SAVEZ-VOUS CE QU EST UNE ENTREPRISE RESPONSABLE?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SAVEZ-VOUS CE QU EST UNE ENTREPRISE RESPONSABLE?"

Transcription

1 SAVEZ-VOUS CE QU EST UNE ENTREPRISE RESPONSABLE? Travail de la classe de 1 ère ES2 de l Institut de Genech, encadrée par leur professeur de sciences économiques et sociales, Laure Nison et par le professeur documentaliste Séverine Cuvelier. Pour la participation au World Forum Lille, novembre 2010, en partenariat avec le lycée espagnol Instituto Veritas, Madrid.

2

3 Savez -vous ce qu est une entreprise responsable? oui Complétez les phrases suivantes et à la fin, validez toutes vos réponses en lisant les documents. (1 point par bonne réponse) non Complétez les phrases suivantes les unes après les autres et validez chaque réponse en lisant le document de référence. (1 point par bonne réponse) I. De qui et de quoi parle-t-on? 1- L entreprise responsable est une entreprise qui s inscrit dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale (RSE). Elle est dite responsable car : Toutes les décisions en matière de production, d achat et de vente sont prises par les dirigeants L entreprise s engage à être responsable de ses actes et accepte d en payer le prix Elle est vertueuse Voir le document 1 2- L entreprise responsable met en place de «bonnes pratiques». Les bonnes pratiques sont : Le fait que l entreprise respecte les règles juridiques imposées par l État Le fait qu au-delà de son obligation légale, l entreprise génère des bénéfices sociaux, environnementaux et/ou de gouvernance tout en maintenant sa performance économique Le fait qu au-delà de son obligation légale, l entreprise génère des bénéfices sociaux, environnementaux et/ou de gouvernance tout en maintenant sa performance économique et ce, au détriment de ses résultats économiques Voir les documents 2a et 2b 3

4 3- Le développement de ces bonnes pratiques contribue à : Rendre le monde plus juste Mieux concilier croissance, développement humain et développement durable Substituer le modèle capitaliste par un modèle axé sur l écologie II. Depuis quand et où? Voir le document 3 1- Le terme «RSE» a vu le jour : Depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale Depuis les années 1980, avec l apparition de la notion de développement durable Depuis quelques années seulement, encouragé par les mouvements écologistes Voir le document 4 2- Il rend compte de : 3- En France : Toutes les entreprises du monde Toutes les entreprises du monde, mais la RSE s observe davantage dans les firmes américaines Toutes les entreprises du monde, mais la RSE s observe davantage dans les firmes européennes Voir le document 4 Il n y a pas de loi explicite sur la RSE Il existe une loi qui impose aux entreprises la réalisation d un rapport annuel Il existe une loi qui impose aux entreprises un cadre législatif rigoureux en matière sociale et environnementale passible d une sanction Voir le document 5 4

5 III. Pourquoi? 1- L entreprise responsable est un acteur clé qui permet de repenser le modèle de croissance actuel afin de le rendre soutenable. Pour l entreprise : Cela ne lui permet pas d être plus compétitive, juste plus respectueuse de l environnement Cela lui permet d être plus innovante, via la recherche de bonnes pratiques Cela lui permet surtout d avoir une bonne image de marque 2- L intérêt pour l entreprise est économique mais : Voir le document 1 Ne sert pas l intérêt des salariés Sert surtout l intérêt des salariés Permet également de pacifier les rapports sociaux et d améliorer les conditions de travail Voir le document 6 3- Dans tous les cas, une entreprise responsable est avant tout : Une entreprise qui agit d abord en fonction de ses valeurs Une entreprise qui agit pour satisfaire ses actionnaires Une entreprise qui agit pour satisfaire ses consommateurs Voir les documents 7a et 7b IV. Comment? 1- La mise en place de bonnes pratiques : Résulte de normes environnementales : c est le principe de «l écolonomie» Ne résulte pas de normes mais de pratiques jugées bonnes par le dirigeant Résulte de normes environnementales imposées par l État à toutes les entreprises Voir les documents 2a, 2b, 7a, 7b 5

6 2- Cela peut se traduire par : La réalisation de partenariats afin d améliorer le pouvoir financier de l entreprise La réalisation de partenariats afin de mutualiser les compétences et être plus innovant La réalisation de partenariats afin d élargir la clientèle de l entreprise Lisez le document 8 Voir le document 8 3- Cela peut aussi se traduire par : La mise en place d une nouvelle campagne publicitaire ventant les mérites de l entreprise La mise en place d une charte éthique Un simple engagement sur l honneur Voir le document 9 6

7 Résultats du quizz Tu as obtenu de 0 à 3 points : peut mieux faire! L entreprise responsable n est pas qu une idée abstraite, contrairement à ce que tu peux croire! Au contraire, cette entreprise du futur est déjà une réalité qui regroupe des hommes et des femmes prêts à concilier l environnement, l économique et le social. Pour cela, ils mettent au cœur de leur activité des valeurs telles que le respect, la liberté et l espérance. Tu as obtenu de 4 à 7 points : encore un effort... Tu ne dois pas oublier que sur tous les continents, des hommes et des femmes batissent des entreprises responsables. Ils préparent un monde plus juste, plus respectueux de la nature et de l homme. Ces entreprises se sont engagées dans un processus qui les conduits à évaluer non plus exclusivement leur performance financière, mais également leur performance économique sociale et environnementale. Tu as obtenu de 8 à 11 points : félicitations! Tu fais partie du monde de demain. Un monde où l entreprise responsable doit sans cesse remettre en question ses bonnes pratiques. Cela nécessite un peu d audace et beaucoup de responsabilité vis à vis d elle-même (auto-évaluation permanente, innovation) mais surtout vis-à-vis du monde qui entoure son activité (fournisseurs et clients). Les hommes et les femmes engagés dans la Responsabilité Sociale et Environnementale le sont avant tout par conviction. C est parce qu ils croient que le changement est possible, que leurs résultats sont probants. Tu as obtenu 12 points : Vous pouvez désormais passer à l action! Tu es incollable sur ce que l on nomme l entreprise responsable. En tant que consommateur, producteur (ou futur producteur), il t appartient maintenant de transmettre tes connaissances et, avec un peu d audace, de contribuer à modeler un monde tout aussi performant qu aujourd hui où responsabilité et dignité seront au cœur des actions! 7

8 Documents de référence Document 1 : Il est courant d affirmer que l entreprise doit être responsable, citoyenne, morale ou éthique. On peut préférer à ces qualificatifs celui de «vertueuse», moins galvaudé et plus riche de sens. Il présente l avantage de ne pas renvoyer à des souvenirs de pratiques discutables, de déclarations de principe au nom de l éthique, parfois de scandales qui ont largement contribué à la détérioration de l image globale des entreprises. Surtout, son origine latine (virtus) signifie à la fois «moralité» et «courage». Or, les entreprises devront faire preuve de ces deux qualités pour répondre aux attentes diverses et complexes dont elles sont de plus en plus souvent l objet. Document 2a : Le constat est unanime : le monde ne peut continuer à tourner comme il l a fait jusqu à présent, mais les dirigeants des pays qui le composent peinent à s accorder sur les mesures indispensables. Bien que leurs décisions soient absolument nécessaires, elles ne peuvent pourtant pas être suffisantes. Chacun, sur les cinq continents, doit apporter sa contribution individuelle à la solution collective. Ainsi, l évolution de l économie mondiale dépend de chaque entreprise. La recherche du profit condition de survie et de développement de l entreprise est compatible avec le respect des intérêts de la planète et de sa population, dès lors qu elle s inscrit dans une perspective de long terme. Les bonnes pratiques mises en œuvre dans toutes les régions du globe par des entreprises de toutes sortes prouvent que l implication sociale et environnementale est non seulement compatible avec la performance économique mais encore qu elle peut en être un élément de stratégie durable. Document 2b : Le développement durable est un concept d intérêt général. Comment le décliner au niveau d intérêts privés comme les entreprises? Le mouvement de la RSE propose de considérer l ensemble des conséquences de l activité de l entreprise, et de ne plus se contenter du prisme financier offert par ses rapports annuels. John Elkington, pionnier de la RSE en Europe, a forgé le concept de «triple bottom line» pour traduire cette idée. Là où les rapports annuels ne donnent qu une vision de la «bottom line», c est-à-dire du résultat financier de l entreprise, il faut en fait considérer sa «triple bottom line», ses trois résultats, que sont sa performance 8

9 économique, sa performance sociale et sa performance environnementale. Document 3 : Dans le monde libéral qui a été le notre pendant les dernières décennies, la RSE apparaît de ce fait comme une manière de sauvegarder la liberté d entreprendre, tout en prenant en compte les risques sociaux et environnementaux qui menacent la poursuite du processus économique de développement. Pour les tenants d une RSE volontaire, beaucoup de pratiques d entreprises peuvent en effet être changées sans augmenter les coûts, sinon de façon raisonnable. De plus, les entreprises préparent ainsi leur avenir : l innovation est favorisée, l entreprise est mieux préparée pour le jour où les contraintes réglementaires ou des pénuries écologiques seront là, et le risque de se faire attaquer par une ONG se restreint. Les hommes de bonne volonté, conscients des effets de l activité des entreprises sur les équilibres humains et écologiques, peuvent vraiment changer la face du capitalisme. Document 4 : C est surtout depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale que la question de cette responsabilité a été explicitement posée. Mais les manières de concevoir ce que recouvre la RSE ont changé au fil du temps et sa signification continue d évoluer. ( ) dans les années 1990, surtout dans les pays européens occidentaux, la conception de la soutenabilité est encore loin d être arrivée à maturité. L idée ici sousjacente est que l entreprise n est pas seulement une organisation présente sur un marché, mais aussi au sein d une société. Elle ne peut donc être insensible aux défis sociétaux de son temps et doit répondre aux enjeux, aux risques majeurs que courent la planète et son humanité. En d autres termes, l entreprise n existe que par la société qui permet son existence et lui est donc redevable en contribuant à la production et à l entretien des biens communs. Document 5 : Depuis 2001 et le vote de la loi sur les nouvelles régulations économiques (NRE), les entreprises cotées en bourse de Paris doivent produire chaque année un rapport développement durable faisant partie de leur rapport financier.( )Il s agit, par exemple, d indicateurs sociaux sur les effectifs, la non-discrimination hommes-femmes, la politique d accueil des personnes handicapées, et, sur le plan environnemental, des consommations d énergie et d eau, des émissions de CO 2, etc. Document 6 : Pour jouer leur rôle, survivre et progresser, les entreprises doivent s inscrire dans un mouvement planétaire au sein duquel elles ont un rôle 9

10 majeur à jouer : le «développement durable». Il est à la fois la condition de la survie de la planète et de leur propre pérennité. La nécessité de la vertu n est en effet pas antinomique avec la recherche de l efficacité économique. On observe au contraire que les deux notions se renforcent. Les entreprises qui réussissent sont aussi celles qui sont les plus conscientes de leurs responsabilités sociales. Le comportement vertueux présente ainsi quelques avantages indéniables : motivation plus forte des salariés ; qualité accrue des relations avec les partenaires sociaux au sein de l entreprise ( ). Document 7a : Chez Pocheco, le directeur de l entreprise a démontré avec brio les soucis «durables» de l entreprise, malgré le domaine présupposé anti-durable qu est celui de la fabrication d enveloppes. «Nous ne faisons pas de développement durable parce que c est à la mode, mais bien parce que c est une préoccupation qui occupe mes décisions depuis mon investiture. Les équipes avec lesquelles je travaille sont, dans leur vie personnelle, investies par un souci écologique. Elles ne les abandonnent pas en passant la porte de l établissement!» Document 7b : Depuis douze ans (date d arrivée Emmanuel Druon à la tête de l entreprise), Pocheco mène une politique de modernisation à tendance environnementaliste. À titre d exemple, le papier utilisé pour la fabrication des enveloppes est fabriqué uniquement à partir de bois issu de forêts gérées durablement (norme FSC ou PEFC). Élodie Bia, responsable qualité, environnement, sécurité (QSE), explique la stratégie : «C est le principe de l écolonomie décrit par Corinne Lepage. En étant meilleur pour l environnement, on réduit les coûts. Nous sommes guidés par des idées, des convictions, notre patron est un militant.» Tous les bénéfices réalisés par l entreprise sont réinvestis. Cela permet à Pocheco de proposer des produits novateurs, de rénover ses bâtiments en respectant la norme HQE (récupération de l eau de pluie, isolation thermique, toiture végétale, production d électricité photovoltaïque), d acheter des machines moins gourmandes en énergie... donc de faire des économies et de proposer des produits plus compétitifs. La boucle est bouclée. Document 8 : En partenariat avec EDF et l École des mines de Paris, le Groupe Bonduelle a aussi lancé un projet phare en Le programme Usine sobre, qui bénéficie du soutien de l Ademe, l Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie, a pour objectif d identifier les meilleures solutions technologiques pour bâtir l usine du futur, consommant le minimum 10

11 d énergie tout en offrant aux personnels les meilleures conditions de travail. Ce partenariat doit permettre au groupe de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Une préoccupation majeure pour Bonduelle qui, depuis 2005/2006, a réduit ses émissions de gaz à effet de serre relative à la production industrielle tonnes équivalent CO 2. Document 9 : Une charte éthique chez Roquette... démarche de progrès passe par trois engagements : L adhésion au Pacte Mondial de l ONU (Global Compact), La publication chaque année d un rapport économique, social et environnemental, La participation à des forums sur les questions qui préoccupent nos clients, les consommateurs finaux de nos produits, les fournisseurs, les élus locaux. Le but de notre charte Ethique et Responsabilités est de fournir à chaque salarié des lignes directrices pour éclairer sa conduite et ses choix professionnels, notamment en situation de dilemme ou d incertitude. Elle s adresse à des femmes et des hommes libres et responsables. Elle sera amenée à évoluer au cours du temps. Dans un monde en mouvement et en perpétuelle évolution, elle indique un chemin, elle cherche à définir un terrain commun de dialogue et d orientations....des engagements. Chacun chez Roquette choisit de se mobiliser afin d exercer ses responsabilités d une manière cohérente avec ces convictions. Nos actes qui découlent de ce choix sont assumés et engagent ainsi l entreprise. Pour les trois années qui viennent, notre 11

12 Bibliographie Document 1 : Gérard Mermet, Francoscopie : tout sur les Français, édition Larousse, Paris 2009, p Document 2a : Texte de cadrage de Philippe Vasseur, Président du World Forum Lille. Disponible sur : edition_2010_l_entreprise_responsable/introduction Document 2b : E. Arnaud, A. Berger, C. de Perthuis, Le développement durable. Repères pratiques, N 73, édition Nathan, janvier 2010, p.58. Document 3 : Eve Chiapello, Les entreprises vont-elles enfin devenir responsables?, Alternatives économiques poche, La responsabilité sociale des entreprises françaises, hors-série n 41, novembre 2009, p Document 4 : Michel Capron, Les trois âges de la RSE, Alternatives économiques poche, La responsabilité sociale des entreprises françaises, hors-série n 41, novembre 2009, p.7-8. Document 5 : L État du développement durable en France, Alternatives économiques pratique, hors-série N 34, juin 2008, p.102. Document 6 : Gérard Mermet, Francoscopie : tout sur les Français, édition Larousse, Paris 2009, p

13 Document 7a : Julie Debril, correspondante locale pour Nord éclair, «Pocheco, une usine à la pointe du développement durable», publié le lundi 9 novembre 2009, édition de Roubaix. Document 7b : Gilles Marchal, Nord éclair, «Pocheco ou l ambition de rendre l enveloppe écolo», publié le lundi 15 février 2010, édition de Roubaix. Document 8 : «Usine sobre». Disponible sur le site du groupe Bonduelle : Document 9 : Extraits de la charte éthique du groupe Roquette, Contact : Philippe Olivier, Directeur fiabilité et Développement Durable. 13

14 14 Notes

15

16 Site de Genech Site de Lesquin Rue de la libération Genech

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Desjardins et le développement durable

Desjardins et le développement durable Desjardins et le développement durable Congrès ACE Association of Cooperative Educators 31 juillet 2008 patrice.camus@desjardins.com Rôle de l Éco-conseiller Acteur de changement / Mobilisateur Planificateur

Plus en détail

Entreprendre autrement avec le Global Compact 24 octobre 2013 World Forum Lille

Entreprendre autrement avec le Global Compact 24 octobre 2013 World Forum Lille Entreprendre autrement avec le Global Compact 24 octobre 2013 World Forum Lille Session animée par Geert Demuijnck, professeur d éthique de l entreprise à l EDHEC Business School PLAN I. Présentation du

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS SOMMAIRE 01. 02. 03. 04. NOS PRINCIPES ÉTHIQUES DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES NOS OBJECTIFS ET ENGAGEMENTS VIS-À-VIS DE NOS PRINCIPAUX PUBLICS PROMOTION ET APPLICATION DU

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS Pour conjuguer rendement et environnement COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2014 1. Introduction La présente vise à renouveler l engagement de National Écocrédit envers les dix principes établis dans le Pacte

Plus en détail

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44 solvay.com Rapport Annuel 2014 Nos façons de vivre et de consommer sont en train de bouleverser les équilibres planétaires. Nous tous acteurs politiques, économiques et sociaux devons prendre l entière

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

ETHIQUES & ENGAGEMENTS SOCIE TE EDIPOST ----------------------- MISE A JOUR :

ETHIQUES & ENGAGEMENTS SOCIE TE EDIPOST ----------------------- MISE A JOUR : ETHIQUES & ENGAGEMENTS SOCIE TE EDIPOST ----------------------- MISE A JOUR : Mercredi 2 Février 2011 ----------------------- Mercredi 2 Février 2011 Auteur : Direction Générale EDIPOST Page : 2 sur 13

Plus en détail

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles?

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles? 1. Connaissez-vous le Collectif GASPARE? Oui 2. Êtes-vous pour ou contre le projet de CCCG - Centrale thermique à cycle combiné à gaz - à Landivisiau, où ailleurs? Je défends le pacte électrique breton

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD AVANT-PROPOS Établissement public, l Agence Française de Développement exerce une mission d intérêt public, principalement à l international. CHARTE D ÉTHIQUE

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail

RSE/RSO : concept révolutionnaire de modernisation des organisations en général et de l action publique en particulier?

RSE/RSO : concept révolutionnaire de modernisation des organisations en général et de l action publique en particulier? Responsabilité Sociétale des Entreprises et des Organisation (RSE/RSO) Une opportunité pour les démarches de modernisation de l action publique par David Colon pour la Fondation Condorcet RSE/RSO : concept

Plus en détail

Référentiel «Total Ecosolutions»

Référentiel «Total Ecosolutions» Référentiel «Total Ecosolutions» Version Date Rédigé par Approuvé par Modifications La Présidente du La secrétaire du CODIR et les 1 12/10/2009 CODIR Total coordinateurs Version 1 Ecosolutions des Comités

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

L AUDIT DE L ETHIQUE DES AFFAIRES,

L AUDIT DE L ETHIQUE DES AFFAIRES, L AUDIT DE L ETHIQUE DES AFFAIRES, CROISEMENT DE L AUDIT SOCIAL ET DU CONTROLE INTERNE Michel JORAS CIRCEE Centre de recherche de l esce Enseignant chercheur à l Ecole Supérieure du Commerce Extérieur

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :...

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :... 1 sur 5 6/04/2011 12:00 Rechercher Flux RSS Lettre d'informations Twitter FaceBook Livret Epargne Solidaire Assurance Vie Solidaire Fonds ISR Avantages fiscaux Accueil du site > Actualités de l épargne

Plus en détail

Soft Computing Global Compact COP mars 2015

Soft Computing Global Compact COP mars 2015 Soft Computing Global Compact COP mars 2015 55, quai de Grenelle 75015 Paris tél. (33) 01 73 00 55 00 fax (33) 01 73 00 55 01 www.softcomputing.com Sommaire 1. PRESENTATION DE SOFT COMPUTING 1 Mission

Plus en détail

Sommaire. Introduction...

Sommaire. Introduction... Sommaire Introduction... XI 1 Historique du développement durable et de la responsabilité sociétale... 1 1 Quelle est la définition du concept de développement durable?... 3 2 Quels sont les principes

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Nos engagements pour un développement durable

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Nos engagements pour un développement durable Responsabilité Sociétale de l Entreprise Parce que le développement durable de la planète est un impératif, parce que le développement durable des territoires sur lesquels nous opérons est notre raison

Plus en détail

Une banque peut-elle être engagée et responsable?

Une banque peut-elle être engagée et responsable? Une banque peut-elle être engagée et responsable? 18 juin 2014 Eric Cochard CSE / Développement Durable 1 La Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) chez Crédit Agricole CIB 2 La mise en œuvre : les

Plus en détail

Le 08 décembre 2014. PACTE MONDIAL utb

Le 08 décembre 2014. PACTE MONDIAL utb Le 08 décembre 2014 PACTE MONDIAL utb CoP 2014 SOMMAIRE 1- ENGAGEMENT DE SOUTIEN AU PACTE MONDIAL DU PDG 2- PRESENTATION D UTB 3- ACTIONS PRATIQUES ET MESURE DES RESULTATS Principes illustrés dans cette

Plus en détail

Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017. Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde

Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017. Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde 1 Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017 Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde Le PREH : un engagement fort 2 Le PREH : un engagement

Plus en détail

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES L Entreprise générale dans le bâtiment : un chef d orchestre aux multiples facettes L Entreprise générale n a pas de définition légale ou réglementaire ; elle est seulement identifiée dans un certain nombre

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT OUTIL DE PILOTAGE MIS A LA DISPOSITION DES ORGANISMES Système : ensemble d éléments

Plus en détail

COSMIC. Information sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE) dans le secteur de la Mode. En collaboration avec

COSMIC. Information sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE) dans le secteur de la Mode. En collaboration avec COSMIC CSR Oriented Supply chain Management to Improve Competitiveness Information sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE) dans le secteur de la Mode En collaboration avec Co financed by European

Plus en détail

Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises

Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises Le groupe AFD et la RSE dans le secteur bancaire Partenariats pour le renforcement de la Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises La RSE, qu est-ce que c est? La Commission Européenne

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif Charte 22 avril 2009 l investissement responsable de la maif objectifs considération sur l investissement responsable les axes d engagement l investissement responsable de la maif /// Préambule La MAIF

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Dossier de presse 17 avril 2014

Dossier de presse 17 avril 2014 Dossier de presse 17 avril 2014 Communiqué de presse Paris, le 17 avril 2014 Athlon Car Lease France s appuie sur l expertise d Athlon Mobility Consultancy pour s affirmer en tant que «fournisseur de mobilité»

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Norske Skog Golbey Avant-propos Depuis plus de 10 ans, Ouverture, Honnêteté et Coopération sont les trois valeurs fondamentales qui guident nos comportements et nos décisions

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque Donnez une nouvelle énergie à votre territoire Solaire photovoltaïque Collectivités territoriales, Propriétaires fonciers, Industriels LES ENJEUX 01 AVEC LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE, Tirez aujourd hui les

Plus en détail

LE RAFP. Un investisseur de long terme,

LE RAFP. Un investisseur de long terme, LE RAFP Un investisseur de long terme, SOMMAIRE 04_ L investissement socialement responsable 06_ Une politique ISR au cœur du développement du Régime 08_ Une politique d investissement de long terme 09_

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Traduction non officielle du texte diffusé fin avril 2014 par le Conseil du Développement Durable (Allemagne) dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Ensemble pour un Développement Durable. Notre stratégie Développement Durable ECO FUTURE. eco.lyreco.fr

Ensemble pour un Développement Durable. Notre stratégie Développement Durable ECO FUTURE. eco.lyreco.fr Ensemble pour un Développement Durable Environnement Social Economie Notre stratégie Développement Durable ECO FUTURE eco.lyreco.fr NOTRE VISION Etre La référence pour un Environnement de Travail Exemplaire

Plus en détail

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE MUTUELLE MACIF Macif Nord-Pas de Calais B.P. 169 59029 Lille Cedex Site : www.macif.fr Directeur régional : Jean-Jacques Roy Contact : Jean Quéméré La Macif, histoire et valeurs Depuis 1960, la Macif est

Plus en détail

13 NOVEMBRE 2007. Synthèse des contributions des militants MOUVEMENT DEMOCRATE sur proposition de la

13 NOVEMBRE 2007. Synthèse des contributions des militants MOUVEMENT DEMOCRATE sur proposition de la 13 NOVEMBRE 2007 Synthèse des contributions des militants MOUVEMENT DEMOCRATE sur proposition de la C H A R T E E T H I Q U E présentée par François Bayrou au Forum des Démocrates Seignosse 13-16 septembre

Plus en détail

La RSE (responsabilité sociale ou sociétale des entreprises) peut être réalisée en investissant dans l éducation

La RSE (responsabilité sociale ou sociétale des entreprises) peut être réalisée en investissant dans l éducation WS31 Entreprises Session 1 La vision chinoise La Chine est confrontée à 3 problèmes principaux : la pénurie de compétence et de fréquents changements de personnel, le défi de la gestion du territoire,

Plus en détail

Questionnaire Entreprises et droits humains

Questionnaire Entreprises et droits humains Membres du Avec & Asset Management Questionnaire Entreprises et droits humains 1 2 Présentation des organisations Le CCFD-Terre Solidaire est la première association française de développement. Elle a

Plus en détail

Après quatre tests d évaluation passés dans des pays différents (USA et Amérique latine), la norme SA 8000 a été validée et diffusée.

Après quatre tests d évaluation passés dans des pays différents (USA et Amérique latine), la norme SA 8000 a été validée et diffusée. LA NORME SA 8000 Les origines de la norme SA 8000 La norme SA 8000 est le résultat, entre autre, du constat de la multiplication des normes et des standards existants sur le marché. C est en octobre 1997

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

FICHE ACTIONS Impact et Environnement

FICHE ACTIONS Impact et Environnement FICHE ACTIONS Impact et Environnement ACTIONS GLOBALES Organisation autour des lignes directrices de la norme ISO 26000 Démarche de progrès continu validée par une évaluation AFAQ 26000 (obtention du niveau

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL CHARTE ETHIQUE DE WENDEL Mars 2015 1 Message du Directoire Wendel est l une des toutes premières sociétés d investissement en Europe. Grâce au soutien d un actionnariat familial stable, Wendel a su se

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales

Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales Editorial La spécificité du groupe Caisse des Dépôts, découlant du statut d établissement public particulier de sa maison-mère

Plus en détail

CHARTE ALTERNATIBA DIJON 2015

CHARTE ALTERNATIBA DIJON 2015 CHARTE ALTERNATIBA DIJON 2015 Par la présente charte, le collectif Alternatiba Dijon définit les objectifs et les modalités d organisation d un «village des alternatives» à Dijon, pour prendre part à la

Plus en détail

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable ASSET MANAGEMENT PFO 2 : Un dispositif d épargne au service de vos objectifs patrimoniaux Avec PFO 2, vous investissez

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT Des processus de bureau respectueux de l environnement grâce au recours à un système moderne de gestion des documents Utilisation de matériaux respectueux de

Plus en détail

Santé durable et responsable

Santé durable et responsable Santé durable et responsable Je suis verteux! Qui le dit et comment je le mesure? Dossier de presse, 11 juin 2015 Présentation du guide d'évaluation RSE santé selon le modèle AFAQ 26000 à l usage des établissements

Plus en détail

NOS CONVICTIONS. La Charte éthique d Eutelsat

NOS CONVICTIONS. La Charte éthique d Eutelsat NOS CONVICTIONS La Charte éthique d Eutelsat Avant-propos L un des fondements d une gouvernance d entreprise saine repose sur une vision claire des valeurs de l entreprise et sur la manière dont elle conduit

Plus en détail

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent Investissement Socialement Responsable Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés a performance

Plus en détail

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Contexte Les enjeux des énergies renouvelables Une transition énergétique nécessaire Les questions énergétiques représentent l un des

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le projet de loi relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement entend réaffirmer de nouvelles

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE. enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num

Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE. enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num DOSSIER DE PRESSE - 14 JANVIER 2014 SOMMAIRE CONTEXTE...........

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

1. Productions orales en continu après travail individuel

1. Productions orales en continu après travail individuel Tâches de production orale 2 niveau A2/B1 (Les tâches sont réalisables aussi bien au niveau A2 qu au niveau B1 suivant la complexité des énoncés et des interactions que les élèves sont capables de produire)

Plus en détail

POCHECO Performance économique et RSE moteurs de l entreprise

POCHECO Performance économique et RSE moteurs de l entreprise Dossier suivi par Jean-Pierre DUHEM Juin 2011 POCHECO Performance économique et RSE moteurs de l entreprise IDENTITE DE L ENTREPRISE Raison sociale : POCHECO Statut : SAS C.A. : 21 000 000 Effectifs :

Plus en détail