Correction. vl Histoire du médicament. v Définition, description et statuts des médicaments

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Correction. vl Histoire du médicament. v Définition, description et statuts des médicaments"

Transcription

1 22 janvier 2014 UE 6 : Pharmacologie Correction vl Histoire du médicament v Définition, description et statuts des médicaments

2 E) FAUX, c est pour une préparation artisanale QCM n 1 A) FAUX, tous les médicaments présentent un danger B) VRAI C) FAUX, c est la quinine qui est extraite des quinquinas!

3 QCM N 2 A) VRAI B) VRAI C) FAUX, les excipients n ont pas d activité thérapeutique notable E) FAUX, Serturner => morphine, Flemming => pénicilline

4 QCM n 3 A) FAUX, les dépositaires ne sont pas propriétaires de leur stock. B) FAUX, un dispositif médical n est pas un médicament, donc pas d AMM C) VRAI D) FAUX, ANSM => commission d AMM, HAS => commission de transparence E) FAUX, cf D

5 QCM n 4 A) FAUX, les médicaments vétérinaires appartiennent au monopole partagé (avec les dispositifs médicaux). B) VRAI C) FAUX, ANSM => national, ARS => régional E) VRAI

6 QCM N 5 A) VRAI B) FAUX : C est en 1258 que la profession est officialisée! 1484 est la date où les apothicaires se voient confier les poids et mesures et confirmer des privilèges sur la vente de certaines drogues interdites aux épiciers. C) VRAI D) FAUX : Elle est isolée par Sertürner. Nativelle a isolé la digitaline à partir de la fleur de digitale en E) FAUX : En 1897, Felix Hoffman met au point la synthèse de l acide acétylsalicylique. L acide salicylique est retrouvé naturellement dans le saule blanc, donc pas besoin de le synthétiser!

7 QCM n 6 A) FAUX : définition de la préparation officinale! Une préparation magistrale sera inscrite sur l ordonnance par le médecin. B) FAUX : C est un remède secret. C) VRAI E) FAUX : Il les interdit en 1803 mais il lèvera l interdiction en 1805.

8 QCM n 7 A) VRAI B) VRAI C) FAUX : La section D comprend les pharmaciens salariés ou adjoints ; les pharmaciens exerçant dans les PUI sont compris dans la section H. E) FAUX : Il doit disposer du marquage CE, qui valide sa conformité à des exigences essentielles de sécurité sanitaire.

9 QCM n 8 A) FAUX : C est impératif seulement si le laboratoire veut faire rembourser son produit, sinon aucune obligation de passer par la CT! B) VRAI C) FAUX : SMR important! E) VRAI

10 QCM n 9 A) VRAI B) FAUX, c est la définition de la pharmacopée C) VRAI E) VRAI

11 QCM n 10 A) VRAI B) VRAI C) VRAI E) VRAI

12 QCM n 11 A) VRAI B) FAUX, c est la préparation hospitalière qui doit être déclarée à l ANSM C) VRAI E) FAUX, c est Nativelle

13 QCM n 12 A) VRAI B) VRAI C) VRAI E) VRAI

14 QCM n 13 A) FAUX B) VRAI C) FAUX D) FAUX E) FAUX

15 QCM n 14 A) VRAI, le risque zéro n existe pas lors de la prise d un médicament. B) FAUX. Ici, c est la définition de la pharmacopée. Le codex est un ouvrage recensant l ensemble des matières premières d origine minérale/végétale/animale traditionnellement utilisées pour soigner une population donnée. C) VRAI D) FAUX. Le codex royal réalisé est terminé et publié mais NON reconnu. Il faudra attendre 1818 avec la publication de la première pharmacopée nationale. E) FAUX (et archi faux). Un excipient n a JAMAIS d effet THERAPEUTIQUE (mais attention, il peut provoquer des effets indésirables chez certaines personnes).

16 QCM n 15 ua) VRAI ub) FAUX, c est en 1777 (1818 étant la date de publication de la première édition de la pharmacopée nationale, officielle et reconnue). uc) FAUX, le NaCl est une matière première d origine minérale. ud VRAI ue) VRAI! Malaria = PALUDISME (et personne ne râle, ca vous fait de la culture G et en tant que futurs professionnels de santé, sachez le!)

17 QCM n 16 A) VRAI B) FAUX, depuis quelques années, les autorités compétentes tendent à réduire au maximum le nombre de nouveaux médicaments arrivant sur le marché. C) FAUX, ce sont les caisses d assurance maladie et la sécurité sociale qui s en occupe (à 76% contre 24% pour les mutuelles). D) FAUX!!!!!! Formellement interdit. E) FAUX, une spécialité pharmaceutique est uniquement issue de l INDUSTRIE pharmaceutique, c est un médicament préparé à l avance, avec un conditionnement particulier et une dénomination spéciale.

18 QCM n 17 A) FAUX, le système de soins français est un système de formation ET d information des professionnels de santé. B) FAUX, ce sont les dépositaires. Les grossistes répartiteurs sont propriétaires de leur stocke et assurent une couverture logistique au niveau départemental seulement. C) VRAI D) FAUX, les 1e pathologies prises en charge sont les affections cardio vasculaires (suivies des cancers, puis des affections psychiatriques puis les diabètes). E) FAUX, on retrouve des pharmaciens responsables dans tous les établissements pharmaceutiques (officine, PUI et dans les industries).

19 QCM n 18 ua) FAUX : c'est pendant la période expérimentale ub) VRAI uc) VRAI ud) FAUX : c'est sous louis XIV ue) VRAI

20 QCM n 19 A) FAUX : Le KMnO4 est un antiseptique, c'est le NaCl qui sert à l'hydratation des tissus B) FAUX : La quinine est un anti-paludéen C) FAUX : d'origine synthétique E) FAUX : en pédiatrie et non pas en gériatrie, au contraire les personnes âgée sont plus susceptibles d'être traitées par antihypertenseurs

21 QCM n 20 A) VRAI B) FAUX : il vise à corriger la tension artérielle C) FAUX : composition qualitative ET quantitative E) VRAI

22 QCM n 21 A) FAUX : c'est un établissement public B) VRAI C) VRAI E) FAUX : ce secteur regroupe les pharmaciens dit «salariés». Ce sont les pharmaciens adjoints qui travaillent dans les officines

23 QCM n 22 A) VRAI B) FAUX, c est en C) FAUX, c est Nativelle en E) VRAI

24 QCM n 23 A) VRAI B) FAUX, les dépositaires ne sont pas propriétaires des médicaments qu ils doivent distribuer C) VRAI E) FAUX

25 QCM n 24 A) FAUX! la forme pharmaceutique doit être la même que la spécialité de référence. B) VRAI, c est la définition d une spécialité pharmaceutique. C) VRAI D) FAUX! C est l ANSM qui est un établissement public. La HAS est indépendante. E) VRAI

26 QCM n 25 ua) VRAI ub) FAUX, L officine est un établissement pharmaceutique affecté à la dispensation AU DETAIL des médicaments, produits/objets du monopole pharmaceutique, ainsi qu à l exécution des préparations magistrales ou officinales. uc) VRAI ud) FAUX, ce sont les médicaments sur liste I. ue) VRAI

27 QCM n 26 A) FAUX ce sont les maladies cardiovasculaires. B) FAUX c est l ANSM qui délivre l AMM C) FAUX, les antibiotiques ont des propriétés curatives E) FAUX il y a 5 catégories de restriction de prescription, il manque les médicaments à prescription initiale hospitalière.

TUTORAT UE Droit Séance n 2 Semaine du 17/02/2014 Droit Le Gal - Fontès Séance préparée par la team UE 6 + MAPS

TUTORAT UE Droit Séance n 2 Semaine du 17/02/2014 Droit Le Gal - Fontès Séance préparée par la team UE 6 + MAPS TUTORAT UE 6 2013-2014 Droit Séance n 2 Semaine du 17/02/2014 Droit Le Gal - Fontès Séance préparée par la team UE 6 + MAPS QCM n 1 : Concernant le monopole pharmaceutique : A. La définition du monopole

Plus en détail

TUTORAT UE Droit Séance n 2 Semaine du 21/02/2011

TUTORAT UE Droit Séance n 2 Semaine du 21/02/2011 TUTORAT UE6 2010-2011 Droit Séance n 2 Semaine du 21/02/2011 Initiation à la connaissance du médicament Mme LE GAL- FONTES Séance préparée par les tuteurs de santé de l UFR de pharmacie de Montpellier

Plus en détail

Colle en ligne UE6 n 1 :

Colle en ligne UE6 n 1 : Colle en ligne UE6 n 1 : Question 1 : Parmi les propositions suivantes, laquelle ou lesquelles est ou sont exacte(s)? A. Les produits de santé disposent d une législation très riche. B. Un médicament désigne

Plus en détail

Les préparations pharmaceutiques à visée pédiatrique

Les préparations pharmaceutiques à visée pédiatrique Les préparations pharmaceutiques à visée pédiatrique An Lê Chef de produits en charge des Préparations Direction médicaments génériques, homéopathiques, à base de plantes et des préparations Rencontres

Plus en détail

TUTORAT UE Initiation à la connaissance du médicament Séance n 3 Semaine du 23/02/2015

TUTORAT UE Initiation à la connaissance du médicament Séance n 3 Semaine du 23/02/2015 TUTORAT UE 6 2014-2015 Initiation à la connaissance du médicament Séance n 3 Semaine du 23/02/2015 Droit Le Gal-Fontès Séance préparée par la team UE6 et MAPS. QCM n 1 : Concernant le monopole pharmaceutique

Plus en détail

UE13: LES MÉTIERS DU PHARMACIEN

UE13: LES MÉTIERS DU PHARMACIEN UE13: LES MÉTIERS DU PHARMACIEN INFORMATION GÉNÉRALE EPREUVE DE 30 MINUTES 20 QCM AU TOTAL 4 QCM SUR LES MÉTIERS DU PHARMACIEN (1/5 DE LA NOTE!) LES FORMATIONS NE SONT QU A TITRE INDICATIF ATTENTION AUX

Plus en détail

Sommaire CHAPITRE 2 : LE MÉDICAMENT : DÉFINITIONS, PARCOURS MÉDICO-ADMINISTRATIF, STRUCTURES DE RÉGULATION ET SÉCURITÉ SANITAIRE...

Sommaire CHAPITRE 2 : LE MÉDICAMENT : DÉFINITIONS, PARCOURS MÉDICO-ADMINISTRATIF, STRUCTURES DE RÉGULATION ET SÉCURITÉ SANITAIRE... Sommaire CHAPITRE 1 : HISTOIRE DU MÉDICAMENT... 1 Préhistoire... 1 Antiquité... 1 Moyen Âge... 2 Renaissance... 3 XVII e et XVIII e siècles... 3 XIX e siècle... 4 XX e siècle à nos jours... 5 CHAPITRE

Plus en détail

Structure de régulation du médicament

Structure de régulation du médicament Structure de régulation du médicament A. L ANSM (Agence Nationale de Sécurité du médicament et des produits de santé) Ex Affsaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) I. Présentation

Plus en détail

UE 6 Initiation à la connaissance du médicament

UE 6 Initiation à la connaissance du médicament UE 6 Initiation à la connaissance du médicament MÉDICAMENT ET MONOPOLE PHARMACEUTIQUE Pr Marine AULOIS-GRIOT Laboratoire de Droit et Économie Pharmaceutiques Unité INSERM 657 INTRODUCTION Monopole : situation

Plus en détail

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Le circuit du médicament, réglementation et organisation La gouvernance Comment est organisée la gouvernance du médicament à l hôpital?...5210 Les contrats de pôles

Plus en détail

Les outils pour des préparations pharmaceutiques de qualité

Les outils pour des préparations pharmaceutiques de qualité Les outils pour des préparations pharmaceutiques de qualité Dominique PRADEAU AGEPS / EPHP Académie nationale de Pharmacie Académie nationale de Pharmacie - "Outils pour des préparations pharmaceutiques

Plus en détail

SEANCE 3 LE MONOPOLE PHARMACEUTIQUE. Marine Aulois-Griot IFSI 2014

SEANCE 3 LE MONOPOLE PHARMACEUTIQUE. Marine Aulois-Griot IFSI 2014 SEANCE 3 LE MONOPOLE PHARMACEUTIQUE Marine Aulois-Griot IFSI 2014 SEANCE 3 Le monopole pharmaceutique OBJECTIFS DE LA SEANCE 3 Comprendre les particularités du circuit du médicament en France, de sa fabrication

Plus en détail

17/07/2014 SEANCE 3 LE MONOPOLE PHARMACEUTIQUE. Marine Aulois-Griot IFSI SEANCE 3 Le monopole pharmaceutique INTRODUCTION

17/07/2014 SEANCE 3 LE MONOPOLE PHARMACEUTIQUE. Marine Aulois-Griot IFSI SEANCE 3 Le monopole pharmaceutique INTRODUCTION SEANCE 3 LE MONOPOLE PHARMACEUTIQUE Marine Aulois-Griot IFSI 2014 SEANCE 3 Le monopole pharmaceutique OBJECTIFS DE LA SEANCE 3 Comprendre les particularités du circuit du médicament en France, de sa fabrication

Plus en détail

Chapitre 1 Histoire du médicament

Chapitre 1 Histoire du médicament Chapitre 1 Histoire du médicament De l'antiquité à la Renaissance 1. Le papyrus d'ebers : a. est d'origine grecque. b. a été rédigé 1500 ans après JC. c. recense de nombreuses maladies et leurs traitements.

Plus en détail

COMMERCIALISATION, REMBOURSEMENT ET PRIX DU MEDICAMENT

COMMERCIALISATION, REMBOURSEMENT ET PRIX DU MEDICAMENT COMMERCIALISATION, REMBOURSEMENT ET PRIX DU MEDICAMENT I) COMMERCIALISATION DU MEDICAMENT 1. Chaîne pharmaceutique Le code de la santé publique prévoit qu il ne puisse y avoir de rupture de la chaîne pharmaceutique.

Plus en détail

La Commission de la Transparence (CT)

La Commission de la Transparence (CT) La Commission de la Transparence (CT) Évaluation des médicaments en vue de leur remboursement La HAS, un rôle central dans le circuit d évaluation du médicament Autorisation de mise sur le marché (AMM)

Plus en détail

02/10/2013 INFORMATION ET PUBLICITÉ SUR LES MÉDICAMENTS INFORMATION ET PUBLICITÉ SUR LES MÉDICAMENTS

02/10/2013 INFORMATION ET PUBLICITÉ SUR LES MÉDICAMENTS INFORMATION ET PUBLICITÉ SUR LES MÉDICAMENTS DROIT PHARMACEUTIQUE INFORMATION ET PUBLICITÉ SUR IFSI UE 2-11 : PHARMACOLOGIE ET THÉRAPEUTIQUE Pr. Marine AULOIS-GRIOT 2013 Laboratoire de Droit et Économie Pharmaceutiques Unité INSERM 657 INFORMATION

Plus en détail

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT QUADRAMET CARACTERISTIQUES

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT QUADRAMET CARACTERISTIQUES DENOMINATION DU MEDICAMENT QUADRAMET CARACTERISTIQUES Prix unitaire : 1082,77 Coût moyen de traitement (par cure) :1082,77 Dénomination commune : samarium 153Sm lexidronam pentasodique Composition qualitative

Plus en détail

Faculté de Pharmacie de TOURS Philippe MAUPAS. 31 avenue Monge TOURS

Faculté de Pharmacie de TOURS Philippe MAUPAS. 31 avenue Monge TOURS Faculté de Pharmacie de TOURS Philippe MAUPAS 31 avenue Monge 37200 TOURS http://pharma.univ-tours.fr 8 Avril 2011 Les Etudes de Pharmacie PACES Concours (NC : 108) 2 ème, 3 ème années 1 er semestre de

Plus en détail

Préoccupation majeure des pouvoirs publics : garantir un égal accès aux soins et en particulier au médicament Accès géographique

Préoccupation majeure des pouvoirs publics : garantir un égal accès aux soins et en particulier au médicament Accès géographique Évaluation médicoéconomique et circuits de dispensation UE 14s : LES MÉDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTÉ PACES 2015 Pr Marine AULOIS-GRIOT Laboratoire de Droit et Économie Pharmaceutiques Unité INSERM

Plus en détail

Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune

Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune Santé publique Mme Binquet, Mme Lejeune Le Programme Mme Binquet et Mme Lejeune vous feront chacune 5 cours d 1h30. Elles traiteront de l organisation du système de santé, de son financement etc. Système

Plus en détail

Pharmacologie et Thérapeutiques

Pharmacologie et Thérapeutiques Pharmacologie et Thérapeutiques Coordination Pharmacie clinique : Pierrick Bedouch Pharmacologie : Matthieu Roustit Plan UE 2.11 S1 Généralités sur le médicament Les formes pharmaceutiques Modes d'action

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2005-1023 du 24 août 2005 relatif au contrat de bon usage des médicaments et des produits et prestations

Plus en détail

Législation et réglementation pharmaceutiques. IFSI 1ère année

Législation et réglementation pharmaceutiques. IFSI 1ère année Législation et réglementation pharmaceutiques IFSI 1ère année 1 Propriétés -effets -Propriétés pharmacocinétiques Médicament Définition Dénomination Classe Code Présentation - formes pharmaceutiques Caractéristiques

Plus en détail

1 sur 7 07/05/ :38

1 sur 7 07/05/ :38 1 sur 7 07/05/2014 09:38 Chemin : Code de la santé publique Partie législative Cinquième partie : Produits de santé Livre Ier : Produits pharmaceutiques Titre II : Médicaments à usage humain Chapitre Ier

Plus en détail

La définition du médicament, son autorisation de mise sur le marché et la pharmacovigilance

La définition du médicament, son autorisation de mise sur le marché et la pharmacovigilance La définition du médicament, son autorisation de mise sur le marché et la pharmacovigilance on entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

FAQ CASCADE. Version

FAQ CASCADE. Version FAQ CASCADE Version 10.12.2013 INFORMATION GÉNÉRALE Le système «cascade», c est quoi? Y-a-t il une base légale? Le système cascade est un système légal strictement hiérarchisé qui permet au vétérinaire

Plus en détail

Item 167 : Thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses

Item 167 : Thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses Item 167 : Thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 18 novembre 2013 fixant le contrat type de bon usage des médicaments et des produits et prestations

Plus en détail

AFSSAPS, HAS, AMM, DCI et fiches de transparence

AFSSAPS, HAS, AMM, DCI et fiches de transparence AFSSAPS, HAS, AMM, DCI et fiches de transparence Pierre-Marie Roger Infectiologie, Centre Hospitalier Universitaire de Nice Formation Médicale Continue Toulon, Mai 2010 Dénomination Commune Internationale

Plus en détail

CONTRIBUTION DE L UNPF AUX ASSISES DU MEDICAMENT

CONTRIBUTION DE L UNPF AUX ASSISES DU MEDICAMENT CONTRIBUTION DE L UNPF AUX ASSISES DU MEDICAMENT En 2011, la seule étude d un médicament à l appui des essais cliniques préalables à sa commercialisation ne suffit plus à son évaluation pharmacologique.

Plus en détail

PRESCRIPTION MEDICALE ET DISPENSATION DES MÉDICAMENTS. Dr. AOUATI Maitre assistante en Pharmacologie

PRESCRIPTION MEDICALE ET DISPENSATION DES MÉDICAMENTS. Dr. AOUATI Maitre assistante en Pharmacologie PRESCRIPTION MEDICALE ET DISPENSATION DES MÉDICAMENTS Dr. AOUATI Maitre assistante en Pharmacologie Plan I. La prescription médicale II. L ordonnance III. Classification réglementaire des médicaments IV.

Plus en détail

PACES. Notions de base 2

PACES. Notions de base 2 PACES Notions de base 2 Classification substances dangereuses article R.5152 (décret n 88-1232 du 29 décembre 1988) Substances et préparations très toxiques Après inhalation, ingestion ou pénétration cutanée

Plus en détail

Quelles Normes. pour. Quelles Fabrications? Assurance Qualité. LPTh: Loi sur les produits thérapeutiques. Fabrication des médicaments

Quelles Normes. pour. Quelles Fabrications? Assurance Qualité. LPTh: Loi sur les produits thérapeutiques. Fabrication des médicaments 1 Séminaire pour Diplôme d études supérieures spécialisées (DESS) en Pharmacie Hospitalière Assurance Qualité Quelles Normes pour Quelles Fabrications? 2 Principes généraux Vise à garantir : la mise sur

Plus en détail

Item 167. Thérapeutique médicamenteuse. réglementaire de la prescription. thérapeutique et recommandations

Item 167. Thérapeutique médicamenteuse. réglementaire de la prescription. thérapeutique et recommandations Item 167. Thérapeutique médicamenteuse et non médicamenteuse. Cadre réglementaire de la prescription thérapeutique et recommandations Item 167 : Objectifs Argumenter une prescription thérapeutique en tenant

Plus en détail

Loi Bertrand et Ethique Conséquences pour les industriels Casablanca Samedi 30 Novembre 2013

Loi Bertrand et Ethique Conséquences pour les industriels Casablanca Samedi 30 Novembre 2013 Loi Bertrand et Ethique Conséquences pour les industriels Casablanca Samedi 30 Novembre 2013 Jean-Pierre PACCIONI Président de la section Industrie - Ordre National des Pharmaciens France Transparence

Plus en détail

Le médicament Quelques aspects règlementaires

Le médicament Quelques aspects règlementaires Le médicament Quelques aspects règlementaires I. Le code de la santé publique Il est divisé en 6 parties : - Protection générale de la santé (recherches biomédicales) - Santé de la famille, de la mère

Plus en détail

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? 09 09 2015 Commission PA 1 Rappel des constats 30% d erreur toutes étapes confondues en EHPAD de la prescription à la délivrance,la préparation,

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de la santé Sous-direction de la politique des pratiques et produits de santé Bureau du médicament Personne chargée du dossier : Michel PORTENART tél. : 01 40 56 50 22 fax : 01 40 56

Plus en détail

Réglementation selon le mode de délivrance. Médicaments Semi-éthiques (PMF) Médicaments En vente libre (PMF) Non remb. Et vente libre (non remb.

Réglementation selon le mode de délivrance. Médicaments Semi-éthiques (PMF) Médicaments En vente libre (PMF) Non remb. Et vente libre (non remb. OFFICINE 1 Réglementation selon le mode de délivrance Produits avec AMM (Médicaments) Produits sans AMM (Dispositifs médicaux, parapharmacie) Médicaments Éthiques (PMO) Remb. Non Remb. (prix libres) Prix

Plus en détail

PEUT-ON FAIRE CONFI ANCE AUX MEDICAMENTS GENERIQUES?

PEUT-ON FAIRE CONFI ANCE AUX MEDICAMENTS GENERIQUES? PEUT-ON FAIRE CONFI ANCE AUX MEDICAMENTS GENERIQUES? OUI? BOF!!! NON?. Sabrina BEDHOMME : Maître de conférence associé filière officine Maurice TEISSONNIERE : Chargé d enseignement au DMG Les auteurs de

Plus en détail

PROCESSUS DE PUBLICITE (médicaments éthiques PM)

PROCESSUS DE PUBLICITE (médicaments éthiques PM) PROCESSUS DE PUBLICITE (médicaments éthiques PM) Contrôles a priori (1 er Juin 2012) Demande d autorisation préalable (L5122-9 CSP) Recommandations ANSM (voir site ANSM pour chaque recommandation Selon

Plus en détail

Cancers rares Faciliter l accès aux thérapies innovantes. 24 mars 2016 Dr Anne d Andon Haute autorité de santé

Cancers rares Faciliter l accès aux thérapies innovantes. 24 mars 2016 Dr Anne d Andon Haute autorité de santé Cancers rares Faciliter l accès aux thérapies innovantes 24 mars 2016 Dr Anne d Andon Haute autorité de santé Décision d AMM CHMP Commission Européenne 2 Service Médical Rendu (SMR) Le SMR répond à la

Plus en détail

ANSM, HAS et CEPS no:ons à ne pas confondre

ANSM, HAS et CEPS no:ons à ne pas confondre fiches préparées par la team UE 6 + MAPS de Médecine Montpellier (version 2012-2013) ANSM, HAS et CEPS no:ons à ne pas confondre ANSM (ex- AFSSAPS) Agence Na:onale de Sécurité du Médicament et des produits

Plus en détail

CADRE JURIDIQUE AMM EMA ANSM

CADRE JURIDIQUE AMM EMA ANSM CADRE JURIDIQUE Pour être commercialisé, tout médicament fabriqué industriellement doit faire l objet d une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) délivrée par les autorités compétentes européennes ou

Plus en détail

Les métiers et les études de pharmacie

Les métiers et les études de pharmacie Les métiers et les études de pharmacie Journée Portes Ouvertes 28 janvier 2012 Pr A PINEAU Doyen Pr V FERRE vice-doyen Pédagogie La pharmacie : la science du médicament des études fondées sur des disciplines

Plus en détail

Règles de prescription Rapport bénéfice / risque

Règles de prescription Rapport bénéfice / risque Règles de prescription Rapport bénéfice / risque Une prescription ne concerne pas qu un médicament, elle est faite par un médecin et est délivré par un pharmacien. La prescription serra contrôlé par la

Plus en détail

L accès aux médicaments. Docteur Omar BOUAZZA Directeur du Médicament et de la Pharmacie

L accès aux médicaments. Docteur Omar BOUAZZA Directeur du Médicament et de la Pharmacie L accès aux médicaments Docteur Omar BOUAZZA Directeur du Médicament et de la Pharmacie Principes fondamentaux Le médicament est un objet social très particulier. L accès aux médicaments fait partie des

Plus en détail

LFSS 2017 : quelles évolutions pour les produits de santé?

LFSS 2017 : quelles évolutions pour les produits de santé? 1 LFSS 2017 : quelles évolutions pour les produits de santé? Mardi 24 janvier 2017 Pascal PAUBEL Pharmacien - Praticien hospitalier Université Paris Descartes - Faculté de Pharmacie de Paris Département

Plus en détail

15 Octobre 2003 Pr.Amor Toumi

15 Octobre 2003 Pr.Amor Toumi 15 Octobre 2003 Pr.Amor Toumi Ratio du PIB alloué à la santé publique Le ratio du produit intérieur brut alloué au secteur de la santé a augmenté de 4.5% à 5,6 % au cours de la période 1987-2000. ANNEE

Plus en détail

Une formation multidisciplinaire

Une formation multidisciplinaire Information Métiers Pharmacie - 2017 Une formation multidisciplinaire Sciences fondamentales Sciences du vivant Sciences pharmaceutiques Sciences humaines et sociales Diversité des débouchés accessible

Plus en détail

Définition et statut des médicaments

Définition et statut des médicaments Définition et statut des médicaments et autres produits de santé Introduction Les produits de santé participent d une action médicale dont le principe premier est : «D abord, ne pas nuire». Dès lors, afin

Plus en détail

Djibouti. Conditions d exercice de la pharmacie

Djibouti. Conditions d exercice de la pharmacie Conditions d exercice de la pharmacie Loi n 145/AN/91/2ème L du 10 février 1991 [NB - Loi n 145/AN/91/2ème L du 10 février 1991 relative aux conditions d exercice de la pharmacie] Titre 1 - Définitions

Plus en détail

F Pharmaciens A03 Bruxelles, le MH/BL/JP AVIS D INITIATIVE. sur UNE PROPOSITION DE SIMPLIFICATIONS ADMINISTRATIVES POUR LES PHARMACIENS ***

F Pharmaciens A03 Bruxelles, le MH/BL/JP AVIS D INITIATIVE. sur UNE PROPOSITION DE SIMPLIFICATIONS ADMINISTRATIVES POUR LES PHARMACIENS *** F Pharmaciens A03 Bruxelles, le 01.06.2006 MH/BL/JP AVIS D INITIATIVE sur UNE PROPOSITION DE SIMPLIFICATIONS ADMINISTRATIVES POUR LES PHARMACIENS *** 2 Dans le cadre de l effort de simplification administrative

Plus en détail

QUIZZ REGLEMENTAIRE POUR LES VISITEURS MEDICAUX

QUIZZ REGLEMENTAIRE POUR LES VISITEURS MEDICAUX QUIZZ REGLEMENTAIRE POUR LES VISITEURS MEDICAUX QUIZZ 1 : QUALITE DE L INFORMATION (Documents promotionnels) 1.1 Un médecin vous demande si les documents promotionnels que vous lui présentez doivent être

Plus en détail

E1 : Épreuve scientifique Coefficient : 10 U11-U12

E1 : Épreuve scientifique Coefficient : 10 U11-U12 ANNEXE IV DÉFINITION DES ÉPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D ÉVALUATION (Arrêté du 10 septembre 1997) Finalités et objectifs de l épreuve E1 : Épreuve scientifique Coefficient : 10 U11-U12 L épreuve

Plus en détail

La visite médicale exercée par les entreprises du médicament

La visite médicale exercée par les entreprises du médicament La visite médicale exercée par les entreprises du médicament Dans le contexte de l affaire Médiator, de nombreuses contre-vérités ont été relayées sur la pratique de la visite médicale effectuée par les

Plus en détail

LA NECESSITE DE FORMATION DU PERSONNEL AUXILIAIRE ET SES DEFIS

LA NECESSITE DE FORMATION DU PERSONNEL AUXILIAIRE ET SES DEFIS Table Ronde ReMeD Les pharmaciens d officine dans la lutte contre le paludisme, l expérience du projet PALU-PO 9 juin 2017 Espace Saint Martin - Paris Session II : La place de la pharmacie dans le continuum

Plus en détail

PHARMACIEN D OFFICINE DEMAIN

PHARMACIEN D OFFICINE DEMAIN Faculté de pharmacie PHARMACIEN D OFFICINE DEMAIN Une profession en mutation structurelle et conjoncturelle ALEE 13/06/2016 PUPH :F Brion, O Bourdon MCUPH: V Bloch, A Thomas, F Lemare, A Jacob Pr associés

Plus en détail

BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTALGIQUES EN MILIEU HOSPITALIER

BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTALGIQUES EN MILIEU HOSPITALIER BON USAGE DES MEDICAMENTS ANTALGIQUES EN MILIEU HOSPITALIER Dr. Eric BRANGER Pharmacien - C.H. Plöermel Journée IRD Pays Loire / Bretagne - REDO - Vannes 29 Janvier 2010 1) RAPPELS REGLEMENTAIRES Circuit

Plus en détail

Décret n du 16 août 1955 fixant les modalités d application de la loi

Décret n du 16 août 1955 fixant les modalités d application de la loi Décret n 55 1122 du 16 août 1955 fixant les modalités d application de la loi n 54-418 du 15 avril 1954 étendant aux territoires d outre mer, au Togo et au Cameroun, certaines dispositions du code de la

Plus en détail

Mesures d Economie. Voici un résumé des mesures d économie décidées par le gouvernement fédéral.

Mesures d Economie. Voici un résumé des mesures d économie décidées par le gouvernement fédéral. Mesures d Economie Voici un résumé des mesures d économie décidées par le gouvernement fédéral. A partir du 1 er mars 2012. Prescriptions des Antibiotiques ou des Antimycosiques A partir du 1er mars, le

Plus en détail

Assises du médicament- Groupe 3

Assises du médicament- Groupe 3 Assises du médicament- Groupe 3 1 La prescription hors AMM: état des lieux de la réglementation 1. Droit commun 2. Procédures dérogatoires 09 mars 2011 2 1 1. Droit commun Principes et bases réglementaires

Plus en détail

Avis 6 mars Laboratoire BAILLEUL-BIORGA. Isotrétinoïne. D10BA01 (Préparations antiacnéiques à usage systémique) Renouvellement de l inscription

Avis 6 mars Laboratoire BAILLEUL-BIORGA. Isotrétinoïne. D10BA01 (Préparations antiacnéiques à usage systémique) Renouvellement de l inscription COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 mars 2013 CONTRACNE 5 Gé mg, capsule molle B/ 30 capsules (CIP : 34009 382 601-9 9) CONTRACNE Gé 10 mg, capsule molle B/ 30 capsules (CIP : 34009 358 120-4 9) CONTRACNE

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

E3 - ÉPREUVES PROFESSIONNELLES

E3 - ÉPREUVES PROFESSIONNELLES Finalités et objectifs de l épreuve L épreuve permet d évaluer chez le candidat : - la maîtrise des connaissances scientifiques et technologiques en anatomie-physiologie, pathologie, pharmacologie, toxicologie,

Plus en détail

Le cadre réglementaire des médicaments stupéfiants et psychotropes

Le cadre réglementaire des médicaments stupéfiants et psychotropes Le cadre réglementaire des médicaments stupéfiants et psychotropes Le cadre réglementaire des médicaments stupéfiants et psychotropes Dr Abdelhakim ZALIM, pharmacien inspecteur, chef de la division de

Plus en détail

ÉNONCÉ. La France consomme encore trop de médicaments. Sujet Session heure. IFAS Rumilly

ÉNONCÉ. La France consomme encore trop de médicaments. Sujet Session heure. IFAS Rumilly Sujet Session 2010 1 heure ÉNONCÉ IFAS Rumilly La France consomme encore trop de médicaments un fait, les Français sont de gros consommateurs d antibiotiques C est Une enquête IPSOS Santé menée sur quatre

Plus en détail

Risques liés au méthylphénidate Dans l hyperactivité de l enfant

Risques liés au méthylphénidate Dans l hyperactivité de l enfant Risques liés au méthylphénidate Dans l hyperactivité de l enfant VIGIMED - 29/09/2014 1 Méthylphénidate Amphétamine-like, agoniste faible du récepteur 5-HT Commercialisé dans : CONCERTA LP comprimés QUASYM

Plus en détail

La préparation magistrale en milieu officinal. Réflexions de l AUP

La préparation magistrale en milieu officinal. Réflexions de l AUP La préparation magistrale en milieu officinal. Réflexions de l AUP Aspect législatif 1. AR n 78 du 10 novembre 1967 : 2. Loi du 25 mars 1964 sur les médicaments : Cette loi en son article 6 quater 3 définition

Plus en détail

TUTORAT UE Pharmacologie Séance n 6 Semaine du 31/03/2014

TUTORAT UE Pharmacologie Séance n 6 Semaine du 31/03/2014 TUTORAT UE 6 2013-2014 Pharmacologie Séance n 6 Semaine du 31/03/2014 Sécurité du médicament Hillaire Mésusage + Adaptation des traitements à la variabilité individuelle - Peyrière Séance préparée par

Plus en détail

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANÇAISE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANÇAISE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANÇAISE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ AVIS DE LA COMMISSION 30 mai 2001 Examen de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté

Plus en détail

Génériques aspects réglementaires. Pr Claire LE JEUNNE Chef du Service de Médecine interne Hôtel Dieu Ex vice présidente de la CT

Génériques aspects réglementaires. Pr Claire LE JEUNNE Chef du Service de Médecine interne Hôtel Dieu Ex vice présidente de la CT Génériques aspects réglementaires Pr Claire LE JEUNNE Chef du Service de Médecine interne Hôtel Dieu Ex vice présidente de la CT Des dépenses de santé en progression constante Dans la plupart des pays

Plus en détail

Le système GS1 en Algérie

Le système GS1 en Algérie Le système GS1 en Algérie Riad MECHTARI GS1 Algeria, IT Manager Association Algérienne de Codification des Articles GS1 Qui sommes-nous! GS1 est une organisation sans but lucratif GS1 est une organisation

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE. Corrigé EPREUVE DU CAS PRATIQUE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE. Corrigé EPREUVE DU CAS PRATIQUE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE Corrigé EPREUVE DU CAS PRATIQUE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes affecté(e) au sein de ARS Rhône Alpes. Votre Directeur

Plus en détail

Libre accès à certains médicaments devant le comptoir

Libre accès à certains médicaments devant le comptoir Libre accès à certains médicaments devant le comptoir Mardi 1 er juillet 2008 Dossier de presse Contact Presse Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative 01 40 56 40 14

Plus en détail

Informations métiers PACES - 28/1/2016 On a tous un pharmacien dans sa vie

Informations métiers PACES - 28/1/2016 On a tous un pharmacien dans sa vie Informations métiers PACES - 28/1/2016 On a tous un pharmacien dans sa vie les métiers les plus connus 1 On a tous un pharmacien dans sa vie et les autres Le pharmacien est présent tout au long de la chaîne

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis Novembre 2015

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis Novembre 2015 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 304 26 Novembre 2015 Titre I : Nom du médicament, DCI, dosage, forme pharmaceutique, présentation : PRIRIL 1.25 mg, Ramipril

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 6 mars Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans

AVIS DE LA COMMISSION. 6 mars Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 6 mars 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 29 octobre 1998 - (J.O. du 6 novembre

Plus en détail

TABLEAU de BORD du STAGE officinal d INITIATION

TABLEAU de BORD du STAGE officinal d INITIATION TBLEU de BORD du STGE officinal d INITITION Ce tableau de bord est à lire et à commenter avec votre Maître de Stage les premiers jours de votre arrivée à l Officine. Pour chaque thème de la formation,

Plus en détail

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT BUSILVEX CARACTERISTIQUES

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT BUSILVEX CARACTERISTIQUES DENOMINATION DU MEDICAMENT BUSILVEX CARACTERISTIQUES Dénomination commune : BUSILVEX (Ancien nom : Busulfex ) : Busulfan Composition qualitative et quantitative : Statut : A.M.M. A.T.U. Classe ATC : Présentation

Plus en détail

TUTORAT UE MAPS Concours Blanc n 2 23 Avril 2014

TUTORAT UE MAPS Concours Blanc n 2 23 Avril 2014 TUTORAT UE MAPS 2013-2014 Concours Blanc n 2 23 Avril 2014 Sujet réalisé par les enseignants d UE spé MAPS pour les QCM 1 à 10 et 17 à 19. Noircir( ) sur la feuille de réponse jointe la ou les propositions

Plus en détail

Avis 2 octobre Laboratoire SINCLAIR PHARMA FRANCE. trétinoïne

Avis 2 octobre Laboratoire SINCLAIR PHARMA FRANCE. trétinoïne COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 octobre 2013 EFFEDERM, solution pour application cutanée 1 flacon de 50 ml avec valve doseuse (CIP : 34009 322 706-9 9) EFFEDERM 0,05% crème, tube de 30g (CIP : 34009

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé. Version du 3/8/16

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé. Version du 3/8/16 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Version du 3/8/16 Arrêté du [ ] relatif aux règles techniques applicables aux sites internet de commerce électronique de médicaments

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires .. 10 février 2009 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 22 sur 90 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 6 février 2009 portant création

Plus en détail

Les «produits» médicaux. Un médicament Un dispositif médical Un implant à usage externe Un implant à usage interne

Les «produits» médicaux. Un médicament Un dispositif médical Un implant à usage externe Un implant à usage interne Les «produits» médicaux Un médicament Un dispositif médical Un implant à usage externe Un implant à usage interne La Loi précise qu on entend par médicament, toute substance ou composition présentée comme

Plus en détail

Première Année commune aux Études de Santé (PACES) Ordre national des pharmaciens

Première Année commune aux Études de Santé (PACES) Ordre national des pharmaciens Première Année commune aux Études de Santé (PACES) Ordre national des pharmaciens LE CONTEXTE: une réforme des études de santé dans le cadre de la mise en œuvre du cursus Licence-Master-Doctorat Loi n

Plus en détail

Structures de régulation du médicament L1 UE6 2014

Structures de régulation du médicament L1 UE6 2014 Structures de régulation du médicament L1 UE6 2014 Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) Création de la Food and Drug Administration (FDA) Par F.D. Roosevelt (1938)

Plus en détail

Pharmacies en ligne --- Que peut-on faire en Belgique? Que peut-on faire à partir de la Belgique?

Pharmacies en ligne --- Que peut-on faire en Belgique? Que peut-on faire à partir de la Belgique? Bruxelles 17 octobre 2014 Pharmacies en ligne --- Que peut-on faire en Belgique? Que peut-on faire à partir de la Belgique? Etienne Wery Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris Chargé d enseignement

Plus en détail

TUTORAT UE MAPS Concours blanc n 2 23, 24 et 25 avril 2015

TUTORAT UE MAPS Concours blanc n 2 23, 24 et 25 avril 2015 + TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Concours blanc n 2 23, 24 et 25 avril 2015 Noircir ( ) sur la feuille de réponse jointe la (ou les) proposition(s) exactes parmi les 6 items proposés : Si : - Toutes les propositions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels

Plus en détail

Jean Calop. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

Jean Calop. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Jean Calop Professeur de pharmacie clinique -UFR de pharmacie de Grenoble Responsable du service de pharmacie clinique au CHU de Grenoble Membre de l académie nationale de Pharmacie 11 Cliquez pour modifier

Plus en détail

Principes de l application DocaMED d enseignement et de documentation sur les médicaments et leurs indications thérapeutiques

Principes de l application DocaMED d enseignement et de documentation sur les médicaments et leurs indications thérapeutiques Principes de l application DocaMED d enseignement et de documentation sur les médicaments et leurs indications thérapeutiques Pr Philippe Lechat, Pharmacologie, Université Paris Diderot, Délégation à la

Plus en détail

Cadre légal en matière de médicaments stupéfiants. et psychotropes

Cadre légal en matière de médicaments stupéfiants. et psychotropes 8.4 Cadre légal en matière de médicaments stupéfiants Carine Mutatayi En France, nombre de produits pharmaceutiques sont répertoriés par le législateur comme «substances vénéneuses», délivrés exclusivement

Plus en détail

Nous avons procédé à l examen d un projet de regroupement de l ensemble de la logistique

Nous avons procédé à l examen d un projet de regroupement de l ensemble de la logistique Compte rendu de l analyse juridique demandée par l AFPHB dans le cadre de la responsabilité dans la ligne hiérarchique de gestion d un «magasin» en dehors des murs la pharmacie hospitalière Nous (cabinet

Plus en détail

TUTORAT UE spé MAPS Droit Séance n 2 Semaine du 07/04/2014

TUTORAT UE spé MAPS Droit Séance n 2 Semaine du 07/04/2014 TUTORAT UE spé MAPS 2013-2014 - Droit Séance n 2 Semaine du 07/04/2014 Monopole Pharmaceutique Substances Vénéneuses Procédures de mise sur le marché Brevets & Génériques Le Gal - Fontès Séance préparée

Plus en détail

CONFORMITE DES PRODUITS. Transposition française de la directive basse tension

CONFORMITE DES PRODUITS. Transposition française de la directive basse tension CONFORMITE DES PRODUITS Transposition française de la directive basse tension 9 mai 2012 Introduction Analyse du contenu de la directive 73/23/CEE, modifié par la directive 93/68/CEE ET TRANSPOSITION EN

Plus en détail

REGLES DE PRESCRIPTION

REGLES DE PRESCRIPTION REGLES DE PRESCRIPTION I - Introduction Un médicament n'est pas anodin. Pour prescrire un médicament il va falloir évaluer la balance bénéfices/risques. Le but est avant tout de prescrire le traitement

Plus en détail