchi de 0,8% durant la période d'avril à juin (après +0,4% au premier trimestre). Les investissements non résidentiels des entreprises sont quant à eux ressortis en baisse de 0,1% (après +2,8% au 1T). Le commerce extérieur a lui aussi contribué négativement à l'évolution du PIB (-0,3 point), alors que les exportations ont chuté de 4,4% par rapport au premier trimestre. Un creux «temporaire»? Le Premier ministre conservateur Shinzo Abe tente depuis plus de deux ans de relancer l'économie via une stratégie dite «Abenomics» composée de trois «flèches» (relance budgétaire, assouplissement monétaire et réformes structurelles), mais ses efforts peinent à porter leurs fruits.le gouverneur de la banque centrale du Japon (BoJ), Haruhiko Kuroda, veut cependant croire que le creux observé au printemps n'est que «temporaire» et il entrevoit un rebond pour la période juillet-septembre. n

8 régions La NR 5322 Mardi 18 août I N F O S E X P R E S S Tlemcen Saisie de litres de carburant Les douaniers des postes de contrôle El- Assa, Birou et Boukanoune ainsi que les éléments de la brigade régionale de lutte anti-drogue, ont mis en échec, la semaine écoulée, plusieurs tentatives de contrebande de litres de carburant, annonce, lundi, un communiqué de la direction régionale des douanes de la wilaya de Tlemcen. Cette quantité de carburant était répartie dans 116 jerricans en plastique et transportés à dos de baudets et à bord d un véhicule de marque, précise-t-on dans le même document. Ces opérations de saisie ont été opérées lors d embuscades et de tournées des douaniers chargés de la surveillance de la bande frontalière dans la daïra de Ghazaouet et à Tlemcen. La valeur de la marchandise a été estimée à DA tandis que l amende douanière est de DA, ajoute-ton de même source. Djillali T. Aïn Beida (Oum-El-Bouaghi),L association pour développement durable et l écologie militante (ADDEM) d Oum El-Bouaghi, créée en octobre 2010, a consenti des efforts considérables pour s imposer sur le terrain et éduquer les jeunes en matière environnementale. Elle a déjà à son actif des milliers d arbres et d autres plants et n a cessé de multiplier ses activités. Dernièrement, cette association a été invitée à représenter l Algérie à la célébration du 239ème anniversaire de l indépendance des USA par Mme JOAN-A-PO- LASCHIK ambassadrice des USA, ce qui constitue un honneur pour la wilaya d Oum El Bouaghi. Selon le président M.Bendada, la fameuse forêt des haraktas connue sous le nom d Ain-Sedjra et pour son emplacement idéal avec une altitude de 1018 mètres, offre une grande oxygénation par la qualité, la variété et la richesse de sa flore. Elle s étend sur des milliers d hectares depuis la sortie est de la ville d Ain Beida jusqu à la commune d El Djazia, située à 69 km à l est du chef-lieu de la wilaya d Oum El Bouaghi, a subi un déboisement massif puisque les arbres du pin d Alep sont coupés à la tronçonneuse par des habitants de la région pour servir à la fabrication du charbon de bois. En dépit de toutes les dénonciations auprès des structures concernées, aucune action positive n a été enregistrée de leur part pour que cesse cet abatage anarchique des arbres qui porte préjudice à l environnement. Au Meskiana (Oum El-Bouaghi),Dans le cadre du programme d action de lutte contre la prolifération des commerces illicites de boissons alcoolisées Dévastation de la forêt des Haraktas Saisie de bouteilles de boissons alcoolisées contraire, d après notre interlocuteur, les charbonniers continuent à dévaster la forêt, foulant aux pieds toutes les mises en garde des différents services entre autres la conservation des forêts. En conclusion, cette belle forêt des haraktas qui représente une diversité écologique de valeur indéniable de par son cadre naturel risque de dépérir et provoquerait également l érosion du sol, si des mesures urgentes ne seront pas prises par les autorités concernées dans les plus Nous apprenons que les services de la sûreté de daïra de Meskiana située à 62 kilomètres à l est du chef-lieu de wilaya ont, lors d une perquisition, mercredi(12/08/2015) effectué et mis la main sur une considérable quantité de boissons alcoolisées dans le domicile de 2 individus. Après une fouille minutieuse, les éléments de la police judiciaire ont découvert à l intérieur pas moins de 4769 bouteilles de boissons alcoolisées entre canettes, liqueurs, et bouteilles de vin, et par la même arrêter les 2 vendeurs de cette marchandise, a-ton appris dimanche dernier (16/08/2015) auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Présentés en date du 13/8/2015 par le procureur de la république près le tribunal d Ain Beida, l un d eux a été placé sous mandat de dépôt pour le chef d inculpation, vente de boissons alcoolisées sans registre de commerce, tandis que son complice qui a bénéficié d une liberté provisoire est appelé à comparaître ultérieurement devant le même tribunal. A. Remache brefs délais. Compte-tenu de ce qui précède, l association ADDEM prévoit l organisation des journées de sensibilisation sur les lieux avant la fête de l Aïd Aïn Témouchent Escale de la caravane de soutien,les Témouchentois ont soutenu la ville d Oran. Lundi passé, la caravane de soutien à la candidature pour l organisation des Jeux méditerranéens de 2021 à Oran a été chaleureusement accueillie par la population témouchentoise. En provenance de Tlemcen, la caravane a campé dans l esplanade du 9 décembre 1960 où une marée de citoyens l a entourée pour s enquérir des informations et prouver la grande joie et abriter cette manifestation sportive dans une ville proche de Ain Temouchent. Des personnalités sportives ont fait partie de ce voyage dont on cite le champion du monde en karaté Bekkaddour Réda, l escrimeuse Gamir Samira, enfant de la ville, championne d Afrique. «Ce sera un grand événement B R È V E Baghlia (Boumerdès) 156 familles relogées L'éradication des chalets se poursuit dans la wilaya de Boumerdes. Hier, c'était le tour de la commune de Baghlia, située à l'est, où 156 familles ont été relogées par la commission de daira que préside M. Sadat Ammar. Les El Adha avec la collaboration de nombreux partenaires jaloux de la préservation de la forêt d Ain- Sedjra. A. Remache sportif et Oran, la perle, de la méditerranée mérite cette distinction d abriter cette fête du sport planétaire. Nous soutenons Oran de toute âme. En conséquence, montrer au monde entier qu Oran, ville d histoire et de culture, a un palmares de la paix, de dialogue entre les civilisations. Nos sportifs profiteront de cette opportunité pour hisser leur niveau technique et inculquer la culture d organisation des grandes manifestations sportives», résume un ancien footballeur En attendant le 27 août, les esprits des Témouchentois espèrent une suite favorable pour Oran. S. Djelloul Voir sur Internet heureux bénéficiaires ont été scindés en deux formules : 100 dans le cadre de l'habitat rural RHP et 56 autres dans le cadre du logement social au niveau du quartier Gouffaf. Il est également prévu la distribution de 142 logements dans les semaines à venir. Ainsi, Baghlia aura réussi l'éradication totale des sites chalets. Fait rare, le relogement s'est déroulé sans aucune contestation, voire dans une bonne ambiance. Sadek

9 r é g i o n s La NR 5322 Mardi 18 août Tiaret Les projets à la traîne inspectés Constantine : décès de deux personnes dans un chantier de réhabilitation Deux personnes âgées de 25 et 35 ans ont trouvé la mort à la suite d une chute survenue dimanche dans un chantier de réhabilitation des immeubles de la cité Ciloc, à Constantine (Photo > D. R. ) AADL : le retrait des ordres de versement à Saïd Hamdine à partir du 1 er septembre,deux importants projets, le parc d attractions et des loisirs, et la fameuse piscine olympique qui ont enregistré un record national au volet du retard, si le premier livré à luimême, le second est depuis 30 années sur cale. A l'abandon depuis deux décennies, le parc d'attractions et de loisirs de la ville de Tiaret sera enfin retapé, a annoncé le nouveau wali Bentouati Abd Salem, en marge de sa première visite depuis son installation à la tête de la wilaya. Ce parc est l un des importants lieux de détente implanté sur un beau milieu en plein cœur de la forêt des pins sur les hauteurs de la capitale rostomide. Une enveloppe de 15 milliards de centimes dégagée pour le renouvellement des manèges et un lot des équipements de jeux. Selon la fiche technique cinq opérations sont inscrites au programme de la première tranche qui touche 9 sur les 42 hectares. Le premier responsable de la wilaya a instruit les responsables concernés par sa réhabilitation afin d accélérer la cadence des travaux et lancer le second projet concernant des terrains pour les athlètes de la région et un Zoo. Avant son exploitation par la commune, le parc a été confié à un privé qui a mis la clé sous le paillasson et depuis il est devenu un lieu abandonné, au bonheur de la ferraille. Le wali a également donné des instructions pour clôturer les opérations avant la fin de l année avec la création d une panoplie de lieux de détente pour les familles tiaretiennes et celles des wilayas avoisinantes. Pour faire de ce parc un espace de loisirs et de divertissements, avec la création de 100 emplois, l 'installation trois unités à proximité (police protection civile conservation des forêts), telles sont les mesures du nouveau wali. La seconde étape a conduit la délégation au fameux projet de la piscine olympique datant de plus de 30 ans, sise au centre de la ville de Tiaret, ce qui a retenu l'attention du premier responsable de la wilaya aux dernières mesures prises pour livrer ce chantier à therme. Un projet à la traîne depuis trois décennies dont des milliers de dinars gaspillés pour le fameux gouffre de quelques mètres. Selon les experts le montant est équivalent à la réalisation d une des meilleures cités à Tiaret. Hamzaoui Benchohra L opération des retraits des ordres de versement pour les souscripteurs AADL de la wilaya d'alger sera transférée au siège de la DG de l agence, à Saïd Hamdine (Bir Mourad Raïs) à partire du 1er septembre. (Photo > D. R.) Jijel : la CNR assure un délai record pour le traitement des dossiers de retraite Relizane Le calvaire des habitants de Baolo Les habitants de la cité Baolo se plaignent depuis longtemps de l'état de dégradation avancé de leur lieu de résidence. Une dégradation qui concerne aussi bien l hygiène et la voirie que l'assainissement extérieur, l'éclairage public et l'insécurité, sans omettre le problème de fonctionnement de l'a.e.p. En effet, depuis plus de six mois, la cité en question, plus précisément la partie inférieure (les tours) vit carrément dans le noir et le manque d'éclairage public dans la plupart des quartiers de ladite cité est criard. Cela inquiète énormément les habitants qui n'osent pas sortir le soir, notamment en hiver, où personne ne peut s'aventurer à rester dehors après 17 ou 18h00 de peur des agressions. Des bandes de délinquants sévissent sur les lieux et imposent leur loi une fois la nuit tombée, prenant les résidents pour des proies. Effectivement, un vieillard s'est fait agresser physiquement par des délinquants et s'est fait arracher son portable et quelques dinars sur la route de la mosquée où il est allé faire la prière "d'el Icha", a-t-on appris auprès du voisinage. A cet effet, les résidents se sont plaints à maintes reprises de cet état de déliquescence de l'insécurité dans leurs quartiers. Notons que le manque d'éclairage public encourage les malfaiteurs à intensifier leurs activités malsaines. Particulièrement, le cambriolage et le vol de voitures où, et en pas moins de deux mois, plusieurs domiciles ont été "visités". C'est pourquoi, personne ne peut quitter son domicile matin ou soir, craignant d'être la prochaine victime. "On souffre de l'insécurité qui se propage au vu et au su des autorités qui semblent indifférentes", a déploré un homme qui avait l'air grognon. Enfin, les résidents prennent leur mal en patience en attendant que les responsables concernés prennent en charge leurs problèmes le plus tôt possible. La situation est préoccupante et n'a que trop duré. Il serait souhaitable que les services sécuritaires renforcent leurs dispositifs en multipliant les rondes et les patrouilles diurnes et nocturnes. N.-Malik Le délai de traitement des dossiers de retraite par l agence de Jijel de la Caisse nationale des Retraites (CNR) est de deux (2) jours, a-t-on appris des responsables de cette structure. (Photo > D. R. ) Ouargla : 148 nouveaux postes pour la formation paramédicale Pas moins de 148 postes de formation paramédicale ont été prévus, au titre de la saison , à l'institut national de la formation supérieure en paramédical de Ouargla, a-t-on appris dimanche des responsables du secteur. (Photo > D. R.)

10 débat La NR Mardi 18 août Recyclage de l argent de l informel, choix budgétaires et cotation du dinar Quelle politique pour la Banque d Algérie et le ministère des Finances? (I), Face aux tensions budgétaires, sur son site internet, l administration fiscale algérienne a informé qu un programme de conformité fiscale volontaire est mis en place à compter du 2 août 2015 et ce, en vertu de la loi de Finances complémentaire 2015, votée fin juillet. Les entrepreneurs du secteur de l informel qui détiendraientt selon le Premier ministre plus de 37 milliards de dollars, d autres sources avançant 50 milliards de dollars et plus, sont invités à venir déposer leur captal argent dans les banques. Les sommes déposées, dans ce cadre, par toute personne, quelle que soit sa situation, font l objet d une taxation forfaitaire libératoire au taux de 7%, selon l article 43 de la loi de Finances complémentaire publiée au «Journal officiel», le dispositif se fixant une date limite le 31 décembre Au delà de cette date, ceux n ayant pas souscrit pour légaliser leur argent seront redressés dans les conditions de droit commun applicables en la matière. C est une amnistie fiscale indirecte et limitée dans le temps contre une taxe forfaitaire libératoire, c est-àdire simple et non rétroactive, qui selon les initiateurs devrait permettre d éviter les pénalités et les redressements conséquents à d éventuelles découvertes de leurs activités par les administrations compétentes. Toujours selon l article 43, «les sources de ces fonds ou les transactions qui en sont à l origine doivent être légitimes et ne doivent correspondre à aucun acte incriminé par le code pénal et la législation régissant la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme». Le dispositif qui vient d être instauré par cette LFC et qui devrait être explicité par voie réglementaire réussirait-il à drainer toutes ces sommes qui échappent jusque-là au fisc? Or que constatons nous? La banque d Algérie dérapage le dinar au moment où pour avoir confiance en le dinar et déposer ses fonds, le citoyen a besoin d une confiance donc de la stabilité relative du dinar avec ce paradoxe : la banque d Algérie dévalue le dinar tant par rapport à l euro qu au dollar. Vendredi 14 août à la clôture nous avons le cours du baril du pétrole à 42,56 dollars le WIT et 49,25 dollars le Brent. En euros, le cours du baril pour le WIT est de 38,27 et le Cours du pétrole Brent 44,28. Le cours du dinar par rapport à l euro est de 116,9014 et 104, pour le dollar. Parallèlement en comparaison, le rouble russe qui a été coté 71,7850 pour l euro et 64,6175 pour le dollar. -Le cours sur le marché parallèle malgré la venue de nombreux émigrés ( pas de sentiments dans les affaires) a dépassé les 160 dinars. La seule explication étant une baisse des réserves des changes clôturées à 160 milliards de dollars fin mars 2015, qu en est-il en août 2015 qui tient pour 70% via les recettes de Sonatrach qui devaient clôturer à 34 milliards de dollars ( déduction de 25% des charges pour avoir le profit net) selon la LFC 2015 établi à un cours moyen annuel de 60 dollars soit 25,5 milliards de dollars de profit net pour Sonatach. Comme une baisse d un dollar par baril en moyenne annuelle donne une réduction de 600 dollars-certains experts donnant 700 dollars ( le prix du gaz étant indexé sur celui du pétrole ) à 55 dollars nous aurons une recette de 31 milliards de dollars et 23,2528 milliards de dollars de profit net pour Sonatrach, alors que budget de fonctionnement et d équipement selon le FMI fonctionne depuis 2014 sur la base d un cours de 115 dollars. A 40 dollars le baril, les recettes de Sonatrach s établiraient à 22 milliards de dollars avec un profit net de 16,50 milliards de dollars devant raisonner, comme j ai eu maintes fois l occasion de le souligner, à prix constants et jamais à prix courant, en termes de parité de pouvoir d achat achat, un baril de 20 dollars en 1980 étant l équivalent de 90/95 dollars au prix de Au moment où le cours de l euro s apprécie par rapport au dollar pourquoi cette dévaluation simultanée sinon pour voiler importance du déficit budgétaire. Cela aura t- il un impact sur la valeur des importations sachant que 70% des besoins des ménages et des entreprises privées dont le taux d intégration ne dépasse pas 15%? Car n oublions pas que nous sommes à l ère de la mondialisation bon nombre d inputs sont croisés provenant tant de la zone dollar que la de la zone euro. Dès lors la baisse des recettes d hydrocarbures aura quatre impacts : la baisse des réserves de change, la baisse du Fonds de régulation des recettes, la dépréciation officielle du dinar avec pour effet final le ralentissement de la dépense publique, et donc des tensions au niveau de la création d emplois et un processus inflationniste( voir nos interviews 13/14/août/2015-à la télévision internationale Africa24 Paris- Algerie- EnnaharTV et Al DjazairiaTV). Pour en revenir au recyclage de l argent au niveau de la sphère informelle, fait important pourquoi c est le ministère des Finances qui pilote cette opération et non pas la banque d Algérie qui est son rôle principal, existant donc une confusion des rôles. La banque d Algérie pour son autonomie dépend organiquement de la Présidence et le ministre des Finances du Premier ministre. La banque d Algérie est la banque des banques et elle est la seule selon la loi habilité à émettre les règles prudentielles. Le ministère des Finances est chargé essentiellement de l optimalisation des choix budgétaires. La banque d Algérie, selon l ordonnance n du 26 août 2003 relative à la monnaie et au crédit, modifié par la loi de Finances complémentaire pour 2009, l ordonnance n du 26 août 2010, approuvée par la loi n du 27 octobre 2010 est investi des pouvoirs en tant qu autorité monétaire, dans les domaines concernant: a) l émission de la monnaie, comme prévu aux articles 4 et 5 de la présente ordonnance, ainsi que sa couverture; b) les normes et conditions des opérations de la Banque Centrale, notamment en ce qui concerne l escompte, la pension et le gage des effets publics et privés, et les opérations sur métaux précieux et devises; c) la définition, la conduite, le suivi et l évaluation de la politique monétaire ; dans ce but le Conseil fixe les objectifs monétaires, notamment en matière d évolution des agrégats monétaires et de crédit et arrête l instrumentation monétaire ainsi que l établissement des règles de prudence sur le marché monétaire et s assure de la diffusion d une information sur la place visant à éviter les risques de défaillance ; d) les nouveaux produits d épargne et de crédit ; e) la production de normes, fonctionnement et sécurité des systèmes de paiement ; f) les conditions d agrément et de création des banques et des établissements financiers ainsi que celles de l implantation de leurs réseaux, notamment la fixation du capital minimal des banques et établissements financiers, ainsi que les modalités de sa libération ; g) les conditions d ouverture en Algérie de bureaux de représentation de banques et établissements financiers étrangers ; h) les normes et ratios applicables aux banques et établissements financiers, notamment en matière de couverture et de répartition des risques, de liquidité de solvabilité et de risques en général ; i) la protection de la clientèle des banques et des établissements financiers, notamment en matière d opérations avec cette clientèle. (A suivre) Dr Abderrahmane Mebtoul

11 culture La NR Mardi 18 août Le chef Fouad Haddadi à La NR «La cuisine est une pratique qui demande de la recherche» kle chef cuisinier, Fouad Haddadi a estimé dans cet entretien accordé La Nouvelle République que la cuisine algérienne est, aujourd hui en constante évolution grâce à la créativité. Il affirmera, par ailleurs que cette cuisine n a pas cessé de se moderniser. Notre interlocuteur a évoqué, aussi l importance de conserver la cuisine traditionnelle algérienne riche en saveurs et en parfums. Comment êtes-vous venu à la cuisine et pourquoi avez-vous épousé le monde culinaire? L idée m est venue, un jour, en regardant une émission sur le tourisme et le secteur de l hôtellerie, rôle de la restauration en Algérie, à partir de là je commençais à m intéresser à la restauration. J ai préparé ma première recette quand j avais 20 ans.j ai cuisiné, en fait à nos invités un poulet farcis. Et j ai commencé à modifier mes recettes, je voulais, juste ajouter ma propre touche, je me souviens une fois, j ai préparé une recette Eclair salée, je l ai modifié vingt fois pour conceptionner cette recette. J ai aimé la cuisine, je me suis percé dans ce domaine en faisant de la recherche. Et je suis diplômé de l Ecole supérieur de l hôtellerie de Tizi Ouzou, je me suis spécialisé dans la cuisine et la pâtisserie générale. La cuisine algérienne se caractérise par une richesse de recettes en constante évolution, que pensez-vous? Oui, effectivement la gastronomie est en constante évolution grâce à la créativité et de nouvelles textures, notre cuisine est bonne et n a pas cessé de se moderniser et de prendre de l ampleur mais il est primordiale de conserver la cuisine traditionnelle avec ses recettes particulières. Je dirai que la cuisine étant par excellence une pratique culturelle identitaire qui demande de la recherche. Que pensez-vous de la gastronomie étrangère qui a pris de l ampleur, ces dernières années, dans notre pays? Oui, on remarque que la gastronomie étrangère (orientale ou asiatique) a pris de l ampleur dans notre pays. Les gens se raffolent de ces plats surtout les plats syriens. Même certains ont une préférence pour les plats chinois et il semblerait que les algériens découvrent de nouveaux goûts car ces restaurants étrangers offriront de nouveaux goûts et textures reste à découvrir. Mais l essentiel dans tout cela il faut qu elle soit saine. Quelle est la cuisine que vous préférez? Personnellement, j aime la cuisine marocaine, elle est très riche et raffine, elle est proche de notre cuisine et ce qui me raffole dans cette cuisine subtile, sucrée et salée et qui a aussi une caractéristique de certains plats dans quelques régions dans notre pays. Quel regard, portez-vous sur l avenir de la gastronomie en Algérie? Je dirai que la cuisine est en forte croissance en Algérie, et je trouve qu elle aura un avenir florissant et les gens, aujourd hui adorent les saveurs algériennes Selon vous, quelles sont les caractéristiques d un bon cuisinier? Un bon cuisinier doit être intelligent et rapide dans son travail. Et je dirai même qu il doit apporter une touche à ses saveurs et laisser ses empreintes. Et c est important d établir cet objectif. De même, un bon cuisinier doit avoir des connaissances sur la nutrition, Il vaut mieux faire des choses que l'on maîtrise et les faire bien. Les émissions culinaires poussent comme des champignons dans nos chaînes dé télévision. Comment trouvez-vous le niveau de ces émissions? Ces émissions sont bien, mais elles manquent de diversité, il faut qu elles apportent un plus au goût des algériens et elles n évoquent pas la répétition. Entretien réalisé par Mehdi Isikioune 5 e édition du festival «Eté en musique à Alger» La chanteuse italienne Vitaa en concert k A la faveur de la tenue de la cinquième édition du festival «Été en musique à Alger», la chanteuse italienne Vitaa, animera, le 20 aôut prochain, au niveau du théâtre de verdure Saïd Mekbel de Riad El-Feth à Alger. D'origine italienne, Vitaa grandit dans la région de l'ouest-lyonnais, à Chevinay. Son enfance est des plus calmes mais ses rapports avec sa mère se détériorent au commencement de l adolescence, ce qui la pousse à quitter la maison familiale dès l'âge de dix-sept ans. Après son baccalauréat, elle obtient un BTS (commerce international). Pendant quelques années elle travaille dans un magasin de vêtements à Lyon. A ses débuts, elle décide de chanter dans un café-bar à Lyon (Chez Georges) où elle rencontrera celui qui la lancera dans sa future carrière, Florent Pagny. Il acceptera de la produire sur une scène parisienne en première partie des The Pussycat Dolls en reprenant des musiques de variétés françaises. Elle a ensuite débuté sa carrière de chanteuse. Vitaa commence à chanter à l âge de onze ans. A quinze ans, elle fait ses premiers concerts sur des petites scènes. Elle rencontre Akos, qui deviendra son compositeur attitré. Ce sera le premier à la faire enregistrer dans un vrai studio professionnel. La chanteuse enregistre de nombreuses maquettes quand, en 2001, Dadoo la convie à chanter le refrain de «Pas à pas». Ce titre est présent sur la compilation double face 4 de Dj Kost qui l'avait découverte auparavant. Ce titre sera diffusé en radio et contribuera à la faire connaître sous le nom de Vitaa. Ben de Deadline Music, qui se trouve dans le studio ce jour-là, deviendra son manager. Durant les années qui suivent, Vitaa enchaîne les petits boulots pour payer son loyer et tente vainement de signer en maison de disques. Vitaa rencontre Diam s par l intermédiaire du producteur Akos.Elle enregistre un second duo sur l'album de Dadoo, Sur Ta Route produit par Akos, puis enchaîne les duos avec divers artistes : Mytho avec Mafia K'1 Fry, Bol d'air avec Rohff et Jasmin, Peur d'aimer avec Nessbeal, et Ne Dis Jamais avec Sinik. Elle est choisie comme choriste, puis comme première partie en concert de Diam's, qui lui offre une apparition en duo sur le titre Confessions nocturnes et la fait connaître au grand public. Elle sort son premier album solo A fleur de toi le 5 février L'album entre directement en première place des ventes de disques en France avec disques vendus la première semaine. Le deuxième single, Ma sœur, était tout d abord sorti sur la compilation Première Classe R&B en En février 2008, Vitaa sort son premier DVD intitulé Mon univers : Un an avec Vitaa, qui retrace le succès de l'album A Fleur de toi : un reportage de plus de 50 minutes de l enregistrement en studio, en passant par les shooting photos, les clips, les plateaux promo, le quotidien, jusqu'au concert à la Cigale. Le second album, intitulé Celle qui je vois sort en 2009 comprenant Une fille pas comme les autres, sorti en août de la même année. Auteur-compositeur, elle a travaillé en partie avec Skalp pour les musiques et la réalisation. En 2010, la chanteuse a fait les premières parties des trois concerts français de Rihanna, lors du Last Girl on Earth Tour. En novembre 2013, elle publie son 3e opus Ici et maintenant. En 2014, elle co-interprète la version francophone du titre Feel Good de Robin Thicke. Elle annonce que son 3e album «Ici et Maintenant» sera réédité, cette réédition contiendra une nouvelle collaboration avec Maitre Gims. Il est à noter que l accès au concert de la chanteuse pop urbaine Vitaa, sera gratuit. Avis, donc, aux amateurs. Lamia S.

12 s c i e n c e La NR Mardi 18 août Espace Ceci est un ascenseur pour l'espace lplutôt que d'envoyer des fusées coûteuses et consommatrices d'énergie dans l'espace, pourquoi ne pas y aller avec un ascenseur depuis le sol? Idée saugrenue? Pas tant que ça puisque la très sérieuse société canadienne Toth Technology, spécialisée dans la conception de matériaux pour l'espace vient de déposer un brevet auprès des autorités américaines pour une immense tour nommée «space elevator». Selon le projet, cet ascenseur spatial haut de 20 kilomètres, construit en matériau pneumatique renforcé, permettrait d'acheminer des marchandises, ou tout autre matériel destiné à l'exploration spatiale, en économisant 30% du carburant utilisé pour faire décoller des fusées classiques. Baptisé «ThothX Tower», il serait alimenté en électricité par énergie éolienne grâce à l'installation d'immenses turbines le long de sa structure. Les véhicules spatiaux, navettes ou autres, auraient quant à eux la possibilité de se «poser» au sommet de la structure, afin de charger les «marchandises» et de refaire le plein, comme vous pouvez le voir sur ce photomontage: ascenseur spaital sommet Les astronautes appelés à piloter les vaisseaux spatiaux seraient quant à eux propulsés jusqu'au sommet via une nacelle, intégrée à l'immense structure. L'ensemble de l'édifice sera plus de 20 fois plus haut que le plus haut gratte-ciel jamais construit, la Burj Khalifa à Dubaï (828 mètres). Selon les concepteurs du projet, la construction de cet ascenseur de l'espace devrait révolutionner et sensiblement faciliter la conquête spatiale. Il pourrait également être utilisé à des fins commerciales, notamment en démocratisant le tourisme spatial. Reste désormais à savoir quand cette structure immense verra le jour. A ce jour, aucune date n'est fixée. I N F O E X P R E S S Maxence, 6 ans, va recevoir cette prothèse de main imprimée en 3D B O N À S A V O I R Pluie de météores : cinq choses à savoir avant la nuit des Perséides Dans la nuit de mercredi à jeudi, les étoiles filantes vont défiler dans le ciel... Un mois après le 14-Juillet, un nouveau feu d'artifice va éclairer le ciel. La traditionnelle pluie de météores du mois d'août sera à son apogée dans la nuit de mercredi à jeudi et s'annonce impressionnante. Pour tout comprendre et bien en profiter, 20 Minutes fait le point en 5 questions. Maxence a 6 ans et est né sans main droite. Il doit devenir le premier enfant français équipé d'une prothèse imprimée en 3D, technologie peu coûteuse et ludique pour les enfants nés avec une malformation d'un membre. «Ce n'est absolument pas médical. Il ne va pas subir de greffe, ni d opération. La prothèse sera scratchée et il pourra l'enlever à la guise», explique sa maman Virginie Contegal à l'afp. «Depuis que Maxence est né, on a fait le choix de ne pas l'appareiller avec une prothèse médicalisée. Là, il va avoir une main colorée aux couleurs de son choix, de super-héros (avec un grand «M» dessus pour «supermax», ndlr), qu'il pourra enlever à sa guise. Ce sera ludique pour lui dans la cour de récré avec les copains», poursuit Virginie Contegal. Pour plus de détails, regardez la vidéo en haut de cet article. Les Perséides, c'est quoi? Ce sont de petites particules de la comète Swift-Tuttle, qui croisent l'orbite terrestre chaque été. «En rentrant dans notre monde, les Perséides - des petits caillots cométaires - cognent dans les molécules de l'atmosphère et ce choc, extrêmement violent, produit de la lumière», explique à l'afp Jérémie Vaubaillon, astronome à l'observatoire de Paris : «Chaque caillot se transforme en étoile filante». Quand les observer? «Le pic d'activité est prévu à 20h40 heure française», indique à 20 Minutes Philippe Henarejos, le rédacteur en chef de Ciel et Espace. Trop tôt pour la France, donc, même s'il y a une petite chance pour que ce pic arrive un peu plus tard, quand il commencera à faire nuit. «Les Perséides ne sont pas homogènes, c'est comme un filon dont on traverserait les veines, illustre Philippe Henarejos. On peut donc espérer que ce pic d'activités dure plus longtemps, ou soit décalé dans le temps.» Un autre pic est attendu en toute fin de nuit. Mais entre les deux, pas de souci à se faire, les étoiles filantes seront là, d'autant plus visibles que la Lune, absente, ne perturbera pas leur observation. Comment s'y prendre? Fuyez la pollution lumineuse, installez-vous confortablement et observez (à l'oeil nu, pas besoin d'instruments) l'horizon nord-est. C'est entre les constellations de Persée et Cassiopée que les étoiles filantes seront les plus nombreuses. Pour plus de conseils, rendez-vous sur notre guide pratique de la Nuit des étoiles..n

13 s a n t é La NR Mardi 18 août N O T E Z - L E Cataracte : faites le plein d'antioxydants Consommer des vitamines E, ainsi que des antioxydants comme la lutéine ou la zeaxanthine, contenues dans les jaunes d'œufs, les épinards et d'autres légumes verts, pourrait faire diminuer le risque de contracter une cataracte. C'est ce qui ressort d'une étude publiée dans la revue Archives of Ophtalmology. Les enquêteurs ont étudié des informations venant de quelque femmes, provenant de l'institut national de la santé américain. Plus de d'entre elles ont développé une cataracte durant la durée de l'étude. Les personnes ayant consommé le plus de lutéine et de zeaxanthine auraient 18% de chances de moins que les autres de développer cette maladie. Celles qui ont consommé le plus de vitamine E pourraient avoir 14% de risques de moins que les autres de contracter une cataracte. Maladie de Parkinson Un nouveau traitement prometteur Un traitement «chélateur de fer», qui réduit la quantité de fer dans le cerveau a été mis au point par des chercheurs du centre hospitalier régional universitaire de Lille (CHRU de Lille). Cette découverte permettrait de ralentir la progression de la maladie de Parkinson. Les services de pharmacologie médicale, de neurologie et pathologie du mouvement et de neuroradiologie de Lille ont lancé en 2008, une étude scientifique ayant pour objet l'analyse de la répartition du fer dans différentes régions cérébrales et son impact chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. Les chercheurs ont mis en évidence un lien possible entre un taux excessif de fer dans le cerveau et la survenue de certaines maladies neurodégénératives. La défériprone réduit le taux de fer Partant de cette hypothèse, les scientifiques ont travaillé pour trouver la bonne molécule et le bon dosage pour diminuer le taux de fer dans les cellules sans induire un manque trop important de fer pour assurer les autres fonctions dans l'organisme. «Nous avons découvert que la défériprone pouvait réduire le taux de fer et assurer une bonne survie des cellules», explique le docteur David Devos, neurologue et co-auteur de l'étude. Un essai clinique a été mené sur 40 patients parkinsoniens au début de leur maladie. Les chercheurs ont constaté à la fois des effets,un nouveau traitement neuro-protecteur qui réduit la quantité de fer a été mis au point pour ralentir la progression de la maladie de Parkinson. symptomatiques (un effet sur les signes moteurs de la maladie), donc une amélioration de leur état clinique et de leur qualité de vie et un effet neuro-protecteur. L'essai a aussi révélé que ce traitement a été bien toléré jusqu'à 2 ans sans anémie. «Sa puissante action antioxydante semble permettre un ralentissement significatif de la progression du handicap des patients porteurs de la maladie de Parkinson», explique Caroline Moreau, neurologue. Si les résultats de cette recherche sont encourageants, «des essais cliniques sur un plus grand nombre de malades doivent être mis en place». «Nous envisageons de mettre en place une étude franco-européenne pour confirmer ces premiers résultats», rappelle le Pr Luc Defebvre, neurologue au CHRU de Lille. La maladie de Parkinson représente la seconde affection neurodégénérative après la maladie d'alzheimer en France personnes sont atteintes par cette pathologie aujourd'hui non guérissable. Elle est provoquée par la dégénérescence des cellules nerveuses dopaminergiques d'une zone précise du cerveau : la substance noire. Les personnes malades développent ainsi des tremblements, des raideurs et voient leurs mouvements se ralentir.n B O N À S A V O I R Parkinson : les migraineux deux fois plus vulnérables,les personnes qui souffrent de migraine sont deux fois plus exposées au risque de développer la maladie de Parkinson, suggère une nouvelle étude. La migraine toucherait 5 à 8 millions de personnes en France. Une nouvelle étude de l'université de Bethesda aux Etats-Unis établit un lien, quoique faible, entre la migraine et le risque de souffrir de la maladie de Parkinson. Ce risque serait doublé chez les migraineux. Plus spécifiquement, ce sont les personnes sujettes aux auras migraineuses qui seraient plus vulnérables. Les chercheurs tirent leurs conclusions du suivi pendant 25 ans de personnes âgées de 33 à 65 ans. Une aura migraineuse est un trouble neurologique transitoire qui survient dans 10 à 20% des migraines. Elle se manifeste par des symptômes temporaires comme des troubles de la vue et de la parole. Chez certains patients, la crise survient avec une aura alors que chez d'autres non. Certains peuvent alterner des épisodes de migraine avec et sans aura. Alors que de précédentes études ont suggéré un lien entre maladies cardiaques, troubles cardiovasculaires et migraine, cette recherche américaine avance une explication à cette nouvelle association avec la maladie neurodégénérative de Parkinson. Cela pourrait provenir d'un dysfonctionnement de la dopamine dans le cerveau, un neurotransmetteur qui joue un rôle dans la gestion des mouvements. Or la maladie de Parkinson se caractérise par un affaiblissement de la production de dopamine dans le cerveau. «Les symptômes de la migraine comme les bâillements excessifs, la nausée et les vomissements pourraient être reliés à la stimulation du récepteur de la dopamine», explique le Dr Ann Scher, à l'origine de cette étude parue dans la revue Neurology. Mais la prudence reste de mise, précise l'étude. D'autres travaux, notamment génétiques, sont attendus avant de vérifier ce lien entre la maladie de Parkinson et la migraine.n Hypertension Comment agissent les médicaments?,l hypertension artérielle touche plus de 10 millions de personnes en France. Pour la contrôler, de nombreux types de médicaments existent. Quels sont leurs modes d action? Peut-on les associer? Top santé fait le point à l'occasion de la Journée mondiale de l'hypertension. Hypertension : les différents types de médicaments Les diurétiques Ils stimulent le rein pour l'aider à éliminer de l eau et du sel, ce qui fait baisser la pression sanguine. Les hypokaliémiants : ex : Esidrex, Fludex, Lasilix Les hyperkaliémiants : spironolactone et ses associations avec l'hydrochlorothiazide (ex : Aldactazine ), amiloride et associations. Les bêtabloquants Ce sont surtout des «relaxants» de l artère et de la contraction cardiaque, qui s opposent à l action de l hormone du stress : l adrénaline. Ex : Avlocardyl, Sectral, Timacor Les inhibiteurs de l'angiotensine II (ou sartans) Ils agissent plus précisément en aval des inhibiteurs de l enzyme de conversion, évitant ainsi certains effets secondaires des IEC. Ex : Aprovel, Kenzen, Teveten Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion ou IEC Cette enzyme est responsable de l'activation dans le sang d une substance hypertensive : l angiotensine 2. Une production de celle-ci freine aussi l élimination d eau et de sel par le rein. Ex : Acuitel, Triatec, Zestril Les inhibiteurs calciques Ils réduisent l entrée de calcium dans les cellules musculaires des artères et permettent avant tout la dilatation des vaisseaux. Ex : Adalate, Caldine, Iperten Les antihypertenseurs centraux Ils agissent sur les systèmes régulateurs de la tension artérielle au niveau cérébral.n

14 contribution La NR 5322 Mardi 18 août Education L école, Benghebrit et les fossoyeurs de l intelligence algérienne (II), La scène nationale ressasse ces jours-ci un débat que je considère stérile, suite à la décision de la ministre de l Éducation d introduire plutôt d imposer le dialecte aux élèves du préscolaire et de la 1re année élémentaire et ce pour un apprentissage graduel de la langue. La mesure ne plaît pas à certains fanatiques dont la réaction trop populiste illustre clairement leur cécité culturelle. Les visites d inspection qu ils effectuent dans le but de contrôler, orienter et promouvoir les instituteurs de très grandes facultés à élever un citoyen positif deviennent le privilège de quelques-uns dont ceux qui usent de moyens douteux pour corrompre la personne de l inspecteur par des formules de séduction afin d obtenir des faveurs au détriment de la vraie productivité scolaire qui mettent toutes les générations en péril. Les points d inspection, devenus le souci suprême des uns et l intention unique des autres, octroient aux inspecteurs le droit de doter ses amis dans la tribu des enseignants en matière de points en troquant la noblesse de ce métier contre les services qui lui seront rendus par les fossoyeurs de l enseignement national. Des éloges hypocrites ornent les rapports de nos chefs, comportements qui rendent l ânerie une vertu influente consolidée par l impéritie ovationnée de nos directeurs. D anciennes procédures d inspection sont, à ce jour, maintenues, celles basées sur un contrôle sommairement élaboré qui divulguent une déficience perceptible en matière de la déontologie où la majeure partie de nos inspecteurs recourent à l instrument répressif comme seul moyen de s affirmer au foyer sublime de la bienveillance. Ce digne titre à qui on a scandaleusement alloué la particularité du bricolage a contribué dans l expansion ségrégative du favoritisme. Les enseignants soumis à l examen de ces responsables sont sévèrement sommés d embellir leurs documents, enjoliver leurs répartitions à la limite de la perfection, tout en dédaignant la véritable évaluation de l instituteur à travers ses élèves qui sont réellement un repère infaillible afin d estimer le rendement scientifique et pédagogique de cet enseignant. Une liberté de ruiner dans les écoles est tolérée par les circulaires tantôt ministérielles, qui prônent une insouciance exécutée par le truchement de nos responsables dont l opportunisme sert fertilement le pouvoir en place, et tantôt intérieures qui pullulent quotidiennement à l encontre d excellents éducateurs qui pâtissent des tourments ineffables de la jalousie. Une guerre sans nom est livrée contre le génie des uns et le dévouement des autres, ce qui permet aux médiocres d émerger et aux débiles de gérer les administrations les plus délicates. Une singulière lutte pour le triomphe de la bêtise suit cette exécrable intronisation de la médiocrité. Le radotage remarqué dans la charge instructive des leçons décèle les retombées désastreuses de l idéologie opinée perfidement afin d élever un citoyen privé de raisonnement, dépouillé de sapience et doté de férocité en l absence de vraies bases pédagogiques. L aspect suranné du savoir inculqué rallie concurremment le manque remarqué en formation. Les compositions de chaque trimestre opérées comme formalité d évaluation perdent de leur efficacité et deviennent un stratagème imparable qui immunise une dense couche d enseignants contre toute éventuelle accusation émanant de la société. Le phénomène du gonflement de notes s est mué en un acte étrangement primé par la tutelle, ce qui démontre indéniablement la nuisance voulue du système éducatif algérien. L annulation de l examen de la 6e a permis à l engourdissement d hypothéquer l avenir de ces milliers d écoliers. Des cellules dites de réflexion sont alors composées d éléments dont le rôle est de courtiser leurs supérieurs en recourant solennellement à tous genres de louanges pour sauvegarder leurs intérêts mutuels. Des encouragements d obligeance sont d ailleurs fautivement distribués par nos inspecteurs à l adresse d instituteurs dont la relation dépasse celle de la confraternité en défiant même l ordre de mérite. Or, des enseignants de très grande valeur demeurent dépréciés en vertu de leur refus de plier devant les tentatives de corruption de la famille régnante sur le trône de chaque circonscription. Des promotions incompréhensibles s accomplissent dans le corps de l éducation en haussant les plus faibles au plus culminant sommet de la hiérarchie. Le plaisir d éliminer notre crème se manifeste chez nos directeurs, leur qualité de pédagogue dégénère en celle de persécuteur au service absolu de l ignorance. Rendre hommage à tous les enseignants victimes de l oppression inique de l administration est un impératif qui m accule à dénoncer les manigances sataniques de certains responsables, poussés par l obsession de régner sur les écoles publiques aux confins de l indicible. Un rabais retentissant gagne le milieu juvénile, où le sacrifice pour la culture devient crânement opprobre et déshonneur. Le recours à la matière justifie la transmutation graduelle des écoles en des lieux où s effectuent quotidiennement les transactions commerciales du genre business dont la tutelle est complice. Des échanges frauduleux de service se pratiquent réglementairement au sein des directions de l éducation où le simple planton participe ostensiblement dans les affaires administratives, en s ingérant complaisamment dans les mouvements de mutation. Une fâcheuse manie de corrompre la noblesse de l enseignement s est aisément installée, puis promue par l infiltration voulue d une pègre dans les différentes hiérarchies de l éducation, provoquant à la fois l exil forcé des compétences et une négligence politique d une flagrance qui crève les yeux. Tandis que les médiocres prennent la cadence d émérites penseurs, des concepts anachroniques resurgissent sans aucun préalable diagnostic. Les examens de tous les niveaux sont ternis de fraudes exhibant la crédibilité de l Etat au péril, où les épreuves de chaque matière sont sujettes à la vente. Des gains onéreux proviennent d ailleurs de ces magouilleuses combines. La conscience professionnelle s est transformée, par le courant de la nonchalance, en un sentiment inerte, voire indifférent. Une situation anarchique apparaît lors des compositions. Le passage des élèves d un palier à l autre s opère sournoisement en usant de la supercherie comme moyen de disculpation, une façon de dissimuler les forfaits coupables et taire la flemme gratifiée des enseignants malicieux. Une joie mensongère est pompeusement stimulée chez les candidats. Leur admission frelatée aux niveaux supérieurs les prédispose à tous genres de malheur, dont l exclusion précoce qui guette d importantes masses estudiantines. Cette procédure à laquelle se réfère l administration atteste catégoriquement le déplorable gâchis organisé criminellement par nos supérieurs. Des lacunes en vrais sondages ont fini par reconvertir les établissements en des baraquements de garderie, et l enseignant en employé de surveillance. Un semblant de réussite se dérobe derrière l illusion qui entoure la naïveté sainte de nos élèves ; ce qu ils reçoivent comme éducation attribue aux écoles l aspect de pénitenciers où les carences en matière de morale se marient avec le déficit alarmant en exemple. Une sérieuse fissure d entente entre l enfant et son maître inculpe ce dernier d avoir failli à son devoir de pédagogue. La nouvelle vague d enseignants nommés par le ministère concerné, dans le cadre de l emploi de jeunes, témoigne distinctement de la précarité décidée des fondements du système éducatif algérien. Cette insuffisance de formation indique sans traitement la nature problématique de la question éducative. Une cauteleuse rivalité entre écoles est dopée par la tutelle. Des querelles réciproques procèdent de chaque collectif vers le clan adverse. Ainsi, une atmosphère de dissension s étend gratuitement au giron sacré de la morale. Un grégarisme raciste prend forme dans la famille éducative. Des nuances de spécialité divisent intentionnellement les collègues en arabophones et francophones en aboutissant à une adversité assurément dévastatrice. Un déséquilibre fraternel se voit fortement à travers le clanisme des uns et la neutralité des autres. La vertu du travail reste menacée jalousement par la méconnaissance nocive des responsables. Une révolte répartie entre l aversion pour les virtuoses de l enseignement, et le ressentiment incontrôlable contre les succès fructueux intervient telle une peste incurable baptisant cette fonction de maudite. L enseignant algérien fête chaque année sa Journée mondiale dans un climat d anarchie programmée, avec le même pessimisme qui dérive de l ingratitude flagrante de toute l administration. Une fissure non encore identifiée continue de s élargir entre l objectif de l enseignement et les moyens d aboutir à une instruction qui se marie avec les métamorphoses des périodes contemporaines. (Suite et fin) Chekri Rachid, enseignant et écrivain, Akbou (Suit et fin) Chekri Rachid. Enseignant et écrivain, Akbou.

15 é c o l o g i e Pollution de l'air morts chaque jour en Chine La NR 5322 Mardi 18 août I N F O E X P R E S S Sécheresse : des poissons asphyxiés par manque d'eau Dans l'ain, les poissons manquent d'oxygène. Dans la Dombes, les étangs offrent un paysage rarement vu depuis la sécheresse de Les quelques gouttes de pluie tombées ces dernières 24 heures n'ont pas amélioré la situation. Les niveaux d'eau des étangs de la Dombes sont bien trop bas., La mauvaise qualité de l'air est responsable de 17% des décès en Chine. Alerté par ce chiffre et le phénomène récurrent du smog, mardi 30 juin, le pays a fait savoir qu'il souhaitait «porter la part de (ses) énergies non fossiles dans la consommation énergétique primaire à environ 20%». Selon une étude de l'institut Berkeley Earth, ce phénomène est dû à la production de charbon qui couvre 65% des besoins en énergie du pays. La Chine tente de réduire la pollution en adoptant des standards pour la qualité de l'air ou en diversifiant son approvisionnement en énergie. Le chemin est encore long, mais pas seulement pour elle : pour l'ue et la France aussi... La pollution de l'air tue en moyenne personnes chaque jour en Chine, selon une étude scientifique récemment dévoilée. Pour celle-ci, ce problème résulte de l'exploitation du charbon. Plus particulièrement, une petite particule, la PM2.5s, peut causer des crises cardiaques, des AVC, des cancers du poumon et de l'asthme. Selon les scientifiques, la pollution provoque 1,6 million de morts par an, soit 17% de l'ensemble des décès. «La concentration en PM2.5s va bien au-delà des standards, mettant en danger la vie des populations, bien que la qualité de l'air se soit améliorée dans la première moitié des 358 villes chinoises», explique Dong Liansai, responsable de la campagne climat et énergie pour Greenpeace en Asie de l'est. Pour les chercheurs, 92% de la population chinoise ont été exposés à, au moins, 120 heures d'air de mauvaise qualité entre le 5 avril 2014 et le 5 août % de la population a respiré un air considéré comme dangereux pour la santé sur cette même période. «Chaque heure d'exposition à la pollution réduit l'espérance de vie de 20 minutes» Cette étude, publiée dans la revue scientifique en ligne Plos, jeudi 13 août, est menée par Berkeley Earth, une organisation scientifique indépendante qui utilise les statistiques pour analyser les problématiques environnementales. L'organisme a analysé les mesures collectées, au cours de chaque heure, dans stations terrestres, pendant une période de 4 mois. Ils ont ensuite utilisé un modèle employé par l'organisation mondiale de la santé pour calculer les maladies induites. Richard Muller, directeur scientifique de l'organisation et co-auteur de l'étude explique à Bloomberg Business : Le charbon est la principale cause de pollution Les autorités chinoises ont reconnu l'urgence de la situation après que d'épaisse fumée, appelée smog, apparaissent dans les grandes villes comme Pékin ou Shanghai. En réponse, les autorités ont adopté des standards pour la qualité de l'air, introduit des stations moniteurs pour la mesurer et des standards de propreté pour le transport de carburant. Mais 90% des 161 villes, où l'air a été étudié, ne correspondaient pas à ces standards officiels, selon le bureau national des statistiques chinoises. «La dernière fois que je suis allé à Pékin, le niveau de pollution était dangereux. Chaque heure d'exposition réduisait mon espérance de vie de 20 minutes. C'est comme si chaque homme, femme et enfant fumaient 1 cigarette et demie toutes les heures». Pour les chercheurs, la source de PM2.5s correspond à celle de dioxyde de sulfure ce qui implique que la majorité de cette pollution provient de l'exploitation du charbon. Les sources de pollution sont étendues mais particulièrement intenses dans un axe Nord-Est qui s'étend de Shanghai au Nord de Pékin. L'étendue de la pollution n'est pas une surprise, étant donné que certaines substances peuvent rester en suspension dans l'air entre quelques jours et plusieurs semaines et voyager sur des centaines de kilomètres.» La Chine essaie de réduire sa dépendance aux énergies fossiles Or, l'économie chinoise est asphyxiée par sa dépendance au charbon qui couvre 65% des besoins en énergie du pays. Le pays représente, à lui seul, 25% des émissions de gaz à effet de serre de notre planète. Pour Elizabeth Muller, directrice exécutive de Berkeley Earth, les solutions à ce problème pourraient inclure une plus grande utilisation d'épurateurs, une augmentation de l'efficience énergétique, ainsi qu'une transition du charbon vers le gaz naturel, l'énergie nucléaire et les énergies renouvelables. «Beaucoup de ces mêmes solutions de réduction de la pollution de l'air permettront simultanément d'atténuer la contribution de la Chine au réchauffement planétaire. Nous sommes en mesure de sauver des vies aujourd'hui et demain.» Une orientation que le pays essaie de prendre. Il a, d'ores et déjà, commencé à diversifier son approvisionnement en énergie : générateurs electro-hydrauliques, gaz, gaz naturel liquéfié sont encouragés depuis des années, selon une universitaire chinoise. Mardi 30 juin, la Chine a d'ailleurs fait savoir qu'elle souhaitait «porter la part de (ses) énergies non fossiles dans la consommation énergétique primaire à environ 20%». Pourtant, si le pays doit fermer 60 centrales au charbon entre 2016 et 2020, trois fois plus de ces centrales sont prévues à la construction dans l'ouest du pays, avec de nouvelles technologies. Une situation qu'illustre bien l'exemple de Xingtai, nommée pour la troisième année consécutive ville la plus polluée de Chine. La pollution de l'air ne constitue pas un problème en Chine seulement. Elle a coûté 189 milliards d'euros en 2012 à l'union européenne et près de 97 milliards d'euros à la France. À travers le monde, cette contamination tue environ trois millions de personnes chaque année, soit plus que le VIH, le paludisme, le diabète ou la tuberculose. n Des pertes Partout, c'est le même constat. Le manque d'eau rétrécit l'espace de vie des poissons. Tous les jours depuis deux mois, des dizaines de brochets, de sandres ou de carpes, sont retrouvés morts asphyxiés. Le manque d'eau combiné à la chaleur leur est fatal. Ces conditions météo exceptionnelles pourraient venir fragiliser la filière piscicole de la Dombes. Pour limiter les dégâts, des producteurs font tourner à plein régime des aérateurs pour oxygéner l'eau. Malgré tout, la production pourrait baisser de 30%. n Pour lutter contre la sécheresse, Los Angeles a trouvé une étonnante solution Les autorités de la ville de Los Angeles aux États- Unis, ont eu une idée étonnante afin de préserver l'eau face à la sécheresse. Ils ont déversé des millions de balles à la surface du réservoir d'eau de Van Norman, dans le quartier de Sylmar. Depuis quatre ans, la Californie est confrontée à une grave sécheresse, la pire de ces 500 dernières années. Le phénomène a frappé les plus grands cours d'eau et profondément modifié les paysages, entraînant de sérieuses conséquences. En un an et demi seulement, plus de 200 milliards de litres d'eau auraient été perdus, selon les estimations des spécialistes. Face à la situation devenue critique, les autorités de Los Angeles ont décidé d'agir et trouvé la solution pour préserver ses réserves d'eau : des balles de plastique noire. Si elle peut paraître surprenante, elle serait efficace à la fois d'un point de vue économique et d'un point de vue environnemental.n

16 s p o r t La NR 5322 Mardi 18 août El-Hadi Ould Ali «Le stade du 5-Juillet d'alger va très bientôt rouvrir ses portes»,le stade du 5 -Juillet 1962 d'alger, fermé depuis deux ans pour des travaux de rénovation, va réouvrir ses portes «très bientôt», a assuré lundi le ministre de la Jeunesse et des Sports El Hadi Ould Ali, sans pour autant donner de date précise, alors que le championnat national a débuté. «Il y a un travail de concertation, qui est en train de se faire au stade du 5 -Juillet pour lever un certain nombre de réserves. Il faut de la patience. Mais je vous rassure qu'il va très bientôt réouvrir ses portes au public», a affirmé le ministre en marge de la réouverture de la piscine du stade de 20 -Août 1955, dans la commune de Mohamed Belouizdad. Inauguré en juin 1972, le stade du 5 - Juillet ( places) a été fermé pendant deux ans, à la suite de l'effondrement partiel, le 21 septembre 2013, d'une tribune, qui a coûté la vie à deux jeunes supporters lors d'un derby MCAlger-USM Alger. Il a subi juste après ce drame, un contrôle technique, puis des travaux de rénovation, de confortement et de consolidation des structures. Il a été réceptionné officiellement le 4 juillet dernier par le Premier ministre Abdelmalek Sellal. Interrogé sur la nature des réserves émises par diverses parties chargées de la sécurité de cette enceinte sportive, le ministre a cité l'installation et la mise en place d'un groupe électrogène, ainsi que des contraintes de sécurité soulevées par la Sûreté nationale et la Protection civile. Lors de la dernière visite d'inspection effectuée le 23 juillet, le chef de la sûreté de wilaya d'alger, Noureddine Berrachedi, avait demandé à ce qu'il y ait davantage de couloirs sécurisés afin de permettre aux policiers «d'accéder directement et rapidement aux zones d'agitation» lors des matchs importants. Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Mahfoud Kerbadj avait assuré dimanche dans une déclaration à Liga espagnole l'aps que la commission d'homologation des stades effectuera cette semaine, sans préciser le jour, une nouvelle visite d'inspection de ce stade. «La commission d'homologation effectuera cette semaine une nouvelle visite d'inspection au stade du 5-Juillet, qui fait l'objet de réserves émises précédemment concernant essentiellement le volet sécuritaire», précise-t-il. Le ministre, qui a confirmé cette information, a expliqué que c'est à cette commission «de décider de la date de la réouverture du stade». «Cette commission, où sont représentées toutes les parties concernées, va inspecter le stade cette semaine. Son rapport final déterminera la date exacte de la réouverture», a dit M. Ould El Hadi. Dimanche, le président de la LFP avait affirmé que l'homologation en question est du ressort «exclusif» du wali d'alger, qui doit d'abord recevoir «les rapports des différentes commissions pour pouvoir donner son accord final». Il a exclu dans la foulée toute prérogative à la commission d'homologation des stades de la LNF, la décision de réouverture du stade du 5 -Juillet La LFP avait décidé pour la saison de programmer les derbies algérois et les grandes affiches de la Ligue 1 mobilis au Le Real Madrid blinde Sergio Ramos!,Après un interminable feuilleton, Sergio Ramos a finalement prolongé son bail avec le Real Madrid. Le défenseur international espagnol est désormais lié avec le club madrilène jusqu'en juin Il a enfin eu gain de cause. Joueur du Real Madrid depuis 2005, Sergio Ramos (29 ans) réclamait depuis plusieurs mois un nouveau contrat. Malheureusement pour lui, son statut de pilier du vestiaire merengue ne suffisait pas à convaincre ses dirigeants de lui offrir un salaire à huit chiffres digne des stars offensives du club (Ronaldo, Bale). Un positionnement du Real qui avait alors trouvé écho du côté de Manchester United qui a tout fait pour tenter l international espagnol de rallier le nord-ouest de l Angleterre. Un intérêt mancunien qui a visiblement fini par forcer la Casa Blanca à s activer dans ce dossier. Hier, le club madrilène vient en effet d annoncer sur n Qu'est-ce qui retarde encore la réouverture du stade 5-Juillet? (Photo > D. R.) son site officiel que le joueur va signer cet après-midi (hier ndlr) une prolongation de contrat jusqu en «Aujourd hui, lundi 17 août à 13h30, à la tribune d honneur du stade Santiago Bernabeu, se tiendra une conférence de presse pour annoncer la prolongation de Sergio Ramos. Seront présents le président du Real Madrid, Florentino Pérez et le joueur qui sera lié au club pour les cinq prochaines saisons.» Une excellente nouvelle pour Sergio Ramos puisque l ancien Sévillan devrait voir son salaire être multiplié par deux et passer ainsi de 5,5 millions d euros à 10 millions d euros par an! De son côté, Madrid s évite également le risque de voir son leader défensif réclamer un départ. Ramos prolongé, d autres joueurs devraient imiter l Andalou. En effet, Pepe et Casemiro se seraient vu offrir une prolongation jusqu en 2017 et R. S. stade du 5-Juillet. Mais, contre toute attente, la première journée du championnat de Ligue 1, disputée le week-end dernier, a vu le déroulement des derby algérois entre le MC Alger et le CR Affaire Pistorius Le parquet fait appel de la condamnation,le parquet sud-africain va tenter d'obtenir une condamnation pour «meurtre» et une peine de prison sévère contre Oscar Pistorius, qui doit sortir de prison dès vendredi, dix mois seulement après avoir été condamné pour «homicide involontaire» de sa petite amie Reeva Steenkamp. Peu après l'énoncé du verdict en octobre dernier - cinq ans de prison pour homicide involontaire-, l'accusation avait fait connaître son intention de faire appel contre cette peine «à la légèreté choquante». Mais le procureur devait encore déposer ses arguments par écrit auprès de la Cour suprême d'appel. Ce qui a été fait hier. Les avocats de l'ex-champion ont jusqu'au 17 septembre pour remettre à leur tour leur réponse écrite. La Cour doit statuer en novembre. Pour le procureur, il est impensable que l'ancien champion paralympique ait tué «involontairement», puisqu'il a déchargé quatre balles de gros calibre contre la porte de ses toilettes en pleine nuit, exactement à hauteur d'homme, en pensant qu'un cambrioleur s'y était réfugié. Pistorius, commente le parquet dans son argumentaire, «savait qu'il y avait un être humain derrière la porte (et il a) délibérément tiré dans la porte». «La seule conclusion raisonnable, sur la base des faits énoncés, doit être que, au minimum, en prenant une arme, en marchant vers le cabinet de toilette avec l'intention de tirer, tout en sachant qu'il y avait un être humain derrière la porte, dans un espace très réduit, et en tirant quatre balles (...) il avait l'intention de tuer la personne dans le cabinet de toilettes», indique le texte transmis à la Cour suprême d'appel. «Le fait que la victime n'ait pas été finalement la personne que l'accusé voulait tuer (ou qu'il pensait tuer) est une erreur qui ne change rien dans le fond», poursuit le parquet. Belouizdad (0-0) et entre le NAHD et l'us- MAlger (2-1) respectivement au stade Omar-Hamadi de Bologhine et au 20 - Août 1955 à Belouizdad, rappelle-t-on. R. S. Icône du sport déchu L'accusation estime donc que la juge a fait une erreur d'interprétation du droit en ne retenant que l"homicide involontaire et qu'elle aurait dû condamner le sportif pour «meurtre». S'il était reconnu coupable de meurtre, il risquerait alors une peine d'au moins 15 ans de prison. La thèse du parquet, selon laquelle l'athlète aurait abattu sa petite amie à l'issue d'une dispute, a en revanche été écartée par la juge, faute de preuves suffisantes. En droit sud-africain, la procédure dite d'appel est plus proche de la cassation française que de l'appel proprement dit. Le procès n'est pas révisé sur le fond, mais uniquement sur la base du droit. Il s'agit pour les juges suprêmes de vérifier si la juge Thokozile Masipa a fait ou non une erreur d'interprétation des textes. En attendant, Pistorius va bel et bien sortir de prison vendredi, après 10 mois de détention, comme le permet la loi sud-africaine. Il sera soumis à un strict régime de liberté surveillée, et ne pourra quitter son domicile qu'à des heures bien déterminées. Il portera probablement un bracelet de surveillance électronique, et devrait être soumis à des travaux d'intérêt général. La mère de la victime, June Steenkamp, avait récemment déploré que l'homme qui a tué sa fille puisse sortir aussi vite de prison. «Je ne pense que ce soit assez pour quelqu'un qui a causé la mort d'une autre personne», avait-elle déclaré en mai, dans la presse sud-africaine. Doublement amputé des pieds à la naissance, Pistorius était surnommé «Blade Runner», en référence aux lames de carbone sur lesquelles il courrait en compétition. Aidé par un physique avantageux, il était devenu une icône du sport mondial avant le drame, prenant le départ aux Jeux olympiques de Londres 2012 avec les valides malgré son handicap. R. S.

17 s p o r t La NR 5322 Mardi 18 août AfroBasket-2015 L'Algérie dans la peau d'un outsider,la sélection algérienne de basket-ball (messieurs) disputera son 16 e championnat d'afrique des nations, AfroBasket 2015, prévu du 19 au 30 août à Tunis, avec l'objectif d'améliorer son classement au niveau continental et gagner en expérience pour une équipe en pleine reconstruction. Pour sa 16 e participation à l'afro- Basket, le cinq algérien évoluera dans la peau d un outsider. Il disputera le premier tour dans le groupe D, composé de la Côte d'ivoire, du Cap Vert et du Zimbabwe. Les basketteurs algériens commenceront leur campagne africaine face au Zimbabwe, qui participe à son second AfroBasket, après celui de 1981 en Somalie, le 20 août à la salle de Radès (banlieue de Tunis), qui abritera toutes les rencontres de la compétition, avant d'affronter le Cap Vert (22 août) et la Côte d'ivoire (24 août). Afin de préparer l'équipe dans les meilleures conditions, le staff n Les Verts renouent avec la compétition africaine. (Photo > DR.) technique composé de l'entraîneur principal, Ali Filali, et de son adjoint Toufik Chebani, a mis en place un riche programme avec notamment une série de stages en Algérie et à l'étranger (Slovénie et Turquie). Concernant l'effectif, le coach national a retenu une liste de 12 joueurs, composée de l'ossature qui a pris part à l'afro- Basket 2013 en Côte d'ivoire, avec pas moins de cinq joueurs (Harrat, Cheriet, Seddik, Gaham et Dekiche), qui joueront leur deuxième AfroBasket consécutif, après celui Fiches techniques des sélections des groupes C et D GROUPE C : 1. CAMEROUN : Podium: 2e (2007) Participation en phases finales de l'afrobasket: 8 (entre 1972 et 2015) Entraîneur: Lazare Adingono (Cameroun) Meilleurs joueurs: Parfait Bitee (Maroc), Luc Mbah a Moute (Philadelphie, NBA) 2. EGYPTE : Podium : 1re (5 fois), 2e (6 fois), 3e (6 fois) Participation en phases finales/afrobasket : 22 (entre 1962 et 2015) Participation au Championnat d'europe comme invitée (4 fois): 1re (1949) Participation au Mondial : 6 Participation aux JO : 7 Entraîneur: Ahmed Marai (Egypte) Meilleurs joueurs: Assem Marai (Université de Minnesota, USA), Ibrahim El Gammal (Al Ahly, Egypte) 3. GABON : Podium (Néant) Participation en phases finales /AfroBasket : 3 (entre 1993 et 2015) Entraîneur: Thierry Bouanga (Gabon) Meilleurs joueurs: Chris Silva (Université de Caroline du Sud, USA), Jason Retono (Philippines) 4. MALI : Podium: 3e (1972) Participation en phases finales/afrobasket : 18 (entre 1964 et 2015) Entraîneur: Sylvain Lautier (France) Meilleurs joueurs: Namory Boundy (France), Modibo Niakaté (France) GROUPE D : 1. ALGERIE : Podium: 2 e (2001), 3e (1965) Participation en phases finales/afrobasket : 16 (entre 1965 et 2015) Participation au Mondial: 1 (2002/15e) Entraîneur: Ali Filali (Algérie) Meilleurs joueurs: Mohamed Harrat (FUS Rabat, Maroc), Mehdi Cheriet (SOM Boulonnais, France) 2. CAP-VERT : Podium: 3e (2007) Participation en phases finales/afrobasket : 6 (entre 1997 et 2015) Entraîneur : Luis Magalhaes (Cap Vert) Meilleurs joueurs: Ivan Freitas Almeida (Roanne, France), Rodrigo Mascarenhas (Athlético Sport Aviaçao, Angola). 3. CÔTE D'IVOIRE : Podium: 1re (1981 et 1985), 2e (3 fois) Participation en phases finales/afrobasket : 22 (entre 1968 et 2015) Participation au Mondial : 3 ( ) Entraîneur : Hugues Occansey (France) Meilleurs joueurs: Souleimane Diabate, Fréjus Zerbo (Limoges, France) 4. ZIMBABWE : Podium (Néant) Participation en phases finales/afrobasket : 2 (1981 et 2015) Entraîneur: Ellery Pinkerton Meilleurs joueurs: Vitalus Chikoko (Reggiana, Italie), Wilson Juma (Angleterre). disputé à Abidjan (Côte d'ivoire) en 2013, où l'algérie avait terminé à la 12e place du tournoi, après avoir été «bêtement» éliminée en 1/8 de finale par le Maroc sur le score de (après prolongation). Filali a également fait appel à de jeunes joueurs tels que le meneur Yanis Mostefai et le pivot Touhami Ghezzoul tous deux du GS Pétroliers, qui participeront à leur première campagne africaine tout comme Mounir Benzeguala (GS Pétroliers) et Samir Mokdad (US Sétif). Selon le sélectionneur national, «l'objectif du cinq algérien sera d'améliorer son classement continental et emmagasiner le maximum d'expérience en prévision des prochaines échéances internationales». L'Algérie, à l'instar du Sénégal et de la République Centrafricaine, a bénéficié d'une Wild card (invitation) pour prendre part au rendez-vous de Tunis. La sélection nationale avait, dans un premier temps, raté sa qualification pour l'afrobasket 2015 à l'issue du tournoi de qualification (Zone 1) qui s'est disputé en allerretour. Elle s'était imposée à domicile face au Maroc (81-80), avant de s'incliner lors de la manche retour (84-71). L'AfroBasket 2015 verra la participation de 16 sélections avec comme principal objectif d'arracher le billet qualificatif aux Jeux Olympiques 2016 de Rio de Janeiro au Brésil, pour le vainqueur, alors que les équipes qui termineront deuxième, troisième et quatrième disputeront le Tournoi de qualification olympique de la FIBA qui regroupera 12 équipes. Agence Championnat du monde d athlétisme Makhloufi vise le podium sur m, L athlète algérien Taoufik Makhloufi s alignera seulement sur la course du 1500 m des Championnat du Monde d athlétisme qui se dérouleront du 22 au 30 août à Pékin, avec l objectif d arracher une place sur le podium, a indiqué dimanche à Alger le champion olympique algérien. «Après concertation avec mon équipe, nous avons décidé de courir seulement le 1500 m aux Mondiaux de Pékin, avec l objectif décrocher une place sur le podium ", a déclaré Makhloufi lors d un point de presse qui s est déroulé dimanche en fin d après-midi sur la piste d entraînement de l Université de Dely Brahim (Alger). Auteur de la deuxième meilleure performance mondiale de l année et son meilleur temps personnel sur m au meeting de Monaco en juillet dernier, avec un chrono de (3:28.75), Makhloufi s est montré confiant sur ses chances de médaille à Pékin face aux meilleurs coureurs du monde sur cette distance. «Nous avons fait une très bonne préparation qui m a permis de réaliser la deuxième meilleure performance mondiale de la saison le mois dernier à Monaco, en descendant sous la barre des 3:30. J ai ensuit poursuivi ma préparation en France avec mon entraîneur et je peux vous dire que tous les indiquant sont au vert pour réaliser une très belle prestation au Mondial», a ajouté Makhloufi. Le champion olympique sur m aux Jeux olympiques de Londres en 2012, qui s est engagé en début d année avec l entraîneur français Philippe Dupont a réalisé plusieurs belles performances depuis le début de cette saison lui permettant de revenir au devant de la scène après deux saisons en demi teinte notamment à cause d un virus contracté lors de sa préparation. Interrogé sur ses principaux rivaux au Mondial, Makhloufi a indiqué que son principal rival sera son mental et sa motivation avant la course, car pour lui toutes les conditions sont réunies pour réaliser une grande performance. «A Londres j ai profité de l effet de surprise car personne ne m attendait à ce niveau, maintenant il faut que je confirme face aux meilleurs mondiaux. Pour cela il faut que je relâche la pression autour de moi pour offrir au peuple algérien une nouvelle médaille sur m», a conclu Makhloufi. Le champion algérien ralliera la capitale chinoise, mercredi prochain en compagnie des athlètes Souad Ait Salem (marathon) et Khaled Benmahdi (800 m). Au Mondial 2015, prévu du 22 au 30 août à Pékin, l Algérie sera représentée par 14 athlètes, dont le premier contingent a quitté Alger jeudi dernier. Il est composé des athlètes Abdelmalek Lahoulou, Saber Boukemouche et Miloud Rahmani (400 m haies), Hicham Bouchicha et Bilal Tabli (3 000 m steeple), Yacine Hathat (800 m), Larbi Bouraada (décathlon) et Amina Bettiche (3 000 m steeple). E N D E U X M O T S Lutte anti-violence Kerbadj annonce une nouvelle mesure contre les récidivistes Tout club des Ligues 1 et 2 qui écope d'un troisième match à huis clos jouera le restant de ses rencontres de l'aller ou du retour à domicile sans la présence du public, a annoncé dimanche le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Mahfoud Kerbadj. «Dans le cas où une équipe serait sanctionnée d'un troisième match à huis clos, elle jouera le restant de ses rencontres de l'aller ou du retour à domicile sans la présence de son public», a affirmé à l'aps le premier responsable de l'instance dirigeante de la compétition. Un nombre record de matchs disputés à huis clos a caractérisé le football national dans ses deux ligues la saison dernière, en raison du phénomène de la violence qui avait frappé les différents stades du pays. «Cette mesure a pour but d'agir encore plus sévèrement contre la violence dans les stades qui a pris des proportions alarmantes», a souligné Kerbadj, estimant que «le huis clos est l'unique solution qui existe pour éradiquer ce fléau». Quotidien national d information. Edité par la Sarl SEDICOM au capital social de DA. Rédaction - Direction - Administration : Maison de la Presse. 1, rue Bachir Attar, Place du 1 er -Mai - Alger. Tél. : / Fax : Compte bancaire : CPA , rue Hassiba-Ben Bouali, agence Les Halles. Membres fondateurs : Gérant, directeur de la publication: Abdelwahab Djakoune. Directeur de coordination : Samir Sabek Directeur commercial : Ouahid Kouba. Composition PAO La Nouvelle République Impression Alger : SIMPRAL. Oran : SIO. Constantine : SIE. Diffusion centre : SEDICOM. Ouest : SPDO. Est : El Khabar. Sud : Trag diffusion Publicité : La Nouvelle République, Maison de la Presse. Tél. : Fax : pub : - ANEP Spa : 1, avenue Pasteur, Alger. Tél. : Fax : Conception : Studio Baylaucq, Paris, France. Tél. : Les manuscrits, photographies ou tout autre document adressés à la rédaction ne peuvent faire l objet d une quelconque réclamation.

18 NR La LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE s p o r t La NR 5322 Mardi 18 août 2015 en direct Lutte anti-violence Kerbadj annonce une nouvelle mesure contre les récidivistes le match à suivre Championnat du monde d athlétisme Makhloufi vise le podium sur m football El Hadi Ould Ali: «Le stade du 5-Juillet va très bientôt rouvrir ses portes» Mohamed Raouraoua : «Tout sera mis en œuvre pour une discipline durable»,le président de la FAF s est voulu une fois de plus différent de ses précédentes sorties médiatiques. Différent dans ses propos et ses déclarations. Une heure durant, il a cherché les mots qui puissent convaincre les auditeurs de la Chaine III. En fait, pour lui, c est aussi sa rentrée. A défaut de réunir son monde dans une salle de conférence, il saisit cette opportunité pour communiquer à l aise, sans trop de monde autour de lui. Une manière de tenter de répondre aux préoccupations des gestionnaires, joueurs et observateurs via les questions de l animateur. La première fiche technique mise sur le tapis fut celle de l interdiction du recrutement des joueurs étrangers à partir du prochain mercato. Il le savait, que malgré le huis clos du débat que ceux qui écoutaient l attendait sur cette fiche. Il rassura les présidents des clubs : «Nous ne sommes pas contre les joueurs étrangers. Nous sommes plutôt contre la mauvaise gestion de leur carrière et de leur situation financière. Voilà ce qui est clair et qui va boucher la case de la première incompréhension. La diplomatie acquise depuis des années lui permettra de démontrer qu il est à l aise lorsqu il s agit de gérer les crises de notre football. Pour convaincre, il clamera son souci de veiller sur la santé financière des clubs et surtout de mettre en garde les gestionnaires sur les conséquences des erreurs qu ils commettent. Et à ce titre, pas besoin d un débat national si on veut être les champions d une gestion rationnelle. A titre d exemple, il indiquera qu il n est pas normal «que des joueurs soient payés à coups de milliards alors qu ils ont terminé la saison avec la mention zéro minute de jeu à leur compteur. C est un mode opératoire qui n est pas nouveau, les joueurs profitent de cette situation et les gestionnaires ne veulent pas être confrontés à des conflits par rapport à leur engagement avec les titulaires. Une autre question a été posée, mais pas directement, la réponse n a rien d une victoire, cependant on comprendra à travers ses propos que la FAF ne somnole pas, que tout se prépare pour éviter le pire. Il continuera sur un autre point relatif au paiement des joueurs étrangers. «Ils doivent, eux aussi des impôts au même titre que les nôtres». Il rappellera les différents conflits qui opposaient joueurs ou entraîneurs étrangers aux clubs, c est l Etat dira-t-il qui n Mohamed Raouraoua, président de la FAF. (Photo >DR.) paie ces nombreux litiges. Pour étayer ses dires, il cita l exemple d un joueur qui a évolué au MOB. «Nous avons dû payer les frais de formation de l ordre de dollars pour un petit club malien, au moment où la Fifa avait menacé de défalquer trois points à son club. Six autres cas sont actuellement au niveau de la Fifa avec des décisions en faveur des joueurs.» «Tout ce que je peux vous dire, c est que, dorénavant, la FAF ne payera plus pour les clubs». Et d ajouter «Que chacun prenne ses responsabilités, et on n hésitera pas à appliquer la sanction de la Fifa envers le club le jour même». Pourquoi revient-il une fois de plus sur ces exemples qui ne sont pas nouveaux. Tout le monde le sait et tout le monde connaît ses limites. Il est vrai qu il est malheureux de constater que des gestionnaires continuent à fermer les yeux et à tourner le dos à la réglementation qui n est étrangère à personne. C est un peu le jeu des harraga qui préfèrent tenter leurs chances pour éviter les interdits. Le foot est pris au piège par des personnes qui confondent valeurs sportives et jeux de hasard. La violence a eu sa part de gâteau mais ce phénomène ne quittera pas la scène footballistique. La violence est malheureusement une racine qui évolue sous la protection de certaines personnes. L invité des sports de la Chaîne III n a pas mâché ses mots pour redire ce qui a été déjà rabâché. «C est le combat de tout le monde, des dirigeants des clubs qui sont aussi responsables de la sécurité sur les terrains de football. Et bien entendu, les collectivités locales sont concernées». Raouraoua, jamais à bout de souffle rappellera à cette occasion que son instance ne taira aucun comportement qui sera contraire à la réglementation signalée dans les différents documents de l instance. Il a aussi évoqué le sujet qui fâche souvent, en l occurrence les salaires. Chaque club débourse des sommes faramineuses pour des recrutements sans se soucier de la pertinence des autres questions relatives à la formation des jeunes, et encore moins à celle du marketing de sa stratégie, ça c est une autre question qu il va falloir d abord enseigner. «J ai vu des responsables de clubs distribuer de l argent, c est le cas de ce joueur qui va toucher 280 millions, oui 280 millions sans avoir taper une seule fois sur la balle dans le club d où il est venu. Un rêve pour ce joueur! D autres cas plus impressionnants existent. Mais alors, d où viennent-ils, et à quelles familles appartiennent-ils? Il faudrait savoir que «nos clubs ont dépensé 22 milliards de dinars pour payer leurs joueurs. Un détour sur le volet formation qui célèbre sa sixième année, le n 1 de l instance dira que beaucoup de choses ont été réalisées, quant au professionnalisme, c est plutôt un problème de ressources humaines et d environnement économique. La FAF est sur un projet de partenariat avec son homologue français pour la formation de quelque 300 entraîneurs. Il fera enfin part de sa déception sur ce qui s est passé au sein de la Fifa sur les scandales de corruption. Il parlera des objectifs de la CAN 2015 de la Coupe du monde, des départs et des arrivées de nouveaux joueurs chez les Fennecs. Le débat restera un débat chargé de promesses et de rappels orientés vers les gestionnaires. Comme si cet espace était celui d un sérieux avertissement à tous ceux qui évoluent sous la coupe de la FAF. H. Hichem A voir nzdf : Lazio - Bayer Leverkusen à 18h45 nbein Sports 2 : Sporting CP - CSKA Moscow à 18h45 La Der Encore le huis clos Bien que le huis clos ait montré toutes ses limites dans la lutte contre la violence, la LFP enfonce encore le clou dans une étrange décision qui fera certainement grincer des dents les clubs professionnels. Cette instance abat de nouvelles cartes visant à endiguer la violence dans les stades en mettant la barre très haut en matière de huis clos. «Dans le cas où une équipe serait sanctionnée d un troisième match à huis clos, elle jouera le restant de ses rencontres de l aller ou du retour à domicile sans la présence du public», a souligné la LFP. A court d idées pour comprendre ce fléau et cerner ses origines pour ensuite proposer des solutions moins pénalisantes pour les clubs et pour les mordus du ballon rond, l instance en question sort ce qu elle croit le grand jeu, alors qu en fait, ce n en est qu un petit et qui ne sera d aucune utilité. La réalité est tout autre dans les gradins et les supporteurs n en ont cure de cette décision si saugrenue qu aucun pays monde n a pris auparavant. Vider les stades des fans du football pendant une aussi longue période relève vraiment de l ineptie, pour ne pas dire plus. Il est tout de même surprenant que les responsables du football n aient aucune autre solution dans leur sac, pourtant rempli d une foultitude de tours, pour «pondre» une telle décision dont le médiocre football qu est le nôtre peut aisément s en passer. Les solutions existent mais on ne comprend toujours pas pourquoi les responsables s acharnent sur ce huis clos qui a pourtant montré toutes ses limites. Pire encore, la violence a redoublé d ardeur et pris des proportions alarmantes et ce n est tout de même pas cette décision qui va dissuader les supporteurs ou les empêcher à continuer leur œuvre destructrice du football. La violence ne sera éradiquée qu une fois que ces responsables creusent leurs méninges pour apporter les vraies solutions aux problèmes que rencontre cette discipline. Assem Madjid

Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie

Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie Impact de la crise financière et économique mondiale sur l Algérie Aux Etats-Unis, la crise des Subprime engendrée par la mévente ou, au mieux, par la cession, à de faibles prix, de millions d habitations

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 OUGANDA 40 Affilié de l IE UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 Ratifications C 87 Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical (1948), ratifiée en 2005 C 98

Plus en détail

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Assurance des risques divers

Assurance des risques divers L assurance du terrorisme en Tunisie : où en sommes-nous? Nabil Ben Azzouz D.U en Droit des assurances de l IAL Etudiant en Master 2 Droit des assurances à l IAL Assurance des risques divers Depuis quelques

Plus en détail

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 L élaboration du Projet de Budget Citoyen au titre de l année 2016 s inscrit dans le cadre de la consécration des droits garantis par la Constitution

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

«Ensemble Osons l International»

«Ensemble Osons l International» MISSION DE PROSPECTION ALGERIE, ALGER DU 29 SEPTEMBRE AU 2 OCTOBRE 2014 «Ensemble Osons l International» 1 P a g e [ ALGERIE ] Chiffres clés Capitale : Alger Taux de croissance : 3,2% en 2014 (prévision)

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

Les femmes, un moteur de la révolution arabe

Les femmes, un moteur de la révolution arabe Les femmes, un moteur de la révolution arabe Si l'on s'en tient aux images de télévisions, on pourrait croire que la Syrie est peuplée exclusivement d'hommes. Pourtant ce sont les femmes qui ont bravées

Plus en détail

Croissance et développement en Afrique subsaharienne

Croissance et développement en Afrique subsaharienne Croissance et développement en Afrique subsaharienne Thèmes La création de richesses et la croissance économique 2.1 Les finalités de la croissance Le développement économique 2.2 La dynamique de la croissance

Plus en détail

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République Lettre introductive au 53 ème Rapport annuel de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République au nom du Conseil d Administration de la Banque Centrale de Tunisie Par

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI Document mis en distribution le 21 avril 2009 N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 15 avril 2009. PROJET

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 9 SEPTEMBRE 2014 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE 1. L ETE AUX ETATS-UNIS Croissance au deuxième trimestre Fort rebond du PIB au deuxième trimestre +4% et le déclin

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1131099L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1131099L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation des amendements à l article 1 er et à l article 18 de l accord portant création de la Banque

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat Source El Moudjahid 31-05-2012 Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat 1 Le Chef de l état souligne l importance du rapprochement et du partenariat

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

Garde de jour pour enfants

Garde de jour pour enfants Garde de jour pour enfants comprendre les dispositions de garde et les ordonnances de la cour criminelle ou du tribunal de la famille Contexte Les garderies ont pour principale tâche de préserver en tout

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Service Communication Hôtel de Matignon, le 21 octobre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Visite en République française de Son Excellence le Premier ministre de l Etat du Koweït, Cheikh Jaber Al Moubarak

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

PROJET DE LOI ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1109203L/Bleue-1 PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française et le

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/3 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

Nouvelle escalade au Sud suite au tir d'un missile antichar sur un véhicule de Tsahal qui a blessé quatre soldats 1

Nouvelle escalade au Sud suite au tir d'un missile antichar sur un véhicule de Tsahal qui a blessé quatre soldats 1 11 novembre 2012 Nouvelle escalade au Sud suite au tir d'un missile antichar sur un véhicule de Tsahal qui a blessé quatre soldats 1 Gauche : Résidents d'ashqelon se réfugiant aux abris (Page Facebook

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE. 18 octobre 2004 Numéro 39/2

Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE. 18 octobre 2004 Numéro 39/2 Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE 18 octobre 2004 Numéro 39/2 Amélioration significative de la collaboration avec l UE L accord entre la

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2001/1265

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2001/1265 Nations Unies S/2001/1265 Conseil de sécurité Distr. générale 27 décembre 2001 Original: français Lettre datée du 27 décembre 2001, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Président du Comité

Plus en détail

ESCWA. Beirut 5 Juin 2013. Adib Nehmeh. Conseiller Régional - ESCWA. Excellences. Mesdames, Messieurs

ESCWA. Beirut 5 Juin 2013. Adib Nehmeh. Conseiller Régional - ESCWA. Excellences. Mesdames, Messieurs ESCWA L'interdépendance de la situation politico-économique entre le Liban et la Syrie: Les répercussions de la crise syrienne sur le Liban et étapes-clé pour la transition et la reprise économique. Beirut

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES. (Alger, mardi 26 Août 2014)

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES. (Alger, mardi 26 Août 2014) COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES (Alger, mardi 26 Août 2014) Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a présidé ce jour, mardi 26 août 2014, correspondant au 30 chaoual 1435, une réunion

Plus en détail

Attaques graves sur les détenus

Attaques graves sur les détenus La violence et le suicide dans les établissements canadiens : statistiques récentes Au regard de la violence et du suicide dans les établissements fédéraux du Canada, les nouvelles sont tantôt bonnes,

Plus en détail

La Géopolitique du Pétrole

La Géopolitique du Pétrole La Géopolitique du Pétrole Selon Youcef Yousfi, Ministre algérien de l Energie et des Mines «L Algérie continuera à produire du pétrole et des hydrocarbures en général, de longues années encore». Interview

Plus en détail

Le Manifeste du ME-F

Le Manifeste du ME-F 1 Mouvement Européen-France Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents Juillet - aout 2013 Rapport de dépouillement 11/08/2013 2 Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents. Juillet aout 2013

Plus en détail

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC)

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) Strasbourg, 14 mai 2004 MONEYVAL (2004)6 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX (MONEYVAL)

Plus en détail

25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE

25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE MJU-25 (2003) 6 25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE Sofia (9-10 octobre 2003) - COOPERATION INTERNATIONALE DANS LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME INTERNATIONAL ET MISE EN OEUVRE DES INSTRUMENTS

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon http://fdv.univ-lyon3.fr

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon http://fdv.univ-lyon3.fr La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon http://fdv.univ-lyon3.fr Fiche à jour au 14 décembre 2012 Matière : Droit du travail Auteur : Stéphanie Ariagno

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

Règles et normes de l Organisation des Nations Unies

Règles et normes de l Organisation des Nations Unies Règles et normes de l Organisation des Nations Unies en matière de prévention du crime et de justice pénale Aide-mémoire des Casques bleus Vous avez signé un contrat avec l Organisation des Nations Unies

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU Freetown, juillet 2008 2 La situation économique

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

ALGERIE Loi de finances complémentaire pour 2009 Mesures fiscales

ALGERIE Loi de finances complémentaire pour 2009 Mesures fiscales Août 2009 ALGERIE Loi de finances complémentaire pour 2009 Mesures fiscales Comme tous les ans le gouvernement algérien a adopté fin juillet une loi de finances complémentaires (LFC) pour 2009 (Ordonnance

Plus en détail

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65

Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 XXXI e SESSION Bruxelles, 7 juillet 2005 DOCUMENT N 65 RESOLUTION SUR LES SITUATIONS DE CRISE POLITIQUE DANS L ESPACE FRANCOPHONE Militant pour le respect de la démocratie et de l Etat de droit, la commission

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Convention sur la réduction des cas d apatridie

Convention sur la réduction des cas d apatridie Convention sur la réduction des cas d apatridie 1961 Faite à New York le 30 août 1961. Entrée en vigueur le 13 décembre 1975. Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 989, p. 175. Copyright Nations Unies

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Le travailleur étranger

Le travailleur étranger Le travailleur étranger Par Mongi TARCHOUNA, Professeur et Doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques de Sousse. Liberté et égalité, telles sont les valeurs universelles à la réalisation

Plus en détail

Comment identifier l existence d un conflit armé non international? Enseignements à la lumière des situations conflictuelles récentes

Comment identifier l existence d un conflit armé non international? Enseignements à la lumière des situations conflictuelles récentes Comment identifier l existence d un conflit armé non international? Enseignements à la lumière des situations conflictuelles récentes VAIOS KOUTROULIS Professeur assistant, Centre de droit international,

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 Décret présidentiel n 14-196 du 8 Ramadhan 1435 correspondant au 6 juillet 2014 portant organisation et gestion de la formation et du perfectionnement

Plus en détail

Conference FIJ-MED, Hotel El Minzah, Tangiers 15-17 février 2013

Conference FIJ-MED, Hotel El Minzah, Tangiers 15-17 février 2013 Conference FIJ-MED, Hotel El Minzah, Tangiers 15-17 février 2013 DÉCLARATION DE TANGER Les représentants des syndicats des pays méditerranéens réunis à Tanger du 15 au 17 février 2013 Constatant les conséquences

Plus en détail

L histoire de l assurance en Algérie

L histoire de l assurance en Algérie POINT DE VUE POINT OF VIEW Assurances et gestion des risques, vol. 81(3-4), octobre-décembre 2013, 285-290 Insurance and Risk Management, vol. 81(3-4), October-December 2013, 285-290 L histoire de l assurance

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Tunis, 10 octobre 2008 La crise financière internationale 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Le déclenchement de la crise financière est en grande partie attribué

Plus en détail

LES RÉSULTATS 2010 de l assurance transports. Conférence de Presse de la FFSA Paris, le 9 septembre 2011

LES RÉSULTATS 2010 de l assurance transports. Conférence de Presse de la FFSA Paris, le 9 septembre 2011 LES RÉSULTATS 2010 de l assurance transports Conférence de Presse de la FFSA Paris, le 9 septembre 2011 CONFÉRENCE DE PRESSE de l assurance transports Chiffres clés du marché : résultats et données 2010

Plus en détail

N 1678 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1678 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1678 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 19 mai 2009. PROPOSITION DE LOI visant à supprimer le retrait de points

Plus en détail

Le contexte sécuritaire, menaces et risques

Le contexte sécuritaire, menaces et risques Titre 1 Le contexte sécuritaire, menaces et risques 1. LE CONTEXTE REGIONAL Depuis les évènements de fin 2010 en Tunisie, la situation géopolitique et sécuritaire dans notre région, le monde arabe, est

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 04 / 09 / By N 227 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 La CONECT

Plus en détail

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs.

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs. COMMUNICATION DE MONSIEUR LE MINISTRE DU COMMERCE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA «CONFERENCE NATIONALE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR» - Monsieur le Premier Ministre ; - Excellences

Plus en détail

Renforcement du contrôle et de la supervision des opérations de commerce extérieur en contexte de convertibilité courante

Renforcement du contrôle et de la supervision des opérations de commerce extérieur en contexte de convertibilité courante Renforcement du contrôle et de la supervision des opérations de commerce extérieur en contexte de convertibilité courante Allocution introductive du Gouverneur de la Banque d Algérie à la réunion de travail

Plus en détail

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC)

COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) Strasbourg, 4 juillet 2003 MONEYVAL (2003)6 Res COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX (MONEYVAL)

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

avril 2011 conjoncture internationale Succession de chocs conjoncture française Se comparer pour s améliorer Remontée de l emploi intérimaire

avril 2011 conjoncture internationale Succession de chocs conjoncture française Se comparer pour s améliorer Remontée de l emploi intérimaire avril 2011 N 314 la vie économique et sociale des infrastructures dévastées, Kesennuma, 25 mars 2011 conjoncture Succession de chocs conjoncture française Se comparer pour s améliorer emploi Remontée de

Plus en détail

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé Fausse route La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques Résumé Ces dernières années, le gouvernement britannique a tenté d expulser plusieurs personnes soupçonnées d activités

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014 Saviez-vous que? Dans le cadre de l opération «VACCIN» se déroulant durant tout le mois de décembre, les policiers de la MRC des Maskoutains ont érigé différents points de contrôle routier afin de vérifier

Plus en détail

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm REUNION RESTREINTE CONSACREE AU SECTEUR DU COMMERCE 8 septembre 2008 Dans le

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: ALGERIE

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: ALGERIE Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: ALGERIE Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE.

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE. EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE [Traduction] Monsieur le président, j ai l honneur de prendre la parole au nom

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Mesdames et Messieurs, J ai accepté avec plaisir d intervenir ici, pour les 10 ans de Planète PME, devant les entreprises et leurs principaux partenaires publics de financement. Nous partageons tous je

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

Commission des affaires européennes

Commission des affaires européennes X I V e L É G I S L A T U R E Communication Commission des affaires européennes Mardi 3 décembre 2013 17 h 30 Communication de Mme Marietta Karamanli sur le projet d accord PNR entre l Union européenne

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Convention d assistance 921.147. FORMULE 2 Véhicule de collection Sans franchise kilométrique

Convention d assistance 921.147. FORMULE 2 Véhicule de collection Sans franchise kilométrique Convention d assistance 921.147 FORMULE 2 Véhicule de collection Sans franchise kilométrique Les prestations de la convention d'assistance souscrite par TEA CEREDE auprès de Fragonard Assurances (Société

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 10 54ème ANNEE Dimanche 3 Joumada El Oula 1436 Correspondant au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES,

Plus en détail

INVESTIR AU TCHAD. Le Tchad est un pays d agriculture et d élevage, un pays dont le peuple est laborieux, un pays dont le sous sol est promoteur.

INVESTIR AU TCHAD. Le Tchad est un pays d agriculture et d élevage, un pays dont le peuple est laborieux, un pays dont le sous sol est promoteur. INVESTIR AU TCHAD POURQUOI INVESTIR AU TCHAD Des Potentialités Economiques Enormes Un Environnement Politique et Economique Favorable Une Activité Economique Réglementée Un Cadre Indicatif Favorable. DES

Plus en détail

PROJET DE CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE. authentique de ce projet de loi, dont je vous prie de vouloir N 368

PROJET DE CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE. authentique de ce projet de loi, dont je vous prie de vouloir N 368 N 368 CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE SESSION ORDINAIRE DE 1957-1958 Annexe au procès-verbal de la séance du 20 mars 1958. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE portant amnistie dans les Territoires

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Décembre 2013 RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Article Page 1 Gestion financière de la Caisse nationale de grève...1 2 Définition du terme «grève»...1 3 Droit aux indemnités de la Caisse nationale

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/3/Rev.1 20 avril 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en LA FRANCE DES ANNEES 30 INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en France. Cette période est caractérisée

Plus en détail

4.08 Taxes sur l essence, sur les carburants et sur le tabac

4.08 Taxes sur l essence, sur les carburants et sur le tabac MINISTÈRE DES FINANCES 4.08 Taxes sur l essence, sur les carburants et sur le tabac (Suivi de la section 3.08 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Pour l exercice 2002-2003, le ministère a perçu un montant

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange 5 6 avril 2004 Compte Rendu La conférence s est tenue le 5 et 6 avril 2004 à Doha. Elle a été inaugurée par S.E. Royale Sheikh/ Hamad

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 5 millions d enfants syriens auront besoin d être sauvés cette année Le 7 Juin 2013, les Nations Unies ont lancé l appel au don le plus

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DES RETRAITES CGT SEMITAN SYNDICAT DES RETRAITES CGT DE LA SEMITAN LA REVOLTE

CONFERENCE DE PRESSE DES RETRAITES CGT SEMITAN SYNDICAT DES RETRAITES CGT DE LA SEMITAN LA REVOLTE CONFERENCE DE PRESSE DES RETRAITES CGT SEMITAN SYNDICAT DES RETRAITES CGT DE LA SEMITAN LA REVOLTE Y a-t-il une différence entre la politique d austérité qu a mené Nicolas Sarkozy envers le monde du travail

Plus en détail

De la crise au Pacte budgétaire

De la crise au Pacte budgétaire De la crise au Pacte budgétaire Jean-Marie Harribey 2012 http://harribey.u-bordeaux4.fr http://alternatives-economiques.fr/blogs/harribey 1. La crise n est pas celle qu on dit Source : Trésor-éco, n 26,

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1329614L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1329614L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement du Canada relatif à la mobilité

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

JOURNAL. OFFICIEL de la. naturelles en République Démocratique du Congo et, SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

JOURNAL. OFFICIEL de la. naturelles en République Démocratique du Congo et, SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Première partie 55 e année n spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa 18 février 2014 SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE 11 février

Plus en détail