CONSTRUCTIONS ETANCHES EN BÉTON

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSTRUCTIONS ETANCHES EN BÉTON"

Transcription

1 CONSTRUCTIONS ETANCHES EN BÉTON POINT DE VUE DU BUREAU D'ETUDE 21 janvier 2016 Hervé WATHELET

2 Introduction Cas 1 Voiles type station d épuration Cas 2 Mur épais Cas 3 Paroi de pieux sécants

3 Introduction POURQUOI TANT DE DISCUSSIONS CONCERNANT LE BETON ETANCHE? DEFINITION LAROUSSE : Etanche = «Qui ne laisse pas passer les liquides, les gaz, les poussières, l'humidité»

4 Introduction Lorsque on considère que le béton assure seul l étanchéité(critère dimensionnements) Critères réception ouvrage = «Larousse»

5 Introduction La maîtrise de l étanchéité est conditionnée par la combinaison de plusieurs facteurs Entrepreneur Bureau d étude / Exigence MO Entrepreneur / Bureau d étude Présence du bureau d étude vis-à-vis des différents partenaires du projet (connaissance du phasage, de l attention sur la cure du béton, )?

6 Introduction TRANSPORT LiQUiDE - Perméabilité du béton : 1 - Au travers une fissure : Au travers mauvaise exécution de joint cas présentés : Cas 1 : Maître d ouvrage conscient Cas 2 : Différents acteurs du projets conscients ; situation inhabituelle Cas 3 : Acteurs non/peu conscients des options des choix qui sont pris

7 Introduction Résumé De nombreux paramètres présents, tous aussi importants que le calcul Maître d ouvrage conscient de l exigence ou non d étanchéité Critères économiques Combinaisons d exigences qui fonctionnent mais ne répondent pas à la norme Situations existantes similaires

8 Cas 1 Cas type «bassin station d épuration»

9 Cas 1 Cas type «bassin station d épuration» Principes : - Détermination du critère d étanchéité ; type de classe ou critère propre au client - Détermination de l armature minimum due au retrait empêché. - Détermination du domaine d application de l armature minimum Selon phasage, le sens où sont situées les contraintes de tractions dues au retrait empêché? - Sur base de la classe, détermination des exigences de calcul sur l état limite ultime ou l état limite de service - Etude ELU ELS de la structure - Détermination de l armature à prévoir = max (Asmin ; Ascalculé)

10 Cas 1 Cas type «bassin station d épuration» Critères différents CSC 1- Armature min 0,2% de la section Formule de type 2- Critère pour le calcul en flexion Distribution d eau AWW => wk<0,2mm sous combinaison fréquente

11 SPGE Cas 1 Structure vide avec pression des terres σmax = 240 MPa Case 2 Test en eau avant remblai σmax = 160 MPa +Test en eau

12 AQUAFIN Combinaison fréquente Wk < 0,15mm Combinaisons rares Wk < 0,30mm +Test en eau

13 EN critères dimensionnement Wk1 < 0,3mm = EN

14 EN critères dimensionnement Hauteur comprimée min de - 50mm ou - 0,2x épaisseur?? Vis-à-vis du retrait Précontrainte / Etanchéité extérieure (cas pour produits chimiques par exemples)

15 Armature min sous retrait empêché fy 500MPa ; fct,eff à 28j

16 Armature min sous retrait empêché limitation de la fissuration wk< 0,15-0,2 mm σ<200mpa fct à 4j = 1,5MPa

17 Armature min sous retrait empêché fy 200MPa ; fct,eff à 4j

18 Armature min sous retrait empêché fy 150MPa ; fct,eff à 4j

19 Asmin Asmin EC2 = 3,77 cm²/m Asmin 0,2% = 6cm²/m Asmin retrait empêche ~ 11cm²/m Où le retrait conduit il à des contraintes de traction? importance du phasage (annexe L) A EVITER OU CLAVEAU(L=1,5m max) - bridage voile radier armatures horizontales - verticalement libre en tête de se dilater pas de contraintes de traction - wk=fct (φ et s) opter pour petit diamètre, moins espacés

20 Flexion Voile encastré en pied ; hauteur 4,25m ; hauteur d eau 4,00m Enrobage 40mm ; C30/37 ; Ka=0,33 ; 5kN/m² sur terrain

21 Flexion Test en eau Msd = 160 knm 1600 mm²/m suffisent Mels = 106kNm 3250 mm²/m (limiter la contrainte à 160MPa)

22 Flexion Cuve vide poussées des terres Msd = 135 knm 1304 mm²/m suffisent Mels = 100kNm 2000 mm²/m (limiter la contrainte à 240MPa)

23 cas1 Attention Effets de température bassins pour eaux chaudes(ex eaux à 50 C) >< autoréparation des fissures

24 cas1 A retenir - Il n y a pas une règle ; mais bien des combinaisons de facteurs - Suivre EN classe 1 (e.a. As min) n est pas obligatoire pour atteindre le résultat (=>classe 0?? >< pas d exigence, )

25 CAS 2 Voile massif Ecluse EPAISSEUR 5,5m

26 Cas 2 données Phases de bétonnage 5,5m 22/01/2016

27 Cas 2 données COMPOSITION DU BETON - C min +/- 300kg/m³ - Ciment Low Heat - Granulat 32mm - Gravier roulé Développement de température adiabatique

28 Cas 2 Option 1 Calcul des efforts de traction basé sur une modélisation et un calcul thermique Calcul de l armature nécessaire sur base de EC2 part 1-1 Armature horizontale min par face : 2 x DIA

29 Cas 2 Option 2 Utilisation de valeurs tabulées (réf Breugel 2008) Armature horizontale min par face : 1 x DIA >< bcp par rapport aux murs en L existant à Anvers (Berendrecht)

30 Cas 2 Option 3 SUIVI DIN 1045 Principes : - bande de traction de +/ cm - Béton massif entre ces bandes de traction peut fissurer - Résistance en traction du béton considérée à 4jours

31 Cas 2 Option 3 Limitation de la contrainte à 200MPa Enrobage 55mm +/- 1 x DIA

32 Cas 2 Critère dimensionnement en flexion à côté de Asmin : ELS Wk < 0,30 ELU

33 Cas 3 Paroi en pieux sécants Charleroi Rive Gauche Hauteur 14m ; Pression Arcadis 2016 d eau 10m Charleroi Place de la digue

34 Cas 3 Paroi en pieux sécants Intersection ~30cm Contremur - adhérence théorique aux pieux sécants - Calculé pour reprendre les pressions d eau entre dalles et ancrages

35 Arcadis. Improving quality of life.

Florent IMBERTY Razel

Florent IMBERTY Razel Florent IMBERTY Razel 1 / 20 Sommaire Les types de dalles couverts par les Eurocodes Matériaux, durabilité, enrobages Les paramètres essentiels du calcul Maîtrise de la fissuration Résistance en fatigue

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 10 LA FISSURATION DU BETON Section 10.1 Les principes de comportement 10.1.1 Les causes de la fissuration 10.1.1.1 l identification des causes 10.1.1.2 la fissuration

Plus en détail

Le béton, un matériau pour des constructions étanches?

Le béton, un matériau pour des constructions étanches? Le béton, un matériau pour des constructions étanches? Claude Ployaert Concrete Technology Engineer 21/01/2016 Agenda 1 2 Introduction Spécification du béton 3 Mise en œuvre du béton 4 Maîtrise des déformations

Plus en détail

Ouvrages etanches en beton

Ouvrages etanches en beton Ouvrages etanches en beton Règles technologiques CSTC Benoit Parmentier Avec N. Cauberg, J. Wijnants et C. Aerts Choix d un système d étanchéité Eviter ou limiter les infiltrations Eau dans le sol? Perméabilité

Plus en détail

Evolution du fascicule 74 du CCTG travaux et cohérence avec les eurocodes

Evolution du fascicule 74 du CCTG travaux et cohérence avec les eurocodes Evolution du fascicule 74 du CCTG travaux et cohérence avec les eurocodes Minh N Guyen, directeur des études de Sade, représentant le GCEE, pilote du groupe de travail calcul du CCTG 74 Mokhtar Daoudi,

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour Contrôle modifier d exécution les styles du texte du masque Rappels de Béton Armé et principes de Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième

Plus en détail

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION LES ETUDES D EXECUTION Cyril COTTEY 1 LES ETUDES D EXECUTION SOMMAIRE 1. HYPOTHESES 2. MODELES DE CALCUL 3. ETUDES DE FLEXION LONGITUDINALE 4. ETUDES DES MASSIFS D ANCRAGE 2 1. HYPOTHESES DE CALCUL Normes

Plus en détail

Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels

Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels CHEC Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels Michel Pré 2015-2016 CHEC Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels 1 e partie tunnels construits en méthode conventionnelle Michel

Plus en détail

au service de l architectel Emmanuel G A R C I A Directeur Général Lafarge Bétons Sud Est AGENCE RHONE ALPES AUVERGNE

au service de l architectel Emmanuel G A R C I A Directeur Général Lafarge Bétons Sud Est AGENCE RHONE ALPES AUVERGNE Le béton, b une matière au service de l architectel Emmanuel G A R C I A Directeur Général Lafarge Bétons Sud Est AGENCE RHONE ALPES AUVERGNE emmanuel.garcia@lafarge.com Un partenariat technique étroit

Plus en détail

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Epaisseur de la dalle : Epaisseur du radier : Epaisseur des voiles : Hauteur piédroits : Largeur roulable : Largeur chargeable : Nombre

Plus en détail

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE NOTE DE CALCUL MUR EN AILE A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Hauteur totale Cohésion Coefficient de poussée de terre Angle de frottement interne Parement lisse Différence épaisseur du voile Poids volumique des

Plus en détail

Association Béton-Acier: Le Béton Armé

Association Béton-Acier: Le Béton Armé Séminaire sur le thème: «Le Béton Armé: Armatures et Béton» Association Béton-Acier: Le Béton Armé Karim Miled Maître Assistant, ENIT Le 25 novembre 2008 1 Béton Bonne résistance à la compression Résistance

Plus en détail

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Marcel Hurez Nicolas Juraszek Marc Pelcé AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-381011-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12280-0 Symboles et notations A

Plus en détail

Les dallages sur terre-plein

Les dallages sur terre-plein Les dallages sur terre-plein SOMMAIRE 1- Constitution d un dallage.... 2 a) La forme.... 2 b) Le corps du dallage.... 2 c) Le revêtement de finition.... 3 2- Les joints de dallage.... 3 a) Les joints de

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 Pratique de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273211-3 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12044-8 Table des matières Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Les liaisons mécaniques en Béton Armé

Les liaisons mécaniques en Béton Armé ET231 : Liaisons entre solides Les liaisons mécaniques en Béton Armé Table des matières 1. Introduction : 2. A savoir avant de commencer : 3. Les appuis simples 3.1. En pleine masse 3.2. Avec des produits

Plus en détail

Schöck Rutherma type V

Schöck Rutherma type V Schöck Rutherma type Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 122 Tableau de dimensionnement/ues en plan 123 Exemples d application 124 Acier de recouvrement/remarques 125 Espacement des

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE P 001

AVIS TECHNIQUE P 001 AVIS TECHNIQUE P 001 Ponceau FORTIER CM2 Fournisseur : Fortier 2000 Ltée Mars 2014 AVIS TECHNIQUE P 001 FORTIER CM2 2 1.0 PRÉSENTATION 1.1 Description du ponceau Le ponceau de type FORTIER CM2 est constitué

Plus en détail

TECHNOLOGIE LES PANNEAUX DE FACADE PREFABRIQUES (DTU 22.1)

TECHNOLOGIE LES PANNEAUX DE FACADE PREFABRIQUES (DTU 22.1) PAGE 1 LOCALISATION DE L ETUDE : Les murs de façade peuvent être réalisés en maçonnerie, en béton armé ou en éléments préfabriqués. La terminologie associée est la suivante : I INTRODUCTION : D une manière

Plus en détail

Pont de St-Nazaire St-Brévin. Renforcement tabliers viaduc Sud

Pont de St-Nazaire St-Brévin. Renforcement tabliers viaduc Sud Pont de St-Nazaire St-Brévin Renforcement tabliers viaduc Sud 1. 2. Les désordres et les réparations entreprises 3. Etude de faisabilité 4. Phase : choix de la solution de renforcement: Tubes Métalliques

Plus en détail

Référence Passerelle Hamoir ndc hypothèses de charge.docx

Référence Passerelle Hamoir ndc hypothèses de charge.docx Madame Taquet Françoise SPW : Direction des Conceptions et des Calculs Rue Cote d Or, 253 4000 Liège Liège, le 31 mai 2017 Référence - 2321.18 Passerelle Hamoir ndc hypothèses de charge.docx Nos réf: 2321.18

Plus en détail

Constructions étanches en béton.

Constructions étanches en béton. Constructions étanches en béton. Journée d étude sur les constructions étanches organisée par le Groupement Belge du Béton en collaboration avec le Comité Construction de la FABI. Contrôle de la fissuration

Plus en détail

5. Caractéristiques des produits

5. Caractéristiques des produits 84 5. Caractéristiques des produits 5.1 Blocs et linteaux 5.1.1 Blocs Les blocs en béton cellulaire sont classés dans la catégorie des bétons très légers et extra légers selon la norme PTV 21-002 intitulée

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE P 010

AVIS TECHNIQUE P 010 AVIS TECHNIQUE P 010 Ponceau CONDUITS MATIÈRE À 2 ÉLÉMENTS (CM2) Fournisseur : Béton Provincial Ltée Mars 2014 AVIS TECHNIQUE P 010 CONDUITS MATIÈRE À 2 ÉLÉMENTS (CM2) 2 1.0 PRÉSENTATION 1.1 Description

Plus en détail

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014 Journées Techniques Ouvrages d Art Étude de requalification du pont Schuman à Brest pour l insertion de la ligne 2 du tramway Benoît Poulin Dter Ouest Antoine Théodore Dtec ITM Contexte Réponse à un appel

Plus en détail

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique:

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique: Maison individuelle à murs en maçonnerie chaînée, comportant deux planchers à dalle pleine en béton armé. Les plans de cette maison sont donnés ci-après. WB1/21 : MFL WB2/21 : MFL Données : Blocs de maçonnerie

Plus en détail

8 - CONCEPTION - DIMENSIONNEMENT - VERIFICATIONS

8 - CONCEPTION - DIMENSIONNEMENT - VERIFICATIONS 8 - CONCEPTION - DIMENSIONNEMENT - VERIFICATIONS 1/Cadre règlementaire 2/Critères de conception et de dimensionnement 3/Règles constructives 4/Critères de rupture 5/Choix des paramètres de terrain 6/Actions

Plus en détail

Planitop Rasa & Ripara R4

Planitop Rasa & Ripara R4 Planitop Rasa & Ripara R4 MORTIER CIMENT STRUCTUREL À PRISE RAPIDE DE CLASSE R4 POUR RÉPARER ET LISSER LE BÉTON seul produit pour lisser et réparer les surfaces 1en béton MAPEI SUISSE SA Route Principale

Plus en détail

Calcul du mur armé Données d'entrée

Calcul du mur armé Données d'entrée Calcul du mur armé Données d'entrée Projet Date : 0.08.006 Paramètres (saisie pour l'étude actuelle) Matériaux et normes Structures en béton : Coefficients EN 99-- : Maçonnerie armée : Calcul des murs

Plus en détail

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants.

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants. Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg Mémoire de soutenance de Diplôme d Ingénieur INSA Spécialité Génie Civil Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames

Plus en détail

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 4. VERIFICATION DU CP20+CP18 DES PANNEAUX COFFRANTS : 3 5. VERIFICATION

Plus en détail

Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2

Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2 Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2 I. Théorie 1. Contrainte limite d'adhérence Pour qu'un élément béton armé puisse fonctionner, il faut que tous les efforts repris par

Plus en détail

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14 : I- Généralités... 13 II- Avantages et inconvénients du béton armé... 13 1- Avantages... 13 2. Les inconvénients du béton armé. 14 12 : Chapitre I : Introduction en béton armé I- Généralités : Le B.A

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

Les essais de Convenances

Les essais de Convenances Les essais de Convenances Club Régional Ouvrages d Art 14 juin 2005 à Vitré Epreuves préalables à l exécution Dossier d études de béton complet pour confirmer les caractéristiques retenues sur le matériau

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DIMENSIONNEMENT DES POUTRES SEULES...7 3.1 Préambule...7 3.2 La précontrainte...7 3.3 Exemple de calcul des pertes pour une poutre de bâtiment

Plus en détail

Schöck Rutherma type K

Schöck Rutherma type K Schöck Rutherma type Schöck Rutherma type Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 42 Vues en plan 43 Versions du produit/désignations 44 Description de l élément 45 Tableaux de dimensionnement/valeur

Plus en détail

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts Valérie Pollet, ir Steven Vercauteren, ing 14 novembre 2016 Nouvelle NIT sols en béton Domaine d application Exigences applicables aux sols Conception

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.3 Les bases du dimensionnement 1.3.1 Le concept général 1.3.2 Les conventions et les unités de calcul 1.3.3 La définition des situations

Plus en détail

Béton I Chapitre v. association béton-acier et disposition constructives HADJ SADOK A.

Béton I Chapitre v. association béton-acier et disposition constructives HADJ SADOK A. Chapitre V. ASSOCIATION BETON-ACIER ET DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES V.1 ASSOCIATION BETON-ACIER L association béton-acier est efficace pour les raisons suivantes : - Le béton résiste à la compression - L

Plus en détail

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON CHAPITRE IV IV.1. INTRODUCTION Le béton est un composite hétérogène qui résulte du mélange intime d'un squelette granulaire et d'un liant qui est la pâte de ciment hydratée. L étude de la technique du

Plus en détail

DURA Armature de poinçonnement et la norme SIA 262 révisée Juin 2013

DURA Armature de poinçonnement et la norme SIA 262 révisée Juin 2013 Plus en performance. Plus en valeur. DURA Armature de poinçonnement et la norme SIA 262 révisée Juin 2013 Sommaire Vue d ensemble du système DURA Bases de la norme de dimensionnement révisée (SIA 262:2013)

Plus en détail

Schöck Isokorb modèle K-Eck

Schöck Isokorb modèle K-Eck Schöck Isokorb modèle Schöck Isokorb modèle Selon la norme SIA 262 Contenu Page Calepinage des éléments/remarques 126 Tableaux de dimensionnement 127 Disposition des armatures Schöck Isokorb modèle -CV35

Plus en détail

Surveiller, diagnostiquer & renforcer les structures précontraintes. Journée Technique Vendredi 25 septembre 2015 à l Amphithéâtre de la SMABTP

Surveiller, diagnostiquer & renforcer les structures précontraintes. Journée Technique Vendredi 25 septembre 2015 à l Amphithéâtre de la SMABTP Surveiller, diagnostiquer & renforcer les structures précontraintes Journée Technique Vendredi 25 septembre 2015 à l Amphithéâtre de la SMABTP Confortement du barrage du CHAMBON 2 Confortement du barrage

Plus en détail

Schöck Rutherma module ES

Schöck Rutherma module ES Schöck Rutherma module Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 58 Tableaux de dimensionnement/coupes/vues en plan 59 Exemple de dimensionnement 60 Remarques 61 Liste de vérification 62

Plus en détail

Le Pont Canal de la Somme du Canal Seine-Nord Europe

Le Pont Canal de la Somme du Canal Seine-Nord Europe Le Pont Canal de la Somme du Canal Seine-Nord Europe Présentation par : la direction technique de la société de projet du Canal Seine-Nord Europe Rapport relatif aux essences des arbres Projet de replantation

Plus en détail

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois :

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Présentation Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Coffrage du plancher, Constituant du plancher fini,

Plus en détail

CONTRAINTES DANS LES SECTIONS DE BARRES EN ELASTICITE

CONTRAINTES DANS LES SECTIONS DE BARRES EN ELASTICITE CONTRAINTES DANS LES SECTIONS DE BARRES EN ELASTICITE sous effort normal N max = A x f y sous moment de flexion M max = W e x f y LES ACTIONS SUR LES BATIMENTS Actions courantes Charges permanentes Charges

Plus en détail

Caractérisation des matériaux traités du matelas. Essais en centrifugeuse avec des matelas traités

Caractérisation des matériaux traités du matelas. Essais en centrifugeuse avec des matelas traités Caractérisation des matériaux traités du matelas Essais en centrifugeuse avec des matelas traités Umur Salih OKYAY Paris, le 04/10/2011 1 Ordre de la présentation Caractérisation des matériaux traités

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. PROGRAMME DE CALCUL DE SECTIONS QUELCONQUES EN BÉTON ARMÉ EN FLEXION SIMPLE OU COMPOSÉE EN ÉTAT-LIMITE ULTIME... 7 3.1 Actions et combinaisons

Plus en détail

JOURNÉES OUVRAGES D ART

JOURNÉES OUVRAGES D ART LILLE - 16 ET 17 JUIN 2010 Nouveaux abaques de prédimensionnement de ponts- types Renaud LEGLISE, CETE Nord-Picardie Renaud LEGLISE Page 2/X POURQUOI DE NOUVEAUX ABAQUES? L arrivée des Eurocodes Fin de

Plus en détail

Schöck Rutherma type K-HV, K-BH, K-WO, K-WU

Schöck Rutherma type K-HV, K-BH, K-WO, K-WU Schöck Rutherma type,,, Schöck Rutherma type Contenu Page Raccordement en cas de décalage vers le bas 74 Raccordement en cas de décalage vers le haut/informations de mise en œuvre 75 Raccordement à des

Plus en détail

Cours de béton armé 2: Choisir et commander un béton

Cours de béton armé 2: Choisir et commander un béton 1 Cours de béton armé 2: Choisir et commander un béton BAC3 - Gramme Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction - 2007 Comment choisir un béton? 1. Il doit avoir une résistance suffisante pour résister aux

Plus en détail

Mur massif «Alpha mur» en béton 10cm

Mur massif «Alpha mur» en béton 10cm 1. Description Elément préfabriqué en béton de type d un voile en béton de 10 cm d épaisseur pour mur intérieurs non porteurs. Les armatures principales nécessaires à la stabilité du voile en béton sont

Plus en détail

LE PROJET ROUTIER : UN ENCHAINEMENT DE CHOIX

LE PROJET ROUTIER : UN ENCHAINEMENT DE CHOIX LA ROUTE LE PROJET ROUTIER : UN ENCHAINEMENT DE CHOIX CHOIX DE LA STRATÉGIE DE DIMENSIONNEMENT CHOIX DU TRACÉ TRAFIC CUMULÉ ASSURE DES LIAISONS PERMET DES ÉCHANGES CHOIX DU TRAFIC SOLS RENCONTRÉS -PARAMÈTRES

Plus en détail

Le panneau isolant de soubassement ininflammable et résistant à la pression

Le panneau isolant de soubassement ininflammable et résistant à la pression Multipor panneau isolant pour soubassement Le panneau isolant de soubassement ininflammable et résistant à la pression SanS pare-feu! pour les structures WDVS uniformes avec Multipor Multipor panneau isolant

Plus en détail

Pont cadre, portique (P.I.C.F., P.I.P.O., petit cadre ) en béton

Pont cadre, portique (P.I.C.F., P.I.P.O., petit cadre ) en béton Pont cadre, portique (P.I.C.F., P.I.P.O., petit cadre ) en béton 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Cadre 4 Morphologie 5 Portique 6 Fissures des piédroits 7 Fissures des piédroits FISSURES DE TYPE I Description

Plus en détail

AFIX Ter Woestijne 13 B-8310 St-Kruis Brugge Tel: 0(032) 9 / Fax: 0(032) 9 /

AFIX Ter Woestijne 13 B-8310 St-Kruis Brugge Tel: 0(032) 9 / Fax: 0(032) 9 / AFIX Ter Woestijne 13 B-8310 St-Kruis Brugge Tel: 0(032) 9 / 381.61.01 Fax: 0(032) 9 / 381.61.00 http://www.afixgroup.com NOTE DE CALCUL ECHAFAUDAGE EN 12810 5N SW09 / 257 H2 A - LA HAUTEUR = 24,,50 M

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE LA NF P Michel GLANDY & J.-Paul VOLCKE

LES NOUVEAUTES DE LA NF P Michel GLANDY & J.-Paul VOLCKE LES NOUVEAUTES DE LA NF P 94-262 Michel GLANDY & J.-Paul VOLCKE 01 2IÈME PARTIE: ANNEXE Michel Glandy 02 SOMMAIRE Traction ELS qp Dispositions constructives Sismiques Prise en compte des tolérances d excentrement

Plus en détail

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons ir. Vinciane Dieryck 1 Contexte Normes relatives aux Structures en béton NBN EN 1990 (Eurocode) Conception Bases de calcul des structures NBN EN

Plus en détail

Généralités. Généralités. Généralités. SDR : standard dimension ratio 125 ML. Tableaux SDR/PE/PN. Tube avec étui 125 ml STUB0125 5,24 carton de 30 pcs

Généralités. Généralités. Généralités. SDR : standard dimension ratio 125 ML. Tableaux SDR/PE/PN. Tube avec étui 125 ml STUB0125 5,24 carton de 30 pcs 02 SDR : standard dimension ratio Tableaux SDR//PN 125 ML Tube avec étui 125 ml STUB0125 5,24 carton de 30 pcs 03 06 01 HD Il existe différents types de polyéthylènes (), chaque étant caractérisé par sa

Plus en détail

T b a lier e r t e tpa P sse a re r lle ll E e xp E re r ss BF B UP 2013 le Tablier X'Press

T b a lier e r t e tpa P sse a re r lle ll E e xp E re r ss BF B UP 2013 le Tablier X'Press Tablier et Passerelle Express BFUP 2013 le Tablier X'Press 1 I. Description générale Le Tablier X'Press est une technique globale de réalisation de petits ouvrages de franchissement routier de moins de

Plus en détail

Balcons et terrasses. Un système étanche sûr pour une pose de carrelage

Balcons et terrasses. Un système étanche sûr pour une pose de carrelage Balcons et terrasses Un système étanche sûr pour une pose de carrelage Système sûr pour la construction de balcons Les balcons et terrasses sont soumis à de très fortes sollicitations. Des variations de

Plus en détail

NOTE DE CALCUL OUVRAGE CADRE

NOTE DE CALCUL OUVRAGE CADRE Référence de la note : 2012-06-05_15-17 NOTE DE CALCUL OUVRAGE CADRE Projet fictif La présente note de calcul ne désengage en rien la responsabilité de concepteur de la société désignée ci-dessous notamment

Plus en détail

2.3 Le béton armé Pourquoi armer le béton? Principes du calcul du béton armé

2.3 Le béton armé Pourquoi armer le béton? Principes du calcul du béton armé Chapitre 2 Dimensionnement des structures en béton 2.3 Le béton armé 2.3.1 - Pourquoi armer le béton? 2.3.2 - Principes du calcul du béton armé Le béton possède une grande résistance à la compression et

Plus en détail

BANDE D'ARRET D'EAU CAOUTCHOUC

BANDE D'ARRET D'EAU CAOUTCHOUC P 1/2 BANDE D'ARRET D'EAU CAOUTCHOUC WATERSTOP - BANDE D'ARRET D'EAU Date d actualisation : 02 avril 2010 Propriétés Les bandes d arrêt d eau ont été conçues pour réaliser un réseau de joint assurant l

Plus en détail

Chapitre 7 Les sections soumises à l effort tranchant. Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant

Chapitre 7 Les sections soumises à l effort tranchant. Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant Chapitre 7 Les sections soumises à l effort tranchant Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant 7.3.3 un exemple d application au béton armé Section en Té présentée au chapitre.3.. Béton C 30/37

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Direction des structures RÉPARATION DU TUNNEL NOTRE-DAME- DE-GRÂCE AU MOYEN DE BÉTON AUTOPLAÇANT Bernard Pilon, ing., M. Sc Ministère des Transports du Québec Direction des structures Service de l entretien

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

5 Détails de Mise en œuvre

5 Détails de Mise en œuvre 5 1 Jonction de lés........................................................ p. 5. 3 2 Embases............................................................. p. 5. 9 3 Angles.............................................................

Plus en détail

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier Kurt Strahm Ivo Haefeli Technologie béton Vigier Technologie béton Vigier Sommaire Béton autocompactant

Plus en détail

24 novembre du masque. Cliquez pour modifier les styles du texte du. Club Ouvrages d Art inter-régional sous l égide de la

24 novembre du masque. Cliquez pour modifier les styles du texte du. Club Ouvrages d Art inter-régional sous l égide de la Cliquez pour modifier le style du titre 24 novembre 2011 du masque Cliquez pour modifier les styles du texte du masque CoTITA Nord Pas-de-Calais / Picardie Deuxième Tendances niveau et réflexions Troisième

Plus en détail

Pont Caisson en béton précontraint. Poutre-caisson LES PONTS. Illustration des défauts

Pont Caisson en béton précontraint. Poutre-caisson LES PONTS. Illustration des défauts Poutre-caisson 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Morphologie 4 Morphologie Mono-caisson avec bracons métalliques Mono-caisson avec bracons métalliques et âmes métalliques plano-tubulaires 5 Câblage Coupe transversale

Plus en détail

Schöck Rutherma type Ki

Schöck Rutherma type Ki Schöck Rutherma type Schöck Rutherma type Contenu Page Description et exemples de disposition des éléments/coupe 188 Figures/Dimensions 189 Vues en plan 190 Tableaux de dimensionnement 191 Exemple de dimensionnement

Plus en détail

Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée

Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée Déjà à l époque des romains, le dallage était constitué d une superposition de couches de différentes épaisseurs. L idée est restée avec les chaussées actuelles,

Plus en détail

Scellement de fers à béton avec résine HIT-RE 500 HIT-RE 500. Hilti. Performance. Fiabilité. Septembre 2012

Scellement de fers à béton avec résine HIT-RE 500 HIT-RE 500. Hilti. Performance. Fiabilité. Septembre 2012 HIT-RE 500 Scellement de fers à béton -SD Septembre 2012 2 Scellement de fers à béton avec résine HIT-RE 500 Hilti. Performance. Fiabilité. Manuel technique Scellement de fers à béton Edition Septembre

Plus en détail

CONSULTATION TECHNOLOGIQUE

CONSULTATION TECHNOLOGIQUE Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton 1 rue des Longs Réages CS 10010 28233 ÉPERNON CEDEX FRANCE CONSULTATION TECHNOLOGIQUE RAPPORT Demandeur : PREFABLOC 2 rue des Pamplemousses 97429

Plus en détail

Rapport de fondations Talren 4 Dénébola Exercice de cours

Rapport de fondations Talren 4 Dénébola Exercice de cours Rapport de fondations Talren 4 Dénébola Exercice de cours Sciences de la Terre Année scolaire 2010 2011 ST5 FABRE Vincent / GARCIA Guillermo Sommaire 1. EXERCICE DE COURS (Butons)... 2 1.1 Répartition

Plus en détail

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre Quelques réponses aux questions de mise en œuvre POURQUOI? Ne pas stocker trop longtemps le ciment? 2 Ne pas stocker les barres d acier a même le sol? 2 Ne pas utiliser un sable qui contient trop d argile?

Plus en détail

2.5 L enrobage des armatures

2.5 L enrobage des armatures 2.5 L enrobage des armatures 2.5.1 - Incidence de la qualité de l enrobage L enrobage des armatures représente la distance entre la surface du béton et l armature la plus proche (cadres, étriers, épingles,

Plus en détail

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES JRP PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES Concernant l utilisation du procédé FIBRATOP P 12 mm dans les TRAVAUX de dallages. En vue : - D AUGMENTER LA RESISTANCE

Plus en détail

Recommandations du GT EFB MCI

Recommandations du GT EFB MCI Recommandations du GT EFB MCI Rédacteurs : Pierre Ammeloot (FIB/RECTOR) Philippe Francisco (CERIB) Michel Guérinet (EFB/EIFFAGE) Laurent Heintz (FIB/FEHR) Laurent Izoret (ATILH) Marc Lenges (FIB/SPURGIN)

Plus en détail

Schöck Isokorb type KS

Schöck Isokorb type KS Schöck Isokorb type 20 1VV 1 Schöck Isokorb type Contenu Page Situations de liaison 230-231 Dimensions 232-233 Tableaux de dimensionnement 23 Remarques/Contre-flèche/Tolérances de montage 235 Exemple de

Plus en détail

dalles de plancher P3 Dalles de plancher

dalles de plancher P3 Dalles de plancher dalles de plancher 59 P3 Dalles de plancher Grâce à sa structure cellulaire spécifique, Hebel constitue un isolant thermique de premier ordre. La structure cellulaire typique des dalles de plancher Hebel

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

Elément de toiture «toiture PAMAflex»

Elément de toiture «toiture PAMAflex» 1. Description Elément de toiture préfabriqué hautement isolé composé d une paroi en béton de 6 cm d épaisseur et d une isolation en polyuréthane de 35 cm d épaisseur. Cet élément contient des profilés

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes de

Plus en détail

Rapport spécialisé CRET série 100 Calcul Stefan Lips

Rapport spécialisé CRET série 100 Calcul Stefan Lips Plus de performance. Plus de valeur. Rapport spécialisé CRET série 100 Calcul Stefan Lips 19.03.2014 Table des matières Champ d'application Conception structurelle Concept de calcul 2 Champ d'application

Plus en détail

ITC Exemples. Exemples pour la construction et le dimensionnement d ouvrages de protection selon ITC 2017

ITC Exemples. Exemples pour la construction et le dimensionnement d ouvrages de protection selon ITC 2017 Département fédéral de la Défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de la protection de la population OFPP Infrastructure ITC 017 - Exemples Exemples pour la construction

Plus en détail

Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage"

Fiche n VII-5 Cure et décoffrage Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche concerne la cure du béton et examine les conditions de décoffrage des parties d ouvrage. Elle ne traite pas des cas

Plus en détail

INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE. En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part

INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE. En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part 1 INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part Réalisée par : Mohamed Badreddine DAMAK Ingénieur Conseil Mai 2007

Plus en détail

Cours Mr Lemdani EPAU

Cours Mr Lemdani EPAU 1. éfinitions. Les fondations. La fondation d un bâtiment ou d un ouvrage est la partie de ce dernier qui repose sur un terrain ou sol d assise et qui transmet à ce dernier toutes les sollicitations (charges

Plus en détail

FINITION. PROFILES DE SOL: étanchéité & sismique

FINITION. PROFILES DE SOL: étanchéité & sismique 04 FINITION PROFILES DE SOL: étanchéité & sismique FR FINITION 2 PROFILES DE SOL ETANCHEITE EMOFLEX 500/Na pour sols / étanchéité... p. 04 EMOFLEX 500/NaL pour sols / étanchéité... p. 05 EMOFLEX 500/Nb

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DES PRODUITS USINE DE PRÉFABRICATION

MISE EN OEUVRE DES PRODUITS USINE DE PRÉFABRICATION MISE EN OEUVRE DES PRODUITS USINE DE PRÉFABRICATION Identification des produits Les pieds de poteau HPKM sont disponibles suivant des modèles standards (16, 20, 24, 30 et 39) correspondant aux boulons

Plus en détail

Jet Grouting principes et applications

Jet Grouting principes et applications Méditerrané e Jet Grouting principes et applications D. Batista Centre d'études Techniques de l'équipement www.cete-mediterranee.fr Méditerrané e Définitions et principes Centre d'études Techniques de

Plus en détail

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES SPÉCIALITÉ : GÉNIE CIVIL SESSION 2012 ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS DURÉE : 6 HEURES COEFFICIENT : 8 Ce sujet comprend : - Un Dossier

Plus en détail

Chapitre 8. Calcul des flèches de poutres. 1- Evaluation des flèches : 1-1. Principe : 1-2. Méthode de calcul 2- Valeurs limites des flèches

Chapitre 8. Calcul des flèches de poutres. 1- Evaluation des flèches : 1-1. Principe : 1-2. Méthode de calcul 2- Valeurs limites des flèches Calcul des flèches de poutres 1- Evaluation des flèches : 1-1. Principe : 1-. Méthode de calcul - Valeurs limites des flèches 71 CALCUL DES FLECHES DE POUTRES 1- EVALUATION DES FLECHES 1-1. Principe :

Plus en détail

Le béton armé Principe et généralités

Le béton armé Principe et généralités Le béton armé Principe et généralités Le béton armé est un matériau très utilisé dans les constructions du BTP (bâtiments, routes, ouvrages d arts ). Son succès repose d une part sur ses qualités de résistance,

Plus en détail

Catalogue des bandes BFL-Mastix

Catalogue des bandes BFL-Mastix Catalogue 2017 des bandes BFL-Mastix Tél : 021 648 29 49 Email : mastix@mastix.ch Fax: 021 648 31 72 Internet : www.mastix.ch CH 1018 Lausanne mastix sa 2017 Les bandes BFL-Mastix Huit types de bandes

Plus en détail

Règles particulières aux constructions en bois

Règles particulières aux constructions en bois Eurocode 8 EN1998-1 Chapitre 8 Règles particulières aux constructions en bois Le bois Un bon matériau de structure pour construire en zone sismique léger => forces sismiques faibles bonne résistance en

Plus en détail